La Voie des Marchombres

Forum de réflexion consacré aux Marchombres et aux livres de Pierre Bottero...
 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Immortalité.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kadaji Izumo
Curieux
Curieux


Masculin
Nombre de messages : 89
Localisation : Yami-city
Groupe : Marchombre
Livre préféré : L'Art de la guerre.
Date d'inscription : 02/04/2013

MessageSujet: Immortalité.   Mer 5 Mar 2014 - 12:04

Vaste sujet que l'immortalité.
Ma question est simple.
L'immortalité serait-elle pour vous un fardeau ou une chance ?
Je ne pose pas la question innocemment mais j'aurais besoin de vos visions des choses, en vue de cerner un peu mieux le rapport qu'on les gens au concept d'immortalité.

Professionnellement,

Kadaji.
Revenir en haut Aller en bas
Nell'
Curieux
Curieux


Féminin
Nombre de messages : 28
Age : 20
Localisation : Un bateau à roues
Groupe : Haïnouk
Livre préféré : "Maintenant c'est ma vie" de Meg Rosoff. l'oeuvre de Pierre Bottero. Et tant d'autres encore.
Date d'inscription : 06/05/2014

MessageSujet: Re: Immortalité.   Mer 7 Mai 2014 - 11:51

Question très intéressante !

J'ai tendance, au premier abord à la voir comme un cadeau. La possibilité de continuer à découvrir, le monde, de voir grandir et évoluer, de protéger et d'aider ses descendants, la possibilité de changer de voie, d'en arpenter une multitude plutôt qu'une seule, d'assister aux évolutions de notre monde.

Cependant, c'est aussi le fardeau écrasant de voir mourir ceux que l'on aime le plus.

Désolée, je n'ai pas le temps de développer plus cette question qui le mériterait pourtant   

Revenir en haut Aller en bas
Ellie Tombétoile
Curieux
Curieux


Féminin
Nombre de messages : 53
Localisation : Ailleurs, peut-être au large sur un beau violier, ou quelque part perdue sur une route qui n'en finit pas, frôle l'horizon
Groupe : Frontalière
Livre préféré : Bottero, Vargas, Connoly, Robin Hobb, La Nuit des Temps de Barjave
Date d'inscription : 01/05/2014

MessageSujet: Re: Immortalité.   Mer 7 Mai 2014 - 13:07

Vaste sujet en effet ... Pour moi, l'immortalité serait plus un fardeau, enfin, je pense que ce qui fait la beauté de la vie, c'est surtout le fait qu'elle soit éphémère : on se dit qu'il faut en profiter, puisqu'elle prendra fin un jour ou l'autre. Pour moi, c'est cette certitude qui nous permet d'avancer. Dans l'hypothèse où un jour on devient immortel, nous n'aurons plus cette certitude. Plus de fin. Plus de cadeau dont il faut profiter avant qu'on nous le reprenne. Je pense que les jours deviendraient fades, puisque plus uniques, puisqu'on saura qu'il y en aura des milliers ou des milliers d'autres encore après celui-ci. Je pense qu'on se lasserait, malgré, comme dit Nell, toutes les choses que l'on aurait l'occasion de vivre, de découvrir.
En clair, ce qui définit la vie, ce qui la rend belle c'est le fait qu'elle prenne fin un jour. Une vie infinie n'aurait aucun intérêt, et je ne pense pas qu'on en serait plus heureux. C'est comme toutes ces choses que l'on aime, ces chansons, ces desserts par exemple : la chanson, si l'on l'écoute trop, elle nous lasse, et on finit par passer à une autre, et ainsi de suite. Le dessert, si on en mange trop, il nous écœure, et on n'y touche plus jamais. Bon, la comparaison n'est pas aussi bonne que l'esperais, et ce que j'essaie d'expliquer tant bien que mal, c'est que la beauté réside dans la rareté, car c'est là qu'on en profite le plus.
Pour finir, je dirais finalement que la mort est essentielle à la vie, car elle est l'essence, le moteur qui nous fait avancer. Et qu'un jour où l'autre, il faut savoir partir à son tour, puisque tout doit avoir une fin.

(Je crois qu'il y a un film qui est sorti sur l'immortalité il y a peu, c'est mon prof de philo qui nous l'a conseillé, quelque chose comme Only lovers left alive. Moi je ne l'ai pas vu, ce qui rend mon intervention inutile, m'enfin, si ça vous intéresse, il parait qu'il est pas trop mal.)
Revenir en haut Aller en bas
Lynndiara
Curieux
Curieux


Féminin
Nombre de messages : 52
Age : 19
Localisation : Quelque part au milieu de l'univers, sur une étoile... Dans un rêve... Dans tes yeux... Dans ton coeur... Dans ta tête... Partout...
Groupe : Dessinatrice
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres, Les Ailes d'Alexanne et Les Chevaliers d'Emeraude.
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: Immortalité.   Mer 7 Mai 2014 - 16:08

En effet c'est un sujet très intéressant qui peu ouvrir a beaucoup de questionnements.  
Je suis également très partagé...   

C'est vrai que de vivre éternellement, ça doit être super intéressant, tu peu faire plein de choses, découvrir plein de pays, et surtout, ça peut permettre de voir les civilisations changer, évoluer, en vrai je veux dire pas dans des livres!   

Mais d'un autre côté je me dis... est ce que ça ne doit pas être lassant au boit d'un moment? Je veux dire une fois que tu as tout découvert, que tu as connu milles fois l'amour, que tu as voyagé dans tout les pays, que tu as essayé tout les sports, toutes les activités, tout les métiers...  y a un moment où tu dois t'ennuyer!   

Et puis, je ne sais pas pour vous et je ne veux pas lancer un débat dessus mais pour moi la vie est un éternel recommencement, je crois à la réincarnation.
Je pense qu'après la mort, on revit.
Mais la différence avec l'immortalité, c'est que là, on ne se souvient pas de sa vie antérieur. ( d'avant   ) On recommence simplement une nouvelle vie.
L'immortalité perturberait ce beau rythme donc.   

Je pense que l'immortalité, même si ça doit être génial, fait perdre son charme à la vie, et que vivre n'aurait donc plus aucun sens.  
Revenir en haut Aller en bas
Solveig
Etudiant à l'Académie
Etudiant à l'Académie


Féminin
Nombre de messages : 343
Age : 19
Localisation : Sur la lune
Groupe : Dessinateur
Livre préféré : le seigneur des anneaux, les pierre bottero, le clans des Otoris... et bien d'autre :D
Date d'inscription : 11/01/2014

MessageSujet: Re: Immortalité.   Jeu 8 Mai 2014 - 11:06

bon, moi je suis à peu près d'accords avec tout ce qui à été dit, j'aimerais juste évoquer une idée qui je crois n'a pas été cité: l'immortalité, pourrait ont la supporté? je veux dire, pour l'instant la mort est souvent caractérisé par celle du corps (à par quelque exception) si on rend le corps immortel, qu'en sera t-il de l'esprit?


Ensuite:
Lynndiara a écrit:
Et puis, je ne sais pas pour vous et je ne veux pas lancer un débat dessus mais pour moi la vie est un éternel recommencement, je crois à la réincarnation.
Je pense qu'après la mort, on revit.
Mais la différence avec l'immortalité, c'est que là, on ne se souvient pas de sa vie antérieur.
désolé si tu ne voulais pas provoquer de débat, mais cette partie m'interpelle, si on ne se souvient pas de nos vie antérieurs, ça revient un peu à dire qu'on n'est plus la même personne et donc le principe de cycle et brisé non? à moins que pour toi on garde quand même des trait de caractère? ou que nos mauvaise action dans une autre vie sont compensé par des malheurs dans cette vie là? j'aimerais bien avoir ton avis    ...
Revenir en haut Aller en bas
Eclipse
Arpenteur de la Voie
Arpenteur de la Voie


Féminin
Nombre de messages : 163
Age : 21
Localisation : Dans mon hamac
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Pierre Bottero, Le combat d'hiver de Jean-Claude Mourlevat. Et d'autres, beaucoup d'autres
Date d'inscription : 03/06/2011

MessageSujet: Re: Immortalité.   Jeu 8 Mai 2014 - 12:48

J'ai pas lu toutes vos précédentes réponses, je répond direct parce que c'est un sujet qui me touche assez pour une raison précise :

J'ai peur de la mort.

Sérieusement, penser au fait qu'un jour je disparaîtrais, je n'aurais plus conscience de rien, je ne ressentirais plus rien, tout ça me fou une trouille incroyable, ça me fait me sentir vraiment mal. Et c'est la première raison qui fait qu'à mes yeux, l'immortalité, ben ça a l'air bien sympa.

Pour ce qui est de l'intérêt d'être immortel, je pense que si on est curieux, on aura toujours des choses à découvrir, il y a tellement de choses à savoir, et en plus ça évolue, on apprend de nouvelles choses, des lieux se modifie, l'histoire s'écrit, tout ça. C'est plus le fait de ne voir les gens que tu connais et aime mourir qui serait déprimant et rendrait ça difficile à vivre si tu t'y adapte pas =/ D'un autre côté, si par miracle tu deviens immortel, je pense pas que tu serais seul, mais les moyens de gagner l'immortalité, c'est une autre question!

Donc j'ai un avis partagé sur la question mais plutôt positif en somme (si j'avais pas autant peur de la mort se serait peut-être différent), après ça doit dépendre des gens et tout, doit y avoir des moments où t'es déprimé et tu ne sais pas quoi faire, en effet, mais c'est comme dans notre vie actuelle
Revenir en haut Aller en bas
http://eclipse.eklablog.com/
Solveig
Etudiant à l'Académie
Etudiant à l'Académie


Féminin
Nombre de messages : 343
Age : 19
Localisation : Sur la lune
Groupe : Dessinateur
Livre préféré : le seigneur des anneaux, les pierre bottero, le clans des Otoris... et bien d'autre :D
Date d'inscription : 11/01/2014

MessageSujet: Re: Immortalité.   Jeu 8 Mai 2014 - 13:30

Eclipse a écrit:
je pense que si on est curieux, on aura toujours des choses à découvrir, il y a tellement de choses à savoir
Je suis bien d'accord avec toi, mais en une vie, tu as quand même le temps de faire bien des choses, en tout cas un nombre de chose suffisante à mon avis, et si tu ne les fait pas il y a finalement peu de chance que tu le devienne subitement en devenant immortel.
Enfin bref on se dit tous "si je suis immortel je pourrais faire pleins de truc...." mais on est pas immortel et au final on ne fait rien (je généralise volontairement parce que j'imagine que ça nous est tous arrivé un jours ou l'autre)
Revenir en haut Aller en bas
Cécilix
Agent de la Famille
Agent de la Famille


Féminin
Nombre de messages : 597
Age : 21
Localisation : Dans un espace... vectoriel
Groupe : Cogiste
Livre préféré : L'Autre, entre tous. Tobie et Artemis. Et puis les livres de Ayerdhal et Damasio, parce que voilà.
Date d'inscription : 26/05/2009

MessageSujet: Re: Immortalité.   Jeu 8 Mai 2014 - 13:32

Je pense exactement le contraire de ce qu'a dit Eclipse : l'idée de la mort (définitive, je ne crois pas en la réincarnation bien que je comprenne Lynndiara) m'est plutôt agréable. Attention, je ne dis pas que j'ai hâte de mourir (ça serait triste), mais plutôt que ne plus exister doit être intéressant. C'est un concept tellement étrange qu'il est difficile à saisir, d'où mon intérêt.
Mais bref, là n'est pas la question !

Kadaji, ta question est un peu vaste, comme l'ont fait remarquer les posts précédents : parles-tu de l'immortalité accessible pour une personne, ou pour toute une population ?
Dans le premier cas, en effet, ce doit être ardu de voir les gens qu'on aime mourir. Ce problème est évité dans la deuxième hypothèse.

Que signifie exactement immortalité ? (vaste question, comme tu l'as souligné toi-même)
Est-ce que ça comprend l'arrêt du vieillissement du corps ? (question soulevée par Solveig il me semble)
L'impossibilité totale de mourir, même de mort violente ? (i.e. impossible de se suicider, de décider d'arrêter sa vie une fois qu'on a suffisamment vécu)
Je considérerais peut-être ça comme le ralentissement du vieillissement de notre corps. Si on vivait mille ans, ne serait-on pas plus ou moins immortels ? En comparaison avec les générations par exemple - quoique non, si tout le monde était immortel/vivait très longtemps, les générations seraient proportionnelles à la durée de vie : sinon, trop de naissances et pas assez de morts.

Je viens de finir le cycle de l'Héritage (Eragon, Christopher Paolini), et la question de l'immortalité y est légèrement abordée. D'une part, il y a les elfes et les dragons, qui vieillissent lentement, sont des êtres de magie donc ne deviennent jamais décrépits, et ne peuvent mourir qu'au combat. Ensuite, les nains sont présentés comme ayant une longévité beaucoup plus élevée que les humains, mais vivent et meurent comme eux. Jusque là, on a 4 races de longévités sensiblement différentes, qui coexistent plus ou moins en paix (chacun étant tourné sur son royaume/pays/entité nationale, en fait). Les elfes sont, bien sûr, plus sages que les humains puisqu'ils vivent plus longtemps. Bon, jusque là, donc, l'immortalité a l'air pas mal.
Oui mais voilà que certains humains deviennent immortels (parce que liés avec les dragons), et l'un d'entre eux devient empereur des humains. Le problème de Galbatorix, outre sa toute-puissance qui fait de lui un tyran, c'est que sa vie ne suit pas les mêmes proportions que celles d'un humain lambda ; contrairement aux tyrannies "habituelles", le peuple ne peut pas juste attendre qu'il meure de mort naturelle pour le remplacer, puisqu'il ne peut pas mourir !
L'immortalité est alors contre-nature, et assez malsaine.
Et ceci ne répond pas non plus à la question, désolée   

Je pense que l'immortalité d'un seul homme est un fardeau (émotionnellement). S'il s'agit de toute une population, c'est plutôt une histoire de proportions, et dans ce cas-là, ça peut être une chance dans le sens où on a plus de temps pour découvrir les richesses du monde. Trop de temps serait un vrai fardeau, par contre, comme l'ont souligné plusieurs personnes.
Revenir en haut Aller en bas
Solveig
Etudiant à l'Académie
Etudiant à l'Académie


Féminin
Nombre de messages : 343
Age : 19
Localisation : Sur la lune
Groupe : Dessinateur
Livre préféré : le seigneur des anneaux, les pierre bottero, le clans des Otoris... et bien d'autre :D
Date d'inscription : 11/01/2014

MessageSujet: Re: Immortalité.   Jeu 8 Mai 2014 - 13:50

Je voudrais juste rebondir sur le post de cécilix qui à abordé un point que je trouve très intéressant à savoir celle d'une plus longue longévité... ça m'a fait penser au film "Never let me go" (je met le résumé en spoiler):
Spoiler:
 

bref, ce film finis sur une citation:
Citation :
Ce que je me demande, c'est si notre vie a été tellement différente de la vie des personnes que nous sauvons... Nous terminons tous. Peut-être qu'aucun d'entre nous ne comprend réellement ce qu'il a vécu, et que personne n'a le sentiment d'avoir assez de temps. »
Dans ce sens là, c'est l'inverse, la longévité est moins longue, mais la question reste la même (enfin, je trouve)
Sinon à propos de l'immortalité donné à tout le monde c'est vrais que j'avais toujours imaginé ça comme un arrêt du vieillissement à un âge donné, ce qui sous-entend que plus personne ne meurt et donc que d'autre ne peuvent pas naitre (sinon il y aurait trop de monde), mais ta réflexion sur le vieillissement plus lent et intéressante car elle propose une alternative a ce problème (même s'il ne s'agit plus vraiment d'immortalité), toute fois je trouve qu'un peu de neuf régulièrement c'est pas si mal non plus...
voila, je crois avoir tout dit  
Revenir en haut Aller en bas
Lynndiara
Curieux
Curieux


Féminin
Nombre de messages : 52
Age : 19
Localisation : Quelque part au milieu de l'univers, sur une étoile... Dans un rêve... Dans tes yeux... Dans ton coeur... Dans ta tête... Partout...
Groupe : Dessinatrice
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres, Les Ailes d'Alexanne et Les Chevaliers d'Emeraude.
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: Immortalité.   Jeu 8 Mai 2014 - 15:49

Je vais donc quand même te répondre Solveig alors...   
Justement, le "cycle" dont je parlais consiste en ça, à recommencer une nouvelle vie, à deveniruine nouvelle personne, sans se souvenir de l'ancienne, donc aucun cycle n'est brisé!   
Peut être que oui, tu as raison, les vies d'après compensent celles d'avant. ( c'est pas très clair tout ca   ) J'ai un peu du mal à m'exprimer parce que c'est un sujet compliqué.   
Il est fort possible, à mon avis, que dans cette théorie, nos différentes vies soient liées.
Comme tu l'as supposé, peut être que les erreur que nous avons fait dans une vie, nous les payons dans la vie d'après et que ce que nous n'avons pas découvert on le découvre au fur et à mesure... C'est d'ailleurs pour ca peut être que l'immortalité perturberais ce rythme non? C'est difficile à expliquer je m'embrouille un peu mais j'espère que tu as compris l'essentiel!   
Revenir en haut Aller en bas
Solveig
Etudiant à l'Académie
Etudiant à l'Académie


Féminin
Nombre de messages : 343
Age : 19
Localisation : Sur la lune
Groupe : Dessinateur
Livre préféré : le seigneur des anneaux, les pierre bottero, le clans des Otoris... et bien d'autre :D
Date d'inscription : 11/01/2014

MessageSujet: Re: Immortalité.   Jeu 8 Mai 2014 - 16:33

Lynndiara, merci de m'avoir répondu   
ce que je voulais dire dans mon précédent post, c'est que s'il n'y a aucun lien entre les deux vies, alors le principe de réincarnation est nul (Edit: par nul j'entend "équivalant à zéro")....  
Ensuite, je me suis peut être mal exprimé, mais l'idée de réincarnation... déjà je n'y crois pas, et en plus, je ne l'aime pas tellement... je m'explique:
Comme je l'ai déjà expliqué plus haut je trouve que s'il n'y à aucun liens entre les vies, ça ne peut pas marcher, il reste donc deux possibilité
- Soit on garde un trait de caractère, des qualité/défauts communs à une ancienne vie, dans ce cas je ne suis pas totalement d'accords car même si je trouve qu'on est tous unique (même en dehors de l'éducation, des évènements de notre vie...), j'aime pas l'idée que ce que je suis actuellement je le dois à ce que j'étais dans une autre vie.
-ou alors il y à le principe du karma (qui marche même dans des religions sans réincarnations) qui fait que si tu fait quelque chose de mal quelque chose de mal t'arrivera en retours.... et j'ai beaucoup de mal avec cette idée là, mais enfin ce n'est que personnel (car comme tu l'as surement remarqué, je ne crois pas au destin, ou alors pas dans son sens premier)
Enfin bref, je viens de me rendre compte que les seul raisons pour lesquelles je n'y croyait pas était que "ça me plait pas " mais je trouve ça très intéressant d'en discuter   
juste une autre petite question: pour toi, ce cycle est éternel, ou bien il permet d'atteindre une sorte d'illumination?


Dernière édition par Solveig le Jeu 8 Mai 2014 - 19:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cécilix
Agent de la Famille
Agent de la Famille


Féminin
Nombre de messages : 597
Age : 21
Localisation : Dans un espace... vectoriel
Groupe : Cogiste
Livre préféré : L'Autre, entre tous. Tobie et Artemis. Et puis les livres de Ayerdhal et Damasio, parce que voilà.
Date d'inscription : 26/05/2009

MessageSujet: Re: Immortalité.   Jeu 8 Mai 2014 - 19:26

J'avais oublié de dire quelque chose, et Solveig tu l'as mentionné dans ton dernier post : supposons que l'immortalité arrive à un âge donné.
La première idée que j'ai de l'immortalité est justement ça, le fait qu'on arrête de vieillir à un moment, mais à quel âge ? Je suis sûre qu'on a tous une conception différente de l'âge "parfait" qu'on voudrait pouvoir vivre éternellement...

J'avais lu une mini-BD sur le sujet, qui suggérait que d'un coup, tous les humains devenaient immortels. Les vieux étaient alors obligés de subir éternellement leurs problèmes médicaux, les tout jeunes désespéraient de ne pas pouvoir fonder de famille, et on se retrouvait avec des adultes dans des corps de bébés au bout d'une vingtaine d'années... Pas super génial.
Ce concept est donc assez difficile à mettre en oeuvre, je trouve (si tant est qu'on puisse "mettre en oeuvre" l'immortalité, bien sûr ^^')

(je vais pas entrer dans votre discussion, mais avec mon idée de l'immortalité = grande longévité, on peut quand même mourir, donc se réincarner. D'où ça chamboule rien  geek )
Revenir en haut Aller en bas
Lynndiara
Curieux
Curieux


Féminin
Nombre de messages : 52
Age : 19
Localisation : Quelque part au milieu de l'univers, sur une étoile... Dans un rêve... Dans tes yeux... Dans ton coeur... Dans ta tête... Partout...
Groupe : Dessinatrice
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres, Les Ailes d'Alexanne et Les Chevaliers d'Emeraude.
Date d'inscription : 02/05/2014

MessageSujet: Re: Immortalité.   Ven 9 Mai 2014 - 15:51

Bon je voulais pas faire de débat mais on en discute bien là solveig du coup!    
Du coup, à mon grand regret, je suis dans l'obligation de te répondre encore!    (Je plaisantes evidement   )

Premièrement, moi aussi je me suis peut être mal exprimé, mais effectivement le principe de la réincarnation est nul comme tu le dit si bien, c'est le principe justement enfin pour moi...  
Et la réincarnation, enfin au départ, est un cycle éternel.  

Ensuite, dans tes deux possibilités, personnellement j'adhère plutôt à la deuxième même si au fond les deux sont vrais.   
Je m'explique: dans la réincarnation, on change de vie ( par exemple d'époque notament) et de corps, mais si tu ne le savais pas, on garde toujours notre même âme, donc quelques part on a encore un peu de notre personne d'avant mais on ne se rend pas compte.  

Concernant ta deuxième possibilités, moi non plus je ne crois pas forcément au destin, mais dans cette hypothèse de la réincarnation, je suis sûr qu'il y a en effet un lien entre nos différentes vies.

Je crois que je défend deux idées un peu contradictoire là je me mélange un peu les pinceaux.   
Et par rapport au fait que tu n'y crois pas et que ça ne te plaît pas, ce n'est pas un problème, je ne vais pas t'y forcer chacun ses croyances hein!   
Tu sais moi non plus je n'y "crois" pas vraiment, ce n'est pas vraiment ma religion.   
En fait c'est surtout que je ne sais pas trop à quoi croire, et que cette hypothèse me paraît être la plus logique et la plus probable en fait!  

J'espère avoir été un peu plus clair parce que je crois que je sais pas trop de quoi je parle je suis moi-même un peu perdue niveau religion en fait...  
Revenir en haut Aller en bas
Miu Chan ~
Apprenti marchombre
Apprenti marchombre


Féminin
Nombre de messages : 399
Age : 17
Localisation : Ici, là-bas,ailleurs. Je vais où ma Voie me mène.
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Tout ceux de Pierre Bottero. Plus particulièrement le Pacte des Marchombres. Les Eveilleurs.
Date d'inscription : 30/08/2012

MessageSujet: Re: Immortalité.   Ven 9 Mai 2014 - 20:24

Parce que ça fait un moment que je n'ai pas répondu à un sujet de réflexion. Donc je tente, on verra bien ce que ça va donner.

Citation :

L'immortalité serait-elle pour vous un fardeau ou une chance ?

Toutes les histoires de réincarnations etc, c'est bien, et je donnerais bien mon avis là-dessus, mais par manque de temps et parce que je tiens à revenir sur la question de Kadaji, je vais donc me concentrer sur cette question. A savoir si l'immortalité serait plutôt une chance ou un fardeau.
Et je reviendrais sur l'immortalité par réincarnation après.

Donc l'immortalité est le fait de vivre plus ou moins éternellement. Disons qu'on ne peut logiquement pas mourir de vieillesse.
Je pense que le fait d'être immortel ou non est aussi bien un fardeau qu'une chance.
Dans un premier temps, l'immortalité "solo" (je sais pas trop comment l'appeler) Supposons que quelqu'un a trouvé le truc pour faire la pierre philosophale, ou que la personne devienne un vampire (sisi ^^), ou tout simplement il devient immortel un matin, comme ça, en se réveillant. En tout cas, paf, il vit éternellement.
Racontage de vie → Perso, j'ai peur de la mort. Un peu. Pas spécialement de mourir moi. Enfin si, un peu quand même, mais je me dis que ma vie est encore longue et que je n'ai que quinze ans pour le moment. Mais surtout peur à l'idée que des proches décèdent.
Dans le cas où l'on a peur de mourir, l'immortalité pourrait être un cadeau, une réelle chance. On vit pour toujours etc.
Ceci dit, si il n'y a que cette personne qui devient immortelle, les personnes qu'il/elle aimerait mourraient. Donc au final, il/elle se retrouverait seul(e), sans personne à aimer, etc. Ce qui, il faut l'avouer, peut être déprimant. Et puis, après avoir vécu, je ne sais pas, cent, deux-cent ans, n'y aurait-il pas une certaine lassitude vis-à-vis de la vie ? (ohlala. 3 "vi" dans la même phrase.) Ne finit-on pas par s'ennuyer, par en avoir assez de vivre? La vie ne devient-elle pas plate, monocorde ?

→ Même une vie courte peut être heureuse, pleine de supers moments.

Ensuite, admettons que tous les humains deviennent, pour je ne sais quelle raison, immortels. Pas forcément d'un coup, mais par exemple, on peut imaginer naître immortel. La Terre finirais par être trop petite pour accueillir tout le monde. Je suppose que l'on peut toutefois mourir d'accidents, de maladies etc, mais ça ne serait surement pas suffisant. Alors après, on tombe dans des récits de science-fiction où les humains vont dans l'espace mais ce n'est pas vraiment le sujet.
Les grandes contraintes de l'immortalité seraient selon moi la place sur la planète, et puis au niveau des ressources, aussi. Comment fait-on pour nourrir, héberger des dizaines/centaines de milliards d'êtres humains?

→ Pour résumer, même si je crois que je n'ai pas tout dit là-haut:
L'immortalité serait une chance dans le sens où si on a peur de la mort, de l'oubli, du temps qui passe, ne pas mourir pourrait être pour le moins rassurant, et je pense que oui, ça peut être une chance, mais à condition que tout le monde soit immortel, question d'égalité, et qu'il y ai des moyens pour loger tous les humains, du coup, sachant qu'on ne peut pas non plus tenir à 50 milliards sur Terre.
ça peut également être un fardeau pour cette même raison. Si une personne sur la planète était immortel, et elle seule, elle verrait ses proches mourir, un à un, jusqu'à ce qu'elle soit seule, avec le temps qui passe, qui court, et la vie, je pense, qui risque de se transformer en lassitude, par les années qui s'écoulent.

C'est tout pour l'instant, et je me replongerais dans la vaste question des réincarnations plus tard.
Je crois que mon message est un peu brouillon et que je me suis répétée tout le long. x) Enfin au moins j'ai essayé.   
J'aurais bien aimé faire une argumentation intro-arguments-exemples-conclusions-etc, mais je suis trop fatiguée.   


Revenir en haut Aller en bas
http://writing-way.blogspot.fr
Cécilix
Agent de la Famille
Agent de la Famille


Féminin
Nombre de messages : 597
Age : 21
Localisation : Dans un espace... vectoriel
Groupe : Cogiste
Livre préféré : L'Autre, entre tous. Tobie et Artemis. Et puis les livres de Ayerdhal et Damasio, parce que voilà.
Date d'inscription : 26/05/2009

MessageSujet: Re: Immortalité.   Ven 9 Mai 2014 - 20:47

Miu, il est bien ton message !

On aboutit tous à peu près à la même conclusion dans les cas de l'immortalité "solo" : les proches qui meurent, la lassitude au bout d'un moment.
(Proches qui meurent : c'est pour ça que dans les livres - enfin, c'est le Seigneur des Anneaux qui me vient en tête - les races immortelles vivent à l'écart des autres. 'Fin y a qu'à voir le drama entre Arwen et Aragorn --")

Le message de Miu soulève par contre une autre interprétation : pour qui cherche-t-on à déterminer s'il s'agit de fardeau/chance ? Est-ce la personne immortelle, ou ceux qui l'entourent, qui ne le sont pas ?
Dans le cas "solo", c'est à la fois un fardeau pour la personne, comme dit ci-dessus, que pour les autres, cf le cas Galbatorix, un humain immortel pourrait causer beaucoup de dégâts. (rendu fou par la douleur de perdre un être cher...) Ou être le sage sur la montagne, sinon, ou même passer par chacune des deux phases.
Ce qui m'a interpellée dans ce dernier message, c'est la vision de l'immortalité "globale" : la réflexion ne porte pas sur les avantages qu'il y aurait à ce que tous les gens soient immortels, mais plutôt sur les conséquences que ça aurait sur la Terre. D'où l'idée que l'immortalité pour tous serait un fardeau pour l'environnement ? (enfin, les elfes vivent justement en harmonie avec la nature. Faut que j'arrête de faire référence qu'à ça ^^')

Bref, petit message décousu et sans grand intérêt ^^" (j'suis juste heureuse de poster, ça faisait très longtemps)
Revenir en haut Aller en bas
Solveig
Etudiant à l'Académie
Etudiant à l'Académie


Féminin
Nombre de messages : 343
Age : 19
Localisation : Sur la lune
Groupe : Dessinateur
Livre préféré : le seigneur des anneaux, les pierre bottero, le clans des Otoris... et bien d'autre :D
Date d'inscription : 11/01/2014

MessageSujet: Re: Immortalité.   Sam 10 Mai 2014 - 15:15

Miu a écrit:

Ensuite, admettons que tous les humains deviennent, pour je ne sais quelle raison, immortels. Pas forcément d'un coup, mais par exemple, on peut imaginer naître immortel. La Terre finirais par être trop petite pour accueillir tout le monde. Je suppose que l'on peut toutefois mourir d'accidents, de maladies etc, mais ça ne serait surement pas suffisant. Alors après, on tombe dans des récits de science-fiction où les humains vont dans l'espace mais ce n'est pas vraiment le sujet.
Les grandes contraintes de l'immortalité seraient selon moi la place sur la planète, et puis au niveau des ressources, aussi. Comment fait-on pour nourrir, héberger des dizaines/centaines de milliards d'êtres humains? (et dans ce sens là, la course à la longévité me fait aussi flipper)
as tu lu "la déclaration"?, c'est justement un livre ou ce problème et abordée, il raconte l'histoire de "surplus" (c'est à dire de ceux qui n'aurait pas du naitre car leur parent sont immortel)...

Sinon, personne n'a, me semble t-il, évoqué l'accès à l'immortalité par progrès scientifique, personnellement cette solution me fait bien plus peur que la mort, serait ont seulement encore humain?

Lynn, ce n'est absolument pas grave si tu te mélange un peu les pinceau, tu as l'air de croire au différente possibilité et ton message n'est pas plein de certitudes, sinon je vais un peu revenir sur mes paroles: Quand je dis que "je n'aime pas", ça me semble très étrange car dans les croyances, cette questions ne se pose souvent pas... et par exemple je ne crois pas en un dieu quelconque (je crois d'ailleurs plus en la réincarnation que aux paradis) mais l'idée ne me dérange pas plus que ça (donc au final, même si l'idée ne me plait pas, je ne sais pas si j'y crois ou pas)

pour finir, une petite citation de "l'immortel Nicolas Flamel": être immortel, c'est être condamné à la solitude" parce que vous parlez tous de votre peur de la mort, mais moi c'est la mort des autres qui m'effraie plus que tout

Voila, je crois avoir finis  
Revenir en haut Aller en bas
Miu Chan ~
Apprenti marchombre
Apprenti marchombre


Féminin
Nombre de messages : 399
Age : 17
Localisation : Ici, là-bas,ailleurs. Je vais où ma Voie me mène.
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Tout ceux de Pierre Bottero. Plus particulièrement le Pacte des Marchombres. Les Eveilleurs.
Date d'inscription : 30/08/2012

MessageSujet: Re: Immortalité.   Sam 10 Mai 2014 - 15:32

Non, j'avoue que je n'ai pas lu la déclaration.

En revanche, je connais "l'immortel Nicolas Flammel", et je trouve cette citation belle, et très juste. Et moi aussi ça me fait carrément flipper la mort des autres.
La solitude face à la mort. Parce que si tu es immortel, tu te retrouveras immanquablement seul, quand toutes les personnes que tu aimais mourront.

Mais du coup, est-ce que la mort est préférable pour un immortel solitaire ? ... Enfin vaut-il mieux mourir normalement, en étant mortel, et ne pas subir la perte des gens qui nous sont chers, où être immortel ?

Parce que dans ce sens là, l'immortalité serait un fardeau.

(post pas du tout constructif. ^^' )
Revenir en haut Aller en bas
http://writing-way.blogspot.fr
Aziliz
Champion de cueillette, mention framboises
Champion de cueillette, mention framboises


Féminin
Nombre de messages : 640
Age : 26
Localisation : Au détour d'une ligne
Groupe : Petite
Livre préféré : Ellana, le Voleur de chouchous, et d'autres
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Immortalité.   Sam 10 Mai 2014 - 15:56

L'immortalité, chance ou fardeau ? Cela dépend de la personne, du contexte, de l'immortalité aussi.

L'immortalité "solo" : On l'a déjà dit, elle implique d'accepter la mort des proches, le passage des siècles, des époques [d'ailleurs, d'une certaine manière, nous y sommes tous confrontés : tout change et meurt autour de nous, le passé n'appartiens qu'au passé], d'un autre côté, elle permet aussi d'engranger un savoir impressionnant ne serait-ce que par l'expérience...

L'immortalité pour tous : là aussi, on a déjà évoqué les problèmes de surpopulation (mais probablement que la stérilité viendrait étouffer ce problème), et peut-être la lassitude : on finit par connaître tout le monde et par revivre des moments qu'on a presque déjà vu.

Mais il y a un nombre très important de possibilités d'être "immortels" : le ralentissement du vieillissement mais aussi (et c'est ce qui se passe actuellement) le vieillissement prolongé (il y a quelques siècles de cela, on vivait bien moins longtemps) ce qui implique non seulement des problèmes de surpopulation mais aussi d'acharnement thérapeutique. En effet, si le corps continue de vieillir sans pour autant mourir, la vie devient-elle un cadeau ou au contraire une perpétuelle torture ?
Et puis, on a parlé de l'immortalité physique mais pas tant que ça de l'immortalité spirituelle.

Bien sûr, il y a toutes les croyances autour de la réincarnation, des paradis, etc. Bref, la majeure partie des êtres humains croient ou espère qu'on ne disparaît pas totalement, simplement, comme ça : on est donc perçus comme étant à la fois mortel (notre existence physique prend un jour fin) et immortel (une âme réincarnée, un souvenir laissé ici ou là, ...) Bref, tout ça pour dire que la question est sacrément vague xD

Pour y répondre, personnellement, je n'y vois ni plus une chance ni plus un fardeau que la vie que nous possédons actuellement. Certes, nous sommes mortels et chaque instant peut-être le dernier, cependant rien ne prouve que si nous étions immortels, nous serions conscients de cette immortalité. Et finalement, peu importe la durée de l'existence, l'important est ce que nous mettons dedans. Une vie, qu'elle soit courte ou immensément longue peut-être heureuse ou non. Selon le contexte, notre façon de voir les choses, ... Quoi qu'il en soit, la mort (et je ne parle pas simplement de la grande faucheuse mais de toutes les petites fins que nous vivons - comme quand on change énormément ou que l'on perds définitivement quelque chose -) est toujours perçue à la fois comme une blessure et une délivrance : il y a toujours quelque chose après une mort, que le mort en question puisse ou non le constater.
La mort, quelque part, c'est la naissance d'autre chose. Que l'on croit ou non en la réincarnation, la vérité c'est que si vous mourrez, vous ferez naître autre chose, ne serait ce que par la décomposition de votre corps. Tout est cyclique et donc rien ne meurt (au sens particulièrement définitif du terme) vraiment : un corps permettras à une plante ou à des insectes de vivre qui eux même permettront à autre chose de vivre qui eux même...

Bon, ce n'est pas vraiment une réponse à ce sujet, mais plus un mic mac de tout ce qui me passe à l'esprit au sujet de mortalité/immortalité. A la question, l'immortalité est-elle souhaitable, je ne peux répondre que par d'autres questions : sommes nous réellement mortels ? Qu'est ce que l'immortalité ? Qu'est ce que la mortalité ? Quelle est la différence entre mortalité et immortalité ? L'immortalité changerait-elle vraiment la nature des choses ? ...
Revenir en haut Aller en bas
http://lailleurs.uniterre.com
Jack_Til'Aian
Curieux
Curieux


Masculin
Nombre de messages : 40
Age : 20
Localisation : Ici, et là-bas.
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Les fourmis, Le Pacte des Marchombres, A comme Association,Millénium
Date d'inscription : 26/02/2014

MessageSujet: Re: Immortalité.   Sam 28 Juin 2014 - 22:37

Wahhh !!   
ça faisait un petit moment que je n'avais pas cliqué par là ^^.
Je voulais débattre sur ce sujet depuis un petit moment déjà mais presque tous a déjà été dis ^^.


L'immortalité hum.....
Je dirais qu'il y'a plus d'inconvénient que d'avantages d'être immortel, dans le sens physique comme dans le sens psychique.
Rien que le fait de voir ma femme ou mes enfants mourir avant moi ( Attention j'en ai pas encore ^^), me dépiterais.
Pourtant d'un autre côté ça m'éclaterais de sauter d'un avion en plein vol sans parachute et de ne pas mourir, de sauter dans l'océan avec une ancre et de ne pas me noyer, de me prendre une balle dans la tête et la voir se reformer, de me couper un bras et de le voir repousser.
Bien sur au bout d'un moment, après avoir fais tous ce que je voulais faire, je m'ennuierait....
Que faire quand on a tous fait? Aller dans l'espace et voler d’astéroïdes en astéroïdes ? Attendre que la Terre implose pour voler dans l'espace en attendant de trouver une bonne planète? Atterrir sur mercure et passer plus d'1 milliard d'années a tourner en rond? Sans moi...
Moi je suis assez content de mourir pour ne pas voir nos héritiers dans la merde qu'on a fais à la Terre.

Maintenant voici mon avis concernant la réincarnation :
tout d'abord j'y crois, mais j'y crois d'une façon particulière, pour ceux qui ont lu L'Empire des anges de Bernard Werber, et bien se serait ce système de réincarnation, c'est à dire :
Tout simplement notre âme qui sort de notre corps à notre mort, qui va dans plusieurs cieux avant d'arriver devant une sorte de tribunal ou nous seront juger avant de décider si nous nous réincarnons en un animal ou en humain, ou encore en végétal, ou si nous passons au rangs supérieur et que nous devenions des "Anges-gardien".
Ce serait assez bizarre mais pourtant je ne peux m'imaginer mourir puis d'un coup que ce soit le noir total...
La réincarnation me réconforterait dans l'idée qu'on soit immortel, mais comme notre mémoire disparaît, qu'on renouvelle à chaque fois plusieurs expériences puis qu'on en fasse d'autres qu'on a jamais fait, même dans notre vie antérieur.

En passant sur l'aspect du caractère : pour ma part le caractère et forgé par rapport à 3 choses :
- Les expériences subies.
- L'éducation.
- Notre âme.

De plus ça me conforterait aussi dans l'idée qu'on a tous une âme soeur, pas obligatoirement du sexe opposé, ni dans l'impossibilité qu'il soit de la famille, mais portant la possibilité qu'il ne soit pas apparu dans la même époque.

Après ce n'est que mes croyances et mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
Cécilix
Agent de la Famille
Agent de la Famille


Féminin
Nombre de messages : 597
Age : 21
Localisation : Dans un espace... vectoriel
Groupe : Cogiste
Livre préféré : L'Autre, entre tous. Tobie et Artemis. Et puis les livres de Ayerdhal et Damasio, parce que voilà.
Date d'inscription : 26/05/2009

MessageSujet: Re: Immortalité.   Dim 29 Juin 2014 - 9:19

Je réagis rapidement à ce dernier message : immortalité/invulnérabilité ?
Encore une fois, en fait, que signifie être immortel ?  Ne pas pouvoir mourir du tout ? Pouvoir être blessé quand même ? Vieillir très très lentement, et ne pouvoir mourir que d'une mort violente ?

Je crois que dans l'Odyssée, Ulysse arrive sur l'île d'une magicienne (Calypso ?) qui lui fait miroiter l'immortalité ; mais il refuse, en pensant à l'histoire d'Aurore. Cette déesse (?) aux doigts de rose avait rendu un homme qui lui plaisait immortel, mais au final, c'était horrible : le bonhomme a vieilli normalement, mais il ne pouvait pas mourir, même à 300 ans. J'me souviens pas de comment ça a fini, si ça a fini, mais c'est pas très cool comme histoire.
Cf Azi', en fait :
Azi' a écrit:
si le corps continue de vieillir sans pour autant mourir, la vie devient-elle un cadeau ou au contraire une perpétuelle torture ?


Et, bah, tant qu'à faire, autant répondre aux autres messages.

@Solveig : dans La Déclaration, c'est justement le progrès scientifique qui rend les gens immortels, non ?
Lorsque je pense au progrès scientifique, je pense à Alain Damasio aux Utos, qui était contre la direction que prend la recherche sur le cerveau, arguant que ça servira juste à nous enslaver (je trouve pas le mot françaiiis T_T) un peu plus (les agences de pub qui savent exactement ce qui nous fait réagir...).
(Je vais sans doute faire de la recherche plus tard, donc j'ai un point de vue plus modéré sur la question.)

La science a déjà fait progresser la médecine de façon phénoménale, comme le disait Azi' : acharnement thérapeutique, mais au final, on ne fait que ralentir le vieillissement, retarder la fin.
Pour pallier à ça, je vois déjà deux branches de recherche : les cellules souches, i.e. un moyen de renouveler les cellules avec de jeunes éléments ; et la bionique, i.e. fabriquer des organes artificiels.
Dans ce dernier cas, en effet, on peut soulever la question de jusqu'à quel point on reste humain, et qu'est-ce qu'être humain, et la réponse n'est pas immédiate, n'est-ce pas.

J'avais pensé à des problèmes d'éthique, mais je ne sais plus pourquoi...
Peut-être juste : est-il vraiment nécessaire/justifié/bien de chercher à contrer la progression normale, naturelle, de notre corps ?

Enfin, pasque j'aime beaucoup le message d'Azi', qui a souligné le fait que la mort n'est pas réservée aux humains :
Dans ce cas, immortalité jusqu'à quel point ? Quelles espèces seraient concernées ?
Les arbres, par exemple, sont presque immortels, tant qu'ils sont dans un environnement favorable (du soleil, un peu d'eau, pas trop de produits toxiques ni d'humains à proximité). Voudrait-on ressembler à ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Immortalité.   Aujourd'hui à 5:30

Revenir en haut Aller en bas
 
Immortalité.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Highlander V : le gardien de l'immortalité
» L'immortalité d'Aizen
» Barbara Hambly - Le sang d’immortalité
» L'immortalité de l'esprit
» Paris : 18 octobre 2013 - Laurent Septier nous présente son livre 'Gagner un peu d'immortalité'

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Voie des Marchombres :: La Voie des Marchombres :: La Vie et ses Concepts :: Les concepts opposés ou absolus-
Sauter vers: