La Voie des Marchombres

Forum de réflexion consacré aux Marchombres et aux livres de Pierre Bottero...
 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Positif ou naïf ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Len Liv' Taga
Armure synchronisée
Armure synchronisée


Masculin
Nombre de messages : 598
Age : 21
Localisation : /
Groupe : Armure
Livre préféré : La Zone du Dehors. Vango.
Date d'inscription : 07/07/2009

MessageSujet: Positif ou naïf ?   Mar 8 Juin 2010 - 21:57

J'ignore si un sujet là dessus à déjà été créer, mais dans le doute, j'en fais un. J'ai l'impression qu'il se rapproche de celui de l'espoir, et de s'attacher au gens.

Donc, être positif, voir le bon côté des choses, toujours espérer, ou être convaincu que tout s'arrangera, n'est-ce pas de la naïveté ?

N'est-ce pas se voiler la face pour ne pas voir la réalité du monde ?

En agissant ainsi, ne risque-t-on pas de tomber de haut, quand la réalité rattrape ses droits ?

On m'a récemment reprocher de voir les choses négativement, d'être trop négatif.

Est-ce mieux de tout voir en rose, et de tomber lorsque qu'on voit qu'enfaite, ça ne se passe pas du tout comme ça ? Ce qui est somme toute assez fréquent.

Ou alors est-ce mieux de rester en bas, ce voir les choses comme elles sont, pour ne pas tomber plus, et donc lorsque que quelque chose de positifs se produit, d'être vraiment content ?

Je prend comme exemple l'écologie, les êtres humains. Certains pensent qu'on peut encore faire quelque chose, s'en sortir si on se bouge.
D'autres, dont je fais partie, pensent qu'il y a très peu de chance pour qu'on puissent s'en sortir, et qu'il est impossible que tout le monde s'y mettent. Tout beaux parleurs qu'ils soient, ils parlent, sans bouger. Ou quand bien même tout le monde s'y mettait (utopique à souhait), ce serait trop tard. (par rapport à l'écologie, la trilogie du gardien, de David Klass, fantastique et.. spécial, en parle vraiment bien. )

Pourquoi ce deuxième raisonnement ? La cupidité, l'égo des hommes, la flemme.

Excusez, c'est tout embrouillé dans ma tête. Je passerai pour essayer d'éclaircir demain.
Bonne nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Remiel Til'Sando
Frère d'Arme
Frère d'Arme


Masculin
Nombre de messages : 702
Age : 22
Localisation : Somewhere I belong
Groupe : Armure
Livre préféré : La Tour des Anges, Philip Pullman. Avec beaucoup d'autres.
Date d'inscription : 18/10/2009

MessageSujet: Re: Positif ou naïf ?   Mar 8 Juin 2010 - 22:32

Eh mon ami... Il y a un bail qu'on a pas "réflexé" tout les deux ;)

Alors.

Déjà, j'aurai plutôt tendance à penser comme toi. Car je ne suis guère enjoué par rapport à la vie, et par rapport à ce qu'elle m'a apporté jusqu'alors ^^

Ceci-dit, si nous parlons de la réalité du monde, je pense que nous ne pouvons qu'effleurer le sujet du regard.

Car qu'est-ce que le monde ?

Est-ce ce que nous en faisons, ou autre chose ? Quelque chose de plus grand, de plus vaste que nos petites consciences ?

Il y a fort à parier pour la deuxième hypothèse.

Mais je vais répondre en tant qu'humain, avec ma petite conscience qui n'est que poussière parmi l'univers ;)

Notre réalité donc, est certes bien noire. On a beaucoup détruit en 2000 ans c'est vrai.
Mais quand on peux pas supporter, on se met à dire que finalement, la vie, c'est beau. Parce qu'inconsciemment le cerveau ne peut supporter une telle charge de malheurs, et rejette tout ça.
Je dis pas que tout ceux qui raisonnent ainsi sont faibles d'esprit forcément. C'est aussi une manière de voir les choses. Voir plutôt le monde proche, ou je ne sais pas moi, différemment. Je ne peux pas expliquer vu que j'ai plutôt tendance à raisonner "négativement" ^^

Enfin, je ne peux pas développer plus, car j'ai moi aussi le cerveau en compote de pomme ><

Donc je vous souhaite bonneuh nuit =)


Revenir en haut Aller en bas
Aethera
Membre du Conseil - Admin
Membre du Conseil - Admin


Féminin
Nombre de messages : 4257
Age : 24
Localisation : Sur ma route (ouais, il y a eu du mouv', ouais)
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Vrac d'auteurs : Bottero, Damasio, Ayerdhal, Squarzoni, Chedid, Bobin, Giono, Le Guillou, Sous-commandant Marcos...
Date d'inscription : 13/04/2008

MessageSujet: Re: Positif ou naïf ?   Mar 8 Juin 2010 - 23:59

Remiel a écrit:
Notre réalité donc, est certes bien noire. On a beaucoup détruit en 2000 ans c'est vrai.
Mais quand on peux pas supporter, on se met à dire que finalement, la vie, c'est beau. Parce qu'inconsciemment le cerveau ne peut supporter une telle charge de malheurs, et rejette tout ça.

Je suis en fondamental désaccord avec ça.

On a beaucoup détruit en 2000 ans, mais la Vie est là. La Vie sera toujours là. Même si elle doit produire un cataclysme pour nous raser de la surface du monde, la planète survivra. La Vie reviendra, toujours.
Alors pourquoi es-tu négatif ? Parce que tu es attaché à toi-même, à l'illusion de ta personne. Les Hommes se croient irremplaçables et absolument uniques, ils ont oublié qu'ils étaient tous reliés à l'Univers et qu'ils faisaient tous partie de la même grande partition.
"Ce n'est pas la conscience qui est dans le corps, c'est le corps qui est dans la conscience.", écrit Dan Millman dans le Guerrier Pacifique.
Moi je pense qu'au contraire, il faut une grande force pour rester positif, toujours. Une grande confiance en soi, en les autres, en la Vie. C'est tellement plus facile, à mon sens, de se dire que tout va mal, de toute manière, et d'accepter son malheur, et d'accepter sa défaite.

Je pense qu'être positif, c'est avoir Confiance, c'est sentir sans pervenir à la définir cette puissance, cette force qui nous pousse en avant et qui nous offre ce dont on a besoin au moment où on en a besoin. Peut-être as-tu l'impression que la Vie ne te fait que des crasses, Tristan, mais avec du recul, pose-toi la question : es-tu maître de ta Vie ? Essayes-tu de voir ses signes ? Essayes-tu de la comprendre, de la réaliser, ou te contentes-tu de la subir ?

Vous connaissez la Rue Kétanou ? Leurs paroles sont souvent d'une justesse merveilleuse. Et l'une de leur chanson dit ceci :

"La chance ne sourit pas
A ceux qui lui font la gueule..."


Je pense que l'Univers te rend ce que tu lui envoies. Alors si tu passes ton temps à lui envoyer des reproches, de la rancoeur et du désespoir, ne t'étonne pas de recevoir la monnaie de ta pièce...
Pour ma part je parviens de plus en plus à me détendre dans la Vie, à m'abandonner à la Confiance. Et ça me réussit. Tout me sourit. Même lorsque je pars les mains dans les poches, même quand je me fourre dans des situations semi-inextricables, je m'en tire toujours en beauté.
Exemple ? Mon oral de méthodologie. Je n'avais lu qu'un livre sur les deux, j'avais 50% de risques de tomber sur celui que je n'avais pas lu. Et celui que j'avais lu, je l'avais fini le matin même, et je n'avais absolument rien préparé. Pourtant je suis partie en toute Confiance, en me disant que de toute façon, je ne serais pas interrogée sur celui que je n'avais pas lu. Pour moi c'était une évidence. Et bien ça n'a pas raté. Je suis tombée sur le livre que j'avais lu, j'ai improvisé et j'ai explosé le barême. On peut mettre ça sur le compte de mes "capacités" mais là ça me fait bien rire.
De même, vendredi, on devait prendre un TGV pour Lyon. Sauf qu'on s'est réveillé avec 1h30 de retard, à 8h06, alors que le train pour aller à Paris était à 8h. On a speedé à fond mais impossible d'avoir le train de 8h30. Arrivés à mi-chemin entre chez moi et la gare, Erky s'aperçoit qu'il a oublié son porte-feuille chez moi. Il fait demi-tour. Situation au prime abord inextricable, on a eu le train de 9h, ce qui nous laissait 16 minutes pour traverser Paris et avoir notre TGV. Et bien Erky a réussi à faire deux fois du stop et à récupérer son porte-feuille en quatrième vitesse, arrivés à Paris on a eu un RER D dans l'instant, on est arrivés à gare de Lyon, notre TGV était pile sur la bonne voie, sur le bon pôle, ce qui nous évitait d'avoir à traverser plein de couloirs, et on l'a eu avec même 3 minutes d'avance. Alors qu'on était partis avec 1h30 de retard !
On peut parler de chance, mais c'est quand même une sacrée "chance"... Et puis pourquoi certaines personnes auraient toujours de la chance et d'autres seraient de vrais poissards ? Rien que cette idée suppose l'existence d'une force à l'oeuvre...

Moi j'ai interprété ça comme un signe de la Vie, alors que plusieurs personnes autour de moi appréhendaient nos projets d'avenir d'un oeil pessimiste ou négatif, un signe qui voulait dire "Ton chemin est Juste".

Est-ce naïf ? Je ne crois pas. Mais selon Christian Bobin, il paraît que "nos sages et nos fous, ce sont les mêmes"...

Bref.

Tout ça pour dire qu'à mon avis Len, le positivisme vient avec la Confiance - ou la Confiance vient avec le positivisme, je ne sais pas, les deux sont peut-être liés - et ce n'est en aucun cas naïf.

C'est en tout cas ce que je ressens, ce qui vibre au plus profond de moi-même.

Un peu embrouillé peut-être, mais je suis fatigué et j'ai du mal à poser des mots sur tout ce que je ressens.


_________________
La seule trace qui vaille est celle qu'on se crée, à la pointe extrême de ce qu'on peut.


Furvent, ceux qui vont mûrir te saluent !


Dernière édition par Aethera le Mer 9 Juin 2010 - 15:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://maisonsurlile.blogspot.fr/
jilano_alhuïn
Apprenti marchombre
Apprenti marchombre


Masculin
Nombre de messages : 337
Age : 27
Localisation : Un marchombre peut-il sincerement se localiser...?
Groupe : Marchombre
Livre préféré : L'Oeil d'Otolep
Date d'inscription : 06/11/2008

MessageSujet: Re: Positif ou naïf ?   Mer 9 Juin 2010 - 6:34

Ah ah ah mon tour =P

Tout d'abord j'ai une question pour vous: Pourquoi faudrait-il etre positif ou negatif?

Citation :
Alors pourquoi es-tu négatif ? Parce que tu es attaché à toi-même, à l'illusion de ta personne.

Je ne suis pas du tout d'accord avec toi. Negatif parce qu'il est attaché a sa personne? une illusion de sa personne?(j'ai du mal a savoir ce que tu veux dire la ^^)

Tout monde est attaché a lui meme. J'aime pas comme cette phrase sonne.

Pour moi tout le monde est attaché a sa personne, ce n'est que l'instinct de survie tout betement. Et puis ta phrase suppose que toi tu n'est pas attachée a toi meme.

Par contre je suis d'accord avec Aethera, quand tu es en desaccord avec la phrase de Remiel lol.

La realité bien noire? On a beaucoup detruit? Tu dis que ceux qui sont positif se voilent la face. Mais ne te voiles-tu pas la face en disant que tout est noir et que nous avons detruit? En oubliant tout ce que nous avons créé, construit? Et en fermant les yeux devant ces lumieres qui eclairent les chemins des hommes de temps en temps?

Enfin, je ne suis d'accord avec aucun de vous. D'une part parce que vous parlez de la Vie, comme si elle seule decide de tout. C'est juste a mon humble avis une suite de causes (le deterministe arrive xD)

Et comme de toute facon a mon sens, etre positif ou negatif, c'est IMAGINER ce qui pourra se passer si telle ou telle chose se passe (le pire ou le meilleur), et bien ca ne sert strictement a rien.

Pour ma part, j'accepte les choses telles qu'elles sont (j'essaie plutot).

Pour reprendre l'exemple de Aethera avec son oral de methodologie, si je prend le "risque" de ne lire qu'un livre sur deux, je ne vais pas me dire:
-"et voila, tu peux etre sur que ca tombera sur l'autre" Comme vous pourriez le penser Remiel et Len en tant que "Negatif" lol
- ou "Je suis sur que ca tombera sur celui que j'ai lu" Comme la "Positive" Aethera.
Puisque de toute facon ca ne changera rien ^^
Autant assumer le fait de n'avoir lu qu'un des livres, et faire avec ce qui tombe a l'exam. Joie si ca tombe sur le bon et deception si ca tombe sur l'autre.
Mais aucune illusion.

(J'espere que je suis clair lol)


Pour finir je vais reprendre le message de Len un peu, lorsqu'il parle de l'ecologie en exemple.
Je me demande a quoi ca te sert de penser que ca ira mal. Et je me le demande aussi pour ceux qui pensent que ca ira mieux.
Ca ne sert pas a grand chose d'imaginer, de se dire que "peut etre", et que "si jamais..."

Je trouve que ce sont des questions sans interets, puisque de toutes facons sans reponses. Et qui n'apportent pas grand chose, a part une illusion alimentée par ses propres envies.

Fais plutot ce dont tu as envie, tu penses, ou tu as envie, de te battre pour sauvegarder la planete fais le (fais meme le maximum pour reussir, et plus encore) mais ne dis pas si tu reussi "je l'avais dit qu'on pouvait le faire", et au contraire si tu n'as pas envie parce que tu pense que c'est foutus, ne fais rien, ne bouges pas. Mais ne viens pas pleurer après en disant "j'avais raison, tout a explosé".

Etre content je veux bien, ou malheureux aussi. Mais se voiler la face en etant soit positif soit negatif ne sert a rien a mon sens.

J'aurais voulu vous sortir une belle citation pour conclure, mais bon, ma memoire me fait defaut.

Juste que pour moi la Vie ne choisit rien, ne nous rend rien, ne nous donne rien.
La Vie c'est Nous, Nous tous. Et ce qu'il se passe, ou pourra se passer, ne resultera que de nos actes.

Je trouve que se complaire dans le positif ou le negatif peut fausser nos choix.
Vous qui choisissez de ne pas faire telle ou telle chose parce que vous vous dites "de toute facn ca ne sert a rien", pouvez rater de très belle occasions.
Tout comme vous qui choisissez de parier sur la chance comme dans ton exemple Aethera, vous raterez beaucoup de belels occasions aussi.

En exemple je reprend l'histoire de Laure.
Tu as eu de la chance, mais ca aurait pu se passer autrement et tu aurais pu rater ton année (en extreme). Ou tout simplement rater un livre qui aurait pu te plaire en n'en lisant qu'un seul des deux.
Pour les autres ce serait plutot, par exemple, si ils n'ont le temps de ne lire qu'un seul livre et que vous partez en disant "je vais foirer", ca ne servira qu'a vous conforter dans votre "negative attitude" et vous rendra malheureux un peu plus en disant que puisque vous avez eu raison pour cet exam, votre negativité marche pour le reste alors que c'est faux.
Vous pourrez rater une rencontre super tout ca parce que vous ne voulez pas aller au bowling (je sais pas j'invente l'histoire lol) parce que vous etes "nul" et que vous allez perdre.

Vous voyez ce que je veux dire?

Enfin message long, a une heure tardive
Plutot matinale d'ailleurs lol

Jilano
Revenir en haut Aller en bas
Neji
Apprenti marchombre
Apprenti marchombre


Masculin
Nombre de messages : 364
Age : 23
Localisation : Loin...
Groupe : Marchombre
Date d'inscription : 31/03/2009

MessageSujet: Re: Positif ou naïf ?   Mer 9 Juin 2010 - 7:25

Edit: aime bien le post de Jilano



Citation :


Donc, être positif, voir le bon côté des choses, toujours espérer, ou être convaincu que tout s'arrangera, n'est-ce pas de la naïveté ?

N'est-ce pas se voiler la face pour ne pas voir la réalité du monde ?

En agissant ainsi, ne risque-t-on pas de tomber de haut, quand la réalité rattrape ses droits ?


Il y a deux façons de voir les choses.
La première, la tienne donc, serait, "qui ne tente rien ne rate rien". La deuxième, la "naïve" est: "qui ne tente rien n'a rien".

L'espoir serait donc pour toi un aveuglement de l'esprit pour oublier les malheurs?
Et en admettant que ce soit vrai, pourquoi les suicides ne représentent-ils pas la cause majeure de décès si l'espoir n'était qu'un leurre?
Bon, j'exagère un peu... enfin c'est pour te dire que je suis pas tout à fait d'accord avec toi...

(Euh..je suis crevé donc mon développement sera un peu anarchique, donc pour commencer, je cite, et je commente de façon primaire... - -')

Citation :
Est-ce mieux de tout voir en rose?
J'ai l'impression que tu pousse tout à son extrême... l'esprit humain à des limites, mais le meilleur des "positivistes" ne peut pas rester heureux si on frappe sa fille, par exemple...

Citation :
Ou alors est-ce mieux de rester en bas, ce voir les choses comme elles sont?
Tu pars déjà du mauvais pied! Pour toi, voir la vie en noir, c'est voir les choses comme elles sont >< C'est triste non?
Tu sais "la carte n'est pas le territoire". Tu dois apprendre que ta vision du monde n'est pas l'unique, et encore moins la vérité. Il faut t'ouvrir sur le monde et t'offrir à lui, le contraire ne se fera pas tout seul...


Citation :

Je prend comme exemple l'écologie, les êtres humains. Certains pensent qu'on peut encore faire quelque chose, s'en sortir si on se bouge.
D'autres, dont je fais partie, pensent qu'il y a très peu de chance pour qu'on puissent s'en sortir, et qu'il est impossible que tout le monde s'y mettent. Tout beaux parleurs qu'ils soient, ils parlent, sans bouger. Ou quand bien même tout le monde s'y mettait (utopique à souhait), ce serait trop tard. (par rapport à l'écologie, la trilogie du gardien, de David Klass, fantastique et.. spécial, en parle vraiment bien. )

Pourquoi ce deuxième raisonnement ? La cupidité, l'égo des hommes, la flemme.

L'écologie? Le ciment c'est mauvais, utilisez les carburants spéciaux etc... et bien d'abord faut savoir que ça, c'est des conneries... Le ciment ne tue rien la planète, tout les carbones ne sont pas nocifs à la vie, les arbres ne constituent pas le principal "poumon de la Terre". Les iceberg fondent? Des espèces meurent? Des inondations surviennent? Ont polluent tout ce qu'on touche?

T'inquiète pas, si nous les humains, on voit comment se faire le plus de tunes rapidement (les humains dits "civilisés" bien sur...), la Terre elle, ne voit pas son plan de vie sur 100 ans ou 1000 ans, et la race humaine sera détruite et les séquelles qu'elle a causé presque disparues que la Terre sera toujours là.




Pour résumé, tu es trop centré sur TA vision des choses, tu devrais plus t'ouvrir sur le Monde, sur les autres.
Le négativiste extrême, est, je trouve, une des nombreuses formes modernes de lâcheté." Oh lalala, tout va mal, on va mourir, autant ne rien faire. " Et si pour une fois on se prenait en main quoi? Rien n'est censé être fatal non? Tu es l'écrivain de ta propre Vie, et ce n'est pas en restant dans ton coin, en attendant que les autres viennent vers toi, qu'ils te comprennent sans que tu dises rien que tu vas arranger les choses.
Il ne faut pas voir la vie totalement en rose non plus, sinon tu es déséquilibré mental...
Mais quand même, je pense que la Vie vaut la peine d'être vécue!
Tu ne penses pas que ça vaut la peine de "positiver" pour ton avenir?
Si tu t'attends à avoir un avenir de merde, voir pas d'avenir du tout, c'est ce qui va arriver.
Motivation.
Voilà ce qu'il te manque.
T'as pas envie de raconter à tes enfants une histoire de ta vie palpitante? De voir la Vie danser dans leurs yeux?
Où te condamne tu déjà à les voir entre le rentrer du boulot et le coucher, dans un HLM pourri, avec ton ex femme qui va bientôt choper la garde et ton patron qui te martyrise à longueur de journée?

Être positif, ce n'est pas être naïf. C'est s'ouvrir sur une porte vers un avenir rempli de bonheur.
Être négativisme, ce n'est pas être réaliste, mais s'enfermer dans une vie sombre, fade, en attendant la mort.

Le truc, c'est de faire ce que ton coeur te dis de faire pour être heureux et distiller le bonheur autour de toi. Woualla et c'est tout ^^
Faut sourire, être honnête, surmonter les peurs égoïstes des autres pour faire ce que nous dit nôtre Coeur. Ecouter aussi.
Et surtout, reprendre confiance en soi, en la vie, et espérer que le chemin que l'on parcoure et le bon.
Tu penses que c'est naïf de faire ça? =)


...ah, et désolé pour la longueur du post, mais quand je suis crevé, j'ai du mal à ordonner mes idées...
Revenir en haut Aller en bas
Remiel Til'Sando
Frère d'Arme
Frère d'Arme


Masculin
Nombre de messages : 702
Age : 22
Localisation : Somewhere I belong
Groupe : Armure
Livre préféré : La Tour des Anges, Philip Pullman. Avec beaucoup d'autres.
Date d'inscription : 18/10/2009

MessageSujet: Re: Positif ou naïf ?   Mer 9 Juin 2010 - 13:48

Bon, je vais étayer mon post qui était un peu succinct il faut le reconnaitre ^^ J'étais crevé, et j'ai pas pu développer comme je l'aurai voulu.

Alors je recommence.


P.S : Je vais reprendre le début du développement de mon post pour avoir les idées plus claires.

Notre réalité donc, est certes bien noire. On a beaucoup détruit en 2000 ans c'est vrai.
Mais quand on peux pas supporter, on se met à dire que finalement, la vie, c'est beau. Parce qu'inconsciemment le cerveau ne peut supporter une telle charge de malheurs, et rejette tout ça.
Je dis pas que tout ceux qui raisonnent ainsi sont faibles d'esprit forcément. C'est aussi une manière de voir les choses. Voir plutôt le monde proche, ou je ne sais pas moi, différemment. Je ne peux pas expliquer vu que j'ai plutôt tendance à raisonner "négativement" ^^
C'est sur que vu comme ça, le monde est bien noir, et on va tout droit à la catastrophe. Mais après, positiver, ça veut dire aussi avoir la force de vouloir changer les choses et de se dire que si on veut pas que ça se passe comme ça, ben faut se battre pour changer les choses. C'est ça, positiver. Dans ce cas, est-ce vraiment être naïf de se dire qu'on peut encore se battre pour que ça change ? Je ne crois pas. Positiver peut-donc être renvoyé au fait de croire en un idéal, et non de se voiler la face.

( Voyez comme quoi si j'avais eu du temps pour dire tout ça l'autre soir, la discussion aurait peut-être pris un autre sens... )

Ensuite, pour réagir avec les autres messages.



Citation :
On a beaucoup détruit en 2000 ans, mais la Vie est là. La Vie sera toujours là. Même si elle doit produire un cataclysme pour nous raser de la surface du monde, la planète survivra. La Vie reviendra, toujours.
Alors pourquoi es-tu négatif ? Parce que tu es attaché à toi-même, à l'illusion de ta personne. Les Hommes se croient irremplaçables et absolument uniques, ils ont oublié qu'ils étaient tous reliés à l'Univers et qu'ils faisaient tous partie de la même grande partition.

La je suis d'accord avec Jilano qui dit que cette phrase le gène. Est-ce qu'on est des illusions alors ? Et est-ce qu'on peut vivre en étant détaché de soi-même ?? J'ai du mal à comprendre ta phrase en fait ^^'
On a l'impression aussi que tu perçois la vie comme une sorte d'entité qui régirait tout, qui serait même capable de nous raser en provoquant des cataclysmes... La vie serait-elle un divinité ??? ( j'exagère un peu mais bon, on pourrait se poser la question en lisant ton message ).

Et puis, bien qu'il soit certes question d'individualisme en parlant du positif et du négatif, je ne comprend pas bien non plus la dernière phrase "Les Hommes se croient irremplaçables..." Ben oui, il y en a des Hommes comme çà, mais même si on a oublié ou non qu'on faisait partie d'une grande partition, qu'est-ce que ça change sur le fait que sur la partition il y a des passages mineurs et des passages majeurs ? Des gens qui pensent différemment ? On peut faire partie d'un tout en ayant des pensées qui divergent non ?


Citation :
Je pense qu'être positif, c'est avoir Confiance, c'est sentir sans parvenir à la définir cette puissance, cette force qui nous pousse en avant et qui nous offre ce dont on a besoin au moment où on en a besoin. Peut-être as-tu l'impression que la Vie ne te fait que des crasses, Tristan, mais avec du recul, pose-toi la question : es-tu maître de ta Vie ? Essayes-tu de voir ses signes ? Essayes-tu de la comprendre, de la réaliser, ou te contentes-tu de la subir ?

Je vais répondre à ta question. Je pense que je suis maitre de moi-même dans la mesure ou je décide si je vais demain faire telle ou telle chose plus ou moins importante, ça va de la composition de mon petit déjeuner à la question "est-ce que je fais mes exercices de maths ou pas ?". Je suis aussi maitre de moi-même quand je décide de faire une connerie quelconque, en étant prêt à en assumer les conséquences. Je suis maitre de ma vie quand je décide de sortir avec telle ou telle personne, quand je vais m'engueuler avec mon père pour lui sortir ses quatre vérités dans la figure.
Mais tu pense que tu peux tout maitriser dans ta vie ? Que tu peux maitriser les consciences extérieures qui se heurtent à la tienne ? Que tu peux les influencer pour rester maitre de ta vie ? Parce que, ta vie, c'est aussi quelque part celle des autres. Et quand il y a une personne qui décide d'interférer avec la tienne, tu ne peux pas toujours rester maitre de ta vie. Simplement parce que tu ne peux contrôler que toi. Après, pour l'exemple de ton examen de méthodologie, je rejoins le point de vue de jilano.


Enfin, j'ai beau penser négativement quand je me recentre sur moi-même, j'arrive aussi à positiver. On est pas à la base positif ou négatif, on l'est suivant son humeur du moment, suivant ce qui t'es arrivé dans ta journée... C'est pour ça qu'on peux pas toujours avoir confiance. Si on est braqué dans un des deux extrêmes, en mon sens, ça veut dire qu'on risque de se fermer à une des ces deux catégories d'opinions.




J'ai pas les idées très claires, mais j'espère que vous aurez compris..

P.P.S : J'ai bien aimé vos réponses, tous autant que vous êtes ;)

Revenir en haut Aller en bas
Len Liv' Taga
Armure synchronisée
Armure synchronisée


Masculin
Nombre de messages : 598
Age : 21
Localisation : /
Groupe : Armure
Livre préféré : La Zone du Dehors. Vango.
Date d'inscription : 07/07/2009

MessageSujet: Re: Positif ou naïf ?   Mer 9 Juin 2010 - 14:22

J'aime le poste de Jilano. J'ai l'impression qu'il a raison.

Au contraire, je ne crois pas que tu aies raison, Laure. Le fait de se dire on va y arriver, avoir une confiance en sois débordante ne va pas faire que la vie soit plus clémente, qu'on aura plus de chance.

Neji, ta phrase "Qui ne tente rien n'a rien" que tu m'attribues, je ne suis pas d'accord du tout. Je ne dis pas qu'il ne faut rien tenter. Au contraire. Vivre pleinement sa vie, faire ce qu'on peut, d'accord. Mais croire dur comme fer à ce que les choses puissent s'arranger, non. Ou croire que puisqu'on positive, on aura de la chance, non.

Citation :
Citation:
Ou alors est-ce mieux de rester en bas, ce voir les choses comme elles sont?

Tu pars déjà du mauvais pied! Pour toi, voir la vie en noir, c'est voir les choses comme elles sont >< C'est triste non?
Tu sais "la carte n'est pas le territoire". Tu dois apprendre que ta vision du monde n'est pas l'unique, et encore moins la vérité. Il faut t'ouvrir sur le monde et t'offrir à lui, le contraire ne se fera pas tout seul...

Bien sûr que non, la vie n'est pas toute noire. Mais ces temps-ci, j'ai l'impression que de plus en plus de choses le devient. Ou ma perception me fait les voir ainsi, peut-être bien. Mais regarde, n'est-ce pas triste, ces gens sans sourires, qui se bousillent les uns les autres, ou ceux qui croient vivre pleinement la vie en se droguant ou en buvant ? La terre ne se résume pas aux humains, tu as bien raison. Mais nous, les humains, certes rendons des choses belles, faisons des belles choses. Jouons de la musiques, etc. Mais j'ai l'impression que c'est bien peu de choses, à côté du mal que l'ont fait, moi y compris, sans forcément s'en rendre compte. Je ne suis pas meilleur qu'un autre. Je n'ai pas dit ça. J'aurai surement autant de peine que n'importe qui à renoncé à ma jolie vie bien tranquille.


Citation :
Pour résumé, tu es trop centré sur TA vision des choses, tu devrais plus t'ouvrir sur le Monde, sur les autres.
Le négativiste extrême, est, je trouve, une des nombreuses formes modernes de lâcheté." Oh lalala, tout va mal, on va mourir, autant ne rien faire. " Et si pour une fois on se prenait en main quoi? Rien n'est censé être fatal non? Tu es l'écrivain de ta propre Vie, et ce n'est pas en restant dans ton coin, en attendant que les autres viennent vers toi, qu'ils te comprennent sans que tu dises rien que tu vas arranger les choses.
Il ne faut pas voir la vie totalement en rose non plus, sinon tu es déséquilibré mental...
Mais quand même, je pense que la Vie vaut la peine d'être vécue!
Tu ne penses pas que ça vaut la peine de "positiver" pour ton avenir?
Si tu t'attends à avoir un avenir de merde, voir pas d'avenir du tout, c'est ce qui va arriver.

Trop centré sur ma vision des choses. Bien sûr, et sur la vision que les médias nous donne. Comment pourrait-il en être autrement ?

Tu trouves que c'est lâche, de voir les choses avec une certaines négativité ? Je ne suis pas d'accord. D'accord, c'est plus dûr de voir tout en rose, de positivé à tout bout de champs, mais à la fin, ça revient à se voiler la face, autant que la négativité. Parce que ce n'est pas tout rose ou tout noir.

Bien sûr que la vie vaut la peine d'être vécue ! Je n'ai jamais dit le contraire. Je ne suis pas dépressif pour un sous.

Non, je ne pense pas que ça vaut la peine de positiver pour mon avenir. D'accord, j'ai une certaine facilité en cours, je n'ai pas de réels problèmes dans la vie. Mais à quoi ça sert, de positivé ? Ca n'y changera rien. Tu pourrais croire que je ne bosse pas en cours, que je m'en tape un peu de tout. Mais non. je travaille, parce que ça peut-être utile. Sans pour autant me dire : Puisque je fais des bonnes notes, tout se passera bien, ou au contraire : Je bosse pas, ça sert à rien. Encore une fois, tu vas dire que je rapporte tout à moi, et tu as raison.

Citation :
Être positif, ce n'est pas être naïf. C'est s'ouvrir sur une porte vers un avenir rempli de bonheur.
Être négativisme, ce n'est pas être réaliste, mais s'enfermer dans une vie sombre, fade, en attendant la mort.

S'ouvrir une porte ers un avenir rempli de bonheur... Je ne suis pas tout à fait d'accord, mais je l'ai dit un peu plus haut.

Finalement, le message de Jilano me semble être le plus censé, et je le répète un peu ici. Je crois que je pars un peu en vrac dans ce message et dans le précédent. Faut dire que je sais plus trop bien où j'en suis par rapport à tout ça.

Bonne journée.
Revenir en haut Aller en bas
Eleyra Leina
Membre du Conseil - Admin
Membre du Conseil - Admin


Féminin
Nombre de messages : 4531
Age : 24
Localisation : Llewanda
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Ellana, La Moïra, Les Royaumes du Nord
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: Positif ou naïf ?   Mer 9 Juin 2010 - 14:39

Bon, finalement j'avais prévu de parler plus tard, mais j'ai tellement envie de répondre que je m'y met quand même

Bon, on commence par le début hein ? ^^

Remiel a écrit:
Notre réalité donc, est certes bien noire. On a beaucoup détruit en 2000 ans c'est vrai.
Mais quand on peux pas supporter, on se met à dire que finalement, la vie, c'est beau. Parce qu'inconsciemment le cerveau ne peut supporter une telle charge de malheurs, et rejette tout ça.
Je dis pas que tout ceux qui raisonnent ainsi sont faibles d'esprit forcément. C'est aussi une manière de voir les choses.
Bah là Remiel, je te dis merci tu vois. Parce que d'après toi, moi qui considère la vie comme belle, je suis une faible d'esprit. Très joli compliment. Bon je m'explique.
La Vie, elle n'est pas centrée sur l'homme, et sur ce qu'il détruit. La Vie, c'est la Vie. C'est le phénomène qui pousse les arbres à grandir, c'est le bourgeon qui devient fleur, c'est le soleil qui se lève et se couche chaque jour en parant le ciel d'ocre et de pourpre. Est-ce que tu trouve tout cela laid ? Moi je trouve ça merveilleux. Et chaque jour je m'émerveille devant les beautés que nous offre la Vie. Cela ne m'empêche pas de savoir que les hommes détruisent tout ça, mais après tout que sont les hommes dans le grand Cycle de la Vie ? Des poussières...

Ensuite... J'ai envie de dire que je suis en total accord avec Jilano. Négativisme, Povitivisme, ce sont des conneries. Essayer de rendre la réalité plus belle en ne voyant que le positif c'est se leurrer la face. Voir le monde tout en noir c'est oublier qu'il y a du beau en ce monde, et c'est la voie de la mort et de la destruction.
Il faut voir les choses dans leur totalité, leur globalité. Voir les choses dans leur ensemble, telles qu'elles sont vraiment.

Enfin, je suis également en total accord avec Laure, sauf que pour moi, tu ne parle pas du positivisme. Tu parle de la Confiance. Mais surtout, de la Volonté, et de la Croyance. Ma tante m'a dit il y a peu de temps que d'après elle, lorsqu'on croit vraiment à une chose, elle se réalise. Et bien moi je dis pourquoi pas. Je n'y connais pas grand chose en énergies, mais je me dit qu'avec notre énergie intérieure, il y a peut-être possibilité d'influer les énergies extérieures. Je cherche encore, je m'interroge encore sur ce sujet, et il y a surement des personnes qui s'y connaissent mieux là-dedans qui pourront répondre.

Enfin, j'ai envie d'ajouter que ce n'est pas parce que les hommes bousillent la vie de plus en plus qu'il ne faut pas essayer de ralentir, voire de stopper au maximum le processus.
Certes, la vie reviendra, elle revient toujours. Mais à cette vitesse il risque de falloir attendre des siècles pour qu'elle revienne. Peut-être même que la Terre se trouvera alors en dehors de la zone habitable. Peut-être que Venus sera une nouvelle "terre". Peut-être qu'autre-part dans l'Univers, un nouveau système solaire apparaîtra et permettra la vie. Après tout, pour que la vie apparaisse, il faut juste quelques molécules, une chaleur suffisante, une planète avec une atmosphère. Peut-être faudra-t-il attendre des millions d'années mais je suis sûre que la vie renaîtra ailleurs dans le futur.
Les icebergs fondent, les arbres disparaissent. Ils ne sont peut-etre pas le seul poumon de la terre, il y a aussi les océans il me semble, il n'empêche qu'il faut arrêter de bousiller l'endroit où l'on vit pour de simples problèmes de fric. Des espèces disparaissent de plus en plus etc etc. On doit le respect à la Vie. Même si beaucoup l'oublient parce qu'ils trouvent la Vie laide. C'est faux, la Vie est belle. Ce sont les actions des hommes qui la rendent laide à vos yeux.

EDIT : posté en même temps que Len

_________________

Eleyra,
Fille du Vent et de la Nuit
Esprit des Tempêtes

Artiste des Possibles
Ayant la chance d'avoir l'unique et la génialissime Elurían Aeglir comme aide de camp
Première conseillère et juge suprême de la SABIA
Designer en chef du mobilier haut de gamme chez Soriamh & Cie
Co-présidente de la LPDFB...
Secrétaire Réciproque et Démone Emissaire de Miaou Til' Plume
Revenir en haut Aller en bas
Elhea
Archer émérite
Archer émérite


Féminin
Nombre de messages : 599
Age : 21
Localisation : Dans les branches d'un arbre près de l'Oeil d'Otolep.
Groupe : Faëlle
Livre préféré : Le pacte des Marchombres, La Horde du Contrevent
Date d'inscription : 14/01/2010

MessageSujet: Re: Positif ou naïf ?   Mer 9 Juin 2010 - 14:41

Réponse certainement un peu archaïque, m'enfin vous me comprendrez.

D'abord, je veux dire que j'aime assez la réponse de Jilano.

Ensuite Len, Remiel a bien exprimé ce que je ressentais par rapport à l'écologie :
Remiel a écrit:
Positiver, ça veut dire aussi avoir la force de vouloir changer les
choses et de se dire que si on veut pas que ça se passe comme ça, ben
faut se battre pour changer les choses.
(j'aime beaucoup cette phrase )
Et au passage, elle s'applique aussi aux récentes protestations dans l'éducation, pour ceux qui disent que les blocus ne servent à rien (ce qui n'est pas vraiment faux, il faut bien l'avouer). Mais si on ne faisait rien, ne serait-ce pas pire ? Au moins on essaye. "Qui ne tente rien n'a rien", comme l'a déjà dit quelqu'un plus haut

Ce qui me fait une bonne transition avec l'exemple du train d'Aethera. (j'ai vécu à peu près la même chose d'ailleurs :p)
Une personne "négative" dirait "De toute façon on ne l'aura pas, on laisse tomber". Alors qu'il y a toujours une chance d'avoir ce qu'on veut, pourvu qu'on s'en donne les moyens !
D'accord, pour ce qui est d'améliorer le sort de la planète, ça me parait difficile. Mais tant qu'il y a un espoir, même infime, on doit essayer. Au minimum pour être en accord avec ta conscience et tes idéaux (si tu en as encore...), pour ne pas être lâche. Car en laissant faire avec fatalisme, tu ne vaux pas mieux que ceux qui laissent faire pour le profit !

Exemple d'Aethera pour l'oral : Je trouve aussi que se dire que de toute façon on tombera sur le bon livre est un peu abusif. Tout comme le contraire, d'ailleurs.
Je pense que je me dirais la même chose, tout en envisageant quand même l'autre possibilité. C'est plutôt de l'Espoir que de la Confiance, donc. Je sais que je pourrais tomber sur l'autre livre mais j'espère que non. C'est une façon de positiver aussi, mais sans se "voiler la face".
Ca me fait penser au stress d'ailleurs (une façon de "négativiser" aussi, non ?) : pourquoi stresser ? ça ne peut qu'empirer les choses. Mieux vaut y aller en s'autopersuadant que tout se passera bien, c'est la seule façon d'y arriver.



Ensuite, réponse plus générale (et personnelle, en fait) au sujet (oui je sais, c'est déjà long... Mais j'aime vous donner de la lecture *air sadique* )

D'abord, je sais ce que c'est que de voir la vie en noir, je sais aussi comme c'est difficile de changer d'avis. Et long.
Etre pessimiste, fataliste, penser que plus rien de ce qu'on peut faire changera quelque chose, désespérer du genre humain, penser à la mort au lieu de profiter de la Vie...
Le pire, c'est que je me complaisais dans cet état. Et bien sûr, je trouvais les autres naïfs de penser pouvoir y faire quelque chose.

Puis je suis sortie du Gouffre.

Et j'ai décidé de Vivre. De Vivre vraiment, de Vivre pleinement. Parce qu'en étant pessimiste je ne vivais plus que dans l'attente de la mort et ça n'arrangeait rien. J'ai décidé de bouger, j'ai décidé d'agir, pour rendre ma vie plus belle et pour tenter d'améliorer le monde.
Je sais que le monde est noir par bien des aspects, mais j'essaye de changer ce noir en lumière. Je ne suis pas naïve, je ne suis pas pessimiste. Je Vis, c'est tout.
Parce que la Vie en elle-même est belle, c'est ce que tu en fais qui est noir.


EDIT : Posté en même temps que Len et Eleyra.
Et donc on est tous un peu d'accord : rien n'est tout rose, rien n'est tout noir. Il suffit de bien vouloir le regarder.
Revenir en haut Aller en bas
Aethera
Membre du Conseil - Admin
Membre du Conseil - Admin


Féminin
Nombre de messages : 4257
Age : 24
Localisation : Sur ma route (ouais, il y a eu du mouv', ouais)
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Vrac d'auteurs : Bottero, Damasio, Ayerdhal, Squarzoni, Chedid, Bobin, Giono, Le Guillou, Sous-commandant Marcos...
Date d'inscription : 13/04/2008

MessageSujet: Re: Positif ou naïf ?   Mer 9 Juin 2010 - 18:58

*Sourire.*

Je me rends compte qu'en effet, ce que j'ai écrit n'était pas très clair pour tout le monde...

J'vais essayer de reprendre depuis le début =) .

Déjà, je suis d'accord avec vous, il n'y a pas vraiment de positif et de négatif. Je veux dire, on a tous des hauts et des bas, tout ce qui nous arrive dans notre Vie n'est pas toujours agréable, on doit tous passer par des chemins tordus, obscurs, on se perd, on a peur, on a mal, on crie. Là, j'ai envie de citer Pierre : "Envols, Chutes et Rebonds".

Mais ensuite, il y a ma conception de la Vie qui entre en jeu. Une conception qui évolue pas mal ces derniers temps, qui prend une belle Courbe.

Remiel a écrit:
On a l'impression aussi que tu perçois la vie comme une sorte d'entité qui régirait tout, qui serait même capable de nous raser en provoquant des cataclysmes... La vie serait-elle un divinité ??? ( j'exagère un peu mais bon, on pourrait se poser la question en lisant ton message ).

Je pense qu'il y a quelques mois encore, m'entendre dire ça m'aurait fait frissonner ; mais oui, Tristan, c'est ça en fait. Je considère qu'il existe une force supérieure à l'oeuvre, et puisque je ne peux pas la nommer, je l'appelle la Vie, ou l'Univers. Je n'aime pas vraiment parler de divinité, parce que ça se rattache tout de suite à un culte, à un dogme, alors que pour moi, l'essence même de la spiritualité, c'est la quête libre et personnelle, purement individuelle.

Remiel a écrit:

Moi a écrit:
On a beaucoup détruit en 2000 ans, mais la Vie est là. La Vie sera toujours là. Même si elle doit produire un cataclysme pour nous raser de la surface du monde, la planète survivra. La Vie reviendra, toujours.
Alors pourquoi es-tu négatif ? Parce que tu es attaché à toi-même, à l'illusion de ta personne. Les Hommes se croient irremplaçables et absolument uniques, ils ont oublié qu'ils étaient tous reliés à l'Univers et qu'ils faisaient tous partie de la même grande partition.


La je suis d'accord avec Jilano qui dit que cette phrase le gène. Est-ce qu'on est des illusions alors ? Et est-ce qu'on peut vivre en étant détaché de soi-même ?? J'ai du mal à comprendre ta phrase en fait ^^'

Là j'avoue que je n'ai pas été très claire, mais en même temps c'est quelque chose qui se ressent plus qu'elle ne s'explique.
Toujours cette conception du monde et de l'Univers. L'idée qu'il existe une sorte de Tout, et que nous soyons des parties de ce Tout, mais qu'à la fois nous soyons chacun ce Tout. Nous sommes sans cesse parasités par des pensées, des émotions retenues, des buts à atteindre, mille autres choses encore, mais lorsque tu médites, lorsque tu lâches prise avec tout ça, lorsque le silence se fait en toi, n'as-tu pas l'impression de te rapprocher de toi-même, de ta véritable essence ?
C'est ça que je voulais dire, c'est que nous vivons dans l'illusion que nous sommes nos pensées, nos actions et nos émotions. Je vous cite encore une fois le Guerrier Pacifique, un passage vraiment, vraiment frappant :

"- Socrate, si je ne suis pas mes pensées, que suis-je ?
Il me regarda comme s'il venait d'expliquer qu'un plus un égale deux et que j'avais ensuite demandé : "Oui, mais combien font un plus un ?" Il alla vers le réfrigérateur, prit un oignon et me le mit entre les mains.
- Pèle-le, couche après couche, ordonna-t-il.
Je commençai à peler.
- Que trouves-tu ?
- Une autre couche.
- Continue.
Je pelai quelques couches de plus.
- Encore d'autres couches, Soc.
- Continue de peler jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de couches. Qu'est-ce que tu trouves ?
- Il ne reste rien.
- Mais si, il reste quelque chose.
- Quoi donc ?
- L'univers. Penses-y en rentrant chez toi."


En réalité, je pense que nous sommes tous uniques, nous avons tous notre personnalité, notre individualité, et en même temps, nous sommes chacun le Tout. Mais croire que tes pensées, tes sentiments, tes émotions, tes actes sont toi, ça c'est une illusion.

Vous pouvez ne pas être d'accord avec moi, c'est plutôt une histoire de Foi et de ressenti. Mais au moins, vous comprenez mieux mon point de vue ?

...

Remiel a écrit:
Je vais répondre à ta question. Je pense que je suis maitre de moi-même dans la mesure ou je décide si je vais demain faire telle ou telle chose plus ou moins importante, ça va de la composition de mon petit déjeuner à la question "est-ce que je fais mes exercices de maths ou pas ?". Je suis aussi maitre de moi-même quand je décide de faire une connerie quelconque, en étant prêt à en assumer les conséquences. Je suis maitre de ma vie quand je décide de sortir avec telle ou telle personne, quand je vais m'engueuler avec mon père pour lui sortir ses quatre vérités dans la figure.

Tu te crois maître de toi-même, de tes choix et de tes actes, mais l'es-tu vraiment ? Pour être réellement maître de tout ça, il faut commencer par rompre avec toutes ses habitudes, et ça, c'est un processus très long, un enchaînement de prises de consciences. Réapprendre à manger, à marcher, à respirer de manière Consciente. Rien que ça, rien que la base. Et ensuite reconstruire une vie dans laquelle tu es pleinement conscient de tout ce que tu fais, en éveil constant. Un stade que très peu de gens ont atteint...

Le Guerrier Pacifique *Jingle d'Erky* !

Remiel a écrit:
Mais tu pense que tu peux tout maitriser dans ta vie ? Que tu peux maitriser les consciences extérieures qui se heurtent à la tienne ? Que tu peux les influencer pour rester maitre de ta vie ? Parce que, ta vie, c'est aussi quelque part celle des autres. Et quand il y a une personne qui décide d'interférer avec la tienne, tu ne peux pas toujours rester maitre de ta vie. Simplement parce que tu ne peux contrôler que toi.

Sur ça, je suis absolument d'accord avec toi. Ma vie, c'est aussi celle des autres, et je ne peux pas être maître de tout ce qu'il m'arrive par le biais des autres. Mais il y a une nuance entre subir ce qui arrive de l'extérieur et s'en servir...
Et puis dans un sens, je pense que les rencontres qu'on fait, les choses qui arrivent n'arrivent pas par hasard. Elles arrivent au moment où elles doivent arriver, qu'il s'agissent de choses agréables ou pas. Elles se produisent quand il le faut pour nous faire comprendre, avancer, progresser. Donc au final, elles sont positives dès lors qu'on sait les utiliser pour se réaliser...

"L'échec est une redoutable force de vie. Si tu la perçois mal, l'utilises mal, cette force peut te happer et te réduire en miettes. Arpenter la voie du marchombre t'apprend à utiliser l'échec comme n'importe laquelle des forces qui composent l'univers. Sers-t-en pour t'améliorer, progresser, rebondir. Rester positif, toujours."

C'est quelque chose comme ça, il me semble, dans la Prophétie. A quelques mots près.

Je ne sais pas si c'est plus clair maintenant.

Frost vient d'arriver chez moi alors que je ne l'attendais pas du tout et que je pensais ne pas le voir avant peut-être le mois d'août.
Je vous laisse.

...

_________________
La seule trace qui vaille est celle qu'on se crée, à la pointe extrême de ce qu'on peut.


Furvent, ceux qui vont mûrir te saluent !
Revenir en haut Aller en bas
http://maisonsurlile.blogspot.fr/
jilano_alhuïn
Apprenti marchombre
Apprenti marchombre


Masculin
Nombre de messages : 337
Age : 27
Localisation : Un marchombre peut-il sincerement se localiser...?
Groupe : Marchombre
Livre préféré : L'Oeil d'Otolep
Date d'inscription : 06/11/2008

MessageSujet: Re: Positif ou naïf ?   Mer 9 Juin 2010 - 19:57

Citation :
Toujours cette conception du monde et de l'Univers. L'idée qu'il existe une sorte de Tout, et que nous soyons des parties de ce Tout, mais qu'à la fois nous soyons chacun ce Tout. Nous sommes sans cesse parasités par des pensées, des émotions retenues, des buts à atteindre, mille autres choses encore, mais lorsque tu médites, lorsque tu lâches prise avec tout ça, lorsque le silence se fait en toi, n'as-tu pas l'impression de te rapprocher de toi-même, de ta véritable essence ?
C'est ça que je voulais dire, c'est que nous vivons dans l'illusion que nous sommes nos pensées, nos actions et nos émotions

Citation :
En réalité, je pense que nous sommes tous uniques, nous avons tous notre personnalité, notre individualité, et en même temps, nous sommes chacun le Tout. Mais croire que tes pensées, tes sentiments, tes émotions, tes actes sont toi, ça c'est une illusion.

Alors je ne peux pas dire que je suis d'accord avec toi ou pas sur ta facond e percevoir le monde. Mais ce qui me gene c'est que n'explique pas, et du coup je ne comprends toujours pas.

Si nous ne sommes ni nos pensées, ni nos actions, ni nos emotions que sommes nous?
Ensuite tu dis que croire que nous sommes tout ca est une illusion. La ca me gene encore plus parce que comme ce n'est pas ta realité, c'est forcement une illusion. Et moi je ne crois pas "etre" une illusion.

Et ce qui me chagrine encore plus lol
C'est que si tout ceci est une illusion, nos sentiments, nos actes, notre facon de penser est une illusion comme tu le dis, nous sommes faux? nos sentiments sont factices? Et la ca m'enerve un peu.

Si tout est illusion comme tu le dis, lorsque tu medites tu te rapproches de ta veritable essence. Mais alors tous ces sentiments et toutes ces emotions disparaissent? Je ne pense pas, si des sentiments sont sinceres comment pourrait-il etre des illusions?
si tu aimes quelqu'un, cet amour ne disparaitra pas, et nul besoin de meditation pour savoir que ce n'est pas un sentiment illusoire.

Moi je pense que ce sont nos actes, nos sentiments et nos pensées qui nous definissent. C'est notre facon de nous percevoir qui nous defini parce qu'en definitive il n'y a que cette realité la qui compte pour nous a ce moment la.

J'espere que tu vas m'expliquer un peu plus =P

Jilano
Revenir en haut Aller en bas
Neji
Apprenti marchombre
Apprenti marchombre


Masculin
Nombre de messages : 364
Age : 23
Localisation : Loin...
Groupe : Marchombre
Date d'inscription : 31/03/2009

MessageSujet: Re: Positif ou naïf ?   Mer 9 Juin 2010 - 21:30

Citation :
Ma tante m'a dit il y a peu de temps que d'après elle, lorsqu'on croit vraiment à une chose, elle se réalise.
C'est à peu près comme ça que je vois les choses.

Si tu cherches à obtenir quelque chose, et que tu y crois, que tu as la "foi", tu auras de grandes chances de réussir. En tout cas plus que si tu te dis dès le départ que tu va échouer.

Notre regard sur les gens change les gens eux-même. Si a chaque fois que tu traite quelqu'un de con, que tu le considère comme tel, que tu le regard comme tel, il va vraiment se sentir con, le devenir.

Illustration : dans une classe,il y aviait deux élèves, au potentiel identique après toute sortes de tests de QI, d'intelligence, de logique.Même parcours familial pour les deux. On a dit professeur que l'un d'eux et surdoué, et l'autre en échec scolaire. A la fin de l'année, l'un à des notes de surdoué, et l'autre est en échec scolaire...

Citation :

J'aurai surement autant de peine que n'importe qui à renoncé à ma jolie vie bien tranquille
Je comprend pas très bien. >< tu peux développer stp?

Citation :

Mais regarde, n'est-ce pas triste, ces gens sans sourires, qui se bousillent les uns les autres, ou ceux qui croient vivre pleinement la vie en se droguant ou en buvant ?

L'homme ne se drogue pas par nature, non? C'est ses peurs qui le poussent à ces extrémités. Et ces peurs et ces pression viennent de son entourage. Ils n'ont peut-être pas le courage de surmonter eux-même leurs peurs, alors pourquoi ne pas aller vers eux, s'ouvrir et les aider?
Combien de fois as-tu discuté avec un clochard, un drogué, une "racaille"?
Je t'assure que ces gens là ne sont pas différents des autres. Et c'est toujours un plaisir d'arriver à les faire sourire, en oubliant les préjugés, les autoroutes de pensées que l'ont s'habitue à suivre.

Citation :

Trop centré sur ma vision des choses. Bien sûr, et sur la vision que les médias nous donne. Comment pourrait-il en être autrement ?
En faisant attention aux autres, en les écoutant, et en essayant de les comprendre.
Et n'oublie pas que les médias sont là pour t'informer. Ca te sert à quioi de savoir les chiffres du chômage? De connaitre le nombre de morts à tel guerre? De connaitre le dernier couple people?
Ils essaient de faire de la tune, donc ils jouent avec tes emotions, le "bien/pas bien" que l'on t'a inculqué dès l'enfance.
Alors toujours regarder les infos, lire, écouter, avec un oeil critique.



Citation :
Non, je ne pense pas que ça vaut la peine de positiver pour mon avenir. D'accord, j'ai une certaine facilité en cours, je n'ai pas de réels problèmes dans la vie. Mais à quoi ça sert, de positivé ? Ca n'y changera rien. Tu pourrais croire que je ne bosse pas en cours, que je m'en tape un peu de tout. Mais non. je travaille, parce que ça peut-être utile. Sans pour autant me dire : Puisque je fais des bonnes notes, tout se passera bien, ou au contraire : Je bosse pas, ça sert à rien. Encore une fois, tu vas dire que je rapporte tout à moi, et tu as raison.

Il ya une différence entre rapporter tout à toi, et ne voir que de son point de vue. ^^
Je ne pense pas que tu soit narcissique, égocentrique ou nombrilisme.
Mais j'ai l'impression que tu es perdu.
Car pourquoi tu bosse en cours?
Pourquoi n'est tu ni motivé, ni désespéré au niveau scolaire?
Tu sais ce que tu veux faire plus tard?
Je peux pas répondre à ces questions à ta place.
Tu dois trouver ce que tu as vraiment envie de faire, et te battre pour y arriver. Enfin c'est mon point de vue.


Tu dois te chercher, et te trouver.
Je connais rien de toi, je cherche pas à te faire la morale, je veux pas te mettre sur une voie qui n'est pas la tienne, mais j'ai l'impression que pour toi, la vie est fade, même si par moment tu es heureux. Non?

Un petit truc pour essayer de te trouver:
Donne moi 7 de tes talents ou qualités. Et me dit pas que tu n'en as pas, tout le monde en as =)



Aethera a écrit:
"L'échec est une redoutable force de vie. Si tu la perçois mal, l'utilises mal, cette force peut te happer et te réduire en miettes. Arpenter la voie du marchombre t'apprend à utiliser l'échec comme n'importe laquelle des forces qui composent l'univers. Sers-t-en pour t'améliorer, progresser, rebondir. Rester positif, toujours.

Totalement d'accord. Faut pas encaisser les coups du sort, mais les accueillir et progresser avec.

Aethera a écrit:
Toujours cette conception du monde et de l'Univers. L'idée qu'il existe une sorte de Tout, et que nous soyons des parties de ce Tout, mais qu'à la fois nous soyons chacun ce Tout. Nous sommes sans cesse parasités par des pensées, des émotions retenues, des buts à atteindre, mille autres choses encore, mais lorsque tu médites, lorsque tu lâches prise avec tout ça, lorsque le silence se fait en toi, n'as-tu pas l'impression de te rapprocher de toi-même, de ta véritable essence ?

Petit truc pour se rapprocher de son essence (je n'ai moi même pas encore testé mais j'ai des témoignages de proches): le jeun hydrique et l'isolement. Reste un ou deux jours, pour commencer, seul, avec pour seul aliment, l'eau. Pas de contact humain, pas de livres, pas de télé. T'es face à toi même et tu ne peux pas prévoir tes réactions. Assez instructif, on en apprend beaucoup sur soi.

Bref, sinon, faut profiter de la vie, des autres, et savoir ce qu'on veux. Si on se contente de subir, c'est pas très bon pour le moral. Evidemment faut se bouger, parce que les choses ne viennent pas d'elle même. =)
Revenir en haut Aller en bas
Len Liv' Taga
Armure synchronisée
Armure synchronisée


Masculin
Nombre de messages : 598
Age : 21
Localisation : /
Groupe : Armure
Livre préféré : La Zone du Dehors. Vango.
Date d'inscription : 07/07/2009

MessageSujet: Re: Positif ou naïf ?   Jeu 10 Juin 2010 - 11:45

Citation :
Combien de fois as-tu discuté avec un clochard, un drogué, une "racaille"?
Je t'assure que ces gens là ne sont pas différents des autres. Et c'est toujours un plaisir d'arriver à les faire sourire, en oubliant les préjugés, les autoroutes de pensées que l'ont s'habitue à suivre.

Plusieurs fois, crois moi. Une personne de ma famille est droguée et alcoolique. Ca fait peur. Des personnes de mon collège aussi. Droguées ou racaille. Un clochard, une fois en en croisant un dans le train.
Je sais qu'il ne sons pas différents au départ, mais les choix qu'ils ont fait, pour les drogués et les alcooliques, les SDF, je ne pense pas que ça soit un choix, ont fait d'eux ce qu'ils sont. D'accord, la société actuelle a pu les aider, mais quand même.


Citation :
Citation:

J'aurai surement autant de peine que n'importe qui à renoncé à ma jolie vie bien tranquille

Je comprend pas très bien. >< tu peux développer stp?

Je dit que nous bousillons le monde, cassons la beauté. Mais je fais pareil. Et vivre en harmonie, renoncé à ces choses qui rendent l'existence tranquille et qui abîment la planète, je pense que j'aurai de la peine à y renoncer, même si je sais l'enjeu qu'il y a.

Citation :
Et n'oublie pas que les médias sont là pour t'informer. Ca te sert à quioi de savoir les chiffres du chômage? De connaitre le nombre de morts à tel guerre? De connaitre le dernier couple people?

Je ne parlais pas de ces médias-là. Mais plutôt de ceux comme le film Home, qui est très beau, qui montrent le monde. Les reportages sur l'Afrique, qui montrent l'horreur qu'il y a là-bas, et le plus étonnant, la joie ces gens qui y vivent avec presque rien.



Citation :
Tu dois te chercher, et te trouver.
Je connais rien de toi, je cherche pas à te faire la morale, je veux pas te mettre sur une voie qui n'est pas la tienne, mais j'ai l'impression que pour toi, la vie est fade, même si par moment tu es heureux. Non?

Tu as tout à fait raison Neji.

Un petit truc pour essayer de te trouver:
Citation :
Donne moi 7 de tes talents ou qualités. Et me dit pas que tu n'en as pas, tout le monde en as =)

C'est vrai qu'il est plus dur de trouver ses talents que ses défauts, et si ça te gêne pas, je vais les garder pour moi. Aucune envie d'étaler ça ici, d'autant que ça n'apporterai pas grand chose au débat. Mais je vais y réfléchir.



[EDIT] J'ai trouvé ce petit texte par un ami qui l'a posté sur facebook :

Citation :
Demandez à plusieurs personnes de raconter des épisodes de "parfait" bonheur : certaines parlent de moments de paix profonde ressentie dans un environnement naturel harmonieux, dans une forêt où filtrent des rayons de soleil, au sommet d'une montagne face à un vaste horizon, au bord d'un lac tranquille, lors d'une marche de nuit dans la neige sous un ciel étoilé, etc.

D'autres mentionnent un événement longtemps attendu : la réussite d'un examen, un triomphe sportif, la rencontre avec une personne qu'ils ont ardemment souhaité connaître, la naissance d'un enfant. D'autres enfin parlent d'un moment d'intimité paisible vécu en famille ou en compagnie d'un être cher, ou le fait d'avoir rendu quelqu'un heureux.

Il semble que le facteur commun à ces expériences, fertiles mais fugitives, soit la disparition momentanée de conflits intérieurs. La personne se sent en harmonie avec le monde qui l'entoure et avec elle-même. Pour celui qui vit une telle expérience, comme de se promener dans un paysage enneigé, les points de référence habituels s'évanouissent : en dehors de l'acte simple de marcher, il n'attend rien de particulier. Il "est" simplement, ici et maintenant, libre et ouvert.

L'espace de quelques instants, les pensées du passé ne surgissent plus, les projets du futur n'encombrent plus l'esprit, et le moment présent est affranchi de toute construction mentale. Ce moment de répit durant lequel tout état d'urgence émotionnel disparaît est ressenti comme une paix profonde. Pour celui ou celle qui a atteint un but, achevé une oeuvre, remporté une victoire, la tension longtemps présente cesse. Le lâcher-prise qui s'ensuit est ressenti comme un profond apaisement, libre de toute attente et de tout conflit.

Mais il ne s'agit là que d'une éclaircie éphémère provoquée par des circonstances particulières. On parle alors de moment magique, d'état de grâce. Pourtant, la différence entre ces instants de bonheur saisis au vol et la sérénité immuable, celle du sage par exemple, est aussi considérable que celle qui sépare le ciel entrevu par le chas d'une aiguille de l'étendue illimitée de l'espace. Ces deux état n'ont ni la même dimension, ni la même durée, ni la même profondeur.

Il est possible, toutefois, de tirer profit de ces instants fugitifs, ces répits dans nos luttes incessantes, dans la mesure où ils nous donnent une idée de ce que peut être la véritable plénitude et nous incitent à reconnaître les conditions qui la favorisent.

----------

Changer notre vision du monde n'implique pas un optimisme naïf, pas plus qu'une euphorie artificielle destinée à compenser l'adversité. Tant que 'insatisfaction et la frustration issues de la confusion qui règne en notre esprit seront notre lot quotidien, se répéter à longueur de temps: "Je suis heureux!" est un exercice aussi futile que repeindre un mur en ruine. la recherche du bonheur ne consiste pas à voir la "vie en rose", ni à s'aveugler sur les souffrances et les imperfections du monde.

Le bonheur n'est pas non plus un état d'exaltation que l'on doit perpétuer à tout prix, mais l'élimination de toxines mentales comme la haine et l'obsession, qui empoisonnent littéralement l'esprit. Pour cela, il faut acquérir une meilleure connaissance de la façon dont fonctionne ce dernier et une perception plus juste de la réalité.


Mathieu Ricard - Plaidoyer pour le bonheur - Editions Pocket évolution
Revenir en haut Aller en bas
Neji
Apprenti marchombre
Apprenti marchombre


Masculin
Nombre de messages : 364
Age : 23
Localisation : Loin...
Groupe : Marchombre
Date d'inscription : 31/03/2009

MessageSujet: Re: Positif ou naïf ?   Jeu 10 Juin 2010 - 20:23

Citation :

Changer notre vision du monde n'implique pas un optimisme naïf, pas plus qu'une euphorie artificielle destinée à compenser l'adversité. Tant que 'insatisfaction et la frustration issues de la confusion qui règne en notre esprit seront notre lot quotidien, se répéter à longueur de temps: "Je suis heureux!" est un exercice aussi futile que repeindre un mur en ruine. la recherche du bonheur ne consiste pas à voir la "vie en rose", ni à s'aveugler sur les souffrances et les imperfections du monde.

Le bonheur n'est pas non plus un état d'exaltation que l'on doit perpétuer à tout prix, mais l'élimination de toxines mentales comme la haine et l'obsession, qui empoisonnent littéralement l'esprit. Pour cela, il faut acquérir une meilleure connaissance de la façon dont fonctionne ce dernier et une perception plus juste de la réalité.


Parfaitement d'accord.
Problèmes de perpection et de conflits, "juste" ça.


Citation :
Je sais qu'il ne sons pas différents au départ, mais les choix qu'ils ont fait, pour les drogués et les alcooliques, les SDF, je ne pense pas que ça soit un choix, ont fait d'eux ce qu'ils sont. D'accord, la société actuelle a pu les aider, mais quand même.
Je pense que c'est justement les gens qui sortent des normes de la société actuelle peuvent les aider. Car c'est cette dernière qui les a fait tels qu'ils sont aujourd'hui.


Citation :

Citation:
Tu dois te chercher, et te trouver.
Je connais rien de toi, je cherche pas à te faire la morale, je veux pas te mettre sur une voie qui n'est pas la tienne, mais j'ai l'impression que pour toi, la vie est fade, même si par moment tu es heureux. Non?


Tu as tout à fait raison Neji.

Je peux pas avoir tout à fait raison.
Tu n'es ce que j'ai décrit que dans la mesure où tu l'acceptes et que tu ne fais rien pour changer. :/
Citation :

Je dit que nous bousillons le monde, cassons la beauté. Mais je fais pareil. Et vivre en harmonie, renoncé à ces choses qui rendent l'existence tranquille et qui abîment la planète, je pense que j'aurai de la peine à y renoncer, même si je sais l'enjeu qu'il y a.

Je pense que c'est à toi de peser les pour et les contres. Mais ne fais jamais quelque chose que tu pourrais regretter par la suite.

Personne ne peut choisir à ta place.
Il ne faut pas s'excuser, mais s'assumer, se prendre en main, et faire ce que l'on Veut. (pas dans le sens chaotique du terme, bien sur...)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Positif ou naïf ?   Aujourd'hui à 5:33

Revenir en haut Aller en bas
 
Positif ou naïf ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Positif ou naïf ?
» carrossage negatif ou positif ?
» Ma videoN°8 : Bordure en positif negatif
» support, denivellé positif ou négatif?
» 2012: Bilan positif ou négatif °^°

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Voie des Marchombres :: La Voie des Marchombres :: Nous, et les Autres :: Nos sentiments et nos émotions-
Sauter vers: