La Voie des Marchombres

Forum de réflexion consacré aux Marchombres et aux livres de Pierre Bottero...
 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 De l'égalité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tralala
Curieux
Curieux
avatar

Féminin
Nombre de messages : 75
Age : 23
Localisation : sur un nuage trampoline
Groupe : Haïnouks
Livre préféré : Les livres de Pierre Bottero, Anne-Laure Bondoux
Date d'inscription : 25/06/2010

MessageSujet: De l'égalité   Jeu 21 Juil 2011 - 22:29

"Liberté, égalité, fraternité" comme dit la devise de la France.
Loin de moi l'idée de lancer une polémique sur le respect de cette devise par la société et le gouvernement actuel, c'est ici le mot "égalité" qui m'intéresse et surtout sa manière de s'appliquer à notre société.

On m'a appris que pour être juste, il fallait traiter tout le monde de manière égale. Seulement cela me pose quelques problèmes à la réflexion car je pense que l'égalité peut prendre différentes formes, et je ne sais pas laquelle est la meilleure.



Déjà, comment définir l'égalité?
Est le fait de traiter tout le monde de manière égale sans aucune distinction d'âge, de sexe, d'handicap, de richesse, etc ou est ce alors de traiter les gens différemment en fonction de leur situation afin de tenter de les mettre dans une situation égale? Ou bien pensez vous à une autre définition?



Ensuite le problème est posé par ce qui découle de ces deux manières de traiter avec égalité.
Traiter tout le monde également sans distinction ne reviendrait-il pas à nier l'individualité de chacun, et donc se fermer en quelque sorte au monde qui nous entoure. A se dire que les autres n'ont qu'à se débrouiller et que c'est leur faute s'ils ne s'en sortent pas, qu'ils n'avaient qu'à naître au bon endroit au bon moment et à faire les bons choix?


Seulement, traiter des individus différemment en fonctions de certains critères revient-il à accepter réellement les différences de chacun sans arrière pensée ou est-ce, comme le suggère le terme de "discrimination positive", pratiquer une ségrégation en admettant que certaines personnes sont inférieures et qu'il faut les aider à devenir "comme nous" (ce qui revient à certains principes de la colonisation selon mes restes tout chauds de terminale) ?
Certes la discrimination positive est favorable à des minorités, mais c'est ce pas en traitant différemment ces minorités qu'elles les exclue?

Par exemple, toute petite, j'ai beaucoup entendu qu'il ne fallait pas être raciste, qu'il ne fallait surtout pas mettre les noirs à l'écart, qu'ils étaient gentils aussi, qu'ils étaient comme nous. Tant et si bien que j'ai fini par croire qu'ils étaient systématiquement mis à l'écart et que je devais jouer ma wonder-girl en étant amie avec eux. Au final, je ne voyais plus que leur couleur de peau avec cette sorte de discrimination positive.

Dans le cadre d'une entreprise que l'on oblige à remplir certains quotas en termes de nombre d'employés femmes ou handicapés, n'est ce pas juger les femmes ou les handicapés comme inférieurs et incapables de se débrouiller seuls et de prouver leur valeur que d'instaurer ces quotas? N'est ce pas favoriser l'apparence aux capacités?




En espérant que mes questions ne soient pas trop floues et que le sujet vous inspire
Revenir en haut Aller en bas
Revan
Chevalier Jedi
Chevalier Jedi
avatar

Masculin
Nombre de messages : 674
Age : 22
Localisation : Menegroth, Doriath's realm.
Groupe : Jedi
Livre préféré : The Lays of Beleriand
Date d'inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Re: De l'égalité   Ven 22 Juil 2011 - 8:10

C'est un sujet très intéressant qui amène beaucoup de bonnes question.
N'ayant pas vraiment le temps de répondre, je voudrais juste préciser un point. Dans la devise française, l'égalité n'est observable et définie qu'au seul niveau juridique.
Revenir en haut Aller en bas
Frost Michael
Grand Gourou
Grand Gourou
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3102
Age : 26
Localisation : La Terre
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres
Date d'inscription : 14/12/2007

MessageSujet: Re: De l'égalité   Ven 22 Juil 2011 - 22:30

Je confirme que le sujet est très complexe. C'est sûrement d'ailleurs la raison pour laquelle il amène tant de flous et tant de discrimination dans notre société actuelle.


Le problème principal vient, à mon avis, de cette espèce de marge qu'il existe entre tes deux définitions de l'égalité.

Ainsi, d'un côté on a l'égalité "parfaite" dans le sens qu'il faut que chacun soit traité de la même manière et ait accès aux mêmes choses, etc...

De l'autre on a l'égalité "discriminante" qui veut que certains aient des subventions et des aides, tandis que d'autres payent ces dernières pour essayer de garder une certaine "égalité".



En aparté. a écrit:
Je tiens à préciser qu'un seul modèle de société (comprendre, à grande échelle) pourrait permettre l'égalité "parfaite", celle qui obéit aux lois du communisme (d'après Marx). Seulement, on le sait, le communisme a ses failles, des failles énormes et béantes qui résident en une seule et horrible chose : la nature humaine.



De nombreuses personnes mériteraient qu'elles soient aidées afin d'accéder à un niveau de vie normal.
Mais là où subvient le problème c'est que la plupart du temps on se retrouve avec des hommes qui cherchent à profiter de la situation :
  • Il y a ceux qui (devraient donner et) détournent l'argent avant qu'il ne puisse aider. C'est du détournement dès lors qu'on cache de l'argent pour se montrer moins riche qu'on ne l'est vraiment, que l'on investit dans des choses qui sont censés aider mais en vérité c'est le On qui récupère tout, etc...
  • Il y a aussi ceux qui (devraient toucher et) trichent devant les aides et qui se retrouvent à toucher 5 ou 6 indemnités au lieu d'une seule. Et c'est ce qui perturbe le plus les classes moyennes puisqu'il n'est pas "rare" que des gens qui ne travaillent pas et surtout ne donnent rien touchent, grâce aux multiples allocations, plus qu'eux qui travaillent et donnent.



Bon, ça c'est pour les principales failles du système égalitaire français que l'on appelle plus communément les impôts ^^.


D'un point de vue plus large, l'égalité "à la Marx" ne pourra fonctionner tant que l'homme cherchera le mieux POUR LUI... Une société Marxienne par excellent et qui fonctionne parfaitement c'est celle des fourmis (évidemment, je ne peux QUE vous renvoyez vers Bernard Werber et ces nombreux livres à ce propos), et on retrouve là la grande différence entre elles et nous : ce besoin d'être Bien avant de se contenter du Bien-Être général. :-)



Alors qu'est-ce que l'égalité?

Par définition c'est le fait de pouvoir avoir et faire les mêmes choses que l'autre.

Je viens de trouver ce site : http://www.toupie.org/Dictionnaire/Egalite.htm qui permet de s'y retrouver dans le vocabulaire des synonymes de l'égalité.

Je relèverai principalement cette phrase :
Citation :
L'inégalité sociale peut exister dans la mesure où elle est compatible avec la justice.




Alors oui, on est égal vis-à-vis de tout autre homme par la nature et notre état commun de raison.

Pourtant, et je m'arrêterai là, faut-il vraiment traiter par une égalité suprême celles et ceux qui choisissent de bafouer l'égalité elle-même?

Citation :
La liberté des uns s'arrêtent là où commencent celles des autres.

Ne pourrait-on pas dire ? :

L'égalité des uns s'arrêtent quand commencent celles des autres.

Je pense aux violeurs, aux tueurs, aux dirigeants tyranniques (et à beaucoup d'autres)...












Avant de terminer, je vais quand même donner "mon avis"... Franchement, rien ne sert de débattre dessus, il y a suffisamment matière à côté, mais ça peut donner des indices pour continuer.

En mon état de Marchombre (XD), je pense que l'on doit gagner ce que l'on reçoit que ce soit par la travail, l'amitié ou l'expression artistique (je ne peux pas lier au travail).

Il ne suffit pas d'être pour avoir (et l'inverse est encore plus aberrant ^^).

Toujours est-il qu'il faut aussi savoir se contenter de ce que l'on a "par défaut" : la Vie et la Nature... Ainsi l'Avoir n'est plus qu'une question d'Être ou devrais-je dire de Bien-Être... :-)

Bref, je sais pas pourquoi je me suis lancé là-dedans ^^.

A vous les studios :-p

_________________
** L'amour comme épée, l'humour comme bouclier. **

** Je dirai que nous sommes marchombres à partir du moment où nous l'affirmons et où nous sommes capable de nous le justifier à nous même. ** by Beautiful Scars

Revenir en haut Aller en bas
Alev
Fils de la Citadelle
Fils de la Citadelle
avatar

Féminin
Nombre de messages : 181
Age : 22
Localisation : Les pieds sur Terre et les yeux levés vers les étoiles
Groupe : Frontaliers
Livre préféré : Tous les livres de Pierre Bottero, La Horde du Contrevent, Phaenomen, Les secrets de l'immortel Nicolas Flamel, Artemis Fowl
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Re: De l'égalité   Sam 23 Juil 2011 - 16:46

Je me permet de poster le lien de ce sujet http://marchombres.forumactif.fr/t1623-l-egalite-permet-elle-la-liberte, qui est un peu lié avec le tien.

Je comprends ton dilemme "aider les autres pour que nous soyons tous égaux, c'est les considérer comme inférieur et donc non-égaux à nous".
Le problème je pense, c'est que l'égalité est une valeur, un absolu : l'égalité "parfaite" dont parlait Frost.
Et en voulant tendre à tout pris vers cette égalité, on s'en éloigne encore plus : c'est l'égalité "discriminante".
C'est comme les aides humanitaires qui vont vers des pays dit "en développement" pour les aider justement à se développer. Mais ça sous-entend que nous, occidentaux qui envoyons de l'aide, sommes mieux développer qu'eux, et que tant qu'on les aidera, on sera supérieur.
C'est un peu un cercle infernal.
La seul manière non discriminante de faire, ce serait les laisser se développer seul jusqu'à ce que d'eux même ils soient aussi développés que nous, donc égaux.
Sauf que généralement, quand les pays n'aident pas, ils coulent les autres.

Pourtant, vouloir corriger les inégalités est légitime. Devant un enfant mort de faim, tu ne vas pas l'ignorer sous prétexte que si tu lui donnais à manger, ce serait le considérer comme inférieur.

Hum, je m'embrouille.

Bref, je pense que la principale cause d'inégalité est l'argent. "Tous les hommes naissent libres et égaux en droits". Heureusement qu'ils ont précisez "en droits", parce dans les autres cas, personne ne nait égaux. Et c'est bien ça le problème. Si tout le monde naissait égaux, on le resterait. Or on ne nait pas égaux à cause encore et toujours de l'argent.

Bon, c'est vraiment un sujet compliqué alors je m'excuse d'avance. J'espère juste avoir fait avancé un minimum le débat.
Revenir en haut Aller en bas
Tralala
Curieux
Curieux
avatar

Féminin
Nombre de messages : 75
Age : 23
Localisation : sur un nuage trampoline
Groupe : Haïnouks
Livre préféré : Les livres de Pierre Bottero, Anne-Laure Bondoux
Date d'inscription : 25/06/2010

MessageSujet: Re: De l'égalité   Sam 13 Aoû 2011 - 1:10

A Revan, je dois avouer que j'utilisais surtout cette devise pour une phrase d'accroche sans y penser réellement. Mais puisque tu tique dessus..
En effet, l'égalité n'est définie qu'au seul niveau juridique : "Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits". Cela principalement pour marquer l'abolition des 3 classes de cette époque : la noblesse, le clergé et le tiers-état. Et donc l'abolition des privilèges. Certes, on nait égaux. Mais y reste-t-on? Les allocations, les bourses que l'on peut toucher et auquels d'autres n'auraient pas droit, n'est ce pas une inégalité de droit au fond?


Donc en résumé, si je comprends bien Frost, l'égalité ne peut pas fonctionner dans notre société parce que c'est une société où chacun ne pense qu'à sa tronche.
Appétissant ! Mais du coup, que faudrait-il faire pour avoir une chance de revenir à une société plus égalitaire, du moins socialement parlant?

J'ai regardé ton lien, et deux choses m'ont interpellé.

On divise l'égalité en sortes de "sous-égalités" :
la toupie a écrit:
On peut distinguer diverses formes d'égalité :
L'égalité morale portant sur la dignité, le respect, la liberté. Elle considérée comme étant au-dessus de toutes les autres formes d'égalité.
L'égalité civique, c'est-à-dire devant la loi, par opposition aux régimes des privilèges.
L'égalité sociale qui cherche à égaliser les moyens ou les conditions d'existence.
L'égalité politique (par rapport au gouvernement de la cité).
L'égalité des chances mise en avant par le libéralisme.
Mais si on divise tant l'égalité, pensez vous qu'elles puissent aussi former un tout? Une sorte "d'égalité parfaite" dont parlait Frost?


la toupie a écrit:
On peut définir l'égalité de plusieurs manières, notamment pour la répartition des biens matériels ou des ressources financières.
- chacun a la même chose ("justice commutative") ;
- chacun selon ses besoins (Aristote) ;
- chacun selon son mérite.
Les deux types d'égalité dont je parlais dans mon premier post pourraient se rapporter au deux premiers types d'égalité ici.
Frost semble penser que l'égalité devrait être chacun selon son mérite.
Seulement, reprenons l'exemple d'un enfant, né au mauvais endroit, au mauvais moment, est ce réellement sa faute si il n'a rien? A-t-il ce qu'il mérite? (c'est un peu extrême certes).
Selon vous, quel serait le bon type d'égalité?


Frost a écrit:
Pourtant, et je m'arrêterai là, faut-il vraiment traiter par une égalité suprême celles et ceux qui choisissent de bafouer l'égalité elle-même?
Je pense que ne pas traiter ces personnes dont tu parle avec égalité par rapport aux autres, c'est s'abaisser à leur niveau, et au final bafouer l'égalité aussi.


Tu as parfaitement exprimé mon problème Alev.
J'ai lu ton sujet, j'y avais même répondu, et c'est vrai que c'est un peu lié.
Et donc, faut il laisser les pays, les populations se débrouiller ou les aider pour permettre leur liberté.
C'est un grand débat qui ramène un peu à celui de déterminer si la colonisation fut une bonne ou une mauvaise chose, je trouve. Et je n'ai pas encore de réponse.


Promis bientôt j'arrête de répondre à de pareilles heures et je vous ponds de meilleures réponses =)

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De l'égalité   

Revenir en haut Aller en bas
 
De l'égalité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Alesina, A., Glaeser, E.] Combattre les inégalités et la pauvreté : Les Etats-Unis face à l'Europe
» L'égalité permet-elle la liberté ?
» De l'égalité
» légalité Megaupload
» L'arrivée d'un enfant accroit les inégalités hommes/femmes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Voie des Marchombres :: La Voie des Marchombres :: Le Monde et les Energies :: Nous et la société-
Sauter vers: