La Voie des Marchombres

Forum de réflexion consacré aux Marchombres et aux livres de Pierre Bottero...
 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Urgence démocratique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nerual
Lanceur de la gratouille enragée qui gratte
Lanceur de la gratouille enragée qui gratte


Féminin
Nombre de messages : 594
Age : 22
Localisation : En moi
Groupe : Petite
Livre préféré : Pierre Bottero, Fred Vargas, Alain Damasio, Ray Bradbury, Jasper Fforde... (Pis aussi Anthony Horowitz, Robert Muchamore, Scott Westerfield, Louise Rennison...)
Date d'inscription : 15/02/2012

MessageSujet: Urgence démocratique   Sam 25 Juin 2016 - 13:16

Salut à tous :)

En ce moment je suis en stage (mais on s'en fout) et un de mes maîtres de stage s'est impliqué dans un projet de "réforme politique" avec des amis à lui.

Ça s'appelle Urgence Démocratique et leur site est ici.

Je vous résume quand même l'idée principale, sans les détails.


Ils partent du constat que les politiciens ne se bougeront jamais le cul pour réformer en bien la constitution afin d'avoir une démocratie qui ressemble à une démocratie et qui n'en aurait pas juste le nom. La réforme porterait sur des éléments essentiels, à savoir séparation de la justice et de la politique, renouvellement (=changement, pour que ça tourne) plutôt que cumul des mandats, des médias un peu plus indépendants, transparence des décisions politiques et plus d'échanges avec les citoyens, etc…

Et l'idée, c'est que puisqu'aucun politique ne le fera c'est d'élire un type n'appartenant à aucun parti politique, sans aucun programme politisé dont le seul but sera de réformer la constitution via des référendums pour court-circuiter le Parlement et les partis politiques. N'étant pas politisé, théoriquement, tous les citoyens de gauche ou de droite ou d'ailleurs devraient pouvoir se mettre d'accord pour des changements améliorant la démocratie dans notre intérêt à tous.
Et après, le type démissionne et on réorganise des élections pour un vrai président mais dans des conditions plus favorables et plus démocratiques.


Dans mon résumé il y a plein de failles auxquelles ils ont essayés de palier le mieux possible et qui seront bien mieux expliquer sur leur site (qui est pas encore tout à fait optimal selon moi…).


Mon maitre de stage nous a demandé notre avis (aux gens du labo), donc je vous le demande aussi : qu'en pensez-vous ?
Ils essaient d'organiser un changement de manière légale afin d'éviter une grosse révolution violente qui pourrait bien arriver et je trouve ça vraiment louable.

Cela dit, je pense qu'en pratique, pour 2017, ça me semble un peu tard. Il faudrait une couverture médiatique très importante, et que les citoyens se fassent confiance entre eux pour élire ce type (pas encore défini, ça peut être un type lambda, mais honnête et inspirant la confiance) et qu'il ait des chances de passer au second tour. Que tout le monde accepte de mettre ses opinions politiques entre parenthèses, de tenter un coup de poker tous ensemble, ce serait beau, mais j'y crois pas trop.
Revenir en haut Aller en bas
Naëlle
Voltigeur des courants
Voltigeur des courants


Féminin
Nombre de messages : 288
Age : 19
Localisation : Quelque part sur le monde, mais ce n'est pas très important.
Groupe : Haïnouk
Date d'inscription : 01/07/2011

MessageSujet: Re: Urgence démocratique   Dim 26 Juin 2016 - 16:29

Pour faire court parce que j'ai pas envie de faire long, à mon sens, de 1 ça ne pourra jamais marcher. Que quelqu'un de non politisé aie le nombre de signatures de maires requis, les sous pour la campagne, et suffisamment de votes… C'est clairement pas dans ce monde ci. Et de 2, pour moi, avoir une vraie démocratie maintenant, c'est la pire connerie qu'on puisse faire. Je pense notamment au fait que ce que les anglais ont le plus recherché dans google le lendemain des résultats du referendum est "qu'est-ce que l'UE"… Les mecs ils se renseignent après avoir pris la décision quoi… je me dis qu'on peut tout bonnement pas laisser la gestion d'un pays au peuple en l'état actuel des choses.
Revenir en haut Aller en bas
Revan
Chevalier Jedi
Chevalier Jedi


Masculin
Nombre de messages : 648
Age : 21
Localisation : Menegroth, Doriath's realm.
Groupe : Jedi
Livre préféré : The Lays of Beleriand
Date d'inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Re: Urgence démocratique   Dim 26 Juin 2016 - 18:02

En fait non, tous les jours précédant le vote ont vu un pic de recherche sur la question, même s'il n'est pas redescendu après la fermeture des bureaux de vote, il n'était pas particulièrement plus important - donc on ne peut pas dire que les britanniques aient voté en général sans connaissance de cause. D'ailleurs le vote "brexit" est presque moins à saisir comme une véritable conception eurosceptique qu'un désaveu beaucoup plus général de la part des classes populaires vis à vis de la classe politique, majoritairement en faveur du "remain".

Quand on voit ce qu'est l'Europe, on ne peut guère leur en vouloir - voilà bien une institution qui a démontré maintes et maintes fois combien elle servait les intérêts des lobbies et des grands groupes financiers, et qu'elle avait peu de choses à faire des européens en eux-mêmes.

Ce qui signifie pour moi deux choses : d'une part, effectivement, tel que le système est conçu, on court trop le risque du populisme dans les deux sens (que ce soit de la part des eurosceptiques que des europhiles, dans le cas du brexit) parce que le peuple n'a tout simplement pas les moyens de s'informer et de comprendre les enjeux en présence pour choisir judicieusement, pour un tas de raisons très différentes, et secundo, il ne faut pas mésestimer la puissance d'inertie des institutions en elles-mêmes, qui sont conçues pour se sauvegarder et reproduire les mêmes distinctions de classes et de pouvoir, continuellement. La seule raison pour laquelle un référendum comme le brexit débouche sur quelque chose qui soit issu de la volonté populaire pour une fois, c'est parce que les politiques britanniques ont tellement tiré leur peuple sur la corde qu'ils allaient se retrouver avec des émeutes et des insurrections s'ils ne suivaient pas le résultat. Ce qui m'amène à la solution : j'en suis venu à penser qu'elle ne pouvait être qu'externe - une révolution, une destitution, un déni en masse des institutions politiques, bref - le bordel.

Voilà pourquoi, à moins d'une véritable révolte populaire, je ne pense pas que les choses évolueront véritablement.
Revenir en haut Aller en bas
Acthir
Curieux
Curieux


Féminin
Nombre de messages : 26
Age : 18
Localisation : Esprit difficilement situable à habitude changeante, corps généralement rencontrable en région rouennaise
Groupe : Thül
Livre préféré : David Gemmel, Druss
Date d'inscription : 05/08/2015

MessageSujet: Re: Urgence démocratique   Dim 26 Juin 2016 - 18:27

Salut à tous ^^ C'est là un sujet intéressant et d'actualité auquel je vais tenter de répondre, en exposant bien évidement mon simple avis, le plus rapidement possible.

Naëlle a écrit:
Ça ne pourra jamais marcher. Que quelqu'un de non politisé aie le nombre de signatures de maires requis, les sous pour la campagne, et suffisamment de votes… C'est clairement pas dans ce monde ci.

Sur ce point, je m'accorde à Naëlle, le projet est très beau, c'est indéniable, mais il ne peut marcher dans l'état actuel des choses, expliquant la spirale infernale qui nous enferme: pour pouvoir élire quelqu'un souhaitant réellement changer les choses pour le peuple, il faut que quelqu'un change le système. C'est pourquoi je pense plus qu'un changement sociétal ne se fera que par "révolution" même si je désapprouve ce mode de changement dans le but de renverser la classe supérieur pour rendre le pouvoir au peuple puisque, selon les théories Marxiste, cela ne visera finalement qu'à l'établissement d'une nouvelle élite dominante.

Naëlle a écrit:
Et de 2, pour moi, avoir une vraie démocratie maintenant, c'est la pire connerie qu'on puisse faire. Je pense notamment au fait que ce que les anglais ont le plus recherché dans google le lendemain des résultats du referendum est "qu'est-ce que l'UE"… Les mecs ils se renseignent après avoir pris la décision quoi… je me dis qu'on peut tout bonnement pas laisser la gestion d'un pays au peuple en l'état actuel des choses.

Sujet à débat pour le coup, visant à se demander quel est le meilleur système politique (même si ce débat-ci induit un débat autour de la question de savoir si l'individu doit nécessairement se soumettre au politique, à la morale et s'effacer devant l'intérêt général). Je trouve que celui ayant le mieux répondu à cette problématique est Churchill avec son célèbre:

"La démocratie est le pire système de gouvernement, à l'exception de tous les autres"

En effet, le fait d'instaurer une forme de pouvoir despotique et dictatorial sera nécessairement vus comme condamnable puisqu'entravera les libertés individuelles, mais en retour donnera l'avantage d'éviter les erreurs commises par les décisions généralement émotionnelle du peuple au profit de décisions centralisées d'un dirigeant (que l'on supposera ici bienveillant, sage, éclairé... Les tyrans ne doivent pas être représentatif du système autoritaire tout comme les erreurs de décision ne doivent pas permettre une généralité sur les décisions prise par les démocraties) Ainsi, De Gaulle a toujours soutenu que la France devait se doter d'un dirigeant fort. L'opposition qui ressort donc clairement est celle de l'efficacité sécuritaire de l'ordre face à inefficacité insécuritaire de la liberté, et pour régler cela, on tente aujourd'hui un "mixe" des deux, le peuple exprime sa décision une fois tout les 5 ans et de temps en temps en gueulant un coup dans la rue, et le papa (ou maman si on élit une personne dans les années à venir et qu'elle préfère être désignée ainsi, mais cela est un sujet autre) qui est là-haut fait un peu ce qu'il veut. Enfin, ça, c'est la théorie et en soit, je trouve qu'elle est plutôt bonne.

Là où ça pêche c'est que la démocratie d'aujourd'hui est plus une dite "d'opinion", c'est-à-dire que les élus se concentre sur leur réélection et leur courbe de popularité plus que sur leur vision du pays et les réforme nécessaires. Ainsi, je ne pense pas que le problème ne réside pas tant dans le besoin de changement du système mais dans l'absence de vue d'ensemble d'une majorité de la population. Le peuple ne se renseigne pas, comme le fait remarquer Naëlle, et juge généralement rapidement de par la vision qu'il tire des médias. Orelsan (dont j'abhorre beaucoup de chanson pourtant) en fera un bon résumé dans son "Suicide Social":

"Adieu la ménagère devant son écran
Prête à gober la merde qu’on lui jette entre les dents
Qui pose pas de question tant qu’elle consomme
Qui s’étonne même plus de se faire cogner par son homme"

Or, si le peuple pouvait bien se renseigner, il élirait en fonction de réelle propositions de la par du politique et évaluer un mandat à sa finalité et non pas en jugeant par avance une réforme plus sur l'émotion "anti-gouvernementale" que sur son réel contenu, cela réglerait donc le problème du blocage actuel du système qui empêche tout changement et en appel pourtant un de toute ses forces. Mais cela et bien évidement utopique car ça prendrai beaucoup trop de temps aux gens de se renseigner et donc que les politiques entretiennent cette "flemmingite aigu" en traitant l’électeur en bovin, s'appuyant probablement sur le dicton des Inconnus: "Ils ne faut pas prendre les gens pour des cons, mais il ne faut pas oublier qu'ils le sont."


Donc, pour conclure mon exposé d'opinion (probablement trop long et je le crains peut-être pas tout à fait clair, j'admet l'avoir un peu tapé rapidement, n'hésitez pas à demander des éclaircissements ^^" ) je pense que le projet est beau en soit, puisqu'il pourrait mener à certaines réforme qui sont malgré tout nécessaire pour diminuer les longueurs administratives actuelles, les abus politiques... Mais je ne crois pas qu'il faille changer le système actuel, qui est somme toute pas si mauvais, mais bien plutôt s'attaquer à une grande politique sociale visant à une évolution (positive de préférence) des mentalités. En effet, un pays ne peux se targuer d'être une démocratie efficace si, lorsqu'à peine plus des deux tiers des citoyens votent, on peu se féliciter de la "faible proportions d’abstentionnisme" (après, il est compréhensible qu'il y en ai, mais pas en de tel quantité).

Merci de m'avoir lu (j'espère que vos yeux vont bien, je n'aurais pas le foi pour une relecture ) A bientôt loin de cette Terre les gens :p
Revenir en haut Aller en bas
Acthir
Curieux
Curieux


Féminin
Nombre de messages : 26
Age : 18
Localisation : Esprit difficilement situable à habitude changeante, corps généralement rencontrable en région rouennaise
Groupe : Thül
Livre préféré : David Gemmel, Druss
Date d'inscription : 05/08/2015

MessageSujet: Re: Urgence démocratique   Dim 26 Juin 2016 - 18:36

Du coup, double post rapide en réaction à Revan ^^ (et désolée, je m'attarderais plus sur la fin de ton message)

Revan a écrit:
Ce qui m'amène à la solution : j'en suis venu à penser qu'elle ne pouvait être qu'externe - une révolution, une destitution, un déni en masse des institutions politiques, bref - le bordel.

Voilà pourquoi, à moins d'une véritable révolte populaire, je ne pense pas que les choses évolueront véritablement.

Je t'accorde en effet que les choses évoluerait fortement suite à une révolte, mais celle-ci ne sera pas nécessairement positive et finirait probablement par l'établissement d'un nouveau système, lui aussi basé sur une domination du peuple par une élite "révolutionnaire" mais plus inégalitaire dans le sens où il ne voudra pas se faire renverser également, et aura suivi à une période de violence, les révolutions n'étant par définition pas pacifiste, tel que tu le dit, ce serait le bordel. La violence ne résout pas le problème, ça a déjà été largement prouvé.
Par contre, le dénis de masse des institution, lui, changerait les choses par nécessité. L'Etat ne peut se proclamer Etat si aucun des habitants du pays ne suivent ses ordres et qu'ils établissent un nouveau régime politique. Mais cette possibilité est en soit également utopique. "Si tu pense que personne ne pense jamais à toi, ne paye pas tes impôts 1 mois et tu verra"

Voilà, c'est tout pour moi, re-bye ;)
Revenir en haut Aller en bas
Tarja
Voltigeur des courants
Voltigeur des courants


Féminin
Nombre de messages : 359
Age : 19
Groupe : Haïnouk
Livre préféré : L'envol, Zouck, Le seigneur des anneaux, Alain Damasio, Les Eveilleurs, Vango, tous les livres de Pierre Bottero
Date d'inscription : 11/07/2012

MessageSujet: Re: Urgence démocratique   Jeu 18 Aoû 2016 - 19:55

Je suis du côté de Revan, pour moi un véritable changement aujourd'hui passe pas un embrasement, une révolte violente et radicale. Tenter de passer pas les institutions étatiques pour changer l'Etat est voué à l'échec et ne fera au mieux que tasser certains problèmes pour mieux qu'il ressurgissent plus tard.
Déjà, même en supposant des élus plus "éthiques", je ne crois pas en la démocratie représentative, pour qu'une démocratie soit viable il faut déjà qu'elle soit directe (bien sûr ce n'est qu'une des conditions, il faudrait aussi de gros changements dans l'éducation et les médias), le must du must étant même l'autogestion. La représentativité permettra toujours au représentant de déformer les idées, de faire passer leurs propres convictions et intérêts avant ceux des autres, ou alors il faudrait avoir recours exclusivement au mandat impératif.

Je ne pense pas que le peuple soit abruti et incapable de prendre de bonnes décisions, beaucoup n'ont juste pas les outils (là encore éducation, médias) pour le faire. Le fonctionnement capitaliste et la propagande de l'extrême-droite s'ancrent également trop dans les esprits, c'est pourquoi il faut d'abord en finir avec ça.

Il faut qu'une véritable révolution ai lieu, pas un semblant de changement pour mieux recréer des schémas oppressifs. Mais c'est terriblement dur à faire.

(Après je pense que les intentions de ton maître de stage sont tout à fait louables et il met le doigt sur des points intéressants)
Revenir en haut Aller en bas
Khloé
Curieux
Curieux


Féminin
Nombre de messages : 20
Age : 15
Localisation : Là où la lune et le soleil fusionnent, où ombre et lumière se mèlent, entre bruit et silence, Sur ma Voie.
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Ellana, l'envol. Coeur d'encre. Dune. Percy Jackson et les Héros de l'Olympe.
Date d'inscription : 25/12/2015

MessageSujet: Re: Urgence démocratique   Jeu 3 Nov 2016 - 17:55

Je n'ai vraiment lu les commentaires, c'est surtout une réponse au premier.

A mon avis, élire quelqu'un de non politisé ce sera très dur.
En même temps c'est une bonne idée car de nos jours, il faut l'avouer, les politiques n'inspirent pas vraiment confiance, s'enfoncent dans l'ignorance et la vulgarité, alors qu'il nous faudrait quelqu'un qui serait capable de réformer la constitution et de remettre le pays sur pied et de le diriger pendant un mandat tout cela à la fois.
Un type lambda, mouais. Surtout pour refaire ensuite des élections. Dans l'idéal, il faudrait créer un parti neutre, dont le seul but est d'écouter les citoyens et de ne pas avoir d'opinion (certes, certains étaient "censés" représenter les citoyens, passons)
Ceci étant, je pense que l'idée est plutôt bonne.
Moi je dis vive la Bétique (Mon Bac blanc de ce matin est toujours dans ma tête )
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Urgence démocratique   Aujourd'hui à 5:30

Revenir en haut Aller en bas
 
Urgence démocratique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'avenement du film "démocratique"
» Liste des premiers ministres de la République démocratique du Congo/Zaire en image
» Dominique SAKOMBI Inongo est décédé
» La situation actuelle en RDC
» En RDC, mille universités, mille misères !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Voie des Marchombres :: La Voie des Marchombres :: Le Monde et les Energies :: Nous et la société-
Sauter vers: