La Voie des Marchombres

Forum de réflexion consacré aux Marchombres et aux livres de Pierre Bottero...
 
PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Définir un Artiste, et se définir Artiste.

Aller en bas 
AuteurMessage
Miaou Til' Plume
Gardien d'Ilfasidrel
Gardien d'Ilfasidrel
Miaou Til' Plume

Féminin
Nombre de messages : 1309
Age : 25
Localisation : Entre-deux.
Groupe : Dessinatrice
Livre préféré : Aucune idée. Il y en a trop x).
Date d'inscription : 08/02/2010

Définir un Artiste, et se définir Artiste. Empty
MessageSujet: Définir un Artiste, et se définir Artiste.   Définir un Artiste, et se définir Artiste. Icon_minitimeMer 3 Avr 2013 - 14:04

Wayne Shorter (jazzman) a écrit:
Si quelqu'un vous dit qu'il n'est pas artiste, c'est un menteur ! Le gène, l'esprit artistique existent en chacun de nous.

Je ne sais pas vraiment d'où vient cette citation, mais c'est une amie qui me l'a envoyée, dimanche soir... et cela m'a rappelé une vieille discussion (scussion) avortée avec des amies de la chorale, sur le thème suivant : comment définir un artiste ? Et j'y ajoute une autre "dimension" : comment se définir artiste ? (Parce que selon moi, ce n'est pas tout à fait la même chose^^. Y a des notions d'ego qui rentrent en compte dans la deuxième question, mine de rien.)


Je dirais bien que je suis d'accord avec le monsieur jazzman ci-dessus \o/. Comme beaucoup de gens le pensent, on n'est pas déterminé à devenir artiste, c'est simplement une envie, un embryon, que sais-je, enfin un truc en nous qui vibre, on y ajoute de la motivation et du boulot, en plus d'une part de talent "inné" si on a du bol, et hop ! On devient capable de créer.
Mais la question subsiste : est-ce qu'on devient forcément un Artiste pour autant ? Qu'est-ce qu'un Artiste, déjà ? Est-ce que le terme englobe n'importe quelle personne qui décide de créer des trucs inutiles-mais-beaux ? Est-ce qu'il faut obligatoire être reconnu pour mériter ce "titre", ou est-ce que s'estimer soi-même suffit ? (Après tout, Van Gogh et compagnie, ils n'étaient pas trop trop estimés à leur époque y a qu'à voir dans Doctor Who ! Et si on en avait loupé encore d'autres, des comme ça ?)


Y a un bon bout de temps, j'avais posté un sujet sur la poésie contemporaine, mais qui était surtout parti sur "peut-on [et surtout puis-je en l'occurrence x')] se dire poète ?"
Je vous synthétise les réponses :

Revan, le Grand, le Clairvoyant a écrit:
Un marchombre est il marchombre parce les autres le lui reconnaissent ? Un marchombre se définit il par la façon dont il bouge les pieds et les mains, comme un poète les mots ? Un marchombre, un poète, c'est tellement au dessus de cela. Pourquoi renfermer la Beauté dans une cage, pourquoi essayer de définir et de caser ce qui est fait pour être libre et indéfinissable ? (...) Si tu le sens en toi, alors tu es une poète. Si tu ne sens pas l'attrait de la forme en toi, alors laisse tomber, laisse toi aller à ce que t'inspire ton coeur et ton âme... (...) Si tu te prouve à toi même que tu es une poète, si tu es en accord avec ce que tu fais, ce qui t'anime et qui tu es, alors qu'importe les autres ?
[Hum, la première partie de ma citation semble ôter d'office au présent sujet toute sa raison d'être, mais chuuuut c'est le reste l'important, d'accord ? Définir un Artiste, et se définir Artiste. 153451 ]

Aurore (Nour =)) a écrit:
Mais la poésie n'a pas vraiment de définition au sens stricte du terme puisqu'elle est différente pour chaque personne.

Mon Homonyme (non pas celle de la chanson, d'abord c'est un celui, dans la chanson^^) a écrit:
Je pense donc que dès que tu es capable de t'expliquer et de te justifier à toi-même ton "je suis poète"... Tu l'es. Au moins pour toi, comme le dit Revan. Ce qui est déjà pas mal ;) .
[Et puis elle relativisait aussi la vision des "autres" en mentionnant les codes de compréhension de chaque mouvement poétique, appris ou non, et les habitudes de lecture de chacun.]


Woilà. En gros, ils semblaient / vous sembliez tous d'accord pour penser qu'être poète [artiste si j'élargis le champ, donc], c'était avant tout pouvoir se l'affirmer à soi-même, selon sa propre définition. Mais imaginons que j'aie écrit un petit poème, ou composé un petit morceau, et que toute contente, je le montre à des tas de gens qui ont une grande culture et qui sont ouverts, et que ces gens-là me répondent gentiment : "bon, c'est bien joli ton machin, m'enfin objectivement, c'est pas encore une œuvre d'art. Tu es encore débutante, tu as du chemin à faire pour arriver au niveau de Telgrandartiste !"
---> Voilà. Et alors moi, qui dans ma tête, étais pourtant certaine de pouvoir me définir comme poète/musicienne, qu'est-ce que j'en fais ?
On peut dire que du coup, d'après les paroles de tous ces gens gentils et ouverts, je suis plutôt une apprentie Artiste. Ils n'ont jamais dit que je ne pourrais pas le devenir ! Mais alors à quel stade pourrai-je considérer, même sans arrêter de progresser, là n'est selon moi pas la question, que je ne suis plus "apprentie" ? Dois-je attendre la reconnaissance de ces mêmes personnes ? Ou me remettre moi-même en question, jusqu'à ce que je le pense à nouveau... ?


Huhu. Vous allez encore dire que je me noue le cerveau dans tous les sens What a Face . Mais je poste quand même Définir un Artiste, et se définir Artiste. 153451 !


Ah, et je n'ai parlé que de "soi". Mais du coup... bah, en fait ça se recoupe, je crois xD. Je laisse tel quel, on verra bien Définir un Artiste, et se définir Artiste. 626696 .
Revenir en haut Aller en bas
http://friskayublunariah.skyrock.com
Mirange
Curieux
Curieux
Mirange

Nombre de messages : 15
Localisation : Dans une bibliothèque sûrement
Groupe : Dessinateur
Livre préféré : Je n'en trouve pas, j'en ai pas un précis.
Date d'inscription : 02/04/2013

Définir un Artiste, et se définir Artiste. Empty
MessageSujet: Re: Définir un Artiste, et se définir Artiste.   Définir un Artiste, et se définir Artiste. Icon_minitimeMer 3 Avr 2013 - 14:57

Bonne question, qu'on pourrait presque limiter à "Qu'est-ce qu'un Artiste ?".

Je ne dirai pas que l'on peut dire qu'on est un artiste à partir du moment où l'on a fait une "simple" œuvre, même si on en est fier et qu'on le montre à des gens. Ou alors, c'est un peu prétentieux.

Selon moi, un artiste est quelqu'un qui a fait plusieurs œuvres et qui est reconnu dans ce monde artistique, justement.
Si j'écris un livre (je suis plus écrivain que peintre, poète ou autre donc désolé pour l'exemple) et qu'il n'est pas publié, je ne vais pas me dire que personne ne me comprend, je me dirai plutôt que ce n'est pas bon.

Maintenant, si plusieurs personnes se disent touchées par ce que j'ai écrit, là, j'ai peut-être atteint quelque chose.

Un Artiste est quelqu'un qui sait toucher les gens, leur esprit, leur cœur ou quoi que ce soit d'autre. Il y a quelque chose de "magique" dans son œuvre, une chose qui ne peut être expliqué et qui nous affecte, tout simplement.

On peut se définir artiste, si on a du succès, si plusieurs personnes disent qu'on l'est et qu'on a du talent.
Mais on ne se définit par Artiste, on sait juste toucher les gens, et c'est déjà beaucoup selon moi.
Revenir en haut Aller en bas
Aziliz
Champion de cueillette, mention framboises
Champion de cueillette, mention framboises
Aziliz

Féminin
Nombre de messages : 640
Age : 29
Localisation : Au détour d'une ligne
Groupe : Petite
Livre préféré : Ellana, le Voleur de chouchous, et d'autres
Date d'inscription : 23/12/2010

Définir un Artiste, et se définir Artiste. Empty
MessageSujet: Re: Définir un Artiste, et se définir Artiste.   Définir un Artiste, et se définir Artiste. Icon_minitimeMer 3 Avr 2013 - 15:38

Un voyageur doit-il nécessairement arriver au terme de son voyage pour se dire voyageur ?
Un artiste ne peut-il se dire artiste s'il lui reste, quelque part, une possibilité d'amélioration ?

Personnellement, je dirais simplement qu'à ce moment là personne n'est ou ne peut ^etre artiste puisqu'il existe toujours une marge d'amélioration. Je suis au contraire plut^ot pour dire le contraire : une personne, m^eme débutante, peut ^etre artiste car ce n'est pas tant dans la capacité à produire quelque chose que l'on est artiste mais dans la façon d'apréhender les choses.
Ainsi, pour moi, quelqu'un qui conçoit une oeuvre aussi géniale soit-elle en appliquant de simples calculs en fonction des tendances comme c'est notamment le cas en musique mais aussi parfois dans l'écriture ou la peinture afin de générer du profit n'est pas artiste. En revanche, la personne lambda qui, d'instinct, vois dans certaines figures (naturelles ou non) un sens nouveau, m^eme si ce qu'elle produit, à la base, ne génère ni reconnaissance ni profit, n'en est pas moins artiste pour autant.

On en revient à la définition du mot artiste. Un artiste doit-il ^etre "jugé" par rapport à ses productions, au profit qu'il génère, à l'admiration qu'on lui voue ou à sa manière de voir, de faire sien et de rendre, de créer les choses ? Je pense sincèrement qu'un artiste n'est pas une usine à art, une production d'oeuvre mais avant tout un point de vue divergent, un ouvreur de portes, un casseur de normes, bref, celui qui se différencie des autres par une perception différente et une façon différente de faire les choses.
Dans ce cas, le peintre le plus génial et le plus réaliste n'est pas nécessairement un artiste s'il se contente de coller sur une toile des couleurs identique à ce que l'oeil et le cerveau humain perçoivent d'ordinaire. De m^eme qu'un photographe n'est pas artiste s'il se contente de prendre en photo les choses telles qu'on les voit d'habitude. Prenons un exemple concret : je prends en photo un paysage lamba, mettons un coucher de soleil parce que c'est beau, voila, j'ai mis l'appareil devant mes yeux, pressé le bouton sans faire aucun réglage, et la photo est magnifique parce que le paysage l'est mais, forcément, ressemble aux milliers de photos de coucher de soleil déjà prises par d'autres personnes, m^eme si, forcément, ce n'est pas la m^eme photo. Suis-je artiste ? Non, je suis certes touché par la beauté des choses (pour moi, on pourrai dire je suis humain quoi) mais je ne regarde pas ces choses sous un angle résolument différent de ce que fond la plupart des gens... Mettons maintenant que je me trouve au même endroit et au même moment que la personne précédente. J'admire le coucher de soleil, mais ce n'est pas cette débauche de couleurs et de lumière qui m'attire, bien que belle, mais le contraire, l'émergence de la nuit. Et si, sur ma photo, je parviens à capter à la fois la lumière étrange du crépuscule (sur le sol, autour de mon ombre etc) mais que je capte surtout la débauche d'ombre et de gris bleu qui se trouve de l'autre c^oté, à l'opposé du coucher de soleil. Si je prends un lever de lune/de nuit, je peux, à mon sens, me qualifier d'artiste puisque je vois les choses différement (sauf évidemment si c'est un calcul pour se dire artiste xD)

Bref, pour moi, ^etre artiste c'est avoir un point de vue, bien à soi, différent des normes, des dictats habituels, et cheminer sur des chemins qui ne sont pas les autoroutes de la pensée commune. Mais éviemment, cela ne suffit pas pour "exister en tant qu'artiste". Pour comparer, on pourrai choisir quelqu'un d'éperduement libre en soi et qui, psychologiquement, arpente sans nul doute la voie des marchombres. Cette personne pourrait ^etre, en elle, marchombre. Cependant, comme cette liberté est exclusivement intrinsèque et qu'elle ne s'exprime pas pleinement au dehors, peut on dire que cette personne est marchombre ? Ellana, par exemple, est-elle marchombre avant d'exprimer sa liberté aux yeux des autres ?
En tant qu'artiste, c'est pareil pour moi : je peux très bien ^etre artiste en moi, avoir ma vision des choses, mais si je ne tends pas à la partager, je ne suis pas artiste au dehors. Ce serai comme ^etre heureux en faisant la tronche, ou en étant particulièrement seul, en m'isolant. Quelque part, nous n'avons de consistance que parce que nous existons pour quelqu'un d'autre que nous.
C'est le principe de l'arbre qui s'écroule dans la for^et : s'il n'y a rien, autour de lui, pour percevoir sa chute, existe-t-elle (la chute) ou existe-t-il (l'arbre) vraiment ?

C'est un autre débat, bien s^ur, mais je pense que pour réellement ^etre artiste il faut à la fois l'^etre en dedans mais aussi l'exprimer au dehors. A ce paradoxe près que l'absence d'expression peut-^etre un art xD

Hum, je m'embrouille. Disons par exemple que quelqu'un voit les choses de manière poétique. Il ne perçoit pas les choses de la m^eme façon que nous, pour lui, les mots s'assemblent bizaremment, et les choses sont étrange à travers le prisme de son regard. Si cette personne n'exprime pas ce point de vue, cette manière particulière de voir le monde, il n'existera pas, en tant qu'artiste, au dehors. En revanche, s'il parle, s'il écrit, s'il dessine, s'il exprime les choses au dehors telles qu'ils les perçoit, alors il s'affirme en tant qu'artiste aux yeux des autres. Bien s^ur, certains verront là de l'art et d'autres pas, certains diront qu'il manque de quelque chose et d'autres qu'il en a trop. Mais, si l'on prends la poésie marchombre par exemple, et que je déclame sur le papier :

le lit
est
confortable

Ce n'est pas particulièrement de la poésie marchombre, j'y ai mis les codes, j'ai utilisé la forme de la poésie marchombre, mais celle ci ne traduit ni un point de vue, ni un sentiment, ni rien de ce qui constitue, au fond, la poésie marchombre. J'ai pu appliquer certains codes, une certaine forme, mais je n'ai pas pu transmettre ou partager quelque chose d'original, d'unique par ce biais.
En revanche, si j'écris :

Sous mon lit, tel un monstre
Dans l'ombre rassurante
Je brode la trame d'un rêve d'enfant.

Je ne respecte peut-^etre pas tous les codes ou la forme parfaite, je ne transmets pas forcément quelque chose de fort, etc, je ne suis peut-^etre pas à la hauteur des poésies d'Ellundril ou celles d'Ellana, ou celles de Pierre en général, cependant j'exprime quelque chose de nouveau, d'unique, de bizarre, de différent. Ma poésie marchombre est peut-^etre maladroite, bancale, cependant, elle porte quelque chose.
Un artiste mets parfois du temps à trouver la forme qui lui convient, à mettre en forme ces pensées et à transmettre comme il le souhaite son point de vue, cela peut passer par mille moyens d'expression, allant de la parole à la danse, en passant par la suggestion, l'art abstrait, la peinture, le dessin, le silence, la musique, ... il peut commettre des erreurs, avoir des progrès à faire dans la forme, etc, ce qui, pour moi, caractérise vraiment un artiste, c'est le fond de sa pensée, et le fait qu'il ressente le besoin de la partager, quelle que soit l'échelle de ce partage...

Je sais pas si c'était très clair comme post, mais en résumé, pour moi, un artiste c'est une personne qui voit les choses différemment et qui veut transmettre cette vision/ce ressenti. La forme vient par la suite et a parfois plus de génie chez un artiste ou un autre, dans une partie de l'oeuvre d'un artiste ou une autre, vu par certains ou par d'autres. L'important n'est pas tant la forme que prends l'art mais ce qu'il transporte et la façon dont il le transmet.

Edit, posté en m^eme temps que Mirange, je ne modifie rien ^^
J'ajouterai juste qu'effectivement, la dimension du ressenti chez les autres est ce qui manque dans mon post ^^", mais pour moi, que ce ressenti soit partagé par une personne ou par des milliers ne modifie en rien le fait que l'on soit artiste ou non. En fait, le fait d'^etre artiste, pour moi, ressemble beaucoup au fait d'^etre heureux : mon bonheur ne sera peut-^etre pas porté aux yeux de tous, l'important étant qu'au moins une personne le ressente et le partage.
Revenir en haut Aller en bas
http://lailleurs.uniterre.com
Miaou Til' Plume
Gardien d'Ilfasidrel
Gardien d'Ilfasidrel
Miaou Til' Plume

Féminin
Nombre de messages : 1309
Age : 25
Localisation : Entre-deux.
Groupe : Dessinatrice
Livre préféré : Aucune idée. Il y en a trop x).
Date d'inscription : 08/02/2010

Définir un Artiste, et se définir Artiste. Empty
MessageSujet: Re: Définir un Artiste, et se définir Artiste.   Définir un Artiste, et se définir Artiste. Icon_minitimeVen 5 Avr 2013 - 8:01

Merci pour vos réponses Définir un Artiste, et se définir Artiste. 460171 . Et vous savez quoi ? Je suis d'accord avec vous deux Définir un Artiste, et se définir Artiste. 153451 .

D'un côté, comme tu le dis Azi', il y a cette différence, cette vision... particulière des choses, de la vie, etc. et de l'autre, la façon de les exprimer. Si notre texte n'émeut personne en dehors de nos parents, on peut se poser des questions Définir un Artiste, et se définir Artiste. 626696 . Je voulais ajouter un truc, mais j'ai changé d'avis xD... alors je vous le résume : là encore, en fait je suis d'accord avec Azi'. Même si on n'est pas reconnu dans le monde artistique, cela peut vouloir dire qu'on n'a pas encore produit d’œuvre *je-trouve-plus-mon-mot* disons suffisamment originale, "belle", mais pas qu'on n'est pas artiste. Apprenti Artiste, certes. Mais au fond, voilà, je suis plutôt d'accord avec l'idée de la vision différente des choses, qui même si on manque encore d'entraînement, en gardant la volonté / le besoin de s'exprimer, "ça viendra" plus tard !


En revanche, je voulais réagir à quelques trucs :

Azi' a écrit:
Dans ce cas, le peintre le plus génial et le plus réaliste n'est pas nécessairement un artiste s'il se contente de coller sur une toile des couleurs identique à ce que l'oeil et le cerveau humain perçoivent d'ordinaire.
---> Autant pour les photos, je suis assez d'accord, autant pour la peinture, non^^ : cela dépend de la conception que tu as de cet art. Après, on peut faire une différence entre les deux, mais il faut du talent pour reproduire fidèlement la réalité du moment sur une toile ! Et quelque part, je lance une idée en l'air, mais est-ce que ça ne reflète pas forcément notre propre vision de cette réalité ? Faut voir un peu loin, mais on a une certaine façon de percevoir la lumière d'un paysage, le sourire des gens si on fait des portraits, etc. non ? Bon, ce n'est pas forcément "original" ou "différent" mais c'est une vision personnelle, et je le répète, il faut déjà du talent pour réussir à la montrer fidèlement Définir un Artiste, et se définir Artiste. 460171 . (Et puis même pour les écrivains. Zola (THE exemple, bien que je ne l'aie pas lu xD) n'est selon toi pas un Artiste, qui reproduit les mœurs de son époque sous forme de roman réaliste ?


Et un touuuut petit peu HS, mais ça m'a frappée^^ :
Encore Azi' a écrit:
C'est le principe de l'arbre qui s'écroule dans la for^et : s'il n'y a rien, autour de lui, pour percevoir sa chute, existe-t-elle (la chute) ou existe-t-il (l'arbre) vraiment ?
----> OUI ! Pauvre arbre, nan mais. Bon, tu vas me dire que contrairement à un humain, il n'est pas censé se sentir lui-même exister, donc ce n'est pas vraiment comparable. Certes (bien qu'on n'en sache pas beaucoup sur la pensée des arbres Définir un Artiste, et se définir Artiste. 905281 ). Mais même !


Argh, pas le temps de développer, je vais z'en couuuuuurs ! Bonne journée les z'amis (et les autres^^) \o/ !
Revenir en haut Aller en bas
http://friskayublunariah.skyrock.com
Aziliz
Champion de cueillette, mention framboises
Champion de cueillette, mention framboises
Aziliz

Féminin
Nombre de messages : 640
Age : 29
Localisation : Au détour d'une ligne
Groupe : Petite
Livre préféré : Ellana, le Voleur de chouchous, et d'autres
Date d'inscription : 23/12/2010

Définir un Artiste, et se définir Artiste. Empty
MessageSujet: Re: Définir un Artiste, et se définir Artiste.   Définir un Artiste, et se définir Artiste. Icon_minitimeVen 5 Avr 2013 - 10:03

Réponse en vitesse (avant que ça me sorte de la tete et que je doive prendre mes jambes à mon cou pour ne pas etre en retard).

Pour moi, un peintre, meme très talentueux qui effectue sans "patte" particulière une toile dans un but purement mercatile (pour la vendre quoi xD) n'est pas un artiste. Certes, il a du talent mais ce talent n'est pas au service du message ou de la transmission mais au service du marketing, dans le seul but d'atirer le client, le faire acheter, pas l'émouvoir...
Dans ce genre de cas, je dirais plutot qu'il s'agit d'artisanat. C'est la meme racine, mais le but est différent.

Une personne qui crée quelque chose afin de transmettre un message, de faire passer ses émotions et sa sensibilité, qui a une vision subtile de la vie et veut la partager est Artiste.
Une personne qui utilise un talent quel qu'il soit pour produire avec ses propres moyens un objet de qualité dans le but de réaliser du profit ou de faire des ventes, est un artisan. Là, l'objet en question aura, a priori, plus un role pratique ou de décoration qu'un role de transmission d'émotion.

Par exemple, un portrait de Jean Jacques Goldman, en demi ton, réalisé sur toile par une personne talentueuse est pour moi une oeuvre d'artisan : en reproduisant un personnage connu, on attire l'oeil, et si c'est bien fait, cela fait un beau tableau qu'on affiche volontiers dans son salon : c'est beau et ça satisfait notre désir d'acheter.
Un portrait d'une inconnue avec un demi sourire troublant, qui donne la sensation de ne pas savoir sur quel pied danser et qui nous attire autant qu'il nous... intrigue, réalisé avec brio également, est plus une oeuvre d'artiste : on ressent de manière générale quelque chose de plus...
Après bien sûr, c'est personnel, le ressenti, mais je pense que le but se ressent aussi énormément : prenez un livre, si celui qui l'écrit se dit "je veux transmettre un message" meme si ce message n'est pas formulé, cela se ressent. S'il se dit "je veux faire un truc vendeur", cela ne veut pas dire que l'histoire ne sera pas bien [Musso, dans le fond, ses histoires ne sont pas mal, par exemple] par contre, il aura une profondeur différente.

Tu me suis ? =P
Revenir en haut Aller en bas
http://lailleurs.uniterre.com
Miaou Til' Plume
Gardien d'Ilfasidrel
Gardien d'Ilfasidrel
Miaou Til' Plume

Féminin
Nombre de messages : 1309
Age : 25
Localisation : Entre-deux.
Groupe : Dessinatrice
Livre préféré : Aucune idée. Il y en a trop x).
Date d'inscription : 08/02/2010

Définir un Artiste, et se définir Artiste. Empty
MessageSujet: Re: Définir un Artiste, et se définir Artiste.   Définir un Artiste, et se définir Artiste. Icon_minitimeJeu 18 Avr 2013 - 8:11

Hum, j'sais pas si c'est bien utile de reprendre un sujet pour ça, mais... autant je plussoie ta distinction artiste/artisan, autant ça me gêne d'affirmer tout de suite qu'un peintre qui ne fait que reproduire la réalité d'un paysage ou d'un portrait ne le fait que dans un but mercatile (comme tu le dis si bien Définir un Artiste, et se définir Artiste. 626696 ) ou "sans patte". Comme je l'ai déjà dit, c'est forcément sa vision du paysage/de la personne qu'il reproduit, et quelque part, je ne vois pas en quoi il n'aurait jamais rien à transmettre. Moi je suis sûre que peindre un zoooooli paysage et l'accrocher dans une usine, ou peindre cette même usine en insistant un tout p'tit peu sur le côté pollution et gris, ça peut être engagé Définir un Artiste, et se définir Artiste. 905281 . (Je vais un peu loin, peut-être xD ? Nan mais ouais, en vrai j'y connais pas grand-chose, mais ça me dérange de classer aussi vite, quand même Définir un Artiste, et se définir Artiste. 311797 .)
Revenir en haut Aller en bas
http://friskayublunariah.skyrock.com
Aziliz
Champion de cueillette, mention framboises
Champion de cueillette, mention framboises
Aziliz

Féminin
Nombre de messages : 640
Age : 29
Localisation : Au détour d'une ligne
Groupe : Petite
Livre préféré : Ellana, le Voleur de chouchous, et d'autres
Date d'inscription : 23/12/2010

Définir un Artiste, et se définir Artiste. Empty
MessageSujet: Re: Définir un Artiste, et se définir Artiste.   Définir un Artiste, et se définir Artiste. Icon_minitimeJeu 18 Avr 2013 - 9:15

Un travail d'artisan sera tout autant particulier qu'un travail d'artiste. La vraie différence réside pour moi dans le message qu'un artiste va tenter de faire passer dans son oeuvre. Après il existe aussi des artisans-artistes qui transforment un objet de savoir faire en une oeuvre d'art. Cela dépend plus pour moi de l'intention qui est donnée que du reste.
Alors oui, un artisan à qui l'on commande un tableau peut très bien en faire une oeuvre d'art et un écrivain à qui l'on commande un texte peut vraiment transmettre un message par ce biais, mais cela rejoins alors ce que je disais sur la vision particulière des choses : cette personne voyait les choses différemment à la base.
Admettons que je sois une artiste et que je publie régulièrement sur internet les "produits" de mon art : dessins, textes, etc. Je ne le fais pas dans un but mercatile mais dans une volonté de Partage. Avec ce partage, quelqu'un me remarque et me fait une proposition financière du style : si tu fais ceci, je te paye et je te paye beaucoup. J'ai à ce moment là trois possibilités : soit je refuse, soit j'accepte et je fais quelque chose sans ame particulière, juste avec mon "savoir faire", soit j'accepte sans pour autant changer ma façon de voir les choses : c'est là l'occasion de partager encore, de créer quelque chose de particulier...
Ce n'est pas parce qu'un artiste gagne de l'argent qu'il devient artisan, bien sur que cela peut etre perçu comme nécessaire, le fait de gagner de l'argent pour vivre, l'important pour moi, c'est vraiment l'intention : il y a ceux qui font cela avant tout pour l'argent (et qui te riront au nez si tu leurs propose un truc "bénévole" mais qui permet un Partage hors du commun en accord avec leurs envies et principes) et ceux qui font cela pour transmettre quelque chose. Bien sur, notre monde est gouverné par l'argent, et je suis persuadé que les artistes les plus engagés qui soient préfèrent aussi gagner de l'argent, ne serait ce que parce qu'ils ressentent le besoin de se mettre à l'abri ou de ne pas gaspiller de temps et d'avoir et la possibilité de faire passer un message et de gagner leur vie... Mais ça, c'est de plus fréquent, chez les artistes comme chez les autres...
Revenir en haut Aller en bas
http://lailleurs.uniterre.com
Choup
Tisseur du Réel
Tisseur du Réel
Choup

Féminin
Nombre de messages : 465
Age : 26
Localisation : Paris
Groupe : Dessinatrice
Livre préféré : les livres de Pierre Bottero, La Horde du Contrevent d'Alain Damasio, La condition humaine de Malraux, Orgueil et préjugés de Jane Austen, les Chroniques de San Fransisco d'Armistead Maupin.
Date d'inscription : 31/05/2011

Définir un Artiste, et se définir Artiste. Empty
MessageSujet: Re: Définir un Artiste, et se définir Artiste.   Définir un Artiste, et se définir Artiste. Icon_minitimeJeu 18 Avr 2013 - 20:06

Alors j'ai bien tout relu depuis le début et du coup je ne sais plus trop ce que je voulais dire mais tant pis ^^.

Je laisse de côté le dernier message d'Azi qui dévie un peu vers un débat, disons, éthique ; la déontologie de l'art c'est un peu trop pour moi... Mais j'y reviendrai peut-être à la fin.

Pour le reste, je suis un peu d'accord avec vous mais je poste quand même parce que je me dis que mon point de vue "interne" au milieu peut apporter quelque chose. Non pas que j'aie raison, hein ! Mais j'ai peut-être un angle un peu différent... je crois Définir un Artiste, et se définir Artiste. 311797
(Oui parce que pour ceux qui ne sont pas au courant, je suis dans ma deuxième année de prépa artistique et je passe activement les concours d'entrée de diverses écoles. Je reviens juste d'Amiens là, j'avais mon oral ce midi donc je suis en plein dedans.. jusqu'au cou ^^)

Donc. Essayons d'être méthodique.
Tout d'abord, il y a une distinction à faire entre un artiste "du dimanche" et un professionnel.
Ensuite, il faut bien comprendre que l'art est un mode de vie. Ca englobe toutes les facettes d'une personnalité, on ne peut pas s'y mettre à moitié (d'ailleurs, dans ma "promo", nous sommes tous plus ou moins fous. Je pense que c'est lié Définir un Artiste, et se définir Artiste. 506608 ).
Puis, il y a une autre distinction entre, en gros, les arts plastiques = beaux arts et les arts appliqués = desing graphique, d'objet, textile, d'espace etc.
Et certainement d'autres trucs que j'oublie mais ça viendra en cours de route.

Globalement vous parlez d'art et d'artiste avec un grand A. Je sais à quel point ce forum est riche en accros de la majuscule mais c'est un point de vue très répandu et pas uniquement lié aux gens d'ici.
Quand vous parlez d'Art, vous évoquez l'idée de l'art, sa supposée essence. Sauf qu'à l'heure actuelle, et peut-être même plus qu'avant, la question de ce qu'est vraiment l'art n'est absolument pas tranchée. C'est un débat qui dure depuis la Grèce antique et peut-être même avant. (Si des philosophes passent par là, ils sont les bienvenus xD)
"L'art c'est ce qui est dans les musées." "L'art c'est ce qui est beau." "L'art doit avoir un sens." "L'art doit représenter quelque chose d'identifiable" etc. C'est globalement les grosses idées admises par tout le monde. Sauf qu'elles sont carrément fausses.

Ce que je veux dire avec mon blabla c'est que l'art est indéfini.
Mais dans ce cas, comment peut-on dire que telle chose est une oeuvre d'art et telle autre non ?
Je partage l'idée d'Azi quand elle dit que tout est dans le regard. Personnellement je ne me dis pas artiste, et pourtant je fais des études d'art. Mais disons que ce que l'on partage (avec les gens de ma promo par exemple) c'est une forme de bug qui nous fait voir les choses, envisager le monde, chacun à notre manière, différemment. Je ne dis pas que le reste des gens est aveugle ou obtus, pas du tout ! En revanche, il y a, dans le mode de pensée, des connexions qui se font différemment.
J'ai l'impression que ce que je dis n'est pas clair du tout.
Prenons un visage. Là où beaucoup de gens voient des yeux, un nez, une bouche, je vois la structure, je devine les os et les muscles sous la peau, je vois comment tout ça est construit, quelles lignes se répondent (la tempe et la partie inférieure du crâne sur une vue de trois quart par exemple). Je vois la forme de l'ombre, et, si je dessine ce visage, je ne dessine pas un nez mais un agencement de volumes et de lignes que l'on va appeler "nez". En fait je dois en quelque sorte désapprendre ce que l'on dit aux enfants. Le ciel n'est pas bleu, les feuilles des arbres ne sont pas vertes, pas plus que l'herbe. C'est un genre de gymnastique pour faire abstraction de ce que je sais et dessiner ce que je vois. Et ça c'est si je veux faire du dessin d'observation, donc reproduire la réalité le plus justement possible.

Je suis partie un peu loin, laissez moi revenir ^^.
Si je reviens à mes trois remarques de base. Je dis qu'il faut distinguer le professionnel de l'amateur. Bon. En fait j'ai l'impression que c'est un peu ça la question de base de Miaou, non ? Est-ce qu'un amateur fait aussi de l'art ?
La réponse est : je ne sais pas Définir un Artiste, et se définir Artiste. 153451
J'aurais tendance à vous dire non. Parce que celui qui prend des photos pendant ses vacances, aussi belles soient-elles (les photos), s'il n'y a pas de volonté derrière, ça ne sera jamais rien d'autre que des photos de vacances. Il faut une intention. Dans la plupart des oeuvres d'art, il y a un but. On ne fait pas des sculptures en acier de plusieurs tonnes par hasard ou pour passer le temps (Richard Serra mon amour ^^). Même s'il n'y a pas de "message" identifié et identifiable, il y a une intention derrière. C'est d'ailleurs ce que l'on nous demande systématiquement à nous, pauvres étudiants : "pourquoi tu as fait ça ?" et malheur à celui qui se contente d'un "chais pas, parce que j'avais envie".
Peut-être qu'en fait, un artiste c'est quelqu'un qui sait pourquoi il fait les choses.
Et qui les fait. Ca me fait penser à la remarque la plus répandue quand on parle d'art minimaliste ou abstrait : "j'aurais pu faire pareil"/"mon gosse de cinq ans aurait pu peindre ça". Oui, tu aurais pu. Sauf que tu ne l'as pas fait, tu n'y as même pas pensé, et la différence réside en partie là.

Est-ce qu'un artiste sans public, sans visibilité est toujours un artiste ? Pas vraiment. Je veux dire, à quoi cela sert-il de se dire artiste si personne ne le sait ? Ca serait comme dire "ouais moi je fais de la musique.. mais je te la ferai pas écouter". Pourquoi ? Parce que c'est nul ? Dans ce cas ce tu n'es pas plus musicien que moi.
Si je crois en ce que je fais, que je le fais pour de vrai, à fond, ça va obligatoirement avoir une incidence sur ma vie entière, et donc je serai peut-être un peu plus proche de cet idée d'"artiste". Si je fais trois gribouillis sur une feuille parce que je m'ennuie en cours, c'est peut-être un début.. à condition que cela devienne un besoin et que cette nécessité de dessiner me pousse à aller plus loin. Sinon ça reste un hobbie et ce n'est pas parce que j'aime le cinéma que je suis critique ciné, ce n'est pas parce que j'aime cuisiner que je suis cuisinier, voyez ?

Pour les élèves de ma promo, de même que pour mes amis qui sont dans des écoles d'art (pas forcément beaux-arts, j'y reviendrai), nous pensons, parlons, mangeons, respirons, rêvons art. Je ne dis pas qu'on ne pense qu'à ça mais plutôt que c'est comme un filtre appliqué à notre cerveau et qui vient se poser sur le monde, modifier la façon dont on le perçoit.
Après, l'art peut s'attacher à n'importe quel sujet. C'est pour ça que je dis que c'est inséparable de la vie. Il n'y a pas de beau sujet, de bon sujet.
Certains élèves de ma prépa se considèrent comme artistes. Souvent avec l'adjectif "jeune" devant.
La plupart de ceux-là se destinent à une école de beaux-arts. La finalité est de développer ses projets personnels (oui, on fait ce qu'on veut, on se donne nos propres buts et nos devoirs à faire) puis d'être exposé dans une gallerie, un musée, etc. et de vivre de la vente de ses oeuvres.
A côté de ça il y a les arts appliqués. Ca englobe tous les métiers de la création, comme on les appelle. En général ça rassure les parents parce que ça ressemble plus à un vrai métier que juste "plasticienne". Mais en fait ça se rapproche beaucoup, c'est juste qu'on se crée un cadre.

Bon, je crois que je vous ai bien assommés, là.

Pour résumer, on va dire que :
- la notion d'engagement est primordiale
- ce sont les autres qui nous définissent parce que l'art est, par essence, fait pour transmettre à, et donc inclut la notion de public récepteur (et de toute manière j'aime pas les définitions)
- la volonté créatrice, l'intention = muy importante
- eeet je sais plus x)


*essaye de se redonner une contenance* Désolée pour le pavé, j'avais certainement d'autres choses à dire, j'aurais pu faire plus clair, mais je crois que mon cerveau n'est plus très opérationnel.

Je reviendrai ^^
Revenir en haut Aller en bas
Miaou Til' Plume
Gardien d'Ilfasidrel
Gardien d'Ilfasidrel
Miaou Til' Plume

Féminin
Nombre de messages : 1309
Age : 25
Localisation : Entre-deux.
Groupe : Dessinatrice
Livre préféré : Aucune idée. Il y en a trop x).
Date d'inscription : 08/02/2010

Définir un Artiste, et se définir Artiste. Empty
MessageSujet: Re: Définir un Artiste, et se définir Artiste.   Définir un Artiste, et se définir Artiste. Icon_minitimeJeu 18 Avr 2013 - 20:47

Merci Choup =D ! (Et merci Azi' aussi, au fait Définir un Artiste, et se définir Artiste. 626696 .)

Citation :
En fait j'ai l'impression que c'est un peu ça la question de base de Miaou, non ? Est-ce qu'un amateur fait aussi de l'art ?
Oui, c't'un peu ça effectivement Définir un Artiste, et se définir Artiste. 460171 .


Citation :
Peut-être qu'en fait, un artiste c'est quelqu'un qui sait pourquoi il fait les choses.
Et qui les fait. Ca me fait penser à la remarque la plus répandue quand on parle d'art minimaliste ou abstrait : "j'aurais pu faire pareil"/"mon gosse de cinq ans aurait pu peindre ça". Oui, tu aurais pu. Sauf que tu ne l'as pas fait, tu n'y as même pas pensé, et la différence réside en partie là.
---> C'pas faux Définir un Artiste, et se définir Artiste. 460171 ! Et en tout cas, la première phrase me parle beaucoup. Surtout quand tu dis peu avant que c'est un mode de vie^^. Tu crois que l'artiste sait toujours (bon, enfin de manière un peu nuancée quand même, mais je veux dire dans la vie quotidienne) pourquoi il fait les choses ? Quoique non, je vais peut-être un peu loin x). (Mais je le laisse quand même, pour le cas où. Comme d'hab' Définir un Artiste, et se définir Artiste. 626696 .)


Citation :
Est-ce qu'un artiste sans public, sans visibilité est toujours un artiste ? Pas vraiment. Je veux dire, à quoi cela sert-il de se dire artiste si personne ne le sait ? Ca serait comme dire "ouais moi je fais de la musique.. mais je te la ferai pas écouter". Pourquoi ? Parce que c'est nul ? Dans ce cas ce tu n'es pas plus musicien que moi.
---> Il me semble l'avoir déjà dit à Azi' (ou alors je l'ai pensé... ou bien c'est elle ou Mirange qui l'a écrit^^) mais je ne suis pas vraiment d'accord. Enfin d'un côté, oui, je comprends ton point de vue. Mais en même temps, si tu prends tous les artistes qui n'étaient pas reconnus de leur vivant... 'Fin remarque, ils montraient quand même leurs œuvres, même si elles n'étaient pas appréciées. Mais un truc qui arrive dans certaines histoires (et sûrement en vrai aussi^^) : tu vas dans ton grenier après la mort de ton papa, ta maman, ta grand-tante Josette... et là, tu découvres un coffre que tu n'as jamais pensé à ouvrir, et dedans, y a des petites toiles magnifiques (ou des cahiers remplis d'histoires merveilleuses ou de poèmes qui t'émeuvent aux larmes). Est-ce que parce qu'il/elle ne les a jamais montré(e)s, ce n'est pas de l'Art ? Est-ce que si Pierre Bottero n'avait jamais publié Ewilan ou le Pacte (tels quels, avec les mêmes messages dedans), s'il avait tout gardé pour lui sans oser les faire lire à quiconque ou sans en ressentir le besoin, ce ne serait pas un écrivain génial ? ... Mais est-ce que c'est possible, d'avoir tout ça, de l'écrire et en même temps, de ne pas essayer de le partager ? (Pourquoi pas ?)
Je m'égare, comme d'hab Définir un Artiste, et se définir Artiste. 905281 .


Citation :
Si je fais trois gribouillis sur une feuille parce que je m'ennuie en cours, c'est peut-être un début.. à condition que cela devienne un besoin et que cette nécessité de dessiner me pousse à aller plus loin. Sinon ça reste un hobbie et ce n'est pas parce que j'aime le cinéma que je suis critique ciné, ce n'est pas parce que j'aime cuisiner que je suis cuisinier, voyez ?
Oui, tout à fait Définir un Artiste, et se définir Artiste. 460171 . L'intention, toussa Définir un Artiste, et se définir Artiste. 153451 .


A la fin, par "engagement", tu veux dire y engager sa vie ? Pas sûre de tout à fait comprendre ; mais si c'est pour résumer, j'imagine que c'est qqch que tu as déjà dit Définir un Artiste, et se définir Artiste. 626696 .
Revenir en haut Aller en bas
http://friskayublunariah.skyrock.com
Aziliz
Champion de cueillette, mention framboises
Champion de cueillette, mention framboises
Aziliz

Féminin
Nombre de messages : 640
Age : 29
Localisation : Au détour d'une ligne
Groupe : Petite
Livre préféré : Ellana, le Voleur de chouchous, et d'autres
Date d'inscription : 23/12/2010

Définir un Artiste, et se définir Artiste. Empty
MessageSujet: Re: Définir un Artiste, et se définir Artiste.   Définir un Artiste, et se définir Artiste. Icon_minitimeVen 19 Avr 2013 - 0:09

J'ai quelques petites choses à soulever dans ton post Choup =P

Pour moi, un artiste ne sait pas nécessairement pourquoi il fait les choses. Un artiste sent qu'il doit le faire, et parfois, il en devine la raison. L'art transcende l'artiste de sorte que la plupart du temps, il est totalement incapable de donner toutes les explications et toute la complexité de son oeuvre réside là : elle devait etre faite, ainsi, car elle est le seul vecteur qui peut porter tout ce qu'elle doit porter comme messages et toucher les gens de la manière dont elle le fait.
Quand un écrivain écrit un texte, pour moi, il ne fait pas une liste de ce qui va figurer dedans niveau message : l'homophobie c'est pas bien, les femmes doivent gouverner le monde et les enfants doivent manger de l'herbe. Il a l'idée de la forme que ça va prendre (dans un monde post apocalyptique, des femmes vont enfanter sans présence d'hommes et leurs enfants devront manger de l'herbe) et du message général qu'il veut transmettre par exemple que les hommes doivent s'aimer malgré les différences ou les similitudes... Et ce message n'est pas nécessairement formulable : ce peut etre une sensation ou une intuition autant qu'une idée bateau.
De plus, on prend souvent conscience de la portée du message et de son ampleur qu'une fois l'oeuvre achevée ou sur le point de s'achever. Je ne pensais pas, avant d'avoir écrit le Passage de Pierre (par exemple), qu'il serait autant dans l'ambivalence ou dans le questionnement. J'avais la vague idée de rendre hommage à Pierre, je n'imaginais pas qu'en filigrane de toute l'histoire il y aurait l'impact de ses livres sur ma façon de voir le monde et d'écrire...
Par contre, je ressentais bien qu'il fallait que j'écrive et que j'écrive sur certains sujets et d'une certaine manière...

Ensuite, en ce qui concerne le statut de l'artiste, pour moi un amateur peut effectivement etre artiste. La différence entre amateur et professionnel c'est principalement la reconnaissance de son statut et le fait qu'il soit payé pour son art, voire qu'il en vive (certains ne se considèrent professionnels qu'à partir du moment où c'est un travail à temps plein). Pour mon, un artiste amateur n'est pas moins artiste qu'un professionnel : il faut bien commencer quelque part.
Est ce que Grégoire était moins artiste quand il chantait sur Youtube avant de faire son premier album que maintenant qu'il est reconnu partout ? Est ce que les auteurs de blogs littéraires de talent sont moins artistes que les écrivains qu'ils seront plus tard ? Est ce que Leonard de Vinci, lors de ses premiers esquisses, était moins artiste qu'après la Joconde ?

Pour moi, il y a trois choses importantes qui font (principalement) l'artiste : l'intention, le style (ou l'ébauche du talent) et le partage. Je parle de style et non de talent, car le talent s'apprend aussi avec l'expérience alors que le style, lui, va de pair avec le regard un peu décalé que porte l'artiste sur le monde (tout comme l'intention aussi).

L'intention rassemble le message, la volonté de dire quelque chose, de transmettre et la sensation de faire ce qui doit etre fait.
Le style est ce qui rend l'artiste particulier, dans sa façon de mettre en scène, d'écrire, de peindre, de dessiner, ce qui lui vaut parfois le statut de fou =P
Le partage, enfin, est la preuve que l'artiste agit avant tout pour les autres, vers les autres, dans le but de toucher les autres et non pas dans une simple quete de satisfaction personnelle.

Bref, j'aurai bien développé plus encore, mais le sommeil m'appelle =P

[PS : Oui, je me considère comme une "artiste" en devenir, débordée, procrastinatrice, maladroite, ... Mais une artiste quand meme. Peut-etre parce que je considère la Vie comme un art, mais ça, c'est une autre histoire.]
Revenir en haut Aller en bas
http://lailleurs.uniterre.com
Choup
Tisseur du Réel
Tisseur du Réel
Choup

Féminin
Nombre de messages : 465
Age : 26
Localisation : Paris
Groupe : Dessinatrice
Livre préféré : les livres de Pierre Bottero, La Horde du Contrevent d'Alain Damasio, La condition humaine de Malraux, Orgueil et préjugés de Jane Austen, les Chroniques de San Fransisco d'Armistead Maupin.
Date d'inscription : 31/05/2011

Définir un Artiste, et se définir Artiste. Empty
MessageSujet: Re: Définir un Artiste, et se définir Artiste.   Définir un Artiste, et se définir Artiste. Icon_minitimeVen 19 Avr 2013 - 10:08

Azi, tu caricatures, là ^^.

Encore une fois, tu évoques l'idée de l'art comme si c'était un grand truc un peu mystique, un but ultime à atteindre. L'art comme religion, comme dieu. Peut-être qu'au fond je suis d'accord avec toi mais c'est ta formulation qui me gène parce qu'elle implique des idées un peu, euh, faciles, disons.
C'est plus facile de dire qu'un artiste est une sorte de messager, de passeur magique qui transmet les messages venus d'ailleurs que de chercher les causes de son art. Sans tomber dans de la psychologie de bas étage, il est toujours plus intéressant, quand tu crées, de te poser la question, même à posteriori du pourquoi : "Pourquoi j'ai fait ça ? Pourquoi de cette manière là ? Qu'est-ce que j'ai voulu dire ?" Comprendre ton oeuvre en fait.
Et c'est là, je pense, que nos avis se rejoignent : je suis complètement d'accord pour dire que parfois on ne sait pas d'où ça sort, si vous me pardonnez l'expression. Mais on cherche. Et je pense que c'est aussi ça qui fait la différence.
On est pas juste des marionnettes, l'art est, par essence, un concept humain. Il parle autant aux sens (vue, ouïe, toucher, odorat, goût pourquoi pas) qu'à l'intellect. Je ne dis pas que tous les artistes ne sont que de pseudos penseurs qui se posent là et passent leurs journées à faire de la masturbation intellectuelle. Ce que je veux dire c'est qu'il y a toujours une raison, il y a toujours des choix de faits. Regarde Duchamp, le mec a tout simplement mis un objet dans une expo. Il ne l'a pas créé l'objet, il n'a pas sué sang et eau pour le fabriquer, il l'a juste pris et posé là. Sauf qu'il a choisi de le faire en toute connaissance de cause, pas par hasard, et c'est ça l'important. Son objet prend le statut d'oeuvre d'art parce qu'il l'a décidé, lui, et non pas une force surnaturelle ou le grand dieu de l'art à travers lui. Et son geste d'introduire un objet banal dans l'art a soulevé plein de questions auxquelles il avait déjà réfléchi en amont (c'est cette réflexion et ce geste qui sont la création peut-être plus que l'objet lui-même, tu vois ?).

Aziliz a écrit:
De plus, on prend souvent conscience de la portée du message et de son ampleur qu'une fois l'oeuvre achevée ou sur le point de s'achever.
Ca je suis d'accord :)

Azi a écrit:
elle devait etre faite, ainsi, car elle est le seul vecteur qui peut porter tout ce qu'elle doit porter comme messages et toucher les gens de la manière dont elle le fait.
Et ça non Définir un Artiste, et se définir Artiste. 153451
Parce que ça sous-entend que l'artiste ne peut pas se tromper, que l'oeuvre vient à lui déjà toute prête, y'a plus qu'à la réaliser, allez c'est bon. Et c'est pas vrai. Est-ce que quand tu écris ton premier jet est toujours le bon ? Ne te poses-tu aucune question, que ce soit de fond ou de forme ? Tu est sacrément chanceuse alors ^^.
Ce que l'on oublie souvent, parce que c'est moins facile à imaginer que l'explication magique de l'art, c'est que la création est une galère. On peut ramer pendant des jours, des semaines, des mois ou même des années avant d'être au clair sur ce que l'on veut faire et comment. L'oeuvre ne tombe pas du ciel, il faut plutôt aller la chercher au fond de ses tripes. Au début on a peut-être un bout d'idée, et puis on creuse, pour approfondir le truc, voir ce qu'il y a derrière, où cette idée va nous emmener, etc. Et plus on creuse, plus ça oblige à faire des choix, tant de forme que de fond, parce que les deux sont intimement liés, on ne peut avoir l'un sans l'autre, ils s'influencent mutuellement. Donc on se pose des questions, à chaque réponse que l'on se donne on rebondit par un pourquoi. "Je vais faire ça de cette manière là. Pourquoi ? Parce que ça me paraît juste. Pourquoi ? Juste par rapport à quoi ? Parce que ça me fait penser à telle chose et à telle autre. Pourquoi ça me fait penser à ça ?" etc. A un moment il faut s'arrêter, sinon on ne produit rien de concret. Et encore une fois, on fait un choix, on décide que cette forme là est la bonne. Et grâce à toutes les questions d'avant, on sait pourquoi on trouve que c'est bien comme ça, on est capable de le justifier.
Tout dans l'art est justifiable, doit être justifiable. Evidemment, tout le monde ne percevra pas l'oeuvre de la même façon mais ça c'est normal.

(En ce qui concerne Grégoire, je ne me prononcerai pas, je risquerais d'être un peu trop ironique Définir un Artiste, et se définir Artiste. 557874 )

Pour moi, l'artiste n'est qu'un statut, un nom. Ca n'a en fait aucune importance à mes yeux qu'untel soit artiste et tel autre non. Ca ne veut strictement rien dire. A la limite, c'est comme si tu me disais "peut-on se définir comptable, ou marchand de fruits et légumes ?"
Si tu as besoin de te dire artiste, parce que tu veux mettre un nom, un étiquette, soit. Mais au fond, l'important c'est ce que tu fais, comment tu le fais, pourquoi tu le fais, etc. Pas ce que tu es.
Donc si l'on suit ce bout de raisonnement, tout le monde est artiste. Ou plutôt personne ne l'est, dans mon idée.
Même les "artistes officiels", ceux des galeries et des musées, sont peintres, sculpteurs, vidéastes, performeurs... ou plasticiens s'ils font un peu de tout ^^. Artiste c'est le générique et, comme toute généralité, ne veut pas dire grand chose.
Mais dans ce cas, on accepte l'idée que l'art n'est pas une grande chose, que c'est juste un mode de vie, une façon de voir le monde. Et non pas une grande idée un peu noble et un peu mystérieuse.

Toujours Azi a écrit:
et non pas dans une simple quete de satisfaction personnelle.
Bien sur que si que c'est personnel, c'est même essentiellement ça. Tu n'écris pas pour les autres, tu écris parce que tu en as besoin, parce que ça t'est vital. Evidemment que les autres font partie de tout ça, mais... ça va partir trop loin, je laisse tomber Définir un Artiste, et se définir Artiste. 311797

Le chat a écrit:
Tu crois que l'artiste sait toujours (bon, enfin de manière un peu nuancée quand même, mais je veux dire dans la vie quotidienne) pourquoi il fait les choses ? Quoique non, je vais peut-être un peu loin x). (Mais je le laisse quand même, pour le cas où. Comme d'hab' .)
Bon du coup, j'ai répondu en répondant à Azi : non, on ne sait pas toujours mais on cherche. Donc peut-être que l'artiste c'est alors quelqu'un qui cherche pourquoi il fait les choses xD. On cherche avant, pendant, après, tout le temps ^^.

Miaou a écrit:
Il me semble l'avoir déjà dit à Azi' (ou alors je l'ai pensé... ou bien c'est elle ou Mirange qui l'a écrit^^) mais je ne suis pas vraiment d'accord. Enfin d'un côté, oui, je comprends ton point de vue. Mais en même temps, si tu prends tous les artistes qui n'étaient pas reconnus de leur vivant... 'Fin remarque, ils montraient quand même leurs œuvres, même si elles n'étaient pas appréciées. Mais un truc qui arrive dans certaines histoires (et sûrement en vrai aussi^^) : tu vas dans ton grenier après la mort de ton papa, ta maman, ta grand-tante Josette... et là, tu découvres un coffre que tu n'as jamais pensé à ouvrir, et dedans, y a des petites toiles magnifiques (ou des cahiers remplis d'histoires merveilleuses ou de poèmes qui t'émeuvent aux larmes). Est-ce que parce qu'il/elle ne les a jamais montré(e)s, ce n'est pas de l'Art ? Est-ce que si Pierre Bottero n'avait jamais publié Ewilan ou le Pacte (tels quels, avec les mêmes messages dedans), s'il avait tout gardé pour lui sans oser les faire lire à quiconque ou sans en ressentir le besoin, ce ne serait pas un écrivain génial ? ... Mais est-ce que c'est possible, d'avoir tout ça, de l'écrire et en même temps, de ne pas essayer de le partager ? (Pourquoi pas ?)
Ici ça dépend de comment tu vois les choses.
J'aurais tendance à dire que ce sont les autres qui nous définissent parce qu'ils ont besoin de nous ranger dans des cases, et puis, dans ce cas précis, parce que l'art n'existe que dans une relation avec le public. Donc en fait ça veut dire que je répondrais non.
Mais encore une fois, c'est très inconfortable pour moi de dire tu es artiste ou tu ne l'es pas. On s'en fout. Si tu as besoin de te définir "artiste", vas-y, moi je me range dans la catégorie des chefs indiens et tout le monde est content. Si tout ça ne regarde que toi, alors la question ne se pose pas. Or, ce qui fait que tu te poses la question du "artiste ou pas ?" c'est parce que, d'une certaine manière, tu envisages quand même tout ça dans un monde social, et donc, dans le rapport de l'individu aux autres ("est-ce que je peux me définir artiste par rapport aux autres ?"). Donc il faut être cohérent : soit tu n'en as rien à faire des autres et donc tu es artiste et je suis chef indien, soit tu admets que ta question se pose dans le cadre d'un monde peuplé, public et alors là, ce sont les autres qui te définissent et tu n'es artiste que par rapport à autre chose.
Je suis pas sûre d'être compréhensible, vous allez encore me faire dire ce que je n'ai pas dit, tant pis x)

Par "engagement", je veux dire engager sa vie, oui. Je veux dire qu'on ne peut pas tricher, on ne peut pas le faire à moitié. Il faut être sincère, comme je le disais sur la box.

Hmm j'ai un peu l'impression d'avoir changé d'avis à la moitié du post, faudra que je me relise Définir un Artiste, et se définir Artiste. 460171

Bonne journée Définir un Artiste, et se définir Artiste. 551225
Revenir en haut Aller en bas
Miaou Til' Plume
Gardien d'Ilfasidrel
Gardien d'Ilfasidrel
Miaou Til' Plume

Féminin
Nombre de messages : 1309
Age : 25
Localisation : Entre-deux.
Groupe : Dessinatrice
Livre préféré : Aucune idée. Il y en a trop x).
Date d'inscription : 08/02/2010

Définir un Artiste, et se définir Artiste. Empty
MessageSujet: Re: Définir un Artiste, et se définir Artiste.   Définir un Artiste, et se définir Artiste. Icon_minitimeVen 19 Avr 2013 - 11:37

Gn'accord, j'ai compris ! Je suis d'accord avec Choup Définir un Artiste, et se définir Artiste. 153451 .

... Même si j'ai quand même tendance à aimer cette vision un peu mystique de l'art, comme tu t'en moques un peu, Choup. Je suis d'accord avec toi, et en même temps, quand tu dis ça, ça me paraît triste xD. Enfin bref, je sais pas trop. Je suis pressée de voir ce qu'Azi' va répondre (tu réponds, Azi', hein ? xD) Définir un Artiste, et se définir Artiste. 460171 .


Et juste pour synthétiser le "changement d'avis" dont je crois que tu parles, mais que je pense avoir enfin compris^^ :

Choup a écrit:
Tu n'écris pas pour les autres, tu écris parce que tu en as besoin, parce que ça t'est vital.
et :
Choup un peu plus loin^^ a écrit:
Mais encore une fois, c'est très inconfortable pour moi de dire tu es artiste ou tu ne l'es pas. On s'en fout. Si tu as besoin de te définir "artiste", vas-y, moi je me range dans la catégorie des chefs indiens et tout le monde est content. Si tout ça ne regarde que toi, alors la question ne se pose pas. Or, ce qui fait que tu te poses la question du "artiste ou pas ?" c'est parce que, d'une certaine manière, tu envisages quand même tout ça dans un monde social, et donc, dans le rapport de l'individu aux autres ("est-ce que je peux me définir artiste par rapport aux autres ?"). Donc il faut être cohérent : soit tu n'en as rien à faire des autres et donc tu es artiste et je suis chef indien, soit tu admets que ta question se pose dans le cadre d'un monde peuplé, public et alors là, ce sont les autres qui te définissent et tu n'es artiste que par rapport à autre chose.

------> Parce que ça y est, j'ai compris en quoi ces deux trucs-là étaient compatibles \o/ ! (Et en fait, je ne vois pas comment le résumer, ça m'a l'air clair tel quel, là xD. Tu crées parce que tu as besoin d'exprimer ta vision du monde etc., à ta manière, mais artiste, c'est un statut (social), qui donc n'a de sens que par rapport aux autres. \o/ Merci Choup^^.)
Revenir en haut Aller en bas
http://friskayublunariah.skyrock.com
Contenu sponsorisé




Définir un Artiste, et se définir Artiste. Empty
MessageSujet: Re: Définir un Artiste, et se définir Artiste.   Définir un Artiste, et se définir Artiste. Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Définir un Artiste, et se définir Artiste.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [TUTO] Définir manuellement sa localisation météo ?
» Antonin Artaud - Pour en finir avec le jugement de Dieu
» [AIDE] définir programme par défaut
» pour en finir avec le Moyen-Âge
» À donner canevas à finir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Voie des Marchombres :: La Voie des Marchombres :: Autour de la Voie :: La, ou les Voie(s), qu'on arpente-
Sauter vers: