La Voie des Marchombres

Forum de réflexion consacré aux Marchombres et aux livres de Pierre Bottero...
 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 "Ne dépendre de personne" : Amitié ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Aliana
Maître Marchombre
Maître Marchombre
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1060
Localisation : Là où souffle le vent
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte, Zouck, la Horde du Contrevent, Le secret de Ji, A la croisée des mondes, l'Oracle della Luna, La Zone du Dehors
Date d'inscription : 20/05/2008

MessageSujet: "Ne dépendre de personne" : Amitié ?   Ven 24 Avr 2009 - 20:46

Une conversation avec Keriss tout à l'heure...

Ce secret que je tenais depuis 8 mois que je viens de lâcher à une...ma meilleure ? amie.

Tout ça me fait me poser des questions sur l'Amitié.

L'Amitié, pendant un temps, je l'ai cru essentielle, en opposition à la sollitude. Etre seule était pour moi la pire chose qui pouvait m'arriver. Alors j'avais des amis qui n'en étaient pas vraiment.

Et puis, j'ai rencontré de vrais amis. Des gens géniaux avec qui j'ai partagé des aventures fantastiques te à qui je parle toujours.
Cependant, j'avais toujours et encore peur de cette sollitude.
Je parle surtout icic d'une grande sollitude au collège.
Peur d'être seule dans sa classe.
Peur d'être seule à la récréation.
Peur d'être seule le midi.
Seule à une table ? Vous imaginez...
Comment vont me regarder les autres ? Vont-ils se moquer de moi ? Me prendre en pitié ?

Finalement, cette "peur" est passée. La sollitude a tellement d'avantage...

Mais alors, aujourd'hui, seule à ma table_peut-être_mais ayant quand même de vrais amis que j'aime énormément, je me demande.

Sans eux serais-je...la même ? toujours entière ? Et aujourd'hui, avec eux...Dois-je..M'accrocher à eux? Ou enfin, leur faire entière confiance?

"Ne dépendre de personne".

-->Je pensais, j'étais persuadé même avoir réussie sans soucis cette partie. Je suis seule cette année dans ma classe.
Vraiment. Personne.
Je n'ai personne avec qui m'amuser en cours sur la phrase que vient de dire un prof.
Personne avec me réjouir de l'absence d'un prof.
Personne à qui demander sa note (enfin si ça m'amuse je eux mais enfin, quelle utilité ?)
Et pourtant...
POurtant ben ça ne m'affecte pas!
Je me sens super bien ! Et très heureuse...


"Et ne laisser personne dépendre de soi"

-->Ca pourrait plus spécifiquement concerner l'Amour, ça, non ?
POurtant, ça concerne aussi l'Amitié si, comme l'a dit Keriss, une amie pleure en vous entendant raconter quelque chose qui vous a blessé.

Dans ce cas...Est-ce que cette personne... dépend? de nous ?

Bon, tout ça c'est flou, c'est basé sur ma vie. POurtant, globablement, même si les exemples sont personelles, qu'en pensez-vous ??

[Mon amie vient de me répondre à un long texto "les amis c'est fait pour ça"]

Justement, peut-on vivre sans amis ? Finalement, Ellana à Ewilan, Bjorn, Maniel et tant d'autres...

Bon, j'ai beaucoup écrit mais enfin...

Vos avis, chers...amis ?
Revenir en haut Aller en bas
corny14
Curieux
Curieux
avatar

Nombre de messages : 36
Localisation : Sur mon Nuage
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres
Date d'inscription : 22/04/2009

MessageSujet: Re: "Ne dépendre de personne" : Amitié ?   Ven 24 Avr 2009 - 20:58

Heureuse de voir que je ne suis pas la seule à me poser toutes ces questions. Contrairement à toi j'ai toujours été assez solitaire, indépendante. J'avais ma meilleure amie que je voyais tous les jours Jusqu'AU jour.
Elle m'a annoncé qu'elle allait vivre en Afrique, (j'habite en bretagne) ce n'est pas la porte à côté. J'ai regretter toutes nos chamailleries, tous ces moments où j'avais rêver d'être seule car elle me manquait, 5ans a vivre sans elle. J'ai passé tout mon collège (enfin, 6,5et 4ème) sans elle, et je dois dire que ça été dure. J'étais sure que j'arriverais à surmonter ça mais non, je pleurais souvent, je me sentait vide. Au collège je n'avais pas d'amis, car j'ai beaucoup de mal à accorder ma confiance. J'avais perdue goût à l'amitié, je n'y croyais plus. Plus du tout. Puis une nouvelle est arrivée, et je me sentais vraiment mieux dans ma tête, je me suis rendue compte de l'importance de l'amitié, et je pense que même si j'ai tendance à l'oublier cela m'est bénéfique. De plus je suis fille unique, alors toujours seule...
Revenir en haut Aller en bas
Szyra Nahim
Chevaucheur de Brume
Chevaucheur de Brume
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1699
Age : 27
Localisation : Gwendalavir
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres
Date d'inscription : 03/01/2008

MessageSujet: Re: "Ne dépendre de personne" : Amitié ?   Ven 24 Avr 2009 - 20:59

Cette question m'a toujours posé problème. Pour ce qui est des marchombres je lis la réponse dans la question d'Ellana : " si liberté et indépendance deviennent des obligations, sont-elles toujours liberté et indépendance ? " (pas sûre de ma citation)

Pour ce que tu vis au lycée, être seule. Tu vois bien que tu n'étais pas dépendante de "faux" amis. Je vois en tout cas ce que la situation peut représenter. Moi non plus ça ne pas déranger d'être seule à ma table en cours. Franchement en cours on a autre chose à penser de toute manière.

Ce qui me semble le plus gênant pourtant c'est être seule à la cantine. Il y en a plein dans cette situation. Mais manger seul n'est pas un problème tant... qu'il n'y a pas tout le monde autour de vous en groupe. Que ça ne te dérange pas m'épate sincèrement.

Enfin, pour tes vrais amis. Est-ce que tu/nous dépendons les uns des autres ? Peut-être un peu pour le moment. Je suis carrément dépendante du forum, il me faut une cure de désintox !
Je plaisante mais c'est vrai que la dépendance peut faire mal si la personne s'éloigne d'une façon ou d'une autre. Toutefois, Ellana s'est attachée quand même parce que peut-être qu'il vaut mieux souffrir et avoir connu de "vrais compagnons" que d'avoir vécu seul toute sa vie. ( je viens de penser à Pocahontas et John Smith juste avant son "éxécution").

Ou alors repense à Jilano. Sayanel est un très bon ami pour lui. Mais ils n'étaient pas dépendants non plus l'un de l'autre. Je pense qu'il faut chercher l'équilibre mais ce ne doit pas être évident non plus.
Revenir en haut Aller en bas
http://phoenixjewel.skyrock.com
Akino
Aventurier des plaines
Aventurier des plaines
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1544
Age : 106
Groupe : Haïnouk mais aussi Dieu Judeutongaux, double emploi que je dois remplir à la sueur du jus de tong.
Date d'inscription : 24/08/2008

MessageSujet: Re: "Ne dépendre de personne" : Amitié ?   Ven 24 Avr 2009 - 21:03

Franch'ment, je sais pas.
J'ai jamais eu de vrais Amis jusqu'à cette année.
Et c'est dur à vivre. Vraiment.
Manger à une table, entouré de personne qui ne te corresponde pas, sur qui tu ne peux pas compter, ça manque. Ça fait comme un trou.

Mais bon, je pense que le caractère d'Ellana étant ce qu'il est, je pense que c'était important pour elle de vouloir rester seule, reste Elle en quelques sortes.
Je ne m'imposerai jamais un tel choix, je pense.
Parce que des Amis auxquels tu ne veux pas t'attacher par peur de dépendre de lui, c'est pas vraiment de l'Amitié. Enfin, c'est que mon avis.

@ Aliana => Par pitié, Solitude
Revenir en haut Aller en bas
Leslie
Danseur de la falaise
Danseur de la falaise
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1487
Age : 20
Localisation : Ailleurs.
Groupe : Faëlle
Livre préféré : Waw... Euh... Pour commencer, tous les livres de Pierre Bottero sans exception... Et puis après, il y en a vraiment trop.
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: "Ne dépendre de personne" : Amitié ?   Ven 24 Avr 2009 - 21:41

Je ne mange pas seule et pourtant,c'est comme si...
Comme l'a dit Akino avant moi,ça manque.Ca fait comme un trou.

Les vrais,amis,les vrais amis...
Y'en a-t-il de faux ?

Ils ne me ressemblent pas.
Ils ne me comprennent pas.
Même entourée d'eux,je me sens seule.


Pour moi l'Amitié n'est pas une dépendance.
Ne dépendre de personne ne veut pas dire ne jamais pleurer pour cette personne !
Nous sommes des êtres humains,et marchombre ne veut pas dire inhumain.
Enfin ça,c'est plutôt évident.

Mais...Justement,pleurer pour quelqu'un veut-il dire que l'on dépent vraiment de ce quelqu'un ?


(je m'embrouille,je m'embrouille...)


Bisx
Revenir en haut Aller en bas
http://capture-this-time.skyrock.com
Aliana
Maître Marchombre
Maître Marchombre
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1060
Localisation : Là où souffle le vent
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte, Zouck, la Horde du Contrevent, Le secret de Ji, A la croisée des mondes, l'Oracle della Luna, La Zone du Dehors
Date d'inscription : 20/05/2008

MessageSujet: Re: "Ne dépendre de personne" : Amitié ?   Ven 24 Avr 2009 - 21:45

Excuse Akino pour les deux L, je t'avoue ne pas m'être relue en détail

Citation :
j'ai tendance à l'oublier cela m'est bénéfique

-->C'est certain qu'il ne faut pas l'oublier.

Partage, est aussi un maître mot.

Citation :
Que ça ne te dérange pas m'épate sincèrement.

-->Seul problème. Les seules fois où j'aurais pu avoir l'occation de tester mon apparante assurance restée purement théorie, quelqun est venu me rejoindre...
Des gens que je connais par d'autres.
Donc, je n'ai même pas passer un repas tout entier toute seule, alors...
Toutefois, je pense que je supporterai de passer un repas seule mais plusieurs...Aucune idée.
Vu qu'à l'instant où je m'y étais résolu, j'ai fait de nouvelles rencontres...
Alors, pour ce qui est d'être seule à la cantine, ça reste de la théorie (mais c'est pas ma faute xd)

Citation :
c'est vrai que la dépendance peut faire mal si la personne s'éloigne d'une façon ou d'une autre

-->Et si je m'y prépare à cette douleur ? Est-ce que pour autant cela veut dire que je ne les considère pas comme des amis ?
C'est ce que j'avais essayé d'expliquer à une de mes meilleure amie. Que...enfin.

Non. Je suis en train de me dire, à mesure que j'écris.
Que ce qu'il faut, pour trouver l'équilibre Szyra. C'est ne pas avoir peur de la solitude mais ne pas avoir peur de l'Amitié pour autant.

Citation :
Parce que des Amis auxquels tu ne veux pas t'attacher par peur de dépendre de lui, c'est pas vraiment de l'Amitié.

-->Oui, voilà. Il doit y avoir de ça.

J'ai pas peur de m'attacher. J'ai peur d'avoir de nouveau peur de cette solitude. C'est ça que j'essayai d'écrire depuis tout à l'heure !

Je ne veux pas accorder trop d'importance aux amis pour que si je n'en ai pas, je ne sois pas effrayé par la solitude.

Tout ce message pour ça

Mais ça, c'est par exemple lors d'un changement de classe. POur ce qui est des amis que j'ai déjà. Euh j'y suis forcément attaché...
Oulala.

Je suis tenté d'effacer le surplus mais bon, non. Je le laisse. Seulement, j'arrive pas à conclure et tout est assez mélangé

-----------------------------------------------

Leslie a posté entre temps alors, je réponds XD

Citation :
Justement,pleurer pour quelqu'un veut-il dire que l'on dépent vraiment de ce quelqu'un ?

-->Je ne sais pas trop. C'est Keriss qui m'a dit ça. Ce que je pense qu'elle voulait dire, c'est que ces larmes prouvent à quel point l'empathie entre les deux personnes est forte, donc le lien qui les unie qui se trouve être l'Amitié. Disons que euh, c'est une preuve que l'Amitié est forte ?

Mais est-ce une dépendance ? Du coup ça ramène à la question l'Amitié est-elle une dépendance ...
Revenir en haut Aller en bas
Leslie
Danseur de la falaise
Danseur de la falaise
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1487
Age : 20
Localisation : Ailleurs.
Groupe : Faëlle
Livre préféré : Waw... Euh... Pour commencer, tous les livres de Pierre Bottero sans exception... Et puis après, il y en a vraiment trop.
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: "Ne dépendre de personne" : Amitié ?   Ven 24 Avr 2009 - 21:58

grreuh la boucle vicieuse...

Bon,je vais tenter de répondre a ma propre question...


Je ne pense pas que ça soit une dépendance.
Car sinon,nous ne serions pas libres de nos émotions.
Et ce sont les émotions qui mènent notre vie.(pas toujours et ça dépend pour qui...)
Alors,si on s'interdit de pleurer ou de ressentir de la tristesse,peut-on se dire libre ?
De ses sentiments et donc de ses actes ?

(rooh,elle n'en finira jamais avec ses questions,celle la !)


Bisx !
Revenir en haut Aller en bas
http://capture-this-time.skyrock.com
Eleyra Leina
Membre du Conseil - Admin
Membre du Conseil - Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4531
Age : 25
Localisation : Llewanda
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Ellana, La Moïra, Les Royaumes du Nord
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: "Ne dépendre de personne" : Amitié ?   Ven 24 Avr 2009 - 23:47

L'amitié une dépendance ?
Je ne sais pas...

C'est vraiment très bizarre pour moi...

J'ai passé toute ma primaire seule, à essayer de me faire accepter par des gamins qui me rejetaient parce que j'étais plus petite qu'eux d'un an.
Peut-être aussi par jalousie, parce que j'avais de meilleures notes.
Je les trouvais immatures d'ailleurs, mais c'était peut-être moi.
Je ne les aimais pas, ne les considérais pas comme des amis, mais être seule me faisait mal, et pendant longtemps je suis revenue en larmes à la maison parce que je me sentais rejetée.
Le peur, ensuite.
Celle du regard des autres.
Peur d'être rejetée
Pendant des années j'ai essayé de m'intégrer dans un monde qui n'était pas le mien.
J'y suis parvenue à moitié.
Au collège, j'ai rencontré de nouvelles personnes, qui n'avaient pas grandi avec moi (oui j'ai eu la même classe durant toute ma primaire) et m'ont donc vu différemment. Ils avait dépassé ce stade.
J'ai découvert l'amitié.
Pas la véritable amitié, mais l'amitié.
En troisième, j'ai rencontré ma première véritable amie.
Exubérante, un peu brute, qui ne mâchait pas toujours ses mots, mais aussi tendre parfois et qui avait la même passion que moi.
Moi, secrète, timide, un peu peureuse aussi et sensible, pour reprendre une citation de mon auteur préféré dans les Frontières de glace en parlant d'Edwin et Altan "nous nous somme parfaitement complétées"
Elle m'a montré qu'il ne fallait pas avoir peur de dire non, alors que pour éviter d'être rejetée je me montrais souvent trop gentille.
Elle m'a apprit à m'ouvrir, et moi, comme elle me le dit plus tard, je suis parvenue à lui montrer sa propre sensibilité (me demandez pas comment XD)
Bref, chacune de nous a eu une influence sur l'autre.
Et je sais que je lui dois beaucoup.
Pourtant, j'ai déménagé.
Pas bien loin, mais assez pour qu'on perde pas mal le contact.
Seul MSN reste, et encore...
une fois par an ?
J'ai rencontré d'autres véritables amis au lycée.
Pas la même amitié du tout, mais une vraie également.
Simplement différente.
J'ai d'autres amis encore, que je considère comme de très bons amis.
Mais bizarrement, le fait de ne pas les voir ne me gène nullement.
Je suis heureuse de les retrouver, mais ne pas les voir pendant un certain temps ne me gène pas.
Peut-être parce que je suis tellement habituée à la solitude...
Je ne ressens pas ce besoin d'amitié.
Pas ce besoin que vous évoquez.
Au concervatoire, je recontre beaucoup de gens qui se connaissent depuis qu'ils sont gamins. Je ne connais pas grand monde, et j'habite loin de chez eux qui habitent près du bâtiment.
Je suis seule en cours collectifs, à l'orchestre, au solfège.
Aucune importance.
Je ne vais pas vers les autres, je déteste me forcer un passage dans les groupes.
Au pire, je fais un sourire et un salut aux gens que je croise dans les couloirs et que je connais un peu, ou à ces amis que je connais moi aussi depuis que je suis gamine, mais qui connaissent énormément de monde et sont toujours entourés.
Je m'en fiche.
l'amitié une dépendance ?
En ce qui me concerne non.
Les relations entre les gens sont importantes, c'est vrai.
Sans elles on ne peut pas vivre, se construire.
On a besoin d'avoir des amis pour être heureux.
Mais on y est pas dépendants.
Enfin en ce qui me concerne non.
Je ne sais pas si c'est une bonne chose.
J'ai souvent l'impression que ma vie n'est pas réelle, que tout n'est qu'illusion.
C'est.. étrange.
Désolée pour ce racontage de vie, mais il fallait bien que je vous explique pour que vous compreniez un peu mieux mon point de vue.

_________________

Eleyra,
Fille du Vent et de la Nuit
Esprit des Tempêtes

Artiste des Possibles
Ayant la chance d'avoir l'unique et la génialissime Elurían Aeglir comme aide de camp
Première conseillère et juge suprême de la SABIA
Designer en chef du mobilier haut de gamme chez Soriamh & Cie
Co-présidente de la LPDFB...
Secrétaire Réciproque et Démone Emissaire de Miaou Til' Plume
Revenir en haut Aller en bas
Aliana
Maître Marchombre
Maître Marchombre
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1060
Localisation : Là où souffle le vent
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte, Zouck, la Horde du Contrevent, Le secret de Ji, A la croisée des mondes, l'Oracle della Luna, La Zone du Dehors
Date d'inscription : 20/05/2008

MessageSujet: Re: "Ne dépendre de personne" : Amitié ?   Sam 25 Avr 2009 - 0:09

Pas de soucis Eleyra au moins, on donne des exemples concrets, pour expliquer c'est mieux.

POur la dépendence, j'avais besoin de "critère" pour pouvoir répondre.

Et si, ça, il s'agit d'un:
Citation :
le fait de ne pas les voir ne me gène nullement.

-->Alors je dois pas être aussi détaché que je le pensais.
J'ai besoin de parler à ma meilleure amie. On ne se voit plus tellement mais on s'appelle. Et au boût de deux semaines sans nouvelles, il faut que j'appelle.
Pour être sure qu'elle va bien...
POur parler.

Et puis, tout à l'heure, ça n'allait vraiment pas alors...j'ai pris mon télèphone et j'ai appelé une très très bonne amie.
Celle qui a découvert le secret dont je parlais au tout début...

J'aurais survécu sans l'appeler mais, je ne me serais peut-être pas sentie mieux...

Il n'y a que deux personnes qui me font cet effet là. Deux personnes que je peux appeler quand ça va pas...
Alors, deux personnes desquelles je dépends ?? En tout cas, aux quelles je tiens!!

Plus j'écris, plus je me dis que peut-être bien oui.

------------------------------------------------------------

Citation :
Ne pas les voir pendant un certain temps ne me gène pas.

-->Pourtant, tu peux compter sur eux et leur parler quand ça ne va pas je suppose...
Si pendant ce laps de temps, il ne 'arrive rien que tu meurts d'envie de racontr, pas de soucis !
Mais si tu as soudain besoin de parler à quelqun ?

---------------------

Citation :
J'ai souvent l'impression que ma vie n'est pas réelle, que tout n'est qu'illusion.

-->Parfois ça m'arrive.
Mais il ne s'agit que de brefs passags où parfois, j'ai l'impression d'être spectatrice de ma vie.
Me voir de l'extérieur...

Est-ce dont tu parles ou de tout autre chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Narja
Oeil du Navire
Oeil du Navire
avatar

Féminin
Nombre de messages : 955
Age : 24
Localisation : Physiquement je suis sur Terre (mouahahahaha, vous ne saurez rien de plus ^^) et psychiquement, je suis... hummm très très loin.
Groupe : Haïnouk
Livre préféré : Saules Aveugles et Femme endormie de Hakuri Murakami; Ellana.
Date d'inscription : 22/04/2009

MessageSujet: Re: "Ne dépendre de personne" : Amitié ?   Sam 25 Avr 2009 - 8:42

AAAAh oui, la question, s'attacher ou ne pas s'attacher, dur.

Je crois que l'on peut s'attacher, parce que le bonheur que tu auras vécu avec eux seras toujours plus fort que la douleur de les perdre. Regarde Ellana, elle a surmonté le décès de Jilano, Sayanel a réussi à surmonter la trahison de Nillem!

Hum moi j'ai toujours été très seule, mais j'ai fini par trouver des gens qui me comprenait, des gens que, comme toi Aliana, je peux appeler quand ça va pas, des gens que je vois aussi souvent que possible.

Bref des gens dont je dépends.

D'un autre côté nous vivons dans une socièté, nous sommes automatiqueement dépendants de quelqu'un. Si tu veux être indépendante, deviens ermite!
Revenir en haut Aller en bas
http://dans-le-placard-de-narja.eklablog.com/
Aenea
Grande Boulouakoulouzek
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1209
Age : 106
Groupe : Haïnouk
Livre préféré : feu de nekfeu frère
Date d'inscription : 13/04/2008

MessageSujet: Re: "Ne dépendre de personne" : Amitié ?   Sam 25 Avr 2009 - 9:01

C'est sur que plus tu t'attaches, plus la separation fait mal...
Moi aussi, pendant de nombreuses annees, je n'avais personne.
Et il y a 2 ou 3ans... ils sont arrives dans ma vie, sans prevenir.
Et c'est la que Partage a pris tout sont sens.
Sans partager... nous en serions surement encore au stade de primitif.
Je dirais que oui, on peut s'attacher.
Car si c'est avec les bonnes personnes, on en connaitra un Bonheur encore plus grand.
Et quand elle s'en iront... Elles ne partiront pas vraiment, non? =)
---
Citation :
-->Et si je m'y prépare à cette douleur ? Est-ce que pour autant cela veut dire que je ne les considère pas comme des amis ?
Non, surement pas. Tu te proteges, et c'est parfaitement normal. Et, qui sait, peut-etre que sans cette "preparation mentale", tu encaisseras beaucoup plus mal le coup...

---
Citation :
Ne pas les voir pendant un certain temps ne me gène pas.
Pareil. Le seul fait de savoir qu'ils vont bien me rassure. Mais comme le dit Aliana, si au bout d'un petit bout de temps, je n'ai pas de nouvelles, je telephone ou je les vois... juste pour etre tranquille. Sinon, je panique...

---
Citation :
Mais il ne s'agit que de brefs passags où parfois, j'ai l'impression d'être spectatrice de ma vie.
Me voir de l'extérieur...
Oui... et des fois, je me surprend a penser "Ouhla, j'aimerais pas etre a sa place..." alors que je parle d'une situation ou je suis T_T""

---
Bref.
Ne pas s'attacher est devenu presque impossible.
Et Ellana avait besoin de cette solitude, de cette Liberte pendant un certain temps, je suppose. Mais comme elle l'a dit: "Je ne cherchais pas a etre seule, mais des compagnons avec lesquels je partagerais ma solitude"
Ou un truc du genre u_u""
Revenir en haut Aller en bas
http://nervetree.tumblr.com
Eejil
Sage de la Famille
Sage de la Famille
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1284
Age : 20
Localisation : Somewhere over the rainbow
Groupe : Guide
Livre préféré : L'oeil d'Otolep || Zouck
Date d'inscription : 05/01/2009

MessageSujet: Re: "Ne dépendre de personne" : Amitié ?   Sam 25 Avr 2009 - 9:56

Comme Eleyra, durant tout le primaire, j'avais essayé de me faire accepter...
Je pleurais des fois, pendant la récréation, j'avais froid tellement j'étais seule...
Alors un jour, une fille s'est rapprochée de moi... Elle m'a dit bonjour, on a commencé à parler comme des petites CE2... Et on a commencé à s'attacher... J'allais chez elle, elle allait chez moi, durant les vacances, je ne la voyais pas mais je devais l'appeller, juste pour savoir ce qu'elle faisait, si elle allait bien... La voir ne me gênait pas non plus... Mais... Voilà...
Jusqu'au jour... Je me souviens, c'était le 5 janvier 2006... j'ai appris que j'allais déménager à 8000 kilomètres d'elle...
Je lui ai dit... Quelques jours avant mon départ... J'avais pensé que j'aurais pu me préparer à la séparation... On était totalement différente, elle était encore au stade Barbie et moi je lisait déjà Harry Potter...
J'aurais cru que ça serait facile...
Je lui ai dit. On s'est regardé, elle les larmes aux yeux, moi avec un petit sourire triste sur les lèvres...
Je l'ai prise dans mes bras... Je lui ai murmuré au revoir... Et je pleurais.
Je suis partie, en gardant le plus longtemps possible sa voix dans mon coeur et sa main dans la mienne...
Arrivée en France, je ne l'avais pas oubliée mais... ça ne me faisiat plus aussi mal.
Je suis arrivée des DOM pour ma dernière année de primaire... Toute la classe était super avec moi. j'avais des amies, mais pas des vrais, c'était comme si... j'avais l'impression d'être une bouche-trou...
Arrivée à la fin de l'année, j'ai pleuré, comment s'en empêcher ?

COllège... 6ième = que des pertes...
5ème... Je pense... Une amie comme celle des DOM... mais je n'ose pas m'attacher. Alors hier, je lui ai dit que je tenais à ma solitude, que si je ne restais pas tout le temps avec elle c'était en quelque sorte pour son bien... Elle n'a pas compris, j'aurais du m'en douter... mais depuis, dès que je reste seule sur mon banc à réviser une interro ou à "méditer", elle ne le prends plus mal.

Et depuis mon anniversaire, il y a vous. Chaque jour, je pourrais me passer du forum mais c'est Vous. Il faut que je vois vos malheurs/bonheurs du jour. Il faut que je poste dans un sujet, il faut que j'aille voir Yara ou Mei, ou Anaura, ou tout le monde sur la CHatBox.
Je m'attache à vous. Mais la séparation à Paris, contrairement à ce que je m'attendais, ça ne m'a pas fait mal... Je l'aurais cru car je n'ai aps passé beaucoup de temps avec vous...

Et puis... Je n'ai plus peur de la solitude. Tout ça grâce aux DOM.
*est en train de se souvenir qu'il faut qu'elle écrive à son proffeseur de CM1 et à sa "famille d'acceuil" d'Irlande*

En conclusion, je pense que si on ne s'attache à personne, on se contente de Vivre.
Je me suis attachée à vous. J'existe... Je vous aime.
mais j'aime ma solitude. Avec vous.

Eej'
Revenir en haut Aller en bas
Eleyra Leina
Membre du Conseil - Admin
Membre du Conseil - Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4531
Age : 25
Localisation : Llewanda
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Ellana, La Moïra, Les Royaumes du Nord
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: "Ne dépendre de personne" : Amitié ?   Sam 25 Avr 2009 - 12:14

Aliana Kalenza a écrit:
-->Pourtant, tu peux compter sur eux et leur parler quand ça ne va pas je suppose...
Si pendant ce laps de temps, il ne 'arrive rien que tu meurts d'envie de racontr, pas de soucis !
Mais si tu as soudain besoin de parler à quelqun ?

Si j'ai besoin de parler à quelqu'un, oui je leur parle. Mais j'ai tellement l'habitude de tout intérioriser, que si je parle de mes problèmes, il faut vraiment qu'ils me hantent et me fassent vraiment souffrir.
Peut-être pour ça que les gens qui se plaignent de petits "problèmes" qui n'en sont pas m'énervent. Un garçon en particulier que je ne peux plus voir en peinture... Même si c'est surtout pour attirer l'attention, c'est vraiment le genre à vous couper les ailes. Et j'ai aucune envie d'être sa mère... Bref je m'éloigne du sujet, et ça n'a pas grand intérêt.

Je téléphone aussi à des amies lorsqu'elles ont des soucis, mais là encore, quand je sais qu'elles souffrent ou qu'elles risquent de souffrir.
Alors je leur télephone pour leur remonter le moral ou pour voir si tout va bien.
Mais à vrai dire, c'est tellement rare que je leur télephone rarement.
Maintenant que j'y pense, à part pour les problèmes de famille qui font mal à tout le monde, si leurs problèmes sont liés à d'autres personnes, je télephonerai plus à une amie qui a davantage de mal à se défendre, pour lui remonter le moral ou bien lui donner des conseils.
Je ne la défendrai pas à sa place, c'est à elle de le faire, mais je lui télephonerai pour l'aider.
L'autre super amie que j'ai, je sais qu'elle sait faire face. Alors je sais que mon soutien est inutile. Elle sait se défendre.
Je n'ai donc pas besoin de lui télephoner, puisqu'elle peut se passer de moi.
Bref, j'ai l'impression de m'embrouiller.
la chose qui est sûre, c'est que mes amies aussi sont assez solitaires.
Elles seront aussi heureuse de me revoir, mais elles peuvent se passer de moi un temps ! XD
Et puis, je crois que j'ai peur d'une chose.
L'habitude.
Dans n'importe quelle relation, je crois que le fait de se voir tout le temps gâche la relation.
Pourquoi ?
Parce qu'à force de se voir (sens propre) on ne se voit plus du tout (sens figuré).
Je préfère m'éloigner un temps, pour revenir et avoir quelque chose de spécial à dire.
J'ai besoin d'espaces et de découvertes.
J'ai besoin de solitude.
Pour mieux retrouver ensuite.

Pas vous ?

---------------------

Aliana Kalenza a écrit:
Citation :
J'ai souvent l'impression que ma vie n'est pas réelle, que tout n'est qu'illusion.

-->Parfois ça m'arrive.
Mais il ne s'agit que de brefs passags où parfois, j'ai l'impression d'être spectatrice de ma vie.
Me voir de l'extérieur...

Est-ce dont tu parles ou de tout autre chose ?

Plutôt avoir l'impression que ma vie n'est qu'un rêve, et que je n'existe pas vraiment.

_________________

Eleyra,
Fille du Vent et de la Nuit
Esprit des Tempêtes

Artiste des Possibles
Ayant la chance d'avoir l'unique et la génialissime Elurían Aeglir comme aide de camp
Première conseillère et juge suprême de la SABIA
Designer en chef du mobilier haut de gamme chez Soriamh & Cie
Co-présidente de la LPDFB...
Secrétaire Réciproque et Démone Emissaire de Miaou Til' Plume
Revenir en haut Aller en bas
Eejil
Sage de la Famille
Sage de la Famille
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1284
Age : 20
Localisation : Somewhere over the rainbow
Groupe : Guide
Livre préféré : L'oeil d'Otolep || Zouck
Date d'inscription : 05/01/2009

MessageSujet: Re: "Ne dépendre de personne" : Amitié ?   Sam 25 Avr 2009 - 12:26

Citation :
Et puis, je crois que j'ai peur d'une chose.
L'habitude.
Dans n'importe quelle relation, je crois que le fait de se voir tout le temps gâche la relation.
Pourquoi ?
Parce qu'à force de se voir (sens propre) on ne se voit plus du tout (sens figuré).
Je préfère m'éloigner un temps, pour revenir et avoir quelque chose de spécial à dire.
J'ai besoin d'espaces et de découvertes.
J'ai besoin de solitude.
Pour mieux retrouver ensuite.

Oui je trouve... Je trouve que, en Amitié ou en Amour, la distance ne peut faire que du bien comme ça, dès que l'on se retrouve, on est vraiment heureux.

"J'ai besoin de solitude.
Pour mieux retrouver ensuite."

Tu as totalement raison.
Dans Ellana la Prophétie, j'ai vraiment été déçue de la fin. Je l'ai relu après avoir vu certains... sujets sur le forum. Et j'ai compris.

Aucun rapport, désolée u_u".

----------------------------------

Citation :
Citation :
Citation :
J'ai souvent l'impression que ma vie n'est pas réelle, que tout n'est qu'illusion.


-->Parfois ça m'arrive.
Mais il ne s'agit que de brefs passags où parfois, j'ai l'impression d'être spectatrice de ma vie.
Me voir de l'extérieur...

Est-ce dont tu parles ou de tout autre chose ?

Plutôt avoir l'impression que ma vie n'est qu'un rêve, et que je n'existe pas vraiment.

Moi aussi. Eleyra, je me retrouve beaucoup en toi !
Des fois, quand quelque chose de mal ou même de bien m'arrive ou même rien du tout, j'ai l'impression que ce n'est pas vrai, que je ne vit pas ça, que je rêve... C'est étrange !
Revenir en haut Aller en bas
Leslie
Danseur de la falaise
Danseur de la falaise
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1487
Age : 20
Localisation : Ailleurs.
Groupe : Faëlle
Livre préféré : Waw... Euh... Pour commencer, tous les livres de Pierre Bottero sans exception... Et puis après, il y en a vraiment trop.
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: "Ne dépendre de personne" : Amitié ?   Sam 25 Avr 2009 - 12:33

Eleyra Leina a écrit:

Dans n'importe quelle relation, je crois que le fait de se voir tout le temps gâche la relation.


En effet...
Dans mon cas,c'est arrivé...Sauf que ça ne m'a pas fait grand peine de me voir me séparer d'elle.
Pourquoi ?
Tout simplement parce que ce n'était pas de l'amitié,juste quelque chose qui nous servait a toutes les deux pour ne pas être seules.
Nous n'avions qu'un point commun.Celui-ci.
Alors ça ne m'a pas fait mal.
Ca m'a juste aidée à comprendre qu'elle n'en avait de toute façon rien à faire de moi...^^

Désolée pour le racontage de vie,c'était pour vous donner un exemple...

"J'ai besoin de solitude
Pour mieux retrouver après"
Parfaitement d'accord.


M'enfin,comme me disait Aliana hier soir,courir après des gens qui se fichent de toi ne sert à rien.Sauf a renforcer le mal que cause la solitude chez certains.Car des fois,on a envie de parler à quelqu'un.Et il n'y a personne.

*Désolée si je ne suis pas claire*


Bisx
Revenir en haut Aller en bas
http://capture-this-time.skyrock.com
Elenwë
Apprenti marchombre
Apprenti marchombre
avatar

Féminin
Nombre de messages : 318
Age : 29
Localisation : L'Ilmen, la région au dessus des airs où sont les étoiles.
Groupe : Marchombre
Livre préféré : L'oeuvre de Tolkien, Hobb, Bottero, Pullman...
Date d'inscription : 03/03/2009

MessageSujet: Re: "Ne dépendre de personne" : Amitié ?   Sam 25 Avr 2009 - 14:26

L'amitié une dépendance? Pour ma part je ne pense pas que c'est une dépendance, mais plutôt une façon d'exister... je vais essayer de m'expliquer...



J'avoue que moi aussi, j'ai passé de longues périodes de solitude. Au collège, tout simplement rejetée parce que je n'avais pas passé leurs années de primaire avec eux, qu'ils n'avaient ni l'envie, ni le besoin de me connaître puisque j'étais la seule "étrangère"(à cause d'un déménagement). Et puis moi non plus, à vrai dire, je n'avais pas envie de les connaître. Je croyais que je reviendrai dans mon ancienne région et que je retrouverais mes amis du primaire avec qui j'ai fait toutes les petites bêtises de l'enfance. Je passais donc mes journées seule, je mangeais seule à la cantine (vous voyez j'ai survécu à cette épreuve XD). Et la solitude ne me gênait pas puisque je pensais à mes vrais amis, même s'ils étaient loin. Un peu comme toi Aliana.
Sauf qu'au bout d'un moment plus que d'être rejetée, je me suis fait détestée, parce que je ne me liais pas aux autres, parce qu'en plus de cela j'avais le malheur d'avoir de bonnes notes. Et c'est là que la solitude devient un poids. C'est là aussi que j'ai appris que certaines personnes de ce collège, deux ou trois, ne me considéraient pas trop repoussante. Et que les amis du primaire m'avaient oublié et remplacé.


Ensuite le lycée, je me suis sentie différente parce que j'ai connu des gens différents. On a formé un réel petit groupe d'amis qui se voyait assez souvent, on a formé des liens qui se voulaient impérissables...

Mais voilà, un déménagement, juste après le bac. Une déception énorme.. plus que cela une déchirure. Parce que l'espoir en jeu était trop grand. Parce que plus l'espoir est grand plus la déception est grande... Parce que je me suis rendue compte que personne n'est indispensable à personne puisque plus personne ne prenait de nouvelles. On m'invitait de temps en temps à une fête le soir alors qu'ils savaient bien que je ne pourrai pas venir sans dormir quelque part, que je ne pourrai pas reprendre le train dans la nuit... et personne ne proposait de lit! Je me suis rendue compte que j'avais été utile pendant un temps, en tant qu'aide en maths, en temps que mouchoir kleenex, ... mais que je n'étais pas irremplaçable.

Et aujourd'hui... lorsque j'ai envie de parler à quelqu'un... je ne parle plus. Je n'ai pas envie de confier des choses totalement futiles et ennuyantes à quelqu'un d'autre.
Et aujourd'hui... j'arrive à me contenter des gens qui m'entourent, sans chercher à savoir si ça va durer ou non, si je suis vraiment quelqu'un pour eux ou si je suis juste de passage dans leur coeur.
Puisque rien n'est éternel, profitons du présent! C'est ce que j'essaie de me dire chaque jour...
Je prend l'instant tel qu'il vient. Quand on se souvient de moi, et qu'on prend de mes nouvelles, j'en donne en retour. Quand je vois quelqu'un, que ce soit prévu ou non, je profite de cet instant de partage.
Mais il me manque quelque chose, comme une sorte d'espoir, comme "s'habiller le coeur" pour quelqu'un. (voir le Petit Prince)
Et je me sens moi aussi comme un mirage, qui ne fait que passer aux yeux des gens et à mes propres yeux.


Alors est-ce que l'amitié implique une dépendance? Est-ce que quand on pleure pour quelqu'un qu'on aime, il y a dépendance? Peut-être qu'au fond de soi, dans une amitié forte, oui il y a un besoin de présence, parce que c'est souvent la seule qui est réconfortante. Mais quand l'amitié n'est que de passage, il n'y a aucun besoin. Mais, s'il y a besoin, il n'y a pas forcément dépendance. C'est différent et c'est difficile à exprimer... je vais essayer de continuer...

(z'êtes toujours là? XD)




Citation :
je me sentait vide
Corny c'est ce que j'ai souvent ressenti aussi, surtout après une déception.

Citation :

peut-être qu'il vaut mieux souffrir et avoir connu de "vrais compagnons" que d'avoir vécu seul toute sa vie.

Citation :
Parce que des Amis auxquels tu ne veux pas t'attacher par peur de dépendre de lui, c'est pas vraiment de l'Amitié. Enfin, c'est que mon avis.

Tout à fait d'accord avec vous deux. Quand on a la chance de connaître des amis avec lesquels on se sent bien, on a envie de partager des moments de sa vie, et se lier se fait naturellement. Ce n'est d'ailleurs pas forcément une dépendance. Personnellement ça ne me gêne pas de ne pas voir une amie pendant un certain temps, s'il y a un échange autre, même à distance. S'il y a possibilité de se parler de temps à autre en privé, tout simplement pour partager un instant, quelques minutes, une heure, par semaine et parler de son quotidien, de choses et d'autres. Parler de la vie en somme.



Citation :
Plutôt avoir l'impression que ma vie n'est qu'un rêve, et que je n'existe pas vraiment.


J'ai l'impression, peut-être fausse, qu'on ne pourra jamais vivre complètement uniquement par soi-même. Que, pour que la vie soit Vie, que pour qu'on existe réellement, il faut exister à travers d'autres, exister dans le regard, dans le sourire d'une autre personne ou dans sa pensée. Savoir que quelqu'un dans ce monde pense peut-être à vous, rien qu'à vous, et que peut-être si vous disparaissez, un énorme vide vous succèderait. Le vide dans le coeur, dans l'âme et dans l'esprit. Un vide irremplaçable. Peu de personnes peuvent prétendre que nombre d'autres personnes pourraient ressentir une telle chose pour vous.(enfin si peut-être des personnes exceptionnelles, mais pas moi en tout cas!) Mais c'est ce qui rend la vie "réelle" , ce qui fait qu'elle n'est pas seulement illusion ou simple passage dans le coeur d'un autre, mais existence, présent, partage. Parce que si l'instant est vécu pleinement, il y a forcément un vide qui lui succède.
Menfin, c'est peut-être pas de cela dont tu voulais parler. On peut aussi exister dans son travail, si on s'y épanouit, si on sent qu'on a réalisé quelque chose de bien. On peut aussi exister en apprenant quelque chose de nouveau, en progressant ou par la découverte.
Mais pour moi le partage est tellement important pour se sentir exister. Le présent est un présent (cadeau).


Citation :
Dans n'importe quelle relation, je crois que le fait de se voir tout le temps gâche la relation.

L'habitude peut gâcher une relation c'est très vrai. Mais cela montre aussi qu'elle n'est pas assez forte. Un peu comme dans ton histoire Leslie, où vous vous teniez simplement compagnie. Or, malgré l'habitude, chaque moment passé avec une personne qu'on aime vraiment, est comme un nouveau jour, encore une autre conversation, une nouvelle découverte sur l'autre, un nouveau moment partagé aussi unique que celui qui le précède ou celui qui lui succèdera peut-être. Si on se lasse de l'autre et qu'on pense n'avoir rien de plus à lui dire (et ça m'est arrivé que trop souvent) c'est oui qu'on ne se voit plus vraiment et que ce n'est pas une véritable amitié. Finalement c'est un peu comme une épreuve, l'habitude.



Citation :
M'enfin,comme me disait Aliana hier soir,courir après des gens qui se fichent de toi ne sert à rien.Sauf a renforcer le mal que cause la solitude chez certains.Car des fois,on a envie de parler à quelqu'un.Et il n'y a personne.

Tellement vrai... :\



Citation :
"Je ne cherchais pas à être seule, mais des compagnons avec lesquels je partagerais ma solitude"

Voilà, pour moi, cette phrase résume tout. Pas forcément besoin d'une présence physique, si l'on sait que l'on est aimé. Encore faut-il avoir assez confiance en soi pour s'en persuader. Ce n'est pas mon cas, je pense que vous l'avez compris. Mais ne vous inquiétez pas, je vis très bien, j'apprends peu à peu à m'adapter à chaque personne, aussi différente soit-elle, et à profiter au jour le jour (pourvu que ça dure ^^). Je ne conçois pas des espoirs trop grands afin de n'être jamais trop déçue, et ça par contre, c'est parfois difficile.

Peut-on alors parler de dépendance d'esprit à esprit, à distance, si on a besoin de sentir une attache, même si elle n'est pas physique, se sentir aimé en somme, même lorsqu'on est dans un lieu, totalement seul?

[puissiez-vous me pardonner pour ce message trèèès long et rempli de racontage de vie]
[Même si ça m'a fait très plaisir de vous parler de tout ça, à vous tous^^]
Revenir en haut Aller en bas
Eléane Alhcin
Apprenti marchombre
Apprenti marchombre
avatar

Féminin
Nombre de messages : 306
Age : 23
Localisation : A travers les vents
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres
Date d'inscription : 13/04/2008

MessageSujet: Re: "Ne dépendre de personne" : Amitié ?   Sam 25 Avr 2009 - 14:49

« Ne jamais dépendre de personne et ne laisser personne dépendre de soi »

Je me suis souvent posée la question. Avant, j'aurais eu souvent tendance à dire que ce n'était pas compatible avec l'Amitié... Tout en sachant pertinemment que ma réponse était fausse ^^ Il suffit de prendre Ellana comme exemple.

Il y a encore quelques jours, je me serais décrite comme dépendante de mes amies. En réalité, les deux seules véritables Amies que j'ai. Parce que je me sais capable de faire des choses pour elles que je ne ferais jamais pour d'autres. Ou plutôt que je ne serais jamais capable de faire pour d'autres. Parce que je sais aussi que c'est réciproque. Et parce que c'est grâce à elles que la plupart de mes blessures ont guéri.
Et puis je me suis rendue compte que, si mon Amitié pour elles était toujours aussi forte, je n'étais pas dépendante.
Bien au contraire.

« Bien sûr que c'est agréable d'être entourée par les personnes qui te sont chères. De pouvoir leur parler, se livrer, être aimée.
Mais il faut avoir conscience qu'elles ne définissent pas qui tu es.
Ce que tu es.

Tu es un oiseau.
Et tu sais voler.
Même sans eux.

[...] » (Chant de l'Oiseau à Diane, 19/04/09)
Revenir en haut Aller en bas
Szyra Nahim
Chevaucheur de Brume
Chevaucheur de Brume
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1699
Age : 27
Localisation : Gwendalavir
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres
Date d'inscription : 03/01/2008

MessageSujet: Re: "Ne dépendre de personne" : Amitié ?   Sam 25 Avr 2009 - 16:47

Elenwë ? Il était génial ton message !

Je ne sais plus trop quoi penser en revanche en lisant tous vos avis si différents.
Il y a trop de variables. Les vrais amis, les personnes avec qui on passe son temps. Ceux qui sont proches, ceux qui sont loin.

C'est vrai qu'on se rend compte qu'il y a des gens qui ne prennent jamais de nouvelles. Mais si tout le monde attend que l'autre lui en donne d'abord... vous voyez le problème qui peut se poser. Chacun croit que c'est l'autre qui l'a oublié.

Enfin, vivre au jour le jour me paraît un bon conseil. Il y a des gens qui ne seront jamais de vrais amis mais dont la compagnie est agréable pour discuter ou alors partager un repas, un moment. Ce n'est pas forcément un bouche-trou. Tout le monde ne peut pas être un ami véritable. Mais on peut accorder une part de notre amour à plusieurs personnes même si cette part est moindre, il y aura à la base un certain respect de l'autre, une envie d'échange.

Bref sujet compliqué. Et très intéressant !
Revenir en haut Aller en bas
http://phoenixjewel.skyrock.com
Elenwë
Apprenti marchombre
Apprenti marchombre
avatar

Féminin
Nombre de messages : 318
Age : 29
Localisation : L'Ilmen, la région au dessus des airs où sont les étoiles.
Groupe : Marchombre
Livre préféré : L'oeuvre de Tolkien, Hobb, Bottero, Pullman...
Date d'inscription : 03/03/2009

MessageSujet: Re: "Ne dépendre de personne" : Amitié ?   Sam 25 Avr 2009 - 17:03

Szyra? Merci! Vraiment!

Oui c'est vrai que nos avis sont tous très différents, parce que nous sommes tous différents, nous vivons l'amitié d'une façon différente et nous ressentons la dépendance en fonction de notre caractère.

Citation :
C'est vrai qu'on se rend compte qu'il y a des gens qui ne prennent jamais de nouvelles. Mais si tout le monde attend que l'autre lui en donne d'abord... vous voyez le problème qui peut se poser. Chacun croit que c'est l'autre qui l'a oublié.

C'est ce que ma maman me dit très souvent! Si personne ne prend son courage à deux mains...


Et enfin je trouve que tu as extrêmement bien résumé une partie importante de ce que j'avais dit. Et comme je n'arrive jamais à synthétiser... bravo
Revenir en haut Aller en bas
Eleyra Leina
Membre du Conseil - Admin
Membre du Conseil - Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4531
Age : 25
Localisation : Llewanda
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Ellana, La Moïra, Les Royaumes du Nord
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: "Ne dépendre de personne" : Amitié ?   Sam 25 Avr 2009 - 19:41

Elenwë a écrit:

Citation :
Plutôt avoir l'impression que ma vie n'est qu'un rêve, et que je n'existe pas vraiment.


J'ai l'impression, peut-être fausse, qu'on ne pourra jamais vivre complètement uniquement par soi-même. Que, pour que la vie soit Vie, que pour qu'on existe réellement, il faut exister à travers d'autres, exister dans le regard, dans le sourire d'une autre personne ou dans sa pensée. Savoir que quelqu'un dans ce monde pense peut-être à vous, rien qu'à vous, et que peut-être si vous disparaissez, un énorme vide vous succèderait. Le vide dans le coeur, dans l'âme et dans l'esprit. Un vide irremplaçable. Peu de personnes peuvent prétendre que nombre d'autres personnes pourraient ressentir une telle chose pour vous.(enfin si peut-être des personnes exceptionnelles, mais pas moi en tout cas!) Mais c'est ce qui rend la vie "réelle" , ce qui fait qu'elle n'est pas seulement illusion ou simple passage dans le coeur d'un autre, mais existence, présent, partage. Parce que si l'instant est vécu pleinement, il y a forcément un vide qui lui succède.
Menfin, c'est peut-être pas de cela dont tu voulais parler. On peut aussi exister dans son travail, si on s'y épanouit, si on sent qu'on a réalisé quelque chose de bien. On peut aussi exister en apprenant quelque chose de nouveau, en progressant ou par la découverte.
Mais pour moi le partage est tellement important pour se sentir exister. Le présent est un présent (cadeau).

Non c'est pas du tout de ça que je voulais parler
Ca n'a rien à voir avec l'amitié, les relations etc.
j'ai juste l'impression que tout n'est que chimères et illusions autour de moi, comme si tout ça n'était qu'un rêve...
Tu comprend mieux ?


Citation :
Citation :
Dans n'importe quelle relation, je crois que le fait de se voir tout le temps gâche la relation.

L'habitude peut gâcher une relation c'est très vrai. Mais cela montre aussi qu'elle n'est pas assez forte. Un peu comme dans ton histoire Leslie, où vous vous teniez simplement compagnie. Or, malgré l'habitude, chaque moment passé avec une personne qu'on aime vraiment, est comme un nouveau jour, encore une autre conversation, une nouvelle découverte sur l'autre, un nouveau moment partagé aussi unique que celui qui le précède ou celui qui lui succèdera peut-être. Si on se lasse de l'autre et qu'on pense n'avoir rien de plus à lui dire (et ça m'est arrivé que trop souvent) c'est oui qu'on ne se voit plus vraiment et que ce n'est pas une véritable amitié. Finalement c'est un peu comme une épreuve, l'habitude.

Je crois sincèrement que tu te trompes.
Et j'ai l'impression que tu me prends pour une fille sans coeur qui croit avoir de véritables amis mais que c'est faux.
Ce n'est peut-etre pas ce que tu penses mais bon, passons.
Ce sont de véritables amies, et personne ne peut mieux savoir que moi ce qui me lie à elles.

Citation :
L'habitude peut gâcher une relation c'est très vrai. Mais cela montre aussi qu'elle n'est pas assez forte.

Non, vraiment, je ne suis pas d'accord.
Pourquoi dit-on qu'on aime à 20 ans et qu'à 40 ans il n'y a plus que de l'affection ?
Parce que voir chaque jour une personne, ce n'est pas une perpetuelle découverte.
Au début si, on apprend à connaître les gens.
Et puis au fur et à mesure, le rythme de découverte est moins rapide.
Mais aussi parce que nous avons tellement de choses à faire à cause du travail, qu'on n'a plus de temps à consacrer à l'autre. Ou plutôt moins de temps.
Alors on se voit, on joue au chat et à la souris.
On se voit au repas, on discute à peine parce que fatigués...
Chaque jour le même cinéma.
On finit par ne plus se voir.
Cela ne signifie pas qu'on ne s'aime pas.
Non, vraiment, je ne suis pas du tout d'accord avec toi.
Les relations se ravivent ensuite dans les épreuves qu'on combat ensemble.
Epreuve = rupture dans les habitudes.
Et puis une relation peut-être très forte même si on se voit rarement.
je maintiens ce que j'ai dit.
Que l'habitude tue les relations, qu'elles soient fortes ou non.
Aucune différence.

Citation :
Or, malgré l'habitude, chaque moment passé avec une personne qu'on aime vraiment, est comme un nouveau jour, encore une autre conversation, une nouvelle découverte sur l'autre, un nouveau moment partagé aussi unique que celui qui le précède ou celui qui lui succèdera peut-être.

Pour moi c'est une vision utopique.
Oui chaque moment l'est. Mais qu'est-ce qui sépare tes moments ?
Chaque seconde ? En une seconde on apprend bien peu.
Je crois qu'il faut se séparer pour mieux se retrouver.
Tu imagines rester enfermée dans une pièce toute ta vie, avec l'homme que tu aimes ? Chaque seconde, chaque instant collé à lui ? Tu auras beau l'aimer autant que tu voudras, tu finiras par ne plus pouvoir le voir.
Pour réapprendre à le connaître, il faudra te séparer de lui un temps.

Citation :
Si on se lasse de l'autre et qu'on pense n'avoir rien de plus à lui dire, c'est oui qu'on ne se voit plus vraiment et que ce n'est pas une véritable amitié

Lorsque je dis plus rien à dire, c'est juste plus rien d'exceptionnel à part les blablas quotidiens, qui n'ont pas grand intérêt.
On aura toujours des choses à dire, même aux gens qui ne sont pas nos amis.
Enfin c'est mon avis, en même temps tu sais que je suis une incorrigible bavarde lorsque je commence !

_________________

Eleyra,
Fille du Vent et de la Nuit
Esprit des Tempêtes

Artiste des Possibles
Ayant la chance d'avoir l'unique et la génialissime Elurían Aeglir comme aide de camp
Première conseillère et juge suprême de la SABIA
Designer en chef du mobilier haut de gamme chez Soriamh & Cie
Co-présidente de la LPDFB...
Secrétaire Réciproque et Démone Emissaire de Miaou Til' Plume
Revenir en haut Aller en bas
Elenwë
Apprenti marchombre
Apprenti marchombre
avatar

Féminin
Nombre de messages : 318
Age : 29
Localisation : L'Ilmen, la région au dessus des airs où sont les étoiles.
Groupe : Marchombre
Livre préféré : L'oeuvre de Tolkien, Hobb, Bottero, Pullman...
Date d'inscription : 03/03/2009

MessageSujet: Re: "Ne dépendre de personne" : Amitié ?   Sam 25 Avr 2009 - 21:27

Citation :
j'ai juste l'impression que tout n'est que chimères et illusions autour de moi, comme si tout ça n'était qu'un rêve...
Tu comprend mieux ?
J'aimerais bien... Peut-être que c'est passager. En tout cas si tout ce qui t'entoure t'apparaît comme un rêve, pourvu qu'il soit beau! =)
Sauf que pour moi ça m'apparaît tellement vague. Peut-être que si tu me donne des exemples plus précis j'y arriverai mieux. Et sinon je suis sûre que d'autres te comprendront bien mieux que moi et pourront peut-être m'aider par la même occasion.



Citation :
Je crois sincèrement que tu te trompes.
Et j'ai l'impression que tu me prends pour une fille sans coeur qui croit avoir de véritables amis mais que c'est faux.
Ce n'est peut-etre pas ce que tu penses mais bon, passons.
Ce sont de véritables amies, et personne ne peut mieux savoir que moi ce qui me lie à elles.

Gné?
Ça fait peur que tu puisses penser que je puisse moi-même penser de telles choses. Ça fait un sacré coup en tout cas! ><
SBAF!
C'est bon chuis toujours là!

Tu sais j'ai répondu à une phrase de ta part mais je ne pensais pas à toi en particulier mais plutôt à mes propres expériences, égoïstement!
Et puis comment est-ce que je pourrais juger tes amies puisque je ne les connais pas?

Ensuite que tu ne sois pas d'accord je m'en doutais un peu. Et quand je me relis... je me demande si une amitié peut survivre à l'épreuve terrible que je décris! Pourtant c'est vrai qu'il m'est arrivé, avec toi d'ailleurs, de te voir tous les jours et d'avoir toujours beaucoup de choses à te dire. Même si c'est des blabla quotidiens, ou des discussions plus philosophiques!


Citation :

Les relations se ravivent ensuite dans les épreuves qu'on combat ensemble.
Epreuve = rupture dans les habitudes.
Et puis une relation peut-être très forte même si on se voit rarement.

Totalement d'accord! Pourtant l'habitude ne me fait pas peur. Peut-être parce que je n'envisage pas l'habitude comme une monotonie mais comme une heure chaque jour de rendez-vous, comme le renard donne au Petit Prince. ^^ Mais la monotonie, oui j'en ai peur, ne plus rien trouver à se dire, faire toujours les mêmes choses, parler des mêmes choses. Ce qu'il y a c'est que la monotonie peut s'installer plus ou moins rapidement avec certaines personnes ou dans certaines situations...Il faut savoir en sortir, tout simplement. Et se revoir dans d'autres conditions.
Je crois que je pensais à une situation particulière, toi à une autre, et comme c'est par écrit et qu'il n'y pas d'échange direct, on s'est pas compris!

Parce que non, je n'ai pas envie d'être collée, 24h/24 à l'homme que j'aime!! O__o




Et sinon j'adore ton nouvel ensemble avatar et signature, même si je viens de te le dire, c'était prévu que je l'écrive ici aussi alors...
Revenir en haut Aller en bas
Eleyra Leina
Membre du Conseil - Admin
Membre du Conseil - Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4531
Age : 25
Localisation : Llewanda
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Ellana, La Moïra, Les Royaumes du Nord
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: "Ne dépendre de personne" : Amitié ?   Sam 25 Avr 2009 - 21:37

lool
T'inquiète pas pour tout à l'heure, j'ai été un peu vive ^^
ça m'arrive parfois...

Et puis vu qu'on a confondu toutes les deux monotonie et habitude, je vais me corriger aussi.
L'habitude peut parfois se transformer en monotonie, et c'est la monotonie qui représente un danger pour les relations.

Mais je crois surtout qu'on a une vision très différente des choses.
Moi j'adore les surprises et ce qui est imprévisible.
Je n'aime pas tout ce qui est rangé, ordonné.
Je préfère avoir des surprises chaque jour.
Donc se voir tous les jours n'est pas vraiment une surprise non plus.
J'ai besoin de changement.
Et puis je m'embrouille lol.
Ce qui est sur en tout cas, c'est que j'ai besoin d'espace.
Alors être collée à mes amis chaque jour, non merci.
J'adore les voir, mais je n'irai pas vers eux chaque jour.
En ce qui me concerne, je ne pense pas qu'on soit dépendants de nos amis, on peut vivre sans, mais si on veut vraiment être heureux, mieux vaut en avoir !


Merci ^^

_________________

Eleyra,
Fille du Vent et de la Nuit
Esprit des Tempêtes

Artiste des Possibles
Ayant la chance d'avoir l'unique et la génialissime Elurían Aeglir comme aide de camp
Première conseillère et juge suprême de la SABIA
Designer en chef du mobilier haut de gamme chez Soriamh & Cie
Co-présidente de la LPDFB...
Secrétaire Réciproque et Démone Emissaire de Miaou Til' Plume
Revenir en haut Aller en bas
Vayel
Frère d'Arme
Frère d'Arme
avatar

Masculin
Nombre de messages : 859
Age : 22
Localisation : En permanence en train de me chercher.
Groupe : Armure
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres, La Quête et Les Mondes d'Ewilan, L'Autre... Tant d'oeuvres de Pierre Bottero.
Date d'inscription : 26/02/2009

MessageSujet: Re: "Ne dépendre de personne" : Amitié ?   Dim 26 Avr 2009 - 10:10

Pour ma part, je n'ai jamais eut de vrais amis... Je commence à me dire que je ne peux faire confiance à personne ! Et je ne veux surtout pas que les autres dépendent de moi car s'il leur arrivait quelque chose, ce serait comme... ma faute.
Personnellement, je ne me fis plus à personne, ne partage plus mes secrets de peur d'être trahis. Au collège, je suis toujours avec d'autres personnes mais je ne les qualifierais pas comme "amies".
Revenir en haut Aller en bas
corny14
Curieux
Curieux
avatar

Nombre de messages : 36
Localisation : Sur mon Nuage
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres
Date d'inscription : 22/04/2009

MessageSujet: RépOnse QuestiOn   Dim 3 Mai 2009 - 17:56

Je pense qu'on ne peux compter que sur soi même. J'ai des amis, mais je pourrais rester des semaines sans les voir, cela ne me dérangerais pas.

Je crois que j'ai tendance à m'isoler, car j'ai peur d'affronter la réalité, je me dis que si je me créer une bulle peut-être que la séparation, la trahison(quelle horreur), où je ne sais quoi serait moins dur à vivre. Peut-être ai-je tort. Peut être que la douleur ce fera plus intense pour me punir d'avoir tenter de la nier (HOula, je m'égard).

Enfin, qui peut me dire ce qu'est l'amitié...
Revenir en haut Aller en bas
Aliana
Maître Marchombre
Maître Marchombre
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1060
Localisation : Là où souffle le vent
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte, Zouck, la Horde du Contrevent, Le secret de Ji, A la croisée des mondes, l'Oracle della Luna, La Zone du Dehors
Date d'inscription : 20/05/2008

MessageSujet: Re: "Ne dépendre de personne" : Amitié ?   Dim 3 Mai 2009 - 18:40

L'Amitié, c'est avoir confiance en quelqun et qu'il est confiance en toi.

Pour moi, la confiance est la clef de l'Amitié...

Un Ami, c'est quelqun qui est là quand ça ne va pas et à qui tu peux te confier, parler...

Enfin, à mon sens^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Ne dépendre de personne" : Amitié ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
"Ne dépendre de personne" : Amitié ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» "Ne dépendre de personne" : Amitié ?
» Remake de "Ne le dis à personne"
» Blog "Mon nom est Personne"
» Mon Nom Est " Personne "
» Hokusai: "le fou de la peinture"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Voie des Marchombres :: La Voie des Marchombres :: Apprentissage :: Entraves-
Sauter vers: