La Voie des Marchombres

Forum de réflexion consacré aux Marchombres et aux livres de Pierre Bottero...
 
PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Fahrenheit 451

Aller en bas 
AuteurMessage
Battling
Aspirant
Aspirant
Battling

Masculin
Nombre de messages : 230
Age : 31
Localisation : Au milieu d'un tas de livres
Groupe : Armure
Livre préféré : En Attendant Godot
Date d'inscription : 27/03/2012

Fahrenheit 451 Empty
MessageSujet: Fahrenheit 451   Fahrenheit 451 Icon_minitimeVen 12 Oct 2012 - 23:24

Bonsoir à tous! Comme c'est mon premier sujet ici, si je ne m'abuse (diantre, c'est émouvant), j'avais envie de mettre un petit texte introductif, histoire de marquer le coup. Donc bienvenue à tous dans ce que nous pourrions appeler "Les radotages de papy Battling", une série de sujet traitant de livres de vieux que plus grand monde ne lit (avec des exceptions). Je vous propose, afin de ne pas trop doucher l'enthousiasme des deux du fond qui me liraient encore, de début ces radotages par un cycle de critique littéraires sur le thème que je développerai sous le nom de

Contre Utopie.

Ce genre peu médiatisé, compte dans ses rangs plusieurs excellents romans que vous avez peut être déjà lu, et qui sait, peut être même aimé. Schématiquement, pour teaser un peu, l'idée de la littérature contre utopique consiste à dépeindre une société cauchemardesque, violente, totalitaire, ou bien juste aliénantie pour l'humain lambda. Comme le système utopique, les sociétés décrites sont parfaitement rodées, encadrent dans tous les coins l'humain jusque dans sa vie intime. De fait, plus que décrire le futur, comme les romans de science fiction, c'est notre Présent, notre condition, notre société qui nous est présentée, poussée à l'extrême, ses problèmes amplifiés pour qu'ils nous sautent presque littéralement à la figure. Mais nous aurons l'occasion d'y revenir, bande de coquinous, gardez en pour la suite!

Fahrenheit 451, écrit le génialissime Ray Bradbury, a donc toute sa place parmi le panthéon des contre utopies. Petit mot rapide sur l'auteur si vous ne le connaissez pas: Ray Bradbury, récemment décédé, est considéré avec Asimov et Philip K. Dick comme faisant partie des meilleurs romanciers de science fiction de tous les temps. Si vous voulez vous la péter auprès des geeks littéraires et des gens bien portants, dites que vous lisez ces trois là (et pour peu que vous soyez une fille, vous ferez tourner la tête des geeks). Pourtant, avec Fahrenheit, ce n'est pas un roman de science fiction, avec voitures volantes et androïdes, mais bien un portrait critique de la société de son temps qui est faite. Une critique toujours actuelle, des années après...

Je ne saurais trop dévoiler la trame de l'histoire, celle ci prend de délicieux virages pas toujours contrôlés, pas toujours prévisibles. Nous suivons l'Histoire du pompier Montag, charmant résident d'une charmante bourgade où tous les gens sont heureux. Montag est pompier, très épanouie dans sa petite vie de pompier, à brûler des livres toute la journée, puis retrouver sa femme dans sa petite maison, soit shootée aux somnifères, soit rivée devant la télévision murale à regarder des programmes de divertissement. Un problème? Ahh, c'est cette histoire de brûler des livres qui vous chiffonne? Il n'y a pas de quoi, les gens sont heureux, finis les problèmes de conscience, finies les révasseries de poètes bons à rien, dans ce monde idéal, plus personne ne se torture les méninges pour rien. Plus de jalousies, plus de dépression, les gens vivent dans la béatitude complète, qu'est ce qu'il vous faut? S'il faut sacrifier un Shakespeare et un Platon pour avoir la paix, ça vaut le coup, non? Le problème, c'est que tout ce joli monde va commencer à dérailler, un soir comme les autres, lorsque fugacement, l'ombre d'une jeune fille se dessine...

Sans vous en dire plus, le vernis va vite craquer. Sous l'intrigue principale, on voit que c'est la place du livre qui est remise en question, son rôle crucial dans la société même lorsqu'il paraît dépassé par les autres médias... Et par là même, un vibrant hommage à la Littérature, la Culture, et la curiosité qui poussent l'Humanité à se dépasser, se renouveler et sans cesse se réinventer.

Et vous, vous en avez pensé quoi?
Revenir en haut Aller en bas
 
Fahrenheit 451
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Groupe] Fahrenheit
» Fahrenheit 451
» Bradbury Ray - Fahrenheit 451
» Fahrenheit Nutrition Logistics GmbH (Celle)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Voie des Marchombres :: Au Bout de la Plume :: Médiathèque :: Littérature-
Sauter vers: