La Voie des Marchombres

Forum de réflexion consacré aux Marchombres et aux livres de Pierre Bottero...
 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Responsabilité.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nerual
Lanceur de la gratouille enragée qui gratte
Lanceur de la gratouille enragée qui gratte
avatar

Féminin
Nombre de messages : 645
Age : 23
Localisation : En moi
Groupe : Petite
Livre préféré : Pierre Bottero, Fred Vargas, Alain Damasio, Ray Bradbury, Jasper Fforde... (Pis aussi Anthony Horowitz, Robert Muchamore, Scott Westerfield, Louise Rennison...)
Date d'inscription : 15/02/2012

MessageSujet: Responsabilité.   Mar 29 Avr 2014 - 17:20

Bonjour, bonsoir à tous.

Je voulais vous parler de la responsabilité. J'ai cherché un sujet mais je n'en ai pas trouvé, étonnamment.


Est-on vraiment responsable tout le temps ? De nos faits et gestes ? De nos choix ?

Doit-on se sentir responsable, voir coupable quand quelque chose que nous n'avions pas prévu se passe ? Sommes-nous les seuls responsables ? Et si non, comment faire la part des choses ?


Je m'explique. Dans les Âmes Croisées, à la fin, Nawel réconforte Alantha qui se sent totalement fautive, coupable et responsable de la mort de son compagnon. Elle s'accable, rejète toute la faute sur elle. Nawel la réconforte et après lui avoir demander quelle était la responsabilité de tout un tas d'autres personnes et évènements, elle lui dit ceci :
Nawel a écrit:
Traquer sa propre responsabilité, dédouaner les autres de la leur n'est-ce pas avant tout un moyen égoïste de s'accorder de l'importance, de se placer au centre d'un univers tournant autour de sa personne ? Déresponsabiliser ses proches, pour quelque raison que ce soit, ne revient-il pas à leur dénier une légitimité que nous que nous cherchons désespérément à nous approprier ? Une légitimité que nous craignons de partager tant elle est fuyante, versatile, impalpable ?Je me suis posée mille fois ces questions. Aujourd'hui je tente d'accepter d'assumer mes responsabilités tout en me sachant simple élément d'un tout. Difficile tâche. Et gratifiante.

Je suis infiniment d'accord avec ce qu'elle dit. Pourtant, il est dur de ne pas se sentir responsable, quand nous n'avons joué pourtant qu'un infime rôle.

Et vous qu'en pensez-vous ? Et comment vivez-vous les situations où vous vous sentez responsable ? (Je n'ai pas d'exemple en tête, mais il doit bien y avoir)


Bon vent !  :weee: 
Revenir en haut Aller en bas
Pym
Curieux
Curieux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 29
Age : 45
Localisation : Les pieds sur terre et la tête dans les étoiles
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres et tout ceux qui sont capables de m'extirper des larmes
Date d'inscription : 27/01/2014

MessageSujet: Re: Responsabilité.   Mer 30 Avr 2014 - 0:28

king C'est drôle quand tu dis "elle", alors que c'est lui qui écrit ...

C'est un passage formidable, très formateur, à mes yeux. Le meilleur exemple est le suicide, ou les proches ou même les enfants se sentent coupable du suicide d'un de leur parents. Leur psy s'évertue à leur faire comprendre que "ce n'est pas leur faute ..."

On retrouve ce sujet dans "Will Hunting", magnifique film, sur la responsabilité, et sur les choix de vie que l'on prend en fonction de ses capacités.

J'y ai compris dans ce passage que on ne doit pas nier ses responsabilités, aussi infimes soient elles, mais surtout qu'on ne doit pas non plus nier celle des autres. Les choix des autres est avant tout LEUR choix. L'influence que tu as pu avoir dans telle ou telle décision ne doit pas masquer le fait que la décision ne revet pas forcément de ta volonté, et donc te permet de relativiser ta responsabilité, de la replacer dans un contexte, et lui permettre de ne pas lui donner une place supérieure à celle qu'elle est. Ainsi, tu apprend mieux tes propres limites, les acceptes plus volontiers, et gagnes beaucoup en sérénité.
Revenir en haut Aller en bas
http://latouchefinale.net
Nerual
Lanceur de la gratouille enragée qui gratte
Lanceur de la gratouille enragée qui gratte
avatar

Féminin
Nombre de messages : 645
Age : 23
Localisation : En moi
Groupe : Petite
Livre préféré : Pierre Bottero, Fred Vargas, Alain Damasio, Ray Bradbury, Jasper Fforde... (Pis aussi Anthony Horowitz, Robert Muchamore, Scott Westerfield, Louise Rennison...)
Date d'inscription : 15/02/2012

MessageSujet: Re: Responsabilité.   Sam 3 Mai 2014 - 14:31

Je sais… J'ai hésité, mais comme cela apparaît sous forme de dialogue, j'ai dit "elle". Parce que si ce qu'on dit à propos des histoires racontées est vrai, alors c'est "elle". ;)

Ah, oui voilà, le suicide. Je savais bien qu'il y avait des exemples, mais j'arrivai pas à mettre le doigt dessus. C'est vrai que c'est super dur pour les parents de se dire que ce n'est pas de leur faute. On a mal de se dire que c'est de notre faute, et on préfèrerai que ça ne le soit pas, mais en même temps, on n'arrive pas à s'y faire.

Mais je pense que du coup il ne faut pas aussi sombrer dans l'excès inverse, à savoir rejeter toute la faute sur quelqu'un d'autre parce que l'on assume pas, parce qu'on ne veut pas être responsable.

Accepter sa propre responsabilité et rien qu'elle est un travail déjà énorme en soi : arriver à délimiter où s'arrête notre responsabilité et où elle commence. Et une fois que c'est fait il faut encore arriver à la supporter et la surmonter en l'acceptant et en vivant avec.

Pensez-vous qu'on peut se "débarrasser" un jour d'une responsabilité qu'on a eu un jour où est-ce qu'on la garde à vie ? Comme un tatouage ?


J'avais vu Will Hunting il y a super longtemps mais c'était un film magnifique et très poignant. Je me souviens avoir adorer, mais je me souviens plus du film en lui-même x) Je me souviens des acteurs et de l'intrigue initiale (cette histoire d'énigme mathématique au tableau dans le couloir…), mais plus du déroulement x)

Sinon, je suis d'accord avec ce que tu dis. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Aziliz
Champion de cueillette, mention framboises
Champion de cueillette, mention framboises
avatar

Féminin
Nombre de messages : 640
Age : 27
Localisation : Au détour d'une ligne
Groupe : Petite
Livre préféré : Ellana, le Voleur de chouchous, et d'autres
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Responsabilité.   Sam 3 Mai 2014 - 17:00

La responsabilité, un sujet à la fois complexe et intéressant ;)

Nous sommes bien sûr responsable de nos actes et de leurs conséquences, mais nos actes seuls ne sont pas responsables de tout ce qui intervient dans nos vies et dans la vie des autres. Il y a les actes des autres et ces conséquences qu'on ne pouvait de toute façon pas prévoir (comme se retrouver à tel endroit en même temps que telle autre personne), une certaine dose de hasard ou de destin peut-être... Qu'importe.
Si nous sommes responsables de certaines choses, nous sommes aussi responsable d'accepter que ces choses soient arrivées et, s'il nous est possible, de réparer d'éventuelles erreurs ou en tout cas, de prendre en compte ces erreurs dans notre développement futur.

Voila notre responsabilité : faire des choix, les assumer, accepter les conséquences, en tirer une leçon.

Cela peut-être plus ou moins facile et on peut être plus ou moins "responsable" de nos actes... Par exemple, on est responsable d'avoir bu plus que de raison, ou de ne pas avoir dormi assez, ou d'avoir voulu pousser nos limites, sommes nous pour autant entièrement responsable de l'accident que l'on a causé ? Pas forcément. Mais finalement, ce qui importe, c'est d'être capable d'accepter le fait que cet accident a eu lieu, qu'il y a eu des blessés ou pire, que l'on est en partie responsable et qu'il faudra avancer toute notre vie avec ça.

Tiens, puisque l'on parle de ça, je vais donner mon avis à la question "Une responsabilité se garde-t-elle à vie ou peut-on s'en "débarasser" ?"

Je pense qu'ici, on ne parle pas vraiment de "responsabilité" : la responsabilité c'est quand on se rend compte des conséquences de nos actes et qu'on accepte que c'est bien nos actes qui ont, en partie, causé ces conséquences. On est responsable. Après, on peut choisir de s'en vouloir à mort, de grandir avec, de l'oublier. Ce n'est plus une question de responsabilité mais une question d'événement : cette chose est arrivée, et cela n'est pas possible à effacer. C'est arrivé.
Et de sentiment que l'on garde vis à vis de cet événement : est ce que je me sens coupable ? Est ce que j'ai appris quelque chose ? Est ce que je peux faire quelque chose ? On peut choisir d'accepter l'événement, d'en tirer un enseignement, d'accepter la responsabilité que l'on a eu, se sentir redevable ou se dire que l'on a une dette envers quelqu'un, ce n'est pas à mon sens de la "responsabilité". On reste responsable de cet événement passé pourtant on n'est plus la personne qui est responsable de l'événement, on a changé depuis cet événement.
Je sais pas si c'est très clair ce que je raconte alors prenons un exemple :
Un homme fait de mauvais choix, se retrouve dans une situation compliqué, et il tue quelqu'un. Bien sûr, il est responsable de la mort de cette personne puisqu'il a appuyé sur la détente. Bien sûr, il restera à vie responsable de ce meurtre. Cependant, ce meurtre va changer sa vie, va influer sur ce qu'il deviendra et donc, si la même situation se renouvelle, il pourra ou non presser la détente à nouveau et se rendre ou non responsable d'un second meurtre. On reste donc responsable à vie de l'acte en question, mais, pour autant, cet acte ne signe pas un arrêt de changement, on ne sera pas "ad vitam aeternam" uniquement le responsable de ...

Concernant le suicide, les proches se sentent forcément plus ou moins responsables, en fonction de leurs actes, mais il ne faut pas oublier que non seulement on n'est pas "le seul et unique" responsable (puisque toutes les personnes cotoyées et tous les événements vécus le sont en partie) mais également que le principal responsable du suicide est la personne décédée. On peut faire tout ce qu'on veut : c'est cette personne qui a choisit de réagir de cette façon à ce qui lui posait problème.
Alors bien sûr, réussir à accepter ce genre de responsabilité est loin d'être facile : on doit à la fois faire la part des choses entre notre responsabilité et notre non responsabilité et l'on doit en plus surmonter un deuil. C'est loin d'être simple mais je ne pense pas que se dédouaner ou au contraire, prendre l'entière responsabilité de cet acte, ne nous aide à accepter le fait que cette personne est partie, et plus encore, qu'elle a choisi de partir.
[Bon, ça fait un peu bateau ce que je dis, j'ai l'impression, mais je parle en connaissance de cause ^^"]

Et puis, n'oublions pas que si nous sommes responsables des "mauvais moments" nous sommes également responsable des bonnes choses qui passent dans nos vie et dans celles des autres.

Personnellement, j'aimerais aussi soulever la question de l'irresponsabilité dans ce topic : peut-on vraiment être "irresponsable" ? Un enfant, un adulte sous l'emprise de la drogue ou de l'alcool, un handicapé, ... peut-il vraiment être dédouané de toute responsabilité et doit-il l'être ou au contraire, la responsabilité est-elle universelle ?
Revenir en haut Aller en bas
http://lailleurs.uniterre.com
Ellie Tombétoile
Curieux
Curieux
avatar

Féminin
Nombre de messages : 53
Localisation : Ailleurs, peut-être au large sur un beau violier, ou quelque part perdue sur une route qui n'en finit pas, frôle l'horizon
Groupe : Frontalière
Livre préféré : Bottero, Vargas, Connoly, Robin Hobb, La Nuit des Temps de Barjave
Date d'inscription : 01/05/2014

MessageSujet: Re: Responsabilité.   Sam 3 Mai 2014 - 21:37

Bon, je me lance à mon tour.

Je suis plutôt d'accord avec ce qui a déjà été dit sur la responsabilité jusqu'à maintenant alors je n'y reviendrai pas. Je voulais surtout m'intéresser à la question sur l'irresponsabilité soulevée par Aziliz.

Personnellement, je pense que tout dépend du cas. Par exemple, tu parlais de personnes sur l'emprise de drogue/alcool : à la base, cette personne a décidé de son plein gré de prendre de la drogue ou de l'alcool (sauf en cas extrême, mais bon, c'est surement plutôt rare). Cette personne est donc censée avoir évalué les risques, et agir en conséquence de cause, donc on peut considérer qu'elle est responsable. (Bon, ça fait très message pour la sécurité routière, mais voilà...). En clair, pour résumer, cette personne est responsable de sa prise de ces substances, et donc responsable de ne pas avoir pu être responsable de ses actions sous l'emprise de drogue/alcool.


Aziliz parlait aussi de la question de la responsabilité des enfants. C'est plus compliqué. Je pense qu'un enfant, s'il commet un acte grave, a, au moins un petit peu, conscience que ce qu'il fait est mal. Après, peut-être qu'il n'est pas vraiment capable de comprendre à quel pont ce qu'il fait est grave (j'imagine que ça dépend de l'âge ou de la maturité de l'enfant aussi). Enfin, dans le cas donc où un enfant fait quelque chose de très grave, disons, un meurtre. L'enfant fait le geste, décide de le faire, il a donc forcement une part, même infime de responsabilité. Mais peut-on dire dans ce cas que les personnes qui fréquentent cet enfant, qui le voient régulièrement et qui ont de l'influence sur lui (ça peut être ses parents, de la famille, ou une maitresse d'école), peut-on dire que ces personnes ont leur part de responsabilité dans la chose, au niveau de l'éducation, de l'ambiance dans lequel il vit, de l'attention qu'on lui a apporté, etc. Je sais que ces choses sont importantes, mais peuvent-elles pousser à déresponsabiliser l'enfant au dépit des personnes citées plus haut ?

En gros, pour répondre à Aziliz, je pense que la responsabilité est presque universelle, que quoique l'on fasse, on a toujours une part de responsabilité dans l'affaire, parfois l'on est seul responsable, parfois non. Sur, je m'en vais essayer de trouver un moyen de voir ce film dont vous parlez tant xD
Revenir en haut Aller en bas
Nell'
Curieux
Curieux
avatar

Féminin
Nombre de messages : 28
Age : 21
Localisation : Un bateau à roues
Groupe : Haïnouk
Livre préféré : "Maintenant c'est ma vie" de Meg Rosoff. l'oeuvre de Pierre Bottero. Et tant d'autres encore.
Date d'inscription : 06/05/2014

MessageSujet: Re: Responsabilité.   Mer 7 Mai 2014 - 11:39

Hello !

Je me rends compte que vos paroles ont éclairé sous un jour nouveau cette citation de Nawel.

Pour moi donc, tout est question d'équilibre.
La responsabilité est en effet étroitement liée à la notion de liberté. La responsabilité désigne en effet la capacité de répondre de nos actes, de les assumer comme étant siens. Cela suppose que nous soyons conscient de ce que nous faisons et que nous ayons la capacité de choisir d'agir de telle façon plutôt que de telle autre.

Or, prendre toute la responsabilité sur soi par exemple, revient à nier aux autres la capacité de répondre de leurs actes, à nier l'importance et les répercussions de ceux ci, à nier leur capacité à faire des choix d'Hommes libres.
De même se déresponsabiliser revient à se nier à soi même la sa liberté.

Ainsi, s'il ne faut pas nier sa responsabilité, il ne faut pas non plus minimiser celle des autres au risque de leur refuser une légitimité et liberté.

Je ne sais pas si je me suis bien exprimée, j'ai l'impression que c'est un peu brouillon, vous m'excuserez :)
Revenir en haut Aller en bas
Tarja
Voltigeur des courants
Voltigeur des courants
avatar

Féminin
Nombre de messages : 361
Age : 20
Groupe : Haïnouk
Livre préféré : L'envol, Zouck, Le seigneur des anneaux, Alain Damasio, Les Eveilleurs, Vango, tous les livres de Pierre Bottero
Date d'inscription : 11/07/2012

MessageSujet: Re: Responsabilité.   Mer 7 Mai 2014 - 13:53

Ellie a écrit:
Mais peut-on dire dans ce cas que les personnes qui fréquentent cet enfant, qui le voient régulièrement et qui ont de l'influence sur lui (ça peut être ses parents, de la famille, ou une maitresse d'école), peut-on dire que ces personnes ont leur part de responsabilité dans la chose, au niveau de l'éducation, de l'ambiance dans lequel il vit, de l'attention qu'on lui a apporté, etc. Je sais que ces choses sont importantes, mais peuvent-elles pousser à déresponsabiliser l'enfant au dépit des personnes citées plus haut ?

Non. Clairement non.

Une des choses qui m'énerve vraiment (mais alors vraiment) dans notre société c'est la volonté de toujours trouver un responsable, quelqu'un qui doit payer. On ne peut pas punir un enfant qui a commit un meurtre? Alors on va accuser ceux qui l'ont élevé.
Pour moi ça ne marche pas comme ça, l'enfant n'était certes pas pleinement responsable de son acte mais ce ne sont pas forcément les parents qui le sont (bon, sauf si ils l'ont élevé en lui disant "Tu seras un meurtrier mon fils"). Même si ils n'ont pas eu assez d'autorité, même si ce sont eux qui ont laissé traîné un couteau a portée de l'enfant, etc...

On a régulièrement des affaires où des médecins/chirurgiens (enfin je trouve que ça revient souvent pour les médecins, mais il y a d'autre cas) sont considérés comme responsables de la mort d'un de leur patient, parce qu'ils ont fait une erreur ou oublié un détail. Certes ils sont en partie responsables, on ne peut pas le nier, mais peut-on les enfermer 10 ans en prison pour ça? Ces hommes étaient malades, ils seraient peut-être morts même sans l'erreur du médecin, qui de plus était justement une erreur.

C'était plus un coup de gueule qu'une véritable réflexion mais voilà, ça m'énerve. Ce n'est pas parce qu'on a une part de responsabilité dans quelque chose qu'on doit en subir les entières conséquences.
Revenir en haut Aller en bas
Ellie Tombétoile
Curieux
Curieux
avatar

Féminin
Nombre de messages : 53
Localisation : Ailleurs, peut-être au large sur un beau violier, ou quelque part perdue sur une route qui n'en finit pas, frôle l'horizon
Groupe : Frontalière
Livre préféré : Bottero, Vargas, Connoly, Robin Hobb, La Nuit des Temps de Barjave
Date d'inscription : 01/05/2014

MessageSujet: Re: Responsabilité.   Mer 7 Mai 2014 - 14:10

Je crois que je me suis mal exprimée, et je m'en excuse. Ce que je voulais dire, ce n'est pas qu'il faut trouver un responsable à tout, absolument. Non. Je soulevais simplement une question, qui, puisqu'on est sur un sujet qui traite de la responsabilité, visait à trouver les limites que l'on pourrait imposer à un tel concept. Dans l'exemple de l'enfant, il était question de s'interroger sur tous les facteurs qui ont influencé l'enfant dans sa "décision", inconscients ou non. Puisque l'enfant n'est pas entièrement responsable de son acte, personne n'est entièrement responsable. D'ailleurs, ça ne fonctionne pas que sur le meurtre, c'est l'exemple que j'ai donné, mais on aurait tout aussi bien pu s'interroger sur la responsabilité dans le cas d'une "belle action", se demander ce qui l'a influencée, exactement de la meme manière.

Enfin, sinon, je suis entièrement d'accord avec toi Tarja.
Revenir en haut Aller en bas
Solveig
Etudiant à l'Académie
Etudiant à l'Académie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 343
Age : 20
Localisation : Sur la lune
Groupe : Dessinateur
Livre préféré : le seigneur des anneaux, les pierre bottero, le clans des Otoris... et bien d'autre :D
Date d'inscription : 11/01/2014

MessageSujet: Re: Responsabilité.   Mer 7 Mai 2014 - 14:52

J'avais lus un truc sur la responsabilité, je vais essayer de l'expliquer clairement: en gros quand quelque chose de positif arrive c'est grâce à nous et quand c'est négatif non.... bon ce n'est pas claire du tout donc je vais prendre des exemples:
exemple n°1: un prof qui à des bons élèves "oui, je suis un bon prof donc mes élèves ont des bonnes notes", alors que quand les notes sont mauvaises! "c'est pas de ma faute ils sont totalement stupide".
Ou alors; un élèves qui à une mauvaise notes: "il y avait du bruit à cause des travaux, je n'ai pas pu me concentrer" alors que quand on à des bonne notes "c'est normal j'ai révisé et je suis intelligent..."
Enfin bref, j'ai grossis un peu le trait mais je trouve ça assez véridique....

Ensuite je suis d'accord qu'il ne faut pas trouver un responsable à tout, enfin moi qui croit en partie au hasard cela me semble évident, mais quand on y croit pas? quand on pense qu'on a toujours le choix?

bon maintenant que j'ai évoqué hasard et choix, je vais parler du troisième (car jamais deux sans trois): Le destin (ou karma, ou d'autre chose)... autant je crois au hasard et je pense qu'on peut tout de même se reposer dessus (d'ailleurs je trouve qu'il est très dure d'admettre que le hasard à une place dans un évènement.... quand il est positif c'est uniquement grâce à nous, et quand c'est négatif on à l'impression de se dédouaner de nos fautes) autant je trouve que le destin.... fin voila quoi, c'est quand même trop facile de dire "de toute façon c'était écrit" (jacque le fataliste power!!!!)




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Responsabilité.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Responsabilité.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» responsabilité du propriétaire d'un immeuble en location
» Quels sont nos responsabilités aux problèmes rwandophones ?
» La responsabilité des bar-personnes et proprios de bars
» La responsabilité
» [22.12.08] Noyade à l'hôtel Explorer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Voie des Marchombres :: La Voie des Marchombres :: Nous, et les Autres :: Rapport aux autres-
Sauter vers: