La Voie des Marchombres

Forum de réflexion consacré aux Marchombres et aux livres de Pierre Bottero...
 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le stress.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jihane O''Neill
Curieux
Curieux


Féminin
Nombre de messages : 11
Age : 19
Localisation : Là ou la voie m'emmène.
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Ellana
Date d'inscription : 25/07/2012

MessageSujet: Le stress.    Dim 29 Juil 2012 - 10:28

    Excusez moi s'il y a déjà un sujet la dessus et si il est pas au bon endroit.

    Alors voilà, tout est déjà dans le titre : Le stresse. Plus ou moins de personnes connaissent bien se sentiment, cette boule au ventre qui vous fait gaffer lors d'un examen, un oral, devant une personne ou autre. Personnellement, quand je stresse, j'explose de rire a m'en rouler par terre. Oui, je suis ridicule. Mais c'est le stresse ! A tel point que avant mon oral d'histoire des arts, je riais dans les couloirs et mon amie, pour tenter de stopper mon rire m'a sortie : " Imagine que ta chienne est morte. ". J'ai explosé de rire. Oui, le stresse est un vilain petit trucs dont beaucoup de personnes souffre. MAIS Il y a des moyens pour le stopper ! Si, si. J'ai tester plusieurs méthodes. Tel que celle de jouez avec un élastique, la méthode que j'appelle Chloé ( donné par une amie ) qui consiste a respirer a grand coup, fermez les yeux et s'imaginer dans un endroit qu'on adore, il y a les bonbon a la camomille, dessiner...Bref, tellement et pourtant, rien ne marche.

    Auriez vous des avis sur le stresse ?

    Des méthodes pour le contrôler ?

    ~ Jihane.
Revenir en haut Aller en bas
Lowni
Fils du Vent
Fils du Vent


Masculin
Nombre de messages : 403
Age : 20
Localisation : Mercerie du Pont-Neuf.
Groupe : Haïnouk
Livre préféré : Toute l'Œuvre de Pierre Bottero, Vango de Timothée de Fombelle, La Horde du Contrevent et la Zone du Dehors d'Alain Damasio ainsi que Hunger Games de Suzanne Collins.
Date d'inscription : 28/12/2010

MessageSujet: Re: Le stress.    Dim 29 Juil 2012 - 13:24

Bonjour !

Tout d'abord, je me suis permis de corriger le titre de ton sujet - on parle du stress et non du stresse (par contre quand on conjugue le verbe c'est bien "je stresses, tu stresses, etc").

Ce sujet n'existe pas encore, pas de souci, en revanche je peux te conseiller un topic qui est lié à celui-là : l'angoisse.

Et pour qu'on soit tous d'accord, voici une petite définition de ce qu'est le stress ; elle est très pratique car elle permet du même coup de différencier le stress de l'angoisse.

Wikipédia a écrit:
Le stress (issu par l'anglais de l'ancien français destresse) est, en biologie, l'ensemble des réponses d'un organisme soumis à des pressions ou contraintes de la part de son environnement. Ces réponses dépendent toujours de la perception qu'a l'individu des pressions qu'il ressent. Selon la définition médicale, il s'agit d'une séquence complexe d’événements provoquant des réponses physiologiques, psychosomatiques. Par extension tous ces événements sont également qualifiés de stress. Dans le langage courant, on parle de stress positif (eustress en anglais) ou négatif (distress). Le stress est différent de l'anxiété, celle-ci est une émotion alors que le stress est un mécanisme de réponse pouvant amener différentes émotions, dont l'anxiété.

Je vous invite à aller lire l'article en entier, il est très court mais relativement intéressant - même si je suis persuadé qu'on doit pouvoir trouver mieux ailleurs sur des sites spécialisés.

Et c'est là que je me rends compte que c'est à moi de poursuivre ce message, sans l'aide de Wikipédia ou autres xD.

Ahem.

http://www.vivre-mieux-etre.eu/stress/definition-stress a écrit:
C'est Quoi Le Stress?

Le stress a toujours existé.

C'est une forme de réaction de l'organisme à une stimulation extérieure, physique, psychique ou sensorielle. Le stress permet de faire face à certains évènements imprévus ou de s'adapter à des changements importants. Le stress est un phénomène normal d'adaptation à une agression extérieure.

Le stress en fait nous sert à résister aux agressions brèves et occasionnelles. Mais lorsque l'organisme est constamment soumis au stress, qu'il s'étale dans le temps ou qu’on a de la difficulté à y faire face, le stress peut etre nuisible à la santé. Notre corps se met alors en état d’alerte et de résistance, s’épuise peu à peu et lance des signaux d’alerte.

Que disais-je... le stress...

Comment aborder ce sujet sans raconter sa vie x) ?

Encore Plus jeune, j'étais vraiment très stressé (et même angoissé, mais bon, c'est pas vraiment le sujet - même si c'est très lié). Pour tout plein de choses. Trop plein de choses ! Parce que comme on a pu le voir dans les définitions qui précèdent cet alignement de phrases inutiles que je suis en train de vous servir, le stress, à dose "normale", est utile ! Il nous permet de réagir à une situation délicate, par exemple. Mais trop stresser pour des examens/entretiens d'embauche (à s'en rendre malade et à s'angoisser) ou pour d'autres situations c'est pas utile ! Au contraire, ça nous bloque et nous limite. C'est pour ça que je trouve que c'est une très bonne chose que de vouloir le faire disparaître. Le "contrôler", comme tu dis.

Alors, je ne m'y connais pas beaucoup mais quand même un petit peu (famille de stressés, et divers stages et documentation à propos de ça). La première chose qui me vient à l'esprit c'est la Respiration. Grâce à elle on peut faire des trucs qu'on n'imagine même pas, et gérer son stress et ses angoisses en fait partie. Plus précisément, la Sophrologie. Euh, là comme ça je serais bien incapable de t'en parler parce que j'ai l'esprit un peu embrouillé mais je te conseille très fortement de te renseigner à ce propos, et pourquoi pas de faire des stages - personnellement j'en ai fait un, ça a coûté 7 euros vu que c'était un stage de groupe, ça durait quelques heures et vraiment c'était cool ; même si ça suffit pas, faudra que j'en refasse d'autres, c'était une initiation là. Ah et je précise, la Sophrologie ne se limite pas à la Respiration, y a d'autres aspects même si ils sont liés.
Donc voilà, déjà sans parler de ça, respirer calmement est une très bonne idée. Tu inspires lentement et longuement par le nez et expires de la même façon par la bouche. Tu peux faire ça plusieurs fois, tu constateras déjà les effets ^^.

Un petit exercice que j'ai appris à ce stage, c'est un cycle de respiration à faire plusieurs fois.

Pendant 4 temps, tu inspires. Tu bloques pendant 4 temps. Tu expires pendant 6 temps. Et tu bloques pendant 4 temps. Le tout en fermant les yeux et debout (mais ça doit marcher assis ou couché j'imagine).
Tu répètes ce manège plusieurs fois (entre 3 et 6 à mon avis). En fait c'est la règle du 4-4-6-4 (je ne sais pas si elle a un nom précis donc voilà xD) et c'est fou mais c'est la respiration parfaite - qu'on devrait faire tout le temps !! Je n'y croyais pas au début parce que je me disais que c'était pas possible qu'on soit tous pareil à ce niveau-là. Mais en réalité il s'agit de temps et non de secondes ! L'important c'est bien de compter les mêmes temps, après c'est chacun son rythme. Et si tu le fais souvent, ça doit être des temps assez longs - mais au début c'est très galère alors en théorie tu fais des temps courts xD. Voilà pour la Respiration/Sophrologie, j'espère que ce simple exercice pourra t'aider. Ah, et j'ai failli oublier un truc CAPITAL ! Il faut respirer avec le ventre ! Pour cet exercice là, et il faudrait aussi arriver à respirer comme cela tout le temps. C'est une respiration qu'on a bébé mais qu'on perd, et qu'il faut retrouver. Ses bienfaits sont avérés. C'est d'ailleurs la respiration que l'on retrouve naturellement quand on s'allonge. Tu peux t'aider en mettant la main sur ton ventre, et veiller à pousser très légèrement ta main avec ton ventre. Pour être sûr que tu ne te "forces" pas, vois comment ça se passe quand tu es allongé (en mettant ta main sur ton ventre donc et en respirant normalement).

Ensuite, je pense que tu peux essayer de te raisonner. De te répéter qu'à ce niveau-là ça ne te sert à rien, qu'il n'y a aucune raison pour que ça se passe mal, blablabla. (Vous remarquerez comment cette partie est développée xD. Mais je pense que tu te connais mieux que je ne te connais - en fait j'en suis sûr - et donc que tu sais mieux ce qu'il faut que tu te dises)

Ce qui est important c'est de lier le corps (avec la respiration) et l'esprit (se raisonner, réfléchir, identifier les causes et tout et tout) ; ainsi tu ne pourras que remporter ce combat.

C'est pas facile mais si tu Veux vraiment changer ça tu peux être certaine qu'à force de Volonté et de travail sur soi/toi tu vaincras ;). Même si ça prend du temps - et hélas, ça ne se fera pas tout de suite. Mais c'est cool quand même, de se dire qu'on a jamais fini de Devenir et de s'améliorer, non ?

Combien de temps que je n'avais plus posté dans un sujet de réflexion moi xD ?
Revenir en haut Aller en bas
http://theatre.forumactif.com/
Elurían Aeglir
Membre du Conseil - Admin
Membre du Conseil - Admin


Féminin
Nombre de messages : 2981
Age : 25
Localisation : A proximité d'une excentrique hyperbole équilatère.
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Je n'en ai lu aucun.
Date d'inscription : 25/07/2008

MessageSujet: Re: Le stress.    Jeu 20 Sep 2012 - 20:07

Ah, le stress...

Un truc assez embêtant, complètement incontrôlable, parfois douloureux (mes ongles et doigts peuvent témoigner) et souvent redouté. Le comble n'est-ce pas de stresser en se disant qu'on va stresser ?

Une chose qui fluctue selon les gens, les conditions, l'importance accordée à l'événement à venir, parfois pas loin d'être permanente.

Peur de ne pas réussir, d'avoir l'air ridicule, de faire honte, de décevoir...

Un machin qui surgit quand on se prend trop la tête, se fait une montagne de quelque chose, quand on est trop "coincé", ...



Solution miracle ? Relativiser. Re-la-ti-vi-ser.
Le problème est que c'est diablement compliqué.

Sans compter qu'il ne faut pas tomber soudainement dans l'extrême inverse le je-m'en-foutisme complet.


Quelquefois, on peut avoir la chance de rencontrer des personnes qui aident, parfois sans en avoir conscience.
Quelquefois, un évènement change les choses.
Et puis, quelquefois, on peut passer sa vie à stresser.





Un petit peu de racontage de vie ?


J'ai eu la farfelue idée d'aller en prépa, de maths, bien sûr, et de me retrouver avec un certain nombre de gens qui ne vivaient que par et pour les maths (ou l'info dans certains cas). Et qui savaient un peu de quoi il parlait dans ce domaine.
Le genre de contexte dans lequel tu prends 3 en DS, et où, si tu ne relativises pas, justement, tu ne peux juste pas t'en sortir. Dans ce genre de cadres, réussir à te dire que ce n'est pas grave, qu'à la limite peu importe, tout en continuant à essayer de travailler, c'est vachement important.

Le problème c'est aussi de trouver le juste degré d'implication et d'obstination...

_________________
"Elen síla lúmenn' omentielvo"
JRR Tolkien
Aide de Camp de la grandissime Eleyra Leina
Coordinatrice et présidente honorifique de la SABIA

"N'ignorez pas l'enseignement de la voie pure d'un
fleuve de montagnes dévalant sur les roches."

Morihei Ueshiba


"At the end of a storm is a golden sky
And the sweet silver song of a lark."


Dare to click here ?
Or here ?
Revenir en haut Aller en bas
http://decachroniques.blogspot.fr/
Tarja
Voltigeur des courants
Voltigeur des courants


Féminin
Nombre de messages : 359
Age : 19
Groupe : Haïnouk
Livre préféré : L'envol, Zouck, Le seigneur des anneaux, Alain Damasio, Les Eveilleurs, Vango, tous les livres de Pierre Bottero
Date d'inscription : 11/07/2012

MessageSujet: Re: Le stress.    Jeu 20 Sep 2012 - 21:32

C'est une grande stressée qui parle!

Pas besoin de s'étendre sur le stress positif, c'est chouette et ça permet de faire un tas de chouettes trucs correctement.

Pour moi il y a deux formes de stress à l'intérieur du stress négatif:
-le stress particulier, celui qui ne survient que lors d'un évènement précis allant de l'examen à la simple prise de paroles pour répondre à une question
-le stress quotidien, celui qui est présent tout le temps que ce soit au travail, à la maison ou dans la voiture

Ils sont tout deux durs à combattre quoique le deuxième est sûrement le pire car il ne laisse aucun répit.


Pour parler un peu de mon cas:

Chez moi c'est le premier stress.
Pas d'éclats de rire juste le "tic du genoux qui bouge tout le temps et stress les autres au passage", la manie de serrer tout ce qui passe à ma portée y compris le bras des copains et une incapacité à réfléchir ce qui peut être très problématique. J'ai beau savoir ce que je vais dire, une fois en pratique j'oublie tout et je panique (je vous assure que c'est quelque chose x)
Je stress pour un rien ce qui a le don d'énerver mes amies car je stress à mort et finalement j'ai une super note, la même chose quasiment à chaque fois.
Rien que prendre la paroles en classe c'est mode panique et ça donne à peu près "Euh...euh...je sais pas." dans le meilleur des cas et seulement "Euh..." dans le pire ainsi qu'une sorte de bouffée de chaleur et l'impression de rougir (mais en fait je rougis pas du tout) alors que 10 secondes plus tôt je savais parfaitement quoi dire et j'étais zeeeeeen.
Je ne sais pas si c'est du stress ou de la timidité, sûrement un mélange des deux. En tout cas chez moi c'est sans aucun doute la peur de na pas réussir et la peur de dire une monumentale connerie.
(a ce stade de ma réflexion je suis justement en train de me demander si je parle bien de stress ou d'angoisse... scratch )


Bref avec les oraux de bac qui approchent (oui bon j'ai 9 mois devant moi mais autant s'y prendre à l'avance) il faut trouver des solutions.
La respiration c'est pas mal pour le stress avant mais pendant tout reviens donc disons que ça évite seulement de faire un arrêt cardiaque en attendant de passer (je dis seulement mais c'est déjà pas mal).

Alors relativiser pourquoi pas, c'est vrai que je fais souvent tout un plat d'un petit rien le problème reste: et si on arrive pas à relativiser?
Parce que j'essaye: "bon au pire si je me plante c'est pas grave j'aurai une mauvaise note mais je vais pas devenir claudo pour autant..."
Et ça marche pas...je me fout la pression toute seule (et avec l'aide de mes parents).

Reste le rongage intensif d'ongles mais en ce moment y a plus rien à ronger...
Sinon il y a le M.Patate en farine avec un beau sourire et qu'on peut malaxer, seulement je me vois mal avec M.Patate devant l'examinateur...

Raah mais y a pas de solution valable c'est stressant! (quoi j'exagère? bon ok...)



Revenir en haut Aller en bas
Akai Bara
Apprenti grimpeur
Apprenti grimpeur


Féminin
Nombre de messages : 114
Age : 20
Localisation : entre deux rafales de vent
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Ceux de Pierre encore inégalé, Bernard Werber, la horde du contrevent et Tolkiens
Date d'inscription : 24/09/2012

MessageSujet: Re: Le stress.    Mar 2 Oct 2012 - 20:50

Hélas le stress c'est très embétant. Je pense que chez certaine personne le stress s'accentue quand on pense qu'on va stresser. C'est mon cas Le truc c'est que j'ai beau me dire de ne pas stresser qu'au pire je me plante et que ce n'est pas forcément grave et ben impossible je stresse quand même.
En général je stresse pour l'oral et voici mes solutions personnelles:
-En général si je peux quand c'est une interro à l'oral j'essaie de passer dans les premiers comme ça je ne stresse pas pendant toute l'heure.
-J'essaie de me calmer en respirant profondément.
-Je fais aussi du théâtre ça m'aide pour mes passages à l'oral.
Bon voilà mais je pense que bien respirer est efficace
Revenir en haut Aller en bas
http://fiction-fantasy-romantic.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le stress.    Aujourd'hui à 5:31

Revenir en haut Aller en bas
 
Le stress.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Anti-Stress a lire jusqu'au bout
» Le Stress rend Obèse
» gérer le stress..
» Justice - Stress . .. Où va le monde ?
» Ce qui vous stress le plus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Voie des Marchombres :: La Voie des Marchombres :: Nous, et les Autres :: Nos sentiments et nos émotions-
Sauter vers: