La Voie des Marchombres

Forum de réflexion consacré aux Marchombres et aux livres de Pierre Bottero...
 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'utilité des secrets

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eclipse
Arpenteur de la Voie
Arpenteur de la Voie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 167
Age : 22
Localisation : Dans mon hamac
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Pierre Bottero, Le combat d'hiver de Jean-Claude Mourlevat. Et d'autres, beaucoup d'autres
Date d'inscription : 03/06/2011

MessageSujet: L'utilité des secrets   Lun 20 Fév 2012 - 13:28

Un jour, il faudra que je prenne des vacances entières pour lire tous les topics de ce forum, vous parlez de trop de trucs intéressants en même temps *o* Faudra que je vous rencontre IRL aussi...

Bref, passons au vif du sujet. J'ai vérifié qu'il n'y avait pas déjà de topic comme le mien, enfin pas partout mais je crois (y'en a bien un qui s'appelle "Secrets" mais le sujet est pas exactement le même).

J'aimerais attirer votre attention sur les secrets, leur utilisé, si leur existence est vraiment nécessaire. Dans les trilogies de Pierre Bottero, les marchombres cultivent le secret, ils parlent d'ouverture et de partage mais gardent beaucoup de choses pour eux, vous voyez le paradoxe? Et ça m'a fait penser, pourquoi a-t-on des secrets? Il y a des réponses évidentes, mais j'aimerais creuser le sujet plus profondemment.

Pourquoi des secrets? Est-ce vraiment utile? Souvent, quand on apprend que quelqu'un qu'on connait ne nous a pas dit quelque chose, avait un secret sans nous en parler, ça peut nous vexer, parce qu'on aurait préféré le partager avec lui. Pas toujours bien sûr, ça dépend du secret, mais quand même. Il y a des choses qu'on tait, pour plusieurs raisons.

Voilà, j'ai pas vraiment fait de réflexion encore parce que j'ai du mal à formuler ce que je pense, mais je vous fait confiance pour exprimer ce que je n'arrive pas à dire ;) Surtout que je suis souvent d'accord avec vous
Revenir en haut Aller en bas
http://eclipse.eklablog.com/
Revan
Chevalier Jedi
Chevalier Jedi
avatar

Masculin
Nombre de messages : 677
Age : 22
Localisation : Menegroth, Doriath's realm.
Groupe : Jedi
Livre préféré : The Lays of Beleriand
Date d'inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Re: L'utilité des secrets   Lun 20 Fév 2012 - 19:06

Ha... Les secrets...

La première réponse qui me vient à l'esprit, c'est que c'est pour se protéger. Ben oui, on est jamais sûr qu'en fait l'ami qui vous suit et vous écoute depuis six mois et que vous adorez n'est pas à la fin qu'une personne complètement différente de ce que vous pensiez et qui va vous larguer quand vous n'aurez plus d'utilité à ses yeux. Garder des secrets, surtout des secrets sur ce qui te rend le plus vulnérable, je pense que c'est une bonne mesure-d'auto défense vis-à-vis de certaines petites pestes qui trouvent leur jouissance dans la trahison. Et qu'on est pas foutu de considérer avec du recul.
Donc c'est accessoirement un moyen de se défendre aussi de soi-même.

Deuxio, j'aimerais dire le mystère, l'intérêt. Non pas pour des raisons égoïstes de se faire désirer, ou le mystère en excès, mais simplement en signe de respect face à l'autre et à toi même. D'un parce que tu ne sais peut-être pas si l'autre a vraiment envie de tout connaître de toi : Imaginons qu'il te considère comme ton héros ? Ne va pas lui détruire son mythe . Sur un plan plus sérieux, je connais des personnes qui n'en n'ont rien à faire en vérité de tes secrets. Elles t'apprécient depuis une certaine distance. (Ma meilleure amie fonctionne comme ça, c'est pas évident à gérer ^^) Enfin quoi tu peux presque tout leur dire, mais il existe quand même une limite. Plus où moins grande. Pourquoi ? Je n'en sais rien. Moi même je n'ai jamais eu de personnes qui se soient confiées de la sorte à moi. Je suppose que c'est parce qu'elles comptent sur un peu de solidité de ta part. Comment peuvent se rassurer ces amis si tu leur montre jusqu'à quel point tu peux être faillible via ces secret ? Vulnérable ? Il y a aussi une certaine recherche de la protection dans l'amitié je crois. Pas seulement vis-à-vis de l'ami en question, mais aussi de toi : Il s'attend à voir que tu sache te protéger même de lui. C'est "rassurant".

Après tout ça n'est que des hypothèses forgées de mon propre vécu, il y a sans doute des gens qui ont une conception et une manière de vivre l'amitié complètement différente ^^.

Et de deux, parce que je pense que vis-à-vis de l'autre, il est aussi nécessaire de garder un petit jardin secret pour susciter l'intérêt. C'est ce goût du mystère, qui donne envie à l'autre de ne jamais cesser son apprentissage de qui tu es. Et comme ça tu pourras toujours le surprendre. Franchement, où est l'intérêt de chercher encore à connaître une personne que tu connais sur le bout des doigts ?

Sur un plan plus personnel, je sais que les secrets me sont vital. Dans la réalité, je suis solitaire, réservé, même si j'ai deux amis que j'adore (Et qui sont très loin de tout savoir de moi), et surtout hypersensible. J'ai donc un besoin absolu des secrets, ne serais-ce que pour pouvoir me prémunir des petits idiots qui s'aviserait de jouer avec les ficelles de mes sentiments. J'ai passé cette règle outre deux fois. Pour mes deux "grandes sœurs". A chaque fois, je l'ai amèrement regretté.
Et puis je n'ai pas vraiment envie de dévoiler tout sur moi. J'aime rester le seul à me connaître. J'aime avoir mon jardin secret, ma "solitude permanente". Il y a des choses soit trop horribles soit trop belles pour moi qui jamais ne seront partagées avec quelqu'un d'autre. Parce qu'elles n'appartiennent qu'à moi, c'est tout. Il y a d'autres choses trop particulières, dont tu sais que personne ne les comprendra jamais hormis toi. Alors je les garde aussi. Et je pourrais encore en décortiquer des raisons de me faire des secrets

C'est assez court, mais j'espère que ça peut t'aider à te faire un avis =).

Navré si je laisse des fautes ^^".
Revenir en haut Aller en bas
Elhea
Archer émérite
Archer émérite
avatar

Féminin
Nombre de messages : 599
Age : 22
Localisation : Dans les branches d'un arbre près de l'Oeil d'Otolep.
Groupe : Faëlle
Livre préféré : Le pacte des Marchombres, La Horde du Contrevent
Date d'inscription : 14/01/2010

MessageSujet: Re: L'utilité des secrets   Lun 20 Fév 2012 - 19:50

Tu sais pour les sujets de réflexions, le mieux c'est d'en attraper un tout jeune comme ça tu peux le lire au fur et à mesure que les gens postent dedans ! (ou d'en poster un, c'est aussi une bonne stratégie x))

Bon, venons-en au sujet qui nous intéresse : les secrets.

D'abord, je voudrais distinguer deux sortes de secrets :
- les secrets légers, les petits secrets des trucs qu'on n'a pas envie de dire, ou juste qu'on n'a pas dit (C'est plutôt de ceux-là dont Revan a bien parlé)
- les secrets lourds des choses qu'on n'arrive pas à dire, ou qu'on ne veut vraiment pas que ça se sache et qu'on porte comme un boulet...

Commençons par ces secrets lourds.
Ceux-là peuvent paraitre utiles au début, pour se protéger de quelque chose de trop gros. Mais il ne faut pas les garder pour toujours, car ils peuvent te miner de l'intérieur. C'est le genre de secrets de famille qui pèsent sur des générations, le cas du secret de la soeur de Ianthus (voir racontage de vie), le cas de tous les gros secrets qui affectent toute une vie. En fait, on peut parfois identifier ces secrets à des tabous, le genre de trucs qui fait d'une banale réunion de famille un champ de mines.
Ceux-là donc, il ne faut pas les garder. Au début je comprends qu'on ne dise pas, peut-être pour s'habituer à l'idée, ou parce qu'on n'ose pas parler tout de suite. Mais un jour il faut ouvrir le sac.

Les secrets "légers" maintenant.
Eux sont souvent utiles, voire recommandés.
Ce sont des secrets que l'on garde mais que l'on peut révéler à des gens avec qui on est vraiment complice.
Pourquoi sont-ils utiles ? Pour des raisons que Revan a dites, entre autres. Reprenons donc tes points ;)

Pour se protéger : moui, bof. Juste ne pas dire quelque chose à une personne précise n'en fait pas pour moi un secret. Après bon, on est d'accord qu'il ne faut pas tout dire à n'importe qui...
Le mystère, l'intérêt : là je suis assez d'accord. Si on se connaissait jusque dans les moindres recoins, qu'est-ce qu'on aurait encore à se dire ? à partager ? Bon et puis comme tu dis, faut pas chercher à tout révéler absolument juste parce qu'on se sent en confiance : l'autre n'est pas forcément disposé à tout entendre.
Pour la solidité euh là franchement, non. Ca fait conception un peu "machiste", genre l'homme/l'ami solide et invulnérable pour protéger le faible D'une part ce serait se mettre de la poudre aux yeux que de croire un ami invulnérable, on sait bien que personne ne l'est ! Et d'autre part, c'est instaurer une relation déséquilibrée : d'un côté un ami qui se confie, "faible", de l'autre un ami qui joue le rôle d'ancre, de pilier, "fort". Je trouve ça un peu malsain.

Et puis pour le jardin secret... Moi c'est un peu le contraire : j'aimerais pouvoir confier toutes ces choses belles ou horribles que je garde en moi. Mais il n'y a pas toujours quelqu'un de réceptif en face, alors je garde. Parce que je ne vais quand même pas "gâcher" ça avec n'importe qui.

Voilà, j'espère avoir apporté quelque chose à ce problème très intéressant
Revenir en haut Aller en bas
Revan
Chevalier Jedi
Chevalier Jedi
avatar

Masculin
Nombre de messages : 677
Age : 22
Localisation : Menegroth, Doriath's realm.
Groupe : Jedi
Livre préféré : The Lays of Beleriand
Date d'inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Re: L'utilité des secrets   Lun 20 Fév 2012 - 20:02

Pour la solidité euh là franchement, non. Ca fait conception un peu "machiste", genre l'homme/l'ami solide et invulnérable pour protéger le faible D'une part ce serait se mettre de la poudre aux yeux que de croire un ami invulnérable, on sait bien que personne ne l'est ! Et d'autre part, c'est instaurer une relation déséquilibrée : d'un côté un ami qui se confie, "faible", de l'autre un ami qui joue le rôle d'ancre, de pilier, "fort". Je trouve ça un peu malsain.


Dis comme ça, heu... Effectivement Mais je ne pensais pas à ça comme à une relation consciente et entretenue, je l'admettais dans l'hypothèse d'une sorte d'automatisme, de comportement inconscient. C'est une théorie saugrenue, ouais, mais bon après tout le monde ne fonctionne pas de manière saine et bien réglée (Attention j'ai pas du tout dit que je fonctionnais comme ça hein ^^", c'est loin d'être le cas)
Enfin bon comme c'est pas vraiment à ranger dans l'utilité propre des secrets, je crois que ça tombe un peu hors-champ, en plus.
Très bien solidité à la poubelle
Revenir en haut Aller en bas
Eclipse
Arpenteur de la Voie
Arpenteur de la Voie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 167
Age : 22
Localisation : Dans mon hamac
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Pierre Bottero, Le combat d'hiver de Jean-Claude Mourlevat. Et d'autres, beaucoup d'autres
Date d'inscription : 03/06/2011

MessageSujet: Re: L'utilité des secrets   Lun 20 Fév 2012 - 21:01

Merci beaucoup pour vos réponses à tous les deux, ça clarifie les choses dans ma tête ^^ Je connaissais plus ou moins la réponse à ma question mais c'est comme beaucoup de choses, des mots par exemple : je sais ce qu'ils signifient mais je suis incapable de les définir à d'autres (c'est heureusement pas toujours le cas).

Elhea a écrit:
Et puis pour le jardin secret... Moi c'est un peu le contraire : j'aimerais pouvoir confier toutes ces choses belles ou horribles que je garde en moi. Mais il n'y a pas toujours quelqu'un de réceptif en face, alors je garde. Parce que je ne vais quand même pas "gâcher" ça avec n'importe qui.

Pour moi c'est exactement la même chose! ^^ D'ailleurs, ayant peu d'amis proches dans mon entourage direct, j'ai souvent tendance à parler plus que de raison et à dire des choses plus personnelles que nécessaire à de presque parfaits inconnus ou personnes que je ne connais pas bien. Si tu veux, on peut s'échanger nos pensées par MP ou par un autre moyen, je serais à l'écoute ^^'

Et pour la notion de mystère, je pense que c'est surtout que c'est techniquement impossible de tout savoir de l'autre, avant même l'idée que la personne perdrait alors en intérêt. Je recherche du temps agréable quand je suis avec quelqu'un aussi, de discuter à mon aise de choses qui nous intéressent tous deux, ce genre de chose...

Ah la la, j'vais partager un truc avec vous, j'adore trop ce forum <3 Ca fait comme une grande famille <3
Revenir en haut Aller en bas
http://eclipse.eklablog.com/
Éole Létoile
Curieux
Curieux
avatar

Féminin
Nombre de messages : 23
Age : 22
Localisation : Sur les Ailes du Vent
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Chant du Troll de Pierre Bottero
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Re: L'utilité des secrets   Lun 20 Fév 2012 - 21:48

Allez je me lance =D

Les secrets donc.

D'abord, j'aime bien ce que dit Elhea sur les secrets "lourds". Je pense aussi que ceux-là, il faut les confier. Après, ils pèsent trop lourd pour nous et ils font mal. Et à un moment donné, à force de les refouler, ils ont pris une si grande place dans notre corps qu'ils finissent par s'exprimer, mais de leur manière : en affectant notre santé.
Je sais, je ne suis pas la première à dire ça, mais je suis d'accord avec ce point de vu ;)
Après, sans forcément parler de notre santé, ces trop gros secrets, atteignent le moral, on se sent mal, pas bien dans notre peau... fin bref, je pense qu'Elhea a raison quand elle dit qu' "un jour il faut ouvrir le sac".

Pour les autres secrets, je ne suis pas tout à fait d'accord avec Revan sur le point "c'est pour se protéger"... De quoi ?
Enfin... ma question est un peu étrange oui, c'est vrai que l'on peut tomber sur une personne que l'on croyait digne de confiance et qui en fait ne l'est pas. On lui raconte un secret et puis finalement, au moment où elle nous lâche, elle veut tout raconter et elle utilise ce secret comme moyen de manipulation, j'ai connu un cas comme ça, et c'est vrai que dans ce cas, garder le secret aurait pu nous protéger. Mais finalement, c'est se protéger d'une potentielle dévoilation (euh... je crois que ce mot n'existe pas... mais je ne sais pas comment le dire autrement x) ) de notre secret... mais à ce compte là, autant ne rien dire. Je ne sais pas si je suis très claire... Ce que je veux dire, c'est que cette forme là de secret c'est plutôt : "t'as pas envie que les autres le sache, ba le dit pas", mais du coup, le but n'est pas vraiment une "protection"...
Du moment qu'on confie un secret, on prend le risque qu'il soit découvert, mais cela ne veut pas dire qu'il faut à tout prix les garder ;)

Après, toujours dans le secret "pour se protéger", il y a aussi celui du genre "j'ai fait une bétise, il ne faut pas que je le dise sinon je serai punie"... dans ce cas, on pourrait dire qu'on se protège de la punition, mais la punition ne serait-elle pas plus grave si la "bétise" est découverte bien plus tard ?
Tout le monde connait le "faute avouée, faute à demie pardonnée", je crois que c'est un peu vrai quand même. Donc, dans ce cas là, le secret ne protège pas vraiment non plus...

C'est pourquoi je demande, protéger... de quoi ? ^^'

Sinon, j'aime bien le côté "mystère", mais il ne faut pas qu'il y en ai trop non plus, après c'est assez énervant (et je sais de quoi je parle ^^).
Je pense de toute façon, et vous l'avez dit, que tout le monde à une part de mystère, qu'on se connaitra jamais parfaitement l'autre, (de toute façon, la perfection ça n'existe pas :P ).

Pour ma part, je suis assez du genre à tout raconter ^^
Quand je suis heureuse, j'ai besoin de le dire, et quand je suis malheureuse... j'ai encore plus besoin de le dire. J'aime trouver du réconfort auprès de mes amis, savoir qu'ils sont là, qu'ils me soutiennent :)
Un jour j'ai été contrainte au secret... ba j'ai pas pu m'empêcher, j'ai parler :P J'ai tout dit à ma meilleure amie :) (il a pas fallu longtemps... ^^) J'ai besoin qu'au moins une personne soit au courant, et ma meilleure amie... ba j'ai vraiment confiance en elle, elle est toujours là pour m'aider. Je me sens mal si je lui cache quelque chose, comme si je la trahissais...

Je suis aussi très réceptive, et si je sais que je peux compter sur mes amis, ils peuvent aussi compter sur moi. Je sais que des fois, on a besoin de se décharger, mais si ce n'est pas un gros secret, et avoir une oreille qui écoute, même si l'oreille en question ne pourra pas nous aider ou quoi que ce soit, ça fait souvent du bien de savoir qu'on nous soutient ;)


Donc en fait... je ne saurais pas vraiment dire à quoi servent les secrets... vu que moi-même je n'en ai pas vraiment... x) Bon après je dit pas que je raconte toute ma vie, en long en large en travers, depuis ma naissance, à tout le monde, même ma meilleure amie ne sait pas tout ^^ mais c'est plutôt parce qu'on ne vient pas sur les sujets que par une envie de ne pas en parler...
Alors... oui les secrets... pourquoi pas... mais moi, je pense qu'à force... ça nous "bloque".


Bon voilà, j'espère que j'ai été assez claire... ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Eclipse
Arpenteur de la Voie
Arpenteur de la Voie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 167
Age : 22
Localisation : Dans mon hamac
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Pierre Bottero, Le combat d'hiver de Jean-Claude Mourlevat. Et d'autres, beaucoup d'autres
Date d'inscription : 03/06/2011

MessageSujet: Re: L'utilité des secrets   Mar 21 Fév 2012 - 7:32

Oh, Eole-chan! =D C'est Ney Nirina, aka Azrune Nazumi sur le forum RPG =D

Bref, je suis assez d'accord avec ton point de vue Eole ^^ Mais je viens de me rendre compte que ma question avait un peu un autre sens au départ ^^'

Au niveau des secrets de tous les jours, je comprend vos idées. Il y a des choses que je n'ai jamais dites à personnes mais je le ferais si je trouvais quelqu'un de réceptif et de compréhensif en face de moi (parce que si c'est pour me confier pour me heurter à de l'incompréhension voir quelqu'un qui me regardera bizarrement, non merci).

Ma question aussi, c'était si les secrets comme ceux des marchombres sont vraiment utiles. Je parle là non pas de secrets liés à soit, du style bêtises, ou des secrets lourds (où là si le secret tu le révèle ta vie est en danger t'a évidemment intérêt à réduire le nombre de personnes au courant si tu peux vraiment pas te taire, sinon tu parle tout seul, à ton chat xD ou t'écris sur un bout de papier que tu crâme après). Bref...

En fait, vous voyez, les marchombres s'assument, pourtant, comme on le voit dans la série, ils cachent carrément qu'ils sont marchombres, ils ont vraiment un culte du secret. On ne parle plus seulement de simplement parler un peu de sa vie, chose que d'ailleurs, ils font rarement volontiers, mais aussi dévoiler leurs secrets, leurs techniques, tout ça. Ils ne partagent pas leurs capacités avec les autres, n'apprennent qu'à ceux qui veulent devenir marchombres. Je me rend compte que sa serait aussi pour éviter que des gens puissent utiliser ça à mauvais escient (le Pacte marchombre est là pour éviter ça non?) mais quand même...

Dans la vraie vie, heureusement, il y a peu de cas comme ça, mais de ce genre de secrets, qu'en penser vous? Que de garder des connaissances, des savoir faire pour soit. Je ne rencontre pas tant de gens que ça comme ça de nos jours, heureusements, et personnellement je suis toujours contente d'apprendre quelque chose à quelqu'un, mais pourquoi dans ce sens là tant de secrets?

Je sais pas si j'ai posé clairement ma questions ^^"
Revenir en haut Aller en bas
http://eclipse.eklablog.com/
Soyael
Fils du Vent
Fils du Vent
avatar

Masculin
Nombre de messages : 610
Age : 20
Localisation : Là où on ne m'attends pas, là où je serais accepté et où je continuerais mon apprentissage.
Groupe : Haïnouk
Livre préféré : J'ai encore tant à découvrir que je ne sais pas. Mais là comme ça le pacte des marchombres. Et d'autres.
Date d'inscription : 19/10/2010

MessageSujet: Re: L'utilité des secrets   Mar 21 Fév 2012 - 22:40

Eclipse, on va commencer avec ta question, pourquoi pas ^^

Les marchombres. Oui, ils ne transmettent leur savoir qu'aux personnes qui sont choisies, c'est vrai. Mais en même temps, si les marchombres donnaient des cours collectifs... Il faut garder la qualité du savoir, aux personnes qui inspirent. On peut pas vraiment le transposer dans la vie réelle, ça reste un livre, et bon, c'est pas comme si ils étaient pas à part ^^".

Après, pour les secrets en général.
Personnellement, je parle. Beaucoup, beaucoup. C'est plus fort que moi . Ma vie est connue par mes amis, et je sais pas, je trouve pas ça plus mal. Parce que je vais pas tout raconter à n'importe qui, parce que j'ai confiance en ces personnes à qui je parle.
Par rapport à la "protection", je peux comprendre. Ne pas donner d'éléments aux autres pour ne pas avoir mal. Mais dans un sens, si on prend pas de risques, on obtiendra pas grand chose... Et au pire, on a mal. Puis on se relève. Donc, je ne le vois pas comme ça ^^". Les secrets "légers", comme qui dirait, sont pour moi une occasion de se rapprocher des gens encore un peu. Parce qu'être près des gens qu'on aime, c'est bien (En plus du fait que je parle vraiment trop, mais ça... On l'oublie, hein? x))

Euh... J'ai juste envie de réagir sur tout ce qui parle des amis, comme quoi il faut garder une part de mystère. Je suis d'accord, quelque chose que l'on ne connaît pas est souvent plus intéressante que quelque chose que l'on ne connaît pas. Mais je ne peux pas appliquer ça à l'amitié. C'est beaucoup trop particulier. Je partage tout avec au moins une personne, et je ne m'en lasserais jamais. Parce que évolution constante, parce que je suis heureux de la connaître aussi bien, et réciproquement, parce qu'on NE SE LASSE PAS DE SES AMIS. Ou alors c'est pas des amis...

(Racontage de vie: ON)
Ah, une autre chose avant que j'oublie. Expérience personnelle, je parle beaucoup, comme je l'ai dit. Il y a aussi une autre raison (Outre le fait que j'aime la confiance et la complicité, blablabla). C'est que je remarque depuis peu que je n'aime pas que les gens se fassent une fausse idée de moi. J'ai envie qu'ils me voient... Vrai. Authentique. Entier, complet, je sais pas. C'est idiot, mais c'est plus fort que moi xD
(Racontage de vie: OFF)

Quant aux secrets dits "lourds". Je suis quand même d'avis qu'il faut se confier. Parce qu'après, on se fait bouffer... Totalement. Pas forcément le dire à tout le monde, mais au moins à une personne de confiance. Et après, ne plus en avoir peur, de ce secret, et l'affronter. Et de tourner la page. Ne plus se laisser pourrir.
Se confier, donc. Plusieurs fois, ça m'a fait énormément de bien, voire ça m'a sauvé. Dépendant du secret, se confier à quelqu'un de confiance, ou à un pur inconnu qui n'aura jamais aucune incidence sur votre vie. Ou ne pas se confier. C'est pas la solution que je préfère, mais ça peut être mieux.


Voilà... Je m'embrouille de partout, j'ai l'impression de n'avoir rien fait, mais c'est pas grave, j'avais envie de poster xD
Revenir en haut Aller en bas
Éole Létoile
Curieux
Curieux
avatar

Féminin
Nombre de messages : 23
Age : 22
Localisation : Sur les Ailes du Vent
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Chant du Troll de Pierre Bottero
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Re: L'utilité des secrets   Mer 22 Fév 2012 - 12:33

Soyael... je suis tout à fait d'accord avec toi, du début à la fin ^^

Soyael a écrit:
un pur inconnu qui n'aura jamais aucune incidence sur votre vie

ça pourrait s'appeler un psy non ? --> ça les définit assez bien, et c'est pour ça qu'ils sont là, pour qu'on puisse leur raconter nos "lourds" secrets, alors qu'on n'y arriverait pas avec des proches (parce que ce secret peut les concerner par exemple ;) ). Fin bref, on est pas dans un débat sur les psy... je m'égare x)

Tout ça pour dire que je partage ton point de vue Soyael ;)
Revenir en haut Aller en bas
Eclipse
Arpenteur de la Voie
Arpenteur de la Voie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 167
Age : 22
Localisation : Dans mon hamac
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Pierre Bottero, Le combat d'hiver de Jean-Claude Mourlevat. Et d'autres, beaucoup d'autres
Date d'inscription : 03/06/2011

MessageSujet: Re: L'utilité des secrets   Mer 22 Fév 2012 - 13:08

*o* Soyael, je suis tout à fait d'accord avec toi aussi! ^^ Et puis on est pareils, on est deux bavards xD

En tout cas merci à vous tous les gens, vous avez bien répondu à ma question! ^^

Maintenant j'vais chercher des gens à qui raconter ma vie parce que j'en ai besoin u__u /SHBAF/! *sors*
Revenir en haut Aller en bas
http://eclipse.eklablog.com/
Elhea
Archer émérite
Archer émérite
avatar

Féminin
Nombre de messages : 599
Age : 22
Localisation : Dans les branches d'un arbre près de l'Oeil d'Otolep.
Groupe : Faëlle
Livre préféré : Le pacte des Marchombres, La Horde du Contrevent
Date d'inscription : 14/01/2010

MessageSujet: Re: L'utilité des secrets   Mer 22 Fév 2012 - 14:27

Hem, j'avais un peu zappé ta question initiale ! Avec le message de Revan et mes pensées, ça m'a amené dans une autre direction...
Donc si tu veux bien lire un petit essai de réponse à propos des secrets de guilde (on va dire ça comme ça), je me lance.

Pour y voir plus clair, on pourrait essayer de trouver une correspondance dans notre monde.
Moi ça me fait penser aux chefs cuistots qui ne divulguent pas leurs recettes, ou aux artisans qui pratiquent des choses bien précises et qui transmettent leur savoir à leurs apprentis.
Comme dit Soyael c'est sans doute pour protéger la qualité de l'enseignement, du savoir, des membres de la "guilde" (marchombres, cuisiniers ou artisans hein), et puis aussi pour conserver un peu d'"intimité", de mystère, de "je suis le seul à savoir le faire".
Alors oui, c'est sans doute utile de se garder ces secrets pour soi, pour éviter que ce soit repris par tout le monde et n'importe qui, et détourné. C'est surtout vrai dans le cas des artisans je crois, pour garder une production authentique face au made in China. Et puis pour tous, c'est une façon d'affirmer sa personnalité, son originalité ("moi je suis cela, peu de gens peuvent en dire autant").
Mais évidemment il ne faut pas trop les garder, sinon on ne trouve pas de "successeur" et le savoir en question se perd... Tout est une question de juste mesure, de moyenne (ou médiété) comme dirait Aristote
Revenir en haut Aller en bas
Eclipse
Arpenteur de la Voie
Arpenteur de la Voie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 167
Age : 22
Localisation : Dans mon hamac
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Pierre Bottero, Le combat d'hiver de Jean-Claude Mourlevat. Et d'autres, beaucoup d'autres
Date d'inscription : 03/06/2011

MessageSujet: Re: L'utilité des secrets   Mer 22 Fév 2012 - 19:54

Eh bah voilà! Je trouvais pas de comparaison à faire! ^^ Merci! C'est vrai que quand c'est quelque chose de particulier, de vraiment original, que tu as mis du temps à faire ou découvrir, t'a pas envie trop que quelqu'un dise "c'est moi" ou quoi (ça m'est déjà arrivé, quelqu'un faisait croire que mes dessins étaient les siens, heureusement je les signe tous)...
Revenir en haut Aller en bas
http://eclipse.eklablog.com/
Acthir
Curieux
Curieux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 47
Age : 19
Localisation : Esprit difficilement situable à habitude changeante, corps généralement rencontrable en région rouennaise
Groupe : Thül
Livre préféré : Druss la Légende
Date d'inscription : 05/08/2015

MessageSujet: Re: L'utilité des secrets   Ven 22 Juil 2016 - 2:52

EDIT: Pour ceux revenant plus tard souhaitant suivre ma série de message dans l'ordre, je met ici l'ordre ;) n°5

Elhea a écrit:
Tu sais pour les sujets de réflexions, le mieux c'est d'en attraper un tout jeune comme ça tu peux le lire au fur et à mesure que les gens postent dedans !
Elhea, pour le coup, j'admet que tu as totalement raison, il est difficile de déterrer, mais là n'est pas le sujet ^^ Me revoilà donc en cette belle nuit, quoiqu'il est particulièrement tôt ce soir par rapport au reste de l'aventure, mais bref, bonsoir à tous ;)

Je déterre celui-ci car les secrets me passionne (quoique, j'ai l'impression de dire cela à chaque fois) non pas par envie de les connaître ou d'en avoir (je reviendrai d'ailleurs sur ta théorie Revan) mais simplement pour le questionnement de savoir pourquoi nous cherchons à en avoir (merci donc à Eole pour ta question de départ ^^ ) .

En commençant par un point de vue purement personnel, j'ai horreur du principe théorique du secret qui me semble proche du mensonge et de la manipulation (Cf. le sujet à ce sujet que j'ai pu commenter hier soir) puisque le but est en principe de cacher une part de soi, comme on porterai un masque*, afin de manipuler le jugement qu'autrui auras sur notre personne (Revan, tu parlais ici de conserver une aura de mystère, c'est donc selon moi un "masque" que tu cherche à te forger pour être perçu ainsi, sans aucun jugement évidement). Mais, et comme je le développais hier, toute manipulation et mensonge ne sont pas négatif en pratique, ainsi, le secret peut il être positif voir nécessaire, et cela je le reconnais totalement. L'idéal me semble donc qu'il ne devrait pas y en avoir, mais c'est là encore selon moi un "mal nécessaire" ** .

Ensuite, pour parler des différentes catégories*** de secret, je plussoie l'idée de secret "lourds" et "légers". En effet, selon moi cela résume parfaitement ces deux univers, celui du boulet qui nous ronge et qu'il est généralement impossible de tenir indéfiniment (Un LGBT+ dans une famille intolérante, la difficulté à se remettre d'un deuil... ) et celui de "l'anecdote amusante" qu'il est agréable de garder en mémoire quelque part et à ne faire partager qu'à certaines personnes de son choix, pour se protéger ou pour en faire un moment unique et privilégié (Etant assez exubérant par nature, je dois admettre n'avoir que peu de secret de ce type et donc moins les comprendre). Bien évidement, chacun ayant son vécu et ses réactions propres, un secret léger pour l'un sera lourd pour l'autre (l'exemple simple, tout les gosses ont eu des "fuites" nocturnes, cela peut même être récurrent plus tard en cas d'énurésie, mais là n'est pas le sujet. Donc, cela peut arriver à l'un, qu'il n'y ai pas de réaction particulière et qu'il s'en amuse donc plus tard en racontant ce "petit secret honteux", là où un enfant ayant été moqué pourra en développer un complexe qu'il portera en fardeau et qui pourrait aller jusqu'à l'effrayer lorsqu'ils devra dormir hors de chez lui [amis, voyage scolaire...] Cela dépend donc du contexte)

En commentaire, je pense donc que les secrets légers sont plus de l'amusement que de la réelle protection là où le secret lourd est justement gardé à n'importe quel prix, ainsi, lorsque l'on parle du côté "mystérieux" et "inconnu" que peux entraîner le secret, je pense que cela viens de le tendance qui fait que si l'on connaît peu la personne car elle est peu loquace sur elle même on pourrait être amené à imaginer qu'elle cache quelques chose de lourd, je ne sais donc que penser de cela. Autant j'aurai tendance à blâmer un peu ce comportement d'entretien du mystère s'il n'y a aucun réel secret, cela me faisant penser à une forme de mégalomanie et d'appel à l'attention, autant je peux comprendre que cela est tentant et agréable, mais je dois admettre que je pense qu'il est assez malsain de mettre dans une relation ce type de rapport de "la carotte" ( "intéresse toi à moi et tu saura ce que je cache" ). Et il est évidemment tout à fait normal de choisir, si c'est ce que l'on souhaite, de ne pas se livrer si quelques chose nous pèse vraiment, même si là j'invite à se confier, même en prenant le risque de la déception envers la personne à qui l'on a pus se confier, comme tu as pus le vivre Revan, puisque rien n'allège plus que d'avoir un soutien au courant (chacun réagis différemment, mais je pense pouvoir généraliser là-dessus) et même à vrai dire, il n'est pas forcé que cela soit fait à un ami/parent proche où il existe la peur du rejet, il y'a toujours la possibilité du psy lorsqu'un secret deviens trop lourd. (désolé de cette déviation, mais je la jugeais importante, trop de gens choisissent de faire face seul alors que cela n'est souvent pas la bonne solution. J'ai envie de dire que même aux Thermopyles ils n'étaient pas seuls mais 300 ;) [Bon, plutôt 7000 en vrai, mais pas grave, l'idée est là  ])

*Un autre sujet intéressant à ouvrir je pense sur les masques, où les différentes facettes que l'on présente en fonction des personnes, je ne sais si c'est pareil pour d'autre, mais je sais que personnellement je suis très différent en fonction de mes "publics" :p

**Décidément, je dois vraiment ouvrir ce topic x)

***L'amour de l'Homme pour la catégorisation bien rangée, arrêtée et ordonnée est assez impressionnante aussi, je pense qu'elle mérite son topic (another one :') ) Même si cela a bien été attaqué sur "La Licorne du Genre", sujet... Qu'il me faudra trouver le courage de commenter ^^

Voilà donc pour cette nuit, comme d'hab, merci de m'avoir lu, commentaire ici ou en MP si vous préférez, gros bisous à ceux qui suivent ma péripétie en ce troisième jour (enfin, je crois x) Vus que j'ai eu la bonne idée de faire deux sujet le premier jour ça me perd ces conneries :p ) Et ce soir, vus qu'on est dans le secret et le mystère, je pense que le morceaux conseillé sera Falling Inside the Black de Skillet ;)
Bonne nuit mes chéris et à demain ^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'utilité des secrets   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'utilité des secrets
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les secrets du catch - le livre
» [QUESTION] de l'utilité d'installer un antivirus sur l'HD2?
» Pokérus : explications, conseils, utilité ...
» [Points] Le livre des secrets de Michael Cox
» les différentiel existant et leur utilité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Voie des Marchombres :: La Voie des Marchombres :: Nous, et les Autres :: Rapport aux autres-
Sauter vers: