La Voie des Marchombres

Forum de réflexion consacré aux Marchombres et aux livres de Pierre Bottero...
 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Se désencombrer de l'inutile ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aziliz
Champion de cueillette, mention framboises
Champion de cueillette, mention framboises


Féminin
Nombre de messages : 640
Age : 26
Localisation : Au détour d'une ligne
Groupe : Petite
Livre préféré : Ellana, le Voleur de chouchous, et d'autres
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Se désencombrer de l'inutile ?   Lun 6 Juin 2011 - 22:44

Bonjour bonjour !

Voila, aujourd'hui je voudrais soulever l'immense question de notre société actuelle : la consommation, où l'art d'amasser des choses inutiles et la consommation intelligente, où l'art de ne garder que l'important.

Je vais déjà commencer par une série de questions, qui sont à mon avis nécessaire pour définir un minimum ce sujet si vaste :
Qu'est ce qui nous est nécessaire ?
Qu'est ce qui nous est utile ?
De quoi peut-on se passer ?
De quoi doit-on se passer ?

Je pense que les réponses à ces questions sont plus où moins personnelles, mais je pense qu'en alliant nos points de vues, en se posant une à une la question de l'utile, agréable, inutile on pourrait atteindre un mode de vie plus sain, moralement parlant, mais aussi écologique et économique.

Il est entendu qu'il nous est nécessaire de manger et de boire, mais est ce pour autant nécessaire de manger de la viande à tous les repas où peut-on au contraire s'en passer, où au moins diminuer la fréquence à laquelle nous en mangeons ?
Il nous est nécessaire de nous vêtir, s'il l'on veut avoir un semblant de contact avec la société, mais le dernier jeans à la mode nous est-il utile ? Et dans quelles mesures quels vêtements sont-ils utiles ? On a besoin de vêtements adaptés au climat (donc chauds l'hiver et légers l'été) mais lesquels privilégiez, et en quelle quantité ?
Il nous est nécessaire d'avoir une hygiène correcte, à quel point cela est-il nécessaire, quel est le minimum ? Et tous ces soins que l'on fait quotidiennement sont-ils finalement nécessaires à une vie saine ?
Quel est le rapport avec l'autre dans tout ça, avec la société ? Peut-on faire fit de la société et nous désencombrer totalement de ce qu'elle nous impose presque (le paraître, le posséder, ...) ou au contraire devons nous garder malgré tout un pied dans cette société et nous contenter de ne pas nous encombrer outre mesure ?

La grande question que je me pose en fait, derrière toutes ces questions, c'est finalement vivons nous pour vivre ou pour paraître et posséder ? Dans quelles mesures peut-on vivre, paraître et posséder ensemble sans s'encombrer plus que nécessaire ?

Bref, je vous laisse répondre à tout ça (y'a beaucoup à soulever à mon avis) et je vous donnerai mon avis par la suite :)
Revenir en haut Aller en bas
http://lailleurs.uniterre.com
Alev
Fils de la Citadelle
Fils de la Citadelle


Féminin
Nombre de messages : 181
Age : 22
Localisation : Les pieds sur Terre et les yeux levés vers les étoiles
Groupe : Frontaliers
Livre préféré : Tous les livres de Pierre Bottero, La Horde du Contrevent, Phaenomen, Les secrets de l'immortel Nicolas Flamel, Artemis Fowl
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Re: Se désencombrer de l'inutile ?   Mar 7 Juin 2011 - 11:14

C'est marrant que tu lances ce sujet alors que juste ce week-end, mon père m'a parlé d'un livre de Paulo Coelho dans lequel il dit à peut près : "Il faut se soulager de l'inutile pour avancer" ou un truc du genre.
En gros, si on garde trop de choses du passé, il n'y aura plus de place pour mettre celles du futur, et on vivra alors dans le passé.

Ta question est plus terre à terre j'ai l'impression, donc je vais reprendre tes questions :
Citation :
Qu'est ce qui nous est nécessaire ?
Qu'est ce qui nous est utile ?
De quoi peut-on se passer ?
De quoi doit-on se passer ?
Déjà, la différenciation de nécessaire et d'utile s'impose. Ce qui est nécessaire, c'est ce dont on ne peut se passer. Manger, boire, dormir. J'ajouterai que aujourd'hui, dans notre société, il est aussi nécessaire de se loger, de s'habiller, d'apprendre à lire, à écrire et à compter.
Ce qui est utile, c'est ce qui nous sert à obtenir le nécessaire. Une cuisine équipée sera utile pour manger, un lit pour dormir et une maison pour se loger.
Après est-il plus utile d'avoir une maison gigantesque avec une piscine un sauna et un jardin au lieu d'un simple appartement ?
Pour ma part, je pense qu'un appartement suffirai et qu'on peut très bien aller à la piscine municipale et se promener dans la forêt.
Je pense qu'on peut se passer de tous ce qui est superflu, mais qu'on ne doit pas forcément s'en passer. Exemple : je me suis acheté un bracelet hier. Il ne m'est pas utile, mais il me plait. Le superflu sert à faire plaisir, pas à répondre à un besoin nécessaire.
Sauf que nous ne sommes plus à l'étape homme préhistorique et que nos besoins ont évolués. On peut avoir plus que le nécessaire, plus que l'utile.
Après il faut trouver un équilibre entre trop de superflu et pas de superflu.

Citation :
La grande question que je me pose en fait, derrière toutes ces questions, c'est finalement vivons nous pour vivre ou pour paraître et posséder ? Dans quelles mesures peut-on vivre, paraître et posséder ensemble sans s'encombrer plus que nécessaire ?
En effet c'est the big question. Je dirai que ça dépend des gens, mais comme je suis plutôt optimiste, je pense que la plupart des gens vivent pour vivre. Pour la deuxième question, c'est encore une question d'équilibre, cet équilibre si fragile dont il est si facile de parler et si difficile à trouver.
Comme je n'ai pas vraiment de réponse, je crois que je vais m'arrêter là ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Aziliz
Champion de cueillette, mention framboises
Champion de cueillette, mention framboises


Féminin
Nombre de messages : 640
Age : 26
Localisation : Au détour d'une ligne
Groupe : Petite
Livre préféré : Ellana, le Voleur de chouchous, et d'autres
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Se désencombrer de l'inutile ?   Jeu 9 Juin 2011 - 10:23

Ma question n'est pas plus terre à terre que ça. Je suis tout à fait d'accord avec la citation que tu as proposé, si nous voulons avancer, il ne sert à rien de traîner nos regrets, notre nostalgie et ce qui va avec... Mais que dire alors de ce que nous gardons au quotidien sans même nous en rendre compte.
J'ai des vêtements dans mes armoires que je n'ai mis qu'une ou deux fois, des objets dans ma maison qui ne m'ont jamais servi, des choses que je conserve "au cas où" mais qui finalement ne me sont ni utiles, ni précieux. Cela ne constitue-t-il pas un obstacle ? Est ce que je ne vivrais pas mieux en m'en débarrassant pour ne garder que ce qui m'est utile et/ou précieux ?

Je suis d'accord avec toi pour la définition du nécessaire et de l'utile. J'ajouterai que, tout dépend les situations, un moyen de transport, un ordinateur et un portable sont utiles. Evidemment je ne dis pas qu'il faut posséder 3 voitures, les dernières consoles de jeux à la mode et deux Iphones. Il faut parvenir au juste milieu, à l'équilibre. Et ce point d'équilibre dépend entièrement de la personne à qui ont s'adresse.

Je m'étais à la base fait la réflexion en me demandant ce que je ferai si un jour, je devais partir sans savoir où aller (et donc en ne pouvant emporter que ce que je pourrai porter) et j'ai remarqué que si abandonner certaines choses me faisait de la peine (mes armes, mes livres, certains de mes souvenirs) et que d'autres choses ne m'importait finalement pas tant que ça (maquillage, bijoux, la moitié de mes habits, ...).
Je me suis donc dit qu'il fallait faire un tri drastique la dedans pour finalement ne garder que "l'important".

Mais comment discerner l'important, que garder et que jeter (enfin rassurez vous pas jeter, mais remettre en circulation) ? Et ce que je jette, ne va-t-il pas me manquer ?

Dans ma recherche, je suis tombée sur une page d'Ekopédia (que je vous recommande ^^) parlant de la société de consommation... Je cite :
Citation :
La société de consommation propose de manière évidente et clairement illustrée par les publicités une et une seule recette du « bonheur conforme » : travailler pour gagner de l'argent, dépenser cet argent pour consommer, et recommencer jusqu'à ce que mort s'en suive, la mort elle-même étant aussi prétexte à consommation (pour les héritiers).
La simplicité volontaire constitue, dans ce contexte de société "broyeuse d'humanité" une reprise en main radicale de sa vie et de son destin. Il s'agit d'un véritable travail personnel qui peut s'étendre aux personnes les plus proches (conjoint et enfants) consistant à redéfinir les priorités essentielles de la vie quotidienne.
On doit de manière quotidienne se poser des questions essentielles :
De quoi ai-je besoin pour vivre ?
De quoi ai-je besoin pour être heureux ?
Quelle est la vraie nature du bonheur ?
Pourquoi suis-je perpétuellement frustré ?
En vidant de sa dimension émotionnelle la relation à l'objet, la société a perverti nos rapports avec le réel. Nous devons donc remettre notre vie à plat et recomposer notre environnement en partant de nos besoins vitaux. C'est le seul moyen de se rendre compte de l'esclavage induit par cette multitudes d'objets de consommation qui sont non seulement inutiles mais qui occupent, envahissent notre espace de liberté, notre espace de pensée et notre cerveau.

Maintenant, j'ai envie d'ajouter quelques questions, rapport à ton post :
Ne peut-on être heureux sans superflu ?
Comment trouver cet équilibre ?
Et surtout, Comment le transmettre ?
Revenir en haut Aller en bas
http://lailleurs.uniterre.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Se désencombrer de l'inutile ?   Aujourd'hui à 14:26

Revenir en haut Aller en bas
 
Se désencombrer de l'inutile ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [INUTILE] Etudier au soleil avec un ordinateur, c'est possible !
» [SOFT] AMIGALOOK : Totalement inutile ,rien que du travail à l'oeil !! [Gratuit]
» [inutile] Mon cadeau de noël
» BARRY TROTTER ET LA SUITE INUTILE (Tome 2) de Michael Gerber
» Savoir Inutile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Voie des Marchombres :: La Voie des Marchombres :: Le Monde et les Energies :: Nous et la société-
Sauter vers: