La Voie des Marchombres

Forum de réflexion consacré aux Marchombres et aux livres de Pierre Bottero...
 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ces personnes, ces guides, ces maîtres qui nous font avancer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Miaou Til' Plume
Gardien d'Ilfasidrel
Gardien d'Ilfasidrel
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1309
Age : 22
Localisation : Entre-deux.
Groupe : Dessinatrice
Livre préféré : Aucune idée. Il y en a trop x).
Date d'inscription : 08/02/2010

MessageSujet: Re: Ces personnes, ces guides, ces maîtres qui nous font avancer   Sam 27 Fév 2010 - 12:25

Ben moi, j'aime beaucoup la citation d'Aethera ! Ça me fait penser au principe de la philosophie selon moi : exposer ses certitudes à celles du point de vue opposé, accepter les doutes, pour avancer.
Accepter de tomber, de replier ses ailes pour mieux se concentrer sur le petit accroc de la roche, là, un peu plus bas dans le ravin, et l'agripper au bon moment. Plier ses ailes pour mieux les redéployer, une fois vaincu l'obstacle ou trouvé le nouveau chemin.


Au sujet de "ces maîtres qui nous font avancer", je pense en premier à Pierre, mon prof de Guitare. D'abord, c'est un prof génial, et puis quand j'ai des problèmes de motivation, des fois, il prend dix minutes pour me parler et chercher une solution. Même pour autre chose que la Guitare. Même pour le travail sur moi-même, il m'aide beaucoup.... Voilà .
Revenir en haut Aller en bas
http://friskayublunariah.skyrock.com
Sérêlys
Aspirant à la Greffe
Aspirant à la Greffe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 717
Age : 22
Localisation : Partout , Ici, Ailleurs, dans l'Imagination, dans la Réalitée, en Gwendalavir, en France ...
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Beaucoup Trop
Date d'inscription : 17/03/2009

MessageSujet: Re: Ces personnes, ces guides, ces maîtres qui nous font avancer   Mar 3 Aoû 2010 - 1:47

Woua, mais quel vieux sujet intéressant .

Citation :
Accepter de tomber, de replier ses ailes pour mieux se concentrer sur le petit accroc de la roche, là, un peu plus bas dans le ravin, et l'agripper au bon moment. Plier ses ailes pour mieux les redéployer, une fois vaincu l'obstacle ou trouvé le nouveau chemin.


Et puis comme certain(e)s l'ont dit dans le sujet, c'est surment plus rassurant d'avoir un "Maître" .
Mais je pense que l'on en rencontre plus que ce que l'on croit.

Donc pour moi, les personnes qui m'ont fait avancer .. Vous, parce que j'ai commencé à réfléchir, mais pas seule pour une fois. Et pas mal de livres que j'ai lut, parce que même sans dégager un message aussi puissant que Pierre, beaucoup de livre partagent des émotions, des bouts de vies, des visions de la vie qui font réfléchir si on le veux .
Revenir en haut Aller en bas
Elyna...
Arpenteur de la Voie
Arpenteur de la Voie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 128
Age : 22
Localisation : Partout et nulle part. Où le vent me le conseille.
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Tous les livres de P. Bottero, et aussi ceux de M. Lévy, de G. Musso... J'aime beaucoup Hypérion de Dan Simmons <3
Date d'inscription : 20/10/2009

MessageSujet: Re: Ces personnes, ces guides, ces maîtres qui nous font avancer   Mar 3 Aoû 2010 - 18:14

Citation :
Sans être bien sûr exactement pareil, la relation parents/enfant n'était-elle pas vraiment ressemlente avec celle maître/élève ?
Les maîtres sont là pour "Faire pousser des ailes, créer une piste d'envol, alumer une lumière intérieur", je pense que les parents ont en gros les même buts.

Les parents et les maîtres ont sans doutes le meme role, celui de nous faire avancer (en résumé) mais je pense qu'il y a quand meme une grande différence:


->Les parents, nous vivons avec eux depuis la naissance et nous ne les avons pas choisis (quoiqu'il peut y avoir d'autres théories, mais nous ne les avons pas choisis du moins avec notre conscience actuelle). Il sont la pour nous aider a nous envoler, mais quelque fois c'est dur (pour eux autant que pour nous) car lorque ce sont toujours les memes personnes, des conflicts peuvent apparaitre.


->Les maîtres, nous les avons choisis. Bien sûr c'est pas comme un maitre marchombre a qui on offre trois ans de notre vie, mais ca peut autant etre un maitre dans une discipline sportive ou une autre, ou bien un ami (qui dans ce cas ne sera pas un "maître" mais il nous aidera a avancer).



J'aimerais bien continuer mais j'ai plus de temps, j'espere que vous allez continuer a develloper ce sujet, parce qu'il est vraiment interessant

Revenir en haut Aller en bas
Aziliz
Champion de cueillette, mention framboises
Champion de cueillette, mention framboises
avatar

Féminin
Nombre de messages : 640
Age : 27
Localisation : Au détour d'une ligne
Groupe : Petite
Livre préféré : Ellana, le Voleur de chouchous, et d'autres
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Ces personnes, ces guides, ces maîtres qui nous font avancer   Jeu 17 Fév 2011 - 11:05

Sujet terriblement intéressant que je n'avais encore jamais vu, a mon grand dam !

Aussi étonnant que cela puisse paraître, je ne suis pas parfaitement d'accord avec vous. Pour moi les bonnes expériences font autant avancer que les mauvaises, les petites autant que les grandes. La seule différence est dans le ressenti. J'ai été plus bouleversée par un regard d'une demi seconde avec un inconnu que par mon départ de la maison familiale (et de tout les énormes trucs bons et mauvais qui se sont passés autour). Pourquoi ? Parce que ce regard m'a fait ressentir mon pas, tandis que mon départ ne m'a rien montré, c'est simplement en regardant en arrière que je m'aperçois du chemin parcouru.
Cela ne vous est-il jamais arriver de marcher dans la rue sans avoir conscience du fait que vous êtes en train de marcher ? Pour moi, tout absolument tout ce que nous vivons à la même incidence sur notre chemin. Peut être Ellana a-t-elle eut l'impression de faire un énorme bond en avant en rencontrant Jilano, mais à mon avis, elle n'a pas avancé plus que quand elle est restée cachée dans le chariot lors de la mort de ses parents, elle n'a pas avancé plus que quand elle passait du temps avec Nillem, ...
Tout nous fait avancer, de la même manière, seul notre ressenti est différent.

Pour moi les parents, c'est pareil. Ils ne nous font pas plus avancer que n'importe quelle autre rencontre, la seule différence c'est que nos parents, nous les connaissons depuis toujours, ils ont été témoins de toutes nos premières années, ce sont en quelque sorte les gardiens de nos expériences et si on a parfois l'impression de leur devoir plus qu'à l'inconnu rencontré hier et qui vous à juste dit une phrase c'est simplement parce qu'ils ont passé plus de temps avec nous...

C'est de même pour Ellana : Jilano à été son maître pendant 3 ans. 3 ans de vie commune, d'apprentissage. Du coup Jilano paraît plus important dans son développement que des rencontres comme celle d'Entora... pourtant, je suis certaine que si Jilano avait passé aussi peu de temps qu'Entora dans la vie d'Ellana, l'avancement aurait été strictement le même.

Des expériences, du ressenti donc. Mais j'aime quand les choses marchent par trois, je rajouterai donc que ce qui nous fait avancer c'est l'importance qu'on donne aux choses. Je ne donne pas particulièrement d'importance à une activité alors que j'en donne beaucoup plus à l'autre... Ce qui fait que cette activité me fera plus avancer parce que j'y consacre plus de temps. Non seulement du temps effectif, mais aussi du temps passif de reflexion au sujet de l'activité justement.
Inconsciement on reproduit ce schéma sur les personnes que l'on cotoie, accordant ainsi plus d'importance à nos parents, à nos proches, qu'à d'autres.

Des expériences qui nous font avancer
Du ressenti qui nous donnent une information (pas toujours exacte) sur le chemin parcouru.
De l'importance accordée ou non à ces expériences et à ce ressenti qui augmentent ou diminue le chemin parcouru grâce à ces expériences...

Plus une expérience dure dans le temps et plus elle occupe notre temps de pensée, plus elle aura d'incidence sur notre chemin. Plus une expérience nous fait ressentir un pas en avant plus on lui accordera de l'importance et donc plus elle nous fera avancer. Tout est lié, et pourtant il y a certaines fois où notre ressenti nous trompe...
Message un peu confus, mais j'espère que vous aurez réussi à me suivre...
Revenir en haut Aller en bas
http://lailleurs.uniterre.com
Nour
Aspirant à la Greffe
Aspirant à la Greffe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 734
Localisation : Sur le chemin de la Vie
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Bottero, Damasio, Tolkien...
Date d'inscription : 17/12/2010

MessageSujet: Ces personnes   Jeu 17 Fév 2011 - 20:45

Ces personnes, ces guides, ces maîtres que nous fait avancer...

Les gens qui nous font avancer dans la vie sont très divers.
Il y a les parents, en premier lieu qui nous montre le début du chemin.
Puis l'école avec les amis qui nous montre autre chose

Mon "maitre" est Turino, mon meilleur ami a travers la mort
Grâce a lui, j'avance dans la vie
Je sais qu'il est la avec moi, il me soutient.
Revenir en haut Aller en bas
Elyna...
Arpenteur de la Voie
Arpenteur de la Voie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 128
Age : 22
Localisation : Partout et nulle part. Où le vent me le conseille.
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Tous les livres de P. Bottero, et aussi ceux de M. Lévy, de G. Musso... J'aime beaucoup Hypérion de Dan Simmons <3
Date d'inscription : 20/10/2009

MessageSujet: Re: Ces personnes, ces guides, ces maîtres qui nous font avancer   Ven 18 Fév 2011 - 15:23

Je n'ai pas beaucoup de temps mais je voulais quand même te poser une question, Aziliz :

Tu dis (en gros) que tout dépend du ressenti, que le temps passé avec la personne et ce qu'on a appris avec elle ne compte pas.

Mais alors, cela voudrait-il dire que ca ne sert strictement a rien de passer du temps avec une personne, que ca n'append rien de la connaitre, que son experience ne nous apporte rien?
Que tout ce que les parents font pour nous, l'éducation et tout ca, ne sert a rien? Qu'on apprend autant en croisant le regard d'un inconnu?
Mais alors dans ce cas, pourquoi s'embêter a essayer de progresser dans la vie etc..., si on se dit qu'on peut apprendre au hasard comme ca?

Ca m'a vraiment interloquée...Et j'attend avec impatience que tu m'expliques ! =)


Revenir en haut Aller en bas
Aziliz
Champion de cueillette, mention framboises
Champion de cueillette, mention framboises
avatar

Féminin
Nombre de messages : 640
Age : 27
Localisation : Au détour d'une ligne
Groupe : Petite
Livre préféré : Ellana, le Voleur de chouchous, et d'autres
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Ces personnes, ces guides, ces maîtres qui nous font avancer   Ven 18 Fév 2011 - 16:40

Hihi, tu as sûrement mal compris ma réponse (qui je l'avoue est embrouillée ^^°)

Je ne dit pas que tout dépend du ressenti et encore moins que le temps passé avec une personne ne compte pas. Je pense que chaque instant de notre vie, chaque pensée qui nous traverse l'esprit nous fait avancer. Chaque moment que tu passes te fait avancer, qu'importe la personne et la discussion. Ce qui change cet avancement régulier c'est l'importance que toi, tu vas accorder à certains évènements et pas à d'autres.
Tu auras peut-être avancé autant en mangeant avec tantine que quand tu as discuté avec aurélie sur la pendaison, pourtant tu vas accorder plus d'importance à ta discussion avec aurélie (en partie parce que tu as ressenti avoir avancé pendant cette discussion) et en lui accordant ainsi plus d'importance, en lui donnant de ton temps de pensée tu vas automatiquement faire que cet évènement t'avanceras plus (puisque tu y consacres plus de temps)

Plus tu passes du temps avec une personne, plus tu vas apprendre d'elle et avancer avec elle. Elle pourra alors te sembler "importante" ou comme un "maître" pourtant c'est ton ressenti et l'importance que tu donnes à cette personne, le temps de pensée que tu lui accordes qui va faire augmenter la distance parcourue avec elle.
Si tu passes strictement le même temps avec une autre personne, mais que tu n'as pas la sensation (ressenti) d'avancer avec elle, ou que sa compagnie ne t'apportes selon toi pas grand chose, elle aura significativement moins d'importance que l'autre... Pourtant vous avez passé le même temps ensemble, tu as donc avancé autant avec l'une qu'avec l'autre, à la base. Mais comme tu as donné de ton temps de pensée, de l'importance à l'autre, elle t'aura fait progresser plus.
(Ce que je veux dire c'est qu'en réalité, c'est toi qui choisit de façon consciente ou non qui te fait avancer)

Tout part d'un évènement concret : une discussion, par exemple. Puis, intérieurement, ton ressenti, tes émotions, en plus du contenu de la discussion vont faire que tu vas accorder plus ou moins d'importance à la discussion et à la personne associée. C'est ce choix qui va modifier significativement ton avancée par rapport à cette discussion. Si tu ne lui accorde pas de temps de pensée, que tu l'oublie, elle t'aura fait progresser sur le temps de la discussion. Si en revanche tu y repenses et y réfléchit plus tard, elle t'aura fait progresser sur le temps de la discussion et sur le temps de pensée.

Si je schématise ...
voila mon chemin actuel :
_________|
Je réponds à ton message, chose qui m'enrichit (discussion + personne associée)
_________|_____|
Admettons que par la suite, je n'y repense plus, ma progression avec ce sujet se terminera et aura été d'environ 1 cm. Par contre, si plus tard je me dis "mince, j'ai oublié de précisé ça, j'aurais plutôt du dire ça comme ça" je lui accordes un peu de mon temps de pensée... du coup, j'avance encore
_________|_____|_______|
Ma progression est donc plus grande avec les évènements auxquels j'accorde de l'importance, idem pour les personnes.

C'est ce qui fait que le regard de cet inconnu m'a fait plus avancer que le départ de la maison familiale : je considère mon départ comme une chose réglée, terminée, je n'y pense plus. En revanche le regard de cet inconnu me turlupine toujours et je ne cesse de lui accorder mon temps de pensée...
Et c'est là que le ressenti revient en jeu : Lorsque je suis partie, je n'ai pas eu la sensation de faire un bon en avant, c'était une décision à prendre et rien d'autre. Tandis que dans le regard de cet inconnu, j'ai ressenti qu'il y avait quelque chose à aller chercher, une chance à saisir...

Je résume donc ce qui, selon moi, fait qu'un évènement nous fait avancer plus ou moins.

Evènement
Ressenti
Importance
Accord de temps de pensée

Ce qui est bien, c'est que si l'on accorde de l'importance à quelque chose, on y accorde notre temps de pensée, on accorde ensuite de l'importance à notre pensée, qui lui donne du temps de pensée qui lui donne de l'importance...
Et ce, jusqu'à ce qu'on ai épuisé le sujet.
Avec les personnes cela va de même... sauf que même si l'on a épuisé le sujet de la précédente rencontre, la prochaine en apportera un autre.
On choisit donc inconsciemment les personnes qui seront des maîtres et les autres. Ce qui est catastrophique c'est que ce choix se base sur des choses relativement subjectives (premières impressions, choix de la discussion, ...) et qu'il est difficile à changer. Ce qui est drôlement bien, c'est qu'en matière de ressenti ou d'instinct, les femmes ne se trompent que rarement (sauf en amour xD) et les hommes... bah je sais pas...

Enfin, je sais pas si tu as mieux compris ce que j'exprimais, parce que mon premier message était un peu brouillon (parce que je ne fais jamais de brouillon justement)

Pour les parents, bah je pense que c'est pareil... sauf que notre ressenti de bébé et le fait qu'ils sont en général toujours là pour nous (au moins quand nous sommes petits) font qu'on leur accorde toujours une certaine importance - mais de ce côté là j'suis un peu un cas à part xD
Revenir en haut Aller en bas
http://lailleurs.uniterre.com
Layramis
Arpenteur de la Voie
Arpenteur de la Voie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 174
Age : 19
Localisation : Quelque par entre Le Royaume Raïs, les archipels Alines, le pays faël et la mer des Brumes...ça me semble assez précis !
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Ellana, évidement... sinon je dirais la Reine Soleil (Christian Jacq), Harry Potter et tous les autres chefs d'oeuvres de Pierre Bottero
Date d'inscription : 24/08/2013

MessageSujet: Re: Ces personnes, ces guides, ces maîtres qui nous font avancer   Lun 29 Juin 2015 - 17:27

Oh mon dieu mais comment ai-je pu rater ce topic !
*sors la pelle et commence à déterrer*
Même si en fait ce n'est pas plus mal que je ne le vois que maintenant...Parce ma vision a beaucoup changé la dessus ces derniers mois.

En effet il y a encore 2 ans j'étais encore assez têtue pour soutenir ma bannière "sans Dieu ni maître" (même si c'est complètement débile vu que je suis chrétienne depuis toujours...m'enfin, j'étais jeune et insouciante. [quoi que je le suis encore un peu, et que ma double parenthèse commence à être un peu longue ^^']). Cette époque (ça fait vieux xD) était en plus une période pas folichonne, et je n'avais pas vraiment l'impression "d'avancer". Et même au moment où ça allait mieux je pensais que seules mes expériences influaient sur ma vie, parce que je refusais me laisser influencer par quiconque (y compris parents.... Attention, je m'entends très bien avec eux ! Mais je ne voulais pas que les autres pensent que mes opinions dépendaient des leurs [ce qui m'avait déjà été reproché par le passé]).

De même que je ne voulais plus influencer les autres, parce que j'avais voulu le faire et que ça s'était retourné contre moi (en mode "arrête de nous faire la morale"). En fait j'appliquais sans m'en rendre compte la théorie de "ne dépendre de personne, et ne laisser personne dépendre de soi".

Puis, j'ai "rencontré" un maître. Mon maître.
Je veux dire "rencontrer" parce que je connaissais déjà cette personne, mais différemment...
En fait il s'agit de mon prof de maths, qui m'a, sans le savoir, beaucoup influencé (on se demande pourquoi je suis en S... ^^).
Ce n'est pas forcément le meilleur des profs de mon Lycée et d'ailleurs mes amis n'aiment pas vraiment ses cours. Pour ma part je le considère comme mon "maître" (déjà parce qu'il a un Master, bac +5, blague a part) parce c'est lui qui m'a appris mes Maîtres-Mots.

-Curiosité
-Respect
-Sérénité
-Volonté
-Réflexion

Le plus étonnant est qu'il ne sait même pas que je le considère comme tel. Mes amis (et "camarades de classe") quant à eux voient le profond respect que je lui porte mais ne le comprennent pas, et certains (qui ne sont pas mes amis, bien sur) vont jusqu'à mal interpréter cette relation maître-élève (ce qui m'énerve au plus haut point).

Tout ça pour dire que (ouais parce que là c'est surtout du racontage de vie) "ces personnes qui nous guident" peuvent selon moi être n'importe qui, aussi bien un prof qu'un ami ou même un personnage "imaginaire" (dans le cas d'Aniel, et j'ai guillemeté "imaginaire" parce que c'est encore plus complexe que ça.). En revanche je mets les parents dans un cas encore différent. Selon moi les parents sont encore différents des Maîtres, sans pour autant en être moins influent, bien au contraire.
Les parents donnent les bases (comme l'éducation) à leur enfant, ils le font évoluer tout au long de sa croissance. Le maître selon moi intervient après. Il "complète" (rhaaa c'est moche mais je ne sais le dire autrement) un être déjà constitué avec son caractère et ses goût. Il le fait s'envoler alors que ses parents le font vivre. L'être a déjà ses ailes mais le maître est là pour les déployer.
Par exemple il me paraîtrait inconcevable de former un enfant de cinq ans. Jilano a proposé à Ellana de lui montrer la voie à seulement 15 ans parce qu'elle était particulièrement mature (enfin, en partie pour ça), mais la moyenne d'âge d'un apprenti marchombre est de 17-18 ans (si je me souviens bien, c'était l'âge de Nillem) parce qu'ils sont déjà matures et plus "stables" sentimentalement qu'un enfant ou un ado.

Quant à influencer les autres, mon avis a été également changé par le plaisir d'enseigner (devinez quelle matière...je ne suis pas prof mais je fais beaucoup de tutorat, et rien que ça je le doit à Stephane-Sama :P)

Voilà ^^
c'est mon premier vrai pavé, je suis émue ^-^


Dernière édition par Layramis le Jeu 13 Aoû 2015 - 21:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Solveig
Etudiant à l'Académie
Etudiant à l'Académie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 343
Age : 20
Localisation : Sur la lune
Groupe : Dessinateur
Livre préféré : le seigneur des anneaux, les pierre bottero, le clans des Otoris... et bien d'autre :D
Date d'inscription : 11/01/2014

MessageSujet: Re: Ces personnes, ces guides, ces maîtres qui nous font avancer   Lun 29 Juin 2015 - 18:12

j'aime beaucoup ton message, je ne suis toutefois pas totalement d'accord avec toi...
Toutefois je ne suis pas totalement d'accord avec ton avis sur les parents

Citation :
Les parents donnent les bases (comme l'éducation) à leur enfant, ils le font évoluer tout au long de sa croissance. Le maître selon moi intervient après. Il "complète" (rhaa c'est moche mais je ne sais le dire autrement) un être déjà constitué avec son caractère et ses goût. Il le fait s'envoler alors que ses parents le font vivre. L'être a déjà ses ailes mais le maître et la pour les déployer.
Par exemple il me paraîtrait inconcevable de former un enfant de cinq ans. Jilano a proposé à Ellana de lui montrer la voie a seulement 15 ans parce qu'elle était particulièrement mature (enfin, en partie pour ça), mais la moyenne d'âge d'un apprenti marchombre est de 17-18 ans (si je me souviens bien, c'était l'âge de Nillem) parce qu'ils sont déjà matures et plus "stables" sentimentalement qu'un enfant ou un ado.

En dehors de ça il y a quand même un âge ou l'idée que l'on se fait de nos parents peut changer, ou ils peuvent "compléter" comme tu dit, ou on se met à considérer ses parents totalement différement (en ayant des conversation d'adulte à adulte par exemple)... fin c'es mon avis...
Par contre là ou mon avis rejoint peut être le tien c'est que pour avancer il faut pour moi de multiple personne (c'est d'ailleurs ce que je trouve étrange dans l'enseignement marchombre) et donc à un moment donné savoir se détacher de nos parents qui sont nos guides "naturels" (ou alors les découvrir sous un nouvel aspect)...
Revenir en haut Aller en bas
Nerual
Lanceur de la gratouille enragée qui gratte
Lanceur de la gratouille enragée qui gratte
avatar

Féminin
Nombre de messages : 645
Age : 23
Localisation : En moi
Groupe : Petite
Livre préféré : Pierre Bottero, Fred Vargas, Alain Damasio, Ray Bradbury, Jasper Fforde... (Pis aussi Anthony Horowitz, Robert Muchamore, Scott Westerfield, Louise Rennison...)
Date d'inscription : 15/02/2012

MessageSujet: Re: Ces personnes, ces guides, ces maîtres qui nous font avancer   Lun 29 Juin 2015 - 19:57

Hum, c'est vrai que je n'avais pas vu ce sujet non plus...

Mon avis sur la question est un peu embrouillé. Sur les parents aussi.
Je suis d'accord avec Solveig pour dire que notre relation avec nos parents évolue au fil du temps et qu'elle est particulièrement plaisante lorsqu'elle en est au stade adulte/adulte ^^
Du coup, je pense que cette relation passe par plusieurs étapes, qui correspondent grosso modo à nos périodes de vie (avant 3ans, jusqu'à 10ans, jusqu'à 18ans, en gros)

Sinon, je ne pense que pas n'importe qui peut devenir nos maîtres, comme tu le dis Layramis. Certaines personnes ont beaucoup plus de propensions à le devenir. Notamment les profs. Que ce soit au lycée ou pour les loisirs comme disait Laure avec son prof de Guitare. Je pense qu'ils incarnent pour la plupart d'entre nous un modèle (certains, évidement pas tous). Le prof est d'ailleurs ce qui se rapproche le plus d'un maître. Il est là pour nous apprendre à avancer et à progresser.
Le prof qui s'intéresse véritablement à ses élèves, pas celui qui débite juste son cours, est aussi là pour les faire progresser dans la vie et pas seulement dans sa matière (même si c'est principalement son objectif). Le prof est une des rares personnes capables de détecter les capacités d'une personne sans forcément être proche de cette personne, ce qui la rend neutre et donc plus apte à être écoutée (ou pas x)).
Un réel inconnu ou ta boulangère ont très peu de chance de devenir des maîtres. Il faut que ce soit des personnes que tu fréquentes souvent et avec qui tu échanges beaucoup.

Ce que je veux dire sur le sujet particulièrement c'est est-ce que chaque personne nous ayant fait plus ou moins progresser peut être considérée comme un maître ? Dans ce cas, la dénomination devient fourre-tout. Je pense que dans notre monde, avoir un véritable maître (dans le sens où on l'entend depuis le début, hein, pas avec des esclaves et tout), en dehors des arts martiaux où cela s'applique véritablement, est plutôt rare. Quand je dis véritable maître, c'est dans le sens où les deux personnes se considèrent comme maître d'un côté et élève de l'autre et qu'elles en ont conscience. Du coup, c'est plutôt courant que lorsque l'on considère quelqu'un comme son maître, il ne le sache pas. En plus, on risque pas de le lui dire, sinon on se dit qu'on va lui faire peur...

Je ne sais pas ce qui nous amène à considérer davantage quelqu'un comme notre maître qu'un autre. Une relation de confiance, certainement, mais il y a quelque chose en plus, que je n'arrive pas à décrire. Peut-être un apport concret et nouveau et dont on se rend compte sur le moment, et pas seulement après coup comme c'est souvent le cas avec les expériences vécues.

Je sais que pendant un moment, j'ai considéré ma prof de philo comme un maître, mais maintenant je ne sais plus trop. Je sais qu'elle m'a fait beaucoup progresser sur moi-même, inconsciemment sans doute (même si elle a du un peu s'en rendre compte, j'étais pas super subtile à l'époque et je le suis toujours pas complètement aujourd'hui x)) mais je ne sais plus si je la considère toujours comme ayant été un maître, puisque l'idée de maître, actuellement me rebute un peu. Celle des bouquins fait rêver, mais dans la relation elle-même, pas dans l'apport. Et cette relation, ici-bas, me semble à la limite du possible. Je ne l'ai en tout cas jamais vécue et donc l'idée de maître demeure pour moi, maintenant, l'idée de quelqu'un ayant une trop grande influence sur quelqu'un, genre trop, et même si cette influence est bonne, pourquoi l'accorder plus à cette personne qu'aux autres. Je pense vraiment qu'on apprend de tout le monde, plus ou moins. Donc reconnaître à quelqu'un ce "statut" c'est en quelque sorte un peu le dénier aux autres.

C'est quelque chose de beau et de dangereux un maître, dans ma tête...
Revenir en haut Aller en bas
Ambrouille
Curieux
Curieux
avatar

Féminin
Nombre de messages : 31
Localisation : Au chaud sous ma couette. Il fait froid, ma mère n'a pas encore allumé le chauffage et une bouillotte ne serait pas de refus.
Groupe : Petite
Livre préféré : Ellana (mon préféré étant L'envol) Ce qui explique surement en partie ma présence sur ce forum. Pas loin devant Hunger Games et Alanna, les deux autres séries qui ont bercé mon adolescence.
Date d'inscription : 19/10/2015

MessageSujet: Re: Ces personnes, ces guides, ces maîtres qui nous font avancer   Sam 24 Oct 2015 - 12:46

Je vais essayer d’apporter ma petite pierre à l’édifice en essayant d’ordonner un peu tout ce qui se bouscule dans ma tête.
J’ai lu tous vos messages (bon, avec plus ou moins de concentration je l’avoue) et je trouve vos réflexions à propos de tous ces gens qui nous font avancer ou non très enrichissantes.
Comme il l’a déjà été dit, je pense que chaque rencontre - bonne ou mauvaise -, chaque sourire, chaque parole, contribue à nous faire avancer. Mais certain-e-s indéniablement plus que d’autres. Sans parler de « maîtres », parce que je rejoins Nerual, cette désignation est bien trop puissante, surtout quand elle implique une ‘soumission’ de l’élève et de ses idées face à celle du maître, tout puissant pour mener la barque. Sans parler de « maître » donc, j’aime l’idée de guide introduite par Aliana.
Et je pense que si on se base dessus, les parents entrent aisément dans cette catégorie. Ils essaient de guider nos pas au mieux possible, d’abord avec des interdits pour nous protéger, puis, en nous incitant à developper nos capacités propres de réflexion pour nous rendre responsables de nos actes. Ils donnent les bases et laissent libre l’évolution; avec des conseils parfois bienvenues mais aussi des remarques qu’il est possible de critiquer, même sans être dans une relation adulte-adulte pour peu que le parent sache se remettre en question. C’est du moins comme ça que je le perçois, mais ça doit beaucoup dépendre de notre famille et des traditions qui y sont rattachées.

Toujours dans ma lancée ‘famille’, j’ai été étonnée de ne voir figurer la fratrie sur aucun de vos posts. Personnellement, pendant toute mon enfance et une partie de mon adolescence, mes soeurs (et mon frère, dans une moindre mesure) étaient les personnes qui m’ont surement le plus fait avancer. Grâce aux débats sans fin que j’avais sous la couette avec ma moyenne soeur, grâce à l’admiration que je vouais à ma grande soeur et qui me poussait à prendre modèle sur elle. Cette position de ‘guide’ était d’ailleurs presque formellement énoncée : j’étais la petite soeur, celle qui apprend, qui regarde l’exemple, qui questionne. Maintenant que je suis adulte (depuis peu, certes; disons depuis mes quinze ans alors), j’ai le recul nécessaire pour comprendre que mes soeurs, pour plus âgées et expérimentées qu’elles soient, ne représentent pas la vérité ni forcément la Voie que j’ai envie de suivre. J’ai donc pris une courbe pour me distancier d’elles, mais leurs apports ont surement été aussi importants que ceux de mes parents et j’aurais été une toute autre personne sans elles.

J’ai fait d’autres rencontres depuis, d’autres personnes qui m’ont elles aussi guidées à leur façon. En y repensant maintenant, je me rends compte que les personne qui m’ont le plus fait avancer de manière … notable et consciente diront-nous, sont en fait toutes plus âgées que moi.

Est-ce que l’âge joue alors un rôle dans cette relation de ‘maître-du-moment/élève’ ?
Revenir en haut Aller en bas
Nerual
Lanceur de la gratouille enragée qui gratte
Lanceur de la gratouille enragée qui gratte
avatar

Féminin
Nombre de messages : 645
Age : 23
Localisation : En moi
Groupe : Petite
Livre préféré : Pierre Bottero, Fred Vargas, Alain Damasio, Ray Bradbury, Jasper Fforde... (Pis aussi Anthony Horowitz, Robert Muchamore, Scott Westerfield, Louise Rennison...)
Date d'inscription : 15/02/2012

MessageSujet: Re: Ces personnes, ces guides, ces maîtres qui nous font avancer   Mer 28 Oct 2015 - 19:59

C'est intéressant ce que tu dis Ambrouille (d'ailleurs, j'aime bien ton pseudo ^^), à propos de l'âge et de la fratrie.

Pour la fratrie, je te comprends, j'ai rencontré il y a peu d'autres personnes étant aussi les "petits derniers" et dont les frères et sœurs ont beaucoup contribué à leur évolution personnelle.
Cela dit, j'avoue ne pas y avoir penser du tout puisque je suis l'aînée et que mon "petit" frère a moins de 2 ans de moins que moi. C'est presque comme si on avait eu le même âge toute notre vie. Et puis les relations dans une fratrie sont extrêmement différentes d'une fratrie à l'autre. Certaines sont distantes, d'autres cordiales ou encore très proches, mais certaines sont houleuses.
3615mylife:
 
Donc ça peut se justifier, mais c'est loin d'être généralisable :p

Concernant l'âge, je pense pas qu'il y ait une limite pour apprendre de quelqu'un. Pour une histoire de maître, je pense que si, par contre. Il y a une histoire d'âge, mais d'avantage concernant l'expérience. S'il s'agit simplement d'une leçon de vie, je pense que ça peut venir de n'importe qui. Concernant une relation plus approfondie ou une connaissance poussée dans un domaine, l'expérience joue un rôle indéniable.
Après, je pense que c'est surtout parce qu'on est encore jeune que la plupart de ceux qui nous apprenne sont plus vieux. Mais en grandissant, la tendance pourra peut-être s'inverser. Concernant les petits frères et sœurs, je pense qu'il faudra attendre d'avoir tous un certain âge pour qu'ils apprennent des choses à leurs aînés. Mais comme pour tout, si la petite sœur est un génie, on n'y pourra rien ;) Mais pour l'apprentissage de la vie, la tendance est plutôt vieux -> jeune, à mon humble avis ^^

A la revoyure ! :)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ces personnes, ces guides, ces maîtres qui nous font avancer   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ces personnes, ces guides, ces maîtres qui nous font avancer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Citations de personnes célèbres sur la Liberté.
» Spock.com : Moteur de recherche de personnes
» Citations de personnes extérieures [2]
» La Confrérie des Maîtres Pipiers
» Citations de personnes extérieures [1]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Voie des Marchombres :: La Voie des Marchombres :: Apprentissage :: Devenir Marchombre, grâce à un enseignement ?-
Sauter vers: