La Voie des Marchombres

Forum de réflexion consacré aux Marchombres et aux livres de Pierre Bottero...
 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Temps d'acceptation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aziliz
Champion de cueillette, mention framboises
Champion de cueillette, mention framboises


Féminin
Nombre de messages : 640
Age : 26
Localisation : Au détour d'une ligne
Groupe : Petite
Livre préféré : Ellana, le Voleur de chouchous, et d'autres
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Temps d'acceptation   Lun 11 Aoû 2014 - 1:02

J'ai remarqué suite à certains posts que mes réactions étaient parfois "négatives" à la lecture puis plutôt positives plusieurs minutes ou heures après...

Je me pose donc la question d'un temps d'acceptation : avons nous besoin d'un certain temps pour accepter une éventuelle erreur ou un besoin de changement ?

Pourquoi ?

Peut-on accepter certaines choses sur le vif ? Peut-on travailler ce temps d'acceptation ?

Est-il nécessaire ou souhaitable ?

Y-a-t-il plusieurs phases à ce temps d'acceptation ?
Revenir en haut Aller en bas
http://lailleurs.uniterre.com
Revan
Chevalier Jedi
Chevalier Jedi


Masculin
Nombre de messages : 648
Age : 21
Localisation : Menegroth, Doriath's realm.
Groupe : Jedi
Livre préféré : The Lays of Beleriand
Date d'inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Re: Temps d'acceptation   Lun 11 Aoû 2014 - 8:26

Ouh, ouh ! ça donne envie, ce sujet là.

Ça me rappelle quelques épisodes de mon année de terminale. Très succinctement : j'ai toujours aimé me poser des questions, mais je rencontrais pour la première fois la philosophie. Que de baffes intellectuelles je me suis pris ! Il y a notamment un texte de Diderot, lors de notre premier chapitre de cours, extrait de Jacques le fataliste et son maître, qui entendait réfuter la thèse du libre arbitre.  

C'était terrible, parce qu'alors je tenais et croyais dur comme fer à cette thèse. Mais ses arguments touchaient juste. Au fond de moi déjà je savais qu'il avait raison, ou du moins que j'étais d'accord avec lui.
Sauf qu'il m'a fallu plusieurs semaines au moins et quelques épisodes de bonne déprime pour accepter véritablement ce fait là.

Ensuite, je suis tombé dans Nietzsche, et ce sentiment est devenu un quotidien. Comme il le dit lui-même, qui ne l'a jamais lu en éprouvant tantôt un profond ravissement et tantôt une profonde répulsion ne l'a jamais lu.  

Donc au final, j'ai l'impression que je processus que tu décris est logique, puisque ce que ce que nous lisons, ce que nous vivons, particulièrement quand cela touche à des sujets plus importants pour nous, rentre en contact avec ce qu'il y a déjà, mais le contact est une évolution, une maturation, un mouvement. Nos pensées ne sont pas fixes et arrêtées, elles ne cessent de bouger.

Imaginons notre esprit comme un récipient en 3D. Les "pensées" qui seraient touchées les premières ne seraient pas les seules, l'idée pénétrant toujours plus en avant et rencontrant, réorganisant, excitant un nouvel ordre et de nouvelles ou d'anciennes pensées qui se terraient un peu plus profondément. Et cela prend un temps physique réel.

(J'ai le sentiment de répondre un tout petit peu à côté mais tant pis)
Revenir en haut Aller en bas
Nerual
Lanceur de la gratouille enragée qui gratte
Lanceur de la gratouille enragée qui gratte


Féminin
Nombre de messages : 594
Age : 22
Localisation : En moi
Groupe : Petite
Livre préféré : Pierre Bottero, Fred Vargas, Alain Damasio, Ray Bradbury, Jasper Fforde... (Pis aussi Anthony Horowitz, Robert Muchamore, Scott Westerfield, Louise Rennison...)
Date d'inscription : 15/02/2012

MessageSujet: Re: Temps d'acceptation   Lun 11 Aoû 2014 - 22:22

Je pense que c'est pas systématique.

Lorsqu'on est d'accord de base avec le post ou l'assertion, c'est immédiat, pas besoin de temps d'acceptation.
Lorsqu'on ne s'est jamais posé la question, on se la pose sur le moment, mais le premier avis qui nous vient est (très) souvent celui que l'on lit sur le moment.
[Putain, j'ai le hoquet bounce  ]
Mais pas tout le temps. Des fois, on est clairement pas d'accord. Intuitivement. Puis en réfléchissant et en considérant l'argumentation avec du recul, on peut la comprendre, pas forcément être d'accord mais au moins le comprendre.

Quand notre avis est déjà arrêté et qu'il est mis en question, c'est plus dur, et je pense que là on a forcément besoin d'un temps de réflexion. Ce laps de temps, c'est ce qu'on appelle la plupart du temps le "recul". Ce truc, c'est ce qui nous permet de passer de notre regard personnel à un regard neutre. Pour pouvoir ensuite replonger dans notre regard personnel. Ensuite, soit ça colle pas, soit on change d'opinion, soit on se prend une torgnolle intellectuelle en acceptant les deux points de vue contradictoires. Ou plutôt quand on se rend compte que ce que l'opinion qu'on préfère, c'est celui qui a tort. Cf Revan.

Il faut quand même que la question est un intérêt pour nous. (Genre repas chaud ou froid le midi ou le soir, ça peut intéresser des gens, sisi). Si on s'en fout, il n'y a juste pas de question.

Par rapport aux questions d'Azi, je pense que ça se travaille simplement en accumulant des expériences de réflexion. En général, c'est souhaitable, car on devient plus ouvert.

Voilà :)
(En vrai, je suis trop heureuse, parce que j'ai pas fait un pavé et que j'ai dit ce que je voulais dire. Je l'ai pas cherché, j'ai pas résumé, c'est juste que ça tient là dedans :))
(Et je suis aussi super heureuse parce que j'ai plus mon hoquet !   Bon ok, je pense que vous vous en foutez graaaave)
Revenir en haut Aller en bas
Aziliz
Champion de cueillette, mention framboises
Champion de cueillette, mention framboises


Féminin
Nombre de messages : 640
Age : 26
Localisation : Au détour d'une ligne
Groupe : Petite
Livre préféré : Ellana, le Voleur de chouchous, et d'autres
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Temps d'acceptation   Ven 15 Aoû 2014 - 21:43

Pour l'instant, vos posts confirment ce que je pensais déjà. Même si je suis intuitivement plus en accord avec le post de Revan que le tien Lauren (même si je suis heureuse que tu n'aies plus ton hoquet =P) dans sa schématisation de la chose.

Je pense cependant que si ce temps d'acceptation - éventuellement de prise de recul mais c'est à mon avis encore autre chose - est nécessaire, il y a cependant un équilibre à trouver entre le fait d'avoir ses opinions, de se construire un avis personnel etc et le fait que cet avis puisse rentrer en conflit, parfois violemment, avec un avis divergent.

[petite parenthèse sur le recul. Pour moi, il s'agit avant tout d'analyser une situation, un sujet ou quelque chose de façon neutre, comme si on n'était pas impliqué, prendre du recul peut donc permettre l'acceptation, cependant pour moi, l'acceptation n'a pas nécessairement besoin d'une prise de recul, simplement d'une prise de conscience. Simple exemple, quand on rentre dans quelqu'un, le premier réflexe est de faire porter le chapeau à l'autre avant de s'apercevoir qu'on ne regardais pas où on allait. Ce n'est pas une prise de recul dans le sens où on n'a pas réfléchit, analysé la chose, on est simplement revenu sur notre première réaction... Comme quand on dit aie lorsque l'on fait tomber un objet, il faut un temps à notre esprit pour dissocier notre crainte de l'évènement... Sans le prendre en consicence. En fait, pour moi, la prise de recul est consciente, l'acceptation pas nécessairement] (finalement, c'était une grande parenthèse ^^")

Ce que je veux dire c'est que parfois, la transition se fait sans véritable heurts (ça fait mal au coeur, on doit reconnaître intérieurement s'être trompés, mais ça passe) et d'autre fois, c'est beaucoup plus difficile et beaucoup plus violent, souvent parce que la chose dont il est question est ancré très profondément en nous. C'est plus long aussi.
Ce processus de temps d'acceptation peut rendre aussi difficile le dialogue entre deux personnes aux avis différents, surtout si les deux tiennent beaucoup à leurs idéaux parce que le ton monte alors très vite, chacun ne voulant pas entendre les arguments de l'autre de peur de perdre son identité ou d'avoir simplement tort.

Comment faire du coup pour que ce temps d'acceptation nécessaire puisse être bien vécu par les personnes ? Peut-on apprendre à accepter plus facilement les opinions des autres sans pour autant devenir influençable ? Doit-on se donner un temps de réflexion en solitaire sur un sujet qui nous as remué afin d'accepter toutes les facettes de la chose ?

Je pense aussi que l'on peut travailler notre capacité d'acceptation inconsciente, mais sans avoir plus qu'une vague idée de comment s'y prendre.. Peut-être qu'en évitant de penser "contraires" on peut penser "opposés mais complémentaires" et les avis contradictoires deviennent alors de simples expressions d'une même choses vue de manière différentes (comme les qualités / défauts qui ne sont que deux extrêmes d'un même trait de caractère : la générosité et la capacité à se faire avoir, la tenacité et le fait d'être têtu comme une mule, etc)
Revenir en haut Aller en bas
http://lailleurs.uniterre.com
Hamiel
Curieux
Curieux


Masculin
Nombre de messages : 51
Age : 23
Localisation : Sur l'Océan de mes Pensées.
Groupe : Machombre
Livre préféré : Ceux de Pierre Bottero.
Date d'inscription : 19/08/2012

MessageSujet: Re: Temps d'acceptation   Sam 23 Aoû 2014 - 3:05

Mmm et bien personnellement je ne formulerais pas cela comme un temps d'acceptation. Mais plutôt d'évolution ou changement.

Personnellement j'ai mes propres opinions sur énormément de sujet, bien souvent très différentes de celles des personnes avec qui je les partagent du fait de mon point de vue très misanthrope et pessimiste.

Dans un forum comme celui-la ou un débat est en général en différé contrairement à un débat de vive voix cela est un peu différent tu vas avoir tendance à répondre avec tes propres opinions et donc donner cette apparente négativité que tu décris.

Mais lorsque tu reviens sur le post, du temps à passer (en général je suppose, bien que certaines chosent puissent être admises immédiatement) et donc ton opinion à pus évoluer, changer, soit du fait du dit débat soit de réflexions propres.

Ensuite pour moi une opinion n'est jamais fausse puisque tu as forcément des raisons de l'avoir peut importe les quelles. Donc ce que je cherche en faisant un débat c'est à comprendre les opinions d'autrui et à leur faire comprendre les miennes, une sorte de partage pour que chacun puisse faire évoluer ses propres idées dans le sens qui lui conviennent. Bien que cela soit ardu je ne pense pas que cela soit impossible.

Je ne réponds pas forcément en fonction des questions que tu te poses mais je pense que ma vision peut éventuellement t'aider.
Revenir en haut Aller en bas
Elurían Aeglir
Membre du Conseil - Admin
Membre du Conseil - Admin


Féminin
Nombre de messages : 2981
Age : 25
Localisation : A proximité d'une excentrique hyperbole équilatère.
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Je n'en ai lu aucun.
Date d'inscription : 25/07/2008

MessageSujet: Re: Temps d'acceptation   Mer 3 Sep 2014 - 18:02

Sans me laisser entrainer dans les profondeurs dans lesquelles vous vous êtes engagées, une analogie avec cette remise en cause progressive que vous évoquez lorsque mis face à une idée nouvelle, ou peut-être plus justement, à une vieille idée éclairée non plus à la bougie mais avec une lampe écologique à basse consommation qui met un quart d'heure à s'allumer intégralement, m'est venue en tête en lisant, en diagonale, avec honte je l'admets, vos messages.

Plus prosaïquement, il me semble qu'un phénomène semblable se produit lorsque quelqu'un est confronté pour la première fois à un nouveau concept, mathématiques par exemple (mais où va-t-elle chercher ses exemples vous demandez-vous de concert tout vous en exaltant sur son imagination), un peu complexe. On vous présente les espaces vectoriels par exemple. Vous n'y comprenez rien. Heureusement, les vacances de Noël arrivent. Pendant lesquelles vous mangez davantage de portions de foie gras/de tapenade (selon vos convictions religieuses) que vous ne passez d'heures avec un cahier ouvert devant vous. Débarque la rentrée. On vous re-présente les espaces vectoriels (pas avec des représentations de groupes). Et là, miracle, ça paraît vachement moins troubles, et un peu plus trivial.


Ah, la vie...

_________________
"Elen síla lúmenn' omentielvo"
JRR Tolkien
Aide de Camp de la grandissime Eleyra Leina
Coordinatrice et présidente honorifique de la SABIA

"N'ignorez pas l'enseignement de la voie pure d'un
fleuve de montagnes dévalant sur les roches."

Morihei Ueshiba


"At the end of a storm is a golden sky
And the sweet silver song of a lark."


Dare to click here ?
Or here ?
Revenir en haut Aller en bas
http://decachroniques.blogspot.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Temps d'acceptation   Aujourd'hui à 9:36

Revenir en haut Aller en bas
 
Temps d'acceptation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le temps precis....
» Figé dans le temps
» Combien de livres lisez-vous en même temps?
» DC ANTHOLOGIE : JLA – LA FIN DES TEMPS
» Votre Emploi du Temps année 2009/2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Voie des Marchombres :: La Voie des Marchombres :: Nous, et les Autres :: Connais-toi toi-même-
Sauter vers: