La Voie des Marchombres

Forum de réflexion consacré aux Marchombres et aux livres de Pierre Bottero...
 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un métier bien payé ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nerual
Lanceur de la gratouille enragée qui gratte
Lanceur de la gratouille enragée qui gratte
avatar

Féminin
Nombre de messages : 645
Age : 23
Localisation : En moi
Groupe : Petite
Livre préféré : Pierre Bottero, Fred Vargas, Alain Damasio, Ray Bradbury, Jasper Fforde... (Pis aussi Anthony Horowitz, Robert Muchamore, Scott Westerfield, Louise Rennison...)
Date d'inscription : 15/02/2012

MessageSujet: Un métier bien payé ?   Mer 15 Fév 2017 - 22:28

Hello everyone !

Une réponse sur une présentation récente (je ne vise personne, bien entendu ) me donne envie de réagir dans ces contrées…

Vaut-il mieux faire :
• un métier bien payé/qui rapporte (quitte à ce qu'il soit un peu chiant) pour être "tranquille" (donc vraiment bien payé),
• un métier qu'on aime vraiment et/ou qui nous passionne mais moins bien payé (mais tout de même suffisant pour vivre sans trop de soucis),
• un métier qui nous laisse beaucoup de temps à côté pour profiter (quitte à ce qu'il soit un peu chiant et/ou moins bien payé (mais toujours suffisant pour vivre)) ?

Je parle ici d'un métier qu'on prévoit de/aimerait faire, pas d'un métier de substitution trouvé en galérant à pôle emploi.
Et la question de ce que j'appelle suffisant pour vivre, c'est genre une peu au dessus du smic : entre 1500 et 2000€ par mois, disons, ce qui me parait très correct à moi mais qu'on qualifie peu de "job bien payé ou qui rapporte". Pour moi, ça, c'est disons au dessus de 5000€ par mois. Pour donner un ordre d'idée.

Et on est tous d'accord, je pense pour dire que le combo des trois est idéal et souhaitable mais on est pas tous footballeur ou acteur de cinéma x) Un combo de deux est aussi agréablement envisageable ^^

Donc en gros, le plus important, dans la vie c'est quoi ? L'argent, le temps ou la passion ?


Maintenant que le contexte est posé, mon opinion à moi c'est que si je gagne plein d'argent mais que j'ai pas le temps pour en profiter, ça ne me sert à rien. Même si ça me passionne. Bon si ça me passionne c'est pas trop grave, mais l'argent amassé "en trop", je vois pas à quoi il pourrait me servir… Du coup, je préfère avoir un boulot me permettant d'avoir du temps libre (1) et qui me passionne (2). L'argent… Tant que ça survient à mes besoins j'ai pas besoin de plus… Ca tombe bien, puisque je veux faire prof
Revenir en haut Aller en bas
Khloé
Curieux
Curieux
avatar

Féminin
Nombre de messages : 61
Age : 16
Localisation : Là où la lune et le soleil fusionnent, où ombre et lumière se mèlent, entre bruit et silence, Sur ma Voie.
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Ellana, l'envol. Wuthering Heights. Coeur d'encre. Dune. Percy Jackson et les Héros de l'Olympe. Troie.
Date d'inscription : 25/12/2015

MessageSujet: Re: Un métier bien payé ?   Mer 15 Fév 2017 - 23:45

Ahah.
Le métier. Sujet qui fâche (chez moi).
Mon père est du genre à vouloir de moi que je fasse un truc super bien, qui rapporte, et tout ça.
J'aimerais faire quelque chose qui me plait vraiment mais je n'ai aucune idée de ce que je pourrai faire. Je suis dans le désespoir actuellement d'ailleurs.

Pour moi, il vaut mieux un métier qui te permet de subsister à tes besoins mais qui te permet de faire ta passion à côté (écrire et publier un livre pourquoi pas !)
Après, il faut tout de même que le métier te plaise un minimum et que tu aie un peu d'argent en plus, parce que tu vas (plus ou moins) faire ça toute ta vie et il vaut mieux ne pas avoir de regrets.

Bon, je réfléchis plus et je reviens.

Khloé.
Revenir en haut Aller en bas
Moana
Curieux
Curieux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 51
Age : 18
Localisation : Quelque part entre la mer et les cieux
Groupe : Marchombre
Livre préféré : La Reine Liberté (Trilogie, ça compte ?) de Christian Jacq.
Date d'inscription : 07/02/2017

MessageSujet: Re: Un métier bien payé ?   Jeu 16 Fév 2017 - 0:17

Haha !! Nerual, ça t'a vraiment fait tiquer n'est-ce pas ? x))
Pour répondre à tes questions, je ne vois pas vraiment pourquoi il faudrait choisir entre l'argent, le temps et la passion.

Gagner de l'argent pour l'argent est inutile même avec une vie paisible. (Hehe ! L'impression de se contredire ? Pas vraiment). L'argent est un moyen supplémentaire d'avoir du temps pour toi et pour les autres. Il est également un moyen de réaliser ses rêves. Avec le temps, tu as l'occasion de vivre tes passions et avec la possibilité de réaliser tes rêves, tu as une vie tranquille et intéressante.

Je ne comprends pas non plus pourquoi ce métier qui te rapporte de l'argent serait un peu chiant. Je pense même que cela pourrait être intéressant.

Pour donner un ordre d'idée, un métier qui te rend riche (oui,parce que c'est l'expression que j'avais utilisé) doit te rapporter environ 5 000 € par semaine. J'irais même un peu plus loin, je considère qu'on commence à être riche quand on gagne de l'argent en dormant.

Bien entendu, je sais déjà avec certitude quel métier pourrait me rapporter cela. Et dans la légalité pour dissiper les idées qu'on gagne ça dans la mafia 😂😂😂😂
Revenir en haut Aller en bas
Acthir
Curieux
Curieux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 47
Age : 19
Localisation : Esprit difficilement situable à habitude changeante, corps généralement rencontrable en région rouennaise
Groupe : Thül
Livre préféré : Druss la Légende
Date d'inscription : 05/08/2015

MessageSujet: Re: Un métier bien payé ?   Dim 19 Fév 2017 - 3:57

Je me rangerais au côté de Moana sur le fait qu'il est possible d'allier les trois, mais si on s'impose tes conditions, je choisis la passion, quelque soit le temps ou le salaire.

J'explique un peu, même si c'est là forcement subjectif ;)

Il ne faut pas être un grand génie pour savoir ce que cause le manque d'argent, par contre, venant d'une famille à l'aise, j'ai pus voir le mal qu'il cause lorsqu'il y'en a trop... (J'ouvrirais un sujet là dessus un jour je pense x) ) Donc j'ai une haine assez farouche pour ça. Je ne suis pas stupide évidement, et sais qu'il en faut pour vivre, mais je ne considère absolument pas qu'il soit condition du bonheur, j'ai même tendance à croire qu'il l'empêche plus facilement qu'autre chose (sujet futur x) ).

Ensuite, pour le temps libre, la raison est plus banale, si mon métier me plaît et me passionne, je ne pense pas que le temps libre soit si plaisant. L'occident possède cette peur du travail (tripalium, torture en latin...) et le dissocie systématiquement du loisir et des "vacances", mais pour moi les deux peuvent être joint, et un vrai travail épanouissant est un qui te sert aussi de loisir sans souci.

Voilà donc, passion pour moi, par haine de l'argent et inutilité du fait de compter son temps si l'on est passionné ;)

Ps: https://www.youtube.com/watch?v=a6gs3b9wnxE (oui, je troll cette fois, pardon :p )
Revenir en haut Aller en bas
Nerual
Lanceur de la gratouille enragée qui gratte
Lanceur de la gratouille enragée qui gratte
avatar

Féminin
Nombre de messages : 645
Age : 23
Localisation : En moi
Groupe : Petite
Livre préféré : Pierre Bottero, Fred Vargas, Alain Damasio, Ray Bradbury, Jasper Fforde... (Pis aussi Anthony Horowitz, Robert Muchamore, Scott Westerfield, Louise Rennison...)
Date d'inscription : 15/02/2012

MessageSujet: Re: Un métier bien payé ?   Mar 21 Fév 2017 - 20:36

Hey, j'ai pas dit que c'était impossible d'allier les 3 ! J'ai dit que c'était pas évident (au sens de VRAIMENT bien payé). Mais c'était aussi une vue de l'esprit, le style "en considérant que".

Après, s'il est bien payé et que c'est ta passion, tant mieux pour toi c'est super chouette ! Mais du coup, tu l'as plutôt choisi parce que c'est ta passion et non parce que c'est bien payé.
Et j'ai jamais dit que c'était MAAAAL de vouloir beaucoup d'argent (même si pour moi, beaucoup ça commençait vers 5000€/mois). Vouloir de l'argent pour bien vivre pourquoi pas, je pense juste qu'on ne devrait peut-être pas choisir son futur boulot sur ce seul critère.

Ensuite, certes, c'est pratique d'avoir de l'argent pour faire des choses, mais sérieusement, 5000€ par SEMAINE ???? Euh, actuellement, tes parents, ils gagnent combien ? Ils sont pauvres et tu veux pas avoir à vivre comme eux ? Ils sont méga riches et tu vois que c'est super cool et tu veux surtout pas vivre moins bien qu'eux ? Ils sont "normaux" mais t'en as marre de pas avoir ou pouvoir faire ce que tu veux ?
(T'es pas obligé de répondre, hein, c'est juste que je suis sur le cul, là…)

Sérieusement, tu ferais quoi de tout cet argent ? Ça fait 20 000 € par mois. T'as vraiment besoin de 20 000 € par mois à dépenser ? Tu veux accumuler ? Pour faire quoi après ? Voyager tous les jours ? T'acheter une villa par an ? Pour que tes gosses soient pourri-gatés, qu'ils n'aient aucune notion de la valeur des choses ? Pour faire parti des "riches" comme tu dis ? T'en connais beaucoup des riches ? Et des riches heureux ?

Que tu veuilles de l'argent pour subvenir sans problème à tes besoins et tes envies je veux bien, mais là ça ressemble plus à vouloir de l'argent pour l'argent, parce que l'argent c'est cool, c'est le pouvoir, tu vois. Tu pourrais faire plier n'importe qui et n'importe quoi avec. Et t'as dit que tu voulais faire du droit pour le pognon, et pas parce que ça te plaisait (d'ailleurs tu n'en as jamais fait, si ça se trouve tu vas détester ou adorer, t'en sais rien mais tu veux faire ça pour le fric…) Ça me dépasse complètement…

Et ça te dérange pas que des métiers permettent de gagner 10 fois plus qu'un type au smic alors qu'il en chie sûrement plus que toi ? Personnellement, mais ça, ça ne regarde que moi, ça me ferai mal au cul de gagner beaucoup d'argent et de garder tout pour moi égoïstement alors que je m'en sers pas et que d'autres galèrent à joindre les deux bouts, juste par faute de malchance. Oui, parce que des fois, souvent, t'as pas le choix, ou juste t'es pas au courant, t'as pas les contacts, t'as pas les études parce que t'as pas les moyens de te les payer, etc… Ton niveau social à la naissance détermine souvent toute ta vie, et ça t'y peux rien.

Donc ouais, déso, mais les inégalités je les trouve suffisamment insupportables pour pas souhaiter gagner beaucoup plus que ce que j'ai besoin pour vivre à l'aise et tranquille. Si un jour je gagne 20 000€ par mois, je donne les ¾ à des œuvres de charité diverses et le reste ce sera pour les impôts et ma pomme. Comme ça je continue d'accumuler, pour des voyages éventuels, mais à un rythme sain. Trop d'argent, ça t'emmène clairement dans la merde.
T'imagines ? En plus de fausser potentiellement tous tes jugements, tu deviendras potentiellement accro, tu pourras être corrompu (et dans le droit et la justice, il n'y a rien que je déteste plus), et tu sauras même pas si tes amis seront tes amis ou simplement là pour ton fric, pareil pour ta femme, etc…
(Voilà, c'est maintenant que je dis que c'est MAAAL de vouloir gagner trop d'argent :p)

À un moment tu dis que l'argent te fais gagner du temps pour toi et tes proches… Euh, non ? C'est ton boulot qui détermine combien tu as de temps libre, pas ton argent. Tu ne pourras pas acheter de congés payés (ou pas) en plus, ni d'horaires plus souples. Et si tu veux gagner beauuuucoup, tu dois souvent aussi beauuuucoup travaillé et tu verras moins ta famille.



Et au final, Acthir, je crois qu'on est plutôt d'accord. Sauf peut-être sur la vision du travail, même si je te comprends. C'est juste que moi, si jamais je suis obligée de faire quelque chose, même si j'adore ça, je vais être moins efficace et je vais y rechigner bien plus que si je suis pas obligée. Genre j'aime beaucoup écrire mais je ne me vois pas écrire pour vivre. Déjà faire ça, H24, ça me soulerait et en plus j'aurais la pression de ne pas avoir à échouer et de toujours devoir travailler, pour gagner ma vie. Ce serait plus une passion. Et en plus, j'aurais moins d'idées… x) La liberté d'avoir le choix de le faire ou pas, ça fait aussi parti de la passion, pour moi. Et ensuite, dans mon boulot, même si je préfère que ça me plaise, le fait que ce soit mon boulot, je vais y rechigner. C'est un principe x) Ça a toujours été comme ça pour mes cours, et comme je vais devenir prof, ya des grandes chances que ça continue ^^


Ah oui, et pour moi, c'est tellement en opposition avec la philosophie marchombre… L'harmonie entre toi, les autres et le monde… Le respect… Ça ne vient pas avec l'argent, ce serait même l'inverse. Je visualise trop l'argent comme le cancer du monde, ce qui fout tout le monde dans la merde, en plus du pouvoir. T'es un mercenaire du chaos, non ? Avoue !
Revenir en haut Aller en bas
Moana
Curieux
Curieux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 51
Age : 18
Localisation : Quelque part entre la mer et les cieux
Groupe : Marchombre
Livre préféré : La Reine Liberté (Trilogie, ça compte ?) de Christian Jacq.
Date d'inscription : 07/02/2017

MessageSujet: Re: Un métier bien payé ?   Lun 6 Mar 2017 - 10:38

Coucou Nerual, je suis vraiment désolé de ne répondre que maintenant. J'avais des épreuves de bac blanc et même si je ne révise pas les épreuves, je devais me lever tôt et rentrer chez moi tard. Sincèrement, j'aurais pu répondre plus rapidement mais je voulais prendre le temps de bien répondre à ce dernier message.

À vrai dire, je me suis bien marré. Sans vouloir me moquer de toi. C'est simplement qu'on ne s'est pas compris sur plusieurs points étant donné que tu passes très rapidement aux conclusions sans même chercher à comprendre mon point de vue. Et ensuite, même si tu parles de quelque chose que tu ne connais pas, tu arrives quand même à juger cela selon des critères standards qui ne peuvent s'appliquer ici. Je m'explique et je compte répondre à tes propos points par points.

On va commencer par cette affaire de 5 000€ par semaine. Ma chère Nerual, tout cela est une question de vision. Pour toi, c'est une somme d'argent superflu et exagéré étant donné ta réaction. C'est un principe que tu estimes contraire à tes valeurs et je respecte ton avis. Mais sais-tu seulement ce que 20 000€ représentent pour moi ? Cela représente tout juste mes frais à Tahiti en vivant de manière aisé. Si tu n'es pas propriétaire de ta maison, alors il faut payer un loyer. Si tu es en ville alors cela coûte environ 1 200 € pour un F2 (appartement). Si tu vis en dehors, tu peux avoir pour le même prix un F3. Si tu veux une maison sécurisé et jolie, il faut que ce soit en dehors de la ville et le loyer est de 5 000€ environ. Ensuite, il y a les impôts sur le revenu. Puis, payer l'électricité, cela fait environ 100 € en faisant attention. Payer les abonnements internet et téléphone donc un peu plus de 300 €. Déjà là, ça représente un peu plus de 6 600 €. Ensuite, il y a encore les taxes à payer. Et c'est sans compter sur la nourriture qui représente en faisant attention 1 000€ et en mangeant de temps en temps au restaurant on peut arriver à 2 000€. On est à 8 800€ en mangeant au restaurant. Maintenant, il faut aussi payer la voiture si elle n'est pas à toi et l'essence. Cela fait environ 600€ par mois. On arrive à 9 400 €. Donc en vivant normalement avec très peu d'extras (restaurant de temps en temps) on dépense la moitié de l'argent. Et si on a un peu de visions plus tard alors soit on économise pour s'acheter sa propre maison soit on économise pour les études des enfants afin d'assurer leurs avenirs. Avec ce rythme, on épargne 10 000 € par mois en ayant simplement une famille de 3 personnes. Si la famille est plus nombreuses les dépenses augmentent évidemment. Donc, pour 5 personnes on dépasse les 10 000€ de dépenses et avec 6-7 personnes on peut arriver à 15 000€. Le reste de l'argent peut simplement être utilisé pour les imprévues et il y en a toujours. Par exemple, un enfant qui se casse le bras. Même en étant couvert cela coûte à la famille environ 10 000€. Si on est pas couvert alors les frais montent à au moins 50 000€ à payer. Un autre exemple, il y a un orage avec des pluies diluviennes, l'eau monte dans ton garage au point de cassé ta voiture. Alors si tu l'as acheté en faisant un prêt à la banque le prêt faut toujours le payer et sans parler des frais engendré par au moins la location d'une nouvelle voiture. Tu l'auras compris Nerual, même si 20 000€ par mois est un chiffre impressionnant, cela n'est pas considéré superflu et serait juste suffisant pour vivre bien. Donc je ne pense pas que ce soit avec aussi peu que tes amis seront là pour ton argent, ta femme également et etc... Et avec aussi peu, tu offres à peine une bonne éducation à tes enfants et tu ne peux même pas les envoyer dans de grandes écoles réputées mais juste des écoles privées au mieux. Tu te dis peut-être que j'exagère mais j'ai simplement calculé selon les prix et les dépenses de chez moi. La vie est probablement plus chère à Tahiti qu'en France. Et pour être sincère, je ne connais pas les prix de la France.

Si je veux m'acheter une villa par an et que les gens s'agglutinent autours de moi parce que j'ai de l'argent, il faudrait un minimum de 100 000€ par mois. Or j'ai juste parlé de 20 000€ par mois.

Ensuite, si tu veux parler de bonheur, je te le dis ainsi : " l'argent ne fait pas le bonheur, mais ça y contribue quand même ". Ce serait juste hypocrite de le nier. Même si quelques riches ne trouvent pas le bonheur, dans beaucoup de cas, ce sont les riches bons à rien qui ne savent rien de la vie, qui sont nés avec une cuillère en or dans la bouche mais sans amour. C'est dommage pour eux mais l'amour ne s'achète pas. Je ne suis pas naïf au point de croire que l'argent donne le pouvoir, la possibilité de faire plier n'importe qui, d'avoir ce que tu veux. L'argent même en grande quantité c'est pas la lampe d'Aladdin.

Ensuite la question des métiers qui permettent de gagner 10 fois plus qu'un mec au SMIC alors qu'il en chie plus que moi. Est-ce que ça me dérange ? Franchement ? Non. Pourquoi ? Parce que imaginons que je vais voir ce monsieur qui gagne le smic et que je lui propose ce métier en lui disant qu'il peut continuer son boulot et en même temps apprendre avec moi ce métier et ensuite il pourra gagner 20 000€ par mois. Il va juste rigoler et me dire de dégager parce qu'il a du travail. Il ne me croira même pas parce que ça dépasse complètement sa vision et il dira sûrement " si c'était si simple de gagner de l'argent, tout le monde en gagnerait". De plus, si tu veux changer ta vie actuel, tu dois faire des efforts. Tu dois surtout faire quelque chose parce qu'en continuant simplement ta vie quotidienne tu ne pourras pas changer ta vie. Il faut certaine qualité pour gagner de l'argent.
Revenir en haut Aller en bas
Moana
Curieux
Curieux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 51
Age : 18
Localisation : Quelque part entre la mer et les cieux
Groupe : Marchombre
Livre préféré : La Reine Liberté (Trilogie, ça compte ?) de Christian Jacq.
Date d'inscription : 07/02/2017

MessageSujet: Re: Un métier bien payé ?   Lun 6 Mar 2017 - 11:20

Voici la suite étant donné que j'avais peur de perdre tout ce que j'avais déjà écris.

Ce que tu dis n'est pas faux. Mais en réalité, on a toujours la possibilité de changer sa vie. Une opportunité en or qui peut changer toute une vie à condition d'y mettre les efforts nécessaire.
Tu dis : " Personnellement, mais ça, ça ne regarde que moi, ça me ferai mal au cul de gagner beaucoup d'argent et de garder tout pour moi égoïstement alors que je m'en sers pas et que d'autres galèrent à joindre les deux bouts, juste par faute de malchance. Oui, parce que des fois, souvent, t'as pas le choix, ou juste t'es pas au courant, t'as pas les contacts, t'as pas les études parce que t'as pas les moyens de te les payer, etc… Ton niveau social à la naissance détermine souvent toute ta vie, et ça t'y peux rien."

Nerual, tu sais quoi ? Tu as raison. Cependant, ne confonds pas les gens qui comme tu dis n'ont pas de chance et ceux qui ne font que se plaindre et trouver des excuses. Ces gens là, je pourrais leur donner mille occasions de devenir riche, ils me chasseraient juste parce que ce n'est pas leur but. Ils iront peut-être même jusqu'à me frapper pour leur avoir dit que je leur donne l'opportunité de sortir de leur petite vie pour vivre décemment. La grande différence qui font qu'il y a des gens qui réussissent et d'autres non c'est leurs aspirations. D'un côté, il y a ceux qui ont la volonté de s'en sortir et de l'autre il y a ceux qui se plaignent et sont envieux des riches et disent " Ils sont riches parce qu'ils ont volés des honnêtes gens comme nous" mais si tu regardes un minimum, la seule différence c'était qu'il y en a qui voulaient réussir et qu'ils ont essayés jusqu'à réussir.
Et c'est un énorme préjugé de croire que tous les riches le sont parce qu'ils sont malhonnêtes. Et les préjugés sont le véritable cancer du monde.

Ensuite, à quel moment ai-je dis que je voulais gagner de l'argent égoïstement ? Et si je te disais que mon système te permet de gagner de l'argent en aidant les autres à réussir est-ce que tu maintiendrais que les inégalités augmenteraient à cause de gens comme moi ? Et si je te disais que mon but serait d'aider les gens qui ont la volonté de réussir ? D'aider à mieux répartir la richesse ? Actuellement, 90% de tout l'argent qui circule dans le monde ne restent qu'entre les mains d'une élite. Et cette élite est composé d'1% de la population mondiale.

Ensuite, non gagner de l'argent n'est pas mauvais et l'argent en lui-même n'est pas mauvais. Comme te l'ai déjà dis mais tu ne sembles pas comprendre, l'argent n'est pas une fin (un but) mais un moyen (une façon d'arriver à ton but). Comment un simple moyen d'arriver à ton but pourrait être mauvais ? C'est à toi de l'utiliser de façon intelligente. L'argent n'est mauvais qu'entre les mains de mauvaises personnes. L'argent c'est pareil qu'un miroir. Le miroir n'est pas mauvais puisque ce n'est qu'un objet. L'argent ne fera que révéler la vraie nature des gens. Comme un miroir ne fera que refléter. Et ce n'est pas parce que tu es moche et que le miroir te le montre que ça veut dire que le miroir est le cancer du monde. Pour l'argent c'est en réalité exactement la même chose.

Ensuite, tu penses qu'avoir de l'argent est contre la philosophie marchombre. Alors explique-moi un truc. En quoi avoir de l'argent t'empêcherait d'être en harmonie avec les autres et le monde ? En quoi cela t'empêcherait d'éprouver du respect ? Est-ce que tes valeurs sont si faibles qu'elles seraient affectés par quelque chose de ce niveau ? Je ne sais pas si tu y as pensé mais Pierre Bottero lui-même gagne de l'argent grâce à ces livres et pourtant cela ne l'empêche pas d'être en harmonie avec les autres et le monde. L'argent ou même l'influence des autres peut faire vaciller tes valeurs que seulement si tu le permets. Dès l'instant où tu as des valeurs, ta conviction devrait être inébranlable et donc je ne vois aucune influence négative possible. L'argent te donne même une forme de liberté différente. On appelle ça une liberté financière. C'est assez utile pour accomplir ses objectifs et même vivre sa passion pleinement. Par exemple, si tu veux publier un roman et que tu as suffisamment d'argent alors tu pourras le publier. Et j'irai même plus loin, si tu veux aider les autres à s'en sortir dans leurs vies, il faut que toi-même tu sois à l'aise. Aide-toi avant de vouloir aider les autres. Si tu n'as même pas les moyens de vivre convenablement, comment voudrais-tu possiblement aider quelqu'un d'autre ?

Si tu as encore des longs discours comme celui-là sur les inégalités dans le monde et le mal que cause l'argent alors envoie-les et je te montrerai exactement comme je viens déjà de le faire que tes arguments viennent uniquement de préjugés ou d'une incompréhension de la nature de l'homme et des choses.
Sans rancune Nerual j'espère ;) prends soin de toi et à bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Acthir
Curieux
Curieux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 47
Age : 19
Localisation : Esprit difficilement situable à habitude changeante, corps généralement rencontrable en région rouennaise
Groupe : Thül
Livre préféré : Druss la Légende
Date d'inscription : 05/08/2015

MessageSujet: Re: Un métier bien payé ?   Lun 6 Mar 2017 - 18:56

Quelques jours que j'hésite à répondre, autant car je manquais de temps mais aussi car j'hésitais sur le point de vue à adopter. Je vais te remercier Moana, tu m'a aidé à trancher en me faisant déprimer à la lecture de tes messages... J'ai horreur d'être violent et évite de polémiquer (sur ce fo tout du moins, dans la vie de tout les jours je préfère ne pas ménager les sensibilités) pour tenter de préserver la cohésion de ceux restant sur le forum. Mais là j'ai beaucoup de point de désaccords avec toi ^^

Pas tant sur le fond non, tu as raison sur plusieurs points, mais la forme mon dieu, Nerual t'a fait rire, tu m'as fait péter les plombs ^^ Le dernier post lus sur le forum qui m'avais particulièrement à ce point étais de Solituda d'ailleurs, mais il joue la violence et le sarcasme... Il serait d'ailleurs temps que je lui réponde. Mais bref, là n'est pas le sujet, et passons au contenu, c'est l'heure du passage à la casserole :p

Moana a écrit:
À vrai dire, je me suis bien marré. Sans vouloir me moquer de toi. C'est simplement qu'on ne s'est pas compris sur plusieurs points étant donné que tu passes très rapidement aux conclusions sans même chercher à comprendre mon point de vue. Et ensuite, même si tu parles de quelque chose que tu ne connais pas, tu arrives quand même à juger cela selon des critères standards qui ne peuvent s'appliquer ici.

Bon, on commence sur un ton hautain particulièrement violent, on dira que c'est le personnage, attendons l'argumentation pour juger si tu as raison de te placer aussi haut.

Moana a écrit:
Ensuite, si tu veux parler de bonheur, je te le dis ainsi : " l'argent ne fait pas le bonheur, mais ça y contribue quand même ". Ce serait juste hypocrite de le nier. Même si quelques riches ne trouvent pas le bonheur, dans beaucoup de cas, ce sont les riches bons à rien qui ne savent rien de la vie, qui sont nés avec une cuillère en or dans la bouche mais sans amour. C'est dommage pour eux mais l'amour ne s'achète pas.

Je ne jugerais pas ta démonstration sur le coût de la vie chez toi, c'est probablement vrai, je te fais confiance, ça n'a pas d'importance. Mais ce passage, m'a vraiment, genre, VRAIMENT saoulé  Tu sais quoi Moana, je ne connais pas ta situation, je veux pas la connaître, certes l'argent contribue au bonheur, mais balancer une telle horreur sur les riches malheureux met très légèrement la crédibilité que je t'accordais à mal, comme je l'ai dis plutôt:

Acthir a écrit:
Il ne faut pas être un grand génie pour savoir ce que cause le manque d'argent, par contre, venant d'une famille à l'aise, j'ai pus voir le mal qu'il cause lorsqu'il y'en a trop... (J'ouvrirais un sujet là dessus un jour je pense x) ) Donc j'ai une haine assez farouche pour ça. Je ne suis pas stupide évidement, et sais qu'il en faut pour vivre, mais je ne considère absolument pas qu'il soit condition du bonheur, j'ai même tendance à croire qu'il l'empêche plus facilement qu'autre chose (sujet futur x) ).

J'ai vraiment des moyens, si je veux demain j'arrête de m'emmerder en médecine et je vis sur l'argent de mes parents, ça marcherait. L'amour ne s'achète évidemment pas, jamais eu de souci du côté de mon relationnel. Et pourtant je suis loin d'être dans un état de bonheur profond, mais je ne suis pas là pour épancher mes problèmes, surtout ceux d'un bon à rien qui ne sais rien à la vie ;)

Bref, j'ai pas la foi de continuer à taper sur ce passage, je pense que le message est passé, next.

Moana a écrit:
imaginons que je vais voir ce monsieur qui gagne le smic et que je lui propose ce métier en lui disant qu'il peut continuer son boulot et en même temps apprendre avec moi ce métier et ensuite il pourra gagner 20 000€ par mois. Il va juste rigoler et me dire de dégager parce qu'il a du travail. Il ne me croira même pas parce que ça dépasse complètement sa vision et il dira sûrement " si c'était si simple de gagner de l'argent, tout le monde en gagnerait". De plus, si tu veux changer ta vie actuel, tu dois faire des efforts. Tu dois surtout faire quelque chose parce qu'en continuant simplement ta vie quotidienne tu ne pourras pas changer ta vie. Il faut certaine qualité pour gagner de l'argent.

Là ton exemple est totalement faux, déjà car il ne s'appuie sur rien et en plus combien de gens se forment tout les ans en parallèle de leur métier pour en changer afin de simplement faire un truc qui leur plaît plus ou de gagner plus ? J'ai pas de chiffre exact (si quelqu'un a je suis preneur) mais si j'en avais je te les mettrai avec plaisir. Je suis d'accord pour dire qu'il faut des efforts pour changer sa condition, tout nécessite des efforts dans la vie, mais cela ne justifie en rien l'élite qui gagne 20smic par mois en ayant plus atteint ce post grâce au copinage qu'aux efforts (Je ne ferai pas l'affront de mettre un #Fillon ici, mais chacun se fera ses propres exemples par lui même ;) ) Ce système n'a donc rien de normal et de méritocratique comme il se tue à tenter de le faire croire et ton exemple de défense est loin d'être acceptable.

Moana a écrit:
Et c'est un énorme préjugé de croire que tous les riches le sont parce qu'ils sont malhonnêtes. Et les préjugés sont le véritable cancer du monde.

Hey, ça c'est beau, je suis d'accord, et ton exemple a beau être bancal (nombreux sont ceux qui ne veulent pas faire d'effort pour changer de vie, et donc joue au loto pour gagner sans effort ;) ) il est vrai que TOUT le monde ne fera pas des efforts et que TOUT le monde n'a pas la richesse en finalité ^^ J'aime, c'est cool :p

Moana a écrit:
Si tu n'as même pas les moyens de vivre convenablement, comment voudrais-tu possiblement aider quelqu'un d'autre ?

Au dessus on a surtout un débat sur l'importance de l'argent, c'est cool, c'est idéologique, j'ai rein à apporter à part mon opinion 100% subjectif, aucun intérêt. Mais cette phrase là je réagis en disant que c'est encore non valable. Certes, demain un riche peut aller chercher un SDF et lui filer 1M €, oui, ça l'aidera beaucoup plus et réglera mieux ses problèmes. Mais on peut toujours aider quelqu'un, même sans utiliser d'argent, un sourire ou un mot de soutien, ça solutionne pas les soucis, mais je suis sûr que si tout le monde se soutenais comme ça, ça serait déjà un grand pas ;)

Moana a écrit:
Si tu as encore des longs discours comme celui-là sur les inégalités dans le monde et le mal que cause l'argent alors envoie-les et je te montrerai exactement comme je viens déjà de le faire que tes arguments viennent uniquement de préjugés ou d'une incompréhension de la nature de l'homme et des choses.

Et on retourne sur du hautain, je commenterai peu, je prescrirai une bonne dose de réflexion et de remise en question ^^

Moana a écrit:
Sans rancune Nerual j'espère ;)

Je ne peux prédire sa réaction, mais je me suis permis d'en avoir une particulièrement peu agréable à sa place ^^

Sur ce, au plaisir de te lire et en espérant que ce sera sur une meilleure entente ;)

Ps: je m'en veux d'avance de mettre un si violent, mais je l'ai dans les oreilles, et mince, c'étais vexant à la fin :p https://www.youtube.com/watch?v=kW7z7pZ__bk


Dernière édition par Acthir le Lun 6 Mar 2017 - 20:06, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Moana
Curieux
Curieux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 51
Age : 18
Localisation : Quelque part entre la mer et les cieux
Groupe : Marchombre
Livre préféré : La Reine Liberté (Trilogie, ça compte ?) de Christian Jacq.
Date d'inscription : 07/02/2017

MessageSujet: Re: Un métier bien payé ?   Lun 6 Mar 2017 - 19:46

Acthir, probablement as-tu raison et ai-je en effet exagéré sur le ton et je m'en excuse. Néanmoins, je ne retirerais pas ce que j'ai dit. Ce que j'ai dis, je le pense même si je le dis assez mal. Je n'ai pas pour habitude d'écrire sur ce style mais étant donné que je l'ai fais, je vais l'assumer.

Je vais simplement réitérer mes excuses et je n'ai pas l'intention de débattre à nouveau sur le fond. De mon côté tout a été dit et selon la réaction de Nerual je m'excuserais encore et supprimerais mes messages précédents si elle me le demande. Pour le moment, je vais simplement attendre et puis j'aviserais. Je n'ai pas vraiment envie de me fâcher avec elle.

Merci Acthir. Je ne m'en étais pas rendu compte. Sur ce. À plus et j'espère également te relire sur une meilleure base.
Revenir en haut Aller en bas
Acthir
Curieux
Curieux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 47
Age : 19
Localisation : Esprit difficilement situable à habitude changeante, corps généralement rencontrable en région rouennaise
Groupe : Thül
Livre préféré : Druss la Légende
Date d'inscription : 05/08/2015

MessageSujet: Re: Un métier bien payé ?   Lun 6 Mar 2017 - 19:57

Re Moana ^^

T'inquiète, je ne te demande pas, et je ne pense pas que quelqu'un le fera de retirer tes écrits ;) Ils contiennent aussi des passages intéressants, et si tu pense ce que tu défend tant mieux, et ça sera une joie d'en débattre afin de tous avancer ;)

J'avais juste pour but de souligner le côté, selon moi, déplacé de certains de tes propos, tu t'es excusé, tant mieux, affaire classée pour ma part ^^

Sans rancune, tchao ^^

Ps: plus gentil, mais toujours stupeflip car c'est eux qui ont rythmé ma journée https://www.youtube.com/watch?v=RKB2SuAx8bA
Revenir en haut Aller en bas
Revan
Chevalier Jedi
Chevalier Jedi
avatar

Masculin
Nombre de messages : 675
Age : 22
Localisation : Menegroth, Doriath's realm.
Groupe : Jedi
Livre préféré : The Lays of Beleriand
Date d'inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Re: Un métier bien payé ?   Mar 7 Mar 2017 - 13:04

Mhm, la pensée de Coelho a encore frappé !


Du coup, Marx et Werber, la lutte des classe, la sociologie, Bourdieu, Foucault et la quasi-totalité de la pensée française du 20ème siècle, aux oubliettes, Moana ?

"Expliquer la nature de l'homme" mais coooooombien de préjugés ne se cachent pas dans cette phrase


La vision libertarienne des choses et des gens que tu développes est bourrée de préjugés et d'opinions que tu n'es absolument pas en mesure de démontrer, simplement d'une part parce que tu n'en as pas les moyens et que tu balances des opinions comme si c'était des vérités allant de soi (ce qu'elles ne sont pas) et deuxièmement parce que tu avances beaucoup de choses qui sont indémontrables en elles-même et sur lesquelles, en bref, on ne peut avoir que des "préjugés".

L'homme est-il libre de suivre ce qu'il a envie, et son échec ne tient-il qu'au fait qu'il ne le veuille pas assez fort, ou est-il déterminé par des structures et des superstructures sociales qui entendent souvent répartir les personnes entre classes et laisser les dominés dans le rôle de dominés ? On ne résout pas ces questions avec de la pensée de comptoir.
Revenir en haut Aller en bas
Moana
Curieux
Curieux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 51
Age : 18
Localisation : Quelque part entre la mer et les cieux
Groupe : Marchombre
Livre préféré : La Reine Liberté (Trilogie, ça compte ?) de Christian Jacq.
Date d'inscription : 07/02/2017

MessageSujet: Re: Un métier bien payé ?   Mar 7 Mar 2017 - 17:36

Revan, peut-être as-tu raison, peut-être as-tu tort. Je ne pourrais sincèrement pas le dire. Je manque totalement d'objectivité pour le dire.

En ce cas, donne nous ton opinion sur la question. Elle m'éclairera peut-être pour avoir une vision avec moins de préjugés comme tu le dis.
Revenir en haut Aller en bas
Layramis
Arpenteur de la Voie
Arpenteur de la Voie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 174
Age : 19
Localisation : Quelque par entre Le Royaume Raïs, les archipels Alines, le pays faël et la mer des Brumes...ça me semble assez précis !
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Ellana, évidement... sinon je dirais la Reine Soleil (Christian Jacq), Harry Potter et tous les autres chefs d'oeuvres de Pierre Bottero
Date d'inscription : 24/08/2013

MessageSujet: Re: Un métier bien payé ?   Sam 11 Mar 2017 - 22:10

Saaaaaalut les gens  Ça faisait longtemps hein ? :3
Je passais par la et vous m'avez inspiré, du coup je viens rajouter mon humble avis ^.^

Mais avant toute chose : Nerual, copiiiiiine  :câlin:  je veux devenir prof aussi :3 et de fait, le salaire n'est clairement pas une priorité dans mon choix de carrière, toi même tu le sais :'). Du coup ça va fatalement influencer la suite. Et t'inquiètes pas Moana, je vais pas te faire la morale sur ta façon de considérer les avis des autres, le monsieur Druss (Acthir) du dessus t'as suffisamment tapé dessus ;p. Mais sur le fond, je respecte ton avis, mais tu m'as intrigué sur certains propos de fond (je passe la forme, c'est moins important et puis tu t'es deja excusé)

Donc, venons en aux arguments de fond, parce que c'est ca qui m'a fait cliquer sur le beau "Répondre" qui brille
Moana a écrit a écrit:
" Ils sont riches parce qu'ils ont volés des honnêtes gens comme nous" mais si tu regardes un minimum, la seule différence c'était qu'il y en a qui voulaient réussir et qu'ils ont essayés jusqu'à réussir.

Arf, donc tous les pauvres sont des feignasses qui n'ont pas assez essayé ? ^^' Tu as dis toi même, il me semble, que le milieu social de naissance influençait fatalement... Ce qui veut dire que l'on ne part pas tous avec les mêmes chances... Perso je n'ai pas autant de moyens qu'Acthir (c'est mon meilleur ami IRL) mais je considère tout de même que j'ai été élevée dans un milieu assez privilégié, et je le vois vraiment maintenant que je suis à la Fac avec une promo plus...hétéroclite, dirons-nous qu'au Lycée (j'étais dans le meilleur Lycée privé de la région).

Bref, là où je veux en venir c'est que je suis clairement la plus aisée de tous mes amis de fac, et certains doivent même travailler en parallèle pour payer leurs études ... Un job qui paradoxalement leur donne Bcp moins de temps pour travailler, alors que moi j'ai tout mon temps pour bosser mes partiels... Donc j'ai Bcp plus de chance d'avoir mon année, et à terme mon diplôme qu'eux, alors qu'ils font pourtant plus d'efforts que moi pour réussir. Ce n'est pas juste, mais c'est ainsi, certes, mais je ne peux pas travailler à leur place et meme s'il m'est arrivé d'avancer un repas, je ne peux pas faire beaucoup plus pour eux. Du coup, ils veulent réussir autant que moi, c'est pas pour ça qu'ils y arriveront même si moi j'y arrive :/
Je veux dire, tes paroles pourraient sonner vrai pour un sportif, a la Naruto ("Abandonne l'idée que j'abandonne") maaaais dans le monde financier, bwa, ça marche moins je trouve.

D'aaaaaautre part, parmis ceux que tu appelles "ces gens là" un peu plus haut dans ton poste, je peux t'assurer qu'à la première occasion de sortir de leur vie où ils ne joignent pas les deux bouts, ils ne la laisseront pas passer : il y a quelques jours j'ai regardé un reportage sur les caissières des grands magasins et leurs conditions de travail. Il y en avait une qui avait été obligée d'abandonner ses études prématurément pour aider ses parents qui avaient fait faillite (si je me souviens bien), et qui s'était retrouvée caissière chez Carrefour. Elle racontait que le jour où elle a perdu les eaux, en plein travail, la direction a refusé qu'elle quitte son poste, et elle a fait une fausse couche ... Je t'assure qu'elle aurait tout donné pour changer de vie, si elle avait pu...

Ensuite, j'aimerai revenir sur autre chose, même si je vais t'accorder le fait que tu n'habites pas en métropole et donc que tu n'as pas les mêmes mœurs (tu vas comprendre, parce que je pense que tu connais tout de même ce dont je vais te parler ^^) :

Moana a écrit a écrit:
Et j'irai même plus loin, si tu veux aider les autres à s'en sortir dans leurs vies, il faut que toi-même tu sois à l'aise. Aide-toi avant de vouloir aider les autres. Si tu n'as même pas les moyens de vivre convenablement, comment voudrais-tu possiblement aider quelqu'un d'autre ?

Bwabwabwa, moi pas d'accord
Et pour appuyer mes propos, connais-tu les Restos du Cœur ? J'espère que oui, sinon ça va nettement diminuer la pertinence de mes propos à tes yeux :') au cas où : c'est une association caritative qui reçois des dons en argent ou en nourriture pour le redonner aux plus pauvre. Leur plus grande action c'est le "concert des enfoirés" avec les plus grands (50 ? Peut être plus) artistes français viennent chanter pour récolter des fonds.
Ainsi, je reprendrais tout simplement les paroles de Coluche (le créateur de l'association) : ce ne sont pas les riches qui donnent, parce qu'ils n'ont pas conscience de l'étendue de la misère. La très grande majorité des dons vient des gens qui sont juste un peu moins pauvre que ceux qui viennent se nourrir aux Restos. Parce qu'ils savent ce que c'est qu'être dans la galère" (je n'ai pas la citation exacte mais c'était ce qu'il disait en gros). Du coup, non, on a pas besoin d'être richissime pour aider les plus pauvres. Alors bien sûr certains millionnaires font de tres grosses donnations, et encore ces donnations vont plus souvent pour la Recherche contre les maladies (eh je vais pas cracher dessus, ma soeur est chercheur pour Alzheimer ^^), donc l'argent et la nourriture que reçoit l'association vient des personnes "banales", pas sous le seuil de pauvreté mais pas riches non plus.

Je mettrai cependant un petit bémol à ce qu'a exprimé Nerual et supposé Acthir... L'argent n'est pas le cancer de ce monde. En tout cas pas selon moi (je ne considere pas détenir la vérité absolue). Et sur ce point je serai même plutot d'accord avec toi Moana. Je citerai une fois n'est pas coutume le grand Dumbledore : "ce ne sont pas nos aptitudes qui définissent ce que nous sommes, ce sont nos choix". De même, le fait d'être riche ne fait pas de l'homme quelqu'un de mauvais par principe. C'est juste que sa richesse l'expose à plus de tentations (pouvoir, corruption, avarice, etc...), mais ce qui fait qu'on est ou non une mauvaise personne c'est ce qu'on fait de cet argent. [Paaaaar contre non, ce n'est pas parce qu'il est un moyen qu'il ne peut pas être fustigé ("la fin justifie les moyens" nope nope nope ) mais il parce qu'il est un objet, là ok. Je tenais juste à le préciser :3]

Voilà voilà je pense que j'ai fais le tour pour l'instant ^^
Revenir en haut Aller en bas
Acthir
Curieux
Curieux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 47
Age : 19
Localisation : Esprit difficilement situable à habitude changeante, corps généralement rencontrable en région rouennaise
Groupe : Thül
Livre préféré : Druss la Légende
Date d'inscription : 05/08/2015

MessageSujet: Re: Un métier bien payé ?   Dim 12 Mar 2017 - 0:52

Yo les gens ^^

Pas d'intro de dix ans cette fois, rentrons directement dans le sujet ;)

Revan, toujours aussi génial, sans vouloir être flatteur, tes messages me laisse souvent rêveur, et j'ai vraiment hâte de trouver le temps (ou plutôt de prendre le temps, je reconnais ma faute pour le coup :') ) de me pencher plus avant dans la lecture de plus de penseurs, ma bibliothèque étant encore bien trop vide à mon goût. Bref, j'adore ta culture ^^ A un détail prêt dans ce message

Revan a écrit:
On ne résout pas ces questions avec de la pensée de comptoir.

Certes, mais terriblement réducteur et assez violent gratuitement (le ton hautain, la prise de haut tout ça tout ça). On est encore loin d'être les futurs révolutionnaires de la pensée moderne, mais les efforts méritent d'être pris en considération avant d'écraser si violemment l'avis (que j'ai également vivement critiqué donc) de Moana ^^

Ensuite je plussoie la demande de Moana égallement, juste pour le plaisir de continuer cette discussion ^^ (qui se font malheureusement rare sur le fo :') )

Revan a écrit:
Donne nous ton opinion sur la question.

Et maintenant, la partie intéressante, ma chère Layra, c'est à toi
Je ne te ferai pas l'affront de souligner le massacre de mon pseudo    (quoique je viens de le faire  ) que tu as été très sympathique de corriger :p

Bref, hormis cette vanne ton commentaire est intéressant et je vais m’atteler à une vraie réponse ^^

Layramis a écrit:
Certains doivent même travailler en parallèle pour payer leurs études ... Un job qui paradoxalement leur donne Bcp moins de temps pour travailler, alors que moi j'ai tout mon temps pour bosser mes partiels... Donc j'ai Bcp plus de chance d'avoir mon année, et à terme mon diplôme qu'eux, alors qu'ils font pourtant plus d'efforts que moi pour réussir. Ce n'est pas juste, mais c'est ainsi, certes, mais je ne peux pas travailler à leur place et meme s'il m'est arrivé d'avancer un repas, je ne peux pas faire beaucoup plus pour eux. Du coup, ils veulent réussir autant que moi, c'est pas pour ça qu'ils y arriveront même si moi j'y arrive :/
Je veux dire, tes paroles pourraient sonner vrai pour un sportif, a la Naruto ("Abandonne l'idée que j'abandonne") maaaais dans le monde financier, bwa, ça marche moins je trouve.

Je m'accorde là dessus et passerait juste un commentaire rapide sur le fait que c'est là la panne du fameux "ascenseur social" théoriquement au service de la méritocratie ^^ Mais il mériterait un sujet à lui pour être traité d'une manière (très relativement) satisfaisante ;) (Et je rajoute un point bonus pour le référence à Naruto  )

Layramis a écrit:
tu n'habites pas en métropole et donc que tu n'as pas les mêmes mœurs

Heureusement que je te connais en vrai toi, sinon je t'aurais bien mis une mandale ou deux :p Cette phrase est compréhensible mais maladroite x) Une association =/= une moeurs, en effet de mes recherches, les Restos n'opèrent pas en outre-mer, mais je prends le pari que ce genre de mouvement existe ^^

Layramis a écrit:
Bwabwabwa, moi pas d'accord

On remarquera l'élégance de cette argumentation :p Déso, c'est une amie, je suis forcé de taper plus    JE NE SERAI PAS IMPARTIAL, D'ACCORD ? :p

Layramis a écrit:
Connais-tu les Restos du Cœur ? J'espère que oui, sinon ça va nettement diminuer la pertinence de mes propos à tes yeux :')

L'absence de connaissance de l'exemple ne démonte pas la pertinence de propos, Internet existe pour se renseigner sur ce que tu cites et de plus ton explication brève (bien que toujours pas française :p ) fonctionne plutôt bien ^^

Layramis a écrit:
Ce ne sont pas les riches qui donnent, parce qu'ils n'ont pas conscience de l'étendue de la misère. La très grande majorité des dons vient des gens qui sont juste un peu moins pauvre que ceux qui viennent se nourrir aux Restos. Parce qu'ils savent ce que c'est qu'être dans la galère" (je n'ai pas la citation exacte mais c'était ce qu'il disait en gros). Du coup, non, on a pas besoin d'être richissime pour aider les plus pauvres. Alors bien sûr certains millionnaires font de très grosses donations, et encore ces donations vont plus souvent pour la Recherche contre les maladies (eh je vais pas cracher dessus, ma sœur est chercheur pour Alzheimer ^^), donc l'argent et la nourriture que reçoit l'association vient des personnes "banales", pas sous le seuil de pauvreté mais pas riches non plus.

Je mettrai ici une certaine nuance, dans le fait que si ton exposition de fait est plutôt juste, ce sont plus les "grandes dynasties" d'élites riches que tu vises ici, les "nouveaux riches" ayant connus cette situation de "normalité" y sont sensibles également ^^ Ça ne change quasiment rien au niveau argumentaire si ce n'est qu'au final j'ai envie de dire que tout ceux qui veulent aider le peuvent, ce n'est qu'une question de volonté, pas de situation, elle elle n'influe que sur la portée de cette aide ;) Mais tous le peuvent et heureusement nombre le font ^^

Layramis a écrit:
Je mettrai cependant un petit bémol à ce qu'a exprimé Nerual et supposé Acthir... L'argent n'est pas le cancer de ce monde. En tout cas pas selon moi (je ne considere pas détenir la vérité absolue). Et sur ce point je serai même plutot d'accord avec toi Moana. Je citerai une fois n'est pas coutume le grand Dumbledore : "ce ne sont pas nos aptitudes qui définissent ce que nous sommes, ce sont nos choix". De même, le fait d'être riche ne fait pas de l'homme quelqu'un de mauvais par principe. C'est juste que sa richesse l'expose à plus de tentations (pouvoir, corruption, avarice, etc...), mais ce qui fait qu'on est ou non une mauvaise personne c'est ce qu'on fait de cet argent.

Je ne le suppose pas, je le dis haut et fort que c'est selon moi l'une des pires inventions que l'on ai faites :p Avec évidemment le classique rappel de modestie et de "simple avis" ;)
Petit bonus pour le fait que Dumbledore se ballade ici, mais je ne considère pas l'argent comme mauvais uniquement de par les tentations qu'il a pour les riches mais pour tous ;) ça mériterait vraiment (VRAIMENT) un sujet à part (J'ai l'impression de passer mon temps à dire ça, un peu comme E-penser tiens x) ) Je le tiens comme mauvais par cette volonté de quantifier les possibles et libertés d'une personne, mais ne peux décemment développer ça ici x) Mon message est déjà bien trop long :')

Layramis a écrit:
"la fin justifie les moyens" nope nope nope  

Ahahah, LE morceau où je t'avais annoncé un rentre dedans  Bon, encore une fois ça mérite son sujet propre (qui existe certainement), mais voilà: Je partage cette pensée selon laquelle la fin ne justifie les moyens, mais comment nous justifieras tu cette toute petite parenthèse particulièrement porteuse de sens ? ;) Si on te demande de sacrifier un vieux de 95ans en échange de 500 000 nouveaux nés, que choisirais tu ? Cette question est terriblement compliquée et ne peut être réduite à une affirmation rapide ^^ Et je sais que le sujet étant l'argent on ne peut comparer à la vie humaine, mais de même, l'annulation de toute la dette française et quelques millions sur ton compte contre le fait de (exemple tiré du Bazar des Mauvais Rêves de Stephen King si ça intéresse) prendre une vidéo de toi bousculant (bien bousculer quand même, une bonne gifle on dira pour simplifier) un gosse ? La question est vraiment dure, et je ne vois personne y répondre sans grande réflexion et en pouvant démontrer facilement en quoi son choix est le bon ^^

Bref, je pense que ça va être pas mal pour l'instant ^^
A plus, et merci pour ta réponse Layra :p

Ps: c'est la tradition, cette fois une qui symbolise bien la dualité bien/mal humaine (je suis très manichéen je sais, à mort les nuances :p ) https://www.youtube.com/watch?v=HCBPmxiVMKk [La musique commence vraiment à 1 ;) ]

PPS: bug de mon ordi juste avant de cliquer sur envoyer, j'ai crus avoir tout perdu :') Ouf, non x)


Dernière édition par Acthir le Ven 17 Mar 2017 - 6:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Layramis
Arpenteur de la Voie
Arpenteur de la Voie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 174
Age : 19
Localisation : Quelque par entre Le Royaume Raïs, les archipels Alines, le pays faël et la mer des Brumes...ça me semble assez précis !
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Ellana, évidement... sinon je dirais la Reine Soleil (Christian Jacq), Harry Potter et tous les autres chefs d'oeuvres de Pierre Bottero
Date d'inscription : 24/08/2013

MessageSujet: Re: Un métier bien payé ?   Dim 12 Mar 2017 - 2:47

Alors déjà : Vilain poney, pour commencer. C' mal la discrimination
Voilà, on peut passer aux choses sérieuses

Acthir a écrit a écrit:

Heureusement que je te connais en vrai toi, sinon je t'aurais bien mis une mandale ou deux :p Cette phrase est compréhensible mais maladroite x) Une association =/= une moeurs, en effet de mes recherches, les Restos n'opèrent pas en outre-mer, mais je prends le pari que ce genre de mouvement existe ^^


   affraid  
C'est pas du tout ce que je voulais dire XD par mœurs j'entendais le fait qu'en France on est habitué à entendre parler des Restos et des Enfoirés (le nom des chanteurs, le vrai, pas moi qui insulte :3) et à suivre le concert à la TV tous les ans. Je ne parlais pas du concept de faire une association caritative (je ne me serai pas permise de dire ca, tu me connais quand même  )

Et pour la recherche internet, je lui ai fais gagné cinq minutes de sa vie, c'est toujours ça

Sinon je t'accorde pour les "nouveaux riches" / "anciens riches" qu'il y a une difference, mais la base de mon propos était surtout que l'on avait pas besoin d'être riche pour aider les pauvres. Ca n'empêche pas les gens plus aisés de le faire ! J'ai juste repris une constatation du créateur en fonction de ce qu'il avait vu passer comme dons. D'ailleurs quand tu regardes les enfoirés, ils ne sont clairement pas parmis les moins riches de France (des artistes de scene quoi) et ils font don de leur temps, à travailler bénévolement alors qu'ils pourraient être en train d'enregistrer leur prochain album. Breeeef. Donc oui la nuance aurait pu être meilleure, maaaais ca change pas le fond.

Pour la référence "la fin justifie les moyens"... *pensive* ... En fait je voulais l'expliciter mais j'ai eu un excès de flemme... Je vois que J'aurai du ! Enfin, pour ton exemple du papi de 95 ans qu'il fallait buter pour sauver tout le monde... Certes, j'hésiterais, mais je finirai par choisir de sacrifier le papy pour sauver la génération futur ... Ce qui ne justifiera pas mon acte... Ça sera un choix logique et pragmatique, pas un choix justifié. Je m'en voudrait quand même après d'avoir tué un pauvre papy qui n'avait rien demandé (je vois mal comment sa mort pourrait empêcher celle de milliers de bébés mais bon ).


bon, un peu court part rapport à d'habitude mais je suis en train de m'endormir sur mon tel donc bon :') peut être une suite plus tard xD
Revenir en haut Aller en bas
Revan
Chevalier Jedi
Chevalier Jedi
avatar

Masculin
Nombre de messages : 675
Age : 22
Localisation : Menegroth, Doriath's realm.
Groupe : Jedi
Livre préféré : The Lays of Beleriand
Date d'inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Re: Un métier bien payé ?   Dim 12 Mar 2017 - 17:22

XD Certains avis ne me donnent simplement pas envie d'être nuancé, outre que par ma réponse j'pouvais mettre discrétos en pratique ce dont je parlais : un message violent structuré de telle sorte à ce qu'il produise tout à la fois une délégitimisation et une "remise à sa place" de l'adversaire, notamment grâce à la référence culturelle ou à l'ancienneté de ma place dans le forum vis à vis de Moana. En bref, ce que Bourdieu qualifie en sociologie de "violence symbolique", autrement dit :

"Un processus de soumission par lequel les dominés perçoivent la hiérarchie sociale comme légitime et naturelle. Les dominés intègrent la vision que les dominants ont du monde. Ce qui les conduit à se faire d’eux-mêmes une représentation négative. La violence symbolique est source chez les dominés d’un sentiment d’infériorité ou d’insignifiance."

Et ces messages structurés comme le mien, on les reçoit partout quand on vient "du peuple". De tous les endroits, à toutes les sauces, de la manière débile et infantile à laquelle on s'adresse à l'usager moyen de services ou du téléspectateur de TF1, jusqu'à la violence sournoise avec laquelle on peut se voir traiter par ceux qui occupent une hiérarchie sociale plus élevée ; des "sans-dent" de Hollande à "l'assistanat" ou au "si tu veux un costard faut travailler" de Macron.

Et ça produit des effets. Quantifiables, vérifiables, des effets qui sont ceux de garder la majorité de ceux du bas, en bas, et de permettre à ceux qui accumulent les richesses, le pouvoir, entre eux, de continuer à le garder et à tourner dans un certain entre-soi sans mélange. Il existe des exceptions de réussite sociale, certes, mais ils sont bien plus là comme des distractions et des exceptions qui confirment la règle en général plutôt qu'ils ne l'infirment. Aussi ramener le devenir social d'un individu à sa volonté et son désir, et eux seuls ou du moins dans des proportions aussi significatives, ça me laisse entre le rire et les dents qui grincent. C'est juste faire abstraction de tous les faits qui nous pendent au nez, c'est juste reprendre mot pour mot et sans vraiment de subtilité un avis qui se veut propre et personnel, mais qui n'est que la dernière redite en date de cette idéologie libérale individualiste usuelle. Celle qui pour mieux conserver ce système en place, laisse l'individu penser que sa réussite et ses échecs ne dépendent que de lui, pour l'essentiel.
Alors c'est effectivement redoutable, au demeurant, puisque de cette manière on n'interroge jamais le cadre lui-même dans lequel les individus évoluent, on ne questionne jamais la responsabilité des dominants, en bref : on trouve la situation légitime et normale et on considère que c'est à l'individu de faire tout le boulot s'il veut monter dans l'échelle sociale (ce qu'il réussit à faire dans des proportions ridicules). La boucle est bouclée et la violence symbolique a rempli son office : faire passer son cadre pour légitime et non comme l'arbitraire radical qu'il est.
Revenir en haut Aller en bas
Revan
Chevalier Jedi
Chevalier Jedi
avatar

Masculin
Nombre de messages : 675
Age : 22
Localisation : Menegroth, Doriath's realm.
Groupe : Jedi
Livre préféré : The Lays of Beleriand
Date d'inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Re: Un métier bien payé ?   Mar 14 Mar 2017 - 9:16

La coïncidence est marrante, puisque j'ai besoin de lire Surveiller et punir de Foucault pour un de mes cours, et les premières pages du bouquins s'insèrent très bien dans ce que j'ai essayé de dire plus haut avec l'idée de violence symbolique.

En bref, nous nous pensons libre et autonome simplement parce que nous ne prenons pas conscience des déterminations sociales et politiques qui pèsent sur nous, notamment en raison du fait que ces déterminations visent à opérer sans être vues comme telles. Et le premier lieu sur lequel elles s'exercent, c'est le corps, à travers tout un tas de processus de domestication et d'assujettissement (que l'on retrouve dans l'éducation, dans les règles de politesse, à l'école, mais aussi dans la prison et dans les châtiments ou la violence "légitime" - pensez à la brutalité des répressions des manifestations de la part des forces de police par exemple).

"[...] le corps est aussi directement plongé dans un champ politique ; les rapports de pouvoir opèrent sur lui une prise immédiate ; ils l'investissent, le marquent, le dressent, le supplicient, l'astreignent à des travaux, l'obligent à des cérémonies, exigent de lui des signes. Cet investissement politique du corps est lié, selon des relations complexes et réciproques, à son utilisation économique ; c'est, pour une bonne part, comme force de production que le corps est investi de rapports de pouvoir et de domination [...]"

Mais : "[...] Ce savoir et cette maîtrise constituent ce que l'on pourrait appeler la technologie politique du corps. Bien sûr, cette technologie est diffuse, rarement formulée en discours continus et systématiques ; elle se compose souvent de pièces et de morceaux ; elle met en oeuvre un outillage ou des procédés disparates. Elle n'est le plus souvent, malgré la cohérence de ses résultats, qu'une instrumentalisation multiforme."

Et voilà pourquoi nous avons du mal à la voir, en surplus de notre désir à nous penser nous-même libres et autonomes, qui n'invite pas non plus à nous penser comme membre déterminé et assujetti d'un corps social qui forme, en réalité, la majeure partie de ce que nous sommes. Dans nos goûts, dans nos désirs, et même dans nos idées.

En conséquence : "Il faut en somme admettre que ce pouvoir s'exerce plutôt qu'il ne se possède, qu'il n'est pas le "privilège" acquis ou conservé de la classe dominante, mais l'effet d'ensemble de ses positions stratégiques - effet que manifeste et parfois reconduit la position de ceux qui sont dominés."

Autrement dit, inconscientes de cette toile de sujétion qui pèse sur elles, les classes dominées en viennent à reconduire elles-mêmes les mécanismes de leur propre oppression.

"Ce pouvoir d'autre part ne s'applique pas purement et simplement, comme une obligation ou une interdiction, à "ceux qui ne l'ont pas" ; il prend appui sur eux, tout comme eux-mêmes, dans leur lutte contre lui, prennent appui à leur tour sur les prises qu'il exerce sur eux. Ce qui veut dire que les relations descendent loin dans la société, qu'elles ne se localisent pas dans les relations de l'État aux citoyens ou à la frontière des classes [et qu'] elles ne sont pas univoques ; elles définissent des points innombrables d'affrontement, des foyers d'instabilité dont chacun comporte ses risques de conflit, de luttes, et d'inversion au moins transitoire des rapports de forces."

Voilà pourquoi il arrivé que des dominés se retrouvent dominants ou que des dominants payent et tombent de leur place privilégiée.

p. 34 - 35




Édit : Pour revenir vraiment en plein dans le sujet en question initialement, il s'agit de s'apercevoir que la manière dont nous concevons le travail, l'argent, et le lien entre les deux, participe aux mécanismes de reconduction d'une oppression de la minorité sur une majorité. L'argent, un moyen neutre ? Mais le simple fait que l'on puisse gagner 20 000 € là où d'autres vont en gagner 1200 (pour ceux ayant la chance d'avoir un boulot au smic, et ça devient de plus en plus une chance) est juste un énorme symptôme de ce système d'oppression. L'argent est un moyen de discrimination de fou, dans ce système social contemporain. Tout se fait ou s'obtient plus ou moins bien suivant l'argent que l'on gagne (même ce qui ne se paye pas de prime abord, comme la réputation ou même, mettons, la vitesse de l'administration à répondre à vos demandes - jusqu'à la sévérité de la justice qui diffère pour riches et pauvres), et il ne faut pas se leurrer : pour que quelques uns puissent gagner beaucoup (et 20 000 € c'est énorme, ceux qui gagnent cette somme dans la part de la population active se comptent sur les doigts d'une main en pourcentage) il faut que l'écrasante majorité gagne peu. Accepter un système où l'argent, dont on a besoin pour vivre, puisse se concentrer ainsi entre ses mains dans une telle proportion, c'est accepter que d'autres meurent de ne pas avoir cet argent. Et ils meurent, concrètement, effectivement, aujourd'hui même.

Tous les riches ne sont peut-être pas malhonnêtes, mais leur simple existence entretien un système qui tue.

Impossible de se dire que l'argent est une bonne chose si on l'utilise bien, impossible de penser de manière aussi locale et déconnectée sans voir les choses dans leur ensemble. L'argent n'est pas l'argent, hors de tout système d'usage. Et le système dans lequel il s'insère aujourd'hui c'est un système que l'on reconduit et dans lequel on s'inscrit dans tous nos rapports avec l'argent, que l'on accepte de le reconnaître ou pas.

La solution qui voudrait en revanche que l'on donne le surplus à des oeuvres de charité est assez risible. Qu'est-ce que ça fait, sinon permettre à ceux d'en bas de survivre un peu mieux, un peu moins misérablement, et dans des proportions ridicules compte-tenu de leurs besoins et des écarts qu'il y a avec le train de vie des plus nantis ? Les oeuvres de charité permettent à ce système d'oppression de survivre et de ne pas exploser sous la colère des classes populaires plus que quoi que ce soit d'autre. Certainement plus que de changer vraiment leur condition en tout cas. Eeeeeet elles permettent aussi de s'acheter une bonne conscience. Version moderne des indulgences du moyen âge, c'est chouette et classy.
Non, sérieusement les oeuvres de charité c'est vraiment l'équivalent de la morphine sur un cancéreux, ça donne l'illusion que les choses sont un peu mieux sans rien changer ni au origines du problème, ni à l'état véritable des choses.

Tristement, la seule chose efficace c'est la radicalité. On ne traite pas la gangrène avec des antiseptiques, on ampute, point barre.

Édit 2 : je crois qu'il est pas inintéressant de rappeler que 96 % des salariés gagnent moins de 5000€ par mois. 74, moins de 3000, et que 82 % de la population active touche le smic ou à peine plus. 82 %, ça fait 23 millions de personnes sur 28. Dans un pays "riche", c'est dire.
Si on va vite, ça veut dire que 82% de la population active touche 27 milliards d'euros, peu ou prou, quand la richesse produite est globalement (PIB) de 1200 milliards d'euros. Certes, le PIB est réinvesti dans les entreprises et les coûts de production. Mais quand on sait que les 100 familles les plus riches (de France) possèdent un capital de 327 milliards d'euros, soit de quoi payer le salaire de 23 millions de personnes pendant 10 ans, et bien... Et bien les oeuvres de charité ça fait marrer. 100 familles. possèdent plus. que ce que gagnent 23 millions de personnes. En 10 ans. En France.
Revenir en haut Aller en bas
Solituda
Apprenti marchombre
Apprenti marchombre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 331
Localisation : Je pourrais vous répondre que je viens du ventre de ma mère, de l'endroit où j'habite, des ex forums sur lesquels j'étais. Tant de lieu, tant d'endroits parcourus. Je viens d'une musique, The pianist. Je viens du tréfonds de ses notes, de ses sentiments, de sa douleur. Je viens de cette Solitude.
Livre préféré : The Unbeliever. Vous ne devez surement pas connaître. Mais je vous le déconseille. Tout en vous le conseillant.
Date d'inscription : 10/10/2010

MessageSujet: Re: Un métier bien payé ?   Mar 14 Mar 2017 - 18:17

Le Sénateur Alex Turk, ancien président de la CNIL et professeur de Droit constitutionnel parlait en ces termes:

Il y a trois caractéristiques à prendre en compte lorsqu'on cherche un métier.
L'argent qu'il rapporte, la passion qui nous y transporte et le temps qu'il nous prend.
Le métier idéal prend peu de temps, nous passionne et nous rapporte.
En réalité il nous faut deux de ces trois caractéristiques pour être relativement satisfait.
S'il rapporte et nous passionne, peu importe le temps qu'on y consacre.
S'il rapporte et prends peu de temps, peu importe qu'il ne nous passionne pas puisqu'on a du temps à côté à consacrer à notre passion.
Enfin s'il prend peu de temps et nous passionne, qu'importe le fait qu'il rapporte. On peut faire d'autres activités à côté et on s'épanouit réellement.

Je citerais de plus:

"Rien n'est plus important que les études et l'apprentissage. Rien excepté l'Amour."
Revenir en haut Aller en bas
Acthir
Curieux
Curieux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 47
Age : 19
Localisation : Esprit difficilement situable à habitude changeante, corps généralement rencontrable en région rouennaise
Groupe : Thül
Livre préféré : Druss la Légende
Date d'inscription : 05/08/2015

MessageSujet: Re: Un métier bien payé ?   Ven 17 Mar 2017 - 6:52

Et c'est re moi, et je sais pas trop si je souhaite une bonne soirée, une bonne nuit ou une bonne matinée là, mais je vous laisse choisir x)

Donc, let's go ^^

Layramis a écrit:
C' mal la discrimination



Layramis a écrit:
Et pour la recherche internet, je lui ai fais gagné cinq minutes de sa vie, c'est toujours ça

Reste à savoir si te lire est un gain de temps de vie ouais :p

Bon, je commence vraiment, pardon x)

Layramis a écrit:
Donc oui la nuance aurait pu être meilleure, maaaais ca change pas le fond.

Oui, en effet, et c'est tout ce que je cherchais à faire passer dans mon message ^^ Sur ce topic je n'ai encore guère critiqué directement le fond d'un commentaire, ou juste appelé au débat, mais souligne surtout formes et nuances, qui sont certes un peu fatiguant, mais nécessaire à débat constructif ^^ Enfin, selon moi bien évidemment, certains ,tel Le Raptor Dissident pour les connaisseurs, diront que la nuance est inutile.

Layramis a écrit:
Pour la référence "la fin justifie les moyens"... *pensive* ... En fait je voulais l'expliciter mais j'ai eu un excès de flemme... Je vois que J'aurai du ! Enfin, pour ton exemple du papi de 95 ans qu'il fallait buter pour sauver tout le monde... Certes, j'hésiterais, mais je finirai par choisir de sacrifier le papy pour sauver la génération futur ... Ce qui ne justifiera pas mon acte... Ça sera un choix logique et pragmatique, pas un choix justifié. Je m'en voudrait quand même après d'avoir tué un pauvre papy qui n'avait rien demandé (je vois mal comment sa mort pourrait empêcher celle de milliers de bébés mais bon).

Toujours expliciter voyons :p Mais rien qu'en disant que le choix est pragmatique, rien qu'en le faisant et en prenant décision même, tu porte une justification en toi. Même si ta conscience te pourrira 5000ans, cette idée de justification est là, et donc reste à savoir quand les moyens sont totalement justifiés par la fin si l'on veut être éthique. (Chais pas moi x) C'est un exercice de penser madame :p )

Revan ensuite, je ne vais donc pas citer ton premier message en entier, mais m'y accorde donc particulièrement, à cette utopie méritocratique que veux entretenir le système tout en montrant clairement dans ses faiblesses la quasi inexistence du fameux "ascenseur social".
Pour ton second message je ne citerai que quelques passages pour en rajouter, mais je m'accorde fortement, et c'est bien peu utile de le souligner en soit :')

Revan a écrit:
Tous les riches ne sont peut-être pas malhonnêtes, mais leur simple existence entretien un système qui tue.

Impossible de se dire que l'argent est une bonne chose si on l'utilise bien, impossible de penser de manière aussi locale et déconnectée sans voir les choses dans leur ensemble. L'argent n'est pas l'argent, hors de tout système d'usage. Et le système dans lequel il s'insère aujourd'hui c'est un système que l'on reconduit et dans lequel on s'inscrit dans tous nos rapports avec l'argent, que l'on accepte de le reconnaître ou pas.

C'est à là que j'aime aussi à en venir dans l'idée de la "malfaisance" de l'argent par principe, comme quantificateur de la liberté de chacun, je sacrifierai le sérieux en parlant de ce tome des Schtroumpfs où ils s'essaient au système monétaire, expérience tournant à la famine si ma mémoire est bonne.

Revan a écrit:
La solution qui voudrait en revanche que l'on donne le surplus à des oeuvres de charité est assez risible. Qu'est-ce que ça fait, sinon permettre à ceux d'en bas de survivre un peu mieux, un peu moins misérablement, et dans des proportions ridicules compte-tenu de leurs besoins et des écarts qu'il y a avec le train de vie des plus nantis ? Les oeuvres de charité permettent à ce système d'oppression de survivre et de ne pas exploser sous la colère des classes populaires plus que quoi que ce soit d'autre. Certainement plus que de changer vraiment leur condition en tout cas. Eeeeeet elles permettent aussi de s'acheter une bonne conscience. Version moderne des indulgences du moyen âge, c'est chouette et classy.
Non, sérieusement les oeuvres de charité c'est vraiment l'équivalent de la morphine sur un cancéreux, ça donne l'illusion que les choses sont un peu mieux sans rien changer ni au origines du problème, ni à l'état véritable des choses.

Tristement, la seule chose efficace c'est la radicalité. On ne traite pas la gangrène avec des antiseptiques, on ampute, point barre.

Mais c'est de là que viens justement le génie de la Société de Consommation, ne rien donner au peuple mène toujours à sa révolte, quand tu n'as rien à perdre et que tu sais que tu vas mourir de faim dans moins d'une semaine, tu te moques bien de risquer une quelconque condamnation, mais si tu as quelques morceaux de pain en réserve et un patrimoine à espérer faire fructifier, en y ajoutant quelques enfants auxquels tu veux offrir une belle vie, tu peux certes haïr le système, mais tu craindras trop de tout perdre en cherchant à le changer. Et l'humanitaire, bien qu'il sois le domaine dans lequel je souhaite travailler, fais partie de ces bandages qui servent plus à lier pieds et poings à la masse qu'à la soigner.
Mais l'exemple le plus flagrant de ce système de "pouvoir par le confort" reste celui des votes des lois du parlement qui sont toujours, pour les plus importantes, passées discrètement pendant les vacances (jetez un œil aux séances estivales un jour si vous avez l'occasion, c'est... enrichissant) ou pendant un événement sportif majeur (vive l'euro ou les JO pour calmer la foule...) et cela qu'importe les polémiques qui ont pus avoir lieu, en effet, quand le chat populaire n'est pas là, les souris politiciennes ne sont-elles pas bien libre de danser ?

Revan a écrit:
100 familles. possèdent plus. que ce que gagnent 23 millions de personnes. En 10 ans. En France.

Bah, je cherchais un commentaire, je me contenterai d'un facepalm. Du coup: *Facepalm*

Pour Solituda, je n'ai guère a ajouter, ayant déjà développé mon opinion auparavant, mais ne connaissait cette citation de M. Turk, elle est fort sympathique.

Sur ce, bon réveil à tous, et keur, moi je vais peut-être tenter de dormir un coup, à voir x)

Ps: https://www.youtube.com/watch?v=ixZDTiXiHsc
Revenir en haut Aller en bas
Nerual
Lanceur de la gratouille enragée qui gratte
Lanceur de la gratouille enragée qui gratte
avatar

Féminin
Nombre de messages : 645
Age : 23
Localisation : En moi
Groupe : Petite
Livre préféré : Pierre Bottero, Fred Vargas, Alain Damasio, Ray Bradbury, Jasper Fforde... (Pis aussi Anthony Horowitz, Robert Muchamore, Scott Westerfield, Louise Rennison...)
Date d'inscription : 15/02/2012

MessageSujet: Re: Un métier bien payé ?   Ven 17 Mar 2017 - 21:07

Raaah ! Mais je vous laisse à peine deux semaines et j'ai une page entière de pavés à rattraper ! C'est pas sympa x) (En vrai c'est cool que vous répondiez :3)
EDIT : BON COURAGE pour lire tout ça...  

Et sinon, Solituda, depuis quand tu nous postes des messages sans *sourire moqueur* ? *sourire moqueur*
Sinon, c'est assez rare pour être souligné, mais je suis d'accord avec les gens que tu as cité. C'est même plus ou moins ce que j'avais dit dans mon premier post (sans connaître ce monsieur).

Bref. Je vais essayer de reprendre dans l'ordre, même si globalement je suis d'accord avec la majeure partie de ce qu'on dit Acthir, Layramis et Revan. (Peut-être même tout, mais je me laisse une marge de manœuvre, si c'est pas le cas :p)

BON ! Attaquons.

Moana.
Je passe sur le ton que les autres ont trouvé condescendant (un peu, en vrai). En fait, on avait échangé un ou deux MP avant sa réponse, donc ça m'a pas choqué plus que ça.
Moana a écrit:
C'est simplement qu'on ne s'est pas compris sur plusieurs points étant donné que tu passes très rapidement aux conclusions sans même chercher à comprendre mon point de vue. Et ensuite, même si tu parles de quelque chose que tu ne connais pas, tu arrives quand même à juger cela selon des critères standards qui ne peuvent s'appliquer ici.
Et toi ? As-tu cherché à comprendre mon point de vue ? Et comment ça "quelque chose que je ne connais pas" ? L'argent ? Ou le fait d'être riche ? Dans tous les cas, t'y connais-tu mieux que moi (vraie question) ? Pour l'argent, je suis entièrement autonome depuis presque 2 ans. Je vis très (très) bien avec 1300€ par mois environ pour mes besoins. Certes je n'ai que mes besoins à charge, je suis en coloc et je bénéficie de tous les avantages étudiants. Pour le moment je n'ai pas besoin de plus et pourtant, je suis une putain de privilégiée parce que j'ai eu la chance de réussir mes concours.

L'"argument" qui m'a le plus "convaincue" dans ce que tu as dit concernait le fait que tu ne vis pas en France et que la vie n'a pas la même valeur partout, et notamment chez toi. Tu aurais pu t'en contenter, mais tu as aussi voulu donner un détail des dépenses. Honnêtement, tu aurais mieux fait de t'abstenir XD
Ici a été insérée une réponse aux calculs foireux de la justification des 20 000€/mois. C'est moyennement intéressant, vous pouvez, si vous le souhaitez, passez votre chemin ^^":
 

Donc je suis désolée, mais NON, ce n'est absolument pas convainquant et certainement PAS "juste suffisant pour vivre bien". Comment tu penses qu'ils font les autres ? Ils sont tous dans la misère ? Ils sont malheureux ? Certains oui, parce qu'ils gagnent à peine le smic. Mais d'autres, comme ma famille s'en sorte parfaitement BIEN, et je suis sûre que c'est aussi le cas à Tahiti, avec 2500€/mois (mon père, avant la retraite) + 1200€/mois (ma mère, environ (assistante maternelle, donc ça dépend des mois, du nombre de gosses qu'elle garde et du nombre d'heure qu'elle travaille)). On vit dans une maison en banlieue, j'ai pu faire des études supérieures, on a fait des prêts, on a même voyagé (ouais, c'est fou, avec si peu, t'as vu !).

Moana. Ce qui ne me convient pas dans ton raisonnement, c'est que tu tiens pas la durée. L'argent s'accumule si tu sais le gérer. Le surplus que tu considères par mois, c'est un surplus qu'il est besoin de considérer par an. Un accident, ou n'importe quoi, c'est ponctuel, ça arrive pas tous les mois. Quand je dis que tu pourrais t'acheter une villa, si tu as un seul gosse, c'est complètement et entièrement faisable avec 20 000€/mois en seulement quelques années.

Je comprends tout à fait que tu veuilles vivre à l'aise et tranquillement. Mais HONNÊTEMENT, et c'est ce que je veux te prouver ici, tu peux très facilement l'être sans être riche. La "classe moyenne", comme on l'appelle, vit plutôt tranquillement avec des restos de temps en temps et aussi des voyages, même dans une famille à 4 personnes, avec les salaires que je t'ai donné. Et une maison à eux. Sans avoir jamais dépassé 5000€/mois à eux deux.

Donc tu dis que je n'y connais rien. C'est toi qui voit. Je pense que je connais un peu plus la vie active que toi. Même si je ne connais pas la vie à Tahiti. Même si c'est plus cher partout. En gagnant 5000€/mois, tu vivrais très bien en pouvant faire ce que tu voudras.
Je ne sais pas quel est ton plan secret de carrière pour gagner autant mais je doute que ce soit aussi simple que ce que tu prétends (sauf si tu as déjà pas mal de contacts) et aussi, quelqu'un m'a dit dans l'oreillette que le droit c'était pas vraiment un bon plan pour gagner de l'argent, mais j'y connais rien.

On passe à la suite ?

Moana a écrit:
"l'argent ne fait pas le bonheur, mais ça y contribue quand même ". Ce serait juste hypocrite de le nier
J'ai jamais dit qu'il y contribuait pas.Certes, sans argent, c'est difficile d'être heureux, et encore il y en a qui le sont bien plus et qui vivent en dehors du système. Je soutiens juste que t'as pas besoin d'être riche pour être heureux.

Moana a écrit:
Même si quelques riches ne trouvent pas le bonheur, dans beaucoup de cas, ce sont les riches bons à rien qui ne savent rien de la vie, qui sont nés avec une cuillère en or dans la bouche mais sans amour. [...]
Cependant, ne confonds pas les gens qui comme tu dis n'ont pas de chance et ceux qui ne font que se plaindre et trouver des excuses. Ces gens là, je pourrais leur donner mille occasions de devenir riche, ils me chasseraient juste parce que ce n'est pas leur but. Ils iront peut-être même jusqu'à me frapper pour leur avoir dit que je leur donne l'opportunité de sortir de leur petite vie pour vivre décemment. La grande différence qui font qu'il y a des gens qui réussissent et d'autres non c'est leurs aspirations. D'un côté, il y a ceux qui ont la volonté de s'en sortir et de l'autre il y a ceux qui se plaignent et sont envieux des riches et disent " Ils sont riches parce qu'ils ont volés des honnêtes gens comme nous" mais si tu regardes un minimum, la seule différence c'était qu'il y en a qui voulaient réussir et qu'ils ont essayés jusqu'à réussir.
Et c'est un énorme préjugé de croire que tous les riches le sont parce qu'ils sont malhonnêtes.
De manière complètement incroyable mesdames et messieurs, la même personne a écrit:
Les préjugés sont le véritable cancer du monde.

...
...
...
SÉRIEUSEMENT ??!
NON MAIS... SÉRIEUSEMENT ?
Tu balances trente préjugés en deux paragraphes, et tu sors ça comme phrase ??  Est-ce que tu as pris du recul, un peu, avant ?
Tu les connais, t'en as déjà vu, des gens qui "n'ont pas d'ambition", "ne veulent pas réussir", "vivent dans la misère" (parce que c'est clairement ce que tu sous-entends...) ? Et les riches qui ne trouvent pas le bonheur parce qu'ils ont été pourri gatés, sans amour ? MAIS EST-CE QUE TU TE RENDS COMPTE DES AFFIRMATIONS GRATUITES QUE TU BALANCES ?! affraid
Evidement que les préjugés, c'est une complète connerie. De là à dire que c'est le cancer du monde (surtout concernant les religions) ya qu'un pas. Mais est-ce que j'ai dit À UN QUELCONQUE MOMENT que les riches étaient malhonnêtes ? Trouve moi où j'ai dit ça (moi ou quelqu'un d'autre). J'ai dit que c'était égoïste à la limite mais ça n'a rien à voir.
C'est juste tellement ironique, parce qu'il me semble pas avoir balancé de préjugé (ou alors pointe les spécifiquement du doigt (si ya peut-être le truc du calcul des L... mais tu me l'as prouvé tout seul, alors...)) alors que tu n'as fait que ça xD Si quelqu'un a des préjugés, ici, c'est toi, Moana, je suis navrée de te l'apprendre...

Moana a écrit:
Je ne suis pas naïf au point de croire que l'argent donne le pouvoir, la possibilité de faire plier n'importe qui, d'avoir ce que tu veux.
On en parle de Trump ?

Tu as raison sur un point. Ouais, tout le monde n'a pas juste envie de "gagner de l'argent". Tu prends la classe moyenne, je pense qu'elle s'en fout. Ceux qui en veulent, c'est ceux qui peuvent pas en avoir ou ceux qui en ont déjà trop, pour une bonne majorité. Les autres, ils veulent une vie tranquille avec un boulot qui leur plait. Moi, si tu me présentes la solution miracle, je suis quasiment certaine que ça va pas me plaire donc je vais pas le faire. C'est pas qu'ils ont pas la volonté, ils en ont plein mais pas dans les domaines qui font gagner de l'argent. Les gens veulent bosser dans ce qui leur plait, avant tout. Faut dire que les métiers qui te font gagner beaucoup d'argent c'est souvent ceux qui te font brasser de l'argent. Bizarrement. Donc, suivant ce raisonnement, si tu veux gagner de l'argent, il faut déjà aimer l'argent en soi. Et c'est rarement une passion chez tout le monde. Pour la plupart des gens c'est qu'un moyen, pas vraiment une passion.

Bon, c'est utile que je précise, encore ? a écrit:
Ensuite, à quel moment ai-je dis que je voulais gagner de l'argent égoïstement ? Et si je te disais que mon système te permet de gagner de l'argent en aidant les autres à réussir est-ce que tu maintiendrais que les inégalités augmenteraient à cause de gens comme moi ? Et si je te disais que mon but serait d'aider les gens qui ont la volonté de réussir ? D'aider à mieux répartir la richesse ?
Je serais pour, évidement. Mais tu ne l'as vraiment pas présenté comme ça. Tu as juste dis que tu voulais gagner de l'argent, pour que toi tu puisses vivre tranquillement et confortablement, avec ta petite famille. De ce point de vue là, c'est un peu égoïste. Mais je ne condamne pas non plus l'égoïsme, tous les humains le sont et moi aussi. Je parle juste d'en avoir au moins conscience. Mais bref. Il y a juste quelque chose qui me fait tiquer dans ce que tu dis : "aider les gens qui ont la volonté de réussir". Tu as conscience que ça rassemble la quasi totalité des gens sur Terre (sauf ceux qui s'en foutent soit parce qu'ils sont déjà riches, soit parce qu'ils vivent en dehors du système) ? Tu es encore au lycée, donc je comprends que si tu vois tes camarades ne rien glander en cours tu dois avoir une mauvaise impression des autres. Sauf que tu juges des gens qui n'ont encore rien à faire pour eux-mêmes. Tout le monde n'a pas forcément l'intelligence nécessaire pour avoir du recul à ton âge. Et tu ne peux pas condamner des gens, juste parce qu'ils sont pas aussi intelligents que toi. Mais quand tu regardes ce qu'il se passe dans la génération des 20 à 30 ans voire au dessus, ça n'a plus rien à voir. Vraiment. La volonté de réussir ou juste de s'en sortir, TOUT LE MONDE l'a. Des gens qui passent leur journée à faire des boulots merdiques pour survivre, en suivant encore plus d'études en parallèle pour étoffer leur CV, qu'ils peaufinent tous les jours en en envoyant à 5 agences par jour, avec des lettres de motivations. Qui passent des entretiens. Et qui se font jeter parce qu'il y a qu'un seul poste à pourvoir. Et peut-être qu'ils auraient du mieux bosser à l'école, mais souvent ça change rien. Tu vois, c'est pas qu'une question de volonté, dans le monde du travail.

Vaïana (je me fais taper dessus, là ?) a écrit:
Ensuite, non gagner de l'argent n'est pas mauvais et l'argent en lui-même n'est pas mauvais. Comme te l'ai déjà dis mais tu ne sembles pas comprendre, l'argent n'est pas une fin (un but) mais un moyen (une façon d'arriver à ton but). Comment un simple moyen d'arriver à ton but pourrait être mauvais ? C'est à toi de l'utiliser de façon intelligente. L'argent n'est mauvais qu'entre les mains de mauvaises personnes. L'argent c'est pareil qu'un miroir.
Comme l'a dit Acthir (ou Revan, je sais plus) le système de l'argent est pourri en soi, de vouloir donner de la valeur à des choses. La mondialisation et tout le système capitaliste est une énorme connerie justement parce que tout l'argent est maintenu dans les mains d'1% de la population. Et ensuite, non, je pense vraiment que l'argent perverti les gens plutôt que l'inverse. Je dis pas que c'est ce qu'il se passe pour tout le monde, hein. Mais je pense que c'est le cas pour une bonne partie des gens riches. Et ensuite, je n'ai jamais dit "mauvais" en parlant des personnes. Comment un simple moyen te perverti ? Bah c'est simple, tu en veux toujours plus (des trucs à acheter, ta tranquillité, des voyages, du confort, ce que tu veux). Donc plus d'argent. Et encore plus et toujours plus. T'es jamais satisfait, c'est aussi simple que ça. C'est de la gourmandise. Bien sûr que c'est un moyen et que je le comprends. Ce que je comprends aussi c'est que pour arriver à tes fins, t'as pas besoin d'autant et que si tu veux plus, c'est foutu.
Tu as entendu parler des politiques français ? De François Fillon, bien sous tout rapport, avec un château dans la Sarthe ? Il est mis en examen pour avoir donner un emploi fictif à sa femme et fais du recel d'argent (ou je sais plus quoi) ? Des millions détournés. Toujours plus. Et en France, c'est vraiment pas les exemples qui manquent.

... a écrit:
Ensuite, tu penses qu'avoir de l'argent est contre la philosophie marchombre. Alors explique-moi un truc. En quoi avoir de l'argent t'empêcherait d'être en harmonie avec les autres et le monde ? En quoi cela t'empêcherait d'éprouver du respect ? Est-ce que tes valeurs sont si faibles qu'elles seraient affectés par quelque chose de ce niveau ?
Alors, oui, j'ai balancé ça surtout pour faire du buzz. Je vais m'expliquer, mais je mets quand même ta phrase suivante :
−− −−− ·− −· ·− a écrit:
Je ne sais pas si tu y as pensé mais Pierre Bottero lui-même gagne de l'argent grâce à ces livres et pourtant cela ne l'empêche pas d'être en harmonie avec les autres et le monde.
J'ai l'impression qu'il y a une chose que j'ai vraiment du mal à te faire passer. Il y a une différence entre gagner de l'argent, ce dont tu as besoin et un peu d'économie au cas où, pour plus tard, comme la majeure partie des gens, et gagner un SURPLUS d'argent pour être "riche". C'était dans mon premier post, pourtant. Oui, Pierre Bottero a gagné de l'argent (je ne sais pas si tu es au courant, mais il n'en a absolument rien à foutre actuellement étant donné qu'il n'est plus de ce monde... RIP), mais pas forcément plus et ça ne lui a même pas fait changé de mode de vie, ou du moins j'en doute. Il est resté prof parce qu'il aimait ça. Il écrivait pour le plaisir PAS pour l'argent. Et ça, c'est essentiel, donc ton argument est complètement caduque. Et puis franchement, prendre un auteur comme exemple de personne qui gagner beaucoup d'argent... C'est pas le choix le plus stratégique. ^^"
Donc pour moi c'est le surplus d'argent qui t'empêche d'être en harmonie avec le monde. Mais c'est un point de vue perso, je peux comprendre qu'on le partage pas.

J'ai plus d'idée a écrit:
L'argent ou même l'influence des autres peut faire vaciller tes valeurs que seulement si tu le permets. Dès l'instant où tu as des valeurs, ta conviction devrait être inébranlable et donc je ne vois aucune influence négative possible. L'argent te donne même une forme de liberté différente. On appelle ça une liberté financière. (alors en fait, non, c'est pas vraiment ça, la liberté financière). C'est assez utile pour accomplir ses objectifs et même vivre sa passion pleinement. Par exemple, si tu veux publier un roman et que tu as suffisamment d'argent alors tu pourras le publier.
J'espère sincèrement pour toi. Malheureusement, je ne peux pas m'empêcher de penser que tu es naïf sur ce point... Mais encore une fois, c'est que mon avis. Par contre ton exemple... Franchement. Quand tu écris et que c'est ta passion, et non ton boulot, certes c'est cool d'être publié, mais au fond tu t'en fous un peu. Et t'as pas besoin d'argent pour le faire si tu es suffisamment bon. Et si ça ne l'est pas suffisamment même après avoir fait toutes les maisons d'éditions, que tu te publies toi-même en investissant énormément d'argent dedans juste pour être publié, je trouve ça un peu triste. Surtout que tu seras très peu vendu :/ Ce que tu voulais dire c'était peut-être d'avoir les moyens de faire ta passion (genre si tu aimes peindre, tu saurais que les toiles et la peinture de qualité, c'est pas donné). Mais ça s'appelle pas la liberté financière. La liberté financière, c'est le simple fait d'être autonome dans ta vie et de pouvoir disposer de ton argent comme tu le souhaites. Même si tu en as peu. Donc en fait, ça a rien à voir.

Moana a écrit:
Et j'irai même plus loin, si tu veux aider les autres à s'en sortir dans leurs vies, il faut que toi-même tu sois à l'aise. Aide-toi avant de vouloir aider les autres. Si tu n'as même pas les moyens de vivre convenablement, comment voudrais-tu possiblement aider quelqu'un d'autre ?
Layramis a super bien répondu à ça, j'ai rien à ajouter.



Pfiou ! Fini ! Maintenant, je vais relire vos posts, à vous autres pour voir si j'ai autre chose à rajouter à ce que vous avez dit. Ça coupera la longueur du post...
Je suis vraiment désolée de vous imposer ça. En plus, j'ai du pas mal me répéter et je me suis pas relue, donc sorry pour les fautes qui ont du se glisser par ci par là...


EDIT : Bon, j'ai pas grand chose à rajouter si ce n'est que je suis d'accord avec tout ce que vous avez dit. Ah si, cette histoire de valeurs des choses. Si j'ai des remords à buter le vieux, que ça me travaillera sans doute pendant des années, j'hésite pas et je le fais. Et pour la dette de la France effacé contre une vidéo de moi qui frappe un gosse (de type gifle) ? Bah, non, j'hésite pas une seconde. Je frappe le gosse. (En plus, c'est chiant les gosses. ). Ma réputation personnelle, j'en ai pas grand chose à foutre, je peux toujours m'expliquer après. Et si personne me crois, bah tant pis pour eux. Le prix est vraiment pas cher à payer. Par contre, si c'est le passer à tabac, euh... oui, là clairement j'hésite plus. Et c'est même pas une question de vidéo, c'est juste une question de pas passer des gosses ou qui que ce soit à tabac. La violence a jamais rien résolu de toute manière (affirmation gratuite et sans preuve, mon opinion contre le vôtre, vous allez faire quoiiii ? )
Ah, et le truc sur la charité. Ouais, c'est sûr que c'est pas idéal et que c'est sûrement pour soulager ma conscience. ET ALORS ? J'aime bien avoir la conscience un peu plus tranquille, même si ça règle pas tout. Je me sens pas le courage de changer la société toute seule, sans savoir quoi y mettre à la place. Si tu as un plan viable pour la suite, dis-moi tout je veux savoir. En attendant, oui, on répare les pots cassés. Mais si ça peut quand même aider des gens à vivre mieux, je vais pas ne pas le faire parce que "ça suffit pas", "c'est égoïste pour soulager ta conscience" et "ça encourage la lutte des classes en les laissant dans la pauvreté". Désolée, j'ai toujours été plutôt court-termiste Mais, je m'assume :p
Revenir en haut Aller en bas
Acthir
Curieux
Curieux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 47
Age : 19
Localisation : Esprit difficilement situable à habitude changeante, corps généralement rencontrable en région rouennaise
Groupe : Thül
Livre préféré : Druss la Légende
Date d'inscription : 05/08/2015

MessageSujet: Re: Un métier bien payé ?   Sam 18 Mar 2017 - 0:44

Bon, après une hésitation à répondre, je vais le faire pour le plaisir :p Promis, j'vais tenter de faire cours ^^

Comme d'hab, la forme d'abord, Nerual, tu en mets plein les dents à Moana, on va dire que cette fois c'est justifié, aucun commentaire à ajouter, si ce n'est que tes titres de citations (et en particulier le −− −−− ·−· ··· · m'a fait marrer :p )

Le fond, peu de chose à ajouter, j'ai déjà exprimé longuement mon avis sur son message, on s'y rejoins assez bien, seul l'EDIT final m'a vraiment poussé à répondre en fait x)

Nerual a écrit:
Si j'ai des remords à buter le vieux, que ça me travaillera sans doute pendant des années, j'hésite pas et je le fais. Et pour la dette de la France effacé contre une vidéo de moi qui frappe un gosse (de type gifle) ? Bah, non, j'hésite pas une seconde. Je frappe le gosse. (En plus, c'est chiant les gosses.). Ma réputation personnelle, j'en ai pas grand chose à foutre, je peux toujours m'expliquer après. Et si personne me crois, bah tant pis pour eux. Le prix est vraiment pas cher à payer. Par contre, si c'est le passer à tabac, euh... oui, là clairement j'hésite plus. Et c'est même pas une question de vidéo, c'est juste une question de pas passer des gosses ou qui que ce soit à tabac. La violence a jamais rien résolu de toute manière (affirmation gratuite et sans preuve, mon opinion contre le vôtre, vous allez faire quoiiii ?)

L'exemple du gosse m'est venu assez rapidement puisque en fait j'avais pas trop d'idée et je cherchais juste comme je l'ai dis un exemple où aucune vie n'étais en jeu afin de ne faire rentrer que l'argent en compte vus que c'étais lui le cœur du sujet ^^ Pour l'idée de la violence qui ne résout rien, c'est en effet là une lutte d'opinion terriblement dure à démêler :p Mais étant représentant des Thüls ici, je me dois de proposer de te taper dessus jusqu'à ce que tu changes d'avis, ça résoudra le problême justement

Nerual a écrit:
Ouais, c'est sûr que c'est pas idéal et que c'est sûrement pour soulager ma conscience. ET ALORS ? J'aime bien avoir la conscience un peu plus tranquille, même si ça règle pas tout. Je me sens pas le courage de changer la société toute seule, sans savoir quoi y mettre à la place. Si tu as un plan viable pour la suite, dis-moi tout je veux savoir. En attendant, oui, on répare les pots cassés. Mais si ça peut quand même aider des gens à vivre mieux, je vais pas ne pas le faire parce que "ça suffit pas", "c'est égoïste pour soulager ta conscience" et "ça encourage la lutte des classes en les laissant dans la pauvreté". Désolée, j'ai toujours été plutôt court-termiste Mais, je m'assume :p

Là tu fais légèrement fausse route dans la critique qui est faite. On pourrait critiquer la charité égoïste cherchant à soulager sa conscience, mais là le reproche étais celui de la charité qui est utilisée comme rouage du Système en place et comme conservatrice de l'oppression. Aujourd'hui cette aide sert autant à lutter contre le mal-être et la pauvreté... qu'à la maintenir en place. Donc ta visison n'est pas à court terme, en effet il faut aider les gens, on ne peut laisser la famine se propager aujourd'hui pour l'hypothèse d'une révolte demain, à moins que la fin ne justifie justement les moyens. Seul on ne peut changer la Société, c'est vrai, un plan doit être mis en place, c'est vrai aussi, mais constat doit donc être fait des défauts aujourd'hui présent, mais le fait d'en trouver dans la charité ne rend pas ces actions (fondamentalement bonnes) mauvaises pour autant ^^ J'ai un léger doute sur la clarté de mon message, mais je pense que c'est compréhensible x)

Sur ce, tcho les gens :p

Ps: https://www.youtube.com/watch?v=sesKiKYQn84 (Hésitez pas à me signaler quand je met un doublon sans faire gaffe, dès fois j'ai des doutes mais je tiens pas de liste x) )
Revenir en haut Aller en bas
Revan
Chevalier Jedi
Chevalier Jedi
avatar

Masculin
Nombre de messages : 675
Age : 22
Localisation : Menegroth, Doriath's realm.
Groupe : Jedi
Livre préféré : The Lays of Beleriand
Date d'inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Re: Un métier bien payé ?   Sam 18 Mar 2017 - 22:10

Moi j'ai envie de réagir à ça : donner la charité ou pas, je crois qu'il ne faut pas se leurrer sur deux choses :

1) Le caractère profondément égoïste de toute action altruiste, par nature. Beaucoup objecteraient que, puisqu'une action altruiste ne nous rapporte rien matériellement et que c'est avant tout par intérêt sincère pour l'autre que l'on agit, c'est précisément l'inverse de l'égoïsme - je répondrais simplement par une question, parce que ce n'est pas le lieu de débattre de cette thèse en détail : mais que veut l'altruiste quand il veut le bien de l'autre ? Ne veut-il pas faire son soleil, et sa pluie ? Sa fortune et sa joie ? Le bienfaiteur, n'est-ce pas une place éminemment enviable, une place de surplomb, louée moralement qui plus est ? Une telle place est trop dorée et trop confortable pour que je ne suspecte pas quiconque s'y assoit d'intérêt pour la place elle-même.

2) Le fait que les œuvres de charité permettent à ce système de survivre. De même que le socialisme réformateur fait doucement rigoler les marxistes (enfin, ils grincent plutôt des dents en même temps) qui savent très bien que c'est un des idiots profondément utiles du capitalisme, les œuvres de charité aident à ce que l'exploitation se perpétue. Si on suit l'analyse de Marx, le capitalisme est en effet un système non-viable par essence, qui comporte un risque de crise endémique (on le voit très bien dans l'expérience) et se détruira sur le long terme de ce fait. Mais il y a ce qui l'aide à survivre en tentant naïvement de le rendre vivable et de l'améliorer (sans changer sa structure fondamentale d'exploitation), aka toutes les "bonnes œuvres" et autres initiatives du genre. L'humanitaire, en somme. Il n'y a pas d'exemple plus frappant du proverbe "l'enfer est pavé de bonnes intentions".

Et de ce fait, est-ce que l'individu engagé dans l'humanitaire n'est pas en train de faire l'exact inverse de ce qu'il croit accomplir ? En soulageant la souffrance, en permettant à ces braves mules de continuer à porter leur fardeau (et donc au système de ne pas s'effondrer sous les révoltes), ne créé-t-il pas infiniment plus de souffrances sur le long terme qu'il n'en soulage dans le cadre bien limité de son action ? En devenant "l'idiot utile" du système, ne fait-il pas plus de mal que de bien ?

Je suis donc plus que réservé vis à vis de toutes ces initiatives, j'avoue. Effectivement on ne changera rien à notre niveau individuel, à ce système, raison de plus pour ne pas rendre sa chute encore plus compliquée en tentant, de dépit et pour des motifs essentiellement égoïstes, de le rendre supportable.
Revenir en haut Aller en bas
Nerual
Lanceur de la gratouille enragée qui gratte
Lanceur de la gratouille enragée qui gratte
avatar

Féminin
Nombre de messages : 645
Age : 23
Localisation : En moi
Groupe : Petite
Livre préféré : Pierre Bottero, Fred Vargas, Alain Damasio, Ray Bradbury, Jasper Fforde... (Pis aussi Anthony Horowitz, Robert Muchamore, Scott Westerfield, Louise Rennison...)
Date d'inscription : 15/02/2012

MessageSujet: Re: Un métier bien payé ?   Ven 24 Mar 2017 - 10:26

Bon, merci Revan de nous faire dévier du sujet à mort ? :p

Je pense ouvrir un autre sujet du coup avec ta réflexion en lien. Je suis pas contre ton analyse mais je suis pas spécialement d'accord avec ta conclusion ^^"

A tout de suite ;)

Le voilà ;)


Dernière édition par Nerual le Mar 11 Avr 2017 - 18:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nathanaëlle
Apprenti grimpeur
Apprenti grimpeur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 168
Age : 19
Localisation : Perdue !
Groupe : Faëlle
Livre préféré : De Poussière et de Sang, Marcus Malte
Date d'inscription : 03/04/2013

MessageSujet: Re: Un métier bien payé ?   Mar 11 Avr 2017 - 0:35

Tout perdu :(
Je recommence alors.

J’ai tout lu, je me suis un peu arrêtée sur le pavé de Moana, j’ai cru que j’allais lui taper dessus ^^’ Ça fait plaisir de voir que vous êtes pas mal à avoir réagi comme je l’aurais fait, finalement. Mais ne m’en voulez pas si, du coup, je répète un peu  

L’argent n’est qu’un moyen… (m’excuserez, j’ai pas la foi d’utiliser le système de citation) La fin, dans la vraie vie, justifie rarement les moyens (quoique si tu considères les gens totalement égoïstes et fermés au malheur des autres… La conscience morale est un autre débat). Je trouve ça terrible que tu puisses dire quelque chose comme ça, les autres avant moi l’ont plutôt bien dit. Surtout que tu as l’air de vouloir économiser pas mal. Pourquoi autant ? Je ne dis pas que l’argent ne peut pas contribuer au bonheur, mais toutes les personnes dans le monde vivant en dessous du SMIC français, même en prenant en compte le coût et le niveau de vie, ne sont pas tristes. Certes il y a plus de choses que tu ne peux/pourra pas réaliser, mais est-ce que tu as vraiment besoin d’une Ferrari, de visiter quarante pays à l’autre bout du monde et d’un sauna-jacuzzi-hammam privé pour être heureux ? Est-ce que ça vaut le coup que je développe moi aussi la question du « gagner de l’argent pour vivre décemment » ou « gagner de l’argent pour se faire plaisir » ? Le monde économique actuel, quel beau bordel. J’aime pas les problèmes de « valeur » des choses.

La méritocratie, « ceux qui n’ont pas l’envie ne réussissent pas ». Ouah j’aime pas ça, surtout à nos âges, en pleines études ! Ayant fréquenté un des « pires » lycée de mon département, lycée polyvalent (donc général, technologique et professionnel), public, qui plus est de campagne, je peux t’assurer que j’ai vu un certain nombre de mes camarades galérer, travailler sans grands résultats, prendre des cours particuliers, et se voir refuser leurs vœux d’orientation… Je t’accorde qu’il y a ceux qui ne travaillent pas et ne réussissent pas (j’ai presque envie de dire tant pis pour leur pomme), et ceux qui travaillent et qui réussissent, mais il y a aussi ceux qui ne travaillent pas et qui réussissent, et surtout ceux qui travaillent et ne réussissent pas. Et quand tu vois tes amis bosser, poser des questions, demander de l’aide, tu ne peux pas dire une énormité comme ça. Il existe des gens, pour de vrai, qui essayent et n’y arrivent pas.

J’aime bien l’évocation de Trump, assez parlante, et (jesaisplusqui) a parlé du système judiciaire et financier français actuel… Bah oui, l’argent a bien des pouvoirs, sinon pourquoi les gens en voudraient-ils toujours plus ? :’)

Bon déjà pour revenir sur la base même de ce débat,  j’approuve moyen le concept du « gagner pas mal pour être tranquille ». Je pense que ça s’était senti sur la présentation de Moana. Ensuite c’est totalement égoïste de ma part, mais bordel non x) les gens « riches » qui veulent gagner plus d’argent pour pouvoir aider les autres à gagner plus et redistribuer les richesses, c’est bien beau, mais c’est juste une solution temporaire au problème de base ; si on garde des inégalités dans les bases du système un « riche » pourra aider quoi, un, deux, trois « pauvres » pendant un moment, et après ?

Retour à la case départ.

Ce fut un plaisir de vous lire et vous répondre, chers amis  
Revenir en haut Aller en bas
Moana
Curieux
Curieux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 51
Age : 18
Localisation : Quelque part entre la mer et les cieux
Groupe : Marchombre
Livre préféré : La Reine Liberté (Trilogie, ça compte ?) de Christian Jacq.
Date d'inscription : 07/02/2017

MessageSujet: Re: Un métier bien payé ?   Sam 1 Juil 2017 - 5:39

Coucou tout le monde et en particulier Nerual !! 😊

Après tout ce temps, je me décide enfin à répondre à ton message.
Mais en final, je n'ai pas grands choses à dire haha !! 😂J'avais tort dans mon message et maintenant que j'ai laissé passer du temps, j'aimerais refaire un essai et tenter de répondre à nouveau à la question du métier.
Je n'ai pas relu tous les précédents messages.

En résumant, la question est de savoir si on favorise l'argent, le temps ou la passion. Un métier bien payé mais que l'on aime pas forcément; Un métier que l'on aime moyennement mais qui nous laisse du temps pour nos passions à côté; ou juste un métier que l'on aime et qui nous permets de vivre convenablement (mais sans mettre en avant le côté financier et sans compter les heures).

Je ne vais rien ajouter de vraiment nouveau par rapport à ce qui a déjà été dis je suppose.

S'il ne faut vraiment choisir que parmi ces options, je privilégie le temps. Un métier qui te permet de vivre et qui te laisse du temps.

Évidemment, ce n'est pas ce que je disais la dernière fois.
Je ne me souviens pas exactement de toutes les bêtises que j'ai sorti mais il me semble que j'avais dis que je privilégie l'ARGENT pour vivre une vie tranquille et offrir à ma famille une belle vie. (Oublions le reste xDD c'est inutilisable haha !!). 😂😂😂

Pourquoi je privilégie le temps à présent ?
Tout simplement pour avoir d'autres activités et mieux contempler le passage du temps. Ce ne sont pas des arguments mais simplement mes opinions actuelles.

Néanmoins, je pense toujours qu'avoir de l'argent est important. Peut-être pas au point d'être riche (oui, je contredis mon ancien message xD). Avoir juste assez d'argent pour être libre financièrement mais sans dépenser plus que de raisons non plus. Pas nécessairement de luxe ou choses superflus.

Donc, je combinerais le temps et l'argent. Je n'ai pas vraiment de passions pour le moment et je n'ai aucun véritable plan d'avenir. C'est pour ça que je n'ai pas choisi un métier que j'aime.

Après, ce ne sont que des choix personnels et peu importe l'option que l'on choisit, si cela nous convient c'est le plus important.

Peut-être mon opinion changera-t-elle à nouveau dans le futur et que vos messages m'aideront à nouveaux à élargir mes horizons.

Merci beaucoup ! À bientôt ! 😉


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un métier bien payé ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un métier bien payé ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un métier bien payé ?
» métier du sport.
» Projet de Travailler a Disney .
» Travailler toute sa vie a Disneyland Paris!!!
» Petit travail a temps très partiel, mais qui paye bien!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Voie des Marchombres :: La Voie des Marchombres :: Le Monde et les Energies :: Nous et la société-
Sauter vers: