La Voie des Marchombres

Forum de réflexion consacré aux Marchombres et aux livres de Pierre Bottero...
 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Liberté et amour/amitié

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elhea
Archer émérite
Archer émérite
avatar

Féminin
Nombre de messages : 599
Age : 22
Localisation : Dans les branches d'un arbre près de l'Oeil d'Otolep.
Groupe : Faëlle
Livre préféré : Le pacte des Marchombres, La Horde du Contrevent
Date d'inscription : 14/01/2010

MessageSujet: Liberté et amour/amitié   Mer 22 Fév 2012 - 16:05

Bonjour bonjour !

Alors voilà, j'ai une petite question qui me trotte dans la tête depuis un moment déjà.
Ellana définit d'abord la liberté comme indépendance : ne dépendre de personne et ne laisser personne dépendre de soi. Définition à laquelle j'adhère entièrement.

Pourtant, quand on aime (c'est surtout vrai pour l'amour, mais aussi pour certaines amitiés) on a envie que l'autre soit là souvent, on voudrait toujours pouvoir lui parler, le serrer dans ses bras, bref, on en est quelque part dépendant puisqu'on éprouve un manque quand il/elle n'est pas là. (dit comme ça on dirait que je suis une droguée x))
Plus que ça, on s'interdit de faire des choses "à cause" de lui/elle. Je ne veux pas dire qu'on se prive vraiment hein, juste sur de petites choses qu'on ne fait pas, ou qu'on fait différemment. Parfois des plus grosses choses. Ce n'est pas forcément vécu comme une horrible privation, puisque quelque part si on a choisi de s'en priver c'est pour quelque chose (quelqu'un pour le coup) qu'on préfère.

Mais donc, quelque part, est-ce qu'une relation d'amitié ou d'amour entravent notre liberté ?
Ou c'est juste une façon de le vivre ? Et comment y remédier, si besoin il y a ?
Revenir en haut Aller en bas
Revan
Chevalier Jedi
Chevalier Jedi
avatar

Masculin
Nombre de messages : 677
Age : 22
Localisation : Menegroth, Doriath's realm.
Groupe : Jedi
Livre préféré : The Lays of Beleriand
Date d'inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Re: Liberté et amour/amitié   Mer 22 Fév 2012 - 19:01

Ce sujet est vraiment très intéressant, et je me suis moi même maintes et maintes fois posé la question
Je vais essayer de ne pas déborder dans le hors-sujet et t'offrir mes réponses.

Est ce qu'une relation d'amour ou d'amitié entrave notre liberté ?

Erf... Tout dépend jusqu'où tu pousse l'amour et l'amitié, et qu'est ce que tu appelles liberté xD. Si l'on prend la définition commune, à savoir : Ta liberté c'est tout ce que tu peux faire sans gêner celle des autres, je dirais non. Non, bien sûr, parce que la liberté de l'autre comme la tienne ne change pas, quelque soit vos rapport. Tu ne vas pas te conduire avec plus de respect parce que c'est ton ami que si c'était un inconnu (enfin j'espère ), tu ne vas pas entraver plus ta liberté, au sens juridique, moral, pour un amant que pour un camarade de classe.

Mais je crois que nous sommes nombreux ici à donner un sens plus profond, et peut-être plus poétique et utopique, à la liberté. Nous, nous parlons de la Liberté, celle qui te fait pareil à un aigle, à un marchombre, à un esprit pur et indomptable. Nous, nous mêlons indépendance, liberté et conscience du choix dans cette Liberté. Alors là, je dirais que c'est différent. Mais encore une fois, il existe tellement de visions et de manière différente de vivre et de concevoir l'amitié...
Dans un sens général et communément admit, je dirais oui. Nous avons tendance à restreindre notre liberté pour l'autre. Nous forgeons nos propres chaînes, en quelque sorte. Du moins moi, je sais que j'ai tendance par réflexe à fonctionner comme ça.
C'est vrai, on ne dit pas telle ou telle chose, on ne fait pas ci ou on ne fait pas ça parce qu'on pense que ça pourrait décevoir l'autre. Parallèlement, on éprouve un besoin grandissant de sa présence, de son sourire, de ses mots. On cherche à accentuer l'osmose, on se "transfigure" pour arriver à une symbiose , désirée si ce n'est de fait, avec l'autre. On n'est plus vraiment soi-même, on fait passer des petits détails secondaires au second plan, au nom d'un idéal plus grand que nous. Parfois même des gros, si l'on est incapable de se faire apprécier de la personne sans cela. Et on se dit que c'est "pour le plus grand bien", pour la cohésion de l'ensemble.

La liberté est diminuée par la relation avec l'autre, donc, c'est un fait. C'est presque toujours le cas, j'aimerais bien dire, mais comme je n'ai que mon expérience personnelle sous la main... Je suppose que c'est souvent le cas et pour beaucoup de monde. Mais c'est un point que je préfère développer plus tard. Disons pour le moment que la relation diminue effectivement ta liberté. Je préfère d'abord répondre à ta dernière question et relayer la deuxième à la fin.

Comment y remédier, si besoin est... Et bien je dirais que si la relation que tu vis est saine, que tu t'y sens bien même si tu perçoit un peu, voir clairement, une perte de liberté, alors tu ne dois pas chercher à y remédier.
Du moins pas tout de suite. Parce que cette relation à peut-être beaucoup à t'apporter. Et que cette perte temporaire de liberté te permettras sans doute de mieux te connaître toi-même, grandir, définir qui tu es. Et ça, ce n'est pas à négliger. Je pense qu'avant d'apprendre ce qu'est vraiment la liberté, il faut déjà savoir qui l'on est soi même. Regarde donc les marchombres ! Qu'ont ils été, avant d'être libre et marchombre ? Ils ont été enchaînés et apprentis. Sous la tutelle d'un maître, à ses ordres. Mais cet emprisonnement à été la clé de leur vraie Liberté. Il ne sert à rien d'aller trop vite en voulant goûter la liberté tout de suite. Moi, en tout cas, je me sais loin d'être libre, et j'ai conscience du chemin qu'il me reste à faire si je veux continuer dans cette voie. J'accepte, c'est tout. Je crois que ma liberté se déclarera en temps et en heure, et je ne veux pas brûler les étapes. Je fais mon petit bonhomme de chemin vers elle, tranquillement et en essayant de saisir toutes les merveilles qui s'offrent à moi. Je ne suis pas pressé.

Si la relation que tu vis est une entrave trop grande, en revanche, que tu sens que tu y perdras plus que tu n'y gagneras, qu'elle est malsaine pour toi, je suppose que tu conviendras comme moi qu'il faut mieux la briser. Où la tenir à de moindres proportions. Ça ne veut pas dire que la personne est mauvaise, où que toi tu ne sais pas t'y prendre (Bien que les deux puissent être le cas) mais peut-être simplement que vous n'êtes pas prêt, ou pas du tout fait l'un pour l'autre. A ça, il n'existe pas de remède, je crois.
Après, ce n'est pas dramatique. On se forge de ses erreurs comme de ses réussites, et parfois plus des premières que des secondes. C'est que le temps n'est pas venu. On peut se remettre en question, chercher le pourquoi du comment, mais je crois que si ce n'est pas uniquement pour des changements secondaires, ce n'est pas bon de changer radicalement pour une personne. A moins bien sûr que tu ne sois une crevure et que la personne t'ouvre les yeux pour que tu puisse devenir quelqu'un de bien (Mais je ne pense pas que ce soit vraiment nécessaire dans ton cas xP)

Donc en résumé, je crois qu'il ne faut pas chercher à y remédier dans le premier cas, rompre les liens dans le second, et effectuer des changements de point de vue dans le troisième, voir deux trois petits changement dans son comportement et son appréhension de la liberté dans ce dernier cas. Ça peut être aussi bénéfique de changer pour aller vers une évolution progressive, si tu vois que c'est de toi que vient le problème. Les relations qui marchent mal sont parfois destructrices, mais aussi constructrices. Franchement, je vois tellement de cas de figure qui ne rentreraient pas dans les cas que j'ai énoncés si dessus que je ne sais pas quoi en dire. C'est une question trop particulière pour des situations qui peuvent être complètement différentes, trop pour moi en tout cas. Voilà ce que j'en dis aujourd'hui à peu près. Désolé si c'est pas très clair

Enfin ta deuxième question, j'aimerais revenir dessus. Je ne pense pas que ça ne soit qu'une question de perception, mais je ne sais pas ce que tu entends vraiment par manière de vivre. Je vais le prendre au sens direct du terme. Oui, je crois que c'est aussi une question de "manière de le vivre", non pas au sens de manière de le voir mais vraiment de le vivre, au sens propre.

Je crois que la plus belle, la plus forte, la plus respectueuse, la plus constructive, ... Enfin bref la meilleure manière d'aimer c'est d'aimer sans dépendance. Juste en étant toi, juste en le laissant être lui. En appréciant les moments où il est là, mais en oubliant pas de vivre les moments où il est absent. Ne pas aimer de manière à fonder un, mais aimer en étant deux. Pas en symbiose, mais en harmonie. Différents, et accordés.
Je ne sais pas vraiment comment définir mieux cette idée. Mais globalement, c'est aimer en restant libre. Totalement. Ça ne veut pas dire ne pas se poser de questions sur soi en prenant l'autre comme modèle, ça ne veut pas dire moins l'aimer ou se fermer à ce qu'il pourrait nous apporter, non. Non, ça veut dire... Aimer en étant conscient que son propre chemin n'est pas plus important ou moins important que le chemin que vous effectuerez à deux, mais qu'ils sont tout les deux différents et d'égale importance...
Arf, honnêtement, même si je m'approche de l'idée je crois que je n'arrive pas à la cerner. Un autre jour peut-être

Voilà, j'espère que j'ai été suffisamment compréhensible et que ça a pu répondre un peu à tes questions
Et sorry pour les fautes


Dernière édition par Revan le Mer 22 Fév 2012 - 21:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rachel
Arpenteur de la Voie
Arpenteur de la Voie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 231
Age : 19
Localisation : Là où mes rêves me portent.
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres, Harry Potter, Le Livre du Voyage (Bernard Werber), La Quête d'Ewilan, Les Mondes D'Ewilan, Orgueil et Préjugés, Antigone et Médée (Corneille), La Horde du Contrevent, La Zone du Dehors.
Date d'inscription : 03/12/2011

MessageSujet: Re: Liberté et amour/amitié   Mer 22 Fév 2012 - 19:07

A mon avis, l'amour et l'amitié n'entravent pas la liberté, ou du moins, par pour la partie

"Plus que ça, on s'interdit de faire des choses "à cause" de lui/elle. Je
ne veux pas dire qu'on se prive vraiment hein, juste sur de petites
choses qu'on ne fait pas, ou qu'on fait différemment. Parfois des plus
grosses choses. Ce n'est pas forcément vécu comme une horrible
privation, puisque quelque part si on a choisi de s'en priver c'est pour
quelque chose (quelqu'un pour le coup) qu'on préfère."


Si tu décide, je ne sais pas, de ne pas partir en vacances pour rester avec Lui. Ce n'est pas une privation, c'est un choix. Tu aurais pu partir en vacances, c'est comme tu veux. Mais tu as décidé de rester. Parce que tu l'aime. Tu es libre de faire ce que tu veux.

Pour la deuxième partie, je ne peux parler que pour moi, je pense que tous les couples sont différents. Je n'était pas dépendante de Lui. Je l'Aimais. Oui, j'avais envie d'être avec Lui tout le temps mais il ne me "manquait" pas parce que, ben, nous étions toujours un peu ensembles, là . Et quand il est parti, j'ai mis des mois à m'en remettre mais je n'étais pas en manque. J'étais juste très très très très triste. Puis je m'y suis fait.
Bon, je sais pas si je suis très claire.


Je viens de lire l'immense post de Revan qui a été posté pendant que j'écrivais. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Nerual
Lanceur de la gratouille enragée qui gratte
Lanceur de la gratouille enragée qui gratte
avatar

Féminin
Nombre de messages : 645
Age : 23
Localisation : En moi
Groupe : Petite
Livre préféré : Pierre Bottero, Fred Vargas, Alain Damasio, Ray Bradbury, Jasper Fforde... (Pis aussi Anthony Horowitz, Robert Muchamore, Scott Westerfield, Louise Rennison...)
Date d'inscription : 15/02/2012

MessageSujet: Re: Liberté et amour/amitié   Mer 22 Fév 2012 - 20:19

C'est vraiment intéressant comme question, ça...

Personnellement, je crois que je pense comme Rachel, l'Amitié et l'Amour n'entravent pas la Liberté.
D'abord parce qu'il ne faut pas confondre Liberté et Indépendance. L'Indépendance est une forme de Liberté mais la Liberté n'est pas qu'Indépendance. La Liberté est selon moi, ce qui fait que tu as le choix comme le dit si bien Rachel. Si tu as choisi de faire quelque chose, ce n'est pas parce que tu étais dépendant d'une autre, c'est parce que tu en avais envie. Et même si tu n'en avais pas envie, et que tu as tout de même fait ce choix, tu l'as fait peut-être encore plus librement.

L'Indépendance comme le définit au début Ellana, est une manière de se protéger et de protéger les autres. Pour ne pas souffrir. Mais en agissant ainsi, elle se prive de bien des choses, à mon sens. Et puis la souffrance fait partie de la Vie. Elle aussi fait avancer. Peut-être même plus que le Bonheur. Même si c'est dur, je vous l'accorde.
Un philosophe de l'Antiquité, Épicure disait:
On n'a rien à craindre des Dieux.
On n'a rien à craindre de la Mort.
On peut atteindre le Bonheur.
On peut supporter la Douleur.
C'était son précepte, et je suis d'accord avec lui.



Je pense, pour revenir à ta question, qu'on doit au contraire dépendre de certaine choses, comme l'Amitié ou l'Amour, pour être d'avantage libre.
Pour avoir le pouvoir de faire ce choix. Car s'il n'y avait qu'un chemin, comment choisir? Et enfin pour devenir autonome (étymologiquement "faire sa propre loi").

Comment ça je ressors tout mes cours de philo ? x)

Cependant je peux comprendre le point de vue de Revan, et le partage même un peu sur certains point.
Pour ce que l'Amitié ou l'Amour ont a nous offrir, on peut penser que la liberté est un prix un payer, mais que le jeu en vaut la chandelle.
Je suis surtout d'accord, en fait, (outre le fait que notre Liberté est plus importante à nos yeux qu'à d'autres, sur ce forum) sur ta dernière partie, Revan. Qu'on peut partager, sans dépendre. Côte à Côte. Parallèlement, et main dans la main. Être différents mais en Harmonie. J'approuve. (Je crois que je suis en train de me contredire sur ce que j'ai dit plus haut, non? ^^)
Mais je trouve que tu l'as bien mieux expliquer que ce que je serais capable de faire. Alors je ne rajoute rien ^^. Ne t'inquiètes pas, pour moi c'était très clair, je n'y avais pas pensé, mais c'est une vrai belle façon de l'expliquer

Sur ce...
Revenir en haut Aller en bas
Eleyra Leina
Membre du Conseil - Admin
Membre du Conseil - Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4531
Age : 25
Localisation : Llewanda
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Ellana, La Moïra, Les Royaumes du Nord
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: Liberté et amour/amitié   Mer 22 Fév 2012 - 21:49

J'ai envie de répondre Non.

Comme le dit d'ailleurs Jilano : "l'amour ouvre des portes, il ne bâtit pas de prisons"
Citation très approximative, je n'ai pas les livres sous la main.


Ce n'est pas parce que tu as une nouvelle relation avec quelqu'un que tu dois t'empêcher de faire des choses ou les faire différemment. Tu dois rester toi. L'autre doit t'aimer ou t'apprécier pour ce que tu es, tu ne dois rien changer à ta façon d'être.

Non seulement tu dois rester ce que tu Es, mais en plus tu ne dois pas barricader tes rêves pour l'autre.

Dans une relation amoureuse, si tu as envie de réaliser ton rêve qui est de partir pendant deux mois pour aider des enfants en Afrique (exemple au pif), il faut que l'autre te laisse partir, par Amour et par Respect. L'autre ne doit pas te poser de chaînes, il doit te laisser déployer tes ailes et non te retenir cloué au sol. Sinon ce n'est pas ce que j'appelle une relation saine.

Je crois aussi que c'est en se mettant des chaînes pour l'autre que l'amour finit par mourir. Il y a trop de frustrations, trop de regrets.

Certes, il faut tenir compte de l'autre, mais il faut aussi tenir compte de soi, et ça c'est extrêmement important. Ne pas s'oublier, ne pas se sacrifier pour l'autre.

Il faut laisser la liberté d'action à l'autre si c'est important pour lui, si ce n'est pas irrespectueux envers toi (genre tu ne vas quand même pas accepter le fait qu'il te trompe ou qu'il te batte...)

Donc deux choses : laisser l'autre agir, lui faire Confiance et le Respecter lui et ses rêves.
Mais ne pas s'oublier soi par Amour. Il faut que l'autre fasse de même pour toi et que tu puisses être libre de tes mouvements en n'agissant pas irrespectueusement envers lui.


Bien sûr le Manque existe. Surtout lorsque tu sais que tu ne va pas voir l'autre pendant des semaines, ça fait Mal. Mais ça ne t'empêche en rien de rester Toi et de continuer à Vivre, tu fais avec. Tu ne dépend pas de l'autre, tu vis quand même ta vie de ton côté.
Le but n'est pas de faire Un, mais d'être Deux en harmonie comme l'a très bien dit Revan.


Je te parle de ma propre expérience, même si je n'en ai pas eu beaucoup pour ne pas dire qu'une seule j'ai la chance d'avoir quelqu'un à mes côtés qui ne m'entrave pas, et j'espère que je ne l'entrave pas non plus.
On habite à plusieurs kilomètres de distance, on se voit rarement donc le Manque devient parfois très difficile lorsque le temps se fait long, mais on a chacun notre vie à côté et le monde ne s'arrête pas de tourner lorsqu'on est loin l'un de l'autre.
Il est simplement plus grand lorsque nous sommes ensemble


Si l'autre va mal tu dois savoir être Là pour Lui. Mais si tu l'Aimes, c'est un Choix évident, non une obligation. Donc au final, tu gardes ta liberté de choix.
Et puis tu es plus Heureux lorsque l'autre est Heureux.


L'amour n'offre pas de chaînes, il offre des ailes.
Tu es plus Confiant, plus Heureux.
L'autre ne doit pas t'entraver, tu ne dois pas entraver l'autre, il faut juste garder en tête Respect et Confiance.

En espérant avoir pu t'aider un peu ^^




Pour l'amitié c'est un peu le même principe, tu dois savoir rester toi, effectuer tes propres choix pour toi et ne pas laisser l'autre te dicter ta conduite ou t'interdire certaines choses.
Dans l'amitié il y a respect.
Si ton ami va mal, tu peux choisir d'aller vers lui ou non, mais si c'est vraiment ton ami, tu vas aller automatiquement vers lui, parce que tu veux son bonheur.

_________________

Eleyra,
Fille du Vent et de la Nuit
Esprit des Tempêtes

Artiste des Possibles
Ayant la chance d'avoir l'unique et la génialissime Elurían Aeglir comme aide de camp
Première conseillère et juge suprême de la SABIA
Designer en chef du mobilier haut de gamme chez Soriamh & Cie
Co-présidente de la LPDFB...
Secrétaire Réciproque et Démone Emissaire de Miaou Til' Plume
Revenir en haut Aller en bas
Elhea
Archer émérite
Archer émérite
avatar

Féminin
Nombre de messages : 599
Age : 22
Localisation : Dans les branches d'un arbre près de l'Oeil d'Otolep.
Groupe : Faëlle
Livre préféré : Le pacte des Marchombres, La Horde du Contrevent
Date d'inscription : 14/01/2010

MessageSujet: Re: Liberté et amour/amitié   Mer 7 Mar 2012 - 19:43

Merci pour vos super réponses ! Juste un peu trop rapides, j'avais pas le temps de vous répondre le jour même moi x)
Bref, je vais essayer de répondre à tout maintenant, mais je promets rien

Revan a écrit:
On n'est plus vraiment soi-même, on fait passer des petits détails secondaires au second plan, au nom d'un idéal plus grand que nous. Parfois même des gros, si l'on est incapable de se faire apprécier de la personne sans cela. Et on se dit que c'est "pour le plus grand bien", pour la cohésion de l'ensemble.
Je ne sais pas, on va peut-être me dire que je m'aveugle, mais j'ai pas l'impression que ce soit comme ça. Enfin, il y a peut-être des gens qui fonctionnent comme ça, mais... ben déjà c'est pas bien, de s'oublier soi-même. Ca crée un déséquilibre, ça ne peut que casser.
Ensuite personnellement j'ai pas l'impression de me sacrifier à quelque chose de plus grand que moi, c'est juste "pour lui"... et puis d'abord je me sacrifie pas moi-même Fin j'arrive pas à m'éclaircir là.

Revan a écrit:
Et que cette perte temporaire de liberté te permettras sans doute de mieux te connaître toi-même, grandir, définir qui tu es.
Alors désolée mais là vraiment je suis pas d'accord
On dirait que tu vois la relation avec l'autre comme un enchainement nécessaire qui conduit à l'envol, à la liberté... Comme si après qu'on ait obtenu cette liberté, l'amour ou l'amitié disparaissent parce qu'on n'en a plus besoin. Euh... J'ai dû mal comprendre, explique moi

Revan a écrit:
On peut se remettre en question, chercher le pourquoi du comment, mais je crois que si ce n'est pas uniquement pour des changements secondaires, ce n'est pas bon de changer radicalement pour une personne.
Je dirais même qu'il n'est pas bon de changer pour une personne, même un détail. Si quelqu'un t'ouvre les yeux sur un de tes défauts, c'est pour toi-même que tu corrigeras ce défaut. Par contre si quelqu'un n'aime pas quelque chose chez toi, mais que ce quelque chose n'est pas un défaut, pourquoi le changer ? Après, on peut se retenir, atténuer ce trait de personnalité pour adoucir la relation avec cet autre... Mais tant qu'on ne le voit pas soi-même comme une tare, on n'a pas besoin de s'en débarrasser.

Revan a écrit:
A moins bien sûr que tu ne sois une crevure et que la personne t'ouvre les yeux pour que tu puisse devenir quelqu'un de bien (Mais je ne pense pas que ce soit vraiment nécessaire dans ton cas xP)
Merci xD

Revan a écrit:
Ne pas aimer de manière à fonder un, mais aimer en étant deux. Pas en symbiose, mais en harmonie. Différents, et accordés.
Merci
C'était mon problème ça, avant, je me représentais l'idéal d'une relation amoureuse (ou amicale d'ailleurs) comme une symbiose... Bon, depuis ça va, j'ai une opinion un peu plus réaliste Mais tu as très bien exprimé ça, je vais pouvoir le garder en tête =)

Rachel a écrit:
Mais tu as décidé de rester. Parce que tu l'aime.
Je sais bien que c'est une décision... Mais il y a toujours un petit "mais" qui se glisse, une ombre de regret, quelque chose....

Nerual a écrit:
L'Indépendance est une forme de Liberté mais la Liberté n'est pas qu'Indépendance
Ah oui, j'ai pas été très claire sur ce point... Je suis d'accord que la Liberté n'est pas que Indépendance, mais pour moi l'Indépendance en est un ingrédient primordial.

Bon puis Eley' j'ai rien à commenter parce que je suis d'accord...


Ma réponse post-réflexion-aidée-par-vous :

Revan a écrit:
c'est aussi une question de "manière de le vivre", non pas au sens de manière de le voir mais vraiment de le vivre, au sens propre.
C'est bien dans ce sens-là que je l'entendais
Nerual a écrit:
Je pense, pour revenir à ta question, qu'on doit au contraire dépendre de certaine choses, comme l'Amitié ou l'Amour, pour être d'avantage libre.
Comme le dit Ellana (en gros), elle ne cherche pas la solitude mais de vrais amis...

Bon donc en fait, je crois que tout le problème tient dans le mot "relation" (et non pas dans chacun séparément comme tu le dis Revan).
Parce que dans une relation on est plusieurs, alors on est tous autant responsables de cette relation les uns que les autres. Donc la liberté de chacun dépend de la liberté que lui laisse l'autre...
Ca dépend de comment on envisage les choses, et de si cette conception est partagée. Si on partage le même point de vue sur la question, si on est tombé d'accord sur des principes importants, alors la relation n'entravera pas la liberté (sauf si on est tombés d'accord sur des principes liberticides )
En fait la base c'est d'en parler ensemble... (et là commence mon problème, je ne sais pas parler de ce qui me tient à coeur )

(j'ai l'impression que c'est un peu fouillis et pas clair, dites-moi !)
Revenir en haut Aller en bas
Dark Juju
Membre du Conseil - Modo
Membre du Conseil - Modo
avatar

Féminin
Nombre de messages : 473
Age : 18
Groupe : Thül
Livre préféré : Aurélien; L. Aragon
Date d'inscription : 03/03/2012

MessageSujet: Re: Liberté et amour/amitié   Mer 7 Mar 2012 - 21:55

L'amour est une force avant d'être une faiblesse. L'important c'est de ne pas nous enfermer dans nos sentiments...

Moi perso je suis claustrophobe des sentiments^^ Ca complique les choses...

Il faut toujours rester libre de penser et d'aimer encore. Jamais se bloquer sur un amour (pas seulement au sens de petit copains petites copines).


Dernière édition par Dark Juju le Jeu 8 Mar 2012 - 19:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://jack-the-jack.tumblr.com/
Samraemi
Petit Petit
Petit Petit
avatar

Féminin
Nombre de messages : 123
Age : 21
Localisation : face à l'Océan de mes pensées... perdue sur la passerelle entre rêve et réalité...
Groupe : Petite
Livre préféré : Ellana; Ellana,l'envol et les Ames Croisees
Date d'inscription : 01/06/2011

MessageSujet: Re: Liberté et amour/amitié   Jeu 8 Mar 2012 - 9:06

Citation :
Ne pas aimer de manière à fonder un, mais aimer en étant deux. Pas en symbiose, mais en harmonie. Différents, et accordés.

vraiment, cette phrase est magnifique Revan. Elle reflète exactement ce que je ressens.

et pour l'indépendance, la liberté... j'ai une phrase qui m'est venue, un jour où Il me manquait :

"une journée sans toi est comme une journée sans soleil: on peut y vivre, être heureux sous la pluie, mais il manque un petit quelque chose, qui donne plus de magie à la Vie..."

je l'Aime, mais je reste Moi, et j'ai parfois besoin de mes moments de solitude... ce qui ne m'empêche de réellement l'Aimer...

une autre question... qui rentre dans le sujet je pense :

et si deux personnes s'aiment, mais de manières différentes ? si l'une garde une part d'indépendance tandis que l'autre ne vis que pour cet Amour... si l'autre à besoin de celle (ou celui) que ça ne sente pas trop l'exemple perso qu'il Aime pour vivre... s'il dis à l'autre "sans toi je n'existe pas", alors que cette première personne pense comme ci-dessus...
est-ce que ce décalage peut avoir de mauvaises conséquences, à long terme ? est-il définitif ?
un Amour peut-il durer en aimant de la sorte (genre "coup de foudre", idéalisant l'autre, etc... ) ?

qu'en pensez-vous ?

Revenir en haut Aller en bas
Dark Juju
Membre du Conseil - Modo
Membre du Conseil - Modo
avatar

Féminin
Nombre de messages : 473
Age : 18
Groupe : Thül
Livre préféré : Aurélien; L. Aragon
Date d'inscription : 03/03/2012

MessageSujet: Re: Liberté et amour/amitié   Jeu 8 Mar 2012 - 19:34

A long terme, je pense que ça peut avoir des conséquences négative.

Ne jamais dépendre de personne, ne jamais laisser personne dépendre de moi, dit Ellana.
C'est là le fond du problème. Car comme il l'a été dit plus haut, l'amour crée une dépendance...
Quelles sont les limites?
Revenir en haut Aller en bas
http://jack-the-jack.tumblr.com/
Elhea
Archer émérite
Archer émérite
avatar

Féminin
Nombre de messages : 599
Age : 22
Localisation : Dans les branches d'un arbre près de l'Oeil d'Otolep.
Groupe : Faëlle
Livre préféré : Le pacte des Marchombres, La Horde du Contrevent
Date d'inscription : 14/01/2010

MessageSujet: Re: Liberté et amour/amitié   Ven 9 Mar 2012 - 19:19

Samraemi a écrit:
et si deux personnes s'aiment, mais de manières différentes ? si l'une garde une part d'indépendance tandis que l'autre ne vis que pour cet Amour... si l'autre à besoin de celle (ou celui) qu'il Aime pour vivre

Pour moi ça ne peut pas vraiment tenir. Comme je le dis à la fin de mon post précédent, je crois que le principal pour que ça tienne est qu'on partage la même vision de notre relation.
En fait en règle générale j'ai assez de mal à concevoir une amitié ou un amour entre des gens trop différents, mais je me trompe peut-être
Revenir en haut Aller en bas
Dark Juju
Membre du Conseil - Modo
Membre du Conseil - Modo
avatar

Féminin
Nombre de messages : 473
Age : 18
Groupe : Thül
Livre préféré : Aurélien; L. Aragon
Date d'inscription : 03/03/2012

MessageSujet: Re: Liberté et amour/amitié   Ven 9 Mar 2012 - 19:23


Et quand amour devient amitié? Quand les deux se mélangent? Quand on ne voit plus la limite?
Que fait-on?

_________________
"C'est en nous qu'il faut nous taire."

-Louis Aragon; Le Fou d'Elsa.




"Pimpanicaille,
Le roi des papillons,
Se taillant la barbe,
Se coupa le menton."







"48: Je n'ai pas peur. J'ai seulement le vertige. Il me faut réduire la distance entre l'ennemi et moi. L'affronter horizontalement."

"96: Tu ne peux pas te relire mais tu peux signer."


-René Char; Feuillets d'Hypnos.
Revenir en haut Aller en bas
http://jack-the-jack.tumblr.com/
Nour
Aspirant à la Greffe
Aspirant à la Greffe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 734
Localisation : Sur le chemin de la Vie
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Bottero, Damasio, Tolkien...
Date d'inscription : 17/12/2010

MessageSujet: Re: Liberté et amour/amitié   Ven 9 Mar 2012 - 21:26

Alors, alors...

Dark Juju :
Citation :
Quelles sont les limites?

Les limites sont celles que l'on se met tout simplement.
L'amour, ce n'est pas seulement de la dépendance, c'est aussi une offre de soi, l'acceptation d'une "contrainte", c'est découvrir quelque chose d'inconnu qu'on ne peut apprendre seul mais à deux.


Elhea :
Citation :

Samraemi a écrit:
et si deux personnes s'aiment, mais de manières différentes ? si l'une garde une part d'indépendance tandis que l'autre ne vis que pour cet Amour... si l'autre à besoin de celle (ou celui) qu'il Aime pour vivre

Pour moi ça ne peut pas vraiment tenir. Comme je le dis à la fin de mon post précédent, je crois que le principal pour que ça tienne est qu'on partage la même vision de notre relation.
En fait en règle générale j'ai assez de mal à concevoir une amitié ou un amour entre des gens trop différents, mais je me trompe peut-être

D'accord avec Elhea, la différence fait trop de mal aux deux pour que ça tienne longtemps enfin c'est mon avis, celui qui aime son indépendance aura du mal à accepter que l'autre ni vive que pour cet amour. Même si leur séparation ne sera pas facile non plus, elle vaudrait peut être mieux.



Dark Juju :
Citation :
Et quand amour devient amitié? Quand les deux se mélangent? Quand on ne voit plus la limite?
Que fait-on?

Eh bien, on se remet en question, on en parle avec celui/celle en question ou avec des gens en qui on a confiance pour essayer de comprendre.
Quand on ne voit plus la limite, je pense qu'on devrait laisser le temps passer pour voir comment ça évolue si ça devient de l'amour ou de l'amitié.
L'amour peut devenir amitié mais c'est rare, dans ce cas autant en parler avec celui/celle qui est concernée tout en faisant en sorte de lui faire le moins de mal possible.


Bon c'est facile comme réponse, je n'ai pas vécu ça jusqu'à maintenant donc ce n'est que du théorique.
Revenir en haut Aller en bas
Soyael
Fils du Vent
Fils du Vent
avatar

Masculin
Nombre de messages : 610
Age : 20
Localisation : Là où on ne m'attends pas, là où je serais accepté et où je continuerais mon apprentissage.
Groupe : Haïnouk
Livre préféré : J'ai encore tant à découvrir que je ne sais pas. Mais là comme ça le pacte des marchombres. Et d'autres.
Date d'inscription : 19/10/2010

MessageSujet: Re: Liberté et amour/amitié   Sam 10 Mar 2012 - 0:59

Donc donc donc...


Spoiler:
 

Pour le coup Nour, je pense que ça serait plutôt le contraire. Celui qui est trop attaché se fera du mal, parce que justement l'autre garde un morceau d'indépendance, et n'est pas toujours présent pour lui/elle. Ca donnerait quelque chose du genre: "Mais pourquoi j'ai pas de réponses? Qu'est-ce qui se passe? Il m'aime plus?" Etc, etc.
Mais, on peut toujours changer. Du moment qu'il y a vraiment des sentiments forts, on peut toujours trouver des solutions. Et puis, les défauts deviennent vraiment beau, quand on est amoureux(se). Et ça peut très bien tenir!

Citation :
Et quand amour devient amitié? Quand les deux se mélangent? Quand on ne voit plus la limite?
Que fait-on?

Bah... Comme dit Nour, on parle. C'est encore la meilleure chose à faire, et c'est utile. Et le temps est ton meilleur allié. Faut pas forcément s'éloigner comme si c'était un(e) inconnu(e), hein, vous pouvez rester amis.

Citation :
L'amour peut devenir amitié mais c'est rare, dans ce cas autant en parler avec celui/celle qui est concernée tout en faisant en sorte de lui faire le moins de mal possible.

D'où c'est rare? La volonté, faut l'utiliser, hein xD
Faut aussi retenir que l'Amour et l'amitié, ça joue dans la même catégorie. Ca reste de l'amour.
Revenir en haut Aller en bas
Dark Juju
Membre du Conseil - Modo
Membre du Conseil - Modo
avatar

Féminin
Nombre de messages : 473
Age : 18
Groupe : Thül
Livre préféré : Aurélien; L. Aragon
Date d'inscription : 03/03/2012

MessageSujet: Re: Liberté et amour/amitié   Sam 10 Mar 2012 - 11:29

Citation :
Celui qui est trop attaché se fera du mal, parce que justement l'autre garde un morceau d'indépendance, et n'est pas toujours présent pour lui/elle. Ca donnerait quelque chose du genre: "Mais pourquoi j'ai pas de réponses? Qu'est-ce qui se passe? Il m'aime plus?" Etc, etc.
...
Oui je suis d'accord. Mais qu'en est-il de celui qui est détaché?

_________________
"C'est en nous qu'il faut nous taire."

-Louis Aragon; Le Fou d'Elsa.




"Pimpanicaille,
Le roi des papillons,
Se taillant la barbe,
Se coupa le menton."







"48: Je n'ai pas peur. J'ai seulement le vertige. Il me faut réduire la distance entre l'ennemi et moi. L'affronter horizontalement."

"96: Tu ne peux pas te relire mais tu peux signer."


-René Char; Feuillets d'Hypnos.
Revenir en haut Aller en bas
http://jack-the-jack.tumblr.com/
Nour
Aspirant à la Greffe
Aspirant à la Greffe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 734
Localisation : Sur le chemin de la Vie
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Bottero, Damasio, Tolkien...
Date d'inscription : 17/12/2010

MessageSujet: Re: Liberté et amour/amitié   Sam 10 Mar 2012 - 13:18

Soya dit :
Citation :
Celui qui est trop attaché se fera du mal, parce que justement l'autre garde un morceau d'indépendance, et n'est pas toujours présent pour lui/elle. Ca donnerait quelque chose du genre: "Mais pourquoi j'ai pas de réponses? Qu'est-ce qui se passe? Il m'aime plus?" Etc, etc.
Mais, on peut toujours changer. Du moment qu'il y a vraiment des sentiments forts, on peut toujours trouver des solutions. Et puis, les défauts deviennent vraiment beau, quand on est amoureux(se). Et ça peut très bien tenir!

Après tout les couples d'amoureux sont uniques, ça peut marcher comme pas du tout.
L'indépendance de l'un peut compléter l'autre qui est trop attaché, comme une sorte d'équilibre.
Mais tu as raison, dans beaucoup de cas ils se poseront des questions sur les sentiments de l'autre.

Dark Juju dit :
Citation :
Mais qu'en est-il de celui qui est détaché?

Celui qui est détaché peut être agacé par l'attachement de l'autre autant qu'il peut l'accepter comme une sorte de complémentarité. Mais tout en sachant qu'il ne peut pas vivre sans une part de liberté.


Brr c'est pas clair mais tant pis =)
Revenir en haut Aller en bas
Dark Juju
Membre du Conseil - Modo
Membre du Conseil - Modo
avatar

Féminin
Nombre de messages : 473
Age : 18
Groupe : Thül
Livre préféré : Aurélien; L. Aragon
Date d'inscription : 03/03/2012

MessageSujet: Re: Liberté et amour/amitié   Sam 10 Mar 2012 - 14:11

Citation :

Celui qui est détaché peut être agacé par l'attachement de l'autre autant qu'il peut l'accepter comme une sorte de complémentarité. Mais tout en sachant qu'il ne peut pas vivre sans une part de liberté.
Si c'est très claire, et c'est très bien dit, je cherchais les mots pour dire ça!^^

_________________
"C'est en nous qu'il faut nous taire."

-Louis Aragon; Le Fou d'Elsa.




"Pimpanicaille,
Le roi des papillons,
Se taillant la barbe,
Se coupa le menton."







"48: Je n'ai pas peur. J'ai seulement le vertige. Il me faut réduire la distance entre l'ennemi et moi. L'affronter horizontalement."

"96: Tu ne peux pas te relire mais tu peux signer."


-René Char; Feuillets d'Hypnos.
Revenir en haut Aller en bas
http://jack-the-jack.tumblr.com/
sinae
Arpenteur de la Voie
Arpenteur de la Voie
avatar

Masculin
Nombre de messages : 158
Age : 21
Localisation : au creux d'une melodie mon ame s'enfuit...
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Zouk, tour b2
Date d'inscription : 12/09/2009

MessageSujet: Re: Liberté et amour/amitié   Dim 11 Mar 2012 - 20:32


Le détaché est souvent agacé ou triste que l'autre soit dépendant de lui car lui aime mais souvent ne comprend pas l'attachement immodéré de l'autre.

Le détaché peut aussi comprendre et s'accorder a l'autre, rester libre de faire ses choix mais respecter l'attachement de l'autre. Malheureusement c'est que le détaché sait que l'autre aura plus de mal en cas de rupture.

Moi même suis très indépendant et voyage beaucoup mais j'aime me donner entièrement, profité de cette quiétude qui t’envahis alors que tu donne entièrement de la personne. Je suis assez paradoxal car j'aime beaucoup profité de ma solitude pour réfléchir, m'amuser, rire, sans pour autant avoir l'autre avec moi.

(Au risque du hors sujet)Dans mon indépendance j'ai mes choix, mes convictions,ma religion etc etc. Je ne l'impose pas a l'autre elle respecte mes choix je respecte les siens nous somme libre l'un de l'autre mais nous aimant d'un grand amour.

Voila quand à ma réflexion si il y a questions je suis ouvert au débat
Revenir en haut Aller en bas
Samraemi
Petit Petit
Petit Petit
avatar

Féminin
Nombre de messages : 123
Age : 21
Localisation : face à l'Océan de mes pensées... perdue sur la passerelle entre rêve et réalité...
Groupe : Petite
Livre préféré : Ellana; Ellana,l'envol et les Ames Croisees
Date d'inscription : 01/06/2011

MessageSujet: Re: Liberté et amour/amitié   Mar 13 Mar 2012 - 14:07

et ben moi j'espère je crois que ça peut tenir...
comment dire...

je vais devoir prendre les sentiments personnels vu que je suis actuellement dans cette situation. Je suis la détachée. Et bien sinae a raison, on a tendance à se sentir un peu triste que l'autre ne puisse exister sans nous, mais je le comprends. Je respecte son attachement.

Maintenant, ça dépend du degré de détachement. Si la personne "indépendante" à absolument besoin que l'autre lui "foute un peu la paix" (ce qui n'est pas mon cas), c'est vrai, ça ne peux pas durer. Mais si le détaché, comme le dis si bien sinae, vis pleinement quand il est avec l'autre, s'ils sont heureux ensemble, la seule différence c'est que quand ils sont séparés, l'un souffre de l'absence plus que l'autre.
Je pense que tout part d'un principe : le Respect. Le Respect de l'attachement, le Respect des rêves de l'un et l'autre, et surtout le Respect du besoin d'indépendance du "détaché".
Nour a dit :
Citation :
Celui qui est détaché peut être agacé par l'attachement de l'autre autant qu'il peut l'accepter comme une sorte de complémentarité. Mais tout en sachant qu'il ne peut pas vivre sans une part de liberté.
je suis d'accord avec ce qu'y est en gras, tellement d'accord
et merci à Soyael pour son optimisme :
Citation :
Du moment qu'il y a vraiment des sentiments forts, on peut toujours trouver des solutions. Et puis, les défauts deviennent vraiment beau, quand on est amoureux(se). Et ça peut très bien tenir!
parce que vu tout le négatif qui a suivi ma question, je commençais à flipper un peu

Quand à la question amitié/amour, je suis d'accord, les deux sont de l'amour. On peut vivre une amitié très forte, tout comme un amour. Pour moi la limite se fait par une attirance physique, qu'il y a en plus dans l'amour... mais j'ai peut être tort... D'ailleurs j'en fais une question, parce que je suis pas sûre du tout :
comment faire la différence entre amitié/amour ?
est-ce que c'est ce petit +, cette attirance vers l'autre, qui fait que quand on parle, par exemple, on a tout d'un coup envie de se jeter dans ses bras ?
je en sais pas ... vous en pensez quoi ?
(pardon si ce sujet est abordé ailleurs, dites le moi, mais je reprends en fait la question de Dark Juju, qui m'intrigue...)
Revenir en haut Aller en bas
Dark Juju
Membre du Conseil - Modo
Membre du Conseil - Modo
avatar

Féminin
Nombre de messages : 473
Age : 18
Groupe : Thül
Livre préféré : Aurélien; L. Aragon
Date d'inscription : 03/03/2012

MessageSujet: Re: Liberté et amour/amitié   Mar 13 Mar 2012 - 17:55

Je crois qu'il y a un moment ou sa bascule, mais parfois c'est difficile de voir la différence...

_________________
"C'est en nous qu'il faut nous taire."

-Louis Aragon; Le Fou d'Elsa.




"Pimpanicaille,
Le roi des papillons,
Se taillant la barbe,
Se coupa le menton."







"48: Je n'ai pas peur. J'ai seulement le vertige. Il me faut réduire la distance entre l'ennemi et moi. L'affronter horizontalement."

"96: Tu ne peux pas te relire mais tu peux signer."


-René Char; Feuillets d'Hypnos.
Revenir en haut Aller en bas
http://jack-the-jack.tumblr.com/
Elhea
Archer émérite
Archer émérite
avatar

Féminin
Nombre de messages : 599
Age : 22
Localisation : Dans les branches d'un arbre près de l'Oeil d'Otolep.
Groupe : Faëlle
Livre préféré : Le pacte des Marchombres, La Horde du Contrevent
Date d'inscription : 14/01/2010

MessageSujet: Re: Liberté et amour/amitié   Mar 13 Mar 2012 - 22:46

Je ne vais peut-être pas apporter de réponse, mais j'ai juste une rémarque à faire à Dark Juju :
Samraemi demande une vraie réponse, réfléchie et creusée. Dire "on en sait rien" ne fait en aucun cas avancer le débat, merci donc de poster des messages un peu plus constructifs à l'avenir...

Hum donc cette question de limite...
L'attirance physique joue sans doute un rôle. Mais on serre aussi dans ses bras un(e) ami(e) qu'on aime beaucoup non ?
Alors on pourrait réduire à l'attirance sexuelle ? Même pas, puisqu'elle n'est pas forcément présente dans l'amour, surtout au début...
Peut-être juste le coeur qui bat plus fort quand on le/la voit, ou quand on reçoit un de ses messages... Mais là aussi il arrive de le ressentir pour des personnes qui nous plaisent sans pour autant qu'on en soit amoureux.

C'est peut-être un tout ?
Revenir en haut Aller en bas
Dark Juju
Membre du Conseil - Modo
Membre du Conseil - Modo
avatar

Féminin
Nombre de messages : 473
Age : 18
Groupe : Thül
Livre préféré : Aurélien; L. Aragon
Date d'inscription : 03/03/2012

MessageSujet: Re: Liberté et amour/amitié   Mer 14 Mar 2012 - 13:45

Tout abord veuillez m'excuser si parfois mes réponses ne sont pas assez étoffées mais j'ai du mal à écrire autant que vous.

Ensuite je ne pense pas que la limite entre amour et amitié se tient juste dans une attirance physique, et en même temps je crois que oui. (je sais c'est pas clair...)
Je m'explique:

D'une part il arrive que nous ne sachions plus où se situe nos amis, où on se retrouve à être heureux dans les bras de nos meilleur(e)s ami(e)s.
En général ce bien être provient juste de la présence d'un ami qui nous soutient. Mais parfois on ressent autre chose, difficile à définir, qui peut s'approcher du sentiment amoureux.
D'autre part, je crois que le mot qui me vient à l'esprit quand on me parle de différence entre amour et amitié c'est le mot "aimant". Ceux qui s'aiment s'attirent, cherchent le contact et ont des sensation différentes quand ils le trouvent...

J'espère que j'aurais été assez claire! :)

_________________
"C'est en nous qu'il faut nous taire."

-Louis Aragon; Le Fou d'Elsa.




"Pimpanicaille,
Le roi des papillons,
Se taillant la barbe,
Se coupa le menton."







"48: Je n'ai pas peur. J'ai seulement le vertige. Il me faut réduire la distance entre l'ennemi et moi. L'affronter horizontalement."

"96: Tu ne peux pas te relire mais tu peux signer."


-René Char; Feuillets d'Hypnos.
Revenir en haut Aller en bas
http://jack-the-jack.tumblr.com/
Nour
Aspirant à la Greffe
Aspirant à la Greffe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 734
Localisation : Sur le chemin de la Vie
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Bottero, Damasio, Tolkien...
Date d'inscription : 17/12/2010

MessageSujet: Re: Liberté et amour/amitié   Ven 16 Mar 2012 - 9:02

Samerami :
Citation :
Quand à la question amitié/amour, je suis d'accord, les deux sont de l'amour. On peut vivre une amitié très forte, tout comme un amour. Pour moi la limite se fait par une attirance physique, qu'il y a en plus dans l'amour... mais j'ai peut être tort... D'ailleurs j'en fais une question, parce que je suis pas sûre du tout :comment faire la différence entre amitié/amour ?
est-ce que c'est ce petit , cette attirance vers l'autre, qui fait que quand on parle, par exemple, on a tout d'un coup envie de se jeter dans ses bras ?
je en sais pas ... vous en pensez quoi ?
(pardon si ce sujet est abordé ailleurs, dites le moi, mais je reprends en fait la question de Dark Juju, qui m'intrigue...)


Dark Juju
Citation :
L'attirance physique joue sans doute un rôle. Mais on serre aussi dans ses bras un(e) ami(e) qu'on aime beaucoup non ?
Alors on pourrait réduire à l'attirance sexuelle ? Même pas, puisqu'elle n'est pas forcément présente dans l'amour, surtout au début... Peut-être juste le cœur qui bat plus fort quand on le/la voit, ou quand on reçoit un de ses messages... Mais là aussi il arrive de le ressentir pour des personnes qui nous plaisent sans pour autant qu'on en soit amoureux.


*Racontage de vie on : *
Personnellement, je me suis posée la question et j'en suis arrivée à discuter avec moi-même, la formule peut paraître bizarre mais c'est exactement comme ça que ça s'est passé.
J' ai ouvert les vannes, en gros je me suis mise à écrire au beau milieu de la nuit sans savoir ce que j'écrivais, je laissais le crayon courir sur la feuille tout simplement, parc que je me disais que me torturer la tête avec des questions ne servait strictement à rien, si ce n'est attraper une migraine.
En relisant, j'ai su que mon amitié pour la personne en question ne l'était pas, c'était et c'est toujours d'ailleurs de l'amour.
On en avait discuté avant cette fameuse nuit puisqu'il se posait les même questions.
*Racontage de vie off*

Enfin bref c'est pour dire, que pour savoir où se situe cette différence, il faut en quelque sorte "rentrer en soi-même" pour faire le point. Ou alors laisser les choses évoluées pour voir où elles mènent, ou encore en discuter avec quelqu'un ou même avec la personne concernée sans laisser deviner ses sentiments.
Voilà pour la différence selon moi.

Pour l'attirance physique, pas forcément Juju. Tu peux aimer quelqu'un, sur Internet par exemple, sans pourvoir le toucher. Certes tu as envie de le prendre dans tes bras mais tu ne peux pas, alors tu fais sans mais ça n'empêche pas d'aimer.

D'accord avec Dark Juju, on peut avoir autant de plaisir de recevoir un message d'une Amie que de son amour. Des amitiés peuvent être aussi importante que l'amour.


Pas l'impression d'apporter grand chose autre qu'un gros fouillis ^^"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Liberté et amour/amitié   

Revenir en haut Aller en bas
 
Liberté et amour/amitié
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Liberté et amour/amitié
» Amour en liberté...
» Amitié (PLus fort que l'amour ?)
» Kate et Léo !
» [MANGA/ANIME] Skip Beat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Voie des Marchombres :: La Voie des Marchombres :: Nous, et les Autres :: Rapport aux autres-
Sauter vers: