La Voie des Marchombres

Forum de réflexion consacré aux Marchombres et aux livres de Pierre Bottero...
 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le prénom

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Naëlle
Voltigeur des courants
Voltigeur des courants


Féminin
Nombre de messages : 288
Age : 19
Localisation : Quelque part sur le monde, mais ce n'est pas très important.
Groupe : Haïnouk
Date d'inscription : 01/07/2011

MessageSujet: Le prénom   Lun 30 Avr 2012 - 19:26

Bonjour, bonsoir, bonne nuit (rayez la mention inutile)

Hum... par où commencer ? Peut-être tout d'abord d'où me viennent ces questions =)
Je m'appelle Cécile. Je m'appelle Naëlle. Cécile m'a été choisi à la naissance, Naëlle me vient du cœur.

Alors voilà les questions que je me pose. Bien que j'aie une opinion sur la réponse, j'aimerais avoir vos avis et permettre une discussion ^^

Tout d'abord, ça paraît simple mais... pourquoi a-t-on un nom ?
Et surtout, pourquoi ne le choisit-on pas ? Certes à la naissance on ne peut le choisir, mais une fois assez grand pour ce choix, pourquoi ne peut-on pas le faire ?

Voilà voilà, bonne journée à vous et bon cassage de tête
Revenir en haut Aller en bas
Elurían Aeglir
Membre du Conseil - Admin
Membre du Conseil - Admin


Féminin
Nombre de messages : 2981
Age : 25
Localisation : A proximité d'une excentrique hyperbole équilatère.
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Je n'en ai lu aucun.
Date d'inscription : 25/07/2008

MessageSujet: Re: Le prénom   Lun 30 Avr 2012 - 20:11

C'est parti pour une réponse sans réfléchir

Se choisir soi-même un prénom, tu dis, mais à quel âge ?
Parce qu'un gamin de trois, sept, quinze voire vingt ans est tout à fait capable de se choisir un prénom qui lui semblera génial sur le coup pour le regretter ensuite. Enfin je ne sais pas, mais j'imagine que si tu t'appelles Batman, Pikachu ou Tomme de Savoie, tu finis par le regretter à un moment ou à un autre.

Il me semble qu'il y a des cultures dans lesquelles les individus se choisissent eux-mêmes un prénom lors de cérémonies de passage à l'âge adulte, mais je n'en suis plus sûre, et peut-être sont-ce seulement les adultes de la communauté qui lui attribuent.

Mais avant l'obtention de cet hypothétique nom à un âge certain, l'individu doit être désigné, et passer une quinzaine ou une vingtaine d'années à appeler un enfant "Toi", "Le petit", "Gamin" ou "Fillette" paraît assez improbable.

Avoir un nom provisoire alors, donner par les parents en attendant le "vrai" nom ? On s'y habitue, on le fait nôtre (ça me fait penser à Ellana, qui reçoit le prénom de la mère de Nahis), et il fait partie de ce que nous sommes.
D'une certaine façon, notre nom, tant notre prénom que notre nom de famille, outre le fait qu'ils permettent de nous identifier en tant qu'individu, de marquer notre identité propre (certes s'appeler John Johnson quand son père s'appelle John Johnson ce n'est pas très personnel mais on va dire qu'on passe outre), sont un don de nos parents, un cadeau qui peut se révéler empoisonné.

D'une manière particulière, il peut également définir ce que nous sommes, ou au moins ce que nous sommes "sensées" être : on n'attend pas d'un gamin prénommé Donatien ou Pierre Antoine qu'il s'exprime comme le charretier du village (oui, il n'y a plus de charretier aujourd'hui, et alors ?).



Imagine que l'on puisse choisir nous-même notre propre nom (dans certain pays, notamment au Royaume-Uni si je ne m'abuse, on peut effectivement changer de prénom et de nom, moyennant finance, sans raison particulière et autant de fois qu'on le souhaite[d'où un certain nombre de groupies portant le nom de leur chanteur ou joueur de curling favori]. En France il faut une raison légitime
Spoiler:
 
pour parvenir à ses fins) : on voudrait probablement au gré de nos envies, et au fur et à mesure de notre évolution, en changer fréquemment. Le fait d'être nommé à la naissance par ses parents, dans la mesure où le prénom est raisonnable, nous donne une certaine continuité peut-être.


Cependant, ton nom légal n'est pas forcément ton nom en pratique. Je connais nombre de personnes, et pas seulement sur ce forum, que je n'appelle que très rarement par le prénom figurant sur leur état civil, pour une raison ou une autre (surnom, abréviation, désamour du prénom originel, etc). J'ai déjà été en classe avant des gens qui se faisaient appeler, y compris par les profs, par un autre prénom que celui figurant sur les listes d'appel.
Rien ne t'empêche donc de te faire appeler autrement par certaines personnes (attention à la schizophrénie tout de même ! ) voire par tout le monde !


_________________
"Elen síla lúmenn' omentielvo"
JRR Tolkien
Aide de Camp de la grandissime Eleyra Leina
Coordinatrice et présidente honorifique de la SABIA

"N'ignorez pas l'enseignement de la voie pure d'un
fleuve de montagnes dévalant sur les roches."

Morihei Ueshiba


"At the end of a storm is a golden sky
And the sweet silver song of a lark."


Dare to click here ?
Or here ?
Revenir en haut Aller en bas
http://decachroniques.blogspot.fr/
Maiata
Curieux
Curieux


Féminin
Nombre de messages : 29
Age : 24
Localisation : Vers Paris en général
Groupe : Haïnouk
Livre préféré : Aucun particulièrement
Date d'inscription : 20/03/2012

MessageSujet: Re: Le prénom   Lun 30 Avr 2012 - 21:21

Beaucoup de choses ont déjà été dites, je voudrais simplement appuyer le fait que nommer une chose, c'est la reconnaître.
D'où entre autres les petites filles (ou petits garçons) qui donnent un prénom à leur poupée.

Et une deuxième chose, aussi: moi qui ai beaucoup beaucoup de mal à retenir le nom des personnes, et qui fait un stage dans une école maternelle, je vois bien que la différence est flagrante.
En donnant une consigne à un enfant qui est devant toi (il sait donc que la consigne s'adresse à lui et à lui seul) mais sans nommer son prénom, l'enfant a je dirais trois fois plus de chances de ne pas écouter la consigne.
Alors que si tu le nommes, cela permet d'appuyer ta phrase, de montrer que ton attention est vraiment centrée sur l'enfant, et là bizarrement il écoute

(Et bien sûr moi je n'ai pas retenu plus de la moitié des prénoms... )
Revenir en haut Aller en bas
Nour
Aspirant à la Greffe
Aspirant à la Greffe


Féminin
Nombre de messages : 733
Localisation : Sur le chemin de la Vie
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Bottero, Damasio, Tolkien...
Date d'inscription : 17/12/2010

MessageSujet: Re: Le prénom   Mar 1 Mai 2012 - 13:39

Il y a beaucoup de choses dans ce sujet mais je voudrais attirer votre attention sur une chose par rapport aux prénoms.

Pour les enfants en bas âge, je suis totalement d'accord avec Maiata. En les appelant par leur prénom, les jeunes enfants sont beaucoup réceptifs aux consignes et à ce qu'on leur dit.

Elu, dans certaines cultures, les enfants choisissent bien leur prénom, c'est le cas dans certaines tribus indiennes. Leurs contemporains les appellent donc par de petits sobriquets comme "Fille de ..." ou "Fils de ..." tant qu'ils n'ont pas fait le choix de leur prénom.


Sinon j'ai quelques questions à ajouter :

Peut-on être en conflit parce qu'on sent que notre prénom de notre état civil ne nous va pas ?
Je sais c'est bizarre comme questions mais le prénom de coeur peut-il être plus important pour nous que celui qui est inscrit sur l'état civil ?

Voilà =)
Revenir en haut Aller en bas
Aziliz
Champion de cueillette, mention framboises
Champion de cueillette, mention framboises


Féminin
Nombre de messages : 640
Age : 26
Localisation : Au détour d'une ligne
Groupe : Petite
Livre préféré : Ellana, le Voleur de chouchous, et d'autres
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Le prénom   Mar 1 Mai 2012 - 14:57

La question du prénom... (tiens, bizarre, un film là dessus vient justement de sortir x) )
Je me la suis posée de nombreuses fois, déjà parce que "Sylvie" n'était pas un nom que je trouvait particulièrement beau, parce que mes camarades d'écoles se fichaient de moi parce que c'était vieillot (et puis bon, c'est pas commun de s'appeler comme sa maîtresse) et aussi parce que les prénoms portent le poids des autres personnes portant le même prénom et que c'est plus ou moins facile à porter. Sylvie Vartan, c'était pas forcément ma tasse de thé.

Pour moi, un prénom peut être bien ou mal vécu, pendant une période et cela peut changer avec le temps de même que notre prénom "de coeur" (j'ai longtemps voulu m'appeler Julie par exemple, mais aujourd'hui je me dit "oh mon dieu, que c'est banal comme prénom !")

Alors oui, on peut changer ou choisir de se faire appeler autrement, mais, mis à part si le poids est vraiment trop lourd (je pense aux Google, Tintin et Hildeberg par exemple), l'important n'est pas le prénom en lui même, mais de le faire sien.

Ce que j'entends par là, c'est que l'association de lettres a pour moi une importance minime, ce qui est important, c'est ce qu'elle nous évoque. Prenons pour exemple les marchombres, c'est un nom que Pierre leur a donné, et qui nous fait immanquablement penser à eux. Imaginons qu'ils les ai nommé les Arpenteurs par exemple (et hop, je prends un mot au pif dans le dictionnaire), cela ne nous aurai pas forcément choqué (à moins qu'il ai choisi de les nommer les Supermachinedeguerredelanuitquituent )et ce mot aurait aujourd'hui pour nous la même signification que le mot marchombre.

Pour un être humain, c'est pareil. Que l'on s'appelle Morgane ou Marie, finalement, c'est pas si important que ça. Ce qui compte vraiment c'est ce qu'on fait de ce prénom et la personnalité qui vient se coller sur l'association de lettres. Je connais plusieurs Morgane et plusieurs Marie, et mis à part sur mon téléphone, je ne les confonds jamais. Quand je dis "je vais voir Morgane" le message mental que j'ai ce n'est pas je vais voir une chose mais je vais voir Cette chose. J'ai en tête la personnalité de la personne, son image, et pas seulement son prénom.

Bien sûr, le mot en lui même a quand même une importance puisqu'il est déjà chargé d'un passé, à moins de le créer de toutes pièces et encore. C'est pour cela que s'appeler Tintin sera plus dur à porter que de s'appeler Benjamin par exemple, mais au final, à part les grosses exceptions, je pense qu'on peut toujours finir par se faire au prénom. Et à faire le prénom à soi.

C'est pas forcément facile, mais après tout, l'important c'est que l'on soit en mesure de reconnaître que cette appellation nous désigne. Pour moi, le nom ne nous défini pas, il nous désigne juste. C'est ensuite que l'on colle Notre définition au prénom. Un bébé s'appelant Ellana ne sera pas voué à être tel que l'héroïne que nous connaissons, ce prénom le désignera sans le bloquer dans une définition. C'est lui, en grandissant, qui créera sa nouvelle définition du prénom et les gens pourront dire : "Ellana ? Ah oui, elle est très blonde et pas souple pour un sou, mais qu'est ce qu'elle est douée en maths, elle qui veut être chercheuse plus tard, elle est sur la bonne voie". Bien sûr, c'est plus ou moins facile de se départir de la définition que la collectivité à posé sur un prénom. Des prénoms très courants comme Thierry sont parfois plus faciles à porter que des prénoms plus rares mais tout autant connotés comme Carla par exemple. Cela dépend beaucoup du moment et de l'âge de la personne, mais je pense qu'on peut tous réussir - dans la mesure d'un prénom raisonnable - à créer sa propre image du prénom qui nous est attribué.

On pourrait le choisir, mais cela nous amènerai à choisir un prénom qui nous correspond déjà plutôt qu'à adapter le prénom à notre personnalité, et si en terme de chaussure il est aisé de trouver à son pied, il est plus dur de trouver prénom à sa personnalité.
Revenir en haut Aller en bas
http://lailleurs.uniterre.com
Ebelyn
Curieux
Curieux


Féminin
Nombre de messages : 92
Age : 21
Localisation : Dans l'entrée de notre maison Bleue-Mobile..
Groupe : Petite
Date d'inscription : 03/06/2011

MessageSujet: Re: Le prénom   Mar 1 Mai 2012 - 15:41

C'est plus du Racontage de vie qu'une réponse, mais bon..
Spoiler:
 


Enfin voilà, après vous avoir raconté ma vie pour la mille-et-unième fois, je me rends compte que j'ai rien à dire de plus que ce qui a été dit avant... x). D'où le spoiler.
Revenir en haut Aller en bas
oniric
Curieux
Curieux


Masculin
Nombre de messages : 15
Localisation : la brume
Groupe : Marchombre
Livre préféré : l'envol
Date d'inscription : 26/03/2012

MessageSujet: Re: Le prénom   Mar 1 Mai 2012 - 19:58

Certaine personne n'aiment pas le nom par raison.Ils est vrais que les parent choissisent notre nom a la

naissance,mais légalement nous pouvons changer notre nom.Nous devons juste attendre nos 18ans....

Je prendrais bien oniric à la place de mon nom present,qui ne me represente pas du tout,mais la vie est remplie d'inconpris.
Revenir en haut Aller en bas
Elhea
Archer émérite
Archer émérite


Féminin
Nombre de messages : 599
Age : 21
Localisation : Dans les branches d'un arbre près de l'Oeil d'Otolep.
Groupe : Faëlle
Livre préféré : Le pacte des Marchombres, La Horde du Contrevent
Date d'inscription : 14/01/2010

MessageSujet: Re: Le prénom   Mar 1 Mai 2012 - 22:48

Ah, la question de l'identité à travers la question du prénom... Je me la posais déjà avant, ayant des amies aux prénoms un peu particuliers (Marie-Ange, Nùria, Griselda...). Mais je me la pose encore plus depuis que j'ai rencontré quelques uns d'entre vous. Depuis la première question de Laure à mon arrivée : "Tu préfères qu'on t'appelle Elhea ou Estelle ?" Euh... Honnêtement je sais pas. Enfin si, je remercie Lowni pour m'avoir nommée Estelhea, c'est peut-être ce qui me convient le mieux. Mais c'est un peu long à l'oral
Bref, je suis donc en plein questionnement, et j'ai pas vraiment de réponse.

Nour a écrit:
Peut-on être en conflit parce qu'on sent que notre prénom de notre état civil ne nous va pas ?
Je sais c'est bizarre comme questions mais le prénom de coeur peut-il être plus important pour nous que celui qui est inscrit sur l'état civil ?
Oui, sans aucun doute.
L'état civil de ma mère indique "Marie-cécile" mais elle se fait appeler Cécile dès que possible, parce qu'elle a un problème avec la religion =p Après, elle ne pense pas à changer son état civil, après tout il y a quand même "Cécile" dessus.
Tout ça pour dire que pour diverses raisons on peut choisir un autre prénom qui prendra plus d'importance que celui qu'on nous a donné !
D'ailleurs avant, à l'époque de nos grands-parents, sur la carte d'identité il y avait écrit tous les prénoms donnés par les parents, mais sans hiérarchie. Il fallait juste souligner le prénom usuel, qui pouvait être n'importe lequel parmi eux.

Quant à savoir si on devrait pouvoir choisir notre prénom... Tout un programme ! On pourrait vouloir en changer à chaque étape de notre vie, pour qu'il nous corresponde bien... Mais du coup ça manquerait de continuité, c'est vrai.

Ah et puis vous croyez que le prénom, par ses sonorités ou je ne sais quoi, peut avoir une influence sur l'enfant, sur son caractère ?
Revenir en haut Aller en bas
Choup
Tisseur du Réel
Tisseur du Réel


Féminin
Nombre de messages : 465
Age : 23
Localisation : Paris
Groupe : Dessinatrice
Livre préféré : les livres de Pierre Bottero, La Horde du Contrevent d'Alain Damasio, La condition humaine de Malraux, Orgueil et préjugés de Jane Austen, les Chroniques de San Fransisco d'Armistead Maupin.
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Le prénom   Jeu 3 Mai 2012 - 16:28

Bon, je préviens tout de suite que je risque de partir un peu dans tous les sens ^^.

Alors d'abord, le premier truc qui m'est passé par la tête en lisant le sujet c'est "mais euh, avoir un nom c'est un droit quand même !"
J'irais presque jusqu'à dire que, de manière symbolique, quelque chose ou quelqu'un qui n'a pas de nom n'existe pas. Et puis, personnellement, mon prénom (et mon nom de famille mais c'est peut-être un peu différent) fait partie de moi. Je suis moi, Caroline, et peut-être que si je m'étais appelée Gabrielle ou Cécile comme ma mère le voulait initialement, je serais différente aujourd'hui... rien que par le fait que ce moi ne désignerait pas exactement la même chose.
J'embraye sur l'idée de ne pas donner de nom au début de la vie (comme cela se fait dans certaines cultures). Sans la condamner parce que je ne m'y connais pas assez pour juger, je dois dire que cette pratique me plaît moyennement. C'est comme si l'enfant n'était pas un être à part entière, comme s'il n'avait pas le droit d'exister en tant qu'individu avant un certain âge - d'ailleurs il me semble que certaines croyances attribuent aux enfants une nature pas totalement humaine, c'est sûrement lié ^^". Pour moi, appeler quelque chose ou quelqu'un par son nom c'est aussi d'une certaine manière une forme de respect, une façon de dire "toi qui est en face de moi, je te reconnais dans ton individualité, dans tout ce qui fait que tu es toi et pas quelqu'un d'autre." c'est valable aussi bien pour les gens que pour les choses. Je ne suis pas animiste et parler aux arbres ou aux cailloux n'est pas mon activité favorite cependant, savoir qu'un chêne est un chêne et pas un sapin ni un "truc vert", et ben, je trouve ça mieux ^^. C'est la même chose pour les humains en peut-être plus important encore (oui parce qu'à la limite, si je parle d'un merle en disant "piaf", il ne m'en voudra pas ).
Je ne sais pas si ça vous est déjà arrivé que des gens que vous n'avez croisé qu'une fois brièvement (en soirée) se souviennent ensuite de vous, de votre nom.. et ben c'est rien mais ça fait quand même vachement plus plaisir que de se faire appeler machine.
Plus j'y pense plus tout cela me rappelle les divers théories des "vrais noms" que l'on retrouve dans beaucoup de livres de fantasy : comme quoi il y aurait un vrai nom pour chaque chose et que se nom ne serait pas juste un moyen de la désigner mais bien la chose en elle-même. Comme si le mot "feu" contenait le feu dans son essence, le signifiant et signifié rassemblés. Je ne souscris pas totalement à cette jolie hypothèse pour la simple raison que je trouve les langues absolument fascinantes et que rien que de savoir que les inuits ont je ne sais combien de mots différents pour désigner la neige, ça me remplit de joie (oui, oui xD). (Et puis, pourquoi la neige s'appelle neige ? Pourquoi cet assemblage de lettres, dans cette ordre ? Quel lien ça a avec la neige en tant que telle ? etc)

Je reviens sur le fait de se choisir soi-même son nom.
Outre les divers problèmes techniques liés à la nature changeante des enfants (la douce période des pokémons au cours de laquelle mon frère, moi et le chat partagions un même prénom : Sacha ), ce qui me chiffonne c'est que le nom est, dans quasiment toutes les cultures, donné. C'est quelque chose que l'on reçoit (qu'il vienne des parents, du sage de la tribu ou d'un quelconque dieu ne change pas grand chose). Et du coup, se choisir son nom, ça me semble... bizarre... comme se faire un cadeau à soi-même en se disant "bon alors, qu'est-ce que je vais bien pouvoir m'offrir...".
Alors évidemment, il y a parfois des ratés (j'ai une pensée pour tous les enfants de "people" qui en plus d'être le fils ou la fille de- doivent souvent se coltiner des prénoms impossibles, pauvres petits chous ^^). Dans la vie "normale" beaucoup de gens n'aiment pas leur prénom (pendant longtemps j'ai détesté le mien) et c'est vrai que dans ce cas, le mieux est de se trouver un surnom. Mais même dans le cas des surnoms, vous remarquerez que les plus efficaces, les surnoms qui sont véritablement adoptés sont aussi donnés (par les amis en général). Il est rare que quelqu'un vienne voir ses potes en leur disant "bon à partir de maintenant vous ne m'appelez plus Jean-Pierre mais Scoubi/Elfe Noir/Mychäzako" , souvent les surnoms arrivent alors qu'ils n'étaient pas prévus et c'est cette spontanéité qui fait leur force (je connais un Nicolas qui se fait appeler tantôt Nico (classique), Koni puis par extension Kokoni qui s'est transformé en Micoco lequel a évolué en Micoconut, c'est dire ^^. Et puis un Jérôme et une Camille qu'on appelle respectivement Jem-jem et Cam-cam sans que personne n'ait officiellement annoncé que c'était ça leurs surnoms).

.. je sais plus où j'en étais moi

Ah oui ! En écrivant ce post, j'ai pensé aux jeux vidéos (comment ça je suis en manque ?! mais pas du tout !! xD). Dans de nombreux jeux, on se crée un personnage ou on choisit au moins son nom. Eeeeeeettt j'ai oublié pourquoi je voulais parler de ça x). Enfin bon, pour ma part, créer les personnages, leur trouver un nom, ça fait partie des trucs vraiment important dans les jeux ; parce que ça permet d'ancrer le perso dans une espèce de réalité, ça fait qu'il nous appartient un peu (bon là je ne parle évidemment pas des jeux comme Mario ou Zelda dans lesquels les persos ont déjà une existence à eux - je ne sais pas vous mais Link s'appelle toujours Link chez moi ^^).

Par rapport à ta question, Elhea, je n'ai pas vraiment de réponse ^^. Ce que j'ai écrit plus haut pourrait faire penser que je penche pour le "oui" mais en même temps, je n'aime pas trop l'idée qu'on soit déterminés par quoi que ce soit (je sais qu'on est effectivement déterminés pour un certain nombre de choses mais c'est pas le débat). Et puis, tous les gens qui portent le même prénom ne se ressemblent pas forcément. D'un autre côté on m'a déjà fait remarquer que, dans certaines circonstances particulières, j'avais les mêmes réactions qu'une amie d'amie qui s'appelle Caroline.
En fait je pense qu'il faut prendre la question de l'autre côté. Je veux dire, le fait est que certains prénoms se retrouvent plus dans certains milieux culturels/religieux/socio-économiques etc. Donc, on pourrait dire que deux gamins qui s'appellent Enguerrand ont des chances de venir du même milieu plus ou moins aristocratique versaillais et par là d'avoir eu peu ou prou la même éducation et donc de se ressembler. Mais d'une, ce principe n'est valable que pour les prénoms rares et/ou très connotés (des Pierre, y'en a presque partout par exemple), de deux, ce n'est alors pas le prénom qui influence la personnalité mais tout simplement l'éducation, l'environnement etc et le prénom est une conséquence de tout ça.

...

Personnellement, je n'ai pas trop de problèmes avec mon prénom. Pendant la primaire j'avais tendance à vouloir en changer régulièrement pour pouvoir m'appeler comme les héros/héroïnes des livres que je lisais mais aussi parce que je trouvais le mien pas assez "moderne" (j'ai eu toute une période "prénoms courts" pendant laquelle je m'inventais des deuxième et troisième prénoms du style Lola, Léa, Chloé etc).
Et puis je m'y suis faite ^^. Au final j'aurais quand même bien aimé m'appeler Gabrielle mais c'est aussi parce que c'est un prénom que j'aime beaucoup... je me vengerais sur mes enfants si j'en ai
Quant au pseudo, n'étant pas du tout familière des forums, c'est clair que mon pseudo ce n'est pas moi. C'est juste parce qu'il en fallait un et comme j'ai tendance à appeler souvent les gens choupinou ou choupinette mais que ça fait pas très sérieux, ben voilà ce pseudo bizarre

Allez, je retourne au boulot,
Bon aprem et bravo à ceux qui m'auront lue jusqu'au bout !
Caroline ;)
Revenir en haut Aller en bas
Naëlle
Voltigeur des courants
Voltigeur des courants


Féminin
Nombre de messages : 288
Age : 19
Localisation : Quelque part sur le monde, mais ce n'est pas très important.
Groupe : Haïnouk
Date d'inscription : 01/07/2011

MessageSujet: Re: Le prénom   Jeu 3 Mai 2012 - 18:27

Avant tout merci beaucoup pour vos réponses :D Désolée j'ai pas eu le courage de répondre plus tôt x)
(Oui Choup j'ai tout lu :P )

alors alors... que dire ?
Maintenant qu'on en parle, ne pas avoir de prénom à la naissance est... Oui c'est vrai, c'est pas logique. Je pense que le prénom est une référence pour la personne en un sens, c'est vrai que c'est le mot qui la désigne. Mais comme ça a été soulevé, le problème est qu'il nous convienne, de le faire nôtre. Et aussi ce qu'il représente.
On va reprendre le racontage de vie x) Cécile, choisi à la naissance par mes parents, je l'ai toujours accepté. Même si parfois (ces fois farfelues où je me pose des questions comme celles que j'ai posées ici xD) cet assemblage de lettres m'est complètement étranger, et ne représente rien pour moi. Sinon, pendant les euh... on va dire 13 dernières années, il a été mien. Je le reconnaissais en tant que tel. Mais j'ai changé, énormément, j'ai été très mal, je me suis haïe, je suis devenue quelqu'un d'autre. Naëlle. Ce prénom, je l'ai trouvé depuis 3-4 ans, mais il a fallu un moment avant que je me rende compte qu'il était mien. Comme l'a très bien expliqué Eb', c'est une partie de moi, celle qui s'est relevée, celle qui s'assume, celle qui est... moi. Moi maintenant. Moi maintenant que je me suis relevée.
Alors vous allez me dire "oui mais si on change de prénom à chaque fois qu'on a changé quelque chose en soi, on s'en sort plus !" Mais non... Ce que je voulais dire (et qui me semblerait bien) c'est choisir son prénom une fois qu'on a la capacité de le choisir. À l'enfance on souhaite être le reflet de nos parents, à l'adolescence on souhaite être le contraire d'eux, et puis on devient Nous. C'est à ce moment je pense que l'on "choisit son prénom". On peut très bien avoir parfaitement adopté celui donné à la naissance, et que ça ne nous vienne même pas à l'idée de le changer, tout comme on peut, comme moi, souhaiter le changer, car il nous représente. D'accord avec Aziliz, il ne nous définit pas. On ne peut pas être définit. Mais il nous représente.

Et Elhea, personnellement oui, je pense que la sonorité du prénom a une influence sur la personne qu'on devient. Du fait qu'il a des sonorités particulières auxquelles on est habitués, et qui éveillent une certaine chose en nous. Mais d'un autre côté... on en a parlé en éco, le prénom est généralement choisi en fonction de la classe sociale. À partir de là, les gens d'une classe sociale se ressemblant généralement, il... incite certaines manières d'être. Perso j'accroche pas particulièrement à ce genre de théorie, mais après tout c'est possible. Je pense plutôt que c'est un ensemble de choses... un peu des deux ^^



Bon c'est peut-être pas très très clair et compréhensible ce que je dis x)
Revenir en haut Aller en bas
Nerual
Lanceur de la gratouille enragée qui gratte
Lanceur de la gratouille enragée qui gratte


Féminin
Nombre de messages : 594
Age : 22
Localisation : En moi
Groupe : Petite
Livre préféré : Pierre Bottero, Fred Vargas, Alain Damasio, Ray Bradbury, Jasper Fforde... (Pis aussi Anthony Horowitz, Robert Muchamore, Scott Westerfield, Louise Rennison...)
Date d'inscription : 15/02/2012

MessageSujet: Re: Le prénom   Jeu 3 Mai 2012 - 19:30

Bon alors, moi je suis plutôt d'accord avec tout ce que dit Choup. Et ensuite je n'i jamais eu de problème non plus avec mon prénom. Quand j'étais petite beaucoup d'amies on voulut m'appeler Laulau. Parce que c'était la mode, tout le monde se surnommer par la première syllabe, répétée deux fois. À un tel point que j'ai des Camille, qui se sont fait surnommées Caca. Quand t'as huit ans, Caca c'est pas terrible... Bref, j'ai toujours trouvé cette façon de faire très stupide, puisque faite par mode, et je détestais qu'on m'appelle comme ça. J'ai du lutter longtemps pour qu'on m'appelle Lauren, tout simplement. (Et puis j'aime bien mon prénom, il est facile à prononcer mais en même temps un peu plus original par son orthographe )

Bon d'accord ça a rien à voir, je sais pas pourquoi j'ai dit ça

Je l'ai déjà mis dans ma présentation, mais pour mon pseudo, j'avais juste voulu trouver un autre prénom pour une autre partie de moi, cachée, tout en gardant le mien parce qu'il correspond à cette partie de moi qui apparait à tous. Je n'ai pas voulu en changer parce que je l'ai accepter et qu'il est moi. Mais en même temps, cette autre partie de moi, c'est quand même moi. C'est pour ça que c'est seulement mon prénom à l'envers. Si j'ai voulu me trouver un prénom c'est plus usuel, pour faciliter la compréhension. Et puis c'est fatiguant de dire, "cette autre partie de moi", "cet autre moi"... C'est mieux de dire Nerual, non ? Et puis c'est tout aussi joli ^^
Tout ça pour dire, qu'on n'est pas obligé de changer de nom, forcément. Juste d'en donner un autre, en plus. un nom qui nous correspond, qui correspond à un certain état d'esprit.


Ensuite, je me demande, pourquoi vouloir absolument Changer son nom ? Je veux dire le changer officiellement ? Comme dit Choup, ce prénom, même s'il ne nous convient pas, est un cadeau De nos parents qui plus est. Alors pourquoi ne pas le garder, au moins officiellement, sur le papier ? Si vous n'aimez pas votre prénom, vous pouvez vous en donner un autre et vous faire appeler comme vous voulez, officieusement. Demandez à vos parents et amis de vous appelez tel que vous le voulez, si ça vous semble important. Les plus proches et les plus importants comprendront je pense. Au pire insistez. Ça marchera peut-être.
Parce qu'en fin de compte le nom, le prénom c'est surtout un moyen de communication. C'est important à l'oral. Sur le papier, ce n'est pas une priorité. Après, n'étant pas dans ce cas, je ne peux pas savoir, vous faites toujours comme vous voulez, hein ;)

M'enfin voilà. Pour moi le prénom, c'est comment on m'appelle. Le nom qui est inscrit sur ma carte d'identité je ne le regarde pas. Car mon identité ne peut pas se résumer sur une simple carte, elle est bien plus complexe. Le degré de fausseté sur ce bout de plastique change. Par exemple, la taille y est indiquée tout comme la couleur des yeux, et d'autres trucs. Sauf qu'on grandit, qu'on porte des lentilles (n'est-pas Soyael ? x))... et qu'on ne nous appelle pas par le même nom qui y est inscrit. Ce qui fait notre nom, ce n'est pas tant l'officiel, c'est l'officieux :)
Mais s'il vous parait très important de changer l'officiel pour l'officieux, je n'ai rien à y redire.


Et sinon, une dernière chose, les surnoms, comme les prénoms choisis, c'est bien qu'ils soient différents du réel... parce qu'il permet aussi de reconnaitre les personnes importantes à nos yeux. D'instaurer une intimité. N'importe qui ne nous appelle pas de la même manière. Un inconnu vous appellera madame/monsieur, même s'il connait votre prénom. Vos profs vous appellent par votre prénom (ou parfois par le nom de famille). Vos amis par votre surnom. Cela permet d'établir une certaine "échelle de valeur" même si je n'aime pas ce terme. Mais je vois pas comment le dire autrement.... Finalement on a un "nom", une "appellation" différente selon les personnes et notre rapport à eux. C'est aussi à ça que sert les noms. À reconnaitre la personne, mais également à la situer dans la 'société' (en plus de la connotation de l'origine du nom)

Bon je crois que j'ai dit tout ce que je voulais dire...
Revenir en haut Aller en bas
Naëlle
Voltigeur des courants
Voltigeur des courants


Féminin
Nombre de messages : 288
Age : 19
Localisation : Quelque part sur le monde, mais ce n'est pas très important.
Groupe : Haïnouk
Date d'inscription : 01/07/2011

MessageSujet: Re: Le prénom   Jeu 3 Mai 2012 - 20:22

Cadeau des parents...

Perso je me suis encore jamais résolue à me faire appeler Naëlle dans la vie... enfin je veux dire avec des gens que je vois tous les jours. Mes parents, il est évident que je ne le ferai pas. Ils ne me connaissent pas. Si je leur demandais ça, non seulement ils ne comprendraient pas mais en plus ils s'en moqueraient. C'est peut-être la barrière qui m'empêche de faire le pas... Car tôt ou tard, si je me fais appeler Naëlle, ils s'en rendraient compte.


Lauren j'adore :D (et laulau je suis d'accord, j'aurais pas aimé xDD)
Revenir en haut Aller en bas
Laurelaï
Apprenti marchombre
Apprenti marchombre


Féminin
Nombre de messages : 306
Age : 17
Localisation : Ici ou là-bas...
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres ; Le Chant du Troll ; La Horde du Contrevent ; Les Eveilleurs ; Le Regard des Princes à Minuit ; L'Odalisque et l'éléphant
Date d'inscription : 10/06/2012

MessageSujet: Re: Le prénom   Lun 16 Juil 2012 - 10:05

Choup a écrit:
J'irais presque jusqu'à dire que, de manière symbolique, quelque chose ou quelqu'un qui n'a pas de nom n'existe pas.

Je ne suis pas du tout d'accord avec ça. Il y a des millions de choses qui n'ont pas de noms mais pourtant, elles existent bien. Quand je dis ça, ça me fait repensé au livre " Le Parfum " où, comme le dit Grenouille, il existe des millions d'autres odeurs qui n'ont pas de nom, et pourtant elles existent bien. Voilà


Je voudrais aussi revenir sur les noms de coeur.
Je ne sais plus qui à dis que nous devrions les changé à chaque fois que nous changeons. Enfin breff. Pour moi, un nom de coeur, nous représente. Il nous suis, il est notre. Il n'est pas choisit comme ça, sur un coup de tête. C'est lui qui vient à nous, il s'impose en tant que tel. Nous n'avons pas besoin d'en changer dès que nous, nous changeons. Il évoluera en même temps que nous mais tout en gardant la même " base " Enfin, voilà, je ne sais si c'est très clair ^^


Personnellement, je ne me verrais pas changé de prénom car j'ai grandis avec celui là, je me suis construite autour. Il représente la petite fille que je suis. Mais d'un autre côté, c'est mon nom de coeur qui me permet de grandir, de vraiment devenir moi.


Je crois que tout ce que je viens de dire n'a servit à rien du tout


M'enfin, bonne journée ensoleillé à vous ^^
Revenir en haut Aller en bas
May'
Curieux
Curieux


Féminin
Nombre de messages : 21
Age : 20
Localisation : J'aurais préféré être ailleurs
Groupe : Faëlle
Livre préféré : L'entreprise des Indes - E. Orsenna
Date d'inscription : 09/07/2012

MessageSujet: Re: Le prénom   Lun 16 Juil 2012 - 10:37

Laurelaï a écrit:
Choup a écrit:
J'irais presque jusqu'à dire que, de manière symbolique, quelque chose ou quelqu'un qui n'a pas de nom n'existe pas.

Je ne suis pas du tout d'accord avec ça. Il y a des millions de choses qui n'ont pas de noms mais pourtant, elles existent bien. Quand je dis ça, ça me fait repensé au livre " Le Parfum " où, comme le dit Grenouille, il existe des millions d'autres odeurs qui n'ont pas de nom, et pourtant elles existent bien. Voilà


Tout à fait d'accord.

Moi, je voulais juste revenir sur les surnoms par un petit exemple.

J'ai un oncle qui vit en Chine, qui a deux enfants là bas, et il nous racontait qu'il ne connaissait pas du tout les noms des gens de sa belle-famille, car ils s'appellent (et c'est un fonctionnement identique dans toutes les familles) par leur lien de parenté, imaginons Jean Paul est le frère de Renée, on va l'appeler "frère". Et c'est ainsi pour tout les membres d'une famille, il y a Oncle, Tante, Beau frère ect...

Et c'est comme ça que ma petite cousine dont le nom d'origine est Alix est appelée par tout les voisins de l'immeuble "Mêmê" (petite soeur). Et elle grandira avec ce surnom dans sa famille plus ou moins toute sa vie puisqu'elle sera toujours la Mêmê de son grand frère.

A l'inverse dans sa famille de France, celle de mon oncle donc tout le monde l'appellera par son prénom.

Donc tout ça pour arriver à une question, est-ce que cela peut gêner l'enfant, car cela revient tout de même à dire qu'elle a deux noms. Voilà. ça m'avait un peu interpelé et je pense que c'est le bon sujet.

J'ai un peu raconté ma vie xD
Revenir en haut Aller en bas
Eclipse
Arpenteur de la Voie
Arpenteur de la Voie


Féminin
Nombre de messages : 163
Age : 21
Localisation : Dans mon hamac
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Pierre Bottero, Le combat d'hiver de Jean-Claude Mourlevat. Et d'autres, beaucoup d'autres
Date d'inscription : 03/06/2011

MessageSujet: Re: Le prénom   Lun 16 Juil 2012 - 15:46

Moi aussi j'ai tout lu Choup!

Aziliz a écrit:
(j'ai longtemps voulu m'appeler Julie par exemple, mais aujourd'hui je me dit "oh mon dieu, que c'est banal comme prénom !")

xDDD Tu m'as trop fait rire. Je m'appelle Julie justement, et j'aime pas mon prénom! ^^'

Bon, alors vous avez tous beaucoup écrit, et de ces pavés *o* En tout cas ça m'a appris des choses, merci beaucoup! ^^ Et merci Naëlle d'avoir posé la question ;) Je voulais en parler aussi

May' >> Je sais pas trop quoi te répondre ^^' Mais je crois que ça rejoins un peu ce que je voulais dire en postant et que voici!

Alors, vous avez déjà dit beaucoup de choses, mais moi j'aimerais attirer votre attention sur quelques points : d'abord, au sujet de cette histoire de changer de nom, je pense qu'il y a un "oui" et un "non", "oui" parce qu'à un certain stade, vers (la fin de) l'adolescente par exemple, notre nom de coeur est beaucoup plus fixe, si vous voyez ce que je veux dire, mais en même temps "non" parce qu'on sait jamais, il peut toujours changer, être modifié... Après tout, on a la vie devant nous! Et puis abandonner le nom qu'on porte depuis la naissance, ça paraîtrait bizarre, ça serait comme abandonner une partie de nous même Oo

Ensuite (attention, mode racontage de life on!)

Personnellement, je n'aime pas mon prénom non plus. Pourquoi? Contrairement à d'autres, pas parce que je me suis haïe parfois (enfin si ça m'est arrivé évidemment mais ça ne s'est jamais attaché à mon prénom), mais parce que BEAUCOUP DE GENS ONT LE MÊME PRÉNOM QUE MOI. C'est ce qui me gêne aujourd'hui, c'est que certains prénoms sont extrêmement répandus. Le nombre de fois, en maternelle, au collège, où j'entendais "Julie" et me retournait avant de me rendre compte que ce n'était pas à moi qu'on parlait, idem dans la rue, dans un magasin, et le nombre de fois où l'on entend ce prénom à la télé (Julie Lescaut, ça m'avait traumatisée parce que des abrutis m'avaient énervé à m'appeler comme ça en maternelle, ça doit être en partie pour ça d'ailleurs que j'aime plus qu'on ai le même prénom que moi), du coup, je me suis mise à pas aimer ce prénom parce que beaucoup trop de gens le portaient, et du coup, c'est un peu comme si on vous appelait "truc", le prénom devient un peu impersonnel. Du coup, sur les forums, non seulement je m'appelais pas Julie parce que c'était souvent pris (véridique!), mais aussi, au fur et à mesure, j'ai fini par me rendre compte que je cherchais un pseudo, non seulement qui me ressemble, mais aussi qui soit unique (ou en tout cas très peu porté), le soucis, c'est que j'en utilisais souvent un différent sur chaque forum/site/blog où j'allais selon le contexte (une série, un livre, un manga, une passion), du coup ça m'a donné une tripotée de pseudos différents, d'autant que quand je trouvais des noms pour les personnages que je joue (dans ce que j'écris ou sur des forums RPG), si j'ai joué le personnage longtemps, je peux garder le pseudo pour moi-même (Eclipse viens justement de là)...

Bon, je sais pas trop quelle conclusion je voulais amener à ça, mais voilà. Juste que le prénom, il me paraît important aussi qu'il soit unique, parce qu'on l'est tous <3 D'où ma recherche de pseudos que je serais la seule à porter (avec Eclipse, j'utilise aussi souvent Neyane quand je m'inscris sur un nouveau forum, surtout parce que Eclipse est de plus en plus souvent pris, à mon grand dépit, faut dire aussi c'est particulier comme pseudo vu que c'est le nom de quelque chose déjà existant, mais je m'y suis tellement identifié que dès que je lis ou entend (surtout lit) le mot "Eclipse" ça m'intéresse tout de suite parce que j'ai l'impression qu'on parle de moi, et du coup je fais la tronche quand je vois le mot Eclipse dans le sens éclipse de lune ou de soleil ou titre d'un bouquin surtout dans Twilight xD)

Bref... Racontage de life off
Revenir en haut Aller en bas
http://eclipse.eklablog.com/
Choup
Tisseur du Réel
Tisseur du Réel


Féminin
Nombre de messages : 465
Age : 23
Localisation : Paris
Groupe : Dessinatrice
Livre préféré : les livres de Pierre Bottero, La Horde du Contrevent d'Alain Damasio, La condition humaine de Malraux, Orgueil et préjugés de Jane Austen, les Chroniques de San Fransisco d'Armistead Maupin.
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Le prénom   Lun 16 Juil 2012 - 18:04

Me revoilà \o/

Bon, ce que je vais dire peut sembler complètement paradoxal par rapport a mon post précédent mais tant pis, j'expliquerai après ^^.
Éclipse, par rapport a ton besoin d'un nom "unique" (je suis sur mon téléphone portable donc les citations c'est galère, désolée), j'ai envie de te dire que tu n'es pas ton prénom ! Tu t'appelles Julie (et personnellement j'aime bien ce prénom, j'ai une amie qui le porte et je l'appelle tout le temps "jolie Julie" ^^) mais ce n'est absolument pas la seule chose qui te définisse, si ? Je veux dire, par rapport a cet amie qui s'appelle comme toi, par exemple, et bien vous êtes deux personnes différentes et partager le même prénom ne fait pas de vous des clones. Au contraire, je trouve même ça marrant (dans le sens "intéressant") que deux personnes qui s'appellent pareil aient chacun leur identité, leur vie, leurs rêves... C'est fascinant et assez génial. Ça fait comme un lien entre des personnes parfois très différentes, elles partagent quelque chose, comme un secret :). Je connais trois Caroline (en plus de moi) et nous sommens toutes les quatre différentes et cela ne m'empêche pas d'être moi ni d'être unique, au contraire ! Le fait de partager son prénom oblige d'une certaine manière à se construire autour de ça. Mon prénom fait partie de moi mais ce n'est pas tout ce que je suis, tu vois ?

J'ai un problème de transition, je sais plus ce que je voulais dire xD

Laurelaï et May" (au passage, May, j'ai lu ton message dans "ce qui est juste", c'est vachement gentil de m'avoir tout réexpliqué ^^), en fait, le mot important dans la phrase que vous avez cité c'était "de manière symbolique" - et "presque" aussi xD -. Ce que je veux dire c'est que l'être humain a une très très forte tendance a nommer les choses, a raisonner de manière discursive, par phrases, a blablater, quoi. Et que du coup, on ne peut pas parler de quelque chose sans le nommer (pas dans le sens d'un prénom mais simplement d'un nom) a moins de vouloir se retrouver avec des "truc" et "chose" dans tous les sens. Des que l'on parle de quelque chose, quelle qu'elle soit, on est forcé de la caractériser, de la définir un peu, au moins en gros. C'est en ce sens que je disais qu'une chose qui n'a pas de nom n'a presque pas d'existence. Même en disant "l'odeur du bois qui a pris la pluie et qui a séché au soleil" (pour rester dans l'ambiance du Parfum), on nomme.
Et sur le plan des personnes, des êtres vivants, je trouve, comme je l'ai déjà dit, qu'un nom est aussi une marque de respect. Un arbre (ce n';est pas une personne mais bref ^^) n'est pas un truc, c'est un arbre (encore mieux quand on connaît le nom de l'espèce et tout). Le nommer lui donne une existence concrète, ancrée dans le réel.
Et pourtant c'est une dessinatrice qui vous parle (cad moi xD) donc je sais a peu près ce que ça veut dire de travailler par l'image et j'ai expérimenté le fait qu'il y ait des choses indicibles, intraduisibles en langage autre que visuel (ou musical, olfactif, ce que vous voulez). Mais ça n'empêche que pour tout le reste, il y a une volonté de dire les choses, dire le monde et la vie.
D'ailleurs est-ce que l'art n'est tout simplement pas une autre forme de langage ? (on s'en doute, je pense que oui, mais ce n'est pas vraiment la question).

Puisqu'au départ on parlait des prénoms (et donc des gens), mon idée de respect et du prénom comme un don (au delà d'être simplement descriptif donc), je la maintiens.
May, je connaissais aussi cette pratique chinoise (mais pas que chinoise d'ailleurs, il me semble que c'est un peu le même genre au Japon (faut que j'arrête avec les parenthèses moi)) et ... je ne me souviens plus de ce que je voulais dire x). Il me vient l'idée que, indépendamment du surnom qu'on lui donne, la personne a quand même un prénom et que cette existence du prénom change un peu la donne. Mais je m'embrouille.
Concernant ta question par rapport au développement de l'enfant, je ne pense pas que ça gêne tant qu'il ou elle sait qu'il ou elle a un prénom..

Trop galère de me relire, je vous laisse ce beau message avec des fautes dedans... x)
Revenir en haut Aller en bas
Laurelaï
Apprenti marchombre
Apprenti marchombre


Féminin
Nombre de messages : 306
Age : 17
Localisation : Ici ou là-bas...
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres ; Le Chant du Troll ; La Horde du Contrevent ; Les Eveilleurs ; Le Regard des Princes à Minuit ; L'Odalisque et l'éléphant
Date d'inscription : 10/06/2012

MessageSujet: Re: Le prénom   Lun 16 Juil 2012 - 19:59

Oui, au Japon aussi il appellent les gens comme ça.

Je suis d'accord pour dire que nommé une chose est aussi une marque de respect. Je respecte les arbres mais je ne connais pas les noms de toutes les espèces ^^ Quoique souvent, je parles au arbres et je les appellent par leurs prénoms ( oui, chaque arbres à son prénom ) Enfin, ça n'a rien à voir avec ce topic


Si non, je vois ce que tu as voulus dire. Merci de tes explications


A bientôt ^^
Revenir en haut Aller en bas
Eclipse
Arpenteur de la Voie
Arpenteur de la Voie


Féminin
Nombre de messages : 163
Age : 21
Localisation : Dans mon hamac
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Pierre Bottero, Le combat d'hiver de Jean-Claude Mourlevat. Et d'autres, beaucoup d'autres
Date d'inscription : 03/06/2011

MessageSujet: Re: Le prénom   Dim 29 Juil 2012 - 18:12

Merci pour ton message Choup. J'ai mis un peu de temps à le digérer mais ça m'a permis de me réconcilier un peu avec mon prénom et de prendre conscience de quelque chose... (J'vais me taire là, sinon j'vais raconter ma vie xD)

Et... Voilà, c'était juste pour le remerciement, je ne crois pas avoir autre chose à dire, mais ça me paraissait quand même important de poster pour cela ;)
Revenir en haut Aller en bas
http://eclipse.eklablog.com/
Miu Chan ~
Apprenti marchombre
Apprenti marchombre


Féminin
Nombre de messages : 399
Age : 17
Localisation : Ici, là-bas,ailleurs. Je vais où ma Voie me mène.
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Tout ceux de Pierre Bottero. Plus particulièrement le Pacte des Marchombres. Les Eveilleurs.
Date d'inscription : 30/08/2012

MessageSujet: Re: Le prénom   Sam 15 Sep 2012 - 17:57

Je m'appelle Camille, et je n'ai pas de deuxième prénom.
J'ai longtemps cherché un deuxième prénom, celui qui serait venu de mon cœur, celui qui s’imposerait à moi.
Miu. Lorsque je l'ai découvert, j'étais...moi. Miu.
Mais il y avait le prénom de ma sœur. Mon double, mon miroir, celle qui me reflète et me complète parfaitement. Ma jumelle que j'aime tant. La réponse s'est imposée à moi. Camille, puis Miu et celui de ma sœur au même niveau.
Je me retourne, je réponds "oui" lorsque quelqu'un croit s'adresser à elle. Car c'est une partie de moi, qui ne se résume pas qu'à son prénom.

Je pense qu'avoir un prénom permet d'être "soi".
Camille pour ceux qui me connaissent en surface, mes divers surnoms passant du Camillette au Camousse et j'en passe pour ma sœur, mes vraies amies, parents.
Romane pour ceux qui ne savent plus voir. Et pour cette partie de moi.
Miu, mon prénom qui, je le sens, me relie à la nature, au monde. Miu pour vous, pour mes pensées, pour le moi qui recherche la liberté, Miu qui signifie belle plume en japonais.
Revenir en haut Aller en bas
http://writing-way.blogspot.fr
Akai Bara
Apprenti grimpeur
Apprenti grimpeur


Féminin
Nombre de messages : 114
Age : 20
Localisation : entre deux rafales de vent
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Ceux de Pierre encore inégalé, Bernard Werber, la horde du contrevent et Tolkiens
Date d'inscription : 24/09/2012

MessageSujet: Re: Le prénom   Mar 2 Oct 2012 - 20:34

Je vais compléter ce sujet en posant une nouvelle question,
A votre avis un prénom peut il déterminer ou dévinir un paramètre de l'avenir?
et à votre avis un prénom a t-il une signification particulière universelle?
Ce sont deux questions qui me sont venues à l'esprit après la lecture du livre Le miroir de Cassandre de Bernard Werber.
Revenir en haut Aller en bas
http://fiction-fantasy-romantic.skyrock.com/
Lull
Petit Petit
Petit Petit


Féminin
Nombre de messages : 252
Age : 19
Localisation : Dans la dilution allitérative de mots criés inventés, dans la sonorité éclatante de consonnes claquantes, dans l'amour du Mot vrai, la recherche du Mot juste, et l'envolée du Mot existence.
Groupe : Petite
Livre préféré : La Zone du Dehors, Alain Damasio
Date d'inscription : 03/02/2014

MessageSujet: Re: Le prénom   Lun 3 Mar 2014 - 17:18

Oh ho un truc sur les prénoms !

Bon j'y ai pas encore énormément réfléchi, j'ai pas terminé de tout lire, mais j'ai quand même lu en entier le premier graaannnd message de Choup, ben j'approuve.

Moi je m'appelle Marie-Liesse. Alors le nombre de gens qui me disent "c'est original mais c'est joli" !
Par contre c'est vachement connoté. Marie, ben Marie quoi, la famille catho où je suis née, et Liesse c'est la joie, ce qui fait que quand les gens l'apprennent, ça nous donnent des trucs "oh Marie-Joie haha" j'ai même une amie qui m'appelle comme ça pour m'embêter >< Mais je m'égare (ben si un p'tit peu).

Moi ça me dérange pas (outre mesure) tous les gens qui modifient mon prénom ("je peux t'appeler Marie ?"), parce que je n'y suis pas trop attachée, et puis t'façon c'est comme ça qu'on me désigne depuis toujours, c'est pas aujourd'hui que ça va changer.
Mon prénom m'importe peu, c'est un outil, moi je sais qui je suis. J'ai l'apparence qui va avec, l'éducation qui va avec, mais ça étonne toujours les gens quand ils apprennent que j'écoute du métal ^^

Parfois je pense à mon prénom, et je trouve ça bizarre, que les sonorités ne veulent rien dire (m'enfin je pense aussi à pleins de mots que je trouve bizarres - ah tiens intéressant cette idée, donc je vais faire un lien ^^).

Donc mon petit lien, souvent je réfléchis aux mots, et je m'émerveille de voir que pour beaucoup, leur signification est contenue dans leur sonorité et leur histoire (l'étymologie, quoi). Y en a aussi certains qui me semble étranges, mais c'est parce que je ne connais pas leur histoire. Je suis encore plus frappée que ça par leur signification dans les langues étrangères (vous avez pas des mots étrangers comme ça, qui vous ont aidés à comprendre les mots français ?). Uuuuh je m'égare encore ><
Ben je me dis qu'on peut mettre deux histoires sur notre prénom. L'étymologie d'origine, ce qu'il veut dire, la signification pour laquelle on nous l'a donné, et ce qu'on en fait. Ce qu'il signifiera après notre passage.

Hum j'espère que je suis claire ^^

Ce qui rejoint la question d'Akai :
Akai a écrit:
et à votre avis un prénom a t-il une signification particulière universelle?

Et pour la deuxième question :
Akai a écrit:
A votre avis un prénom peut il déterminer ou dévinir un paramètre de l'avenir?
comme disait quelqu'un sur ce sujet (je retrouve plus ><), je pense que ce n'est pas le prénom qui influence comment on sera, c'est l'éducation qui va avec.
Revenir en haut Aller en bas
Solveig
Etudiant à l'Académie
Etudiant à l'Académie


Féminin
Nombre de messages : 343
Age : 19
Localisation : Sur la lune
Groupe : Dessinateur
Livre préféré : le seigneur des anneaux, les pierre bottero, le clans des Otoris... et bien d'autre :D
Date d'inscription : 11/01/2014

MessageSujet: Re: Le prénom   Lun 3 Mar 2014 - 18:44

Rhaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa, la fausse manip qui nous fait tout perdre     
Bon, du coup je recommence...
Pour moi, il y à différente façon d'appréhender le prénom:
Le prénom est une partie de moi, il fait parti de mon identité: "Je suis ..."
Le prénom est quelque chose qu'on m'a donné, une possession "J'ai pour prénom ..."
Voila, il doit surement y en avoir d'autre mais pour l'instant je n'ai que ça...
Pour moi, c'est un peu des deux.... (oui, je sais je chipote sur les mots, il n'empêche que pour moi, être et avoir sont deux mot bien distinct)
Pour ce qui est de l'avenir, je n'y croie pas trop, en revanche, je crois qu'il y a en effet différentes classes social/origines.... qui peuvent influencer notre avenir, et notre nom, ce qui explique qu'il y ai des stéréotype sur les personnes portant des noms "pompeux" ou à consonances étrangère (cela dit, mon frère s'appelle Ilyes est blond au yeux bleus et pâle comme un cachet d'aspirine)

Sinon, juste une petite citation pour amener à une autre question: "Combien as tu de noms? autant qu'il en faut pour vivre libre" (château ambulant).... cette question s'adresse donc à tout ceux ayant plusieurs nom (apriori à tout le monde sur ce forum), quand moi, Zoé, je poste un message sur ce forum, je le fais au nom de Solveig, Est-ce la même chose??? et si quelqu'un me répond, à qui répondra t-il: à zoé ou à Solveig??? (oui, je me pose des drôles de question, et pourtant je suis seule dans ma tête, je le jure)

Et quant est il des prénoms qui ont été bannis car ils avaient une connotation/signification trop significative? (oui je sais ça ne veut rien dire, mais par exemple j'ai un ami qui s'appelle Ousama, et ce n'est pas forcément facile à porter bien qu'il soit né avant l'attentat)

Y a t'il des gens ici qui ont vu "le nom des gens"??? parce que j''ait automatiquement pensé à ce film en lisant quelque réponse de ce sujet.

Et dans différents endroits du monde, le nom est loin d'avoir la même valeur qu'ici (je pense au changement de nom quand on devient adulte, au enfants nommé en raison d'une particularité et nommé Bébé avant qu'on l'ai trouvé....)
Voila, je n'ai pas grand chose d'autre à dire

Edit: Miu, je viens de voir ton message... ayant aussi une sœur jumelle, on ne peut pas dire que je sois en désaccords (car ce n'est pas un avis ou un opinion) mais ça m'étonne quand même: avoir en troisième prénom exæquo avec le premier, le prénom de sa sœur???  J'avoue que j'ai du mal à comprendre (juste une petite parenthèse pour être sure que tu comprenne qu'il ne s'agit pas d'une reproche ou quoi que ce soit... mais juste de mon point de vue sur ma sœur et moi)
Revenir en haut Aller en bas
Ambrouille
Curieux
Curieux


Féminin
Nombre de messages : 31
Localisation : Au chaud sous ma couette. Il fait froid, ma mère n'a pas encore allumé le chauffage et une bouillotte ne serait pas de refus.
Groupe : Petite
Livre préféré : Ellana (mon préféré étant L'envol) Ce qui explique surement en partie ma présence sur ce forum. Pas loin devant Hunger Games et Alanna, les deux autres séries qui ont bercé mon adolescence.
Date d'inscription : 19/10/2015

MessageSujet: Re: Le prénom   Sam 7 Nov 2015 - 23:23


Un sujet très intéressant dont j'ai lu (presque) tous les posts - au moins dans les grandes lignes.
Autant dire que beaucoup de choses ont déjà été dites; beaucoup de choses que j'approuve. Mais comme je suis fatiguée et que j'ai un peu (beaucoup) la flemme de faire le tri, je vous laisse toutes mes pensées sur ce sujet en vrac : prenez ce que vous voulez.

Avant toute chose et pour raconter ma vie (parce que j'aime bien ça, les monologues où je parle de moi) (et après relecture de mon post, je vous préviens que je vais BEAUCOUP parler de moi - désolée), je m'appelle Judith. J'aurais du m'appeler Julie, mais la meilleure amie de ma mère a prénommé sa fille ainsi deux mois avant moi. Faute de grive, on mange des merles : on change quelques lettres et ça donne Judith. Cette Julie est devenue - et est toujours, d'ailleurs - ma meilleure amie depuis qu'on est nées. Autant dire que pour tous les enseignants, c'était "Julie et Judith". Autant dire que tous les enseignants passaient leur temps à m'appeler Julie. Surtout qu'il y avait trois autres Julie dans ma classe durant tout le primaire. (Ce qui rejoint ce que quelqu'un disait sur la prolifération de ce prénom x)).
De là se posent deux réflexions :
Ces Julie étaient différenciées par l'initiale de leur nom de famille. Julie D, Julie G, Julie L, Julie C ... Sur le coup, c'était bien pratique pour ces enseignants qui ne savaient comment s'en sortir autrement, mais par après, je me demande si ce n'est pas un peu une 'perte d'identité'. Je sais que celle-ci ne passe pas forcément au travers du prénom, mais avoir un prénom donne néanmoins une identité, une façon d'être reconnu en tant que tel par le groupe. Une seule Valentina, un seul Thomas, mais quatre Julie. Que d'autres personnes portant le même prénom dans un entourage, c'est normal, mais je me demande s'il n'est pas plus difficile 'd'être soi', ou plutôt, de trouver qui on est quand on ne sait jamais à quelle Julie on parle. (Et je ne sais pas si je suis très claire dans ce que j'essaye de dire parce que mon cerveau passe doucement en mode off).
 
Pour continuer dans ma lancée, je vais poursuivre avec un autre exemple concret garanti 100% tiré de la vraie vie : comme je passais mon temps avec Julie et que celle-ci a une personnalité plus 'présente' que moi - je suis celle qui est toujours un peu en retrait - on retient son prénom. Et certains enseignants ont passé une année entière à m'appeler 'Julie'; des amis font d'ailleurs parfois l'erreur. Quand je me présente, les gens déforment aussi souvent Judith par Julie, car plus commun. Là où je corrigeais systématiquement ceux qui osaient mal m'appeler, je ne le fais désormais plus : je suis tellement habituée à me faire appeler Julie que je ne tique même plus. J'en était même venue à me retourner quand on appelle Julie (j'ai un peu perdu le réflexe depuis que je suis à l'université et que je ne suis plus quotidiennement avec elle). Là où je vivais mal d'être sans cesse appelée Julie, je crois que j'ai compris depuis quelques années que, quelque soit le prénom que mes interlocuteurs utilisent, ce qui compte, c'est que ce soit à moi qu'on s'adresse. Le prénom devient alors uniquement le 'support' de l'échange. (Encore une fois, je ne sais pas si vous me suivez dans les méandres de ma pensée).

Il me semble que le statut du deuxième prénom n'a pas été abordé non plus. Je ne sais pas d'où vient cette tradition, ni si c'est répandu partout mais chez moi, on a tous un deuxième prénom. Judith Coline. Ma famille est la seule à l'employer, mais je m'identifie aussi bien quand mon père crie "Colinette", "Coco", "Coline" que quand c'est "Judith" qu'on appelle. Devant le peu de reconnaissance de ce deuxième prénom, je me suis mise à l'adolescence à le rajouter partout, à l'accoler à la suite de Judith sur toutes mes évaluations, sur tous les documents à remplir. Je trouvais triste d'avoir ces deux prénoms mais qu'un des deux passe irrémédiablement à la trappe. Je me sentais presque 'mal' vis-à-vis de cette Coline trop ignorée - ce qui peut paraître totalement farfelu, je le conçois. A force de le préciser partout, je me suis retrouvée inscrite à l'université sous le pseudonyme de 'Judith Coline' là où tous les étudiants n'ont qu'un seul prénom sur les listes. Il me faut toujours préciser qu'on peut m'appeler simplement Judith (ils pensent que c'est un nom composé), mais au moins j'ai l'impression d'être reconnue en entier. Judith Coline. Comme mes parents m'ont nommée. La question se tourne vers vous maintenant : avez vous un deuxième prénom (voire un troisième) et si oui, quelle place lui attribuez-vous ?


Dernier paragraphe de mon pavé à propos de quelque chose écrit par Solveig :
Solveig ou Zoé ? a écrit:
quand moi, Zoé, je poste un message sur ce forum, je le fais au nom de Solveig, Est-ce la même chose??? et si quelqu'un me répond, à qui répondra t-il: à zoé ou à Solveig???
C'est quelque chose que je me demande souvent. Comment nommer les personnes sur un forum ? Quand bien même je connais le prénom de la personne derrière l'écran, puis-je l'appeler ainsi ou utiliser son pseudonyme ? Le prénom donne une dimension plus 'intime' je trouve. Là, personnellement, comme je ne te connais pas, Zoé, je vais répondre à Solveig, la personne qui a posté juste avant moi. Répondre à Zoé sous-tendrait, pour moi en tout cas, que je connaisse Zoé et que la réponse s'adresse spécifiquement à la personne qui se trouve derrière l'écran.
Cependant, si tu avais été une personne que je connaissais bien alors ... je ne sais pas. Et si quelqu'un a une théorie la-dessus, c'est avec plaisir que je l'écouterai!
Revenir en haut Aller en bas
Miaou Til' Plume
Gardien d'Ilfasidrel
Gardien d'Ilfasidrel


Féminin
Nombre de messages : 1309
Age : 22
Localisation : Entre-deux.
Groupe : Dessinatrice
Livre préféré : Aucune idée. Il y en a trop x).
Date d'inscription : 08/02/2010

MessageSujet: Re: Le prénom   Dim 8 Nov 2015 - 11:20

(Je ne réponds qu'à Ambrouille, et sur le vif. Flemme de relire ce qui précède.)

Moui, d'accord avec toi pour la distinction prénom/pseudo : j'ai toujours trouvé qu'appeler qqn sur un forum par son prénom, c'était le signe d'une certaine complicité, ou sympathie mutuelle du moins. Genre je peux me permettre de soulever le masque protecteur qu'est ton pseudo, parce qu'on se connaît déjà un peu. De manière tout à fait symbolique, certes.

Cela dit, un surnom (distinguer "surnom" et "pseudo" donc xD), qui selon moi vient de quelqu'un d'autre par définition, est au contraire un signe de complicité. Voire d'appartenance à un groupe.

Sauf que... dans un forum comme le nôtre, l'utilisation du pseudo est aussi une marque d'appartenance au groupe, non ?

Comme si les pseudos/surnoms avaient deux fonctions, un peu paradoxales : à la fois marquer son appartenance, se nommer en référence à cette place dans le groupe ou la communauté, et maintenir une distance minimale entre ce qu'on est "vraiment" et ce qu'en distinguent les autres (autres aux sens de "ceux qui ne nous sont pas personnellement proches").

... D'où, finalement, un surnom plus personnel, donné par des amis proches qui nous connaissent vraiment, par contraste avec notre prénom "courant" qui nous situe dans la société ?


Je dis peut-être n'importe quoi, c'est ce qui me vient à l'esprit sur le moment, et que j'avais envie de poster là tout de suite^^. Au passage, salut tout le monde, ça faisait longtemps What a Face !! (Et merci Ambrouille de faire vivre un peu tout ça .)
Revenir en haut Aller en bas
http://friskayublunariah.skyrock.com
Naëlle
Voltigeur des courants
Voltigeur des courants


Féminin
Nombre de messages : 288
Age : 19
Localisation : Quelque part sur le monde, mais ce n'est pas très important.
Groupe : Haïnouk
Date d'inscription : 01/07/2011

MessageSujet: Re: Le prénom   Dim 8 Nov 2015 - 17:28

Heureuse de voir ce sujet redécoller :)

Bon, comme toujours, ma pensée est très floue et brouillée (d'autant plus que je viens de me réveiller). Mais on va essayer :)

Ambrouille a écrit:
mais je me demande s'il n'est pas plus difficile 'd'être soi', ou plutôt, de trouver qui on est quand on ne sait jamais à quelle Julie on parle.

Ambrouille a écrit:
quelque soit le prénom que mes interlocuteurs utilisent, ce qui compte, c'est que ce soit à moi qu'on s'adresse.

En fait j'ai presque l'impression que tu réponds à ta première question avec cette dernière phrase. À mon sens, une fois que l'esprit a pu se fixer sur la personne à laquelle s'adresse la personne qui appelle "Julie", alors on peut associer la personne derrière le nom et on est plus tranquille.
Je m'explique (ou du moins j'essaie). Si on me demande "Comment va Lucas ?", le fait est que je connais plusieurs Lucas. Donc quand on me pose la question comme ça, hors contexte, mon esprit va passer d'un Lucas à l'autre sans pouvoir se fixer. Mais une fois que je sais de quel Lucas on me parle, alors mon esprit a pu racoller le nom, l'image, et la personne qui va avec. Et alors, "Lucas" a presque une espèce de sonorité différente, comme si le prénom "Lucas" était un mot différent avec une sonorité différente pour chacune des personnes se prénommant ainsi. Donc au final, c'est plus (+) la personne derrière le prénom qui importe, que le prénom en lui-même (il me semble).
Après, je pense que dans les périodes où on se cherche, ça peut être compliqué de vivre entouré d'un certain nombre de personnes ayant le même prénom, ça peut poser un problème d'identité (genre "Je suis qui ? Je suis Julie. Mais je ne peux pas me résumer à ça, sinon nous serions toutes les mêmes. Alors qu'est-ce qu'il y a derrière ce prénom ?" et c'est là que ça se complique).


Cependant, je voudrais rebondir sur cette citation :
Ambrouille a écrit:
Le prénom devient alors uniquement le 'support' de l'échange.
Je le prends peut-être un peu trop au pied de la lettre, mais je trouve cela réducteur de ne considérer le prénom que comme cela. On l'a tous à peu près dit, nous avons une relation assez intime avec le ou les noms qu'on s'attribue ou qui nous sont attribués. Comme je le disais au début du sujet, par exemple, mon prénom me semble souvent étranger à mes oreilles, comme s'il ne me correspondait pas. J'ai certes abandonné l'idée de me faire appeler Naëlle, et même s'il a moins d'importance qu'à un certain moment, ce nom me reste intime, il a du sens pour moi.
Donc le prénom ne se limite pas au "support" de l'échange. Comme on l'a dit pour les pseudos également (et je suis du même avis que Miaou là-dessus), la manière que tu as d'appeler une personne en révèle beaucoup sur la proximité que tu as instaurée avec, et tu peux même varier la manière dont tu appelles une personne en fonction de la situation (pour mettre de la distance, te rapprocher, mettre un côté intime à la conversation etc).


Et aussi, tu parlais du 2e prénom. C'est drôle, je n'avais jamais vu ça sous ton point de vue :) Je connais bien une personne qui se fait appeler par son deuxième prénom, mais parce qu'elle n'aime pas le premier et c'est comme ça depuis toute petite. Et elle n'accole pas les deux non plus. Personnellement, je ne suis absolument pas "proche" de mes deuxième et troisième prénoms. Pour moi, ça a toujours été une formalité administrative à laquelle je n'accorde pas d'importance. Je prends certes bien le soin de les recopier pour tous les papiers importants à remplir, mais ça s'arrête là.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le prénom   Aujourd'hui à 5:32

Revenir en haut Aller en bas
 
Le prénom
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Voie des Marchombres :: La Voie des Marchombres :: Nous, et les Autres :: Connais-toi toi-même-
Sauter vers: