La Voie des Marchombres

Forum de réflexion consacré aux Marchombres et aux livres de Pierre Bottero...
 
PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Après la Mort

Aller en bas 
AuteurMessage
Ichtar
Maître Marchombre
Maître Marchombre
Ichtar

Féminin
Nombre de messages : 1109
Age : 25
Localisation : Entre ma tête et Lille
Groupe : Marchombre... j'espère
Livre préféré : L'Autre (de vous-savez-qui), et Prodige (de Nancy Huston)
Date d'inscription : 30/03/2009

Après la Mort Empty
MessageSujet: Après la Mort   Après la Mort Icon_minitimeDim 25 Sep 2011 - 16:10

Alors, selon vous ?
Après la mort ?
Un paradis, une autre vie, une glace au caramel, rien ?...
Revenir en haut Aller en bas
Lowni
Fils du Vent
Fils du Vent
Lowni

Masculin
Nombre de messages : 403
Age : 23
Localisation : Mercerie du Pont-Neuf.
Groupe : Haïnouk
Livre préféré : Toute l'Œuvre de Pierre Bottero, Vango de Timothée de Fombelle, La Horde du Contrevent et la Zone du Dehors d'Alain Damasio ainsi que Hunger Games de Suzanne Collins.
Date d'inscription : 28/12/2010

Après la Mort Empty
MessageSujet: Re: Après la Mort   Après la Mort Icon_minitimeDim 25 Sep 2011 - 19:06

Héhé, j'aime bien ce sujet.

Mh, alors, je ne sais pas si je serais capable de répondre très précisément, mais je me dis qu'après la mort, il y a quelque chose.
Est-ce que c'est simplement pour me rassurer, pour m'aider à apprivoiser cette Étape, ce Passage ?
Peu importe, au final.

Comment pourrait-être ce quelque chose ?
Peut-être que ce serait une sorte de paradis, un endroit où l'on retrouve tous ceux que l'on a aimés, connus, un endroit où tout ne peut être que joie et plénitude.

Ou alors, une réincarnation dans un autre monde, totalement différent, le monde de "la deuxième vie". Un monde où toutes nos connaissances, notre savoir, nos acquis seraient conservés. En clair, notre Âme, notre Esprit. Et après être passé dans le monde de la deuxième vie, peut-être y aurait-il encore un autre monde ? Celui de la troisième vie ? Encore plus beau que les deux précédents ?
Un peu tordu comme idée, mais après tout... pourquoi pas Après la Mort 164517 ?
Et je vais m'arrêter là, parce que je serais capable d'imaginer pendant des heures ce qu'il y a Après.


En attendant, il ne nous reste plus qu'à profiter de la Vie... Après la Mort 394131

EDIT : Je viens de me souvenir d'une citation qui m'avait marquée, trouvée je-ne-sais-plus où de je-ne-sais-plus-qui qui disait à peu près :
"Le sommeil nous habitue à la mort ; le rêve à ce qu'il y a après."


Dernière édition par Lowni le Dim 25 Sep 2011 - 20:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://theatre.forumactif.com/
Miaou Til' Plume
Gardien d'Ilfasidrel
Gardien d'Ilfasidrel
Miaou Til' Plume

Féminin
Nombre de messages : 1309
Age : 25
Localisation : Entre-deux.
Groupe : Dessinatrice
Livre préféré : Aucune idée. Il y en a trop x).
Date d'inscription : 08/02/2010

Après la Mort Empty
MessageSujet: Re: Après la Mort   Après la Mort Icon_minitimeDim 25 Sep 2011 - 20:19

(Décidément... la mort est bien présente, ici, en ce moment. M'enfin. Allons-y.)

Je me suis pas mal posé cette question, et je pense que nous sommes nombreux dans ce cas. C'est vrai, quoi ! avec les religions, les fictions en tout genre, et ne serait-ce que les infos... la mort est omniprésente. On la craint tous (quoique j'admets qu'on puisse réussir à ne plus en avoir peur... mais franchement... respect).

Wouhou, j'ai presque fait une intro ! Vous avez vu ça \o/ ?

Comme j'ai longtemps été dans le flou au niveau de la religion également, je me suis bien sûr interrogée sur la fameuse vie éternelle. Et personnellement, ça me paraît absurde (bon, j'avoue que certains posts de ce Forum m'ont aidée dans cette réflexion... mais maintenant, c'est devenu mon opinion aussi). Bizarrement, ça me semble encore plus absurde que l'idée qu'il n'y ait rien. On est d'accord, le "Rien", personne n'est capable de se le représenter avec certitude. La seule image qui vient, je pense pour la majorité des gens, c'est le noir. Et alors quand on se dit que c'est peut-être même l'absence du noir, et pas seulement de tout le reste... Après la Mort 307402 Et pourtant, ça me paraît plus réaliste que l'idée d'éternité.

En ce moment, je suis dans l'idée que quand on meurt, on devient une absence. C'est plus de la poésie (plus ou moins) qu'une vraie réflexion, mais ça me plaît x). Parce que si on n'est effectivement plus rien, on n'existe plus que selon la vision de ceux qui nous ont connus. Or pour eux, on est alors une absence (que ce soit une douleur ou une absence de ressenti, d'ailleurs...).

Et sinon, j'aime bien aussi l'idée de réincarnation. A la limite, ça aussi me paraît plus probable que la résurrection et la vie éternelle.



... Voilà, un post un peu bazardeux (t'as vu Julien, le b est proche du h...) comme d'habitude, mais j'espère avoir vaguement apporté quelque chose ! Bonne réflexion à vous pour la suite !
Revenir en haut Aller en bas
http://friskayublunariah.skyrock.com
Aziliz
Champion de cueillette, mention framboises
Champion de cueillette, mention framboises
Aziliz

Féminin
Nombre de messages : 640
Age : 29
Localisation : Au détour d'une ligne
Groupe : Petite
Livre préféré : Ellana, le Voleur de chouchous, et d'autres
Date d'inscription : 23/12/2010

Après la Mort Empty
MessageSujet: Re: Après la Mort   Après la Mort Icon_minitimeDim 25 Sep 2011 - 21:49

Encore une question dont on n'aura jamais La réponse et dont on créera pourtant toujours des réponses...

Je pense que quoi qu'il y ai après, si nous y surgissons, nous le faisons sans aucun doute dépourvu de mémoire. Dans l'hypothèse où le Rien nous attendrais - bien que je trouve cela fort improbable - nous n'aurions rien, donc pas de mémoire, et dans le cas où il y aurait quelque chose, je pense plus qu'improbable le fait que nous nous souvenions d'avant. Sinon, on aurait eu une réponse, un jour.

Pourquoi n'y aurait il pas Rien après ?
Et bien selon moi, le Rien n'existe pas. Le Vide existe, certes, il est présent dans l'espace, entre les atomes, et au fond de nous parfois... Mais le Rien est à mon sens une pure invention - comme le bien et le mal, par exemple - parce qu'il nous fallait un mot pour caractériser l'absence de choses matérielles. Alors oui, la Mort, c'est peut être l'absence de ''matériel'', l'Immatériel pur, mais même là, ce ne serait pas rien.

Ce que je pense qu'il y a après ?
C'est relativement compliqué... Pour moi, coexistent un nombre incalculable d'univers. De notre Monde, à Gwendalavir, en passant par ceux qu'on rêve et par ceux qu'un illustre inconnu à créé un jour où il s'ennuyait. Ce que tout ces mondes on en commun, c'est qu'il n'ont nul besoin de leur créateur pour tourner. Prenons notre monde, vu par les chrétiens. Bien, Dieu à créé le monde, il lui a donné la vie, l'équilibre, un début et finalement le monde s'est mis à tourner tout seul, sans avoir besoin de lui. Bref, maintenant imaginons que Dieu ne soit pas supérieur à nous mais égal... Ce pourrait être notre voisin ! Lorsqu'il a créé la Terre, il habitait un autre monde et à décidé, pour se distraire, de créer Adam, Eve, et vous connaissez l'histoire. Bien, nous sommes tous un peu Dieu. Nous créons des mondes, en rêvant, en écrivant des histoires, ... Tous ne sont pas viables, il faut pour cela qu'ils aient leur équilibre et qu'ils puissent nous survivre...
Tous ces mondes se retrouvent donc, parallèlement ensemble, dans diverses ''dimensions''. Lorsque l'on meurt, selon moi, on pourrait ainsi entrer dans un monde soit le même, soit un autre que celui que nous venons de quitter.
Évidemment, la seule chose qui subsisterai de nous à travers la Mort, c'est notre Essence, notre Vif, notre truc qui nous habite corps et esprit et fait de nous ce que nous sommes. Et cette Chose viendrait alors habiter un corps conçu comme les lois de la nature en vigueur dans le monde et dans le genre dans lequel nous nous réincarnons...
Possible donc de se retrouver en arbre, en animal, en rocher même qui sait ?

Là où se pose la question de la première naissance et de la dernière mort...
Très honnêtement, je ne pense pas que nous soyons ''éternels'' que notre Essence le soit. Il a bien fallu qu'elle naisse un jour et il faudra bien qu'elle meure un jour. Cette Lumière donc, qui nous Anime, serait pour moi comme un mélange de Réalité et de Rêve. Comment crée-t-on la lumière, après tout ? Avec quelque chose de physique (le soleil par exemple) et d'inincarné (un mot, la compréhension, l'envie, ...) ce serait donc pour moi une sorte de symbiose entre un élément réel (j'ai pas vraiment d'image à l'esprit, mais disons une planète, un corps, un quelque chose qui existe quelque part) et un élément non fixé (une émotion par exemple). Les deux, en se liant, formerait notre Lumière, admettons que l'une soit la fusion du ressac et de l'Amour, que l'Autre soit la fusion du Vide avec le Mouvement, etc... Bref, cette Lumière se crée et pour rester viable, elle doit s'enkyster dans un corps, l'animer (quand je dis corps, je pense chose crée par la nature et qui est vivante). Cette Lumière, après plusieurs vies finirait selon moi par perdre ce qui fait sa force, c'est a dire l'union du rêve et du réel. Soit perdre l'un, soit perdre ce qui les lie. Lorsque cela se passe, la Lumière s'éteint gentiment et le corps qui l'abrite cesse de s'animer.

Parlons des rochers... Pourquoi je les classe dans le Vivant ?
Déjà parce qu'ils Sont, naturellement, qu'ils n'ont été créé par personne du monde où ils sont. Ensuite, parce que chaque pierre abrite une forme d'énergie et que dans ma théorie, le temps du rocher serait juste éminement plus lent que le notre. Et la Lumière abritée par ses rochers beaucoup moins animée par conséquent. Et que donc, le rocher pourrait être la dernière forme animée par une Lumière.

Quand à la durée de Vie d'une Lumière, je pense que cela dépend de ce qui la créé et de sa force. Ainsi le Vide associé au Mouvement pourrait vivre pour moi très longtemps, alors que l'association de l'électricité et de la colère par exemple aurait pour moi une Vie plus Vive, plus Agitée, mais plus courte...

De là à savoir d'où notre propre Lumière est née, je n'en sait rien, mais je pense que c'est malgré tout inscrit tout au fond de nous...
Revenir en haut Aller en bas
http://lailleurs.uniterre.com
Soyael
Fils du Vent
Fils du Vent
Soyael

Masculin
Nombre de messages : 612
Age : 22
Localisation : Là où on ne m'attends pas, là où je serais accepté et où je continuerais mon apprentissage.
Groupe : Haïnouk
Livre préféré : J'ai encore tant à découvrir que je ne sais pas. Mais là comme ça le pacte des marchombres. Et d'autres.
Date d'inscription : 19/10/2010

Après la Mort Empty
MessageSujet: Re: Après la Mort   Après la Mort Icon_minitimeDim 25 Sep 2011 - 22:34

Après la mort...
Encore une de ces questions dont on aura pas la réponse^^Les meilleures!

Hier, j'ai vu une dame qui faisait du magnétisme. Une dame qui croyait totalement dans ce qu'elle faisait. Elle croyait également à la réincarnation. Son point de vue, je vous l'explique.
Quand on meurt, l'Âme reste "en attente" pendant quelques temps. Je ne sais pas quand, personnelement, et je crois qu'elle non plus. Mais ce temps lui sert à oublier, à se purger. Puis, quand il est prêt, il repart dans le monde.
J'ai bien dit dans LE monde, pas dans notre.
Parce que j'ai entendu parler de certaines histoires, par exemple les "enfants cristal". Des enfants qui seraient dotés de capacités de perception plus élevées que la moyenne, et ayant en général un taux d'énergie très haut. Ces enfants seraient peut-être la réincarnation de personnes qui viendraient d'autres planètes. Enfin je crois, on en a pas énormément parlé.

Après, cette dame nous a aussi dit qu'une âme qui s'est réincarné trop vite pouvait se sentir mal dans sa peau, avoir des souvenirs qui ne lui appatiennent pas, mais à sa vie antérieure.
Et encore et toujours cette dame pense qu'au niveau de chakra du coeur (pour ceux qui y croivent, j'en fais partie), il y en a plusieurs, moins important. Elle avait soulevé l'hypothèse qu'il y en aie trois: Un de notre vie présente, un peu au dessus du coeur, un de nos vies antérieurs, au centre, et un de nos vies futurement proches, car elle a très vite parlé d'un "après 2012", d'une "conscience des éveillés". Je crois qu'elle parlait d'un bouleversement de la société actuelle, basée sur les apparences et la consommation, vers quelque chose de... Euh... Mieux? Ceux qui ont lu la prophétie des Andes me comprendront peut-être un peu mieux. Pour les autres, je vous le conseille très fortement.

Pour conclure, je pense qu'il y a une vie après la mort. Un entre temps, puis l'âme part... Autre part. Je ne sais pas où, mais elle va se loger dans un être vivant. Je ne sais pas non plus lequel^^.
Sinon, Azi, j'ai des doutes par rapport à ta théorie de la lumière qui décline. Pas forcément! L'Homme, lui, décline avec le temps, et il est vrai d'autres choses font de même, mais peut-être que d'autres chose font le contraire, même si c'est difficilement acceptable pour nous.

Woilà, j'en suis à 6000 secondes de nyan cat, ça commence à s'embrouiller là dessous x) sur ce, Bonne nuit!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Après la Mort Empty
MessageSujet: Re: Après la Mort   Après la Mort Icon_minitimeLun 10 Oct 2011 - 16:11

Après la mort .

Comme chaque chose ,il y a un début et une fin .
Pour moi ,la mort est la fin d'une vie ,mais pas seulement .
parce que cette âme qui a été aimé dans sa vie reste toujours présente dans le coeur de ses proches ,dans ce qu'il a construit ,imaginé ou crée .
Le corps est certes enterré , "fini", mais je crois moi qu'il reste en plus des souvenirs de ses proches l'âme elle même .
Cette âme reste dans une "dimension " ?! (je trouve pas le mot --') et "assume" les fruits de sa vie .
Si elle a mené une bonne vie , elle est récompensé , dans le cas contraire chatié .
Enfin ,mon avis est assez proche de celui des musulmans au sujet de "la vie après la mort ".

Mais je ne crois pas qu'une personne puisse avoir plusieurs vies .
Vu que la vie d'une personne est unique ,comment peut elle revivre ? est -elle recrée ? réssucitée alors qu'elle vient de mourir pour être plus tard re -résussité ? cela signifie qu'il n'y a pas de fin non ? ;$
Et sa remet en cause l'unicité d'un vie ( je pense qu'une vie est unique après xD je ne sais pas si tout le monde est du même avis ).

Brèf je ne veut pas m'éloigner du sujet alors je m'arrête là.

J'espère que ce n'est pas trop confus ^^




Revenir en haut Aller en bas
Ipiutiminelle
Membre du Conseil - Modo
Membre du Conseil - Modo
Ipiutiminelle

Féminin
Nombre de messages : 3147
Age : 34
Localisation : Tol Eressëa, As-Coron, Imre...
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Tolkien, Pierre, Pauline, Timothée, Léa Silhol, Patrick Rothfuss, Alain Damasio...
Date d'inscription : 01/12/2008

Après la Mort Empty
MessageSujet: Re: Après la Mort   Après la Mort Icon_minitimeLun 10 Oct 2011 - 17:40

C'est une question complexe à laquelle nous ne pouvons répondre que ce que nous croyons personnellement.
Nous ne pouvons pas réellement discuter et débattre de ce problème car chacun a le droit de croire en ce qu'il veut et les autres n'ont aucun droit de le contredire là-dessus. Il n'y aura donc qu'une succession d'avis subjectifs et personnels, mais je trouve tout de même ça intéressant de savoir comment les autres perçoivent les choses =)

Je ne vais pas beaucoup développer, parce que de toutes façons c'est très complexe et je ne suis pas forcément encore très au clair avec moi-même là-dessus ^^ Mais je crois en la réincarnation.
Je crois en notre âme, notre essence, qui serait éternelle.
Mais je ne suis pas d'accord avec cette dame qui, d'après Soya, parle d'un temps où l'âme se purge et oublie tout. Pour moi notre âme garde "en mémoire" tout ce que nous avons été depuis le début. C'est à la naissance, lors de la réincarnation terrestre, qu'une sorte de "voile" se dépose en nous pour nous cacher l'avant. Une voile dont je suis persuadée qu'on peut le soulever à force de méditations et de longs travaux sur nous-même. On dit même que certains enfants se souviennent de plus en plus.
Toujours est-il que pour moi, à notre mort (qui n'est qu'un passage, comme le disait Merwyn Ril' Avalon ;-)), notre âme retourne de là où elle vient (je ne me risquerai pas à faire de suppositions sur ce que c'est, ni comment c'est, je n'en ai strictement aucune idée) avant de se réincarner dans un nouveau corps après un temps plus ou moins long. Les réincarnations sont pour moi l'occasion de travailler sur des erreurs faites dans nos précédentes vies ou d'expérimenter certaines choses.
Je ne m'étendrai pas plus sur le sujet car j'ai encore beaucoup de choses à mettre au clair pour moi-même, mais c'est un petit aperçu de ce que je peux envisager sur ce qui existe après la mort =)

Par contre, je voulais vous recopier ici une citation du 1er tome de Vango qui entre complètement dans le sujet et qui pourra peut-être permettre de prendre du recul et mettre nos avis en perspective :

Citation :
- Et vous ne vous demandez pas ce que vous diriez si à la fin tout ça n'existait pas ?
- Tout ça quoi ? criait le jeune pasteur en mettant sa main en cornet près de son oreille.
- Tout ça ! Toutes vos histoires ? Tout ce que vous croyez ! Le ciel et le reste... Si ça n'existe pas !
Le pasteur se mettait encore à rire et haussait les épaules.
- Ne le répète à personne, mais ça ne me ferait pas grand-chose !
- Mais pourquoi ? hurlait Ethel en manquant de l'envoyer dans le décor.
- Je me demanderais : est-ce que vraiment j'aurais préféré ne pas y croire ?
Elle l'interrogeait du regard.
- L'important, criait-il au milieu des cahots, l'important est que je puisse répondre à cette question. Est-ce que j'aurais été plus heureux de ne pas y croire ?

A méditer Après la Mort 575385

_________________
Semons l'intention de l'avenir dans la réalité du présent !
[Pauline Alphen]



Pièce 9 donc : la pièce manquante. Celle que l'on cherche ardemment, vaillamment, désespérément parfois et qui, en se refusant à nous, nous pousse en avant. Celle qui nous interdit de croire qu'on est arrivé et nous souffle à l'oreille que le plus beau est à venir.
Que le plus beau est avenir. Toujours.

[Pierre]
Après la Mort 971174
Revenir en haut Aller en bas
Soyael
Fils du Vent
Fils du Vent
Soyael

Masculin
Nombre de messages : 612
Age : 22
Localisation : Là où on ne m'attends pas, là où je serais accepté et où je continuerais mon apprentissage.
Groupe : Haïnouk
Livre préféré : J'ai encore tant à découvrir que je ne sais pas. Mais là comme ça le pacte des marchombres. Et d'autres.
Date d'inscription : 19/10/2010

Après la Mort Empty
MessageSujet: Re: Après la Mort   Après la Mort Icon_minitimeLun 10 Oct 2011 - 18:43

Oune pitie precisione: j'ai du mal m'exprimer Après la Mort 311797
Il me semble que la dame en question m'avait parlé d'un temps où l'âme reste en suspens, c'est vrai, et oublie (dans le conscient) la vie qu'elle vient de vivre. Mais je pense que dans l'inconscient, ça reste. Par exemple, cette dame nous parlait aussi (oui elle a beaucoup parlé Après la Mort 153451 ) du fait qu'on pouvait se souvenir de ses vies, avec de la pratique (il me semble). Ah bah d'ailleurs tu le dis Après la Mort 311797 Je lui en reparlerai quand je la reverrai Après la Mort 64812

Mais oui, je pense aussi que ça reste en "Mémoire", mais pas la mémoire consciente. C'était ça que je voulais dire Après la Mort 64812
Revenir en haut Aller en bas
Pencho
Initié
Initié
Pencho

Nombre de messages : 200
Localisation : Sur de grandes plaines blanches
Groupe : Chevalier Jedi
Livre préféré : Bilbo le Hobbit
Date d'inscription : 06/06/2011

Après la Mort Empty
MessageSujet: Re: Après la Mort   Après la Mort Icon_minitimeLun 10 Oct 2011 - 18:50


Ouvrir le sujet, lire les réponses données, chercher la musique la plus déprimante possible dans son répertoire pour trouver une ambiance relative à la chose ... ne pas trouver et mettre alors Doomsday de D.W puis réfléchir facilement quatre seconde avant de se décider à écrire une réponse, une pensée émue pour le repas préparé pour le lendemain et dévoré par le chien en cachette sans lui laisser la moindre chance (R.I.P).

Mon repas est il dans le paradis des crêpes ? Va t il se réincarner en beau saucisson ? Damned, encore de ces questions qui se pose depuis des temps anciens et qui se poserons encore alors qu'il n'y aura plus aucune signe que Moi, ou Toi, spécifiquement, nous étions là, à ce moment ci.

J'ai envie de dire déjà par rapport à la religion. Ce qui suit ensuite n'engage que moi et personne d'autre, je sais bien que certain ne seront pas d'accord, mais c'est tout de même mon avis. Quand je parle ou évoque le mot religion, toujours le mot Obscurantisme le suit dans mon esprit avec une proximité incroyable. La religion, moyen d'obtenir le Salut de l'âme pour l'après, trouver le moyen de ce repentir de ses fautes commises devant le Créateur, Dieu ou les dieux. A partir de là, des codes sont établis, avec ce qu'il faut faire ou ne pas faire et toute digression est parfaitement mal venu dans l'idée de la vie après la mort. Après, c'est le paradis pour les Bon, l'enfers pour les mauvais. Assez simpliste comme vision des choses mais qui est un merveilleux moyen de contrôle. Faites ceci mes agneaux, faites cela, vous irez au paradis ♫

" Le mortel ne peu créer que le mortel " ... si Dieu ou des dieux nous ont construit, pourquoi ne sommes nous pas immortel alors ? Parce qu'on parle d'eux encore sûrement .. leur tombe ce trouve peut être au coin de notre rue.

Ensuite ... l'homme a peur. L'homme a peur de l'inconnu et ils nous est tous arrivés d'avoir peur de la mort un jour, peut être même que certain on encore peur. Ce dire que tout cela, toute notre vie deviendra poussière, souvenir avant de tomber dans les méandres de l'oubli. Qui se souviendra de nous quand nos amis, notre famille proche sera également morte ? Que signifie réellement notre présence ici ? Et la mort. Cette fin soudaine qui ne nous laisse pas le choix, qui nous trouve tous un jour où l'autre .. Cette mort, inévitable, implacable, ce grand rideau noir qui nous tombe dessus .. Ne pourrait elle pas nous laisser tranquille ? Il est si doux de penser que ce n'est pas la fin, oh non, qu'il y a autre chose derrière ! Qui sait, une nouvelle vie, une réincarnation, un paradis où nous serions réuni avec les gens que nous aimons pour toujours, sans la maladie, la tristesse, la douleur.

La Mort nous attrapera tous, un jour où l'autre, comme elle a attrapée nos amis, nos familles. L'Homme à toujours cherché à s'échapper des endroits qui étaient une douleur pour son être, faire passer des messages d'aide. Alors, nous pouvons supposer que, ci aucun mort n'est jamais revenu, c'est que ce n'est pas si horrible là bas ? Peut être que la mort est juste une délivrance, une fin oui, c'est triste, mais pourquoi en serait - ce autrement ? Peut être qu'il y a effectivement quelque chose après, et la question qui se tourne autour de ce fait possible ou non nous travaille de manière conscient ou inconscient.

Pour régler la question, j'aimerais vous dire que, si je dois mourir bientôt, je vous ferez passer un message pour vous dire comment c'est ! Et s'il n'y a pas de message ... c'est qu'au final, il n'y a rien ;D Surtout que l'homme est loin d'utiliser toutes les capacités mentales dont il est capable, son cerveau n'est même pas utilisé à la moitié.. imaginez le nombre de chose que nous pourrions découvrir si nous savions nous en servir entièrement ? Peut être la Mort elle même n'aurait plus de question, et ils se retourneraient vers notre époque en souriant, riant un peut de notre pauvre naïveté à poser tant de question autour d'une chose si évidente pour eux.

J'avais lue un jour quelque pars que nous ne sommes que des résultats de réincarnation et que, tout les 3 000 ans, nous recroisons les mêmes personnes dans nos vies, exactement les mêmes. Sauf que notre amie peut être notre mère à ce moment là, juste l'essence de la personne est là même, ils ne restent pas les actes de son ancienne vie. Un moyen de consolation également très intéressant .. Vous pensez perdre vos amis ? Hey, non regardez, vous les retrouverez ! Qui sait, cela expliquerait peut être la rapidité des liens que l'on crées parfois ..

La recherche du succès par tant de personne ne serait elle pas un moyen de vaincre la Mort, d'avoir l'Immortalité ? Une immortalité reposant sur l'espoir que l'on parle de nous encore des siècles et des siècles après notre mort, nous refaisant vivre à chaque fois (par exemple Louis XIV, on pense tous au Rois Soleil, Versailles et autre).

On se demande quand et comment nous allons mourir, ce qu'il y a après .. et la Vie ? Comment et quand Vivre dans un sens plus loin que le " on vie quand le coeur bat " ? La fin était elle plus importante que le chemin pour y parvenir ? A chaque battement de cil, ne combattons nous pas pour être debout, le coeur battant... et n'y arrivons nous pas ? Toute chose doit s'arrêter un jour, nous ne sommes pas infatigable..

De grande plaine blanche alors ?
Ou bien la chaleur de bras connu..

Sauf si c'est le noir qui nous attend.
Revenir en haut Aller en bas
http://delothya.frenchboard.com/
Ipiutiminelle
Membre du Conseil - Modo
Membre du Conseil - Modo
Ipiutiminelle

Féminin
Nombre de messages : 3147
Age : 34
Localisation : Tol Eressëa, As-Coron, Imre...
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Tolkien, Pierre, Pauline, Timothée, Léa Silhol, Patrick Rothfuss, Alain Damasio...
Date d'inscription : 01/12/2008

Après la Mort Empty
MessageSujet: Re: Après la Mort   Après la Mort Icon_minitimeMer 12 Oct 2011 - 21:54

Pencho a écrit:
Qui sait, cela expliquerait peut être la rapidité des liens que l'on crées parfois ..
Je suis pour ma part persuadée que la réincarnation n'est pas pour rien dans ces relations "éclairs", ces gens qu'on a l'impression d'avoir toujours connu, ces liens qui se tissent en un instant... =)



Quelques mots croisés aujourd'hui, lors de ma relecture du tome 5 de A comme association, Là où les mots n'existent pas, et qui m'ont tout de suite fait penser à ce sujet :

Citation :
"Certains préfèrent imaginer cet au-delà en compagnie d'un dieu terrible ou indulgent. D'autres ne voient rien, sinon l'esprit s'éteindre comme s'éteint un écran d'ordinateur quand les circuits du corps partent en fumée. Certains, pour qui la chair n'est qu'un véhicule, s'attendent à une autre vie dans un autre corps. Quelques-uns - ils sont moins nombreux - croient possible de loger l'essence de la vie dans des objets ou des machines. D'autres enfin se sont mis en quête de portes qui s'ouvriraient sur des univers dans lesquels on ne meurt pas.
De leurs réflexions, angoisses et délires, j'ai tiré mes conclusions personnelles. Notamment celle-ci : qu'on rejoigne le néant, un monde pire ou meilleur, des terres blanches ou noires, on disparaît pour toujours du regard des vivants.
La mort est un effacement. Une désintégration de l'être.
On peut spéculer sur l'âme et les arrière-mondes, n'empêche que, comme dit le poète, ce sont ceux qui restent qui se retrouvent en enfer..."

_________________
Semons l'intention de l'avenir dans la réalité du présent !
[Pauline Alphen]



Pièce 9 donc : la pièce manquante. Celle que l'on cherche ardemment, vaillamment, désespérément parfois et qui, en se refusant à nous, nous pousse en avant. Celle qui nous interdit de croire qu'on est arrivé et nous souffle à l'oreille que le plus beau est à venir.
Que le plus beau est avenir. Toujours.

[Pierre]
Après la Mort 971174
Revenir en haut Aller en bas
Pencho
Initié
Initié
Pencho

Nombre de messages : 200
Localisation : Sur de grandes plaines blanches
Groupe : Chevalier Jedi
Livre préféré : Bilbo le Hobbit
Date d'inscription : 06/06/2011

Après la Mort Empty
MessageSujet: Re: Après la Mort   Après la Mort Icon_minitimeLun 24 Oct 2011 - 12:29



Encore un argument pour que je lise enfin A comme Association ! Enfin, bref, pour revenir sur l'extrait que tu nous a gentiment retranscrit, je trouve déjà qu'il est un bon résumé de tout ce que l'on vient de dire ici. Et qu'il est loin d'être faux.

Nous mourrons, tous. Un jour, notre coeur s'arrête de battre de manière plus ou moins douloureuse, et c'est la fin de ce que nous sommes, de ce que nous avons été sur Terre. Nous sommes prompt à nous inquiéter de ce qui arrivera après à cause de notre peur face à cette fin (et dans cette optique, les animaux et objets sont à envier, eux qui ne ce demandent pas tout au long de leur vie ce qu'il y a après leur mort) mais c'est une belle démonstration d'un égoïsme mondial. Que va t il nous arrivé après à nous qui partons ? On en oublierait facilement ceux qui restent à l'arrière.. Il n'est pas rare de lire dans des livres ou de voir dans des films, série Télé ..etc. une personne dire à l'attention d'une autre "Si tu meurs, je t'en voudrais pour toujours !". Cette phrase est généralement pour une personne qui c'est fait blessé stupidement ou qui essaye de se suicider.. Alors, qui a le plus raison d'avoir peur ? Celui qui reste ou celui qui pars ? Celui qui pars va à l'encontre de l'inconnu, mais je ne pense pas qu'il y aille comme tout le monde pense. Il n'est plus quand la mort le touche, celui qui était avec nous est mort. Et c'est ce qu'il reste, s'il reste quelque chose, qui va à la rencontre de la réponse à notre question. Celui qui reste est toujours et se souviendra longtemps encore de celui qui a été. Des rires, des pleurs, de sa présence, tout simplement. Parfois, la disparition d'un être proche de nous et si fort que la vie en perd tout sens. Les morts occupent toutes nos pensées, et les vivants restent autour de nous, mais semble avoir perdu toutes couleurs.

Je trouve que la phrase de Gandalf (puisqu'on est au moment des citations xD) est bien à propos :


Citation :
L'ancienne sagesse de l'Ouest s'est perdue. Les rois ont construit des tombes plus belles que les maisons des vivants et chéri le nom de leurs ancêtres plus que celui de leurs fils. Les seigneurs sans descendance sont assis dans de vieilles salles, méditant sur leur blason

S'inquiéter de la mort est une chose normale. Mais aussi dur que cela soit pour chaque personne, il faut l'accepter pour pouvoir continuer d'avancer sur notre propre chemin et pour ne pas oublier ce qui nous entour. Chaque théorie sur la mort est plus ou moins rassurante, même si je reste sur ma pensée que la réincarnation n'est pas possible (après, chacun son petit avis). Nous verrons bien quand le moment viendra, alors pourquoi ce poser tant de question maintenant ?

J'ai peur, je le dis, je le sais, du moment où la mort arrivera pour multiple raison plus ou moins recherché. De la mort de personne autour de moi aussi. Mais moins j'y pense, mieux je me porte. Ils sont là pour l'instant ..

Revenir en haut Aller en bas
http://delothya.frenchboard.com/
Kamin'Alma
Curieux
Curieux
Kamin'Alma

Masculin
Nombre de messages : 40
Age : 28
Localisation : Sur le souffle des quatre saisons, Espérant en silence une cinquième, Hélant au vent cette même question, Où serai-je si tu m’aime ?
Groupe : Marchombre
Livre préféré : ceux de Mr.Bottero, la série de T.Goodkind L'épée de vérité, Wuthering Heights d'E. Bronte, les Dumas
Date d'inscription : 17/10/2011

Après la Mort Empty
MessageSujet: Re: Après la Mort   Après la Mort Icon_minitimeLun 24 Oct 2011 - 12:55

Je me pose une question pour la réincarnation... en fonction de la croissance démographique, les flux sont ils régulés? Existait-il un stock d'âmes attendant, qu'on puisse leur donner un corps. (6 994 584 688 personnes lundi 24 octobre 2011 à 6 h 53 min et 19 s) ce serait donc le minimum du début, ou vu que cette part de population va grandir, il existerait encore plus d'âmes? ... existe t'il des naissances qui ne sont que des âmes nouvelles et pas d'anciennes ?
Revenir en haut Aller en bas
Pencho
Initié
Initié
Pencho

Nombre de messages : 200
Localisation : Sur de grandes plaines blanches
Groupe : Chevalier Jedi
Livre préféré : Bilbo le Hobbit
Date d'inscription : 06/06/2011

Après la Mort Empty
MessageSujet: Re: Après la Mort   Après la Mort Icon_minitimeLun 24 Oct 2011 - 13:31



C'est une bonne question je trouve.

En effet, si jamais nous partons de la base de la réincarnation, il y a de forte chance que la moitié d'entre nous, et même plus, ne soit que des âmes anciennes. Mais plus ou moins en fonction de leur date de création. De nos jours, vu que la population ne fait qu'augmenter, à mon humble avis, on peut en déduire qu'il y a un certain nombre d'âme nouvelle. Un mort pour deux naissances, c'est cela ?

Si un jour malgré tout, la population arrête d'augmenter, en arrive à stagner ou même à descendre, alors la question que tu te pose sera d'autant plus vrai. Il n'y aura plus d'âme nouvelle. Ainsi, les âmes ce transforment en animaux, végétaux ou redeviennent humaines. Nous qui pensons tous être unique, nouveau dans notre monde, la théorie de la réincarnation suppose plus que l'idée de vivre après la mort, elle suppose aussi l'idée que, justement, nous ne sommes en rien une nouveauté, mais uniquement une reprise d'âme.

Pour ce qui est du stock d'âme (toujours dans cette idée de réincarnation que, personnellement, je n'approuve pas), je pense qu'actuellement, ils n'en ont pas besoin. Peut être un ordre de passage, celui qui est mort il y a 10 ans avant celui qui est mort hier. Je pense que parler de cela est très abstrait, mais je ne vois pas comment ils fonctionneraient alors. Et il faudrait supposer qu'il existe des personnes, des êtres qui coordonne tout cela. Qui ? Depuis quand ?

Revenir en haut Aller en bas
http://delothya.frenchboard.com/
Ipiutiminelle
Membre du Conseil - Modo
Membre du Conseil - Modo
Ipiutiminelle

Féminin
Nombre de messages : 3147
Age : 34
Localisation : Tol Eressëa, As-Coron, Imre...
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Tolkien, Pierre, Pauline, Timothée, Léa Silhol, Patrick Rothfuss, Alain Damasio...
Date d'inscription : 01/12/2008

Après la Mort Empty
MessageSujet: Re: Après la Mort   Après la Mort Icon_minitimeLun 7 Nov 2011 - 18:06

Plusieurs choses que je vais essayer de mettre en ordre =)

Avec mes croyances à ce sujet, je suis persuadée qu'il y a quelque chose après la mort et que la mort n'est donc pas foncièrement "mauvaise" (ce qui ne m'empêche pas d'en avoir parfois peur mais c'est un autre sujet x)). Il en découle donc que lorsque quelqu'un meurt, il n'est pas besoin d'être triste pour lui. Par contre, ce qui est beaucoup plus dur à accepter est l'absence et tous les "plus jamais" qui sont le lot de ceux qui restent... Je suis personnellement très consciente que lorsque je pleure la mort d'une personne chère, c'est sur les conséquences que cela a sur moi que je pleure. Et le savoir ne change rien à la douleur...
Ce qui amène à ce que tu dis, Pencho, sur les morts plus importants que les vivants. Je suis d'accord avec toi, d'accord avec ta citation de Gandalf (comment aurait-il pu en être autrement ? ^^), Pierre a même écrit que c'était à la vie que l'on devait le respect et pas à la mort. Mais, parce qu'il y a un mais, je pense que ce moment où l'on ne pense plus qu'à la personne qui est morte est un passage nécessaire. Tu ne peux pas demander à une personne qui a perdu quelqu'un de très proche, de dire "c'est pas grave, je ne le reverrai plus jamais, mais tant pis, il ne faut penser qu'aux vivants", ce n'est pas possible. C'est pour moi une étape de deuil, si ce n'est essentielle au moins inévitable. Là où je te rejoins, c'est qu'il ne faut pas que cette période s'éternise et gâche le restant de la vie de ceux qui sont restés. Je sais que cette période peut être longue, très longue, mais à un moment donné il faut à tout prix en sortir. Même s'il reste forcément des traces et que la tristesse revient de temps à autre...

Pencho a écrit:
Nous verrons bien quand le moment viendra, alors pourquoi ce poser tant de question maintenant ?
Deux réponses :
- Pour ne pas oublier que cela peut arriver à tout moment, à n'importe qui, et qu'il faut faire les choses tant qu'on le peut, qu'il faut dire ce qu'on veut dire aux personnes qu'on aime.
Je sais que ce n'est pas tout à fait dans le sujet, mais pour moi réfléchir à la mort, y penser, c'est aussi garder ça en tête, car on a trop souvent tendance à l'oublier (moi la première).
- Parce que, de mon point de vue, la vie me semblerait plus triste s'il n'y avait rien derrière. Je sais qu'on ne peut pas savoir, qu'on ne peut pas être sûre de ce qu'il y a après, mais y penser et être persuadée qu'il y a quelque chose, c'est quelque part se dire que la vie a un sens. Parce que s'il n'y a absolument rien derrière, juste le vide, le néant, alors à quoi sert de vivre ? Quel est le sens de tout ça ? Personnellement ça me fait plus flipper que n'importe quoi d'autre ! x) Alors oui, on verra bien et je pense qu'il faut profiter de chaque moment qui nous est offert, mais me poser des questions sur l'après m'aide à donner un sens à cette vie, ce qui est important pour moi =)
Et même si j'ai faux, même s'il n'y a rien après, comme le dit si bien le prêtre à Ethel, dans Vango : aurais-je été plus heureuse de ne pas y croire ? Eh bien ma réponse est non.

Kamin, la question que tu soulèves est extrêmement intéressante !
J'avoue n'y avoir jamais réfléchi et ne peut donc avancer une quelconque théorie. Cependant, je garde ça en tête et essaierait de me faire ma propore idée sur la question =)
Merci infiniment pour cette ouverture !

_________________
Semons l'intention de l'avenir dans la réalité du présent !
[Pauline Alphen]



Pièce 9 donc : la pièce manquante. Celle que l'on cherche ardemment, vaillamment, désespérément parfois et qui, en se refusant à nous, nous pousse en avant. Celle qui nous interdit de croire qu'on est arrivé et nous souffle à l'oreille que le plus beau est à venir.
Que le plus beau est avenir. Toujours.

[Pierre]
Après la Mort 971174
Revenir en haut Aller en bas
Leslie
Danseur de la falaise
Danseur de la falaise
Leslie

Féminin
Nombre de messages : 1487
Age : 22
Localisation : Ailleurs.
Groupe : Faëlle
Livre préféré : Waw... Euh... Pour commencer, tous les livres de Pierre Bottero sans exception... Et puis après, il y en a vraiment trop.
Date d'inscription : 28/04/2008

Après la Mort Empty
MessageSujet: Re: Après la Mort   Après la Mort Icon_minitimeLun 7 Nov 2011 - 18:48

Pourquoi n'avais-je pas vu ce sujet ?
Ma première pensée a été : "A quoi ça sert ? De toute façon, on n'aura jamais la réponse, il y a d'autres choses plus importantes auxquelles réflechir" Et puis j'ai lu vos posts, et surtout, j'ai repensé à toutes mes crises d'angoisse, innombrables, aux mille discussions que j'ai eues sur ce sujet. Et j'ai eu envie de répondre, même pour rien dire.

La vérité, c'est que, comme pas mal de gens, je n'ai pas d'avis fixe sur la question.
Je ne crois pas en la réincarnation, je pense. Du moins pas sous son aspect "éternel", puisque tout s'épuise. D'un côté je vais me contredire, parce que sous certains aspects ça me paraîtrait presque logique. En effet, tout, dans la vie, est un cycle qui se renouvelle sans arrêt, toujours en mouvement, en évolution. Pourquoi pas notre vie ? Regardez l'eau. L'évaporation, les nuages, la pluie, puis à nouveau l'évaporation... Il en va de même pour les plantes. Alors, je me dis parfois qu'il n'est pas si absurde que ça que notre "Ame" (j'ai du mal avec ce mot) fasse de même. Toutefois, j'ai beaucoup de mal avec l'aspect figé de tout ça. Déja, parce que rien de ce qui nous entoure est éternel, rien, alors notre Ame non plus, si ? Ensuite, parce que je pense que si cette Ame existe bel et bien, quelque chose me gêne. Oui... C'est le fait qu'elle soit immuable et figée dans la description qu'on en fait. En passant dans autant de corps, d'ambiances, de modes de vies, d'épreuves et d'expériences, il me paraît plus probable que, si l'Ame existe, elle soit en continuel changement, comme tout ce qui nous entoure. Et alors seulement, l'ordre des choses serait respecté, à mon sens en tout cas. Mais, comme je l'ai dit, je n'arrive pas à me faire à cette idée, je n'arrive pas à envisager ça sérieusement.

Le paradis, l'enfer... N'ayant pas reçu d'éducation religieuse, je suis très peu informée, toutefois cette idée me paraît (excusez-moi, certains) presque prétentieuse. Comment les âmes humaines seraient réparties en fonction du bien et du mal, sachant que cette fonction a été inventée par l'homme ? Et surtout, pourquoi les âmes humaines depuis la nuit des temps seraient "stockées" quelque part ? J'exagère un peu, je vous l'accorde, mais cette idée m'a toujours parue très orgueilleuse. Après, je n'en sais rien, moi, peut-être qu'il y a une part de vérité là-dedans, et que je me trompe ; de toute façon je ne le saurai jamais. (En relisant ces dernières lignes, je me dis que je ne parais pas très respectueuse de la religion... Hm, excusez-moi, c'est pas voulu, c'est juste une réflexion.)

En réalité, moi qui ne suis pas particulièrement cartésienne d'habitude, la Mort m'apparaît plus comme le Rien. D'ailleurs, je vais parler comme je ne me serais pas supportée il y a quelques mois seulement, mais... Mais rien n'est fait pour exister éternellement, même l'Immatériel. Alors il existe bien une mort, pour moi, et qu'elle ne se situe pas exactement à la fin de cette vie-ci n'y change rien, quoique je n'y croie pas. Oui, pour moi, on meurt et... On meurt, un point c'est tout. Tout en nous s'arrête de fonctionner, et on cesse tout simplement d'être, comme quand on s'endort... Pas de noir, pas de blanc, pas de vide, non, juste rien. Oui, regarder la vie et la mort sous cet angle-là peut paraître absurde, au fond, mais justement, il se trouve que ça l'est. Attention, je ne dis pas que c'est la vérité, je ne dis même pas que c'est ce que je pense vraiment, mais c'est comme ça que je me représente la mort.
J'aimerais tellement croire à autre chose, croire qu'on n'est qu'une expérience, qu'on se réveillera dans un autre monde, croire qu'à notre monde on part dans un Voyage hors du temps donc infini (ce qui peut être une métaphore du rien), ou qu'on revit, ou qu'on vit dans une contrée parfaite où l'on retrouve les êtres aimés... Il y a tant d'autres choses encore. Mais voilà, mon Angoisse est toujours là, terrée quelque part en moi, et j'ai beau en parler, la partager, elle me donne l'impression de me ronger, parfois, et de me gâcher la vie. Paradoxal, hein, se gâcher la vie en prévision de la mort... Mais le problème, c'est qu'on peut toujours se dire de ne pas y penser, d'aller de l'avant, ça ne marche pas. Parce que la Peur est là, planquée quelque part en moi, toujours, et contrairement à ce qu'on peut entendre ou dire parfois, elle ne m'aide pas à vivre plus pleinement. (Argh, je suis partie en racontage de vie, là. xD)

Oh, et sinon, j'ajoute que je suis totalement d'accord avec toi, Ipiu, lorsque tu dis :
Citation :
Pour ne pas oublier que cela peut arriver à tout moment, à n'importe qui, et qu'il faut faire les choses tant qu'on le peut, qu'il faut dire ce qu'on veut dire aux personnes qu'on aime.
Parce que tu as tout résumé. =)


Mamipiu a écrit:
Parce que, de mon point de vue, la vie me semblerait plus triste s'il n'y avait rien derrière. Je sais qu'on ne peut pas savoir, qu'on ne peut pas être sûre de ce qu'il y a après, mais y penser et être persuadée qu'il y a quelque chose, c'est quelque part se dire que la vie a un sens. Parce que s'il n'y a absolument rien derrière, juste le vide, le néant, alors à quoi sert de vivre ? Quel est le sens de tout ça ?
Justement. Aucun. C'est bien le problème...


Puis tenez, puisqu'on a l'droit aux citations, j'ai envie de mettre une que vous connaissez tous, juste comme ça, pour le rappel, pour le plaisir, parce que ces mots contiennent une part de cette vérité qui n'existe pas, ou parce que demain ça fera deux ans.
"La douleur infinie de celui qui reste,
Comme un pâle reflet de l'infini voyage
Qui attend celui qui part."


*Sourire*




Revenir en haut Aller en bas
http://capture-this-time.skyrock.com
Magali
Frontalier aguerri
Frontalier aguerri
Magali

Féminin
Nombre de messages : 475
Age : 23
Localisation : En exploration de la Forêt Maison des Petits
Groupe : Frontalier
Livre préféré : Ceux de Pierre Bottero, Patrick Rothfuss, Tolkien, Timothée de Tombelle, J.K. Rowling, Hugo, Stendhal... et combien d'autres encore.
Date d'inscription : 22/06/2009

Après la Mort Empty
MessageSujet: Re: Après la Mort   Après la Mort Icon_minitimeVen 9 Mar 2012 - 3:35

Oui, il est tard, mais j'arrivais pas à dormir, alors j'ai commencé à fouiller un peu le fo' — ça m'arrive jamais Oo.
Je vais être crevée demain u_u

Après la Mort.
Question sans réponse, sauf celle que chacun peut offrir d'après ses convictions.
Je vous avoue que je n'ai pas tout lu, j'ai du mal à garder les yeux fixés sur une ligne, mais je vais essayer de répondre, en espérant de pas (trop) répéter ce qui a déjà pu être dit.

Élevée dans une famille catholique, j'ai toujours entendu parler de la "vie éternelle", mais sans jamais y faire vraiment attention. Et finalement, quand j'y pense, quand je vois comment certaines personnes peuvent ou pouvaient penser (je pense aux cours d'histoires sur la chrétienté au Moyen-Age, je pense que tout le monde est passé par là, non ?), je trouve ça... pas ridicule, mais presque.
Je ne pense pas qu'il y ait de vie éternelle, et je ne crois pas non plus à la réincarnation, mais, comme Leslie, à un Rien. Un Vide, sans couleurs, ni odeurs ; juste Rien.
Et je ne crois pas non plus que les âmes se séparent des corps, comment, pourquoi, d'ailleurs ? Pour moi, on a tous une Vie, à nous de choisir comment la mener, comment l'utiliser. Lorsqu'on meurt, le corps meurt, et l'âme... Je ne sais pas trop.
(J'ai très envie de demander ce qu'est l'âme, mais je crois que je ferai un p'tit hors-sujet.)
Au fur et à mesure, je me rends compte que, influencée par mon éducation peut-être, il m'est arrivé de penser à des personnes parties comme si elles étaient autre part. Mais je crois que je n'y crois plus, pas en ce moment en tout cas.

J'ajouterai que je n'ai pas peur de la Mort. Je m'en suis rendue compte il y deux ou trois ans, le Départ de Pierre m'y aura sans doute fait réfléchir.
Ce n'est pas de la Mort que j'ai peur, mais juste de ceux que je laisserai derrière moi, souffrant à cause de moi.
Il y a quelque mois, j'étais en vélo, la nuit, et j'ai bien failli me faire renverser par une voiture (j'avoue, ma faute u_u). Sur le coup, ça m'a fait peur, évidemment, mais en y repensant, je me suis dit que si ça avait dû arriver, ça ne m'aurait pas vraiment dérangée, mais plus pour ma famille et amis, les conséquences que cet accident aurait eu s'il avait eu lieu. (Bon, là je passe pour une fille très étrange-suicidaire, c'est ça ?)
Je ne sais pas comment l'expliquer, mais je sais que je n'ai pas peur de mourir.
Bref, maintenant que j'ai bien raconté ma vie, je peux revenir sur mon "Rien".

C'est drôle en fait, parce que c'est Rien, et du coup c'est impossible à expliquer.
Je pense aussi à "A la Croisée des Mondes", pour ceux qui ont lu ; à la fin (attention spoiler ? ^^), ils ouvrent une fenêtre dans le monde des morts sur un autre monde, et alors les âmes peuvent partir mais seront transformées en Poussière. C'est un peu comme ça que je vois le Rien, c'est à dire qu'il ne reste rien de notre passage ici, si ce n'est de la poussière. Mais de nous, en tant que personne, en tant qu'êtres pensants (ça se dit ?), il n'y a plus rien.
C'est la fin de notre Vie, nous cessons simplement d'Exister. Et je ne vois pas pourquoi nous devrions continuer, chacun vit ce qu'il doit, mais ça s'arrête là. Pourquoi continuer à Vivre, puisqu'on a déjà vécu ? N'est-ce pas assez ? La réincarnation est aussi, en elle-même, une forme d'éternité, et je trouve cela très étrange, cette idée de vivre pour toujours. Pourquoi faire ? Je préfère avoir cette idée que chaque enfant qui naît est nouveau, unique, qu'il Vivra puis laissera la place à d'autres. Évidemment, tout dépend après de la forme de réincarnation à laquelle certains peuvent croire, si c'est en un animal ou un Homme.


Pfiou, j'ai vraiment l'impression de raconter n'importe quoi, il est plus de trois heures et demi du mat', je crois qu'il est l'heure d'aller au lit. Quelle idée d'aller déterrer des sujets à deux heures.
J'espère que j'ai dit un peu de trucs compréhensibles et pas trop stupides quand même (et que j'ai pas fait de fautes) !

Bonne nuit, donc, et merci pour ce sujet =). (Je continuerai peut-être un autre jour... Après la Mort 311797 )
Revenir en haut Aller en bas
Rachel
Arpenteur de la Voie
Arpenteur de la Voie
Rachel

Féminin
Nombre de messages : 234
Age : 21
Localisation : Là où mes rêves me portent.
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres, Harry Potter, Le Livre du Voyage (Bernard Werber), La Quête d'Ewilan, Les Mondes D'Ewilan, Orgueil et Préjugés, Antigone et Médée (Corneille), La Horde du Contrevent, La Zone du Dehors.
Date d'inscription : 03/12/2011

Après la Mort Empty
MessageSujet: Re: Après la Mort   Après la Mort Icon_minitimeVen 9 Mar 2012 - 12:30

Bon, je vais pas faire dix phrases d'introduction, le paradis, je n'y crois pas.

Bon, on ne peut faire que des suppositions puisque personne n'est jamais revenu en parler, mais croire au Paradis, ce serait croire à Dieu, non? Je ne suis pas croyante.

Croire à un ailleurs meilleur? possible mais improuvable tant qu'il n'y aura pas le téléphone dans l'au-delà.

Après, je pense que les gens croient au paradis pour se rassurer, se dire que la mort, c'est pas grave et que il vont rejoindre Dieu...

La réincarnation, ça parait un peu trop surréaliste non? Vu le nombre de personnes qui sont mortes depuis la nuit des temps, je ne pense pas qu'on puisse réincarner tout le monde.

En fait, je pense que quand on meurt, on devient une plante. Oui, oui, une plante!
On est mis dans un joli cercueil, sous la terre, le corps pourrit, le bois du cercueil aussi, on se fait manger par les vers de terre et autres petites bestioles et on ressort (je ne préciserait pas par où) sous forme de super engrais pour les fleurs!!
Revenir en haut Aller en bas
Dark Juju
Membre du Conseil - Modo
Membre du Conseil - Modo
Dark Juju

Féminin
Nombre de messages : 474
Age : 20
Groupe : Thül
Livre préféré : Aurélien; L. Aragon
Date d'inscription : 03/03/2012

Après la Mort Empty
MessageSujet: Re: Après la Mort   Après la Mort Icon_minitimeVen 9 Mar 2012 - 21:00

Après la mort?

D'abord rationnellement. L'esprit logique, la science, m'empêche de croire en un après. Comment pourrait-on? Avec tout ce que je sais, la seule image que je peux avoir de quelqu'un de mort, dans son état actuelle, c'est une tombe au mieux, un corps rongé par les vers au pire. (S'il est enterré)

Pourtant, je refuse de perdre totalement espoir. Ce serait trop injuste. Doit-on souffrir tout notre vie d'une absence sans pouvoir s'accrocher à l'idée que après, on reverra celui qui nous manque?
Non, ça m'est impossible. Concevoir que je ne vais pas la revoir me tuerais, je pense. Je veux qu'il y ai quelque chose quelque part. C'est obligatoire. La vie ne peut pas s'arrêter si simplement pour n'aller nul part. Je viens encore, au dîner, d'apprendre la mort d'un membre de mon entourage. Pas proche mais il fait parie intégrante de mon enfance. Alors puis-je dire à ces petits enfants que leur grand père est juste mort? Qu'il n'est nul part?
Je sais que la mort appartiens trop à ma vie pour que je parle avec un peu de jugement et de manière neutre mais je ne veux pas ne plus les voirs.

Par contre la réincarnation me paraît peu plosible. Car à partir du moment où ce n'est plus notre notre corps, plus notre mémoire, est-ce nous? Je ne crois pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://jack-the-jack.tumblr.com/
Contenu sponsorisé




Après la Mort Empty
MessageSujet: Re: Après la Mort   Après la Mort Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Après la Mort
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dieu de la mort : 03/2008
» tete de mort
» LA COMMUNAUTE DU SUD (Tome 09) BEL ET BIEN MORT de Charlaine Harris
» SMOKY BARRETT (Tome 02) LA MORT EN FACE de Cody McFadyen
» Birkenau, camp de la mort...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Voie des Marchombres :: La Voie des Marchombres :: La Vie et ses Concepts :: La vie, un chemin-
Sauter vers: