La Voie des Marchombres

Forum de réflexion consacré aux Marchombres et aux livres de Pierre Bottero...
 
PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
anipassion.com
Partagez
 

 Non-violence

Aller en bas 
AuteurMessage
Miaou Til' Plume
Gardien d'Ilfasidrel
Gardien d'Ilfasidrel
Miaou Til' Plume

Féminin
Nombre de messages : 1309
Age : 25
Localisation : Entre-deux.
Groupe : Dessinatrice
Livre préféré : Aucune idée. Il y en a trop x).
Date d'inscription : 08/02/2010

Non-violence Empty
MessageSujet: Non-violence   Non-violence Icon_minitimeJeu 3 Jan 2013 - 11:39

Et yop !!
Rev'là Miaou l'idéaliste avec un nouveau petit sujet Anar'bisounoursesque ! \o/

J'ai bien envie de prendre ce sujet de Vayel comme intro ; mais je n'ai pas posté ma question directement à la suite parce que je voudrais la poser aussi à un niveau plus large.


Donc d'abord : Selon vous, en règle générale (c'est-à-dire en particulier, *édit* au niveau de l'individu ^^) la non-violence est-elle possible ? applicable au quotidien ? (J'ai bien quelques vagues idées, mais comme je pose la question, je vous laisse faire pour l'instant, hein Non-violence 852900)


Et au niveau... général Non-violence 460171: Que pensez-vous des guerres ? des armées ? Un État aujourd'hui ou dans jenesaisquel futur pourrait-il survivre (éco-)durablement sans armée, en supposant que ce soit un choix de sa part ?


Bonne réflexioooooooon \o/ !!


Dernière édition par Miaou Til' Plume le Mar 31 Déc 2013 - 12:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://friskayublunariah.skyrock.com
lilas
Curieux
Curieux
lilas

Nombre de messages : 34
Age : 46
Localisation : Poitou
Groupe : Dessinatrice
Livre préféré : Ca change souvent
Date d'inscription : 01/05/2012

Non-violence Empty
MessageSujet: Re: Non-violence   Non-violence Icon_minitimeJeu 3 Jan 2013 - 18:03

Miaou Til' Plume a écrit:

Et au niveau... général Non-violence 460171 : Que pensez-vous des guerres ? des armées ? Un État aujourd'hui ou dans jenesaisquel futur pourrait-il survivre (éco-)durablement sans armée, en supposant que ce soit un choix de sa part ?

Pas une reflexion, mais un exemple, le Costa Rica a décidé d'abolir l'armée depuis plus de 60 ans et reinjecte l'argent dans l'éducation, la santé et la protection de la nature.
Revenir en haut Aller en bas
Kerowin
Curieux
Curieux
Kerowin

Féminin
Nombre de messages : 37
Age : 26
Localisation : Quelque part entre d'innombrables rêves ...
Groupe : Armure
Livre préféré : J'ai du mal à établir un ordre de préférence, je vous citerait donc ces quelques livres qui mon marqués : Les livres de Mr Bottero ( of course ^^ ) , quelques un de Bernard Werber, de Mercedes Lackey, La Moïra ...
Date d'inscription : 06/11/2012

Non-violence Empty
MessageSujet: Re: Non-violence   Non-violence Icon_minitimeJeu 3 Jan 2013 - 19:06

Hum vaste sujet que tu nous proposes là Miaou ^^.
Il me touche particulièrement car *Mode racontage de vie On* Je suis en plein processus de recrutement au sein de l'Armée de Terre *Mode racontage de vie Off* .

Pour commencer, concernant la non-violence, tout dépend de ce que tu entends pas "Violence". Parce qu'il me semble que l'on peut distinguer ce mot sous plusieurs formes, telles que la violence morale ou la violence physique envers n'importe quel type d'être vivant. Si je prend cette dernière, je ne pense pas que la non-violence puisse être possible. En effet, pour vivre, tout le monde a besoin d'une manière ou d'une autre de subvenir à ses besoins, ce qui implique de manger. Par conséquent nous devons tuer ( et donc faire preuve d'une certaine violence ) des animaux et des végétaux. Certes il existe surement des "degrés" de violence, mais le constat est le même, la violence existera toujours.
Par contre pour ce qui est de la violence entre humains ( et je pense que c'est là ou tu voulais en venir Miaou ( je te demande pardon si je me trompe ;) ) je ne pense pas que ça soit la même chose. Pour moi ça a toujours était une histoire de "bon sens" : si je ne tape pas, personne ne me tapera. Malheureusement aujourd'hui ce n'est pas le cas, car n'importe quel prétexte peut facilement être trouvé pour importuner quelqu'un, question ( souvent ) d’orgueil oblige ..... Cependant cela ne m'empêche pas de croire que si tout le monde pouvait se mettre dans la tête que La vérité est amour, tout le reste est illusion ( comment-ça ça ce voit que je viens de finir Tour B2 Non-violence 626696 ) ça ferait longtemps que la violence entre nous ne serait qu'un lointain souvenir ...
( Est-ce moi, où je viens de faire un certain nombre de répétitions avec le mot violence Non-violence 311797 ? )


Citation :
Et au niveau... général : Que pensez-vous des guerres ? des armées ? Un État aujourd'hui ou dans jenesaisquel futur pourrait-il survivre (éco-)durablement sans armée, en supposant que ce soit un choix de sa part ?

Beaucoup de questions qui mériteraient d'être bien décortiquées une par une, mais que je vais synthétiser afin de ménager mes petits doigts ( et mon cerveau par la même occasion XD )qui n'ont pas encore l'habitude de faire des pavés dans les sujets de réflexions Non-violence 311797 )

Concernant les guerres, et cela va peut-être en surprendre certains étant donné que je veuille rentrer dans l'armée, je trouve que ce sont des choses abominables, ayant juste pour but d'assouvir des besoins de grandeurs de personnes toutes aussi abominables, et aboutissant sur des bilans désastreux au niveau humain. Bref j'aimerais tout simplement qu'elles n'existent pas. Le pire c'est que les gens qui les déclenchent déclarent faire ça pour le bien de l'humanité (Exemples: Guerres des religions, etc ... ), voyez le côté vicieux de la chose ...


Pour ce qui s'agit des armées, et bien ce sont tout simplement les outils de défense ( j'inclue également dans ce mot la prévention ) et d'attaque de chaque pays. Aujourd'hui heureusement elles servent plus à cette première cause qu'à la seconde. Elles sont souvent composées d'hommes et de femmes qui sont en tout temps au service de leur pays. Après chaque armée est différente, et il est difficile de donner une véritable définition qui collerait à l'ensemble d'entres elles.
Je pense également que si j'avais à répondre à la remarque "oui, mais si il n'y avait pas d'armée il n'y aurait pas de guerre" je dirais que le problème n'est pas là, ou du moins on ne prend pas le problème à la bonne source. Si il n'y avait pas de personnes ayant des buts scrupuleux doublés d'une soif de pouvoir sans fin, alors là oui il n'y auras plus de guerre (enfin ce n'est que ma propre hypothèse hein =p ). Les armées ne sont, en fait, que des groupes de personnes manipulables, mais ce ne sont pas elles qui déclenchent les guerres.

Après pour ce qui est de l'idée des pays sans armée, je ne sais pas trop quoi penser ... D'un côté je me dis que ça pourrait être une belle solution, et d'un autre mon côté pessimiste me dit qu'il y aura toujours un abrutis pour provoquer des guerres et s'en prendre facilement et lâchement à des pays sans défense ....
Cependant l'exemple de Lilas concernant le Costa Rica est intéressant, ça m'a donné envie de faire des recherches à ce sujet ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Miaou Til' Plume
Gardien d'Ilfasidrel
Gardien d'Ilfasidrel
Miaou Til' Plume

Féminin
Nombre de messages : 1309
Age : 25
Localisation : Entre-deux.
Groupe : Dessinatrice
Livre préféré : Aucune idée. Il y en a trop x).
Date d'inscription : 08/02/2010

Non-violence Empty
MessageSujet: Re: Non-violence   Non-violence Icon_minitimeVen 4 Jan 2013 - 8:29

Yep, merci Lilas pour l'exemple : moi aussi ça m'intrigue, et ça donne une pointe d'optimisme à mes idéaux bisounours, c'est cool Non-violence 626696 .

Kerowin ! Je me souvenais de ta présentation, et d'avoir été perturbée par ta volonté de rejoindre l'armée (mais j'arrivais plus à me souvenir de qui c'était x)). En tout cas merci pour ta réponse.

Pour la non-violence, oui, je pense surtout aux humains. Enfin je m'interroge en même temps sur le végétarisme et compagnie, mais... en l'occurrence, c'est des humains que je parle Non-violence 460171 . Et je suis d'accord pour l'orgueil, seulement quand même, je pense à l'exemple de Gandhi ou de MLK (Martin Luther King, hein^^) qui ont quand même réussi à mener des combats politiques en usant de non-violence !! (Et là, je remercie ma prof de DNL de nous en avoir parlé un peu plus qu'en histoire-géo "en français". \o/) Donc c'est possible pour des cas particuliers, en rassemblant des foules motivées grâce à un bon leader. Mais sans motivation exceptionnelle... ni leader, est-ce vraiment possible ?

Pour les armées et les guerres, je crois qu'on est plutôt d'accord, mais je m'interroge justement sur : Oui, mais s'il n'y avait pas d'armées, y aurait-il des guerres ? Parce que je sais bien que les armées ne sont que des personnes avec la volonté d'être au service de l'Etat, pour protéger leur pays... mais s'il n'y avait personne de volontaire ou de formé, au service de ces fameux hommes à la soif de pouvoir, est-ce que le résultat serait aussi monstrueux ? Tu me diras, ils pourraient mobiliser des volontaires sur le tas avec des armes improvisées, comme ça s'est fait pour la Révolution, et que c'était le groooos bazar. Mais si on n'avait pas d'armée et qu'on ne fabriquait plus d'armes (à feu, surtout) et plus de bombes ? Il resterait des armes blanches (ne serait-ce que des couteaux, des trucs agricoles (je suis sûre que se faire déchiqueter par un tracteur, ça doit être beau \o/) ou même des véhicules tout simples tant qu'à faire... mais ce serait quand même moins horrible, ne serait-ce que sans le nucléaire. Non ? Je sens que mon raisonnement a une faille quelque part x'). Peut-être déjà parce que d'ici à ce qu'on décide de ne plus avoir d'armées ni de fabricants d'armes, y a du boulot... mais ça se fait au Costa Rica, hein, alors je vous fluche. u_u Cet aprem, je me renseigne sur ce pays. \o/
Revenir en haut Aller en bas
http://friskayublunariah.skyrock.com
Kerowin
Curieux
Curieux
Kerowin

Féminin
Nombre de messages : 37
Age : 26
Localisation : Quelque part entre d'innombrables rêves ...
Groupe : Armure
Livre préféré : J'ai du mal à établir un ordre de préférence, je vous citerait donc ces quelques livres qui mon marqués : Les livres de Mr Bottero ( of course ^^ ) , quelques un de Bernard Werber, de Mercedes Lackey, La Moïra ...
Date d'inscription : 06/11/2012

Non-violence Empty
MessageSujet: Re: Non-violence   Non-violence Icon_minitimeVen 4 Jan 2013 - 20:02

Citation :
Mais sans motivation exceptionnelle... ni leader, est-ce vraiment possible ?

A mon sens oui. Car comme je l'ai dis dans mon précédent message, tout n'est en fait qu'une question de bon sens. Ce que je veux dire c'est que je ne pense pas que l'on ai vraiment besoin d'une règle pour nous interdire de tuer quelqu'un...
J'ai du mal à m'exprimer ce soir à ce sujet, je réessayerai plus tard ;).

Citation :

Oui, mais s'il n'y avait pas d'armées, y aurait-il des guerres ?

Sûrement moins, mais je n'ai pas d'exemples précis pour confirmer cela, disons que c'est juste une intuition ou quelque chose dans le genre ^^
Néanmoins il me semble que l'abolition de certaines armées ne ferait pas baisser la violence, ou du moins nous en verrons une "nouvelle". En effet si nous prenons l'exemple de la France, son armée est, si je ne me trompe pas ( je vous autorise à me lancer des tomates si ce n'est pas le cas Non-violence 905281 ), constituée notamment de la gendarmerie. Or cette dernière a un rôle assez important dans notre vie quotidienne car elle nous permet d'être un peu plus sereins vis à vis des délits criminels. Certes il resterait la police, mais cette dernière est surtout affectées dans les grosse villes, laissant la campagne à la gendarmerie, ce qui laisserait le champs libre pour divers malfaiteurs au sein de cette dernière zone. Et si nous ne fabriquions plus d'armes, je ne pense pas que cela arrangerait les choses, car qui dit moins d'armes dit certes moins d'armes pour les malfrats, mais aussi moins d'armes pour les forces de l'ordre. Or les trafiquants de drogues n'ont pas particulièrement besoin d'armes pour transporter leurs saletés, et si il n'y a personne pour les arrêter avec des moyens convaincants, les poudres blanches et compagnies deviendraient monnaie courante ( ça l'est déjà un peu aujourd'hui, mais ce que je veux dire c'est que ça empirerait ). Les voleurs non plus n'ont pas besoins d'armes pour faire leurs petites affaires, il suffit d'un bon coup de main, voir d'une pierre pour casser la vitre d'une maison, et le tour est joué ....

Si nous prenons l'exemple du Costa Rica (voui j'ai fais mes petites recherches Non-violence 153451 ), le pays est certes sans armée depuis plus de 60 ans, mais cela n'empêche pas la prolifération de trafiquants. De plus ils ont faillit être attaqués par une autre nations contre laquelle ils n'auraient strictement rien pu faire ( heureusement une commission internationale, dont j'ai oublié le nom [ j'éditerai une fois que je l'aurai retrouvé ^^" ] a arrangé tous ça. ). A côté il ne leur reste plus que leur petite police qui fait presque figure de figuration tellement leurs moyens de défenses sont minimes face à ceux des trafiquants. Pour tout dire j'ai l'impression de voir les cavaliers polonais essayant de défère les chars allemands ...

Le problème réside sûrement dans le fait que l'esprit humain est si tordu chez certains que, armes ou non, il trouverons toujours un moyen pour arriver à leur fin. Après tout, nous avons toujours nos petits poings ...
Alors peut être que ça serait moins horrible, mais entre nous, je ne fais pas de différence entre un enfant tué par des coups de poings, et un autre par une arme nucléaire Non-violence 575385 . L'acte est tout aussi ignoble.

Hum ... en me relisant j'ai la désagréable impression d'être radicale dans mes propos ... donc je tiens à souligner, pour pas qu'il n'y ai de soucis, que ce ne sont que mes convictions personnelles et que j'adore quand ces dernières sont remises en question ( donc lâchez vous =D) Non-violence 575385 . D'une autre manière je précise que je ne fais pas exprès l'avocat du diable ( sinon je vous dirais que l'armée sert aussi lors de catastrophes naturelles pour aider les gens en difficultés, et qu'elle fait certains actes humanitaires, mais comme je ne vous l'ai pas dis .... chut =p ) Non-violence 153451 .

Citation :
(je suis sûre que se faire déchiqueter par un tracteur, ça doit être beau \o/)
Pour info, étant du milieu, je peux t'assurer que pour se faire déchiqueter par un tracteur il faut vraiment y aller fort! Par contre avec un épandeur de fumier, ou une prise de force là c'est une toute autre histoire ... Hum j'arrête de flooder là parce que je commence à avoir de drôles d'images dans la tête qui ne me plaisent pas trop Non-violence 964183 .



Revenir en haut Aller en bas
Adraelle
Curieux
Curieux
Adraelle

Féminin
Nombre de messages : 17
Age : 22
Localisation : Sur le dos d'une licorne
Livre préféré : y en a beaucoup mais je vais essayer de faire un petit résumé : tous ceux de Pierre Bottero, Hunger Games, Harry Potter (Oui je sais, c'est pas très original... ), les chroniques des temps obscurs de Michelle Paver, la trilogie du magicien noir de Trudi Canavan et bien d'autres...
Date d'inscription : 02/12/2012

Non-violence Empty
MessageSujet: Re: Non-violence   Non-violence Icon_minitimeSam 5 Jan 2013 - 20:04

Lorsque j'étais petite, j'ai lu un livre sur la violence qui m'a beaucoup marquée. Ce petit livre (dont je ne me souviens pas le nom) disait qu'il fallait différencier "les non-violents" des "non-concernés". Je m'explique : pour nous, petits français que nous sommes, bien installé devant notre télé, il est facile de dire des Syriens (simple exemple) qu'ils ne devraient pas se battre mais résoudre leurs problèmes par des discussions... Je ne dis pas qu'ils ont raison ni tort, je dis simplement que nous ne sommes pas à leur place et que cette histoire même si elle nous touche, ne nous concerne pas directement. En revanche, les hommes comme Gandhi ou Martin Luther King sont des hommes concernés directement et non-violent.
(je me suis un peu écartée du sujet... Non-violence 311797 )

Ensuite, je vais vous citer un proverbe latin "Si vis pacem, para bellum" ce qui signifie : "si tu veux la paix, prépare la guerre (c'est marrant, c'est la première fois que le latin me sert Non-violence 454249 ). En clair, si tu ne veux pas te faire attaquer par les autres, montre leur que tu es puissant et ils auront peur de toi.

Il faut que je vous laisse et j'ai encore plein de choses à dire mais pas le temps Non-violence 556559 . Si vous n'êtes pas d'accord avec ce que j'ai dit, je suis prête à recevoir toutes vos critiques et je reviendrai vous hanter discuter avec vous. Non-violence 164517
Revenir en haut Aller en bas
Miaou Til' Plume
Gardien d'Ilfasidrel
Gardien d'Ilfasidrel
Miaou Til' Plume

Féminin
Nombre de messages : 1309
Age : 25
Localisation : Entre-deux.
Groupe : Dessinatrice
Livre préféré : Aucune idée. Il y en a trop x).
Date d'inscription : 08/02/2010

Non-violence Empty
MessageSujet: Re: Non-violence   Non-violence Icon_minitimeDim 6 Jan 2013 - 18:03

Yop ! Merci pour vos réponses^^.

Adraëlle, pour la distinction faite dans ton livre, effectivement... je ne peux que m'incliner x). En revanche, j'aime pas trop le proverbe latin ! Il se base sur la domination et l'intimidation, ça ne me plaît pas xD. Et d'ailleurs ça amène une autre question : la domination, c'est une forme de violence, non ? (Je sais pas si je ne suis pas en train de dire une bêtise, mais j'ai sûrement vu ça quelque part et... c'est une idée qui me semble intéressante \o/.)
Revenir en haut Aller en bas
http://friskayublunariah.skyrock.com
Perrin Al'Tear
Ami de la falaise
Ami de la falaise
Perrin Al'Tear

Masculin
Nombre de messages : 863
Age : 251
Localisation : Neverland
Groupe : Faël
Livre préféré : Tolkien, Robin Hobb, George R. R. Martin, Greg Keyes, Tad Williams
Date d'inscription : 29/06/2009

Non-violence Empty
MessageSujet: Re: Non-violence   Non-violence Icon_minitimeVen 11 Jan 2013 - 16:55

Miaou Til' Plume a écrit:
En revanche, j'aime pas trop le proverbe latin ! Il se base sur la domination et l'intimidation, ça ne me plaît pas xD.
Et pourtant, un penseur comme Machiavel écrivait déjà au XVIème siècle :

« Là-dessus naît une dispute, s’il est meilleur d’être aimé que craint, ou l’inverse. Je réponds qu’il faudrait être et l’un et l’autre ; mais comme il est bien difficile de les marier ensemble, il est beaucoup plus sûr de se faire craindre qu’aimer, s’il faut qu’il y ait seulement l’un des deux. Car on peut dire généralement une chose de tous les hommes : qu’ils sont ingrats, changeants, dissimulés, ennemis du danger, avides de gagner ; tant que tu leur fais du bien, ils sont à toi, ils t’offrent leur sang, leurs biens, leur vie, leurs enfants, comme j’ai dessus dit quand le besoin est futur ; mais quand il approche, ils se dérobent. »

Machiavel, Le Prince (1515), Chapitre XVII

La dernière phrase de l'auteur (qui sonne, d'ailleurs, comme une sentence) est sûrement la plus importante de cet extrait : "Quand il approche [le besoin], ils se dérobent". Tout le débat en revient à la question des principes de l'homme : face au besoin, l'homme demeure-t-il identique à lui-même, ses engagements passés seront-ils respectés, etc ? Ces questions (plutôt rhétoriques en l’occurrence) sont à mon sens un pré-requis à tout débat sur la question posée au début du fil.
Revenir en haut Aller en bas
Aziliz
Champion de cueillette, mention framboises
Champion de cueillette, mention framboises
Aziliz

Féminin
Nombre de messages : 640
Age : 29
Localisation : Au détour d'une ligne
Groupe : Petite
Livre préféré : Ellana, le Voleur de chouchous, et d'autres
Date d'inscription : 23/12/2010

Non-violence Empty
MessageSujet: Re: Non-violence   Non-violence Icon_minitimeVen 18 Jan 2013 - 14:04

J'aime ! (pardon, déformation facebookienne quoi que le mot ne soit pas choisit au hasard)

J'ai envie de revenir sur quelques petites choses qui ont déjà été dites mais avec lesquelles je ne suis pas totalement d'accord. Ca sent déjà la tartine à plein nez, parce que ce sujet traite de dizaines de notions comme le bien et le mal, l'amour, la crainte, ... et que j'ai énormément de choses à dire sur tout ces sujets là =P

Tout d'abord, bien que tu aies précisé Miaou que tu ne parlais que des humains, moi j'aimerais revenir un peu sur la notion de violence dans le monde des carottes et des crapauds. Je me permet ici de ne pas parler de bien et de mal mais de actes pour vivre et de volonté de nuire. Chez les animaux sauvages (je ne vous parle pas du chat qui joue avec la souris pour ne pas la manger), il n'y a pas de volonté de nuire. L'animal qui tue (quelque soit la chose tuée) ne souhaite pas nuire à cette chose mais le fait parce que son acte lui semble nécessaire à sa survie. L'homme qui écrase un cafard parce qu'il est moche confond quand à lui la nécessité pour mieux vivre et la volonté de nuire.
Ce que je veux dire par là, c'est que l'extr^eme violence inhérente au genre humain vient d'une mauvaise perception de son environnement, de ses besoins et de sa propre importance.
L'homme perçoit son environnement comme hostile, et il se bat donc contre lui : c'est pour cela qu'on écrase les araignées, que l'on met 3 pulls en hiver et que l'on se protège des agressions extérieures avec autant de hargne. Les animaux eux s'adaptent, recherchent un autre endroit ou meurent et l'on en fait pas tout un fromage.
L'homme croit qu'il a besoin d'armes pour se défendre, qu'il a besoin de plein de v^etements et d'un équipement de plus en plus sophistiqué alors que ses besoins sont beaucoup plus réduits : manger, dormir, boire, etc. Après, on peut ajouter certains besoins non vitaux comme avoir un toit, pouvoir s'habiller et s'éduquer, mais je ne connais aucun animal ressentant le besoin de regarder la télé.
Et évideement, l'homme pense ^etre plus intelligent que les autres ^etres vivants, plus important donc, et ayant donc le droit de détruire pour son bien ^etre matériel ce qui permet aux autres de juste survivre, humains comme animaux.

C'est de là que vient le problème de violence : tuer ou blesser n'est pas mal en soit et cela ne reflète pas forcémment une volonté de nuire. On peut donc cueillir la carotte sans mauvaise conscience... sauf si elle pourri sur notre bonhomme de neige sans qu'on ne la mange. De m^eme que l'on peut tuer un animal et même un homme à condition que cela nous permette de vivre et que cette action soit dénuée de l'intention de nuire.

Peut-on guérir de la violence ? Oui et non.
Nous sommes en fait dans un cercle vicieux : on se croit en danger, on se sent agressé, on pense devoir se défendre, donc on crée quelque part l'insécurité, donc on se croit en danger. Les armes à feu par exemple, on s'en passait bien, avant. Seulement on se sentais plus en sécurité en se disant que l'on pouvait abattre un éventuel agresseur avant m^eme qu'il ne nous touche. Le problème c'est qu'en créant cette protection, nous avons créé une amre supplémentaire pour l'agresseur.
Nous pourrions transformer cela en cercle vertueux : on sait qu'on va de toute façon tous finir par mourir, on ne doit donc pas avoir peur (car on ressent alors la mort comme normale, naturelle et non comme une fin trop brutale), on n'a donc pas besoin de se défendre, on n'incite donc pas les autres à nous tester (quoique il y aura toujorus des fous mais eux aussi mourront un jour) et donc il y a moins de conflits, donc on se sent en sécurité, donc on n'a pas besoin de se défendre...
C'est le principe du détachement : si quelqu'un veut me voler mon portefeuille, et que je suis attachée à ce qu'il contient, j'aurai des réticences et je risque donc de perdre et mon portefeuille et ma vie, si l'autre est vraiment déterminé. Si j'ai pris l'habitude de donner naturellement et de tout accueillir, de faire confiance, les autres n'auront pas besoin de m'agresser pour obtenir ce qu'ils veulent. Et comme y'a plus de challenge, beaucoup ne chercheront pas à l'obtenir.
Alors oui, ça implique de prendre des risques, d'accepter que l'on ne pourra pas forcément réagir à une agression. Pourtant, lorsque l'on fuit ou que l'on se protège de plein de choses, cela ne les empêchent pas forcément de nous atteindre. Par exemple les maladies, je peux porter des v^etements chauds, ne jamais toucher les gens malades et me laver les mains 50 fois par jour, ça ne m'emp^echera pas forcément de tomber malade. Si j'accepte de pouvoir tomber malade, que je ne change rien à mes habitudes et que je savoure l'instant plutôt que de me dire "mon dieu je vais etre malade" non seulement j'utilise mieux mon temps, mais je ne vais pas forcément tomber plus malade que la personne qui fait tout pour l'éviter...

Le problème c'est qu'il y a actuellement trop en jeu pour les forces en puissance pour accepter cela. Chacun est trop attaché à ses biens (ou à ses maux =P) pour vouloir faire le premier pas...

Pour ce qui concerne les armées, j'aurai tendance à dire qu'elles sont nécessaires, pas pour leur r^ole dissuasif, d'attaque ou de défense mais dans leur r^ole de cohésion sociale. Pour moi, c'est d'ailleurs gr^ace aux armées qu'un cercle vertueux pourrait se mettre en place, avec le concours évidemment des populations locales et des foules. Pour moi, le véritable role de l'armée c'est de défendre les intér^ets de tous face aux intér^ets de chacun : par exemple en responsabilisant et en informant les personnes de ce qu'elles n'utilisent pas au maximum afin de les convaincre d'ouvrer pour le bien commun. Par exemple, de raisonner un vieux qui entasse des tonnes de bouffe dans son bunker et ne veut pas partager alors m^eme que le village tout entier crève de faim.
Pour moi, l'armée remplit pleinement son r^ole quand elle doit intervenir pour des catastrophes naturelles, en aidant les populations à faire face, en organisant les secours et en débloquant des moyens pour les aider. D'ailleurs, pour moi, la guerre ne devrait pas ^etre résolue par la force mais par une aide : si les pays africains ou arabes ont actuellement de gros problèmes ce n'est pas, à mon sens, en les bombardant, m^eme si on bombarde les tyrans et leurs armées que l'on va les aider à régler leurs problèmes. Il s'agirait plut^ot de leur permettre de vivre en adéquation les uns avec les autres en repensant certains mécanismes de leurs sociétés. Mais pour ça, il faudrait déjà que nous (pas au sens les occidentaux, mais au sens ^etre humain individuel, puis ^etre humain membre d'une nation, puis nation) nous y arrivions.

Je tiens à revenir sur la crainte aussi :
Pour moi, se faire craindre n'est pas la solution car cela implique un rapport de force dangereux, car le jour où ceux qui te craignent comprennent qu'ils peuvent s'allier pour ne plus te craindre, il n'y a alors plus grand chose à faire... L'idéal, toujours à mon sens, c'est de parvenir à se faire aimer et respecter. C'est à dire sans virer dans le trop bon trop con, réussir à aider de notre mieux quiconque demande l'aide mais également savoir leur faire accepter quand l'aide qu'ils demandent ne leur changera rien. Par exemple, si quelqu'u essayait d'oeuvrer pour le bien de tous et de chacun, il pourrait par exemple donner un fruit à une maman et lui expliquer comment tirer le meilleur parti de ce fruit, en le mangeant puis en plantant les graines pour qu'il donne d'autres fruits pour ses enfants. Mais si quelqu'un venait lui demander de l'argent, il saurait expliquer que ce n'est pas l'argent qui résoudra son problème, car il doit apprendre à le résoudre durablement : si je te donne 100€ tout de suite, tu iras les dépenser et tu iras surement mieux pendant quelques temps, mais après ce temps, que va-t-il se passer, tu me redemanderas de l'argent, et si je ne puis t'en donner ou si je suis mort et que personne ne souhaite t'aider, tu ne pourras plus rien, il faut donc régler ton problème autrement, soit en apprenant à gagner l'argent nécessaire soit en créant directement ce qu'il te manque.

Mais la politique ne tourne pas vraiment très rond en ce moment.
Moi je pense la non violence faisable, au quotidien, quelque soit notre situation, mais dans le monde actuel, il faut vraiment déborder de confiance en soi et en la vie pour y parvenir.

Et pour le non violent et non concernés, je pense qu'on est tous concernés par la violence. Tous à des échelles différentes, mais je considère que n'importe qui qui répond à la violence par l'amour et le pardon est autant non violent que les illustres figures que tu cites. Une femme qui se fait battre et qui réussit à pardonner son agresseur et à lui offrir la clé pour sortir de la violence a, à mons avis, autant de mérite qu'eux.

Pis, tiens, j'ai envie de vous raconter une petite histoire [racontage de vie ON]
quand j'étais petite, j'étais très bonne à l'école. Je vivais dans un milieu relativement difficile et où beaucoup d'enfants ne comprennaient rien à l'école, mais ça j'en avais pas conscience. Tous les jours, un garçon venait me voir et il me cognait, donnait des coups de pieds, m'embetait... Un jour j'en ai eu marre et j'ai tout dit à maman. Elle a suivit le petit garçon avec moi jusque chez lui, et on en a parlé à ses parents. Son père lui a foutu une raclée qui m'a mis les larmes aux yeux, le gamin sanglotait par terre et le père ne cessait de crier et de lui donner des coups. On est partis, complètement écoeurés, on pouvait rien faire.
Le lendemain, le garçon vient me voir, il a des bleus sur les bras et les jambes et moi je me sens mal pour lui. Il me dit :
- désolé de t'avoir emb^eté, mais ça fait deux fois que je recommence le CP, j'y comprends rien, comment toi tu peux comprendre alors que tu débarques tout juste de maternelle ?
A l'époque, ma grand mère était instit et je lui avait demandé tous les exercices de son programme et j'avais passé toutes les récrés de mon année de CP à lui expliquer et à lui faire faire. Il est passé en cm2 et je ne sais pas ce qu'il est devenu par la suite. [racontage de vie OFF]

Si cela m'était arrivé au collège, je pense que je lui aurait collé une bonne raclée et que je lui aurait dit de me laisser tranquille. Et si cela m'arrivait aujourd'hui, je ne sais pas si j'aurais la réaction appropriée, mais cette expérience me montre que les enfants ne sont pas violents par nature, cette violence, ils l'apprennent mais elle n'est pas innée.
Les hommes pour moi ne sont pas violents en soi, ce n'est pas leur nature. Ils ne sont violents que parce qu'ils ne comprennent pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://lailleurs.uniterre.com
Szyra Nahim
Chevaucheur de Brume
Chevaucheur de Brume
Szyra Nahim

Féminin
Nombre de messages : 1699
Age : 29
Localisation : Gwendalavir
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres
Date d'inscription : 03/01/2008

Non-violence Empty
MessageSujet: Re: Non-violence   Non-violence Icon_minitimeSam 19 Jan 2013 - 12:35

La non-violence...

Dur d'arriver sur un sujet sans tout reprendre, ou sans se dire que tout a été dit.

Je vais essayer de donner mon avis et d'aborder les choses différemment.

Prenons un pays, il se défend avec une armée.
Un être humain, avec son corps et des armes.
Un animal, une plante, avec ce que la nature lui a légué : poisons, dents, griffes, cornes, camouflage...

Nous avons vu qu'un animal, en temps normal, tue pour sa subsistance. Mais sa proie ne va pas se laisser faire pour autant. Elle se défend coûte que coûte. Elle fuit, elle riposte. Peu importe le moyen, elle se défend. Mais elle peut se défendre en attaquant son agresseur ou en l'évitant. A part si on suppose que se désister du rôle de miam sur pattes est une violence faite à l'estomac du prédateur, la deuxième méthode est non-violente.

Pour un être-humain, je trouve ça bien de prôner la non-violence. De ne pas vouloir se battre. Mais ne pas se défendre est pour moi une bêtise. Nombreux sont les arts martiaux qui prônent que le meilleur combat est le combat évité. Et pourtant tous leurs adeptes apprennent à se battre et à se défendre. Cela leur donne une assurance. Ils peuvent éviter les coups. Ils peuvent tenter de parlementer avec l'agresseur sans montrer de peur car ils savent que si jamais ça tourne mal, ils pourront réagir. Par ailleurs, j'irai même jusqu'à dire qu'on peut se défendre en portant quelques coups. Je pense à l'aikido qui ne vise que la défense. On met hors d'état de nuire l'adversaire, mais on ne cherche pas pour autant à atteindre à sa vie ou à son intégrité. La violence existe et à moins d'un miracle, existera toujours. La non-violence, c'est évidemment ne pas commettre d'actes violents, mais également essayer de répondre aux actes violents autrement que par la violence. Après, il y a diverses manières d'envisager cette réponse.

Et j'adore ton histoire Azi ! Je pense qu'il est très important de comprendre le pourquoi de la violence. Si on envisage l'autre avec bienveillance, peut-être pouvons-nous la solution non-violente au conflit. Mais je maintiens que savoir se défendre est essentiel pour ça. Ce n'est pas une fois au sol inconscient qu'on pourra discuter !

Pour un pays maintenant, je dirai la même chose. Savoir se défendre est essentiel. Après, je suis consciente des problèmes que ça pose. Mais bon, même dans le merveilleux cas où nous serions une planète pacifique. Imaginez les ETs belliqueux qui débarquent et on les regarde avec des yeux comme des soucoupes (volantes) parce qu'on ne sait plus comment répondre à une attaque armée !

Voilà, ce sera tout. Mais je veux bien en re-discuter avec vous =)

Revenir en haut Aller en bas
http://phoenixjewel.skyrock.com
Miaou Til' Plume
Gardien d'Ilfasidrel
Gardien d'Ilfasidrel
Miaou Til' Plume

Féminin
Nombre de messages : 1309
Age : 25
Localisation : Entre-deux.
Groupe : Dessinatrice
Livre préféré : Aucune idée. Il y en a trop x).
Date d'inscription : 08/02/2010

Non-violence Empty
MessageSujet: Re: Non-violence   Non-violence Icon_minitimeMar 31 Déc 2013 - 13:06

Je déterre joyeusement mon propre sujet \o/ (sans même le relire, en plus, c'est mal...).
Simplement parce que je suis en train d'en (re?)lire un autre, un vieux, à savoir « Les Marchombres modernes : entre rêve et réalité? » (page 2 pour ceux qui veulent retrouver la source) et que je tombe sur un post d'Erky' où il défend la distinction suivante :
Citation :
Pour moi, la "Violence" est confondue trop souvent avec le "Combat", à savoir que la Violence ne réside pas dans les coups portés ou dans l'affrontement, mais dans la façon de porter les coups ou de s'affronter même. Un combat, voire une mise à mort, n'est pas forcément synonyme de Violence. C'est important. Violence est un mot terrible et terrifiant, mais il faut justement distinguer, je dirais, la véritable Violence (malsaine, mauvaise, destructrice par essence, celle qui est si brutale qu'elle en est furieuse. Vous voyez cette image d'un monstre de brutalité et de déchainement, une furie qui incarnerait cette idée de "véritable Violence", de "Violence pure"?) et la violence nommée ainsi à tort (le combat à vrai dire, l'opposition)mais je n'ai pas d'autre mot. Il est important de bien faire la distinction entre les deux, rien que cela, ça permet de résoudre bien des nœuds de problèmes et de paradoxes.
Aussi je distinguerais Violence (avec un grand V) de violence (avec un petit v). Le premier étant la Violence véritable et le second la violence nommée ainsi à tort, selon la nuance expliquée plus haut.
-----> Donc voilà, dans mon immense vilainie *mot que j'ai très peu croisé et dont je ne suis pas sûre du sens, juste pour faire beau et frimer un peu*, je sors ses/ces propos de tout contexte et, dans son dos, à l'issu de son plein gré, toussa, je vous propose d'y réfléchir et de me dire ce que vous en pensez.
Évidemment, je ne vous dis pas tout de suite ce que moi ça m'évoque, parce que c'est un peu trop flou sinon c'est pas drôle Non-violence 626696.

[Au passage, je relis quand même le dernier post, de Szyra, et en fait, ouais, maintenant je suis plutôt d'accord avec elle/toi^^. Surtout avec ce passage : « Nombreux sont les arts martiaux qui prônent que le meilleur combat est le combat évité. Et pourtant tous leurs adeptes apprennent à se battre et à se défendre. Cela leur donne une assurance. Ils peuvent éviter les coups. Ils peuvent tenter de parlementer avec l'agresseur sans montrer de peur car ils savent que si jamais ça tourne mal, ils pourront réagir. Par ailleurs, j'irai même jusqu'à dire qu'on peut se défendre en portant quelques coups. Je pense à l'aikido qui ne vise que la défense. On met hors d'état de nuire l'adversaire, mais on ne cherche pas pour autant à atteindre à sa vie ou à son intégrité. » Non-violence 64812]

*Wouaaaiiiiis mon 1100e message est un post de réflexiooooooon xD !*


PS : En fait, ouais, allez lire tout son post, il est trop cool ET lié à ce sujet-ci. Non-violence 460171
Revenir en haut Aller en bas
http://friskayublunariah.skyrock.com
Contenu sponsorisé




Non-violence Empty
MessageSujet: Re: Non-violence   Non-violence Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Non-violence
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Voie des Marchombres :: La Voie des Marchombres :: La Vie et ses Concepts :: Fiction, Vérité, Rêves et Réalité-
Sauter vers: