La Voie des Marchombres

Forum de réflexion consacré aux Marchombres et aux livres de Pierre Bottero...
 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Naissons-nous Marchombres ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Solituda
Apprenti marchombre
Apprenti marchombre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 331
Localisation : Je pourrais vous répondre que je viens du ventre de ma mère, de l'endroit où j'habite, des ex forums sur lesquels j'étais. Tant de lieu, tant d'endroits parcourus. Je viens d'une musique, The pianist. Je viens du tréfonds de ses notes, de ses sentiments, de sa douleur. Je viens de cette Solitude.
Livre préféré : The Unbeliever. Vous ne devez surement pas connaître. Mais je vous le déconseille. Tout en vous le conseillant.
Date d'inscription : 10/10/2010

MessageSujet: Re: Naissons-nous Marchombres ?   Dim 1 Mai 2011 - 22:38

Yo Jilano :).

Citation :
T'es tellement marrant...

Si je pouvais faire rire tout le monde comme je te fais rire! ça serait super! :p

Hop la voilà ce qui tombe en 1er lorsque je tape spécifique sur google. Des remarques?
spécifique, adjectif
Sens Propre à une espèce ou à une chose.

Deuxième définition du net:
Propre à une espèce, à une chose en particulier

Ce que tu dis n'es pas très clair. ^^". Ou du moins je ne comprends pas tout...
Après, je n'ai fais que réécrire ce qu'il y a marqué dans mon cours de philo^^. Mot pour mot.
Tu remarques que le sujet est "Naissons-nous Marchombres?"
Nous, on parle des hommes. Donc une "espèce", si on peut dire ça. Après je lis peut-être mal le sujet. =).
Dans ce cas, je te présente mes excuses. :).

Citation :
Ensuite je me répète revois ta philo... Prouvé par A + B... Ou t'as vu ca? on ne prouve rien, t'as juste du etudier un philosophe qui argumentais dans ce sens, et grace a ton grand esprit tu as "oublié" de voir le reste et tu as pris pour acquis justement ce qu'il disait...

^^. Tu te répètes pas! C'la première fois que tu dis "revois ta philo".
Tu accuses. Prouve moi le contraire, tout simplement. ça sert à rien de dire "revois ta philo". Fais nous donc partager ta science. ^^. J'ai fais le tour de la question pendant... 3 mois. J'ai vu Malson avec les enfants sauvages. J'ai vu François Jacob "Le jeu des instincs", Rousseau aussi.
Jugement hâtif l'ami! =). C'mal de juger vite et de condamner comme ça.
Me semblait bien que tu es en deuxième année de licence en philo. Par contre en ortho... :s.
Après je ne pense pas que ce soit l'endroit pour débattre de ça ici. Si tu veux on ouvre un topic avec pour sujet:
"Y a t-il des comportements naturelles chez l'Homme?"
Je me ferais un plaisir de disserter la dessus =).

"J'ai failli oublier, un des synonymes de "specifique" c'est justement "particulier" il y avait ecrit quoi deja dans ton post?"
Spécifique à l'espèce humaine. Inné à l'espèce humaine. Propre, tout ce que tu souhaites^^. Je reste sur ma position. Il n'y a pas d'inné chez l'homme (dans ses comportements). Tout n'est qu'acquis, culturelle, héréditaire, appris.

Désolé pour le hors sujet! =). Au plaisir!

Et je garde toujours le même point de vue sur "Naît-on Marchombre?"

[Edit] Juste pour répondre à Aziliz pour ne pas faire un post supplémentaire HS. MA vérité? ^^". J'ai bien dis que la réponse au sujet était personnelle. C'est ce en quoi je crois. Point final. Je compte en aucun cas vous la faire adopter, et je dis encore moins que vous avez tord dans ce que vous pensez, et que moi j'ai raison. ;) [Edit]


Dernière édition par Solituda le Lun 2 Mai 2011 - 12:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aziliz
Champion de cueillette, mention framboises
Champion de cueillette, mention framboises
avatar

Féminin
Nombre de messages : 640
Age : 27
Localisation : Au détour d'une ligne
Groupe : Petite
Livre préféré : Ellana, le Voleur de chouchous, et d'autres
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Naissons-nous Marchombres ?   Dim 1 Mai 2011 - 22:53

Hum, je ne sais pas si je suis la seule à penser ça, mais le débat devient stérile. Je sais, ce n'est pas à moi d'intervenir, je devrais pas flooder, mais j'ai je pense quelque chose d'important à dire. Bref.

Solituda, d'abord, ton arrogance, ta prétention, que dis-je, ton caractère de coq me semble bien déplacé sur ce sujet, au point où tes explications en deviennent obscures. C'est dommage, d'abord parce que tu fermes le dialogue en balançant aux autres ta Vérité comme si elle seule existait, et qu'au final, ce n'est guère courtois. Ensuite parce que perdu dans tes fantasmagories personnelles, tu donnes une réponse embrouillée et peu facile à comprendre. Ne serait-ce qu'au niveau de la ponctuation et des smileys... Je sais plus trop si je dois prendre ça au second ou au premier degré...

Jilano, je comprends plus ou moins ta réaction, Solituda est d'une arrogance, prétention ou que sais-je encore des plus énervantes, même si au final, son but - bien que pas toujours atteint - est de nous faire réfléchir. Ce que je trouve dommage c'est qu'en réponse à lui, tu te mettes toi aussi à pavaner et à faire le coq en étalant ton savoir.

Zut, j'ai peut-être tort, mais je considère que tous les avis postés ici ont la même valeur, qu'ils soient posté par un pauvre petit sixième ou par un grand philosophe. Peu importe les diplômes ou le niveau d'éducation, l'important, il me semble, c'est d'échanger des points de vue, avec Respect et Ouverture, pour au final, étayer son jugement.

Je vais quand même rebondir sur le sujet, parce que mon post n'a pas pour but d'être inutile mais de faire avancer le débat. Je ne vais cependant pas revenir sur ce que j'ai dit et que je pense toujours, à savoir en résumé que si nous vivons plusieurs vies, les acquis de la première deviendront les innés de la seconde et ainsi de suite.

Je pense que, s'il y a une part d'inné en nous, l'important est qu'elle trouve les facteurs environnementaux (je ne parle pas d'écologie hein, mais bien de ce qui nous entoure) pour que cet inné se développe. Admettons qu'un enfant naisse doué dans un domaine, par exemple, le bois. Si cet enfant naît dans un désert, il ne pourra que difficilement développer cet inné, et donc celui là passera inaperçu. Par contre, s'il naît près d'une forêt, il aura plus de facilité.
Pour reprendre l'exemple d'Ellana : elle naît d'une mère marchombre et à une enfance déjà orientée vers la voie : elle va donc très vite développer ses innés, et devenir ainsi la marchombre exceptionnelle qu'elle est très tôt.
Prenons Salim, ensuite : il est évident qu'il a des innés marchombres, pourtant il vit dans une cité qui ne lui permet pas d'exprimer vraiment ce don, cela n'empêchera pas qu'avec le temps il deviendra marchombre, mais il aura eu plus de difficultés qu'Ellana.
Si l'on admet alors que les facteurs environnementaux sont en fait des "tremplins à acquis" alors nos compétences sont un savant mélange d'inné et d'acquis. Ce qui fait qu'on peut développer des compétences sans beaucoup d'acquis, et sans beaucoup d'inné pour elle.
Donc pour moi, on peut naître marchombre, comme le devenir...

Mais une question reste tout de même en suspens : Que l'on naisse ou ne naisse pas marchombre, les premiers pas sur la voie ne sont-ils pas synonymes de naissance, de renaissance ?

Edit : posté en même temps que Solituda
Et si vous continuiez vos piques en privés (pas que ça m’intéresse pas, juste que ça dévie un peu du sujet) et puis, malgré ce que tu dis, je pense qu'il y a tout de même une part d'inné chez l'homme, dans ses comportements, même si par la suite on a besoin d'un certain contexte pour les développer vraiment. Il y a des comportements que l'on peut observer même avant la naissance : des enfants qui se cachent, se font des bisous dans le cas des jumeaux, qui s'agitent ou qui sont calmes. Ces comportements sont pourtant séparés de la plupart des choses qui pourraient modifier leur comportement, pourtant ils agissent ainsi, et continue de le faire après la naissance, comment peux tu expliquer cela ?
Revenir en haut Aller en bas
http://lailleurs.uniterre.com
Elurían Aeglir
Membre du Conseil - Admin
Membre du Conseil - Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2990
Age : 26
Localisation : A proximité d'une excentrique hyperbole équilatère.
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Je n'en ai lu aucun.
Date d'inscription : 25/07/2008

MessageSujet: Re: Naissons-nous Marchombres ?   Dim 1 Mai 2011 - 23:22

Bon les gens, on va se calmer...

Comme le dit Aziliz, ce débat devient complètement stériles, avec des attaques personnelles dans tous les sens, enfin surtout dans un en fait...

Donc vous seriez bien gentils de réfréner vos pulsions incendiaires, et d'exposer calmement vos différends...

Sinon, s'il y a des candidats pour récupérer des avertos...

_________________
"Elen síla lúmenn' omentielvo"
JRR Tolkien
Aide de Camp de la grandissime Eleyra Leina
Coordinatrice et présidente honorifique de la SABIA

"N'ignorez pas l'enseignement de la voie pure d'un
fleuve de montagnes dévalant sur les roches."

Morihei Ueshiba


"At the end of a storm is a golden sky
And the sweet silver song of a lark."


Dare to click here ?
Or here ?
Revenir en haut Aller en bas
http://decachroniques.blogspot.fr/
jilano_alhuïn
Apprenti marchombre
Apprenti marchombre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 337
Age : 28
Localisation : Un marchombre peut-il sincerement se localiser...?
Groupe : Marchombre
Livre préféré : L'Oeil d'Otolep
Date d'inscription : 06/11/2008

MessageSujet: Re: Naissons-nous Marchombres ?   Dim 1 Mai 2011 - 23:25

Bah au moins c'est fait, et pas eu le temps de lui repondre...

Désolé pour ceux que ca a gené, mais j'aurais bien aimé avoir son argumentation quand meme.

Et pour te dire Elu, dommage que t'interviennes en menacant d'averto, on derive du sujet oui, des attaques personnel, mais le fond, meme si ce n'est pas exactement celui du topic est interressant...

Au plaisir alors
Revenir en haut Aller en bas
Aniel Til'Illan
Maître Marchombre
Maître Marchombre
avatar

Nombre de messages : 940
Age : 25
Localisation : Chez moi ou dans mes Rêves
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: Naissons-nous Marchombres ?   Lun 2 Mai 2011 - 8:30

Je n'ai pas le temps immédiatement (et j'ai pas d'ordi, je suis sur mon téléphone) mais je ferai tout à l'heure un post sur l'inné/l'acquis parce que pfiooooou on en voit des conneries ici (des deux côtés hein, et puis vu la complexité du sujet on peut en vouloir à personne). Plutôt dans un nouveau topic pour pouvoir en parler de façon générale vu que ça intéresse énormément de débats...
Donc je vous invite à aller y jeter un coup d'oeil tout à l'heure =)
A bientôt,
Aniel

EDIT : je ne sais pas si j'aurai le temps de le faire ce soir, mais ça viendra dans les jours à venir...
Revenir en haut Aller en bas
http://saraniel.wordpress.com/
Eleyra Leina
Membre du Conseil - Admin
Membre du Conseil - Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4531
Age : 25
Localisation : Llewanda
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Ellana, La Moïra, Les Royaumes du Nord
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: Naissons-nous Marchombres ?   Mar 3 Mai 2011 - 12:33

Envie de rebondir sur juste deux trois trucs...

Lu', ainsi tu considères Pierre comme un maître ?
Lorsque quelqu'un disait à Pierre que Pierre était son maître, il répondait "Non." Ce n'est pas parce qu'il a écrit un livre qu'il était le maître de quelqu'un. Et comment se prétendre maître de quelqu'un qu'on ne connait pas ?
Bref, tout ça également pour dire que dans une relation maître-élève, le lien doit être accepté des deux côtés.


Ensuite, Solituda.
Ta réponse du savant est que rien n'est inné donc en gros qu'on ne peut pas naître marchombre.
Ta réponse du poète c'est qu'on naît marchombre.
Moi je te demande alors quel est ton réel avis sur la question ?

Ensuite pour la philosophie je te l'ai expliqué, sur un même sujet plusieurs philosophes auront des avis différents parce qu'ils s’appuieront sur différents exemples, interpréteront différemment etc. En général ils ont tous un avis qui se défend et ce n'est pas parce que l'un a dit ça et ça qu'il a raison. Un autre parviendra à te montrer le contraire de façon tout aussi bonne.
Donc en gros ce n'est pas parce qu'UN philosophe a dit telle et telle chose qu'il a raison. C'est ce que Jilano a essayé de t'expliquer (tu démens si je me trompe Jil' ^^)


Enfin moi je vais parler d'une troisième piste. Ne parler ni d'acquis ni d'inné, ou plutôt des deux.
Nous pouvons en effet "naître marchombre", mais attention, pas dans le sens que vous pensez. Il n'existe pas de "philosophie marchombre", elle ne fait que reprendre des valeurs humaines qui existent en chacun de nous. Nous naissons donc tous avec la possibilité, le potentiel, de devenir "marchombre" en construisant notre Voie autour de ces valeurs.
Et pourtant nous ne "devenons marchombres" justement qu'en construisant notre Voie autour de ces valeurs.

En gros, nous possédons tous le potentiel de "devenir marchombre" parce que Pierre n'a rien inventé ! Il a juste associé plusieurs valeurs humaines à un groupe de personnes qui les Vit, les défend, et qui cherche à les Vivre de plus en plus Fort, de plus en plus Loin, ils construisent carrément leur vie autour de ces valeurs en cherchant au-delà.


Mais dites-moi, l'important est-il vraiment de devenir "marchombre" pour vous, ou de choisir votre voie ? Vos valeurs ? Pierre ne faisait que défendre certaines valeurs, c'est pour ça qu'il n'a jamais demandé à ce que les marchombres existent dans notre monde, il n'a rien inventé il a juste créé une guilde qui Vivait ces valeurs, nous a montré qu'on pouvait les Vivre Pleinement, chercher et Vivre le Vrai sens de ces valeurs et les appliquer au maximum.
Alors voulez-vous vraiment devenir Marchombre ? Ou bien suivre les valeurs que vous avez choisi (qui peuvent être les mêmes que celles défendues dans le livre) et chercher à les Vivre au maximum ?

Personnellement je me fiche d'être Marchombre ou non. Je construis ma propre Voie et c'est ça le plus important. Le plus important est que je progresse chaque jour, que mes Maîtres-Mots se fondent dans ma manière d'être et de vivre, de plus en plus au fil des jours qui passent. On peut peut-être me considérer comme marchombre parce que mes Maîtres-Mots sont les mêmes que ceux des Marchombres, j'en ai surement d'autres, j'en comprend surement moins que ceux des livres mais je me fiche de tout ça. Je me fiche qu'on me dise Marchombre ou non.
Je construis ma Voie, et j'essaie de progresser chaque jour avec mes Maîtres-Mots, je cherche à en découvrir d'autres, à les assimiler de plus en plus.

Et je crois (mais c'est peut-être de la prétention de ma part, disons que ça ne regarde que moi) que c'était ça le Vrai message de Pierre.
D'ailleurs si je ne m'abuse, il nous l'avait dit lui-même, sur ce forum :
Citation :
Je vous souhaite à tous et toutes de longtemps arpenter la voie que vous vous serez choisie.
Topic : Un bonjour en passant, dans le forum Présentation.

Il n'a pas dit qu'il nous souhaitait de suivre la voie des marchombres, mais la voie qu'on se sera choisie.
Moi je choisis ma voie, mes valeurs sont proches, sont peut-être carrément celles, des marchombres, mais je m'en fiche royalement. J'ai choisi ma Voie, je suis en Harmonie avec, et c'est Ca le plus important.

Peut-être que du coup certains d'entre vous ne me considéreront plus marchombre, si vous m'avez seulement un jour considéré comme telle.
Je m'en fiche, votre avis m'importe peu. On m'a déjà dit que j'étais marchombre à plusieurs reprises, là aussi je m'en fiche.
L'important c'est que je suive Ma Voie, celle que j'ai choisi.

Et là j'ai envie de reprendre les mots d'Ellana.
"- Si le Rentaï t'avait repoussé, comment aurais-tu réagi ?
- Ca n'aurait rien changé. Je suis moi et les décisions d'une montagne, pour imposante qu'elle soit, n'y peuvent rien ! Je suis moi et j'ai l'intention de poursuivre mon chemin, où qu'il me mène."

J'ai un peu dérivé du sujet c'est clair, mais j'avais envie de passer ce message.

Mais tout ça également pour dire que la "voie des marchombre" se construit, autour de valeurs qu'on apprend à Vivre, à Assimiler et ce de plus en plus.
A la naissance nous ne somme qu'à la croisée des chemins, nous avons tous le potentiel de suivre les valeurs des "marchombres" (qui sont en réalité de simples valeurs humaines) mais c'est à nous de choisir de les Vivre, de les Comprendre, de les Appliquer etc. Nous pouvons aussi nous détourner et arpenter d'autres chemins.


En attendant vos prochaines réponses


_________________

Eleyra,
Fille du Vent et de la Nuit
Esprit des Tempêtes

Artiste des Possibles
Ayant la chance d'avoir l'unique et la génialissime Elurían Aeglir comme aide de camp
Première conseillère et juge suprême de la SABIA
Designer en chef du mobilier haut de gamme chez Soriamh & Cie
Co-présidente de la LPDFB...
Secrétaire Réciproque et Démone Emissaire de Miaou Til' Plume
Revenir en haut Aller en bas
Elia
Curieux
Curieux
avatar

Féminin
Nombre de messages : 12
Localisation : Juchée sur la cime d'un arbre.
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres, Ewilan, L'Autre, Les Âmes Croisées, bref, tous les livres de Bottero, Le Ranch de la Pleine Lune (Jenny Oldfield), Territoires Interdits (Serge Brussolo), Le Livre des Etoiles & Phaenomen (Erik L'Homme), Oceania (Hélène Montardre), Les Abîmes d'Autremer (Danielle Martinigol)...
Date d'inscription : 26/03/2011

MessageSujet: Re: Naissons-nous Marchombres ?   Jeu 5 Mai 2011 - 21:25

Ouuuuuch, ça va être dur de poster un truc convaincant après des pavés pareil ^^'


Bon, je vais commencer par donner ma réponse sur la question à proprement parler avant de rebondir sur vos propres posts.


Pour moi, il existe différents cas, je vais commencer par exposer le mien si vous voulez bien.
Je devais avoir 12 ans la première fois que j'ai lu Ellana, et le passage exact qui m'a frappée c'est :
"Elan de vie
Murs oubliés
Libre"

Avant de lire ce passage, je rêvais d'avoir eu la même enfance qu'Ellana. A vrai dire, j'enviais notamment sa liberté, son insouciance.
Après avoir lu ce passage, j'ai dévoré le livre sans m'interrompre. Je ne saurais pas expliquer le sentiment qui m'envahissait, celui de pouvoir enfin mettre des mots sur ce que j'avais toujours ressenti sans pouvoir l'exprimer. Chaque mot du livre éveillait un écho et des frissons en moi... La première fois que j'ai lu Ellana, je me suis dit que mes rêves, mes idéaux, ma... vie se trouvait toute entière exposée dans ce livre. En vérité, la première fois que j'ai terminé ce livre, j'aurais donné n'importe quoi pour être Ellana.
Pourtant, je n'ai pas franchement grandi dans une famille avec ce genre d'idéaux, voire même pas du tout. Même si j'ai été encouragée à vivre au grand air plutôt qu'enfermée devant une télévision, ça a toujours été sous une montagne de contraintes, et de limites.
Limites que j'ai toujours refusées et cherché à dépasser (oui je désobéissais, houuu, honte à moi :P - même si j'ai jamais été prise xD). Une chose que je n'avais jamais accepté qu'on touche chez moi, c'était ma liberté. Manque de bol, c'est pas un mot qui a beaucoup de significations pour ma famille _ _"
Bref, tout ça pour finalement poser une seule question : si le sentiment d'être marchombre est totalement acquis, comment ai-je pu finir Ellana avec des larmes de joie coulant le long de mes joues ? Le sentiment d'avoir trouvé la Voie qui représentait mot pour mot mes rêves ?
J'ai deux hypothèses : Soit par esprit de contradiction - et encore, je doute que ma liberté profonde vienne de là ; soit de naissance. Ou en tout cas, d'une part d'inné quelque part. D'une "prédisposition" mentale (comme certains en ont parlé) peut-être. D'une prédisposition physique aussi, peut-être. D'aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours été sportive, folle amoureuse de l'escalade (bien que n'ayant jamais pu en faire autrement qu'à l'occasion dans des arbres ou sur de vieux murs T_T)...
La seule chose que je reconnaîtrais comme une grande part d'acquis chez moi, c'est mon amour de la solitude ; solitude que j'ai fini par accepter et faire mienne à force qu'on me l'impose. L'ennui scolaire peut-être aussi, qui m'a très vite conduite à rechercher autre chose et à réfléchir. A vouloir m'évader, aussi.

Fiouf, en fait à force de réfléchir en écrivant, j'arrive plus à la même conclusion que celle que j'aurais pensée au début ! oO
En fin de compte, dans mon cas, je dirais qu'il y a certainement une part de "prédisposition", qui a ensuite été forgée par les événements, jusqu'à me faire ressentir la Voie du marchombre comme la mienne, jusqu'à ressentir qu'elle est ma Voie dans toutes les fibres de mon être, depuis ma première lecture d'Ellana. Qui pour moi, a été un moyen de mettre des mots sur mes émotions profondes.

En fait, je rejoins Aziliz sur l'idée que nous sommes des innés plus ou moins développés par nos acquis.
Je partage son avis sur Salim et Ellana :
Spoiler:
 
Je pense qu'il y a une part en nous, plus ou moins cachée, plus ou moins apparente, qui nous oriente vers les idéaux marchombres. Si la trilogie du Pacte des Marchombres permet de nous ouvrir des portes, comme dans le cas d'Irya :
Spoiler:
 
Alors dans ce cas, est-ce que ce n'est pas que la porte était déjà là en nous, prête à être ouverte ? Est-ce que ceux qui mettent des mots sur eux, le mot marchombre, grâce aux livres de Pierre Bottero, n'étaient pas des gens chez qui la porte était présente, mais soit fermée - pour ceux qui se ne sentaient pas marchombres avant, Irya je te cite encore ;) ; soit plus ou moins entrouverte ? Comme pour Ellana, comme pour Salim ? Comme pour... moi, et tous les autres dans mon cas ?
Je rejoins ainsi la question... d'Irya, toujours :P
Spoiler:
 
En fait, j'ai même envie d'aller plus loin !
Et si tout le monde possédait des portes, les mêmes portes, ouvrant sur différentes voies, différents idéaux, etc ?
Et si tout le monde possédait une porte en soi, dont la clé serait les livres de Pierre, et qu'en ouvrant, ils nous donnent la possibilité de nous engager dessus ?
Et si, selon la manière dont on s'oriente depuis la plus petite enfance, les portes que nous possédons s'ouvraient, plus ou moins, selon la direction que nous prenons, et donc d'autres resteraient fermées, voire même, si nos idéaux acquis nous en détournent totalement, si les serrures de certaines portes se modifiaient jusqu'à ne plus pouvoir être ouvertes par leurs clefs ?
Et si nous, qui nous sentons marchombres, étions des gens chez qui ces portes se sont soit ouvertes, soit sont restées fermées telles quelles ? Et si nous étions des gens à qui les livres de Pierre ont offert la clef pour l'ouvrir, ou pour l'ouvrir davantage ? Voire même, si je pousse la réflexion encore plus loin, si derrière une porte il y avait d'autres portes, d'autres manières d'appréhender la Voie, et si les livres nous ouvraient l'une ou l'autre porte, etc, selon que nous avons déjà ouvert ces portes de par notre vie passée ?
En fait, pour vous représenter mon idée, essayez d'imaginer un nombre X de portes côte à côte - le nombre X de voies possibles, donc une infinité à mon avis x)
Ensuite, imaginez qu'une fois cette porte ouverte, il y ait derrière un autre nombre Y de portes, de nuances dans la voie X qui nous correspond - chez nous, la Voie marchombre, cette Voie que soit les livres nous ont ouvertes, soit nous ont permis de reconnaître.
Et derrière la porte Y choisie, un nombre Z de portes, etc ?
Imaginez que les livres, quand nous les avons découverts, nous aient ouvert la porte X marchombre, ou si on l'avait déjà ouverte nous-mêmes grâce à nos acquis - et si on était déjà plus tournés vers elle de par nos innés -, ou nous aient ouvert une sous-voie Y, ou Z, ou etc, selon jusqu'où on s'était déjà enfoncés sur la Voie marchombre ? S'ils nous avaient ouvert de nouveaux possibles, de nouvelles portes ouvertes pour nous permettre d'avancer ?
Maintenant, imaginez que les portes que l'on ouvre ou que quelque chose, ou quelqu'un, nous aide à ouvrir, restent ouvertes.
Ca incluerait qu'on puisse faire demi-tour - en quelque sorte, s'éloigner de la Voie, comme Salim l'a fait à un moment.
Imaginez qu'il ait en réalité fait demi-tour jusqu'à ressortir de la porte X marchombre pour allez dans la porte X facilité - comme Ellana le dit et comme son nom l'indique, facile à ouvrir x)
Ca expliquerait aussi qu'il soit rapidement retourné dans la Voie marchombre après ! Les portes lui étaient restées ouvertes, et il n'a eu qu'à aller en ouvrir d'autres ensuite, s'enfoncer plus profond.
Imaginez aussi qu'il y ait des voies sur lesquelles il est plus ou moins dur de s'enfoncer, et plus ou moins dur de faire demi-tour, d'y renoncer. Ca expliquerait qu'on puisse quitter une voie qui ne nous est pas vraiment adaptée sans trop de soucis, et à l'inverse, rester sur une voie qui nous convient. Et qu'il y ait des voies qui, même si elles nous conviennent, puissent être difficiles à arpenter tout de même. Les portes ne s'ouvrent pas avec la même facilité chez chacun, et on peut rester bloqués devant des portes, stagner, si l'on ne trouve pas de clé en nous par exemple. A ce moment, il faut réfléchir, analyser... Et ça n'est pas toujours simple et parfois on préfère faire demi-tour ! Même si la voie nous convient...
Et l'infinité de succession de portes expliquerait qu'à partir d'un même "ensemble" énorme - la Voie marchombre, chacun ensuite soit différent et suive sa propre Voie.
Et ainsi, la Voie marchombre serait en nous, en chacun de nous, mais selon les portes que l'on ouvre, en d'infinies nuances.
(Je pense te rejoindre un peu, Eleyra, lorsque tu dis :
Spoiler:
 
Non ?)
Ca expliquerait qu'Ellana dise à Salim qu'Ellundril Chariakin lui a ouvert des portes : d'autres possibles, une possibilité de s'enfoncer plus loin, dans différentes directions qu'en ouvrant les portes elle lui montre.
Ca expliquerait aussi qu'on puisse s'égarer sur la Voie, tâtonner, voire qu'on se dirige vers quelque chose qui, en restant dans une optique marchombre ne nous correspond plus et faire demi-tour pour aller, à un moment ou à un autre (Y, Z, A, B, etc...), ouvrir d'autres portes, d'autres nuances de la Voie, pour suivre NOTRE Voie, celle qui nous correspond. Et qui s'inscrit dans l'immense groupe "marchombre", une réserve d'idéaux, de pensées, qui se déclinent après en une infinité de possibles. Et une infinité de manières de percevoir ces idéaux, en fonction de notre personnalité. Ce qui expliquerait que l'on suive notre Voie, parfois éloignée de celle d'Ellana, parfois plus proche, selon les portes que l'on a ouvertes. Mais l'on serait marchombres quand même, simplement, sous d'autres nuances.
Ca expliquerait qu'on puisse prendre une courbe : au lieu de continuer sur notre lancée de portes, à un moment, un événement extérieur nous ferait modifier notre trajectoire, au lieu de foncer la tête baissée sans réfléchir - sans chercher à s'ouvrir, à considérer tous les possibles.
Ainsi, les portes successives seraient ouvertes soit par notre caractère de base, soit par notre réflexion, soit par des éléments extérieurs (livres, etc...), soit par l'influence de notre environnement... Tout ceci formerait les clés. Et de la même manière, en fonction de notre évolution, certaines portes ne pourraient pas être ouvertes, même avec les clés appropriées, parce que les portes ne les reconnaîtraient plus - nous aurions évolué différemment.
Et donc la porte serait innée, et selon notre caractère nous nous orienterions plus ou moins vers elle ou une autre, puis en fonction de nos acquis on ouvrirait les suivantes, ou des autres, ou... etc ! Je rejoins - encore une fois oui :P - Irya :
Spoiler:
 

Bref, je pourrais développer encore mais je pense que l'essentiel est là. Alors dites-moi, qu'en pensez-vous ? :) (D'accord c'est compliqué xD)


Après, il faut aussi définir ce que l'on entend par marchombre : une façon de percevoir le monde ?
Personnellement, je définirais - pour simplifier - les marchombres par deux maîtres mots :
- liberté, ce sans quoi la Voie elle-même n'existerait pas en tant que telle ; les marchombres sont des êtres épris de liberté et c'est d'ailleurs la première chose par laquelle Jilano présente la Voie à Ellana :
"Ellana, la voie des marchombres ne t'apportera ni richesse ni consécration, en revanche elle t'offrira un trésor que les hommes ont oublié : ta liberté."
- recherche, que ce soit la recherche de l'ouverture, la recherche du respect, la recherche du dépassement des limites... la Voie des marchombres n'a ni début ni fin, elle n'est qu'une progression ; et pour progresser il faut le vouloir, il faut sans cesse rechercher cette progression.
Enfin en tout cas moi c'est comme ça que je vois les choses.
Mais la Voie est tellement complexe à définir que même moi, ça ne me satisfait pas de dire ça...

Et il y a aussi une chose qu'il faut bien prendre en compte, c'est le monde dans lequel on vit.
S'il est "facile" - plutôt "facilement" possible - de vivre selon les idéaux marchombres niveau mental, la chose se complique niveau physique ! Enfants, on a un temps assez correct pour former son corps, mais une fois adolescent puis adulte ? Dans une journée de travail standard, a-t-on vraiment le temps de former son corps comme celui d'un marchombre ? Pas vraiment.
Alors niveau corporel, quelqu'un d'éloigné de la Voie mais très proche mentalement sera-t-il moins marchombre que quelqu'un de très sportif et dont les idéaux sont ceux qui représentent la Voie ?
Il ne faut pas oublier qu'en Gwendalavir, la préparation physique a surtout pour but de pouvoir "assumer" sa liberté : se battre en cas de soucis, escalader pour échapper à des ennemis, marcher ou courir des heures pour se déplacer... En revanche, sur Terre, je trouve la préparation physique moins "importante" : présente ou non, elle ne modifiera pas notre liberté. (Enfin personnellement, je ne m'estimerai jamais libre dans notre monde à cause de la société qui, quoi qu'en dise mon cours de philo, zappe toute possibilité d'être réellement libre. C'est aussi pour ça que je ne me sentirai jamais à ma place dans notre monde.)
En-dehors de ça, il est vrai que quelles que soient les capacités physiques innées que l'on ait, il est toujours possible de progresser, de s'ouvrir. De se respecter et de vivre en harmonie avec également.
Ceci dit, on ne naît pas avec ces facultés, cela s'apprend. Alors on ne naît ni avec des muscles, ni avec la faculté de vivre en harmonie avec son corps. Ceci dit, une fois de plus, il existe des prédispositions.
Et pour moi, vivre mentalement avec la mentalité marchombre sans que le corps ne suive est possible. Je prends deux exemples - je les connais bien pour les vivre :
- la myopie ; l'enseignement marchombre développe les 5 sens certes, mais quand nos sens sont déficients ? Que ce soit génétique ou acquis par la suite, un aveugle, un sourd, un malvoyant, etc. seront-ils moins marchombres qu'une personne saine ? Physiquement peut-être, en tout cas dans leur "catégorie de déficience" si je peux dire, mais pour le reste ? Hum.
- la scoliose, ma chère amie --'. Suite à mes 25° de courbure, j'ai dû mettre un corset à 12 ans et je l'enlève le 9 juin ; mais ça m'a empêchée de me muscler correctement pendant 4 ans, j'en aurai toujours des conséquences, et mes 25° seront toujours là et poseront toujours une limite, indépassable celle-là. Et pourtant je ne m'estime pas moins marchombre qu'avant de l'avoir porté !
Je rejoins Lu' :
Spoiler:
 
Ainsi, on peut ne pas naître avec des prédispositions marchombres physiquement mais avec des prédispositions mentales, niveau caractère.

En fait, vu que chaque individu perçoit la Voie différemment et donc ne l'interprétera jamais comme tel ou tel autre, il y a nombre de réponses possibles... valables dès lors qu'elles sont argumentées ! Bienvenue dans le monde de la philo ! :P (Quand je dis que les livres de Pierre sont les plus philosophiques que j'aie jamais lus... Je compte les conseiller à ma prof de philo prochainement d'ailleurs ^^)

Et pour résumer mon point de vue : On ne naît PAS marchombres, mais avec des PREDISPOSITIONS à le devenir ou pas. Après, certains mettront des mots sur leurs émotions proches de la Voie marchombre en lisant le Pacte des Marchombres, d'autres pas car ils n'auront jamais lu le livre. Certains, de par ce qu'ils acquérissent, se tourneront ou se détourneront de la Voie marchombre. Mais même quelqu'un qui n'est pas prédisposé à devenir marchombre peut le devenir en ouvrant la bonne porte ; que ce soit par les livres de Pierre, ou parce qu'ils prendront une courbe dans la vie, travailleront sur eux et se tourneront vers d'autres idéaux.
Pour faire encore plus court, on ne naît pas marchombres mais avec plus ou moins de capacités à se tourner plus tard vers la Voie. C'est tout.


Et je tiens juste à faire une petite parenthèse pour Solituda. Je suis moi aussi en Terminale et je me demande quels genres de cours tu as bien pu avoir pour dire que tout est acquis et rien n'est inné chez l'Homme ! Selon toi, la recherche de nourriture est acquise ? Les réflexes sont tous acquis ? Notre patrimoine génétique est acquis ? J'aurai donc appris quelque chose aujourd'hui ;)
Il existe une part de naturel chez l'Homme et ça c'est un fait. Je te renvoie donc à ta partie de cours sur l'identité pour justifier ça. :)
Sans rancune hein, ça m'a juste un peu choquée de lire tes propos donc je me permets une petite remarque ^^


Bon, désolée, pour répondre à la question j'ai fait un petit peu (beaucoup, d'accord xD) de hors sujet, mais je ne sais pas si ma pensée aurait été aussi clairement expliquée (encore qu'elle me semble toujours très ténébreuse) sans ces "petits" ajouts. Donc mea culpa pour le HS ><
(J'avais bien dit que j'adore écrire des pavés hein :P)
Revenir en haut Aller en bas
Moustikos
Explorateur Haïnouk
Explorateur Haïnouk
avatar

Masculin
Nombre de messages : 774
Age : 25
Localisation : Mon monde, aussi particulier et vaste soit-il... Ou bien tout simplement Lyon. ;)
Groupe : Haïnouk
Livre préféré : Les Tentacules du mal, L'épée de vérité, Waylander, Ellana, L'Envol, La Prophétie...
Date d'inscription : 17/04/2009

MessageSujet: Re: Naissons-nous Marchombres ?   Mar 10 Mai 2011 - 0:19

J'ai l'impression que le sujet tend vers un redoux... Mais j'ai quand même envie de dire deux-trois trucs.

A commencer par le fait que je soutienne Aziliz et Mylène.

( C'est d'ailleurs drôle de comment tu parles de la réincarnation, Azi', parce que je me suis posé beaucoup de questions à ce sujet là quand j'étais jeune (nb : y'a 2/3 ans... XD) . Je sais plus où j'en suis maintenant, mais toute cette réflexion sur le fait que nos vies antérieures aient formé ce que certains nomment ici l'inné... Elle me plait. =) )

Après : ce que je voulais rajouter.

Dans la lignée où il a été dit que naitre dans le désert empêchera celui qui a des affinités innées avec le bois de se développer ce pour quoi "il aurait été fait", j'ai envie de dire que par exemple j'estime qu'il faut avoir vécu certaines choses, arpenté certaines abimes, pour sentir et vraiment saisir l'importance de la Marchombritude et de ressourcer cette Volonté de chercher encore et encore plus loin.

J'entends par là que si on prenait une personne d'un milieu très aisé, à qui tout lui aurait été pré-maché depuis sa conception même, elle ne saisira pas la Voie.

Je pense qu'une des choses qui nous relient un peu tous... C'est une part de souffrance. Une partie de notre passé, de nous-même, qui nous pose un noeud. Un petit quelque chose qui change malgré nous nos plus grands desseins.

Je sais pas trop ce que je veux vous dire en fait... ^^'
Qu'il faut avoir éprouvé le défaut de Maitre-mots chez d'autres pour ressentir combien il faut les chérir?

Peut-être bien.

On a tous quelque chose à combattre à l'intérieur de nous-même, et qui nous pousse à nous rendre meilleur à chaque lune couchée. C'est qu'en en prenant vraiment conscience que j'estime qu'on peut appréhender la valeur des Maitre-mots - et donc quelque part de la Voie. Et de notre Voie.



Pour le sujet de base : J'donne moitié moitié inné/acquis. Les deux se fondent, se complètent. Equilibre.
Objectif? Harmonie.

[Désolé Elia, j'ai parcouru un peu ton message, mais tu me paumes trop facilement... xD
J'ai du mal à fixer l'attention. J'reviendrais peut-être, je sais pas. =)]
Revenir en haut Aller en bas
Tess
Curieux
Curieux
avatar

Féminin
Nombre de messages : 52
Age : 21
Localisation : Là où l'herbe est grasse et les montagnes enneigées, là où le soleil brille et les nuages pleurs, là où le vent parle et les oreilles n'écoutent plus, là où les arbres dansent et le sol dors... Dans le Vercors.
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Ceux de Pierre Bottero l'emportent -et m'emportent. ;)
Date d'inscription : 15/09/2010

MessageSujet: Re: Naissons-nous Marchombres ?   Dim 15 Mai 2011 - 15:44

Je vais commencer par commenter le poste d'Elia et je rebondirai sur celui de Thibaut. J'ai encore des choses à dire sur les autres avis, mais il me manque du temps.

Citation :
Elia : Et si tout le monde possédait une porte en soi, dont la clé serait les livres de Pierre, et qu'en ouvrant, ils nous donnent la possibilité de nous engager dessus ? [...] Voire même, si je pousse la réflexion encore plus loin, si derrière une porte il y avait d'autres portes, d'autres manières d'appréhender la Voie ? [...] la Voie des Marchombres [...] n'est qu'une progression ; et pour progresser il faut le vouloir.
Je pense qu'on a tous une part de Marchombre en nous. (Et quand je dis "nous", c'est chaque personne, y compris les personnes extérieures au forum.) Qu'on l'a dès la naissance, et ensuite, le "hasard" nous mène à faire des choix [Hors-Sujet : en parlant de hasard, j'aimerai bien avoir des avis sur mon poste à ce sujet dans "les Ames Croisées"]. Je pense donc que nous avons tous une chance de devenir Marchombre, et que c'est nous qui choisissons d'arpenter la Voie ou non.

Citation :
Elia : Ca expliquerait aussi qu'on puisse s'égarer sur la Voie, tâtonner, voire qu'on se dirige vers quelque chose qui, en restant dans une optique marchombre ne nous correspond plus et faire demi-tour pour aller, à un moment ou à un autre (Y, Z, A, B, etc...), ouvrir d'autres portes, d'autres nuances de la Voie, pour suivre NOTRE Voie, celle qui nous correspond. Et qui s'inscrit dans l'immense groupe "marchombre"
Je suis globalement d'accord avec toi, mais (et je suis très têtue là dessus) revenir en arrière est, pour moi, carrément impossible. J'emploierai plutôt le terme "prendre une courbe". Tu n'es pas d'accord ?

Citation :
Elia : la Voie des marchombres n'a ni début ni fin, elle n'est qu'une progression
Exacte, mais est-ce que tu veux dire par là que la Voie éxiste déjà en nous avant que l'on naisse ?

Citation :
Elia : Enfin personnellement, je ne m'estimerai jamais libre dans notre monde à cause de la société qui, quoi qu'en dise mon cours de philo, zappe toute possibilité d'être réellement libre. C'est aussi pour ça que je ne me sentirai jamais à ma place dans notre monde.
Je ne vais pas faire de commentaire sur la société mais tu dis ne pas pouvoir être libre à cause d'elle. Je ne suis pas d'accord. On peut être libre, même en prison, dans son esprit. J'y vais peut être un peu fort, mais la liberté ne s'acquière pas sans l'esprit. Parce que, selon toi, être libre veut dire faire ce que l'on veut ?

Citation :
Moustikos : j'estime qu'il faut avoir vécu certaines choses, arpenté certaines abimes, pour sentir et vraiment saisir l'importance de la Marchombritude et de ressourcer cette Volonté de chercher encore et encore plus loin.
C'est vrai, mais ne crois-tu pas qu'il faut choisir d'arpenter la Voie pour que ces "choses vécues" nous fassent "sentir l'importance de la Marchombritude et ressourcer cette Volonté de chercher encore et encore plus loin" ?
Citation :
Moustikos : J'entends par là que si on prenait une personne d'un milieu très aisé, à qui tout lui aurait été pré-maché depuis sa conception même, elle ne saisira pas la Voie.
C'est vrai que ce serait difficile pour une personne comme ça de saisir la Voie... Mais pourquoi pas après tout ? Faut-il forcément souffrir pour comprendre les Marchombres ? Je suis à la fois d'accord et pas d'accord avec toi.

Citation :
Moustikos :Pour le sujet de base : J'donne moitié moitié inné/acquis. Les deux se fondent, se complètent. Equilibre.
Voilà ! Pour moi, on naît avec des chances de pouvoir saisir la Voie, mais il faut quand même choisir/vouloir acquérir les éléments qui la parcourent.

Citation :
cette réflexion sur le fait que nos vies antérieures aient formé ce que certains nomment ici l'inné... Elle me plait.
Juste pour dire qu'à moi aussi, elle me plait. =)

Akino, c'est toi qui a ouvert ce sujet. Qu'est-ce que tu penses de toutes les réponses qui ont été données ?

En espérant avoir été claire.
Revenir en haut Aller en bas
Aethera
Membre du Conseil - Admin
Membre du Conseil - Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4257
Age : 24
Localisation : Sur ma route (ouais, il y a eu du mouv', ouais)
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Vrac d'auteurs : Bottero, Damasio, Ayerdhal, Squarzoni, Chedid, Bobin, Giono, Le Guillou, Sous-commandant Marcos...
Date d'inscription : 13/04/2008

MessageSujet: Re: Naissons-nous Marchombres ?   Lun 16 Mai 2011 - 17:12

C'est drôle, j'étais persuadée d'avoir répondu dans ce sujet oO ! Mon ordi a dû planter au moment où je l'ai posté >< ... [M'en fous, pour la peine, j'ai changé de PC, mouahahahahaha !!]

Bon, déjà Tess, je pense qu'Akino ne te répondra pas, ça fait bien longtemps qu'il a quitté le forum, et je ne crois pas qu'il projette d'y revenir. M'enfin, sait-on jamais...

Ce que j'avais à dire, moi, se rapportait principalement au post d'Elia. Et je vais faire très vite, d'une part parce que j'ai pas la foi de tout réécrire, d'autre part parce qu'au final, je n'arrive pas à arrêter un point de vue là-dessus :

Elia, je trouve que ta métaphore des portes est très juste... Mais au final, est-ce encore une métaphore de la Voie, ou plus largement, une métaphore de la Vie ?


_________________
La seule trace qui vaille est celle qu'on se crée, à la pointe extrême de ce qu'on peut.


Furvent, ceux qui vont mûrir te saluent !
Revenir en haut Aller en bas
http://maisonsurlile.blogspot.fr/
Elia
Curieux
Curieux
avatar

Féminin
Nombre de messages : 12
Localisation : Juchée sur la cime d'un arbre.
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres, Ewilan, L'Autre, Les Âmes Croisées, bref, tous les livres de Bottero, Le Ranch de la Pleine Lune (Jenny Oldfield), Territoires Interdits (Serge Brussolo), Le Livre des Etoiles & Phaenomen (Erik L'Homme), Oceania (Hélène Montardre), Les Abîmes d'Autremer (Danielle Martinigol)...
Date d'inscription : 26/03/2011

MessageSujet: Re: Naissons-nous Marchombres ?   Ven 20 Mai 2011 - 17:58

Bon, je suis au CDI, j'ai pas longtemps donc je vais faire vite ><


Moustikos : Désolée si je te paume xD Moi et mes pavés... :P


@Tess :
Spoiler:
 
Donc nous sommes d'accord sur ce point :)
Concernant ton post, j'essayerai d'aller voir, mais avec le bac qui arrive je n'ai presque pas de temps donc je ne te garantis rien... Je rame déjà à lire le forum, alors bon ;P

Spoiler:
 
Mmmm... Si on retire le fait de faire demi-tour, on peut imaginer qu'il existe des portes qui s'éloignent le la voie de départ pour en rejoindre une autre, progressivement, porte par porte, et d'autres qui permettent de rejoindre la première de la même façon... Une courbe oui comme tu le dis justement :) Ca ne change rien à mon idée de départ mais c'est effectivement plus logique ; la succession de portes étant la vie (et donc à sens unique), les courbes correspondant toujours à des portes... Oui tu as raison c'est mieux ^^
D'où le fait que tout serait en communication, qu'on puisse plus facilement s'éloigner de la voie selon les portes que l'on prend, etc. En prenant des courbes - on peut aussi prendre des courbes dans la voie elle-même. Donc au fond, prendre la première porte "marchombre" ne garantirait pas d'y rester toute sa vie (si l'on n'a pas de maître on peut s'en éloigner, par exemple) mais on pourrait dévier... Oui, ça me plaît décidément bien :D

Spoiler:
 
Non, plutôt que les directions que peuvent prendre la vie sont infinies et que la Voie est une manière de vivre. Donc oui fatalement, elle est une possibilité à chacun quand il naît (le principe même de mes portes). On choisit de l'arpenter, elle se déroule en nous (= on ouvre les portes qui lui correspondent), mais elle existait à l'état de possible à la naissance, oui (= porte fermée). Tu vois ce que je veux dire ?

Spoiler:
 
Je dis, et je maintiens. Etre libre en esprit ? Oui, bien entendu, et en général ça se paye cher dans le monde où l'on vit, mais bon, on s'y fait. Ceci dit, peux-tu dire qu'Ellana n'est pas plus libre que nous ? Elle est toujours plus libre que nous de diriger sa vie, elle a moins de possibilités bloquées si tu préfères. Nuance avec le fait de faire tout ce que l'on veut : avoir la possibilité faire ce que l'on veut. Après je ne suis pas adulte donc je ne peux pas totalement juger j'en conviens, mais de ma situation actuelle, ma liberté... Elle existe dans mes rêves et dans mes pensées certes, mais je ne peux pas l'appliquer. C'est pourtant pas faute d'avoir essayé.

Spoiler:
 
Pas d'accord avec Moustikos. Quelqu'un élevé dans un tel milieu pourrait ne pas s'y sentir à sa place, un peu comme s'il étouffait, comme s'il sentait que ce n'était pas ça dont il rêve mais quelque chose de bien plus "simple", éthéré, et ainsi se tourner vers la Voie? Tu ne penses pas ?
Ensuite... Souffrir pour comprendre la Voie... Non, pas forcément. Enfin... Pour ne parler ici que de notre monde, je pense en revanche qu'il faut avoir été à un moment frustré par ce que l'on vit dans notre monde pour sentir vibrer la Voie en nous - pas forcément au point d'en souffrir. Après, je base ceci beaucoup sur ma propre expérience, donc à prendre avec des pincettes. En Gwendalavir... Mmmm ma foi je dirais non, pas forcément. Si l'on prend l'exemple d'Ellana, qui, même avant la mort de ses parents semblait déjà orientée vers la Voie, je ne pense pas qu'on puisse considérer qu'il soit nécessaire de souffrir pour saisir la Voie. En revanche, c'est principalement la soif de liberté qui oriente vers la Voie et si cette liberté ne peut s'exprimer, alors à ce moment on peut en souffrir, oui. Mais ce sera notre nature profonde et non la souffrance qu'elle occasionne qui nous fera saisir l'importance de la Voie... Idem pour notre monde, en fait, non ? Qu'est-ce que vous en pensez ?


@Aethera :
Aw, m*rde pour ton post :/

Spoiler:
 
J'étais partie pour faire une métaphore de la Voie, mais tu as raison... J'ai été plus loin et en fin de compte il s'agit d'une métaphore de la vie ! :)
Revenir en haut Aller en bas
Waz'bi
Curieux
Curieux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 64
Age : 23
Localisation : Ici, ou peut-être là-bas ! Si tu estimes que je suis pas assez précis, trouve moi !
Groupe : Haïnouk
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: Naissons-nous Marchombres ?   Mer 1 Juin 2011 - 16:41

Yokosan a écrit:
Hé bé, encore un super topic (*Yoko, MODE "Trop contente"[ON]*)
Marrant, c'est aussi ce que j'ai pensé :)

Ce que je vais dire entre en accord avec une partie de tout ce qui a été dit plus haut, mais je préfère partir directement sur d'autres fondements d'arguments

A la lecture du sujet, j'ai immédiatement plusieurs pensées qui me sont venues à l'esprit.

Tout d'abord, lorsque Ellana a découvert la Sérénissime, et qu'elle parle avec le maître de sa mère - Andorel si je ne me trompe pas? - il est dit que quiconque est Marchombre ne cesse jamais de l'être.

Ce qui laisse donc deux options :
Soit les Marchombres sont destinés à l'être dès la naissance, et naissent Marchombres, ou bien on ne peut que devenir Marchombre.

Là, je m'appuierai alors sur une parole d'Ellundril (au passage, que Niamh Eïlaz a mis dans la rubrique "Citations de Ellundril Chariakin" :

Niamh Eïlaz a écrit:
On devient marchombre sur la simple proposition d'un membre de la guilde, mais l'admission n'est effective qu'après une initiation de trois ans durant lesquelles nos secrets sont révélés au novice...

Ce qui soulève un autre problème : Comment le premier marchombre l'est-il vraiment devenu, si il n'y avait personne d'autre que lui?
Un petit peu comme " L'œuf ou la poule ? ".
Il me semble évident que le "premier" n'a pas eu besoin de quelqu'un pour lui faire sentir qu'il était marchombre.

Bon, ça, vous vous doutez que c'est un mélange de réponse de savant mêlé à celle du poète (enfin, du Marchombre).
Réponse qui est de toute façon incomplète, et je compte sur vous pour m'aider à coordonner mes pensées et à la corriger / compléter. :)
Et on débouche de toute façon sur une incertitude, bien que cela pencherait plus vers "On devient Marchombre".


Sinon, je suis d'accord avec Elia.

Pour moi, la vraie question à se poser est ici :

Tess a écrit:
Elia a écrit:
La Voie des marchombres n'a ni début ni fin, elle n'est qu'une progression
_______________________
Exacte, mais est-ce que tu veux dire par là que la Voie éxiste déjà en nous avant que l'on naisse ?

Bon, j'ai sûrement pas dû m'expliquer très clairement, et jm'en excuse, mais j'espère que vous comprendrez au moins le début de mon post

Quentin.
Revenir en haut Aller en bas
Aethera
Membre du Conseil - Admin
Membre du Conseil - Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4257
Age : 24
Localisation : Sur ma route (ouais, il y a eu du mouv', ouais)
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Vrac d'auteurs : Bottero, Damasio, Ayerdhal, Squarzoni, Chedid, Bobin, Giono, Le Guillou, Sous-commandant Marcos...
Date d'inscription : 13/04/2008

MessageSujet: Re: Naissons-nous Marchombres ?   Lun 20 Juin 2011 - 15:41

Quentin a écrit:
Tout d'abord, lorsque Ellana a découvert la Sérénissime, et qu'elle parle avec le maître de sa mère - Andorel si je ne me trompe pas? - il est dit que quiconque est Marchombre ne cesse jamais de l'être.

Ce qui laisse donc deux options :
Soit les Marchombres sont destinés à l'être dès la naissance, et naissent Marchombres, ou bien on ne peut que devenir Marchombre.

Ah, le "On ne cesse jamais d'être marchombre" d'Andorel a soulevé tellement de polémiques...
C'est vrai que chacun sent, à la lecture de cette phrase, qu'elle est d'une importance primordiale pour comprendre ce qu'est la Voie. Pour le comprendre vraiment. Et pourtant, en essayant de la recouper avec le reste du Pacte, on a du mal à la saisir.

Je crois que j'ai un embryon de réponse.

Pierre a écrit:
"Son corps était une partie d’elle. Elle lui devait le respect, c’était par lui qu’elle appréhendait le monde mais il n’était qu’une partie d’elle.
Sa condition de marchombre prenait naissance bien au-delà des limites de son corps. Elle le transcendait et, si son corps était enchaîné, blessé, affaibli, brisé même, elle n’en demeurait pas moins libre.
Elle était marchombre."
Lorsque j’ai écrit ce passage, à la fin de L’envol, le tome 2 du Pacte des Marchombres, j’ai mis en mots la découverte d’Ellana que l’état de marchombre n’est pas lié à de rares et étonnantes capacités physiques mais à la conscience et à la volonté d’arpenter un chemin propre, une voie, à l’intérieur de soi. Un chemin conduisant à sa liberté, à son équilibre, à son harmonie.

Ces mots-là me sont revenus dimanche matin, au réveil (difficile), sous forme de purs ressentis. Et je crois qu'ils contiennent la clef.

Et si, dès lors que l'on aurait réellement compris certaines valeurs, qu'on en serait devenus pleinement conscients, il deviendrait impossible de faire machine arrière et de les désapprendre ?
Je veux dire, un marchombre qui réalise pleinement le Maître-Mot Harmonie pourra-t-il vraiment l'oublier, ou faire comme si il ne l'avait jamais su ? Mieux, en aura-t-il seulement envie ?

Et si ce que voulait dire Andorel, et Pierre à travers lui, était tout simplement que lorsqu'on se réalise en tant qu'Humain, Humain avec un grand H, on n'a plus ni l'envie ni les moyens de perdre cette Humanité ?
Quelqu'un qui aura fait sien les principes de Liberté, d'Equilibre et d'Harmonie ne pourra plus les renier - à moins de ne jamais les avoir compris.

Plus j'y pense et plus je me dis que c'est cela que Pierre voulait nous faire passer : un optimisme forcené, une foi inaltérable en l'Homme, en sa bonté, et en sa capacité à faire le Bien.

Dans cette optique, la phrase d'Andorel ne veut en aucun cas dire que quiconque soit destiné à être marchombre, mais plutôt que celui qui aura réellement touché l'essence du marchombre ne pourra plus jamais en revenir.

Et "Marchombre" n'est qu'un mot pour mieux dire "Humain".

_________________
La seule trace qui vaille est celle qu'on se crée, à la pointe extrême de ce qu'on peut.


Furvent, ceux qui vont mûrir te saluent !


Dernière édition par Aethera le Lun 20 Juin 2011 - 21:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://maisonsurlile.blogspot.fr/
Moustikos
Explorateur Haïnouk
Explorateur Haïnouk
avatar

Masculin
Nombre de messages : 774
Age : 25
Localisation : Mon monde, aussi particulier et vaste soit-il... Ou bien tout simplement Lyon. ;)
Groupe : Haïnouk
Livre préféré : Les Tentacules du mal, L'épée de vérité, Waylander, Ellana, L'Envol, La Prophétie...
Date d'inscription : 17/04/2009

MessageSujet: Re: Naissons-nous Marchombres ?   Lun 20 Juin 2011 - 20:58

Pierre a écrit:
Lorsque j’ai écris ce passage, à la fin de L’envol, le tome 2 du Pacte des Marchombres, j’ai mis en mots la découverte d’Ellana que l’état de marchombre n’est pas lié à de rares et étonnantes capacités physiques mais à la conscience et à la volonté d’arpenter un chemin propre, une voie, à l’intérieur de soi. Un chemin conduisant à sa liberté, à son équilibre, à son harmonie.

Je précise (à titre informatif) que ce passage vient de la préface de La Prophétie, éditions Rageot Poche. [Parce que je pense que je serai pas le seul à me demander d'où ça vient. =)]

Pierre dit qu'être marchombre, dans sa citation, passe avant tout par cette "volonté d'arpenter un chemin propre". Mais cette volonté, de nombreuses personnes en ont, je dirais même quasiment chacun a sa voie, ses décisions, sa progression. Dans ce cas où serait la place de la Guilde ? De leurs arts (martiaux et autres) ? De leur chant ? De leur poésie ? De tout ce qui fait "les marchombres du livre" (expression utilisée souvent entre les différents sujets) ?

Mais je me suis rendu compte que l'erreur venait de moi.
Pierre parle « d'état de marchombre ». Ce qui a le merveilleux effet de changer tout.
Il ne voulait donc, je pense, convier que l'image de la "philosophie marchombre", plus ou moins en fait de la façon dont nous essayons d'y vivre par nos propres moyens.

Il avait donc bel et bien tout dit. Et ce finement même ! =)

Tout ceci m'amène à plussoyer la logique de Laure (ou plutôt de Pierre) qui revient à assimiler les termes de marchombre et d'Humain.

A cela j'ai des réminiscences du Guerrier Pacifique qui m'assaillissent... A savoir que si, à partir du moment où l'on a eu ces prises de consciences essentielles, on ne peut plus faire demi tour. Comme un Guerrier.
Vous voyez le Guerrier? Eh bien quand un homme parvient enfin à en devenir un, le gars en question ne va pas faire d'un coup: "Ah bah c'était cool l'trip les mecs. Q+ !".

Quand cet homme aura vraiment atteint ce stade d'Harmonie, de communion avec soi-même autant qu'avec le monde, il ne pourra plus faire machine arrière. Parce que ce qu'il aura compris l'en empêchera. Parce que ce qu'il est devenu l'en empêchera. Il n'aura même pas envie de changer!

Mais dans tout ça il reste une petite dimension d'obligation, un aspect inéluctable qui me perturbe un peu.
Un dérangement de l'ordre du "Cela veut dire que si je choisis d'arpenter cette Voie, je serais voué à devenir comme ça et puis c'est marre ?" "Et si jamais je voulais faire autre chose moi? Et si je voulais être un méchant ?"
Vous voyez ? [ Comme une sorte de vile manipulation de l'accomplissement final en fait x) ]

Mais mon Amoureuse fut là. Et elle a réussi à m'expliquer que ça n'a pas à arriver. Et que si cet homme veut, subitement après avoir été déclaré par l'Univers Marchombre-of-ze-dead, ne plus être ce qu'il vient de devenir (avec toutes les valeurs et les prises de consciences que cela comprend)... Il n'y arrivera pas. Tout simplement parce qu'il ne pourra plus renier ses valeurs sans se renier soi-même. Or se renier soi-même semble être plutôt aux antipodes de l'ascension Marchombre, non ?

Pour en revenir quand même vraiment à la phrase d'Andorel, je vais citer ma Laure :

Cette phrase est juste une gigantesque métaphore de la Vie.
Ce que veut dire Pierre, c'est : "Une fois que l'Homme aura réalisé son potentiel de bonté, il ne voudra plus être autre chose que bon." (Mais encore faut-il que l'Homme réalise ce potentiel, donc qu'il en ait conscience. Mais ça c'est une autre question. x) )

Avec Marchombre se mêlant avec Humain.
Comme des Frères inséparables.
Revenir en haut Aller en bas
Aethera
Membre du Conseil - Admin
Membre du Conseil - Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4257
Age : 24
Localisation : Sur ma route (ouais, il y a eu du mouv', ouais)
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Vrac d'auteurs : Bottero, Damasio, Ayerdhal, Squarzoni, Chedid, Bobin, Giono, Le Guillou, Sous-commandant Marcos...
Date d'inscription : 13/04/2008

MessageSujet: Re: Naissons-nous Marchombres ?   Lun 20 Juin 2011 - 22:06

Mousthibaut a écrit:
Et que si cet homme veut, subitement après avoir été déclaré par l'Univers Marchombre-of-ze-dead, ne plus être ce qu'il vient de devenir (avec toutes les valeurs et les prises de consciences que cela comprend)... Il n'y arrivera pas.

==> Il ne le voudra pas !! Il n'y a aucune "chance" qu'il veuille renier ce qu'il vient de découvrir. C'est comme si tu vivais dans le mensonge toute ta vie, et que tout à coup tu découvres la vérité (ou tout du moins TA vérité), et que cette vérité soit magnifique et te fasse te sentir en paix avec toi-même. Alors pourquoi aurais-tu envie de retourner dans le mensonge ? La question n'est même pas de savoir si tu le pourras ou pas, même si la réponse que tu donnes est juste : non, tu ne le pourras pas, car cela reviendrait à te mentir à toi-même, et on ne peut pas se mentir à soi-même.

Tu ne le pourras donc pas, mais de toute façon on s'en fiche, parce que tu n'en auras aucune envie.

Je sais que c'est la notion de "fatalité" qui te dérange là-dedans et que c'est pour ça que tu cherches des échappatoires... Mais demande-toi : est-ce que tu aurais envie de redevenir celui que tu étais il y a trois ou quatre ans ? Pas pour rigoler, ou par curiosité, juste parce que tu "préférais" ? Personnellement, je n'ai aucune envie de redevenir celle que j'étais avant de vous connaître et de connaître Pierre... Et même si j'en avais envie, je ne le pourrais pas. C'est comme ça, c'est fatal, mais comme disait Pierre : "La Vie est un chemin qui se parcourt dans un seul sens."

Certains choix ont le pouvoir d'orienter une vie entière, sans retour possible - ni souhaité.

Cela ressemble à un Murmure gravé au stylet sur le bois d'une table.

_________________
La seule trace qui vaille est celle qu'on se crée, à la pointe extrême de ce qu'on peut.


Furvent, ceux qui vont mûrir te saluent !
Revenir en haut Aller en bas
http://maisonsurlile.blogspot.fr/
Maati
Curieux
Curieux
avatar

Féminin
Nombre de messages : 74
Age : 19
Localisation : Dans ma bulle.
Groupe : Haïnouk
Livre préféré : "L'élégance du Hérisson", Muriel Barbéry. Que je vous invite à lire.
Date d'inscription : 24/08/2011

MessageSujet: Re: Naissons-nous Marchombres ?   Lun 5 Sep 2011 - 10:58

Mais déjà... qu'est ce que ça veut dire "naître marchombre"?

Avoir un esprit poétique? Vouloir la liberté? Désirer vivre des aventures extraordinaires? Vouloir avoir des capacités physiques hors du commun?

Si c'est le cas, je peux dire que je suis née marchombre. J'ai toujours désirée voyager à travers le monde en liberté, savoir marcher silencieusement, me battre, escalader.

Si on suit cet exemple, on peut dire aussi que Salim et Ellana sont nés marchombre aux aussi.

Mais ce n'est que mon opinion.

Alors j'aimerais savoir: Pour vous, qu'est ce que c'est que de "naître marchombre"?

Revenir en haut Aller en bas
http://www.flickr.com/photos/touhou-pictures/
Naej Doree
Curieux
Curieux
avatar

Nombre de messages : 14
Localisation : Sur ce forum.
Groupe : Marchombre
Livre préféré : On verra quand j'aurais lu tous les livres, au cas où d'autres seraient sortis entre temps ...^^
Date d'inscription : 27/04/2013

MessageSujet: Re: Naissons-nous Marchombres ?   Dim 28 Avr 2013 - 0:48

Bonjour ,
je suis nouveau merci d'être indulgents.
En commençant cet article je ne pensait qu'on ne pouvait que devenir Marchombre , s'engager sur la voie car l'idée de dépassement de soi est forte sur cette Voie et qu'on ne peu se dépasser à sa naissance car ont a encore rien fait.
Puis à mesure que je lisais et que je réfléchissait mes doutes se sont amplifiés :
Ai-je déjà pensé autrement que en Marchombre ?
Je ne pense pas.
Quand j'ai découvert Pierre j'ai mis des mots sur mes objectifs, ma manière de penser et mon parcours sur la Voie passé, ses mots.
Cela me m'a pas engagé dans la Voie cela m'a juste appris comment elle s'appelait, et que d'autres l'arpentaient.

Revenir en haut Aller en bas
Abstraction
Curieux
Curieux
avatar

Féminin
Nombre de messages : 8
Localisation : Sur Laputa ?
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Ne vous inquiétez pas, ceux de Pierre en font partis :D
Date d'inscription : 08/12/2013

MessageSujet: Re: Naissons-nous Marchombres ?   Ven 20 Déc 2013 - 18:51

Alors. J'arrive un peu tard, et comme je viens de lire les 3 pages pour pas être trop à l'ouest, je suis un peu sonnée.
Mais bon, comme ce sujet m'interresse, je vais faire un effort pour essayer d'être compréhensible dans mes idées ! :p
Et je ne ferai aucuns commentaires sur la prétention de Solituda et les réponses de jilano, ça n'en vaut pas vraiment la peine.

Donc, naître Marchombre ou le devenir ?
Je dirai que la base du Marchombre, sa conviction, son idéal, c'est la Liberté. Ou plutôt, sa liberté. Le Marchombre est avant tout quelqu'un de libre. Bien sur, reste à trouver la définition extacte de "liberté". Si elle existe ... Mais c'est une autre question !  
Si on part de cette base, je dirai qu'on ne peut pas naître Marchombre, puisque nous ne naissons pas "libre". Du moins, je trouve que nous ne naissons pas avec "la liberté marchombre". Non ?

Cependant, dire que le Marchombre ce résume dans un seul mot serait une insulte ! Les Marchombres, les vrais (il en existe donc des "faux" ?), sont des êtres complexes, et solitaire. Ils sont a l'écoute, et pourtant, encrés dans leurs convictions.

C'est là, aussi, que je voudrais intervenir. Convictions. Convictions, et bien surs, doutes. Un véritable Marchombre à au moins un soupçon de sagesse, et je pense que nous somme tous d'accord pour dire que la sagesse s'aquit surtout avec l'âge.

Jusqu'ici, donc, je dirai que nous devenons Marchombres ...

Mais n'empêche que tout le monde ne deviens pas Marchombres. Certaines personnes ne sont pas attirées par cette voix. D'autres, comme Ellana, l'ont trouvée avant même de vraiment la connaître.
Attirance. C'est là, le point plus "bancal". Etre attiré, donc avoir un caractère, une prédisposition qui fait que nous sommes attirés, ou pas.
Reste donc à définir par qui ou quoi cette attirance est provoquée, non ? Par des choses innées, acquises de naissance, ou par les gens et les choses croisée dans notre toute petite enfance ?

J'espère avoir été claire...
Et oui, en effet, je n'ai pas d'avis tranché sur la question ... Pour l'instant ! :p

Je voudrais faire remarquer une chose, cependant .... Dès que nous parlons de "devenir" Marchombre, on l'assimile a des choses vécues dans notre enfance, et petite enfance. Pourquoi ?
Vous allez me dire que c'est parce que c'est notre commencement, le moment, le lieux, ou nous avons commencé a être .
Je divague un peut, mais est-ce que cela veut dire que ce que l'on a vécu, et subit (j'entends par le fait de ne pas a avoir a faire beaucoup de choix étant enfants, puisqu'ils sont imposés), nous forment ? Que nous sommes toujours influencés par quelque chose, ou quelqu'un ? Que nous somme incapables d'être totalement indépendant des autres et de leurs opinions ? Et la Liberté, pourtant, nombreux d'entre nous la définisse comme pouvoir faire des choix, être indépendant.
Je pense que toute cette discussion ce ramène a définir la liberté, pour pouvoir définir d'où vient l'attirance, et tout ce que j'ai dis plus haut.
Non ?

Au plaisir de discuter avec vous ! :D
Abs'
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Naissons-nous Marchombres ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Naissons-nous Marchombres ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Naissons-nous Marchombres ?
» Naissons-nous tous identiques ?
» Sommes nous Marchombres ?
» NOUS NAISSONS PAR HASARD,...
» Pouvons nous faire remonter le Titanic des eaux ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Voie des Marchombres :: La Voie des Marchombres :: Apprentissage :: Être Marchombre-
Sauter vers: