La Voie des Marchombres

Forum de réflexion consacré aux Marchombres et aux livres de Pierre Bottero...
 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Maturité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nessa
Arpenteur de la Voie
Arpenteur de la Voie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 111
Age : 21
Localisation : Partout avec le vent et la brume ...
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres et Les autres oeuvres de Pierre Boterro et de Erik l'Homme
Date d'inscription : 22/01/2011

MessageSujet: Maturité   Ven 18 Mar 2011 - 21:12

Voilà j'aimerai ouvrir ce sujet sur la maturité car j'ai des questions

-La maturité dépend t-elle de l'âge ?
-Est-ce qu'elle a un lien avec le caractère de chaque personne ?
-Comment aidé les personnes a devenir mature (si cela est possible)
etc ...

Pleins de questions toute simple mais sans réponse et si vous avez les réponses ou d'autre question se serras le bienvenu


Au plaisir
Revenir en haut Aller en bas
Miaou Til' Plume
Gardien d'Ilfasidrel
Gardien d'Ilfasidrel
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1309
Age : 23
Localisation : Entre-deux.
Groupe : Dessinatrice
Livre préféré : Aucune idée. Il y en a trop x).
Date d'inscription : 08/02/2010

MessageSujet: Re: Maturité   Ven 18 Mar 2011 - 21:18

A "La maturité dépend-t-elle de l'âge", je réponds non immédiatement. Justement, elle est différente ! Elle dépend des expériences vécues, des contacts que l'on a et qui influent sur nous, de l'éducation aussi. Et des lectures... à moins que ce ne soient elles qui dépendent de la maturité. En tout cas, je pense qu'il y a un lien .

Quant à la deuxième question, peux-tu développer ? Et je n'ai pas de réponse à la troisième.
Revenir en haut Aller en bas
http://friskayublunariah.skyrock.com
Nessa
Arpenteur de la Voie
Arpenteur de la Voie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 111
Age : 21
Localisation : Partout avec le vent et la brume ...
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres et Les autres oeuvres de Pierre Boterro et de Erik l'Homme
Date d'inscription : 22/01/2011

MessageSujet: Re: Maturité   Ven 18 Mar 2011 - 21:34

Bah est ce que la maturité a un lien (en rapport ) au caractère
Revenir en haut Aller en bas
Aziliz
Champion de cueillette, mention framboises
Champion de cueillette, mention framboises
avatar

Féminin
Nombre de messages : 640
Age : 27
Localisation : Au détour d'une ligne
Groupe : Petite
Livre préféré : Ellana, le Voleur de chouchous, et d'autres
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Maturité   Sam 19 Mar 2011 - 11:43

La maturité dépend-t-elle de l'âge ? Non, je connais des gens de 50 ans qui ne sont pas mature et des demoiselles de 17 ans qui le sont à mon avis déjà beaucoup... Le problème de la maturité c'est que ce n'est pas une capacité acquise comme faire le grand écart ou pouvoir compter. La maturité c'est un peu comme une échelle, sauf que l'on en voit jamais le bout. Certains restent aux premiers échelons et d'autres gravissent très vite une bonne partie de l'échelle.

Avant de répondre aux autres questions je vais expliquer ma version de la maturité :
Être mature ne signifie pas perdre la part d'enfant qui est en nous, la part irrationnelle,... Être mature pour moi signifie être capable dans les situations qui le nécessite de prendre des décisions réfléchies en analysant leurs conséquences probables. Cela signifie parvenir à résoudre nos problèmes en prenant du recul et le faire seul (je ne dis pas sans aide, mais seul dans le sens où notre première réaction ne va pas être d'appeler maman au secours mais plutôt de réfléchir aux personnes les plus appropriées pour nous aider).

Donc, est ce que la maturité à un lien avec le caractère ? Oui et Non. Certaines personnes auront plus de facilité à être mature, parce qu'ils ne se laissent pas abattre par les problèmes, parce qu'ils ont un caractère d'analyse, ou autre mais tout le monde à sa chance à la maturité... On ne peut pas dire que cette personne, au vue de son caractère ne sera jamais mature...

Comment aider quelqu'un à être mature ? En ne l'aidant pas... Pour devenir mature, il faut apprendre à réfléchir par soi même, à trouver lui même sa maturité, et à la comprendre... Si on lui mâche constamment le travail, comment peut-il y arriver ?
J'prends l'exemple de deux enfants. Dans la première famille la mère, très protectrice et très "mère poule", va toujours anticiper les besoins de son enfant. Lui mettre un pull en plus pour pas qu'il ai froid, lui donner à manger, le rattraper avant qu'il tombe etc. Lorsque l'enfant perdra cet appui maternel, il aura beaucoup de peine à se débrouiller seul, ses premières expériences se feront plus tard, au moment où il n'aura plus cet appui pour comprendre la situation. Il deviendra peut être mature autant qu'un autre, mais le chemin sera plus ardu car il faudra gravir l'échelle plus vite et sans aide.
L'autre mère prendra le parti de laisser faire des expériences à son enfant, elle lui dire : "tu peux jouer dans le jardin, mais fait attention, tu ne dois pas aller plus loin que le grand arbre." L'enfant va tester la limite, s'apercevoir que sa mère s'inquiète si elle ne le voit plus, elle lui expliquera qu'il peut y avoir du danger, mais qu'en cas de problème, il pourra compter sur elle. L'enfant tombe, il se fait mal, il va hurler, pleurer, sa mère va le soigner, mais au final, il aura appris que ce qu'il a fait peut arriver à une chute douloureuse. Comment aurait-il put le savoir s'il n'avait pas essayé ?

De même sur des ados, si l'on interdit formellement à l'ado de sortir avec quelqu'un, soit il va le faire quand même en cachette (et on ne sera pas là en cas de problèmes) soit il ne va pas le faire, et il ne pourra pas faire ses expériences si l'occasion se présente...

Donc aider quelqu'un à devenir mature, c'est juste être là pour l'aider s'il en fait la demande (où s'il en a besoin) mais sans anticiper ses besoins....
Revenir en haut Aller en bas
http://lailleurs.uniterre.com
Nessa
Arpenteur de la Voie
Arpenteur de la Voie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 111
Age : 21
Localisation : Partout avec le vent et la brume ...
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres et Les autres oeuvres de Pierre Boterro et de Erik l'Homme
Date d'inscription : 22/01/2011

MessageSujet: Re: Maturité   Sam 19 Mar 2011 - 11:45

Merci,
Tes réponses mon aidée .
Revenir en haut Aller en bas
Manîthil
Curieux
Curieux
avatar

Féminin
Nombre de messages : 23
Age : 21
Localisation : Au plus profond de l'Univers
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres, le seigneur des anneaux, la quete d'Ewilan, ...
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Maturité   Sam 19 Mar 2011 - 14:41

Aziliz, tu as écrit ceci:

Citation :
La maturité dépend-t-elle de l'âge ? Non, je connais des gens de 50 ans qui ne sont pas mature et des demoiselles de 17 ans qui le sont à mon avis déjà beaucoup... Le problème de la maturité c'est que ce n'est pas une capacité acquise comme faire le grand écart ou pouvoir compter. La maturité c'est un peu comme une échelle, sauf que l'on en voit jamais le bout. Certains restent aux premiers échelons et d'autres gravissent très vite une bonne partie de l'échelle.

Je suis d'accord avec la première partie, mais dans la seconde, tu compare la maturité à une échelle dont on ne voit jamais le bout... Si on peut grimper à une échelle, on peut aussi descendre! Est-ce cela que tu voulait dire par ''ce n'est pas une capacité acquise''? Crois-tu que l'on peut 'régresser' en maturité?

Pour la suite de ton message, je suis tout à fait d'accord avec ta vision des choses!
Revenir en haut Aller en bas
Aziliz
Champion de cueillette, mention framboises
Champion de cueillette, mention framboises
avatar

Féminin
Nombre de messages : 640
Age : 27
Localisation : Au détour d'une ligne
Groupe : Petite
Livre préféré : Ellana, le Voleur de chouchous, et d'autres
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Maturité   Sam 19 Mar 2011 - 14:56

Quand je dis "ce n'est pas une capacité acquise" je pense à deux choses :
Le fait que ce n'est pas quelque chose que l'on a ou que l'on n'a pas. Que c'est quelque chose qui s'acquiert, plus ou moins avec le temps. On n'est pas mature ou pas, on est plus ou moins mature que d'autres. Il n'y a pas quelqu'un de parfaitement mature ou de parfaitement immature. (si on exclut le cas de l'enfant à peine né et encore j'ai des doutes)
Ensuite oui, on peut régresser en maturité, même si c'est rare, j'en ai eu un parfait exemple. Mais la régression de maturité n'est pas "naturelle" comme l'est par exemple la régression de souplesse si l'on cesse de s'entraîner. Le fait que quelqu'un cesse tout à coup d'être autant mature qu'il l'était, qu'il refuse de prendre des décisions, de s'engager ou d'assumer ses actes est le plus souvent (en tout cas dans les cas que j'ai observé) dû a des maladies telles que l’alcoolisme, la dépression, la psychose, la paranoïa, ... Lors de telles maladies, il est fréquent que la personne se déresponsabilise, rejette sa culpabilité, n'est plus au final maître d'elle même...
J'ajouterai aussi en rapport avec un sujet d'Hatchiko (si ma mémoire est bonne) sur les psychotropes (où je médite encore ma réponse) que les personnes prenants de tels médicaments sont aussi affectés d'une perte de maturité dans certains cas, puisque les médicaments causent les effets qu'ils sont censés chasser (dépression, etc)

Je n'avais pas développé cette partie parce qu'elle nous touche pas tant de gens que ça, et que dans le cas de ces personnes, la perte de maturité n'est au final qu'un dommage collatéral et qu'essayer de leur redonner de la maturité ne réglerai pas le problème. Dans ce genre de cas, c'est à la racine qu'il faut traiter et non simplement les effets visibles, mais bon, on s'éloigne du sujet ^^°
Revenir en haut Aller en bas
http://lailleurs.uniterre.com
Eleyra Leina
Membre du Conseil - Admin
Membre du Conseil - Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4531
Age : 25
Localisation : Llewanda
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Ellana, La Moïra, Les Royaumes du Nord
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: Maturité   Dim 20 Mar 2011 - 14:17

Moi j'aimerais parler d'un autre point concernant la maturité.
Azilis, tu dis que maturité = indépendance, choix, responsabilité etc.

Moi je pense également aux enfants soldats par exemple, aux enfants qui ont vu trop de guerre, qui ont le regard grave parce qu'ils ont grandit trop vite. Maturité trop vite acquise.
La maturité dans ce cas est aussi une prise de conscience des choses, de notre environnement.

Prise de conscience et responsabilité, choix ou indépendance vont de pair.
On ne peut pas devenir indépendant, responsable, sans avoir conscience des choses.

La maturité se forge avec l'expérience de la vie. Plus on vit de choses, plus on a conscience des réalités de la vie (que la vie n'est pas toujours facile), plus on grandit ou devient mature.


Donc voilà, je voulais juste que ce point ne soit pas oublié

_________________

Eleyra,
Fille du Vent et de la Nuit
Esprit des Tempêtes

Artiste des Possibles
Ayant la chance d'avoir l'unique et la génialissime Elurían Aeglir comme aide de camp
Première conseillère et juge suprême de la SABIA
Designer en chef du mobilier haut de gamme chez Soriamh & Cie
Co-présidente de la LPDFB...
Secrétaire Réciproque et Démone Emissaire de Miaou Til' Plume
Revenir en haut Aller en bas
Izinkiël
Arpenteur de la Voie
Arpenteur de la Voie
avatar

Masculin
Nombre de messages : 159
Age : 23
Localisation : Dans l'ombre de la Lune
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres
Date d'inscription : 20/01/2011

MessageSujet: Re: Maturité   Dim 20 Mar 2011 - 16:43

Les enfants soldats prennent conscience de la vie, de la guerre et gagne en maturité très rapidement. Mais ce n'est pas une maturité naturelle, cette maturité à été provoqué par la vie. Ces enfants ne sont pas préparés à çà. C'est à ce moment qu'interviennent les parents. Je reprend l'exemple d'Aziliz avec l'arbre. En imposant une limite l'enfant est libre de la franchir mais ses parents quand même sur lui. Alors qu'au contraire des enfants soldats il n'y a pas de limite. Ils sont enrôlés de force, sans limites, sans repères, sans appuis. Il ont gagné en maturités mais de force et on donc beaucoup de mal à ne pas exploser et rester sain d'esprit. ( je n'aime pas vraiment les termes que je viens d'employer mais j'ai beaucoup de mal à trouver un mot juste ).

Revenir en haut Aller en bas
Eleyra Leina
Membre du Conseil - Admin
Membre du Conseil - Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4531
Age : 25
Localisation : Llewanda
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Ellana, La Moïra, Les Royaumes du Nord
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: Maturité   Dim 20 Mar 2011 - 18:44

Ca reste de la maturité ^^'
Et l'exemple de l'arbre, tout comme la guerre, est une expérience de la vie, la seule différence c'est que l'une est plus difficile à vivre que l'autre !
Pour la guerre, sans même parler des enfants soldats, je pense aux enfants qui vivent la guerre aux quotidien, les famines, les maladies, les morts dans leur famille et leur voisinage etc.
Une expérience de la vie parce que la mort fait partie de la vie, le fait que les choses n'arrivent pas sur un plateau et que la nourriture n'arrive pas toute seule etc.

Certes l'exemple de l'arbre est du aux parents, la guerre est due aux hommes et aux gouvernements.
Quelle différence ?
C'est juste une question d'échelle plus grande.

_________________

Eleyra,
Fille du Vent et de la Nuit
Esprit des Tempêtes

Artiste des Possibles
Ayant la chance d'avoir l'unique et la génialissime Elurían Aeglir comme aide de camp
Première conseillère et juge suprême de la SABIA
Designer en chef du mobilier haut de gamme chez Soriamh & Cie
Co-présidente de la LPDFB...
Secrétaire Réciproque et Démone Emissaire de Miaou Til' Plume
Revenir en haut Aller en bas
Cib
Curieux
Curieux
avatar

Féminin
Nombre de messages : 55
Age : 28
Localisation : Généralement entre le bout de mes pieds et les racines de ma tignasse. Parfois ailleurs.
Groupe : Bâtisseurs
Livre préféré : L'âge de diamant, H2G2, La Horde du Contrevent, Neverwhere
Date d'inscription : 02/12/2010

MessageSujet: Re: Maturité   Jeu 31 Mar 2011 - 4:44

Eley', quelque chose me gêne énormément dans l'exemple que tu prends.

Eleyra Leina a écrit:
La maturité se forge avec l'expérience de la vie. Plus on vit de choses, plus on a conscience des réalités de la vie (que la vie n'est pas toujours facile), plus on grandit ou devient mature.
En théorie, je suis d'accord avec toi. L'expérience nous permet de former une vision du monde, une manière d'appréhender les choses plus fine, plus juste.
En pratique, tout n'est pas "bon" à vivre, même du point de vue du développement de la maturité. Un môme de huit ans à qui on va donner un fusil et ordonner de tuer ceux d'en face, il verra des gens tomber, les "méchants" comme ses camarades, il saura que ses copains sont morts (on est pas complètement c#n à cet âge), et après? Au bout de quelques semaines de ce régime, il sera un petit être sans aucun discernement, une machine à tuer. Alors oui, cet enfant a davantage conscience des réalités (matérielles) de la vie que toi ou moi à son âge, il est certainement capable de survivre dans un milieu hostile alors que nous non... Mais est-ce de la maturité? La prise de conscience "darwinienne" a été accélérée, mais à mon avis la spirituelle a dû prendre cher. Je pense qu'un simple écolier français se rend plus compte de la valeur de la vie (d'autrui) que l'enfant soldat à qui on a appris à l'ôter, cette vie.

Eleyra Leina a écrit:
Certes l'exemple de l'arbre est du aux parents, la guerre est due aux hommes et aux gouvernements.
Quelle différence ?
O_o aouch!
La différence, c'est que les parents sont là pour aider leur enfant à se construire, qu'ils permettent un apprentissage de la vie progressif et adapté au développement de l'enfant (autant qu"ils le peuvent, évidemment). La guerre, la maladie, la famine, la mort, sont "seulement" d'énormes claques de la vie sur les êtres, sans distinction d'âge, de sexe ou de niveau d'évolution humaine.

Hum... voilà. J'aime pas contredire les gens comme ça
Bon, maintenant que je squatte le sujet, autant essayer de répondre

La maturité dépend t-elle de l'âge ?
Ca a déjà été dit, non, dans le sens ou deux personnes du même âge n'auront pas ne seront pas aussi matures l'une que l'autre.
... Mais quand même, si, ça en dépend. Tout simplement parce que plus le temps passe, plus on a de chances d'accumuler les expériences. A priori, en règle générale, on est plus mature à quarante ans qu'à douze. Simplement, l'âge n'est pas la première condition à la maturité.

Est-ce qu'elle a un lien avec le caractère de chaque personne ?
Pour moi, la maturité fait partie intégrante du caractère, parce que d'elle découlent naturellement certains traits de caractère : j'ai du mal à imaginer quelqu'un de mature qui ne soit pas un minimum ouvert, patient, dynamique... (Un minimum hein!)

Comment aider quelqu'un à être mature?
Assez d'accord avec Aziliz, avec une petite précision. A la présence bienveillante, peut-être peut-on ajouter l'apprentissage de certaines valeurs. La conscience de l'autre, par exemple, me paraît fondamentale. Après, tout ça c'est dans le cas de l'éducation d'un enfant. Pour aider quelqu'un d'autre à devenir plus mature... je sais pas. S'il n'y a ni prise de conscience interne ni choc extérieur, je pense pas que ce soit légitime de tenter quoi que ce soit, parce que c'est jamais sûr qu'on soit plus mature que l'autre, au final ^^"
Revenir en haut Aller en bas
Aziliz
Champion de cueillette, mention framboises
Champion de cueillette, mention framboises
avatar

Féminin
Nombre de messages : 640
Age : 27
Localisation : Au détour d'une ligne
Groupe : Petite
Livre préféré : Ellana, le Voleur de chouchous, et d'autres
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Maturité   Jeu 31 Mar 2011 - 12:20

Je suis assez d'accord avec Cib.
Je ne pense pas qu'un enfant soldat, ou que quelqu'un qu'on prive de toute responsabilité de jugement, ne soit mature dans le sens où ce n'est pas lui qui choisit ce qu'il fait et qu'il n'est donc plus entièrement responsable de ses actes. Un enfant à qui l'on apprends à tirer, tirera, alors oui, il comprendra la dureté de la vie avant la plupart des autres enfants, mais est ce réellement de la maturité ? D'un côté, oui, parce qu'être mature c'est connaître les conséquences de ses actes et un enfant soldat sait qu'en tirant sur quelqu'un il le tuera. Mais de l'autre côté, qui est plus important à mon sens, c'est la responsabilité face à ses actes et aux conséquences de nos actes.
Un enfant soldat tue parce qu'on lui a apprit à le faire et que s'il ne le fait pas, il mourra. Il n'a aucun choix, il ne mesure absolument pas la portée de ses actes, il sait qu'il tue pour ne pas mourir, c'est tout. Il ne tue pas pour poursuivre une idéologie, pour venger quelqu'un ou pour n'importe quelle autre raison. Pour moi, cet enfant n'est en aucun cas responsable de ses actes, parce qu'un enfant n'est pas assez mature pour pouvoir mesurer sa vie à celle des autres. L'enfant ne comprends pas que s'il était mort, il aurai peut-être sauvé plusieurs vie, de même qu'il ne comprends pas le conflit qui l'oppose à ceux d'en face....

Je vais prendre un autre exemple, celui du film Orange Mécanique. Alex est un délinquant qui use et abuse de l'ultra violence et du viol. Avec ses amis, il pénètre chez les gens, détruit tout, frappe les gens, viole les femmes, et s'en va. Un jour, il est capturé par la police et se retrouve en prison. Là on lui propose de devenir le sujet test d'une nouvelle méthode pour freiner la criminalité. Cette méthode est censée rendre impossible toute violence et tout abus sexuel.
Pourtant, un homme à qui on enlève le choix d'être bon ou mauvais est-il toujours un homme ? Peut-on vraiment être responsable de ses actes sans les avoir choisi ?
Je ne pense pas que cette méthode ai fait mûrir Alex. Au début, certes il était mauvais, foncièrement mauvais, mais il était responsable de ses actes. Par la suite, il n'est plus mauvais, il devient bon par défaut, parce qu'il ne peut plus être mauvais. Est-il pour autant plus mature ? Non, puisqu'il n'a plus le choix de ses actes, ni celui de se défendre, ni celui d'être bon, ni celui d'être mauvais.

Je reprends du coup l'exemple de l'arbre : la mère à dit à son fils, de ne pas dépasser l'arbre mais l'enfant le fait quand même, il choisit de désobéir, pour tester ses limites, celles de sa mère, et pour comprendre la véritable raison de l'interdiction.
L'enfant soldat ne choisit pas de tuer, il y est obligé s'il ne veut pas mourir (et il faut à mon avis une très très très grande maturité pour accepter de mourir pour pouvoir sauver des vies), il ne teste pas ses limites, il ne teste pas celles de celui qui l'y oblige de même qu'il ne comprends pas pourquoi il doit agir ainsi...
Revenir en haut Aller en bas
http://lailleurs.uniterre.com
Elurían Aeglir
Membre du Conseil - Admin
Membre du Conseil - Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2992
Age : 26
Localisation : A proximité d'une excentrique hyperbole équilatère.
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Je n'en ai lu aucun.
Date d'inscription : 25/07/2008

MessageSujet: Re: Maturité   Jeu 31 Mar 2011 - 18:40

Pareil que Cib, je ne partage pas l'avis de Mylène sur les enfants-soldats et leur soi-disante maturité.
Parce qu'être mature ce n'est pas être brisé mentalement, ce n'est pas être désenchanté, avoir perdu toute naïveté et foi dans la vie.
Au contraire, ces enfants n'ont aucune idée de ce qu'est la "vie", de ce à quoi une existence "normale" devrait ressembler de près ou de loin.

Quelqu'un de mature, pour moi, c'est quelqu'un comprend le monde dans lequel il vit, qui sait faire la part des choses quand la situation l'impose, de relativiser les petits tracas du quotidien, donc capable de ne pas tout prendre très au sérieux, au premier degré, de pouvoir rire de soi aussi je pense. Ce dont sont à mon avis profondément incapables ces pauvres martyrs, perdus dans les affres de la douleur et de la mort, dans une affreuse réalité parallèle, et pas forcément conscient du tout de ce qui leur arrive, puisque la violence pour la violence, la mort et une existence misérable, c'est leur "normalité".

Et sinon pas grand chose à ajouter, je suis plus ou moins d'accord avec ce que l'une ou l'autre de vous avait dit...

_________________
"Elen síla lúmenn' omentielvo"
JRR Tolkien
Aide de Camp de la grandissime Eleyra Leina
Coordinatrice et présidente honorifique de la SABIA

"N'ignorez pas l'enseignement de la voie pure d'un
fleuve de montagnes dévalant sur les roches."

Morihei Ueshiba


"At the end of a storm is a golden sky
And the sweet silver song of a lark."


Dare to click here ?
Or here ?
Revenir en haut Aller en bas
http://decachroniques.blogspot.fr/
Eleyra Leina
Membre du Conseil - Admin
Membre du Conseil - Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4531
Age : 25
Localisation : Llewanda
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Ellana, La Moïra, Les Royaumes du Nord
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: Maturité   Ven 1 Avr 2011 - 0:33

STOP xD

Non, j'avoue, l'exemple des enfants-soldats est super mal choisi.
En fait en parlant d'enfants soldats je parlais uniquement des enfants qui connaissent la guerre, qui ont soufferts de.
Mais c'est super mal choisi parce que ces enfants on les embrigade, on les transforme en tueurs et ce n'est absolument pas de la maturité, donc je suis parfaitement d'accord avec vous.

D'ailleurs, je me disais bien que je disais une connerie en parlant des enfants soldats xD
Donc oubliez enfants-soldats et ne voyez que le point : enfants qui souffrent de la guerre parce qu'elle bousille leurs familles.


Cib a écrit:
La différence, c'est que les parents sont là pour aider leur enfant à se construire, qu'ils permettent un apprentissage de la vie progressif et adapté au développement de l'enfant (autant qu"ils le peuvent, évidemment). La guerre, la maladie, la famine, la mort, sont "seulement" d'énormes claques de la vie sur les êtres, sans distinction d'âge, de sexe ou de niveau d'évolution humaine.
Je suis d'accord, mais tu ne me contredis pas du tout, fin je crois.
Je dis juste que les deux sont des expériences de la vie. Pour l'un il y a une question d'éducation et pour l'autre une question de société derrière, mais l'arbre apprendra à l'enfant que plus on est haut, plus on se fait mal en tombant, la guerre lui apprendra les notions de mort, que l'homme peut être violent etc.
Pour moi ces deux choses font partie des expériences de la vie, et ce que j'entends par expériences c'est : connaissances.
Après je suis d'accord que certaines sont imposées et d'autres sont choisies.

Fin bref, je dis pas grand chose de plus, mais je voulais à la base simplement dire qu'il y a aussi la société qui offre une maturité aux enfants, pas que l'éducation qu'ils reçoivent.
Et que la maturité est pour moi plus liée à la connaissance des choses, qui ensuite est liée à la responsabilité, les choix etc dont parlait Aziliz

Et mon problème, c'est que je réponds souvent super tard donc mon cerveau il galère xD j'espère que cette fois je me suis pas perdue dans des bêtises ^^

_________________

Eleyra,
Fille du Vent et de la Nuit
Esprit des Tempêtes

Artiste des Possibles
Ayant la chance d'avoir l'unique et la génialissime Elurían Aeglir comme aide de camp
Première conseillère et juge suprême de la SABIA
Designer en chef du mobilier haut de gamme chez Soriamh & Cie
Co-présidente de la LPDFB...
Secrétaire Réciproque et Démone Emissaire de Miaou Til' Plume
Revenir en haut Aller en bas
Argea
Curieux
Curieux
avatar

Féminin
Nombre de messages : 12
Age : 21
Localisation : Ailleurs. Loin. Là où je peux bâtir à ma guise : dans mon esprit
Groupe : Armures
Livre préféré : Chacune des oeuvres de Pierre Bottero
Date d'inscription : 13/03/2011

MessageSujet: Re: Maturité   Jeu 14 Avr 2011 - 8:58

Je ne pense pas que la maturité vienne de l'âge. Un gamin de dix ans peut se comporter en adulte, alors qu'à l'inverse, un adulte peut se comporter en gamin de dix ans. Je pense que la maturité vient de notre caractère, de notre rapport aux autres et de notre entourage, note vie en générale. Je m'explique mieux : quelqu'un qui a eut une existence difficile et semée d'embuches a tendance à être plus mature qu'une personne qui est toujours resté bien au chaud chez lui, dans le bonheur, qui est entouré d'amis et n'a connu aucun problème. Je pense que c'est surtout une question de personnalité. On est mature ou on ne l'est pas et l'âge n'a strictement rien à voir avec sa.

Je pense, que quelqu'un de mature le restera toute sa vie car c'est ancré en lui. En revanche, quelqu'un d'immature le restera également, ou alors, il deviendra mature petit à petit, en prenant son temps et en avançant à son rythme.

Je pense que le plus dur concernant la maturité, c'est quand il y a une personne mature qui se retrouve perdue au milieu d'un groupe d'immature et est obligé(e) d'y rester ou l'inverse (on retrouve cette situation dans les écoles, collèges, lycées par exemple). C'est une situation difficile et qui demande beaucoup tolérance, il faut réussir à se mettre au niveau des autres.

Voilà mon point de vue
Revenir en haut Aller en bas
Samraemi
Petit Petit
Petit Petit
avatar

Féminin
Nombre de messages : 123
Age : 21
Localisation : face à l'Océan de mes pensées... perdue sur la passerelle entre rêve et réalité...
Groupe : Petite
Livre préféré : Ellana; Ellana,l'envol et les Ames Croisees
Date d'inscription : 01/06/2011

MessageSujet: Re: Maturité   Mer 12 Oct 2011 - 19:19

coucou tout le monde,

alors voilà, je déterre le sujet parce que j'aurai une question à y apporter. Peut-on se définir mature ?

je m'explique : mon petit frère, qui est deux ans en avance par rapport à ses camarades (il à 13 ans en 2nd) se défini comme "mature", il me sort souvent "n'empêche que moi, j'suis un mec super mature, t'as qu'à regarder les autres." au début je pensais qu'il frimais juste pour rigoler mais en le poussant à poursuivre la conversation je me suis rendue compte qu'il le croit vraiment ! et moi, quand il dis ça, ça me dérange.
Il faut dire que c'est un garçon tête en l'air, qui fait tout pour ne pas participer à la vie de notre famille (ex : va s'enfermer aux toilettes au moment de mettre la table) alors que notre mère est handicapée et a souvent besoin de notre aide. Il ne se rend compte de rien et ne vis que pour lui. Je semble le juger, comme ça, mais à ma décharge, ce n'est pas facile d'avoir un frère seulement pour entendre les parents lui crier dessus...(bon, stop le racontage de vie...)
Alors ça m'emmène à une deuxième question : dans vos réponses vous parlez de gens "matures" et "immatures", je suis d'accord avec beaucoup de ce que vous avez dis, mais, est-ce qu'il n'est pas possible qu'une personne très mature, à un moment ou un autres, ai une réaction immature, qu'elle regrette ensuite, qu'elle n'ai pas réfléchi avant de parler, ça arrive à tout le monde de s'oublier non ?
ex : je ne me défini pas de "mature" à cause de ça, je sais que je suis différente des autres, je pense beaucoup pour mon âge, j'ai le sens des responsabilités et la tête sur les épaules, et pourtant... je n'arrive pas à me qualifier de tel, ça me semble "pompeux"... et puis ça m'arrive de regretter l'attitude que j'ai eu, de me dire "t'aurais pas dû, c'était bête..." les autres me disent "mature" mais moi... je ne sais pas... faut-il vraiment se croire "quelque chose" pour l'être (oups, je dévie du sujet...) donc voilà, pour résumer :

1- Peut-on se définir sois-même mature ? (ça, c'est pour avoir l'esprit tranquille avec mon frère )
2- Est-on mature tout le temps, est-ce que une maladresse ne nous sors pas de ce cadre ? (j'y crois pas trop à cette question)
3- (mais elle dévie) a-t-on besoin de se savoir "mature" (pour rester dans le sujet) pour l'être ?

voili voilou, j'attends vos avis !!
Revenir en haut Aller en bas
Soyael
Fils du Vent
Fils du Vent
avatar

Masculin
Nombre de messages : 610
Age : 20
Localisation : Là où on ne m'attends pas, là où je serais accepté et où je continuerais mon apprentissage.
Groupe : Haïnouk
Livre préféré : J'ai encore tant à découvrir que je ne sais pas. Mais là comme ça le pacte des marchombres. Et d'autres.
Date d'inscription : 19/10/2010

MessageSujet: Re: Maturité   Mer 12 Oct 2011 - 20:05

Bonjour Sam.

Alors alors... Bien sympa ce déterrage... u_u

pour ta première question, j'ai envie de dire que oui, on peut se définir mature. Mais seulement, il faut faire attention à ne pas verser dans la suffisance, et c'est sûrement ça le plus dur. J'ai un peu l'impression que c'est le cas de ton frère, quand il te dit "regarde les autres, moi je suis mature".
Fin je sais pas, mais je disais pas ça l'année dernière
Par contre, l'histoire de ta mère handicapée et qu'il ne se rend compte de rien, je sais pas mais je pense que c'est de l'égoïsme, quand même... Et même si ça va pas souvent avec la maturité, ça arrive. Parce que, pour moi, être mature, c'est aussi se rendre compte de nos devoirs, et les accomplir, même s'ils ne nous plaisent pas.
M'enfin, y'a aussi des hormones, qui même si elles ne sont pas une raison pour tout, sont quand même bien présentes et qu'il ne veuille pas participer à la vie de famille en général, ça peut passer. Mais... Rah je sais pas, le tout cumulé, j'ai pas l'impression qu'il l'est, mature. En avance, certes, mais pas vraiment mature.

Allons-y pour la deuxième question. Peut-on être mature, puis faire des choses totalement immatures? OUI!!! je dirais même que c'est presque essentiel Par exemple, tu aimerais, toi, être sérieux à longueur de journée, ne jamais te relacher, pour aller, toujours par exemple, avec tes amis sur euh... des balançoires, des tyroliennes, et rigoler un bon coup? C'est pas mature, mais pourtant, quelqu'un de très mature peut très bien le faire (N'est-ce pas... xD)
Après, si tu fais vraiment quelque chose de pas mature et qui peut porter préjudice à quelqu'un, si tu te dis que ça ne l'était pas et que tu regrettes, c'est déjà un grand pas. Après, si ça affecte quelqu'un, si tu vas t'excuser, c'est encore mieux. Mais du moment que tu t'en rends compte, j'ai envie de dire que ça l'est, mature. Vraiment.


Enfin, la dernière: a-t-on besoin de se savoir "mature" (pour rester dans le sujet) pour l'être ?
Bah... Je pense pas. Tu te vois te répéter à longueur de journée "je suis mature je suis mature je suis mature je suis mature je suis nyan cat..."
Non tu n'as pas forcément besoin de te "savoir" "mature" pour l'être, si tu te dis que ce que tu fais est bien, ou si tu regrettes quelque chose de mal, je vois pas en quoi c'est indispensable...

Moilà^^


Revenir en haut Aller en bas
Samraemi
Petit Petit
Petit Petit
avatar

Féminin
Nombre de messages : 123
Age : 21
Localisation : face à l'Océan de mes pensées... perdue sur la passerelle entre rêve et réalité...
Groupe : Petite
Livre préféré : Ellana; Ellana,l'envol et les Ames Croisees
Date d'inscription : 01/06/2011

MessageSujet: Re: Maturité   Lun 24 Oct 2011 - 15:49

merci pour tes réponses Soyael

j'aime beaucoup ta manière de voir les choses
différence entre maturité et suffisance... good point ! ça me rappelle la fine limite entre être sur de soi et être prétentieux...

quand à mon frère, j'ai eu la preuve récente de son immaturité, suite à un fâcheux.... événement, on va dire ( si tu veux savoir pourquoi, j'ai vidé mon sac ICI mais je te préviens, c'est du racontage de vie... )
bref.

pour ta deuxième réponse, merci, elle m'a levé un peu de brouillard, en effet, si je savais que se lâcher de temps en temps fait du bien (et je suis la première à faire la folle...xD), j'ai toujours eu tendance à me blâmer quand je faisais quelque chose que je regrettais, sans jamais me dire que c'était déjà bien de m'en rendre compte... (à mettre sur le compte de mon assurance presque à Zéro presque ?)...merki...
je n'ai rien à ajouter sur ta réponse à la dernière question... (parce que je suis d'accord et parce que même si je me sais à peu près mature ça ne m'aide pas à avoir confiance en moi, mais ça c'est HS )

après je n'ai eu qu'un avis, donc à vos claviers si vous n'êtes pas d'accord !

Sam'
Revenir en haut Aller en bas
Aethera
Membre du Conseil - Admin
Membre du Conseil - Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4257
Age : 25
Localisation : Sur ma route (ouais, il y a eu du mouv', ouais)
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Vrac d'auteurs : Bottero, Damasio, Ayerdhal, Squarzoni, Chedid, Bobin, Giono, Le Guillou, Sous-commandant Marcos...
Date d'inscription : 13/04/2008

MessageSujet: Re: Maturité   Lun 24 Oct 2011 - 19:13

Allons-y pour donner un autre avis alors =) .

I/ Redéfinition de la maturité .

Ben oui, parce qu'il faut toujours commencer par se mettre d'accord sur les termes du sujet avant de commencer à disserter ;) .

Pour moi, être mature, c'est tout simplement avoir conscience de ses responsabilités, et les assumer. Au sens large, c'est agir en ayant conscience de ce qu'on fait et assumer les conséquences de nos actes. (Surtout assumer, en fait, parce qu'on ne se pose pas toujours douze mille questions avant d'agir, et encore heureux sinon on virerait complètement paranoïaque, ou au mieux parfaitement névrosés ^^ ).

Maintenant que j'ai établi ce que j'entendais par "maturité", je peux m'aventurer à répondre à tes questions ^^ .


II/ Peut-on se définir soi-même mature ?

Tu as fait un rapprochement intéressant entre ta question et celle de prétentieux/sûr de soi. J'pense qu'effectivement, c'est le même type de nuances. On peut parvenir à se voir plus ou moins objectivement et avec plus ou moins d'humilité. Il est possible qu'un adolescent un peu en avance, voire carrément surdoué à l'école (comme c'est apparemment le cas de ton frère) prenne un peu la grosse tête et pense que par ses facultés intellectuelles avancées, il est forcément "l'égal des grands", donc mature. Ce qui est d'une stupidité sans nom, mais c'est pas sa faute geek . Et puis je parle de "grosse tête" mais c'est très caricatural ; et sans vouloir faire de psychologie à deux balles, c'est quand même assez symptomatique du gamin qui se sent pas à l'aise car trop en décalage par rapport aux autres et qui ressent donc le besoin de se mettre en avant, de se mettre en valeur et de se penser meilleur que les autres. Je sais pas si je suis très claire x) .

Je dirais que oui, on peut se définir soi-même comme mature (pourquoi ne le pourrait-on pas ?), après ce qui change c'est la justesse du regard que l'on porte sur nous, et ça c'est un autre grand débat xD ! Moi par exemple je me considère comme une fille plutôt mature, je suis parfaitement capable de m'assumer toute seule, je gère mes finances, mes études, je suis "à la barre" de ma vie - c'est moi qui m'occupe de trouver mes stages, qui m'occupe de mes démarches administratives, bref toussa. Et sans parler de paperasserie, je pense être plutôt adroite et juste dans mes amitiés et les relations humaines en général. [Et là, tout le monde est en train de me pointer du doigt en chuchotant "bouuuuh la vilaine prétentieuse XD !]
Pour autant, je laisse traîner mes vêtements dans ma chambre, j'oublie de m'occuper de papiers importants, je fais parfois (euh, souvent (bon, d'accord, toujours)) passer mes Amis avant les choses plus "sérieuses" (du type la fac), encore que ça rejoigne une fois de plus un autre débat sur les priorités dans la vie ^^ . J'ai donc un côté mature, et un côté immature.
Mais ce qui fait, à mon sens, pencher la balance du côté "mature", c'est que j'aie justement conscience de ce côté immature et que je le prenne en charge petit à petit - même si vous aurez le droit de me lapider le jour où je ferai passer mes Amis après n'importe quel devoir de fac.


III/ Est-on mature tout le temps ?

Hum, je crois que la fin de ma première réponse empiète un peu sur la deuxième x) ...

Il m'est avis qu'être mature, c'est un état relativement permanent. C'est un état d'esprit, un mode de pensée et une manière d'appréhender le monde qui nous entoure. Etre mature ne veut pas dire être sérieux et oublier de sourire, ni de renier son esprit d'enfance !! Donc pour moi on peut parfaitement s'éclater sur une tyrolienne tout en étant mature =P . [Sinon, ben, y'a au moins une trentaine de gens ici qui sont que des sales gamins, moi comprise XD .]

D'autre part, être mature ne signifie pas non plus être parfait : on a donc "le droit" à l'erreur. On commet tous des maladresses, ça arrive à tout le monde de blesser quelqu'un par faute d'inattention ou parce qu'un détail nous a échappé. L'important, comme disait Soya, c'est de savoir s'en rendre compte et de réparer ses erreurs ; comme je l'écrivais un peu plus haut dans ma définition, c'est assumer les conséquences de ses actes.

Voilà, pour moi la maturité n'est pas un statut qu'on gagne ou qu'on perd dès qu'on fait une bêtise ou une bonne action. C'est plus une attitude générale.


IV/ A-t-on besoin de se savoir mature pour l'être ?

Non.

What a Face

Désolée, je développe pas, mais je suis à la bourre, je dois filer - j'ai même pas le temps de me relire xD .

J'espère t'avoir aidée juste un peu !

_________________
La seule trace qui vaille est celle qu'on se crée, à la pointe extrême de ce qu'on peut.


Furvent, ceux qui vont mûrir te saluent !
Revenir en haut Aller en bas
http://maisonsurlile.blogspot.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Maturité   

Revenir en haut Aller en bas
 
Maturité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La grande prématurité
» Maturité
» Maturité et patate
» La maturité
» Petit cours pédagogique.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Voie des Marchombres :: La Voie des Marchombres :: Nous, et les Autres :: Rapport aux autres-
Sauter vers: