La Voie des Marchombres

Forum de réflexion consacré aux Marchombres et aux livres de Pierre Bottero...
 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez
 

 Les rêves

Aller en bas 
AuteurMessage
Anaura Tallis
Candidat à l'Ahn-Ju
Candidat à l'Ahn-Ju
Anaura Tallis

Féminin
Nombre de messages : 412
Age : 23
Localisation : Avec Vous
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Tout les Bottero...
Date d'inscription : 30/11/2008

Les rêves Empty
MessageSujet: Les rêves   Les rêves Icon_minitimeMer 11 Nov 2009 - 21:52

Une question que je me pose...

Est ce que les rêves n'existent que parce que l'on s'en souvient?
Je n'ai pas encore de réponse, mais je vais tâcher de réfléchir.
Merci <3
Revenir en haut Aller en bas
http://anaura.skyrock.com/
Hatchiko
Gardien de la Huitième Porte
Gardien de la Huitième Porte
Hatchiko

Féminin
Nombre de messages : 2636
Age : 26
Localisation : L'Ailleurs.
Groupe : Membre de la Famille
Livre préféré : Zouck, certainement... Mais tant d'autres ! <3.
Date d'inscription : 23/10/2008

Les rêves Empty
MessageSujet: Re: Les rêves   Les rêves Icon_minitimeMer 11 Nov 2009 - 22:59

Je pense que non...

Que l'on s'en souvienne, ou pas, on rêve.
=)

Je n'ai pas d'autres réponses, alors...
Revenir en haut Aller en bas
http://hatchik0.skyrock.com/
Frost Michael
Grand Gourou
Grand Gourou
Frost Michael

Masculin
Nombre de messages : 3106
Age : 28
Localisation : La Terre
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres
Date d'inscription : 14/12/2007

Les rêves Empty
MessageSujet: Re: Les rêves   Les rêves Icon_minitimeJeu 12 Nov 2009 - 16:31

Moi non plus je ne le pense pas.

Cela dit, il existe deux réponses à cette question comme à toutes les questions, la réponse du savant et celle du poète.

Tout d'abord celle du savant :
- le rêve est un phénomène créé par le cerveau lorsqu'il est dans le sommeil paradoxal. Et quoiqu'il en est le cerveau envoie tous pleins de substances chimiques au corps lorsqu'il rêve : bonheur, existation, peur... Et ça c'est bon pour le corps. Après, que nous nous souvenions de nos rêves au réveil importe peu puisque nos rêves appartiennent à notre inconscient et tant que notre inconscient est heureux alors tu peux être heureux :/
Bref, c'est une explication bancale mais on va dire que ça passe...

Celle du poète :
- le rêve est une porte qui nous emmène vers d'autres Univers c'est pourquoi tu peux, plusieurs soir d'affilé, retourner dans le même Univers : c'est parce que le point d'ancrage dans cette univers est particulièrement fort.
D'un autre côté, vouloir se souvenir de nos rêves c'est vouloir pouvoir le garder en mémoire et se le remémorer.
Seulement, je pense que le rêve est bon à l'esprit par nature, c'est une sorte de sommeil de l'esprit. Alors qu'il nous échappe au réveil ou pas, le rêve a été une aventure, une découverte, un petit bout de vie qui restera ancré en nous.

N'est-ce pas la philosophie bouddiste qui dicte de faire l'effort chaque matin pendant plusieurs minutes de se souvenir de ses rêves?
Eux doivent partir sur le fait qu'une telle aventure ne doit pas être oubliée.

Et même si je suis plutôt d'accord... Tant pis.

Les rêves sont libres d'aller et venir, où et quand ils veulent.

Et les plus beaux rêves choisissent toujours les esprits les plus ouverts pour s'y poser.

_________________
** L'amour comme épée, l'humour comme bouclier. **

** Je dirai que nous sommes marchombres à partir du moment où nous l'affirmons et où nous sommes capable de nous le justifier à nous même. ** by Beautiful Scars

Les rêves 091104072945397963
Revenir en haut Aller en bas
Aethera
Membre du Conseil - Admin
Membre du Conseil - Admin
Aethera

Féminin
Nombre de messages : 4263
Age : 26
Localisation : Sur ma route (ouais, il y a eu du mouv', ouais)
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Vrac d'auteurs : Bottero, Damasio, Ayerdhal, Squarzoni, Chedid, Bobin, Giono, Le Guillou, Sous-commandant Marcos...
Date d'inscription : 13/04/2008

Les rêves Empty
MessageSujet: Re: Les rêves   Les rêves Icon_minitimeJeu 12 Nov 2009 - 22:58

On rêve toujours, même quand on ne s'en souvient pas. Parce que si le cerveau ne rêve pas, on meurt.

A la fois très savant et très poétique, tu ne trouves pas ?

Et moi je pense que les rêves dont on se souvient ont souvent une signification. Freud appelait ça le travail d'élaboration du rêve. C'est à dire que des pensées refoulées dans ton inconscient cherchent à s'exprimer par le biais du rêve, seulement si elles sont inconscientes c'est qu'il y a une raison et que la conscience ne veut pas les accepter. Alors pour te les faire comprendre le rêve va "coder" les informations, en donner des symboles.

A toi ensuite, au réveil, de te souvenir de ce rêve et de te demander ce qu'il peut bien signifier...

Comme la nuit de mardi à mercredi, quand j'ai rêvé de ce couloir obscur à traverser, avec la porte close au bout, et la lumière derrière la porte...

_________________
La seule trace qui vaille est celle qu'on se crée, à la pointe extrême de ce qu'on peut.


Furvent, ceux qui vont mûrir te saluent !
Revenir en haut Aller en bas
http://maisonsurlile.blogspot.fr/
Zephyr
Curieux
Curieux
Zephyr

Masculin
Nombre de messages : 85
Age : 24
Localisation : Ailleurs
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Beaucoup.
Date d'inscription : 12/11/2009

Les rêves Empty
MessageSujet: Re: Les rêves   Les rêves Icon_minitimeSam 14 Nov 2009 - 22:06

Le réel est ce qui continue d'exister lorsque l'on cesse d'y croire.
Si tu croies à tes rêves, ils existeront pour toi. Et c'est ça le plus important, n'est-ce-pas ?

Et si le cerveau ne rêve pas, on meurt ? Mais peut-être que la mort n'est qu'un rêve, qu'une vie n'est qu'un rêve, et qu'à la fin de notre vie, on se réveillera, et on sera Dieu. Et on aura crée un monde sans nous en apercevoir, et que, comme tous les rêves on l'oubliera.
Peut-être que quand on meurt, au lieu d'aller au Paradis, on reste à l'Etat de rêve permanent, et lorsque notre enveloppe corporelle est totalement détruire, on s'envole oniriquement et voir le monde d'en haut...

Voilà, je pense que les rêves sont plus importants que l'importance que l'on leur accorde, celle de quelques instants passés à en rire !
Sur ce Les rêves 153451
Revenir en haut Aller en bas
La girafe bleue
Curieux
Curieux
La girafe bleue

Féminin
Nombre de messages : 97
Age : 24
Localisation : Entre le bleu du ciel et de la mer.
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Tous les Pierre Bottero!
Date d'inscription : 02/08/2009

Les rêves Empty
MessageSujet: Re: Les rêves   Les rêves Icon_minitimeDim 15 Nov 2009 - 21:41

Nous rêvons chaques nuit, et comme Laure l'a dit, le rêve représente le désir de l'inconcsient, ses besoins, ses préocupations...

Je me suis rendue conte qu'il y avait des rêves fort, et des rêves qui le sont moins.
Il y a des périodes ou je suis incapable de me souvenir de mes rêves précisément. Juste des images, des sensations, des impressions. Souvent se sont des détails peu important qui me restent ,du genre je suis sur un bateau... et c'est tout!

Mais il y a des périodes ou au réveil, mes rêves sont claires, nètes je me rappellent bien plus précisément. Souvent ,ans mon cas, des périodes plus forte emotionnellement.
Parfois on se rappelle de tout, l'histoire, les personnages, les lieux...
(Je pourais faire un film du cauchemard que j'ai fait ou une guèpe géante avait assaciné mon frère ^^)
Et je pense que les rêves dont on se rapelle entierrement, qui sont souvent marquant, ont une signification bien plus importante que les autres, et ont donc une sorte d'existance plus forte...

Il est un peu fouilli mon texte, j'espère avoir étais claire, en tout cas dans ma tête ça l'est à peu prés.
Il faudrait l'aide d'un étudiant en psyco sur ce topic!
Revenir en haut Aller en bas
Cécilix
Agent de la Famille
Agent de la Famille
Cécilix

Féminin
Nombre de messages : 597
Age : 23
Localisation : Dans un espace... vectoriel
Groupe : Cogiste
Livre préféré : L'Autre, entre tous. Tobie et Artemis. Et puis les livres de Ayerdhal et Damasio, parce que voilà.
Date d'inscription : 26/05/2009

Les rêves Empty
MessageSujet: Re: Les rêves   Les rêves Icon_minitimeDim 11 Juil 2010 - 16:32

Hmm...

Vous êtes donc tous d'accord pour dire que les rêves existent, même si on ne s'en souvient pas.

Je dirais que... Ca dépend du point de vue.

Pour nous, si on ne se souvient pas des rêves, alors ils n'existent pas (ou c'est tout comme).
Mais pour, heu, le savant qui a branché des électrodes sur notre cerveau, oui, ces rêves existent. Ou du moins, ont existé.
Et aussi, pour le cerveau en lui-même, mais pas pour notre pensée (pas clair mon truc --") ces rêves existent, puisqu'ils lui ont permis de faire fonctionner son imagination et notre inconscient.

C'est ainsi que je vois les choses =)
Revenir en haut Aller en bas
Pencho
Initié
Initié
Pencho

Nombre de messages : 200
Localisation : Sur de grandes plaines blanches
Groupe : Chevalier Jedi
Livre préféré : Bilbo le Hobbit
Date d'inscription : 06/06/2011

Les rêves Empty
MessageSujet: Re: Les rêves   Les rêves Icon_minitimeDim 23 Oct 2011 - 23:34



Ta question m'a fait pensée à une phrase que j'entend beaucoup en ce moment, en cours, en soirée, en sortie .. " Un arbre qui tombe dans la foret, s'il n'y a personne pour l'entendre, fait - il du bruit ? S'il n'y a personne pour le voir, tombe t - il ? " En lisant ce que tu te demande, je ne vois pas beaucoup de différence.

L'arbre qui tombe, même si aucun homme n'est là pour ce dire "L'arbre tombe" tombe quoi qu'il en soit et il ferra le même bruit que s'il tombait devant nous. C'est une grande caractéristique de l'Homme de s'approprier l'existence de tant de chose, mais parfois il faut remettre l'existence à ça place. Beaucoup d'objet gagne des attributs, des individualités par notre conscience qu'ils sont car, ces objets, ne peuvent avoir conscience d'être. Pourtant, ils sont là. Alors, si l'arbre n'a pas conscience de tomber, il tombe. De la même manière que, même si on ne se réveille pas le matin en ce disant " J'ai rêvé de cela, de ceci ", le rêve a eu lieu.

Bien sur, le rêve et l'arbre ne sont pas deux choses de la même matière ou origine, mais l'idée globale est la même et j'espère être assez clair dans ce que je dis, enfin surtout compréhensible.

Mais après cela dépend du point de vue, effectivement. Si on choisi d'admettre la thèse scientifique où de partir de l'idée du "je ne m'en souviens pas, alors il n'existe pas". On revient à l'idée de l'arbre qui tombe ..



Dernière édition par Pencho le Lun 24 Oct 2011 - 11:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://delothya.frenchboard.com/
Aziliz
Champion de cueillette, mention framboises
Champion de cueillette, mention framboises
Aziliz

Féminin
Nombre de messages : 640
Age : 28
Localisation : Au détour d'une ligne
Groupe : Petite
Livre préféré : Ellana, le Voleur de chouchous, et d'autres
Date d'inscription : 23/12/2010

Les rêves Empty
MessageSujet: Re: Les rêves   Les rêves Icon_minitimeLun 24 Oct 2011 - 9:17

Pour moi les rêves existent en soi. Même si l'on ne s'en souvient pas, ils existent, ils ont été là. Chaque jour, on croise des dizaines de personnes dans la rue, fatalement, le soir, on en oublie, ont-elles cessé d'exister pour autant ? Chaque jour des millions de pensées affleurent notre esprit, sur ces millions, quelques une restes inconscientes, d'autres sont conscientes, mais parmi celles dont on a eu conscience, il y en aura certaine que l'on aura oublié le soir venu. Pourtant on les a eu ces pensées, et elles ont peut être changé quelque chose, elles sont été, elles ont existé.

Les rêves sont pour moi exactement la même chose. Que l'on se souvienne de tout ou de rien, ou d'un peu seulement, qu'ils aient été forts ou plats ou à peine divertissants ne changent rien. Ils ont existé et quelque part dans nos mémoires ils existent encore.
Je vais parler de la sensation de déjà vu : Il s'agirait, d'après les scientifiques de prédictions du cerveau pendant le sommeil paradoxal, en rangeant les divers évènements de la journée, il produit un rêve de futur possible... Et parfois ce futur advient : sensation de déjà vu.
Je suis assez d'accord avec le fait que cette sensation provienne d'un rêve et qu'elle mette en scène un évènement imaginé mais probable (manquer de tomber dans le bus, discuter avec un ami, ...) mais que faire de la sensation de déjà vu au sein même d'un rêve ?
Cela m'arrive souvent de penser au court d'un rêve "j'ai déjà vu ça quelque part" ou "ça s'est déjà passé" mais les situations sont toutes relativement invraisemblables ce n'est donc pas de la réalité que j'ai puisé ça, mais dans un autre rêve que j'ai fait durant la nuit, ou durant une autre nuit et que j'avais oublié. Pourtant ma mémoire, elle s'en souviens...

Etrange non ?
Alors, les rêves n'existent pas ?
Revenir en haut Aller en bas
http://lailleurs.uniterre.com
Feurico
Curieux
Curieux
Feurico

Masculin
Nombre de messages : 17
Age : 22
Localisation : Quelque part dans l'imagination....
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le pacte des Marchombres.
Date d'inscription : 21/10/2011

Les rêves Empty
MessageSujet: Re: Les rêves   Les rêves Icon_minitimeLun 24 Oct 2011 - 20:01

Rien avoir avec la question , mais puisque l'on parle de rêve, et que j'ai longtemps méditer la dessus :

Le rêve, une dimensions parallèle ?

Quand on rêve, on rêve en étant sur terre, mais les rêves, ne se passe pas sur terre non ? Et si c’était sa la dimension parallèle ?

On dit que, quand on rêve, c'est notre subconscient qui réagit et bla bla. J'aime pas trop cette idée la. En faite, je n'aime pas l’idée que mon corps réagit sans que je le contrôle.Alors, moi et le subconscient... Maintenant, que signifie nos rêves ?


Pour moi, le rêve est une dimension, ou il faut apprendre a être en apesanteur. En gros, il y'a deux catégories de gens dans les rêves :

-Ceux qui y vont, et qui y sorte, sans pouvoir intervenir dans cette dimension.
-Ceux qui y vont, et qui y sorte, en maîtrisant le rêve.

Quelqu'un a déjà entendu parler du rêve lucide ? C'est quand on rêve, et que l'on est conscient que l'on est dans notre rêve. C'est quand tu te dis. Stop ! Je rêve, et je ne suis pas capable de pouvoir voler et courir dans un long couloir...
Trois choses peuvent se passer.

1- Tu es expulser de ton rêve et tu te réveille.
2- Tu n'arrive plus a te réveiller même si tu veux et tu perd le contrôle de ton rêve et oublie que tu rêve.
3- Tu contrôle ton rêve.

Pour ma part, je suis arriver une fois dans le deuxième choix car j'ai fait le même rêve deux fois. Et je me suis dit :
" Stop ! On va pas refaire deux fois le même rêve hein ? " Puis j'arriver pas a me réveiller et j'ai oublier que je rêvais.

Sinon, je crois que l'on peut contrôler ses rêves, avec de la pratique, et tester plusieurs choses la dedans. Qui sait ? on peut peut-être vaincre notre peur, réaliser tout nos rêves ! Devenir Riche ! Voler, traverser les murs. Contrôlé une dimension. Faire tout ce qu'on veut. Et vous, vous feriez quoi dans votre rêve si vous pouviez le contrôlé ? Quelqu'un avait déjà atteint ce stade et avait créer dans sa tête la "pex". Une salle d'entrainement ou il fessait tout ce qu'il voulait.
Pour ma part, atteindre ce stade, est une des choses que j'aimerai bien faire, comme parler avec le vent ^^.
Maintenant, je pensais aussi, peut-on vivre dans nos rêves ? Comment on se réveille le matin ? Je veux dire, qu'est-ce qui peut nous réveiller ? Pourquoi on peut pas dormir pendant des jours et des jours ?

Revenir en haut Aller en bas
Aniel Til'Illan
Maître Marchombre
Maître Marchombre
Aniel Til'Illan

Nombre de messages : 940
Age : 27
Localisation : Chez moi ou dans mes Rêves
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres
Date d'inscription : 04/04/2008

Les rêves Empty
MessageSujet: Re: Les rêves   Les rêves Icon_minitimeLun 24 Oct 2011 - 21:03

Le rêve, une dimension parallèle ?
C'est une question que je me suis longuement posée, et je me la pose encore parfois, même si j'ai pu au fil du temps tirer mes propres conclusions (et la réponse penche vers le "non" pour ma part, dans le sens où je ne pense pas que ce soit une dimension "matérielle" comme le serait Gwendalavir par exemple ; mais j'y ajouterais quand même une part de "oui" parce que certains rêves peuvent quand même revêtir une certaine consistance).

Je suis justement ce que tu appelles "rêveur lucide", c'est-à-dire que la plupart du temps, je suis consciente que je rêve et je peux agir en conséquence à l'intérieur de mes rêves.

J'ai déjà vécu les trois cas que tu décris, mais pour ta troisième "catégorie", j'ajouterais une distinction : on peut soit contrôler la totalité de son rêve (tu deviens omnipotent), soit se contrôler uniquement soi.

Perso au final je ferais une séparation entre "rêveur lucide" où tu es simplement conscient que tu rêves, "rêveur acteur" où tu te contrôle toi-même dans le rêve, et "rêveur omnipotent" où ton rêve devient exactement ce que tu veux qu'il devienne.

Tu parles de vivre dans ses rêves (au sens propre). C'est quelque chose que j'ai vécu, et ça peut être assez perturbant, je développerai plus tard si ça t'intéresse.
Pourquoi on se réveille ? Soit parce que c'est dans la "logique" du rêve, soit pour des raisons purement physiologique : faim, envie d'aller aux toilettes, réveil qui sonne...
Revenir en haut Aller en bas
http://saraniel.wordpress.com/
Pencho
Initié
Initié
Pencho

Nombre de messages : 200
Localisation : Sur de grandes plaines blanches
Groupe : Chevalier Jedi
Livre préféré : Bilbo le Hobbit
Date d'inscription : 06/06/2011

Les rêves Empty
MessageSujet: Re: Les rêves   Les rêves Icon_minitimeLun 24 Oct 2011 - 21:31



Il aurait peut être mieux fallut créer un nouveau sujet pour cette nouvelle question, mais maintenant qu'elle est là et que Aniel a commencé à répondre, j'ajoute mon grain de sel (et bienvenu au passage Feurico).

Tu pose plusieurs problèmes, plusieurs questions tournant autour de l'hypothèse d'une dimension parallèle pour les rêves eux même. Je me demande alors une chose : Tu pense qu'il y a également une dimension parallèle pour l'imagination ? Les rêves sont une sorte (pour moi et l'explication qui suit sera la plus courte et rapide possible) de réceptacle de toutes les pensées, de toute l'imagination de la journée. On mélange un bon coup, puis on pioche le rêve, les rêves même parfois, de cette nuit. Sauf que, contrairement à l'imagination, on ne contrôle pas un rêve. Beaucoup d'entre nous connaisse la technique du "tu pense à un truc avant de t'endormir, tu ne lâche pas cette idée, et tu le vivras en rêve". Ca marche parfois, mais je pense pas que le pourcentage de réussite soit au dessus des 50%.

Et puis, principalement, pourquoi vouloir contrôler un rêve ? Si nous voulons voler, devenir riche, traverser les murs ..etc., tout cela, nous pouvons l'imaginer. Le rêve est une compression tellement fort de tellement de chose que mettre des chaines aux rêves, des les mettre sous la loi de notre pensée, de notre volonté relèverait presque du sacrilège.

Pour ce qui est du fait de contrôler son rêve, je pense que dans tous les cas, nous en contrôlons une partie. Car nous le vivons, nous pouvons décider de l'apparition d'une personne, de voir soudainement telle ou telle chose apparaître. Parfois de manière très faible, si faible qu'on a l'impression de ne rien contrôler du tout. Pourtant, à mon humble avis, dans un rêve, nous ne sommes jamais soumis entièrement car, quoi qu'il advienne, ce rêve est le notre, la création de notre esprit (et dieu sait qu'il fait des choses étranges parfois !). Il existe des rêves si troublant de réalisme qu'on s'attend à les voir se produire, si près de la vérité qu'ils se concrétisent parfois. Pourquoi ? Car c'était l'imagerie d'une possibilité d'avenir parmi tant d'autre.

Savoir que l'on rêve pendant le rêve casse une certaine magie. Avoir la sensation immense de voler dans le ciel avant de ce dire "de toute manière ce n'est qu'un rêve", je trouve cela plus frustrant qu'autre chose. Je préfère l'idée de ce réveiller et de ce dire "ah, c'était un rêve. Mais qu'est ce que c'était agréable !" (ou désagréable, tout dépend du rêve, bien sur).

Qu'est ce qui peut nous réveiller ? Le processus naturel de l'homme qui fait qu'on ne dors pas des jours et des jours. Déjà. Puis ensuite la volonté de nous réveiller, tout simplement, un bruit qui dérange, le trop chaud, le trop froid .. Bref. Beaucoup de chose.

Revenir en haut Aller en bas
http://delothya.frenchboard.com/
Aziliz
Champion de cueillette, mention framboises
Champion de cueillette, mention framboises
Aziliz

Féminin
Nombre de messages : 640
Age : 28
Localisation : Au détour d'une ligne
Groupe : Petite
Livre préféré : Ellana, le Voleur de chouchous, et d'autres
Date d'inscription : 23/12/2010

Les rêves Empty
MessageSujet: Re: Les rêves   Les rêves Icon_minitimeLun 24 Oct 2011 - 22:03

La fameuse question des dimensions parallèles...

Pour moi il existe deux sortes de dimensions parallèles : Les mondes. Je parle évidemment de la Terre, mais aussi de Gwendalavir et de tous ces petits mondes qu'on créent et qui acquièrent une autonomie propre. Pour moi, ces dimensions sont "figées", elles restent en mouvement, évolue, grandissent et se modifient en fonction des gens qui y vivent, des choses qui s'y passe, ... mais ne sont plus aussi malléables et aléatoire que la seconde catégorie.
Le seconde catégorie englobe pour moi les rêves, l'imagination et toutes les pensées divagatoires qui nous échappent, que ce soit d'avoir une grande maison ou de devenir chasseur de fantôme. Cette seconde catégorie je l'appelle la "bulle". Elle est personnelle à chacun, et est peuplée par son esprit, pour son esprit. C'est là qu'on trouve les mondes en formations, la matière des rêves futurs et les pensées saugrenues qui nous traversent. On y met ce qu'on veut, on l'utilise un peu comme une pâte à modeler : on y met des arbres, des animaux, des monstres, des fées, bref, ce qu'on veut mais toutes ces choses restent "dépendantes" de notre esprit. On peut les faire disparaître, comme les modifier, ...
Entre aussi le facteur subconscient, l'élément aléatoire, ça c'est tout ce qui se produit sans qu'on ai ni prise, ni raison dessus. Pof, un lutin bleu apparait ! Pof, le joli petit lapin disparaît ! C'est comme ça, on n'y peut rien (enfin si, on peut recréer un lapin et faire disparaître le lutin, mais serait-ce vraiment constructif ?). C'est dans cette dimension que naissent les rêves. Donc oui, le rêve est pour moi une autre dimension, mais non, il n'est pas autonome et il ne fonctionne qu'en fonction de nous.
Après évidemment, il peut arriver que deux bulles se mélangent, consciemment ou non, et que l'on partage le rêve avec quelqu'un...

Contrôler ses rêves. Bah moi, je suis contre. Pour moi, rêver, c'est comme lire : tout est possible. Imagine que tu tiens entre tes mains Le livre que tu attends depuis des mois. Tu commences à lire, l'histoire est intéressante, mais chaque fois que tu te dis "il va se passer ça" l'histoire se passe ainsi. Ce serait dommage alors que tu peux te laisser surprendre par la fin, non ? Pour moi, un rêve c'est pareil. Sauf que parfois, ça dépasse l'imagination des écrivains les plus farfelus.

J'aurais été bien peinée de changer la fin de mon rêve sur la société de consommation (Vous êtes piègés dans un supermarché géant et sous terrain, les magasins et attractions sont si nombreuses que vous en oublier de sortir, comment aller vous retrouver la sortie et sauver les êtres qui vous sont chers ?) ou l'histoire des extraterrestres (Une seule petite fille peut garantir la survie de l'espèce humaine, mais elle est menacée par des aliens. Vous devez la protéger, aidé par une amie. Pour fuir la Terre devenue désert poubelle, la moitié des humains quittent la planète et votre amie en fait partie, lorsque vous la rejoignez, vous découvrez que les aliens, en plus de vous faire revivre chaque jour votre premier jour sur la planète, se sont infiltrés parmi les humains. Pourrez vous survivre ?) ou même comment j'allais basculer dans un dessin cette nuit même...

Et puis, pour ce qui est de la salle d'entraînement, pourquoi ne pas le faire en vrai ? J'imagine qu'en contrôlant vraiment ses rêves, tout devient facile, on a jamais mal... Mais qu'est ce que l'on doit s'ennuyer sans rencontrer aucune résistance...

Et pourquoi ne dormons nous pas plus longtemps, et bien parce qu'il faut rêver sa vie, mais aussi et surtout vivre ses rêves !
Revenir en haut Aller en bas
http://lailleurs.uniterre.com
Aniel Til'Illan
Maître Marchombre
Maître Marchombre
Aniel Til'Illan

Nombre de messages : 940
Age : 27
Localisation : Chez moi ou dans mes Rêves
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres
Date d'inscription : 04/04/2008

Les rêves Empty
MessageSujet: Re: Les rêves   Les rêves Icon_minitimeLun 24 Oct 2011 - 22:39

Sauf qu'il n'y a pas à être pour ou contre contrôler ses rêves, c'est pas le genre de choses qu'on décide.

Vous semblez penser que parce qu'on a une part de contrôle le rêve est moins beau, moins fou, moins dingue, moins extraordinaire. Vous vous trompez, croyez-moi !

Dans mon cas, la plupart du temps je ne contrôle pas tout dans mes rêves : je me contrôle uniquement moi. Comme je le ferais dans la vraie vie.
Cela n'empêche donc pas le reste d'être extraordinaire, en revanche moi j'agis, je ne suis pas là juste en spectateur, et je me souviens de mes rêves.

Vous faites un parallèle rêve/imagination, en disant que si on contrôle son rêve, ça revient au même que d'imaginer les choses.
C'est là que vous faites erreur : lorsque vous imaginez quelque chose. Mettons que vous vous imaginez être en train de voler. Certes vous imaginerez les sensations, la vue, les sons, peut-être les odeurs. Mais votre imagination n'aura jamais la même "profondeur" qu'un rêve, malgré toute la puissance qu'elle peut avoir.
Il ne faut pas oublier que dans un rêve, beaucoup de paramètres sont gérés par "quelque chose" qui n'est pas tout à fait le soi conscient. Des zones particulières du cerveau, le subconscient ou l'inconscient, peut-être autre chose encore...
Et ce "quelque chose", quelle que soit la force de votre imagination, vous ne pourrez JAMAIS la recréer consciemment.

Alors oui, quand vous imaginez voler vous pouvez imaginer les sons, les odeurs, les vues, les sensations, les sentiments...
Mais quand vous le rêvez, beaucoup plus de choses entrent en jeu, les choses prennent une "réalité" beaucoup plus profonde : exactement comme quand vous VIVEZ les choses.
N'avez-vous jamais fait de rêve qui vous ont paru tellement réalistes que vous avez eu du mal à vous en détacher au réveil ?
C'est de ce genre de rêve que je parle.

Si je fais un rêve "actif", c'est pas juste une part de mon imagination, c'est comme une autre réalité.

Après il y a la question des rêves omnipotents (très différent de ce que j'appelle rêve actif), et là effectivement on peut se demander où est "l'intérêt" de tout contrôler.
Je n'ai que très rarement eu l'occasion de les expérimenter, mais c'est assez incroyable aussi. Imaginez pouvoir TOUT faire, et que le monde entier soit selon VOS désirs ? Je parle pas d'un point de vue matériel, je sais pas... imaginez être catapulté dans un autre monde que vous imaginez de toute pièce ! C'est quelque chose de dingue à vivre une fois, mais je suis d'accord pour dire que ça devient vite fade.

C'est pour ça que je distingue les rêves omnipotents avec les rêves actifs.
Dans un rêve actif les choses paraissent tellement réelles que vous vous les prenez de plein fouet, exactement comme lorsque vous vivez "en vrai".


EDIT : pour te répondre Aziliz au sujet des sensations de déjà-vu, la plupart des scientifiques leur donnent une autre explication : il existe une zone du cerveau qui sert justement à analyser, interpréter et traiter les situations nouvelles. Les sensations de déjà-vu sont un petit loupé de cette zone qui "oublie" de déclarer les événements comme nouveaux. Rien d'étonnant donc à ce que ça puisse arriver pendant un rêve.
Revenir en haut Aller en bas
http://saraniel.wordpress.com/
Pencho
Initié
Initié
Pencho

Nombre de messages : 200
Localisation : Sur de grandes plaines blanches
Groupe : Chevalier Jedi
Livre préféré : Bilbo le Hobbit
Date d'inscription : 06/06/2011

Les rêves Empty
MessageSujet: Re: Les rêves   Les rêves Icon_minitimeMar 25 Oct 2011 - 1:05



Ah les rêves .. et dire que je viens de regarder Inception ! Bonne mise en bouche..

Bref, pour parler un peu de ce que tu viens de dire Aniel, personnellement, je pense qu'il y a toujours une partie du rêve qui est contrôlable justement, et c'est ce que j'ai dit dans mon post précédent. C'est ce contrôler "soi" plus ou moins, comme tu dis le faire souvent. C'est au final ce qui arrive autour de nous qui est imprévisible, justement extraordinaire et fantastique ! Car à quoi servirait de vivre tous les soirs ce que nous voulons ? Nous n'avons pas autant de souhait que de rêve, et l'idée de l'imprévue est tellement plus agréable, remplit de sensation, de surprise (bah oui, c'est le but de l'imprévue ..) ! C'est l'idée de contrôler entièrement le rêve que je repousse pour ma pars. Oui, on ce contrôle plus ou moins, comme on contrôle le fait de (pour reprendre ton exemple Aziliz) lire un livre ou ne pas le lire. Mais l'histoire reste en dehors de notre ressort. Et c'est ce qu'il y a de si beau dans un rêve.

Pour ce qui est de l'imagination.. Tu dis qu'en imaginant on ne peux pas la recréer consciemment, n'est ce pas ? Alors l'idée d'un rêve omnipotent est improbable. Car, même si vous êtes dans cet état de rêve, vous avez conscience de tout, et alors vous partirez de vos idées, imagination de base sur ce que cela doit faire de voler pour le recréer. Certes, le rêve servira peut être à l'amplifier, mais la base restera l'imagination. Rêver de manière omnipotente, c'est d'abord imaginer puis rêver (toujours pour moi bien sur).

Citation :
exactement comme quand vous VIVEZ les choses

Sauf que le fait est que l'on ne le vis pas. Les rêves, aussi troublant soient ils, partent de l'idée que l'on a de telle ou telle chose. Si on ce dit que cela doit faire mal et que cela se produit dans le rêve, alors oui, nous aurons mal. Mais c'est parce que, dans notre esprit, nous avons déjà imaginé, pensé à la douleur que cela doit faire, même un court instant. Tu as une idée de ce que tu dois ressentir en volant (par exemple) non ? Si tu rêve que tu vole, ton rêve piochera dans cette idée -qui au final revient à avoir imaginé la chose- et dans ton inconscient.

Je vois parfaitement le chemin entre le rêve et l'imagination pour ma pars, peut être que tu ne seras pas d'accord, pas du tout même, mais je trouve que ces deux principes sont liées. Même s'ils ne se ressemblent pas *et heureusement*

Je me pose la question de l'intérêt de contrôler un rêve pour tous les rêves, quel qu'ils soient. C'est ne pas savoir l'Aventure qui m'arrivera cette nuit qui m'attire.. Sortir du quotidien, l'espace d'une nuit, pour l’inattendu. Le réel est déjà tellement prévu, cadré, pourquoi contaminer les rêves ?

En parlant des rêves, il y a une sorte de rêve dont on a pas parlé il me semble. Les rêves éveillé. Avoir parfaitement conscience d'être là, réveillé, les yeux grands ouverts et pourtant être dans son rêve.. un pied dans chaque camp, votre cerveau mélangeant les deux informations. Je vais vous donnez un exemple très personnel. Petite, je suis tombée bien malade et je me souviens de ceci. Un soir, alors que j'étais sur le lit de ma mère, dans sa chambre, j'avais l'impression d'être enfermé dans un labyrinthe. Oh oui, j'avais conscience des distances des murs, de la largeur du lit, du contacte de ma mère près de moi, mais pourtant, j'étais perdue, la sensation de solitude et de ne pouvoir retrouver la sortie occupait tout mon être. Alors je tendais les mains devant moi, pour me faire comprendre que ce n'était qu'un rêve. En regardant mes doigts, en les touchants, en les fixant, j'avais pourtant l'impression de toucher un fil. Je voyais belle et bien mon doigt, je me voyais le toucher ! Mais mon cerveau n'avait l'information que d'un fil. Je n'ai pas revécue l'expérience du labyrinthe, mais pour le fil, cela m'arrive encore. Sans être malade. Le cerveau, si fatigué, commencerait il de lui même à rêver sans que nous soyons entrain de dormir ?

Un exemple assez étrange, je plussois, j'en ai d'autre moins .. étrange (aller, vive la répétition), mais je voulais parler de celui là (je pense surtout que le labyrinthe était accentué avec la maladie et la fièvre, mais l'idée du fil revient sans que je sois malade). "dormir debout" ? Mélanger rêve et réalité ..


Dernière édition par Pencho le Mar 25 Oct 2011 - 2:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://delothya.frenchboard.com/
Aniel Til'Illan
Maître Marchombre
Maître Marchombre
Aniel Til'Illan

Nombre de messages : 940
Age : 27
Localisation : Chez moi ou dans mes Rêves
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres
Date d'inscription : 04/04/2008

Les rêves Empty
MessageSujet: Re: Les rêves   Les rêves Icon_minitimeMar 25 Oct 2011 - 1:44

Pencho pour être sincère j'ai souvent du mal à comprendre ce que tu écris, alors j'espère que ce que je vais dire répondra correctement quand même.

Citation :
Alors l'idée d'un rêve omnipotent est improbable. Car, même si vous êtes dans cet état de rêve, vous avez conscience de tout, et alors vous partirez de vos idées, imagination de base sur ce que cela doit faire de voler pour le recréer. Certes, le rêve servira peut être à l'amplifier, mais la base restera l'imagination. Rêver de manière omnipotente, c'est d'abord imaginer puis rêver (toujours pour moi bien sur).

Je crois que tu n'as pas compris ce que signifiait omnipotent. L'omnipotence, c'est la toute-puissance. Quand je parle de rêve omnipotent, je parle de rêve lucide où le rêveur peut modifier à volonté tout ce qui se trouve dans le rêve.

Citation :
Tu dis qu'en imaginant on ne peux pas le recréer consciemment, n'est ce pas ?

Je ne comprend vraiment pas cette phrase... tu peux préciser ?

Citation :
Les rêves, aussi troublant soient ils, partent de l'idée que l'on a de telle ou telle chose. Si on ce dit que cela doit faire mal et que cela se produit dans le rêve, alors oui, nous aurons mal. Mais c'est parce que, dans notre esprit, nous avons déjà imaginé, pensé à la douleur que cela doit faire, même un court instant. Tu as une idée de ce que tu dois ressentir en volant (par exemple) non ? Si tu rêve que tu vole, ton rêve piochera dans cette idée -qui au final revient à avoir imaginé la chose- et dans ton inconscient.

Le principe d'un rêve "omnipotent" c'est justement que tout est possible pour le rêveur, en l'occurrence il pourrait tout à fait se trancher la main et ne pas ressentir de douleur.

Citation :
Je vois parfaitement le chemin entre le rêve et l'imagination pour ma pars, peut être que tu ne seras pas d'accord, pas du tout même, mais je trouve que ces deux principes sont liées. Même s'ils ne se ressemblent pas *et heureusement*
Evidemment les deux sont liés, puisque n'importe quel rêve a pour base l'imagination du rêveur. Ce que je cherche à dire c'est que l'imagination est un phénomène conscient, tandis que dans le rêve beaucoup d'autres phénomènes, inconscients, s'ajoutent à la base formée par l'imagination.

En fait je crois que tu n'as pas compris que ce dont je parle, ce n'est pas ce que j'estime être le mieux, mais simplement des possibilités : il y existent des rêveurs que l'on qualifie de "lucides" et parmi eux ceux qui sont simplement "acteurs" et ceux qui sont "omnipotents".

Il n'y a pas à "repousser" ces idées, ce sont des choses qui existent, c'est un fait, et ça ne rime pas à grand chose de dire que l'un soit mieux que l'autre, surtout sans avoir expérimenté les trois possibilités...

Pour ce qui est des rêves éveillés, j'en fais aussi, souvent, mais je crois que c'est assez répandu dans la population (beaucoup plus que les rêveurs lucides), après s'il existe une explication rationnelle je ne la connais pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://saraniel.wordpress.com/
Pencho
Initié
Initié
Pencho

Nombre de messages : 200
Localisation : Sur de grandes plaines blanches
Groupe : Chevalier Jedi
Livre préféré : Bilbo le Hobbit
Date d'inscription : 06/06/2011

Les rêves Empty
MessageSujet: Re: Les rêves   Les rêves Icon_minitimeMar 25 Oct 2011 - 2:10



Oui, désolé, j'ai du mal à m'exprimer en ce moment ..

Les rêves éveillés étaient juste une parenthèse, je ne connais pas non plus l'explication rationnel .. quelqu'un peut être ?

Je ne parle pas de possibilité mieux que l'autre, non non.. C'est juste que je ne vois pas l'intérêt d'un rêve où, pour le rêveur, tout est possible.. Ou plutôt, si, je le vois, bien sur. Mais, de base, comme je l'avais compris, c'était un rêveur qui prévoit tout, tout ce qui arrive dans son rêve, et l'idée de supprimé l'imprévue, je trouvais cela bien triste et dommage. C'est ça que je "repousse" si on peut dire ça comme ça, que je ne veux pas pour moi plutôt. Je pense que l'on en vient tous à ces trois possibilités un jour, de manière plus ou moins .. consciente justement, ou longue disons. Je sais que, personnellement, j'ai déjà testée les trois, et je n'en recommande pas un forcément plus qu'un autre, mais l'idée de ne pas tout contrôler et plus attirante que de tout contrôler pour moi en tout cas. Toujours tout sous contrôler, tout décider, en permanence, encore et encore .. je trouve ça lassant.

En espérant que c'est plus clair (et surtout plus court) c'est ça que je regrette. Le contrôle de tout sur le rêve, je trouve que ça prive le rêveur de quelque chose. Après c'est mon ressenti, et c'est normal que tout le monde ne pense pas pareil *heureusement encore une fois*

Citation :
Ce que je cherche à dire c'est que l'imagination est un phénomène conscient, tandis que dans le rêve beaucoup d'autres phénomènes, inconscients, s'ajoutent à la base formée par l'imagination

Je plussois (<= inutile, oui oui)



Revenir en haut Aller en bas
http://delothya.frenchboard.com/
Aniel Til'Illan
Maître Marchombre
Maître Marchombre
Aniel Til'Illan

Nombre de messages : 940
Age : 27
Localisation : Chez moi ou dans mes Rêves
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres
Date d'inscription : 04/04/2008

Les rêves Empty
MessageSujet: Re: Les rêves   Les rêves Icon_minitimeMar 25 Oct 2011 - 2:26

Es-tu sûr d'avoir vraiment testé les trois ?
Peut-être en as-tu eu l'impression sans le vivre réellement, il faut savoir que c'est un phénomène assez rare (moins de 10 % de la population serait concernée par la possibilité de faire un véritable rêve lucide dans sa vie) !

Pour ce qui est de la lassitude à toujours décider... oui et non !
Car les "meilleurs" rêveurs lucides arrivent en gros à faire 2 rêves omnipotents par semaine, et encore... Donc ça n'est absolument pas permanent, au contraire : pour la plupart des gens ça n'arrive qu'une fois de temps en temps, et c'est ça qui en fait "l'intérêt", c'est tester quelque chose d'assez incroyable qui, s'il peut être lassant, est la plupart du temps suffisamment rare pour rendre l'expérience plutôt... décoiffante ^^

Effectivement si quelqu'un faisait des rêves omnipotents toutes les nuits, il finirait peut-être par se lasser.

Et je crois comprendre que ce que tu regrettes dans ce genre de rêves, c'est surtout l'absence de cet inconnu qui fait qu'on se fait embarquer et happer par un rêve !

C'est ce qui est intéressant dans le rêve actif, je trouve, c'est que cette part d'inconnu et de suspense est toujours là, conjuguée à la "violence" du ressenti.
Revenir en haut Aller en bas
http://saraniel.wordpress.com/
Miu Chan ~
Apprenti marchombre
Apprenti marchombre
Miu Chan ~

Féminin
Nombre de messages : 399
Age : 20
Localisation : Ici, là-bas,ailleurs. Je vais où ma Voie me mène.
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Tout ceux de Pierre Bottero. Plus particulièrement le Pacte des Marchombres. Les Eveilleurs.
Date d'inscription : 30/08/2012

Les rêves Empty
MessageSujet: Re: Les rêves   Les rêves Icon_minitimeDim 2 Sep 2012 - 12:12

J'ai une question,(ou plutôt deux, voir trois. Enfin bref, j'ai des questions) sur les rêves, qui me trotte dans la tête depuis quelques mois...

Souvent, je fais des rêves, et je m'en souviens le matin. Par exemple, une fois, j'ai rêvé que j'étais tombé, dans ma chambre, sans raison apparente. Est-il normal que, dans la journée, je tombe exactement au même endroit, de la même façon que dans mon rêve ?

Et parfois, je rêve de noir. Je ne sais pas si je fais un rêve normal, puis que je n'arrive pas a m'en souvenir, ou alors si je rêve vraiment de noir...

Es-ce normal, de pleurer dans son rêve et en même temps dans la réalité, mais inconsciemment ? Et quelques fois, j'ai mal dans mon rêve,mais je sens vraiment la douleur... ?
Revenir en haut Aller en bas
http://writing-way.blogspot.fr
Nour
Aspirant à la Greffe
Aspirant à la Greffe
Nour

Féminin
Nombre de messages : 734
Localisation : Sur le chemin de la Vie
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Bottero, Damasio, Tolkien...
Date d'inscription : 17/12/2010

Les rêves Empty
MessageSujet: Re: Les rêves   Les rêves Icon_minitimeDim 2 Sep 2012 - 16:18

Alors alors

Je vais commencé par ta dernière question Miu.
Tout d'abord, les rêves sont une forme de réalité. Parfois tu es tellement dans ton rêve que tu crois que ce qui s'y passe est vraiment réel, ce qui explique pourquoi si tu pleures dans ton rêve, tu pleures dans la réalité. Mais d'autres fois tu sais que tu rêves, donc ce que tu vis te prend moins au coeur, tu as une distance, et donc tu ressens les choses plus ou moins fortement, de même que tu les perçois de façon plus ou moins réelle.
C'est la même chose pour la douleur, en plus des rêves, le pouvoir de la pensée joue un grand rôle. Parfois on croit qu'on a mal, mais on le croit tellement qu'on finit par avoir vraiment mal. Donc je reprends, étant prise dans ton rêve tu crois avoir mal mais tu en es tellement persuadée que tu finis par sentir cette douleur en réalité.

Miu Chan ~ a écrit:
Est-il normal que, dans la journée, je tombe exactement au même endroit, de la même façon que dans mon rêve ?


il se peut que ton rêve influe de beaucoup sur ce que tu vas faire ensuite, et en te souvenant de ce rêve tu "l'accomplis", ou alors c'est comme si tu avais un pressentiment. Mais sinon je ne sais pas.


Pour ce que tu dis sur le noir, je peux t'assurer une chose, il n'y a pas de rêves normaux parce que nos rêves ne sont limitées que par notre imagination. Et ça ne paraît pas difficile de rêver noir, il suffit de s'imaginer une nuit sans étoile et sans lumière. Sinon tu penses que tu rêves noir, parce qu'en faite tu n'as pas rêvé du tout, ce qui est très possible.


Bon c'est pas clair ><
Revenir en haut Aller en bas
Miu Chan ~
Apprenti marchombre
Apprenti marchombre
Miu Chan ~

Féminin
Nombre de messages : 399
Age : 20
Localisation : Ici, là-bas,ailleurs. Je vais où ma Voie me mène.
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Tout ceux de Pierre Bottero. Plus particulièrement le Pacte des Marchombres. Les Eveilleurs.
Date d'inscription : 30/08/2012

Les rêves Empty
MessageSujet: Re: Les rêves   Les rêves Icon_minitimeDim 2 Sep 2012 - 16:25

Merci. ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://writing-way.blogspot.fr
Contenu sponsorisé




Les rêves Empty
MessageSujet: Re: Les rêves   Les rêves Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Les rêves
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Voie des Marchombres :: La Voie des Marchombres :: La Vie et ses Concepts :: Fiction, Vérité, Rêves et Réalité-
Sauter vers: