La Voie des Marchombres

Forum de réflexion consacré aux Marchombres et aux livres de Pierre Bottero...
 
PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Orientation, un choix personnel ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Nerual
Lanceur de la gratouille enragée qui gratte
Lanceur de la gratouille enragée qui gratte
Nerual

Féminin
Nombre de messages : 646
Age : 25
Localisation : En moi
Groupe : Petite
Livre préféré : Pierre Bottero, Fred Vargas, Alain Damasio, Ray Bradbury, Jasper Fforde... (Pis aussi Anthony Horowitz, Robert Muchamore, Scott Westerfield, Louise Rennison...)
Date d'inscription : 15/02/2012

Orientation, un choix personnel ? Empty
MessageSujet: Orientation, un choix personnel ?   Orientation, un choix personnel ? Icon_minitimeMar 10 Avr 2012 - 18:48

Bonjour ! Orientation, un choix personnel ? 460171

Je voudrais rebondir sur ce qu'a dit Elurían dans ce sujet, à propos de l'orientation en accord ou non avec les parents. J'avais moi aussi eu cette réflexion quand j'avais lu les Âmes croisées. Je parle ici du choix initial de Nawel de devenir une Robe Mage (c'est Mage, Elu' pas Gouvernante Orientation, un choix personnel ? 478849 ). Elle est persuadée que c'est son choix, sa voie, alors que c'est en fait celle que ses parents ont choisie pour elle, que ce soit consciemment ou inconsciemment.

Comment peut-on être sûr que notre orientation résulte vraiment notre choix personnel, et non du choix de nos parents, quand ceux-ci semblent concorder ?
Comment puis-je savoir si la voie que je me suis donnée est la mienne ?


Si par exemple, mes parents sont d'avantage scientifiques que littéraires. Toute ma vie j'ai été élevé dans l'optique de devenir un scientifique et ça ne me gênait pas, j'aimais ça. Je ne me suis alors jamais remis en question. Et donc, naturellement je vais suivre la même voie parce que ça me plait.
Mais ne m'étant jamais posée la question, qui me dit qu'en fin de compte je n'aurais pas trouvé d'avantage de bonheur dans la voie littéraire, ou même réflexive ?
(Le raisonnement marche aussi en sens inverse.)

En fait, si je m'entends bien avec mes parents et que ce qu'ils font me plait aussi, je ne vais pas trop me poser de questions, persuadé que c'est cette voie qu'il me faut.
Et donc, là, Est-ce que la peur de se poser des questions sur l'orientation, qui est un choix difficile, un choix de vie, nous propulse à prendre des décisions "faciles" parce que cela nous évite de nous poser trop de questions ?

Mais du coup, est-ce que si on se rend compte que c'est effectivement le cas (à savoir que c'est en fait l'influence de nos parents qui nous a poussé à faire ce choix), doit-on faire comme Nawel et changer son vœux initial ?

Bref, je suis un peu perdue comme vous pouvez le voir et j'ai un peu peur parce que je me demande si c'est pas ce qui est en train de m'arriver…

*Attention, racontage de vie !*
Je ne me suis jamais opposée à mes parents, notamment parce que je croyais avoir le même avis qu'eux et pensais être faite pour les sciences que j'ai toujours préférées aux matières littéraires. Sauf que cette année je galère un peu en sciences, ça devient compliqué, et puis, surtout, j'ai eu un gros coup de cœur pour la philo et j'ai pas envie d'arrêter. C'est pas que je n'aime plus les matières scientifiques, mais ça m'intéresse moins. Sauf que j'avais déjà une idée sur mon orientation que je n'ai absolument pas remise en question. Et évidemment, les vœux pour APB se sont terminés il y a longtemps et je n'ai pas autre chose que des vœux de prépa et IUT scientifiques…


En attente de vos réponses Orientation, un choix personnel ? 64812

(PS: Si ce sujet existe déjà quelque part ou s'il n'est pas au bon endroit, veuillez m'en excuser et le changer de place Orientation, un choix personnel ? 460171 )
Revenir en haut Aller en bas
Nour
Aspirant à la Greffe
Aspirant à la Greffe
Nour

Féminin
Nombre de messages : 734
Localisation : Sur le chemin de la Vie
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Bottero, Damasio, Tolkien...
Date d'inscription : 17/12/2010

Orientation, un choix personnel ? Empty
MessageSujet: Re: Orientation, un choix personnel ?   Orientation, un choix personnel ? Icon_minitimeMar 10 Avr 2012 - 21:24

Bonne question que je me pose aussi.

Sauf que dans mon cas, j'ai fait le contraire, j'ai été élevée au milieu de faits scientifiques mais je préfère largement ce qui touche à la littérature. Et pour chaque chose ils ont accepté mes choix pourtant en contradiction avec les leurs et leur convictions.

Je pense que notre orientation dépend autant de nos choix que des opinions de nos parents.

Nerual a écrit:
En fait, si je m'entends bien avec mes parents et que ce qu'ils font me plait aussi, je ne vais pas trop me poser de questions, persuadé que c'est cette voie qu'il me faut.
Et donc, là, Est-ce que la peur de se poser des questions sur l'orientation, qui est un choix difficile, un choix de vie, nous propulse à prendre des décisions "faciles" parce que cela nous évite de nous poser trop de questions ?

Mais du coup, est-ce que si on se rend compte que c'est effectivement le cas (à savoir que c'est en fait l'influence de nos parents qui nous a poussé à faire ce choix), doit-on faire comme Nawel et changer son vœux initial ?

S'entendre bien avec ses parents ne veut pas dire ne pas se poser de questions.
Cette peur peut nous pousser à prendre des décisions "faciles" pour retarder ce moment du choix ou pour éviter ces questions et ces prises de tête.
On ne peut pas forcément changer son voeux initial mais déjà se demander pourquoi nos parents ont autant d'influence sur nous et si ce choix nous convient vraiment en tant que nous même.

Bon c'est un bazar énorme tout ça ^^"
Revenir en haut Aller en bas
Choup
Tisseur du Réel
Tisseur du Réel
Choup

Féminin
Nombre de messages : 465
Age : 26
Localisation : Paris
Groupe : Dessinatrice
Livre préféré : les livres de Pierre Bottero, La Horde du Contrevent d'Alain Damasio, La condition humaine de Malraux, Orgueil et préjugés de Jane Austen, les Chroniques de San Fransisco d'Armistead Maupin.
Date d'inscription : 31/05/2011

Orientation, un choix personnel ? Empty
MessageSujet: Re: Orientation, un choix personnel ?   Orientation, un choix personnel ? Icon_minitimeMer 11 Avr 2012 - 0:13

Bon alors je vais prendre un chemin bizarre mais... pourquoi est-ce que ton choix serait forcément mauvais ? Je veux dire, à partir du moment où il te convient, où tu es à l'aise avec ça, pourquoi partir du principe que tu aurais été manipulée ou au moins influencée ?
Je sais bien que derrière tout ça y'a l'idée de ne pas s'aveugler dans les certitudes, de "voir ses propres barreaux" pour mieux pouvoir s'en défaire, mais quand même.

Ca me fait penser à un truc en fait. J'en ai déjà parlé avec ma mère et quelques amis, attention, gros racontage de vie, je mets ça en spoiler mais je pense que c'est lié à la question ^^.
Spoiler:
 

Pour en revenir à ta question, Nerual, je pense que l'important est que tu fasses ce qu'il te plaît. Pas ce que tu crois être ton destin ou ce qui pourrait te plaire mais ce que tu veux vraiment.
Tu aimes les maths, la physique, la chimie ou l'svt ? Vas-y. L'important n'est peut-etre pas de savoir maintenant si tu fais le bon choix pour toute ta vie mais de faire ce qui te semble juste.
D'ailleurs, les filles (et les autres qui liront ^^), je vais vous dire un truc tout con mais que j'aurais bien aimé m'entendre dire quand je galérais à me choisir un futur : rien n'est irréversible. Vous pouvez changer d'avis, vous pouvez vous tromper. Vous pouvez essayer puis vous réorienter. Ca ne sera jamais du temps de perdu parce que quoi que vous fassiez, ça vous apportera quelque chose. Et en plus les parcours "diversifiés" sont souvent plus intéressants que la simple ligne droite. Dans ma classe cette année il y a une fille qui a fait une licence d'histoire avant de venir en prépa artistique, une autre a fait un an d'hotellerie, une a passé un an au Vietnam et six mois à New York à se chercher... un mec a fait un an d'hypokhâgne et un autre deux ans de fac de maths. Donc n'ayez pas peur, vous n'engagez pas votre vie entière, c'est juste pour l'année prochaine.

Et j'ajouterais que si, en pensant à tes futures études, ton futur métier ou même juste ta filière, tu peux te dire que tu sera heureuse de te lever le matin, c'est déjà gagné. Juste ça : se lever le matin.
Pour moi ça a été encore plus simple : j'ai juste eu à imaginer ce que serait ma vie dans une filière et un métier "classique" (j'aurais pu faire en vrac journaliste, science po (mais si c'est un métier xDD), du commerce, du droit etc) et c'est quand je me suis dit "oh non jamais. Ca serait la vie la plus ennuyeuse du monde ; je ne veux pas passer ma vie à regretter mon choix" que j'ai compris Orientation, un choix personnel ? 153451

Quant à dire quelle est la part d'influence des parents, je n'en sais rien, honnêtement. Elle est sûrement grande, ça varie selon les familles. Les miens ont d'abord flippé puis ils se sont résignés et à partir du moment où ils ont compris que de toute manière je ne voulais pas faire autre chose, ils ont été à fond derrière moi.

Ne te pose pas la question de ton bonheur hypothétique, concentre-toi sur ton bonheur réel, sur ce qui te fait vraiment plaisir et peu importe que ce soit la même chose que tes parents ou pas.


Je crois que j'ai réussi l'exploit d'écrire un pavé désordonné sans même répondre aux questions... je suis trop forte Orientation, un choix personnel ? 551225
Revenir en haut Aller en bas
Lor Oelian
Arpenteur de la Voie
Arpenteur de la Voie
Lor Oelian

Féminin
Nombre de messages : 172
Age : 26
Localisation : Je navigue entre Avignon et Lyon, les livres que je lis et celui que j'écris...
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Comment choisir ? Les livres de Pierre sont une entité indissociable. Peut-être une préférence infime pour le second tome de la quête et pour le Pacte. Sinon, Harry Potter, J'adore également l'oeuvre de Tolkien, Artemis Fowl....
Date d'inscription : 03/11/2009

Orientation, un choix personnel ? Empty
MessageSujet: Re: Orientation, un choix personnel ?   Orientation, un choix personnel ? Icon_minitimeMer 11 Avr 2012 - 10:48

Salut à tous !

Tout d'abord, je pense que les deux points de vue sont valables, mais ici, je vais plutôt appuyer celui de Choup.

Pour ma part, je ferai un parallèle avec le problème bien connu de la "société (ou l'éducation) qui perverti l'Homme".
Comme si la société nous transformait en profondeur. Il y a certaines personnes qui considèrent que leur but est de trouver le "coeur" qui existait en eux avant que la société aie une influence sur eux. Le problème, c'est qu'en agissant ainsi, on se met en marge de la société, ça correspond à tout un tas d'idéaux que je rejoints volontiers, mais si c'est pour choisir son futur emploi, ça me parait difficile, car on ne peut se passer de la société pour s'y insérer.

Ta démarche, Nerual, me fait penser à ce que Platon cherche à prouver dans son allégorie de la caverne (je sais pas si tu connais) : le but, c'est de sortir de l'ombre et des images fausses contenues dans la caverne pour voir ce qui est vrai, à la lumière du jour, même si le soleil t'aveugle en sortant et même si c'est difficile.
Je trouve que c'est un peu la même idée, parce qu'on cherche à trouver le "vrai" dans tous les cas.
Je suis d'accord avec cette idée, mais je pense aussi qu'il faut considérer l'autre angle : si tu "crois" que la voie que tu as devant toi est la bonne, ça peut aussi vouloir dire qu'elle l'est.

C'est pour ça que je suis totalement d'accord avec Choup, je suis moi même en 2ème année de licence d'histoire (je vis dans une famille de scientifiques de métier, mais ma mère est une grande lectrice de poésie, et mon père un grand lecteur de fantasy), pour moi, tout est encore possible. Si jamais, je souhaite bifurquer en archéologie (malgré ce que l'on croit, ce n'est pas du tout le même cursus que l'histoire), j'aurai une équivalence après ma licence d'histoire, et si jamais je souhaitais faire autre chose de différent, l'histoire me servira toujours, tant en culture général que dans un domaine scientifique, par exemple, car j'étudie de l'histoire des sciences, ou l'histoire des avancées techniques... et ça me passionne ! Parce que j'ai toujours aimé la svt, la chimie...
Je pense donc qu'il y a beaucoup de cursus qui restent pluridisciplinaires malgré tout. (L'une de mes amie à le même genre de cours sur l'histoire des sciences et de la médecine, et elle est en Khâgne. De plus, j'ai certains cours qui sont très proches de la philosophie, où on est d'ailleurs mélangés avec des philo, ou avec des lettres.)
Évidement, je ne me lancerai pas en médecine maintenant, mais je pense qu'on peut toujours trouver quelque chose d’intéressant dans toutes les voies. J'ai par exemple une amie qui cumule les cursus en même temps, elle est très douée en classe, et fait deux licences en même temps, sans que son emploi du temps soit aménagé. Malgré tout, elle réussit, et elle pense même qu'elle aurait du temps pour en faire une de plus. (le soucis, c'est qu'il n'y a aucun endroit en France où on propose d'aménager trois licences en même temps.... ^^) Bref, elle fait du japonais et des lettres modernes. Elle voudrait ajouter un cursus de lettres classiques, car elle est intéressée par tout. Mais elle se rend compte qu'être intéressée "par tout" pourrait plutôt lui permettre de se spécialiser dans une voie, justement, car plus elle avance, plus elle trouve de choses intéressantes qui mériteraient son attention particulière, et c'est, je crois, toujours le cas quand on fait des études.


Je précise également qu'avoir une licence ou autre est toujours utile : tu apprends des éléments de culture, ou des techniques de travail, de recherche, ou dans le cas d'une prépa, tu peux même apprendre à rester 6h sur une dissert, même ça, c'est très valable comme apprentissage.
C'est utile aussi dans un CV, et si c'est un domaine différent du tiens, ça prouve que tu es "adaptable" ou "majeur". En bref, que tu as su réussir dans divers domaines, parce que ton esprit est ouvert à tout. Quand un employeur cherche à engager une personne dans son entreprise, ce n'est pas que pour trouver des compétences techniques, mais aussi pour avoir des collègues de boulot intéressants qui savent parler d'autre chose que du boulot, justement. Des ingénieurs qui parlent tous de leur travail à la pause café, ça risque de démoraliser tout le monde rapidement.

Tout cela pour dire qu'il ne faut pas "trop" se méfier de ce que l'on "croit", car ce qui te fait "croire" cela, c'est aussi une partie de toi même.
Bien sur, je ne fais qu'apporter un point de vue pour faire partager ce que j'ai vécu. Je ne te déconseille absolument pas de choisir la voie littéraire, c'est ce que j'ai fait, et je suis vraiment heureuse ! Orientation, un choix personnel ? 460171 Mais je pense que quelque soit ton choix, ce sera quand même le tiens :)

Je pense que beaucoup de chose dépendent de ta propre personnalité, d'ailleurs, si tu balances dans tes choix, cela prouve bien que ta personnalité n'est pas focalisée sur un seul point, et que plusieurs voies te tendent les bras. Ah ! Ca me fait penser à un autre exemple : c'était une dame qui était chargée de nous aider dans nos choix de carrière, justement, qui nous avait raconté ça : Une de ses collègues avait toujours voulu devenir "juge pour enfant". Au final, elle avait eu un parcours différent, avait fait du droit, mais changé de projet, elle a travaillé comme organisatrice, elle a géré du personnel... et elle a atterri comme conseillère d'étude, puisqu'elle avait conseillé/géré des gens auparavant. Au final, elle n'est pas du tout juge pour enfant, mais elle est quand même dans un élément qui lui plait, puisqu'il s'agit d'aider des enfants, des adolescents.

Je sais pas si ce que je dis est très clair, mais pour faire simple : il y a plusieurs manière d'arriver au domaine qui nous correspond.


Orientation, un choix personnel ? 506608 Voila, donc moi non plus je n'ai vraiment pas répondu aux questions... mais j'espère que ça vaut quelque chose quand même...

Orientation, un choix personnel ? 572951
Courage !


Chalut !
Revenir en haut Aller en bas
Elhea
Archer émérite
Archer émérite
Elhea

Féminin
Nombre de messages : 599
Age : 24
Localisation : Dans les branches d'un arbre près de l'Oeil d'Otolep.
Groupe : Faëlle
Livre préféré : Le pacte des Marchombres, La Horde du Contrevent
Date d'inscription : 14/01/2010

Orientation, un choix personnel ? Empty
MessageSujet: Re: Orientation, un choix personnel ?   Orientation, un choix personnel ? Icon_minitimeMer 11 Avr 2012 - 19:19

Ben moi je vais faire comme Choup, je vais répondre en vrac Orientation, un choix personnel ? 311797

D'abord, toutes celles qui ont répondu, vous me paraissez avoir oublié un détail important : si Lauren nous demande ça c'est parce qu'elle n'est plus sûre de vouloir faire ce qu'elle voulait faire...

Ensuite, je trouve qu'on rejoint vachement des discussions sur l'inné et l'acquis.
Vous partez un peu toutes du principe qu'on a de l'inné, et que c'est cet inné qu'il faudrait retrouver (avec la comparaison avec l'allégorie de la caverne, toussa...).
Mais enfin, on se construit quand même beaucoup en fréquentant les autres non ? Et en découvrant de nouvelles choses (comme la philosophie, en terminale seulement) ! Comment, à notre naissance, on pourrait être "programmé" à aimer un truc dont on ne connait pas encore l'existence ?
Bon, on peut avoir des tendances... Mais prenons mon exemple personnel : je suis un paradoxe ambulant, une part de moi aime tout ce qui est bien net et carré (et donc adore les maths), et une autre aime tout ce qui fait des courbes sans obéir à aucune loi (et s'est tournée vers la philosophie, même si c'est un peu réducteur de voir la philo comme ça). Je considère que ces deux tendances sont innées, je les ai toujours eues en moi. Mais ça m'avance pas du tout d'avoir des tendances de tous les côtés xD
Je rajouterais aussi : pourquoi ne considérer que l'influence des parents ? Il y a aussi celle de tes amis, de ta famille au sens large, même de gens avec qui tu as par hasard discuté un jour dans le train... Chacun peut t'apporter quelque chose qui te fera pencher dans une direction, qui alimentera ton avis pour telle ou telle chose.

Alors oui, pour moi l'orientation est un choix personnel. Dans la mesure où ce "toi" bien personnel est constitué de multiples influences, de réactions par rapport à ces influences, etc. (je parle de "réaction", parce qu'il est possible aussi de devenir "littéraire" parce qu'on ne s'entend pas bien avec ses parents "scientifiques" par exemple)

Après je rejoins Choup, la réorientation c'est toujours possible. Tu serais assez surprise (je le suis beaucoup, moi Orientation, un choix personnel ? 67734 ) de quelles voies choisissent tous les gens de ma promo qui veulent arrêter la philo ! Conservatoire (théâtre ou musique), éco-gestion, géologie, travail, LEA, sciences-po... Et je ne parle pas des prépas littéraire qui abandonnent pour nous rejoindre !

Donc là, deux solutions s'offrent à toi : soit tu es sûre de ne plus vouloir faire ce que tu avais prévu et tu vas t'inscrire à la fac en septembre (surtout si tu veux faire de la philo, personne va te refuser vu le peu qu'on est Orientation, un choix personnel ? 67734 ), soit tu n'es pas sûre alors tu y vas quand même pour voir à quoi ça ressemble, parce que c'est pas une année perdue de toute façon.
Et je plussoie encore Choup quand elle dit que l'important c'est que tu croies que tu seras heureuse avec ton choix. Peu importe si finalement tu te trompe et que ça ne te plait pas, tant qu'au départ tu as choisi ce qui paraissait te plaire ! (phrase compliquée, désolée Orientation, un choix personnel ? 311797 )

Voilà, j'espère avoir apporté quelque chose Orientation, un choix personnel ? 64812
Revenir en haut Aller en bas
Choup
Tisseur du Réel
Tisseur du Réel
Choup

Féminin
Nombre de messages : 465
Age : 26
Localisation : Paris
Groupe : Dessinatrice
Livre préféré : les livres de Pierre Bottero, La Horde du Contrevent d'Alain Damasio, La condition humaine de Malraux, Orgueil et préjugés de Jane Austen, les Chroniques de San Fransisco d'Armistead Maupin.
Date d'inscription : 31/05/2011

Orientation, un choix personnel ? Empty
MessageSujet: Re: Orientation, un choix personnel ?   Orientation, un choix personnel ? Icon_minitimeMer 11 Avr 2012 - 20:05

Ta réponse, Elhea, fait ressortir un truc que je n'ai manifestement pas réussi à faire comprendre. Du coup j'en rajoute une couche pour dire que je suis complètement d'accord avec toi Orientation, un choix personnel ? 551225

Lor Oelian avait parlé de l'allégorie de la caverne et moi aussi en quelque sorte même si au moment où je l'écrivais je n'y pensais pas du tout. Mais en fait, si tu relis, tu verras que l'on part sur la notion d'inné et d'acquis pour justement essayer de prouver à Nerual qu'il n'y a pas de voie toute tracée. Et qu'en conséquence, vouloir absolument retrouver la source, ses prétendus goûts initiaux n'a pas vraiment de sens.
Justement parce qu'on se transforme et que l'on (se) découvre tous les jours, se dire que peut-être que les choix que l'ont fait ne sont plus "purs" parce que influencés par les parents (ou les autres, tu as raison), c'est nier toute idée de changement. Or c'est ce que Nerual semble vouloir faire.
Personnellement, ce que j'ai essayé de dire dans mon post c'est ça : ne te prends pas la tête avec ce que tu crois être bon pour toi (avec l'inné donc), occupe toi de ce qui te plaît effectivement (qui est donc autre chose et peut venir de n'importe où sans pour autant perdre sa légitimité).

Et quant à ton problème concret, Nerual... Ben, comme tu le dis, les voeux apb sont terminés donc pour cette année je ne sais pas mais il me semble que l'on peut quand même s'inscrire à la fac sans passer par apb, non ? Et puis sinon, ça sera l'occasion de tester un peu, de voir si faire des sciences toute la semaine te convient ou si la philo te manque trop. De toute façon, tu le sentiras si tu n'es pas à l'aise avec tes études, et il sera toujours temps de changer à ce moment là, ne t'inquiète pas.

Hmm voilà Orientation, un choix personnel ? 153451
Revenir en haut Aller en bas
oniric
Curieux
Curieux
oniric

Masculin
Nombre de messages : 15
Localisation : la brume
Groupe : Marchombre
Livre préféré : l'envol
Date d'inscription : 26/03/2012

Orientation, un choix personnel ? Empty
MessageSujet: Re: Orientation, un choix personnel ?   Orientation, un choix personnel ? Icon_minitimeMer 11 Avr 2012 - 21:40

Moi,je vais etre pref...j'ai passé un bon bout de ma vie jusqu'a un jour,je décide de faire je que je veux et pour dire.Ma mére m'en voulais...Mais elle a arreter de se plaindre quand j,ai dit cette phrase...

«la voie qu'on suit est la voie qui nous semble la plus obsurs est peut etre la bonne mais on le saura seulement quand on se planteras»

ok,c'étais pas comme ca mais ca y ressemblais en quelque mot faites ce que voulez car il n'a pas de limites en tout ca avec moi...
Revenir en haut Aller en bas
Nerual
Lanceur de la gratouille enragée qui gratte
Lanceur de la gratouille enragée qui gratte
Nerual

Féminin
Nombre de messages : 646
Age : 25
Localisation : En moi
Groupe : Petite
Livre préféré : Pierre Bottero, Fred Vargas, Alain Damasio, Ray Bradbury, Jasper Fforde... (Pis aussi Anthony Horowitz, Robert Muchamore, Scott Westerfield, Louise Rennison...)
Date d'inscription : 15/02/2012

Orientation, un choix personnel ? Empty
MessageSujet: Re: Orientation, un choix personnel ?   Orientation, un choix personnel ? Icon_minitimeMer 11 Avr 2012 - 21:47

...

Wouah Orientation, un choix personnel ? 551225 , c'est quoi toutes ces réponses ! xD
Non pas que ça me dérange, mais j'ai beaucoup à répondre du coup Orientation, un choix personnel ? 506608

Bon alors, je vais essayer de répondre DANS L'ORDRE moi, parce que sinon je vais être totalement perdue Orientation, un choix personnel ? 153451


Bon alors, déjà, si jamais il me prend l'envie de changer d'avis, mes parents me supporteront toujours dans mes choix (enfin je pense, mais c'est pas leur genre de m'empêcher de faire ce que je veux :) mais après tout, je ne peux pas le savoir, puisque jusqu'à présent, mes choix scientifiques ne s'opposaient pas à l'idée de mes parents)
Après, je voudrais mettre les choses au clair, vu que je l'ai pas assez expliciter dans mon 1er post... mes parents ne m'ont jamais rien dit de faire. En fait, ils ne sont même pas vraiment scientifiques... mon père travail dans le bureautique, et ma mère assistante maternelle xD. Cependant avant, elle était laborantine. Et mon père... n'a jamais été doué en sciences x) mais en fait, lui il compte pas, parce qu'il s'occupe jamais de rien ^^' Ce qui est sûr c'est qu'ils ont tous les deux été des quiches dans la littérature :) (bien qu'ils aiment lire de temps en temps)
Donc, je ne sais pas si ils (elle) ont (a) eu une grande influence sur moi ou pas...

Bref, tout ça pour dire que ce choix a toujours été le mien. J'avais choisi de moi-même de faire une prépa PCSI, parce que c'est ce que je pensais qui pourrait m'aller le mieux. Sauf que... la philo a déboulé dans ma vie, et ça c'était pas prévu x) ('fin si c'était prévu pas que ça me plaise autant)

Choup a écrit:
Je vais vous dire un truc tout con mais que j'aurais bien aimé m'entendre dire quand je galérais à me choisir un futur : rien n'est irréversible. Vous pouvez changer d'avis, vous pouvez vous tromper. Vous pouvez essayer puis vous réorienter. Ca ne sera jamais du temps de perdu parce que quoi que vous fassiez, ça vous apportera quelque chose. Et en plus les parcours "diversifiés" sont souvent plus intéressants que la simple ligne droite.
J'aime bien ta façon de le dire Orientation, un choix personnel ? 394131
Je ne crois pas au destin, ni aux chemins tracés, ni à tout ce bazar... et je sais aussi que je pourrais toujours me réorienter après (même si ça fait parfois du bien de se le faire entendre ^^)

Choup, tu dis que le plus important c'est de faire ce que je veux, ce dont j'ai envie... je veux bien et c'est justement mon intention, le truc c'est que je ne sais absolument pas ce dont j'ai envie ! (d'où le sujet, mais c'est vrai que c'était pas clair)
Mais, c'est clair que moi aussi, un bouleau "classique" en bureau, ou même en intérieur, je crois que je pourrais pas. Mais je n'ai pas la moindre idée de métier, c'pour ça que niveau études, je pourrais aller n'importe où, vers ce qui me plait.

Ensuite, Lor Oelian non, je ne crois pas que j'essaye de retrouver au plus profond de moi, ce qui me correspond. Parce que ça voudrait dire que je serais destiné à quelque chose (et comme je l'ai déjà dit, j'aime pas ça ^^) J'ai conscience que l'influence de quiconque, que ce soit mes parents, mes profs, mes ami(e)s, fait désormais partie de moi. Je ne pense pas faire comme Platon avec sa caverne (oui, je connaissais Orientation, un choix personnel ? 460171 ). En fait, j'essaye juste de me demander si c'est vraiment ce que je veux faire. Et pourquoi je ne me suis jamais poser la question avant. Surtout ça en fait.
Comme Nawel qui était persuadée de vouloir faire Robe Mage. Persuadée que c'était son choix. Tellement persuadée qu'elle ne s'était jamais posée la question si il y avait autre chose qui pouvait lui plaire.
En fait, oui, j'aime beaucoup de domaines différents, et pour choisir ça m'a souvent posé problème. Du coup je me rabattais sur quelque chose de plus... scolaire. Et étant donné que le français m'a toujours gonflé (dû à des profs très... forts x) (notez l'ironie)), que je pouvais pas encadrer l'éco et que je n'ai jamais eu aucune difficulté en sciences et que j'aimais ça parce que ça m'explique comment le monde marche, je m'y suis tournée naturellement.

J'aime beaucoup tout ce que tu dis Elhea Orientation, un choix personnel ? 64812
Mais, je crois que j'ai déjà répondu en partie à tout ce que tu dis ^^
Mais, je crois que je vais rester dans mon choix initial et voir si j'y arrive, si ça me plait, (si je résiste xD), etc... Mais ça me gêne parce que j'ai pas envie d'arrêter la philo. Je me vois en ce moment quand je fais mes devoirs, par ex... avant je commençais toujours par la physique-chimie parce que c'est ce que je préférais et ce qui me paraissait le plus simple. Le reste, je faisais tout un peu à l'arrache (ou alors je le faisais pas, mais ça, faut pas le dire x) ). Maintenant, je prends vraiment du plaisir qu'à réfléchir en philo, en continu, et c'est ce que je préfère.
Après, je me suis souvent dit (peut-être à tort) que les sciences, on peut pas les inventer. Que si je veux progresser dans pas mal de domaines, le seul moyen pour le faire en sciences, d'apprendre encore plus, c'est d'aller dans une filière scientifique. Et qu'à côté je pourrais toujours me poser des questions, avancer à mon rythme, que ce soit en philo ou même en dessin, ou en quoique ce soit d'autre d'ailleurs. Le seul domaine dans lequel je ne peux pas du tout avancer seule, c'est les sciences. Mais c'est sûr que j'avancerais bien plus vite dans la filière spécifique ^^


En fait, je me demandais surtout si ce sont toutes ces influences extérieures (dont mes parents) qui m'ont empêchée de voir ça plus tôt et de me poser la question, qu'est ce que je veux vraiment faire plus tard ? Simplement de me poser la question, sérieusement, en envisageantvraiment autre chose. Ce qui jusque là n'avait été que superficiel.


Après j'essayais aussi de pousser le raisonnement à bout... et de pas le restreindre dans seulement ma petite vie perso Orientation, un choix personnel ? 460171


Enfin voilà, j'espère que c'est plus clair :)

Et merci, beaucoup pour vos réponses ^^



EDIT: écrit en même temps qu'oniric, et... je ne vois pas trop ce que je pourrais dire :/ En fait je ne comprend même pas ce que tu as voulu dire Orientation, un choix personnel ? 311797 Tu pourrais expliciter s'il te plait ? (et faire un effort en orthographe, aussi, c'est un peu pour ça que je te comprends pas)
Revenir en haut Aller en bas
Elhea
Archer émérite
Archer émérite
Elhea

Féminin
Nombre de messages : 599
Age : 24
Localisation : Dans les branches d'un arbre près de l'Oeil d'Otolep.
Groupe : Faëlle
Livre préféré : Le pacte des Marchombres, La Horde du Contrevent
Date d'inscription : 14/01/2010

Orientation, un choix personnel ? Empty
MessageSujet: Re: Orientation, un choix personnel ?   Orientation, un choix personnel ? Icon_minitimeMer 11 Avr 2012 - 22:31

Excuse-moi Choup, j'ai sans doute répondu un peu à l'arrache et j'ai du louper des morceaux !

Oniric j'ai strictement rien compris.

Et Lauren... Bon, ta question est plus claire comme ça, mais on y a déjà répondu non ?
Avant tu ne te posais pas la question parce que tu n'avais aucune raison de le faire. Tu n'aimais pas le français, donc a priori tu n'aimais pas les matières littéraires, ça se comprend.
Et puis tu as découvert la philosophie, et c'est ça qui te fait douter... Parce que tu ne connaissais pas ça avant, que tu n'avais pas eu la curiosité de t'y intéresser (parce que tu n'aimais pas les matières littéraires, sans doute ?).

Fin donc on en revient à ce que je disais sur le fait qu'on se construit au fur et à mesure de nos expériences, et c'est normal que ces expériences amènent de nouvelles questions, des remises en question qui n'existaient pas avant.
On Avance, quoi Orientation, un choix personnel ? 64812
Revenir en haut Aller en bas
oniric
Curieux
Curieux
oniric

Masculin
Nombre de messages : 15
Localisation : la brume
Groupe : Marchombre
Livre préféré : l'envol
Date d'inscription : 26/03/2012

Orientation, un choix personnel ? Empty
MessageSujet: Re: Orientation, un choix personnel ?   Orientation, un choix personnel ? Icon_minitimeJeu 12 Avr 2012 - 18:25

Désolé,ma folie m'en apporté

en quelque mots

fais ce que tu pense vouloir faire meme si tu doutes et si c'est le mauvais choix tu va tomber puis de relever avec la confiction d'avoir fait le mauvais choix.

J'espere que c'est clair......s'il vout plait....
Revenir en haut Aller en bas
lilas
Curieux
Curieux
lilas

Nombre de messages : 34
Age : 46
Localisation : Poitou
Groupe : Dessinatrice
Livre préféré : Ca change souvent
Date d'inscription : 01/05/2012

Orientation, un choix personnel ? Empty
MessageSujet: Re: Orientation, un choix personnel ?   Orientation, un choix personnel ? Icon_minitimeJeu 3 Mai 2012 - 23:52

Bon (toutes) petites reflexions en vrac.
Je crois que le problème de l'entourage dans l'orientation ce n'est pas de ne pas laisser de choix, mais de laisser croire que ces choix sont limités. Exemple vous envisagez l'orientation plusieurs fois entre vision scientifique et littéraire, c'est la vision qu'on vous propose à l'école, mais le monde du travail regorge d'autres possibilités, s'occuper des autres ( éducateur, metier de la santé, etc ) le commerce, le droit (ben oui je connait des gens qui s'éclatent là dedans), les metiers manuels ... bref.
Souvent on se laisse porter par l'image que l'entourage vous donne de la norme, d'autant plus facilement quand vous n'avez pas une grande passion en vous, si la cousine de Choup avait eut pour souhait de devenir infirmiere, pour exemple, sans doute sa famille l'aurai laissé faire, mais sans cette passion elle se tourne vers un metier accessible et où il y a "des débouchés". Ca ne veut pas dire d'ailleurs qu'elle sera insatisfaite ou qu'elle aura une vie intellectuelle au ras des paquerettes...
Pour en revenir au questionnement de Nerual, ce qui ressort à ma lecture c'est que tu souhaites comprendre le fonctionnement des choses, d'où ton interet pour la science qui t'explique comment le monde s'organise, et maintenant pour la Philo qui explore le monde de la pensée. Ca me semble pas du tout une rupture mais bien un prolongement. Trouver un metier en rapport avec ça et sur cette seule base, ça semble compliqué au premier abord, mais ça vaut peut etre le coup d'y repenser quand tu voudras te "spécialiser" dans un domaine. Un boulot est rarement l'application d'une seule capacité, si certains aspects correspondent à ta maniere de fonctionner c'est un plus.
Bon j'espere que je n'ai pas été trop brouillon ou HS pour cette premiere participation de mamie lilas Orientation, un choix personnel ? 556164 .
Revenir en haut Aller en bas
Nerual
Lanceur de la gratouille enragée qui gratte
Lanceur de la gratouille enragée qui gratte
Nerual

Féminin
Nombre de messages : 646
Age : 25
Localisation : En moi
Groupe : Petite
Livre préféré : Pierre Bottero, Fred Vargas, Alain Damasio, Ray Bradbury, Jasper Fforde... (Pis aussi Anthony Horowitz, Robert Muchamore, Scott Westerfield, Louise Rennison...)
Date d'inscription : 15/02/2012

Orientation, un choix personnel ? Empty
MessageSujet: Re: Orientation, un choix personnel ?   Orientation, un choix personnel ? Icon_minitimeVen 4 Mai 2012 - 12:53

Tu sais quoi lilas ?

T'as tout pigé. C'est exactement ça. Sauf que j'arrivais pas à mettre de mots dessus. Et toi tu l'as très bien dit Orientation, un choix personnel ? 64812

Citation :
Tu souhaites comprendre le fonctionnement des choses, d'où ton interet pour la science qui t'explique comment le monde s'organise, et maintenant pour la Philo qui explore le monde de la pensée. Ca me semble pas du tout une rupture mais bien un prolongement.
Orientation, un choix personnel ? 971174

Bon, pour que ce ne soit pas totalement du flood, je tenais aussi à dire que je suis consciente qu'il n'y a pas que ce qu'on nous enseigne à l'école... Cet été, je vais d'ailleurs (normalement) passer mon BAFA. Et puis il y a aussi tout ce qui est artistique, et que j'aime énormément. Mais étant "seulement" d'un niveau correct, je me contente de le garder en loisirs ^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Orientation, un choix personnel ? Empty
MessageSujet: Re: Orientation, un choix personnel ?   Orientation, un choix personnel ? Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Orientation, un choix personnel ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Choix filtre polarisant
» Choix flashs studio
» Choix d'un 50mm pour canon 7D
» Le choix du Tamper
» .. bon choix de Notebook ..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Voie des Marchombres :: La Voie des Marchombres :: La Vie et ses Concepts :: Un chemin qu'on créé ou prédestiné ?-
Sauter vers: