La Voie des Marchombres

Forum de réflexion consacré aux Marchombres et aux livres de Pierre Bottero...
 
PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Sécurité ou Liberté?

Aller en bas 
AuteurMessage
Tarja
Voltigeur des courants
Voltigeur des courants
Tarja

Féminin
Nombre de messages : 361
Age : 23
Groupe : Haïnouk
Livre préféré : L'envol, Zouck, Le seigneur des anneaux, Alain Damasio, Les Eveilleurs, Vango, tous les livres de Pierre Bottero
Date d'inscription : 11/07/2012

Sécurité ou Liberté? Empty
MessageSujet: Sécurité ou Liberté?   Sécurité ou Liberté? Icon_minitimeMar 8 Jan 2013 - 21:32

Je suis pas sûre de poster ce sujet au bon endroit, est-ce que quelqu'un pourrait déplacer si vous pensez qu'il serait mieux ailleurs? (ou si il existe déjà mais normalement j'ai vérifié)
Merci.


La sécurité est-elle une entrave à la liberté?

Lorsque j'ai demandé à mes parents de me laisser aller à Paris pour le salon du livre ils ont refusé en disant que c'était "trop dangereux, si il t'arrive quelque chose c'est nous qui l'auront sur la conscience", d'où ma question.

A trop chercher la sécurité, ne risque t-on pas d'y laisser notre liberté en s'enfermant dans une peur perpétuelle?
Vivre n'est-ce pas prendre des risques?

Et en prenant cette question dans un sens plus large (et plus politique): un État sécuritaire, qui installe des caméras partout pour se prévenir d'attaques terroristes ou autres, n'atteint t-il pas à la liberté de ses citoyens?

Et enfin, trouvez-vous que ce désir de sécurité est légitime ou a t-on tendance à verser dans la paranoïa?

Sécurité ou Liberté: telle est la question.

Du coup ça fait pas mal de questions et un peu en bazarre, désolée. J'ai ma petite idée quant aux réponses mais j'aimerais entendre (ou plutôt lire) vos avis.
Merci d'avance! Sécurité ou Liberté? 64812


Revenir en haut Aller en bas
Maiata
Curieux
Curieux
Maiata

Féminin
Nombre de messages : 29
Age : 27
Localisation : Vers Paris en général
Groupe : Haïnouk
Livre préféré : Aucun particulièrement
Date d'inscription : 20/03/2012

Sécurité ou Liberté? Empty
MessageSujet: Re: Sécurité ou Liberté?   Sécurité ou Liberté? Icon_minitimeMar 8 Jan 2013 - 23:20

Oh, un joli petit sujet que voilà.

Citation :
La sécurité est-elle une entrave à la liberté?

Dans l'absolu lé sécurité ne devrait pas pouvoir restreindre nos possibilités d'agir et notre sentiment de liberté, mais au contraire l'agrandir. Car la sécurité permet de rentrer chez soi tard le soir sans se faire agresser, de se déplacer en ville sans se faire écraser par une voiture qui avait envie de passer... La sécurité nous permet de faire des actions que l'on n'aurait pas pu faire sinon, elle est donc censée augmenter nos libertés.


Vivre, c'est prendre des risques, en effet. On ne peut pas vivre sans sortir de chez soi, sans manger des aliments qui sont potentiellement pleins de pesticides et qui vont nous donner le cancer, sans traverser une route. Et même si on restait chez soi, qui nous dit que l'immeuble ne va pas s'écrouler?
Bref. oui, à trop rechercher la sécurité, on s'éloigne de la liberté.

[Et là s'ensuit un discours qui dit qu'il est tout à fait normal pour des parents de s'inquiéter, surtout laisser son enfant partir seul dans la capitale aux métros blindés et aux rues labyrinthiques, voir une mystérieuse bande de jeunes à un salon du livre. Bon, je referme la parenthèse, vous avez compris]


Citation :
Et en prenant cette question dans un sens plus large (et plus politique): un État sécuritaire, qui installe des caméras partout pour se prévenir d'attaques terroristes ou autres, n'atteint t-il pas à la liberté de ses citoyens?
As-tu lu "1984" de George Orwell? Le livre traite exactement de la question. La population est ultra contrôlée, avec des caméras dans toutes les rues, même des caméra chez eux [dont j'ai oublié le nom]. Ils ne sont plus libres de faire ce qu'ils veulent, doivent penser comme le parti de Big Brother. La justification à tout ça est le bonheur de la population. En contrôlant tout, rien de mauvais peut arriver aux habitants, donc ils devraient être heureux.



Donc personnellement, je pense que le désir de sécurité est légitime (C'est pour cette raison que nous nous regroupons en société à la base, non?) ET que l'on tombe dans la paranoîa. Paranoïa car l'on s'habitue à notre niveau de sécurité, et donc ce que l'on voit aujourd'hui nous paraît inadmissible, donc on recherche plus de sécurité, et on deviendra encore plus pointu sur le niveau exigé...
Parce que il y a 200 ans, il n'y avait pas les médias pour nous relater les crimes commis à l'autre bout de la France. Maintenant que l'on est au courant de l'actualité de la planète entière, on a l'impression que les vols, les viols, les coups fourrés... sont plus importants.


Pourquoi la sécurité nous donne l'impression de réduire nos libertés?
Peut-être parce que l'on n'a pas conscience de ce que l'on gagne dans un pays plutôt sécuritaire. Pouvoir se promener quand la nuit commence à tomber en ne se retournant pas tous les deux pas de rues. Et que quelqu'un qui voulait sortir de chez lui en Gwendalavir devait obligatoirement savoir un minimum se défendre pour pas se faire attaquer sur les routes, alors que nous pouvons voyager à l'autre bout du pays en théorie sans problème.



Et puis, une autre chose qui fait que l'on a l'impression de voir nos libertés réduites, c'est l'effet du Panoptique. C'est une prison, dont les plans n'ont pas souvent été mis en oeuvre je crois. Les prisonniers étaient observables par une tour centrale, mais un contre jour empêchaient les prisonniers de savoir s'ils étaient réellement observés ou non. Ce « sentiment d'omniscience invisible » comme dirait wikipédia, et un très bon moyen de nous empêcher d'agir.
Si on veut brûler une voiture mais qu'il y a une caméra de surveillance, en quoi est-on moins libre de la faire? en rien, mais nous avons seulement peur de nous faire voir, car l'on ne sait pas si on peut nous reconnaître, nous identifier par cette surveillance ou non.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Choup
Tisseur du Réel
Tisseur du Réel
Choup

Féminin
Nombre de messages : 465
Age : 26
Localisation : Paris
Groupe : Dessinatrice
Livre préféré : les livres de Pierre Bottero, La Horde du Contrevent d'Alain Damasio, La condition humaine de Malraux, Orgueil et préjugés de Jane Austen, les Chroniques de San Fransisco d'Armistead Maupin.
Date d'inscription : 31/05/2011

Sécurité ou Liberté? Empty
MessageSujet: Re: Sécurité ou Liberté?   Sécurité ou Liberté? Icon_minitimeVen 11 Jan 2013 - 0:23

Je ne sais pas si vous êtes au courant mais cette question c'est exactement un des sujets du bac de philo 2011 x) (mais rassurez-vous, je ne vais pas me lancer dans une dissert, je n'en ai absolument pas le temps. Je vais faire court, donc)

Je pense qu'il faut bien délimiter les deux cas de figure dont tu parles, Tarja :

D'abord, il y a ton exemple avec tes parents. Je ne pense pas que l'on puisse le placer sur le même plan que la sécurité au niveau étatique et social. Je veux dire que tes parents ne t'enlèvent pas vraiment de la liberté, tu peux toujours discuter avec eux, leur expliquer que tu es une grande fille etc. Et puis, mes parents à moi m'ont toujours dit que ce n'était pas une marque d'un manque de confiance en moi que de m'interdire de me balader seule à des heures indues dans la rue, mais plutôt un manque de confiance en l'autre, ce grand méchant loup qui rôde et que l'on ne connait pas. Je comprends que cela puisse être difficile à accepter mais, au fond, ce n'est que ta liberté de mouvement qui est, temporairement, bafouée. Et puis, encore une fois, il y a le contexte familial qui fait que l'on admet généralement que les parents soient des gros flippés de la vie pour tout ce qui concerne leurs enfants. Etre parent c'est un peu avoir peur tout le reste de sa vie en un sens.

Pour ce qui est de la sécurité au niveau de la société, c'est autre chose.
... Et là en fait, je ne sais plus trop quoi dire à part : lisez La Zone du Dehors de toute urgence si ce n'est pas déjà fait. Et puis vous pouvez aussi aller voir le sujet sur l'anarchie puisqu'il parle, d'une certaine manière, du contrôle de l'Etat sur les individus et du pourquoi et comment de ce contrôle (pas seulement dans l'optique sécuritaire).
Au fond, cette question est tellement tranchée dans ma tête que c'est très difficile d'argumenter... Disons que la plupart des mesures visant à assurer ma sécurité me font, au mieux, doucement rire, et plus souvent grincer des dents
Je ne dis pas que tout devrait être permis et que la loi de la jungle devrait régner, non. En revanche tout ce qui procède de la volonté de suivre les individus, de garder des traces de leurs allées et venues, des discussions, de ce qu'ils font, avec qui, etc, je ne supporte pas. De nos jours on tend malheureusement de plus en plus vers cette traçabilité des corps. Mais après tout pourquoi s'en faire ? c'est pour notre bien, pour nous protéger (de quoi donc ?), et puis, ça ne fait de mal à personne, hein. Si l'on ne veut pas se plier au système, le système considère que l'on est fautif, que l'on a quelque chose à cacher et nous voilà suspect. C'est une surveillance passive, on ne nous empêche de rien, nous sommes donc libres... tant qu'on respecte les règles, qu'on ne fait pas de vagues. Rien à signaler, circulez.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Solituda
Apprenti marchombre
Apprenti marchombre
Solituda

Masculin
Nombre de messages : 334
Localisation : Je pourrais vous répondre que je viens du ventre de ma mère, de l'endroit où j'habite, des ex forums sur lesquels j'étais. Tant de lieu, tant d'endroits parcourus. Je viens d'une musique, The pianist. Je viens du tréfonds de ses notes, de ses sentiments, de sa douleur. Je viens de cette Solitude.
Livre préféré : The Unbeliever. Vous ne devez surement pas connaître. Mais je vous le déconseille. Tout en vous le conseillant.
Date d'inscription : 10/10/2010

Sécurité ou Liberté? Empty
MessageSujet: Re: Sécurité ou Liberté?   Sécurité ou Liberté? Icon_minitimeVen 11 Jan 2013 - 1:28

Il est 01h10, je viens de finir Yes man, et là, j'ai la musique à fond dans les oreilles, The Fray, Look After You.
C'est en effet un sujet de philo basique, bien que point ma préférence. Beaucoup de chose ici sont déjà dîtes et peu sont à rajouter.
Maintenant que je touche un peu au droit, je vais simplement rajouter deux trois notions juridiques.
La Police Administrative est la Police qui s'occupe de la sécurité, alors que la Police judiciaire est celle qui donne lieu à une arrestation. En soi, ce sont les mêmes personnes, mais dans des moments différents, et avec des rôles différents.
Le but de la PA c'est justement la sécurité, et celle-ci passe par la prévention, soit les contrôles, les caméras, etc. Le Maire lui, adopte des règlements, dit règlements de police administrative. Par exemple dans un cas, il y avait une interdiction pour un skatteur d'utiliser sa planche à roulette dans certaines zones, ou encore pour une prostituer d’exercer sa profession dans certaines zones. Le problème avec tout cela, c'est que ça porte en effet atteinte aux libertés des individus.
Il faut donc jongler entre la sécurité/ordre public et les libertés individuels.
La PA a donc la nécessité d'assurer l'ordre public, et par la même occasion de satisfaire l'intérêt général.
Article 97 de la loi du 05/04/1884 (Et oui, ça remonte): "La police a pour objet d'assurer le bon ordre, la sûreté et la salubrité publique." Le tout se résume par l'ordre public. Toutes mesures restrictives de libertés doit être prise en vue d'assurer l'ordre public, si ce n'est pas le cas, on appelle ça du détournement de pouvoir, et on peut contester l'acte administratif. Ces interdictions ne doivent pas être générales et absolues. Dans le cas de l'affaire avec la prostitué, elle a fait annuler l'acte lui interdisant de "professer" car il était trop général. Tout acte doit être pris en considération du "danger", et doit être éviter si il y a moyen de procéder par des mesures moins restrictives. Ces mesures doivent donc être nécessaires et proportionnées! La Liberté est la règle, la restriction l'exception.

Un petit exemple pour clore le sujet, assez marrant. Arrêt du Conseil d'Etat du 05/02/1960, Commune de Mougins: Une interdiction générale et absolue avait été prise dans le but de..... d'interdire les aboiements de chien. *sourire moqueur* Bien entendu, l'acte a été annulé.

Au plaisir!
Revenir en haut Aller en bas
yukhaï
Curieux
Curieux
yukhaï

Masculin
Nombre de messages : 70
Age : 23
Localisation : Partout et nul part
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Les livres de Pierre Bottero
Date d'inscription : 26/06/2012

Sécurité ou Liberté? Empty
MessageSujet: Re: Sécurité ou Liberté?   Sécurité ou Liberté? Icon_minitimeVen 11 Jan 2013 - 18:31

Je crois que tout ce que je pensais a été dit hein!

Je voulais rajouter une petite citation qui correspond bien je pense:


"Ceux qui abandonnent une liberté essentielle pour une sécurité minime et temporaire ne méritent ni la liberté, ni la sécurité."
Benjamin FRANKLIN.



Revenir en haut Aller en bas
Battling
Aspirant
Aspirant
Battling

Masculin
Nombre de messages : 230
Age : 31
Localisation : Au milieu d'un tas de livres
Groupe : Armure
Livre préféré : En Attendant Godot
Date d'inscription : 27/03/2012

Sécurité ou Liberté? Empty
MessageSujet: Re: Sécurité ou Liberté?   Sécurité ou Liberté? Icon_minitimeVen 11 Jan 2013 - 19:03

"Et finissent par perdre les deux." Faut citer en entier, quand on cite :p
Revenir en haut Aller en bas
Szyra Nahim
Chevaucheur de Brume
Chevaucheur de Brume
Szyra Nahim

Féminin
Nombre de messages : 1699
Age : 29
Localisation : Gwendalavir
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres
Date d'inscription : 03/01/2008

Sécurité ou Liberté? Empty
MessageSujet: Re: Sécurité ou Liberté?   Sécurité ou Liberté? Icon_minitimeSam 19 Jan 2013 - 11:16

En effet, beaucoup a été dit déjà.

Mais on pourrait peut-être encore parler de cette sécurité qu'on nous impose sans qu'elle fasse référence aux grands méchants loups qui voudraient nous voler, nous tuer, ou que sais-je encore. Je parle de cette sécurité qui veut vous empêcher vous-même de vous faire du mal.

Genre (vous allez sentir le vécu), vous êtes à Paris, il a neigé beaucoup la soirée précédente et le lendemain, trottoirs, toits, voitures, tout est encore bien blanc. Bon selon les endroits, certains trottoirs sont un peu libérés de la neige, ou verglacés, ou avec de la neige fondu. Pas évident de s'adapter d'un trottoir à l'autre, là ça glisse, là ça glisse plus, et puis la sur cette bande de 10 cm de large, on marche tranquille mais à côté ça dérape... Bref, un peu galère mais bon faut bien sortir de chez soi ! Et puis, voilà que vous faites parti de ces cinglés qui aiment faire un footing et par dessus-tout qui aiment en profiter qu'il ait neigé pour courir dans une autre ambiance, dans un parc enneigé... Ca fait rêver alors même que vous êtes pas encore sorti de votre lit. Sauf que... quand vous arrivez devant les grilles du parc, vous constatez avec une méchante surprise qu'il est fermé. C'est comme ça pour toutes les portes ! Vous entendez les gentils monsieurs de la sécurité du parc dirent à deux types que c'est glissant quoi. Voire très glissant.


Hum... moi je la vois bien leur neige bien fraîche, c'est pas là-dedans qu'on glisse. Mais bon y a des grilles, sans doute des histoires d'assurance, et on préfère fermer pour VOTRE SECURITE ! Par contre les trottoirs, c'est plus difficile à fermer, alors vous avez le droit de vous cassez la gueule dessus...

Voilà, vous rentrez chez vous, vous en voulez à cette foutue sécurité qui vous empêche de passer un bon moment à courir dans la neige, fraîche en plus ! Et puis vous tombez sur ce sujet et c'est comme si le ciel vous tendait les bras pour décrire votre frustration.


Dans cet exemple précis.... je crois que ma liberté a été sérieusement limitée !

Mais tout va bien, je vous rassure ! Je me suis rien cassé du coup =D
Revenir en haut Aller en bas
http://phoenixjewel.skyrock.com
Solituda
Apprenti marchombre
Apprenti marchombre
Solituda

Masculin
Nombre de messages : 334
Localisation : Je pourrais vous répondre que je viens du ventre de ma mère, de l'endroit où j'habite, des ex forums sur lesquels j'étais. Tant de lieu, tant d'endroits parcourus. Je viens d'une musique, The pianist. Je viens du tréfonds de ses notes, de ses sentiments, de sa douleur. Je viens de cette Solitude.
Livre préféré : The Unbeliever. Vous ne devez surement pas connaître. Mais je vous le déconseille. Tout en vous le conseillant.
Date d'inscription : 10/10/2010

Sécurité ou Liberté? Empty
MessageSujet: Re: Sécurité ou Liberté?   Sécurité ou Liberté? Icon_minitimeSam 19 Jan 2013 - 20:11

*sourire moqueur*

Tu t'es rien cassé... Grâce à eux, peut-être. Simplement ils doivent assurer l'ordre, et même si la neige est fraiche et que TOI, tu ne risques pas de glisser, les autres peut-être que si. C'est de la prévention. Interdire les trottoirs est impossible, car cela serait plus dangereux qu'autre chose. Et si tu veux savoir une petite astuce, si tu tombes à cause du verglas devant un magasin, tu peux attaquer le magasin. *sourit*
Il est responsable de "devant chez lui".

Au plaisir!
Revenir en haut Aller en bas
Aziliz
Champion de cueillette, mention framboises
Champion de cueillette, mention framboises
Aziliz

Féminin
Nombre de messages : 640
Age : 29
Localisation : Au détour d'une ligne
Groupe : Petite
Livre préféré : Ellana, le Voleur de chouchous, et d'autres
Date d'inscription : 23/12/2010

Sécurité ou Liberté? Empty
MessageSujet: Re: Sécurité ou Liberté?   Sécurité ou Liberté? Icon_minitimeSam 19 Jan 2013 - 23:49

Voila, Solituda, tu as dit le mot qui manquait : responsable.

Fondamentalement, il n'y a absolument aucun problème à trouver notre juste équilibre entre sécurité et liberté : certains mettrons six verrous à leur porte et d'autres escaladerons la falaise à mains nues. Le problème, c'est que l'^etre humain n'est aujourd'hui plus capable d'assurer sa défense par lui m^eme. Déjà parce qu'il a créé des armes au nom de la sacrosainte sécurité qui le rendent plus vulnérable puisque si à la base chacun à ses faiblesses, on est tous égaux devant un flingue, le problème c'est que celui qui le tient ne cherche pas forcément notre sécurité... Mais aussi parce qu'il préfère confier sa sécurité à d'autres.
Pour reprendre un exemple déjà cité, en Gwendalavir, on ne peut pas sortir tard le soir sans savoir se défendre, c'est dangereux. Oui, mais alors nous sommes conscients des risques et l'éducation se fait en conséquence : on apprend à se défendre par soi m^eme puisque nous sommes la première force sur place en cas d'agression. Ici, nous faisons confiance à la police, aux caméras, aux assurances, alors qu'en réalité, la sécurité n'est pas plus garantie qu'en Gwendalavir... Sauf qu'en Gwendalavir, on ne leur fait pas croire qu'un Br^uleur ne va pas entrer chez toi simplement parce que tu as mis une barrière.

Bref, moi je pense que chacun doit ^etre maitre de sa sécurité et donc de sa liberté, et il est bien là, le problème, aujourd'hui ce n'est plus le cas, on a décidé que l'homme n'était plus responsable de ses actes mais qu'il était responsable de ses biens : si je grimpe dans un arbre et que je tombe, ce n'est pas ma faute, c'est la faute de l'arbre, et a fortiori du propriétaire de l'arbre puisqu'il ne m'a pas emp^eché de monter dedans.
Le véritable problème est là : on ne peut plus choisir les risques que l'on souhaite prendre pour notre liberté ou les précautions que l'on souhaite prendre pour notre sécurité, on n'a plus le choix. Ou alors, on achète l'arbre...

Ca, c'est liberticide, et je pr^one la responsabilité d'actes. C'est d'ailleurs parfois le cas, heureusement, vous imaginez si quelqu'un prends un couteau dans la cuisine de Madame X pour la tuer ? Bah, elle est responsable hein, c'est son couteau, elle n'avait qu'à empêcher l'autre de le prendre...

Quand à la surveillance, ça me fait penser aux radars. Aujourd'hui, on doit tellement respecter les règles à la lettre que le bon samaritain en devient plus dangereux que le fou furieux : à regarder constamment son compteur, on ne regarde plus la route. Pour les caméras, c'est pareil : celui qui veut commettre un méfait à deux solutions : soit il se débrouille pour ne pas ^etre vuu ou reconnu, soit il accepte parfaitement d'^etre filmé et il commet son méfait malgré tout. Celui qui n'a rien à se repprocher, quand à lui, finit par ^etre tellement obnubilé par les caméras et le fait de devoir toujours ^etre bien droit dans ses bottes qu'il y perd une énergie considérable, énergie qui n'est donc pas utilisée pour venir en aide à autrui ou faire son travail par exemple.
Finalement, la surveillance ne fait que pencher la balance pour ceux qui hésitent : les petits voyous et les jeunes qui testent leur nouvelles bécanes.
Une caméra n'arr^etera pas celui qui a décidé de tuer 50 personnes dans le métro, par contre, cela permettra de le retrouver, après coup, peut-^etre, s'il a oublié un paramètre et s'il ne s'est pas suicidé..
Après, la non-surveillande pose le problème de l'application des lois : s'il n'y a plus de radars, comment savoir qui respecte ou non les limitations de vitesse ? Et comment arr^eter un tueur si l'on ne sait rien sur lui ?

Là aussi je pense qu'il y a un juste milieu à trouver : surveiller suffisament pour que les gros fauteurs de troubles puissent ^etre arr^etés et surveiller suffisamment peu pour que monsieur tout le monde n'ai pas peur de faire un pet de travers.

C'est quand m^eme un comble que la sécurité nous fasse peur, non ?
Revenir en haut Aller en bas
http://lailleurs.uniterre.com
Twinychi
Esquisseur de l'Imaginaire
Esquisseur de l'Imaginaire
Twinychi

Féminin
Nombre de messages : 152
Age : 29
Localisation : Altaïr
Groupe : Dessinatrice
Livre préféré : La Quête d'Ewilan
Date d'inscription : 08/03/2009

Sécurité ou Liberté? Empty
MessageSujet: Re: Sécurité ou Liberté?   Sécurité ou Liberté? Icon_minitimeDim 3 Fév 2013 - 0:12

Voilà longtemps que je n'avais pas posté sur le forum mais je ne pouvais décemment pas passer à côté d'un tel sujet.

Je laisserai de côté l'aspect sociétal de la question pour rebondir sur l'événement qui t'a amené à te poser cette question. C'est en effet une question que je me suis moi-même posée il y a quelques années lorsque j'étais au lycée et que je me pose toujours bien qu'elle ait évoluée.

Tu es à un âge où les parents prennent encore un certain nombre de décisions pour toi et je comprends que cela soit frustrant, surtout lorsque l'on reporte sur toi des peurs qui ne sont pas les tiennes. Aujourd'hui, ils te créent un cadre pour ta sécurité, mais surtout ils t'apprennent à te créer ton propre cadre. Car lorsque tu seras indépendante, ce sera à toi de te créer ton cadre de sécurité.
Là j’ai envie d’insérer une petite citation du Roi Lion « Simba, être brave ne veut pas dire risquer l'impossible ! ». Ce que me rappelle cette citation, c’est qu’on est invité à repoussé les murs de notre cadre, à ouvrir des portes et des fenêtres mais qu’il faut éviter d’abattre nos quatre murs. Un homme ne peut pas se décider de gravir le Mont-Blanc du jour au lendemain. Il va d’abord s’entrainer, tester ses limites, les repousser. Il prendra ainsi des risques, mais il apprendra surtout à repérer les dangers pour pouvoir les éviter et s’en préserver.

En attendant de pouvoir faire tes propres choix et choisir tes propres limites, si l’autorité de tes parents te pèse et te donne l’impression d’être prisonnière du cadre de sécurité qu’ils t’imposent, rappelle-toi de cette citation :
« Elle était marchombre.
Libre ou enchainée.
Valide ou blessée.
Jeune ou vieille.
Elle était marchombre. »


(Et je suis d'accord avec Choup, même si parfois ça ne suffit pas, n'hésite pas à parler avec tes parents Sécurité ou Liberté? 64812 )
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Sécurité ou Liberté? Empty
MessageSujet: Re: Sécurité ou Liberté?   Sécurité ou Liberté? Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Sécurité ou Liberté?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Voie des Marchombres :: La Voie des Marchombres :: Apprentissage :: Entraves-
Sauter vers: