La Voie des Marchombres

Forum de réflexion consacré aux Marchombres et aux livres de Pierre Bottero...
 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Limite, partage d'une Voie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Linaë
Curieux
Curieux
avatar

Féminin
Nombre de messages : 29
Age : 17
Localisation : L'instant présent
Groupe : Marchombre
Date d'inscription : 28/07/2011

MessageSujet: Limite, partage d'une Voie   Mar 7 Aoû 2012 - 14:37

En parlant de choses et d'autres avec une amie, cette question m'est venue à l'esprit: Deux personnes ou plus peuvent-elles partager une seule et même Voie?
J'ai tenté d'élucider la chose en prenant comme base ce forum:
Le forum pourrait être représenté par une Voie, constituée de Maître-Mots mais aussi de la Voie de chacun de ses membres. Dans ma tête, je vois un peu les choses comme ça (attention, j'ai décroché la Palme de la Clareté sur ce coup):
Les Voies de nous tous seraient côte à côte, partageant des "limites" (ce mot ne correspond pas du tout je trouve, mais je ne sais pas lequel choisir pour mieux défini mon idée) communes. Mais j'ai aussi l’impression qu'il n'y a qu'une Limite, mais nos Voies restent distinctes les unes des autres, mais tout en étant liées.
Mais cela ne m'avance à rien dans la réponse: Une seule Voie, mais pas dans le sens de la Danse par exemple (j'espère que vous comprendrez ) peut-elle être arpentée, empruntée par plus d'une personne? (C'est brouillon, excusez-moi)
Me donnant encore plus matière à réflexion qu'avant, je m'en réfère à vous ;)

Ps: après réflexion, la place de ce sujet serait plus dans "La Voie dans nos Vies", nan? Du moins si il en a une
Pps: maintenant que j'y repense de façon plus réfléchie, je me demande si ce post se dirige plus sur mon sujet initial ou à la limite des Voies.

Je me mélange les pinceaux, je vais donc préférer le silence à la parole ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Tarja
Voltigeur des courants
Voltigeur des courants
avatar

Féminin
Nombre de messages : 361
Age : 20
Groupe : Haïnouk
Livre préféré : L'envol, Zouck, Le seigneur des anneaux, Alain Damasio, Les Eveilleurs, Vango, tous les livres de Pierre Bottero
Date d'inscription : 11/07/2012

MessageSujet: Re: Limite, partage d'une Voie   Mar 7 Aoû 2012 - 15:03

J'ai pas tout tout compris à ton histoire de limites et de voie commune sur ce forum
Néanmoins je vais essayer de répondre à la question initiale: une Voie peut-elle être arpentée à deux?

Eh bien je suppose que cela dépend des Voies. J'aurai plutôt tendance à dire que non car une Voie est propre à chacun de nous, elle nous correspond et comme aucune personne n'est strictement identique a une autre alors personne ne peut arpenter une même Voie.

Après il y a ce que j'appellerai des "sous-voies", je m'explique: quand tu parcours une Voie (la principale, celle de ta vie et qui t'es propre) il y a souvent des intersections qui représentent des choix, chacune des voies qui composent ces intersections seraient des "sous-voies" (oui bon je savait pas trop comment appeler ça ) et je pense qu'elles peuvent-être partagées par des personnes qui sont aussi arrivées à une intersection composés de la même "sous-voie" (aïe aïe c'est compliqué à expliquer, il faudrait faire un schéma --')

Bref, ces "sous-voies" qui composent ta Voie peuvent être arpentées à deux ou même plus, il s'agit de l'amour, de l'amitié et de tout ces sentiments et accords qui lient les hommes entre eux. C'est comme si les voies se rejoignaient momentanément pour n'en former qu'une.

C'est pas très bien expliqué je suis désolée ^^
Revenir en haut Aller en bas
Afeyaf
Jeune Thül
Jeune Thül
avatar

Masculin
Nombre de messages : 208
Age : 21
Localisation : Ici et ailleurs, nul part et partout à la fois. Je suis dans mon imagination, dans mes rêves.
Groupe : Thül
Livre préféré : La Quête d'Ewilan et le Pacte des Marchombres
Date d'inscription : 01/06/2012

MessageSujet: Re: Limite, partage d'une Voie   Mar 7 Aoû 2012 - 20:39

Personnellement, je penserais qu'une Voie peux effectivement être fait à deux mais pendant une courte durée.

Je rejoins un peu l'avis de Tarja avec ses "sous-voie" (j'aime vraiment pas ce terme). Prenons comme exemple une famille. Il y a au départ un homme et une femme (je ne parlerais pas des couple homosexuels ici, trop compliquer pour moi =p) lié par leurs sentiments. Ils avancent tous deux sur une Voie commune pendant un certain temps. Puis avec le temps, des enfants font leur apparition, ce faisant guider sur leur Voie par leur parents. Au bout de quelques années, les enfants deviennent adultes et décide alors d'avancer d'eux même sur leur Voie qu'il partageront avec d'autres personnes.

En résumé, la Voie sur laquelle nous avançons est courbe et croise la Voie d'autre personne, personne qui peuvent cheminer avec nous pendant un temps, pouvant aller de quelques secondes à plusieurs années. Ils existent bien sur des exceptions (les ermites par exemples) mais généralement, la Voie que nous choisissons croise la Voie d'autre personnes et vont dans la même directions pendant un temps.

(j'ai l'impression de me répéter la =p).
Revenir en haut Aller en bas
Laurelaï
Apprenti marchombre
Apprenti marchombre
avatar

Féminin
Nombre de messages : 306
Age : 18
Localisation : Ici ou là-bas...
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres ; Le Chant du Troll ; La Horde du Contrevent ; Les Eveilleurs ; Le Regard des Princes à Minuit ; L'Odalisque et l'éléphant
Date d'inscription : 10/06/2012

MessageSujet: Re: Limite, partage d'une Voie   Mar 7 Aoû 2012 - 21:30

Cool, il n'y a pas de gros pavés


Moi, je dirais que non.

Tout être est différent est ne peu donc pas cheminer sur la même Voie qu'un autre. On pense et ont vie différemment.
Notre voie nous est propre. Nous seul pouvons la suivre.
On peut bien sûr cheminer côte à côte avec la voie d'une autre personne mais surement pas sur la même.

Voilà, je crois que c'est tout ^^


Bonne soirée


Dernière édition par Laurelaï le Mar 7 Aoû 2012 - 21:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Linaë
Curieux
Curieux
avatar

Féminin
Nombre de messages : 29
Age : 17
Localisation : L'instant présent
Groupe : Marchombre
Date d'inscription : 28/07/2011

MessageSujet: Re: Limite, partage d'une Voie   Mar 7 Aoû 2012 - 21:36

Tarja a écrit:
J'ai pas tout tout compris à ton histoire de limites et de voie commune sur ce forum
Néanmoins je vais essayer de répondre à la question initiale: une Voie peut-elle être arpentée à deux?

Eh bien je suppose que cela dépend des Voies. J'aurai plutôt tendance à dire que non car une Voie est propre à chacun de nous, elle nous correspond et comme aucune personne n'est strictement identique a une autre alors personne ne peut arpenter une même Voie.

Après il y a ce que j'appellerai des "sous-voies", je m'explique: quand tu parcours une Voie (la principale, celle de ta vie et qui t'es propre) il y a souvent des intersections qui représentent des choix, chacune des voies qui composent ces intersections seraient des "sous-voies" (oui bon je savait pas trop comment appeler ça ) et je pense qu'elles peuvent-être partagées par des personnes qui sont aussi arrivées à une intersection composés de la même "sous-voie" (aïe aïe c'est compliqué à expliquer, il faudrait faire un schéma --')

Bref, ces "sous-voies" qui composent ta Voie peuvent être arpentées à deux ou même plus, il s'agit de l'amour, de l'amitié et de tout ces sentiments et accords qui lient les hommes entre eux. C'est comme si les voies se rejoignaient momentanément pour n'en former qu'une.

C'est pas très bien expliqué je suis désolée ^^
Pour comprendre mon histoire de limites comme tu dis, je pense qu'il faut limite(sans faire de jeux de mots ) être dans ma tête, quand je me relis, c'est effectivement... Brefouille ^^'
J'aime bien ton schéma d'intersections, et s'y on se donne la peine de représenter chaque élément, ça m'apparait parfaitement clair. Mais qu'entends-tu par "sous-voies"? ^^'

Afeyaf a écrit:
Personnellement, je penserais qu'une Voie peux effectivement être fait à deux mais pendant une courte durée.

Je rejoins un peu l'avis de Tarja avec ses "sous-voie" (j'aime vraiment pas ce terme). Prenons comme exemple une famille. Il y a au départ un homme et une femme (je ne parlerais pas des couple homosexuels ici, trop compliquer pour moi =p) lié par leurs sentiments. Ils avancent tous deux sur une Voie commune pendant un certain temps. Puis avec le temps, des enfants font leur apparition, ce faisant guider sur leur Voie par leur parents. Au bout de quelques années, les enfants deviennent adultes et décide alors d'avancer d'eux même sur leur Voie qu'il partageront avec d'autres personnes.

En résumé, la Voie sur laquelle nous avançons est courbe et croise la Voie d'autre personne, personne qui peuvent cheminer avec nous pendant un temps, pouvant aller de quelques secondes à plusieurs années. Ils existent bien sur des exceptions (les ermites par exemples) mais généralement, la Voie que nous choisissons croise la Voie d'autre personnes et vont dans la même directions pendant un temps.

(j'ai l'impression de me répéter la =p).
Dans ma tête, depuis peu, les parents sont d'abords devant l'enfant, préparant la première pierre de leur Voie, s'écartant un instant de la leur pour construire "l'Avenir" de leurs enfants. Ensuite, ils se placent derrière eux, pour les convaincre de ne pas abandonner, d'Avancer, de se relever. J'ai l'impression qu'à ce moment, il se retire de la Voie de la vie qu'ils ont construite, regagnant la leur, tout en initiant ces "apprentis de la Vie", qui cheminent encore près d'eux, mais qui ne fréquente plus exactement la même Voie. Pas trop de rapport là, désolée
Ta réponse me laisse à penser que des sentiments sont comme des fils, qui circulent d'une voie à l'autre, puis les rapprochent. Mais ne les font pas se superposer. ta réponse m'a éclairée, Afe (:
Revenir en haut Aller en bas
Tarja
Voltigeur des courants
Voltigeur des courants
avatar

Féminin
Nombre de messages : 361
Age : 20
Groupe : Haïnouk
Livre préféré : L'envol, Zouck, Le seigneur des anneaux, Alain Damasio, Les Eveilleurs, Vango, tous les livres de Pierre Bottero
Date d'inscription : 11/07/2012

MessageSujet: Re: Limite, partage d'une Voie   Mar 7 Aoû 2012 - 22:20

Ce que je nomme sous-voies (moi non plus je n'aime pas le terme mais je n'en ai pas trouvé d'autre) c'est un peu comme les parties et les sous-parties ou les titres et les sous-titres, c'est-à-dire que à l'intérieur de la Voie il y a pleins de sous-voies (des petites voie si tu veux, celles sans la majuscule) composées de nos expériences et de nos choix.
Revenir en haut Aller en bas
Linaë
Curieux
Curieux
avatar

Féminin
Nombre de messages : 29
Age : 17
Localisation : L'instant présent
Groupe : Marchombre
Date d'inscription : 28/07/2011

MessageSujet: Re: Limite, partage d'une Voie   Mar 7 Aoû 2012 - 22:44

Laurelaï a écrit:
Cool, il n'y a pas de gros pavés


Moi, je dirais que non.

Tout être est différent est ne peu donc pas cheminer sur la même Voie qu'un autre. On pense et ont vie différemment.
Notre voie nous est propre. Nous seul pouvons la suivre.
On peut bien sûr cheminer côte à côte avec la voie d'une autre personne mais surement pas sur la même.

Voilà, je crois que c'est tout ^^


Bonne soirée
Avec moi, les pavés ça risquent pas ^^' Ton "raisonnement" (je trouve que c'est pas un raisonnement. Allez savoir pourquoi xp) Et si on ne prend "qu'une partie" de la Voie? Pas l'ensemble, juste une partie bien particulière.

Tarja a écrit:
Ce que je nomme sous-voies (moi non plus je n'aime pas le terme mais je n'en ai pas trouvé d'autre) c'est un peu comme les parties et les sous-parties ou les titres et les sous-titres, c'est-à-dire que à l'intérieur de la Voie il y a pleins de sous-voies (des petites voie si tu veux, celles sans la majuscule) composées de nos expériences et de nos choix.
La Voie et ses voies en quelque sorte, non? Puisque tu n'aimes pas "sous-voies" ^^ Des expériences et des choix (pour te citer), des éléments incomplets seuls, mais forment un tout assemblé, un peu?
Revenir en haut Aller en bas
Nerual
Lanceur de la gratouille enragée qui gratte
Lanceur de la gratouille enragée qui gratte
avatar

Féminin
Nombre de messages : 645
Age : 23
Localisation : En moi
Groupe : Petite
Livre préféré : Pierre Bottero, Fred Vargas, Alain Damasio, Ray Bradbury, Jasper Fforde... (Pis aussi Anthony Horowitz, Robert Muchamore, Scott Westerfield, Louise Rennison...)
Date d'inscription : 15/02/2012

MessageSujet: Re: Limite, partage d'une Voie   Mer 8 Aoû 2012 - 15:47

Alors, moi je dois dire que je suis pas super d'accord avec vous.

Je crois qu'une définition de ce que vous appelez la Voie s'impose. J'ai l'impression que vous la voyez comme la Vie. Je pense qu'effectivement ça s'en approche, mais je pense tout de même que ce n'est pas la même chose. Sinon, ça s'appellerai pareil ^^ Ensuite, je pense qu'on a tous un peu une définition personnelle de la Voie. Mais globalement, on peut dire que, comme l'a dit je ne sais plus qui, elle est pavée de Maître-Mots. Et elle est particulière a celle qui l'arpente.
Cela dit, j'ai quelques nuances à apporter. Cette Voie, elle est métaphorique. Cela peut paraître basique et évident, mais on a tendance à l'oublier, et surtout à voir la métaphore réellement. Je ne pense pas que ce soit possible. La Voie n'est pas véritablement un chemin que l'on arpente dans sa tête, en allant de plus en plus loin. Cette image de la Voie qu'on a est précisément une métaphore. Une manière d'exprimer et de mieux visualiser la Voie. Mais au fond, ce qu'elle est réellement, on en sait pas grand chose.
Moi, je dirais que la Voie ce serait en fait ce domaine de la Vie où on décide de tout donner. De vivre pour elle. Je parle d'un domaine de la Vie et pas de Sentiments.

Je voudrais revenir sur un point, que vous semblez avoir oublié. La Voie, cette notion que l'on connait (presque) tous, c'est Pierre qui nous l'a donné. Qui a mis un mot dessus. Et dans ses livres, la Voie qu'on voit (ohoho), celles des Marchombres, est arpentée par un bon nombre de personnes.

Comme exemple donc, pour illustrer mes propos, je donnerai la Voie des Marchombres, la Voie des Dessinateurs, la Voie de la Bastoooon !! ( ) Mais dans notre monde, on peut aussi donné la Voie de l'Écriture, la Voie de la Recherche,...

Alors, oui, on a peut-être tous des "Voies" différentes, il n'empêche que je pense que plusieurs personnes peuvent arpenter la même Voie. Et cela même sans se connaitre ! Comme je disais, la Voie n'est pas un chemin à proprement parler, on est pas tous sur le chemin, à se croiser et se dire bonjour... Vous pensez que lorsqu'on partage sa Voie avec quelqu'un, pour un temps, comme tu dis Afeyaf, on est ensemble sur la Voie. Comme si on se tenait la main. Je ne suis pas d'accord. Parce que ce chemin n'existe pas, même spirituellement, je veux dire.

Finalement, on appelle Voie, notre Voie, ce domaine dans lequel on veut prospérer et progresser, de tout cœur, celui pour lequel on vit. L'Écriture, on veut progresser et on ne s'imagine pas vivre sans. Si un jour on arrête, (que ce soit petit à petit ou brutalement) alors on sort de la Voie. Petite métaphore, pour expliquer le cas de Nillem, qui ne s'est pas pour autant arrêté de vouloir progresser, ni quoique ce soit, qui s'est éloigné de la Voie des Marchombres, sans s'en rendre compte :
Au début on est sur la Voie de l'écriture. Avec un stylo ou un crayon, on trace des signes, des symboles, des lettres, pour écrire. Puis, au fur et à mesure, on stylise notre style (wouhou, phrase qui veut rien dire \o/), les "lettres" deviennent plus alambiquées, et deviennent presque des petits dessins à eux-mêmes... Et de plus en plus, on ne reconnait plus d'écriture mais cela ressemble plus à du dessin. Alors, en terme de "Voie" on s'est écarté de la Voie de l'écriture vers celle du dessin, qui sont pourtant proches. Nillem s'est écarté de la Voie des Marchombres pour celle des Mercenaires, qui est tout de même proche, malgré la différence de Maître-Mots.


Vous parlez de limites au milieu d'une même Voie, ou de "sous-Voie", de "voies"... Pareil, je ne suis pas vraiment d'accord avec cette vision de la Voie.
Déjà comme je l'ai dit, il ne s'agit pas d'un chemin où l'on serait tous côté à côte, ce qui, au vu d'une volonté de Voie personnalisée pour chacun, fait émerger la notion de limite sur la Voie, comme des petites barrières entre les maisons. Alors, non. Il n'y a pas de limites sur la Voie, encore moins pour séparer les personnes entre elles.
Comme on est pas techniquement "sur une Voie", on peut parfaitement être plusieurs à l'arpenter. Il y a des tas de Marchombres, des tas d'écrivains, etc. Ce n'est pas pour ça qu'ils se connaissent. Bien sûr, tous ont des styles différents, mais cela ne veut pas dire que ce n'est pas la même Voie. Ces détails, ces styles, correspondent à leur propre manière d'arpenter cette même Voie. Exemple par métaphore ( ) : Quand on se balade dans un parc sur un chemin, on le parcourt à notre manière... chacun marche différemment, certains boitent, d'autres courent, d'autres sautent par dessus la flaque d'eau ou pataugent dedans ou passent à côté. Pourtant c'est le même chemin. Vous voyez ?

Je voudrais maintenant parler des sentiments. Il en est un peu question dans les livres, à propos de la mère d'Ellana. La Voie de l'Amour est évoquée. Ce sentiment, de toute manière est différent des autres, mais vous saurez mieux que moi en quoi.
C'est aussi ce que vous semblez considérer comme une "sous-Voie". Déjà oui, je n'aime pas ce terme, comme vous, parce qu'il implique un degré d'importance parmi différentes Voies.
Donc moi, ce que j'en pense, c'est que déjà ce n'est pas une Voie à proprement parler. En tout cas pas comme les autres, et donc je ne lui donnerais pas le terme de Voie. Parce que déjà l'Amour n'est pas immortel et infini. Je parle de l'Amour pour une personne en particulier. Si l'Amour n'est pas une Voie, à mon sens, c'est parce que déjà il se vit à deux, contrairement à la Voie qui ne concerne que nous. Deuxièmement, c'est aussi parce qu'il n'existe pas à l'état de nature, tout seul. Je m'explique. On vivra, pour la plupart, plusieurs histoires d'amour. On ne peut donc pas dire, qu'il y a un Amour. Même si on vivra toute sa vie avec lui. L'Amour est un sentiment, en plus vis à vis d'une personne. Un sentiment, ça s'en va et ça revient. La Voie, elle, est toujours là, à l'intérieur de nous.
Donc finalement, quelle place peut-on donner à l'Amour, ce sentiment toujours si important dans notre Vie ?
Je pense que l'Amour fait effectivement parti de la Vie, mais pas de la Voie, tout comme la Voie est une partie de notre Vie.
Ensuite, si l'on veut faire une métaphore, en voyant la Vie comme un chemin à parcourir, je dirais que l'Amour est cette fleur que l'on cueille au bord du chemin et que l'on place à la boutonnière. Certaines se fanent vite, d'autres se cassent net, d'autres encore sont presque immortelles. Cette fleur, c'est le sentiment en lui même, pas la personne pour qui on l'éprouve.


J'espère que mon point de vu est suffisamment clair, que vous voyez ce que je veux dire et que j'apporte quand même quelques réponses
Pour toutes réclamations sur padaccoritude, vous pouvez toujours répondre ici ^^
Mais je reprécise que ce n'est que mon humble point de vue, et que par conséquent, il y aura toujours des padaccoriens.
Pour d'éventuelles réclamations sur la pavétitude de mes posts veuillez voir avec mon avocat.


Sur ce, bonne route What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Afeyaf
Jeune Thül
Jeune Thül
avatar

Masculin
Nombre de messages : 208
Age : 21
Localisation : Ici et ailleurs, nul part et partout à la fois. Je suis dans mon imagination, dans mes rêves.
Groupe : Thül
Livre préféré : La Quête d'Ewilan et le Pacte des Marchombres
Date d'inscription : 01/06/2012

MessageSujet: Re: Limite, partage d'une Voie   Mer 8 Aoû 2012 - 19:45

Après réflexion (et surtout après avoir lu ton message Neru =p) je dois reconnaître que mon exemple à été mal choisi. J'ai oublié ce qu'était réellement la Voie et je te remercie d'avoir précisé ce détail.

Pour répondre à ton post, je n'ai que peu, voir aucune, remarque à faire. Je pense que tu as parfaitement répondu à la question alors qu'en tentant d'y répondre, je me suis un peu (beaucoup?) égaré. Sinon je n'ai rien d'autre à ajouter si ce n'est que j'ai intérêt à mieux réfléchir avant de poster un réponse =p.
Revenir en haut Aller en bas
Laurelaï
Apprenti marchombre
Apprenti marchombre
avatar

Féminin
Nombre de messages : 306
Age : 18
Localisation : Ici ou là-bas...
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres ; Le Chant du Troll ; La Horde du Contrevent ; Les Eveilleurs ; Le Regard des Princes à Minuit ; L'Odalisque et l'éléphant
Date d'inscription : 10/06/2012

MessageSujet: Re: Limite, partage d'une Voie   Mer 8 Aoû 2012 - 21:06


T'en fait pas pour ton pavé Nerual, il faut bien ça ^^


Je voulais te répondre un truc Liberté mais après lecture du post de Nerual. J'ai oublier. ^^
Et puis je crois que c'est tant mieux car ce devait être bien à côté de la plaque ^^



Pour te répondre Nerual. C'est vrai que maintenant je me rends compte que j'ai un peu mélanger Vie et Voie.
Tu dis que l'écriture, le dessin... sont des Voies. Ne sont-ils pas plutôt des vocations ?

Si non, je suis d'accord avec ce que tu as dis et j'aime bien tes métaphores ^^


Bonne soirée

Revenir en haut Aller en bas
Nerual
Lanceur de la gratouille enragée qui gratte
Lanceur de la gratouille enragée qui gratte
avatar

Féminin
Nombre de messages : 645
Age : 23
Localisation : En moi
Groupe : Petite
Livre préféré : Pierre Bottero, Fred Vargas, Alain Damasio, Ray Bradbury, Jasper Fforde... (Pis aussi Anthony Horowitz, Robert Muchamore, Scott Westerfield, Louise Rennison...)
Date d'inscription : 15/02/2012

MessageSujet: Re: Limite, partage d'une Voie   Mer 8 Aoû 2012 - 21:24

Laurelaï, pour te répondre en deux mots, je dirais que oui, l'écriture et le dessin sont des vocations... comme le sont le fait d'être marchombre ou guerrier.

La Voie est une vocation de la Vie, finalement.




Au plaisir :)
Revenir en haut Aller en bas
Linaë
Curieux
Curieux
avatar

Féminin
Nombre de messages : 29
Age : 17
Localisation : L'instant présent
Groupe : Marchombre
Date d'inscription : 28/07/2011

MessageSujet: Re: Limite, partage d'une Voie   Jeu 9 Aoû 2012 - 0:18

Nerual... Ton post m'a plongée dans une réflexion que je ne regrette pas, m'a permis de me recentrer (c'est dingue à quel point je ne suis pas d'accord avec certains mots alors que j'ai choisi de les mettre). Mais cette fois, recentrer est sûrement un bon terme. Tu m'as permis de retrouver ou même tout simplement de trouver, découvrir, une vision de la Voie telle qu'elle l'est réellement. Une vision réaliste. Je voudrais ajouter quelque chose, mais je ne sais pas.
Tu as tout à fait raison quand tu dis (enfin, en ce qui me concerne): "J'ai l'impression que vous la voyez comme la Vie." Pour moi, elle était devenu exactement ça, la Vie, le cheminement de la vie. Je percevais la Voie comme ce que tu déclares être sa métaphore. Je te remercie de... Non, je te remercie suffira. En espérant que tu y voies autre chose que je te remercie pour ton pavé (;
Ps: Une question, pour ne pas repartir une seconde fois sur le mauvais chemin: les Voies forment la Vie? J'aurais voulu présenter ça sous une autre forme mais ce n'est pas encore "mûr".

Ce qui est sûr, c'est que je ne suis pas padacorienne.

Bonne nuit (ou bonjour, si ce post est découvert le matin)
Revenir en haut Aller en bas
Laurelaï
Apprenti marchombre
Apprenti marchombre
avatar

Féminin
Nombre de messages : 306
Age : 18
Localisation : Ici ou là-bas...
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres ; Le Chant du Troll ; La Horde du Contrevent ; Les Eveilleurs ; Le Regard des Princes à Minuit ; L'Odalisque et l'éléphant
Date d'inscription : 10/06/2012

MessageSujet: Re: Limite, partage d'une Voie   Jeu 9 Aoû 2012 - 20:31



Je vais dire une chose. Je crois que c'est plus une question que je me pose qu'une affirmation.


Quand un Marchombre ou un Guerrier vie, il est toujours Marchombres ou Guerrier, dans ses actes, ces mouvements être Marchombres ou Guerrier c'est une manière de vivre, on est Marchombre ou Guerrier tout le temps.

Alors qu'un écrivains ou un dessinateurs n'écrivent/dessinent pas tout le temps.

Non ?

Je crois que c'est bête ce que je demande et que ce n'est pas très clair non plus

Excuser ma bêtise et la confusion de mes propos.

Bonne soirée.


Revenir en haut Aller en bas
Tarja
Voltigeur des courants
Voltigeur des courants
avatar

Féminin
Nombre de messages : 361
Age : 20
Groupe : Haïnouk
Livre préféré : L'envol, Zouck, Le seigneur des anneaux, Alain Damasio, Les Eveilleurs, Vango, tous les livres de Pierre Bottero
Date d'inscription : 11/07/2012

MessageSujet: Re: Limite, partage d'une Voie   Jeu 9 Aoû 2012 - 21:27

T'as oublié la question dans ta question (enfin, sauf si le "non?" était la question auquel cas je répondrais oui)

Enfin, je crois comprendre où tu veux en venir.
Est-ce qu'un écrivain qui arrête d'écrire cesse d'être un écrivain? Il a déjà écrit auparavant donc il reste un écrivain même si il arrête d'écrire, c'est un titre plus qu'un mode de vie contrairement au Marchombre ou au Guerrier (enfin je pense), et il en va de même pour les dessinateurs.
Mais pendant qu'il n'écrit pas l'écrivain continue d'imaginer, de rêver, de vivre et c'est cela qui, le moment venu, va lui permettre d'écrire son histoire (ou poème ou quoi que ce soit d'autre) donc c'est un "job" a plein temps comme un Marchombre qui s'entraine jusqu'à ce que ces compétences finissent par lui servir.


Je sais pas si je t'aide mais comme il n'y a pas de question je ne peux pas te répondre
Revenir en haut Aller en bas
Miaou Til' Plume
Gardien d'Ilfasidrel
Gardien d'Ilfasidrel
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1309
Age : 23
Localisation : Entre-deux.
Groupe : Dessinatrice
Livre préféré : Aucune idée. Il y en a trop x).
Date d'inscription : 08/02/2010

MessageSujet: Re: Limite, partage d'une Voie   Lun 20 Mai 2013 - 12:02

Hmm là pour le coup, je suis plutôt une padacorienne de Laurelaï et Tarja même si chat date quelque peu .

Ecrivain, c'est un mode de vie : tu n'écris certes pas en permanence, mais quand même tous les jours, comme un métier (et c'en est un en quelque sorte, bien qu'étant avant tout un Art). Et même quand tu n'écris pas, comme l'a souligné Tarja, tu continues à rêver, etc. Pierre et Pauline Alphen (il me semble) disent même que l'histoire grandit dans ta tête même quand tu n'y penses pas.
En plus, il y a quand même une progression, et puis elle sort de toi, l'histoire, comme toute œuvre artistique. Donc moi je dis que c'est une Voie, épices, et tout.

Et sinon Lauren, j'ai pas bien compris en quoi, même "spirituellement", y a pas de chemin où on serait "tous ensemble". En dehors du fait qu'on ne se connaît pas tous et qu'on ne l'arpente pas de la même façon, ça je suis d'accord... Ou tu veux dire qu'il n'y a pas qu'une manière d'avancer, c'est ça ?
(J'espère que tu te souviens de ton raisonnement du mois d'août dernier .)

PS : Joyeux anniversaire à Linaë si elle passe par là, vu que j'ai trouvé ce sujet en cliquant sur son pseudo (puis ses messages) dans les anniversaires xD.
Revenir en haut Aller en bas
http://friskayublunariah.skyrock.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Limite, partage d'une Voie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Limite, partage d'une Voie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dropbox : Tutoriel pour le partage d'un dossier Dropbox.
» [AIDE]Partage de connection, weekend illimité Bouygues.
» [SONDAGE] Partage de connexion Internet HD2 + User Agent / Orange
» partage d'atelier; cherche hotte mobile
» [REQUETE] Limite caractere sms HTC DESIRE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Voie des Marchombres :: La Voie des Marchombres :: Nous, et les Autres :: Rapport aux autres-
Sauter vers: