La Voie des Marchombres

Forum de réflexion consacré aux Marchombres et aux livres de Pierre Bottero...
 
PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Emily Dickinson

Aller en bas 
AuteurMessage
Ipiutiminelle
Membre du Conseil - Modo
Membre du Conseil - Modo
Ipiutiminelle

Féminin
Nombre de messages : 3147
Age : 34
Localisation : Tol Eressëa, As-Coron, Imre...
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Tolkien, Pierre, Pauline, Timothée, Léa Silhol, Patrick Rothfuss, Alain Damasio...
Date d'inscription : 01/12/2008

Emily Dickinson Empty
MessageSujet: Emily Dickinson   Emily Dickinson Icon_minitimeMar 13 Juil 2010 - 21:43

Maintenant qu'on a une belle catégorie rien que pour la poésie, je propose qu'on fasse un sujet par auteur ;-)

Et j'inaugure avec ma chère Emily Emily Dickinson 394131
J'en rajouterai sûrement d'autres au fur et à mesure de mes lectures et mes découvertes ^^



La Beauté - n’a de cause - Elle est -
Chasse-la, elle cesse -
Ne la chasse pas, elle dure -

Rattraper les Vagues
Dans l’herbe - quand le Vent
Y passe les doigts -
Dieu s’assurera
Que jamais Tu n’y parviennes -



Beauty - be not caused - It is -
Chase it, and it ceases -
Chase it not, and it abides -

Overtake the Creases
In the meadow - when the Wind
Runs his fingers thro'it -
Deity will see to it -
That You never do it -



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


La Douleur - a une Part d’Absence -
Ne peut se souvenir
Quand elle commença - ou s’il y eut jamais
Un temps où elle ne fut -

Elle n’a d’Avenir - qu’elle-même -
Son Infini contient
Son Passé - illuminé pour percevoir -
D’autres Temps - de Douleur.



Pain - has an Element of Blank -
It cannot recollect
When it begun - or if there were
A time when it was not -

It has no Future - but itself -
Its Infinite contain
Its Past - enlightened to perceive
New Periods - of Pain.



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Comme des Yeux contemplant des Déserts -
Ne croyant en Rien
Que le Vide - et la constante Solitude -
Entrecoupée de Nuit -

Rien qu’Infinis de Néant -
Aussi loin qu’on puisse voir -
Ainsi m’apparaissait le visage que je regardais -
Ainsi lui apparaissait - le Mien -

Je ne lui offrais nulle Aide -
Car la Cause était en Moi -
L’Angoisse un Pacte
aussi désespéré - que divin -

Aucune - ne voulait être absoute -
Ni aucune être Reine -
Sans l’Autre - Ainsi -
Nous périssons - cependant que régnons -



Like Eyes that looked on Wastes -
Incredulous of Ought
But Blank - and steady Wilderness -
Diversified by Night -

Just Infinities of Nought -
As far as it could see -
So looked the face I looked upon -
So looked itself - on Me -

I offered it no Help -
Because the Cause was Mine -
The Misery a Compact
As hautelisse - as divine -

Neither - would be absolved -
Neither would be a Queen
Without the Other - Therefore -
We perish - tho’ We reign -



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Si la Mer s’ouvrait
Et dévoilait une autre Mer -
Et celle-là - une autre encore - et toutes Trois
N’étaient que l’annonce -

D’une Infinité de Mers -
Libres de Rivages -
Elles-mêmes Rives de Mers à venir -
L’Eternité - la Voilà -



As if the Sea should part
And show a further Sea -
And that - a further - and the Three
But a presomption be -

Of Periods of Seas -
Unvisited by Shores -
Themselves the Verge of Seas to be -
Eternity - is Those -



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Le Pressentiment - est cette Ombre longue - sur le Pré
Qui indique le Soleil couchant -

L’Annonce faite à l’Herbe étonnée
Que la Nuit - est sur le point de venir -



Presentiment - is that long Shadow - on the Lawn -
Indicative that Suns go down -

The Notice to the startled Grass
That Darkness - is about to pass -



~~~~~~~~~~~~~~~~~~


C’est une Joie solitaire -
Et pourtant sanctifie l’Esprit -
D’une juste correspondance -
Loin dans le Vent

Entendre un Oiseau
Délice sans Cause -
Incessant comme invisible -
Une essence des Cieux



It is a lonesome Glee -
Yet sanctifies the Mind -
With fair association -
Afar upon Wind

A Bird to overhear
Delight without a Cause -
Arrestless as invisible -
A matter of the Skies.



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


On ne sait qu’on part quand on part -
On plaisante et on ferme la porte -
Le destin - qui suit - la verrouille après nous -
Et on ne revient plus -



We never know we go when we are going -
We jest and shut the Door -
Fate - following - behind us bolts it -
And we accost no more -



~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Sur le flot étrange du Temps
Sans rame
Nous devons naviguer
Notre Port un secret
Notre Hasard une Tempête
Quel Capitaine
Prendrait le Risque
Quel Pirate prendrait la Mer
Sans assurance du Vent
Ou horaire des Marées -


Down Time’s quaint Stream
Without an oar
We are enforced to sail
Our Port a secret
Our Perchance a Gale
What Skipper would
Incur the Risk
What Buccaneer would ride
Without a surety from the Wind
Or Schedule of the Tide -



~~~~~~~~~~~~~~~~


L’Erreur est d’estimation.
L’Eternité est là-bas
Disons-nous, comme d’une Gare -
Et, cependant elle est si proche
Qu’elle m’accompagne sur mon Chemin -
Partage ma demeure
Je n’ai d’Amie plus assidue
Que cette Eternité.



The Blunder is in estimate.
Eternity is there
We say as of a Station -
Meanwhile he is so near
He joins me in my Ramble -
Divides abode with me
No Friend have I that so persists
As this Eternity.



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Il est une solitude d’espace
Une solitude de mer
Une solitude de mort, mais elles sont
Société encore
Comparées à cet endroit plus profond
A cette intimité polaire
Une âme admise à elle-même -
Infinitude finie.


There is a solitude os space
A solitude of sea
A solitude of death, but these
Society shall be
Compared with that profounder site
That polar privacy
A soul admitted to itself -
Finite infinité.


Emily Dickinson 971174 Emily Dickinson 971174 Emily Dickinson 971174 Emily Dickinson 971174 Emily Dickinson 971174 Emily Dickinson 971174 Emily Dickinson 971174 Emily Dickinson 971174

_________________
Semons l'intention de l'avenir dans la réalité du présent !
[Pauline Alphen]



Pièce 9 donc : la pièce manquante. Celle que l'on cherche ardemment, vaillamment, désespérément parfois et qui, en se refusant à nous, nous pousse en avant. Celle qui nous interdit de croire qu'on est arrivé et nous souffle à l'oreille que le plus beau est à venir.
Que le plus beau est avenir. Toujours.

[Pierre]
Emily Dickinson 971174
Revenir en haut Aller en bas
Revan
Chevalier Jedi
Chevalier Jedi
Revan

Masculin
Nombre de messages : 680
Age : 24
Localisation : Menegroth, Doriath's realm.
Groupe : Jedi
Livre préféré : The Lays of Beleriand
Date d'inscription : 10/11/2010

Emily Dickinson Empty
MessageSujet: Re: Emily Dickinson   Emily Dickinson Icon_minitimeMer 10 Nov 2010 - 17:10

Wao... Je ne sais que dire de plus. c'est très beau, c'est très sombre, c'est très puissant, et c'est très solitaire. On dirait une sorte de poésie marchombre chaotique. Je ne pourrais dire autre chose.

Certains silences valent mieux que des extasies sans fin, j'en resterais donc là. J'en pense tellement plus.

Admiration muette,
Compréhension incompréhensible,
Touché au Cœur.

Emily Dickinson 79820
Revenir en haut Aller en bas
Ipiutiminelle
Membre du Conseil - Modo
Membre du Conseil - Modo
Ipiutiminelle

Féminin
Nombre de messages : 3147
Age : 34
Localisation : Tol Eressëa, As-Coron, Imre...
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Tolkien, Pierre, Pauline, Timothée, Léa Silhol, Patrick Rothfuss, Alain Damasio...
Date d'inscription : 01/12/2008

Emily Dickinson Empty
MessageSujet: Re: Emily Dickinson   Emily Dickinson Icon_minitimeDim 20 Avr 2014 - 22:50

Envie de remonter ce sujet avec un autre poème qui me parle beaucoup :


Quand on perd des amis
Ce qui fait le plus mal
C'est l'image de ce qu'ils étaient -
A telle ou telle époque -

Leur costume, un Dimanche,
Leur façon de se Coiffer -
Une fredaine ignorée de tous
Avec eux perdue dans la Tombe -

Et si chaleureux, ce jour-là,
Qu'on pourrait presque y être -
Tant ça parait proche -
Eux à présent - sont à des siècles de cela -

Si charmés par vos propos -
Que vous avez envie de toucher leur sourire
Et de plonger vos doigts dans le gel -
Quand donc était-ce - voyons -

Vous aviez invité du Monde pour le thé -
Quelques amis - très peu -
Et bavardé tout bas avec cette Grande Chose
Qui ne se souvient pas de vous -

Passé de Saluts, et d'Invitations -
Passé de Rencontres, et de Serments -
Passé dont Nous-Mêmes estimons le prix -
Voilà - le Vif du Chagrin !


If anybody’s friend be dead,
It’s sharpest of the theme
The thinking how they walked alive,
At such and such a time.
 
Their costume, of a Sunday,
Some manner of the hair,—
A prank nobody knew but them,
Lost, in the sepulchre.
 
How warm they were on such a day :
You almost feel the date,        
So short way off it seems ; and now,
They ’re centuries from that.
 
How pleased they were at what you said ;
You try to touch the smile,
And dip your fingers in the frost :        
When was it, can you tell,
 
You asked the company to tea,
Acquaintance, just a few,
And chatted close with this grand thing
That don’t remember you ?        
 
Past bows and invitations,
Past interview, and vow,
Past what ourselves can estimate,—
That makes the quick of woe !

_________________
Semons l'intention de l'avenir dans la réalité du présent !
[Pauline Alphen]



Pièce 9 donc : la pièce manquante. Celle que l'on cherche ardemment, vaillamment, désespérément parfois et qui, en se refusant à nous, nous pousse en avant. Celle qui nous interdit de croire qu'on est arrivé et nous souffle à l'oreille que le plus beau est à venir.
Que le plus beau est avenir. Toujours.

[Pierre]
Emily Dickinson 971174
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Emily Dickinson Empty
MessageSujet: Re: Emily Dickinson   Emily Dickinson Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Emily Dickinson
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dickinson Charles - Quinze minutes
» Les Hauts de Hurlevent [Emily Brontë ]
» Emily The Strange • T4 Maux d'esprit • Rob Reger
» [Radicelle - Noble doll] - Emily p2
» [Hasegawa] Kawanishi H8K2 "Emily"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Voie des Marchombres :: Au Bout de la Plume :: Médiathèque :: Poésie-
Sauter vers: