La Voie des Marchombres

Forum de réflexion consacré aux Marchombres et aux livres de Pierre Bottero...
 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'ennui

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nour
Aspirant à la Greffe
Aspirant à la Greffe


Féminin
Nombre de messages : 733
Localisation : Sur le chemin de la Vie
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Bottero, Damasio, Tolkien...
Date d'inscription : 17/12/2010

MessageSujet: L'ennui   Jeu 8 Nov 2012 - 14:03

Coucou / Bonjour / Bonsoir / Bonne nuit selon votre heure de prédilection


Aujourd'hui, j'aimerais vous parler de l'ennuis. Ce "truc", ce sentiment, qui s'empare de nous quand on n'est pas intéressé par quelque chose et qu'on se met à regarder sa montre tout les cinq minutes en espérant que le temps passe plus vite et que ce quelque chose que l'on fait se termine le plus rapidement possible.
On l'a tous connu au moins une fois, quand un cours était trop long et inintéressant par exemple, ou encore pendant une réunion de famille plutôt assommante.

Donc voilà l'ennuis.
Selon vous, est-ce que l'ennuis suit des cycles ? J'ai remarqué que certaines périodes de vies sont plus ennuyeuses que d'autres même si des activités identiques qui sont très intéressantes, deviennent lors de ces périodes tout à fait ennuyeuses. L'ennui tant subjectif, cela pourrait paraître normal mais quand même.
Certaines personnes qualifient l'ennuis de "maladie". Elles le rapprochent de la flemmardise. Vous en pensez quoi ?

Revenir en haut Aller en bas
Miaou Til' Plume
Gardien d'Ilfasidrel
Gardien d'Ilfasidrel


Féminin
Nombre de messages : 1309
Age : 22
Localisation : Entre-deux.
Groupe : Dessinatrice
Livre préféré : Aucune idée. Il y en a trop x).
Date d'inscription : 08/02/2010

MessageSujet: Re: L'ennui   Jeu 8 Nov 2012 - 23:33

Alors pour moi, ni l'ennui ni la flemmardise ne sont des maladies xD. Je pense même que les deux phénomènes sont normaux, même si on ne les... ressent, pas tous à la même fréquence, et surtout qu'on se laisse plus ou moins aller par rapport à eux.

Quant à l'idée de cycles, je ne sais pas trop. Dans un sens, oui, pour moi pas mal de choses fonctionnent par périodes. Pour l'ennui, au niveau des cours par exemple, pour moi il arrive toujours quand la routine s'installe ou se réinstalle. A ce moment-là, elle est accompagnée d'un certain découragement, d'où l'ennui... et puis l'intérêt revient à un moment particulier et reste un certain temps, et voilà. Donc je pense qu'il y a des déclencheurs, tout simplement.

Mais ce n'est pas très clair, tout ça^^".
Revenir en haut Aller en bas
http://friskayublunariah.skyrock.com
Tom
Curieux
Curieux


Nombre de messages : 58
Age : 19
Localisation : Sur la Voie...
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Ceux de Pierre Bottero.
Date d'inscription : 11/10/2012

MessageSujet: Re: L'ennui   Dim 27 Jan 2013 - 21:08

L'ennui n'est pas une maladie mais bel et bien un sentiment. Je pense qu'il y a peu de sentiments plus révélateur que l'ennui sur notre personnalité, nos goûts... Loin d'être une maladie, il nous révèle et nous ouvre, même si ça passe par une phase désagréable pire que d'autres sentiments je trouve : le sentiment de ne rien pouvoir faire, de ne pas contrôler le temps à ce moment là...
Revenir en haut Aller en bas
Choup
Tisseur du Réel
Tisseur du Réel


Féminin
Nombre de messages : 465
Age : 23
Localisation : Paris
Groupe : Dessinatrice
Livre préféré : les livres de Pierre Bottero, La Horde du Contrevent d'Alain Damasio, La condition humaine de Malraux, Orgueil et préjugés de Jane Austen, les Chroniques de San Fransisco d'Armistead Maupin.
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: L'ennui   Lun 28 Jan 2013 - 0:48

Tom, ce que tu dis me rappelle ma prof de SES de première. En parlant des enfants qui font dix activités extra-scolaires différentes par semaine parce que leurs parents ont peur qu'ils s'ennuient et veulent que leurs gamins aient une vie bien remplie (à huit ans, mais bien sûr), on en était venus à se dire qu'en fait, l'ennui était certainement formateur.
Je veux dire, si un enfant ne s'ennuie pas, s'il n'a pas une minute dans sa journée pendant laquelle il n'a rien à faire, comment saurait-il ce qu'il veut vraiment faire, ce qui lui plaît à lui ? Les activités extra-scolaires sont souvent choisies sur un coup de tête, parce que, tout d'un coup, c'est la mode de jouer de la guitare/faire du judo/du rugby... Alors que si l'on laisse un enfant tranquille, sans rien de prévu, au moins un moment, le gamin va s'occuper tout seul. Il va chercher, essayer des trucs, découvrir que construire des cabanes avec des piles de livres c'est trop cool ou qu'écouter le bruit de la pluie qui tombe, c'est relaxant. Vous voyez ce que je veux dire ?
Si l'on a pas le temps de chercher, on ne va pas forcément se diriger d'emblée vers quelque chose qui nous plaît.
(Je me prends en exemple histoire de clarifier le truc : jusqu'à mes dix ans, il n'y avait pas de télé chez moi. J'avais une activité extra-scolaire, une seule. Et je pense que tout ce temps libre, tous ces moments que j'ai pu meubler comme je l'entendais, par exemple en regardant les images des Tintin alors que je ne savais pas lire ou en gribouillant d'affreux dessins par dizaines, sont pour quelque chose dans le fait qu'aujourd'hui, la lecture m'est absolument vitale et que le dessin c'est un peu ma vie. J'extrapole peut-être mais cela ne me semble pas dénué de fondement comme théorie (bonjour, cette phrase ne veut rien dire, remettez les mots dans l'ordre si vous êtes cap)).

Du coup, vous en pensez quoi ?

(Un message court pour une fois, ça fait bizarre )
Revenir en haut Aller en bas
Tom
Curieux
Curieux


Nombre de messages : 58
Age : 19
Localisation : Sur la Voie...
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Ceux de Pierre Bottero.
Date d'inscription : 11/10/2012

MessageSujet: Re: L'ennui   Lun 28 Jan 2013 - 9:39

Jolie réponse, elle est très bien réfléchie ! En effet moi je sais que tout ce que je fais aujourd'hui a une origine concrète. Réclamer tous les soirs à mes parents une histoire et commencer à lire tout seul dès 5 ans n'a pu faire que déclencher mon amour littéraire ! Commencer à écrire à 6 ans des histoires dans un cahier puis déclarer peu après vouloir devenir écrivain n'a pas beaucoup changé... Je trouve ce que tu dis très juste et en effet beaucoup d'enfants vont faire ce qui est "à la mode" ! Après qu'on ait plus le temps de choisir je ne pense pas qu'il faut être catégorique... En grandissant l'enfant se rend sûrement vite compte de ce qui l’ennuie ou de ce qui ne l’ennuie pas et va se forger sa personnalité.
Revenir en haut Aller en bas
Solituda
Apprenti marchombre
Apprenti marchombre


Masculin
Nombre de messages : 329
Localisation : Je pourrais vous répondre que je viens du ventre de ma mère, de l'endroit où j'habite, des ex forums sur lesquels j'étais. Tant de lieu, tant d'endroits parcourus. Je viens d'une musique, The pianist. Je viens du tréfonds de ses notes, de ses sentiments, de sa douleur. Je viens de cette Solitude.
Livre préféré : The Unbeliever. Vous ne devez surement pas connaître. Mais je vous le déconseille. Tout en vous le conseillant.
Date d'inscription : 10/10/2010

MessageSujet: Re: L'ennui   Lun 28 Jan 2013 - 16:33

J'ai un petit texte que j'aime bien sur l'ennui... Je me permets de le poster ici.

"Plic plac ploc... C'est le bruit des gouttes qui tombent. Tic, tac, tic, tac... C'est le bruit de l'horloge qui indique que le temps passe.
Il faudrait qu'il se lève, mais il n'en a pas envie. Il s'ennuie, il s'ennuie encore et toujours. Les gens l'ennuient. Les gens sont stupides à ces yeux. Personne ne comprend, personne ne voit.
Qu'est-ce que tu cherches comme qualité chez celle qui comblerait ta vie? "Qu'elle soit belle (ou bonne), qu'elle ai de l'humour, qu'elle ne soit pas trop collante..."
C'est la réponse des gens. Lui, il a besoin d'une chose. Qu'elle soit intelligente, ou encore, doué. Pas instruite, lui même ne l'est pas. Juste intelligente, qu'elle ai du talent, un talent.
Il se demande alors, pourquoi me lever? Les gens l'ennuient, personne ne l'intéresse vraiment, personne n'est à son niveau. Il s'ennuie alors il cherche des terrains de jeux, des gens à son égal, des partenaire qui son susceptible de former une opposition contre lui.
Tic tac, tic tac... Le temps s'écoule lentement et pourtant si rapidement. Il est l'heure d'aller en cours. La prof se trompe. La prof l'ennuie. La perfection, non. La réflexion, oui.
En vérité, il trouve que les gens ne réfléchissent pas assez. Lui, il réfléchit tout le temps. C'est trop. C'est moche. Mais c'est ainsi. Le monde n'a de couleur que lorsqu'il y a un défi, un but. Or lui, ne trouve pas de défi. "Ne peux-tu pas te rabaisser au niveau des gens?" Demandez à docteur House de faire cela. Se rendre compte à quel point les gens sont limités...
Pour le mariage homosexuel? Contre? Arguments de merde, sortis à la va vite, arguments que l'on entends tous le temps, tous les jours, et que si on creuse, on arrive vite à un non sens. Parce que les gens parlent sur ce qu'ils ne connaissent pas. Parce qu'ils sont enfermés dans leur principe et dans leur conditionnement.
"La plupart de la population est contre ce mariage." Crétin. La plupart de la population était contre l'abolition de la peine de mort. Ils ne voient pas les liens, ils ne voient pas les mécanismes, ils ne voient pas loin... Alors, il s'ennuie. Encore et toujours...
Il n'a pas envie d'étudier, il n'a pas envie d'apprendre, il n'a pas envie de savoir son cours parfaitement... Pourquoi? Parce que sinon c'est trop facile. Sans réviser, sans apprendre, juste avec logique et intelligence, il peut se hisser à la hauteur de celui qui apprend et bosse. Il a pas envie de sortir. Les gens sont cons. Ils ne pensent qu'à eux. Ils l'ennuient. "Debout, lève toi, laisse ta place à cette vielle dame." Il faut tout leur dire... Il faut tout leur expliquer... Alors il dort, il baille, il s'ennuie... Il cherche quelqu'un d'intelligent, mais il ne trouve pas. L'intelligence n'est pas le savoir.
Qu'est-ce que l'ennuie? C'est ce qu'il ressent, tout le temps, à chaque instant, sauf... Quand il lit, quand il réfléchi, quand il s'occupe l'esprit. Discussions, blitz, tic tac toe, conversation, sms... Tout cela en même temps.
Et toi, Ami, t'ennuies-tu?"

Voilà, j'trouvais cela assez marrant.
Au plaisir!
Revenir en haut Aller en bas
Nour
Aspirant à la Greffe
Aspirant à la Greffe


Féminin
Nombre de messages : 733
Localisation : Sur le chemin de la Vie
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Bottero, Damasio, Tolkien...
Date d'inscription : 17/12/2010

MessageSujet: Re: L'ennui   Ven 1 Fév 2013 - 19:03

Bon je reviens par ici.

Peter et son texte ont été très utiles pour mes neurones ^^


Alors l'ennui, on peut le ressentir parce qu'on n'est pas intéressé par tel ou tel sujet, ou parce que la présentation de ce sujet par quelqu'un d'autre le rend inintéressant. Par exemple un professeur par rapport à une matière : on peut au départ aimer cette matière et là trouver totalement ennuyeuse à cause de sa présentation, de la façon dont elle est envisagée. De là, on peut aussi dire qu'on s’ennuie parce qu'on a été déçu par cette approche.

Le fait de s'ennuyer peut aussi provenir du fait qu'on n'ait pas Soif d'apprendre ou de découvrir de nouvelles choses. On reste ainsi basé sur nos acquis sans voir ce qui peut s'offrir plus loin. Dans ce cas là, l'ennui viendrait de nous-même, sans que le monde extérieur y soit vraiment pour quelque chose. Ici, s’ennuyer renvoie donc à un certain état d'esprit.
L'état d'esprit peut aussi être en cause avec une autre vision de l'ennui. Si on n'arrive pas à se concentrer sur quelque chose, ce quelque chose peut nous paraître très ennuyeux alors qu'en réalité si la concentration avait été de mise, ce quelque chose aurait pu être vraiment passionnant et enrichissant. De plus si les pensées sont parasitées par de la culpabilité ou du stress ou encore par quelqu'un qu'on aime énormément, la tâche est encore moins aisée.

Il faut donc avoir une certaine capacité à se concentrer mais aussi à vouloir s'intéresser pour pouvoir apprécier quelque chose. L'état d'esprit compte donc énormément. C'est ce qui fait qu'un cours peut passionnant un jour mais terriblement ennuyeux le lendemain.


Maintenant les autres postes :

Le gentil chat ailé a écrit:
Quant à l'idée de cycles, je ne sais pas trop. Dans un sens, oui, pour moi pas mal de choses fonctionnent par périodes. Pour l'ennui, au niveau des cours par exemple, pour moi il arrive toujours quand la routine s'installe ou se réinstalle. A ce moment-là, elle est accompagnée d'un certain découragement, d'où l'ennui... et puis l'intérêt revient à un moment particulier et reste un certain temps, et voilà. Donc je pense qu'il y a des déclencheurs, tout simplement.

Pour ce qui est de la routine, je suis d'accord avec toi. Quand elle s'installe, facile de s'ennuyer car on a moins l'esprit alerte, et les petites choses qui font que l'on s'intéresse à telle ou telle chose sont moins évidentes. Avec la routine, on se contente de répéter les même choses, ça en devient automatique donc ça n'a pas vraiment d’intérêt pour l'esprit.


Pour Choup et Tom
L'ennui, au vu de ce que vous écrivez est formateur, mais l'est-il tout le temps ? Oui il permet de Se chercher, peut-être de Se trouver. Il amène à des choses à côté desquelles on aurait pu passer à côté et qui nous sont maintenant très importantes. Mais vos exemples portent sur la période de l'enfance. Est-ce valable en étant adulte ? Là, ne fuyons-nous pas l'ennui en cherchant sans cesse à s'occuper ? Du moins c'est l'impression qui ressort des gens autour de moi.

Tom a écrit:
En grandissant l'enfant se rend sûrement vite compte de ce qui l’ennuie ou de ce qui ne l’ennuie pas et va se forger sa personnalité.

Oui mais là, en ne s'intéressant qu'à ce qui n’ennuie pas l'enfant, il se ferme des portes. Ces portes peuvent être réouvertes par l'ennui aussi. Car nos centres d'intérêts changent quand on grandit. Et essayer des choses qui nous ont ennuyé par le passé peut apporter beaucoup.
Pour ce qui est de la personnalité, je suis pas trop d'accord, on ne se forge pas que avec ce qui nous intéresse. L'ennui représente une part assez importante dans nos vies, en cours par exemple, ou à attendre les transports en commun.


Enfin bref.

Revenir en haut Aller en bas
Miaou Til' Plume
Gardien d'Ilfasidrel
Gardien d'Ilfasidrel


Féminin
Nombre de messages : 1309
Age : 22
Localisation : Entre-deux.
Groupe : Dessinatrice
Livre préféré : Aucune idée. Il y en a trop x).
Date d'inscription : 08/02/2010

MessageSujet: Re: L'ennui   Ven 1 Fév 2013 - 21:24

[La flemme de tout relire, j'espère que je ne répèterai personne. *ange* ]

Mmh, l'ennui en cours, je ne suis pas sûr qu'il apporte grand-chose . Sauf si tu n'en as rien à fluche de noter et que tu pars pour de bon dans tes pensées, ou à faire qqch de plus "constructif". Mais si tu restes entre deux, à noter juste le minimum sans réussir à te sentir assez intéressé pour te concentrer vraiment, ben... c'est de l'ennui bête inutile x).
Remarquez, ça peut quand même produire de chouettes dessins/textes (même si je suis pas sûre qu'immergé dedans, on note encore^^), ou simplement de petites discussions qui te rapprochent l'air de rien de ton voisin. \o/


Et sinon Nour, je suis d'accord au sujet de la concentration. Du coup, ça peut être lié à la fatigue, aussi (comment ça je m'y connais^^ ?).

Quant à fuir l'ennui, c'est justement ça qui est "productif", non ? Ou alors s'immerger dedans, c'est-à-dire en soi...
Revenir en haut Aller en bas
http://friskayublunariah.skyrock.com
Nour
Aspirant à la Greffe
Aspirant à la Greffe


Féminin
Nombre de messages : 733
Localisation : Sur le chemin de la Vie
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Bottero, Damasio, Tolkien...
Date d'inscription : 17/12/2010

MessageSujet: Re: L'ennui   Ven 1 Fév 2013 - 21:36

Miaou a écrit:
Quant à fuir l'ennui, c'est justement ça qui est "productif", non ? Ou alors s'immerger dedans, c'est-à-dire en soi...

Bah quand je disais fuir l'ennui, je pensais à toujours s'occuper. C'est-à-dire littéralement le fuir au point de faire n'importe quoi, sans que ce n'importe quoi soit forcément enrichissant ni intéressant d'ailleurs.
S'immerger dedans, oui ça peut être en soi, ou dans l'ennui lui-même. Aussi bizarre que ça puisse paraître on peut prendre plaisir à s'ennuyer, parce que ça fait du bien. Dans l'ennui lui-même, ça peut pousser justement à la réflexion quant à l'origine de cet ennui. Et l'ennui serait alors plus qu'une sensation mais aussi quelque chose de vraiment productif puisque ça nous amène comme tu le disais à réfléchir sur Soi, sur nos réactions, sur le pourquoi de tels sentiments en de telles situations.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'ennui   Aujourd'hui à 5:31

Revenir en haut Aller en bas
 
L'ennui
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» combattant de l'ennui
» Twisted tales partie I : L'ennui des ploutocrates / chapitre 3
» [Poème] - L'ennui en cours - G
» Les mots meurent d'ennui au fond des dictionnaires
» l'ennui : version féminine...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Voie des Marchombres :: La Voie des Marchombres :: Nous, et les Autres :: Nos sentiments et nos émotions-
Sauter vers: