La Voie des Marchombres

Forum de réflexion consacré aux Marchombres et aux livres de Pierre Bottero...
 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 "De la servitude moderne"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Miaou Til' Plume
Gardien d'Ilfasidrel
Gardien d'Ilfasidrel
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1309
Age : 23
Localisation : Entre-deux.
Groupe : Dessinatrice
Livre préféré : Aucune idée. Il y en a trop x).
Date d'inscription : 08/02/2010

MessageSujet: "De la servitude moderne"   Lun 11 Juin 2012 - 20:47



... Alors bon, c'est des trucs un peu rabâchés, certes, je pense que sur le Fo', on est tous plus ou moins au courant de ça. Mais ça reste un bon rappel.
A diffuser, je pense.
Revenir en haut Aller en bas
http://friskayublunariah.skyrock.com
Aziliz
Champion de cueillette, mention framboises
Champion de cueillette, mention framboises
avatar

Féminin
Nombre de messages : 640
Age : 27
Localisation : Au détour d'une ligne
Groupe : Petite
Livre préféré : Ellana, le Voleur de chouchous, et d'autres
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: "De la servitude moderne"   Lun 11 Juin 2012 - 22:47

Je ne la trouve pas redondante cette vidéo et je ne pense pas que tout son contenu soit du rabaché ou de remâché. Au contraire. Bien qu'elle parle de choses dont nous sommes plus ou moins conscients, elle les éclaire sous un certain jour qui parlera à certains et pas à d'autres.
Une vidéo ne changera pas le monde. Un texte non plus. Mais si le peuple, à force de crier par tous les moyens à sa portée, parvient à se faire entendre du peuple, alors tout est possible.

C'est une vidéo de plus. Peut-être celle qui un jour brisera la cage, ouvrira les paupières, balayera les consciences. Peut-être pas. Mais si on essaye pas, comment savoir.

Une vidéo, en tout cas, que je vais méditer, hardamment. Car elle donne le désir de Changer, même si cela nous condamne à être Seul.
Revenir en haut Aller en bas
http://lailleurs.uniterre.com
Vayel
Frère d'Arme
Frère d'Arme
avatar

Masculin
Nombre de messages : 859
Age : 22
Localisation : En permanence en train de me chercher.
Groupe : Armure
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres, La Quête et Les Mondes d'Ewilan, L'Autre... Tant d'oeuvres de Pierre Bottero.
Date d'inscription : 26/02/2009

MessageSujet: Re: "De la servitude moderne"   Dim 1 Juil 2012 - 10:41

Parce que la télévision asservit beaucoup aussi :





Dernière édition par Vayel le Dim 1 Juil 2012 - 14:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Revan
Chevalier Jedi
Chevalier Jedi
avatar

Masculin
Nombre de messages : 679
Age : 22
Localisation : Menegroth, Doriath's realm.
Groupe : Jedi
Livre préféré : The Lays of Beleriand
Date d'inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Re: "De la servitude moderne"   Dim 1 Juil 2012 - 13:48

Merci beaucoup pour cette vidéo, Miaou, je la trouve vraiment très bien faîte et très instructive... Même si l'auteur me semble un peu trop subjectif et exclusif, elle interpelle vraiment beaucoup...

Quoi que vers la fin, ses messages, ses appels à la révolution, je suis contre. Je serais plus pour une Volution, comme le développe Damasio dans sa Zone du Dehors, que d'aller contre le système. Je crois que la vraie solution démocratique et libre serait de laisser le choix, et de construire quelque chose à côté, et non contre le pouvoir en place. De cette manière, ses chances d'étouffer une Alter-société, un alter-monde, seraient bien moindre. Et puis la Volution est la seule solution qui respecte totalement la Liberté de chacun. Dans mon esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Nerual
Lanceur de la gratouille enragée qui gratte
Lanceur de la gratouille enragée qui gratte
avatar

Féminin
Nombre de messages : 645
Age : 23
Localisation : En moi
Groupe : Petite
Livre préféré : Pierre Bottero, Fred Vargas, Alain Damasio, Ray Bradbury, Jasper Fforde... (Pis aussi Anthony Horowitz, Robert Muchamore, Scott Westerfield, Louise Rennison...)
Date d'inscription : 15/02/2012

MessageSujet: Re: "De la servitude moderne"   Dim 1 Juil 2012 - 18:57

Je n'ai regardé que la vidéo de Miaou et pas celle de Vayel je n'ai pas eu le temps.

Bon alors, j'avais écrit un loooong post (comme je sais si bien les faire) et au moment de l'envoyer ma connexion a planté et j'ai tout perdu --' Autant dire que ça m'énerve beaucouuuup, j'y avait passé du temps. Je vais essayer de recommencer mais je ne promets rien.


Déjà je dois dire que mon avis rejoint celui de Revan. Cette vidéo est très intéressante et instructive mais je ne suis pas toujours d'accord. Il présente sa vision comme la seule et véritable interprétation possible du monde de nos jours.
De plus pour appuyer son propos il ne nous montre que ce qui sert à sa vision des choses. Tout est gris et moche, avec de la fumée et beaucoup de pollution. On nous montre des masses de gens, une multitude, une foule, et pas un seul individu à part entière, seul et dans son individualité. On considère l'humanité comme un grand tout et pas comme la somme d'individu. Sa vision est bien pessimiste, comme s'il n'y avait plus d'espoir autre que la révolte dans la violence à laquelle on dirait qu'il appelle à la fin. Et ça, comme Revan je ne suis pas d'accord. On ne peut pas soigner le mal par le mal. La violence n'est certainement pas la solution et ça m'atterre qu'une vidéo bien faite comme celle là en arrive à ça.

Concernant les points abordés, certains sont à méditer, d'autre sont selon moi à rejeter, d'autres encore sont parfaitement acceptables.

Parmi ceux acceptables, je compte la mondialisation et la société de marché, qui creusent les inégalités et font courir le monde à sa perte. C'est ça qui est à condamner.

En revanche je ne suis pas d'accord avec le fait que nous sommes entièrement soumis et dans un état d'obéissance totale. Que nous ne faisons qu'obéir et que c'est notre deuxième nature. Déjà je ne pense pas que nous ayons une nature, ensuite, cette obéissance, nous nous l'imposons à nous-même et par cela même, elle est liberté et autonomie. Nous ne sommes pas libre de faire quoique ce soit que nous voulons ? Est-ce vraiment grave ? Est-il véritablement raisonnable de souhaiter une liberté à toute épreuve ? Non, je ne crois pas car nous ne pourrions alors plus vivre ensemble et nous aboutirions à un état de tous contre tous. Chacun pour soi et la confiance n'existe plus. Les lois sont édictées pour nous permettre de vivre dans une société viable et d'instaurer un respect d'individu envers l'individu. (Je ne parle pas ici d'individu à une masse comme pourrait l'être un patron face à ses ouvriers ou les politiques face à leur population.) Cette obéissance n'est pas là pour nous embêter mais pour nous servir. Et je ne vois pas ce qu'il y a de mal à obéir. Il faut juste savoir quand est-ce que c'est juste et savoir désobéir quand, justement, c'est injuste.

Je suis plutôt mitigée au sujet de la politique et de la société de consommation.
Dans ce qui est dit sur la politique, il y a du vrai et du faux. Certes, la base de tous les politiciens est certainement la même et s'appuie sur cette économie de marché sans jamais la remettre en question. Mais les idées et les idéaux qu'ils défendent ne sont pas les mêmes. On doit avoir le choix et le faire. Le vote n'est pas une illusion, je ne pense pas. Il montre à quel parti nous adhérons, celui que nous soutenons. Je ne vois pas pourquoi ce ne serait pas la démocratie. TOUT le monde ne peut pas s'occuper de faire de la politique, tout le monde n'a pas le temps et certains s'en foutent. Il faut bien qu'il y en ai qui s'en occupe. Mais le peuple reste souverain puisque c'est lui qui choisit, par le vote, la personne ou plutôt le parti qui correspond le plus à ce qu'il aurait défendu s'il y avait été lui-même. Ça reste de la démocratie. Et je ne vois pas comment obtenir une "vraie" démocratie, si celle-là n'en est pas une. D'ailleurs quand les politiciens ne respectent pas 'avis ou le souhait du peuple qui l'a élu, celui-ci se révolte et exprime son opposition.
Pour la société de consommation, je ne sais pas trop. Certes, c'est désormais la société et les entreprises qui créent le besoin et non plus, la demande. Mais d'une certaine manière le désir, même s'il a été conditionné pour apparaitre, est tout de même là et on le ressent. Et le monde avance, la société se modernise. Il faut donc avancer avec elle. (Et c'est moi qui dit ça... )
Il faut tout de même que l'individu sache faire la différence entre ce qu'il a besoin, ce qu'il veut, ce qu'il ne veut ni n'a le besoin mais qu'on lui dit qu'il en a besoin et/ou qu'il le veut. C'est à ce niveau là que ça coince parce qu'une grosse majorité des gens ne font pas la différence. Que la société de consommation crée en nous le besoin et l'envie et une chose, qu'on l'accepte sans s'en rendre compte en est une autre. Il faudrait que chacun le réalise et se pose réellement la question.

Maintenant je me rappelle qu'il y a un autre passage avec lequel je n'étais pas d'accord. Que nous nous distrayons dans un but d'illusion, pour oublier, et que l'on est toujours soumis à cette même obéissance dont on parlait tout à l'heure. Que l'on se noie dans les loisirs, les vacances et nos rêves pour oublier notre vie. Mais non. C'est justement ça qui nous fait vivre.


Bref, une vision quand même bien pessimiste même si réaliste. Cependant elle n'apporte pas de solutions viables (car je persiste à penser que la révolte totale et violente n'est pas la solution), elle ne fait que dénoncer. Ce qui est déjà pas mal car ça ouvre les esprits.
Revenir en haut Aller en bas
Vayel
Frère d'Arme
Frère d'Arme
avatar

Masculin
Nombre de messages : 859
Age : 22
Localisation : En permanence en train de me chercher.
Groupe : Armure
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres, La Quête et Les Mondes d'Ewilan, L'Autre... Tant d'oeuvres de Pierre Bottero.
Date d'inscription : 26/02/2009

MessageSujet: Re: "De la servitude moderne"   Lun 2 Juil 2012 - 12:01

Effectivement, la fin est plutôt brutale et je ne pense pas que la violence résoudra le problème.
Toutefois, je suis mitigé sur le principe d'une Volution. Il m'est avis que construire un système de son côté n'est pas forcément une idée judicieuse.
Tout d'abord, le pourrons-nous ? La société actuelle occupe tellement de place, accapare tellement de ressources... qu'il n'est pas possible de vivre nombreux à l'écart. Cette Volution, cette migration vers le Dehors ne pourra se faire qu'à petite échelle.
D'autre part, il me semble que cette vidéo le montre plutôt bien, nous sommes asservis. Le pire, c'est que nous n'en avons pas conscience. À partir de là, qui voudra quitter son confort, son connu, ses possessions... pour rejoindre un hypothétique meilleur mode de vie ? Qui ne dira pas « Mais pourquoi tu me parles de servitude ? Il y a Koh Lanta/Dr. House/un match de foot... dans deux minutes, tu ne vas pas me faire chier avec tes obscures réflexions. » ? À mon avis, peu de gens. Donc même si une poignée de personnes proposaient un modèle d'alternative, combien de fois cette porte serait-elle ouverte et franchie ?
En outre, il m'est avis que si les opposants au système partent, les dirigeants auront le champ libre. Qui les empêchera d'instaurer un régime totalitaire et d'utiliser la force pour réprimer les Volutioneurs ? Nous ne seront à l'abri nul part. Personnellement, vivre caché n'est pas ce à quoi j'aspire. Alors oui, l'instauration du totalitarisme n'est qu'une hypothèse, mais je la considère probable.
Selon moi, la solution c'est de s'opposer pacifiquement au pouvoir en place. Un comportement pacifique est à respecter obligatoirement. Tout d'abord parce qu'ainsi, personne ne pourra arguer la violence des révoltes pour réprimer celles-ci par la force. Puis, tout simplement parce qu'il me semble que la violence ne résout pas grand chose.


Sinon, pour revenir à la démocratie, Nerual. C'est un sujet auquel je m'intéresse beaucoup en ce moment et je peux sans peine affirmer que notre système N'EST PAS une démocratie.
Tout d'abord, il faut définir cette dernière. C'est un régime politique dans lequel le peuple est souverain et prône l'intérêt général. Or il me semble qu'aujourd'hui, dans notre système, le peuple ne dirige pas et que l'intérêt général est loin d'être visé par nos représentants.

Pour ce qui est de l'élection par le vote, il m'est avis que le peuple n'exerce son pouvoir que très faiblement à travers ce moyen. Effectivement, les candidats sont déjà pré-sélectionnés. Pré-sélectionnés par les partis, pré-sélectionnés par les médias et pré-sélectionnés par les riches puisqu'une campagne électorale coûte excessivement cher.

Du fait de ce dernier point, il n'est pas erroné de considérer que les représentants dépendent de ceux qui les financent. Or s'ils ne sont pas entièrement libres, peuvent-ils prôner l'intérêt général ? Peuvent-ils servir ce dernier alors qu'ils sont partiellement – sinon totalement – au service de personnes pour qui le pouvoir et l'argent sont des objectifs ?

D'autre part, peut-on affirmer que le représentant du peuple est bien représentatif ? Il suffit de comparer son salaire, son lieu et mode de vie, ses possessions... avec ceux de la majorité pour se rendre compte que le président ne vit pas du tout comme ceux qu'il est censé représenter. Comment peut-on correctement gouverner une population si on vit en marge d'elle, si on appartient à une élite richissime ?

Par ailleurs, je souhaiterais signaler le fait que le peuple, qui est, notons-le, censé diriger, n'a aucun moyen légal de s'opposer. Le seul procédé officiel pour faire le participer à la gestion du pays c'est le référendum. Or ce dernier n'est organisé que sur requête du président. C'est une plaisanterie. Ceux censés gouverner doivent obtenir l'autorisation de celui/celle censé(e) les représenter pour intervenir dans la gestion du pays !
Et puis... On peut ajouter à cela que le président n'est même pas obligé de s'en tenir au résultat obtenu par le référendum. Regarder 2005, 54,67% des suffrage exprimés disaient NON à la Constitution européenne. Cette majorité négative n'a pourtant pas empêcher, en 2007, d'instaurer à Lisbonne cette Constitution. C'est tout simplement une trahison.
Donc, mise à part sa descente dans la rue, le peuple n'a aucun moyen de s'opposer au pouvoir actuel. Aucun contre pouvoir officiel n'est en place. On parle de « partage des pouvoirs », mais ce partage se fait entre la riche élite du pays... Vachement représentatif de l'ensemble de la population.
On peut se dire que la révolte est tout de même un moyen efficace pour lutter. Mais combien se révoltent ? Combien ont conscience de la fausse démocratie dans laquelle nous vivons ? Combien ont conscience de la servitude dans laquelle ils vivent ? Combien manquent de culture et d'informations pour pouvoir réfléchir à cela ? Quand bien même on se révolterait, le président peut tout à fait ignorer cela. Il suffit de regarder la réforme des retraites.

Finalement, un autre problème à souligner, considérer comme la « cause des causes » par Etienne Chouard : la Constitution. En effet, il est incroyable de constater que ce texte distribuant les pouvoirs est écrit... par les hommes de pouvoir ! Cela revient à donner la rédaction d'un règlement de lycée aux lycéens. C'est stupide.
Certes, on peut se dire que d'honnêtes personnes réguleraient le pouvoir, le limiteraient et le partageraient, s'auto-contraindraient dans l'intérêt général – comme avec le règlement de ce forum. Les hommes de pouvoirs, des personnes honnêtes ? J'y crois pas.

En somme, il faut parler de gouvernement représentatif et non de démocratie, et tant que l'on aura – l'ensemble du peuple, comme en Islande ! – pas écrit une nouvelle Constitution, aucun changement n'est possible.

Sinon, au niveau des solutions, Etienne Chouard évoque le tirage au sort et défend très bien cette idée. En fait, il se réfère à la vraie démocratie, celle athénienne d'il y a 2000ans. Mais je n'ai pas les connaissances nécessaires pour en parler ici, désolé.

Je vous renvoie à ces sources si ça vous intéresse. Je souhaite également préciser que personne n'est parvenu à réfuter correctement les arguments avancés par Étienne Chouard.
http://www.le-message.org/
http://www.dailymotion.com/video/xl5r5h_etienne-chouard-sommes-nous-en-democratie_news#from=embediframe
http://www.sylvaindurain.fr/chouard/
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "De la servitude moderne"   

Revenir en haut Aller en bas
 
"De la servitude moderne"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» De la servitude moderne.
» De la Servitude Moderne
» Livre - "Obsession" de Catherine Kalengula : une version moderne du fantôme de l'opéra
» "Edition Moderne Illustrée" ( Ambert )
» Larry Clark au Musée d'Art Moderne de Paris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Voie des Marchombres :: COMmunauté :: Coin Détente :: Discussions-
Sauter vers: