La Voie des Marchombres

Forum de réflexion consacré aux Marchombres et aux livres de Pierre Bottero...
 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez
 

 Le Temps

Aller en bas 
AuteurMessage
Nour
Aspirant à la Greffe
Aspirant à la Greffe
Nour

Féminin
Nombre de messages : 734
Localisation : Sur le chemin de la Vie
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Bottero, Damasio, Tolkien...
Date d'inscription : 17/12/2010

Le Temps Empty
MessageSujet: Le Temps   Le Temps Icon_minitimeVen 31 Aoû 2012 - 15:21

Coucou tout le monde

Il y a quelques jours, en discutant avec ma soeur, on en est arrivé à parler du Temps, de ce que c'est, du pourquoi et du comment.
Qu'est ce que ça représente pour vous ?

Et surtout on entend souvent les gens "on n'a pas le temps", "tout le temps"... Ces formulations n'ont pas vraiment de raisons d'être puisque que nous n'avons me semble-t-il aucune prise sur le Temps. Il s'écoule quoique nous fassions. Qu'en pensez-vous ?

Autre chose, pour certaines personnes, le Temps n’existe pas, c'est une invention humaine pour expliquer le défilement des jours et des semaines, pour pouvoir mesurer une durée. De même quel est votre avis ?

Au plaisir =)
Revenir en haut Aller en bas
Battling
Aspirant
Aspirant
Battling

Masculin
Nombre de messages : 230
Age : 31
Localisation : Au milieu d'un tas de livres
Groupe : Armure
Livre préféré : En Attendant Godot
Date d'inscription : 27/03/2012

Le Temps Empty
MessageSujet: Re: Le Temps   Le Temps Icon_minitimeVen 31 Aoû 2012 - 19:01

Mon avis sur la question: "Les gens pensent que le temps c'est une simple progression de cause à effet, mais en vérité, d'un point de vue non linéaire, d'un point de vue non subjectif, c'est plutôt une sorte d'énorme boule où le temps s'enchevêtre comme un méli-mélo... très complexe" (wibbly wobbly timey wimey pour les anglophones)
Revenir en haut Aller en bas
Choup
Tisseur du Réel
Tisseur du Réel
Choup

Féminin
Nombre de messages : 465
Age : 25
Localisation : Paris
Groupe : Dessinatrice
Livre préféré : les livres de Pierre Bottero, La Horde du Contrevent d'Alain Damasio, La condition humaine de Malraux, Orgueil et préjugés de Jane Austen, les Chroniques de San Fransisco d'Armistead Maupin.
Date d'inscription : 31/05/2011

Le Temps Empty
MessageSujet: Re: Le Temps   Le Temps Icon_minitimeVen 31 Aoû 2012 - 19:08

Doctor Who il a toujours raison de toute manière (et si la citation ne vient pas de là, fusillez-moi pour mon inculture ).
Bon, sinon, Nour, je termine de relire la horde et je te réponds après xD
Revenir en haut Aller en bas
Nell.
Curieux
Curieux
Nell.

Nombre de messages : 26
Age : 22
Localisation : Entre deux pages de livres
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Ceux de Pierre Bottero, de Timothée de Fombelle, de Robin Hobb, et tant d’autres.
Date d'inscription : 13/08/2012

Le Temps Empty
MessageSujet: Re: Le Temps   Le Temps Icon_minitimeVen 31 Aoû 2012 - 22:44

Bonjour ! :)

Nour a écrit:
Il y a quelques jours, en discutant avec ma soeur, on en est arrivé à parler du Temps, de ce que c'est, du pourquoi et du comment.
Qu'est ce que ça représente pour vous ?
Qu’est ce que le Temps ? Très bonne question…
Pour moi, le Temps est une succession infinie d’instants, qui mis bout à bout forment une durée continue et sans fin. (D’ailleurs je trouve ça bizarre décrit comme ça, à la fois succession et continuité, enchaînement d’instants qui se suivent et ensemble ininterrompu, assemblage de fragments et bloc intégral… Assez paradoxal)
Personnellement, je ne crois pas au temps cyclique, mais plutôt à un temps linéaire, en une trace continue, et sur laquelle on ne peut ni revenir ni avancer trop vite (quoique, pour aller dans le futur, ça reste à voir, peut-être qu’un jour ce sera possible, mais ce n’est pas la question).
Mais pourquoi le Temps et comment le Temps ? Ça, je ne saurais répondre…

Nour a écrit:
Et surtout on entend souvent les gens "on n'a pas le temps", "tout le temps"... Ces formulations n'ont pas vraiment de raisons d'être puisque que nous n'avons me semble-t-il aucune prise sur le Temps. Il s'écoule quoique nous fassions. Qu'en pensez-vous ?
Je suis d’accord avec toi pour dire que nous n’avons aucune prise sur le Temps et qu’il s’écoule quoi que nous fassions. On ne peut ni le ralentir ni l’arrêter.
Par contre, je trouve que les expressions "comme on n’a pas le temps" reflètent justement cette impuissance face à l’écoulement irréversible du Temps et non pas une quelconque maîtrise du Temps. Enfin bon, chacun son interprétation…

Nour a écrit:
Autre chose, pour certaines personnes, le Temps n’existe pas, c'est une invention humaine pour expliquer le défilement des jours et des semaines, pour pouvoir mesurer une durée. De même quel est votre avis ?
Ta question me fait penser à ce que dit Œil-de-Nuit dans L’Assassin Royal : « Pourquoi découper ton existence en petits bouts et donner des noms aux petits bouts ? Heures, jours… C’est comme un lapin : je tue un lapin, je mange un lapin. Toi, quand tu as un lapin, tu le découpes en morceaux et tu l’appelles os, viande, fourrure et entrailles ; et alors tu n’en as jamais assez. »
C’est vrai que le découpement du Temps en heures, minutes, secondes, c’est bien une invention humaine pour mesurer les durées, mais le Temps ne se résume pas seulement à cela. C’est aussi l’enchainement des jours, des saisons, des années, et là, l’Homme n’a rien à voir avec cela, hormis le fait qu’il leur ait donné un nom.
Pour moi, le Temps existe, et ce n’est pas une invention humaine ; l’Homme a seulement donné un nom à ce phénomène.

Voilà, en espérant avoir été un minimum claire.
Au plaisir =)
Le Temps 79820
Revenir en haut Aller en bas
Frost Michael
Grand Gourou
Grand Gourou
Frost Michael

Masculin
Nombre de messages : 3106
Age : 28
Localisation : La Terre
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres
Date d'inscription : 14/12/2007

Le Temps Empty
MessageSujet: Re: Le Temps   Le Temps Icon_minitimeSam 1 Sep 2012 - 0:25

Sur le sujet, j'ai deux références qui me reviennent en mémoire.

La première c'est la trilogie de Michael Moorcock : "Les Danseurs de la Fin des Temps". Une trilogie très intéressante aussi bien au niveau des comportements humains que sur la réflexion sur le temps. Je ne sais pas si tu le sais mais la SF connaît deux principales lignes de pensées à propos du défilement du temps, les différences se voient particulièrement lors des retours dans le passé : dans certains cas, un retour dans le passé peut provoquer des effets dans le présent connu, dans d'autres cas, un retour dans le passé ne fera "que" créer une nouvelle branche du temps.

Bref,

La deuxième, à la rigueur plus intéressante, est "simplement" la trilogie des Fourmis de Bernard Werber. Ces livres sont mines infinies de réflexion. Et en l'occurrence sur le temps, il est souvent question de cette quatrième dimension que vivent les insectes de manière beaucoup plus fortes : en effet, avec la température, la vitesse des organes et des mouvements d'une fourmi va varier, c'est pourquoi, alors que pour elle le temps sera rectiligne, pour "notre" dimension (humaine) les secondes s'écouleront plus ou moins rapidement...
Alors? Le temps est-il variable pour nous aussi? Peut-être que dans une dimension supérieure, notre temps n'est qu'une question de rotation de l'univers ou autre...

N'as-tu jamais entendu parler de ces fameuses formules mathématiques (démontrées et tout!) qui signifient qu'à partir d'une certaine vitesse (extrêmement proche de celle de la lumière, qui est, elle, inatteignable) ce serait comme, en somme, revenir sur passé?

Je vous laisse découvrir ce site : http://www.dialogus2.org/EIN/voyagedansletemps.html

Qui peut rapidement mettre le bordel dans nos pauvres petites cervelles ^^.

_________________
** L'amour comme épée, l'humour comme bouclier. **

** Je dirai que nous sommes marchombres à partir du moment où nous l'affirmons et où nous sommes capable de nous le justifier à nous même. ** by Beautiful Scars

Le Temps 091104072945397963
Revenir en haut Aller en bas
Nour
Aspirant à la Greffe
Aspirant à la Greffe
Nour

Féminin
Nombre de messages : 734
Localisation : Sur le chemin de la Vie
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Bottero, Damasio, Tolkien...
Date d'inscription : 17/12/2010

Le Temps Empty
MessageSujet: Re: Le Temps   Le Temps Icon_minitimeSam 1 Sep 2012 - 11:15

Ow déja plein de réponses =)

Pour Batlling et Choup, Doctor Who est génial et a peut-être toujours raison mais son raisonnement n'est pas clair pour deux sous ^^"


Nell.
Ce que tu dis rejoint en grande partie mon opinion sur le temps sauf que niveau représentation, je ne crois en rien. ça me semble trop abstrait comme notion, le Temps puisqu'on a aucune prise sur lui.
Pour la durée, oui le Temps en lui-même existe, mais tout ce qui est mois, années est bien définie par les humains. Bon c'est pas clair tout ça ><


Frost a écrit:
N'as-tu jamais entendu parler de ces fameuses formules mathématiques (démontrées et tout!) qui signifient qu'à partir d'une certaine vitesse (extrêmement proche de celle de la lumière, qui est, elle, inatteignable) ce serait comme, en somme, revenir sur passé?

Pour tout te dire oui j'en ai entendu parler mais je n'y ai rien compris. Les maths et moi faisant deux... Ce qui inclus que pour ton lien, l'explication de Einstein c'est aussi du chinois ^^""

Pour tes références, la première est inconnue au bataillon, la seconde est sur la liste d'attente des bouquins que je suis censée lire.
Revenir en haut Aller en bas
Laurelaï
Apprenti marchombre
Apprenti marchombre
Laurelaï

Féminin
Nombre de messages : 306
Age : 20
Localisation : Ici ou là-bas...
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres ; Le Chant du Troll ; La Horde du Contrevent ; Les Eveilleurs ; Le Regard des Princes à Minuit ; L'Odalisque et l'éléphant
Date d'inscription : 10/06/2012

Le Temps Empty
MessageSujet: Re: Le Temps   Le Temps Icon_minitimeSam 1 Sep 2012 - 17:20

Je dois avouer que je ne m'étais jamais posé la question.

« Ce n'est pas le temps qui passe, mais nous. »


Pour moi le temps est une chose qui nous entoure.

Personne ne le perçoit de la même manière.
Nous pouvons trouvé que le temps passe vite ou au contraire lentement.
Il a été prouvé que c'est à cause des battements de notre cœur que nous percevons le temps de différentes manière.
Je dirais que c'est nous qui traversons le temps et non l'inverse.


Revenir en haut Aller en bas
Miu Chan ~
Apprenti marchombre
Apprenti marchombre
Miu Chan ~

Féminin
Nombre de messages : 399
Age : 20
Localisation : Ici, là-bas,ailleurs. Je vais où ma Voie me mène.
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Tout ceux de Pierre Bottero. Plus particulièrement le Pacte des Marchombres. Les Eveilleurs.
Date d'inscription : 30/08/2012

Le Temps Empty
MessageSujet: Re: Le Temps   Le Temps Icon_minitimeSam 1 Sep 2012 - 18:30

[quote="Laurelaï"
Je dirais que c'est nous qui traversons le temps et non l'inverse.


[/quote]

Réponse du poète.

Je pense que le savant dirais l'inverse.
Revenir en haut Aller en bas
http://writing-way.blogspot.fr
Ipiutiminelle
Membre du Conseil - Modo
Membre du Conseil - Modo
Ipiutiminelle

Féminin
Nombre de messages : 3147
Age : 33
Localisation : Tol Eressëa, As-Coron, Imre...
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Tolkien, Pierre, Pauline, Timothée, Léa Silhol, Patrick Rothfuss, Alain Damasio...
Date d'inscription : 01/12/2008

Le Temps Empty
MessageSujet: Re: Le Temps   Le Temps Icon_minitimeSam 1 Sep 2012 - 20:44

Je m'excuse d'avance car les réponses que je vais donner sont très spontanées et très en vrac Le Temps 311797


Pour moi l'expression "on n'a pas le temps" veut surtout dire : on ne prend pas le temps ! Parce qu'il y a souvent une possibilité de se libérer du temps pour faire des choses, c'est juste que le mode de vie actuel nous fait croire qu'il faut toujours courir derrière le temps alors qu'il y aurait moyen de vivre autrement !

Ce sont bien évidemment les hommes qui ont inventé la notion de temps. Je pense que les animaux ou les plantes, par exemple, ne l'ont pas.
Le temps linéaire est une sorte de concept sécurisant pour la pensée humaine : on nait, les jours passent, on meurt... C'est dans l'ordre des choses et c'est parfois une excuse pour "attendre que ça passe".
Sauf que... les personnes les plus heureuses sont celles qui n'accordent pas d'importance au temps linéaire, celles pour qui il n'y a que le présent, celles pour qui le temps ne compte pas, pour qui la vie est dans l'instant. Il existe certaines théories qui disent que le temps ne serait pas linéaire mais une boucle, que passé/présent/futur co-existeraient, et personnellement je me sens assez proche de cette théorie =)

Le temps, pour moi, c'est ce sur quoi il faut que j'arrête de m'inquiéter ^^ Un de mes objectifs est d'arriver à vivre le plus possible réellement dans le présent et donc à "immobiliser" le temps.


Bon, je ne suis pas sûre de faire avancer le débat mais ce sont mes réactions "à chaud".

_________________
Semons l'intention de l'avenir dans la réalité du présent !
[Pauline Alphen]



Pièce 9 donc : la pièce manquante. Celle que l'on cherche ardemment, vaillamment, désespérément parfois et qui, en se refusant à nous, nous pousse en avant. Celle qui nous interdit de croire qu'on est arrivé et nous souffle à l'oreille que le plus beau est à venir.
Que le plus beau est avenir. Toujours.

[Pierre]
Le Temps 971174
Revenir en haut Aller en bas
Moustikos
Explorateur Haïnouk
Explorateur Haïnouk
Moustikos

Masculin
Nombre de messages : 774
Age : 26
Localisation : Mon monde, aussi particulier et vaste soit-il... Ou bien tout simplement Lyon. ;)
Groupe : Haïnouk
Livre préféré : Les Tentacules du mal, L'épée de vérité, Waylander, Ellana, L'Envol, La Prophétie...
Date d'inscription : 17/04/2009

Le Temps Empty
MessageSujet: Re: Le Temps   Le Temps Icon_minitimeSam 1 Sep 2012 - 23:18

Ne Temps fais pas, Ipiu...

Le Temps 609790

En fait j’ai des idées subites xD Un mix d’inspiration Damasienne, Océanique et de pourquoi pas, moi. On va voir ce que ça donne…

Le temps en tant que tel importe peu. Les corps sont tressés de vitesses, de différences de potentiels. Plus on accélère, moins on est ancré dans le monde, on devient furtif, on ne se laisse plus le temps de vivre. Et si l’on décélère, on prend le temps de regarder autour de soi, d’apprendre le monde, de le comprendre, parce que d’une certaine manière c’est à lui qu’on va retourner, de gré ou de force, mais dans une Union finale.

On se fait des cheveux avec le temps. On lui court après, on quantifie chaque tâche, on optimise, on calcule, on devient esclave. Qui arrive aujourd’hui sans ronchonner à quitter son portable – pour la fonction « montre » x) – à se laisser porter et à n’avoir que faire d’horaires, de rendez-vous (dans le mauvais sens du terme) ?

Certes on nous pousse à faire partie de cette grande horloge, de ce système précisément réglé et on fait tout pour nous en rendre esclave – tant que ça les arrange.
Alors oui c’est plus facile quand on est perdus en plein milieu de montagnes avec des amis chers d’oublier l’heure. Je suis même en train d’expérimenter le 3 jours de non-portable forcé. On se sent con au début. Et après je me suis senti con de m’être senti con. Fascinant, n’est-ce pas ?



En fait mon « introduction » n’était pas si foireuse que ça. Ne pas s’en faire. Et juste vivre et exercer ces différences, accélérer, sprinter, larver, gambader, sautiller, danser, pianoter.

What Up ? :)
Revenir en haut Aller en bas
Revan
Chevalier Jedi
Chevalier Jedi
Revan

Masculin
Nombre de messages : 680
Age : 24
Localisation : Menegroth, Doriath's realm.
Groupe : Jedi
Livre préféré : The Lays of Beleriand
Date d'inscription : 10/11/2010

Le Temps Empty
MessageSujet: Re: Le Temps   Le Temps Icon_minitimeDim 2 Sep 2012 - 13:05

Je voudrais juste rebondir sur ce que dit Ipiu, j'ai pas le temps de développer plus maintenant.

Citation :
Sauf que... les personnes les plus heureuses sont celles qui n'accordent pas d'importance au temps linéaire, celles pour qui il n'y a que le présent, celles pour qui le temps ne compte pas, pour qui la vie est dans l'instant.

Je pensais exactement ça avant. Mais après réflexion, je crois que c'est une manière incomplète de voir les choses.
Une manière... Irresponsable. Un enfant, j'ai souvent entendu le dire, se préoccupe uniquement du temps présent. Un nourrisson n'a pas la conscience du futur ou du passé, je crois. Mais un nourrisson est irresponsable, un nourrisson est dépendant et égoïste. Sans pouvoir, sans possibilité réelle d'agir sur la vie des autres. Hors un adulte l'a, ce pouvoir. Et il "doit" donc, de mon point de vue, se montrer responsable. Il a conscience de ses actes. Et il a conscience du futur, du passé, conscience que ses actes puisent leur source dans le second et incident forcément sur le premier. C'est donc pour moi un devoir que de vivre dans le présent, mais... En n'oubliant pas ce que le passé m'enseigne et en prêtant attention à ce que mes actes amèneront dans le futur. C'est un devoir de se montrer responsable par rapport à ma vision des choses. Choses qui se tiennent aussi bien dans le passé que dans le futur, en plus du présent. Donc, bien sûr, prendre conscience du présent comme temps infini, comme le temps de la Vie, et ceci permet d'accéder au bonheur. Mais ne prenons pas un bonheur égoïste, qui oublie que le passé et le futur sont eux aussi des temps qui existent, et agissent. Ne nions pas ce qui est en dehors du Présent.
Revenir en haut Aller en bas
Misuto
Arpenteur de la Voie
Arpenteur de la Voie
Misuto

Nombre de messages : 158
Age : 20
Localisation : Dans un cèdre
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres
Date d'inscription : 30/08/2012

Le Temps Empty
MessageSujet: Re: Le Temps   Le Temps Icon_minitimeDim 2 Sep 2012 - 16:49

Le temps.
Passé, présent, futur
Souvenirs, action, rêves.
Le temps est pour moi la vie, et la mémoire des choses.
Non, plus que ça le temps est la trame des actions, des rêves et des souvenirs.
Chaque personne, chaque objet, vit donc son temps, c'est à dire son passé, son futur et son présent.
Le présent, justement. Il n'existe qu'une fraction de seconde. Chaque instant, chaque action est imperceptible, d'une rapidité sidérante.
Après tout, les lettres que je vient d’écrire, celles que vous venez de lire, font déjà parti du passé.
Le futur se déroule et devient présent en permanence.
Le passé à été présent.
Le passé peut redevenir futur.

Bref, tout ce raisonnement compliqué, tiré par les cheveux et certainement truffé d'incohérences pour vous dire que selon mon humble avis, Le temps n'est rien d'autre que la vie. La vie du monde. La vie des gens, des plantes, des objets.
Le temps, une illusion inventée par les hommes pour se rassurer. Un moyen de de combler le vide, de nommer ce qu'il y a après, Ce qu'il y a avant. Un moyen de donner un nom à cette puissance qui fait le jour et la nuit, qui nous fait grandir, vieillir, mourir. Le Temps.

Je vous prie de m'excuser si il a des incohérences, des erreurs de jugements etc... Le Temps 79820
Je suis encore une gamine, et
même si les livres de Pierre Bottero m'ont permis d'avoir davantage de maturité, j'ai encore peut d'expérience en la vie Le Temps 575385
Revenir en haut Aller en bas
http://ephemere-eternite.over-blog.com/
Moustikos
Explorateur Haïnouk
Explorateur Haïnouk
Moustikos

Masculin
Nombre de messages : 774
Age : 26
Localisation : Mon monde, aussi particulier et vaste soit-il... Ou bien tout simplement Lyon. ;)
Groupe : Haïnouk
Livre préféré : Les Tentacules du mal, L'épée de vérité, Waylander, Ellana, L'Envol, La Prophétie...
Date d'inscription : 17/04/2009

Le Temps Empty
MessageSujet: Re: Le Temps   Le Temps Icon_minitimeDim 2 Sep 2012 - 22:08

Non, Revan ^^

Ce n’est pas être égoïste. Ce que tu dis au niveau de la responsabilité est une chose complètement omniprésente dans NOTRE présent, mais je refuse catégoriquement de le généraliser comme tu le fais.
Etre responsable de quoi, dans un monde où la fraîcheur divine d’un instant pourrait advenir ? dans un monde où chacun pourrait être franc, direct, sans se préoccuper de rien ?
Oui je dépeins une situation « impossible » pour maintenant, mais qu’est ce que ça importe ?

Ce n’est pas un bonheur égoïste, c’est juste un bonheur non réfléchi, spontané, Vrai.

Les bébés affichent directement leurs émotions : ils pleurent et crient quand ils leur manquent quelque chose ou ne sont pas contents, ils sourient, gazouillent et font des papouilles quand ils sont heureux. Et dès que le facteur qui leur fait être mécontent est réglé, pouf ! Pas de remords ! Pas de calculs !

Ils laissent leurs émotions se manifester.

Tu parles de respect au passé etc, mais uniquement parce que tu restes dans l’optique où les « autres » ne seraient pas comme lui et lui en voudraient d’être spontané, irresponsables et donc pas « comme eux » ! Moi je te parle dans l’optique d’un monde où la responsabilité n’existerait pas, et où chaque chose pourrait être Vraie sans calcul.

C’est tout. :)


Revenir en haut Aller en bas
Tarja
Voltigeur des courants
Voltigeur des courants
Tarja

Féminin
Nombre de messages : 361
Age : 22
Groupe : Haïnouk
Livre préféré : L'envol, Zouck, Le seigneur des anneaux, Alain Damasio, Les Eveilleurs, Vango, tous les livres de Pierre Bottero
Date d'inscription : 11/07/2012

Le Temps Empty
MessageSujet: Re: Le Temps   Le Temps Icon_minitimeDim 2 Sep 2012 - 22:31

Moustikos je suis d'accord avec toi, malheureusement le monde que tu décris n'existe pas et dans celui dans lequel nous vivons si quelqu'un se permet de vivre dans le présent il sera certes heureux un moment mais finiras irrémédiablement par se faire écraser.
C'est notre société et on ne la changera pas.

Le Temps.
Pour ma part je pense qu'il ne faut surtout pas vivre dans le Passé, cela ne peut causer que des soucis. Il faut vivre dans le Présent et pour le Futur.
Mais pas tout le temps, il faut aussi savoir s'accorder des moments uniquement ancrés dans le Présent et l'esprit vide de toute contrainte.

Le Temps.
Chose dont on aimerait se détacher et qui pourtant rythme notre existence. Pourquoi ne pas plutôt vivre avec?
Inutile d'essayer d'ignorer le Temps, il nous rattrape toujours alors il faut l'accepter et c'est ainsi que l'on cessera d'être "esclaves du Temps"
C'est une invention humaine qui a ses contraintes et ses avantages. "On n'a pas le Temps" mais c'est un repère universel.
Comment on prendrait le train si le temps n'existait pas? Le Temps 460171

Je part en cacahuète dans ma tête alors j'arrête là.
En espérant avoir été utile (en me relisant j'ai un doute!)
Revenir en haut Aller en bas
Hamiel
Curieux
Curieux
Hamiel

Masculin
Nombre de messages : 51
Age : 26
Localisation : Sur l'Océan de mes Pensées.
Groupe : Machombre
Livre préféré : Ceux de Pierre Bottero.
Date d'inscription : 19/08/2012

Le Temps Empty
MessageSujet: Re: Le Temps   Le Temps Icon_minitimeMar 4 Sep 2012 - 1:00

Je vais peut être dénoter mais je donne mon avis.

=> Le Temps n'existe pas. Je vais devancer les questions.

Pourquoi? Difficile à expliquer. Simple invention pour expliquer les saisons, la course du soleil. Invention humain, imparfaite.

Comment s'en passer? Dans notre société? impossible c'est un standard. Pourtant le passé existe toujours en toi, tu vis le présent, et le futur est déjà là, ils se mêlant : il n'y a pas de Temps.

Pourquoi peut on grandir? Changé? On évolue, toujours, tout le temps, chaque action, pensée, réflexion, te permet de "grandir". Ton corps change, ton esprit change, sans répit indépendamment de toute notion temporel.

Et les souvenirs alors? Ce n'est pas une image du passé mais une partie de toi, le souvenir vit en toi, il est toi.

Le temps n'existe que parce que nous le voulons. Si nous le nions il n'existe pas.
Revenir en haut Aller en bas
Frost Michael
Grand Gourou
Grand Gourou
Frost Michael

Masculin
Nombre de messages : 3106
Age : 28
Localisation : La Terre
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres
Date d'inscription : 14/12/2007

Le Temps Empty
MessageSujet: Re: Le Temps   Le Temps Icon_minitimeLun 10 Sep 2012 - 9:44

Quant à moi je pense que c'est se mentir de dire "le Temps n'existe pas".

Tu as beau dire que c'est une invention de l'homme pour dénoter de la succession des jours et des nuits. Mais le temps c'est bien plus que ça. C'est Une des "grandes" Choses qui nous différencie de l'animal, la perception de l'espace-temps. Je suis d'accord, comme l'on dit certains de mes prédécesseurs, avec le fait que la notion de temps utilisée en société nous échappe, soit avilie par les principes de Réussite et nous submerge ("j'ai jamais le temps de...").

Cette vision, si difficile à outrepasser quand on a le nez dedans, est une "sur-couche" apposée sur ce qu'est, fondamentalement, le temps.

Le temps Est.

Si tu le nies, comment peux-tu répondre aux questions "où vas-tu? pourquoi et comment avances-tu?".

...

Sincèrement, je comprends ce que tu veux dire quand tu dis qu'il n'y a pas de Temps. Symboliquement et synthétiquement, ça peut être vrai (si on oublie les notions scientifiques et les théories de la SF). Mais au fond, penser que le Temps n'Est pas... arf... c'est dangereux, expression d'une peur adéquate et, à mon avis, égoïste.

:-) Le Temps 1780

_________________
** L'amour comme épée, l'humour comme bouclier. **

** Je dirai que nous sommes marchombres à partir du moment où nous l'affirmons et où nous sommes capable de nous le justifier à nous même. ** by Beautiful Scars

Le Temps 091104072945397963
Revenir en haut Aller en bas
Hamiel
Curieux
Curieux
Hamiel

Masculin
Nombre de messages : 51
Age : 26
Localisation : Sur l'Océan de mes Pensées.
Groupe : Machombre
Livre préféré : Ceux de Pierre Bottero.
Date d'inscription : 19/08/2012

Le Temps Empty
MessageSujet: Re: Le Temps   Le Temps Icon_minitimeLun 10 Sep 2012 - 19:24

Citation :
Sincèrement, je comprends ce que tu veux dire quand tu dis qu'il n'y a pas de Temps. Symboliquement et synthétiquement, ça peut être vrai (si on oublie les notions scientifiques et les théories de la SF). Mais au fond, penser que le Temps n'Est pas... arf... c'est dangereux, expression d'une peur adéquate et, à mon avis, égoïste.

Je vais me permettre de te répondre. J'aime pas faire ce genre de post lourds mais bon :

Mmm, je ne vois pas de quoi j'aurais peur... Pour égoïste je ne vois pas non plus, même si je nierais pas l'être je suis des humains qui ne nie pas que c'est dans sa vraie nature.

Quand au côté scientifique, je vais peut être te l'apprendre mais les scientifiques de haut niveau semblent penser que le temps n'est pas indispensable dans les formules de calculs.

Comme l'espace, c'est une création, une vision humaine. L'humain n'est pas capable de voir un objet réellement de façon spatial, c'est son cerveau qui complète sa perspective. De même pour le temps on l'a crée fait une pierre angulaire car nous n'étions pas capable de comprendre et que ne sommes plus capables de nous en passer. Mais passé ce cap, tu peux commencer à nier son existence même si tu dois te plier à la société.

Je m'attends pas à ce que l'on me comprenne je partage seulement. Une opinion d'une personne en dehors des sentiers battus.
Revenir en haut Aller en bas
Aziliz
Champion de cueillette, mention framboises
Champion de cueillette, mention framboises
Aziliz

Féminin
Nombre de messages : 640
Age : 28
Localisation : Au détour d'une ligne
Groupe : Petite
Livre préféré : Ellana, le Voleur de chouchous, et d'autres
Date d'inscription : 23/12/2010

Le Temps Empty
MessageSujet: Re: Le Temps   Le Temps Icon_minitimeLun 10 Sep 2012 - 19:41

Ahlala.. Le temps, très vaste question, mais prenons le temps de la poser =)

Pour moi, il y a deux sortes de temps. Le Temps, celui que partage chaque chose et qui fait que chaque jour est différent sans être sorti de nulle part et le temps qui se mesure en seconde, en minute etc dans notre société (qui en profite pour nous aliéner) et qui permet de régler la vie en communauté. (Vous vous souvenez des colonies où l'on se couchent tous à la même heure ?)
Du coup, ce serait simple de dire que le deuxième est l'invention de l'homme (et n'existe donc en soi que parce que nous avons des montres) et que le premier est le vrai temps. J'ai envie d'aller plus loin, notamment sur la notion de passé, présent et futur.

Je pense qu'il y a, là aussi, deux façons principales de voir les choses : le calcul et le spontanné.
Le calcul, c'est l'être qui va réfléchir aux conséquences et aux racines de ses actes. Se demander pourquoi il agit comme ci ou comme ça, ce que cela pourra donner et si cela est donc souhaitable.
Le spontanné, c'est l'être qui, tout en étant conscient de son passé et de la possibilité de son futur va totalement s'abandonner à l'instant présent comme le font les jeunes enfants. Pleurer lorsqu'il est triste, sans se soucier du reste. Ca me fait un peu penser au guerrier pacifique d'ailleurs.
Pour moi, il n'y a pas de bonnes ou de mauvaises solutions : l'homme doit être capable des deux. On doit pouvoir prévoir, organiserson futur, comprendre nos actions par rapport à notre passé mais aussi faire preuve de spontannéité. Il y a des moments pour tout : des pour se laissersubmerger par l'instant, des pour rêver d'un hypothétique demain et des pour réfléchir au chemin parcouru et pour moi ils sont tous les deux nécessaire. C'est ce juste équilibre qui doit être recherché et non tout l'un ou tout l'autre. Le calcul finirait par être déçu, que ce soit de tout prévoir à l'avance ou de se tromper et le spontanné ne pourrait, sur le long terme, n'avoir aucun projet (puisque cela nécessite une réflexion sur le passé et une projection dans le futur)

C'est à mon avis la même chose pour le Temps et le temps. Il faut trouver un juste milieu entre notre rythme naturel et le rythme sociétaire. Cela veut dire écouter son corps mais aussi faire des compromis afin de connaître d'autres choses et d'accèder à d'autres moments et aussi pour pouvoir partager ce temps. En admettant que l'on vive tous dans un monde ou le temps n'est pas mesuré, si l'on veut prévoir, il faut de toute façon réussir à caler notre propre rythme avec celui d'un ou des autres. Cela peut se faire en quantifiant le temps (on se voit au lever du soleil) ou naturellement par la vie commune. (Je différencie notre rythme biologique propre qui s'établit dans la solitude et les modifications que la vie en communauté apporte). On peut rester couche tard ou lève tôt, bien sûr, mais on aura, consciemment ou non tendance à s'adapter à ce que vive les autres. Placez 6 filles dans le même appart pendant un an, vous verrez que leurs règles tenderont à se synchroniser. Placez 6 garçons dans le même appart pendant un an, vous verrez que celui qui se levait ou se couchait tôt au début s'adaptera au reste du groupe.
C'est cette adaptation qui permet une vie en communauté agréable. Si quelqu'un était sans cesse en train de dormir près de nous et qu'il se réveillait au moment où nous nous endormons, ce serait franchement embêtant.
Certes, le cycle du Temps naturel règle déjà en partie ce problème : nous sommes des animaux d'hiurne et donc sommes éveillés le jour... Oui, mais c'est long une journée et si nos rythmes sont trops éloignés, nous ne nous croiseront finalement pas beaucoup.

Alors, là aussi, trouver un juste milieu pour permettre une vie sociale et à la fois respecter son rythme naturel.
Je dors énormément, si je le pouvais, je dormirais dix heures par nuit, pourtant, je peux modifier ce rythme pour une ou deux nuits, tout en me respectant, afin de partager des moments avec d'autres.

Le problème principal du temps que nous impose la société, et qui nous donne l'impression de ne pas en avoir, ne vient pas tant de la durée mais de la façon dont il est occupé : comment peut-on avoir du temps si l'on dort 8h et que l'on travaille 8h ? Il nous reste alors, dans le meilleur des cas 8h pour nous... Pour nous ? Bah non, il faut se nourrir (-3h), s'apprêter et se rendre sur les lieux de travail... Bilan, à tout casser, il nous reste une heure ou deux pour nous qu'on est souvent trop fatigués pour utiliser à bon escient (et ce quand on ne déborde pas sur nos heures de sommeil)

Si l'on donnait comme équation du temps de travail idéal que ce temps doit permettre de couvrir nos besoins (logis, nourriture, vêtement, repos, ...) sur la journée + un quart (afin de prévoir des jours dédiés à autre chose) on arriverait, sur l'échelle d'une vie à la moitié de ce que l'on travaille sur une vie actuellement . Sans compter qu'en travaillant autant, nous générons des frais supplémentaires...

Du coup, je dirai, pour conclure, que ce n'est pas tant notre conception du temps qui pose problème mais bien ce que l'on essaye de faire dans ce temps. Peut importe le temps dont on dispose, on voudra toujours faire plus que ce qu'il nous permet de faire. Plutôt que de réfléchir à améliorer ce rendement, il faudrait songer à organiser autrement notre temps. On ne peut pas faire milles choses en une seconde, mais on peut éviter de perdre cette seconde à essayer ^^

Edit, posté en même temps qu'hamiel, j'ajouterai juste que le temps est peut-^etre une création de l'homme, en attendant, il existe bien une terre quelque part pour que nous posions nos pieds dessus et un temps pour qu'elle tourne. Comment pourrait-il en être autrement ? J'ai de la peine à comprendre ton opinion, peut être parce que l'esprit humain ne comprends pas le rien, mais surtout à mon avis parce que le mien à besoin deplus amples explications...
Revenir en haut Aller en bas
http://lailleurs.uniterre.com
Contenu sponsorisé




Le Temps Empty
MessageSujet: Re: Le Temps   Le Temps Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Temps
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Combien de livres lisez-vous en même temps?
» Que faire lorsque le temps est pourri !!!!
» Au temps où Bruxelles bruxelait
» [Jordan, Robert] La Roue du Temps - tome 7: La montée des orages
» Commentaire Il est temps pour toi de vivre ta vie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Voie des Marchombres :: La Voie des Marchombres :: La Vie et ses Concepts :: La vie, un chemin-
Sauter vers: