La Voie des Marchombres

Forum de réflexion consacré aux Marchombres et aux livres de Pierre Bottero...
 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les malheurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jonas
Curieux
Curieux


Masculin
Nombre de messages : 72
Age : 25
Groupe : Marchombre
Date d'inscription : 16/02/2010

MessageSujet: Les malheurs   Ven 2 Avr 2010 - 22:53

Ceci est un message en réponse aux réactions qu'ont suscité mon message dans le topic "votre malheur du jour" (dernier message de la page).

Attention ce message risque d'être long car je vais répondre à vos messages, mais aussi préciser certains points. J'essaierai de faire au plus court, donc si vous lisez ce message, lisez le avec attention, et pas en diagonale pour ensuite me critiquer sur des trucs que j'ai pas voulu dire.

Len Liv' Taga a écrit:
Tu crois qu'on peut résoudre tout les problèmes tout seul ? Eh bien non. On a parfois besoin d'en parler, juste pour se sentir libéré d'un poids. Pour que nos amis sachent que ça ne va pas forcément.

Tu crois pouvoir comprendre ça ?

Merci de me prendre pour un insensible ou je ne sais quoi, cette réponse prouve que tu n'as pas réfléchi plus de 5 secondes à mon message.

Bien sur que je sais qu'extérioriser fait du bien, que c'est bien d'être écouté, réconforté, de savoir qu'on est pas seul etc. Mais c'est néanmoins un effet à court terme.

Len, et tous ceux qui ont suivi a écrit:
Tu dis que c'est indigne d'un marchombre, mais ce qui est indigne, c'est de juger comme tu le fait. Sans connaître la personne et les problèmes qu'il/elle peut avoir.

Vous m'expliquerez ou vous pensez que je vous juge, parce que personnellement à moins d'avoir des a priori à propos de moi-même, je ne vois pas où il y a ambiguïté. =D

Donc je le dis et je le répète, je ne vous JUGE PAS. Derrière mon message direct se cachait (enfin je pensais que c'était clair quand même) un conseil. Le "C'est parti" aurait du vous forcer à réfléchir avant de parler, car il prévoyait de telles réactions...

Remiel a écrit:

De un, est-ce qu'on a l'air de se plaindre ?

Pour moi, certains (pas tous bien entendu, je ne peux pas généraliser) des messages reviennent à ça.

Première définition que je trouve de "se plaindre": Se plaindre: exprimer son mécontentement, sa peine, sa souffrance.

Je ne crois pas que ce que vous faites est si différent. ;)

Citation :

Y'a quoi dans ton coeur ? De la glace ou de la pierre ? Tu n'as jamais besoin d'extérioriser tes sentiments, toi, tu est un surhomme que rien n'ébranle ?

Je suis très sensible même si ça ne voit pas. Et non je n'ai pas besoin d'extérioriser mes sentiments, car même si je suis ébranlé, j'ai appris à régler mes problèmes seuls sans avoir, au moindre souci, à en alerter mes proches. Et c'est là le coeur de mon message, que, dans ton manque flagrant de réflexion, tu n'as pas su voir. Car si je ne vous ai ni jugé, ni insulté, toi tu l'as fait. Et si tu n'acceptes pas la critique, il serait tant de grandir un peu ô Remiel tout puissant.

Citation :
SI toi tu ne sort jamais tes sentiments, alors c'est toi qui est indigne de la Voie des Marchombres.

Alors, au lieu de subir ton regard hautain, c'est moi qui vais te regarder avec haine et suffisance.

Cette partie n'a aucun sens pour moi. "Ne jamais sortir de ses sentiments", je crois que ça n'a pas de sens dans notre langue. Et je ne vois pas le rapport avec la Voie des marchombres. C'est vrai que Sayanel, par exemple, est un modèle de sensibilité. Toujours à se confier à Jilano pour lui raconter comment il vit la perte de Nillem.
Sayanel, un des plus grands marchombres, serait en fait indigne d'en être un ?

Allez, la prochaine fois réfléchis à ce que tu dis au lieu de parler dans le seul but de me jeter tes mots à la figure.


Citation :
Les marchombres seraient-ils des êtres fermés sur eux-même, n'ayant pas le droit de demander de l'aide d'après toi ? Demander de l'aide serait contradictoire avec le fait d'être autonome et individuel ? L'amitié, le soutien, sont-ils contraires au marchombre ?

Je le répète: n'ai JAMAIS dit ça. Tu inventes des arguments pour contrer des propos qui n'ont jamais existé.

Tes questions ont des réponses évidentes, mais pour que le marchombre demande de l'aide, il doit être à court de moyens (il se veut tout de même complètement indépendant). Et en lisant certains de vos messages, je me suis dit: "si tu devenais plus fort dans ta tête, tu rencontrerais plus jamais ce problème". Vous êtes de loin pas à court de moyens pour la plupart, vu les problèmes que c'est.

Mirwin a écrit:

Ah, tu m'as beaucoup fait rigoler Jonas merci !!!

Ah, j'aurais préféré te faire réfléchir, mais si tu décides de ne pas me prendre au sérieux, je ne peux t'en tenir rigueur. C'est juste dommage. Surtout cette pointe de moquerie qui perce de ton message...


Arya a écrit:
Pour ajouter à ce que t'on répondu les autres, Jonas, comme l'a dit Len, lire cette rubrique n'est pas une obligation. Si une personne quelconque ne veut pas lire ces messages, elle fait comme elle veut. Elle n'a pas besoin de lire nos pleintes-qui-n'en-sont-pas .
Quand tu vas mal, n'as-tu jamais envie de crier ? D'en parler avec des Amis, des proches ? De te faire aider, que quelqu'un essaie de coprendre ce que tu ressens ?

Je te remercie pour la retenue de ton message pour commencer, c'est toujours mieux de rester maitre de ses mots dans une discussion.

Lire cette rubrique n'est pas une obligation... Bin euh.. ouais. xD Enfin je vous ai pas dit "arrêtez de vous plaindre" parce que je me sentais obligé de lire vos malheurs hein.

Quand je vais mal, bien sur que si j'ai envie de crier. Est-ce pour autant que je vais aller chercher du réconfort à côté ? Non. J'essaie de trouver des solutions par moi-même pour que la prochaine fois que ça arrive, le problème n'en soit plus un: ça m'amène à ne plus dépendre d'autrui pour m'aider à évacuer le mal => un des truc fondamental de l'esprit marchombre (ne dépendre de personne et ne laisser personne dépendre de soi).

Arya a écrit:
Garder la Douleur pour soi n'est pas le meilleur moyen de "guérir" .
Je dirais même que ça empoisonnerai la blessure, physique ou mentale.

Ca dépend du problème. Si tu n'arrives pas à régler ton problème tout seul, il est évident qu'il faut se confier. Mais dans ce cas, et c'est là ce que je vous reproche: il faut chercher à progresser, à grandir, à mieux se connaitre. Un problème que tu as déjà vaincu tout seul, tu le revaincras plus tard. Tandis que là si je me mets à poster un de mes malheurs on va me répondre "mais non tu es beau, tu es fort, la vie est précieuse, je t'aime" (enfin on va sans doute pas me répondre ça à moi xD, mais je me mets à votre place).

Quand Kaley s'est exprimé, je ne lui ai pas dit "oui moi j'ai le même problème, mais tu verras ça va s'arranger sois forte".

Quand je me confie, je ne m'attends pas à ce qu'on me réconforte. Mais qu'on m'aide à vaincre le problème. Et visiblement, les 40 pages de malheur que vous avez pondu montrent que soit vous êtes des gens vraiment malchanceux, soit vous stagnez sur la Voie.

Autre chose: pour m'aider dans mes problèmes, je ne choisirai pas des gens qui ne peuvent m'aider qu'avec des mots. Les mots sont puissants, mais vains dans certains situations.

Est-ce que vous comprenez mieux ce que je veux dire ou ça a toujours l'air d'un discours de mec qui pète plus haut que son cul et qui croit avoir tout compris à la vie ?



Un petit HS:
Citation :

Il ne faut pas être plus ancien pour avoir sa place. Mais plus avoir compris l'esprit du forum. Que c'est une Maison. Avec une Famille.

L'ancienneté n'as rien à voir la dedans.

Ah ? J'avais posté un topic sur la magie, qui promettait d'être intéressant.

J'avais dit "Le sujet de la magie est vaste, je vous demanderai de bien réfléchir avant de poster pour éviter que ça parte ans tous les sens (beh oui, y'a la magie de l'amour, la magie qui touche aux croyances, la magie des choses simples, les "miracles" etc).".

Forcément qu'il fallait que je dise ça pour que la discussion ait une chance d'être constructive (peu de messages ont été constructifs, j'ai juste retenu le message de Aina qui été bien dans la philosophie du sujet).

Ichtar m'a répondu:
Citation :

Excuse-moi, tu es là depuis combien de temps. Deux semaines?
Je te prierais d'éviter ce genre de remarque.

Alors, Len, dis moi comment je dois réagir à ça et prendre vos remarques ?



BILAN:

- Je ne vous ai pas jugé.
- Mon message ne disait pas "ça ne sert à rien d'extérioriser"
- Il disait plutôt "vaincs tes problèmes, et continue à progresser"
- Je cherchais aussi, je ne vous le cache pas, à voir si vous cherchiez vraiment à comprendre ce que je cherchais à faire passer, ou bien si j'avais toujours cette étiquette de prétentieux. La plupart d'entre vous m'ont montré ce qu'ils pensaient.




Avant de répondre à ce message, merci de bien réfléchir et d'être à peu sur d'avoir compris ce que je voulais dire. Ceci dans le but d'éviter les discussions stériles. Il est toujours bon de confronter des points de vue, ça aide à progresser. Mais dans des discussions comme celles-là, il faut avoir l'esprit ouvert et accepter de chercher à comprendre où veut en venir l'interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
Eleanor
Aspirant
Aspirant


Féminin
Nombre de messages : 194
Age : 25
Localisation : Près de l'Arche...
Groupe : Armure
Livre préféré : Zouck // ...
Date d'inscription : 10/04/2009

MessageSujet: Re: Les malheurs   Sam 3 Avr 2010 - 0:05

Jonas a écrit:

Je suis très sensible même si ça ne voit pas. Et non je n'ai pas besoin d'extérioriser mes sentiments, car même si je suis ébranlé, j'ai appris à régler mes problèmes seuls sans avoir, au moindre souci, à en alerter mes proches. Et c'est là le coeur de mon message, que, dans ton manque flagrant de réflexion, tu n'as pas su voir.


Tu touches là le coeur du soucis. Car si tu n'as besoin de personne pour " régler tes problèmes " certains, comme moi, avons besoin d'un peu plus de temps et de Mots ( ces mots qui te semblent vains ) pour réussir à vaincre nos Malheurs.
J'ai compris ce que tu voulais dire et encore une fois je te répète que nous ne sommes pas tous pareils.
Tu dis et affirmes que les mots sont vains dans certains cas. Et là je ne suis pas d'accord ^^. Je préfère des mots chargés d'émotions et de soutien qu'une étreinte maladroite et faite à la va-vite, histoire de se débarrasser d'un soucis encombrant.


Jonas a écrit:
un des truc fondamental de l'esprit marchombre (ne dépendre de personne et ne laisser personne dépendre de soi).

Je dirai juste ( ça n'engage que moi ), que l'état de Marchombre est pour nous un idéal. L'Idéal. Mais nous ne le sommes pas, nous sommes humains et comme marcher sur cette voie comme l'a fait Ellana nous est impossible, on ne peut pas nous coller le fait qu'un " vrai marchombre ne ferait pas ça ".

Voila. J'ai pesé chacun de mes mots même s'ils ne m'ont pas fait plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
http://sombre-marchombre.skyblog.com
Eleyra Leina
Membre du Conseil - Admin
Membre du Conseil - Admin


Féminin
Nombre de messages : 4531
Age : 24
Localisation : Llewanda
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Ellana, La Moïra, Les Royaumes du Nord
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: Les malheurs   Sam 3 Avr 2010 - 0:25

Mmh... Je ne me rappelle plus trop de ce que tu avais écrit dans ton premier message qui a lancé la polémique et j'ai la flemme de chercher dans les pages de malheurs du jour, alors j'espère que j'ai bien comprit la chose...


Tu sais, moi pendant des années j'ai gardé mes souffrances pour moi. J'ai commencé à me détruire à l'âge de cinq ans à cause d'instits et de camarades de classe débiles, et l'autre gros passage traumatisant dans ma vie s'est passé vers mes 11 ans lorsque j'ai failli perdre ma mère par la faute d'une maladie.
Pendant des années j'ai tout gardé pour moi.
J'ai passé ma vie à réfléchir par moi-même à tous mes soucis provenant de ma primaire, à réfléchir aux conséquences de mon passé sur mon présent et à tenter de me comprendre moi-même.
Le problème lié à ma mère, lorsque ça m'est tombé dessus, je n'en ai parlé à personne, pas parce que je ne le voulais pas, mais parce que ma mère ne voulait pas que ça se sache.
Ca m'a littéralement bouffé.
Personne pour te rassurer, pour te consoler, personne pour simplement savoir que tu vas mal. Excepté à ma famille, mais comment en parler à sa mère lorsqu'on a peur de raviver ses craintes, comment en parler à son père lorsqu'il s'inquiète déjà assez pour sa femme, comment en parler à sa grand-mère lorsqu'elle a peur pour sa fille ou à son frère lorsqu'on n'est pas vraiment proche de lui ?
J'avais besoin d'en parler à quelqu'un d'extérieur et pourtant je n'en ai rien fait. Pendant 2 ans. Pour ma mère.
Un jour j'ai craqué. Ca devenait trop gros, trop douloureux. Même si elle était guérie, cette boule d'angoisse, de souvenirs douloureux n'a jamais dégrossi. Lorsqu'en classe, à la télé, dans les journaux, j'entendais parler de cancer, les larmes me venaient automatiquement aux yeux sans que je sois capable de les retenir. Aujourd'hui encore elles coulent.
Hier j'ai lu "Amies à Vie" de Pierre Bottero. Une des filles a une leucémie, un cancer du sang. J'ai jamais autant pleuré sur un livre.

Bref, tout ça pour dire que parfois trop c'est trop. Il y a besoin d'extérioriser pour décompresser un peu.
Parfois, quand tu te tapes les orteils contre un meuble t'as besoin de gueuler contre le meuble, ou de dire Aïe. Ca ne calmera pas ta douleur mais tu auras pesté contre et mentalement ça ira mieux.

Tout ça pour dire que parfois, se plaindre c'est nécessaire.
Oui on doit se battre seul, oui on doit réfléchir nous-même.
Mais par expérience, je peux te dire que les mots de réconfort, s'ils ne te soignent pas, te donnent du courage et de l'espoir, et te donne une raison supplémentaire de te battre.


En revanche, pour les malheurs débiles genre les sales notes en cours, le mauvais temps ou je ne sais trop quoi, je suis d'accord que ça ne sert à rien et il faut toujours savoir voir la beauté des choses.
N'empêche que parfois, gueuler un bon coup te permet de passer totalement à autre chose, pour pouvoir continuer à avancer.


Bon, j'espère que je n'ai pas fait de HS ^^'

_________________

Eleyra,
Fille du Vent et de la Nuit
Esprit des Tempêtes

Artiste des Possibles
Ayant la chance d'avoir l'unique et la génialissime Elurían Aeglir comme aide de camp
Première conseillère et juge suprême de la SABIA
Designer en chef du mobilier haut de gamme chez Soriamh & Cie
Co-présidente de la LPDFB...
Secrétaire Réciproque et Démone Emissaire de Miaou Til' Plume
Revenir en haut Aller en bas
Leslie
Danseur de la falaise
Danseur de la falaise


Féminin
Nombre de messages : 1487
Age : 19
Localisation : Ailleurs.
Groupe : Faëlle
Livre préféré : Waw... Euh... Pour commencer, tous les livres de Pierre Bottero sans exception... Et puis après, il y en a vraiment trop.
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Les malheurs   Sam 3 Avr 2010 - 12:28

Jonas, excuse-moi, je n'ai pas beaucoup de temps pour tenter de répondre, donc ce message sera très court, mais je vais juste réagir sur un point qu'il me semble, tu n'as pas vraiment compris.

Jonas a écrit:
Ichtar a écrit:

Excuse-moi, tu es là depuis combien de temps. Deux semaines?
Je te prierais d'éviter ce genre de remarque.

Là, je ne pense pas qu'elle te disait de ne pas exposer ton avis juste parce que tu es là depuis deux semaines. Enfin, plus de deux semaines maintenant, mais ça n'a pas d'importance.
Je crois qu'à travers cette phrase, qui peut-être t'a paru déplacée, elle te demandait de chercher à comprendre vraiment bien le forum et de ne pas porter de jugements hâtifs.
Ce n'est sûrement pas ce que tu as fait, étant donné que tu dis toi-même que tu as réfléchi avant de donner ton avis, et tu nous demandes de faire pareil.
D'ailleurs, je n'aime pas vraiment ça, car si on laisse nos réactions premières s'imposer et prendre forme en mots, est-ce que ça donne un message moins intéressant que celui qu'on a passé des heures à ressasser dans sa tête ? Certes, cette dernière proposition offre l'avantage d'avoir pesé ses arguments et réfléchi à son post.
Mais bref, hein, c'est pas de ça que je parlais ^^.
Je disais donc qu'Hind n'a peut-être pas apprécié le ton de ton post, et qu'elle te demander de comprendre, ou d'essayer de comprendre en tous cas, l'âme du Fo' dans son intégralité, sans repousser tout d'une traite.
Je sais, ce n'est absolument pas ce que tu fais,mais à première vue, j'avoue que c'est ce que l'on pense, et que c'est dérangeant.
Alors, non, l'ancienneté des membres ne représente rien ici, il en est de même pour l'âge puisque des perceptions différentes du Fo' et des sujets de reflexions sont nécessaires.
Voila... Je pense que tu as mal interprêté sa phrase.


Sur ce,bonne journée...
Revenir en haut Aller en bas
http://capture-this-time.skyrock.com
Len Liv' Taga
Armure synchronisée
Armure synchronisée


Masculin
Nombre de messages : 598
Age : 21
Localisation : /
Groupe : Armure
Livre préféré : La Zone du Dehors. Vango.
Date d'inscription : 07/07/2009

MessageSujet: Re: Les malheurs   Sam 3 Avr 2010 - 12:59

Jonas, tu vas surement être déçu que je ne poste pas un message plus long que ça, mais les personnes qui sont passées ont toutes exprimées ce que je pensais. Je ne pense pas être capable de le dire aussi bien, et trouve que c'est inutile de le redire une fois.

Bonne journée.
Revenir en haut Aller en bas
Vayel
Frère d'Arme
Frère d'Arme


Masculin
Nombre de messages : 859
Age : 21
Localisation : En permanence en train de me chercher.
Groupe : Armure
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres, La Quête et Les Mondes d'Ewilan, L'Autre... Tant d'oeuvres de Pierre Bottero.
Date d'inscription : 26/02/2009

MessageSujet: Re: Les malheurs   Sam 3 Avr 2010 - 14:39

Tout d'abord cher Jonas, je te remercie pour avoir expliciter ton message des "Malheurs du jour".

Je te remercie également car ce sujet me sera surement d'une aide précieuse pour illustrer le topic que je vais créer prochainement.

Eleyra, Leslie et Eleanor ont déjà abordé le sujet propre. Le débat de "Est-til bon ou non de se confier", en quelque sorte.

Moi, j'aimerai parler de ton message. Ton message en lui-même.

N'est-il pas empreint d'une pointe de supériorité ? De prétention ?
J'en convins que tu as surement bien plus vécu que nous, mais est-ce une justification de ta prétention ?

Pour reprendre une expression d'Aethera, suite à un de tes messages :
"Comment dois-je réagir ? Merci professeur ? Je n'apprécie pas spécialement ce genre de situations."
Veuillez me pardonner pour l'inexactitude de sa réplique.

Voilà. On dirait que tu as tout à nous apprendre. Peut-être est-ce le cas, je n'en sais rien, mais est-ce une raison pour endosser ce titre de professeur ?

Les mots ne sortent plus, je m'embrouille. J'arrête donc là.

Pour ce qui est de "trucs inutiles" et "indignes d'un marchombres"... Mouai...

Cordialement,

Sayanel
Revenir en haut Aller en bas
Kaley Tsukimi
Curieux
Curieux


Nombre de messages : 76
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le pacte des Marchombres
Date d'inscription : 28/02/2009

MessageSujet: Re: Les malheurs   Sam 3 Avr 2010 - 15:05

Je n'ai pu être rien à voir avec ce message et je ne connais pas particulièremet le problème mais je tiens à dire tout de même ce que je penses, parce qu'on est là pour ça.

D'abord, je ne prendrais le partie de personne, même si ce que je dirai pourrait vous en donner l'impression . Comme je l'ai dit, ici, chacun donne son avie, et libre à lui de penser ce qu'il veut et de voir certaine chose à sa façon. Oui, la liberté, l'essentiel de l'esprit marchombre. Serte, Jonas a put vous blesser ou vous énerver ou je ne sais quoi encore, mais je pense qu'il a simplement dit ce qui lui trottait dans la tête en lisant vos messages, de façon un peu maladroite peu être, mais ce n'était surement pas par méchanceté.

Je crois comprendre ce qu'il essaye de dire, comprendre sa vision des choses, ou ... peu être pas . Je suis d'accord avec vous pour dire que parfois, dire ce qu'on a sur le coeur fait du bien, ça nous débarasse d'un poids, on a du soutien et on sait qu'on est pas seul, que vous êtes là pour écouter, pour comprendre. Cependant, l'esprit marchombre c'est un peu "Ne dépendre de personne, et ne laisser personne ne dépendre de soi", comme se le promet Ellana dans le premier tome du Pacte des Marchombres, et je penses que c'était ce qu'il essayais de dire. Serte, vous avez le droit de vous plaindre de temps en temps, et c'est humain, mais le mieux à faire n'est pas d'attendre des autres que l'on vous réconfortes, bien que je ne doute pas de la magie des mots, mais de se plaindre un bon coup et d'avancer, de se battre.

C'est d'ailleurs ce que m'a fait comprendre Jonas, il m'a beaucoup aider, il m'a fait comprendre que toutes peures peuvent être surmontées, que tous malheurs peuvent être vaincus mais que se plaindre et attendre ne sers à rien. Dur à expliquer ! Je veux dire que oui, on a le droit de se plaindre, on a le droit de pleurer, d'avoir peur ou se tromper, mais il ne faut pas en abuser, qu'il ne faut pas seulement se contenter de la faire, mais de le surmonter avant tout. Donc oui Jonas a peu être exagéré, mais non il n'a pas été insolant et non il n'a pas eu tort de dire ça. Cest en faisant des erreurs que l'on avance et que l'on comprend.

Alors voila, désolée d'être intervenue, de me mêler de cette histoire et de peu être en rajouter une couche mais c'est parce que j'apprécie ce forum et ses membres que je ne veux pas qu'il y ait ce genre de problème qui enlève la convivialité ...
Revenir en haut Aller en bas
Aliana
Maître Marchombre
Maître Marchombre


Féminin
Nombre de messages : 1060
Localisation : Là où souffle le vent
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte, Zouck, la Horde du Contrevent, Le secret de Ji, A la croisée des mondes, l'Oracle della Luna, La Zone du Dehors
Date d'inscription : 20/05/2008

MessageSujet: Re: Les malheurs   Sam 3 Avr 2010 - 15:09

POur commencer, voici le message à l'origine du débat:

Citation :
Arrêtez de vous plaindre, ça ne sert à rien, c'est du temps perdu. Si au lieu de passer 10min par jour à venir vous plaindre ici vous vous demandiez ce que vous pourriez faire pour que ça aille mieux, vous croyez pas que ça serait plus utile ?

Apprenez à vous connaitre et arrêtez les trucs inutiles. Se plaindre fait peut-être du bien à court terme, mais ce n'est qu'une perte de temps, indigne d'un marchombre.

C'est parti.

Bon. En lisant ce message, j'ai eu l'impression que tu remettais en doute l'utilité du topic "nos malheurs du jour". Au vue de ce qu'on pu m'apporter les réponses de membres à mes craintes/interrogations dans ce topic...

Citation :
Première définition que je trouve de "se plaindre": Se plaindre: exprimer son mécontentement, sa peine, sa souffrance.

Et est-ce que c'est mal ?

Enfin, je ne vois pas le problème... Surtout que franchement, sur ce topic, les gens qui postent ne parlent pas souvent de trucs futiles...
Et si on poste ici, sur un forum, c'est pour plusieurs raisons.
Avoir un avis extérieur.
Parce que c'est plus simple d'en parler à derrière un écran
Parce qu'on a confiance en les membres ici
Parce qu'il fait que ça sorte.

Et puis, même si c'était le cas, si c'était pour des choses futiles. Pour moi, ce sujet à été crée justement pour exprimer nos sentiments de la journée. On est un certain nombre à poster quasi tous les jours dans "plaisirs du jour" ou "malheur du jour" (le plus souvent le 1er heureusement ^^).

Citation :
il faut chercher à progresser, à grandir, à mieux se connaitre. Un problème que tu as déjà vaincu tout seul, tu le revaincras plus tard. Tandis que là si je me mets à poster un de mes malheurs on va me répondre "mais non tu es beau, tu es fort, la vie est précieuse, je t'aime"

Les membres qui répondent à ceux qui postent (parce que dans "les 40 pages de malheur que vous avez pondu montrent que soit vous êtes des gens vraiment malchanceux, soit vous stagnez sur la Voie.") il y a énormément de conseils. De mots qui aident où cherche à le faire.
Et des gens sincères qui veulent vraiment aider.

Ensuite, je ne vois pas pourquoi on resterait seul devant notre problème si on peut avoir des conseils, des encouragements et du soutient. De toute façon, au final, on sera totalement seul devant le problème. Personne ne va sortir de l'écran pour aller m'aider à affronter ce qui m'arrive.

Bon, message pas très clair, alors moi aussi je fais un résumé:
*Il y a deux choses pour moi:
-Les malheurs vraiment forts qu'on poste pour divers raisons mais qu'il ne faut surtout jamais arrêter de poster. Les réponses aident toujours même si c'est à peine, même si c'est presque rien, même si oui, se ne sont que des mots.
-Les malheurs plus futiles (type mauvaises notes etc) qui en générale sont en fait une accumulation de problème qui font que ce jour là, on se sent mal et on a envie de parler sur ce sujet. Ils sont minoritaires et ne posent aucun problème.
Ce n'est pas qu'on ne se pose pas de questions où qu'on ne cherche pas de solutions, c'est juste un raz-le bol ephémère qui veut s'exprimer.
Et en général, rien que de le poster fait se rendre compte que ce n'est pas si grave et que ça va s'arranger.
Mais finalement tant mieux non ? Ce que je veux dire, c'est que si dans une même journée, l'un d'entre nous apprend que son ami est dans le coma et l'autre s'engueule avec ses parents, les deux se sentirons mal et auront tous deux le droit de s'exprimer.

Bon, un peu confus.

Juste, en fait, tu remets en doute l'existance de ce topic ? Tu ne comprends pas ceux qui y postent ? Tu veux nous montrer que nous n'avançons pas en nous plaignant ?
Ton propre malheur du jour est de lire les notre et tu viens pousser un coup de gueule ?
Enfin, c'est quoi le but du sujet là ? Que veux-tu clairement nous dire ?

Est-ce ça ?:

Citation :
Et non je n'ai pas besoin d'extérioriser mes sentiments, car même si je suis ébranlé, j'ai appris à régler mes problèmes seuls sans avoir, au moindre souci, à en alerter mes proches. Et c'est là le coeur de mon message

EDIT: poster en même temps que Sayanel et Kaley
Revenir en haut Aller en bas
Elii'
Ami de la falaise
Ami de la falaise


Nombre de messages : 868
Age : 20
Localisation : La jungle des poneyciraptors
Groupe : Faëlle
Livre préféré : La Promesse de l'aube
Date d'inscription : 27/03/2009

MessageSujet: Re: Les malheurs   Dim 4 Avr 2010 - 14:59

Eh bien très cher Jonas, durant my british travel, j'ai réfléchi.

Excuse-moi si, n'ayant pas bien compris ce que tu voulais dire, je donne naissance à une conversation stérile ( Mes Dieux Judeutongaux, remarquez ce magnifique oxymore *___* ), j'ai pas fait exprès.

Donc.

Tout d'abord... Je remarque que tu prévoyais la "polémique". Que le message que tu as posté dans les malheurs avait le but d'en créer une.
Sincèrement, quand je l'ai lu la première fois, il y a quatre ou cinq jours, je l'ai juste trouvé blessant. Tu sais, comme un boulet de canon que tu nous balances à la figure. Et ensuite, seulement, tu nous explique le pourquoi du comment.
Est-ce que l'inverse n'aurait pas été plus intéressant ? Expliquer d'abord ? Plutôt que de nous balancer ça comme ça, de revenir quelques jours après parce que tu n'avais pas le temps, et là, seulement, nous en dire un peu plus long sur ton avis ?

Bref.

Je rentre enfin dans le sujet.

Pour comencer, et parce que je ne trouve rien d'autre à dire, je suis parfaitement d'accord avec le message de ceux qui ont posté avant moi, principalement celui d'Eleyra, qui résume assez bien mon avis sur le sujet, la comparaison des orteils contre l'armoire est on ne peut plus parlante, d'ailleurs.

Pareil pour Aliana. J'approuve et ré-approuve.

Et... Après avoir effacé tous mes débuts de phrase pour continuer là-dessus, je ne vois rien d'autre à rajouter. ><"

Tout compte fait... Non, je n'avais pas assez féfléchi. Ou alors les autres avaient déjà tout dit.
Revenir en haut Aller en bas
http://lundinn.tumblr.com
Aethera
Membre du Conseil - Admin
Membre du Conseil - Admin


Féminin
Nombre de messages : 4257
Age : 24
Localisation : Sur ma route (ouais, il y a eu du mouv', ouais)
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Vrac d'auteurs : Bottero, Damasio, Ayerdhal, Squarzoni, Chedid, Bobin, Giono, Le Guillou, Sous-commandant Marcos...
Date d'inscription : 13/04/2008

MessageSujet: Re: Les malheurs   Dim 4 Avr 2010 - 22:39

Je viens donc mettre mon grain de sel.

Je vais être calme pendant tout mon message, Jonas, et tenter d'être constructive. Je voudrais toutefois commencer par dire que j'ai trouvé, moi aussi, ton post dans les malheurs du jour blessant.

Jonas a écrit:
Arrêtez de vous plaindre, ça ne sert à rien, c'est du temps perdu. [...] Apprenez à vous connaitre et arrêtez les trucs inutiles. Se plaindre fait peut-être du bien à court terme, mais ce n'est qu'une perte de temps, indigne d'un marchombre.

Tu te rends compte que tu ne parles qu'à l'impératif ? Moi, quand je lis ça, j'ai vraiment l'impression que tu nous dictes une conduite à suivre, pas que tu nous donnes des conseils. Et "Arrêtez les trucs inutiles, [...] ce n'est qu'une perte de temps, indigne d'un marchombre", si c'est pas un jugement que tu portes sur nous, c'est quoi ?
Je t'entends déjà me répliquer que je n'ai rien compris à ce que tu as voulu dire, ce qui prouve que je n'y ai pas du tout réfléchi. Alors je voudrais te préciser que j'ai lu ton post avec la plus grande attention, comme j'ai lu tout ce topic. Que je pèse mes mots. Tu reproches à beaucoup de monde de ne pas comprendre ce que tu veux dire. Et si ce n'était pas nous qui ne faisions pas d'efforts de réflexion, mais plutôt toi qui devrais faire des efforts de clarté ? 'Fin, je dis pas que tu t'exprimes mal ni rien, hein, mais j'ai l'impression que de nombreuses polémiques naissent de malentendus, parce que le ton que tu emploies prête souvent à confusion. Alors c'est aux deux partis de faire des efforts. Toi pour exprimer tes intentions plus clairement, nous pour mieux te comprendre.

Ceci étant dit, passons au fond du "problème".

L'exemple d'Eleyra sur le cancer est vécu et authentique, toutefois il peut sembler extrême. Et pourtant... Pourtant certains ici traversent des passes vraiment très sombres. Dépressions, deuils, anorexie, et j'en passe. On ne se sort pas de ces trucs-là sans être entouré. Oui, bien sûr, je suis d'accord avec toi, au final, on est toujours seul face à soi-même, une part du chemin est toujours solitaire, dans sa tête. Nous sommes seuls à pouvoir prendre les décisions qui vont orienter notre vie. Mais pour autant, quand la charge devient trop lourde, on a besoin de la partager pour s'en délivrer en partie. Même si ça ne fera rien avancer, rien changer. Le simple fait de l'avoir dit nous rendra plus léger. Tiens, je prends un exemple concret. Ces temps-ci, Pierre me manque beaucoup. Beaucoup plus que d'ordinaire. Et j'ai besoin de l'écrire, de le dire, à voix haute, sur le papier. Besoin de le faire sortir. Je ne le fais pas ici, sur le forum, mais j'en parler à des Amis, à Gilles... C'est vain, ça ne le fera pas revenir. Mais ça me laisse toujours apaisée. A court terme, peut-être. N'empêche que c'est une "douleur infinie qui jamais ne passe". Alors j'accueille avec bonheur chaque moment doux de rémission.
Tout ça pour dire que dans certaines passes sombres, le simple fait de se savoir entouré, de trouver des oreilles, ça aide. On n'attend même pas de retours, en fait. Parce que rien de ce que les autres pourront dire ne pourra nous aider. Parce qu'on le sait pertinemment, ce que tu dis, que c'est à nous et à nous seul de surmonter et de vaincre l'épreuve.
Mais le dire, juste le dire. Ne pas le laisser à l'intérieur, ne pas le laisser s'infiltrer en toi et t'empoisonner peu à peu. Ne serait-ce que l'écrire ! Tu n'as jamais ressenti cette impression de plénitude et de sérénité absolues après avoir écrit, extériorisé une bonne introspection ? Moi ça m'arrive souvent d'écrire (avant à Pierre, maintenant à Gilles). Quand je sens que quelque chose coince, quand je sens un trop-plein. Je me mets devant mon ordi et j'écris. Je ne sais pas ce que je vais écrire avant de commencer à écrire. Mais j'écris. Et les mots viennent tout seul, et au fur et à mesure je touche du doigt des choses que j'ignorais : je me trouve, je me découvre, je me comprends.
Et la compréhension de soi, c'est déjà le premier pas vers la résolution du blocage, non ?

Tout ça pour dire qu'extérioriser ses problèmes n'est pas vain ni inutile : ça aide souvent à mieux les comprendre, à mieux se comprendre soi-même, et donc à long terme à se soigner.

Ensuite, et j'en conviens, d'autres post sont moins tragiques, c'est juste un ras-le-bol passager, un coup de fatigue, un passage à vide. Tu dis que se plaindre n'aide qu'à court terme, mais justement, dans ces cas-là, les problèmes sont à court terme ! et le simple fait de les laisser sortir suffit souvent à les régler, ou à relativiser, à se rendre compte que c'est pas si grave que ça.
La seule chose qu'on pourrait reprocher, alors, serait la suivante : on devrait y réfléchir à deux fois avant de poster dans les malheurs. "Est-ce que c'est vraiment un malheur ? Est-ce que je dois vraiment lui accorder de l'importance en le postant ?" Ce sont les questions qu'on devrait se poser.
D'ailleurs, ceux qui répondent pour réconforter ou soutenir devraient se poser la question aussi, à savoir : "est-ce vraiment utile que je réponde à ce post ? A-t-il/elle réellement besoin qu'on lui dise quelque chose ? Est-ce que la situation est assez grave pour mériter notre attention ? Ou au contraire, répondre à ce 'malheur', ne serait-ce pas lui accorder cette attention qu'il ne mérite pas ?"

Kaley a écrit:
Certes, vous avez le droit de vous plaindre de temps en temps, et c'est humain, mais le mieux à faire n'est pas d'attendre des autres que l'on vous réconfortes, bien que je ne doute pas de la magie des mots, mais de se plaindre un bon coup et d'avancer, de se battre.
Kaley a écrit:
Toutes peurs peuvent être surmontées, que tous malheurs peuvent être vaincus mais que se plaindre et attendre ne sert à rien. Dur à expliquer ! Je veux dire que oui, on a le droit de se plaindre, on a le droit de pleurer, d'avoir peur ou se tromper, mais il ne faut pas en abuser, qu'il ne faut pas seulement se contenter de le faire, mais de le surmonter avant tout.

Je suis bien d'accord avec ça ! Absolument d'accord. Et d'ailleurs je trouve aussi parfois que certains posts dans les malheurs sont un peu légers, presque puérils, mais c'est aussi parce que de l'autre côté certains membres vivent des choses bien plus graves. C'est pour cela que je pense qu'il faut vraiment y réfléchir à deux fois avant de poster dans les malheurs, se demander si ça en vaut vraiment la peine. Le simple fait de poster une galère de notes ou une engueulade avec les copains dans les malheurs revient à accorder de l'importance aux petits désagréments de la vie, alors qu'on pourrait toujours voir le bon côté de chaque situation.
Et se plaindre oui, mais pas sans chercher à régler le problème.

Seulement, de là où nous sommes, pouvons-nous juger de si la personne qui se plaint cherche, dans la réalité, à trouver des solutions concrètes ? Peut-être qu'elle se plaint mais qu'elle se bat en même temps ? Qui sommes-nous pour en juger et pour la taxer d'inutile et d'indigne ?

C'est tout ce que j'avais à dire.

Respectueusement,

Laure.


_________________
La seule trace qui vaille est celle qu'on se crée, à la pointe extrême de ce qu'on peut.


Furvent, ceux qui vont mûrir te saluent !
Revenir en haut Aller en bas
http://maisonsurlile.blogspot.fr/
Jonas
Curieux
Curieux


Masculin
Nombre de messages : 72
Age : 25
Groupe : Marchombre
Date d'inscription : 16/02/2010

MessageSujet: Re: Les malheurs   Lun 5 Avr 2010 - 12:28

Avant de commencer ma réponse, vous avez lu le guerrier pacifique conseillé par Erkenseil ? Je l'ai commencé hier, et le début concerne justement "le mental" (merci pour la correction Erkenseil). Fin de la petite parenthèse.

Je vais commencer par préciser un point qui n'a pas assez percuté dans mon premier message.

Mon message dans "Votre malheur du jour" était volontairement "provocateur". D'une part parce qu'en semaine je n'ai que très peu de temps pour internet et que je voulais tout de même intervenir, et d'autre part pour vérifier un truc. Voir si vous réagiriez calmement en mettant de côté vos "préjugés" (vos sentiments vis-à-vis de moi-même) et vos certitudes. Vous avez répondu de façon automatique.

Je m'excuse si ce message vous a blessé, ce n'était (et je suis sur que vous le comprenez) réellement pas mon intention.

Elii a écrit:

Est-ce que l'inverse n'aurait pas été plus intéressant ? Expliquer d'abord ? Plutôt que de nous balancer ça comme ça, de revenir quelques jours après parce que tu n'avais pas le temps, et là, seulement, nous en dire un peu plus long sur ton avis ?

Oui, j'aurai pu faire ça. Mais je voulais vérifier un truc. Encore une fois, j'éspère que vous accepterez mes excuses.

Aethera a écrit:
"Arrêtez les trucs inutiles, [...] ce n'est qu'une perte de temps, indigne d'un marchombre", si c'est pas un jugement que tu portes sur nous, c'est quoi ?
Je dirai un constat ? L'Inutile n'est pas vraiment un maitre mot. Ce n'est en aucun cas un jugement, je disais juste que se plaindre était inutile. C'était une grosse généralisation, mais je faisais court.


Aethera a écrit:
Et si ce n'était pas nous qui ne faisions pas d'efforts de réflexion, mais plutôt toi qui devrais faire des efforts de clarté ? 'Fin, je dis pas que tu t'exprimes mal ni rien, hein, mais j'ai l'impression que de nombreuses polémiques naissent de malentendus, parce que le ton que tu emploies prête souvent à confusion. Alors c'est aux deux partis de faire des efforts.


Je suis parfaitement d'accord. Comme dit, je n'étais volontairement pas un parangon de clarté dans ce message. Concernant les autres messages que j'ai pu faire, je ne sais pas comment je pouvais me rendre plus clair, parfois. Peut-être en y allant moins directement pour ne pas vous buter contre moi, mais bon je n'aime pas forcément faire ça, et une réflexion avant-post de la part de certains d'entre vous aurait souvent évité des malentendus. Ceci dit je le ferai si c'est nécessaire.

Venant en aux autres réponses.

Eleanor a écrit:
Je préfère des mots chargés d'émotions et de soutien qu'une étreinte maladroite et faite à la va-vite, histoire de se débarrasser d'un soucis encombrant.

Je ne parlais pas de ça. Quand un de mes amis va mal, je sais qu'il y a des remèdes plus efficaces que de simples mots ou un sourire - bien que ceux-ci peuvent faire un bien incroyable dans certains cas, bien sur -. Des remèdes impossibles à appliquer à 500km de distance. Je l'emmène grimper, courir, on se marre, et je lui fais voir que son problème n'est rien.

Eleanor a écrit:
Je dirai juste ( ça n'engage que moi ), que l'état de Marchombre est pour nous un idéal. L'Idéal. Mais nous ne le sommes pas, nous sommes humains et comme marcher sur cette voie comme l'a fait Ellana nous est impossible, on ne peut pas nous coller le fait qu'un " vrai marchombre ne ferait pas ça ".

Oui tu l'as déjà dit, et je suis bien évidemment d'accord. Mais rien n'empêche de tendre faire cet idéal, au lieu de le placer sur un nuage inaccessible auréolé de lumière.

Eleyra a écrit:
Bref, tout ça pour dire que parfois trop c'est trop. Il y a besoin d'extérioriser pour décompresser un peu.
Parfois, quand tu te tapes les orteils contre un meuble t'as besoin de gueuler contre le meuble, ou de dire Aïe. Ca ne calmera pas ta douleur mais tu auras pesté contre et mentalement ça ira mieux.

Je n'ai pas dit le contraire. Parfois, il est NECESSAIRE de s'extérioriser (il me semble que je l'ai précisé dans mon premier message). Mais ce n'est en aucun cas une solution en soi.
Mais en reprenant l'exemple du meuble, il est possible de réfréner sa colère ou je ne sais quelle émotion et éviter de la diriger contre le meuble. Il est parfaitement possible de contrôler ses émotions.

Len a écrit:

Jonas, tu vas surement être déçu que je ne poste pas un message plus long que ça

Pourquoi je serai déçu ? Je suis plutôt content que tu n'écrives pas pour raconter la même chose que les autres différemment. ;)

Sayanel a écrit:
[Ton message]N'est-il pas empreint d'une pointe de supériorité ? De prétention ?
J'en convins que tu as surement bien plus vécu que nous, mais est-ce une justification de ta prétention ?

Mon message l'est peut-être, mais pas moi. Evidemment, il sonne comme un ordre plutôt qu'un conseil, mais comme je l'ai dit, c'était pour voir si vous ne m'aviez toujours pas compris. Et je n'ai pas bien plus vécu que vous, d'ou tu sors ça ? ;)

Sayanel a écrit:
Pour reprendre une expression d'Aethera, suite à un de tes messages :
"Comment dois-je réagir ? Merci professeur ? Je n'apprécie pas spécialement ce genre de situations."
Veuillez me pardonner pour l'inexactitude de sa réplique.

Sorti de son contexte, ça n'a plus aucun sens. Je crois que je la félicitais pour son écriture, et une fois de plus j'ai du mal m'exprimer car elle l'a mal pris, c'est tout.

Aliana a écrit:
Et est-ce que c'est mal [de se plaindre]?

Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit. J'ai dit que c'était inutile.

Citation :
Ensuite, je ne vois pas pourquoi on resterait seul devant notre problème si on peut avoir des conseils, des encouragements et du soutient. De toute façon, au final, on sera totalement seul devant le problème. Personne ne va sortir de l'écran pour aller m'aider à affronter ce qui m'arrive.

J'ai l'impression que tu n'as pas lu mon message. :P C'est justement pour mieux te connaitre qu'il ne faut pas céder à la facilité en recherchant l'aide des autres. Si au final tu es seule, à quoi ça te sert de venir chercher du réconfort ici ? Ca t'apporte du courage, ça te donne un coup de boost au moral ? Rien que tu ne puisses avoir par toi-même, selon moi.

Citation :
en fait, tu remets en doute l'existance de ce topic ? Tu ne comprends pas ceux qui y postent ? Tu veux nous montrer que nous n'avançons pas en nous plaignant ?
Ton propre malheur du jour est de lire les notre et tu viens pousser un coup de gueule ?
Enfin, c'est quoi le but du sujet là ? Que veux-tu clairement nous dire ?

Je ne remets en doute que vos certitudes. Je comprends ceux qui y postent (du moins je l'espère) et oui j'aimerais vous montrer que vous avancez moins en vous plaignant. Je n'ai pas de malheur du jour, le malheur est vraiment un mot fort pour moi.
Clairement vous dire ? Je ne sais pas comment paraitre assez clair. Je ne sais pas.

Je vais re-essayer:

Pour moi, les mots de réconfort sont juste des aides à la hausse du moral. Et le moral n'est qu'une donnée qu'il nous appartient de contrôler: on a pas besoin des autres pour ça, il faut juste apprendre à mieux se connaitre pour pouvoir agir en conséquence. Et sans cesse demander l'appui des autres n'aide pas à cela, c'est donc inutile car ça freine votre progression.

Parfois, on ne peut pas forcément franchir tous les obstacles dressés par notre moral tout seul, et il faut l'aide des autres. Mais il faut selon moi y réfléchir à deux fois avant d'aller chercher ce réconfort. Se dire "je ne peux vraiment pas vaincre ce problème tout seul ? Sinon, comment faire, quelles options me reste-t-il ?".

Est-ce plus clair ?


Je n'ai plus le temps, mais je terminerai ce message plus tard dans la journée.
Revenir en haut Aller en bas
Len Liv' Taga
Armure synchronisée
Armure synchronisée


Masculin
Nombre de messages : 598
Age : 21
Localisation : /
Groupe : Armure
Livre préféré : La Zone du Dehors. Vango.
Date d'inscription : 07/07/2009

MessageSujet: Re: Les malheurs   Lun 5 Avr 2010 - 19:31

Jonas, je suis d'accord avec toi quand tu dis :

Citation :
Pour moi, les mots de réconfort sont juste des aides à la hausse du moral. Et le moral n'est qu'une donnée qu'il nous appartient de contrôler: on a pas besoin des autres pour ça, il faut juste apprendre à mieux se connaitre pour pouvoir agir en conséquence. Et sans cesse demander l'appui des autres n'aide pas à cela, c'est donc inutile car ça freine votre progression.

Mais quand je lis ton message, comme certains l'ont surement déjà dit, on voit de la prétention. On a l'impression que tu te sens au dessus des autres, et que tu nous étales ta science. Bien sûr, je ne crois pas que ça soit ce que tu veux faire.

J'ai aussi l'impression que oui, tu comprends notre point du vue, mais que pour toi, c'est nul et que seul le tien mérite d'exister, d'être utiliser.


Je répète sûrement ce qui a été dit, et cela en fait donc un message inutile. Mais je crois que c'est tout de même utile de le redire au cas où tu n'aurais pas "enregistré" les autres fois.

Bonne fin de journée.
Revenir en haut Aller en bas
Vayel
Frère d'Arme
Frère d'Arme


Masculin
Nombre de messages : 859
Age : 21
Localisation : En permanence en train de me chercher.
Groupe : Armure
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres, La Quête et Les Mondes d'Ewilan, L'Autre... Tant d'oeuvres de Pierre Bottero.
Date d'inscription : 26/02/2009

MessageSujet: Re: Les malheurs   Mar 6 Avr 2010 - 18:23

J'avoue m'être mal exprimé en décrétant que "tu as vécu plus que nous". Très mal exprimé.
Len' l'a très bien fait en déclarant : "On a l'impression que tu te sens au dessus des autres, et que tu nous étales ta science.". Enfin puisque apparemment ce soucis n'est plus à l'ordre du jour, passons.

...

Heureux d'avoir été testé. Que tu m'aies testé.

...

Je précise que mes mots ne sont absolument pas agressifs. J'apprécie vraiment de débattre avec toi, c'est très constructif.
Ce n'est pas ironique, hein ?

Je souhaiterais juste souligner un point.
Tu affirmes que l'on ne prend pas la peine d'étudier tes messages et de les comprendre totalement.
Mais penses-tu que dans la vie, toutes les personnes avec qui tu discuteras, chercheront dans les tréfonds de tes paroles ? Qu'elles étudieront avec minutie tes phrases ? Prendront compte de tes moindres mots ? Et surtout... découvriront la nature exacte de tes propos ? ...
Là encore, je ne désire pas te faire la moral, ni te conseiller, vu que je n'ai que quinze ans, et encore, pas tout à fait, et que à quinze ans, on est pas capable d'assurer de tels propos. Je n'en suis pas capable du moins.
Malgré la sagesse infinie présente sur ce forum, à quinze ans, on a rien vécu. On a pas à juger donc. Je n'ai pas à juger, pour éviter la généralité.
... Et bien je pense que tu te leurres. Tu remarqueras que j'ai écrit, "Je pense" et non "J'affirme ou je suis certain".

Enfin là, on aborde un autre sujet. Donc un autre topic... peut être. Ou peut-être pas.

Respectueusement,

Sayanel
Revenir en haut Aller en bas
Aliana
Maître Marchombre
Maître Marchombre


Féminin
Nombre de messages : 1060
Localisation : Là où souffle le vent
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte, Zouck, la Horde du Contrevent, Le secret de Ji, A la croisée des mondes, l'Oracle della Luna, La Zone du Dehors
Date d'inscription : 20/05/2008

MessageSujet: Re: Les malheurs   Sam 10 Avr 2010 - 19:20

Essayons de rester sur le fond, plutôt que la forme.

Citation:
Ensuite, je ne vois pas pourquoi on resterait seul devant notre problème si on peut avoir des conseils, des encouragements et du soutient. De toute façon, au final, on sera totalement seul devant le problème. Personne ne va sortir de l'écran pour aller m'aider à affronter ce qui m'arrive.

Citation :
C'est justement pour mieux te connaitre qu'il ne faut pas céder à la facilité en recherchant l'aide des autres. Si au final tu es seule, à quoi ça te sert de venir chercher du réconfort ici ? Ca t'apporte du courage, ça te donne un coup de boost au moral ? Rien que tu ne puisses avoir par toi-même, selon moi.

Et:

Citation :
Je ne remets en doute que vos certitudes. Je comprends ceux qui y postent (du moins je l'espère) et oui j'aimerais vous montrer que vous avancez moins en vous plaignant.
--> Ce que je voulais dire c'est que, justement, tu sais bien qu'au final on sera seul face au problème, donc même si quelqu'un nous a aidé à reprendre confiance en nous, à nous "apporter du courage" et tout ça, on aura tout de même avancé. POur moi, on avance autant ensemble que seul... Ce n'est pas une perte de temps de se faire aider.

Je sais pas si tu vois ce que je veux dire ?

Citation :
Je n'ai pas de malheur du jour, le malheur est vraiment un mot fort pour moi.

-->Ca, au sujet des termes, je comprends que le mot malheur puisse sembler disproportionner par rapport à une simple dispute familiale ou à une mauvaise note en classe.

Toutefois, et je voulais aussi revenir sur ce point qui apparait aussi dans cette citation d'Aethera:

Citation :
je pense qu'il faut vraiment y réfléchir à deux fois avant de poster dans les malheurs, se demander si ça en vaut vraiment la peine. Le simple fait de poster une galère de notes ou une engueulade avec les copains dans les malheurs revient à accorder de l'importance aux petits désagréments de la vie, alors qu'on pourrait toujours voir le bon côté de chaque situation.

Là je suis assez mitigée.

Ex absolumement anecdotique:

Si dans ma vie, tout se passe bien. Il fait beau, j'ai des amis géniaux, une reltion fixe, je suis en vacances et dans une semaine je pars en Allemagne avec ma classe.

-->Et là, pag, je me dispute avec mon meilleur ami. Pas quelque chose de super grave, hein, juste une petite dispute.

Résultat,:je me dis que je voyage en Allemagne est fichu, c'était avec lui que j'étais censé dormir, mes amis sont donc pas si super que ça, en Allemagne, il pleut en plus... etc.
Quelque chose qui va vous sembler ridiculement anodin, peut prendre des proportions bizarre.

Alors, je vous rejoins sur le fait qu'il faudrait le prendre "dans le bon sens", ne pas partir aussi défétiste et tout ça...
Mais bon, je poste ça sur le forum.

Là, j'ai pleins de message rassurant.

Au final, cest clair que j'aurais moi-même pu me dire que cette dispute c'était pas grand chose, j'aurais moi-même pu avoir le courage d'appeler mon ami pour m'excuser par ex et me dire que s'il pleut en Allemagne, beh j'prendrais un parapluie.

-->Mais au final, le résultat n'est pas si différent, si?

Vous allez me dire que c'est une solution de facilité que de se faire rassurer par les autres mais je n'en sais trop rien.

J'attends vos réactions.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les malheurs   Aujourd'hui à 5:28

Revenir en haut Aller en bas
 
Les malheurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les malheurs
» Marguerite (Les malheurs de Sophie)
» LES MALHEURS DE MILLIE PLUME de Jacqueline Wilson
» Les malheurs de Sophie ; les petites filles modèles en audio gratuit
» Valérie Dayre - Les Nouveaux Malheurs de Sophie etc.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Voie des Marchombres :: La Voie des Marchombres :: Nous, et les Autres :: Nos sentiments et nos émotions-
Sauter vers: