La Voie des Marchombres

Forum de réflexion consacré aux Marchombres et aux livres de Pierre Bottero...
 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez
 

 Humilité

Aller en bas 
AuteurMessage
Miaou Til' Plume
Gardien d'Ilfasidrel
Gardien d'Ilfasidrel
Miaou Til' Plume

Féminin
Nombre de messages : 1309
Age : 24
Localisation : Entre-deux.
Groupe : Dessinatrice
Livre préféré : Aucune idée. Il y en a trop x).
Date d'inscription : 08/02/2010

Humilité Empty
MessageSujet: Humilité   Humilité Icon_minitimeDim 25 Sep 2011 - 20:37

Bonjour bonjour !

Allez hop, j'ai même pas encore lu les réponses depuis août à mon sujet sur Amitié et Équilibre, mais ça y est, je suis lancée... Postons allègrement.

Je crois avoir déjà lu tous les sujets ici qui traitent plus ou moins de l'humilité, même si pas tous en même temps, et il y a plutôt longtemps pour la plupart. J'en ai aussi pas mal parlé avec plusieurs amis... mais je ne suis toujours pas satisfaite x). Alors je voudrais rassembler ici une réflexion sur tout ce qui concerne l'Humilité (en tant que Maître-Mot) en partant des questions que je me pose, et des vôtres bien sûr, s'il y en a... comme d'habitude, quoi^^.

Attention attention... grande question du jour : Peut-on rechercher à la fois l'Originalité et l'Humilité ? Est-il possible de se distinguer des autres, de la fameuse « masse » dont on nous apprend qu'il faut se distancier, sans en concevoir un certain orgueil ? Si non, est-ce que cet orgueil est négatif, ou peut-il être une force (en fait, là, je sais déjà qu'on va me répondre oui, mais je voudrais en savoir plus^^) ?
Et si oui, c'est possible, comment... ?

Autre question qui va avec, je crois : Comment travailler un art, que ce soit l'écriture, la musique, la peinture... sans rechercher trop la reconnaissance des autres, et comment accepter les compliments sans trop s'enorgueillir ?
Peut-on réaliser ses Rêves
(---> ambition, je pense) avec Humilité ?

Et enfin, il me semble que la recherche d'Humilité implique également Sincérité, Simplicité, Écoute (des autres) et Tolérance. Qu'en pensez-vous ? Voyez-vous autre chose ?


J'attends vos avis avec impatience... j'espère que cela vous inspirera/intéressera et nous enrichira \o/.
Revenir en haut Aller en bas
http://friskayublunariah.skyrock.com
Aethera
Membre du Conseil - Admin
Membre du Conseil - Admin
Aethera

Féminin
Nombre de messages : 4263
Age : 26
Localisation : Sur ma route (ouais, il y a eu du mouv', ouais)
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Vrac d'auteurs : Bottero, Damasio, Ayerdhal, Squarzoni, Chedid, Bobin, Giono, Le Guillou, Sous-commandant Marcos...
Date d'inscription : 13/04/2008

Humilité Empty
MessageSujet: Re: Humilité   Humilité Icon_minitimeSam 1 Oct 2011 - 22:14

Je pense que tout réside dans la démarche. On peut être original pour se détacher des autres, par simple révolte adolescente, histoire de dire "je suis pas comme les autres", "je suis moi", même si on ne sait pas ce que c'est que ce "moi" que l'on proclame. Et dans ce cas, l'originalité peut prendre des allures d'arrogance. Mais c'est parce qu'on fait l'amalgame entre différence et supériorité. Ce n'est pas parce qu'on se démarque que l'on vaut forcément mieux.

Pour moi, l'originalité prend avant tout sa source dans une volonté de ne pas se laisser broyer par le système, le refus de rentrer dans un moule. Mais les moules sont multiples et les manières de se démarquer aussi. Je pense que l'essentiel, pour ne pas verser dans l'orgueil facile, est de garder à l'esprit que nous ne sommes jamais que nous : nous ne savons rien de ce que les autres ont dans la tête, de leur manière de voir le monde. Et on ne peut pas se baser sur un simple style vestimentaire pour délivrer une sentence sur quelqu'un. Pour choisir un mauvais exemple, moi (xD) je suis habillée parfois en baba cool, parfois en fille très classique qui ne dénote pas de la masse - bon, pas en mode te-pu bien sûr, mais tu vois ce que je veux dire. Et pourtant, est-ce que je suis différente à l'intérieur ? Est-ce que je mériterais ton mépris dans le second cas et pas dans le premier ?

Je sais bien que tu ne parlais pas vraiment des apparences extérieures, mais pour moi, dire que telle personne n'est pas originale parce que, mettons, elle lit les mêmes romans de gare que tout le monde, regarde les mêmes programmes télé et écoute les mêmes musiques, ça repose tout autant sur les apparences. Et même, admettons que tu connaisses très bien la personne, que tu sois au courant de ses opinions politiques, ou de ses avis sur des sujets de société ou de philosophie... Est-ce qu'on peut vraiment dire que certains avis sont plus originaux que d'autres ? J'en doute fortement...

En y réfléchissant un tant soit peu, on se rend compte que l'originalité, c'est un truc totalement subjectif, qui n'existe en définitive que pour nous. Chaque personne est originale à sa manière parce que nous sommes tous différents... Il suffit de garder ça à l'esprit et ça devrait tenir l'ego en respect.
Après, je vois aussi ce que tu veux dire, c'est vrai qu'il y a des manières de montrer son originalité, de clamer sa différence, qui attirent l'oeil. Quand je me balade pieds nus dans la rue par exemple, je savoure autant le contact de mes talons sur le sol que les regards surpris des passants : parce qu'ils me donnent l'impression que je suis différente des autres, unique, et ça me rassure et me fait jubiler. Mais ça ne va jamais au-delà de la jubilation, ça n'atteint pas l'orgueil, parce que je sais que je ne suis pas la seule "originale" sur terre, ni la seule à marcher pieds nus, ni la seule à rêver de différence. Que chaque personne que je croise dans la rue, aussi banale paraisse-t-elle, a son propre mode d'expression, sa propre créativité. Et même si cette créativité est étouffée par la glu des normes et de la société, je n'ai pas à en retirer un quelconque orgueil. J'ai le droit d'être fière de ce que je suis, parce que je me le dois à moi-même. J'ai le droit d'aimer ma manière d'être différenciée, affirmée en tant qu'individu unique. Et d'ailleurs, rien qu'en adoptant une attitude de compassion, j'ai le droit (voire même le devoir) d'aider les autres à s'assumer et à développer leur propre personnalité.

Mais si je garde à l'esprit que nous sommes tous des êtres humains, alors même cette pseudo-supériorité ne se transformera jamais en orgueil. Parce que finalement, on est tous différents, mais tous pareil.

Ca a de quoi faire relativiser, non ?

Pour répondre à ta première question donc :

==> La "masse" n'existe pas. Elle n'est qu'une construction médiatique. Chaque individu est unique et différent, donc original à sa manière, plus ou moins visible et plus ou moins affirmée.

==> Etre original, à mon avis, est une manière pour l'homme de s'affirmer en tant qu'individu unique. On a donc tous besoin d'être "original", dans le sens de "différent". Et ceux qui n'y arrivent pas en souffrent bien souvent... "La plupart des hommes vivent dans un désespoir paisible", comme disait Thoreau. En partant du postulat que l' "originalité" est un besoin humain, je ne vois pas en quoi ce serait une barrière à l'humilité, qui est, elle, une toute autre démarche.

==> On peut tirer une certaine fierté de sa manière de se démarquer, parce qu'on sera fier de se sentir bien avec soi, de s'être fait sa propre place. Parce qu'on sera fier de soi, tout simplement, et pour moi la fierté n'est pas une barrière à l'humilité non plus. La fierté, c'est juste accepter de s'aimer tel que l'on est et d'aimer ses progrès et ses avancées pour ce qu'elles sont. On peut donc être à la fois fier et humble, satisfait de soi-même mais conscient de la route encore à parcourir. L'orgueil, c'est autre chose. Pour moi, c'est un sentiment de supériorité qui entraîne une certaine condescendance, et qui referme petit à petit l'esprit sur lui-même. L'orgueil est une barrière à l'humilité, oui, parce qu'il fait stagner dans l'auto-satisfaction, centre autour de l'ego et empêche de voir la diversité des relations humaines autour de soi. Accepte ta fierté mais combat ton orgueil...

==> Si, en étant certaine de ne pas formuler de jugement hâtif, tu vois quelqu'un autour de toi qui ne te semble pas "original" pour deux sous, dans le sens qu'il n'a pas réussi à s'affirmer en tant que lui-même, totalement sclérosé par le système et incapable de s'en extraire, je pense que quelque part, le sentiment de supériorité est légitime. Mais dans mon esprit, il doit s'agir de compassion et non d'orgueil, d'une volonté de venir en aide plutôt que d'une simple flatterie pour l'ego qui se dira "huhuhu je vaux tellement mieux que ça".

==> D'où ma prise de distance quand je disais qu'au final, on était tous différents mais tous pareils, car tous issus de la même espèce. En essence, nul ne devrait être "supérieur" à nul autre sur le plan que tu évoques. L'orgueil n'a donc aucune raison d'être quand on prend un minimum de recul =) .


Quant à la question de l'artiste... J'avoue n'y avoir pas vraiment réfléchi et avoir plus trop la foi pour y répondre ce soir xD . Si quelque chose me vient, je repasserai =) !

_________________
La seule trace qui vaille est celle qu'on se crée, à la pointe extrême de ce qu'on peut.


Furvent, ceux qui vont mûrir te saluent !
Revenir en haut Aller en bas
http://maisonsurlile.blogspot.fr/
Aziliz
Champion de cueillette, mention framboises
Champion de cueillette, mention framboises
Aziliz

Féminin
Nombre de messages : 640
Age : 28
Localisation : Au détour d'une ligne
Groupe : Petite
Livre préféré : Ellana, le Voleur de chouchous, et d'autres
Date d'inscription : 23/12/2010

Humilité Empty
MessageSujet: Re: Humilité   Humilité Icon_minitimeMar 4 Oct 2011 - 11:40

Sujet intéressant =) (Cela fait d'ailleurs une semaine qu'un bout de réponse traîne dans mon esprit ^^)
Mais comme toujours, difficile de passer après Laure qui exprime toujours aussi bien ce que je pense.
J'écris et j'efface ce post constamment, j'arrive pas à dire ce que je veux dire comme je voudrais le dire =P

Bref, au fil de ce que j'ai écris, puis effacé, je me rends compte qu'en fait l'Humilité, c'est avoir trouvé son Equilibre au milieu des autres. C'est comprendre que l'on n'est ni meilleur, ni moins bon qu'aucun autre être humain. Nous sommes différents. Tous, nous avons marché longtemps, et ce que nous sommes, notre place dans le monde, nous ne le devons qu'aux pas que nous avons fait. Ces pas, cette place, notre Essence, elle n'est ni inférieure, ni supérieure aux autres. Elles sont toutes différentes et l'on ne peux pas les quantifier.
Imaginons que tout cela soit représenté par du liquide de couleur. Nous avons tous en nous un flacon d'une couleur précise, jamais deux flacons n'ont la même couleur. C'est notre différence. Pourtant, nous avons tous le même volume de liquide. C'est notre similitude. Personne n'a plus de liquide qu'un autre, mais personne n'a la même couleur. Personne n'est meilleur qu'un autre, pourtant nous sommes tous différents. Alors bien sûr, il y a des couleurs qui nous plaisent plus que d'autres. J'aurais tendance à plus aimer quelqu'un qui a une belle couleur rouge framboise, bleu turquoise ou vert émeraude que quelqu'un qui a une couleur vase, kaki, ou brun sale... (Evidemment ces couleurs différent selon les gens ^^)
L'Humilité pour moi c'est savoir que ce "jugement" (belle couleur ou non) n'est que personnel et qu'il faut savoir passer par dessus. Quelqu'un qu'on catégorise dans les "bruns sales" pourrait en fait avoir une belle couleur noisette... Seulement nos préjugés sont ce qu'ils sont, et il faut accepter de les combattre.
Pour moi, c'est ça l'Humilité : arrêter de porter un jugement de valeur sur les couleurs et les gens. Elles sont toutes différentes et si certaines nous semblent plus jolies, ce n'est pas le cas. Elles sont juste toutes différentes.

Alors, on a le droit d'être fier de notre couleur, de ce que nous sommes, de ce que nous avons fait et construit. Là où est la barrière à l'Humilité, c'est qu'en revanche, nous ne devons pas mépriser les autres parce qu'ils n'ont pas la même couleur.
C'est difficile, on voudrait tous que les autres tendent vers ce qui nous semble bien à nous. Mais ce bien, c'est un jugement de valeur que l'on a créé pour se justifier, et en réalité il n'existe pas. On voudrait tous que les gens pensent "Ouverture" ou "Respect" ou "Liberté" parce que pour nous, c'est le meilleur chemin possible. Mais pour eux, ce n'est peut être pas le meilleur. Il y a des gens qui sont tout à fait heureux en rentrant dans le moule de la société, en ayant un travail et une famille que l'on pourrait qualifier de banal... C'est leur Liberté à eux, et elle n'est pas moins bonne que celui du nomade. Elle n'est pas meilleure non plus, ça va de soi.

Le problème c'est que justement, ce schéma "banal", bah la société voudrait qu'on l'emprunte tous. Parce qu'au fil du temps, on perd notre Humilité d'enfant (à cette époque, jouer à chat ce n'est pas mieux ou moins bien que cache cache, c'est juste une préférence que l'on a) pour aller plus vers l'Orgueil, vers le fait que "notre réponse est la bonne, pour nous mais aussi pour tout le monde". Le problème, c'est qu'en faisant ainsi, les autres vont avoir tendance à répondre "non, ce n'est pas vrai, notre réponse est aussi bonne que la votre" et là ça part en vrille parce que l'Homme est conditionné depuis tout petit à ce qu'il n'y ai qu'une réponse possible.

Le principal problème de l'Humilité, selon moi, c'est justement que face à l'Orgueil, elle s'étrique, elle ne peut plus réagir en étant totalement humble, parce que l'Orgueil justement lui semble "mauvais" et lui montre des choix et des chemins qu'elle n'aurait pas envie de faire ou d'emprunter. C'est à mon avis pour ça qu'une partie de la population est "moins" heureuse : parce qu'elle subit justement l'Orgueil des autres. Parce qu'elle est contrainte de choisir entre céder à l'Orgueil ou être jugée par lui. Pour reprendre ton exemple, Laure, quand tu marches pieds nus dans la rue, tu as fait le choix de laisser l'Orgueil te juger (parce que pour lui, il faut porter des chaussures) mais dans les gens qui te regardent, il y en a sûrement qui portent des chaussures mais auraient aimé pouvoir marcher pieds nus.
Le grand paradoxe de l'Humilité est là, c'est que d'un côté, elle sait que l'Orgueil n'est qu'une couleur différente et n'est ni mieux, ni moins bien qu'elle et pourtant elle sait aussi que l'Orgueil est son contraire et qu'en oppressant les gens, il l'oppresse elle aussi. Comme la mer qui lentement érode la terre...

Par rapport à l'Artiste, moi je dirais que la plupart veulent, par leurs oeuvres, montrer une façon de penser différente. Alors oui, on peut le faire avec Humilité, comme le faisait Pierre par exemple : il nous a montré des principes, des maîtres mots, sans nous obliger à les appliquer, à les creuser. Libre à nous alors d'adhérer à sa vision des choses ou non.
Ensuite, quand à ce qui est de la recherche de la reconnaissance des autres et de leurs compliments, bah je pense que c'est simple : il faut toujours garder à l'esprit que des gens ne pensent peut être pas comme nous. Quand on créé une oeuvre, on a en quelque sorte besoin de toucher les gens, alors forcément ça nous fait plaisir quand quelqu'un nous dit qu'il a été touché. Pour moi, ce n'est pas de l'Orgueil. L'Orgueil ce serait de se dire "puisque les gens aiment ce que je fais, celui qui ne fait pas comme moi ne sera pas aimé". A mon sens, l'Humilité reste là tant que l'oeuvre est Partage. Ici, nous offrons humblement nos avis, pareil pour un écrivain qui partagerai sa vision des choses dans un roman ou pour un peintre qui mettrai en scène quelque chose qui lui tiens à coeur. Pour moi, l'artiste a autant à donner en créant qu'à recevoir. Quand j'écris, je donne ma façon de penser aux autres, et je reçois en échange la façon de penser des autres.
Là où ça ne serait plus humble, c'est si j'écrivais juste pour me faire mousser, pour qu'on me dise "oh c'est tellement bien ce que tu fais !". Quand j'écris, ce n'est pas mon but. Bien sûr, je veux que les gens me lisent et j'aimerais qu'ils apprécient, mais pas pour qu'ils me complimentent par la suite ! Juste pour pouvoir me dire que ce que j'ai fait à servi à donner le sourire à quelqu'un.
C'est comme sourire sans raison dans la rue, on ne le fait pas pour s'entendre dire "vous avez de belles dents !" mais parce qu'on a envie, et pour faire sourire les autres.

Pour ce qui est des rêves, c'est plus ou moins pareil, il faut savoir accepter que notre rêve ne sera pas celui de tous. On peut réaliser un rêve et en tirer une grande fierté sans pour autant écraser les autres en leur disant qu'ils sont nuls tant qu'ils n'ont pas réalisé leur rêve ou qu'ils n'ont pas fait comme vous. Ce que je veux dire, c'est qu'on peut tout à fait être fier, ambitieux, tout en étant humble, tant que cette ambition nous pousse de l'avant sans bousculer les autres.
Revenir en haut Aller en bas
http://lailleurs.uniterre.com
Miaou Til' Plume
Gardien d'Ilfasidrel
Gardien d'Ilfasidrel
Miaou Til' Plume

Féminin
Nombre de messages : 1309
Age : 24
Localisation : Entre-deux.
Groupe : Dessinatrice
Livre préféré : Aucune idée. Il y en a trop x).
Date d'inscription : 08/02/2010

Humilité Empty
MessageSujet: Re: Humilité   Humilité Icon_minitimeDim 8 Jan 2012 - 12:45

Merci beaucoup pour vos réponses^^. Aziliz, j'aime particulièrement ta métaphore Humilité 64812 .
(Je ne relis pas tout aujourd'hui.)

Hier soir, comme vous avez pu le lire^^, j'ai vu Le Guerrier Pacifique... alors j'arrive avec de nouvelles questions, amenées par ça et le lien que j'ai pu faire avec les livres de Pierre et certaines discussions avec mon frère il y a quelques mois.

Est-ce que toutes les pensées viennent de l'ego ? non sans doute, mais lesquelles ?
C'est ce que semblent dire à la fois le film et mon frère^^. Soc, dans le film, parle d' "ordures" (tout ce qui n'est pas dans le présent, les angoisses, la peur de l'échec etc.), et Xavier (mon frère, donc x)) m'avait donné pour exemple les phrases qui tournent (oui, j'aime ce verbe) dans ta tête après un quelconque échec : j'aurais dû faire ça, etc.
Êtes-vous d'accord ? Y en a-t-il d'autres ? Faut-il les combattre et comment ?

... En fait, c'est tout pour ce qui me vient vraiment du film^^.

Aziliz a écrit:
On voudrait tous que les gens pensent "Ouverture" ou "Respect" ou "Liberté" parce que pour nous, c'est le meilleur chemin possible. Mais pour eux, ce n'est peut être pas le meilleur. Il y a des gens qui sont tout à fait heureux en rentrant dans le moule de la société, en ayant un travail et une famille que l'on pourrait qualifier de banal... C'est leur Liberté à eux, et elle n'est pas moins bonne que celui du nomade. Elle n'est pas meilleure non plus, ça va de soi.

Mon Homonyme a écrit:
L'orgueil, c'est autre chose. Pour moi, c'est un sentiment de supériorité qui entraîne une certaine condescendance, et qui referme petit à petit l'esprit sur lui-même.

-----> Alors suite à une petite discussion avec certaines personnes^^ : est-ce que c'est prétentieux, ou orgueilleux, d'avoir l'impression que beaucoup de personnes "ne comprennent pas"... tous ces Maîtres-Mots que nous cherchons ?
(Je pense personnellement que oui. Mais puisque la question m'a été posée... j'ai envie de connaître vos avis.)
Et encore une fois, si oui, comment lutter ?


Et puis a-t-on besoin de la confiance en soi avec laquelle on me harcèle depuis des années pour devenir Humble ?

Selon vous, le moyen de différencier l'orgueil, c'est quand la fierté devient sentiment de supériorité, c'est ça ? l'ambition, quand elle devient volonté d'écraser les autres ?


Enfin : quels genre d'objectifs peut-on se donner ?
Revenir en haut Aller en bas
http://friskayublunariah.skyrock.com
Elilith
Curieux
Curieux
Elilith

Nombre de messages : 37
Localisation : dans Nos rêves
Groupe : Marchombre
Livre préféré : je n'ai pas de livre préféré, je lis absolument tout et j'aime tout lire
Date d'inscription : 29/01/2012

Humilité Empty
MessageSujet: Re: Humilité   Humilité Icon_minitimeDim 5 Fév 2012 - 9:11

=>Non, toutes les pensées ne viennent pas de l'ego, mais il produit bien la plupart de ces pensées. Enfin ... c'est ce que je pense. Mais il ne s'agit pas de voir l'ego uniquement comme une mauvaise chose! L'ego nous apporte aussi beaucoup. Après, pour te dire quelles pensées viennent de l'ego et quelles pensées n'en viennent pas ... En tout cas, l'exemple que tu nous as montrer me semble juste. Mais je penserais aussi à d'autres pensées du genre : "Sur ce coup là, personne ne pourra me battre!".

=>Cela dépend de comment tu le pense. Si tu le pense dans le sens "ils sont tous nuls, ils ne comprennent pas!" alors oui, c'est orgueilleux. Mais si tu es juste déçu que les autres ne comprennent pas ce que toi tu comprends, ça ne l'est pas forcément. Après tout, toi aussi tu ne comprends pas certaines choses. Je ne sais pas si je me fais bien comprendre mais bon.

=>Oui, il faut avoir confiance en soi (dans la mesure de la vérité évidemment), pour devenir humble. Si tu pense que de toute façon tu es nul, ce ne sera pas de l'humilité, ce sera de l'auto-dégradation et ce n'est en aucun cas une vertus. Alors que si tu reconnais tes forces mais que tu tentes de travailler sur tes faiblesses et que ne met pas constamment tes points forts en avant, alors là, ce sera de l'humilité.

=>Je suis d'accord avec Aziliz et Aethera sur ce point. Mais pour ne pas les répéter, il va falloir m'y reprendre à plusieurs fois :)! On peut être fier de soi même, ce n'est pas un tort, si on a raison d'être fier alors c'est normal. Mais il ne faut en aucun cas considérer les gens comme moins bien que nous parce qu'ils ne sont pas capables de faire ce qui nous as rendus fier, cela deviendrait alors de l'orgueil. (Finalement je vous est répéter é_è .)

Quand tu parle d'objectifs, de quel genre d'objectifs veut tu parler? Je suis un peu bête sur les bords >.
Revenir en haut Aller en bas
Jul Revian
Membre de la Famille
Membre de la Famille
Jul Revian

Féminin
Nombre de messages : 111
Age : 23
Localisation : Partout en même temps. Je voyage dès que je respire, marche, ou pense.
Groupe : Guérisseuse
Livre préféré : L'Envol. C'est certain. (Et finalement tous les voyages en Gwendalavir), les livres de Rick Riordan (l'auteur des Percy Jackson), la trilogie de Bartiméus de Jonathan Stroud, La nuit de Valogne d'Eric-Emmanuel Schmitt... Et tellement d'autres.
Date d'inscription : 05/12/2011

Humilité Empty
MessageSujet: Re: Humilité   Humilité Icon_minitimeDim 5 Fév 2012 - 12:11

MiaouLaure a écrit:
Et puis a-t-on besoin de la confiance en soi avec laquelle on me harcèle depuis des années pour devenir Humble ?

Je pense que la confiance en soi joue quand même un rôle dans l'Humilité.
Pas à l'extrême, évidemment, parce que sinon on vire justement dans l'Orgueil, mais juste assez pour se rendre compte que si les autres ont du talent, ou des capacités, des qualités, c'est notre cas à nous aussi.

Le manque de confiance en soi, c'est quoi? (Définition à compléter à loisir, faites vous plaisir)
C'est le fait de décréter que l'on ne parviendra pas à faire certaines choses, à se montrer tel qu'on est, ou à oser relever un défi. Ce décret peut être énoncé clairement, comme lorsqu'on dit en pensée ou à haute voix "Je n'y arriverai pas", ou peut simplement être une boule de ressenti qui nous bloque. Qu'importe la manière, on se juge soi-même et on estime ne pas être en capacité de réaliser une étape.

Mais si l'on a la capacité physique et mentale de réaliser cette étape, mais qu'on pense ne pas pouvoir y arriver et donc qu'on n'ose pas essayer, n'est-ce pas juger sans savoir? Est-ce que au fond on ne voudrais pas plutôt pouvoir y arriver?

Dans ce cas, l'Humilité serait liée au Vouloir? Ouhlàlà, j'ai l'impression que je pars en live, là... Humilité 311797

Je vais reprendre à la phrase qui était avant, plutôt ^^ : .... n'est-ce pas juger sans savoir? Or, comme il a été dit plus haut, le jugement est en quelque sorte lié à l'Orgueil...

Donc, même si l'on n'a pas du tout confiance en soi, c'est en un sens une marque d'orgueil. En fait je crois qu'Aethera avait déjà dit quelque choses de similaire... Bon allez, pas grave je suis dans ma lancée!

En fait je crois qu'il faut trouver un point d’Équilibre entre confiance en soi et maque de confiance en soi, afin de pouvoir se rendre compte des qualités des autres, tout en se faisant suffisamment confiance, en se respectant assez pour s'accorder autant de capacités que les autres, et accepter sa propre couleur (pour reprendre ton exemple que j'adore, Aziliz), le fait que l'on a soi-même une lueur aussi belle que celle des autres.

Voalàà...
Revenir en haut Aller en bas
Solituda
Apprenti marchombre
Apprenti marchombre
Solituda

Masculin
Nombre de messages : 333
Localisation : Je pourrais vous répondre que je viens du ventre de ma mère, de l'endroit où j'habite, des ex forums sur lesquels j'étais. Tant de lieu, tant d'endroits parcourus. Je viens d'une musique, The pianist. Je viens du tréfonds de ses notes, de ses sentiments, de sa douleur. Je viens de cette Solitude.
Livre préféré : The Unbeliever. Vous ne devez surement pas connaître. Mais je vous le déconseille. Tout en vous le conseillant.
Date d'inscription : 10/10/2010

Humilité Empty
MessageSujet: Re: Humilité   Humilité Icon_minitimeJeu 9 Fév 2012 - 19:03

Bonsoir.

Hum... L'Humilité? C'est quoi? *sort*

Je suis Moi. (Jeune adolescent qui ne sait pas ce qu'est véritablement ce Moi.)

*sourire moqueur*

A vrai dire, j'ai rien de spécial à dire dessus, à part que ça m'a rarement été utile, et si vous pouviez définir vraiment ce qu'est l'Humilité, ça serait sympatoche. Merci! :D

"Vaut mieux se taire et passer pour un con, que de l'ouvrir et de le prouver." "J'aime être con. ça donne souvent des sourires aux gens."
Revenir en haut Aller en bas
Elhea
Archer émérite
Archer émérite
Elhea

Féminin
Nombre de messages : 599
Age : 24
Localisation : Dans les branches d'un arbre près de l'Oeil d'Otolep.
Groupe : Faëlle
Livre préféré : Le pacte des Marchombres, La Horde du Contrevent
Date d'inscription : 14/01/2010

Humilité Empty
MessageSujet: Re: Humilité   Humilité Icon_minitimeDim 12 Fév 2012 - 23:09

Je vais tenter une petite réponse à ton deuxième post Miaou.

Déjà, je vous présente la définition de mon ami Larousse :
Mon ami Larousse a écrit:
Sentiment, état d'esprit de quelqu'un qui a conscience de ses insuffisances, de ses faiblesses et est porté à rabaisser ses propres mérites : Avouer ses fautes avec humilité.

Ben première nouvelle : je ne suis pas tout à fait d'accord avec ça.
Sur la première partie d'accord, mais est-ce qu'on rabaisse ses mérites quand on est humble ?
Dans le langage courant, on dit humble quelqu'un qui rabaisse ses mérites, oui. Mais si on considère l'humilité comme une vertu, je ne crois pas que ça entre en compte, au contraire. Comme vous l'avez dit, je pense que tout est question d'équilibre, et qu'il faut savoir qu'on ne vaut pas rien pour être humble.

Après ça, je suis assez d'accord avec ce que dit Elilith, surtout que les deux points du milieu ("ils ne comprennent pas" et la confiance en soi).
Je ne répondrai pas pour l'allusion au Guerrier Pacifique parce que j'ai pas aimé ce livre donc j'en ai pas retenu grand chose. (pas taper !)

Je vais essayer de clarifier la réponse d'Elilith à propos de :
Miaou a écrit:
est-ce que c'est prétentieux, ou orgueilleux, d'avoir l'impression que beaucoup de personnes "ne comprennent pas"... tous ces Maîtres-Mots que nous cherchons ?
Tout dépend de comment tu le penses. Ou disons, du ton que tu emploies pour le dire.
Si tu dis "pfeu ils comprennent pas, ils savent pas ce que c'est la Vie, moi au moins je sais" sur un ton hautain, c'est sûr que c'est orgueilleux. Et un peu ego-centriste, puisque tu considères qu'il n'y a qu'une seule façon de Vivre et que tu en détiens le secret, alors que les autres peuvent être heureux autrement...
Mais si tu le penses plutôt sur le ton... du regret par exemple, si tu te dis "J'aimerais bien qu'ils comprennent, qu'ils voient la Beauté comme je la vois, je serais moins "différente" et on pourrait partager", là ce n'est pas de l'orgueil. Parce que tu ne te considères pas comme supérieure ou initiée, parce que tu ne considères pas les autres comme des vers rampant dans la vase (je suis d'humeur poétique xD).
En fait l'humilité part d'une notion d’Égalité, égalité d'opinions, de goûts, etc, et se prolonge dans le Respect.

Être humble, mode d'emploi (ébauche à compléter):
1 - Être conscient de sa propre valeur (sans en rajouter ni en enlever, il faut connaitre sa vraie valeur (autant que possible))
2 - Être conscient de la valeur des autres
3 - Être conscient que personne, qu'aucune conception ne vaut plus qu'une autre.

Je vais peut-être faire dériver le débat hein mais... quelles limites poser ? Si on respecte tout on peut être conduit à accepter n'importe quoi (exemple bateau : le nazisme). Alors où est-ce qu'on s'arrête ?

Ah et puis intéressante question pour l'art Humilité 575385
Mais je rejoins Aziliz à fond : on ne fais pas de l'art pour soi, on le fait pour le partager. Donc on veut qu'il apporte quelque chose à autrui, un sourire, une réflexion... (évidemment en passant après Pierre Bottero et Alain Damasio on a l'impression de n'avoir plus rien à apporter, mais bon ! *stop racontage de vie (ou pas)*)
Dans ce sens là, il n'est donc pas orgueilleux d'attendre de la reconnaissance, des avis positifs. Disons que c'est comme une note à un contrôle : on bosse dessus alors on espère avoir une bonne note, c'est légitime ! Enfin, encore faut-il avoir bossé, sinon ça ne l'est pas.
Mais il ne faut pas attendre que ça, parce que ce sont les critiques qui font avancer (les "oh c'est trop bien !" ne mènent à rien !). Et puis il faut rester conscient qu'on ne peut pas plaire à tout le monde. Et que ce qu'on cherche par une œuvre d'art ce n'est pas la notoriété mais le don, le don de nous aux autres... (là encore, si la notoriété arrive comme une bonne note méritée elle n'est pas mauvaise, c'est juste qu'elle ne doit pas être le but recherché.)

J'espère avoir pas trop mal répondu Humilité 64812
Revenir en haut Aller en bas
Ridz
Apprenti marchombre
Apprenti marchombre
Ridz

Féminin
Nombre de messages : 365
Age : 28
Localisation : Sur mon ptit tabouret rose à pois verts de 2 cm de diamètre (les pois, pas le tabouret).
Groupe : Marchombre, mais avec une dérivée Cherry timbrée hystérique, à mes heures !
Livre préféré : Un des deux premiers tomes du Pacte, parce qu'il y a Jilano, les livres de Pierre en général, et la série de l'Assassin Royal (Robin Hobb)
Date d'inscription : 23/08/2009

Humilité Empty
MessageSujet: Re: Humilité   Humilité Icon_minitimeLun 5 Nov 2012 - 22:40

Déterrage de topic, bonjour ! (ça change pas grand chose il était djà sur la première - et seule - page de sa section).

J'ai surtout lu les deux premiers posts, après j'ai lu un peu en diagonale en m'intéressant surtout à cette question :
Miaou Til' Plume a écrit:
Autre question qui va avec, je crois : [b]Comment travailler un art, que ce soit l'écriture, la musique, la peinture... sans rechercher trop la reconnaissance des autres, et comment accepter les compliments sans trop s'enorgueillir ?
parce que c'est une question que j'me suis longtemps posée, étant donné qu'en postant mes dessins, j'avais peur que ça fasse un peu "vantard".

D'une part je pense que ce sont les gens qui débutent dans un domaine qui commencent à s'enorgueillir devant le résultat, parce que "oh putain c'est trop beau, chui trop fort Humilité 556164 ". Donc je ne pense même pas que ça soit une histoire de regard des autres à la base, mais de son propre regard sur son propre travail. Quand tu acquiert un peu d'expérience, y a ton regard sur ton travail qui change, parce que tu sais ce que d'autres font dans le même domaine, et comme ton regard a changé, tu vois ce qui déboite chez les autres, et ce qui est merdique dans ton travail.
Un de mes profs m'a dit y a quelques temps, que quand on fait un travail, et que le lendemain on le trouve toujours super, y a un problème. Humilité 460171
Et franchement, y a tellement de trucs géniaux dans tous les domaines, de la part de plein de monde, que pour avoir de l'orgueil devant son propre travail tout en ayant de l'expérience, faut être sacrément con (de mon point de vue xD).

Après mon point de vue est à prendre avec des pincettes, parce que je parle de ce que j'veux faire plus tard, de ma Voie avec un grand V, pas d'un passe-temps occasionnel.
La différence est sans doute que je cherche à avancer, donc à être critique sur mon travail, pas à avoir de la reconnaissance.

Donc en fait j'ai ptet répondu à côté Humilité 254277
Tant pis, je poste quand même, ça peut être utile.
Revenir en haut Aller en bas
http://ridz-cherry.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




Humilité Empty
MessageSujet: Re: Humilité   Humilité Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Humilité
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Humilité
» Humilité
» "Je prends un crayon de papier..."
» Ca prouve que j'ai de l'ubiquité... De l'humilité ? C'est pas quand il y a des infiltrations ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Voie des Marchombres :: La Voie des Marchombres :: Salle du Conseil :: Maîtres-Mots-
Sauter vers: