La Voie des Marchombres

Forum de réflexion consacré aux Marchombres et aux livres de Pierre Bottero...
 
PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Handicap

Aller en bas 
AuteurMessage
Misuto
Arpenteur de la Voie
Arpenteur de la Voie
Misuto

Nombre de messages : 158
Age : 20
Localisation : Dans un cèdre
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres
Date d'inscription : 30/08/2012

Handicap Empty
MessageSujet: Handicap   Handicap Icon_minitimeJeu 7 Aoû 2014 - 12:25

Je n'ai vu aucun sujet en parler.

Bon, OK, c'est pas commun. Je ne sais même pas si on compte des handicapés qu'ils soient physiques ou mentaux sur le fo' mais bon. ( à part moi niveau physique mais voilà quoi)
En sachant que par handicap, je n'entends pas pathologie forcément lourdes mais tout problème de santé qui empêche de vivre normalement, que ça soit un déficit auditif, une scoliose, ou, plus grave une hémiplégie.
Voilà.

Hier soir, je cherchais des sujets suite au post d'Yza et d'Elu ICI

Et j'ai pensé à ce truc qui m'a obsédé longtemps
J'ai fini par le ranger dans un coin de ma tête parce que ça m'angoissait :
Doit-on chercher à vaincre son handicap coûte que coûte ? Ou l'accepter ?
En règle générale, faut-il toujours chercher à guérir, où peut-on trouver un certain équilibre dans une maladie, qu'elle soit d'ordre physique ou psychologique ?

Si j'ai repensé à ça c'est parce que je vais me faire opérer. En soi, cette opération est juste un plus, qui va me permettre d'avoir une façon de marcher "normal", ce qui n'est pas le cas aujourd'hui et de meilleurs performance sportive ainsi qu'une plus grande endurance.
En soi, je serais pleinement considérée comme valide.
Mais ai-je fais le bon choix. Ce handicap vécu pendant quinze ans ne laissera-t-il pas des traces que les gens ne pourront pas voir, pas comprendre ?

Vu que c'est un cas un peu particulier, j'espère que vous pourrez m'apporter et apporter tout court, des réponses...
Revenir en haut Aller en bas
http://ephemere-eternite.over-blog.com/
Naëlle
Voltigeur des courants
Voltigeur des courants
Naëlle

Féminin
Nombre de messages : 288
Age : 22
Groupe : Haïnouk
Date d'inscription : 01/07/2011

Handicap Empty
MessageSujet: Re: Handicap   Handicap Icon_minitimeJeu 7 Aoû 2014 - 14:39

Bon je pense pas que ma réponse soit très longue mais bon ^^"

Vaincre ou accepter ? Je dirais tout simplement les deux. Accepter dans un premier temps, car si on vainc un handicap que l'on n'a jamais accepté, ça restera une plaie douloureuse, d'autant plus difficile à guérir que le handicap n'est plus là. Ça sera une partie sombre de notre passé, jamais acceptée. Et l'accepter est le premier pas vers la guérison.
Et vaincre, je pense, car il faut toujours essayer de repousser ses limites, réussir l'impossible. Ne jamais se dire qu'il n'y a rien à faire, pas d'espoir. Car c'est en essayant de se dépasser que des personnes (ou animaux) que les médecins avaient condamné à ne jamais marcher (par exemple), ont marché.

Après certaines personnes choisiront de vivre avec ce handicap sans chercher à le faire disparaître. Et c'est un choix que je respecte énormément, car à mon sens il est aussi difficile que celui de le vaincre. Certaines personnes pensent que le handicap fait partie intégrante d'elles-mêmes. C'est leur ressenti, il n'y a rien à redire, et faire le choix de garder volontairement ce handicap est honorable, car choisir de supporter toujours le regard des autres, c'est vraiment pas facile.

Vous allez me dire que je me contredis :P Oui bon au cours de mon message ma pensée a changé. Le fait de vaincre ou non est un choix que seule cette personne peut prendre et que l'on ne peut en aucun cas juger. Mais ce que je pense être une erreur est de baisser les bras, renoncer car on se dit qu'on ne pourra jamais vaincre notre handicap. Se résigner. Ce n'est pas un choix délibéré mais juste un abandon, par lassitude.



Pour ce qui est de ton cas, ton handicap et ton opération, et de savoir si ça ne laissera pas des traces… Bien sûr qu'il y aura des traces. Des cicatrices, qu'elles soient visibles ou non. Comme tu le dis, tu as vécu ce handicap pendant 15 ans, il fait partie intégrante de ton passé (et encore ton présent), tu ne peux pas l'ignorer ni l'oublier.
Les gens ne pourront pas le voir si tu n'en parles pas bien évidemment, mais il y aura toujours quelques rares personnes à qui tu pourras le dire sans crainte, qui le verront, le comprendront, l'accepteront. T'accepteront telle que tu es. Et telle que tu as été. Car tu es un tout, pas juste ce qu'on voit aujourd'hui. Mais aussi ce que tu as été.


Voilà j'espère avoir été utile pour toi, et dans tous les cas, le choix de guérir ou non est toujours un choix difficile. Ne te dis pas que tu as fait le choix de la facilité en acceptant cette opération.
Bon courage à toi :câlin:
Revenir en haut Aller en bas
Lieska
Fils de la Citadelle
Fils de la Citadelle
Lieska

Féminin
Nombre de messages : 233
Age : 22
Localisation : Sur la route avec ma guitare
Groupe : Frontalière
Livre préféré : La horde du contrevent (A.Damasio) , le pacte des marchombres , Tolkien...
Date d'inscription : 23/09/2012

Handicap Empty
MessageSujet: Re: Handicap   Handicap Icon_minitimeVen 8 Aoû 2014 - 10:43



Je suis d'accord avec vous quand vous dites qu'on peut tout à fait accepter un handicap sans chercher à s'en débarrasser. Le handicap peut devenir une force dans certains cas !

Mais quand c'est possible d'y remédier ou du moins de l'améliorer, à mon avis il faut foncer (enfin si l'opération n'est pas hyper dangereuse et tout, là ya réflexion quand même)
La science et la médecine aujourd'hui nous proposent des opérations, des traitements...On a quand même de la chance de vivre dans un pays développé où il est possible de se faire soigner pour un tas de trucs !

*racontage de vie ON* J'ai subis une opération il y a un an et demi pour un "handicap" (ouai bon, pas vraiment mais c'était quand même pas simple de passer pour une personne normale avec :D ). Au début ça faisait bizarre de plus l'avoir, et puis je pouvais pas manger correctement, même maintenant j'ai quelques problèmes de temps en temps. Les cicatrices ne comptent pas, ce sont 5 petites marques sur mon bedon et pas les énormes qu'il y avait avant !

Tu vas voir, au début ça va te faire bizarre, très bizarre de moins avoir de problèmes...et puis dans un an, deux ans, ça te paraîtra loiiiiinn cette époque de ta vie !! Quinze ans c'est rien, ça fera partie de ta vie, de ton passé, mais des milliers de possibilités s'offriront à toi et j'espère pour toi que tu pourras en profiter !

Et puis si c'est pas possible de se faire opérer ou soigner, il faut se battre.Ne pas perdre espoir, contourner son handicap pour qu'il devienne une force comme j'évoquais au début. Mon plus bel exemple serait Django Reinhardt. Avec deux doigts valides, il s'est quasiment créer une "nouvelle main" un peu limité mais qui lui a permis de faire de ces trucs...
Forcement dans certains cas c'est un peu impossible, dans ce cas il faut trouver Sa force, quelque chose qui nous a été donné pour compenser. Si il n'y a rien et bien...il faut chercher encore.
Revenir en haut Aller en bas
Layramis
Arpenteur de la Voie
Arpenteur de la Voie
Layramis

Féminin
Nombre de messages : 175
Age : 21
Localisation : Quelque par entre Le Royaume Raïs, les archipels Alines, le pays faël et la mer des Brumes...ça me semble assez précis !
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Ellana, évidement... sinon je dirais la Reine Soleil (Christian Jacq), Harry Potter et tous les autres chefs d'oeuvres de Pierre Bottero
Date d'inscription : 24/08/2013

Handicap Empty
MessageSujet: Re: Handicap   Handicap Icon_minitimeVen 8 Aoû 2014 - 17:02

...
Que dire ?

Racontage de vie ON (désolée mais je dois passez par là sinon ce que je veux dire sonne creux)

J'ai moi aussi été assez torturée par cette question, ayant moi même un handicap qui se rapporte un peu a une scoliose (mais c'est bien  plus qu'une scoliose, fin bref) depuis ma naissance. J'ai eu un choix qui n'en était pas vraiment un:
- gâcher toutes mes nuits entre 14 et 18 ans (donc pas de week end chez des amis, pas de voyages scolaires a l'étranger, etc) plus mal de dos très fréquent le jour
- attendre que le problème s'aggrave et avoir l'agilité d'un playmobile le reste de ma vie.

Dans le premier cas mon handicap ne s'aggraverait plus si je suivais soin en question (qui donnerait ces conséquences ). Dans le second cas le handicap s'aggraverait mais je n'aurais pas les mêmes conséquences ( qui arriveraient a l'âge adulte mais bien plus graves)

Ainsi, quoi qu'il arrive, je suis handicapée. J'ai bien sûr choisi la première option, car après tout, 4 ans (14->18) dans tout une vie, ce n'est rien, et adulte je pourrais refaire tout ce que je veux (je pense que je reprendrais l'escrime, et j'essayerai l'équitation).

Tout ça pour dire que même si les moments que je vis actuellement ne sont pas simples, je sais que c'est utile et je "vois le bout du tunnel", alors toi, Misuto, qui a la chance d'arranger ton handicap, vas-y, fonce !

Quand au fait que les autres ne connaîtreront pas ton présent (qui sera donc ton passé), ne prend pas ça comme un désavantage, au contraire, car TU auras le contrôle sur ce que les autres pensent, selon que tu leur as parlé (ou non) de ton passé. Ceux qui sauront t'atbriburont certainement plus de mérite dans ce que tu accomplis, et ceux qui ne sauront pas t'apprécieront "a ta juste valeur" (...je ne suis pas sûre que tout ça soit bien français mais bon, tampis ^^"). Et il y aura toujours des gens pour te comprendre. N'importe où (le fo' en est la preuve pour moi).

Après, bien sûr (et même si ça a l'air de contredire ce que j'ai dis précédemment), c'est a toi de décider, car c'est ton avenir. Mais je ne peux m'empêcher de penser qu'on ne laisse pas passer pareille occasion ( après comme l'a dit Lieska, ça dépend des risques de l'opération hein).

Voilà, en espérant t'avoir aidé ^^

ÉDIT : OMG je crois que c'est mon plus gros pavé posté sur ce forum (et donc sur un forum en général, xD)
Revenir en haut Aller en bas
Aziliz
Champion de cueillette, mention framboises
Champion de cueillette, mention framboises
Aziliz

Féminin
Nombre de messages : 640
Age : 29
Localisation : Au détour d'une ligne
Groupe : Petite
Livre préféré : Ellana, le Voleur de chouchous, et d'autres
Date d'inscription : 23/12/2010

Handicap Empty
MessageSujet: Re: Handicap   Handicap Icon_minitimeVen 8 Aoû 2014 - 17:54

Le handicap, on peut - selon moi - choisir de vivre avec, de se battre contre ou d'utiliser d'autres qualités pour le faire oublier. Mais quelle que soit la solution que l'on choisit, il y a des avantages et des inconvénients. Ce choix doit donc se faire en notre âme et conscience en fonctions de nos besoins, de nos souhaits et de nos possibilités. Il n'y a pas de réponse universelle.

Si tu peux faire diminuer ton handicap, en fonction de ce que cela te coûte (en argent mais aussi au niveau des soins, des risques, ...) et de ce que cela t'apporte, tu as la capacité de choisir "facilement" entre vivre avec ou vivre presque sans. L'un n'est pas forcément plus facile que l'autre, mais cela t'ouvres une porte supplémentaire, celle de changer qui tu es pour toi et qui tu es vis à vis des autres.
Je ne dis pas que cela changera tout "toi" simplement, cela va bousculer un peu ta manière de penser et de te comporter parce que tu pourras faire des choses différentes...

En fonction de l'opération, tu pourras garder un léger handicap (presque invisible) ou ne plus en avoir du tout. Dans le second cas, même si le handicap fait (fera, en l’occurrence) partie de ton passé, le fait que les autres ne puissent pas le deviner au premier abord ne pose aucun problème puisque toi même tu n'auras plus ce "frein" mais juste la marque psychologique de son existence. Cela t'aidera d'ailleurs à accepter sa condition passée...
En revanche, il peut parfois être difficile de vivre avec un handicap même léger qui ne se voit pas de l'extérieur puisque l'handicap est toujours là mais les autres n'en ayant plus conscience, ils nous considèrent (et nous jugent) comme étant "normaux" et donc, du fait de notre handicap, peuvent penser que nous sommes "nuls". [C'est très mal formulé ça...]

Je vais prendre un exemple. Ma maman a ce qu'on appelle une fibromyalgie. C'est une maladie handicapante peu connue et donc peu reconnue qui provoque des points douloureux dans tous le corps (comme des aiguilles). Forcément, à l'extérieur, la personne est normale... Elle se plaint juste de "douleurs" et ces douleurs là ne peuvent être prouvées.
Du coup, les jugements vont bon train (hypocondriaque, menteuse, en manque d'attention, ...) alors que le handicap lui, est réel.
Je ne sais pas si c'est plus facile ou plus dur (je pense surtout que c'est différent) par rapport aux gens souffrant d'un handicap visible. Mais il faut tenir compte du fait que si un handicap n'est pas visible, on ne souffre pas du regard des gens sur les handicapés mais on ne bénéficie pas non plus de leur compréhension ou de leur compassion.

Dans un cas comme dans l'autre, c'est une nouvelle vie qui s'offre à toi et ça fait toujours un peu peur, le changement, surtout aussi brutal que celui là. Dis toi que peu importe ton choix, ceux qui t'aiment te soutiendrons dans les epreuves et sauront se réjouir avec toi des réussites. Et puis, l'important, c'est de faire ce qui te semble juste à toi. Prends le temps d'y réfléchir, pèse les pour et les contre et tu sauras ce que tu dois faire.
Revenir en haut Aller en bas
http://lailleurs.uniterre.com
Contenu sponsorisé




Handicap Empty
MessageSujet: Re: Handicap   Handicap Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Handicap
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Partie à handicap
» video flippante.....
» LE MONDE DE NEMO
» barbie et compagnie
» les écarts de points

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Voie des Marchombres :: La Voie des Marchombres :: La Vie et ses Concepts :: La vie, un chemin-
Sauter vers: