La Voie des Marchombres

Forum de réflexion consacré aux Marchombres et aux livres de Pierre Bottero...
 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le Temps passe, mais les Souvenirs restent.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Ichtar
Maître Marchombre
Maître Marchombre
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1109
Age : 23
Localisation : Entre ma tête et Lille
Groupe : Marchombre... j'espère
Livre préféré : L'Autre (de vous-savez-qui), et Prodige (de Nancy Huston)
Date d'inscription : 30/03/2009

MessageSujet: Re: Le Temps passe, mais les Souvenirs restent.   Ven 20 Nov 2009 - 19:16

Merci pour vos mots.
Clara?

Citation :
Ensuite vint la conférence, les Bisounours, les rires, la bise, les dédicaces dont celle de "Tour B2", ou il me dit face à un mot de Hind qui me l'avais offert " Tu lui diras que "Puisse ta route être longue et belle" est SA phrase"... J'oublie. Et je m'en veux terriblement, désormais.

SA phrase, tu veux dire la mienne ou celle de Pierre? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Irya
Âme de l'Arc
Âme de l'Arc
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2218
Age : 22
Groupe : Faëlle
Date d'inscription : 27/08/2008

MessageSujet: Re: Le Temps passe, mais les Souvenirs restent.   Ven 20 Nov 2009 - 20:37

...
Ca fait mal.
De lire vos souvenirs ...
Mais ca fait aussi sourire.
Tellement d'émotions dans vos mots ...
Revenir en haut Aller en bas
Anaura Tallis
Candidat à l'Ahn-Ju
Candidat à l'Ahn-Ju
avatar

Féminin
Nombre de messages : 411
Age : 22
Localisation : Avec Vous
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Tout les Bottero...
Date d'inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Le Temps passe, mais les Souvenirs restent.   Ven 20 Nov 2009 - 23:09

SA phrase à lui, à Pierre.

Et j'ai oublié, à Epinal...

Dans un exemplaire du "Voleur de Chouchous", celui de Laure, je crois, il la mettait en garde en lui disant qu'un voleur de chouchou était plus dangereux qu'un Ts'Lich.
Quand on le vois, je me dirige vers lui et je lui explique clairement que:
-Un voleur de chouchous n'est PAS plus dangereux qu'un Ts'lich!!!
Et il me répond en riant:
-Alors c'est toi la grande défenseuse des Ts'Liches?
-Princesse.
-Enchanté...

C'est violent. Toujours
Revenir en haut Aller en bas
http://anaura.skyrock.com/
Eshaÿn
Curieux
Curieux
avatar

Féminin
Nombre de messages : 9
Age : 21
Localisation : Perdue dans mes Pensées
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres, par Pierre Bottero.
Date d'inscription : 08/01/2010

MessageSujet: Re: Le Temps passe, mais les Souvenirs restent.   Jeu 14 Jan 2010 - 16:23

Je sais qu'il est bien tard. Et que je ne l'ai jamais vraiment connu, en face. Mais je veux quand même dire quelques mots. Pour se souvenir de lui, il n'est jamais trop tard.


« Tu m'as sauvée, Pierre Bottero. Tu m'as tirée de la nuit, tu m'as offert un toit, une protection, une présence. Tu m'as réconciliée avec la vie, avec les hommes, avec moi-même et, lorsque j'ai été guérie, tu t'es ouvert pour que je puise en toi, pour que je comble mes vides, pour que j'avance. Toujours plus loin. Ce que je sais, ce que je suis, je te le dois. Non, c'est plus que cela. Je te dois tout, Pierre Bottero. Tout. »


Merci, Pierre. Un Grand Merci pour tous ces Rires, ces Larmes, ces Sentiments. Je ne sais où je serais allée, Pierre, si tu ne m'avais pas ouvert les yeux sur ce qu'était le Monde.
Merci pour tout.
Revenir en haut Aller en bas
Elhea
Archer émérite
Archer émérite
avatar

Féminin
Nombre de messages : 599
Age : 22
Localisation : Dans les branches d'un arbre près de l'Oeil d'Otolep.
Groupe : Faëlle
Livre préféré : Le pacte des Marchombres, La Horde du Contrevent
Date d'inscription : 14/01/2010

MessageSujet: Re: Le Temps passe, mais les Souvenirs restent.   Jeu 14 Jan 2010 - 21:53

Aujourd'hui, j'ai emprunté le Lecture Jeunes de septembre où j'ai trouvé l'adresse de ce forum.
Et en lisant les interviews, je me suis mise à sangloter sans pouvoir m'arrêter. Parce que je regrette de ne jamais l'avoir rencontré, et que maintenant c'est trop tard. Parce que j'aurais aimé parler un jour avec lui, échanger des impressions. Et le remercier surtout, le remercier de tout ce qu'il a fait pour moi, pour nous tous.
Revenir en haut Aller en bas
Arya
Arpenteur de la Voie
Arpenteur de la Voie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 203
Age : 20
Localisation : Là où je peux Rêver et lire en toute tranquilité...
Groupe : Marchombre
Livre préféré : L'Héritage, la Quête d'Ewilan, les Chevaliers d'Emeraude, et la saga de Stephenie Meyer :) (J'aime beaucoup aussi Chroniques des Temps Obscurs ^^)
Date d'inscription : 18/12/2009

MessageSujet: Re: Le Temps passe, mais les Souvenirs restent.   Ven 15 Jan 2010 - 12:59

Citation :
Parce que je regrette de ne jamais l'avoir rencontré, et que maintenant c'est trop tard. Parce que j'aurais aimé parler un jour avec lui, échanger des impressions. Et le remercier surtout, le remercier de tout ce qu'il a fait pour moi, pour nous tous.

Elhea?? Pareil pour moi. Enfin, tout ça à cause de mes parents >.<"

Au fait Elhea, il me semble que tu ne t'es pas présentée ^^'
Revenir en haut Aller en bas
http://xxx-apostrophe-xxx.skyrock.com/
Narja
Oeil du Navire
Oeil du Navire
avatar

Féminin
Nombre de messages : 955
Age : 24
Localisation : Physiquement je suis sur Terre (mouahahahaha, vous ne saurez rien de plus ^^) et psychiquement, je suis... hummm très très loin.
Groupe : Haïnouk
Livre préféré : Saules Aveugles et Femme endormie de Hakuri Murakami; Ellana.
Date d'inscription : 22/04/2009

MessageSujet: Re: Le Temps passe, mais les Souvenirs restent.   Sam 16 Jan 2010 - 18:48

Pas eu le courage de poster avant.
J'avais pourtant promis à Zélie que je le ferai.
Je le fais.

Je n'ai jamais rencontré Pierre, j'aurais du le rencontrer cette année.

Tout commence en semptembre 2007, année au cours de laquelle je découvre le cyber-centre, et donc le site internet de Rageot, cette année là, je prends mon courage à deux mains, j'adresse une message sur Rageot à Pierre, un unique message, long de cinq pages word, ou je raconte tout en un vrac organisé à Pierre.
Ses livres qui m'ont dissuadé de sauter, ses livres qui m'ont rendu le sourire, ses livres qui me donnent le goût de l'écriture, et les mots, toujours , encore, qui tourbillonnent sous ma plume.
C'est à cette époque là que naït Aline Walter, l'héroïne de mon roman.
Et à la fin de ma lettre, je lui laisse mon adresse, lui soufflant que même si je recevais une réponse dactylographiée avec un tampon en guise de signature cela me ferait très plaisir tout de même.

Septembre passe.
Octobre commence,
octobre est en passe de s'achever.

25 octobre 2007, mon père me signale l'arrivée d'une lettre pour moi.
Une écriture inconnue.
Une adresse postale au dos, qui commence par "Pierre Bottero"

j'ai "ici" de Lara Fabian dans les oreilles, MP3 oblige, je revenais de cours.
J'ai les larmes qui menacent de couler.
Je m'exile dans ma chambre et je commence à lire.
"Chère Marielle, tu vois pas de réponse toute faite avec un tampon en guise de signature, Emma m'a transmis ton message, et c'est avec grand plaisir que j'y répond."
Tels sont ses premiers mots.
Pouvait il imaginer qu'il m'enverrait 24 lettres, et qu'il en recevrait le double, au moins?
Non je ne crois pas. le pauvre! Je suis sure qu'il devait avoir peur quand le facteur lui tendais la pile de courrier, de savoir ce que j'ai encore pu lui écrire.
Il m'a laissé son adresse mail, ^^ pourtant nous en sommes restés aux lettres, au tracé des lettres, à l'encre.
Et c'était mieux ainsi je crois.

Chacune de ses lettres m'arrache des larmes depuis près de deux mois, une plus que toutes les autres.
Celle où il m'encourageais à continuer d'écrire, même si je n'y gagnais rien d'autre qu'un voyage au côté des mots, même si les critiques des uns et des autres m'abattaient.
C'est le jour où une certaine Kitsune avait déscendu en flamme mon roman. Le joue également où est né A Livre ouvert.

La dernière missive qu'il m'a adressé date de fin octobre 2009, je l'ai reçue le surlendemain de son décès, elle s'était perdue en chemin, saleté de poste.
ça m'a fait fondre en larmes.

La vie a le sens de l'ironie des fois....

voila, c'est tout, ce n'est pas grand chose, c'est même rien, mais une promesse est une promesse ;) Comme Mylène je sais que j'ai répété tout ce que vous avez dit avant, mais c'est pas grave, on m'en veut pas.
ou pas trop, du moins.

Pierre fut pour moi, presque comme un père dans les pires moments, à l'époque ou j'ai découvert ses livres.
Au fil du temps il devint plus un guide, une présence.
Il restera une présence.
Revenir en haut Aller en bas
http://dans-le-placard-de-narja.eklablog.com/
Remiel Til'Sando
Frère d'Arme
Frère d'Arme
avatar

Masculin
Nombre de messages : 707
Age : 23
Localisation : Somewhere I belong
Groupe : Armure
Livre préféré : La Tour des Anges, Philip Pullman. Avec beaucoup d'autres.
Date d'inscription : 18/10/2009

MessageSujet: Re: Le Temps passe, mais les Souvenirs restent.   Sam 16 Jan 2010 - 23:02

Parce que les larmes, parce que la douleur, je poste ici ce que je ne peux extérioriser autrement qu'en votre compagnie.

Autant que je m'en souvienne, Pierre a été présent dans mon imaginaire depuis mon enfance. Non pas que ses livres remontent au néandertal; seulement que la notion de temps, dans mes rêves, n'as jamais eu de sens. Tous ces univers différents se mélangeaient pour n'en faire qu'un. Et immédiatement, la quête d'Ewilan a eu un grand impact sur mon petit royaume onirique. Et très vite, ils étaient toujours là, toujours présent avec moi, dans mon coeur...Salim, Ewilan, Ellana, Edwin...

Et puis je me suis dit : " Sa serait génial de le rencontrer."

Vœu qui n'as été exaucé qu'une fois. Une magnifique fois. Nuit des ados lecteurs au salon du livre de Troyes. au début, je n'osait pas l'approcher, lui qui avait l'air d'être sorti tout droit de ses livres, avec son air serein et généreux. Et puis, l'espèce de fan club qui l'entourait avait un peu l'air intimidant ( et oui il faut bien commencer par une impression de toute façon ^^ ), donc j'ai attendu. Et finalement je me suis joint au groupe. Il répondait aux questions, distribuant précisions, révélations et rires à qui le voulait. Timidement, j'ai infiltré la conversation. Il as posé son regard sur moi, m'as répondu posément. Je ne me souviens plus de la question; seulement de l'homme en face qui me répondait en souriant. Rires, guitare, et encore des rires. Vient le moment de s'éclipser, aux environs des cinq heures du matin.
"Non Pierre, restez encore s'il vous plait !
-Je crois que sa touche a la torture fanatique la, non ?
-Oui, sa doit être ça, me répondit-il avec un regard amusé.
-Ils regardent ailleurs, profitez-en !"

Vient le lendemain, avec les dédicaces, promotion de bouquins oblige. Je retrouve les même personnes, le même homme qui signe cette fois-ci. a moi de m'approcher, de lui serrer la main. Il se souviens de moi; j'en ressens encore la fierté d'avoir pu imprimer un mince souvenir de mon insignifiante personne. Dédicace dont il m'explique qu'il ne peut m'en mettre qu'une coutumière, faute d'inspiration, et aussi faute de ne pas me connaître aussi bien que je ne l'aurait souhaité. Une grande leçon de vie, de la nature de la poésie marchombre.
Je me souviens de la discussion qui s'est ensuivi dans une petite pièce reculée du salon, ou ils parlaient déjà de leur prochaine rencontre qui devait se dérouler en novembre, à Montreuil. Vient le temps de partir, avec ce départ la promesse d'une prochaine rencontre qui ne sera jamais venue. Je me souviens alors des mots que j'avais échangé avec lui la veille au soir :
"Mais vous reviendrez, n'est-ce pas?
-Je ne sais pas, tout dépend des invitations, tu sais...
-En fait c'était pas une question : vous reviendrez nous voir ! Obligé !
-Autant que possible, m'avait-il rétorqué."

Et aujourd'hui je me retrouve bête d'avoir dit ça. Bête de m'être montré trop impétueux. Bête de ne pas avoir montré mes textes, que j'avais emporté pour l'occasion. Bête de...
Je ne sais même plus.
Bête de n'avoir pu regarder les vidéos de l'hommage, mes tremblements ne cessant de m'assaillir.
Mais heureux de vous avoir rencontré, tous.
Grâce à celui qui avait su peupler mes rêves les plus fous et les plus heureux.
Grâce à lui, sans qui je ne serait certainement plus de ce monde à l'heure qu'il est.
Bête de n'avoir pu lui dire tout ça.

Il me reste maintenant une amère tristesse au fond de la gorge. Et une reconnaissance indescriptible teintée de douleur.
Puisqu'il n'y a pas d'adjectif pour qualifier mon ressentis, je vais laisser la parole au silence.

.
Revenir en haut Aller en bas
Ichtar
Maître Marchombre
Maître Marchombre
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1109
Age : 23
Localisation : Entre ma tête et Lille
Groupe : Marchombre... j'espère
Livre préféré : L'Autre (de vous-savez-qui), et Prodige (de Nancy Huston)
Date d'inscription : 30/03/2009

MessageSujet: Re: Le Temps passe, mais les Souvenirs restent.   Dim 17 Jan 2010 - 19:06

Lire l'hommage de quelqu'un qui ne faisait pas (encore) parti du "fan club"...

Beau moment, hein Remiel? Faudra pas l'oublier, d'accord?
Revenir en haut Aller en bas
Remiel Til'Sando
Frère d'Arme
Frère d'Arme
avatar

Masculin
Nombre de messages : 707
Age : 23
Localisation : Somewhere I belong
Groupe : Armure
Livre préféré : La Tour des Anges, Philip Pullman. Avec beaucoup d'autres.
Date d'inscription : 18/10/2009

MessageSujet: Re: Le Temps passe, mais les Souvenirs restent.   Mar 19 Jan 2010 - 12:45

Bien sur que non...

Mais le souvenir en sera douloureux, j'en ai bien peur...
Avec le temps, qui sait, eut-être qu'il paraitra autrement.

Vous aime tous
Revenir en haut Aller en bas
Cécile Caldin
Candidat à l'Ahn-Ju
Candidat à l'Ahn-Ju
avatar

Féminin
Nombre de messages : 420
Age : 22
Localisation : Dans les profondeurs de l'océan, tout près du lointain
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres ; tout ce que Pierre a pu écrire ; Vango ; la Horde du Contrevent ; et tant d'autres
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: Le Temps passe, mais les Souvenirs restent.   Mar 19 Jan 2010 - 20:08

Comme d'hab, me à la masse ! Mais j'ai envie de dire, de parler de tout cela, de pas grands choses, en fait, mais, en les gardant sous silence, je me suis bousillée moi-même...

Je n'ai rencontré Pierre qu'une seule fois. Physiquement, tout au moins.
2008 : Bruxelles. J'apprends qu'Hind y va, j'écris une lettre la veille au soir, lui donne avec mon exemplaire de L'Oeil d'Otolep.
Lettre... J'ai espéré sa réponse.
Trois semaines plus tard, alors que je n'y croyais plus, mon père me crie : - Tu connais quelqu'un qui habite... euh... Pelissanne ? - J'en sais rien. Peut-être.
Je ne savais pas que c'était là qu'il habitait. J'ouvre l'enveloppe (à la barbare) tire sur le papier et je vois juste les lettres EWI dépasser. Là, je hurle, je saute, je crie, je pleure, je mets dix minutes à me calmer avant de lire ses mots.

Novembre 2008 : Montreuil. Même pas eu besoin d'argumenter pout y aller. Ma mère, ma tante et mon oncle viennent avec nous. J'ai donc droit à des photos souvenir d'un moment extraordinaire... J'ai à peine osé lui parler (en plus, ma mère s'est incrustée), je lui ai baragouiné trois mots, posé une question et il m'a répondu en souriant. Et là, je me suis persuadée encore plus que C'EST un homme génial.

Paris, je n'y suis pas allée mais Ichtar lui a remis ma lettre et fait faire une dédicace. Il m'a répondu. C'est pour cela que je l'ai rencontré plusieurs fois... Dans ses écrits, dans ses lettres et physiquement à Montreuil.
Epinal non plus, je n'y étais pas. Malgré moi.

8 Novembre 2009 : je suis enfin sûre que je vais à Montreuil !! Yes !

10 Novembre 2009 : midi. Cantine. Je suis au bout du self avec mon plateau plein. Appel. Hind. Voix pleine de sanglots.
- T'es allée sur le site récemment ?
- Pas depuis les vacances. Et mon compte sur le fo' a disparu.
- Mais t'es allée sur le site hier soir ?
- Non. Pas eu le temps.
- Alors tu sais pas que Pierre Bottero est mort.
- Pardon ??!
Là, je pense à une anecdote marrante, un quiproquo qu'elle m'avait raconté.
- C'est une blague ... ?
Mais je sais au fond de moi que c'est vrai. Mais je ne peux pas y croire. Je ne veux pas y croire.
- Ben non, on rigole pas avec ça, tu sais bien !
- Oui.
- J'ai essayé de te joindre hier mais t'as pas répondu.
Elle me parle mais je n'écoute qu'à peine. Je la coupe, lui disant que je vais aller poser mon plateau. Deux autres appels. Je ne verse pas une larme.
Moi qui crevait la dalle cinq minutes plus tôt, je prends ma fourchette, la repose, attends quelques secondes et fonds en larmes.
Je m'en vais, croyant qu'il faut que je sois seule. Mais j'ai tort. Je tape dans les murs, hurle des NOOOON !, pleure, cesse de pleurer, re-pleure. Heureusement, mes potes ont eu la bonne idée de venir me retrouver et de rester avec moi. Je rentre chez moi, pleure un bon coup puis refuse de montrer ma douleur à qui que ce soit. C'est ça qui m'a bousillée. J'ai eu trois phases de réaction à la nouvélle : 1- j'ai hurlé, tapé partout comme au lycée;
2- j'ai pleuré sans m'arrêter et légèrement déprimé 3- j'ai dit des conneries, ris toute seule et été complètement à côté de mes pompes.

Voilà. Waaaaaaah, ça fait du bien. Merde, alors !J'aurais pas cru...
Je ne sais pas ce que je ressens, je ne sais pas ce que je dois faire. Mais je n'arrive pas à faire mon deuil et je me demande pas mal de trucs...
Puisque les Mots ne viennent pas, que les larmes aussi se refusent (parce que je leur ai refusé de venir trop longtemps) à venir, je me tairai. Rien de tel qu'un silence pour tout dire...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.4h04.fr
Brume
Curieux
Curieux
avatar

Féminin
Nombre de messages : 49
Age : 22
Localisation : Gwendalavir, dans la citadelle.
Groupe : Dessinatrice
Livre préféré : Vraiment, j'en ai deux: Les Harry Potter et les Pacte des marchombres. Vraiment.
Date d'inscription : 08/02/2010

MessageSujet: Re: Le Temps passe, mais les Souvenirs restent.   Lun 8 Fév 2010 - 22:39

Aujourd'hui, premier jour sur ce site. je vais voir les hommages; Plus je lis, plus je pleure, malgré la promesse de ne garder de Pierre Bottero qu'un souvenir d'écrivain extraordinaire. Oui, je ne le connaissait que par ses livres. Ses merveilleux livres. J'ai appris sa mort sur un forum. Tristesse. Larmes. je ne l'avais jamais vu, je ne lui avais jamais écris, je pensais avoir de nombreuses années pour le faire.
Etrangement, je lui en ai voulu, à Pierre. A lui et au destin.
Pourquoi avait-il pris sa moto, ce jour là? Pourquoi avait-il pris cette route, ce tournant? Pourquoi? Pourquoi?
Il pouvait encore tant nous offrir!
En écrivant ces mots je pleure.
Gardez-vous, Pierre, où que vous soyez.
et merci.

Ecrivain extraordinaire,
Imagination sans limites
Gratitude
Revenir en haut Aller en bas
Cécile Caldin
Candidat à l'Ahn-Ju
Candidat à l'Ahn-Ju
avatar

Féminin
Nombre de messages : 420
Age : 22
Localisation : Dans les profondeurs de l'océan, tout près du lointain
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres ; tout ce que Pierre a pu écrire ; Vango ; la Horde du Contrevent ; et tant d'autres
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: Le Temps passe, mais les Souvenirs restent.   Mer 10 Fév 2010 - 18:44

Brume, je comprends tout à fait les pourquoi ?
Mais...
Citation :
Il pouvait encore tant nous offrir!
Il nous offre encore ! Par ses livres, par ce qu'il a laissé, ce qu'il nous a offert, donné, appris...
C'est pour cela qu'un écrivain ne meurt jamais vraiment : ses écrits restent.
Et, tant qu'il sera dans notre coeur, tant que nous continuerons d'appliquer ce qu'il nous a dit, il existera encore.

Les gens disparus existent toujours dans le coeur de ceux qui les aiment

Et pensent à eux...
Non ?
Courage.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.4h04.fr
Eleanor
Aspirant
Aspirant
avatar

Féminin
Nombre de messages : 194
Age : 25
Localisation : Près de l'Arche...
Groupe : Armure
Livre préféré : Zouck // ...
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Le Temps passe, mais les Souvenirs restent.   Ven 12 Fév 2010 - 13:56

Je sais pas vous... Mais j'arrive pas à oublier... Je suis heureuse d'avoir ce forum pour venir partager cela...
Revenir en haut Aller en bas
http://sombre-marchombre.skyblog.com
Zephyr
Curieux
Curieux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 85
Age : 23
Localisation : Ailleurs
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Beaucoup.
Date d'inscription : 12/11/2009

MessageSujet: Re: Le Temps passe, mais les Souvenirs restent.   Ven 12 Mar 2010 - 20:43

Eleanor.
Tu n'es pas la seule.
Je n'ai pas l'envie de parler, et c'est aujourd'hui que je me suis résolu à lire ce topic en entier, mais comme beaucoup l'ont fait, je vais le faire.
Il n'y a pas grand chose à raconter, mais...
Voilà.

Je devais être en sixième quand j'ai découvert la quête d'Ewilan, rangé proprement sur l'étagère de mon premier CDI.
Si j'avais su alors ce que ce livre m'apporterait...
J'avais déjà le goût de la lecture, mais il s'en est intensifié.
J'étais déjà pensif, je suis devenu rêveur.
Je rêvais déjà d'évasion et d'aventures. Y penser en est devenu un besoin.
J'ai appris, grandi, écouté, compris. Et je commence à ouvrir mes ailes.

Grâce à lui.
Grâce à Pierre, je me suis lié à ma bibliothécaire, et nous sommes devenus amis. Alors que j'ai quitté le collège, nous gardons un contact épistolaire, et elle continue à me lire, et m'écouter, à me proposer concours et nouvelles lectures.
Grâce à Pierre, j'ai commencé à écrire et ma vie s'est teintée de couleur.
J'apprenais à vivre.

J'ai lu et attendu chacun de ses livres avec une immense joie. Je me suis lié avec ses personnages comme avec des amis.

Et puis c'est arrivé.
C'est ma bibliothécaire qui, quelques deux jours après son décès, m'a prévenue.
Je ne m'y attendais pas.


J'habite en Provence. J'ai probablement déjà survolé Pelissane, j'ai sans doute tourné plusieurs fois sur ce virage. Qui devra lui entraîner la mort.
Lui qui adorait monter la Ste Victoire, peut-être même l'ais-je déjà aperçu, dans une file de promeneurs lointaine.
Par deux fois j'aurais pu le rencontrer. Par deux fois on me l'a refusé.
Paris trop loin. Peyrolles trop bruyant, je ne me souviens plus très bien de l'excuse.

J'ai découvert ensuite de forum, dont je lis bien des sujets, et je sais qu'il m'en reste encore des centaines. Parfois aussi, je cherche un sujet récent pour m'exprimer.
J'aime.
Mais je n'oublie pas que c'est grâce à Pierre.

Que dire d'autre ?
Je regrette.
Et j'attend.

Au milieu de mes pleurs, j'ai eu un sursaut de vie.
Je me suis levé, je suis penché vers la glace, et lui ai fait une promesse.
Vivre.
Et Ecrire.


Dernière édition par Zephyr le Sam 19 Mar 2011 - 14:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aledña
Curieux
Curieux
avatar

Féminin
Nombre de messages : 12
Age : 314
Localisation : La Voie de l'écriture
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres
Date d'inscription : 25/11/2009

MessageSujet: Re: Le Temps passe, mais les Souvenirs restent.   Sam 13 Mar 2010 - 15:26

Je l'ai vu deux fois.
Dont une qui ne compte vraiment pas, puisque j'ai été trop timide pour lui dire qui j'étais.
Difficile, dans ces cas-là, de ne pas regretter la tournure qu'a pris ma vie à cause de ce silence.
La première fois, c'était à la remise des prix du concours d'Écriture Marchombre. Celle de Montreuil, puisque je n'avais pas pu aller à Brive-la-Gaillarde.

En passant la barrière du stand, je trébuche sur une nappe. Quelqu'un me rattrape de justesse.
Gloups. C'est Pierre. Je crois que mon coeur a raté un battement ou deux. Mais il a souri. Un de ces sourires dont il a le secret.
Toute honte oubliée, je lui ai souri aussi. Un sourire peut-être un peu stupide, béat, mais sincère, en tous cas.

Pierre va s'asseoir à la table des dédicaces, une pile impressionnante d'Ellana à côté de lui. Un premier gagnant s'avance, ils discutent une minute ou moins et Pierre lui dédicace un exemplaire de la Prophétie. En souriant. Il le lui tend et le gagnant s'en va, contaminé par sa bonne humeur.

De l'atre côté de la barrière, mon père me fait signe d'y aller. Pourquoi il est si pressé? je veux rester, moi.
Je m'avance. Je repasse à côté de la nappe sur laquelle j'ai trébuché et Pierre me crie: "Attention!"
Il s'est levé à moitié de sa chaise et a un sourire hilare sur le visage. Moi aussi, du coup. Sacré Pierre.

Une dame, je n'ai jamais su qui c'était, me demande mon nom alors que j'étais à deux doigts d'être "seule" avec Pierre. Je lui répond et Pierre sourit. Il me regarde de ce regard plein de vie, pétillant. Dire que ce regard s'est éteint...
Il répète mon nom puis prend un air rêveur.
Une phrase. Une seule vraie phrase.
"Je me souviens de ta lettre."
Une phrase qui ouvre tout, dessine une éclaircie.
"Cette abolition de la distance qu'offrent les mots quand ils sont sincères."
Cette évocation a réduit à néant la distance qui me faisait peur. J'étais là, en face de lui, on pouvait parler, longtemps. Se rencontrer vraiment.
Mais non. C'est une remise des prix, les rencontres sont fugaces et les autres attendent.

Ne sachant pas quoi répondre, j'ai souri. Un sourire qui, j'espère, a traduit toutes mes pensées.
Puis il a dédicacé la Prophétie, me la donnée (en souriant, toujours) et je suis partie.


La deuxième fois, c'était une déidcace. Il me demande mon nom, je répond Zoé. Une lettre. Une simple lettre que j'aurais du rajouter et il aurait su qui j'étais. Peut-être.
Si j'avais prononcé le W, on aurait parlé, on aurait échangé...
Stupide. Cette lettre aurait changé le cours des évènements.
Mais je ne la dis pas.


On peut compter ses lettres comme des rencontres.
La plus belle surtout, celle qui m'est parvenue par la poste alors que j'avais écris sur le site de Rageot.
Manière de s'adresser directement à moi et aussi de me montrer qu'il se souvient de moi.

Lettre qui commence par "Une réponse qu'on n'attend plus est-elle toujours une réponse ?"
Lettre magique que je garderai pour moi. Parce que c'est un précieux trésors et je ne veux pas qu'il m'échappe.


Mais Pierre, vous n'êtes pas vraiment parti, pas vrai? Vous êtes toujours là, à chaque fois qu'on pense à vous. A chaque fois que je sens le vent qui souffle, chaque fois que je regarde les étoiles, que je respires l'odeur de la nuit, je sais que vous êtes là. Si proche que la mort n'y peut rien.



J'ai parcouru la "Compil Pierre pour Alix".
Presque que des titres que je connais et que j'aime. Et ça a une bonne raison: c'est par lui que je suis devenue moi, alors il serait étrange que je n'ai pas les mêmes goûts que lui après ça.
En reconnaissant toutes ces chansons que j'aime, j'ai éclaté de rire. Un rire qui agite la poitrine et qui fait vibrer le cerveau. Puis j'ai éclaté en sanglots.

Je ne veux pas vous dire au revoir. J'ai trop peur que si je le fais, vous partiez vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Océane
Membre de la Famille
Membre de la Famille
avatar

Féminin
Nombre de messages : 227
Age : 23
Localisation : viarmes, magnifique petit village paumé dans le 95 !!
Groupe : Membre des Familles
Livre préféré : Zouck, La Vie extraordinaire des gens ordinaires, Le Pacte des marchombres, Amies à vie
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Le Temps passe, mais les Souvenirs restent.   Mer 10 Nov 2010 - 20:13

Souvenirs.
Brusque retour en arrière. C'était moi, ça ?
Cette petite fille impatiente et terrorisée à l'idée d'être déçue ?

Laure, il y a plusieurs mois. Plusieurs longs mois. Elle est devant moi, et marche à vive allure, en me répétant à quel point Il est génial. Pierre, évidemment. Non, je me trompe. Dans ma tête, c'est mon auteur préféré, un vague Bottero.
Le premier auteur que je rencontre. Et j'ai peur, peur que le personnage ne soit pas à la hauteur de ses écrits. Peur d'être déçue.
C'était le jour de la sortie de la Prophétie, et nous nous dirigions vers une petite bibliothèque parisienne où Pierre venait dédicasser.
On rentre. Une femme est en train de lire, on s'installe sans bruit. Elle lit les premières lignes du livre. Je e cherche des yeux. Où est-il ? Laure me désigne en souriant un homme du regard. Loin du costume austère auquel je m'attendais, une ample chemise de lin blanc, un jean. Et un sourire calme, détendu. Un regard d'Homme. Il regade Laure, sourit, puis continue d'écouter la femme qui lit ses mots.
"Il t'a reconnue !"
"Pas possible, je l'ai vu une fois il y a des mois à Montreuil..."
"Je suis sure qu'il t'a reconnue !"

Rencontre privilégiée avec un homme hors norme. Par là, j'entends sans nos limites communes.

Il me manques parfois.
Parfois une larme tombe sur ma joue.
Et parfois j'éclate de rire, comme ça, pour rien, pour lui.

La mort n'est qu'une question de point de vue....
Pierre, pour la première fois depuis des semaines, je vais prononcer ces trois mots qui me font peur. Pour Vous.
Revenir en haut Aller en bas
Revan
Chevalier Jedi
Chevalier Jedi
avatar

Masculin
Nombre de messages : 677
Age : 22
Localisation : Menegroth, Doriath's realm.
Groupe : Jedi
Livre préféré : The Lays of Beleriand
Date d'inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Re: Le Temps passe, mais les Souvenirs restent.   Jeu 11 Nov 2010 - 16:36

Cela fait seulement et déjà un an il y a deux jours.

Je sais qu'il est un peu tard pour poster sur ce topic, mais je dois le faire. Pour témoigner un peu de l'immense gratitude que j'éprouve pour lui. J'ai lu tous vos témoignages. Pour partager votre peine.

Les larmes coulent irrépressibles.
Je ne cherche pas à les arrêter.

Je ne sais que dire, si ce n'est que j'aurais vraiment aimé le rencontrer. Si je devais changer une chose dans ma vie, ça aurait été ça...ça aurait été ça... sans aucunes hésitation.
A quoi bon pester contre cette foutue vie ! Celle qu'il écrivait, la voie sur laquelle je l'aurais suivi les yeux fermé.

Chagrin incontrôlable, comme s'il avait attendu ce moment pour exploser.
Rage et haine, envers ce destin si injuste,
Heureux d'avoir pu le connaître grâce à vous.

J'ai envie de hurler, de m'évader de ce monde de fou. Je voudrais taper, je voudrais faire sortir cette terrible rage et ce chagrin qui m'étreint.
Je me contente de pleurer...

Par mes larmes et mon désespoir, je vous jure que jamais je ne baisserais les bras devant le destin, devant la fatalité. Je surmonterais chacune des épreuves qu'il mettra sur mon chemin, en pensant à lui. Je vous le jure... M'entend tu, toi destin pourri ?! Je le jure !!!

Larmes incontrôlables...
Plaie béante...
Peine.

Pierre, même si c'est la dernières des banalités que je peux sortir, je dirais que j'aimerais vous avoir connu comme l'homme que vous étiez, et pas seulement à travers vos livres. Je ne vous jamais connu et j'ose vous pleurer si tard, de toutes les larmes de mon corps.
Pour votre rêve, pour votre vie si merveilleuse et si courte, pareille à une étoile filante...
Au revoir, où que vous soyez, je vous souhaite bon courage.

Désolé aux membres qui l'on connu, si ça vous semble déplacé, mais ma peine voulait que je le fasse, et franchement, j'en avait besoin. Comme un dernier hommage.
Merci pour votre partage.
Merci pour vos émotions.
J'imagine quelle a dû être votre douleur. Je comprend. Je suit avec vous, tant que cela puisse signifier quelque chose.

Pierre : Merci. Pour tout.
Revenir en haut Aller en bas
Wenäria
Curieux
Curieux
avatar

Féminin
Nombre de messages : 81
Age : 23
Localisation : A quelques pas d'ici, derrière l'arbre Passeur
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Les livres de Pierre, en particulier la Trilogie du Pacte des Marchombres ; Les Bannis et les Proscrits de James Clemens ; Maudites de Michelle Zink.
Date d'inscription : 13/03/2011

MessageSujet: Re: Le Temps passe, mais les Souvenirs restent.   Jeu 17 Mar 2011 - 21:08

Je pense qu'il est temps de m'exprimer un peu ici. j'ai lu la plupart des témoignages, et ça m'a prit pas mal de temps. C'est normal. Il y a tellement de mots ici ! J'ai pleuré pas mal de fois rien que sur ce sujet. Lire le ressenti des gens, leur désarroi face à la disparition de Pierre, lire vos souvenirs extraordinaires. Et moi dans tout ça ? Je me sens tellement insignifiante. Mais voici mon histoire.

Novembre 2006.
C'est ma fête, le jour où on fête chaque demoiselle portant mon nom.
Maman veut m'offrir un livre, et le vendeur nous conseille une nouveauté plutôt récente, D'un monde à l'autre, de Pierre Bottero.
Elle me l'achète tout de suite.
Curieusement, les premiers jours, il ne m'attire pas tellement. Puis je le lis.
Enfin, je le dévore.
Et les autres suivront ; Le Pacte, L'Autre, Zouck, Tour B2 mon amour.
Pierre me transporte.
Je vais trop loin dans mon adoration.
Je perds pieds, je ne veux plus vivre dans notre monde.
Je veux être avec eux en Gwendalavir.
J'avais 12 ans et pas mal de rêves.
Je suis totalement fan de ses livres.
Le 28 Mai 2009, je lui envoie une lettre sans trop espérer de répondre.
Je lui laisse mes impressions, je lui dis à quel point j'apprécie son travail, a quel point il m'a fait changer.
Je lui dis tout. Que j'ai perdu pieds, que je me suis fait du mal à vouloir aller trop loin dans ma folie de Gwendalavir.
Et puis, j'oublie un peu cette lettre.
Le 16 Juillet 2009, je reçois une lettre.
Sur le timbre "France".
Oblitérée" Salon de Provence, B-Du-Rhone. 17.07.09"
Une écriture fine, très jolie.
Maman me demande si j'attendais une lettre. Heu non.
J'ouvre.
La première chose que je vois, c'est Shaé.
Juste au dessus, mon prénom.
Je devine tout de suite. Mais je ne lis pas. D'abord, il faut que j'arrête de pleurer.
Il me parle de moi, de ce que j'écris, il me parle de mes rêves.
Et il termine sur "Je te souhaite un bel été. Amitiés, Pierre B."

Cette lettre est mon plus beau trésor.

Le temps passe, je lis et relis ses oeuvres.

14 Novembre 2009.
Je m’apprête à aller voir un concert des mes idoles américaines à Anvers.
J'étais chez ma meilleure amie.
Maman me téléphone.
- Pierre Bottero est mort.
- ...
- Hé ? Tu es la ?
- Maman, tu rigoles ? C'est pas vrai hein ?
- Si, Alix l'a vu dans le journal. Il s'est tué en moto le 8.
J'ai plus rien dit. J'ai posé le téléphone sans raccrocher et j'ai pleuré. Énormément.
J'ai hurlé à en fendre le ciel. J'ai tapé.
J'ai définitivement changé.

Il ne me reste que ses livres. Tous. Je les ai tous.
Et cette lettre magnifique.
Rien de plus.
Pas un sourire, pas une bise.
Je n'ai pas eu cette chance.
Mais au moins, il a su quelques secondes que j'existais.


Wenäria, la promesse des Etoiles .
Revenir en haut Aller en bas
http://www.looking-for-truth.skyrock.com
Nour
Aspirant à la Greffe
Aspirant à la Greffe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 734
Localisation : Sur le chemin de la Vie
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Bottero, Damasio, Tolkien...
Date d'inscription : 17/12/2010

MessageSujet: Re: Le Temps passe, mais les Souvenirs restent.   Dim 20 Mar 2011 - 15:57

Wenäria

Le Temps passe et les Souvenirs restent.
Chéris les, ils sont très précieux.
Dan les coups durs, se replonger dans ses Souvenirs permet de relever la tête et de continuer à avancer.
Avancer malgré tout, toujours.
La Vie est un combat de chaque minute, de chaque seconde.
Alors tiens bon.

Nourliana
Revenir en haut Aller en bas
Zynaell Til' Namaï
Curieux
Curieux
avatar

Féminin
Nombre de messages : 9
Age : 18
Localisation : Là où mes pas me mènent
Groupe : Faëlle
Livre préféré : Tous les livres de Pierre Bottero, les Harry Potter, les Artemis Fowl...
Date d'inscription : 16/03/2011

MessageSujet: Re: Le Temps passe, mais les Souvenirs restent.   Dim 20 Mar 2011 - 18:51

Moi, j'ai rencontré Pierre Bottero. A l'époque, je n'avais encore lu aucun de ses livres; je ne savais donc pas trop à quoi m'attendre. Ma première impression a été de le trouver très sympathique. Mais ça a très vite dépassé ça. Pierre était exactement à l'image de ses livres: transportant, drôle, émouvant, profond, ouvert (comment peut-on garder un de ses livres fermé tant qu'on ne l'a pas terminé?) ... Bref, magique. Ses mots étaient une cascade sans fin qui m'emportait dans un autre monde: celui des mots. Très rares sont ceux qui savent manier ce pouvoir à la perfection; Pierre Bottero en faisait partie. Je crois qu'il a été le premier à savoir ouvrir ainsi mon coeur .
Oui, c'était vraiment un être exceptionnel; sa mort a créé un vide en moi. Mais elle n'est qu'une réponse du savant; or Pierre était un poète, un grand poète. Et le poète dit: "Pierre Bottero n'est pas mort. Il continuera toujours à vivre dans nos coeurs, tant que nous continuerons à croire en lui."

Trace indélébile
Dans nos coeurs
A jamais.


Voilà. Désolée de ne pas pouvoir vous en dire plus. Et, quoi qu'il arrive: continuez à croire en lui.
Revenir en haut Aller en bas
Ipiutiminelle
Membre du Conseil - Modo
Membre du Conseil - Modo
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3147
Age : 32
Localisation : Tol Eressëa, As-Coron, Imre...
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Tolkien, Pierre, Pauline, Timothée, Léa Silhol, Patrick Rothfuss, Alain Damasio...
Date d'inscription : 01/12/2008

MessageSujet: Re: Le Temps passe, mais les Souvenirs restent.   Dim 20 Mar 2011 - 20:13

Alors voilà, c'est vraiment malheureux d'être obligée de faire ça dans ce sujet là...
Zynaell je me vois dans l'obligation de te mettre un 2ème avertissement car tu ne t'es toujours pas présentée et tu continues à poster quand même, malgré mon 1er avertisemment et mon MP d'hier soir dont tu ne tiens pas compte.

La prochaine fois tu seras bannie du forum.


En plus j'ai envie de dire que ce sujet n'est plus d'actualité depuis un an et demi...

_________________
Semons l'intention de l'avenir dans la réalité du présent !
[Pauline Alphen]



Pièce 9 donc : la pièce manquante. Celle que l'on cherche ardemment, vaillamment, désespérément parfois et qui, en se refusant à nous, nous pousse en avant. Celle qui nous interdit de croire qu'on est arrivé et nous souffle à l'oreille que le plus beau est à venir.
Que le plus beau est avenir. Toujours.

[Pierre]
Revenir en haut Aller en bas
Ichtar
Maître Marchombre
Maître Marchombre
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1109
Age : 23
Localisation : Entre ma tête et Lille
Groupe : Marchombre... j'espère
Livre préféré : L'Autre (de vous-savez-qui), et Prodige (de Nancy Huston)
Date d'inscription : 30/03/2009

MessageSujet: Re: Le Temps passe, mais les Souvenirs restent.   Dim 20 Mar 2011 - 20:21

Et puis, ce n'est pas le sujet, il y a un autre topic pour parler de nos rencontres avec Pierre... "Le temps passe mais les souvenirs restent", il me semble. Ce serait bien que tu y déplaces ton sujet une fois que tu te seras présentée =).
Revenir en haut Aller en bas
Zynaell Til' Namaï
Curieux
Curieux
avatar

Féminin
Nombre de messages : 9
Age : 18
Localisation : Là où mes pas me mènent
Groupe : Faëlle
Livre préféré : Tous les livres de Pierre Bottero, les Harry Potter, les Artemis Fowl...
Date d'inscription : 16/03/2011

MessageSujet: prov   Jeu 24 Mar 2011 - 18:33

Voilà, je me suis présentée... Mais, euh... Comment on fait pour déplacer un message?




edit Elu': voilà qui est fait...
Revenir en haut Aller en bas
Ciel étoilé
Curieux
Curieux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 30
Age : 24
Localisation : en général, sur mon toit... mais quand il pleut l'ordi craint. Alors disons sous la nuit =)
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Tout ceux de Pierre Bottero. Tolkien aussi. Ellana l'envol arrive en tète de liste.
Date d'inscription : 13/04/2011

MessageSujet: Re: Le Temps passe, mais les Souvenirs restent.   Mer 13 Avr 2011 - 15:14

Ouaou... désolé, je suis nouveau et c'est le premier sujet que j'ai le temps de parcourir. Et... Whoa...
Vous ètes tellements géniaux, tous... Il vous conaissait tellement bien...
Pierre... Jl'ai croisé deux fois.
Une fois par hasard, dans la rue à Aix en provence ou mes grands parents habitent. Le temps de réaliser et j'ai du lui courir après pour échanger deux mots. Il était pressée et vraiment désolé on dirait^^.

La deuxième... c'était à l'occasion du concours d'écriture marchombre, pour la sortie de L'envol... On avait le droit à deux heures d'entrevue avec lui. J'ai trouvé le moyen d'arriver en retard.. --'
Si j'avait su que plus jamais je ne le reverrai...
Enfin.
Les questions fusaient de partout, des éclats de rire, aussi... c'était génial.
Pierre, pour ceux qui ne le connaissaient pas (parce qu'il me semble que c'est le sujet a la base?) c'est... Un homme. Mais au grand sens du tèrme. C'est un Homme qui a ce petit plus qui font les grands Hommes, comme Rosa parks ou Tolkien. Il ne mourra jamais. Jamais vraiment. les derniers mots que j'ai échangé avec lui étaient... alorsque je me retournait pour partir après sa dédicace:
"Pour toi Nicolas,
Félicitation pour ton texte
et toutes mes amitiées
=)
Pierre."

je me retourne et je lui dit: "attendez! j'ai oublié un truc super important."
il m'a fait un sourire... un sourire du coeur et m'a répondu: ah oui et quoi?
-Vous serrer la main tout simplement. Parce que maintenant vous me connaissez et je vous connais.
il a immédiatement tendu sa paume ouverte, m'a mit la main sur l'épaule et a dit en me regardant:
"Continue d'écrire. Tu as ce qu'il faut."
Je n'oublierait jamais ces paroles...
Merci Pierre
A Bientôt...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Temps passe, mais les Souvenirs restent.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Temps passe, mais les Souvenirs restent.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le Temps passe, mais les Souvenirs restent.
» Le temps passe et pourtant...
» Et le temps passe... et trépasse
» Attendre que le temps passe
» passe temps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Voie des Marchombres :: Livre d'Or :: Pierre Bottero-
Sauter vers: