La Voie des Marchombres

Forum de réflexion consacré aux Marchombres et aux livres de Pierre Bottero...
 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Obligations envers la société

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vayel
Frère d'Arme
Frère d'Arme
avatar

Masculin
Nombre de messages : 859
Age : 22
Localisation : En permanence en train de me chercher.
Groupe : Armure
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres, La Quête et Les Mondes d'Ewilan, L'Autre... Tant d'oeuvres de Pierre Bottero.
Date d'inscription : 26/02/2009

MessageSujet: Obligations envers la société   Sam 1 Oct 2011 - 8:47

Bonjour à toutes et à tous !

Je souhaiterais vous faire part d'une des questions qui me turlupinent en ce moment : A-t-on des obligations envers la société ?
Je m'explique.
On va à l'école, où on apprend, on passe des examens, poursuit des études... Tout cela pour déboucher sur un travail.
Mais travailler, pour vous, est-ce une obligation personnelle, une nécessité pour gagner sa vie, ou est-ce une manière de faire tourner l'économie du pays, de contribuer à la construction de notre société ?
Est-ce égoïste de ne pas s'impliquer dans la vie du pays ?

Merci et désolé pour le brouillon, j'ai pas trop les idées en place.
Revenir en haut Aller en bas
Ipiutiminelle
Membre du Conseil - Modo
Membre du Conseil - Modo
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3147
Age : 32
Localisation : Tol Eressëa, As-Coron, Imre...
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Tolkien, Pierre, Pauline, Timothée, Léa Silhol, Patrick Rothfuss, Alain Damasio...
Date d'inscription : 01/12/2008

MessageSujet: Re: Obligations envers la société   Lun 7 Nov 2011 - 21:16

Il y a pour moi deux situations différentes.

Celle où tu es entièrement autonome.
Par exemple tu as construit ta maison et tu peux subvenir seul à tes besoins en puisant l'eau du sol, en tenant un jardin qui donne des fruits et des légumes, etc. Dans ce cas tu n'as absolument aucune obligation envers la société. Tu as un travail salarié si tu en as envie, mais sinon tu n'y es pas obligé puisque tu peux vivre sans.
A mon sens, je ne vois rien de mal à ne pas travailler "pour la société" si tu peux t'en passer ! Chacun ses choix.
Ce cas là est assez rare mais il existe.

Celle où tu es dépendant.
Là tout est différent car tu ne peux pas subvenir à tes besoins tout seul, tu as donc besoin de la société pour t'aider (par des subventions ou un travail rémunéré). Dans ce cas là c'est donnant-donnant, tu ne peux pas profiter des avantages sans faire un effort en retour ! A ce moment là, oui, tu as des obligations à remplir : aller au travail, payer tes impôts (>.<), chercher un travail pour ne plus être dépendant des subventions, etc.

Voilà, c'est ce qui m'est passé par la tête quand j'ai lu ton sujet, Vayel.
Je ne sais pas si ça pourra t'aider un peu ou si c'est hors-sujet ?

_________________
Semons l'intention de l'avenir dans la réalité du présent !
[Pauline Alphen]



Pièce 9 donc : la pièce manquante. Celle que l'on cherche ardemment, vaillamment, désespérément parfois et qui, en se refusant à nous, nous pousse en avant. Celle qui nous interdit de croire qu'on est arrivé et nous souffle à l'oreille que le plus beau est à venir.
Que le plus beau est avenir. Toujours.

[Pierre]
Revenir en haut Aller en bas
Aziliz
Champion de cueillette, mention framboises
Champion de cueillette, mention framboises
avatar

Féminin
Nombre de messages : 640
Age : 27
Localisation : Au détour d'une ligne
Groupe : Petite
Livre préféré : Ellana, le Voleur de chouchous, et d'autres
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Obligations envers la société   Mar 8 Nov 2011 - 12:58

Cette question est à mon avis beaucoup plus vaste qu'il n'y paraît.

Pour le terme "obligations envers la société" pose des questions en dehors du fait de travailler, est ce une obligation ou non ?

Tout d'abord, qu'est ce qu'on appelle une "société" ?
Wikipédia dit : "La société (du latin socius : compagnon, associé) est l'« ensemble des modèles d'organisation et d'interrelation, des individus et des groupes, des associations, des organisations et des institutions qui concourent à la satisfaction concertée des besoins de la collectivité. » (Joseph Fichter)"

La société, c'est donc ce qui permet aux hommes de vivre Ensemble et de coordiner les besoins des individus qui la composent et d'elle même et ce qu'elle et les individus qui la composent produisent. La société, c'est donc les relations humaines que l'on entretient, comme par exemple avec ses collègues, ses camarades de classes, les ouvriers que l'on croisent, les usagers de la route, notre voisin de pallier, etc et ce qui coordine ces mêmes relations humaines, donc l'Etat, les communes, les patrons, ...

Il y a donc pour moi deux types d'obligations envers cette société : les obligations "administratives" et de coordination et les obligations humaines.

Dans le premier cas, c'est bien simple, on ne peut y échapper qu'en risquant des problèmes. On doit payer nos impôts, demander des permissions pour tout et n'importe quoi , et rendre des comptes sur nos faits et gestes.

Dans le second cas, on peut y échapper, mais c'est à mon sens peu souhaitable et on perds au final plus que ce qu'on gagne. On n'est pas obligé de dire bonjour à notre voisin, mais si on va un jour le demander un service, il peut le refuser. On peut traiter ses collègues ou ses camarades comme des moins que rien, mais il est probables qu'ils s'en plaignent et qu'au final on perde leur soutien et leur aide.
Bref, pour moi les obligations humaines, comme le Respect, la Tolérance et l'Ouverture, sont plus des principes passés dans les moeurs et dépouillés ainsi de leur beauté et de leur bonté que de réelles obligations. Ce sont des choses que nous faisons tous naturellement pour garder une ambiance saine entre nous.

D'ailleurs, c'est aussi pour ça que les premières obligations et les institutions qui vont avec ont été créées. A la base, toutes ces permissions qu'on demande, elles sont davantage pour s'assurer que l'on ne dérange pas les autres que pour rendre des comptes à la société et le véritable problème vient de là.
On pourrait très bien demander à son voisin si le fait que l'on construise un garage ne le dérange pas, par Respect pour lui et par Respect pour la beauté du paysage et du patrimoine, s'assurer que ce garage s’intégrera au cadre.
Seulement, le Respect étant devenu une obligation plus qu'un principe, on est obligé de placer des sanctions et donc de demander l'obtention d'un permis de construire pour n'importe quoi que l'on voudra bâtir, parce que si ce n'est pas une obligation, personne n'ira demander à son voisin si ça le gêne.

Le problème de l'homme c'est qu'il résonne par obligation et interdiction, plus par Principe et par Reflexion.

Pour revenir à ta question, travailler ou non est ce une obligation ? Non, c'est un choix.
Si on pense par principe et réfléxion, le travail n'est plus vraiment du "travail" c'est un métier et/ou une aide Humaine. Par exemple, si je suis artisan, c'est mon métier, je l'ai choisis et j'aide ainsi les autres hommes à disposer de certains objets dont ils pourraient avoir besoin. En échange, ils m'aident eux à me nourrir en me payant, et je pourrais payer les paysans pour acheter ma nourriture et eux avec cet argent pourront acheter autre chose...
Après, on peut très bien ne travailler que pour soi et sa famille, mais pour moi, s'exclure d'un schéma sociétaire n'est pas forcément une marque de liberté mais une volonté d'éloignement. Oui, je peux vivre tout seul dans ma ferme sans rendre de comptes à personne, mais en serais-je plus heureux ?
Et quand bien même, quelqu'un vivant et subvenant seul à ses besoins ne pourrait-il pas aider quelqu'un d'autre dans le besoin ?

c'est encore assez flou, mais pour moi, les réelles obligations de la société sont plus des corvées pour s'assurer que chacun pensera aux autres (et cela fait tout le contraire) que des choses que l'ont fait naturellement pour le plaisir de vivre en communauté.

Si chacun en son âme et conscience d'être Humain, agissait en suivant des principes Humains (comme le Respect, la Tolérance, l'Ouverture) et en réfléchissant ses actes vis à vis de son engagement et de son profit mais aussi de l'engagement et du profit des autres, il n'y aurai nul besoin de coordination bête et carrée des relations humaines.

Admettons que je sois douée pour le travail du bois et le travail au champ. Il y a dans mon village 15 paysans et 1 menuisier. Je peux aller travailler au champ, mais est ce que cela serait judicieux pour mon profit personnel et celui des autres ? J'aurais peut-être à manger, mais je n'aurai pas de chaise ni de lit. Cependant, un menuisier, cela suffit peut-être pour un village, mais le menuisier à besoin de bois, je sais travailler le bois mais je peux aussi apprendre à le couper et à le transporter. En étant bûcheron, j'assure ma survie, puisque je travaille à quelque chose d'utile, j'assure celle du menuisier, qui peut travailler, et le confort des autres habitants qui pourront s'asseoir sur des chaises et dormir dans des lits.

Sauf que l'homme pense le plus souvent : "je dois aller à l'école, pour travailler, je dois travailler, pour gagner de l'argent, je dois gagner de l'argent pour consommer, je dois consommer pour vivre, ..."
Mais il existe à mon avis des solutions, sans être extrémiste au point de vouloir supprimer toute forme de société ou toute forme de coordination, pour penser autrement.
Cela passe à mon avis par l'éducation, qui devrait apprendre à penser plutôt qu'à suivre...
mais ça, c'est un autre sujet ^^'
Revenir en haut Aller en bas
http://lailleurs.uniterre.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Obligations envers la société   

Revenir en haut Aller en bas
 
Obligations envers la société
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obligations envers la société
» Obligations envers les parents ?
» Les jeux de société
» LA CHINE "VEND" SA DETTE AU CONGO !
» Novembre 2009 : Jeux de société et jeux d'enfants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Voie des Marchombres :: La Voie des Marchombres :: Le Monde et les Energies :: Nous et la société-
Sauter vers: