La Voie des Marchombres

Forum de réflexion consacré aux Marchombres et aux livres de Pierre Bottero...
 
PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 La mort, un cadeau?

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Eryna
Curieux
Curieux
Eryna

Féminin
Nombre de messages : 79
Age : 25
Localisation : Perdue entre deux mondes, a chevaucher la brume...
Groupe : Marchombre.
Livre préféré : Ellana... Ewilan & L'autre. Dans cet ordre. Et Amelie Nothomb..
Date d'inscription : 03/08/2009

La mort, un cadeau? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La mort, un cadeau?   La mort, un cadeau? - Page 2 Icon_minitimeSam 11 Sep 2010 - 0:20

He bien ... Je comprend tres bien l'idée mais dans le temps la relation a le temps, je pense d'evoluer et de murir. ALors elle est differente et on integre l'autre a notre Vie.

Voilà, et ne t'en fait pas, tu n'es pas trop brusque La mort, un cadeau? - Page 2 478849
Revenir en haut Aller en bas
Aliana
Maître Marchombre
Maître Marchombre
Aliana

Féminin
Nombre de messages : 1060
Localisation : Là où souffle le vent
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte, Zouck, la Horde du Contrevent, Le secret de Ji, A la croisée des mondes, l'Oracle della Luna, La Zone du Dehors
Date d'inscription : 20/05/2008

La mort, un cadeau? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La mort, un cadeau?   La mort, un cadeau? - Page 2 Icon_minitimeMar 21 Sep 2010 - 20:27

Juste une citation que j'avais envie de glisser dans ce sujet.


"C'est à la vie que nous devons le respect, Phila. A la vie, pas à la mort."


Les âmes croisées, page 116:
Revenir en haut Aller en bas
Aethera
Membre du Conseil - Admin
Membre du Conseil - Admin
Aethera

Féminin
Nombre de messages : 4263
Age : 27
Localisation : Sur ma route (ouais, il y a eu du mouv', ouais)
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Vrac d'auteurs : Bottero, Damasio, Ayerdhal, Squarzoni, Chedid, Bobin, Giono, Le Guillou, Sous-commandant Marcos...
Date d'inscription : 13/04/2008

La mort, un cadeau? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La mort, un cadeau?   La mort, un cadeau? - Page 2 Icon_minitimeMer 22 Sep 2010 - 2:35

J'ai fait une sorte de lecture synthétique de ce topic... Il est très dense.

Hatchi, tu écris (et tu n'es pas la seule, mais c'est ta manière de le dire qui m'a le plus marquée) qu'un enfant mort en bas âge ne laissera jamais rien d'autre à la mère qu'une cicatrice, et qu'elle ne pourra jamais voir cette tragédie comme un cadeau.

Spoiler:
 

Ca peut faire réfléchir.

Les choses sont loin d'être aussi simples qu'on le pense... Il s'agit souvent d'une affaire de point de vue.

_________________
La seule trace qui vaille est celle qu'on se crée, à la pointe extrême de ce qu'on peut.


Furvent, ceux qui vont mûrir te saluent !


Dernière édition par Aethera le Lun 4 Oct 2010 - 1:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://maisonsurlile.blogspot.fr/
Szyra Nahim
Chevaucheur de Brume
Chevaucheur de Brume
Szyra Nahim

Féminin
Nombre de messages : 1699
Age : 29
Localisation : Gwendalavir
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres
Date d'inscription : 03/01/2008

La mort, un cadeau? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La mort, un cadeau?   La mort, un cadeau? - Page 2 Icon_minitimeDim 26 Sep 2010 - 13:44

Mais je crois qu'il ne s'en est jamais tout à fait remis non plus ?
Il a dépassé cet événement mais pour autant ça a dû rester une blessure.
Revenir en haut Aller en bas
http://phoenixjewel.skyrock.com
Hatchiko
Gardien de la Huitième Porte
Gardien de la Huitième Porte
Hatchiko

Féminin
Nombre de messages : 2636
Age : 26
Localisation : L'Ailleurs.
Groupe : Membre de la Famille
Livre préféré : Zouck, certainement... Mais tant d'autres ! <3.
Date d'inscription : 23/10/2008

La mort, un cadeau? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La mort, un cadeau?   La mort, un cadeau? - Page 2 Icon_minitimeDim 26 Sep 2010 - 18:10

Une affaire de point de vue... Peut être... Mais, je suis plutot d'accord avec la question de Szyra : S'en est-il remis ?

Bon... Certes, avoir cette cicatrice peut changer ta manière appréhender le monde. S'attacher aux choses d'une manière différente, et accepter que tout est éphémère. Ca ca peut être positif, puisque se dire que ca ne dépend pas de nous, ca nous permet d'être plus fort dans d'autres situations, ou d'aider les autres.
Mais... Dans tout les cas, je pense que si je perdais un enfant, j'aurai quand même du mal a l'accepter.
Revenir en haut Aller en bas
http://hatchik0.skyrock.com/
Eryna
Curieux
Curieux
Eryna

Féminin
Nombre de messages : 79
Age : 25
Localisation : Perdue entre deux mondes, a chevaucher la brume...
Groupe : Marchombre.
Livre préféré : Ellana... Ewilan & L'autre. Dans cet ordre. Et Amelie Nothomb..
Date d'inscription : 03/08/2009

La mort, un cadeau? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La mort, un cadeau?   La mort, un cadeau? - Page 2 Icon_minitimeLun 27 Sep 2010 - 23:14

Spoiler:
 


Peut être à t-il vu cette mort comme un renouveau... Je ne sais pas, je ne peux le comprendre. On dit toujours que les êtres qu'on aime le plus au monde sont nos enfants en général, c'est peut être vrai. Mais je sais que si je perdais la personne que j'aime le plus, je ne le verrais pas du tout avec philosophie et recul... Dans ce genre de situation on à pas envi de prendre le temps d'analyser, on a juste envi de tout briser, de demander des comptes pour cette injustice...
Du moins c'est ainsi que je vois les choses!

EDIT : J'ai préféré passer ça en spoiler, histoire que n'importe qui ne tombe pas dessus en faisant une recherche =) .
Revenir en haut Aller en bas
Neji
Apprenti marchombre
Apprenti marchombre
Neji

Masculin
Nombre de messages : 364
Age : 26
Localisation : Loin...
Groupe : Marchombre
Date d'inscription : 31/03/2009

La mort, un cadeau? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La mort, un cadeau?   La mort, un cadeau? - Page 2 Icon_minitimeMar 28 Sep 2010 - 5:43

Citation :
Peut être à t-il vu cette mort comme un renouveau... Je ne sais pas, je ne peux le comprendre. On dit toujours que les êtres qu'on aime le plus au monde sont nos enfants en général, c'est peut être vrai. Mais je sais que si je perdais la personne que j'aime le plus, je ne le verrais pas du tout avec philosophie et recul... Dans ce genre de situation on à pas envi de prendre le temps d'analyser, on a juste envi de tout briser, de demander des comptes pour cette injustice...

C'est pas méchant mais je n'aime pas les raccourcis faciles...
.("on dit que" les êtres qu'on aime le plus au monde sont nos enfants "en général" -----pour arriver à--->si je perdais la personne que j'aime le plus).

Ensuite, la plupart des gens de nôtre société ne voit pas leurs enfants ce qu'ils sont (simplement leurs enfants, et c'est déjà pas mal...) mais plus comme une extension d'eux même, une part de leur égo.
Je vois mal quelqu'un ne vivant pas dans nôtre société de consommation se mettre à briser ce qu'il a autour de lui, et je ne voit pas non plus la rage dans son âme.
D'abord parce que si il vit de l'essentiel, il se gardera bien de se faire du mal en brisant ce qui l'entoure, ensuite parce que la haine est un sentiment créé par un refus que l'on nous fait. Hors, on ne luit à fait aucun refus, à lui.
Et ensuite, je ne vois pas où est l'injustice.

Bien sur, quant un tiers entre en jeu et qu'il tue c'est une autre histoire.
Je pense que seul un sage est assez humble pour ne pas en vouloir à celle ou celui qui à tué un de ses proche, car il ne s'est pas fait d'illusions, il ne s'est pas vanté de savoir ce que pourrais lui réserver l'avenir.

J'ai du mal à exprimer mes idées, je n'ai pas trouver les bons mots, mais j'espère que vous comprendrez mon point de vue et que j'ai apporté un pitit quelque chose à cette discussion.

Et j'ajouterai que si un de mes proche meurt où se fait tuer, je ne sait pas comment je réagirais, mais je sais que je ne serai pas calme et serein.
Revenir en haut Aller en bas
La fée clochette
Esquisseur de l'Imaginaire
Esquisseur de l'Imaginaire
La fée clochette

Féminin
Nombre de messages : 189
Age : 28
Localisation : les pieds sur terre et l'esprit ailleurs...
Groupe : Dessinatrice
Livre préféré : Michel Strogoff ainsi que Peter pan et le petit Prince
Date d'inscription : 15/06/2009

La mort, un cadeau? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La mort, un cadeau?   La mort, un cadeau? - Page 2 Icon_minitimeMar 28 Sep 2010 - 18:12

Tout ce que vous dites comprends une part de vérité et je dirais comme plusieurs d'entre vous que la mort est un peu de tout.

Je suis chrétienne et dans la bible on dit toujours que la mort n'est pas une fin mais un début, c'est un passage. Je pense aussi à ceux qui croient en la réincarnation ou aux vie antérieures. Notre mort pourrait de ce point de vue être un cadeau qui nous emmène vers autre chose.

Maintenant si j'oublie tout ce que je viens de dire, la mort est la fin de toutes nos relations avec ceux que l'on aime, et avec le monde. Elle peut nous pousser à vivre plus intensément , mais aussi nous amener à vouloir préserver la vie .

La mort d'un proche n'est pas un cadeau à mon sens, sauf si il souffrait beaucoup ou faisait beaucoup souffrir. Mais on peut continuer à aimer et vivre avec quelqu'un même si on sait qu'il va mourir dans quelques années. Un ami de ma famille s'est marié il y a très peu de temps car il a une maladie qui peut se déclencher à tout moment et l'entrainer de l'autre côté. Son épouse le sait très bien mais elle a choisit de vivre avec lui, et lui il continue de vivre normalement.

Avez vu lu ou vu "Oscar et la Dame Rose " ? Ce livre parle d'un petit garçon pour lequel il reste 10 jours à vivre, et il montre les différents comportements que nous pouvons avoir devant la mort. C'est vraiment un très beau livre La mort, un cadeau? - Page 2 394131

Voilà je pars un peu dans tous les sens mais j'espère apporter quelque chose en plus dans cette réflexion.
Revenir en haut Aller en bas
Océane
Membre de la Famille
Membre de la Famille
Océane

Féminin
Nombre de messages : 227
Age : 25
Localisation : viarmes, magnifique petit village paumé dans le 95 !!
Groupe : Membre des Familles
Livre préféré : Zouck, La Vie extraordinaire des gens ordinaires, Le Pacte des marchombres, Amies à vie
Date d'inscription : 17/01/2009

La mort, un cadeau? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La mort, un cadeau?   La mort, un cadeau? - Page 2 Icon_minitimeMer 15 Déc 2010 - 18:51

Déjà, bonsoir à tous.

La mort est-elle un cadeau ?
Je dois avouer que ça me fait mal d'écrire ça. Accoler le terme cadeau et le terme mort.
Non pas que je pense que la mort soit mauvaise, bien au contraire, mais le mot cadeau est si réducteur que s'en est presque drôle.

Je vais tenter de vous expliquer ce qu'est, pour moi, la mort. La Mort devrais-je dire.
La mort n'est ni bonne, ni mauvaise, ce n'est ni une fin, ni un début. Mourir est en sois un acte tristement banal, qui nous poursuit depuis la nuit des temps. C'est là que l'on peut se demander pourquoi l'Homme, qui a des siècles, qui connait la mort depuis qu'il connait la vie, et qui a su accepter sa condition humaine n'a pas su convenablement faire de la mort ce qu'elle est, tout simplement : un acte de vie.
Avoir peur de la mort est tout bonnement stupide, car c'est avoir peur de la vie. Pourquoi toujours séparer vie et mort ? Elle sont un, comme le noir et le blanc. Comment voulez-vous vivre en échappant à la mort ? Comment vivre en désirant la mort ? J'emploie le mot vivre, mais je ne parle pas de l'existence qui est pour moi, une tout autre chose, mais ceci est un autre débat. La vie se constitue et s'invente au fur et à mesure du temps qui passe, nonchalamment parfois mais souvent plus rapide que le vent sur la plaine. La mort n'est qu'une étape de la vie, comme l'adolescence ou la ménopause, inutile d'en faire tout un plat.
La mort est quelque chose de très personnel, quelque chose de tabou. La mort, à l'instar de la vie, concerne tout le monde mais au final, on est seul et la mort ne compte que pour nous même.

Je ne parle pas uniquement de sa propre mort, mais aussi de la mort des autres. Pourquoi pleurer quelqu'un qui vient de passer l'une des plus belle étape de la vie ? Parce qu'il nous manquera ? C'est de l'égoïsme pur et dur. Certes, nous ne pourrons reconnaitre cette personne si on ne fait pas l'effort d'ouvrir les yeux. Inutile de pleurer, de déprimer, à quoi bon ? Il faudrait au contraire se réjouir pour cette personne, elle qui est arrivée à un stade où vous n'êtes pas encore.
Ils sont là les gens que l'on a aimé, les gens que l'on ne connaissait ni d'Eve ni d'Adam, les gens à qui on avait envie de péter la gueule. Ils vivent, parce que personne ne les oublie. La Terre, la Vie et la Mort portent en elle chacune des traces des vivants.

La mort n'est pas un cadeau dans le sens où certains semblent l'entendre. Une leçon, une claque dans la gueule, une découverte, appelez ça comme vous voulez. Ce n'est pas un cadeau fait à quelqu'un d'autre, comme on offrirait une playstation ou une connaissance quelconque. La mort est une évolution personnelle qu'il faut vivre pour comprendre, et moi même avec mes théories toutes faites, je suis persuadée que je me trouverais, quand ma mort viendra, incroyablement stupide. Certaines personnes pensent que l'on prend conscience du monde à la mort. D'autres pensent que nous acquérons tout le savoir du monde ou la paix éternelle... C'est un peu bête, non ? Essayer de coller à un concept à peine définissable nos rêves et les attentes de notre société.
Parfois je me laisse aller et me dit que la plus belle étape de la vie, après la naissance, est la mort qui n'est peut-être qu'une conscience de soit. Malgré tout, n'essayer pas de véracifier mes propos en vous suicidant, ce serait aussi ridicule que de ne pas vivre pour ne pas mourir. Et puis, même si je ne considère pas la mort comme un problème, il reste toujours des choses à faire durant notre existence, et nous n'avons aucune certitude de pouvoir les faire après la mort. Inutile, donc, de se priver de vivre des choses pour pouvoir rapidement vivre sa mort.

Je parle, j'expose, je blablate... et je vois déjà des petites mines horrifiées devant ce qui paraît être un manque d'humanité. Effectivement, je pleure quand quelqu'un meurt, mais cela ne m'empêche pas de trouver cela crétin.

La Mort est un passage de la Vie.
Le mot cadeau a le soucis d'appartenance.
La Vie est la mort sont nous.

Si je ne suis pas claire ou à votre idée complètement farfelue, je suis toujours ouverte à vos objections. A bientôt, et désolée d'avoir monopoliser la parole =)
Revenir en haut Aller en bas
jilano_alhuïn
Apprenti marchombre
Apprenti marchombre
jilano_alhuïn

Masculin
Nombre de messages : 337
Age : 30
Localisation : Un marchombre peut-il sincerement se localiser...?
Groupe : Marchombre
Livre préféré : L'Oeil d'Otolep
Date d'inscription : 06/11/2008

La mort, un cadeau? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La mort, un cadeau?   La mort, un cadeau? - Page 2 Icon_minitimeMer 15 Déc 2010 - 20:59

Je peux tellement pas etre d'accord avec toi oceane.
Alors je vais essayer de parler en laissant mon point de vue un peu de coté pour t'expliquer ce qui "m'embete" dans tes propos.

Dire que la mort est banale... Je comprends vraiment pas, mais pas du tout. En quoi mourir serait banal? Tu dis toi meme que c'est une etape.
Une etape d'une vie ne peut pas etre banale, a partir du moment ou ca apporte quelque d'aussi fort que tu semble le dire.
Alors je comprends vraiment pas ce que tu veux dire par la...


Citation :
Avoir peur de la mort est tout bonnement stupide, car c'est avoir peur de la vie. Pourquoi toujours séparer vie et mort ? Elle sont un, comme le noir et le blanc.

La encore j'ai du mal a comprendre, avoir peur de mourir est stupide selon toi, car c'est avoir peur de la vie. Tu a l'air de parler de la vie comme de quelque chose de plus grand, et comme je sais pas de quoi tu parle il m'est impossible de comprendre ce que tu veux dire par la.
Pourquoi séparer la vie et la mort? Ben tout simplement parce que l'un met un terme a l'autre. Pour quiconque n'a pas tes croyances c'est le cas.
Je trouve que dire ca est mal venue.
Comparaison avec le noir et le blanc, et encore une fois je suis pas d'accord avec cette comparason, et je comprends pas ce qui t'as poussé a l'avoir faite.


Je ne sais pas, ensuite tu dis que la mort ne concerne que nous, qu'elle est personnelle, c'est vrai dans une certaines mesure. Mais la vie se constitue et s'invente au fur et a mesure que le temps, et de ce que nous vivons. Par consequent la mort touche forcement ceux qui nous aime, qui nous sont proches, puisque cette etape influera sur leur vie.


Citation :
Pourquoi pleurer quelqu'un qui vient de passer l'une des plus belle étape de la vie ? Parce qu'il nous manquera ? C'est de l'égoïsme pur et dur.


La encore je trouve que tu t'enferme dans un avis assez extremiste.
L'une des plus belle etape de la vie? C'est une question de point de vue et de croyances.
Egoiste de pleurer parce que quelqu'un nous manquera, ou nous manque deja? Ben oui, mais je vois pas en quoi cela t'embete. Pourquoi ne pas pleurer parce que nous sommes triste? Moi je trouve ca super c**. C'est egoiste et alors? ca ne fait de mal a personne et ca fait du biena celui ou celle qui le fait.

Je ne suis Vraiment pas d'accord avec toi, pleurer parce que quelqu'un meurt n'est pas du tout cretin, c'est peut eter egoiste, mais ca ne touche personne et ca peut faire du bien. Deprimer ou etre triste, ca me semble aussi assez normal et comprehensible.

Je trouve vraiment que ton avis est bien plus negatif que le mien vis a vis de la mort, alors que pourtant moi je trouve que la mort est "mauvaise" (pour reprendre tes mots) dans une certaine mesure.

Jilano La mort, un cadeau? - Page 2 79820
Revenir en haut Aller en bas
Océane
Membre de la Famille
Membre de la Famille
Océane

Féminin
Nombre de messages : 227
Age : 25
Localisation : viarmes, magnifique petit village paumé dans le 95 !!
Groupe : Membre des Familles
Livre préféré : Zouck, La Vie extraordinaire des gens ordinaires, Le Pacte des marchombres, Amies à vie
Date d'inscription : 17/01/2009

La mort, un cadeau? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La mort, un cadeau?   La mort, un cadeau? - Page 2 Icon_minitimeJeu 16 Déc 2010 - 19:16

J'aime quand on est pas d'accord avec moi.
Je vais te répondre point par point, en essayant tant bien que mal que mon point de vue sur la mort n'est absolument pas négatif.

Je qualifie la mort de "banale", et c'est vrai, ce terme peut porter à confusion. Ce n'est pas banal comme le serait de se lever tous les matins, mais plutôt comme tous les matins qui se lèvent. C'est quelque chose de normal, quelque chose auquel on ne "réchappe" pas même si ça m'embête d'utiliser ce terme. Tout meurt, parce que tout vit. Alors oui, la mort est banale.
C'est une étape de la vie à ne pas manquer, une étape qu'il faut vivre à fond comme la première fois qu'on fait de la luge ou qu'on embrasse quelqu'un.

Quand je dis qu'il est stupide de craindre la mort, effectivement, tu n'as rien compris, mais c'est normal, ma tête est souvent en bordel. Dans ma vision des choses, la mort ne met pas un terme à la vie, puisqu'elle est la vie. C'est... c'est une belle chose de mourir, et effectivement, quand on ne partage pas mes croyances, bah ça peut paraître étrange voire "mal venu". Mais, avec tout mon respect, je suis là pour donner mon avis, que heureusement tout le monde ne partage pas.
Le noir et le blanc ne sont pas opposés. Si l'un signifie une totale absence de couleur (pour nos yeux à nous, pauvres humains), et l'autre la totalité des couleurs, l'un n'est pas tout simplement l'évolution de l'autre ? Dans quel sens, aucune idée, mais ces deux "couleurs" sont intimement liées, l'une ne pouvant exister sans l'autre, vivant l'une pour l'autre.


Bon, comment t'expliquer ?
Je crois que tu as comprit ce que je voulais dire par le mot personnel, en qualifiant la mort. Alors je ne vais pas appesantir là dessus.
Effectivement, la mort ne touche pas uniquement la personne qui en fait l'objet. Et je ne jète pas des pierres aux personnes qui dépriment après une mort. La mort touche tout le monde, mais je regrette que son passage paraisse si triste, si porteur de mauvaise nouvelle... Alors oui, pleurer une personne qui nous est chère mais qui vient de mourir, c'est un acte normal d'une personne à peu près stable psychologiquement et oui, ça fait du bien. Effectivement, cette personne va nous manquer, parce qu'elle ne sera "plus là".
Je ne dévalorise pas le fait de pleurer, je pense que c'est un très bon remède contre crises de nerfs ou chagrins. Pleurer est d'ailleurs une activité que je pratique couramment, et ce n'est pas le problème.

Mais dépassons un peu le stade du normal.
En quoi le fait de mourir est-il triste ?

Expliquez moi.

Et Jilano, je t'assure que ma vison de la mort est tout sauf négative. La mort, un cadeau? - Page 2 394131
Revenir en haut Aller en bas
Aethera
Membre du Conseil - Admin
Membre du Conseil - Admin
Aethera

Féminin
Nombre de messages : 4263
Age : 27
Localisation : Sur ma route (ouais, il y a eu du mouv', ouais)
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Vrac d'auteurs : Bottero, Damasio, Ayerdhal, Squarzoni, Chedid, Bobin, Giono, Le Guillou, Sous-commandant Marcos...
Date d'inscription : 13/04/2008

La mort, un cadeau? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La mort, un cadeau?   La mort, un cadeau? - Page 2 Icon_minitimeVen 17 Déc 2010 - 23:18

"On ne pleure pas les morts, on pleure ce qu'ils ont l'audace de nous prendre en s'en allant, un peu de tendresse et beaucoup d'égoïsme."

(Ayerdhal, Parleur ou les Chroniques d'un Rêve Enclavé.)


Le message d'Océane m'y a fait penser =) .


En fait, je vois complètement ce que veut dire Océane quand elle parle de la mort qui est juste la continuité de la vie, et je ne pense pas qu'on soit obligé de croire en la réincarnation ou en la vie après la mort pour ça.

On vit, puis on meurt : les deux sont naturels et inéluctables, c'est une évolution biologique. Le tout est simplement d'accepter qu'à un moment donné, notre corps, notre mémoire va disparaître ou se modifier. Les cellules qui nous composent vont retourner à la terre, prendre part à autre chose... Et notre mémoire, notre conscience de cette mémoire et de cette identité, nous allons la perdre. Ce qui nous effraie, dans la mort, c'est de devenir autre chose que ce que l'on est maintenant, en oubliant, en perdant conscience de ce qu'on a été.
Cette crainte, je pense, est liée à l'ego - encore lui ! - qui voudrait qu'on existe toujours et ne supporte pas l'idée qu'un jour on disparaisse.

En travaillant sur son ego, on arrive sans doute à atteindre un état d'acceptation.

Tu en penses quoi, Jilou La mort, un cadeau? - Page 2 64812 ?

_________________
La seule trace qui vaille est celle qu'on se crée, à la pointe extrême de ce qu'on peut.


Furvent, ceux qui vont mûrir te saluent !
Revenir en haut Aller en bas
http://maisonsurlile.blogspot.fr/
jilano_alhuïn
Apprenti marchombre
Apprenti marchombre
jilano_alhuïn

Masculin
Nombre de messages : 337
Age : 30
Localisation : Un marchombre peut-il sincerement se localiser...?
Groupe : Marchombre
Livre préféré : L'Oeil d'Otolep
Date d'inscription : 06/11/2008

La mort, un cadeau? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La mort, un cadeau?   La mort, un cadeau? - Page 2 Icon_minitimeLun 20 Déc 2010 - 14:47

Ce que j'en pense?
Alors deja j'étais sur que tu serais d'accord avec oceane a ce sujet ^^
Et quasi-sur que tu posterais ^^

Donc, encore une fois, vous utilisez le terme de Vie (et c'est vous qui mettez cette mjuscule si lourde de sens), et encore une fois et bien je n'ai rien a repondre parce que depuis tout ce temps vous m'en avait rien dit, si ce n'est maintenant, en me disant que la mort fais partie de la vie.

Encore que, Laure dit que la mort est la continuité de la vie alors que oceane dit que la mort est la vie. C'est de moins en moins facile de comprendre ce que vous dites demoiselles...

Alors d'abord oceane, je comprends mieux tout ce que tu as pu dire, et "j'accepte". Je veux juste dire que c'est une question de point de vue et de croyances donc j'ai d'autre a ajouter puisque comme je l'ai dit, je ne comprends toujours rien a vos croyances. Le seul point ou je ne suis pas d'accord avec toi, mais vraiment pas, j'en ai encore des frisson que tu ai posé cette question...

Citation :
En quoi le fait de mourir est-il triste ?
Mourir est triste tout simplement parce que c'est une perte, forcement pour quelqu'un. Je sais c'est peut etre une perte mais ca apporte plein de bonnes choses naninana. Mais pour moi mourir c'est perdre des personnes qui nous sont cheres. C'est egoiste mais c'est le cas. Autant pour celui qui meurt que pour ceux qui restent.


Mais j'ai une petite reclamation, ce sujet a été posté après la mort de Pierre. Je comprends que ca ai été le cas a cette epoque. Mais j'avoue que parler de la mort de cette facon me chagrine. (quand je dis cette facon, c'est si ouvertement et la ou tout le monde peut le lire). Je ne pense plus que ce sujet ai sa place sur le forum. Comprenez moi bien, j'aimerai bien en discuté beaucoup beaucoup plus longuement, le sujet m'interresse.
Mais encore une fois, j'ai peur pour les plus jeunes, les moins sur d'eux, etc... Et je pense pas que ce soit une bonne chose pour eux de lire tout ca.

Et puis maintenant Laure.
Je comprends toujours pas pourquoi il faudrait accepter la mort. Enfin je veux dire, je ne suis pas de votre point de vue mais c'est pas pour autant que j'ai peur de la mort. J'en ai juste pas envie, parce que j'ai envie d'autres choses, de voir ceux que j'aime, de faire des bisous a ma cherie, grimper le plus possibles, mnger du gateau au chocolat au nouvel an dans 15 ans, faire un partie de peche au gros avec Frost xD.
Je sais que je vais surement mourir un jour. Mais j'accepte pas la mort. Si d'ici la on trouve un "traitement" contre la mort de vieillesse je me priverai pas pour en prendre.
J'ai du mal a vous expliquer je crois... Je reesserai peut etre plus tard si vous comprenez pas.

Jilano La mort, un cadeau? - Page 2 79820
Revenir en haut Aller en bas
Cécile Caldin
Candidat à l'Ahn-Ju
Candidat à l'Ahn-Ju
Cécile Caldin

Féminin
Nombre de messages : 420
Age : 24
Localisation : Dans les profondeurs de l'océan, tout près du lointain
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres ; tout ce que Pierre a pu écrire ; Vango ; la Horde du Contrevent ; et tant d'autres
Date d'inscription : 10/11/2009

La mort, un cadeau? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La mort, un cadeau?   La mort, un cadeau? - Page 2 Icon_minitimeLun 20 Déc 2010 - 19:08

Sujet intéressant...
Personnellement, je n'ai pas peur de la mort, mais je n'ai pas envie de mourir. Encore que, si un jour, je suis coincée sur mon lit d'hôpital, si je souffre et que même ma dignité n'existe plus, si seul mon intellect peut fonctionner, si je suis prisonnière de mon corps, si je ne peux plus ni bouger ni parler alors là je crois que je ne voudrais plus vivre. (j'ai vu une personne de ma famille mourir comme ça l'été dernier alors non, je ne veux pas de ça, ni pour moi, ni pour mes proches).
Bref. Passons les idées morbides...

Je suis en partie d'accord avec Océane et Jilano. Je pense franchement que la mort est une continuité de la vie (là, c'était plutôt l'idée de Laure) et que le fait que l'on pleure une disparition est un peu égoïste. D'un autre côté, quand tu as un gros trou à la place du cœur, que faire d'autre que pleurer ?


Il y a cette phrase d'Océane qui me fait un peu tiquer :
Citation :
C'est une étape de la vie à ne pas manquer, une étape qu'il faut vivre à fond

Euh... comment dire ? Vivre la mort à fond ? Ahum. Quand tu sais que tu vas mourir, tu t'y prépares donc tu la "vis" peut-être, je ne sais pas, je n'ai pas expérimenté. Mais tu ne sais quand même pas quand tu vas mourir ! A ce moment-là, tu meurs, clac, c'est tout (et là, je sais de quoi je parle pour avoir vu des gens mourir). Plus personne. Ça va tellement vite que tu ne peux pas vivre ça comme tu vis ton premier accouchement, si tu vois ce que je veux dire. Après, peut-être que certaines fois les gens s'éteignent tout doucement, se laissent aller et ressentent le "passage vers l'autre-côté". Je n'en sais rien, je n'ai posé la question à aucun mort.
Ensuite, un homme qui va chercher sa baguette, à pieds, peinard, en sifflotant, qui se fait faucher par une voiture et meurt sur le coup, tu crois qu'il a le temps de "vivre" sa mort ?
Avis pragmatique...


Enfin, Jilano :
Citation :
Je comprends toujours pas pourquoi il faudrait accepter la mort.

T'as pas le choix.
On pleure tous au début. Mais la mort fait partie des choses de la vie, si j'ose dire, enfin des choses que l'on subit tous un jour. Après, sombrer dans la déprime n'est pas une bonne chose. Il faut de la force pour se ressaisir et relever la tête, sans oublier la personne disparue. On ne peut pas tourner la page mais on peut cesser de pleurer et porter l'être cher que l'on a perdu dans son cœur pour qu'il vive encore un peu, tu vois. Parce qu'il n'aurait pas voulu que l'on se laisse aller.
Je ne suis pas croyante en un Dieu quelconque et je ne crois pas non plus à une deuxième vie dans l'au-delà. Mais je crois qu'il restera toujours quelque chose de vivant de la personne que l'on aime si on entretient la flamme. Si on pense à lui, si on continue à l'aimer, et même si on imagine qu'il est à côté de nous, qu'il nous caresse la joue lorsque, en fait, le vent vient se frotter à notre visage.

Tu vois ?

Idées un peu en fouillis, désolée...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.4h04.fr
Teyris

Teyris

Masculin
Nombre de messages : 70
Age : 28
Localisation : Sur les routes
Date d'inscription : 31/10/2010

La mort, un cadeau? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La mort, un cadeau?   La mort, un cadeau? - Page 2 Icon_minitimeLun 20 Déc 2010 - 21:00

Qui peut connaitre le gout de la Pomme avant de l'avoir goutée ?

Personnellement, j'ai peur de la mort car la mort pour moi c'est l'inconnu, et la peur EST l'inconnu ni plus ni moins.
Mais d'un autres côté je suis très curieux surtout pour de nouvelles expériences, de toute façon celle là, on y échappera pas ;)

La mort, un cadeau. Relatif !!

Comme je ne sais pas ce que c'est que la mort, si ce n'est l'incapacité fonctionnel de ton corps, je dirais que la mort peut être un cadeau pour celui qui souffre. Comme on l'as dit avant, être dans un lit à ne plus pouvoir bouger ni parler ni se lever pour pisser, Légume, ce n'est plus une vie, c'est une torture, la plus horrible qui soit à mes yeux, alors oui la mort est un cadeau, une délivrance. ( Imaginez rester des années ainsi ... Non, plus réaliste, juste 1 semaine !! 48 H !! ... )

Le corps, lui, retourne a la Nature et continue sa "vie, je dirais plutôt existence.
Ce qui vient ensuite et que tout le monde connais, du moins je pense, c'est l'esprit . Existe t-il ? Qu'est t-il vraiment ?

En fait, c'est tant d'inconnue qu'on ne peut pas dire grand chose mais moi j'ai simplement envie de vous faire part de mes craintes.

Vous avez déjà eu des palpitations au coeur ? L'impression de tomber ? De tout voir noir ?
Ou encore, quand on à vraiment trop bu et qu'on ferme les yeux, cette impression que tout tourne et qu'on ... Part !
Pour moi la mort, c'est un mélange de tout sa, je parle de Sensations, de ce qu'on Vie pour la dernière foies.
Est ce que cela fait mal ? Le corps et l'esprit humain ne peut supporter qu'un stade de douleur avant de tomber dans l'inconscience, c'est bien foutu quand même hein, et donc de toute façon la douleur, si elle est trop forte, on ne la sentirais même pas.
Et être mort, AU PIRE, dans la CONSCIENCE, qu'est ce que c'est ? C'est comme dormir sans rêve, tu ferme les yeux il est 22h00 tu les ouvres il est 8h00 du mat t'as pas rêvé queudal, sa arrive, je sais pas si tu réalise mais tu est resté 10h00 dans le ... Vide, le Rien du tout !! Le Néant. Au pire pour moi la mort c'est ça !

Mais ... Ce qui me met les frissons partout, c'est pas l'après ... C'est le pendant ! La transition . Se vider de son sang ... par une balle, une fleche, un membre coupé et j'en passe ... Ne plus pouvoir respirer, chercher l'air mais ne pas la trouver jusqu'à sombrer dans l'inconscience puis la mort ( courte souffrance, pas plus de 2 minutes, c'est rien dans une vie, mais j'imagine que c'est les plus longue de toute notre existence ) . Ou encore bruler, donc là c'est l'asphyxie ..

Maintenant les cauchemars qui mènent à la mort, attention, sa va faire peur .

Être dans une pièce ou tout les mur se rapproche , se faire écraser Lentement ...
Sauter de très haut, un avion, mais le parachute ne s'ouvre pas, le sol se rapproche ... ( Je me suis toujours demandé dans quel état serais mon corps ... Comment tomber du coup , on essaie de tomber raide et les jambes en premiers pour que tout nos os vienne perforer notre corps de part et d'autres ? A plat alors ? De face , de dos ? UN CAUCHEMAR JE VOUS DIT )

Une foie mort, dans le pire des cas, on est dans le néant et donc on ne ressent rien. Dans le meilleur des cas quelques choses subsiste et on ne souffre plus physiquement car le corps est HS, bonne nouvelle hein ...

La vie est précieuse, qui faut considérer comme unique . C'est un Don merveilleux et un jour cela s'arrêtera, plus ou moins rapidement, brutalement, lentement ... Tout change au fil du temps, la seul chose que je me demande vraiment c'est : A quel point cela changera du fait d'être En vie ?

Nous croquerons tous la pomme les amis ;) .
J'espère ne pas vous avoir choqué, et c'était très intéressant de vous lire !! Bravo à tous.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.teyriis.skyblog.com
Vayel
Frère d'Arme
Frère d'Arme
Vayel

Masculin
Nombre de messages : 859
Age : 24
Localisation : En permanence en train de me chercher.
Groupe : Armure
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres, La Quête et Les Mondes d'Ewilan, L'Autre... Tant d'oeuvres de Pierre Bottero.
Date d'inscription : 26/02/2009

La mort, un cadeau? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La mort, un cadeau?   La mort, un cadeau? - Page 2 Icon_minitimeMar 21 Déc 2010 - 8:41

A mon tour. La mort, un cadeau? - Page 2 64812

Pour ce qui est de la fermeture (Enfin, la dissimulation) de ce sujet, je suis plutôt d'accord. De jeunes personnes pourraient lire ces messages, en devenir perdues, effrayées, troublées et en parler autour d'eux, à leur parents par exemple. Je vous l'accorde, il n'est pas interdit de disserter sur le décès mais tout le monde n'intègre pas la Tolérance et l'Ouverture dans ses Maître-Mots et, ce sujet demeure plutôt tabou chez certain. Imaginez un peu s'ils découvraient qu'on qualifie la mort de cadeau et de banale épreuve...
En revanche, cacher ce sujet serait voiler la face aux autre, et ce n'est pas particulièrement un choix judicieux...

Bref.

Le décès, faut-il le tolérer ou le refuser ?

En ce qui me concerne, je n'approuve aucun des deux choix. Le premier reviendrait à abandonner la Vie et toutes les Merveilles qui l'accompagnent sans regret (Du moins, si je comprends bien vos messages). Le deuxième serait vain.

Dans ce cas, que penser ? Une fois de plus, je considère que c'est une question d'Équilibre.

Pourquoi mourir est-il triste ? Premièrement, et bien puisque, tel que l'a déclaré Jilano, l'on perd une personne que l'on aime (Ou même tout notre entourage si c'est notre décès). Également parce qu'il en a toujours été ainsi, et je pense qu'il est ardu de se débarrasser d'une idée qui perdure depuis très longtemps.
En outre, mourir est triste car on quitte la Vie et ce qui l'accompagne pour se diriger, seul, vers l'inconnu, vers le redouté.
Néanmoins, pour reprendre ce principe d'Équilibre, même si la mort cultive la crainte, le mystère et la tristesse, la refuser à long terme est vain, voire idiot. Je vous le concède, c'est simple de proférer ceci quand on est agréablement installé devant un écran, mais je pense sincèrement que rejeter le décès d'un proche ne sert à rien. Oh oui, il est normal et soulageant de pleurer, d'abhorrer ce départ et de maudire cette perte mais, une fois les larmes écoulées, il faut avoir le courage de repartir et de passer au-delà ce drame.

Hum... Je m'emporte là. Bref.


Sinon, toi, Jilano, tu préfères rejeter la mort, par peur de perdre ce(ux) que tu aimes. Mais n'est-ce pas parce qu'on ignore à quoi elle ressemble qu'on la craint ? Évidemment, Aniel ne sera peut-être pas là pour t'embrasser et Frost pour pêcher avec toi, mais qui t'annonce qu'il n'y aura pas de superbes falaises à gravir et de délicieux gâteaux au chocolat à déguster là-bas ?
Enfin je dis cela, mais je suis autant réticent que toi à l'idée de quitter ce(ux) qui m'entoure(nt). La mort, un cadeau? - Page 2 460171

Au plaisir ! La mort, un cadeau? - Page 2 64812
Revenir en haut Aller en bas
jilano_alhuïn
Apprenti marchombre
Apprenti marchombre
jilano_alhuïn

Masculin
Nombre de messages : 337
Age : 30
Localisation : Un marchombre peut-il sincerement se localiser...?
Groupe : Marchombre
Livre préféré : L'Oeil d'Otolep
Date d'inscription : 06/11/2008

La mort, un cadeau? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La mort, un cadeau?   La mort, un cadeau? - Page 2 Icon_minitimeMar 21 Déc 2010 - 10:15

Alors désolé je vous annonce une reponse assez rapide, je rentre a peine du boulot et je suis completement claqué mais j'ai des trucs a dire alors le lit attendra ^^

Pas le choix Cecile? Je vois pas pourquoi.
Je comprends et je sais que l'on va/peut mourir, mais c'est pas pour autant que je suis d'accord avec ca.

Et ensuite Saya'
Je ne dis pas qu'il n'y pas de après, ni que cequ'il pourrait y avoir serit genial.
Je veux juste dire que meme si c'est la cas, Embrasser Aniel et allé peché avec Frost me manquera, et que je ne pourrais plus le faire...
Il y a deja de très bon gateaux au chocolat ici, et de superbe falaises, elles seront peut etre mieux après ma mort (si il y a un après bien sur) Mais ce ne sera pas les memes, pas les memes sensations. Et puis comme dis plus haut je n'aurais pas ceux que j'aime avec moi.

Et t vois je suis obligé d'utiliser des "si", parce que comme nous ne savons pas, il n'y aura peut etre rien. Alors que dans la vie je sais ce qu'il y a, dans ma vie plutot. Et ca je ne veux absolument pas le perdre.

Jilano La mort, un cadeau? - Page 2 79820
Revenir en haut Aller en bas
Cécile Caldin
Candidat à l'Ahn-Ju
Candidat à l'Ahn-Ju
Cécile Caldin

Féminin
Nombre de messages : 420
Age : 24
Localisation : Dans les profondeurs de l'océan, tout près du lointain
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres ; tout ce que Pierre a pu écrire ; Vango ; la Horde du Contrevent ; et tant d'autres
Date d'inscription : 10/11/2009

La mort, un cadeau? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La mort, un cadeau?   La mort, un cadeau? - Page 2 Icon_minitimeMar 21 Déc 2010 - 14:00

Je disais par "pas le choix", Jilano, que si tu réfutes toute ta vie la mort d'un proche, si tu l'ignores, tu t'enfermes dans une sorte de prison toute noire de laquelle tu ne peux pas sortir, une spirale infernale que l'on pourrait peut-être appeler dépression.

Une spirale qui mène peu-à-peu à ta propre mort spirituelle. Celle qui vient à petit feu.
Dans la douleur.


Ensuite, je vois qu'on parle de l' "après" potentiellement possible (NB: redondance voulue). Là je me pose des questions, vraiment. Est-ce que, quand je serai morte, tout ce que j'aime et tous ceux que j'aime me manqueront-ils ? Comme je l'ai déjà dit, je ne crois pas à une seconde vie autre part alors je ne pense pas que j'habiterai un autre univers avec tous les autres morts et que je pourrai vaquer aux mêmes activités que lors de mon existence. Mais je me demande tout de même si une part de moi restera consciente et si je ressentirai quelque chose. Sentirai-je que j'aurai perdu quelque chose ? Je n'en sais absolument rien.
D'un côté, plus... scientifique, disons, cette idée me paraît invraisemblable quand on pense à la mort cérébrale. Si tu n'es plus capable de respirer ou bouger, si ton cerveau est asphyxié, ce qui provoque des séquelles irréversibles, pourquoi serais-tu capable de penser ? Pourquoi aurais-tu encore une conscience ?
Mais d'un autre côté, pourquoi pas ? Qu'est-ce qu'on en sait, d'abord ? faudrait invoquer des morts pour le savoir et ça, on ne peut pas le faire. L'autre fois, j'ai entendu à la radio, un type qui sortait d'un coma dire qu'il avait vu, pendant son inconscience, lorsqu'il était au plus proche de la mort, une dame en blanc lui dire qu'il fallait qu'il vive. Et après il s'est réveillé. Bizarre, non ? Bon, OK, il était pas mort. Mais peut-être que ces visions auraient continué s'il était mort. On ne le saura jamais. Euh... soit dit en passant, c'était une émission sur le surnaturel, sur les visions et prémonitions, quoi. (y'avait des trucs trop zarb'). La mort, un cadeau? - Page 2 311797

Bref. N'empêche que l'idée que l'on ait conscience que l'on est mort ne me branche pas trop parce qu' être enfermé dans son corps en sachant que nos proches nous pleurent et souffrent, c'est moyen, quoi. A moins que l'esprit ne se libère du corps et aille voler vers d'autres horizons.
Je ne sais pas.
C'est drôle parce que ça me fait penser à une étrange question que je me pose depuis toute petite : quand je serai morte, qui sera moi ? Mais là, je m'égare parce que c'est plus une question sur la conscience d'être soi... Sensation bizarre, soit dit en passant.

Mais je me répète, je n'ai absolument pas peur de la mort, je mourrai de tout façon mais je n'ai pas envie de mourir, pas maintenant.


Enfin, je suis en partie d'accord avec toi, Vayel. Tout est une question d'Équilibre. Je pense qu'il faut savoir accueillir la mort sans craintes mais il ne faut pas non plus VOULOIR la mort à tout prix... Peu explicite, ce que je viens de dire, désolée. La mort, un cadeau? - Page 2 860729


Quant à ce qui est de cacher ce topic, je ne suis pas d'accord à 100%. Certes il pourrait avoir un effet néfaste sur certaines personnes, notamment des jeunes, encore que je suis sûre que des gens bien plus jeunes que nous pourraient prendre ça avec beaucoup plus de philosophie que nous. Enfin bref. Dissimuler ce sujet, c'est à la fois, comme dit Vayel, voiler la face aux autres mais aussi ne pas assumer nos paroles, je pense. En plus, d'autres avis ne seraient pas de refus, non ? De gens plus vieux ou jeunes... Donc peut-être qu'il faudrait simplement mettre une petite mise en garde à côté du titre du sujet, je n'en sais rien, ou le classer autre part sur le fo'. Après, c'est certain que ça risque de pousser, à l'inverse, plus de gens à le lire.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.4h04.fr
Teyris

Teyris

Masculin
Nombre de messages : 70
Age : 28
Localisation : Sur les routes
Date d'inscription : 31/10/2010

La mort, un cadeau? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La mort, un cadeau?   La mort, un cadeau? - Page 2 Icon_minitimeMar 21 Déc 2010 - 15:14

C'est drôle comme tu ne dissocie pas le corps et l'esprit, Cécile.

Justement puis-ce que tu tu parle de science, savait tu que les chercheur n'ont toujours pas réussit à comprendre ce qui fait fonctionner le cerveau ? Ce qui fait que certaines zone sont actives, d'autres passives et pourquoi dans certaines circonstances certaines d'entre elles " s'enclenche " ?

En fait, si on remonte progressivement les organes les plus essentiels du corps humain on remarque une choses, tous sont contrôlées par le cerveau par des informations électriques et nerveuse ainsi que tout un tas de bazars complexe, mais, dans ce cas, qu'est ce qui fait que le cerveau fonctionne, ou plutôt qu'est ce qui le contrôle ? C'est une question à lequel les chercheurs n'ont pu répondre. Le cerveau, comme toute choses dans l'organisme humain, as besoin de sang et d'oxygène pour subsister, mais là encore on reste sur le côtés physique de la chose . Qu'en est t-il du reste ? Ne l'oublions pas .

Il y as une part de mystère dans ce qu'est,scientifiquement je parle, la vie. Nos connaissances de la chimies ou de la physique ne peuvent pas expliquer toute la magnificence de la chose.

Pour ma pars je suis non seulement croyant en l'esprit, je parle d'une énergie non physique qui régis tout dans l'univers, mais aussi dans le fait que mourir est simplement le fait d'une incapacité du corps à fonctionner, tout type de corps.
Dans mon entourage, proche j'entends, dans ma famille, nous avons vécus pas mal d'expérience qui peuvent être troublante et qui as fini par être tout à fait banale pour ma grand mère qui elle, en vie au quotidien. Il y as toute sorte d'anecdote à raconter à ce sujet.

Ma vision des chose est simple, le cerveau est ma seule chose physique sur lequel l'esprit peut agir, en agissant sur lui on peut interagir avec le monde physique. On reste vivant tant que le cerveau fonctionne, c'est un soutien totale à mes croyances.
Les moines shaolin, les bouddhistes partagent cet avis et vont plus loin que le croirent, ils le mettent à l'épreuve dans toute sortes de pratique notamment le fait, tel qu'ils le disent, de concentrer sont énergie spirituel à un point précis du corps et ainsi le rendre plus solide , plus tranchant , plus rapide etc. On peut voir des choses impressionnante sur le net et je peut vous dire que, pour avoir eu un amis passer une partie de sa vie dans un temple, ce n'est pas du canular ou autres, c'est Réaliste mais simplement on ne nous as pas éduqué de tel sorte à croirent en ses choses et c'est fort dommage, on se fixe nos propres limites.

Bref, du coup sa ne répond pas à la question principale mais simplement je pense qu'il est important de diffuser cette "science" que je n'affirme pas exacte, simplement troublante, du fait qu'il y as le corps d'un côté, et quelques chose d'un autre côté qu'on à nommé Esprit ( y'a aussi l'Ame mais c'est autre chose ) .

- Au passage, comme je suis quelqu'un qui apprend par l'expérience, j'ai essayer de faire des choses grâce à mon "esprit", j'ai souvent était surpris du résultat qui peut être troublant, mais qui pour moi n'est ni plus ni moins que quelque chose de naturel.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.teyriis.skyblog.com
Océane
Membre de la Famille
Membre de la Famille
Océane

Féminin
Nombre de messages : 227
Age : 25
Localisation : viarmes, magnifique petit village paumé dans le 95 !!
Groupe : Membre des Familles
Livre préféré : Zouck, La Vie extraordinaire des gens ordinaires, Le Pacte des marchombres, Amies à vie
Date d'inscription : 17/01/2009

La mort, un cadeau? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La mort, un cadeau?   La mort, un cadeau? - Page 2 Icon_minitimeVen 24 Déc 2010 - 11:59

Juste un petit message avant d'aller manger chez ma mamie pour Noel =)

Déjà, je suis contre fermer ce sujet ou le cacher. Certes, il peut choquer certaines âmes sensibles, mais le titre du sujet parle de lui même, on s'attend à un débat dans ce style. Et on a le choix de lire ce sujet ou de le passer, le cacher renforcerait l'idée que la mort est tabou et c'est triste. C'est un sujet de discussion comme un autre. Surtout, le cacher à qui ? Au plus jeunes ?
Comme si l'âge avait une quelconque importance, nous avons ici de bons exemples de jeunes de 12 ans qui ont une maturité impressionnante.

"Vivre la mort à fond ?"
Et bien oui. Certes, je suis d'accord, personne ne sait quand exactement il va mourir, et la personne qui se fait faucher par une voiture peut être encore moins que les autres.
Je sais également que cette phrase parait paradoxale, mais rentre un peu dans mon point de vue : si la mort est la vie, ou même la continuité de la vie (ce qui, Jilou, n'est pas une différence fondamentale, et puis, qui a dit que Laure et moi devions toujours être sur la même longueur d'onde ?), vivre la vie et vivre la mort serait tout à fait envisageable.
Quand je dis vivre la mort à fond, c'est vraiment comme... bah prenons un exemple, sinon je sens que je vais avoir du mal à expliquer. Imagine, tu es dans la rue, c'est l'hiver, et sans remarquer tu poses le pied sur une plaque de verglas et tu te casses la gueule monumentalement. Du moment ou tu as posé ton pied sur cette plaque et que tu l'as sentit glisser au moment ou tu te retrouves les fesses par terre, tu peux avoir vécu ça de deux manières différentes : soit tu as fermé les yeux et t'es coupé du monde pour ne pas subir cette chute, soit tu as gardé les yeux grand ouvert et tu as accepté cette chute voire même tu l'as apprécié, en dehors du mal physique qu'elle ta causé. Tu peux l'apprécier car après tout, cette chute fait partie de ta vie, mais tu peux avoir eu tellement peur de cette chute que tu feras attention chaque fois que tu marcheras dehors de peur de tomber.

Et bien, la mort, c'est pareil à mon sens : quand une personne proche meurt, on peut soit accepter et apprécier cette mort au delà de la douleur morale, soit on peut avoir peur de sois même mourir, et en sachant que mourir est inévitable, avoir peur toute sa vie de tout ce qui pourrait amener la mort.

Je ne sais pas si c'est plus clair, mais j'espère que vous ne me prenez pas tous pour une sadique accro à la souffrance quand même ^^"

A bientôt La mort, un cadeau? - Page 2 79820
Revenir en haut Aller en bas
Elhea
Archer émérite
Archer émérite
Elhea

Féminin
Nombre de messages : 599
Age : 24
Localisation : Dans les branches d'un arbre près de l'Oeil d'Otolep.
Groupe : Faëlle
Livre préféré : Le pacte des Marchombres, La Horde du Contrevent
Date d'inscription : 14/01/2010

La mort, un cadeau? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La mort, un cadeau?   La mort, un cadeau? - Page 2 Icon_minitimeVen 24 Déc 2010 - 22:32

[tout d'abord, je veux juste préciser que je n'ai pas lu entièrement cette dernière page La mort, un cadeau? - Page 2 478849 ]

La mort, un cadeau ? Oui et non. En fait, tout est uen question de point de vue je crois.


- D'abord, sa propre mort :

En tant que concept, elle est un cadeau (comme cela a déjà été dit) parce qu'elle est une limite (pas n'importe quelle limite, juste une limite à notre vie ici, sur Terre. Ce qu'il y a après, je ne sais pas, mais il y a sans doute une certaine continuité La mort, un cadeau? - Page 2 64812
En tant que limite, elle nous dit que notre temps est compté et que l'on doit profiter de tout ce qui nous est offert. Malheureusement, on ne le fait pas souvent. Mais enfin.
Je ne sais plus qui a posé la question de "vouloir devenir éternel". Moi aussi, je suis contre l'éternité. D'abord parce qu'on se lasserait, c'est sûr. Ensuite parce qu'il y a un grand risque à vivre éternellement : on remettrait tout au lendemain en se disant qu'on a le temps. Et même si ce n'est pas tout, on remettrait au moins certaines choses à plus tard, et on ne vivrait pas notre vie avec la même intensité. Et on ne ferait plus tellement attention à nos proches ou à ce qu'on pourrait leur faire, ils feraient en quelque sorte "partie du décor". Oui je sais, c'est un peu radical comme formulation, mais c'est l'idée La mort, un cadeau? - Page 2 478849

Ensuite, je crois qu'elle n'est un cadeau pour soi-même que si on l'accepte pleinement. Pour quelqu'un qui a peur de la mort, qui la redoute plus que tout, elle sera tout sauf un cadeau.
Mais si on accepte la mort, parce qu'elle est inéluctable et parce qu'elle est la continuité de la vie, si on considère que l'on mourra un jour et que l'on accepte calmement cette idée, la mort n'est pas quelque chose d'horrible. Elle n'est peut-être pas non plus un cadeau (quoiqu'il faudrait le vivre pour le savoir), mais en tout cas elle est une Courbe (comme l'a dit... Leslie je crois ?)


- Ensuite la mort d'un proche :

Sur le moment, elle n'est pas un cadeau, c'est certain. On pense aux moments que l'on a pas vécus avec lui, on pense à ce qu'on ne refera plus avec lui, c'est une perte, une grande douleur.
Cependant, avec du recul, elle permet une grande réflexion. Plein de grandes réflexions en fait :p Elle nous rappelle notre propre mort et nous incite à vivre plus. Elle nous rappelle notre attachement à nos proches. On réfléchit sur notre propre rapport à la mort. Et encore plein d'autres choses je pense La mort, un cadeau? - Page 2 64812
Et ce que je dis est valable pour n'importe quelle mort, celle d'un vieillard comme celle d'un enfant, c'est seulement la douleur et le temps pour prendre du recul qui varie.


En espérant que ce petit grain de sel aura été utile, et clair ! La mort, un cadeau? - Page 2 79820
Revenir en haut Aller en bas
Cécile Caldin
Candidat à l'Ahn-Ju
Candidat à l'Ahn-Ju
Cécile Caldin

Féminin
Nombre de messages : 420
Age : 24
Localisation : Dans les profondeurs de l'océan, tout près du lointain
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres ; tout ce que Pierre a pu écrire ; Vango ; la Horde du Contrevent ; et tant d'autres
Date d'inscription : 10/11/2009

La mort, un cadeau? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La mort, un cadeau?   La mort, un cadeau? - Page 2 Icon_minitimeJeu 30 Déc 2010 - 19:36

Alors...

Teyris, je dissocie le corps et l'esprit. Relis bien : je dis que je ne sais pas si une part de nous reste consciente après la mort cérébrale alors... Et puis tu me parles des recherches sur le cerveau, des zones qui se déclenchent et celles qui ne se déclenchent pas, des messages nerveux qui circulent dans le corps grâce aux nerfs et de comment le cerveau subsiste... Je sais très bien comment ça marche. En plus, le cerveau, ça me passionne, mon rêve est de devenir neuro-chirurgien donc je me suis renseignée. Bref. J'adorerais discuter de ça mais ce n'est pas le lieu.
Donc. Moi non plus, je ne sais pas ce qui commande le cerveau. C'est peut-être l'esprit, pourquoi pas, tu as raison. Je ne refuse pas d'y croire mais je ne sais pas, c'est tout. Après, ce qui est bizarre dans le cas où le cerveau serait commandé par l'esprit c'est que tu déciderais un peu de ta mort. Je m'explique. La mort physique se fait en plusieurs temps (quand quelqu'un agonise, je parle). Je l'ai vu faire, c'est super cool (!): d'abord il y a la mort cérébrale : ton esprit part dans les limbes, tu ne comprends plus rien, tu n'entends plus, une sorte de coma, quoi. Ensuite le cœur (qui est indépendant du cerveau !). Il y a ce qui s'appelle des pauses respiratoires, soit l'arrêt un certain temps du cœur et de la respiration avant de reprendre. Elles sont de plus en plus longues et de plus en plus fréquentes jusqu'à ce que le cœur lâche. Et là, dans les minutes qui suivent, le cerveau s'asphyxie et meurt. Et TOUT s'arrête.
Maintenant, si l'esprit commande le cerveau, ça veut dire que ton esprit, donc toi, dit au cerveau de se laisser aller à l'état comateux, non ? Alors bien-sûr ce n'est pas l'esprit qui ordonne au cœur de s'arrêter puisque le cœur est indépendant mais bon... Peut-être que l'esprit se rend compte qu'il n'y a plus rien à faire et qu'il est temps pour la personne de s'en aller. Tout doucement (je précise qu'entre l'état comateux et l'arrêt complet du cœur s'écoulent plusieurs jours). Trop spé... Mais après tout, pourquoi pas ?

Enfin, on s'éloigne un peu du sujet.

Ensuite, Océane. Je suis d'accord avec toi que la mort est une continuité de la vie, enfin plutôt fait partie de la vie puisque si tu vis, tu meurs... La mort, un cadeau? - Page 2 311797 Maintenant, je comprends bien ton exemple et je suis tout à fait d'accord avec ce que tu dis après. Mais tu le rapportes à la mort d'un proche, pas à ta mort ! Est-ce que, en ayant vécu la mort d'un proche, en ayant prêté attention toute ta vie à ta mort qui viendra, même avec ça, est-ce que tu pourras, en sentant que tu t'en vas, vivre ce moment pleinement parce qu'il te prend aux tripes ? C'est peut-être le mot "vivre" qui ne va pas. Parce que, même si la mort fait partie de la vie, est-ce que tu vibres au moment de mourir ? Après, ça dépend de quoi on parle. Si on parle du moment de mourir, ou enfin, le dernier moment de conscience avant que ton esprit ne s'engage dans les limbes ou si on parle d'après la mort. Pour le premier, je ne sais pas. Pour le deuxième, je ne crois pas à une autre vie dans l'au-delà, ni au paradis ou quoi ou qu'est-ce...

Enfin, Elhea. Tu as totalement raison dans ce que tu dis sur la mort d'un proche. Je suis complètement d'accord, je l'ai déjà dit. Mais je ne généraliserais pas trop, à ta place. Je parle du "on". Il y a des gens qui ne parviennent pas à prendre de recul à la mort d'un proche. Tu sais, on souffre toute sa vie de la mort de quelqu'un qu'on aime, c'est juste que la cicatrice se referme progressivement et on arrive à prendre ça avec plus de philosophie et de réflexion. Mais ce n'est pas le cas de tout le monde. Il y a des gens qui ne cicatrisent jamais. Et qui n'ignorent pas leur douleur (petite précision : ignorer la douleur ne veut pas dire oublier la personne disparue mais simplement ne pas gratter la croûte, faire son deuil et porter la personne dans son cœur pour lui donner un semblant de vie). Ce n'est pas facile, même quand tu n'as vu qu'une seule personne décéder. Encore moins quand tous les membres de ta famille disparaissent les uns après les autres. Je pense à ma grand-mère qui a aidé sa mère (peu aimante, qui l'a abandonnée) à mourir. Il n'y a jamais eu ni d'amour ni d'affection et pourtant ma grand-mère est triste et souffre...

Enfin, je vous laisse, je ne veux pas vous embêter plus !

EDIT : après réflexion, Teyris, revenons en au fonctionnement du cerveau. Peut-être qu'en fait le cerveau est commandé par rien du tout ! Peut-être que c'est simplement une boucle : les organes envoient des signaux nerveux au cerveau qui répond par d'autres signaux nerveux par lesquels il ordonne telle ou telle chose qui subvient aux besoins de l'organe précédemment nommé ! Après pour ce qui est des zones qui s'activent ou pas, je sais que c'est une question de nerfs et de neurones reliés à certaines parties du cerveau mais je n'en sais pas plus. Du reste, tu savais que l'on n'utilisait que 10 ou 20 % (je ne sais plus bien) de nos capacités cérébrales, même si on est le plus doué des surdoués ?!!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.4h04.fr
Aniel Til'Illan
Maître Marchombre
Maître Marchombre
Aniel Til'Illan

Nombre de messages : 940
Age : 27
Localisation : Chez moi ou dans mes Rêves
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres
Date d'inscription : 04/04/2008

La mort, un cadeau? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La mort, un cadeau?   La mort, un cadeau? - Page 2 Icon_minitimeDim 2 Jan 2011 - 13:20

Non, la mort n'est PAS un cadeau. Du moins pas en soi.

Oui oui, c'est vrai, Pierre Bottero a dit ça :

"La mort est un cadeau que nous offrent ceux qui partent. Un cadeau exigeant, écrasant, mais un cadeau. La possibilité de grandir, de comprendre, de s'ouvrir, d'apprendre."

Mais je reste sûre et certaine qu'il n'aurait pas dit que la mort soit un cadeau. La phrase est à prendre et comprendre dans son entièreté, pas juste par petit bout... ou alors c'est la dénuer de sens.

Ce n'est pas la mort qui est un cadeau, pas la mort elle-même. Elle nous donne des possibilités (grandir, comprendre, s'ouvrir, apprendre...), et Pierre nous dit simplement que c'est à nous d'attraper toutes ces possibilités et d'en faire notre propre "cadeau".
D'apprendre à avancer plutôt qu'à se laisser envahir par la peine.

C'est ça le cadeau. Pas la mort.

La mort est une épreuve, et comme toute épreuve elle peut être vécue de deux manières : en se laissant envahir par la peine ou en rassemblant ses forces pour la surmonter.
La mort est une épreuve, pas un cadeau.

Attention à ne pas occulter une partie de la phrase, à ne pas sortir les choses de leur contexte.


J'ai pas trop le temps de développer, parce que j'ai (encore et toujours...) du boulot, mais je tenais à dire ça.


Cécile, tu dis ça :

Citation :
Peut-être qu'en fait le cerveau est commandé par rien du tout ! Peut-être que c'est simplement une boucle : les organes envoient des signaux nerveux au cerveau qui répond par d'autres signaux nerveux par lesquels il ordonne telle ou telle chose qui subvient aux besoins de l'organe précédemment nommé ! Après pour ce qui est des zones qui s'activent ou pas, je sais que c'est une question de nerfs et de neurones reliés à certaines parties du cerveau mais je n'en sais pas plus. Du reste, tu savais que l'on n'utilisait que 10 ou 20 % (je ne sais plus bien) de nos capacités cérébrales, même si on est le plus doué des surdoués ?!!

Ca a l'air de t'intéresser, donc je me permet de t'expliquer un tout petit peu =)
C'est effectivement une boucle : les organes envoient des signaux auxquels le cerveau et la moelle épinière répondent en conséquence (et inversement bien-sûr).
Ces signaux ne sont pas juste nerveux par contre... Il y a les neurones bien sûr, mais aussi les hormones et beaucoup d'autres molécules servant de médiateurs.

Pour ce qui est de cette histoire d'utiliser seulement 10 % du cerveau... C'est une grosse connerie La mort, un cadeau? - Page 2 153451
En fait cette idée vient du fait que notre cerveau est composé de différentes structures : les neurones bien-sûr mais aussi ce qu'on appelle la glie et qui a de nombreux rôles : soutien, protection mécanique, défense immunitaire, nutrition des neurones...
Et justement, la proportion c'est 10 % de neurones et 90 % de glie.
Voilà d'où vient ce 10 % ;-)

Mais c'est faux, car les neurones ne font pas tout !
De gros travaux de recherche sont menés sur la glie depuis plusieurs années, parce qu'en définitive c'est au moins aussi important que les neurones.

Un exemple : la maladie d'Alzeimer est due (entre autres) à une dégénérescence de cette glie (qui amène la mort des neurones à plus long terme).

Un autre exemple : Einstein avait une quantité de neurone à peu près normale...
En revanche il avait un cerveau bourré d'astrocytes (une des sortes de cellules composant la glie).

Voilou pour la ptite explication, et désolée pour ce petit hors-sujet momentané (m'enfin... la culture c'est comme la confiture nan ? La mort, un cadeau? - Page 2 153451 )
Revenir en haut Aller en bas
http://saraniel.wordpress.com/
Leslie
Danseur de la falaise
Danseur de la falaise
Leslie

Féminin
Nombre de messages : 1487
Age : 22
Localisation : Ailleurs.
Groupe : Faëlle
Livre préféré : Waw... Euh... Pour commencer, tous les livres de Pierre Bottero sans exception... Et puis après, il y en a vraiment trop.
Date d'inscription : 28/04/2008

La mort, un cadeau? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La mort, un cadeau?   La mort, un cadeau? - Page 2 Icon_minitimeDim 2 Jan 2011 - 15:49



Aniel ?


La mort, un cadeau? - Page 2 79820
Revenir en haut Aller en bas
http://capture-this-time.skyrock.com
Elhea
Archer émérite
Archer émérite
Elhea

Féminin
Nombre de messages : 599
Age : 24
Localisation : Dans les branches d'un arbre près de l'Oeil d'Otolep.
Groupe : Faëlle
Livre préféré : Le pacte des Marchombres, La Horde du Contrevent
Date d'inscription : 14/01/2010

La mort, un cadeau? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La mort, un cadeau?   La mort, un cadeau? - Page 2 Icon_minitimeDim 2 Jan 2011 - 22:10

Cécile, je suis tout à fait d'accord avec toi. Certaines personnes ne parviennent pas à prendre du recul, c'est vrai. Et pour elles, la mort n'est pas un cadeau. En fait, c'est ce qu'Aniel a si bien exprimé :

Aniel a écrit:
Ce n'est pas la mort qui est un cadeau, pas la mort elle-même. Elle nous donne des possibilités (grandir, comprendre, s'ouvrir, apprendre...), et Pierre nous dit simplement que c'est à nous d'attraper toutes ces possibilités et d'en faire notre propre "cadeau".
D'apprendre à avancer plutôt qu'à se laisser envahir par la peine.

C'est ça le cadeau. Pas la mort.
La mort, un cadeau? - Page 2 79820

Ceux qui n'arrivent pas à prendre du recul ne voient pas ces possibilités. Et donc la mort n'est pas un cadeau pour eux.

P.S : Aniel, La mort, un cadeau? - Page 2 880741
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




La mort, un cadeau? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La mort, un cadeau?   La mort, un cadeau? - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
La mort, un cadeau?
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Dieu de la mort : 03/2008
» tete de mort
» 28 sept- sac petit cadeau !
» LA COMMUNAUTE DU SUD (Tome 09) BEL ET BIEN MORT de Charlaine Harris
» Enveloppe pour certificat cadeau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Voie des Marchombres :: La Voie des Marchombres :: La Vie et ses Concepts :: La vie, un chemin-
Sauter vers: