La Voie des Marchombres

Forum de réflexion consacré aux Marchombres et aux livres de Pierre Bottero...
 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Aventures sans lendemain ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aziliz
Champion de cueillette, mention framboises
Champion de cueillette, mention framboises
avatar

Féminin
Nombre de messages : 640
Age : 27
Localisation : Au détour d'une ligne
Groupe : Petite
Livre préféré : Ellana, le Voleur de chouchous, et d'autres
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Aventures sans lendemain ?   Mar 9 Avr 2013 - 18:48

Aujourd'hui, je poste des sujets bizarres.

Tout d'abord, des jeunes gens risquant d'arpenter le topic, je prierais les différents intervenants de rester corrects et d'éviter les propos trop crus histoire que le sujet ne partent pas en sucette (sans mauvais jeux de mots ) et j'incite fortement tout ceux qui pourraient etre choqués par un sujet touchant à l'intimité de revenir d'ici quelques années. Si les modérateurs ou admins trouvent ça trop osé, supprimez - meme si je pense que le sujet mérite d'etre abordé - et punissez moi, mais pas trop fort.


J'aimerais connaitre votre avis sur ce que l'on appelle poliment les "Aventures sans lendemain", et en moins joli ce que certains qualifient de "Plan Q" (quand les plans A, B, C et les autres ont échoué, c'est ça ?), citons également d'autres noms plus ou moins sympa : "sex friends", "Amitié ++", "amant d'un soir", "erreur de jeunesse", ...

Concrètement, que pensez vous de ces personnes qui partagent leur intimité pour un soir, sans engagement, sans promesse ? Y a-t-il pour vous des limites à ne pas dépasser dans ce genre de choses ? Quels sont les risques et/ou les avantages ?
Et en dehors de la relation elle meme, que pensez vous du regard que peuvent porter la société et les autres sur ce genre de relation ?

Je m'explique (et je vais raconter ma vie).
J'ai connu il y a quelques années de cela un garçon. Nous faisions partie du meme groupe d'amis, on s'appréciait beaucoup et on a passé de très longs moments ensemble sans aucune ambiguité. Un jour, à une fete, alors que nous étions tous les deux célibataires et alcolisés, nous avons passé la nuit à discuter pour finalement au matin partager une de ces "aventures sans lendemain". Il ne voulait pas s'engager - je ne sais plus ce que je voulais à l'époque - et j'ai respecté son choix. Cela s'est reproduit plusieurs fois et à l'époque, j'avais beaucoup de regrets et d'apréhension face au regard des autres. Je n'osais pas en parler meme si tout le monde était au courant et je ne savais pas trop sur quel pied danser. Puis il est parti un an au Chili, je suis rentrée en France quelques mois avant son retour et nous avons fait notre petit bonhomme de chemin chacun de notre coté.
Nous nous sommes revus en mars. Je me réjouissais purement amicalement de le revoir parce qu'il compte beaucoup pour moi en tant qu'Ami. Je m'étais alors fait des promesses du type "prendre mon temps" "cultiver l'Amour" etc au cas où le prince charmant se présenterai... Autant dire que je ne m'attendais pas du tout à retomber si facilement dans ses bras. J'avais besoin d'affection, autant en recevoir qu'en donner, et presque fatalement, ça a fini en aventure sans lendemain.
Sauf que mon regard là dessus à changé, et c'est pour cela que je voulais en parler avec vous.

Sur la relation en elle meme, j'ai fini par comprendre que ce n'était pas "uniquement pour le sexe" mais aussi pour partager un bon moment avec quelqu'un et que ce n'est pas totalement dépourvu d'Amour non plus. Ce n'est pas l'Amour que l'on accorde à l'homme de sa vie, à son frère ou à son meilleur ami, c'est différent mais c'est au delà d'une simple attirance.
J'ai aussi déculpabilisé envers le regard des autres parce que cette relation n'est pour moi pas une relation d'échec ou de dépit, ce n'est pas une erreur de parcours mais bien une relation à part entière.

J'ai un peu de mal à mettre des mots là dessus, mais je pense que de manière générale, il existe plusieurs façon d'Aimer, que cela concerne ou non un amour charnel et qu'il y ai une notion d'exclusivité dans cet amour ou non. Pour cela, je pense que les aventures sans lendemain ne sont pas condamnables - sous certaines condition évidemment - et que l'on devrait changer le regard que l'on porte dessus.
Bien sur, il vaut mieux éviter de partager son intimité avec n'importe qui et bien sur que l'on peut partager des moments et Aimer (au sens large) une personne sans forcément passer à l'acte, cependant je trouve dommage que l'on puisse avoir honte ou que l'on culpabilise d'une relation "sans engagement" (à condition d'etre d'accord là dessus) parce qu'elle semble plus libertine ou plus prétexte à la débauche qu'une relation de couple classique...

Bref, en attendant de trouver mes mots, j'attends votre avis ^^"
Revenir en haut Aller en bas
http://lailleurs.uniterre.com
Mirange
Curieux
Curieux
avatar

Nombre de messages : 15
Localisation : Dans une bibliothèque sûrement
Groupe : Dessinateur
Livre préféré : Je n'en trouve pas, j'en ai pas un précis.
Date d'inscription : 02/04/2013

MessageSujet: Re: Aventures sans lendemain ?   Mer 10 Avr 2013 - 0:09

Le sujet étant toujours là, je vais tenter de donner mon avis. Ensuite, je tiens à préciser que c'est un avis masculin, je le précise parce qu'il y a tout de même quelques différences dans le point de vue entre un gars et une fille selon moi.

Alors pour ma part, les aventures sans lendemain (ou avec en fait, si c'est un "plan Q régulier"), ça ne me dérange pas. Si les deux personnes sont consentantes, pourquoi s'embêter ? Les gens ne sont pas bêtes, ils savent ce qu'ils font et si c'est "bien fait", alors il n'y a pas de mal à y voir.
Néanmoins, il ne faut pas y mêler de sentiment, il ne faut pas y voir autre chose que ce que c'est. S'il y a des sentiments, la seule chose qui peut en résulter, c'est une séparation encore plus brutale car du coup, on comprend que l'autre ne pensait pas pareil et le rejet est peut-être encore plus fort, car on s'est donné "pour rien".
Il faut savoir si on est capable ou non de ne pas y mettre de sentiments, pour une "aventure sans lendemain", c'est "logique" qu'il n'y ait pas de sentiments, mais si ça devient régulier, il faut se poser des questions selon moi. Sinon, entre ça et être en couple, y a-t-il une vraie différence ? Oui, on ne partagera que les bons moments et lors des mauvais, on se sentira encore plus seul...

La limite à ne pas dépasser ? Le mieux est que personne ne soit au courant, les racontars vont vite, les rumeurs aussi et va savoir ce que les gens vont pouvoir raconter ou s'imaginer.
Il faut peut-être aussi éviter certain comportement purement de couple... Je ne sais pas, comme les surnoms, le resto avant de faire autre chose, etc. Sinon, la limite devient encore plus floue.

Les risques et les avantages ? Le risque (sans parler protection ou autre) est que l'un tombe amoureux et pas l'autre, selon moi. Ça doit sûrement être affreux à vivre, à se demander si on reste comme ça ou si on stop (ou si on tente de le faire comprendre à l'autre). Situation bien compliqué là.
Les avantages ? Passer un bon moment sans se prendre la tête, ça compte ? XD

Pour le regard de la société et des autres, je dirai que ça dépend si tu es une fille ou un mec. Soyons sérieux, si une fille fait ça, c'est le plus souvent mal vu, si un mec le fait, c'est un Dieu vivant... c'est débile, mais généralement, c'est comme ça. En plus, si un mec apprend qu'une fille est comme ça, il va tenter de l'approcher lui aussi pour avoir la même chose... Du coup, le mieux c'est que la société ne sache rien, de toute façon, ça ne la regarde pas selon moi.

(Bon, c'est un jet rapide comme réponse, je ferai peut-être mieux niveau argument la prochaine fois)
Revenir en haut Aller en bas
Aziliz
Champion de cueillette, mention framboises
Champion de cueillette, mention framboises
avatar

Féminin
Nombre de messages : 640
Age : 27
Localisation : Au détour d'une ligne
Groupe : Petite
Livre préféré : Ellana, le Voleur de chouchous, et d'autres
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Aventures sans lendemain ?   Mer 10 Avr 2013 - 13:25

Merci pour ta réponse.

Je suis tout à fait d'accord avec toi sur le fait que les garçons ne voient probablement pas les choses de la meme manière que les filles. D'ailleurs, pour le reste, je ne suis pas tout à fait d'accord =P

Quelque soit la durée de la relation (et que cela soit prévu ou non), je pense qu'il peut tout à fait y avoir des sentiments là dedans, sous plusieurs conditions. Soit les sentiments sont réciproques et partagés, soit une seule des deux en a.
Dans le premier cas, on peut se demander alors, pourquoi pas un couple classique ? Et bien, je pense que dans certains cas, une relation libre et sans engagement permettrai d'éviter une certaine pression ou des complications. Par exemple si les deux personnes sont très prises par leur travail et ne se voient pas souvent : doit-on forcément s'engager dans ces cas là, alors que cela induit forcément une notion d'organisation de leur emploi du temps et d'attentes envers l'autre ? S'il n'y a pas d'engagement, chacun est libre d'organiser son temps comme il veut et n'attends pas de l'autre qu'il rentre plus tot pour elle/lui par exemple. Mais les deux personnes peuvent partager des sentiments et seront heureuses de se revoir et de partager leur intimité si elles sont toutes deux disponibles.
Dans le second cas, cela peut très vite partir en sucette (dans le premier aussi mais les deux sont dans ce cas là d'accord d'accepter le risque), j'en conviens, pourtant, cela peut aussi très bien se passer. Il y a deux possibilités, soit une personne est déjà amoureuse de l'autre avant le début de la relation, soit l'une des deux finit par tomber amoureux. Dans le premier cas, la personne, en acceptant ce type de relation, est consciente du fait que l'autre ne partage pas ses sentiments et soit elle accepte en se disant que ça va changer (mauvaise idée) soit elle accepte en se disant qu'il faut en profiter, meme si ça ne dure pas, elle aura au moins partagé ça et dans ce cas là, elle prends le risque d'etre blessée (mais a partir du moment où l'on accepte une quelconque relation, on prend ce risque là). Si les sentiments apparaissent au fil du temps, c'est, pour moi, un risque qui a été consenti dès le début de la relation. Nous ne sommes pas dupe et l'on sait très bien que partager de pareils instants crée de l'attachement et peu faire naitre des sentiments. Dans ce cas là, la personne à qui cela arrive dispose de trois choix : arreter, en parler ou continuer. Dans tous les cas, je ne vois pas où est le problème : si elle arrette et bien, c'est son droit, hein, il n'y avait pas d'engagement à la base et l'autre devait s'attendre au fait que cela ne durerai pas éternellement (que ce soit à cause d'un éloignement, de sentiment envers elle ou envers une autre personne, ou juste d'un manque d'envie) ; si elle en parle, les deux se mettent d'accord et là, il n'y a pas de problèmes non plus : le fait que ce soit un "plan q" n'empeche pas de parler que je sache ; et si elle continue, elle accepte les risques et les problèmes liés à ça, c'est aussi son droit.

Par contre, je suis d'accord qu'il faille éviter de se faire des films en se disant qu'on va construire une maison et avoir des enfants (quoique ça s'est déjà vu). La base de la relation "libre" c'est "on s'aime bien/on se plait, on couche ensemble et cela s'arrete là" (dans le sens où cela n'implique rien d'autre que le fait de partager l'intimité de la personne quand ils en ont envie et pas dans le sens où ce n'est forcément que pour un soir, ça c'est à chacun de voir). Sur cette base, forcément qu'il ne faut pas imaginer les choses sur du long terme. On en profite sur l'instant, et la vie continue.

En ce qui concerne les aventures qui s'éternisent, tout dépend de la relation de base. S'il s'agit d'une personne croisée dans un bar et où l'on se dit "juste pour un soir", effectivement, on peut se poser la question de savoir ce qui va se construire autour si la relation se poursuit au delà. S'il s'agit d'un ami avec qui l'on se sent bien mais pour qui l'on n'éprouve pas de sentiment d'amour - au sens couple du terme - pour moi, la relation peut tout à fait se poursuivre. Je m'explique : la personne est un ami, donc vous vous connaissez et vous pouvez parler des problèmes en tant qu'ami. Lorsque la porte de la chambre est fermé, c'est une autre histoire, c'est juste que les deux en ont envie à ce moment là, et ce, quelque soit les paroles échangées...
Hum, j'ai du mal à etre claire, pour moi, il s'agit plus de partager plus que de l'amitié que de remettre en question cette meme amitié. Au contraire, ça permet de parler à l'autre de problèmes plus intimes - puisque l'autre nous connaissant mieux qu'un ami, bah, voila - et de passer de bons moments avec une personne en qui on a confiance...


Les limites à ne pas dépasser, il y a pour moi, dans ton post, une limite purement sociétale : ne pas en parler. Je pense qu'au contraire, on crée des tabous sous prétexte que l'on accepte pas le regard des autres ou que cela pourrait choquer mais au final, on fait tout un foin pour rien. On sacralise l'amour et on diabolise un peu trop le sexe en disant implicitement que le sexe sans amour, c'est sale. Je ne suis pas d'accord, c'est différent, c'est une façon de penser et c'est tout. Evidemment, il peut y avoir des racontars et les gens peuvent se moquer, mais ce n'est pas parce que l'on ne dit rien que l'on va empecher ça, au contraire. L'imagination des gens dépasse souvent la réalité, il suffit qu'ils te voient sortir d'une pièce ou d'un lieu peu avant ou peu après une autre personne susceptible de t'attirer et c'est parti ! Alors que si tu ne le caches pas, bien sur que cela va s'ébruiter, mais en attendant, les autres ne pourront pas élaborer des films farfelus. Et puis, le jour où quelqu'un nous demande, s'ils sont persuadés qu'il s'est passé quelque chose, un démenti leur fera dire "tu vois tu le caches" tandis que si tu assumes, c'est moins drole pour eux : il n'y a rien à imaginer.
Je considère, en plus, qu'il vaut mieux rire des racontars que s'en cacher, cela ne fait que les alimenter.


Pour moi, le principal risque c'est de tomber sur une personne mal intentionnée qui irait raconter nos petits secrets à tout le monde par la suite. Il faut donc évidemment bien choisir la personne et s'assurer que l'on peut lui faire confiance. Et évidemment, les risques que l'un ou l'autre ne comprennent pas bien les termes du contrat ou finisse par ne plus les accepter.
Les avantages ? Et bien, on peut faire ce que l'on veut et profiter de la moindre occasion qui s'offre à nous, on peut tester des choses que l'on aurait pas pu tester avec un namoureux (meme si fondamentalement voila), on passe un bon moment et j'ajouterai que l'on découvre aussi une palette de sentiment et de sensation dont on n'a pas forcément conscience lorsque l'on est en couple.


En ce qui concerne le regard de la société, tout dépend aussi des relations : si tu enchaines les passes, ça donne l'effet que tu as indiqué. Mais je ne pense pas que le fait qu'une fille entretienne une relation libre avec un garçon soit si mal vu. Bien sur, les gens sont betes et méchants en groupe mais individuellement la plupart ont déjà expérimenté ou envisagé ce genre de choses... Je dirais plutot que les médias nous poussent à diaboliser ce genre de relation par peur justement de l'excès inverse et que chacun fasse n'importe quoi avec le ou la premier/ère venu(e) et qu'une pression supplémentaire se fasse sur les plus jeunes (déjà qu'aujourd'hui, la virginité est chambrée de plus en plus tot surtout chez les garçons, j'ose pas imaginer sinon). Bref, il y a pour moi tout un commerce de l'amour et du coup, les relations de "pur plaisir" sont mal vus et par les anciens (parce qu'à l'époque il fallait pas regarder, c'était déjà choquant) et par les jeunes (filles notamment) qui pensent que "c'est sale". D'un autre coté, avec tous les gadgets qui se font, on peut se demander réellement à quoi joue le système ^^"

(J'attends avec impatience la suite de tes arguments =P Et d'autres avis, bien sur ^^)
Revenir en haut Aller en bas
http://lailleurs.uniterre.com
Battling
Aspirant
Aspirant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 230
Age : 29
Localisation : Au milieu d'un tas de livres
Groupe : Armure
Livre préféré : En Attendant Godot
Date d'inscription : 27/03/2012

MessageSujet: Re: Aventures sans lendemain ?   Jeu 11 Avr 2013 - 14:23

Déjà je dirais que le titre est trompeur, pour moi, une aventure sans lendemain, c'est rencontrer un inconnu, pendant une soirée, passer la nuit ensemble, et ne jamais se revoir. Bon, je ne suis pas pratiquant mais je ne peux pas dire avec certitude que ce sera toujours le cas, et de toute façon ça ne me pose aucun problème moral. Les gens sont grands, ils font ce qu'ils veulent de leur corps tant que ça ne blesse personne.

Ensuite, pour ce qui est du véritable sujet, oui, ça m'est arrivé. Je pense que dans ces cas de figure, faut avoir une certaine maturité, et surtout être au clair sur ce que soi-même on désire. Une fois n'est pas coutume, j'ai envie d'être un peu niais romantique, et m'exposer un peu. Il y a bien longtemps, quand j'étais fraîchement sorti du lycée, j'ai rencontré une fille (mais qui vivait loin). Une chose en entraînant une autre, un soir, on a "basculé". Parce que j'étais paumé (et elle aussi, faut bien le dire), que j'avais peur de m'engager dans un "vrai" truc avec une fille que j'aimais profondément, à cause de la distance aussi, on a décidé qu'on serait pas un "vrai couple". Alors on avait l'air du couple, le goût du couple, mais on se disait juste pas ensemble, et on vivait nos vies loin l'un de l'autre. Clairement, on se leurrait, et un peu avant la fin de cette relation, j'en ai pris conscience, malheureusement. Rétrospectivement, j'aurais dû avoir le courage de prendre une position claire: soit on est ensemble (je veux dire par là monogames classiques), soit on vraiment libres, et on peut voir qui on veut, quand on veut. L'important (et le plus délicat) est qu'on soit en accord avec l'autre sur ce qu'on attend.

En fait, plus j'y réfléchis, et plus je vois que ce domaine est infiniment vaste. Je pense au fond que nos amours et nos relations sont définies par nos attentes, mais aussi par les limites "physiques" d'une relation. Vous vous rencontrez, vous savez que vous devrez vous séparer dans quelques temps car l'un de vous partira sans espoir de retour. Alors vous évitez de trop vous impliquer sentimentalement, parce que ce serait absurde et dangereux (impossible?) de vouloir plus qu'une simple relation "légère". C'est l'exemple type des amours d'été, mais cela peut durer quelques mois comme quelques jours, la durée importe peu. En définitive, vous faites au mieux, vivez à fond ce que vous pouvez vivre tout en restant réalistes sur ce qui est possible et ce qui ne l'est pas.

D'un point de vue personnel, je pense que l'Amour que nous a imposé le christianisme (pur, éternel, divin en somme, est source d'énormément de culpabilisation. Je pense qu'on peut s'en affranchir (tout comme la religion n'a pas le monopole de la moral, au contraire), qu'on est en train de s'en affranchir, et que le jour où on cessera de croire que la Femme est soit la Tentatrice (Eve, si tu nous lis), soit l'Être Parfait, on aura fait un grand pas en avant pour l'indépendance des femmes. Et on en aura fini avec ces saletés de double standards, générateurs de discriminations.


Dernière édition par Battling le Jeu 11 Avr 2013 - 19:13, édité 1 fois (Raison : corrigé les fôtes)
Revenir en haut Aller en bas
Tiger Mia
Curieux
Curieux
avatar

Féminin
Nombre de messages : 57
Age : 23
Localisation : En lorraine
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le pacte des marchombres et Tara Duncan
Date d'inscription : 08/04/2013

MessageSujet: Re: Aventures sans lendemain ?   Lun 22 Avr 2013 - 14:57

J'ai vu ce sujet et aimerais donner mon avis.
Tout d'abord, je n'aime pas ça. Car pour moi dans faire l'amour, il y a un mot principal AMOUR. Quand on aime une personne, on veut lui "offrir son corps".
Cependant, si deux personnes veulent faire ça pourquoi les en empêcher ? Tant qu'il n'y a pas de regrets (amour non réciproque).
Et si ce désir sexuel se transforme en relation sérieuse, c'est aussi possible, non ?
Pour moi, il ne faut pas différencier amour et désir qui sont complémentaires. Mais chacun est libre.
Désolée si c'est court mais je ne voulais pas faire un pavé :)
Bien à vous
Tiger Mia
Revenir en haut Aller en bas
Mirange
Curieux
Curieux
avatar

Nombre de messages : 15
Localisation : Dans une bibliothèque sûrement
Groupe : Dessinateur
Livre préféré : Je n'en trouve pas, j'en ai pas un précis.
Date d'inscription : 02/04/2013

MessageSujet: Re: Aventures sans lendemain ?   Jeu 25 Avr 2013 - 21:22

(Je reviens après 30 ans, désolé pour cette absence et désolé si je ne suis pas clair, il faut que je me remette dans le bain du forum^^)

Bon déjà, Battling a raison sur un point, le titre est trompeur. Il est vrai qu'un truc d'un soir est différent de quelque chose de plus régulier.

Je remarque qu'on parle de sentiment, il est vrai qu'on peut aimer ou pas la personne avec qui ont fait ça, il faut être réaliste, mais cela dure un temps. Le souci reste la souffrance ensuite, on a beau dire "je sais que je ne suis pas en couple", mais quand l'autre décide de partir ou d'arrêter, on en souffre tout de même.
Pour ça que je dis qu'il ne peut pas y avoir de sentiment, il faudrait plutôt dire "il ne faut pas y mettre de sentiment". Les sentiments apportent dans ce cas la souffrance, car ce n'est pas juste "ça" qu'on recherche.

Après certes, ma vision de ne pas le dire à la Société parce que c'est "Mal" est sûrement judéo-chrétienne, maintenant, il est dur de s'affranchir d'une éducation. Je ne dis pas que c'est mal, mais les racontars peuvent être tout de même embêtants et il faut surtout être prêt à assumer.
Peut-être dans mon cas, je ne le suis pas totalement et donc je préfère imaginer que ça ne se sache pas, mais si la personne assume totalement alors oui, autant en parler pour faire taire les futurs ragots.

Enfin, et peut-être aussi étonnant soit-il, je suis un peu d'accord avec toi Tiger Mia. Enfin, je ne dis pas que c'est "mal", mais il est vrai que "faire l'amour", c'est un "don" que l'on fait à l'autre. Néanmoins, il est très différent de faire l'amour et d'avoir une aventure d'un soir (ou plus). Même si physiquement parlant ça peut être pareil, le ressenti est différent.
Et s'il n'y a pas de regret, ou quoi que ce soit, je ne dis pas qu'il faut l'empêcher, il faut juste bien réfléchir, c'est tout.
Enfin oui, parfois il en sort des couples, même si je trouve ça étrange. L'amour et le désir peuvent être complémentaires, mais ils peuvent aussi être séparés parfois tout de même.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aventures sans lendemain ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aventures sans lendemain ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aventures sans lendemain ?
» Marre des inscriptions sans lendemain !
» LOVE, ET AUTRES DROGUES
» Edge of Tomorrow (Un Jour Sans Lendemain) 2014
» [collection]Le roman d'aventures Méricant éd.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Voie des Marchombres :: La Voie des Marchombres :: Nous, et les Autres :: Rapport aux autres-
Sauter vers: