La Voie des Marchombres

Forum de réflexion consacré aux Marchombres et aux livres de Pierre Bottero...
 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Passages préférés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ipiutiminelle
Membre du Conseil - Modo
Membre du Conseil - Modo
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3147
Age : 32
Localisation : Tol Eressëa, As-Coron, Imre...
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Tolkien, Pierre, Pauline, Timothée, Léa Silhol, Patrick Rothfuss, Alain Damasio...
Date d'inscription : 01/12/2008

MessageSujet: Passages préférés   Dim 13 Sep 2009 - 15:08


Un bloc iridescent aux angles arrondis, haut de près d'un mètre et long de deux, reposait sur un socle de marbre rose veiné de blanc, rayonnant de puissance. Camille comprit que l'objet était si parfait qu'il pouvait être éternel sans être vraiment là, apparaître et disparaître au gré d'un pouvoir qui dépassait son entendement. Il s'enfonçait si loin dans la réalité que la clairière s'organisait autour de lui, comme une huître autour d'une perle.
Elle s'avança sans crainte. Elle savait qu'elle était la bienvenue, que si elle avait été indésirable, l'objet se serait dérobé à ses sens.
C'était un tombeau. Un hommage infini à la femme qui y reposait, coupée du monde par un couvercle de cristal, prodigieusement belle. La mort n'avait su gommer la douceur et la noblesse de ses traits, ni ternir l'éclat de sa peau. Une masse de cheveux dorés cascadait autour d'un visage aux contours parfaits et accompagnait les courbes d'un corps merveilleux.
Il n'y avait aucune inscription sur le tombeau, comme si la beauté de la gisante rendait inutile toute explication. Camille était bouleversée. Une perle salée naquit au coin de son œil et glissa sur sa joue. Elle se détacha et vint se briser sur le couvercle de cristal, en libérant une note pure et haute qui se transforma en un appel déchirant : "Vivyan !"
Longtemps le prénom résonna dans le cœur de Camille. Quand Edwin la retrouva, agenouillée au centre de la clairière déserte, elle pleurait, et chacune de ses larmes était un poème offert à l'amour perdu de Merwyn.




Vous dessinez un monde, n'est-ce pas ? Tout ce qui nous entoure est éternel et c'est vous qui l'avez créé. Vous avez tout imaginé. Les arbres, les fleurs, le ciel, l'eau, les animaux, les montagnes. Nous sommes dans votre dessin.
[...]
Je sais qui est la femme qui repose dans la chaumière derrière vous, dans un tombeau de cristal. Je sais que vous dessinez pour elle. Je sais qu'en refusant votre mort, c'est la sienne que vous défiez. Je sais que lorsque vous aurez achevé votre œuvre, il n'y aura d'autre solution que le retour de Vivyan. Je pense à vous et j'ai mal.

_________________
Semons l'intention de l'avenir dans la réalité du présent !
[Pauline Alphen]



Pièce 9 donc : la pièce manquante. Celle que l'on cherche ardemment, vaillamment, désespérément parfois et qui, en se refusant à nous, nous pousse en avant. Celle qui nous interdit de croire qu'on est arrivé et nous souffle à l'oreille que le plus beau est à venir.
Que le plus beau est avenir. Toujours.

[Pierre]
Revenir en haut Aller en bas
Leslie
Danseur de la falaise
Danseur de la falaise
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1487
Age : 20
Localisation : Ailleurs.
Groupe : Faëlle
Livre préféré : Waw... Euh... Pour commencer, tous les livres de Pierre Bottero sans exception... Et puis après, il y en a vraiment trop.
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Passages préférés   Dim 13 Sep 2009 - 15:19

C'est vrai, c'est un magnifique passage...


Camille se tourna alors vers elle et un mot franchit ses lèvres. Un mot qu'elle avait désespéré de prononcer un jour.
- Maman...
Ses yeux s'embuèrent., une larme roula sur sa joue.
- Maman !
Elle avait crié. Une angoisse atroce lui broyait l'estomac. Elle haletait.
La force presque surnaturelle qui lui avait permis de franchir tant d'obstacles s'enfuyait d'elle par des milliers de déchirures, la laissant aussi faible qu'un nouveau-né. Élicia la vit pâlir, elle agit comme toutes les mères lorsque leurs enfants ont peur. Elle la saisit dans ses bras et la serra contre son coeur en lui murmurant de tendres paroles à l'oreille. Elle attendit que les larmes, qui maintenant coulaient à flot, se tarissent, et, lorsque Camille, longtemps plus tard, se calma enfin, elle continua doucement à la bercer.
- Je suis là, ma toute petite, je suis là. Je ne te quitterai plus jamais.


<3
Revenir en haut Aller en bas
http://capture-this-time.skyrock.com
Eleyra Leina
Membre du Conseil - Admin
Membre du Conseil - Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4531
Age : 25
Localisation : Llewanda
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Ellana, La Moïra, Les Royaumes du Nord
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: Passages préférés   Dim 13 Sep 2009 - 18:03

Pfff c'est pas juste, vous avez déjà mit toutes les miennes
Bon moi j'ai les passages en plus long mais ça sert plus à rien que je les mette ^^

Les scènes coupées sinon, j'ai adoré aussi

_________________

Eleyra,
Fille du Vent et de la Nuit
Esprit des Tempêtes

Artiste des Possibles
Ayant la chance d'avoir l'unique et la génialissime Elurían Aeglir comme aide de camp
Première conseillère et juge suprême de la SABIA
Designer en chef du mobilier haut de gamme chez Soriamh & Cie
Co-présidente de la LPDFB...
Secrétaire Réciproque et Démone Emissaire de Miaou Til' Plume
Revenir en haut Aller en bas
Ipiutiminelle
Membre du Conseil - Modo
Membre du Conseil - Modo
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3147
Age : 32
Localisation : Tol Eressëa, As-Coron, Imre...
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Tolkien, Pierre, Pauline, Timothée, Léa Silhol, Patrick Rothfuss, Alain Damasio...
Date d'inscription : 01/12/2008

MessageSujet: Re: Passages préférés   Dim 13 Sep 2009 - 19:12

Si tu as le courage, je veux bien que tu mettes quelques scènes coupées ^^ Parce que dans la version poche elles n'y sont pas ! >.<

_________________
Semons l'intention de l'avenir dans la réalité du présent !
[Pauline Alphen]



Pièce 9 donc : la pièce manquante. Celle que l'on cherche ardemment, vaillamment, désespérément parfois et qui, en se refusant à nous, nous pousse en avant. Celle qui nous interdit de croire qu'on est arrivé et nous souffle à l'oreille que le plus beau est à venir.
Que le plus beau est avenir. Toujours.

[Pierre]
Revenir en haut Aller en bas
Eleyra Leina
Membre du Conseil - Admin
Membre du Conseil - Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4531
Age : 25
Localisation : Llewanda
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Ellana, La Moïra, Les Royaumes du Nord
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: Passages préférés   Dim 13 Sep 2009 - 19:35

Je les ai déjà réécrites dans un fichier word, j'ai juste à les copier ^^
Mais je crois qu'elles ont déjà été postées quelque part... Tant pis XD





LES SCÈNES COUPÉES

Edwin et le Ts’lich : première

Le Ts’lich s’inclina imperceptiblement et les mots jaillirent de sa gueule aux mandibules acérées.
– Rien ne saurait me forcer à te combattre, Edwin Til’ Illan. Les légendes parlent de toi, l’unique humain qui, par quatre fois, a réussi l’exploit de défaire un guerrier ts’lich. Pourtant, même le champion des Alaviriens ne pourrait survivre à un affrontement contre deux d’entre nous.
L’air se troubla une fraction de seconde et un second Ts’lich apparut à côté du premier.
– Alors, Edwin Til’ Illan, m’accordes-tu ce que je suis venu chercher ou tentes-tu de bouleverser les légendes ?
Un rictus sardonique vint déformer le visage du maître d’armes.
– Je vais ouvrir vos ventres de sales reptiles puants, répandre vos entrailles dans cette clairière et bouffer vos cœurs encore fumants. Ensuite je…
– COUPEZ !
– Quoi, coupez ?
– Edwin, mon chéri, il s’agit d’un livre jeunesse, pas d’un film gore ! Adapte ton langage s’il te plaît. Allez, on reprend !





Edwin et le Ts’lich : deuxième

Le Ts’lich s’inclina imperceptiblement et les mots jaillirent de sa gueule aux mandibules acérées.
– Rien ne saurait me forcer à te combattre, Edwin Til’ Illan. Les légendes parlent de toi, l’unique humain qui, par quatre fois, a réussi l’exploit de défaire un guerrier ts’lich. Pourtant, même le champion des Alaviriens ne pourrait survivre à un affrontement contre deux d’entre nous.
L’air se troubla une fraction de seconde et un second Ts’lich apparut à côté du premier.
– Alors, Edwin Til’ Illan, m’accordes-tu ce que je suis venu chercher ou tentes-tu de bouleverser les légendes ?
Le maître d’armes repoussa d’un geste vif la mèche de cheveux blond platine qui lui barrait le visage.
– T’es ouf ou quoi ? Je vais t’exploser la chetron si tu te casses pas fissa ! Alors tu nous lâche les baskets et tu…
– COUPEZ !
– Qu’est-ce qu’il y a encore ?
– Ça ne va pas du tout, Edwin ! Ton langage !
– Il faut savoir ce que tu veux. C’est un bouquin jeunesse ou pas ?
– Edwin, mon chou, tu me désoles. Notre rôle est d’offrir aux adolescents un ouvrage dans lequel ils se retrouvent, mais sans sacrifier la place que…
– C’est bon, j’ai compris. On recommence.






Edwin et le Ts’lich : troisième

Le Ts’lich s’inclina imperceptiblement et les mots jaillirent de sa gueule aux mandibules acérées.
– Rien ne saurait me forcer à te combattre, Edwin Til’ Illan. Les légendes parlent de toi, l’unique humain qui, par quatre fois, a réussi l’exploit de défaire un guerrier ts’lich. Pourtant, même le champion des Alaviriens ne pourrait survivre à un affrontement contre deux d’entre nous.
L’air se troubla une fraction de seconde et un second Ts’lich apparut à côté du premier.
– Alors, Edwin Til’ Illan, m’accordes-tu ce que je suis venu chercher ou tentes-tu de bouleverser les légendes ?
Une flamme farouche illumina le regard opalescent du maître d’armes.
– Le doute ne vous étreint-il pas, vils laquais de l’ombre, à l’idée d’affronter mon courroux dévastateur ? Votre abjection me…
– COUPEZ !
– Mais…
– Non, Edwin, c’est nul ! Sois toi-même. Simple.
– Merci.
– Je t’en prie. Allez, on recommence.






Edwin et le Ts’lich : quatrième

Le Ts’lich s’inclina imperceptiblement et les mots jaillirent de sa gueule aux mandibules acérées.
– Rien ne saurait me forcer à te combattre, Edwin Til’ Illan. Les légendes parlent de toi, l’unique humain qui, par quatre fois, a réussi l’exploit de défaire un guerrier ts’lich. Pourtant, même le champion des Alaviriens ne pourrait survivre à un affrontement contre deux d’entre nous.
L’air se troubla une fraction de seconde et un second Ts’lich apparut à côté du premier.
– Alors, Edwin Til’ Illan, m’accordes-tu ce que je suis venu chercher ou tentes-tu de bouleverser les légendes ?
La bouche du maître d’armes esquissa un sourire dur.
– Le sang de Merwyn coule dans mes veines, Ts’lich, et la mémoire des Avali… Aliva… Ala… Merde !
– COUPEZ !






Edwin et le Ts’lich : cinquième (et dernière !)

Le Ts’lich s’inclina imperceptiblement et les mots jaillirent de sa gueule aux mandibules acérées.
– Rien ne saurait me forcer à te combattre, Edwin Til’ Illan. Les légendes parlent de toi, l’unique humain qui, par quatre fois, a réussi l’exploit de défaire un guerrier ts’lich. Pourtant, même le champion des Alaviriens ne pourrait survivre à un affrontement contre deux d’entre nous.
L’air se troubla une fraction de seconde et un second Ts’lich apparut à côté du premier.
– Alors, Edwin Til’ Illan, m’accordes-tu ce que je suis venu chercher ou tentes-tu de bouleverser les légendes ?
Edwin resta silencieux, sa lame dirigée vers le premier Ts’lich, ses yeux fixés sur lui.

_________________

Eleyra,
Fille du Vent et de la Nuit
Esprit des Tempêtes

Artiste des Possibles
Ayant la chance d'avoir l'unique et la génialissime Elurían Aeglir comme aide de camp
Première conseillère et juge suprême de la SABIA
Designer en chef du mobilier haut de gamme chez Soriamh & Cie
Co-présidente de la LPDFB...
Secrétaire Réciproque et Démone Emissaire de Miaou Til' Plume
Revenir en haut Aller en bas
Leslie
Danseur de la falaise
Danseur de la falaise
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1487
Age : 20
Localisation : Ailleurs.
Groupe : Faëlle
Livre préféré : Waw... Euh... Pour commencer, tous les livres de Pierre Bottero sans exception... Et puis après, il y en a vraiment trop.
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Passages préférés   Dim 13 Sep 2009 - 19:51



Je l'avais déja vu, mais franchement, ça me fait toujours autant rire !
^^
=)
Revenir en haut Aller en bas
http://capture-this-time.skyrock.com
Arya
Arpenteur de la Voie
Arpenteur de la Voie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 203
Age : 21
Localisation : Là où je peux Rêver et lire en toute tranquilité...
Groupe : Marchombre
Livre préféré : L'Héritage, la Quête d'Ewilan, les Chevaliers d'Emeraude, et la saga de Stephenie Meyer :) (J'aime beaucoup aussi Chroniques des Temps Obscurs ^^)
Date d'inscription : 18/12/2009

MessageSujet: Re: Passages préférés   Ven 15 Jan 2010 - 20:07

Argh! Maudite version de poche

Merci beaucoup de les avoir mis, Eleyra!


Mes passages préférés ont tous été dis aussi....
A part un, la "re-rencontre" entre Camille et Mathieu
*Désolée, je n'ai pas le livre sous la main ^^' *
Revenir en haut Aller en bas
http://xxx-apostrophe-xxx.skyrock.com/
Jinny
Jeune archer
Jeune archer
avatar

Féminin
Nombre de messages : 251
Age : 21
Localisation : La ou je peux tutoyer le ciel, le vent et les etoiles, rever le vent et tendre vers l'harmonie. Toujours...
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Ellana, la prophetie
Date d'inscription : 30/10/2009

MessageSujet: Re: Passages préférés   Ven 15 Jan 2010 - 23:23

Elles sont vraiment drôles, je les adore!
Et aussi les interview d`Ellana et Maître duom...
Revenir en haut Aller en bas
Ipiutiminelle
Membre du Conseil - Modo
Membre du Conseil - Modo
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3147
Age : 32
Localisation : Tol Eressëa, As-Coron, Imre...
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Tolkien, Pierre, Pauline, Timothée, Léa Silhol, Patrick Rothfuss, Alain Damasio...
Date d'inscription : 01/12/2008

MessageSujet: Re: Passages préférés   Jeu 7 Juil 2011 - 21:28

- Ces jeunes ! râla maître Duom. A peine se sentent-ils capables de la moindre performance qu'ils exagèrent. Où diable l'a-t-il conduite ?
La voix de Mathieu retentit, provenant du haut des quelques marches qui s'élevaient derrière eux.
- Nous sommes ici. Siam rêvait de voir la Vigie.
- Mais je t'ai dit que c'était impossible ! hoqueta l'analyste.
- Chez moi, répliqua Mathieu gentiment ironique, il y a une histoire qui commence ainsi : "Ils ignoraient que c'était impossible, alors ils l'ont fait." Super, non ?
En entendant son frère, Camille avait gravi en courant les degrés qui menaient à la Vigie. Elle ne vit donc pas le regard admiratif de maître Duom.
- Bon sang, chuchota-t-il, quelle famille...


Elle prit conscience du chemin invisible qu'elle avait suivi pendant des années et qui l'avait conduite jusque dans cette grotte. Elle comprit que jamais elle n'avait été seule. Ils avaient toujours été là, près d'elle. Le dessin qu'elle créa fut à l'image de l'amour qu'ils lui avaient toujours porté.
Puissant.
Irrésistible.
Infini.
Altan et Elicia furent libres.
Sept années de séparation s'évanouirent tout à coup.
Sept années d'immobilité prirent fin, dans un éclat de bonheur limpide.
Ewilan et Akiro tombèrent dans les bras de leurs parents.

_________________
Semons l'intention de l'avenir dans la réalité du présent !
[Pauline Alphen]



Pièce 9 donc : la pièce manquante. Celle que l'on cherche ardemment, vaillamment, désespérément parfois et qui, en se refusant à nous, nous pousse en avant. Celle qui nous interdit de croire qu'on est arrivé et nous souffle à l'oreille que le plus beau est à venir.
Que le plus beau est avenir. Toujours.

[Pierre]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Passages préférés   

Revenir en haut Aller en bas
 
Passages préférés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mon et vos passages préférés...
» Vos Passages Préférés
» Vos passages préférés
» Petits passages de danse orientale sur Tours
» Passages préférés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Voie des Marchombres :: Livres de Pierre Bottero :: La Quête D'Ewilan :: L'île du Destin-
Sauter vers: