La Voie des Marchombres

Forum de réflexion consacré aux Marchombres et aux livres de Pierre Bottero...
 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez
 

 rêve d'ailleurs

Aller en bas 
AuteurMessage
Solveig
Etudiant à l'Académie
Etudiant à l'Académie
Solveig

Féminin
Nombre de messages : 343
Age : 22
Localisation : Sur la lune
Groupe : Dessinateur
Livre préféré : le seigneur des anneaux, les pierre bottero, le clans des Otoris... et bien d'autre :D
Date d'inscription : 11/01/2014

rêve d'ailleurs  Empty
MessageSujet: rêve d'ailleurs    rêve d'ailleurs  Icon_minitimeDim 2 Nov 2014 - 15:27

Bonjour à tous rêve d'ailleurs  64812
Depuis pas mal de temps je me pose une question que j'arrive encore pas trop à formuler (je vais donc essayer de faire au mieux)
En fait ça concerne (comme l'indique le titre)  nos rêves d'ailleurs (qu'on a tous plus ou moins j'imagine...), mais par ailleurs j'entend "destination impossible" (donc autre-monde, autre planète....).
En fait c'est une réplique d'Edwin qui est derrière cette réflexion, je ne l'ai pas sous la main, mais en gros il dit à un moment que notre monde ne l'intéresse pas (Gwendalavir suffisant largement)
Donc, deux questions en découlent:
1: En affirmant cela, Edwin fait il preuve d'ouverture d'esprit (il sait profiter de ce que lui offre son monde) ou alors Est-ce le contraire???
2: nos rêves d'ailleurs sont ils dus au fait que nous n'arrivons pas à nous contenter de notre planète?
Voila, j'espère que ce n'est pas trop flou (et que ce sujet est bien placé, dans le cas contraire je m'excuse par avance)
Revenir en haut Aller en bas
Misuto
Arpenteur de la Voie
Arpenteur de la Voie
Misuto

Nombre de messages : 158
Age : 20
Localisation : Dans un cèdre
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres
Date d'inscription : 30/08/2012

rêve d'ailleurs  Empty
MessageSujet: Re: rêve d'ailleurs    rêve d'ailleurs  Icon_minitimeDim 2 Nov 2014 - 17:52

Intéressant !

Citation :
En affirmant cela, Edwin fait il preuve d'ouverture d'esprit (il sait profiter de ce que lui offre son monde) ou alors Est-ce le contraire???

Je pense que c'est une question de point de vue !
Soit on considère que l'Homme est un éternel insatisfait, et alors la vision d'Edwin est positive, soit on place la curiosité au-dessus de tout et à ce moment là c'est négatif.
Concernant Edwin, je pense que c'est la première qui prime. Il a un véritable amour de son monde, il se bat avec acharnement pour le sauver.
Sa remarque, ce n'est qu'une manière de souligner l'incroyable richesse de Gwendalavir, et son attachement profond pour celui-ci.


Citation :
nos rêves d'ailleurs sont ils dus au fait que nous n'arrivons pas à nous contenter de notre planète?

Pour moi, quand on voyage, quand on va ailleurs, c'est pour rechercher quelque chose qui nous est inconnu.
Plus qu'un simple mécontentement, je pense que lorsqu'on cherche à partir, surtout dans des lieux imaginaires, c'est parce qu'on cherche à fuir quelque chose ou quelqu'un.
Parce que quelque chose, dans notre planète, nous effraie ou nous met mal à l'aise.
Revenir en haut Aller en bas
http://ephemere-eternite.over-blog.com/
Miu Chan ~
Apprenti marchombre
Apprenti marchombre
Miu Chan ~

Féminin
Nombre de messages : 399
Age : 20
Localisation : Ici, là-bas,ailleurs. Je vais où ma Voie me mène.
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Tout ceux de Pierre Bottero. Plus particulièrement le Pacte des Marchombres. Les Eveilleurs.
Date d'inscription : 30/08/2012

rêve d'ailleurs  Empty
MessageSujet: Re: rêve d'ailleurs    rêve d'ailleurs  Icon_minitimeDim 2 Nov 2014 - 18:00

Je vais essayer de répondre, même si ce n'est pas très clair dans ma tête non plus.
1ere question :
Citation :
En affirmant cela, Edwin fait il preuve d'ouverture d'esprit (il sait profiter de ce que lui offre son monde) ou alors Est-ce le contraire???

Je dirais un peu des deux à la fois. Il est vrai que Gwendalavir est un monde qui ne doit pas finir de surprendre. De ce fait, il y a beaucoup (trop ?) de choses à découvrir là-bas pour se soucier en plus de ce qui se passe sur Terre. Je ne pense pas que son esprit soir fermé, simplement qu'il n'a pas le temps de se préoccuper de notre monde en plus du sien. Son monde est vaste, riche, complexe, assez pour qu'une vie ne lui suffise pas. Alors s’intéresser à un autre monde, bien plus fade ?
Ouverture sur son monde, fermeture sur le nôtre. Mais à mon humble avis, Edwin savait déjà tout ce qu'il y avait à savoir sur notre monde (il le dit à un moment, je crois, qu'il y a des personnes qui en ont déjà parlé. Je pense qu'ils n'en savent pas grand-chose, mais assez pour comprendre que Gwendalavir est bien mieux.)
Edwin, en fait, il préfère explorer les secrets de cet, de son, univers parallèle, bien plus attrayant que le nôtre.  c'est l'inverse des lecteurs. Ceux-ci s’intéresseront à Gwendalavir parce que la Terre ne leur semble pas assez bien, trop morne par rapport à cet autre monde où vivent d'étranges créatures.

Ce qui m’amène à la deuxième question :
Citation :
nos rêves d'ailleurs sont ils dus au fait que nous n'arrivons pas à nous contenter de notre planète?

En tant que lecteurs, nous avons tous eu, majoritairement, à un moment, envie de vivre comme dans un roman, vivre des aventures épiques, avoir un don, chevaucher la brume, escalader des tours vertigineuses et j'en passe. Pour ma part, je pense que ce désir est dû au fait que notre planète ne suffit pas à contenter nos rêves d'imaginaires. Ici, pas de dragons, de pouvoirs magiques et de créatures fantastiques. Il est naturel que l'on s'évade dans les livres pour, un instant, plonger dans un univers merveilleux. C'est aussi vrai si on sort du contexte des bouquins. Comme, par exemple, rêver d’atterrir, un beau jour, dans un monde parallèle. On veut vivre quelque chose d'incroyable, sortir de la monotonie des jours qui passent, sans saveur.
Je crois, aussi, que la société nous opprime, à vouloir nous faire rentrer dans un moule. Rêver à un ailleurs, d'une destination impossible, cela permet de s'échapper, d'allers hors des normes, tenter de s'écarter du chemin que l'on nous trace et que l'on suit comme des moutons, s'affranchir des limites et de notre raison qui nous murmure que c'est comme ça et qu'on ne peut pas le changer.
En rêvant d'un ailleurs, on essaie de sortir du moule et de faire taire notre raison, se dire que, juste quelques instants, on fait un pas en dehors du sentier et on regarde l'inconnu et l'inattendu. L'ailleurs.

Voilà ! rêve d'ailleurs  478849

edit : posté en même temps que Misuto, mais je ne modifie pas. ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://writing-way.blogspot.fr
Solveig
Etudiant à l'Académie
Etudiant à l'Académie
Solveig

Féminin
Nombre de messages : 343
Age : 22
Localisation : Sur la lune
Groupe : Dessinateur
Livre préféré : le seigneur des anneaux, les pierre bottero, le clans des Otoris... et bien d'autre :D
Date d'inscription : 11/01/2014

rêve d'ailleurs  Empty
MessageSujet: Re: rêve d'ailleurs    rêve d'ailleurs  Icon_minitimeDim 2 Nov 2014 - 19:34

Merci pour vous réponses (et j'aime bien la synchronisation chez les jumelles ^^)
Miu a écrit:
Je crois, aussi, que la société nous opprime, à vouloir nous faire rentrer dans un moule. Rêver à un ailleurs, d'une destination impossible, cela permet de s'échapper, d'allers hors des normes, tenter de s'écarter du chemin que l'on nous trace et que l'on suit comme des moutons, s'affranchir des limites et de notre raison qui nous murmure que c'est comme ça et qu'on ne peut pas le changer.
En rêvant d'un ailleurs, on essaie de sortir du moule et de faire taire notre raison, se dire que, juste quelques instants, on fait un pas en dehors du sentier et on regarde l'inconnu et l'inattendu. L'ailleurs.
Je pensais la même chose que toi, mais une chose me posait problème...le rythme métro/boulot/dodo j'imagine qu'il existe aussi en Gwendalavir (même s'il n'y a pas de métro) et rien ne nous empêche de vivre des aventures extraordinaires, dans des paysages non moins grandiose sur terre non?
Pour l'instant j'en suis à la conclusion que lire c'est pour nous un moyen de vivre des aventures sans prendre de risque (et sans "perdre" trop de temps), mais ça me va pas totalement (un peu trop pessimiste je trouve), parce que sinon; qu'est ce qui nous empêche de sortir de ces normes, de ces chemins qu'on nous trace et qu'on suit comme des moutons, de ces limites???

Revenir en haut Aller en bas
Eerina
Curieux
Curieux
Eerina

Féminin
Nombre de messages : 45
Age : 23
Localisation : Au sommet d'un arbre verdoyant
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres
Date d'inscription : 12/02/2014

rêve d'ailleurs  Empty
MessageSujet: Re: rêve d'ailleurs    rêve d'ailleurs  Icon_minitimeJeu 6 Nov 2014 - 19:25

Salut Solveig, rêve d'ailleurs  64812

Je trouve ton sujet vraiment intéressant !

Pour ce qui est de ta première question concernant Edwin, je pense un peu comme Miu Chan et Misuto. En effet, celui ci n’a pas vraiment le temps de s’occuper de notre monde vu tous les combats qu’il mène dans le sien dans le but de le protéger. De plus, il est vrai que Gwendalavir est beaucoup plus attrayant que le notre et peut être aussi plus vaste, c’est pourquoi Edwin n’a pas vraiment d’intérêt pour le notre. Par conséquent, je ne pense pas qu’il soit fermé d’esprit mais seulement que ses centres d’intérêts sont ailleurs.

Pour ce qui est de ta deuxième question, je pense aussi que notre souhait de voyager vers d’autres mondes se traduit par le fait que l’on veuille fuir notre réalité qui nous semble trop monotone. Je pense qu’à Gwendalavir il doit aussi y avoir cette monotonie pour certaines personnes, cependant dans cette dimension il est plus facile de voyager, certes sans pour autant être en sécurité, que dans notre monde. C’est vrai, par exemple, si tu décides de partir pour découvrir le monde et ses recoins, tu as nécessairement besoin d’argent pour t’acheter un ticket d’avion, de train et j’en passe. Tandis que là bas, tu peux partir à pied et découvrir le monde. Cependant, je suis aussi en train de me dire que rien ne nous empêchent d’effectuer une longue marche pour découvrir notre monde mais je ne me vois pas aller au Japon à pied… Je dirais donc, que le contexte n’est pas du tout le même c’est pourquoi je reste sur mon idée qu’à Gwendalavir, la rupture du rythme monotone est plus aisée…

Ce qui en vient au final à ta dernière interrogation, c’est drôle parce que ça fait vraiment longtemps que je n’étais pas venue sur ce forum et quand j’ai vu ton sujet et cette dernière question, ça m’a fait bizarre car moi aussi en ce moment je cherche une réponse à celle-ci.
Je dirais pour l’instant que ce qui nous empêchent de sortir de ces normes c’est avant tout nous même et surement un peu les autres. En effet, depuis que nous sommes enfants, nous voyons le même schéma se répéter autour de nous, on nous dit qu’il faut bien travailler à l’école pour trouver un bon métier et avoir une famille et ainsi réussir sa vie. Personne ne nous pousse vraiment à sortir de ce schéma et même notre environnement, disons plutôt les autres sont persuadés que cette norme est juste. C’est pourquoi, nous finissons par avoir peur de tenter de nouvelles choses, d’innover, car au fond, peut être que la peur d’être rejetée est trop forte. C’est vrai tout ce qui est étrange ou trop divergent est rejeté par la majorité. Donc au final, je n’ai pas réellement la réponse à cette question mais je suis convaincue d’une chose c’est que tout n’est qu’une question de point de vue. Au fond, nous sommes libres de suivre le chemin que nous souhaitons, il faut juste réussir à se détacher de l’opinion commune pour pouvoir vivre autre chose. Après peut être que des causes matériels comme l’argent pourrait poser problèmes mais je suis sure qu’il est possible d’y remédier.

Changer son point de vue sur le monde est à mon avis notre seul moyen de ne pas suivre ces normes déjà bien instaurées dans les consciences.

Voilà, en espérant avoir été claire (car c’est un peu confus dans ma tête) et en souhaitant que mon pavé n'ait pas été trop chiant et puisse répondre un tant soit peu à ta question.

A plus rêve d'ailleurs  164517
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




rêve d'ailleurs  Empty
MessageSujet: Re: rêve d'ailleurs    rêve d'ailleurs  Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
rêve d'ailleurs
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rapport Gwendalavir et l'Ailleurs
» Prière de fouiller ailleurs - Télérama du 10/12/2008- p 11
» [Soldà, Eugenia Patrizia] Des ailleurs impossibles
» Nantais venus d'ailleurs
» L'azur, il est ailleurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Voie des Marchombres :: La Voie des Marchombres :: La Vie et ses Concepts :: Fiction, Vérité, Rêves et Réalité-
Sauter vers: