La Voie des Marchombres

Forum de réflexion consacré aux Marchombres et aux livres de Pierre Bottero...
 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Prendre du recul sur l'instant ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vayel
Frère d'Arme
Frère d'Arme
avatar

Masculin
Nombre de messages : 859
Age : 22
Localisation : En permanence en train de me chercher.
Groupe : Armure
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres, La Quête et Les Mondes d'Ewilan, L'Autre... Tant d'oeuvres de Pierre Bottero.
Date d'inscription : 26/02/2009

MessageSujet: Prendre du recul sur l'instant ?   Sam 22 Fév 2014 - 17:31

Bonjour,

Bien souvent, on se retrouve dans une situation particulière, sans laquelle nos émotions l'emportent et nous font réagir "à chaud", réaction que l'on pourra regretter plus tard.

Avec le temps, il est possible, à travers l'introspection, d'analyser ses erreurs et d'apprendre d'elles. Mais est-il possible, selon vous, d'avoir le recul nécessaire dans l'instant ? Pour prendre un exemple farfelu mais illustratif, est-il possible de stopper l'écoulement du temps, de se cloner, d'analyser la situation avec un regard extérieur, et de fusionner avec soi-même, porteur d'un savoir nouveau ?

Cela conduit à une autre question : est-il possible de maîtriser chacun de ses actes ? Est-ce souhaitable ?

Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Miaou Til' Plume
Gardien d'Ilfasidrel
Gardien d'Ilfasidrel
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1309
Age : 22
Localisation : Entre-deux.
Groupe : Dessinatrice
Livre préféré : Aucune idée. Il y en a trop x).
Date d'inscription : 08/02/2010

MessageSujet: Re: Prendre du recul sur l'instant ?   Sam 22 Fév 2014 - 17:54

Aaaah encore un sujet intéressant =D. Merci Vayel !

... A la première question, j'ai bien envie de répondre oui . Évidemment, cela s'apprend petit à petit, comme tu l'as dit, par introspection et honnêteté avec soi-même, etc. Mais d'une certaine manière, quel intérêt de faire cela si ça ne nous apporte pas, justement, une vigilance accrue aux bons moments ? Par exemple, repérer une certaine réaction quand elle n'est encore qu'intériorisée, et apprendre à s'en détacher. Et je pense qu'il y a toujours, probablement à chaque fois que l'on progresse (du moins, c'est le cas pour moi ) des "rechutes" ; mais à chaque fois, on peut en apprendre un peu plus (par l'introspection) sur ses propres réactions, et sur les étapes "intérieures" et "extérieures" de ces réactions. Donc on apprend à les reconnaître, et du coup à prendre du recul au moment présent.

En fait, chat me fait penser aux arts martiaux : le but "ultime" des entraînements, c'est finalement de prendre des réflexes, pour réagir en situation réelle. Je crois que c'est plus ou moins le même fonctionnement.

Mais est-ce que c'est bien ta question, au moins ?


Citation :
Cela conduit à une autre question : est-il possible de maîtriser chacun de ses actes ? Est-ce souhaitable ?
---> ... Plus difficile, déjà.
Maîtriser chacun de ses actes, je ne sais pas. Et puis, justement, je ne suis pas sûre que cela soit souhaitable.
En fait, j'ai très envie de vous mettre le lien d'une vidéo que m'sieur Revan m'a montrée récemment, et qui est très très courte (46 secondes xD) : "Le charme de la démence" selon Gilles Deleuze. Pour demander : si l'on maîtrisait chacun de nos actes, serions-nous encore nous-mêmes ? Quelque part, je trouve que ce serait presque de la manipulation, dans le sens où cela nous conduirait à masquer nos défauts, à vouloir paraître parfaits.

Woilà . Et toi alors, qu'est-ce que tu en penses ? (Et les autres, hein .)
Revenir en haut Aller en bas
http://friskayublunariah.skyrock.com
Vayel
Frère d'Arme
Frère d'Arme
avatar

Masculin
Nombre de messages : 859
Age : 22
Localisation : En permanence en train de me chercher.
Groupe : Armure
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres, La Quête et Les Mondes d'Ewilan, L'Autre... Tant d'oeuvres de Pierre Bottero.
Date d'inscription : 26/02/2009

MessageSujet: Re: Prendre du recul sur l'instant ?   Sam 22 Fév 2014 - 18:38

Ouaip, c'était bien ça la question.  

Seulement, l'introspection nous permet, me semble-t-il, de comprendre nos erreurs, j'entends par là nous rendre compte de leur existence de leurs causes. Mais penses-tu qu'il est suffisant de savoir que l'on s'est comporté ainsi pour ne plus recommencer ?
Avoir conscience de nos erreurs passées et des raisons en étant à l'origine nous permet d'éviter de les réitérer, mais uniquement quand on est conscient de ce que l'on fait. Or dans la vie courante, il ne me semble pas que l'on soit en permanence aux aguets, à tout analyser pour agir en conséquence. Et quand bien même ce serait le cas, il y a des moments où on ne peut l'être : par exemple, quand nos émotions prennent le dessus.

Ainsi, l'introspection peut-elle permettre d'être en permanence en mesure de ne plus commettre nos erreurs passées ? Cela nécessite-t-il de l'entraînement, dans le moment présent je veux dire, pas simplement en analysant nos comportements ? Faut-il s'entraîner à être vigilant quant à nos actes ?

On tombe alors, semblerait-il, sur un paradoxe : prêter attention à ce que l'on fait, à nos réactions, à nos sentiments, au nom de la conduite de vie, de l'introspection, de l'évolution... mais de l'autre côté, lâcher prise, faire place à ce grain de folie nous constituant et révélateur de notre personnalité.

Selon Gilles Deleuze, il faudrait l'accepter, et même qu'il ferait notre charme. Mais que se passe-t-il dans le cas où ce grain ne nous plait pas ?

Sinon, juste au niveau du terme "masquer" que tu utilises : n'est-il pas plutôt question de corriger ses défauts ?
Revenir en haut Aller en bas
Miaou Til' Plume
Gardien d'Ilfasidrel
Gardien d'Ilfasidrel
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1309
Age : 22
Localisation : Entre-deux.
Groupe : Dessinatrice
Livre préféré : Aucune idée. Il y en a trop x).
Date d'inscription : 08/02/2010

MessageSujet: Re: Prendre du recul sur l'instant ?   Sam 22 Fév 2014 - 19:19

Citation :
Ouaip, c'était bien ça la question.
--> Ouf .


Hum... Je vais commencer par ce qui me semble le plus facile à expliquer^^ : le choix du mot "masquer". En fait, j'ai l'impression que maîtriser chacun de ses actes nous conduirait, justement, à masquer nos défauts plutôt qu'à les corriger réellement. Comme je l'ai dit, à ce point-là, cela me paraît de la manipulation plus qu'autre chose. Parce qu'il est impossible d'être ou de devenir parfait, mais cela me paraît possible de le paraître. Mais ce n'est qu'un ressenti personnel .
Après, est-ce qu'agir d'une certaine façon peut entraîner des façons de pensée et de vivre ? ... Mais je m'éloigne xD.


Citation :
Seulement, l'introspection nous permet, me semble-t-il, de comprendre nos erreurs, j'entends par là nous rendre compte de leur existence de leurs causes. Mais penses-tu qu'il est suffisant de savoir que l'on s'est comporté ainsi pour ne plus recommencer ?
---> Eh bien, avec une réelle compréhension, de la Volonté, et sans doute une certaine acceptation de soi (pas obligatoirement nécessaire, m'enfin ça aide^^), oui. Du moins, progressivement. Pas du premier coup, ça me semble certain. (Mais là encore, j'ai pas l'impression de répondre vraiment à ta question . Tu veux parler d'un effet "immédiat", toi ?)

Citation :
Avoir conscience de nos erreurs passées et des raisons en étant à l'origine nous permet d'éviter de les réitérer, mais uniquement quand on est conscient de ce que l'on fait.
--> Eh bien justement, pas forcément. Ce que je voulais dire dans mon précédent post, c'est qu'à force d'apprendre à reconnaître ces réactions, et donc la succession d'émotions qui les entraîne, tu peux acquérir une certaine possibilité de maîtrise de ces réactions. A ta propre manière. Par exemple, commencer à te rassurer toi-même dès les premiers signes d'une montée de panique, ou te raisonner (du genre "non, je SAIS qu'il ne faut pas que je fasse telle action ; de par mon expérience, j'ai bien compris que cela ne faisait qu'accentuer mes émotions négatives, alors je vais les accepter, oui, elles sont là, mais je tiens Droite"). En fait, ouais, on revient à ça : tenir Droit(e), du moins de la manière dont je me le représente. Ou plutôt : lâcher prise, comme me l'a expliqué mon cher grand frère^^, c'est-à-dire devenir spectateur de ses émotions. Elles sont là, je les reconnais, je ne peux pas vraiment les arrêter mais je peux les empêcher de me forcer à réagir de telle manière (ou d'avoir telles conséquences sur moi et mon environnement).

Reprendre contrôle de son corps, à défaut des émotions elles-même. Tu vois ?
Quitte à accueillir la vague, et à se retirer en soi le temps qu'elle passe - et donc, à être vigilant à ce moment-là.

Bon, après, forcément, cela ne se fait pas en un claquement de doigts - j'aime bien cette image, tiens - c'est un long travail sur soi, mais... je pense que c'est relativement atteignable. Avec toutefois des "rechutes" par-ci par-là, quand c'est vraiment trop fort (on a le droit à l'erreur et puis il faut bien s'exprimer un minimum, non ?) ou quand on devient trop sûr de soi, ce genre de choses. Mais de moins en moins fortes, peut-être (là j'avoue que j'ai personnellement du mal à m'en rendre compte xD).

Euh... oui, donc en fait, peut-être pas . La joie des posts où tu réfléchis au fur et à mesure xD.
Du moins pas absolument à chaque fois - pas "en permanence", comme tu dis. Mais disons que je pense qu'on peut y parvenir la plupart du temps. Mais ça revient à l'idée que nous ne sommes pas parfaits !

Citation :
Cela nécessite-t-il de l'entraînement, dans le moment présent je veux dire, pas simplement en analysant nos comportements ? Faut-il s'entraîner à être vigilant quant à nos actes ?
--> Malgré tout, et malgré le paradoxe que tu résumes très bien^^, j'ai encore envie de répondre oui. Simplement pour faire de son mieux - et puis, cette vigilance permet aussi d'apprécier le moment présent, et d'autre part de se féliciter quand on l'estime légitime, non \o/ ?

Citation :
Selon Gilles Deleuze, il faudrait l'accepter [notre grain de folie], et même qu'il ferait notre charme. Mais que se passe-t-il dans le cas où ce grain ne nous plait pas ?
---> Huhuhu. Eh bien, peut-être que c'est encore une fois une question d’Équilibre. Le premier qui me fait une remarque sur la majuscule, je le fluche. Cultiver à la fois la... Plénitude (?), l'acceptation de soi du moins, et une certaine vigilance quant à nos défauts, à ce que l'on apprécie pas en soi-même ou ce qui dérange nos proches. De toute façon, rien n'est acquis et j'ai l'impression que les progrès finissent par apporter d'autres défauts, alors on n'a jamais fini .

Mais c'est vrai qu'on peut sérieusement se poser la question : est-ce que, vraiment, c'est une "bonne chose" que de lutter contre nos défauts, ou est-ce qu'on perd notre temps et que l'on devrait simplement s'accepter ?
Mais dans le cas de "gros" défauts, ou même de "grosses" faiblesses (je pense que vous verrez plus ou moins de quoi je parle xD) ? N'est-ce pas un peu facile de se justifier en se disant que c'est dans notre nature/personnalité ? Certes, je présente l'idée de façon très partiale, m'enfin x').

Bref, voilà .
Revenir en haut Aller en bas
http://friskayublunariah.skyrock.com
Solveig
Etudiant à l'Académie
Etudiant à l'Académie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 343
Age : 20
Localisation : Sur la lune
Groupe : Dessinateur
Livre préféré : le seigneur des anneaux, les pierre bottero, le clans des Otoris... et bien d'autre :D
Date d'inscription : 11/01/2014

MessageSujet: Re: Prendre du recul sur l'instant ?   Dim 23 Fév 2014 - 20:22

Salut   
pour moi, prendre du recul nécessite forcément que du temps passe...
je m'explique, je ne pense pas forcément qu'il est impossible de contrôler nos émotions sur le moment, mais la prise de recul pour moi c'est une sorte de regard en arrière, comme si on était un spectateur externe...
pour ce qui est donc de "contrôler" ses émotions à chaud, cela me semble aussi très compliqué dans certaines situations (par exemple quand on est en colère contre quelqu'un, on se dit rarement "faut que j'arrête d'être en colère ça ne sert à rien...") et réussir cela ne me semble pas forcements due à l'apprentissage (certaines personnes contrôlent juste mieux leur émotions)
sinon, est-il possible de maitriser chacun de ses actes?
pour moi, la réponse est oui/non (je sais, c'est très claire comme réponse) à la fois, on peut toujours tenter de maitriser nos actes dans des situations particulière (une dispute par exemple), mais de l'autre coté, maitriser toute sa personnalité (nos "brins de folies") cela me semble totalement impossible....
quand au "est souhaitable", étant une lectrice de contre-utopies à mes heures perdues, je ne pense pas (après, ça dépend aussi de si on masque/corrige ses défauts, ce n'est pas du tout la même chose)
euh voila, je n'ai pas trop le temps d'approfondir...
 
Revenir en haut Aller en bas
Kadaji Izumo
Curieux
Curieux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 92
Localisation : Yami-city
Groupe : Marchombre
Livre préféré : L'Art de la guerre.
Date d'inscription : 02/04/2013

MessageSujet: Re: Prendre du recul sur l'instant ?   Jeu 27 Fév 2014 - 13:58

*Le fantôme du forum errant parmi ces pages s'arrête et sourit. Son regard semble fixer quelque chose qui échappe à l’œil du commun des mortels. Absorbé par sa réflexion, il s'assied et écoute les paroles de Solveig, attentif*

Vois tu mon cher Solveig, il me semble que la prise de recul et le regard en arrière sont deux choses différentes... Je suis d'ailleurs désolé de voir ce genre de commentaires. Oh, rien de déplacé, bien sûr ! Une simple plainte déchirante à mourir qui vient des tréfonds de mon être. Un truc atroce : Pourquoi chercher à "avoir le contrôle" sur quoi que ce soit et pire encore, sur soi-même ?

Mais ne nous égarons pas. Ce que vous nommez "recul" qui semble se rapporter à la bienséance ne me pose pas de problème. Ce qui m'interpelle, c'est que l’émotif, selon moi, peut être exprimé librement. En société, il est extrêmement plus simple que cru jusqu'ici, non pas de refouler ses émotions. Non. Mais de les considérer comme une information. La discussion constructive a souvent pour effet de s'auto-analyser.

Pose toi simplement cette question.
Quelle peur (donc émotionnelle) fondamentale amène les gens à poser des questions relatif à la possibilité de contrôler tel ou untel ?

Respectueusement,

Kadaji
Revenir en haut Aller en bas
Solveig
Etudiant à l'Académie
Etudiant à l'Académie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 343
Age : 20
Localisation : Sur la lune
Groupe : Dessinateur
Livre préféré : le seigneur des anneaux, les pierre bottero, le clans des Otoris... et bien d'autre :D
Date d'inscription : 11/01/2014

MessageSujet: Re: Prendre du recul sur l'instant ?   Jeu 27 Fév 2014 - 19:05

Kadaji, je n'ai pas tout compris à ton message, mais je vais essayer de te répondre quand même   
Tout d'abord, je suis d'accord avec toi sur le fait que regard en arrière et prise de recul sont deux choses différentes, mais pour moi la prise de recul c'est voir la scène tout en étant détaché de celle ci, et je trouve cela difficile à faire sur l'instant.
Ensuite la question du contrôle (qui pour moi n'est pas forcément la preuve d'une prise de recul)  quand je parle de contrôle, je parle de contrôler nos actes, et pas que pour des raisons de bienséances... mais aussi de contrôler nos sentiments, nos colères, nos peurs.... par exemple au lieu de ruminer notre colère contre quelqu'un et d'aller lui dire ses quatre vérité (ce qui ne fera qu'envenimer la situation), on peut aussi décider de laisser couler et de passer à autre chose.
Après je ne parle pas de "Refouler" nos émotions....
"L'émotif peut être exprimé librement".... alors la désolé, mais je suis pas du tout d'accords, déjà parce que sous le coup de l'émotion, on dit parfois des chose totalement fausses....  et ensuite car même quand on dit la vérité, je ne suis pas une grande partisante de "toute vérité est bonne à dire"...
Voila, quand à ta dernière question, je ne la comprend pas  
Revenir en haut Aller en bas
Kadaji Izumo
Curieux
Curieux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 92
Localisation : Yami-city
Groupe : Marchombre
Livre préféré : L'Art de la guerre.
Date d'inscription : 02/04/2013

MessageSujet: Re: Prendre du recul sur l'instant ?   Jeu 27 Fév 2014 - 21:12

J'aime bien ta réponse.

Elle est claire, concise et tu étaies tes opinions par des arguments.

Bienvenue parmi-nous !

Ah, et si tu n'as pas compris cette question, c'est normal :)

Elle n'avait aucune raison de s'y trouver.

À moins que ce ne soit totalement calculé.

Tout comme le fait de dire que c'était peut-être calculé est il réellement calculé :)



En ce qui concerne le sujet : Un silence, un sourire et un regard. C'est bien assez pour s'exprimer librement sans prononcer la moindre Vérité, ni la cacher.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Prendre du recul sur l'instant ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Prendre du recul sur l'instant ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La mort, un cadeau?
» Colère
» La maturité
» [SOFT/TUTO] SHAKE & SAVE : Prendre une capture d'écran de votre HTC [Gratuit]
» Prendre des photo de nuit avec Nikon D80

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Voie des Marchombres :: La Voie des Marchombres :: Nous, et les Autres :: Nos capacités-
Sauter vers: