La Voie des Marchombres

Forum de réflexion consacré aux Marchombres et aux livres de Pierre Bottero...
 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez
 

 L'euthanasie

Aller en bas 
AuteurMessage
Nour
Aspirant à la Greffe
Aspirant à la Greffe
Nour

Féminin
Nombre de messages : 734
Localisation : Sur le chemin de la Vie
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Bottero, Damasio, Tolkien...
Date d'inscription : 17/12/2010

L'euthanasie Empty
MessageSujet: L'euthanasie   L'euthanasie Icon_minitimeDim 6 Mai 2012 - 11:39

Coucou tout le monde =)

Ici, on a beaucoup parlé de la mort, le suicide ou la mort qui arrive quand on vieilli.
J'aimerais vous parler et avoir vos avis sur l'euthanasie, c'est la mort donnée pour abrégée les souffrances de quelqu'un qui porte une maladie incurable. En France, euthanasier quelqu'un est un crime aux yeux de la loi mais il est difficilement défini par la loi.

L'Internaute a écrit:
Dans le code pénal : acte de tuer volontairement
En France, aucun loi ne traite spécifiquement de l'euthanasie. La mort donnée à un patient (euthanasie active), quels que soient son état et sa volonté, est considérée comme un homicide : un acte de tuer volontairement. Ces pratiques sont donc sévèrement punies par la loi. Le code pénal précise en effet que le "meurtre", la "non-assistance à personne en péril" et "l'empoisonnement" sont des crimes passibles d'un procès devant les assises. Ces crimes sont punissables de peines allant de 30 ans de réclusion criminelle à la perpétuité. Le code pénal prévoit aussi l'interdiction d'exercer la profession de médecin pour ceux qui se rendent coupable de cet acte considéré comme criminel.

Pourtant l'euthanasie passive, autrement dit le fait d'arrêter le traitement d'un patient est autorisé en France.

L'Internaute a écrit:
La loi d'avril 2005 sur les "droits du malade à mourir"
La loi relative aux droits des malades et à la fin de vie, votée en avril 2005 permet d'arrêter un traitement ou de refuser un acharnement thérapeutique (l'obstination déraisonnable dans la dispense de soins). Cependant, il ne légalise absolument pas l'euthanasie. Cette loi a aussi introduit une nouvelle notion, celle de "testament de vie" : "toute personne majeure peut rédiger des directives anticipées au cas où elle serait un jour incapable d'exprimer sa volonté. Ce testament de vie doit être daté et signé, avoir été rédigé devant un témoin, par une personne saine d'esprit. Il n'existe pas de formulaire pré établi, l'écriture et la forme de ce testament sont libres.


Toutefois, de nombreux médecins et infirmier(e)s affirment lors du procès de ceux d'entre eux, envoyés devant la justice pour une accusation d'euthanasie, avoir facilité la mort de patients. Certains personnels médicales voient même l'euthanasie comme un devoir envers des patients incurables.




Cet autre reportage-débat montre le point de vu du côté religieux avec un musulman, un chrétien et un rabbin. Du point de vu de la religion, l'euthanasie est condamnée.



Personnellement, je pense que l'euthanasie devrait être autorisée. Je ne vois pas l'intérêt des garder des gens pendant des années, jusqu'à leur mort en faite, à l'état de légume pour qu'ils ne ressentent pas la souffrance. De plus, cette vision par la famille peut être choquante. On préfère savoir que nos proches ont bien vécu et qu'ils sont mort comme ils le voulaient, plutôt que de les voir au stade de légume. En outre choisir sa mort est le dernier choix qu'un malade incurable peut faire, alors je pense que lui laisser ce choix est la moindre des choses que l'on puisse lui faire.

Être pour ou contre l'euthanasie ? Pourquoi ?


Si ce sujet n'est pas à sa place, quelqu'un pourrait le déplacer. Merci =)
Revenir en haut Aller en bas
Eclipse
Arpenteur de la Voie
Arpenteur de la Voie
Eclipse

Féminin
Nombre de messages : 167
Age : 24
Localisation : Dans mon hamac
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Pierre Bottero, Le combat d'hiver de Jean-Claude Mourlevat. Et d'autres, beaucoup d'autres
Date d'inscription : 03/06/2011

L'euthanasie Empty
MessageSujet: Re: L'euthanasie   L'euthanasie Icon_minitimeJeu 14 Juin 2012 - 19:27

Allez, le sujet est intéressant et je vois que tu n'as eu aucune réponse, alors me voilà! x)

Ah, et au fait, ta seconde vidéo ne marche pas, il dit "Cette vidéo est privée." O.o

Donc, l'euthanasie. Je pense que oui, on devrait avoir le droit de la pratiquer dans certains cas, mais que ça devrait être surveillé, traité au cas par cas. Bon, je pense pas qu'on puisse s'en servir pour commettre des crimes en faisant passer ça pour une forme d'euthanasie mais qui sait, il faut être prudent, pas seulement vis à vis de la personne qu'on euthanasie mais aussi vis à vis de l'entourage.

Et... Voilà. Désolée de ne pas développer plus, mais je ne sais pas trop quoi dire ^^" Pour moi oui, dans certains cas, l'euthanasie devrait être acceptée, quand on sait qu'on va mourir affaiblit, qu'on ne veut pas se voir comme ça, qu'on ne veut pas que les autres nous voient comme ça, et dans d'autres cas encore, oui, je pense que ça devrait être autorisé. Après, dans la première vidéo, on parle d'un produit qui fait mourir d'une façon jugée de peu digne. Moi je dis, c'est aux intéressé (la personne à euthanasié de préférence ou l'entourage proche si la dite personne ne peut plus communiquer) de le dire, mais de préférence une manière sans douleur (ça me paraît évident), après, si la méthode qu'il décrit fait de sérieux dommages, je vois pas comment il veut donner la mort autrement qu'en causant des dommages au corps humain, mais du moment que ça n'entraîne pas de douleur supplémentaire pour le patient (et que ça ne le défigure pas, même si je vois pas ce qui pourrait avoir cet effet), ben...

Voilà voilà ^^"
Revenir en haut Aller en bas
http://eclipse.eklablog.com/
Afeyaf
Jeune Thül
Jeune Thül
Afeyaf

Masculin
Nombre de messages : 209
Age : 23
Localisation : Ici et ailleurs, nul part et partout à la fois. Je suis dans mon imagination, dans mes rêves.
Groupe : Thül
Livre préféré : La Quête d'Ewilan et le Pacte des Marchombres
Date d'inscription : 01/06/2012

L'euthanasie Empty
MessageSujet: Re: L'euthanasie   L'euthanasie Icon_minitimeJeu 14 Juin 2012 - 19:52

Je dois moi aussi reconnaître que je suis pour l’euthanasie mais seulement si elle est surveillé très étroitement pour éviter les bavures (euthanasier une personne avec beaucoup de chance de guérir par exemple) et aussi être administré au cas par cas. Mais je pense néanmoins que l'euthanasie peut être négative pour ceux qui reste car le fait d'euthanasier beaucoup de personne peut être une source de remords pour le médecin qui la pratique car il aura la mort de plusieurs personne sur la conscience et ce même si ce geste à empêcher une vie horrible aux patients demandant cette pratique. Le remords peut aussi être ressenti par les familles qui ont acceptés le recours à l'euthanasie et briser leur vie.

Je tenais à préciser ce point que beaucoup oublie quand on parle d'euthanasie.
Revenir en haut Aller en bas
Genesis
Curieux
Curieux
Genesis

Masculin
Nombre de messages : 79
Age : 23
Localisation : là où la vie veut bien m'emmener
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Tous les livre de fantasy dont les classiques de pierre bottero, les trilogies chien de la lune et bartimeus, bobby pendragon, les chevaliers d'émeraudes, etc
Date d'inscription : 23/05/2012

L'euthanasie Empty
MessageSujet: Re: L'euthanasie   L'euthanasie Icon_minitimeJeu 14 Juin 2012 - 20:30

je ne pense pas que le médecin aurait du remord a euthanasier beaucoup de personne à partir du moment où c'est le mieux à faire.
Je pense même que la famille pourrait avoir du remord à ne pas le faire car voir une personne que l'on aime souffrir (et qui ne s’arrêtera pas de souffrir) alors qu'on pourrait la "libérer"...
Vous l'avez donc compris, je suis moi aussi pour l'euthanasie mais c'est vraie qu'elle doit être encadrée (en même temps, si une loi passé pour l'autoriser, la pratique serait forcement encadrée comme tout)
Revenir en haut Aller en bas
Afeyaf
Jeune Thül
Jeune Thül
Afeyaf

Masculin
Nombre de messages : 209
Age : 23
Localisation : Ici et ailleurs, nul part et partout à la fois. Je suis dans mon imagination, dans mes rêves.
Groupe : Thül
Livre préféré : La Quête d'Ewilan et le Pacte des Marchombres
Date d'inscription : 01/06/2012

L'euthanasie Empty
MessageSujet: Re: L'euthanasie   L'euthanasie Icon_minitimeJeu 14 Juin 2012 - 22:05

Personnellement, je ne suis pas vraiment d'accord avec toi Gregoire car même si le médecin ou les familles se disent qu'ils ont bien fait, que c'était la seule solution possible afin d'éviter que la personne que l'on aime souffre, une vie reste une vie. Prendre la vie d'autrui, même pour son bien est un fardeau lourds à porter. Ce genre de phrase "il le fallait, cela lui à empêché de trop souffrir" sert de prétexte aux familles et aux médecin ayant octroyé l'euthanasie pour éviter les remords mais cela ne les empêche aucunement.
Ils ont pris une vie et ils devront vivre avec cela toute leur vie, même si les raisons sont louables.

Enfin bref, je pense qu'on s'éloigne un peu du sujet non?
Revenir en haut Aller en bas
Revan
Chevalier Jedi
Chevalier Jedi
Revan

Masculin
Nombre de messages : 680
Age : 24
Localisation : Menegroth, Doriath's realm.
Groupe : Jedi
Livre préféré : The Lays of Beleriand
Date d'inscription : 10/11/2010

L'euthanasie Empty
MessageSujet: Re: L'euthanasie   L'euthanasie Icon_minitimeVen 15 Juin 2012 - 19:00

Et bien je suis contre.

Parce que ce n'est pas à un tiers de porter une décision personnelle. Si une personne souhaite réellement mourir, alors elle doit assumer son choix, elle n'a pas à demander à d'autres de le faire à sa place. Qu'elle se suicide, si elle souhaite vraiment perdre la vie. Le travail des médecins, ce n'est pas d'ôter la vie aux gens, mais de la sauver. Ce ne sont pas des exécuteurs, même miséricordieux, mais des guérisseurs. Qu'ils fournissent ce qu'il faut à la personne pour mourir, pourquoi pas. Mais qu'elle meure de sa propre main, dans ce cas. C'est un choix courageux, mais qu'il soit suivit de l'acte, et qu'il ne demeure pas de paroles.
Et si la personne se voit incapable de mourir, parce qu'elle ne le peut pas par exemple, dans le cas d'une mort cérébrale, et bien elle ne meure pas. Les proches souhaitent la voir mourir ? Qu'ils la tuent eux-même. De quel droit demanderaient ils à un médecin de s'en charger ? La compétence ? Il n'y a pas besoin de compétence pour mettre fin à une vie.
Si le médecin accepte de s'en charger, en revanche... C'est différent. Mais je dirais que tant que ce n'est pas sa propre vie qui est en jeu, il ne devrait pas être autorisé à s'en mêler. Même par compassion. Qu'une personne, aussi douloureuse soit sa vie, veuille mourir, soit. Et bien qu'elle assume son choix et sa conviction jusqu'au bout en s'ôtant elle même la vie.

Le suicide n'est pas hors la loi, lui.
Revenir en haut Aller en bas
scheakspire
Arpenteur de la Voie
Arpenteur de la Voie
scheakspire

Masculin
Nombre de messages : 161
Age : 24
Localisation : ...
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Ellana
Date d'inscription : 23/05/2009

L'euthanasie Empty
MessageSujet: Re: L'euthanasie   L'euthanasie Icon_minitimeDim 17 Juin 2012 - 12:51

Bonjour,

Je suis pour l'euthanasie. Si quelqu'un veux mourir c'est son droit non ? Revan tu dis que dans ce cas la personne n'a qu'a se suicider, mais le suicide peut être douloureux et brutal... Si on préfère mourir sans souffrir alors l'euthanasie est toute indiquée. Après que ce soit le médecin qui euthanasie ou que celui-ci fournisse à la personne de quoi le faire elle-même, la différence négligeable puisqu'au final la personne meure.

Citation :
Et si la personne se voit incapable de mourir, parce qu'elle ne le peut pas par exemple, dans le cas d'une mort cérébrale, et bien elle ne meure pas. Les proches souhaitent la voir mourir ? Qu'ils la tuent eux-même. De quel droit demanderaient ils à un médecin de s'en charger ? La compétence ? Il n'y a pas besoin de compétence pour mettre fin à une vie.


--> Je serai grandement étonné que des gens puissent demander l'euthanasie d'un proche sans accord de ce dernier^^ ( ou alors c'est un meurtre... ). Le choix de l'euthanasie revient uniquement à celui ou celle qui souhaite mourir, en aucun cas à un tiers !


Revenir en haut Aller en bas
Naëlle
Voltigeur des courants
Voltigeur des courants
Naëlle

Féminin
Nombre de messages : 288
Age : 22
Groupe : Haïnouk
Date d'inscription : 01/07/2011

L'euthanasie Empty
MessageSujet: Re: L'euthanasie   L'euthanasie Icon_minitimeDim 17 Juin 2012 - 13:02

Bon bon bon... J'ai pas mal de choses à dire sur le sujet ^^ On va essayer de faire que ça tienne la route ^^'

Avant tout et pour tout, je suis pour l'euthanasie.

Comme dit plus haut, les personnes ayant une maladie incurable, ou les personnes âgées qui souffrent. Dans certains cas également quand la personne "perd la tête", qu'elle n'est plus consciente de ce qu'il se passe... Mais ce dernier cas est plus délicat. Je pense qu'on devrait le droit de choisir de cesser de souffrir. Bien sûr il faudrait que ce soit extrêmement contrôlé, et que ce ne soit autorisé que dans certains cas. Mais je pense qu'on devrais avoir le droit de choisir une mort sans souffrance, et en se sentant humain et reconnu en tant que tel.

Revan. Imagine. Toi, dans 70 ans. Complètement paralysé, ne pouvant aligner deux mots. Une infirmière vient chaque matin, te fait ta toilette, te fait faire tes besoins, te donne à manger et tes médicaments, car tout ça, tu en es incapable seul. Ensuite, tu passes la journée au lit car tu ne peux rien faire d'autre. Quelques membres de ta famille viennent te rendre visite. Tu ne sais plus qui ils sont. Tu leur demande alors, mais tes mots sont incompréhensibles. Alors ils continuent à te parler de cette voix niaise, tu ne comprends rien à ce qu'ils te disent. Mais tu sais qu'au fond, tu n'es plus humain à leurs yeux. Ils repartent, et tu finis ta journée dans ton lit parce que tu ne peux rien faire d'autre. Le lendemain tu te réveilles. Tu as encore ces douleurs partout dans le corps. Cette impression qu'on t'arrache les membres. Et tu ne peux bouger pour essayer de calmer la douleur. Tu ne peux crier pour prévenir l'infirmière dans la pièce d'à côté.
Tu aimerais mettre un terme à tout ça. Tu attends la mort puisque c'est la seule chose que tu puisses faire : attendre. Mais elle n'arrive pas. Ces médicaments chaque matin te maintiennent dans ce semblant de vie.
Et chaque jour, c'est la même chose.
N'aimerais-tu pas avoir cette solution ?


Ensuite j'aimerais faire une remarque. L'euthanasie est autorisée pour les animaux. Ce sont des vies au même titre que la nôtre. Pourquoi leur offrir cette mort et pas à nous ?
Et croyez-moi, c'est une belle mort.
*mode racontage de vie ON*
On avait une chienne, un yorkshire. Elle avait presque atteint les 20 ans, ce qui est vraiment très vieux (plus de 100 ans chez l'homme). Elle ne pouvait plus se déplacer, on lui mettait des couches. Elle faisait des crises d'angoisse la nuit, on lui donnait donc des médicaments. Mais elle ne souffrait apparemment pas, donc on la gardait, on l'aimait. Et puis elle a commencé à souffrir. On lui a donné d'autres médocs. Mais est arrivé le moment où elle souffrait malgré les médicaments. On a donc pris la difficile décision de l'euthanasier.
Ma mère est restée jusqu'au dernier instant. Et avant de s'endormir, notre chienne a regardé ma mère une dernière fois. Regard de soulagement. Regard de remerciement.

Voilà... Pour moi, l'euthanasie est une belle mort, sans souffrance.
*mode racontage de vie OFF*

Enfin, le rôle du médecin...
Plus tard. je souhaite être vétérinaire.
L'euthanasie se pratique quand c'est la seule solution qu'il reste. Elle est fruit du commun accord entre maîtres et vétérinaire. Bien sûr ce n'est pas plaisant d'euthanasier un animal, mais c'est une humble mort qu'on offre à l'animal. Pour avoir assisté à une euthanasie lors de mon stage en clinique vétérinaire, je sais que c'est une mort douce. On s'endort.


Voilà, je pense avoir fait le tour.
Revenir en haut Aller en bas
Revan
Chevalier Jedi
Chevalier Jedi
Revan

Masculin
Nombre de messages : 680
Age : 24
Localisation : Menegroth, Doriath's realm.
Groupe : Jedi
Livre préféré : The Lays of Beleriand
Date d'inscription : 10/11/2010

L'euthanasie Empty
MessageSujet: Re: L'euthanasie   L'euthanasie Icon_minitimeDim 17 Juin 2012 - 19:16

Bon, répondons point par point L'euthanasie 460171

Citation :
Revan tu dis que dans ce cas la personne n'a qu'a se suicider, mais le suicide peut être douloureux et brutal... Si on préfère mourir sans souffrir alors l'euthanasie est toute indiquée.

Citation :
Je pense qu'on devrait le droit de choisir de cesser de souffrir. Bien sûr il faudrait que ce soit extrêmement contrôlé, et que ce ne soit autorisé que dans certains cas. Mais je pense qu'on devrais avoir le droit de choisir une mort sans souffrance, et en se sentant humain et reconnu en tant que tel.

Quand je parlais de suicide, je parlais en quelque sorte d'auto-euthanasie. Que le médecin prépare, par exemple, tout ce qui est nécessaire au malade, que celui ci soit bien entouré jusqu'à la fin, et que tout soit prévu pour que cela se passe le mieux possible pour lui, mais... Si il a encore l'usage de ses mains, qu'il se tue lui même. C'est cela que je voulais dire par "suicide"

Citation :
Après que ce soit le médecin qui euthanasie ou que celui-ci fournisse à la personne de quoi le faire elle-même, la différence négligeable puisqu'au final la personne meure.

Cette "différence négligeable" dont tu parles, c'est la différence entre un suicide, et un meurtre ! Elle n'a, à mes yeux du moins, rien de négligeable.

Dans les faits, si je suis ton raisonnement, que la personne meure parce qu'elle s'est tuée ou parce que le médecin l'a assassiné, peu d'importance. Ah bon ?! Mais si la personne meurt dans des souffrances abominables ou qu'elle meurt sereinement, la différence est négligeable puisqu'au final la personne meurt non ?

Vois les failles de ton raisonnement, jusqu'à quel point il peut être détourné et assimilé. C'est pour cela que je dit non ! Catégoriquement, au meurtre, quelqu'en soit la raison. Parce si on laisse la porte ne serait-ce qu'un tantinet entre-ouverte, les abus, les détournements, les meurtres d'intérêts et de profit personnels surviendront. Et on utilisera cette manière de tuer et ses raisons pour justifier tous les abus qui seront commis ensuite. Alors je dit non. Quant aux personnes qui souffrent et qui ne peuvent se tuer elles-même, parce que leur corps ne réagit plus... C'est non. Mieux vaut voir souffrir, mieux vaut consentir à ce sacrifice, que d'y céder et par là cautionner et laisser entrer les atrocités qui pourraient survenir. C'est un problème de conscience, un problème de morale, symbolique. Il s'agit d'altruisme, de penser à tous les autres et pas seulement à soi-même. A toutes les exactions qui peuvent se commettre si on laisse cette porte ci ouverte. Pour une personne qui meure parce qu'elle le veut, combien d'autres seraient assassinées ? Je ne peux, et ne veux, cautionner ces meurtres en répondant oui.

Citation :
Tu aimerais mettre un terme à tout ça. Tu attends la mort puisque c'est la seule chose que tu puisses faire : attendre. Mais elle n'arrive pas. Ces médicaments chaque matin te maintiennent dans ce semblant de vie.
Et chaque jour, c'est la même chose.
N'aimerais-tu pas avoir cette solution ?

Oui, je voudrais l'avoir. Et je ne souhaiterais pas partir en souillant les mains d'une autre personne de mon sang, en souillant sa conscience de mon meurtre. Que j'y soit aidé, soit. Mais je me tuerais moi-même. Supporterais tu de quitter ce monde sachant que ta dernière action a été de demander à quelqu'un de commettre un meurtre pour toi ? Ton meurtre ?
S'il est question de partir dignement, humblement, et humainement, alors le suicide me semble bien plus noble.

Citation :
Ensuite j'aimerais faire une remarque. L'euthanasie est autorisée pour les animaux. Ce sont des vies au même titre que la nôtre. Pourquoi leur offrir cette mort et pas à nous ?
Et croyez-moi, c'est une belle mort.

Il s'agit d'animaux, alors l'impact sur la "conscience collective" n'est pas le même. Nous sommes beaucoup ici, moi y compris, à considérer une vie animale comme ayant autant de valeur qu'une vie humaine. Mais c'est loin d'être le cas pour la grande majorité des gens, si je ne m'abuse. Et puis... Je ne dirais pas que tuer des animaux est courant, mais presque. On mange tout les jours des animaux tués. Et même si ça me révolte profondément, le meurtre d'animaux parce qu'ils souffrent n'ouvrira pas la porte à de nouvelles atrocités, comme ça pourrait être le cas pour les êtres humains. Simplement parce que la grande majorité des personnes ne voient pas cela du même œil. Et puis que les animaux n'ont aucun moyen de mettre fin eux même à leur vie, au contraire des humains.

Revenir en haut Aller en bas
Naëlle
Voltigeur des courants
Voltigeur des courants
Naëlle

Féminin
Nombre de messages : 288
Age : 22
Groupe : Haïnouk
Date d'inscription : 01/07/2011

L'euthanasie Empty
MessageSujet: Re: L'euthanasie   L'euthanasie Icon_minitimeDim 17 Juin 2012 - 19:36

Citation :
Si il a encore l'usage de ses mains, qu'il se tue lui même.

Et si tu ne l'as pas ?

Citation :
S'il est question de partir dignement, humblement, et humainement, alors le suicide me semble bien plus noble.

Donc quelqu'un qui souhaite la mort est obligé de se planter un couteau dans le ventre, de se pendre, ou d'ingurgiter des médicaments ? De laisser quelqu'un découvrir son corps dans ces conditions ?
Et toujours ce même cas : quand la personne en est incapable ? Physiquement, car paralysée par exemple.


Bon euh beh plus j'essaie d'écrire plus j'oublie ce que je voulais dire --" tant pis on s'arrêtera là pour l'instant
Revenir en haut Aller en bas
Afeyaf
Jeune Thül
Jeune Thül
Afeyaf

Masculin
Nombre de messages : 209
Age : 23
Localisation : Ici et ailleurs, nul part et partout à la fois. Je suis dans mon imagination, dans mes rêves.
Groupe : Thül
Livre préféré : La Quête d'Ewilan et le Pacte des Marchombres
Date d'inscription : 01/06/2012

L'euthanasie Empty
MessageSujet: Re: L'euthanasie   L'euthanasie Icon_minitimeDim 17 Juin 2012 - 20:57

Revan a écrit:
Mieux vaut voir souffrir, mieux vaut consentir à ce sacrifice, que d'y céder et par là cautionner et laisser entrer les atrocités qui pourraient survenir. C'est un problème de conscience, un problème de morale, symbolique. Il s'agit d'altruisme, de penser à tous les autres et pas seulement à soi-même. A toutes les exactions qui peuvent se commettre si on laisse cette porte ci ouverte. Pour une personne qui meure parce qu'elle le veut, combien d'autres seraient assassinées ? Je ne peux, et ne veux, cautionner ces meurtres en répondant oui.

Ce sont des paroles nobles que tu a la Revan mais laisse moi te poser cette question:
Serait tu capable de laisser souffrir une personne qui t'es chère même si cela entraînerais, indirectement, la mort de beaucoup d'autre personne dans le même cas?

Je pense que non car personne ne peut rester de marbre face à la souffrance d'un être cher. Seul les monstres en sont capables. Je suis sur et certain que même toi ne tiendra pas le même discours face à un cas semblable pour la bonne et simple raison que l'être humain est égoïste.

Ne viens pas me dire que tu accepterais qu'un membre de ta famille, un ami ou tout autre personne en qui tu tiens le plus souffre pendant des années alors que sa seul chance de salut est la mort.
Revenir en haut Aller en bas
Revan
Chevalier Jedi
Chevalier Jedi
Revan

Masculin
Nombre de messages : 680
Age : 24
Localisation : Menegroth, Doriath's realm.
Groupe : Jedi
Livre préféré : The Lays of Beleriand
Date d'inscription : 10/11/2010

L'euthanasie Empty
MessageSujet: Re: L'euthanasie   L'euthanasie Icon_minitimeLun 18 Juin 2012 - 9:15

Hum hum hum. Je trouve que tu présumes déjà beaucoup de moi sans me connaître, et que ton jugement est un peu trop généralisant et hâtif.

La souffrance d'êtres qui me sont chers, je connais. Je ne vais pas déballer ma vie privée ici ou te raconter des histoires larmoyantes et pathétiques à n'en plus finir, mais je connais. Et je sais également quel poids ont mes convictions face à la réalité.

De plus, pour une personne, aussi chère me soit elle, le choix de la laisser souffrir ou non ne me revient pas.
J'ai moi aussi généralisé hâtivement dans mon dernier post, alors qu'au lieu d'en faire un cas global et de me prononcer pour tous, j'aurais simplement dû me prononcer sur ce que je souhaiterais qu'il m'arrive dans ce cas là, et pourquoi je suis en désaccord par principe.

Donc, ce choix ne me revient pas. Il revient à la personne elle même. Je me refuse à m'en mêler. Je ne puis, et ne veux, cautionner le meurtre sous quelque forme que ce soit, quelle qu'en soit la raison, et je ne me prononcerai pas. Que cette personne décide elle même quelle est pour elle la meilleure manière de partir. De plus, et surtout, ce n'est pas ma vie, ce n'est pas à moi de faire le choix.

Si la personne n'est pas en mesure de faire le choix, parce qu'elle ne le peut plus, et que pourtant chaque jours elle entretient des souffrances abominables... Alors même là, je crois que j'hésiterais énormément, et je ne sais pas quelle conduite j'adopterai. Je ne tiens pas vraiment non plus à le savoir. Je prie simplement pour ne jamais, jamais me retrouver dans cette situation.

Citation :
Je pense que non car personne ne peut rester de marbre face à la souffrance d'un être cher. Seul les monstres en sont capables. Je suis sur et certain que même toi ne tiendra pas le même discours face à un cas semblable pour la bonne et simple raison que l'être humain est égoïste.

Ce que tu me dis me fait un peu tiquer... Hum. Voire un peu beaucoup.
Je ne sais pas si personne ou non ne peut rester de marbre face à la souffrance d'un être cher. Je suppose que non. Mais rester stoïque, respecter même dans ce cas ses valeurs, ses principes, ses convictions profondes, et accepter la souffrance de cette personne chère plutôt que de céder à son égoïsme, moi je ne nomme pas cela "Monstre". Moi je nomme cela Courage. Je nomme cela Droiture. Je nomme cela Honneur.
Qui es tu pour juger des valeurs d'un autre ? Savoir pourquoi il agit de telle ou telle manière ? Et ensuite le qualifier sans plus d'état d'âme de monstre, alors que tu ne sembles pas comprendre au contraire le Sacrifice que cela implique ?

Et puis, toi qui me parle de monstre, et qui me dis ensuite que par égoïsme tu cautionnerais la mort indirecte de plusieurs personnes assassinées à cause des abus possibles pour abréger les souffrances d'une seule. Monstre ? C'est celui qui se refuserait à cela que tu traite de monstre ? Qui refuserait de perdre plusieurs vies pour... Même pas pour en sauver une, mais pour en perdre une de plus ? Monstre ? Tu as de drôles de qualificatifs.

Alors non, je ne pense pas non plus que l'être humain soit égoïste. La preuve en est même dans le sujet. Les médecins qui pratiquent l'euthanasie active, ils le font sans doute pour un tas de raisons, mais certainement PAS par égoïsme. Ils le font par compassion, par respect, par désir d'aider autrui et de soulager ses souffrances. Ils ne pensent pas à eux, ils pensent uniquement à l'autre, et ils vont même à tuer et se mettre hors la loi pour cela. Où est ce que tu vois de l'égoïsme là-dedans ? Moi en tout cas je me refuse à adopter une vision aussi cynique que la tienne.

Citation :
Ne viens pas me dire que tu accepterais qu'un membre de ta famille, un ami ou tout autre personne en qui tu tiens le plus souffre pendant des années alors que sa seul chance de salut est la mort.

Oh que si, si tel est son choix, je l'accepterai. Parce qu'il ne me revient absolument pas de décider pour lui/elle. Dans le cas inverse, je l'accepterai également. Je suis contre idéologiquement. Dans les faits, le choix ne m'appartient pas.

De plus, aucune mort n'est une "chance de salut". C'est simplement quitter le monde quand aucun espoir de guérison ne subsiste, et quand la souffrance est à ce point insupportable que l'étreinte glaciale de la mort, et le Néant, est préférable à une parodie de vie. Je ne suis pas croyant, je ne suis pas là à penser que si la personne meurt, elle trouvera une autre vie bien plus heureuse et libérée de sa souffrance terrestre. Dans mon esprit, la mort c'est la Fin. De tout, corps, coeur, âme, esprit. Le "retour au Néant". La vie, nous n'en avons qu'une, et elle est d'une telle importance à mes yeux que c'est pour cela que je défends mon point de vue avec cette vigueur et cette ferveur. Et que je me refuse à faire le choix pour un tiers. C'est sa vie, la sienne, à lui seul. Il naît avec, il meurt en la perdant, elle ne regarde que lui.


Dernière édition par Revan le Lun 18 Juin 2012 - 11:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Afeyaf
Jeune Thül
Jeune Thül
Afeyaf

Masculin
Nombre de messages : 209
Age : 23
Localisation : Ici et ailleurs, nul part et partout à la fois. Je suis dans mon imagination, dans mes rêves.
Groupe : Thül
Livre préféré : La Quête d'Ewilan et le Pacte des Marchombres
Date d'inscription : 01/06/2012

L'euthanasie Empty
MessageSujet: Re: L'euthanasie   L'euthanasie Icon_minitimeLun 18 Juin 2012 - 10:45

Je crois que moi aussi je ne me suis pas assez bien expliqué =p.

Quand je parle d'égoïsme, ce n'est pas vraiment comment toi tu l'entend. Je veux dire par là que dans ce genre de situations, on laissera nos sentiments prendre le dessus sur notre raison et oublier le reste pour aider ceux qui nous sont cher. C'est cela que j'appelle de l'égoïsme.

Tu me reproche ma rapidité de jugement pour ceux que je traite de "monstre". Je pense que ceux qui reste stoïque face à la souffrance de leur proche par "courage", "droiture", "honneur" comme tu dis sont stupide. Tu dis qu'ils préfèrent agir ainsi plutôt que de respecter le souhait du souffrant. Cela est pour moi encore plus égoïste que d'euthanasier le souffrant. Je pense qu'ils n'agissent ainsi plus pour leur auto-satisfaction que par "droiture", "courage" ou même "l'honneur".

Je ne suis personne pour juger les gens de monstre mais tu dis que je ne comprends pas le Sacrifice que cela implique et je peut te dire que si, et beaucoup mieux que certain, car j'ai vécu une situation similaire il y a quelques années, situation dont je ne parlerais pas ici. Il est vrai que je ne connais rien à ta vie, mais tu ne connais rien à la mienne non plus.

Quant tu dis que:

Revan a écrit:
De plus, et surtout, ce n'est pas ma vie, ce n'est pas à moi de faire le choix.

Je me dois de protester car ce genre de choix ne peut, non, ne doit pas se faire seul. Ce choix doit être mûrement réfléchie, que se soit par la personne souhaitant mourir que par son entourage. Dans ce cas là, il me semble judicieux d'aider le malade à faire le meilleur choix pour lui.

C'est tous ce que j'avais à dire.

Edit: Après relecture je voie que j'y suis aller un peu fort =p. Donc excuse moi pour mon tempérament un peu brutal... bon d'accord très brutal.
Revenir en haut Aller en bas
Revan
Chevalier Jedi
Chevalier Jedi
Revan

Masculin
Nombre de messages : 680
Age : 24
Localisation : Menegroth, Doriath's realm.
Groupe : Jedi
Livre préféré : The Lays of Beleriand
Date d'inscription : 10/11/2010

L'euthanasie Empty
MessageSujet: Re: L'euthanasie   L'euthanasie Icon_minitimeLun 18 Juin 2012 - 12:06

Citation :
Quand je parle d'égoïsme, ce n'est pas vraiment comment toi tu l'entend. Je veux dire par là que dans ce genre de situations, on laissera nos sentiments prendre le dessus sur notre raison et oublier le reste pour aider ceux qui nous sont cher. C'est cela que j'appelle de l'égoïsme.

Et bien soit, nomme cela de l'égoïsme. Mais je ne suis pas d'accord. Tu places tout le monde sur le même plan. Or tu n'en sais rien. Je pense pouvoir affirmer que, même si tu as l'expérience d'un cas, voir de plusieurs, et que tous les membres de ton entourage peut-être répondent aux critères que tu décris, Tu ne peux quand même pas en faire une généralité et de là porter le même jugement sur l'intégralité des Hommes comme tu le fais. Tu n'en sais rien, de quoi chaque personne est capable. Tu ne connais pas tout le monde, tu ne sais pas avec certitude qu'est ce que l'espèce humaine et certains individus sont capables d'endurer, ou à quel point leurs convictions peuvent compter pour eux. Ce n'est pas le cas de tout le monde, certes. Mais ce n'est pas non plus le cas de tout le monde de faire passer sa raison après ses sentiments non plus. Quelque soit la situation. Alors cesse de dire cela, c'est faux.

Citation :
Tu me reproche ma rapidité de jugement pour ceux que je traite de "monstre". Je pense que ceux qui reste stoïque face à la souffrance de leur proche par "courage", "droiture", "honneur" comme tu dis sont stupide.

Pourquoi ? Parce qu'ils préfèrent voir leur proche souffrir que de cautionner les meurtres qui pourraient avoir lieu si ils approuvaient la mort de ce proche ? Parce qu'ils pensent qu'une valeur morale, qu'avoir une Conscience, c'est plus important et plus droit, même si ça demande ce sacrifice, que de céder à leur "égoïsme" ? Je ne vois rien de stupide là dedans. Au contraire, et même si tu n'approuves pas, au moins pourrais tu faire preuve d'un peu plus de respect que de te borner à les qualifier de "stupide".

Citation :
Tu dis qu'ils préfèrent agir ainsi plutôt que de respecter le souhait du souffrant. Cela est pour moi encore plus égoïste que d'euthanasier le souffrant.

D'un, non, je dis que moralement ils peuvent le condamner mais que si le souffrant fait ce choix, ils doivent le respecter et ne pas s'y opposer en acte. Justement, leur conduite implique le respect des choix et de la vie.
Deux, l'égoïsme, quand on préfère laisser souffrir une personne plutôt que, en accédant à sa demande de fin de vie, risquer la possibilité que les abus surviennent et que des véritables meurtres soient commis, ressemble puis à de l'altruisme et de la responsabilité qu'à de l'égoïsme. De mes vues en tout cas.

Citation :
Je pense qu'ils n'agissent ainsi plus pour leur auto-satisfaction que par "droiture", "courage" ou même "l'honneur".

Conclusion hâtive. Tu n'as aucun moyen de savoir à quel point ils sont honnêtes, et en accord avec leurs valeurs. Ce que tu fais là n'est que de la présomption. Si j'utilise ton argument contre toi, je peux aussi bien dire alors que les personnes qui souhaitent voir euthanasier leurs proches le font par désir de toucher l'héritage et pour qu'ils leur foutent une bonne fois pour toute. Donc ne nous hasardons pas sur le terrain qui veut que nous présumions des véritables motivations des personnes.

Citation :
Je ne suis personne pour juger les gens de monstre mais tu dis que je ne comprends pas le Sacrifice que cela implique et je peut te dire que si, et beaucoup mieux que certain, car j'ai vécu une situation similaire il y a quelques années, situation dont je ne parlerais pas ici. Il est vrai que je ne connais rien à ta vie, mais tu ne connais rien à la mienne non plus.

C'est entendu, et je te te prie de m'excuser pour cela alors, je retire ce que j'ai dit.

Citation :
Je me dois de protester car ce genre de choix ne peut, non, ne doit pas se faire seul. Ce choix doit être mûrement réfléchie, que se soit par la personne souhaitant mourir que par son entourage. Dans ce cas là, il me semble judicieux d'aider le malade à faire le meilleur choix pour lui.

Et bien je suis en désaccord avec toi. Que ce choix soit mûrement réfléchit, oui. Que ce soit par la personne, oui. Pas par l'entourage. Il a sans doute son mot à dire, mais la personne est Libre, et quand cela touche à SA vie propre, c'est à elle et uniquement à elle que revient la décision finale. C'est SA vie, c'est à elle de décider de quelle manière elle doit et veut partir. Que les autres puissent tenter de la raisonner, voir qu'ils puissent tenter de faire valoir auprès d'elle ce qui leur semble le meilleur choix, oui. Mais le choix final, la décision, revient à la personne en question et uniquement à elle.

EDIT : C'est un débat d'idées, et qui nous tiennent à coeur. Normal que nous en parlions avec ferveur L'euthanasie 460171 . Pour ma part il n'y a aucun problème, et je n'ai pas remarqué d’agressivité particulière dans ton post L'euthanasie 79820
Revenir en haut Aller en bas
Afeyaf
Jeune Thül
Jeune Thül
Afeyaf

Masculin
Nombre de messages : 209
Age : 23
Localisation : Ici et ailleurs, nul part et partout à la fois. Je suis dans mon imagination, dans mes rêves.
Groupe : Thül
Livre préféré : La Quête d'Ewilan et le Pacte des Marchombres
Date d'inscription : 01/06/2012

L'euthanasie Empty
MessageSujet: Re: L'euthanasie   L'euthanasie Icon_minitimeLun 18 Juin 2012 - 12:27

Je sens que si on continue comme ça on va pas pouvoir laisser les autres en placer une =p. Donc je vais m'arrêter là. Je souhaite juste dire que tes décisions sont louables et je les respectes. Aussi, quand je dis que le recours à l'euthanasie dois être décider à plusieurs, je me suis mal exprimer. Je pense comme toi que c'est au malade de décider si il doit vivre ou mourir mais qu'il prévienne son entourage avant et qu'ils en parlent avant de passer à l'acte. Ce genre de choix peut ruiner des familles si elles n'ont pas consciences du choix du malade, et je suis bien placer pour le savoir.

Je pense que je n'ai rien d'autre à ajouter sur ce sujet =p.
Revenir en haut Aller en bas
scheakspire
Arpenteur de la Voie
Arpenteur de la Voie
scheakspire

Masculin
Nombre de messages : 161
Age : 24
Localisation : ...
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Ellana
Date d'inscription : 23/05/2009

L'euthanasie Empty
MessageSujet: Re: L'euthanasie   L'euthanasie Icon_minitimeLun 18 Juin 2012 - 13:47

A Afeyaf :

Citation :
Citation :
Revan a écrit:
De plus, et surtout, ce n'est pas ma vie, ce n'est pas à moi de faire le choix.


Je me dois de protester car ce genre de choix ne peut, non, ne doit pas se faire seul. Ce choix doit être mûrement réfléchie, que se soit par la personne souhaitant mourir que par son entourage. Dans ce cas là, il me semble judicieux d'aider le malade à faire le meilleur choix pour lui.


Au contraire je pense que ce genre de choix doit se prendre seul ! Personne ne peut décider de la vie ou de la mort d'une autre personne !

Citation :
Quand je parle d'égoïsme, ce n'est pas vraiment comment toi tu l'entend. Je veux dire par là que dans ce genre de situations, on laissera nos sentiments prendre le dessus sur notre raison et oublier le reste pour aider ceux qui nous sont cher. C'est cela que j'appelle de l'égoïsme.


Revan a déjà réagit mais ce n’est absolument pas le cas de tout le monde ! J'ose espérer qu'il y a des hommes qui font passer leurs convictions et la justice avant leur intérêt personnel et affectif... Pour moi agir comme tu le décris est un signe de faiblesse intellectuelle et morale...
_________

A Revan :
Bon continuons^^
Citation :
La vie, nous n'en avons qu'une, et elle est d'une telle importance à mes yeux que c'est pour cela que je défends mon point de vue avec cette vigueur et cette ferveur.


Tu préfère donc, pour reprendre ta formulation, une parodie de vie à la mort ? Tu penses qu'il vaut mieux s'accrocher désespérément à une vie fantomatique plutôt que de la perdre ?

Citation :
Cette "différence négligeable" dont tu parles, c'est la différence entre un suicide, et un meurtre ! Elle n'a, à mes yeux du moins, rien de négligeable.


Dans les faits, si je suis ton raisonnement, que la personne meure parce qu'elle s'est tuée ou parce que le médecin l'a assassiné, peu d'importance. Ah bon ?! Mais si la personne meurt dans des souffrances abominables ou qu'elle meurt sereinement, la différence est négligeable puisqu'au final la personne meurt non ?


Non^^. Quand il y a meurtre c'est contre la volonté de la victime... Du moment que quelqu'un veut mourir quelle importance que ce soit elle même ou le médecin qui l'euthanasie ? Puisqu'elle est d'accord ? Il n'y a pas de différence car le désir du malade n'est pas contrarié ! Tu raisonne un peu rapidement en déclarant que dans ce cas il n'y a pas de différence non plus entre mourir dans d'atroces souffrances et mourir paisiblement... Le malade souhaite abréger la souffrance donc si on le laisse vivre et souffrir son désir est contrarié ! Voilà où réside la différence.


Cela dit il y a un point qui reste obscur pour moi... Quand on parle d'euthanasie on parle bien d'euthanasie volontaire ?? Parce que vous dénoncez tout les meurtres qui seront commis, toutes les familles qui tueront leurs proches etc... Mais ça c'est uniquement si d'autres personnes ont le pouvoir de décider ou non d'une euthanasie. Je trouverai ca inadmissible et odieux... Alors on parle d'euthanasie volontaire dépendant uniquement du choix du patient, ou pas ???

Revenir en haut Aller en bas
Revan
Chevalier Jedi
Chevalier Jedi
Revan

Masculin
Nombre de messages : 680
Age : 24
Localisation : Menegroth, Doriath's realm.
Groupe : Jedi
Livre préféré : The Lays of Beleriand
Date d'inscription : 10/11/2010

L'euthanasie Empty
MessageSujet: Re: L'euthanasie   L'euthanasie Icon_minitimeLun 18 Juin 2012 - 14:39

Scheakspire, la première citation que tu fais est obsolète, Afeyaf ayant revu et précisé son point de vue qui, au bout du compte rejoins le tiens et le mien, dans son post postérieur.

Citation :
Tu préfère donc, pour reprendre ta formulation, une parodie de vie à la mort ? Tu penses qu'il vaut mieux s'accrocher désespérément à une vie fantomatique plutôt que de la perdre ?

Non, se suicider. Dans les conditions que j'ai décrite plus haut, à savoir dans le genre d'une auto-euthanasie. Sinon, comme je l'ai aussi précisé, à chacun de faire son choix.

Citation :
Non^^. Quand il y a meurtre c'est contre la volonté de la victime...

Faux.

linternaute.com Encyclopédie a écrit:
Définition meurtre

meurtre, nom masculin
Sens Fait de tuer volontairement quelqu'un. Synonyme : homicide Anglais : murder

Et dans la loi, l'euthanasie active est considérée comme un meurtre, si tu avais lu le premier post de Nour, quelque soit l'état de consentement de la victime. Ça rejoins bien la définition.

Citation :
Tu raisonne un peu rapidement en déclarant que dans ce cas il n'y a pas de différence non plus entre mourir dans d'atroces souffrances et mourir paisiblement... Le malade souhaite abréger la souffrance donc si on le laisse vivre et souffrir son désir est contrarié ! Voilà où réside la différence.

Bien sur que je raisonne hâtivement en disant cela. Et si tu remarque ce que j'ai mis plus haut, j'ai dit justement que je raisonnais comme cela pour démontrer que son argument pouvait être aisément retourné contre lui, et du même coup qu'il n'était pas vraiment valable et pertinent.
Et "faux", puisqu'il y a une énorme différence entre suicide et meurtre. Tout comme entre souffrir et partir paisiblement.

Citation :
Alors on parle d'euthanasie volontaire dépendant uniquement du choix du patient, ou pas ???

Oui, mais qui te dis que le patient ne sera pas drogué, forcé à signer, ou dans un état d'esprit ou son choix ne sera plus vraiment un choix ? Qui te dis que les contraintes et les lois ne seront pas détournées par des personnes à visées malveillantes. Alors oui on en parle, mais sans être naïf et considérer tous les abus qui peuvent être aussi commis.
Revenir en haut Aller en bas
Laurelaï
Apprenti marchombre
Apprenti marchombre
Laurelaï

Féminin
Nombre de messages : 306
Age : 20
Localisation : Ici ou là-bas...
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres ; Le Chant du Troll ; La Horde du Contrevent ; Les Eveilleurs ; Le Regard des Princes à Minuit ; L'Odalisque et l'éléphant
Date d'inscription : 10/06/2012

L'euthanasie Empty
MessageSujet: Re: L'euthanasie   L'euthanasie Icon_minitimeLun 18 Juin 2012 - 17:09

Je voudrais revenir sur la définition de l’égoïsme. Pour moi, c'est le fait de ne pas penser aux autres et de ne penser qu'a sa petite personnes ors, ce n'est pas l'impression que j'ai eu quand j'ai lu vos posts.


Il y a des abus pour tout, il y en aura toujours.


A vrai dire, je suis partagée. Dans un sens, je suis pour. Mais dans l'autre je suis contre. Je n'ai aucune idée de ce que je ferais si je devais prendre une telle décision. Je penses que c'est comme pour l'héritage, il faut en parler avec le reste de la famille, discuter bien avant. Si, une personne de mon entourage venait à être dans cette situation, je respecterais son souhait. Qu'il veuille mourir ou non.

Si cela devait m'arriver, je voudrais qu'on me tue. Je ne voudrais pas être prisonnière de mon corps. Incapable de parler, devoir dépendre des autres. Être à retenue l'état de " légume. " C'est peut-être " égoïste " mais c'est ce que je souhaiterais.


Bon, voilà. Excuser moi si c'est un peu confus. Et je tiens juste à dire que je respecte vos avis.


Bonne journée ^^
Revenir en haut Aller en bas
Nour
Aspirant à la Greffe
Aspirant à la Greffe
Nour

Féminin
Nombre de messages : 734
Localisation : Sur le chemin de la Vie
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Bottero, Damasio, Tolkien...
Date d'inscription : 17/12/2010

L'euthanasie Empty
MessageSujet: Re: L'euthanasie   L'euthanasie Icon_minitimeSam 23 Juin 2012 - 13:42

Pourquoi j'ai l'impression d'arriver après la fin de la guerre ? XD

Alors je reprends depuis le début même si ça sort totalement du sujet

Afy a écrit:
Ils ont pris une vie et ils devront vivre avec cela toute leur vie, même si les raisons sont louables.

Considères tu le fait de vivre paralysé, sous médicaments et sans pouvoir communiquer comme une vie ? Ou alors s'ils sont devenus des légumes ? Certes les gens sont en vie si on voit le côté scientifique des choses mais seul le corps reste présent avec une certaine activité cérébrale mais quand on vit on se sert tout autant de nos facultés mentales. Dans ce cas là, personnellement je ne considère pas ça comme une "vie" même si cela semble assez radicale.
Oui ceux qui ont du prendre cette décision devront vivre avec toute leur vie mais vaut-il mieux abréger les souffrances de quelqu'un et le laisser partir plutôt que de le voir dépérir pendant des années ?


Revan a écrit:
Il s'agit d'animaux, alors l'impact sur la "conscience collective" n'est pas le même.

Crois-le ou non mais ce que tu as écrit, Revan, est faux pour la plupart des mammifères. Quand un éléphant perd un petit, il retourne la où a eu lieu la mort de son enfant. ça le marque jusqu'à la fin de sa vie. Certes ce n'est pas la "conscience collective" mais ça marque les personnes qui ont été le plus proche de l'éléphanteau en question.


scheakspire a écrit:
Personne ne peut décider de la vie ou de la mort d'une autre personne !

Et dans le cas, où la personne n'a plus qu'une vie cérébrale et qu'elle n'a aucune chance de se réveiller ? Et que tu sais qu'elle souffre ? Là quelqu'un est obligé de choisir entre une vie branchée sur un appareil ou alors débranchée la personne en question.


Moilà.
J'ai rien dit mais c'est pas grave ^^
Revenir en haut Aller en bas
Afeyaf
Jeune Thül
Jeune Thül
Afeyaf

Masculin
Nombre de messages : 209
Age : 23
Localisation : Ici et ailleurs, nul part et partout à la fois. Je suis dans mon imagination, dans mes rêves.
Groupe : Thül
Livre préféré : La Quête d'Ewilan et le Pacte des Marchombres
Date d'inscription : 01/06/2012

L'euthanasie Empty
MessageSujet: Re: L'euthanasie   L'euthanasie Icon_minitimeSam 23 Juin 2012 - 14:13

Nour a écrit:
Oui ceux qui ont du prendre cette décision devront vivre avec toute leur vie mais vaut-il mieux abréger les souffrances de quelqu'un et le laisser partir plutôt que de le voir dépérir pendant des années ?

Je tiens juste à rappeler que je suis pour l'euthanasie. Je pense qu'il vaut abréger les souffrances du malade plutôt que de le laisser souffrir, je tenais juste à souligner que ce choix pouvait marquer à jamais l'esprit de ceux qui reste.
Revenir en haut Aller en bas
Afeyaf
Jeune Thül
Jeune Thül
Afeyaf

Masculin
Nombre de messages : 209
Age : 23
Localisation : Ici et ailleurs, nul part et partout à la fois. Je suis dans mon imagination, dans mes rêves.
Groupe : Thül
Livre préféré : La Quête d'Ewilan et le Pacte des Marchombres
Date d'inscription : 01/06/2012

L'euthanasie Empty
MessageSujet: Re: L'euthanasie   L'euthanasie Icon_minitimeMer 15 Aoû 2012 - 13:50

Petit re-lancement de topic =p.

J'ai pensé à une chose ce matin que personne n'avait cité (sauf Nour dans son premier poste mais personne n'avait développer dessus). L'euthanasie est déjà légale en France mais seulement dans un cas.

Je m'explique, il existe un cas en France (et pas que) qui est un peu similaire à l'euthanasie, débrancher une personne en mort cérébrale.

Certes on ne peut pas appeler cela euthanasie car il n'y a pas de recourt à un quelconque médicament mais cela si rapproche du fait que l'on tue quelqu'un délibérément. Enfin tué, dans ce cas la, la personne est maintenu dans un semblant de vie grâce à des machines, les personnes sont déjà "morte" médicalement parlant car le coeur marche mais pas le cerveau.

Mais cela revient un peu au même, c'est la famille qui décide pour le malade, avec l'accord de l’hôpital, si ils doivent le laisser dans cet état la, dans un semblant de vie, ou bien appuyer sur l'interrupteur et "tuer" le comateux.

Ce cas ne permet aucune action du malade pour une auto-euthanasie comme disait Revan car il ne peut rien faire.

Bien sur, il y a des abus pour ce genre d'"euthanasie", je me réfère à un article que j'ai lu il y a peu. Une femme âgée était dans le coma et sa famille parlait de la "débrancher". Petit problème, le corps ne bougeait pas mais elle avait conscience de se qui l'entourait. Elle entendait donc des membres de sa famille évoquer sa "mort" sans retenue et sans scrupule. Elle n'as eu la vie sauve grâce a ses larmes qui se sont mis à couler à temps.

Cette histoire reflète bien les abus dont parlait Revan mais il montre aussi qu'une forme d'"euthanasie" est déjà en vigueur en France.
Revenir en haut Aller en bas
Naëlle
Voltigeur des courants
Voltigeur des courants
Naëlle

Féminin
Nombre de messages : 288
Age : 22
Groupe : Haïnouk
Date d'inscription : 01/07/2011

L'euthanasie Empty
MessageSujet: Re: L'euthanasie   L'euthanasie Icon_minitimeMar 21 Aoû 2012 - 18:10

Ah ouii c'était pas une petite fille ? Rah ça m'avait fait tout drôle cette histoire !!
Fin bref juste pour dire que du côté de ces morts cérébrales, il y a beaucoup d'abus des médecins qui débranchent alors qu'on peut encore sauver la personne… bien sûr il faut l'autorisation de la famille, mais dans beaucoup de cas de mort cérébrale, ils disent pas qu'on peut encore sauver la personne, et ils débranchent pour récup les organes… ça me dégoûte
Revenir en haut Aller en bas
Battling
Aspirant
Aspirant
Battling

Masculin
Nombre de messages : 230
Age : 31
Localisation : Au milieu d'un tas de livres
Groupe : Armure
Livre préféré : En Attendant Godot
Date d'inscription : 27/03/2012

L'euthanasie Empty
MessageSujet: Re: L'euthanasie   L'euthanasie Icon_minitimeMar 21 Aoû 2012 - 23:36

Ben le principe de la mort cérébrale, c'est justement ce qui définit la mort d'une personne physique (j'entends presque au sens juridique du terme), c'est un des critères qui permet de déterminer s'il y a décès ou pas.

Pour moi il n'y a pas d'abus, et vous confondez tous deux plusieurs choses:
- Le comas d'une personne, à savoir le sommeil artificiel (ou non) où la personne ne peut survivre sans respirateur etc., mais où son cerveau est encore en train de fonctionner. Dans ce cas là, il est tout bonnement impensable de débrancher contre l'avis de la famille, sauf peut être dans un mauvais épisode de Docteur House (qui n'est pas Mickey Mouse, rappelons le). Le médecin qui se risquerait à un tel geste risquerait à coup sur la radiation de l'ordre, ainsi qu'un procès pour homicide volontaire qu'il perdrait certainement, puisque le patient était encore cérébralement actif, et donc constituait encore une personne au moment des faits.

- Ensuite, la mort cérébrale proprement dite. Pareil, tuyaux, pompes à air, bip bip à gogo, mais cette fois ci c'est différent. L'encéphalogramme, qui mesure donc l'activité du cerveau, est plat, et n'a plus aucun espoir de connaître le moindre soubresaut. Cela arrive quand il est privé d'air trop longtemps, ou qu'il est endommagé, mais cela, des scienceux vous l'expliqueront mieux que moi. Vous devez savoir qu'on a absolument aucun moyen de faire repartir le cerveau, une fois qu'il est éteint, c'est terminé. A partir de là, il n'y a plus aucun espoir que le patient se relève, c'est donc la mort cérébrale. Faut vraiment que vous compreniez que cet état de fait est strictement équivalent à une mort "normale". Ca n'a donc rien à voir avec l'euthanasie, puisque la personne est déjà décédée.

Mais pour revenir sur ce que vous disiez à propos des médecins qui prélèvent les organes après une mort cérébrale. Peut être êtes vous religieux, ou tout simplement vous considérez que le corps est un endroit sacré où nul ne s'immisce impunément, surtout pour prendre des organes. Très bien, je respecte ca, après tout, ca fait partie de vos choix personnel. Mais à mon avis, le fait que les médecins prélèvent ces organes sur ces donneurs décédés (avec le consentement de proches, j'insiste là dessus) est plus que crucial, il est nécessaire. En prélevant un foie, un rein ou même un coeur si celui ci est en bon état, on sauve tout autant de personnes sur le point de passer l'arme à gauche. C'est un geste "citoyen", qui relève du bon sens et qui produit énormément de bien. Et personnellement, si je devais claquer, j'aimerais que le bout de chair inutile que je suis devenu ait une dernière utilité, et continue à servir quelqu'un d'autre.

Mais je concède que nous sommes loin du sujet de l'euthanasie...
Revenir en haut Aller en bas
Nerual
Lanceur de la gratouille enragée qui gratte
Lanceur de la gratouille enragée qui gratte
Nerual

Féminin
Nombre de messages : 646
Age : 25
Localisation : En moi
Groupe : Petite
Livre préféré : Pierre Bottero, Fred Vargas, Alain Damasio, Ray Bradbury, Jasper Fforde... (Pis aussi Anthony Horowitz, Robert Muchamore, Scott Westerfield, Louise Rennison...)
Date d'inscription : 15/02/2012

L'euthanasie Empty
MessageSujet: Re: L'euthanasie   L'euthanasie Icon_minitimeVen 24 Aoû 2012 - 14:27

Je dois dire que je suis assez d'accord avec Raph... Pour moi, débrancher une personne en mort cérébrale, ce n'est pas la tuer. On ne peut encore moins parler d'euthanasie. Parce que lorsqu'il y a mort cérébrale, c'est irréversible.

Après quelques recherches (bon d'accord, qu'une seule x)),
Wikipédia a écrit:
À l'origine, l'euthanasie (gr: ευθανασία - ευ, bonne, θανατ mort) désigne le fait d'avoir une mort douce, que cette mort soit naturelle ou provoquée.
Dans une acception plus contemporaine et plus restreinte, l'euthanasie est décrite comme une pratique (action ou omission) visant à provoquer - particulièrement par un médecin ou sous son contrôle - le décès d'un individu atteint d'une maladie incurable qui lui inflige des souffrances morales et/ou physiques intolérables.

Finalement, avec cette définition, on voit bien (en tout cas moi oui) que le débranchement d'une personne en mort cérébrale N'EST PAS une euthanasie. Parce que oui, pour moi une personne en mort cérébrale, est tout simplement déjà morte.
Après, on atteint un peu un autre domaine. La personne, c'est seulement son corps, son corps et son esprit ou juste son esprit ? Sans rentrer dans le domaine de la religion, je pense qu'on peut dire que l'esprit se situe dans le cerveau, et que si celui-si est HS, l'esprit est plus là. Or, juste un corps pour moi, ce n'est plus la personne. C'est juste un bout de chair qu'on continue de faire fonctionner. Ce n'est pas parce que le cœur bat encore, grâce à des machines que la personne est encore en vie.
Je vais même faire une mini parenthèse de bio :p Les cellules du cœur sont des cellules qui se contractent, et qui permettent les battements du cœur. Et ces cellules fonctionnent parfaitement indépendamment de quoique ce soit d'autre... Quand on les met dans une éprouvette et qu'on les regarde au microscope, on les voit continuer de se contracter. On prend souvent le cœur pour un indice de vie. D'une certaine manière c'est vrai, mais pas toujours. Si le cœur ne bat plus, la personne est-elle morte ? Pas toujours, on peut lui faire un massage cardiaque et elle reviendra à la vie. Cependant, au bout de quelques minutes, c'est trop tard. Et inversement, si le cœur marche encore il peut arriver que la personne soit déjà morte, cérébralement parlant, et du coup, tout court aussi. (Cette phrase ne veut rien dire et je vous zute)
Imaginez qu'on est tous des aspirateurs. Mais que le cordon pour brancher à la prise a été arraché et est irremplaçable. (J'insiste sur le irremplaçable ni réparable ni quoique ce soit.) Bah l'aspi en lui même est nickel, sauf qu'il a plus le truc qui le met en marche. L'esprit c'est l'électricité, le cerveau c'est le cordon, le corps c'est l'aspirateur. Bah vous pouvez faire tout ce que vous voulez, votre aspirateur il aspirera plus jamais rien et vous serez obligé de prendre un balai.

Voilà en gros. Donc en fait, le fait de "débrancher" le corps, n'a aucun impact sur la personne puisqu'elle est déjà morte. Donc c'est pas une euthanasie. C'est d'ailleurs à mon avis pour ça que c'est autorisé.


Par rapport au don d'organe, je ne sais pas si ce sont aux proches de décider. Il me semble, mais ça reste à vérifier que la personne (de son vivant) doit avoir une carte de donneur d'organe ou le mettre sur son testament ou un truc du genre, ou alors simplement en informer ses proches. On ne prend certainement pas les organes de quelqu'un, même s'il est mort, sans son consentement direct. Et contrairement à la mort de ladite personne qui peut être choisi par les proches en cas de souffrance du malade, dans le cas de l'euthanasie, le don d'organe n'est pas décidé par les proches. Ils peuvent transmettre le choix de la personne mais ce n'est pas à eux de décider pour elle. C'est à la personne de choisir de son vivant, si une fois qu'elle ne sera plus là, elle fera un don à quelqu'un d'autre qui en aura désormais plus besoin qu'elle.
Après oui, on en a besoin. Mais on ne dit pas que la personne est irrécupérable pour obtenir des organes alors qu'elle ne l'est pas. Car une fois en mort cérébrale, c'est foutu. Mais ce choix de don d'organe lui revient quand même.



Je ne parlerais pas trop du sujet sur l'euthanasie car j'ai encore un peu de mal à me décider si je suis pour ou contre. Je pense quand même que je suis pour, même si je comprend parfaitement les arguments qui sont contre.
Revenir en haut Aller en bas
Eclipse
Arpenteur de la Voie
Arpenteur de la Voie
Eclipse

Féminin
Nombre de messages : 167
Age : 24
Localisation : Dans mon hamac
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Pierre Bottero, Le combat d'hiver de Jean-Claude Mourlevat. Et d'autres, beaucoup d'autres
Date d'inscription : 03/06/2011

L'euthanasie Empty
MessageSujet: Re: L'euthanasie   L'euthanasie Icon_minitimeVen 22 Mar 2013 - 21:15

Déterrage de sujet! Désolée, j'ai pas lu les réponses précédentes (moi, flemmarde? naaaan), j'voulais juste dire que mon point de vue sur la question a un peu évolué, surtout à cause d'un truc que j'ai vécu récemment.

Je suis pour l'euthanasie.

Bon, j'étais déjà pas contre avant, et je continue de dire qu'il faudrait une réglementation stricte, jamais faire ça sur un coup de tête (m'étonnerait de toute façon qu'un jour se soir "J'veux mourir - ok, deux secondes, j'vais chercher le poison"), s'assurer que les proches cherchent pas à accélérer la mort de la personne pour X raison etc... Vraiment faire gaffe. Mais oui, je pense qu'il faudrait l'autoriser.

Pourquoi je dis ça? J'vais raconter ma vie, mais je l'ai dis au début, j'ai eu une expérience personnelle récemment qui m'a rendue pour l'euthanasie, à coup sûr. Pas dans tous les cas mais au moins celui là. Ma grand mère maternelle est morte le 24 décembre (oui, parfaitement, le jour de Noël, c'est pour ça que je me souviendrais toujours de la date, j'me souviens même que c'était le soir, on prenait l'apéro, quand l'hôpital nous a prévenu). Elle avait un cancer (pas la première fois, une fois qu'on en a un de toute façon ça reviens toujours j'ai entendu dire), ça faisait des semaines qu'elle était à l'hôpital, et à la fin, il paraît qu'elle était dans un état qui faisait vraiment de la peine à voir, ma mère en a fait des cauchemars (je ne suis pas allée la voir quand elle était comme ça perso, et quand je vois dans quel état ça a mis ma mère de la voir comme ça, je le regrette pas, ça l'a rendue malade), et en plus, à la fin, ma grand mère DEMANDAIT qu'on la tue. C'est pour ça que je suis pour. D'abord dans ce cas là, ma grand mère le demandait. Elle vivait dans des conditions de santé de pire en pire, elle passait ses journées sur un lit d'hôpital, mais ça, j'avoue que je ne le voyais pas, mais déjà, c'est un argument. Mais ce qui m'a surtout choquée, c'était la réaction de ses proches. Pas seulement ma mère, les autres aussi. Ils en étaient tous malades d'avoir vu ma grand mère dans cet état, surtout ma mère mais les autres qui l'avaient vue comme ça aussi. L'euthanasie, ça permet d'éviter des souffrances inutiles à la personne qui va mourir et ça permet d'éviter de marquer à vie leurs proches, parce que la dernière image que ma mère a de la sienne, c'est celle de quelqu'un de très diminué, dévisagé par son cancer. C'est juste horrible.

Voilà voilà, sais pas quoi dire d'autre u__u
Revenir en haut Aller en bas
http://eclipse.eklablog.com/
Contenu sponsorisé




L'euthanasie Empty
MessageSujet: Re: L'euthanasie   L'euthanasie Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
L'euthanasie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Euthanasie
» Terry Pratchett S'Exprime sur l'Euthanasie
» Euthanasie- mort assistée (questionnaire)
» Romain Gary
» Le débat fait rage sur l'euthanasie dans les pays occidentaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Voie des Marchombres :: La Voie des Marchombres :: La Vie et ses Concepts :: La vie, un chemin-
Sauter vers: