La Voie des Marchombres

Forum de réflexion consacré aux Marchombres et aux livres de Pierre Bottero...
 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un message obligatoire ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nathanaëlle
Apprenti grimpeur
Apprenti grimpeur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 168
Age : 19
Localisation : Perdue !
Groupe : Faëlle
Livre préféré : De Poussière et de Sang, Marcus Malte
Date d'inscription : 03/04/2013

MessageSujet: Un message obligatoire ?   Mer 8 Oct 2014 - 16:49

Bon, je savais pas trop où mettre ça, désolée, à déplacer si besoin !

Salut à tous !

Il y a plusieurs années ma soeur m'a posé une question et je n'y avait pas repensé jusqu'à récemment. Je vous expose donc mes interrogations :
Un livre a-t-il forcément un message, caché ou omniprésent ?
On a donc un peu débattu là-dessus et pour elle c'était clair que oui, mais moi j'hésitais et j'hésite toujours...
Donc je vous invite à faire part de votre avis !

Au plaisir !
Revenir en haut Aller en bas
Elurían Aeglir
Membre du Conseil - Admin
Membre du Conseil - Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2991
Age : 26
Localisation : A proximité d'une excentrique hyperbole équilatère.
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Je n'en ai lu aucun.
Date d'inscription : 25/07/2008

MessageSujet: Re: Un message obligatoire ?   Mer 8 Oct 2014 - 18:32

Le bon sens voudrait que j'attende une heure ou deux d'avoir cinq minutes, mais le bon sens et moi...

Je voulais juste faire remarquer une bricole.


Je pense qu'il est possible de lire un, et en fait des, message(s) dans chaque livre, chaque écrit, chaque phrase presque.
Un message conscient de l'auteur, un message inconscient de l'auteur ou alors, et probablement plus fréquemment, ce que le lecteur va interpréter comme un message de l'auteur et qui n'en sera pas un.

Nous avons, selon toute probabilité, tous suivis des cours de français au collège, au lycée.
Nous avons, selon toute probabilité, tous recherchés des champs lexicaux, ou autres salamalecs du même acabit dans des extraits de texte.
Nous avons, selon toute probabilité, tous conclus que c'était un artifice de l'auteur pour transmettre un message.

Je suis à peu près convaincue que dans de très nombreux cas, ce n'était absolument pas l'intention de l'auteur et que ces écrivains se retourneraient d'horreur dans leur tombe s'ils avaient connaissance des interprétations que des millions d'élèves ont faites de leurs textes (et d'eux-mêmes).

_________________
"Elen síla lúmenn' omentielvo"
JRR Tolkien
Aide de Camp de la grandissime Eleyra Leina
Coordinatrice et présidente honorifique de la SABIA

"N'ignorez pas l'enseignement de la voie pure d'un
fleuve de montagnes dévalant sur les roches."

Morihei Ueshiba


"At the end of a storm is a golden sky
And the sweet silver song of a lark."


Dare to click here ?
Or here ?
Revenir en haut Aller en bas
http://decachroniques.blogspot.fr/
Misuto
Arpenteur de la Voie
Arpenteur de la Voie
avatar

Nombre de messages : 158
Age : 18
Localisation : Dans un cèdre
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres
Date d'inscription : 30/08/2012

MessageSujet: Re: Un message obligatoire ?   Ven 10 Oct 2014 - 18:22

Je ne pense pas qu'il y est toujours un "message".
Un message, quand on en envoie un, attend toujours d'être lu, transmis ou répondu. Bref, on veut quelque chose en retour, même une simple attention, même un banal accusé de réception. (un peu métaphorique, mais l'idée est là.) Il délivre une idée.
Un auteur, quand il écrit livre toujours j'imagine une partie de sa vision du monde. Pour autant, attend-t-il que ses lecteurs soient phase avec cette vision? Veut-il qu'ils y répondent? Veut-il surtout influer sur leur vision du monde?
Si chez certain c'est le cas de manière consciente, chez d'autres ils ne se sont même pas poser la question. Ils ont pondu leur bouquin, leur histoire, leur perso, avec comme objectif de faire voyager le lecteur, pas de lui proposer une vision différente de la vie, du monde ou de la philosophie.

Je plussoie fortement Elu'
Ca m'a toujours fait halluciner d'entendre les profs de français t'énumérer les procédés et figures de style contenu dans un texte, en t'expliquant que l'auteur a voulu donner telle ou telle impression... Sérieusement, le type est derrière son ordi/bureau/feuille, et tu pense vraiment qu'il se dira : "Oh la la, il faut que je place une paronomase pour accentuer le côté comique de monsieur X!"?

Donc pour moi, il n'y a pas de message dans tous les livres. Du moins pas de messages conscients. Quand il y en a c'est de a littérature (plus ou moins ) engagée.
Et bien sûr, le lecteur fait le reste dans son subconscient, en fonction de ce qu'il a vécu et des images que le texte créer en lui.
Revenir en haut Aller en bas
http://ephemere-eternite.over-blog.com/
Aziliz
Champion de cueillette, mention framboises
Champion de cueillette, mention framboises
avatar

Féminin
Nombre de messages : 640
Age : 27
Localisation : Au détour d'une ligne
Groupe : Petite
Livre préféré : Ellana, le Voleur de chouchous, et d'autres
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Un message obligatoire ?   Dim 26 Oct 2014 - 12:20

Personnellement, je pense que tout livre à un message à faire passer.

Parce que si on écrit, c'est que l'on a quelque chose à dire, et si l'on a quelque chose à dire, c'est qu'il y a un message.

Bien sûr, en fonction des gens, ce message sera explicite (Non aux messages subliminaux !), implicite, conscient, inconscient, sera amené d'une certaine façon ou non. Quand j'argumente, j'utilise la comparaison et la métaphore, d'autres livreront le message brut, d'autres encore utiliserons d'autres effets de styles, ... Ce n'est pas particulièrement recherché : c'est la manière que j'ai de me faire comprendre. Je pense que c'est pareil chez la plupart des auteurs.
Certains se fixent certaines contraintes et vont donc consciemment utiliser certaines figures de style pour renforcer certains effets, d'autres vont se laisser porter par leur plume. Au final, il y aura toujours un message, parce que si l'être humain a don de parole, s'il écrit, c'est parce qu'il a quelque chose à transmettre.

Ca ne veut pas dire que le message sera transcendant ni même intelligible ! Et ça ne veut pas dire non plus que le message reçu correspondra au message envoyé.

Prenons des exemples :

Les contes, à la toute base, avait pour but d'éduquer une partie de la population qui dans les grandes largeurs n'avaient pas accès à l'écrit. On retrouve donc différentes valeurs qui sont transmises et modifiées au gré des interprétations (la peur que quelqu'un s'introduise chez eux des trois ours pourra être oublié au profit de la curiosité de Boucle d'Or, certains changeront même la fin pour que Boucle d'Or apprenne à se servir de sa curiosité pour accepter l'autre et les trois ours apprendront l'hospitalité). Les symboles utilisés dans les contes n'ont peut-être pas été conscientisés par leurs auteurs (ou peut-être bien que si) mais ils parlent à ceux qui les entendent parce que ce sont des choses partagées : l'ours est fort. Les contes d'autres cultures nous parlent d'ailleurs parfois moins puisqu'utilisant des leviers dont nous n'avons pas conscience. C'est ainsi que chez les inuits, Boucle d'or aura une toute autre interprétation puisque là bas, les femmes n'ont pas le droit de voir d'ours...

J'imagine que lorsque Pierre a écrit ses romans, il voulait transmettre ses valeurs, ses maîtres mots, en revanche, je pense que tout ce que nous avons puisé dans ses livres ne faisait pas nécessairement partie du message à transmettre. Il faut voir les livres comme un miroir déformant : l'auteur déforme le miroir pour qu'il renvoie une image comme ci ou comme ça, nous, nous voyons notre reflet à travers le prisme de ce miroir déformé mais l'auteur ne sait pas ce que nous allons y voir. Le message de base pouvait être simplement "je vais vous faire passer un moment amusant" et nous pourrons voir une critique de la société par l'humour. Peut-être qu'il s'agissait d'une volonté inconsciente de l'auteur, peut-être qu'il s'agit de notre vision à nous, qui prend forme face aux mots de l'auteur...

On est tous d'accord pour dire que le Pacte parle de Liberté, mais le fond de cette valeur varie d'un lecteur à l'autre... Et même d'un instant à l'autre puisqu'en relisant un livre, on arrive à voir un message différent. Le miroir n'a pas changé, la personne qui se reflète dedans, si.
Revenir en haut Aller en bas
http://lailleurs.uniterre.com
Solveig
Etudiant à l'Académie
Etudiant à l'Académie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 343
Age : 20
Localisation : Sur la lune
Groupe : Dessinateur
Livre préféré : le seigneur des anneaux, les pierre bottero, le clans des Otoris... et bien d'autre :D
Date d'inscription : 11/01/2014

MessageSujet: Re: Un message obligatoire ?   Ven 31 Oct 2014 - 22:26

Elurian a écrit:


Je suis à peu près convaincue que dans de très nombreux cas, ce n'était absolument pas l'intention de l'auteur et que ces écrivains se retourneraient d'horreur dans leur tombe s'ils avaient connaissance des interprétations que des millions d'élèves ont faites de leurs textes
Je suis en partie d'accord avec toi, surtout pour les champs lexicaux j'ai toujours trouvé ça aberrant (non mais sérieux l'auteur ne va pas se dire: tient je vais utiliser le champ lexical de la pauvreté pour apitoyé le lecteur) mais récemment un prof m'a conseillé de prendre le problème dans l'autre sens (essayé d'analyser pas forcément ce que l'auteur a voulu nous faire ressentir et comment, mais plutôt ce que l'ont ressent et pourquoi) et tout de suite, j'ai un peu moins fait la gueule devant un commentaire de texte... (fin ça c'était avant de lire Flaubert, parce que là trouvé des sens caché à chaque mot ça m'a un peu moins plu)
d'ailleurs:
Misuto a écrit:

Ca m'a toujours fait halluciner d'entendre les profs de français t'énumérer les procédés et figures de style contenu dans un texte, en t'expliquant que l'auteur a voulu donner telle ou telle impression... Sérieusement, le type est derrière son ordi/bureau/feuille, et tu pense vraiment qu'il se dira : "Oh la la, il faut que je place une paronomase pour accentuer le côté comique de monsieur X!"?
tu as lu Madame Bovary?

Fin bref, je ne pense pas forcément que tout les auteurs écrivent dans le but de faire passer un message (pour Pierre Botero, je suis même persuadé que ce n'est pas le cas même si je n'ai jamais eus la chance d'en discuter avec lui) mais quand on écrit, on prend forcément un point de vue qu'on transmet (par exemple les valeurs et maitre mots dont parle Aziliz)
Voila, sinon je trouve que les livres (ou film ou quoi que ce soit d'autre) ayant un message sont parfois tellement niais et donc que le bien fondé de ce message ne change strictement rien au fait de trouver le livre/film/cequevousvoulez bien... (un exemple tout con, "Il faut s'assumer et rester naturel": ce message est typiquement un message que l'on retrouve n'importe ou, même dans les trucs les plus niais qui puisse exister)
voila
au plaisir de vous relire
Revenir en haut Aller en bas
Miu Chan ~
Apprenti marchombre
Apprenti marchombre
avatar

Féminin
Nombre de messages : 399
Age : 18
Localisation : Ici, là-bas,ailleurs. Je vais où ma Voie me mène.
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Tout ceux de Pierre Bottero. Plus particulièrement le Pacte des Marchombres. Les Eveilleurs.
Date d'inscription : 30/08/2012

MessageSujet: Re: Un message obligatoire ?   Sam 1 Nov 2014 - 11:39

Je suis d'accord avec ce que vous avez dit, mais j'aimerais aussi donner mon avis.

Il y a des romans qui traitent d'un sujet, où les auteurs donnent leurs impressions, tentent de faire prendre conscience de quelque chose aux lecteurs. Il y en a, oui, mais je ne pense pas qu'il y ait toujours un message derrière.
Par exemple, quand vous écrivez un poème/nouvelle/roman/etc, est-ce que vous réfléchissez à un message ? Pour certains, sûrement. Mais la plupart ont juste cette envie, ce besoin d'écrire, et ils le font. Sans avoir de message. A la relecture, ils remarqueront peut-être, comme l'a dit Misuto, qu'ils ont placé ici ou là paronomases et métaphores, qu'ils ont insisté sur un sujet en mode Attention, c'est très dangereux pour l"humanité ou je ne sais quoi. Mais sur le moment, pendant qu'ils écrivaient, je pense que c'est juste venu naturellement. Après, les profs voient des allitérations, des assonances et des messages cachés partout, mais l'auteur ne fait pas forcément exprès, à la base.
D'ailleurs, il y a tellement de procédés qu'on pourrait dire n'importe quoi de n'importe quelle phrase parfaitement banale. (là, par exemple, les gens peuvent se dire : Tiens, une hyperbole. L'auteur a voulu nous montrer l'étendue des figures de styles à travers cette exagération et contester ainsi le collège/lycée qui nous apprend à analyser les phrases. )
Alors oui, comme l'a dit Aziliz, Pierre a voulu transmettre ses valeurs, sa façon de voir les choses. Y a t-il pour autant des messages à chaque paragraphe ? Les liens que nous avons pu établir ont-ils pour autant été voulu, ou est-ce inconsciemment que Pierre les a crée ? On ne peut pas savoir.
Cependant, il y a des bouquins qui cherche vraiment à nous enfoncer une idée dans le crâne, au mieux à nous livrer un message, consciemment, et d'autres qui ont juste pour vocation de nous faire passer un agréable moment de lecture. Même si, parfois, se glissent des messages entre les pages.

Voilà.
Revenir en haut Aller en bas
http://writing-way.blogspot.fr
Misuto
Arpenteur de la Voie
Arpenteur de la Voie
avatar

Nombre de messages : 158
Age : 18
Localisation : Dans un cèdre
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres
Date d'inscription : 30/08/2012

MessageSujet: Re: Un message obligatoire ?   Sam 1 Nov 2014 - 17:14

Sol' a écrit:

tu as lu Madame Bovary?

C'est marrant que tu poses la question, parce que j'ai je pensais justement à un passage de Madame Bovary (étudié en cours) en écrivant ça.
Je n'en ai lu que des extraits, mais tu as raison, on a vraiment l'impression qu'il y a des sens cachés partout, que chaque mot à une fonction précise...
Pour autant, est-ce un phénomène conscient ou juste inhérent à la manière d'écrire et de voir le monde de Flaubert ?

Je suis d'accord quand Aziliz dit que l'on écrit parce qu'on a quelque chose à dire, mais je ne suis pas sûr que l'on ait systématiquement une volonté de transmettre une morale, du moins pas avec tout les types de textes.
Dans un conte, la morale prime puisque le conte à un but éducatif, comme pour un roman inscrit dans un mouvement artistique (ex, le réalisme, ou il ne peut pas ne pas avoir une volonté d'amener les gens à cesser d'embellir la parfois triste réalité, ou d'occasionner la prise de conscience des injustices sociales. )
Cela dit, pour des lectures plus "divertissantes" (je parle surtout de certains "auteurs industriels", qui produisent des romans à la chaîne en réutilisant le même scénario), il n'y a pas vraiment de message à mon avis, pas conscient en tout cas. Juste le désir de faire voyager son lecteur...

Et pour les auteurs qui délivrent bel et bien un message, les profs de français ou autres peuvent parfois j'imagine grossir le trait, et faire d'un message subconscient et involontaire le coeur du texte.
Revenir en haut Aller en bas
http://ephemere-eternite.over-blog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un message obligatoire ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un message obligatoire ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PRESENTATION OBLIGATOIRE dès votre arrivée/ lire ce message
» [TUTO] Envoyer un message privé à un membre
» Le CF approuve le message sur le libre choix du décodeur
» Sous couche obligatoire?
» [RESOLU] Masquer l'application " message " pour laisser place à Handcent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Voie des Marchombres :: La Voie des Marchombres :: Nous, et les Autres :: Rapport aux autres-
Sauter vers: