La Voie des Marchombres

Forum de réflexion consacré aux Marchombres et aux livres de Pierre Bottero...
 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La peine de mort ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Nerual
Lanceur de la gratouille enragée qui gratte
Lanceur de la gratouille enragée qui gratte


Féminin
Nombre de messages : 594
Age : 22
Localisation : En moi
Groupe : Petite
Livre préféré : Pierre Bottero, Fred Vargas, Alain Damasio, Ray Bradbury, Jasper Fforde... (Pis aussi Anthony Horowitz, Robert Muchamore, Scott Westerfield, Louise Rennison...)
Date d'inscription : 15/02/2012

MessageSujet: La peine de mort ?    Mar 5 Mar 2013 - 1:21

[Ça fait drôle de passer après un sujet comme "Aimez-vous les uns les autres" pour poster un truc comme ça xDD]


Donc voilà, en fait, je voudrais réagir sur une citation qu'a posté Yuto dans le topic citations. Et qu'a relevé Battling ICI un peu plus tard.

Je dois avouer que cette citation m'a aussi un peu fait tiquer, mais aussi me poser des questions.

Ce que j'en ai compris, c'est que les hommes sont beaucoup trop idéalistes et utopistes : ils pensent qu'on peut "guérir" ou "remettre sur le droit chemin" un criminel, une «canaille». Mais qu'en fait, dans la réalité, c'est impossible. La dernière phrase, je l'interprète comme ça : Le système de justice actuel est pourri et tout ce que l'on peut faire avec une telle justice, c'est oublier (à coup de cognac).


Je suis pas d'accord avec ça. Je ne fais que des extrapolations, là, mais je juge au vu du titre du livre (qui est, je le rappelle : Je réclame la peine de mort). J'ai la sensation que ce qui se dit ici c'est que la «canaille» ne mérite pas de vivre. Que d'une certaine manière, la mort est méritée. D'ailleurs, c'est toujours ce que je comprends quand on parle de la peine de mort. Juger froidement de la mort de quelqu'un, fut-il un criminel, c'est comme dire : il mérite de mourir.




Alors voilà.
Pensez-vous que certaines personnes méritent de mourir ? Et d'autres de vivre ? Pensez-vous que certaines personnes méritent plus de vivre que d'autres ? (je n'ai pas l'impression que ce soit la même question donc je la mets ^^" Mais si vous trouvez ça pareil, vous pouvez passer xD)
Pensez-vous que le fait de commettre des crimes, des délits, ça se "soigne" ? Qu'on puisse "guérir" ? Comme si c'était une maladie ?
Pensez-vous que si l'on fait ça une fois, on le restera toujours (dans le sens où l'on continueras d'être et d'agir comme un criminel) ? Que si l'on est/nait criminel, on le restera toute notre vie ? (Non, ce n'est toujours pas la même chose)
Ex: Dexter est un serial killer, il ne peut pas s'en empêcher. C'est une maladie qu'il doit apprendre à réguler, à contrôler.
Pensez-vous qu'il est impossible de se racheter, que si l'on fait une connerie une fois, on restera à jamais un criminel, même si l'on a payé sa peine en allant en prison et que l'on s'est racheté, et que l'on regrette... En clair, doit-on payer toute notre vie, être un criminel toute sa vie pour un crime d'un instant ? (Mais puisque je vous dis que ce n'est pas la même question !!)

Mais dans criminel, et encore moins dans canaille, il n'y a pas que des serials killers qui ont eux de sérieux soucis mentaux.


Toute ces questions me viennent à l'esprit et pourtant, je crois avoir MES réponses dessus ^^ Mais ce n'est pas ce que je veux savoir. Ce que je voudrais (si vous le voulez bien, mesdames et messieurs), c'est que vous me disiez ce que VOUS vous en pensez


PS: Ah oui, et s'il existe déjà un sujet (ce qu'il me semblait mais que je ne trouve finalement pas) je laisse le soin aux admins/modos de le changer de place/fusionner ^^
L'offre précédente tient aussi au cas où le post ne serait pas au bon endroit, même si je vois pas trop où le mettre d'autre x)
Revenir en haut Aller en bas
Afeyaf
Jeune Thül
Jeune Thül


Masculin
Nombre de messages : 208
Age : 20
Localisation : Ici et ailleurs, nul part et partout à la fois. Je suis dans mon imagination, dans mes rêves.
Groupe : Thül
Livre préféré : La Quête d'Ewilan et le Pacte des Marchombres
Date d'inscription : 01/06/2012

MessageSujet: Re: La peine de mort ?    Mar 5 Mar 2013 - 2:35

Bien, par où commencer? Je vais suivre l'ordre des questions se sera plus facile.

1. Pensez-vous que certaines personnes méritent de mourir ? et d'autre de vivre ?

Personnellement, je pense qu'en effet certaines personnes méritent la mort et d'autres la vie. Mais comme dit un grand homme au chapeau gris: "Nombreux sont ceux qui vivent et qui méritent la mort. Et certains qui meurent méritent la vie. Pouvez-vous la leur donnez ? Alors, ne soyez pas trop prompt à dispenser la mort en jugement."
Il est vrai que je pense que la mort devrait enlacer certain et en laisser d'autre mais c'est bien beau de penser cela et après ? Puis-je prendre la vie des criminelles comme Light Yagami (Cf le manga Death Note) et purger ce monde ? Puis-je rendre la vie à ceux qui l'ont perdu et qui la méritent ? Heureusement, je ne possède pas ce pouvoir, ni moi ni personne. Je ne peux rendre la vie car la mort est le destin de chacun, même si elle ne frappe pas les personnes qui le méritent.

2. Pensez-vous que certaines personnes méritent plus de vivre que d'autres ?

Il y a en effet certaines personnes que je voulaient voir morte et d'autre en vie. Mais ce n'était que dans des moments de colère ou de chagrin. Même si ces personnes m'ont fait du mal, à moi ou à des personnes qui me sont chère, je ne peux leur souhaiter de mourir.

3. Pensez-vous que le fait de commettre des crimes, des délits, ça se "soigne" ? Qu'on puisse "guérir" ? Comme si c'était une maladie ?

Cette question est assez complexe et j'y reviendrais plus tard peut-être. Tout d'abord, je dois définir le crime, selon mes critères je précise:

-le crime de survie : C'est le crime nécessaire, impersonnelle, sans lequel certain ne pourrait vivre. Il permet aux familles ou personne les plus pauvres de rester en vie. J'utilise le terme de "crime" à contre-coeur dans ce cas la car je respecte profondément ceux qui le pratique et les plains aussi. Pour moi, ceci est un acte des plus respectable qui existe. Par contre, le meurtre n'entre pas dans cette catégorie, sauf en cas de légitime défense.

-le crime de plaisir : Ceci est celui que je qualifie réellement de crime. L’appât du gain, l'avarice, la cruauté ou le goût du sang sont maître-mot. Je met dans cette catégorie les meurtres, les viols, certains vols (seulement si ceux qui le commettent n'en n'ont pas besoin ou seulement dans un but personnel).

Comme vous le voyez, il y a pour moi deux sortent de crimes, pour le premier je n'ai rien à ajouter. Pour le second par contre, j'aurai des choses à dire. Dans ce cas, le crime n'est pas une "maladie" mais une pulsion, une envie soudaine. Certain contrôle cette pulsion mais d'autre la laisse éclater ce qui peut engendrer ce qu'il y a de pire (exemple : massacre de Newtown). Je pense que l'on peut aider ces personnes à maîtriser leur pulsions mais pas à les perdre. On ne peut pas "guérir" comme on guérit un simple rhume, c'est un travail de soi de tout les jours.

Tu parlais de Dexter qui est un serial killer. J'ajouterais pour sa défense qu'il ne tue que des meurtriers, qu'il empêche des meurtres par d'autre meurtres. Bien sur c'est horrible, il prend des vies pour assouvir ses pulsions mais il a réussi à transformer ses pulsions meurtrières en outils contre le crime mais cet outils le rabaisse à ceux dont il ôte la vie. je ne dis pas que j'approuve ce qu'il fait non, je dis juste que sont but est respectable mais cela pose une autre question : avons-nous le droit d’ôter la vie à ceux qui méritent la mort ? Je ne pense pas, un homme ne peut juger de la vie d'un autre homme, même si ce dernier est un monstre.

4. En clair, doit-on payer toute notre vie, être un criminel toute sa vie pour un crime d'un instant ?

Pour cette question, tout dépend du crime. Si c'est un meurtre alors oui, le meurtrier doit payer toute sa vie mais pas par la mort. La prison pour le reste de sa vie serait suffisant pour payer son homicide.
Si c'est un vol (je précise, un vol que je classe dans la première catégorie ci-dessus), alors non celui qui commet ce crime ne doit pas payer toute sa vie. Le système lui ferait payer avec quelque mois ou années de sa vie mais je trouve cela injuste. En effet, pourquoi punir quelqu'un qui essaye de sauver sa vie et celle de sa famille ? C'est injuste.
En clair, tout dépend de la catégorie du crime et de sa gravité.


Voili voilou, je pense avoir fait le tour (il est tard aussi, pas trop la tête à réfléchir =p). Si besoin est, je préciserais certaine chose ^^.


Dernière édition par Afeyaf le Mar 5 Mar 2013 - 14:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Choup
Tisseur du Réel
Tisseur du Réel


Féminin
Nombre de messages : 465
Age : 23
Localisation : Paris
Groupe : Dessinatrice
Livre préféré : les livres de Pierre Bottero, La Horde du Contrevent d'Alain Damasio, La condition humaine de Malraux, Orgueil et préjugés de Jane Austen, les Chroniques de San Fransisco d'Armistead Maupin.
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: La peine de mort ?    Mar 5 Mar 2013 - 3:24

En fait on avait évoqué la peine de mort dans ce sujet : Ce qui est juste, tu y trouveras peut-être des avis même si ce n'était pas la question principale du topic.

Comme il est tard et que je suis une grosse flemmasse/j'ai du boulot/pas les idées très claires/pas le courage de répéter ce que j'avais écrit dans l'autre sujet, je n'ajouterai rien. Du tout.
Je reviendrai quand j'aurai du temps, genre, en Août.. cogitez bien
Revenir en haut Aller en bas
Miaou Til' Plume
Gardien d'Ilfasidrel
Gardien d'Ilfasidrel


Féminin
Nombre de messages : 1309
Age : 22
Localisation : Entre-deux.
Groupe : Dessinatrice
Livre préféré : Aucune idée. Il y en a trop x).
Date d'inscription : 08/02/2010

MessageSujet: Re: La peine de mort ?    Mar 5 Mar 2013 - 7:21

Aaah merci Choup ! Me semblait bien aussi qu'il y avait un sujet là-dessus !


Et sinon, j'espère que ça n'a pas été évoqué dans l'autre sujet (j'sais plus, moi x)) mais comme j'ai pas énormément de temps ce matin, je voudrais juste réagir à un aspect qui me gêne depuis... longtemps :
Afy' a écrit:
Si c'est un meurtre alors oui, le meurtrier doit payer toute sa vie mais pas par la mort. La prison pour le reste de sa vie serait suffisant pour payer son homicide.
-----> Suffisant, tu parles ! J'espère que c'est suffisant. Je vais encore peut-être faire ma grosse bisounours, mais tu te rends compte de ce que ça peut être de passer toute sa vie en prison ? Est-ce qu'on ne pourrait pas faire autrement ?

Personnellement, j'ai jamais pu déterminer (depuis que j'y réfléchis un tant (temps ? (parenthèèèèèse)) soit peu) ce qui était le pire, entre la peine de mort - que je désapprouve, ne vous méprenez pas - et la prison à perpétuité. J'ai limite l'impression que cette dernière sentence permet de dire : "allez hop, on décide pas de sa mort, comme ça on n'est plus les méchants bourreaux, et puis on l'enferme dans ce trou noir toute sa vie". Mais ça doit être l'horreur ! Passer tout le reste de sa vie en prison (et sans possibilité de se suicider, en plus x')) ! 'Fin vous me direz, justement cette perspective peu réjouissante devrait au moins suffir(e?) à les décourager, les meurtriers potentiels. Mais 'faut croire que non... ou du moins pas tous ! (Je pense que déjà, tous les crimes passionnels, et tout simplement non réfléchis... ben, c'pas trop ce à quoi on pense sur le coup. Et quand c'est prémédité, ben je suppose que ça doit être une obsession, donc voilà... ou bien, je sais pas, on veut pas le savoir... j'imagine que de toute façon, quelqu'un qui va jusqu'à tuer, et planifier une mort, doit estimer que c'est plus important que passer sa vie en prison après, du coup, vous allez me dire, il doit en assumer les conséquences ! Mais, euh... ^^")
Malgré tout, ouais, ça me dérange d'enfermer des gens toute leur vie dans une prison... même pour un meurtre^^".

*Woilà woilàààà la Déesse des Bisounours Câlins est passéééée avec ses petites fleeeuuuurs \o/ !*


Quant au fait que ce soit ou non une maladie (ouais, il me reste cinq minutes xD), euh... j'ai peur de dire une grosse bêtise, j'y connais rien x). Mais peut-être, oui. Je ne pense pas que "le fait d'être criminel" soit une maladie en soi, mais cela peut venir d'un trouble psychique, au moins dans certains cas [je parle surtout du meurtre, hein]. 'Faudrait peut-être commencer, une fois la culpabilité établie, par faire des tests psychologiques aux accusés. Croyez que ça serait utile ? Même si bon, d'après ce que j'ai entendu dire des hôpitaux psychiatriques... je sais pas si ça a changé, mais a priori, bof...
Revenir en haut Aller en bas
http://friskayublunariah.skyrock.com
Nerual
Lanceur de la gratouille enragée qui gratte
Lanceur de la gratouille enragée qui gratte


Féminin
Nombre de messages : 594
Age : 22
Localisation : En moi
Groupe : Petite
Livre préféré : Pierre Bottero, Fred Vargas, Alain Damasio, Ray Bradbury, Jasper Fforde... (Pis aussi Anthony Horowitz, Robert Muchamore, Scott Westerfield, Louise Rennison...)
Date d'inscription : 15/02/2012

MessageSujet: Re: La peine de mort ?    Mar 5 Mar 2013 - 9:53

Owiiiiii !! :D Merci Choup, je savais qu'on en avait déjà parlé quelque part, mais je n'arrivais pas à retrouver où xD Mais bon, le sujet n'est pas tout à fait le même donc je pense qu'on peut laisser ça là.

Hum...

J'ai pas trop le temps là, maintenant tout de suite, mais je répondrais moi aussi à mes questions, peut-être cet aprem, peut-être plus tard.

Non, en fait, je ne peux pas faire que du flood, c'est impossible xD

Donc, comme je n'ai pas beaucoup de temps, je vais choisir une idée parmi tout ce que vous avez dit
Miaou a écrit:
"Allez hop, on décide pas de sa mort, comme ça on n'est plus les méchants bourreaux, et puis on l'enferme dans ce trou noir toute sa vie"
Mais dans un sens, tu penses qu'on devrait effectivement décider de sa mort ? Que c'est à nous de juger ?
Et ce non-choix (qui est un choix, je le rappelle) sur la mort ou non de l'individu, n'est-il pas préférable ?
Je pense que la justice, si elle veut un minimum être crédible ne doit pas employer les mêmes techniques que celui qu'elle juge. Sinon, l'on confond les deux, et on est alors en droit de se demander de quel droit juge-t-elle mieux que l'individu.

J'ai une autre question qui me vient à l'esprit mais qui va peut-être plus se trouver dans l'autre sujet que celui-là, puisqu'elle ne parle pas de la peine de mort, mais de la prison. Mais je la mets quand même xD
La prison, à votre sens, est-elle plus une punition, une sanction, ou un moyen de séparer les "méchants" des "gentils", de les empêcher de continuer à nuire ? Bref, prison = le coin, ou prison = cage ?


Je vais manger et bosseeeeer ! xD
Revenir en haut Aller en bas
Miaou Til' Plume
Gardien d'Ilfasidrel
Gardien d'Ilfasidrel


Féminin
Nombre de messages : 1309
Age : 22
Localisation : Entre-deux.
Groupe : Dessinatrice
Livre préféré : Aucune idée. Il y en a trop x).
Date d'inscription : 08/02/2010

MessageSujet: Re: La peine de mort ?    Mar 5 Mar 2013 - 21:59

Ah non non, mais je ne suis pas non plus pour la peine de mort, moi xD. Justement, j'aime pas cette idée de pouvoir décider de la mort de quelqu'un, décider que quelqu'un mérité la mort : y a qu'un dieu qui pourrait déterminer ça, je pense. Mais ce que je voulais dire, c'est que je ne trouve pas que ce soit une vraie solution, la prison à perpétuité. Certes, on ne tue pas la personne, mais l'enfermer toute sa vie, c'est presque pire ! Non ? Bon après, j'ai été élevée (pas par mes parents à ce niveau-là, mais par ma grand-mère) avec les valeurs catholiques, dont l'idéal du pardon qui m'influence pas mal je pense... mais voilà^^".

Lauren a écrit:
Je pense que la justice, si elle veut un minimum être crédible ne doit pas employer les mêmes techniques que celui qu'elle juge. Sinon, l'on confond les deux, et on est alors en droit de se demander de quel droit juge-t-elle mieux que l'individu.
----> Tout à fait d'accord, en plus de ce que je viens de dire.


J'ai envie de dire Quiche, pour varier, mais tu vas m'en vouloir... tant pis, Quiche a écrit:
La prison, à votre sens, est-elle plus une punition, une sanction, ou un moyen de séparer les "méchants" des "gentils", de les empêcher de continuer à nuire ? Bref, prison = le coin, ou prison = cage ?
(Tu as le droit de m'appeler par un surnom débile du même genre pendant une semaine en échange. xD)

----> Question difficile^^". Je dirais un peu des deux, en fait. Pour moi y a effectivement la sanction, avec à la fois son rôle de punition "après coup" et celui de menace dissuasive (pléonasme, quand tu nous tiens par la barbichette), et aussi cet aspect de séparer les "gentils innocents" des "méchants criminels" x). D'ailleurs, j'y pense seulement maintenant, mais dit comme ça, ça fait limite camp de concentration oO.... (Oups, point Goldwin ! x))

Woilà woilà !
Revenir en haut Aller en bas
http://friskayublunariah.skyrock.com
Afeyaf
Jeune Thül
Jeune Thül


Masculin
Nombre de messages : 208
Age : 20
Localisation : Ici et ailleurs, nul part et partout à la fois. Je suis dans mon imagination, dans mes rêves.
Groupe : Thül
Livre préféré : La Quête d'Ewilan et le Pacte des Marchombres
Date d'inscription : 01/06/2012

MessageSujet: Re: La peine de mort ?    Mar 5 Mar 2013 - 22:55

Pour te répondre Miaou, je pense en effet que la prison à vie est suffisant pour faire payer un crime aussi grave que le meurtre. Celui qui le commet à pris une vie voir plusieurs, je trouve donc normal qu'il soit priver de la sienne en compensation. Cette punition est largement mieux que la mise à mort, que je trouve injuste envers la mémoire des morts.

Oui j'ai bien dit punition, la prison est pour moi qu'une punition même si certaines personnes qui y sont ne méritent pas d'y aller. Ceux qui ont commis certains "crimes" par nécessité, par besoin de survivre, ceux la je les laisserais sortir même si je sais qu'il recommenceront car ils se battent pour vivre. Par contre, pour tous ce qui est crime violent, barbare ou tout autre crime nuisant à la santé d'autrui, je suis moins clément. Pourquoi laissez des personnes mortellement dangereuse dans la nature ? Dans ce cas, la prison devient un moyen de protection, aussi bien pour les criminelles que pour les autres.

Bon vu que j'ai un pikachu sur le feu, je ne vais pas trop détailler ma pensée, je le ferais si ont me le demande ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Miaou Til' Plume
Gardien d'Ilfasidrel
Gardien d'Ilfasidrel


Féminin
Nombre de messages : 1309
Age : 22
Localisation : Entre-deux.
Groupe : Dessinatrice
Livre préféré : Aucune idée. Il y en a trop x).
Date d'inscription : 08/02/2010

MessageSujet: Re: La peine de mort ?    Mer 6 Mar 2013 - 7:15

Eh ben moi, je vais te le demander .

Le méchant, le pas beau, le tyran, le mangeur de Pokémons (mes adeptes, avec moi !) a écrit:
Cette punition est largement mieux que la mise à mort, que je trouve injuste envers la mémoire des morts.
---> Comment ça, injuste envers la mémoire des morts ? Je ne comprends pas ce que tu veux dire .
Revenir en haut Aller en bas
http://friskayublunariah.skyrock.com
Afeyaf
Jeune Thül
Jeune Thül


Masculin
Nombre de messages : 208
Age : 20
Localisation : Ici et ailleurs, nul part et partout à la fois. Je suis dans mon imagination, dans mes rêves.
Groupe : Thül
Livre préféré : La Quête d'Ewilan et le Pacte des Marchombres
Date d'inscription : 01/06/2012

MessageSujet: Re: La peine de mort ?    Mer 6 Mar 2013 - 14:29

A quoi sert la mise à mort ?

Certains diront à punir un crime affreux mais la vrai réponse c'est quel sert à assouvir la soif de vengeance des vivants.
C'est vrai, les proches des victimes bien souvent ne souhaite que la mort du meurtrier et le plus tôt possible. C'est ça que je trouve injuste envers la mémoire des morts.
Croyez-vous que le(s) mort(s) réclament forcément vengeance ? Qu'ils veulent se rabaisser au niveau de leur bourreau ? Je pense que non, enfin pour certains. Après je suis pas dans la tête de tous les morts.

Imaginez une chose : vous avez été assassiné et la peine de mort a été décidé pour votre assassin. Aimeriez-vous qu'en mémoire de vous un homme soit lui aussi assassiné ? J'en doute fort, sauf si vous êtes des psychopathe en puissance et la sa relève d'un tout autre problème.

Voila pourquoi je trouve la mise à mort injuste envers les morts.

Je fait aussi le rapprochement envers ce que tu disais Neru:
Citation :
Je pense que la justice, si elle veut un minimum être crédible ne doit pas employer les mêmes techniques que celui qu'elle juge. Sinon, l'on confond les deux, et on est alors en droit de se demander de quel droit juge-t-elle mieux que l'individu.

C'est vrai que si la justice devient aussi bourreau, où irait le monde ? C'est une autre raison pour laquelle je désapprouve la peine de mort car l'homme ne peut juger de qui doit vivre ou mourir.
Revenir en haut Aller en bas
Battling
Aspirant
Aspirant


Masculin
Nombre de messages : 230
Age : 28
Localisation : Au milieu d'un tas de livres
Groupe : Armure
Livre préféré : En Attendant Godot
Date d'inscription : 27/03/2012

MessageSujet: Re: La peine de mort ?    Mer 6 Mar 2013 - 14:37

Poufpouf.

Intéressant débat, pas très contradictoire, mais je sens qu'on finira par avoir un avis plus nuancé. Voilà mon opinion en tout cas, si ça peut vous intéresser.

Tout d'abord, je voulais rappeler que l'abolition, sur toute l'Histoire de l'Humanité, est un processus très récent. Comme vous pourrez le lire ici si vous avez le courage (oui, wikipédia, c'est le mal tout ça, mais c'est toujours mieux que de dire n'importe quelle ânerie qui sort de ma tête), l'ensemble des lois s'est reposé sur la notion de peine capitale depuis qu'on a codifié un ensemble de loi avec Hammurabi (Babylone mon frère!), jusqu'au XIXe siècle. Aujourd'hui encore, la majorité des personnes vivants sur terre vivent dans un pays qui autorise l'exécution capitale. Les arguments qui ont été le plus souvent mis en avant sont la faiblesse du système carcéral (les prisons sont pas au niveau pour protéger les honnêtes citoyens), la nécessité de punir un acte atroce, et le côté dissuasif. Le côté parfois disproportionné de la chose est donc voulu, on fait des exemples pour dire au reste du monde "Vous voyez ce qui se passe quand on veut n***er les gens jusqu'au trognon?". Et effectivement, quand les exécutions sont montées en flèche au States, le nombre de crimes a baissé. Ca c'est pour le côté avocat du diable, vous pouvez ranger vos fourches et vos torches x)

Seulement, y'a tellement de problèmes avec la peine de mort que je saurais même pas par où commencer. Déjà, ce genre de sentence, ça n'est pas quelque chose où l'on fait machine arrière. Le système est pas infaillible, il a déjà envoyé des innocents en prison (et relâché des tarés, certes), et dans le cas de la peine capitale, j'ai du mal à justifier l'idée qu'on puisse voir le meurtre d'un innocent et de se dire que ça n'était qu'un accident, que tout ça c'est pour une cause plus grande. Pour moi ça n'est pas compatible avec l'idée d'une justice qui protège ses citoyens.

On argue que pour le bien de la société, on élimine une menace potentielle et permanente qui aurait patienté de toute façon, puisque la vraie perpétuité n'existe pas en France (c'est combien? 30 ans max?), sans compter les remises de peine. Sur le fonds, on peut en débattre, l'idée d'une perpétuité allongée, de travaux civiques, je suis ouvert à la discussion, mais mieux vaut explorer les différentes alternatives plutôt que d'en finir avec la vie du prisonnier. La vérité, c'est aussi que la peine de mort c'est un constat d'échec de la justice, c'est ce qu'on fait quand plus rien n'a fonctionné. On se débarrasse du problème, comme disait Staline: "pas d'homme, pas de problème". Par contre, investir dans des prisons comme en Norvège, où l'on traite les gens humainement, où l'on privilégie la réinsertion et où malgré ce qu'on pouvait craindre, le taux de récidive est plus bas qu'ailleurs, ça c'est intéressant. Même si ça demande de prendre des risques, de l'argent et des gens motivés.

Comme je disais au début, la peine de mort à la base (antiquité, Babylone tout ça), elle repose sur la loi du Talion, "oeil pour oeil, dent pour dent". Avec tout le respect que j'ai pour les antiques, on est au delà de ça. Ca rime à quoi, sérieux, c'est une mentalité d'enfant de 4 ans à qui on a cassé son jouet. Et puis en justice, pas de sentiment, pas de place pour la vengeance, même lors de crimes atroces. Je sais que ça peut paraître inhumain, mais juger les gens selon un code impartial, c'est la base du système. Et c'est utopique, j'en conviens. Et comme le disait je ne sais plus qui (qu'il ou elle me pardonne :s ), tuer quelqu'un ça n'a jamais ramené une victime.

La peine de mort semble être efficace aux States? A voir, les chiffres ne sont que les chiffres.. La peine de mort n'empêchera jamais tous les crimes grâce à la peur. La personne qui perd le contrôle après un traumatisme (viol, tromperie), et qui agit sous le coup de la colère, vous croyez qu'elle va prendre une minute pour réfléchir et se dire "ah mince oui c'est vrai, y'a la peine de mort, je devrais pas le tuer". Peut-être... mais après coup, quand le mal sera fait. Y'a aussi le cas où le criminel pense s'en tirer, et agit sans la crainte de la peine capitale. Bref, on gouverne pas par la peur, c'est pas efficace.

Trivia: en parlant de ça, saviez vous quels sont, les pays qui pratiquent le plus peine de mort à l'heure actuelle?
1/ Chine
2/ Iran
3/ Corée du Nord
4/ Yémen
5/ USA

De splendides havres de paix et de liberté...

Pour terminer ce bloc, j'oserai dire la citation d'un philosophe anonyme pour finir d'étayer l'inutilité et l'absurdité de la peine de mort, à un plan plus individuel cette fois : "être mort, c'est comme être. Pour soi, c'est facile, ce sont les autres qui en souffrent".

PS: je n'ai pas répondu à toutes les questions (je suis pas Dieu, non mais!), mais ce sera pour le prochain épisode...

EDIT: posté en même temps que le psychopathe des psykokwaks, je ne change rien (par flemme)
Revenir en haut Aller en bas
Tarja
Voltigeur des courants
Voltigeur des courants


Féminin
Nombre de messages : 359
Age : 19
Groupe : Haïnouk
Livre préféré : L'envol, Zouck, Le seigneur des anneaux, Alain Damasio, Les Eveilleurs, Vango, tous les livres de Pierre Bottero
Date d'inscription : 11/07/2012

MessageSujet: Re: La peine de mort ?    Mer 6 Mar 2013 - 15:14

Juste un petit truc: et si la peine de mort était plus un moyen d'empêcher de nuire qu'une punition?

Mais seulement si il est prouvé que le crime était prémédité et que le type est un dangereux sadique/psychopathe/terroriste fini. Dans ces cas là pour moi ce serait ou la peine de mort ou la prison a perpétuité parce que des gens comme ça dehors ça peut être que dangereux. L'idéal pour moi serait qu'on leur laisse le choix entre les deux et comme ça leur mort serait un peu plus "digne" si il choisissent cette option et ce n'est pas d'autres humains qui décideront si un individu a le droit de vivre ou non.
Je peux paraitre cruelle mais quand je vois que des types comme celui qui a tué plus de 70 personnes a Oslo sont relâchés après seulement 21 ans de prison (même si c'est rare, le système judiciaire des Suédois est juste un peu laxiste là-dessus) je me dis que une fois sorti rien ne l'empêchera de recommencer parce que les gens comme ça n'ont aucune morale et feraient n'importe quoi pour leurs idéaux.

Après si c'est un meurtre non réfléchi sous le coup d'une rupture ou d'une engueulade par exemple (bon tuer son copain parce qu'il nous a largué c'est un chouïa exagéré quand même) alors là oui c'est sur qu'une prison privilégiant un suivi psychologique et la réinsertion est beaucoup plus adaptée.
Revenir en haut Aller en bas
Afeyaf
Jeune Thül
Jeune Thül


Masculin
Nombre de messages : 208
Age : 20
Localisation : Ici et ailleurs, nul part et partout à la fois. Je suis dans mon imagination, dans mes rêves.
Groupe : Thül
Livre préféré : La Quête d'Ewilan et le Pacte des Marchombres
Date d'inscription : 01/06/2012

MessageSujet: Re: La peine de mort ?    Mer 6 Mar 2013 - 15:32

Je suis pas franchement d'accord avec ta proposition Tarja. Donner le choix entre la vie et la mort à un homme c'est complètement idiot. C'est vrai, l'instinct de survie primera sur le principe de "je suis méchant donc tuez moi". L'homme se bat pour vivre au quotidien, c'est ce qui l'a amené à ce qu'il est aujourd'hui. Si tu donnes ce choix à n'importe qui, très peu choisiront la mort voire aucun (sauf si ce sont des psychopathes à tendance auto-destructrice).

Très peu d'hommes choisissent la mort de leur plein gré. Imagine que le meurtrier en question est persuadé de ce qu'il à fait est juste, crois-tu vraiment qu'il se suiciderais (parce que ta proposition s'approche plus du suicide qu'une peine de mort) pour "se punir" de son crime affreux? J'en doute fortement.

Voila, j'ai rien d'autre à ajouter. Pour l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
Battling
Aspirant
Aspirant


Masculin
Nombre de messages : 230
Age : 28
Localisation : Au milieu d'un tas de livres
Groupe : Armure
Livre préféré : En Attendant Godot
Date d'inscription : 27/03/2012

MessageSujet: Re: La peine de mort ?    Mer 6 Mar 2013 - 15:33

J'en ai parlé dans mon post d'avant, Tarja.. mais il était long, je peux comprendre que tu l'aies survolé/pas lu. Cela dit il est très chouette, tu devrais lui redonner une chance.

Les moyens d'empêcher la récidive existent. Aux USA, dans certains états, on a la perpétuité à vie, les quartiers haute sécurité et tout le tintouin. Dans le cas d'Anders Breivik que tu cites, la justice norvégienne (laisse les suédois en dehors de ça!) a peut-être été trop clémente, mais cette clémence elle est surtout dans le fait d'avoir pu déclarer que le bonhomme était sain d'esprit. S'ils l'avaient reconnu comme le gros psychopathe qu'il est, il passerait certainement le reste de ses jours dans un hôpital psychiatrique.

Après documentation (Pouéte), ce gros malade a effectivement écopé de la peine maximale, soit 21 ans. Mais avant de le relâcher, on statuera s'il est apte à ressortir, ou s'il doit faire encore 5 ans de prison, ad lib. Laxiste peut-être, mais pas irresponsable.
Revenir en haut Aller en bas
Tarja
Voltigeur des courants
Voltigeur des courants


Féminin
Nombre de messages : 359
Age : 19
Groupe : Haïnouk
Livre préféré : L'envol, Zouck, Le seigneur des anneaux, Alain Damasio, Les Eveilleurs, Vango, tous les livres de Pierre Bottero
Date d'inscription : 11/07/2012

MessageSujet: Re: La peine de mort ?    Mer 6 Mar 2013 - 16:37

Ah ouais, s'cuse Raph' (le pire c'est que je l'ai lu ton post!)

J'ai dis Suède? (J'aurai presque envie de réutiliser le même smiley qu'au dessus mais ce serait un peu redondant), que les Suédois me pardonnent mais moi et tous ces pays Nordiques...

En fait cette idée de laisser le choix venait du fait que l'on est plusieurs à trouver que passer sa vie en prison est presque plus horrible de mourir. La possibilité de choisir la mort ce n'est pas pour que le criminel se dise "Je suis méchant je dois mourir" mais pour qu'il évite de passer le reste de sa vie enfermé. En fait ouais, c'est leur laisser une possibilité de se suicider mais franchement, mort ou derrière les barreaux, l'important reste qu'ils ne fassent plus de mal.

Et je savais pas qu'ils pouvaient rajouter 5 ans après, mais du coup c'est déjà mieux (et ça m'apprendra à parler sans plus me documenter ) . Le risque demeure qu'ils jugent le bonhomme apte à sortir alors qu'il ne l'est pas mais faisons confiance aux psychologues suédois norvégiens.
Revenir en haut Aller en bas
Miaou Til' Plume
Gardien d'Ilfasidrel
Gardien d'Ilfasidrel


Féminin
Nombre de messages : 1309
Age : 22
Localisation : Entre-deux.
Groupe : Dessinatrice
Livre préféré : Aucune idée. Il y en a trop x).
Date d'inscription : 08/02/2010

MessageSujet: Re: La peine de mort ?    Mer 6 Mar 2013 - 22:33

Mais... mais... vous savez que même les criminels, c'est des êtres humains aussi oO ? *Révélation du jour.* Un monstre se cache en chacun de nous...

Vous allez me traiter de bisounours, mais vous aimeriez, vous, passer 21 ans en prison ? ou plus ? En plus, bon, je suis jamais allée dans une prison et je me suis pas non plus plus documentée que ça, mais a priori, ça veut quand même dire rester à rien flucher toute la journée (ou faire vaguement quelques travaux et quelques balades surveillées), et ne fréquenter pendant toutes ces années que des autres criminels et des policiers endurcis (c'est peut-être un gros préjugé, m'enfin...) qui doivent pas trop t'aimer ni te traiter avec douceur et compagnie. Moi je passerais ne serait-ce qu'un an là-dedans, j'aurais juste envie de me suicider OU de tuer tout le monde !
M'enfin, après, j'ai pas trop trop d'idée alternative. A part former des policiers Sages et non-violents qui réapprendraient l'Amour, voire l'Amour universel tant qu'à faire, à ces petits prisonniers-apprentis qui ont tant de souffrance en eux et tant de choses à apprendre... drunken





Woilà woilà. C'était la réaction impulsive et hors-sujet du jour ! What a Face
Revenir en haut Aller en bas
http://friskayublunariah.skyrock.com
Afeyaf
Jeune Thül
Jeune Thül


Masculin
Nombre de messages : 208
Age : 20
Localisation : Ici et ailleurs, nul part et partout à la fois. Je suis dans mon imagination, dans mes rêves.
Groupe : Thül
Livre préféré : La Quête d'Ewilan et le Pacte des Marchombres
Date d'inscription : 01/06/2012

MessageSujet: Re: La peine de mort ?    Mer 6 Mar 2013 - 23:07

La Madame qui protège les Pokémon au lieu de les manger a écrit:
Mais... mais... vous savez que même les criminels, c'est des êtres humains aussi oO ?

FAUX !!!

Enfin je dit faux seulement pour les criminelles violents (style meurtrier (en série), violeur...). Pour moi, un humain assez cruel pour faire souffrir ou pour tuer n'est plus un homme mais un monstre. Ces actes sont inhumains, démoniaque même. Il faut être fou ou simplement ne pas être un homme pour commettre ce genre d'atrocité.

Quand un homme (ou une femme) fait ce genre de chose, je ne le considère plus comme un être humain mais comme un démon.
Revenir en haut Aller en bas
Miaou Til' Plume
Gardien d'Ilfasidrel
Gardien d'Ilfasidrel


Féminin
Nombre de messages : 1309
Age : 22
Localisation : Entre-deux.
Groupe : Dessinatrice
Livre préféré : Aucune idée. Il y en a trop x).
Date d'inscription : 08/02/2010

MessageSujet: Re: La peine de mort ?    Mer 6 Mar 2013 - 23:23

Euh... pas d'accord^^". Qu'est-ce que tu fais des crimes passionnels ? Et de la souffrance en général ? Je pense que c'est essentiellement la souffrance qui pousse à tuer. Est-ce qu'un humain qui souffre devient un monstre ?
Ça va peut-être te sembler bête mais plutôt que de refaire un point Goldwin (deux la même journée sur le même sujet, ça ferait beaucoup), je vais te sortir l'exemple de Nillem. Pourquoi il devient Mercenaire du Chaos ? Parce qu'il souffre. Selon mon interprétation, il a un besoin de reconnaissance pas possible (malgré son orgueil et sa prétention, à moins qu'il y ait un lien) et c'est ça qui le rend sensible à l'influence d'Essindra et à la soif de pouvoir. Bon je dérive un peu, là, mais cette soif de pouvoir le conduit à vouloir massacrer des gens, si je ne me trompe ! Est-ce que Nillem est pour autant un monstre dès le départ ? Et quand il laisse s'échapper Ellana, est-ce qu'il est un monstre ? Pis d'abord même Ellana, elle tue des tas de gens, alors...

Et pour parler d'un cas plus concret, en dehors des serial killer (mais même là... la folie est humaine, Afy' ! si si ^^"), le meurtre ou même le viol se fait sur le coup. C'est une pulsion - très violente, certes, mais une pulsion. Et pour un crime prémédité, selon moi c'est encore la même pulsion mais qui devient une obsession. Donc à la limite, les criminels auraient peut-être plus besoin d'une bonne psychothérapie que d'autre chose \o/.
Remarquez, je suis peut-être en train de dire des grosses bêtises, sur ce point-là. Mais ouais, il me semble que ce serait déjà peut-être plus utile que d'enfermer les gens tous ensemble dans des prisons avec des gardiens froids et durs. (NON, je n'ai aucune idée préconçue sur les prisons, ni sur les criminels d'ailleurs, c'est faux. x))

Je veux dire, qu'est-ce qui te fait dire que tu ne commettras jamais un crime, toi ? Je n'ai absolument pas l'intention de dédramatiser genre "ça arrive à tout le monde, c'est pas grave", mais voilà. Je pense juste que personne (sauf certains cas particuliers, peut-être... ?) n'est prédestiné à devenir un criminel, déjà, et surtout que même les criminels sont des êtres humains. \o/ Je ne sais plus trop où j'avais lu un truc comme ça, comme quoi on aimerait bien que les criminels, ce soit des méchants monstres velus oups, les poils c'est moche = préjugé de la société, oui bon d'accord ça n'a rien à faire là xD qui poussent des cris bestiaux, et toussa, mais qu'en fait... non. C'est des êtres humains, voilà.

(Et là, je regarde l'heure et je me dis : oups ! Et si j'allais me coucher ? \o/)


S'cuse-moi Lauren d'avoir lancé un autre débat sur ton sujet xD.


PS : Afy', pour le coup je suis à fond dans mes convictions, mais j'espère que tu ne le prendras pas de manière agressive, c'est pas du tout mon intention et je respecte quand même ton point de vue !
Revenir en haut Aller en bas
http://friskayublunariah.skyrock.com
Afeyaf
Jeune Thül
Jeune Thül


Masculin
Nombre de messages : 208
Age : 20
Localisation : Ici et ailleurs, nul part et partout à la fois. Je suis dans mon imagination, dans mes rêves.
Groupe : Thül
Livre préféré : La Quête d'Ewilan et le Pacte des Marchombres
Date d'inscription : 01/06/2012

MessageSujet: Re: La peine de mort ?    Mer 6 Mar 2013 - 23:54

Petite parenthèse avant la contestation : Tant fais pas Miaou, je sais que tu ne fais que respecté tes principes et moi aussi ^^. Fin de la petite parenthèse.

Aller, maintenant on se met au boulot
*prépare un Pikaburger pour se motiver*

Je ne dis pas qu'un homme qui souffre ou à souffert est un monstre (sinon j'en suis un =p), je dis juste que certains actes enlève toute humanité à un homme (le meurtre, la souffrance faite à autrui etc). Pour l'exemple de Nillem, certes il devient Mercenaire du Chaos car il est tourmenté par son manque de puissance et de reconnaissance mais cela ne fait pas de lui un monstre, c'est ce qu'il a fait ensuite qu'il l'a fait devenir monstrueux. Il n'était pas un monstre au départ, personne n'est monstrueux au départ, se sont les choix qu'ils font qui les transforme en être démoniaque.
Et si Ellana tue, c'est surtout par légitime défense ou elle le fait par prévention si on regarde bien. Pour moi ce n'est pas si monstrueux que ça car elle ne fait que se protéger ou protéger ses proches.

Pour ce qui est de la folie humaine, je ne dirais rien la dessus vu que c'est le thème de l'un de mes poèmes ^^'. Sinon, je ne suis qu'a moitié d'accord pour la "pulsion". C'est vrai que certains meurtres ou crimes violents se font suite à une pulsions mais pas tous. Surtout les crimes prémédités, certains ne sont fait que par appât du gain ou par vengeance.

Je ne dis pas que je ne commettrait jamais un crime, personne ne sais si oui ou non il va faire un acte criminelle. Je sais que les criminelles restent des êtres humains mais je ne les considèrent plus comme telles (seulement en cas de crimes violents je précise, si c'est un vol je m'en f*** royalement). Par contre, je pense qu'avec de l'aide, un homme peut recouvrer son humanité s'il fait en sorte de rentrée sur "le droit chemin" (rah j'aime pas ce terme mais je sais pas par quoi le remplacer ><). C'est pour ça que l'emprisonnement à vie au lieu de la peine de mort est suffisant (s'il y a un un suivie psychologique derrière, j'aurais du le préciser plus tôt).

Après je pense pas que les meurtriers sont des bêtes poilus avides de sang et de mort. Ils restent "humains" même s'ils perdent leurs humanité dans leurs actes.

(Bon, faudrait ptet que j'aille me coucher moi aussi ><)
Revenir en haut Aller en bas
Miaou Til' Plume
Gardien d'Ilfasidrel
Gardien d'Ilfasidrel


Féminin
Nombre de messages : 1309
Age : 22
Localisation : Entre-deux.
Groupe : Dessinatrice
Livre préféré : Aucune idée. Il y en a trop x).
Date d'inscription : 08/02/2010

MessageSujet: Re: La peine de mort ?    Jeu 7 Mar 2013 - 7:21

Aaah j'aime mieux ça . Mais en fait, ce qui me dérange encore c'est quand tu parles d' "être démoniaque" xD. Je trouve que ça fait vraiment "nyaaaah c'est des gros méchants pourris à la racine, fils de Satan ! brûlez-les tous !" x).

Bref ^^. Mais mis à part ce détail :
Le gros méchant mangeur de pokémon, pourri à la racine, fils de Satan a écrit:
Il n'était pas un monstre au départ, personne n'est monstrueux au départ, se sont les choix qu'ils font qui les transforme en être démoniaque.
----> J'avoue que malgré tout, je suis plutôt d'accord . Bon, sans doute aussi parce que je fréquente ce Forum depuis plus de trois ans maintenant et le coup des choix qui déterminent ce qu'on Est, ça a bien fini par rentrer et résonner joyeusement dans ma p'tite tête de Jyhème . Sérieux, les rares fois où je débats IRL (ou non d'ailleurs) avec des gens, y a des moments où j'ai l'impression d'être formatée "pensée de base JM"... x)

[Et sinon rien que pour le plaisir de te contredire ( ), parce que j'avoue qu'en l'occurrence pour le sujet on s'en fluche un peu xD, dans L'Envol, Ellana tue Salvarode alors qu'il est en train de s'enfuir ! Si ça avait été un méchant à sa place, on aurait appelé ça de la lâcheté et un crime injustifié u_u.]

Pour les pulsions... j'aurais bien envie de dire que l'appât du gain et la vengeance en sont aussi. Mais j'ai peur de dire des bêtises, surtout que c'est pas non plus comme si j'étais allée jusqu'à lire Freud ou me documenter plus que ça. Donc je ne dirai rien, mais je le pense un peu quand même xD. Y a-t-il un psychanalyste dans l'avion ? (A part ça, ça fait un moment que je me dis que j'aimerais trop avoir des cours de "psychologie des criminels/tyrans". Ce serait trop cool \o/ et si ça se trouve, j'apprendrais que j'ai complètement tort, mais chuuuut faut pas le dire. Pour l'instant, j'y crois xD.)


Bon, Afy', quoi, a écrit:
C'est pour ça que l'emprisonnement à vie au lieu de la peine de mort est suffisant (s'il y a un un suivie psychologique derrière, j'aurais du le préciser plus tôt).
----> C'est pour ça aussi que "j'aime mieux ça" . Mais du coup, à la limite faudrait les relâcher une fois que le suivi psychologique a fait ses effets (si ça marche, parce que j'ai plus ou moins volontairement ommis un détail dans mon argumentation d'avant c'est qu'on dit en général qu'une thérapie psycho ne sert à rien si le patient n'est pas d'accord. Maaiiiis euh... voilà, quoi ! C'est pas juste xD ! *Grande Miaou réfléchissatrice repousse Petite Miaou naïve. u_u* Bref, je ne connais rien au système des remises de peine (à part "pour bonne conduite" (?) mais je sais pas non plus comment ça marche) mais voilà. Parce que je maintiens que moi, si on me met dans une prison, soit je tente de me suicider, soit de tuer tout le monde xD (ou les deux à la fois, et je serai la Kamikaze de la Prison, connue dans le monde entier pour mon exploit What a Face ).


Woili woilou, pour changer.

PS : *Petite Miaou inculte dit* Raphaël, il se passait quoi, à Babylone, en rapport avec ça ?

PS2 : Raphaël toujours, je plussoie tes arguments contre la peine de mort dans ton premier post (et merci de m'avoir rappelé le coup des remises de peine) \o/ et aussi : "on gouverne pas par la peur, c'est pas efficace". Vivent l'Amour et la Liberté, ouaaaaaiiiiis cheers ! Pardon .

PS3 : Afy', c'est un plaisir de monopoliser ce topic avec toi xD !
Revenir en haut Aller en bas
http://friskayublunariah.skyrock.com
Battling
Aspirant
Aspirant


Masculin
Nombre de messages : 230
Age : 28
Localisation : Au milieu d'un tas de livres
Groupe : Armure
Livre préféré : En Attendant Godot
Date d'inscription : 27/03/2012

MessageSujet: Re: La peine de mort ?    Jeu 7 Mar 2013 - 9:11

Miaou, Afe, pas grand chose à dire sur votre mini débat, juste floodez pas quand même :p

Ah, pourquoi j'ai parlé de Babylone? Parce que je suis sénile c'est un pays chouette situé au moyen-orient (vers l'Irak), plein de murs tout bleus et de barbus avec des lances. Non sérieusement, il me semble que c'est à Babylone, sous le règne d'Hammurabi, qu'on a vu la naissance du premier code de lois (1750 avant JC), et que ce dernier était pas mal porté sur la peine de mort. Tu peux encore lire le Code d'Hammurabi si tu vas te promener au musée du Louvre, c'est une grande stèle noire à la gloire du roi barbu, et ça te fera réviser un peu ton cunéiforme :p En droit, ça m'a l'air d'être un peu un texte fondateur, quoi, du moins en Europe. Je l'ai pris en exemple parce que j'ai pas trouvé plus vieux, en tout cas.

Miaou, je suis content que tu sois d'accord! Et d'ailleurs c'est bien plus facile de gouverner les gens en les laissant dans leur ignorance crasse, comme au Mexique... bref, cessons le HS. D'ailleurs tu vas pas me croire, mais en lisant un bouquin sur la vie et l'oeuvre d'Albert Camus (j'étale ma culture? non, si je lis c'est pour arrêter d'être inculte justement ><) par Michel Onfray, j'ai trouvé un passage contre la peine de mort qui m'a fortement rappelé ce que je venais d'écrire. Je le mets en spoiler, il est pas très long mais quand même

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Yuto
Curieux
Curieux


Masculin
Nombre de messages : 46
Age : 20
Localisation : Rennes
Groupe : Thül
Livre préféré : Ceux de Pierre, bernard Werber, L'homme, pleins d'autres.
Date d'inscription : 28/02/2013

MessageSujet: Re: La peine de mort ?    Sam 9 Mar 2013 - 22:16

Mise en contexte. Technologie permise par la synergie 100 %.

La synergie 100 % entre les lecteurs de cette citation et celle-ci ? Pas du tout, Gros cafouillage dans les esprits.
Une Citation, un texte, un mot, une pensée, un tableau, une oeuvre, s'accompagne d'un CONTEXTE. Aucun jugement digne de ce nom ne peut être établit sans compréhension du contexte.
Ce que le peut exprimer, ce sont des sensations, l'ensemble de ce que l'on appelle ressenti.
Certaines personnes se sont basé sur le titre pour emmètre leur "jugement" (qu'elles pensent ressenti) et c'est une erreur. Une erreur fondamentale.
Pourquoi ?
Prenons un exemple. Un auteur va publier son premier roman, et decide de le nommer "Mort". Beaucoup n'acheterons pas. Simplement parce que cela ne les intéresse pas.

Donc, en ce qui nous concerne, on n'avait pas tort. Ce livre parle bel et bien de la peine de mort. Oui. Il en parle. Avec quel point de vue ? Celui énoncé par tous. Pour.
Oui, ce livre enonce un avis POUR la peine de mort. Oui.

La citation si la lecture est faite sans le titre ne ramène pas à la peine de mort. Ou tres peu. Enfin si.

Citation :
Mais quelque part, dans les hautes sphères, vous savez, là ou souffle la brise légère des âmes tendres et non pas le vent brutal des bassesses humaines, on croit encore à l'honneur du criminel et à la force de la pédagogie pour l'amélioration de l'individu. De là haut on peut être idéaliste... Nous, ici bas, nous devons nous battre contre la canaille et nous en protéger. Car nous vivons dans la réalité... Il nous faut des litres de cognac pour faire passer le goût que nous laissent les crimes les plus scandaleux et pour croire à ce que certains appellent justice?

Le contexte maintenant..

Ce lire a été écrit en Allemagne dans un contexte politique compliqué. Au 20 ème sciècle.
Le narrateur, juge et avocat, il me semble, annonce un jour en plein jugement : "messieurs les jurés, aujourd'hui je regrette de ne pouvoir dire : je réclame la peine de mort."
Pourquoi ?
Un assassin violeur venant de sortir de prison deux semaines auparavant apres 15 ans d'emprisonnement pour viol et meurtre se promene autour d'un lac et apercoit une jeune fille, la viole et tue un homme voulant la secourir.
Sachant qu'il aura pour peine maximale 20 ans de prison, il enonce clairement son ressenti son avocat "je ne souhaite faire appel, parti pour 20 ans. La nourriture est meilleure en prison. " Puis il rit.

Quelle plus grande insulte à une personne défendant le droit ?

Quel malaise ?

Et ne critiquez pas Konsalik, ses livres sont merveilleux à mon goût.

Mon opinion a moi sur la peine de mort ?

Voilà le coeur des choses.
Un homme mérite t'il de mourir ?
Cette question, on pourrait la poser à celui qui tue. Le meurtrier.
Cette personne que tu va ou a tuée mérite t-elle la mort ?
Pour tout homme ne respectant pas les Dix commandements (Tu ne tuera point), qu'est ce qui l'emp^che de tuer ? Rien. Nimporte qui dans la rue peut arriver et vous étrangler. (il faut tout de même tomber sur un sacré dégénéré.)
Pourquoi un homme aurait t'il le droit de tuer un autre homme ?
Je n'en sais rien à vrai dire. Je n'en ai aucune idée. Peut etre que ce droit n'existe pas. Mais celui qui ne s'affranchit d'aucune règle, peut.
Il y a des personnes de ce genre qui agissent pour une cause qu'ils croient(ou pas) le Bien. Ceux qui tue agissent avec ou sans raisons. La supériorité intelectuelle humaine ne permet pas toutefois de contrôler la Pensée des autres être. Elle est libre.
Voilà , nous nous retrouvons avec un meutrier, ou du moins une personne qui a pris la vie d'une autre.

Le rangement de l'éthique fait que le crime se range avec le Chaos.
Doit on faire subir à un homme la peine capitale parce qu'il a tué ?
Doit on l'emfermer à vie ? La prison a vie existe t'elle ? 20 ans au plus il me semble.. (Quelqu'un pourrait - il confirmer ? )
S'il ressort et re-tue, que fais t'on ? on le renferme.
Peut t'on soigner un esprit malade ? L'enfermement et le cloisonnement sont t'ils des facteurs de progression ou de régression de la folie meutrière ?

Autant de questions auxquelles je ne peux répondre sans avancer à tâtons.

Je ne sais pas trop quoi ajouter. Je finirais plus tard.

Ah si je voulais partager un de mes articles sur la tuerie de Newtown. faut que je le trouve.



EDIT: Voici mon article.

Si je prends la plume en ce jour c'est qu'il me faut le faire, J'aurais souhaité annoncer autre chose, mais je me vois contraint de mettre en avant la mort de l'espoir. L'Espoir. C'est cette chose magnifique l'espoir, avec ses mille et unes façons de nous faire avancer, ses milliards de façons qui font que, en lieu et place du chemin sur lequel nous marchons, un chemin abrupt, se trouve une route lisse et brillante. Voilà ce que l'on doit à l'Espoir. Mais l'espoir est mort. Définitivement ? Qu'en sais-je ? Rien n'est jamais définitif, c'est une leçon que l'on doit prendre.

S'il fallait chercher longuement la bêtise humaine, avant de la trouver enfin nous serions sur la voie du progrès. Mais non ! On l'expose ! À la télé, dans les journaux !

Qu'est-ce que la bêtise humaine ? Un amas de comportements instinctifs et dénuée d'humanité, paradoxalement.

Hier un jeune homme est rentré dans une école et a tuées 26 personnes. Un jeune homme par encore homme, mais déjà loup, a ôtée la vie à 20 enfants innocents. S'il me fallait juger un tel homme, je ne le jugerai pas. Ce n'est pas un homme.
Revenir en haut Aller en bas
Afeyaf
Jeune Thül
Jeune Thül


Masculin
Nombre de messages : 208
Age : 20
Localisation : Ici et ailleurs, nul part et partout à la fois. Je suis dans mon imagination, dans mes rêves.
Groupe : Thül
Livre préféré : La Quête d'Ewilan et le Pacte des Marchombres
Date d'inscription : 01/06/2012

MessageSujet: Re: La peine de mort ?    Sam 9 Mar 2013 - 22:52

*Attention, flood en vue*

Je ne dirais rien par rapport a ton post Yuto car je n'ai rien à redire sinon je me répéterais. Il y a une chose pourtant qui me fait tiquer, pourquoi dit-tu que l'espoir est mort ?

J'avoue ne pas trop comprendre car pour moi l'espoir est quelque chose d'immortel. On peut le trouver partout et nulle part à la fois, il faut juste savoir où regardé. Après si tu dis que l'espoir dans le genre humain est mort je me dois de te contredire. Il est vrai qu'il y a peu d'espoir envers le genre humain, très peu mais il y en a quand même. C'est vrai aussi qu'avec ce que l'on vois aujourd'hui dans la presse (massacre en tout genre, réchauffement climatique, annonce de fin du monde...), cela ne donne pas envie d'espérer et fait croire que l'espoir n'est plus mais c'est faux. L'espoir est toujours présent, même si ce n'est qu'une minuscule lueur, l'espoir est toujours la, tenace.

C'est vrai que la bêtise humaine est affiché partout mais si elle est ainsi montré c'est pour faire culpabilisé l'homme rien de plus. Pour lui montrer ce qu'il a fait, fait ou ferras et pour l'inciter à changer. Malheureusement, pour certaine personnes, cela fait l'effet inverse et des drames arrive. Mais de tout temps de tel drames sont arrivés mais la différence d'aujourd'hui, c'est qu'a l'époque, tout le monde s'en fichait. Aujourd'hui, grâce justement aux médias ou autre, les gens ont plus conscience des autres, des problèmes qu'ils causent, ils sont plus sensible.

Bien sur, dans le cadre du massacre de Newtown, on peut se demander où est l'espoir car cette acte monstrueux fait croire qu'il est mort mais je n'en pense rien. Pour moi, l'espoir réside dans ceux qui ont survécu justement à ce massacre. J'espère qu'a l'avenir, ces enfants et adultes témoins de cette "boucherie" feront tout leur possible pour aider les hommes à sortir de ce cycle de barbarie qui le poursuit depuis sa naissance. J'espère qu'ils arriveront à faire avancer les choses vers la Paix en utilisant ce drame pour sensibiliser les autres.

Comme je disait, l'espoir réside partout et est immortel, il suffit de regarder pour le voir.


PS: sinon la prison à vie diverge selon les pays : 30 ans en France contre littéralement à vie aux USA si je ne me trompe pas ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Revan
Chevalier Jedi
Chevalier Jedi


Masculin
Nombre de messages : 648
Age : 21
Localisation : Menegroth, Doriath's realm.
Groupe : Jedi
Livre préféré : The Lays of Beleriand
Date d'inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Re: La peine de mort ?    Dim 10 Mar 2013 - 11:17

Eurk.

Tant de bons sentiments et de belles valeurs, comme c'est mignon *sourire moqueur*

C'est la panique, voilà les trolls !
Race frénétique hors de contrôle.
Tueurs diaboliques ? On prends le rôle,
On est sadiques mais bénévoles.


Je crois qu'un peu de dépoussiérage n'est pas superflu, parmi ces principes si jolis que vous semblez tous ardemment défendre. Mais hélas ! Si loin de la réalité...

La nature dans laquelle nous vivons, le monde tout autour de nous n'est qu'un pur Chaos. Vous me parlez de droit, de justice ? Dans la réalité il n'y a de droit que celui qu'on prend, et la justice n'est qu'une porte ouvrant tout droit vers la décadence.

Mais où est passé la Vie ?! Ensevelie sous toutes ces belles intentions morales et traîtresses, nous ne sommes qu'un pâle reflet toujours déclinant de ce que devrait être un être vivant. Nous sommes déconnecté de la vie, de l'explosion de puissance et d'authenticité, de rage, de passions qui brûle et illumine.

Triste, morne et gris, faiblards et hagards, tentant en vain de donner du sens à un monde qui n'en possède pas ! La vie n'a d'autre raison d'être qu'elle même, et c'est dans sa transcendance, dans sa sublimation que l'être humain devient véritablement un homme. Mais pourquoi se soucier d'égalité ? De démocratie ? Valeurs de faibles que tout cela ! Elles empêchent et restreignent la Liberté, la vie. C'est dans l'expression pure de notre nature chaotique, dans le rapport de force que la vie s'exprime véritablement.

Vous me parlez de mérite ? Moi je dis que seuls ceux qui peuvent la conserver à la sueur de leur front, à l'expression pure et primaire de leur force le méritent. Celui qui tue ne fait qu'affirmer sa propre supériorité vis à vis d'un être plus faible que lui. C'est le fort qui s'en sort et qui vainc, c'est, au contraire de mériter la mort, le seul qui a véritablement le droit de vivre ! Parce qu'il l'a conquit. Ne vous y trompez pas : Le droit de vivre à chacun est une illusion. La nature de toute chose est composée de rapport de forces, et à toute échelle le plus faible fini écrasé au profit du plus fort. C'est la nature même de la Nature. L'égalité n'est qu'une fade invention de faibles ! Faibles qui, parce qu'ils ne pouvaient conquérir leur propre droit de vivre en opposant la force au fort, se sont mis à culpabiliser la force pour la rendre haïssable, détestable et ignoble. Mais c'est tout l'inverse !

La jouissance de terrasser et d'écraser ses ennemis devant soi, de se montrer le plus fort... Quel doux nectar que celui ci. D'ailleurs, à jouer les gentils que la mort d'un être horrifie, dîtes moi... De quoi sont fait vos livres ? De quoi est fait le Pacte ? Le SDA, Games of thrones ? De quoi sont fait les films, Star Wars, les films d'actions ? Autre que de la mort, de la violence, certes parfois déguisée sous le couvert du mérite, mais... Meurtres, tueries, domination, combats. Pourquoi, à votre avis ? Parce que même sous toutes ces belles valeurs que vous défendez, il reste à l'homme, profondément enfoui sous la surface, une soif inextinguible de violence. Et parfois d'une saccade, d'un évènement inattendu, elle est ramenée à la surface et alors c'est l'Homme qui apparaît, dans toute sa terrible et lumineuse Vérité.
J'espère que, le jour où cela vous arrivera, vous ne serez plus sous le joug de ces principes obsolètes.

Le tueur n'est que l'aboutissement le plus parfait à la Vie, celui qui jusqu'au bout, jusqu'à la toute fin, d'un Oui ! magnifique et sublime, accepte sa nature et la nature de la Vie même. Il ne devrait pas être condamné, mais exalté, car c'est véritablement un Fort.

*éclate de rire*
Revenir en haut Aller en bas
Afeyaf
Jeune Thül
Jeune Thül


Masculin
Nombre de messages : 208
Age : 20
Localisation : Ici et ailleurs, nul part et partout à la fois. Je suis dans mon imagination, dans mes rêves.
Groupe : Thül
Livre préféré : La Quête d'Ewilan et le Pacte des Marchombres
Date d'inscription : 01/06/2012

MessageSujet: Re: La peine de mort ?    Dim 10 Mar 2013 - 12:23

Je veux bien que les Tueurs soient "l'aboutissement le plus complet de la vie" en reprenant tes mots mais que fais tu des grands meurtriers de l'histoire, ceux qui resteront à jamais une page sombre de l'Histoire humaine ? Je parle bien sur de tous ces tyrans et autre meurtriers de masse tels que Hitler, Staline pour les plus connus mais je pourrais en citer d'autre.

Je pense que ceci est l'exemple parfait de ton exposé sur la "Loi du plus fort" car Hitler et Staline étaient des hommes forts mais aussi cruel. Ils ont tous fait pour avoir et garder le pouvoirs, en manipulant, torturant et même en massacrant sans répit des gens innocents. Rien que ces deux exemples montrent que la Vie comme tu la décris n'est pas dicté que par la Loi du plus fort, même si cette loi à longtemps conduit les hommes et souvent au pire.

En revenant au plus grand meurtrier de l'histoire, Hitler appliquait la Loi du plus fort a merveille si je puis dire. Il prônait une politique dure où seul les forts étaient aux pouvoirs, où seuls les forts pouvaient survivre. Dans ce but il a éradiquer un nombre incroyable de personnes innocentes. le but d'Hitler était de "purifier" l'homme en exilant ou tuant les "faibles". Cet acte était et restera dans les mémoires pour son atrocité.

Autre exemple : Jack the Ripper.
La aussi on peut parler de loi du plus fort mais plus d'un coté... animale. Le tristement célèbre Jack l’Éventreur a marqué les mémoires par l'atrocité de ses crimes, l'acharnement bestial qu'il avait à déchiqueter ses victimes. Bien sur, le fait qu'il ne fût jamais arrêter le fais aussi rentrer dans la légende.


Tout ça pour dire que la "Loi du plus fort" n'est pas le meilleur chemin à prendre. Surtout à notre époque car cette philosophie plongerait le monde dans un chaos monstrueux et une guerre sans fin. Le Chaos seul peut résulter d'une telle pensée et non la Vie comme tu le croit.
Revenir en haut Aller en bas
Yuto
Curieux
Curieux


Masculin
Nombre de messages : 46
Age : 20
Localisation : Rennes
Groupe : Thül
Livre préféré : Ceux de Pierre, bernard Werber, L'homme, pleins d'autres.
Date d'inscription : 28/02/2013

MessageSujet: Re: La peine de mort ?    Dim 10 Mar 2013 - 12:26

En parlant de la loi du plus fort.

Que dites vous de Vlad tepes III de Valachie ? Le supplice du pal vous revient t'il en mémoire ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La peine de mort ?    Aujourd'hui à 5:32

Revenir en haut Aller en bas
 
La peine de mort ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» La peine de mort.
» [Badinter, Robert] Contre la peine de mort
» clip amnesty international contre la peine de mort...
» Patrick Henry échappe à la peine de mort (1977)
» Référendum sur le rétablissement de la peine de mort.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Voie des Marchombres :: La Voie des Marchombres :: Le Monde et les Energies :: Nous et la société-
Sauter vers: