La Voie des Marchombres

Forum de réflexion consacré aux Marchombres et aux livres de Pierre Bottero...
 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ne pas trop se poser de questions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vayel
Frère d'Arme
Frère d'Arme
avatar

Masculin
Nombre de messages : 859
Age : 22
Localisation : En permanence en train de me chercher.
Groupe : Armure
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres, La Quête et Les Mondes d'Ewilan, L'Autre... Tant d'oeuvres de Pierre Bottero.
Date d'inscription : 26/02/2009

MessageSujet: Ne pas trop se poser de questions   Sam 4 Fév 2012 - 18:36

Il y a peu de temps, mon oncle m'a dit : "Quand on se pose trop de questions, on ne croit plus en rien."

Bon, là, le sujet des questions était la société, le système... Bref, quelque chose de pas très joli à constater. Mais je voulais quand même vous demander votre opinion sur cette affirmation.

Est-ce qu'à force de se questionner sur des "problèmes laids", on peut tomber dans le pessimisme ?

Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Elurían Aeglir
Membre du Conseil - Admin
Membre du Conseil - Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2986
Age : 26
Localisation : A proximité d'une excentrique hyperbole équilatère.
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Je n'en ai lu aucun.
Date d'inscription : 25/07/2008

MessageSujet: Re: Ne pas trop se poser de questions   Sam 4 Fév 2012 - 19:22

Option 1 : Ne pas se préoccuper des problèmes qui nous entourent, de la société, puisque tu cites cet exemple, du contrôle de plus en plus strict qui s'exerce sur nous, des avancées envisageables et envisagées dans une direction ou une autre. Vivre, plutôt que de se torturer l'esprit, profiter du temps que l'on a devant soi, puisqu'on ne sera pas jeunes, ou même vivants éternellement (a priori, a priori qu'il disent). Ne pas s'ouvrir aux autres et à leur situation, tenter de tirer profit de la sienne, se dire qu'un individu ne peut pas changer le cours de l'Histoire, qu'on a le temps, si non l'éternité pour faire face, lorsqu'on en éprouvera le besoin, si ce n'est la volonté. Jusqu'à s rendre compte un jour que le monde a bougé sans nous, dans une direction désagréable.

Option 2 : se dire qu'après tout, on ne veut pas dans le monde des Bisounours et qu'on peut aussi faire un bon hobbit, près à sacrifier pour des intérêts qui nous dépassent. Se poser des questions, s'insurger contre le système, se révolter contre certaines évolutions, passer son temps à lutter contre une évolution inéluctable, y consacrer vainement toute son énergie, finir par être complètement déprimé, sans plus aucune illusion sur la société dans laquelle nous vivons ni sur la nature humaine. Errer comme une âme en peine, et finir interné pour dépression aggravée.



L'est pas chouette la vie ?
Et si en plus on doit choisir l'option 1 ou l'option 2 à la roulette russe, ça vous dit ?

Certes, c'est clairement caricatural, et par moment se joue franchement l'avocat du diable, mais...


Il me semble que la question qu'il faudrait se poser serait davantage "à force de se questionner sur des "problèmes laids", peut-on ne pas tomber dans le pessimisme ? ", non ?


Si on garde une certaine foi, peut-être peut-on arriver à ne pas être abattu, attristé et continuer à espérer, à garder confiance. Mais j'aurai plutôt tendance à penser, qu'effectivement, en "se posant trop de questions", il y a de moins en moins de choses auxquelles on va croire, ou au moins que nos croyances se retrouvent progressivement modifiées (genre t'arrives à croire au sadisme des admins à force de te demander si elles sont bien dans leur tête, alors qu'avant tu pensais qu'elles étaient juste schizophrènes).
Enfin je ne dis pas non plus que si tu commences à te poser des questions (faut-il que je me lave les dents ce soir ? le Soleil va-t-il se lever demain matin ? la fin du monde Maya est-elle dans 300 jours ou dans 72 milliards d'années [d'après le Monde, il s'agirait de la deuxième option]? la laitue est-elle meilleure que la mâche ?), tu vas finir dépressif ou ressembler au professeur Rogue.



As usual, je pense qu'il faut réussir à trouver le juste milieu (3/2, ça vous va ?).
Je suis d'accord, ça fait pas avancer le schmilblick (mais le jour où j'arriverai à répondre un truc censé, les tomates auront des genoux, non ?).

_________________
"Elen síla lúmenn' omentielvo"
JRR Tolkien
Aide de Camp de la grandissime Eleyra Leina
Coordinatrice et présidente honorifique de la SABIA

"N'ignorez pas l'enseignement de la voie pure d'un
fleuve de montagnes dévalant sur les roches."

Morihei Ueshiba


"At the end of a storm is a golden sky
And the sweet silver song of a lark."


Dare to click here ?
Or here ?
Revenir en haut Aller en bas
http://decachroniques.blogspot.fr/
Aethera
Membre du Conseil - Admin
Membre du Conseil - Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4257
Age : 24
Localisation : Sur ma route (ouais, il y a eu du mouv', ouais)
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Vrac d'auteurs : Bottero, Damasio, Ayerdhal, Squarzoni, Chedid, Bobin, Giono, Le Guillou, Sous-commandant Marcos...
Date d'inscription : 13/04/2008

MessageSujet: Re: Ne pas trop se poser de questions   Sam 4 Fév 2012 - 19:55

Du post d'Elu', je rebondis sur une autre question : les tomates peuvent-elles avoir des genoux ?



Non, plus sérieusement, c'est vrai que plus on se pose des questions (entendre par là : aller fouiller un peu les dessous du vaste monde), plus on va perdre un certain nombre de nos illusions, se frotter à la dure réalité et laisser s'enfuir une grosse part d'insouciance.

C'est ce qu'on appelle, je crois, Grandir.

Il m'est avis que le Bonheur, s'il est fondé sur le mensonge ou l'ignorance, est un peu vain, ou illégitime. Je sais que c'est totalement subjectif, mais c'est comme ça que je le ressens. Si je m'oppose à ce qui se passe dans le monde, si mon être se jette contre tout ça, je ne peux résolument pas me bâillonner moi-même en me disant : "n'y pense plus, ça ne pourra que te rendre malheureuse". Dès lors que je le sais, je ne peux pas me mentir à moi-même.

Alors vaut-il mieux éviter de chercher ? Je crois que le problème reste le même : on n'est pas conscient des problèmes à proprement parler, mais on est bien conscient qu'il y en a. Refuser de regarder plus en profondeur revient juste, à mon humble avis, à se voiler la face.

Non, pour moi, la solution, c'est de s'engager à son échelle pour vivre en suivant ses propres valeurs. Accepter de ne pas pouvoir changer le monde à soi tout seul, mais ne jamais oublier qu'en tant que partie du tout, chacun de nos actes compte, même le plus insignifiant. Vivre en accord avec soi-même, et faire au mieux pour ne rien regretter, ne rien avoir à se reprocher en regardant en arrière. C'est un brin optimiste, je suis d'accord, mais justement, pour moi c'est le seul moyen de garder la flamme dans ce monde qui souhaiterait nous éteindre : conserver notre Intégrité, à tout prix, et s'engager pour la défendre. De la manière qui nous semblera la plus adaptée.

[Je fais un discours super général qui veut pas dire grand-chose alors je m'arrête là .]

_________________
La seule trace qui vaille est celle qu'on se crée, à la pointe extrême de ce qu'on peut.


Furvent, ceux qui vont mûrir te saluent !
Revenir en haut Aller en bas
http://maisonsurlile.blogspot.fr/
Vayel
Frère d'Arme
Frère d'Arme
avatar

Masculin
Nombre de messages : 859
Age : 22
Localisation : En permanence en train de me chercher.
Groupe : Armure
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres, La Quête et Les Mondes d'Ewilan, L'Autre... Tant d'oeuvres de Pierre Bottero.
Date d'inscription : 26/02/2009

MessageSujet: Re: Ne pas trop se poser de questions   Dim 5 Fév 2012 - 13:37

* Attention, Mesdames et Messieurs, dérive de sujet *

Aethera a écrit:
C'est un brin optimiste, je suis d'accord, mais justement, pour moi c'est le seul moyen de garder la flamme dans ce monde qui souhaiterait nous éteindre : conserver notre Intégrité, à tout prix, et s'engager pour la défendre. De la manière qui nous semblera la plus adaptée.
Et selon vous, comment peut-on conserver son Intégrité et lutter contre un système dans lequel on vit chaque instant de son existence et face auquel on est confronté en permanence ?
Personnellement, j'ignore totalement quoi faire face à cette coercition et à ma transformation progressive en zombie dénué de vitalité.

Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Remiel Til'Sando
Frère d'Arme
Frère d'Arme
avatar

Masculin
Nombre de messages : 707
Age : 23
Localisation : Somewhere I belong
Groupe : Armure
Livre préféré : La Tour des Anges, Philip Pullman. Avec beaucoup d'autres.
Date d'inscription : 18/10/2009

MessageSujet: Re: Ne pas trop se poser de questions   Mar 7 Fév 2012 - 11:57

Rien à ajouter sur le début du sujet, je pense la même chose que Laure ^^


Citation :
Et selon vous, comment peut-on conserver son Intégrité et lutter contre un système dans lequel on vit chaque instant de son existence et face auquel on est confronté en permanence ?
Personnellement, j'ignore totalement quoi faire face à cette coercition et à ma transformation progressive en zombie dénué de vitalité.



D'abord, pose-toi la question de ce qu'est ton intégrité. Est-ce que c'est se reposer dans le système, ou faire ce qui te tiens à coeur ? Pour moi, garder son intégrité consiste à se ressourcer dans ce qu'on aime, dans ces loisirs, dans ces petites choses qui te font te sentir bien, qui te font même parfois être heureux. Ou accomplir des objectifs qui te tiennent à coeur, des choses comme ça qui te font avancer. Par exemple, en ce moment mes canalisations sont bouchées et ma ligne téléphonique est bloquée parce que mon père n'a pas réglé la facture à temps ; il faut pour les canalisations appeler le propriétaire de l'appartement, qui dois en référer au syndicat, qui doit payer un plombier qui arrivera peut-être dans trois jours parce qu'il est débordé... Pour me ressourcer, je joue un peu de guitare, je vais me défouler sur un jeu vidéo ou écouter la tristitude pour me mettre de bonne humeur, et ce faisant j'arrive à gérer mes problèmes tout en restant zen, et centré sur moi-même. T'as un exposé à rendre pour la semaine prochaine, c'est chiant, mais tu te dis que tu pourras souffler quand tu auras fini tes recherches. Et tu restes zen, tu t'épuises peut-être un peu mais si tu regardes au delà des problèmes, tu pourras toujours voir le positif et apprécier la vie.


Voilà voilà ^^


*La tristitude, c'est la tristatutude...*
Revenir en haut Aller en bas
Vayel
Frère d'Arme
Frère d'Arme
avatar

Masculin
Nombre de messages : 859
Age : 22
Localisation : En permanence en train de me chercher.
Groupe : Armure
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres, La Quête et Les Mondes d'Ewilan, L'Autre... Tant d'oeuvres de Pierre Bottero.
Date d'inscription : 26/02/2009

MessageSujet: Re: Ne pas trop se poser de questions   Ven 10 Fév 2012 - 18:43

Remiel Til'Sando a écrit:
Pour moi, garder son intégrité consiste à se ressourcer dans ce qu'on aime, dans ces loisirs, dans ces petites choses qui te font te sentir bien, qui te font même parfois être heureux.
Mais ne devrait-on pas être heureux sans avoir à se ressourcer dans ce qu'on aime, dans ces loisirs... ?
La vie serait-elle un contraste permanent entre ce qui nous rend heureux et l'inverse ? Serait-elle une incessante répétition du passage de perte de son intégrité à garder son intégrité en se ressourçant ?
Peut-on conserver son intégrité - selon ta définition - sans avoir besoin de se ressourcer ?

Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Elyra
Curieux
Curieux
avatar

Féminin
Nombre de messages : 96
Localisation : A l'aurée de la forêt des rêves
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Les livres de Pierre Bottero, A la croisée des Mondes de Philip Pulmann, l'Eloge de la Folie d'Erasme, Feather Boy
Date d'inscription : 15/06/2012

MessageSujet: Re: Ne pas trop se poser de questions   Dim 24 Juin 2012 - 0:12

Conserver son intégrité selon moi consiste à ne pas se compliquer la vie.
Certes il ne faut pas se voiler la face. Mais il ne faut pas non plus prendre les choses pour plus complexes qu'elles le sont. M'est avis qu'il faut être pourvu d'une certaine force pour rester intègre, pour garder l'équilibre entre les deux.
Il y'a une phrase que j'utilise souvent car je l'aime beaucoup :

"If you don't like it, you can change it"

Il y'a des problèmes qui à première vue n'ont pas de solution. Ce à quoi Einstein répondra que s'il n'y a pas de solution, c'est que le problème est mal posé ! Et si problème il y'a... Que sommes-nous ? Petits insectes insignifiants... Ou presque. Une petite lueur qui chacun de notre côté pouvons faire bouger les choses. Y'as des trucs moches dans la vie. Il faut accepter leur existence et le fait qu'à grande échelle on n'y puisse rien. Mais il faut aussi accepter le fait que malgré tout on peut se battre pour faire changer ça autour de nous. Et ne jamais oublier. C'est beau la vie. (:
Quant au bonheur, j'ai l'intime conviction que pour connaître le bonheur il faut avoir connu l'opposé, sinon quelque part on finirait par déconsidérer le bonheur et donc quelque part ne plus être heureux.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ne pas trop se poser de questions   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ne pas trop se poser de questions
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bonjour j'ai des questions à vous poser lol !
» [AIDE] Quelques questions sur le "root" de la Xoom
» Question déja poser mais bon j'hésite
» Naturopathie
» Ou poser nos questions ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Voie des Marchombres :: COMmunauté :: Coin Détente :: Discussions-
Sauter vers: