La Voie des Marchombres

Forum de réflexion consacré aux Marchombres et aux livres de Pierre Bottero...
 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Pourquoi s'attacher aux gens...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Khloé
Curieux
Curieux
avatar

Féminin
Nombre de messages : 61
Age : 16
Localisation : Là où la lune et le soleil fusionnent, où ombre et lumière se mèlent, entre bruit et silence, Sur ma Voie.
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Ellana, l'envol. Wuthering Heights. Coeur d'encre. Dune. Percy Jackson et les Héros de l'Olympe. Troie.
Date d'inscription : 25/12/2015

MessageSujet: Re: Pourquoi s'attacher aux gens...   Mer 15 Fév 2017 - 15:07

(Avertissement : ce message est assez inutile)

Du coup, c'était juste pour dire que je suis plutôt d'accord avec ton point de vue Moana (pas la réincarnation, le message d'avant) mais que pour moi, c'est comme a dit Revan : quand tu es mort, que les autres se rappellent de toi ou pas, tu t'en fiche un peu, vu que tu es mort.
Après, si tu reviens à la vie, tu es bien heureux que des gens se rappellent de toi (tout un tas de scenarii improbables sont en train de s'élaborer dans ma tête )
Revenir en haut Aller en bas
Moana
Curieux
Curieux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 51
Age : 18
Localisation : Quelque part entre la mer et les cieux
Groupe : Marchombre
Livre préféré : La Reine Liberté (Trilogie, ça compte ?) de Christian Jacq.
Date d'inscription : 07/02/2017

MessageSujet: Re: Pourquoi s'attacher aux gens...   Mer 15 Fév 2017 - 18:33

Hahahaha !! En gros, tu es d'accord à la fois avec Revan et moi x)) 😂
Votre opinion sur la mort est pragmatique. Vous avez peut-être même raison. Mais je ne suis pas quelqu'un de logique ou de pragmatique. Je suis plutôt rêveur et l'idée de ma mort ne m'effraie pas. Elle pourrait arriver demain, je regretterais seulement de ne pas avoir fini mes romans en cours 😂😂😂 Je ne vais pas recommencer avec mon idée de la mort parce que ce serait inutile haha ! Chacun est libre de penser ce qu'il veut de la mort 😊
À bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Khloé
Curieux
Curieux
avatar

Féminin
Nombre de messages : 61
Age : 16
Localisation : Là où la lune et le soleil fusionnent, où ombre et lumière se mèlent, entre bruit et silence, Sur ma Voie.
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Ellana, l'envol. Wuthering Heights. Coeur d'encre. Dune. Percy Jackson et les Héros de l'Olympe. Troie.
Date d'inscription : 25/12/2015

MessageSujet: Re: Pourquoi s'attacher aux gens...   Mer 15 Fév 2017 - 23:40

En réalité, la mort...Attend, je crois que je vais voir si je trouve un sujet pour ça, ou alors je vais en créer un parce que je vais me lancer dans une grande tirade là
Revenir en haut Aller en bas
Moana
Curieux
Curieux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 51
Age : 18
Localisation : Quelque part entre la mer et les cieux
Groupe : Marchombre
Livre préféré : La Reine Liberté (Trilogie, ça compte ?) de Christian Jacq.
Date d'inscription : 07/02/2017

MessageSujet: Re: Pourquoi s'attacher aux gens...   Mer 15 Fév 2017 - 23:57

Oula ! Je commence déjà à m'inquiéter xDDD Je m'attends en effet à une très longue tirade et quelque chose me dit que je ne serais pas tout à fait d'accord puis les autres pragmatiques vont arriver. Je m'attends à un tumulte ^^ enfin, tant mieux d'un côté. On apprend à travers les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Revan
Chevalier Jedi
Chevalier Jedi
avatar

Masculin
Nombre de messages : 679
Age : 22
Localisation : Menegroth, Doriath's realm.
Groupe : Jedi
Livre préféré : The Lays of Beleriand
Date d'inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Re: Pourquoi s'attacher aux gens...   Jeu 16 Fév 2017 - 12:59

Impossible de penser que l'idée de la réincarnation ou d'autres formes d'après-vies ne soient pas motivées en cachette par une peur de la mort
La mort entendue comme "disparition" justement. Si rien dans l'expérience ne nous donne d'éléments sérieux et probants pour croire à une chose, comme l'idée que nous ne mourrons pas après la mort (parce que les histoires de fantômes ou les rumeurs sur l'expérience d'une après-vie pour les personnes dans le coma, ou etc, ne sont pas des éléments probants, et reçoivent des explications beaucoup plus rationnelles et vraisemblables que ce pour quoi elles veulent se faire passer), alors il faut soupçonner que cette idée ne nous vient qu'en raison de notre désir/envie/peur de ne pas voir la mort comme étant la fin de toute vie.

C'est bien pour ça qu'on voit des fantômes ou qu'on prend au sérieux certains témoignages en dépit de l'irrationnalité complète de ces témoignages. Dans un autre domaine où nous n'aurions pas autant envie de voir ce qui nous arrange, une telle irrationnalité nous aurait juste fait mourir de rire, et nous ne l'aurions pas prise au sérieux, justement. Cette prise au sérieux est la marque de quelque chose, eeeet je penche volontiers pour la peur. Peur devant ce que la mort est vraiment, au fond.

Si la mort n'était pas a hell of a scary thing, jamais nous ne viendrions avec ces idées en premier lieu, selon moi

Revenir en haut Aller en bas
Moana
Curieux
Curieux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 51
Age : 18
Localisation : Quelque part entre la mer et les cieux
Groupe : Marchombre
Livre préféré : La Reine Liberté (Trilogie, ça compte ?) de Christian Jacq.
Date d'inscription : 07/02/2017

MessageSujet: Re: Pourquoi s'attacher aux gens...   Jeu 16 Fév 2017 - 17:28

Peut-être Revan que pour certaines personnes, tu as raison. Ils veulent croire à un après-vie ou à la réincarnation parce qu'ils ont peur de la mort.

Je ne peux parler que de mon cas. Je n'arrive pas à croire rationnellement en une fin définitive. Que nous sommes destinés à naître, vivre un temps et ensuite mourir et disparaître définitivement. L'idée de disparaître ne m'effraie pas. Si je devais avoir peur d'une chose, c'est de ne pas avoir fait les bons choix, de regretter. De se dire à la fin "Si seulement, je pouvais tout recommencer, je ferais les choses autrement". Je trouve ça tragique de se rendre compte que l'on a raté sa vie seulement à la fin. La mort en elle-même n'a rien de vraiment effrayant. Et même si on disparaissait définitivement, cela n'aurait aucune forme d'importance. Une fois arrivé à la fin, qu'il y ait une vie après ou pas le résultat est le même. Tu quittes cette vie-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Acthir
Curieux
Curieux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 47
Age : 19
Localisation : Esprit difficilement situable à habitude changeante, corps généralement rencontrable en région rouennaise
Groupe : Thül
Livre préféré : Druss la Légende
Date d'inscription : 05/08/2015

MessageSujet: Re: Pourquoi s'attacher aux gens...   Dim 19 Fév 2017 - 4:04

Je ne suis pas tout à fait d'accord dans le fait que l'on puisse croire à une après vie uniquement par peur de la mort, je pense plutôt que cette théorie (théorème ? Principe ? Affirmation ? Croyance ? Je confonds tout, désolé pour l’inexactitude :') ) comme toute doit être considérée comme plausible tant qu'elle n'a pas été démontrée fausse.

Je ne crois personnellement pas qu'il y'ai quelque chose, si ce n'est peut-être une salle d'attente éternelle (en mode ANPE FOR EVER) qui me semble encore plausible, mais pas un Paradis en tout cas x) J'ai par contre pas le courage de taper toute mon explication de pourquoi je pense cela, mais peut-être un autre sujet un jour x) (another one)


Ps: https://www.youtube.com/watch?v=LCZinX209rA
Revenir en haut Aller en bas
Nerual
Lanceur de la gratouille enragée qui gratte
Lanceur de la gratouille enragée qui gratte
avatar

Féminin
Nombre de messages : 645
Age : 23
Localisation : En moi
Groupe : Petite
Livre préféré : Pierre Bottero, Fred Vargas, Alain Damasio, Ray Bradbury, Jasper Fforde... (Pis aussi Anthony Horowitz, Robert Muchamore, Scott Westerfield, Louise Rennison...)
Date d'inscription : 15/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi s'attacher aux gens...   Lun 20 Fév 2017 - 12:19

Comment on a grave dérivé sur la mort ici xDD

Je pense qu'on peut simplement se ramener au fait de savoir si on croit en l'existence de quelque chose en plus que notre simple corps, genre une âme.

Si oui, alors la possibilité d'une vie après la mort, d'une réincarnation, d'un recyclage, d'une repentance, etc est envisageable comme l'est aussi une extinction.

Si non, bah le corps meurt, fin.

Dans tous les cas, on reste dans le domaine de la croyance. Quant à savoir d'où nous viendrait cette croyance et pourquoi, ça reste un grand mystère pour moi que des philosophes vachement plus intelligents ont déjà considérer. Pour moi, tout reste au niveau de l'hypothèse, plus ou moins crédible, mais effectivement, les mystères de la réflexion et de la psycho font qu'il est très difficile d'en comprendre les mécanismes et donc le pourquoi du comment on croit.
Le fait que ce soit pour se rassurer est certainement l'idée la plus répandue et la plus probable (et j'accorde à cette théorie pas mal de poids). L'idée d'une âme viendrait aussi du fait de se différentier des animaux, et de donner un sens à nos sentiments/intelligence qu'on a du mal à simplement restreindre sur des cellules physiques normales. L'idée d'un Dieu le fait de refuser que tout ne sort pas de nul part, qu'il a bien fallu un créateur ou quelque chose au début pour créer la matière et/ou la vie.

Perso, le Hasard me suffit largement. Par contre, je pense quand même avoir peur de la mort, alors que je ne crois pas en rien après la mort. Et c'est peut-être pour ça aussi que j'ai peur et que je veux profiter de tout maintenant. Parce que je sais qu'après, bah ya rien. Pas d'après. Finish, the end, game over. Du coup, ouais, j'ai un peu peur de la mort. Mais ça ne justifie pas une vie après la mort.
Cela dit, je comprendrais tout à fait le mécanisme de protection de "vie après la mort".
Revenir en haut Aller en bas
Tiun Lerutan
Curieux
Curieux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 12
Age : 15
Localisation : Dans mes pensées. Et un petit peu à lyon, en france.
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Ellana l'envol
Date d'inscription : 15/02/2017

MessageSujet: Re: Pourquoi s'attacher aux gens...   Lun 20 Fév 2017 - 14:06

Personnellement, je ne vais pas dire qu'il y a une vie après la mort, mais d'après moi, il y a forcément quelque chose après la mort. On ne peut pas juste disparaitre, et laisser comme seule trace de notre passage une enveloppe charnelle destinée à disparaitre elle aussi. Une phrase qui illustre bien ma pensée je trouve est celle d'Antoine Lavoisier, un philosophe français (ok, et chimiste, mais là c'est philosophe qui nous intéresse) qui dit "Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme".

Je ne sais pas si je suis très clair, mais ce que je veux dire, c'est que on ne peut pas juste "partir" on doit aller quelque part. Après, il y a plusieurs théories qui ont déjà été évoquées (réincarnation, âme qui s'envole vers dieu ou Satan, ou bien elle erre sur terre sous forme fantomatique, etc...), mais de mon point de vue, on ne peut pas faire entorse à une loi de la physique aussi simplement. L'âme vient de quelque part, et après la mort, elle va quelque part. Mais je ne pense pas qu'elle disparaisse (traitez moi d'illuminé tout les rationnels ^^ n'empêche que je crois en ce que je veux ! ^^).

voilà ! Réponse courte, mais qui, je l'espère, vous exposera mon point de vue assez clairement !
Revenir en haut Aller en bas
Nerual
Lanceur de la gratouille enragée qui gratte
Lanceur de la gratouille enragée qui gratte
avatar

Féminin
Nombre de messages : 645
Age : 23
Localisation : En moi
Groupe : Petite
Livre préféré : Pierre Bottero, Fred Vargas, Alain Damasio, Ray Bradbury, Jasper Fforde... (Pis aussi Anthony Horowitz, Robert Muchamore, Scott Westerfield, Louise Rennison...)
Date d'inscription : 15/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi s'attacher aux gens...   Lun 20 Fév 2017 - 16:53

Hum… Alors permets moi de te dire Tiun que tu te places alors directement dans la catégorie des gens qui croient à une âme. Si il n'y a pas d'âme, il n'y a "rien à perdre" et "rien à transformer". La Loi de Lavoisier n'a pas à s'appliquer sur quelque chose qui n'existe pas.
Ensuite, j'ai envie de dire qu'il ne faut pas non plus déformer à sa sauce les citations. Si Lavoisier était effectivement un philosophe en plus d'être un physicien-chimiste, la loi dont tu parles (qu'il n'a d'ailleurs pas du tout énoncé comme ça, mais c'est la manière dont on la retient) parlait de choses matérielles, en tant que physicien et non en tant que philosophe. L'âme, si elle existe, n'est pas matérielle. Et Lavoisier, aussi intelligent qu'il l'était, énonce une loi sur ce qu'il connait.
Il faut savoir que de nombreuses lois physiques ont été considérées comme vraies pendant longtemps avant que quelqu'un ne vienne démontrer que c'est faux en intégrant un nouveau paramètre sur lequel ça ne s'applique plus. Donc peut-être que si l'existence de l'âme venait à être prouvée, cela ne veut toujours pas dire que ce principe s'y applique, puisqu'il a été énoncé avant (et toujours parce que ça s'applique aux choses matérielles).

Cela dit, oui, tu as tout à fait le droit d'y croire. À partir du moment où tu sais qu'il s'agit d'une croyance et pas d'un état de fait.
Tiun a écrit:
On ne peut pas juste disparaitre, et laisser comme seule trace de notre passage une enveloppe charnelle destinée à disparaitre elle aussi.
Si tu supposes une minute que l'âme n'existe pas, je ne vois pas pourquoi ça ne serait pas possible, en fait.

Personnellement, je trouve que c'est même le fait que tout soit éphémère et pas immortel, qui donne sa puissance et sa valeur à la vie. On ne peut rien face au temps, face à la mort. Ni les contrôler ni même les comprendre. On les subit tout simplement. On hypothétise, au mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Moana
Curieux
Curieux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 51
Age : 18
Localisation : Quelque part entre la mer et les cieux
Groupe : Marchombre
Livre préféré : La Reine Liberté (Trilogie, ça compte ?) de Christian Jacq.
Date d'inscription : 07/02/2017

MessageSujet: Re: Pourquoi s'attacher aux gens...   Lun 20 Fév 2017 - 23:56

Hahahaha !! C'est vrai Nerual, on a un peu basculé sur la mort alors que le thème est sur l'attachement aux autres. Mais tout est lié.^^
Je dois avouer Tiun que j'avais aussi pensé à citer cette phrase de Lavoisier. (Je suis content de m'être retenu xDD)

Nerual, dans quelle catégorie te situes-tu ? Crois-tu en une âme ? Au tout départ, lorsque l'on parlait de l'âme on faisait référence au souffle de vie. Maintenant, l'âme désigne plutôt un corps astral en quelque sorte. Si l'on voulait démontrer avec des théories scientifiques ou plutôt pseudo-scientifique, si l'hypothèse de l'âme est vraisemblable alors on devra parler de la structure de l'univers. L'univers tout entier est un champ d'énergie en vibration. Toute la théorie de l'existence de l'âme me semble proche de celle de l'existence de mondes parallèles. Si l'univers est de l'énergie en vibration alors on peut supposer qu'il existe une féquence vibratoire commune à tout ce qui existe. Si tel est le cas, alors on peut voir le monde comme une chaîne radio. La chaîne diffuse à une fréquence précise ce qui permet de la capter. Et différentes chaînes peuvent être captés simplement en changeant de fréquence. En ce sens, l'existence des mondes parallèles est vraisemblable. Si nous supposons que l'âme existe à une fréquence différente de notre corps alors un corps astral est faisable. Le seul point obscur que je vois est le moyen de fixer l'âme au corps. Cela reste un mystère pour moi. Peut-être quelqu'un a-t-il une réponse ? (Tout un blaba qui sert à rien en fait xDDD 😂😂)

Tu as raison Nerual, mais supposons malgré tout qu'il y ait une réincarnation ou un moyen semblable. Ta vie présente reste malgré tout aussi importante que s'il n'y avait rien après la mort. Parce que même si la réincarnation existait, non seulement tu n'aurais aucun souvenirs de tes prétendues vies passées mais en plus ta personnalité serait différente selon moi. Parce que tu n'auras pas vécu la même chose. C'est comme si c'était une autre personne. Alors ça n'a pas trop d'importance. ^^

Revenir en haut Aller en bas
Revan
Chevalier Jedi
Chevalier Jedi
avatar

Masculin
Nombre de messages : 679
Age : 22
Localisation : Menegroth, Doriath's realm.
Groupe : Jedi
Livre préféré : The Lays of Beleriand
Date d'inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Re: Pourquoi s'attacher aux gens...   Mar 21 Fév 2017 - 17:26

Il me semble que la théorie des multivers et autres univers parallèles est quand même sacrément mise à mal dans le paradigme scientifique contemporain. L'idée séduit mais elle reste une vague théorie que rien n'est jamais venu étayer concrètement, aussi... Ben c'est un argument assez faible pour fonder une position. Ils sont théoriquement possibles, après les licornes aussi sont théoriquement possibles. Ça ne suffit pas à fonder leur existence.

J'ai vu passer du coin de l'oeil que l'on pouvait soutenir une idée jusqu'à ce qu'il ait été démontré qu'elle était fausse, et personnellement le principe me fait tiquer ; usuellement, c'est l'inverse. La charge de la preuve, la tâche de démontrer ce qu'il avance est à celui qui avance ou alors on ne s'en sort pas. Si je vous dit de but en blanc de me démontrer qu'il n'y a pas de bol en céramique qui orbite autour de Mars et que puisqu'aucun de vous n'est capable de le faire, j'en conclus qu'il est légitime de soutenir qu'il se trouve un bol en céramique orbitale autour de Mars, et bien... C'est littéralement inverser la charge de la preuve. Aussi il ne suffit pas de dire qu'on ne peut pas démontrer qu'il n'y a pas quelque chose après la mort pour qu'il devienne légitime de soutenir qu'il y a bien quelque chose après la mort. Au plus peut-on se parer qu'il léger scepticisme prudent : "je ne sais pas s'il est possible qu'il se trouve quelque chose après la mort" mais guère plus. Si on veut être rigoureux.

Parce qu'on en revient toujours au même point les gens : l'absence totale d'éléments concrets et empiriques, autrement dit de base solide, à toute théorique de l'après-vie. En dehors de votre désir de croire à quelque chose ou de l'impossibilité pour vous de vous dire que c'est la fin de toute conscience ou existence, que vous appuyez avec quelques théories ou citations n'étant pas validées par l'expérience ou pas dans l'usage qui en est fait, et bien... Ces théories de l'après-vie possèdent le même degré de force théorique que les fameuses licornes cités plus haut
Revenir en haut Aller en bas
Nerual
Lanceur de la gratouille enragée qui gratte
Lanceur de la gratouille enragée qui gratte
avatar

Féminin
Nombre de messages : 645
Age : 23
Localisation : En moi
Groupe : Petite
Livre préféré : Pierre Bottero, Fred Vargas, Alain Damasio, Ray Bradbury, Jasper Fforde... (Pis aussi Anthony Horowitz, Robert Muchamore, Scott Westerfield, Louise Rennison...)
Date d'inscription : 15/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi s'attacher aux gens...   Mar 21 Fév 2017 - 19:51

Je suis d'accord avec ce que tu dis Revan. Cela dit, il faut que je recherche cette histoire d'accepter comme vrai quelque chose tant que ça n'a pas été démontrer comme faux. Je n'aime pas non plus ce principe, mais il me semble qu'il ne sort pas de nul part, ni que c'est une mauvaise compréhension de celui qui l'a dit (je ne sais plus qui). Mais ça vient des théories physiques, et non mathématiques, et il me semble que cette phrase a été dite concernant des théories qui expliquaient des choses que l'on ne pouvait expliquer autrement à cette époque (comme cette sombre histoire avec l'éther). Après, c'est pas parce qu'un type considéré intelligent à dit ça (je ne sais pas qui) que c'est forcément pertinent.

Moana, personnellement, je ne sais tout simplement pas. Je me situe plutôt entre les deux, je n'ai aucune preuve de l'existence d'une âme et je n'ai aucune preuve que ça n'existe pas, donc je ne crois ni en l'un ni en l'autre. Je veux dire, on a donné un nom à quelque chose sans même savoir ce que ça pourrait bien être (un truc que les vivants ont en plus que les morts). Certains même soutiennent que seuls les humains en ont. Pour moi, si jamais il y a quelque chose, c'est complètement débile. C'est pas parce qu'on est plus développé et plus intelligent que ça nous octroie une âme.
Je penche cependant plus vers le fait que ça n'existe pas. Pour l'instant, ça tient plus de l'invention humaine, pour soutenir cette histoire de vie après la mort, et face à l'incompréhension de la mort. Un peu comme Dieu. Les croyances sont souvent créées par les hommes pour expliquer l'inexplicable, mais elles ne sont jamais basées sur quelque chose de concret. Mais ce n'est pas parce que c'est une invention humaine que ça n'existe pas (même si c'est fort probable, à mon sens…).
Du coup, voilà où j'en suis pour ma part. Plutôt non, mais pas convaincue à 100% parce qu'on peut pas savoir.

Et aussi, par rapport à cette histoire que de toute manière on ne se souvient de rien, pourquoi est-ce qu'on a besoin de le considérer alors ? C'est pas plus simple de se dire qu'après il n'y a rien ? En quoi c'est intéressant de savoir ce qui va arriver à ton âme après, si elle devient quelqu'un d'autre ? T'y es particulièrement attaché ? Tu sais même pas si c'est ta conscience, tes pensées, tes souvenirs, tes sentiments, ton cœur, où ça se situe, si même ça existe, mais ça t'intéresse quand même, plus que ton corps ? Je ne crois pas spécialement en une vie après la mort ou à une réincarnation, même si encore une fois, je n'en sais rien, mais à partir du moment où ça ne joue aucun rôle dans ma vie, je n'ai pas besoin d'avoir d'avis tranché.

Je crois que je peux résumer mon post par : on s'en fout, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Pietro Della Rocca
Curieux
Curieux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 20
Age : 20
Localisation : Survolant les océans de méthane de Titan.
Livre préféré : Pierre. Damasio. Amoureux de fantasy, de SF en général.
Date d'inscription : 29/06/2015

MessageSujet: Re: Pourquoi s'attacher aux gens...   Sam 25 Mar 2017 - 22:28

C'est extraordinaire de remarquer à quel point le rôle de la science est essentiel. Comment, toujours, au plus profond d'une discussion philosophique, dès que l'on touche à des principes universels, dès que l'on effleure une question métaphysique, la science, et plus encore le raisonnement scientifique, est notre bouée de secours. Elle seule permet de maintenir une cohérence globale. Sûrement une des raisons qui m'a guidé vers la science.

Pour revenir à ce qui a déjà été dit, admettre une théorie par défaut jusqu'à ce que soit démontré qu'elle était vraie (ou fausse) est une hérésie scientifique. Plus encore, une erreur de logique fondamentale. Mais beaucoup a déjà été dit à ce propos. La chaine youtube "Hygiène Mentale" explique cela mieux que moi.

La seule possibilité de développer une telle théorie sans faire une erreur de logique est d'accepter la subjectivité totale de ce qu'on affirme, et l'impossibilité de la vérifier. Comprendre que l'on sort du cadre rationnel des choses. Dès lors, on est en droit de se passer des règles scientifiques, puisqu'on accepte de sortir de son cadre. En revanche, il ne faut alors plus tenter de convaincre les autres, puisque justement aucun argument n'est plus valable. Notre pensée ne peut plus qu'être personnelle.


Mais bref, je crois que je m'éloigne du sujet. Sinon, l'âme, c'est cool. Moi j'y crois.
En fait, je n'y crois pas, mais je pourrais y croire. Tout seul, dans mon coin. Sans avoir à justifier pourquoi.

Mais je n'y crois pas pour une raison : malgré tous les efforts que l'on puisse faire, je crois que notre représentation du monde est biaisée. Qu'elle est profondément anthropocentrique. Du fait des milliards de milliards de galaxie qui peuplent l'univers... Malheureusement il est impossible de faire autrement, du moins sans tomber dans un puits de vertige sans fond qui mènerait droit à la folie. De ce fait, on ne peut pas se rendre compte à quel point nos simples concepts d'humains ne sont absolument pas universels. Une autre forme de vie, ailleurs, basée sur une autre chimie que celle du carbone par exemple, a probablement une forme de conscience qu'il nous est impossible de conceptualiser.
Revenir en haut Aller en bas
Elikenris
Curieux
Curieux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 8
Localisation : Perdu dans les méandre de l'évolution de ma pensée. (c'est à côté de Paris)
Groupe : Scholiaste
Livre préféré : L'Apprenti d'Araluen, Chroniques du monde émergé
Date d'inscription : 29/08/2017

MessageSujet: Re: Pourquoi s'attacher aux gens...   Dim 1 Oct 2017 - 23:14

Bon, je me lance. Vous m'excuserez je ne reprend pas tout depuis le début. Il faut dire que entre le moment où j'ai commencé à lire et le moment où j'écris il s'est passé pas mal de temps.

Moana (page 1, 3ème bloc en partant du bas) a écrit:
Si à ma mort des personnes sont tristes, je pense qu'au fond de moi je serais heureux parce que ma vie n'aura pas été vaine. J'aurais au moins laissé un souvenir impérissable.
Impérissable... disons plutôt un souvenir qui ne s'arrête pas tout de suite. Exception faite de ceux qui marquent au sens propre (auteurs, penseurs, matheux, ...), la majeure partie des Hommes sont tombés et tomberons dans l'oubli. Certes leurs proches s'en souviennent, mais ça ne fait que repousser le problème d'une, voire 2 générations.
(Après coup, ceci à déjà été dit par Revan, mais c'est dure de passer en dernier aussi )

Revan (page 2, 5ème bloc en partant du haut) a écrit:
Impossible de penser que l'idée de la réincarnation ou d'autres formes d'après-vies ne soient pas motivées en cachette par une peur de la mort
Je pense aussi que la peur doit être l'un des facteurs les plus significatifs. Mais je rajouterais aussi les regrets/remords. Quand notre copine la faucheuse nous attend, on doit se dire que, quand même, notre vie aurait pu être super si on avait fait autrement. Avec le recul on voit les choses autrement et on peut vouloir les changer.

Acthir (page 2, bloc 7) a écrit:
Je ne suis pas tout à fait d'accord dans le fait que l'on puisse croire à une après vie uniquement par peur de la mort, je pense plutôt que cette théorie [...] comme toute doit être considérée comme plausible tant qu'elle n'a pas été démontrée fausse.
Alors j'ai bien une expérience, mais je ne pense pas qu'elle te plaise

Tiun Lerutan (page 2, bloc 9) a écrit:
"Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme" [(Lavoisier)]
En effet. Enfin un bout par ci, un bout par là... La nature recycle aussi. Qui te dit que tu n'as pas mangé ce matin un atome ayant "appartenu" à Jules César en personne ? Tout ça pour dire que si tu te considères comme l'ensemble des atomes qui te constituent, alors non, tu ne disparaitras pas. Disons plutôt que tu te sépareras. Ensuite il faut savoir si on peut considérer un organisme comme juste un tas d'atomes Niveau âme, personnellement, je n'y crois pas. Tout dépend de la définition, mais si elle existe alors, à la mort, pourquoi ne disparaitrait-elle pas ? Quand j'éteins mon ordinateur, mes programmes s'arrêtent. Je vois mal l'âme du programme sortir du pc.

Nerual (page2, 2 bloc au dessus du mien) a écrit:
Je crois que je peux résumer mon post par : on s'en fout, non ?
C'est vrai que je ne m'y intéressais pas vraiment, mais après ce que tu as dit, je ne vais même plus chercher à m'y intéresser. Au final ce qui fait de nous ce que nous sommes, c'est bien les souvenirs (à mon avis). Si une personne nous ressemble, qu'elle pense comme nous, ressent comme nous... mais n'a pas les mêmes souvenirs, les mêmes attaches que nous, alors ce n'est pas nous.

Et nous retombons habilement sur le sujet d'origine . Pour moi, les attaches nous définissent aussi. Évidement on ne peut pas définir uniquement une personne par ses relations avec autrui, mais (s'il est possible de définir quelqu'un) ces relations doivent être prises en compte. Le fait de ne pas s'attacher caractérise au même titre que le fait de s'attacher. En revanche c'est plus rare de voir quelqu'un qui ne veux pas s'attacher aux autres dans notre société (et par nature de cette personne).


Après est-ce que ça vaut le coup de s'attacher (c'était la question je crois). Ma réponse est : ça dépend (voilà un avis tranché   ).
Lionnel Astier, Kaamelott, Livre V, Perceval de Sinope a écrit:
Ce qu'il y a de bien avec les opinions tranchées, c'est qu'ça relance le débat.
Si tu veux t'attacher, fais le ! Si tu ne le fais pas, par peur de perdre ta liberté, alors cette pensée te fait perdre la liberté de t'attacher. Ensuite il faut voir si de nature tu préfères la liberté totale ou l'attachement aux autres. De toute façon, perdre un être cher, je vois ça comme un accident. Alors si on peut éviter les accidents au maximum, tant mieux. Mais un malheur peut venir de n'importe où, pas juste de la perte d'un être cher. Si on veut éviter les malheur à tout pris, je conseil le philosophie stoïcienne. En tout cas elle m'a beaucoup plus.

Après on peut passer sur la thématique du deuil. J'ai la chance de ne pas en avoir vécu de trop proche, donc je ne peux certainement pas avoir un avis forgé dans l'expérience, mais en même temps ça me permet de juger le sujet avec un œil extérieur et sans perturbation émotionnelle (enfin, je crois...). Faire le deuil, ce n'est pas facile facile. Mais en même temps, pourquoi serait-ce plus dure que faire un adieu (bon, les adieux ne sont pas facile non plus, mais un peu plus quand même). Effectivement, comme dit quelque part pas haut, la douleur du chagrin est liée au fait qu'on ne pourra plus être en compagnie du mort. Les souvenirs peuvent être un poids. Mais encore une fois, je ne vois pas le rapport avec la liberté. On va évidement mettre de côté les cas limites de chantage et autre. Vivre libre, ce n'est pas pour moi vivre sans problèmes. Pour reprendre le fil conducteur de ce forum, les Marchombres, qui représentent au mieux la liberté, ont aussi des problèmes. Jilano veux absolument sauver Ellana : il reste à Al-Jeit alors qu'il voudrait visiter la forêt Maison des Petits et d'autres endroits. Sayanel met du temps à encaisser la trahison de Nillem... Il y a des situations où l'on a pas vraiment le choix. Il est alors idiot de prendre la mauvaise direction juste pour dire que oui, on est libre de faire des choix consciemment en dehors de tout raisonnement. Cela revient à se libérer de son raisonnement ou de sa conscience. Et donc de se libérer de soi même ? Si on remonte la chaine de qui dirige qui, au bout d'un moment, c'est le terminus. Il y a bien quelque(s) chose(s) qui tire les ficelles. On n'est pas un navire en pleine dérive.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pourquoi s'attacher aux gens...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pourquoi s'attacher aux gens...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Pourquoi s'attacher aux gens...
» Pourquoi les gens n'osent pas dire qu'ils aiment Disney
» Défi 2 : n° 4 - Je hais les gens qui ont de l'esprit
» Vaut-il mieux s'attacher à des gens ou rester seul pour ne jamais souffrir?
» Les gens qui n'aiment pas les films d'horreur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Voie des Marchombres :: Livres de Pierre Bottero :: Le Pacte des Marchombres :: ELLANA, la Prophétie-
Sauter vers: