La Voie des Marchombres

Forum de réflexion consacré aux Marchombres et aux livres de Pierre Bottero...
 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Où il est question de téléchargement, de droits d'auteurs et d'autres trucs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Choup
Tisseur du Réel
Tisseur du Réel
avatar

Féminin
Nombre de messages : 465
Age : 24
Localisation : Paris
Groupe : Dessinatrice
Livre préféré : les livres de Pierre Bottero, La Horde du Contrevent d'Alain Damasio, La condition humaine de Malraux, Orgueil et préjugés de Jane Austen, les Chroniques de San Fransisco d'Armistead Maupin.
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Où il est question de téléchargement, de droits d'auteurs et d'autres trucs    Jeu 9 Fév 2012 - 1:49

A la demande de Pez, je transfère ici le "débat" commencé sur fb (je laisse le soin à nos très chères admins de déplacer le sujet si besoin )

Donc pour faire court, on parle ici de megaupload et de sa fermeture, du principe même du téléchargement illégal, d'acta, des processus de création et de ce qu'il se passe quand on choisit d'en faire sa vie, de la question qui se pose de la liberté d'accès à la culture sous toutes ses formes, de l'art aussi un peu, des musées, pourquoi pas (Pez je crois que tu auras besoin d'un petit briefing sur ce point ) voire même de la spéculation sur les oeuvres d'art et de leur commercialisation... Et puis d'anonymous et de l'internet libre, du pourquoi et du comment de tout ce bazar là...

Et tout ça sans amalgames douteux ni préjugés ni jugements hatifs, dans la joie et la bonne humeur et sans déborder vers les sujets sur "l'argent" et sur "changer le monde"... mais oui, c'est possible \o/

Je vous remets le lien vers ce chouette forum qu'est le café salé : LE topic ^^

J'ai PRESQUE tout lu
Globalement, c'est plutot chouette comme discussion (mais c'est long ^^"), y'a un peu tout les points de vue et ils se tapent pas dessus.
Initialement je l'avais posté pour donner un éclairage autre que celui que nous livrent les gouvernements et les "rebelles" qui sont quand même les deux extrêmes. Je répète que c'est un forum de gens "du milieu" mais que cela ne leur donne pas la vérité absolue, pas plus que moi je ne l'ai...

Sur-ce, je vais peut-etre aller me coucher, moi

A pluche !



EDIT DU MATIN ^^

J'ajoute peut-etre quelques questions histoire d'orienter une peu le débat. Evidemment, tout ça reste ouvert et tout le monde peut ajouter des trucs.

Donc, par rapport à ce que j'ai compris de la situation, il me semble, qu'il y a deux axes principaux, à savoir, d'un côté les questions théoriques et de fond sur la création et le commerce de l'art :
- est-il normal de ne pas vouloir payer pour un bien culturel (on paye bien sa baguette de pain ou ses vêtements, pourquoi pas la musique que l'on écoute ou les films que l'on regarde ?) ?

De là découlent d'autres questions :
- L'art a-t-il un statut particulier qui le place hors de portée des considérations matérielles ?
(je m'exprime mal )
- est-il possible de vouloir faire de la création son métier (et donc d'espérer en vivre cad gagner un peu d'argent par la vente de ses oeuvres) ?
- l'art est-il un droit ? qu'en est-il de l'accès à la culture pour tous ?
etc.

Et de l'autre côté, les questions relatives à la liberté au sens plus large notamment celle qui est en péril sur internet (on créera peut-etre un autre sujet si ça devient trop compliqué)
- d'ailleurs, est-ce que le vol est un droit ? :P
Nan je decc, disons que j'ai plus de mal à cerner ce problème là donc je laisse le soin à ceux qui le veulent de formuler les questions (parce qu'à part la constatation et l'affirmation que les lois qui se préparent sont plus que liberticides, je ne vois pas trop quoi dire ^^).
Ah si tiens, j'ai une question un peu conne mais est-ce que quelqu'un veut bien m'expliquer le lien entre acta et la "riposte" prévue que semble être le boycott des produits culturels ? Parce que pour tout vous dire, j'ai du mal à percevoir en quoi ne rien acheter pendant un mois va changer quoi que ce soit sur le plan de la loi qui ne concerne pas que les biens culturels mais tous les échanges de tout le monde dans le monde xD

Bref, je m'arrête là et je reviendrai quand j'aurai le temps , bye

Azi, t'es allée plus vite que moi ^^"


Dernière édition par Choup le Jeu 9 Fév 2012 - 10:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aziliz
Champion de cueillette, mention framboises
Champion de cueillette, mention framboises
avatar

Féminin
Nombre de messages : 640
Age : 27
Localisation : Au détour d'une ligne
Groupe : Petite
Livre préféré : Ellana, le Voleur de chouchous, et d'autres
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Où il est question de téléchargement, de droits d'auteurs et d'autres trucs    Jeu 9 Fév 2012 - 10:41

Je n'ai absolument pas tout lu du forum que tu nous proposes, mais j'ai déjà pas mal de trucs à dire là dessus, alors, allons y !

Tout d'abord, on entends partout énormément parler des problèmes qui se posent pour la culture cinématographique, musicale,... Mais je n'ai que rarement entnndu parler de peintures ou même de livres. Pourtant, certains musée proposent gratuitement et ce depuis très longtemps des oeuvres ou des reproductions d'oeuvres, et on n'a jamais crié au scandale. Les bibliothèques aussi existent depuis des lustres et proposent gratuitetement des milliers d'ouvrages. Mais, si c'est mégaupload et qu'en plus on touche au cinéma et à lamusique, gare à nous. Je suis d'accord que MU se faisait du fric sur le dos des artistes et des majors, mais alors, plutôt que de le supprimer, pourquoi ne pas simplementlui déduire de ces recettes une part qui iraient au lésés ? La bilbiothèque achète des livres, les sites de téléchargement reversent une partie de leur recette aux artistes. Cela pourrait sembler normal.

Ensuite, parlons de la liberté sur internet. Je ne dis pas qu'on est libre de voler ou de pirater, mais pourquoi serions nous coupables de partager des souvenirs via internet ? Comme la.vidéo d'un concert ou la première danse de petit dernier sur la danse des canards ? Pourtant aujourd'hui c'est bien cela qu'on parle d'interdire. Je suis tout à fait d'accord sur le fait qu'artiste est un travail.comme.un autre, mais n'oublions pas que les plus grands voleurs ne sont pas ceux qui téléchargent ou mettent des vidéos musicales sur Youtube mais ceux qui payent les artistes une pécadille pour en retirer le.profit. Sur un disque, quel pourcentage revient à l'artiste ? Combien coûte le matériel et les personnes travaillant sur le produit ? Et qu'est ce qui revient finalement àl'éditeur et à la grande distribution (soyons honnêtes, peu de gens fréquentent encore les petits disquaires).

Dernière chose :
Est il juste d'être condamné pour des lois non en vigueur dans notre pays ?
Est il juste de payer des taxes sur les droits d'auteurs pour la TV l'internet la radio et en plus sur les cds, les livres, les dvds et que sur tout cet argent, presque rien ne reviennent aux artistes ?
Est il juste de supprimer san préavis des milliers de fichiers, dont certains parfaitement légaux, sous prétexte que certaiss sont illégaux? Dans la réalité, brulerait-on tous les objets d'une maisonsous pretexte que la.personne possèdait de nombreux objets volés ?


Bref, je vais m'arrêter là pour aujourd'hui,sous peine d'être en retard à mon travail possiblement illégal de partage de livres :p
Revenir en haut Aller en bas
http://lailleurs.uniterre.com
Choup
Tisseur du Réel
Tisseur du Réel
avatar

Féminin
Nombre de messages : 465
Age : 24
Localisation : Paris
Groupe : Dessinatrice
Livre préféré : les livres de Pierre Bottero, La Horde du Contrevent d'Alain Damasio, La condition humaine de Malraux, Orgueil et préjugés de Jane Austen, les Chroniques de San Fransisco d'Armistead Maupin.
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Où il est question de téléchargement, de droits d'auteurs et d'autres trucs    Jeu 9 Fév 2012 - 10:58

Tes questions me font penser à un truc...
En fait, prendre les musées en exemple ne marche pas vraiment il me semble parce que les musées comme les bibliothèques (que je fréquente assidûment voire même un peu trop ^^), payent des droits sur les oeuvres qu'ils partagent.
Et encore, pour certaines, il n'y a plus vraiment besoin parce qu'elles sont trop vieilles et qu'elles tombent dans le domaine public.
Ensuite, l'accès aux collections permanentes des musées est gratuit. J'avais dans l'idée que c'était justement dû au fait que les oeuvres les plus vieilles sont exemptées de droits d'auteur mais je n'en suis plus si sûre. Peut-etre que c'est tout simplement parce que les oeuvres présentées attirent suffisamment de monde pour rentabiliser l'investissement...

Ensuite, j'ai bien conscience de me faire un peu l'avocat du diable dans l'histoire mais, au risque d'être taxée de réac capitaliste, je voudrais vraiment bien qu'on m'explique pourquoi il semble totalement aberrant à un grand nombre de gens de payer pour un livre, un film ou de la musique (d'ailleurs, Azi, on ne parle presque que des films et de la musique parce que c'est ce qui est le plus directement concerné, le traffic de livres n'étant pas encore très répandu)...
Et n'allez pas me parler de prêter un dvd à un ami, vous savez bien que ce n'est pas de cela que je parle et que c'est pas de s'échanger un livre ou un cd entre potes qui devrait etre réprimé. Ce n'est pas le même niveau.

J'aurais bien d'autres choses à ajouter mais je dois y aller.
Revenir en haut Aller en bas
Aziliz
Champion de cueillette, mention framboises
Champion de cueillette, mention framboises
avatar

Féminin
Nombre de messages : 640
Age : 27
Localisation : Au détour d'une ligne
Groupe : Petite
Livre préféré : Ellana, le Voleur de chouchous, et d'autres
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Où il est question de téléchargement, de droits d'auteurs et d'autres trucs    Jeu 9 Fév 2012 - 20:21

Je sais que les bibliothèques et les musées payent des drotts d'auteurs (d'ailleurs, nous en payont tous) ce que je trouve injuste, c'est que, sous prétexte que c'est mauvais pour les artistes, on ferme des sites comme MU et on envoie le gars en prison plutôt que de lui faire payer des droits d'auteurs. Et dans le sens inverse, pourquoi condamner le gérant de MU et pas toutes les personnes proposant de télécharger via MU un contenu illégal ?
C'est à mon sens relativement aberrant qu'on dise que untel nuit aux artistes, et de le condamner pour ça alors qu'il n'est pas le seul responsable. Ce serait comme condamner un professeur parce que ses élèves ont fait une connerie pendant le cours. Les élèves ne doivent-ils pas eux aussi être sanctionnés dans une certaine mesure ?
Et si l'on considère que la sanction c'est la fermeture de MU, qu'en est-il des bons élèves qui ne l'utilisaient qu'à des fins légales et qui se retrouvent du coup lésés ?

Je ne dis pas que je ne pense pas juste que l'on paie pour du contenu culturel quel qu'il soit, ce qui me dérange, c'est qui on paye pour cela. J'avoue, le problème est le même partout, qu'on achète un film, un livre ou du lait, celui qui le premier à permis à ce produit d'exister est bien souvent le dernier rémunéré.
Je ne suis absolument pas contre payer un livre 50 euros si j'ai l'assurance qu'outre les coûts de production (notamment imprimerie) le tiers revienne à l'auteur. (Cela permettqnt ainsi de faire un tiers pour l'éditeur et le libraire) seulement, c'est rare si un auteur touche plus de 10% sur le prix du livre... (d'ailleurs, l'auteur touche 10% uniquement lorsque les coûts de production sont faibles, ce qui est pour moi dommage, car pour vivre, certains devront donc rennoncer à illustrer leurs livres ou choisir un papier de moindre qualité)

Bref, pour moi,la véritable injustice, ce n'est pas de voler un artiste en piratant son oeuvre mais de le souspayer en toute légalité
Revenir en haut Aller en bas
http://lailleurs.uniterre.com
Miaou Til' Plume
Gardien d'Ilfasidrel
Gardien d'Ilfasidrel
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1309
Age : 23
Localisation : Entre-deux.
Groupe : Dessinatrice
Livre préféré : Aucune idée. Il y en a trop x).
Date d'inscription : 08/02/2010

MessageSujet: Re: Où il est question de téléchargement, de droits d'auteurs et d'autres trucs    Sam 11 Fév 2012 - 16:04

Eh ben moi, j'ai pas lu le site que tu as posté, Choup, mais je suis d'accord avec vous deux !

Je suis plutôt pour la fermeture de Megaupload, parce que contre le téléchargement illégal. Même si je continue à regarder une série (et puis Naruto) en streaming, mais... j'avoue que j'ai pas envie de m'en passer x').
En même temps, je n'en sais pas grand-chose mais si ce que tu dis est vrai, Aziliz, c'est carrément injuste !!

... Bon, voilà pour l'approbation un peu niaise, mais je voulais le dire x).
Ensuite^^.
- Je trouve anormal de ne pas vouloir payer un bien culturel, d'autant plus que c'est peut-être signe d'une baisse de l'estime par rapport à la culture (euh, phrase pas terrible x)). En revanche, je pense que des sites comme Youtube ou Dailymotion permettent de connaître beaucoup d'artistes et donnent envie d'aller acheter leurs CDs ! Pour Deezer, où on peut écouter des albums entiers, je ne sais pas trop. Je fréquente pas mal, et je note mes CDs préférés dedans pour les acheter après, mais voilà. Pour le coup, c'est peut-être pas plus mal que le temps soit limité maintenant.

- L'art a-t-il un statut particulier qui le place hors de portée des considérations matérielles ? ---> Je ne suis pas sûre de bien comprendre ta question, mais étant donné que je voudrais devenir artiste, je me pose pas mal de questions sur l'art et la légitimité du métier d'artiste. Parce que dans un sens, ça ne sert à rien ! à s'exprimer, à se sentir compris, à trouver les mots, à "revivre" des sensations, à exorciser parfois, etc. mais rien de nécessaire dans l'absolu. Si ? S'il n'y avait pas d'art, est-ce qu'on pourrait vivre ? Il me semble avoir entendu dire que dans toute société, même dite primitive, il y avait au moins de la musique. Donc ça montrerait que c'est quand même indispensable - mais je ne suis pas sûre. Qu'est-ce que vous en pensez ? (Euh, je suis partie en live. Je passe à la suite x))

- est-il possible de vouloir faire de la création son métier (et donc d'espérer en vivre cad gagner un peu d'argent par la vente de ses oeuvres) ? l'art est-il un droit ? qu'en est-il de l'accès à la culture pour tous ? -----> cf. plus haut, en fait^^". Mais il y a aussi tous les artistes et œuvres "engagé(e)s", et toutes celles qui reflètent l'histoire d'une époque, et donc peuvent être utiles à l'éducation des gens, à provoquer des révolutions, etc.


Et sinon, moi, j'ai une question : Y a-t-il une différence, selon vous, entre regarder un film en streaming et le télécharger ? x)


Quant au droit d'auteur, puisqu'on remet tout en question sans pensée trop rapide ou je-sais-plus-ce-que-tu-as-dit-exactement, je pense qu'il est légitime, à partir du moment où il y a commercialisation. On peut penser qu'après tout, il faudrait laisser les œuvres à disposition de tous, sans qu'il y ait besoin d'en revendiquer la création, mais après, ça questionne le fameux besoin de reconnaissance/considération. Et d'après ce qu'on me dit en ce moment, oui oui oui oui, c'est légitime et normal^^ ( ).
... Et puis ça questionne aussi le problème du métier d'artiste, mais ça, je vous ai dit que j'étais justement en train de me le demander, donc je ne sais pas trop^^".
Revenir en haut Aller en bas
http://friskayublunariah.skyrock.com
Matthias
Aspirant à la Greffe
Aspirant à la Greffe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 614
Localisation : Au fin fond de la Brume, distillant ses conseils a ceux qui le désirent.
Groupe : Bâtisseur
Livre préféré : Tous les Pierre Bottero, Harry Potter, la fantasy en général.
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: Où il est question de téléchargement, de droits d'auteurs et d'autres trucs    Lun 13 Fév 2012 - 11:23

Bon, tout d'abord, je n'ai RIEN lu. Enfin, peut être le post d'introduction, mais c’était il y a longtemps, et je n'en ai aucun souvenir.
(Les spoiler sont ajoutés pour gagner de la place)
Choup a écrit:

Spoiler:
 

Ne pas vouloir payer un bien culturel, c'est selon moi anormal, si l'on se trouve face à un artiste qui souhaite vivre de ça. Il est des artistes ( peut importe la catégorie d'art concernée) qui ne souhaitent pas forcément gagner leur vie avec leur art, qui n'ont pas forcément ce but en tête.

Je pense que l'art ne doit pas être considéré un bien matériel, puisqu'il est lui-même immatériel. Un tableau : Son support est bel et bien matériel. Un cadre, une toile. Mais ce qu'il véhicule n'est pas matériel. Donc je suis contre le fait de le considérer comme tel. Cela dit, il ne faut pas l'en extraire totalement non plus. Certaines considérations qui touchent au matériel conviennent tout à fait à l'art(la "propriété" est un concept qui peut concerner l'art, tout comme le matériel. Cela dépend, encore une fois, de ce que l'artiste a en tête. Tout tourne autour de cela pour ce sujet: l'Artiste. L'Artiste a cet avantage sur l'ouvrier, qu'il peut décider de la finalité de son travail, ce que ne peut l'ouvrier. Gratuit/pas gratuit? Perso/public? Tout cela dépend de la volonté du créateur de l'oeuvre, selon moi)

L'Art est selon moi un échappatoire, une autre façon de voir les choses, un moyen de rêver éveillé. C'est pourquoi je considère que l'Art doit être un droit, et que l'on doit tout faire pour permettre à tout un chacun d'y avoir accès(mais pour les enfants qui meurent de faim en Afrique, l'urgence est pluss de leur donner à manger. Mais ce n'est pas le sujet).

On Trouve de merveilleuses choses sur internet. Un peu comme cette phrase :
"Earth without Art is just 'Eh' ". ^^


Aziliz a écrit:

Je suis d'accord que MU se faisait du fric sur le dos des artistes et des majors, mais alors, plutôt que de le supprimer, pourquoi ne pas simplementlui déduire de ces recettes une part qui iraient au lésés ? La bilbiothèque achète des livres, les sites de téléchargement reversent une partie de leur recette aux artistes. Cela pourrait sembler normal.

De deux choses l'une : Ce n'est pas vraiment à l'Etat de rendre légal un business. L'état n'est déjà pas capable de proposer une alternative au piratage de sa propre impulsion ( HADOPI = répression uniquement, aucune alternative digne de ce nom n'a été mise en place), il risque de leur être compliqué de modifier un truc tout autre pour en faire un site de partage de fichiers légal.
Ensuite, et c'est je pense le problème principal : MU est une entreprise privée, ce qui signifie qu'on ne peut que la taxer, et pas taper allègrement dans ses caisses. Or, l'Etat ( ou toute autre entreprise privée) n'en a jamais assez + la confiance ne règne pas, nul part, donc on ( l'autorité administrative compétente) peut être tenté de penser que MU frauderai, et ce qui risquerai d'arriver.
Pour résumer, l'Etat n'aurait jamais pu légaliser MU car l'Etat n'aurait pas eu le MAXIMUM a gagner dans ce cas là.

Aziliz a écrit:

Ensuite, parlons de la liberté sur internet.
Spoiler:
 
ACTA, voici de quoi je souhaitais parler :)

Feurstly : ACTA n'est ni une loi, ni une loi en vigueur. Il s'agit d'un accord passé entre différentes têtes d'entreprises privées liées aux droits d'auteurs ( des cadres de la Warner par exemple, ou de Vivendi Universal)
Il n'est pas juste de supprimer les données des utilisateurs ce genre de site. Beaucoup ont perdu des fichiers légaux. Cela dit, pour le moment, MU n'a pas été supprimé, on peut encore espérer.
D'ailleurs, si Kim Dotcom (CEO de MU) arrive à empecher l'effacement de ces donées, MU reviendra, d'ici 4 ou 5 ans.

Choup a écrit:

Spoiler:
 

Il est évident qu'on doit payer pour des oeuvre culturelles. Mais je suis de ceux qui veulent choisir quoi payer.
Car cette image va t'expliquer : https://9gag.com/gag/2551921
:p

Je considère normal de payer pour l'art, mais il est ici question de plusieurs sujets qui se croisent. En effet, on parle de culture, de censure, et de piratage.

Aziliz a écrit:

Je ne dis pas que je ne pense pas juste que l'on paie pour du contenu culturel quel qu'il soit, ce qui me dérange, c'est qui on paye pour cela. J'avoue, le problème est le même partout, qu'on achète un film, un livre ou du lait, celui qui le premier à permis à ce produit d'exister est bien souvent le dernier rémunéré.
Je ne suis absolument pas contre payer un livre 50 euros si j'ai l'assurance qu'outre les coûts de production (notamment imprimerie) le tiers revienne à l'auteur. (Cela permettqnt ainsi de faire un tiers pour l'éditeur et le libraire) seulement, c'est rare si un auteur touche plus de 10% sur le prix du livre... (d'ailleurs, l'auteur touche 10% uniquement lorsque les coûts de production sont faibles, ce qui est pour moi dommage, car pour vivre, certains devront donc rennoncer à illustrer leurs livres ou choisir un papier de moindre qualité)

Bref, pour moi,la véritable injustice, ce n'est pas de voler un artiste en piratant son oeuvre mais de le souspayer en toute légalité

On en arrive au principal problème de ce système qui ne rémunère pas la source du profit. C'est ca qu'il faut changer. Il faut changer le système là où il décide de payer l'agriculteur 20c/litre, et où on achète le lait 1€/litre.
Il faut changer le système où on achète un cd 20€ et où l'artiste reçoit 3€.
Les différents maillons de la chaîne ont bien entendu le droit à une rémunération, tout travail mérite salaire. Mais l'économie de "on va les faire payer le maximum possible pour s'en mettre le plus possible dans les poches" n'est ABSOLUMENT PAS morale.
( http://9gag.com/gag/1713129 )

Miaou Til' Plume a écrit:

Je suis plutôt pour la fermeture de Megaupload, parce que contre le téléchargement illégal. Même si je continue à regarder une série (et puis Naruto) en streaming, mais... j'avoue que j'ai pas envie de m'en passer x').


Aïe. La fermeture de Megaupload, je suis TOTALEMENT CONTRE, pour ma part. Et je vais expliquer pourquoi.

Le gouvernement américain a envoyé le FBI et l'armée américaine dans divers pays du monde ( Hong-Kong, Nouvelle-Zélande ). Ce qui implique que le gouvernement américain s'approprie le droit d'intervenir n'importe où. "Défenseur du monde". Et ce n'est pas bien (dirait l'idéaliste que je suis).

Fermer un site internet de cette façon, n'est absolument pas ce que l'on peut appeler de la démocratie. JE reviendrai sur les "autour" ensuite, mais là, parlons simplement de la fermeture du site : On n'a pas le droit, quelque soit la justification, de venir en conquérant, de faire tout tomber, et de repartir en ne laissant que des ruines. C'est anti-constructif, c'est anti-humain. C'est de la censure pure et simple. Les ayants-droits savaient que MU hébergeait du contenu piraté, mais cela seul ne suffit pas à saisir un site, ou a faire ce genre de taillage dans le Vif.
PS : toutes les charges retenues contre megaupload n'ont été décidée qu'APRÈS la fermeture du site

Maintenant, celui que je n’hésiterai pas à appeler "Ce Gros Batârd" de Kim Dotcom (et c'est bien son vrai nom, "Dotcom" hein):
Il a amassé des millions grâce à des activités frauduleuse. C'est une crapule, et ce depuis des années, avant même la création de MU. Il a payé des utilisateurs pour qu'ils mettent des films piratés sur son site. ( ce qui est simplement une réponse à "l'appat de gain rapide", parce que ça se serait fait, même sans ça).
S'il avait été honnête, MU aurait quand même pu être accusé de "vol", mais d'une autre façon.
On ne peut pas demander a un site internet d’hébergement de fichiers de TOUT contrôler. Ce n'est techniquement pas possible. Enfin, si, mais il faut faire des choix : soit votre site est indisponible pendant 2 jours à chaque fichier uploadé, soit vous ne contrôlez pas ( mais là n'est pas le problème).
Megaulpoad était moralement respectable grâce à 1 principe, et aurait pu se rendre encore plus moralement respectable grâce à un deuxième principe :

#1 : Il n'existait pas de moteur de recherche sur ce site. Ce qui signifie qu'on ne pouvait pas dire à MU : "Je cherche tel film piraté, dites moi où il se trouve, que je le télécharge". Ne 'proposant' pas de contenu illegal à tout un chacun, MU se protégeait.

#2 : Il aurait fallu créer un espace pour les ayants-droits sur le site. Un espace où Warners Bros. aurait pu dire " ce film est à moi, retirez-le du site" comme cela se passe sur Youtube. C'est le seul moyen technique faisable pour ce genre de site. Une fois l'information donnée, MU aurait pu retirer le fichier ( pas une grosse perte pour les pirates :p) et se protéger légalement par ce deuxième procéder.

Mais l’appât du gain a toujours été fort chez notre CGB.

La fermeture ne Megaupload est une chose anticonstitutionnelle ( si vous avez un cerveau, ne lisez-pas ce spoiler : :
Spoiler:
 
), et immorale, en soit.

L'arrestation de Kim Dotcom est une excellente chose.


Miaou Til' Plume a écrit:

... Bon, voilà pour l'approbation un peu niaise, mais je voulais le dire x).
Ensuite^^.
- Je trouve anormal de ne pas vouloir payer un bien culturel, d'autant plus que c'est peut-être signe d'une baisse de l'estime par rapport à la culture (euh, phrase pas terrible x)). En revanche, je pense que des sites comme Youtube ou Dailymotion permettent de connaître beaucoup d'artistes et donnent envie d'aller acheter leurs CDs ! Pour Deezer, où on peut écouter des albums entiers, je ne sais pas trop. Je fréquente pas mal, et je note mes CDs préférés dedans pour les acheter après, mais voilà. Pour le coup, c'est peut-être pas plus mal que le temps soit limité maintenant.

ACTA va faire fermer youtube, fermer dailymotion. Peut être Deezer, mais il me semble que Deezer paye des droits(il aurait été fermé depuis longtemps sinon).

Cela dit, depuis 2-3 ans, Youtube, c'est Google. Et s'attaquer à Google, c'est pas facile, même pour la première puissance armée mondiale.

Miaou Til' Plume a écrit:

Et sinon, moi, j'ai une question : Y a-t-il une différence, selon vous, entre regarder un film en streaming et le télécharger ? x)

Il y a une différence technique. Le streaming permet un certain contrôle. Le nombre de visionnage de la video, et surtout, le fait que tu ne puisse accéder au contenu que depuis le site même. Alors que si on te permet de télécharger le film, alors tu peux le copier, le revandre, et même(oh horreur) récupérer les images dans un montage à toi.

Miaou Til' Plume a écrit:

Quant au droit d'auteur, puisqu'on remet tout en question sans pensée trop rapide ou je-sais-plus-ce-que-tu-as-dit-exactement, je pense qu'il est légitime, à partir du moment où il y a commercialisation. On peut penser qu'après tout, il faudrait laisser les œuvres à disposition de tous, sans qu'il y ait besoin d'en revendiquer la création, mais après, ça questionne le fameux besoin de reconnaissance/considération. Et d'après ce qu'on me dit en ce moment, oui oui oui oui, c'est légitime et normal^^ ( ).
... Et puis ça questionne aussi le problème du métier d'artiste, mais ça, je vous ai dit que j'étais justement en train de me le demander, donc je ne sais pas trop^^".


Comme dit plus haut, il me semble évident de rémunérer un artiste qui le souhaite ( je répète que certains ne le souhaite pas, ou pas forcément), que ce doit être une procédure automatique( celui qui ne souhaite pas d'argent, se débrouille en ce sens, mais on rémunère - et BIEN - par défaut).
Une oeuvre ne doit pas être détournée dans un but lucratif. ( parodies et fausses bande-annonces doivent être autorisées, dans un but non lucratif. Ce genre de poutrage de crâne, DOIT être autorisé : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=MKOJwtelD-4 )
[Pour la petite histoire, ce montage date d'il y a 2 ans. C'est un particulier amoureux de Kaamelott qui l'a réalisé. simplement en hommage, ce genre de chose doit perdurer. Spécialement ce genre de chose. Pourquoi? Et bien par exemple, parce qu'Alexandre Astier a contacté la personne qui a réalisé le montage, et cette personne c'est occupé du montage de son dernier film. Voilà pourquoi :p)]


J'ai trop écrit. Trop pour quelqu'un qui est censé être en stage. Depuis presque 4H.

Bonne journée :p



Revenir en haut Aller en bas
Choup
Tisseur du Réel
Tisseur du Réel
avatar

Féminin
Nombre de messages : 465
Age : 24
Localisation : Paris
Groupe : Dessinatrice
Livre préféré : les livres de Pierre Bottero, La Horde du Contrevent d'Alain Damasio, La condition humaine de Malraux, Orgueil et préjugés de Jane Austen, les Chroniques de San Fransisco d'Armistead Maupin.
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Où il est question de téléchargement, de droits d'auteurs et d'autres trucs    Dim 19 Fév 2012 - 0:32

Alors alors...
Tout d'abord, je m'excuse d'avoir un peu abandonné le topic mais j'ai été pas mal occupée cette semaine.

Bon, et bien je dois dire que je suis un peu d'accord avec tout le monde

Matthias ton post est carrément trop trop long :P

Aziliz a écrit:
C'est à mon sens relativement aberrant qu'on dise que untel nuit aux artistes, et de le condamner pour ça alors qu'il n'est pas le seul responsable.
Il me semble que le big boss de MU n'a pas été condamné parce qu'il nuisait aux artistes mais plutot parce qu'il se faisait du fric en exploitant un boulot volé, non ? Une sorte de receleur, c'est un peu comme ça que je le vois.


Azi :) a écrit:
pourquoi condamner le gérant de MU et pas toutes les personnes proposant de télécharger via MU un contenu illégal ?
Ben là je dirais que c'est pour des raisons "pratiques" : on ne va pas s'emmerder à mettre en prison des milliers de personnes quand on tient le chef et pour des raisons de responsabilité : le mec est quand même censé être responsable de ce qui se passe sur son site, non ? Ou alors il le mentionne bien clairement sur les pages (il l'a peut-etre fait ^^).


Aziliz a écrit:
J'avoue, le problème est le même partout, qu'on achète un film, un livre ou du lait, celui qui le premier à permis à ce produit d'exister est bien souvent le dernier rémunéré.
Yep, là je suis entièrement d'accord :)


Miaou a écrit:
d'autant plus que c'est peut-être signe d'une baisse de l'estime par rapport à la culture
Oui, oui, oui ! Je suis d'accord mais si on part sur la place de la culture et de l'art dans la société, on ne m'arrêtera plus


le chat a écrit:
Je ne suis pas sûre de bien comprendre ta question
Hé hé hé, c'est normal, moi non plus x)
(entre parenthèse, l'art est inutile, c'est un fait... Mais c'est pour ça qu'il est absolument nécessaire aussi ... Un jour on se fera un débat sur l'art, promis ^^)


Matthias a écrit:
Il est des artistes ( peut importe la catégorie d'art concernée) qui ne souhaitent pas forcément gagner leur vie avec leur art, qui n'ont pas forcément ce but en tête.
Oui, exactement ! Et pour ceux là, internet c'est vraiment bien parce que ça permet de partager ses créations.


Matthias a écrit:
Tout cela dépend de la volonté du créateur de l'oeuvre, selon moi)
Je suis d'accord aussi mais dans ce cas il faut faire en sorte qu'elle soit respectée cette volonté.
Je sais pas vous mais moi si demain un quelqu'un qui aurait je ne sais comment mis la main sur un de mes dessins le publie sur son blog ou je ne sais où sans mon autorisation et en en revendiquant la paternité, donc sans mentionner que c'est moi qui l'ai fait, je ne serais vraiment mais vraiment pas contente et je me considèrerais comme volée.


Citation :
On Trouve de merveilleuses choses sur internet. Un peu comme cette phrase :
"Earth without Art is just 'Eh' ". ^^

Note que je ne diabolise pas internet, on y trouve des choses très bien et ça sert à plein de trucs (comme écrire sur un forum à minuit passée ^^)

Concernant la fermeture de MU c'est clairement la manière dont cela a été fait qui pose problème, on est d'accord là-dessus.
Et je trouve ça anormal et très inquiétant que les Etats-Unis se prennent pour les gendarmes du monde en invoquant je ne sais quelle raison d'Etat. Ca va à l'encontre de toutes les règles juridiques et de toute idée de respect de l'autre et, bref, ils arrivent avec leurs gros sabots et cassent tout comme des barbares, c'est pas cool ^^. Parce que bon, le mec, il n'avait tué personne, c'est pas un terroriste non plus, juste un escroc.


Matthias a écrit:
Le gouvernement américain a envoyé le FBI et l'armée américaine dans divers pays du monde ( Hong-Kong, Nouvelle-Zélande ). Ce qui implique que le gouvernement américain s'approprie le droit d'intervenir n'importe où. "Défenseur du monde". Et ce n'est pas bien (dirait l'idéaliste que je suis).

Fermer un site internet de cette façon, n'est absolument pas ce que l'on peut appeler de la démocratie. JE reviendrai sur les "autour" ensuite, mais là, parlons simplement de la fermeture du site : On n'a pas le droit, quelque soit la justification, de venir en conquérant, de faire tout tomber, et de repartir en ne laissant que des ruines.
Voilà, c'est ça

Et acta c'est la merde (comment ça mon raisonnement est lapidaire ?)

Désolée pour le post en forme de commentaire mais c'est tout ce dont mon petit cerveau est capable ce soir ^^"
Revenir en haut Aller en bas
Bise
Petit Petit
Petit Petit
avatar

Masculin
Nombre de messages : 225
Age : 23
Localisation : Auprès des nuages, avec une étoile filante.
Groupe : Petit
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres
Date d'inscription : 13/03/2012

MessageSujet: Re: Où il est question de téléchargement, de droits d'auteurs et d'autres trucs    Dim 25 Mar 2012 - 21:56

J'ai honte de déterrer un sujet mais le thème me tient particulièrement à cœur.

Les moines copistes ont perdu leur travail avec l'invention de l'imprimerie. Les moines copistes de DVD perdent leur travail avec Internet.
On a tenté de supprimer l'imprimerie, aujourd'hui c'est au tour d'Internet, et pour les mêmes motifs de lobbying.

Dans toutes les sociétés, la culture est présente. Même les sociétés de la préhistoire avaient leur culture.
La culture est par définition immatérielle. Qu'est-ce qui fait qu'un film existe ? Est-ce parce qu'on a la boite du film dans sa médiathèque ? Non, c'est parce qu'on peut y penser à n'importe quel instant, y faire référence, bâtir quelque chose dessus.

La culture est vivace. Elle bouge, évolue, se transforme, s'adapte aux sociétés. Un bien culturel se prête, se donne, se transmet. On ne devrait même plus appeler cela un bien. Comment avez-vous découvert les œuvres de Pierre Bottero ? Pour ma part, c'est parce qu'on m'en a dit du bien, que cela m'intéressait. Mais jamais je n'aurais acheté un livre sans l'avoir aimé. On me l'a prêté (j'aurais pu l'emprunter à la bibliothèque gratuitement, ou quasi gratuitement), j'ai adoré, alors j'ai continué à lire la suite et à acheter ses livres. J'apprécie un auteur, j'ai envie qu'il continue (pour le cas d'un auteur mort, comme Pierre, j'y reviens plus bas), alors je le rétribue en achetant ce qu'il fait, mais l'achat est a posteriori. J'achète un film, une musique, un livre parce que je veux rétribuer son auteur pour qu'il puisse continuer.

Plusieurs artistes ont mis à disposition leur album gratuitement sur Internet avec la possibilité de rémunérer, ou pas, l'auteur lors du téléchargement (désolé, je n'ai plus de nom en tête étant donné que ce n'est vraiment pas le style de musique que j'écoute ). Le résultat est toujours le même : bien sûr que certains n'ont rien donné, il y a des mécontents partout, on ne peut pas plaire à tout le monde, mais dans la plupart des cas les gens donnaient volontairement des sommes de quelques euros à plusieurs dizaines d'euros. Et là apparaissaient deux sérieux avantages : non seulement les sommes engrangées étaient supérieures aux prévisions d'une distribution classique, mais tout l'argent tombait directement dans la poche de l'artiste, parce qu'aucune maison d'édition n'était utilisée.

Comme le disait fort judicieusement Ayerdhal au salon du livre le week-end dernier, les maisons d'édition ne peuvent pas vivre sans les auteurs, mais l'inverse est possible. Avec Internet et la rapidité de transmission des données qu'il rend possible, un artiste peut se faire connaître autrement que grâce aux gros spots publicitaires lourds qu'on peut entendre à la radio ou voir dans le métro. Un artiste ne doit pas être lié à un distributeur, son œuvre non plus. Pourtant il faut attendre 70 ans avant la mort d'un auteur pour que son œuvre tombe dans le domaine public, enrichissant pendant tout ce temps là des industries du divertissement qui n'apportent aucune valeur ajoutée. Les industries de la culture commencent à s'apercevoir que leur rôle est inexistant et que leur chute est inéluctable. Alors elles essaient de ralentir cette chute. Pour cela, elles s'attaquent donc au moyen de nouvelle transmission de la culture, à savoir Internet. C'est ainsi qu'émergent des lois idiotes.

HADOPI est une loi poussée par les lobbies de la musique et du film parce qu'ils n'arrivent pas à se reconvertir. C'est pour cela qu'il n'existe aujourd'hui aucune alternative légale à la répression, pourtant volet largement mis en avant par le législateur. Quant aux pseudos alternatives déjà existantes, ce ne sont que des fumisteries : Deezer se détériore de plus en plus chaque jour, Jiwa (un équivalent de Deezer) a dû fermer, et on commence à critiquer le modèle économique de ce genre de site.

En même temps, un album dématérialisé est vendu aussi cher qu'un CD, alors que le coût de fabrication est nul ! o_O Dans ces conditions, on voit très bien que l'acheteur est prit pour un pigeon. N'importe qui ne peut pas forcément s'acheter un album à 15€ qui ne durera qu'une heure et demi au maximum. Et avec la surveillance généralisée des réseaux, on arrive à l'apparition de saloperies mafieuses comme MégaUpload alors que le P2P est le principe même d'Internet (décentralisation et résilience : si un maillon tombe le reste continue de fonctionner) mais est remplacé par un fonctionnement asymétrique et centralisé (eh oui, MégaUpload est une ineptie parce que c'est centraliser tout en un point, sans plan de secours, donc ceux qui se plaignent d'avoir perdu leur données légales avec la fermeture des serveurs de MégaUpload n'ont rien à dire, il suffisait de s'acheter un disque dur externe et de faire des sauvegardes ).


Alors qu'est-ce qu'il va se passer avec Internet et la culture ? On pourrait dire qu'il s'agit d'un combat majors vs. culture, et je sais que c'est la culture qui va gagner. Tout dépend du temps que cela prendra et de l'opportunité qu'il y aura à brider Internet (ACTA n'est, d'un point de vue culturel, qu'un prolongement de la débilité qu'est HADOPI, mais c'est politiquement mille fois plus dangereux parce que cela instaure une restriction de la liberté d'expression et le renforcement du pouvoir de polices privées du copyright).

Et pour finir : les pirates sont ceux qui dépensent le plus en culture. Parce que c'est en piratant qu'on découvre de nouvelles perles. Je suis fier de proposer à n'importe qui, sans que le moindre centime aille dans ma poche, des tas de produits culturels. Quel artiste sensé refuserait que l'on parle de son œuvre ? Internet permet cela, à grande échelle.

Alors piratons. /-)

J'offre un pot de Nutella à celui qui m'aura lu en entier ! =D
Revenir en haut Aller en bas
http://4h04.fr/
Matthias
Aspirant à la Greffe
Aspirant à la Greffe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 614
Localisation : Au fin fond de la Brume, distillant ses conseils a ceux qui le désirent.
Groupe : Bâtisseur
Livre préféré : Tous les Pierre Bottero, Harry Potter, la fantasy en général.
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: Où il est question de téléchargement, de droits d'auteurs et d'autres trucs    Lun 26 Mar 2012 - 21:46

1: Je veux ce pot de nutella.
2: Ce n'est pas détérrer un topic que d'y répondre un mois après la dernière contribution.
3: Je vois que Yal a fait des émules à Paris. Il me semblait qu'il avait dit ne pas vouloir s'y rendre. Ou alors ce n'était pas à Paris ce salon?
4: J'ai rien à ajouter de constructif pour le moment, si ce n'est que les artistes ne voient pas forcément ça du même oeil que toi, finalement.

Alexandre Astier par exemple, est anti-pirate. Il considère que pirater c'est mal, un point c'est tout. Et on lui a servit le coup du "au final, ça rapporte plus quand les gens donnent volontairement", mais il n’était pas séduit At All.
Revenir en haut Aller en bas
Choup
Tisseur du Réel
Tisseur du Réel
avatar

Féminin
Nombre de messages : 465
Age : 24
Localisation : Paris
Groupe : Dessinatrice
Livre préféré : les livres de Pierre Bottero, La Horde du Contrevent d'Alain Damasio, La condition humaine de Malraux, Orgueil et préjugés de Jane Austen, les Chroniques de San Fransisco d'Armistead Maupin.
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Où il est question de téléchargement, de droits d'auteurs et d'autres trucs    Lun 26 Mar 2012 - 22:50

J'aime Alexandre Astier

Bon, j'ai pas le temps de faire plus long mais disons que c'est un peu une question de principe pour moi...
Bise, promis, je reviendrai des que j'aurai un peu de temps (et des que j'aurai lu tooouuuut ton post ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Nerual
Lanceur de la gratouille enragée qui gratte
Lanceur de la gratouille enragée qui gratte
avatar

Féminin
Nombre de messages : 645
Age : 23
Localisation : En moi
Groupe : Petite
Livre préféré : Pierre Bottero, Fred Vargas, Alain Damasio, Ray Bradbury, Jasper Fforde... (Pis aussi Anthony Horowitz, Robert Muchamore, Scott Westerfield, Louise Rennison...)
Date d'inscription : 15/02/2012

MessageSujet: Re: Où il est question de téléchargement, de droits d'auteurs et d'autres trucs    Lun 26 Mar 2012 - 23:20

Tout d'abord, je précise que j'ai tout lu... il y a un mois, je n'en ai donc plus trop de souvenirs
Je ne répondrais donc qu'aux posts de Bise et de Matthias.

Je suis d'ailleurs d'accord avec les 2 premiers points qu'a évoqué ce dernier (y compris le Nutella ;))


Ensuite, concernant le piratage, je ne pense pas qu'il faille le favoriser.

C'est à l'auteur de faire ce qu'il veut de ses œuvres. Pas à nous.

Si il veut le donner gratuitement avec possibilité au choix de rémunérer, (ce que je trouve par ailleurs une merveilleuse idée, car ce serait fait à but non lucratif) pourquoi pas, il fait ce qu'il veut avec ses œuvres.

Je ne crois pas que le Pirate (qui n'est pas des Caraïbes) favorise la culture. Car il ne fait pas juste de la pub pour l'artiste, il le "vole". Enfin il vole surtout toute l'industrie qu'il y a derrière l'œuvre (quelle qu'elle soit). Le pirate ne fait pas que "prêter" à ses amis et proches des artistes qu'il aime bien, il les diffuse la plupart du temps en masse. Et je ne pense pas qu'il y est contribué lui-même avant de le diffuser.
Ainsi ce n'est pas au consommateur de choisir ce qu'il compte faire avec l'œuvre de l'artiste, c'est à l'artiste lui-même. Attention, je parle ici, de "l'œuvre" en général, c'est à dire pour un album, le contenu de l'album, et non pas le CD que tu as acheté. (Es censé avoir acheter). Par là j'entends l'intégralité de l'œuvre et pas la copie unique que tu as dans tes mains. Celle-ci tu en fait ce que tu veux, elle est désormais à toi (tu peux prêter un livre, un CD, un DVD, tu peux le mettre à la poubelle, le casser, le lécher, le ........... WTF ?! )

Oui, bon, il est tard.
Enfin je suis fatiguée.
Enfin, BREF.


Sinon je suis plus ou moins d'accord avec tout ce qui a été dit (mais vu que je ne m'en souviens plus...)



Et pour Alexandre Astier, je ne savais pas, mais je m'en fout parce que j'adoooore aussi tout ce qu'il a bien pu bricoler

Sinon oui, Yal était bien au Salon du Livre de Paris, Dimanche dernier, et j'étais là J'appuis donc fortement sa remarque ^^



PS: Veuillez pardonner aux petits délires qui ce sont glissés dans mon post malgré moi... mon amie (ennemie?), la fatigue me joue parfois des tours...


Revenir en haut Aller en bas
Bise
Petit Petit
Petit Petit
avatar

Masculin
Nombre de messages : 225
Age : 23
Localisation : Auprès des nuages, avec une étoile filante.
Groupe : Petit
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres
Date d'inscription : 13/03/2012

MessageSujet: Re: Où il est question de téléchargement, de droits d'auteurs et d'autres trucs    Mar 27 Mar 2012 - 11:47

Hum... Nerual, tu te trompes. Copier n'est pas voler. Lorsque tu télécharges un film, tu n'empêches pas les autres de pouvoir le regarder. Il est toujours disponible, il est resté identique, il a été copié et non volé. C'est assez énervant l'amalgame qui est fait sur les spots anti-piratage où télécharger un film est comparé à un vol en magasin. Cette idée est fausse : faire une copie, ce n'est pas empêcher les autres de pouvoir en profiter. La culture a besoin d'être copiée parce que la culture est la base d'une société. Sans culture, il n'y a pas de société.

Il y a deux problèmes : les majors qui voient leur business disparaître (maintenant c'est l'utilisateur qui se fait sa propre copie) et les artistes qui ont peur.

Quand Alexandre Astier dit qu'il n'est pas séduit par le concept de paiement a posteriori, c'est tout simplement qu'il a peur pour son business (appelons un chat un chat). Il voit devant lui un tunnel sombre, sans en voir l'autre l'extrémité. Légitimement, il a peur. Mais il ne voit pas que la société change et, avec elle, inévitablement, la culture. Astier, comme les majors, veux préserver son modèle de fonctionnement parce que pour le moment il fonctionne et lui rapporte. Mais ce modèle est voué à péricliter parce qu'il ne s'adapte pas aux nouvelles technologies. C'est pour cela qu'au lieu de s'adapter à Internet on le torpille.

Enfin, dire que tous les artistes ne voient pas ça du même œil que moi est vrai, mais ils sont marginaux. Lors des débats parlementaires sur l'HADOPI, le gouvernement français a lancé une belle campagne de propagande avec notamment une pétition réunissant 10 000 artistes pour la loi HADOPI. Premièrement, 10 000 artistes, c'est ridiculement peu. Deuxièmement, on pouvait retrouver des artistes dans la liste de la pétition alors qu'ils ne l'avaient jamais signée ! C'est clairement de la manipulation.

http://www.laquadrature.net/fr/qui-a-gagne-la-bataille-hadopi

~~~~~~~~~~~~~
Petite précision technique et sémantique sur le mot Pirate :
Il ne faut pas confondre Pirate au sens noble et pirate au sens de voleur.

Un vrai Pirate partage la culture sans en tirer le moindre avantage pécuniaire. Il n'y a qu'un seul moyen pour cela, le P2P : chaque paire est inconnue, échange avec la Terre entière sans demander quoique ce soit à ceux qui viennent se connecter. Ce système décentralisé est la base d'Internet.

Un pirate au sens de voleur est celui qui s'enrichit grâce à cette distribution. Je ne sais pas si vous avez entendu parler de l'affaire Wawamania il y a un an ou deux. Il s'agissait d'un forum où les membres s'échangeaient des liens vers des sites de téléchargements tels que MégaUpload. Mais sur ce forum, il y avait de la publicité, beaucoup de publicité, dont les recettes arrivaient directement dans la poche du fondateur du forum. Ceci est du vol. L'argent aurait dû aller dans la poche des artistes. Le plus cocasse dans cette histoire c'est que son fondateur, une fois mis en examen, a payé (ou tenté de payer, je ne sais plus) sa caution avec de l'argent venant d'un paradis fiscal. Belle démonstration d'innocence que se donnait le fondateur.
Sinon, toujours sur le même principe, on trouve parfois sur Internet des forums où il faut payer pour entrer. C'est une absurdité totale et c'est du vol des artistes : au lieu de rémunérer les artistes on paye des mafias...
Et MégaUpload dans tout ça encourageait ce genre de système avec des rétributions. Tout ce réseau underground de recel était entretenu. Sa fermeture est donc une bonne chose, même si des détails sombres persistes (notamment la préparation d'une plate-forme légale complètement anéantie avec la fermeture de MU).

Un Pirate au sens noble ne s'enrichit pas et s'appuie sur le fonctionnement même d'Internet pour distribuer, la décentralisation. Un pirate au sens de voleur n'est qu'un mafieux, utilisant la centralisation, une sorte de Minitel 2.0.

Lisez ceci à propos des pirates : http://www.laquadrature.net/fr/lesechosfr-tous-les-pirates-ne-sont-pas-des-radins



Bon, j'ai encore trop parlé... La fièvre sans doute... =)
Revenir en haut Aller en bas
http://4h04.fr/
Battling
Aspirant
Aspirant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 230
Age : 29
Localisation : Au milieu d'un tas de livres
Groupe : Armure
Livre préféré : En Attendant Godot
Date d'inscription : 27/03/2012

MessageSujet: Re: Où il est question de téléchargement, de droits d'auteurs et d'autres trucs    Jeu 29 Mar 2012 - 22:25

Bon, j'ai pas eu le courage de tout lire, m'en voulez pas, la journée a été longue, j'ai les pieds en compote et je suis légèrement alcoolisé, alors hein, voilà.

Quelque part, j'ai envie de faire simple, alors je vais condenser ma pensée pour la faire tenir en peu de mots:

L'industrie culturelle et les majors, c'est somme toute une construction très récente, commencée dans les années 60-70 si mes souvenirs sont exacts. Maintenant, pour l'exemple des majors du disque, ils cherchent à persuader le public qu'ils sont indispensables dans la création musicale et sa promotion. Avec succès, apparemment. Donc, pensons à l'avenir, et emettons l'hypothèse suivante: si l'industrie du disque (pour ne parler que d'elle) s'effondre, qu'y aura t'il ensuite ? Un indice: pendant des siècles, on a vécu sans. Internet et le web social aujourd'hui permet à n'importe qui de se faire écouter. Tirez les conclusions qui s'imposent.
Revenir en haut Aller en bas
Matthias
Aspirant à la Greffe
Aspirant à la Greffe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 614
Localisation : Au fin fond de la Brume, distillant ses conseils a ceux qui le désirent.
Groupe : Bâtisseur
Livre préféré : Tous les Pierre Bottero, Harry Potter, la fantasy en général.
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: Où il est question de téléchargement, de droits d'auteurs et d'autres trucs    Ven 30 Mar 2012 - 19:58

Je préfèrerai que tu ne vienne pas te poser ici en donneur de leçon. Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Battling
Aspirant
Aspirant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 230
Age : 29
Localisation : Au milieu d'un tas de livres
Groupe : Armure
Livre préféré : En Attendant Godot
Date d'inscription : 27/03/2012

MessageSujet: Re: Où il est question de téléchargement, de droits d'auteurs et d'autres trucs    Ven 30 Mar 2012 - 20:16

C'était pas exactement mon intention de départ, puisqu'à la base je venais juste donner mon avis, mais c'est sympa de me le faire remarquer de façon aussi aimable
Revenir en haut Aller en bas
Lowni
Fils du Vent
Fils du Vent
avatar

Masculin
Nombre de messages : 403
Age : 21
Localisation : Mercerie du Pont-Neuf.
Groupe : Haïnouk
Livre préféré : Toute l'Œuvre de Pierre Bottero, Vango de Timothée de Fombelle, La Horde du Contrevent et la Zone du Dehors d'Alain Damasio ainsi que Hunger Games de Suzanne Collins.
Date d'inscription : 28/12/2010

MessageSujet: Re: Où il est question de téléchargement, de droits d'auteurs et d'autres trucs    Ven 30 Mar 2012 - 20:52

Je ne voudrais pas me mêler de ce qui ne me regarde pas, mais je tiens quand même à écrire un petit quelque chose avant que vous vous fâchiez pour si peu.
Personnellement, je n'ai pas l'impression que Battling ait écrit son message en se voulant donneur de leçons, Matthias.
Bon, la dernière phrase peut prêter à confusion, c'est vrai, mais je la vois plus comme un "Vous voyez où je veux en venir ?".
Et il le dit lui-même ; il était "légèrement alcoolisé" xD.
Donc voilà, il me semble assez inutile de dériver d'un sujet aussi intéressant pour des broutilles =) ; aussi, je m'excuse pour avoir contribué à polluer ce topic, et peut-être pour passer à mon tour comme un donneur de leçons :p.
Revenir en haut Aller en bas
http://theatre.forumactif.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Où il est question de téléchargement, de droits d'auteurs et d'autres trucs    

Revenir en haut Aller en bas
 
Où il est question de téléchargement, de droits d'auteurs et d'autres trucs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ian Rankin, auteur écossais
» Question home cinema
» Achat vespa - question de novice
» Question langue Elfique
» question d'elfe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Voie des Marchombres :: COMmunauté :: Coin Détente :: Discussions-
Sauter vers: