La Voie des Marchombres

Forum de réflexion consacré aux Marchombres et aux livres de Pierre Bottero...
 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 De l'existence ou de la création d'une Communauté.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lowni
Fils du Vent
Fils du Vent


Masculin
Nombre de messages : 403
Age : 20
Localisation : Mercerie du Pont-Neuf.
Groupe : Haïnouk
Livre préféré : Toute l'Œuvre de Pierre Bottero, Vango de Timothée de Fombelle, La Horde du Contrevent et la Zone du Dehors d'Alain Damasio ainsi que Hunger Games de Suzanne Collins.
Date d'inscription : 28/12/2010

MessageSujet: De l'existence ou de la création d'une Communauté.   Dim 13 Mar 2011 - 19:29

Bonjour, bonsoir à tous.

C'est avec appréhension que je me décide enfin, après trois mois de "présence " sur ce formidable forum, à créer un sujet. Ou plutôt, émettre une idée. Je m'excuse par avance des maladresses que je risque de commettre par la suite, probablement dues à mon immaturité et à mon insignifiant savoir.
Trêve de futilités, je vais vous exposer la raison pour laquelle j'ouvre ce recueil d'idées.

Depuis quelques jours, j'ai l'impression que je suis heureux sans l'être vraiment. Et je me dis que je le serais vraiment si j'habitais un autre monde, tel Gwendalavir (je suis presque certain que vous êtes plusieurs à le vouloir aussi, quoique, je ne suis sûr de rien...).
Cela n'étant pas possible aujourd'hui (qui sait, qui sait ce que me/nous réserve l'avenir ?), j'ai songé à la création d'une Communauté. Une Communauté qui serait constituée de gens partageant le désir de vivre ailleurs. À partir de là, ces personnes pourraient tout quitter, et s'installer quelque part, et ainsi créer « leur monde ». Au risque d'être pris pour un cinglé, je vous pose les questions qui suivent...

Que pensez vous de cette idée farfelue ? Croyez-vous qu'un tel Projet pourrait être réalisé ? Est-il possible de se couper totalement du monde actuel, de la société ?

Ne parlons ici ni de secte, ni de quoi ce soit du même genre, mais bel et bien d'une Communauté qui fonderait sa propre société, ses propres règles, …

En espérant avoir été clair, et surtout n'être pas passé pour un déséquilibré.
Revenir en haut Aller en bas
http://theatre.forumactif.com/
Szyra Nahim
Chevaucheur de Brume
Chevaucheur de Brume


Féminin
Nombre de messages : 1699
Age : 26
Localisation : Gwendalavir
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres
Date d'inscription : 03/01/2008

MessageSujet: Re: De l'existence ou de la création d'une Communauté.   Lun 14 Mar 2011 - 9:37

Tu ne passes pas du tout pour un déséquilibré mais peut-être juste pour quelqu'un qui n'a pas tout à fait complètement le sens des réalités. Bien sûr que ton idée fait rêver tout le monde mais justement : rêver. C'est une utopie ce que tu souhaiterais créer.

Tu ne veux pas qu'on parle de secte. D'accord, mais tout quitter et ne plus avoir de contact avec le monde extérieur, c'est vraiment un comportement sectaire, qu'il y ait un gourou ou non. Et puis ça ne correspond pas du tout à l'idéal marchombre et de liberté que nous poursuivons ici pour la plupart. Un des maître-mot que nous essayons par-dessus tout de remettre au goût du jour en ce moment est Ouverture. S'enfermer dans une communauté fermée c'est se couper des avis de l'extérieur, risquer de finir à ressasser toujours les mêmes idées sans apporter du neuf et aller vers la conformation des uns aux autres.

Plus de liberté, plus d'ouverture, plus d'originalité.
Ce genre de communauté est vouée à se scléroser.

Il y a des dizaines voire des centaines d'histoires vraies de personnes qui ont fondé des communautés avec leurs règles propres en marge de la société. C'est rare que ça se poursuive longtemps. Il manque une part de dynamisme dans une communauté de ce type.

Voilà. Je ne sais pas ce que tu en penses. C'est un beau rêve. Mais concrètement, je ne pense pas que cela puisse avoir les effets attendus.

HS : Je viens de poster un plaisir du jour qui disait que je n'avais plus le temps de répondre aux messages XD
Bon je crois que ça vient du fait que je suis la première à répondre pour une fois ! =P
Revenir en haut Aller en bas
http://phoenixjewel.skyrock.com
Ipiutiminelle
Membre du Conseil - Modo
Membre du Conseil - Modo


Féminin
Nombre de messages : 3147
Age : 31
Localisation : Tol Eressëa, As-Coron, Imre...
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Tolkien, Pierre, Pauline, Timothée, Léa Silhol, Patrick Rothfuss, Alain Damasio...
Date d'inscription : 01/12/2008

MessageSujet: Re: De l'existence ou de la création d'une Communauté.   Lun 14 Mar 2011 - 12:48

Hmm... Pas évident.
Ceci dit je comprends tout à fait ton envie !

Je suis d'accord avec Julia que de nombreuses tentatives ont déjà été faites en ce sens et qu'il y a toujours eu des problèmes qui à terme ont fait s'effondrer le projet.
A l'exception de quelques rares cas, je pense en particulier à l'écovillage des Vosges qui existe depuis longtemps maintenant, mais j'ai envie de dire : justement parce qu'il est ouvert sur l'extérieur ! Les gens peuvent y venir en vacances ou voir comment ça se passe et y rester quelques jours, semaines, pour aider, etc. C'est donc une communauté non coupée du monde extérieur.

En fait je pense qu'il est possible de créer ce type de communauté, de s'éloigner de la société hyper consommatrice et technologique mais d'être tout de même relié à des personnes extérieures. Personnes qui seront la plupart du temps dans la même "optique" que la communauté car ça attirera les gens qui y sont sensibles forcément.
J'ai un exemple en tête même s'il ne s'agit pas d'une communauté mais d'une seule personne ^^ Ma mère a décidé de vivre sa vie autrement : loin des villes (non raccordée aux réseaux eau et électricité), sans travail "conventionnel", etc. Et les amis qu'elle côtoie ou rencontre sont très souvent dans le même type d'idée.
Tout ça pour dire que je pense qu'un projet de communauté est possible mais qu'il ne faut pas fermer la porte au monde extérieur car les personnes qui se présenteront seront toujours les bonnes, soit pour conforter le projet si elles y sont positives, soit au contraire pour le tester et le consolider si elles y sont réfractaires. Je ne sais pas si je suis très claire x)

Enfin bref, ce n'est pas évident de répondre à ça donc je vais attendre de voir les autres réponses, ça m'aidera peut-être à rajouter des choses.



PS : C'est effectivement plus de facile de prendre un sujet à son début plutôt que quand il fait 8 pages ! ^^'

_________________
Semons l'intention de l'avenir dans la réalité du présent !
[Pauline Alphen]



Pièce 9 donc : la pièce manquante. Celle que l'on cherche ardemment, vaillamment, désespérément parfois et qui, en se refusant à nous, nous pousse en avant. Celle qui nous interdit de croire qu'on est arrivé et nous souffle à l'oreille que le plus beau est à venir.
Que le plus beau est avenir. Toujours.

[Pierre]
Revenir en haut Aller en bas
Aziliz
Champion de cueillette, mention framboises
Champion de cueillette, mention framboises


Féminin
Nombre de messages : 640
Age : 26
Localisation : Au détour d'une ligne
Groupe : Petite
Livre préféré : Ellana, le Voleur de chouchous, et d'autres
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: De l'existence ou de la création d'une Communauté.   Lun 14 Mar 2011 - 14:21

Je découpe la question en deux :)

Fonder une communauté : Créer une communauté avec des idéaux différents de la société actuelle est possible, c'est d'ailleurs un beau projet, mais comme tout projet, il a besoin d'être réfléchi, repensé, reconstruit continuellement. On m'a dit un jour, qu'un projet c'est comme un arbre, une forêt. Tu as ton idée, tes bases, voila ta graine. Il faut la planter, l'alimenter pour qu'elle pousse et forme un tronc : ce sont les gens, les autres en réfléchissant avec toi sur le projet, qui vont le faire grandir. Le tronc se subdivise en branches, qui se subdivisent en feuilles. La aussi ce sont l'ensemble des gens qui font grandir ton arbre : en cherchant ses failles, en argumentant, en donnant de nouvelles idées. Ces idées vont devenir les graines de ton arbres, vont tomber dans le sol, s'alimenter d'autres gens et donner naissances à d'autres arbres. c'est ainsi que nait une forêt, que l'on crée une communauté. En voulant la fermer, tu prives ton arbre de l'eau et du soleil dont il a besoin, ce dernier est donc destiné à mourir prématurément, sans laisser d'autres arbres pour garder le flambeau après que le premier arbre soit tombé.
Fonder une communauté oui, mais ouverte et qui, si elle pense différemment de la société actuelle s'appuie sur les même bases, le même monde. N'oublions pas que quelque soit la communauté créée, elle aura les mêmes choses que la société actuelle : de la terre, de l'eau, des animaux,... et les mêmes problèmes, d'environnement, d'économie, etc...
On ne peut pas changer le monde en un jour...

Vivre ailleurs :
Moi aussi, je m'imagine volontiers vivre en Gwendalavir, fuir ce monde et ses problèmes. Seulement quand on y réfléchit de plus près, est-on vraiment prêt à tout ces sacrifices ? Je me suis posée une question toute bête un jour, mais qui m'a fait beaucoup réfléchir.
Si j'ai la possibilité de partir en Gwendalavir du jour au lendemain sans possibilité de retour, saisirais-je cette chance ou non ?
Qu'est ce que ça m'offre ? Un monde dans lequel je rêve de vivre, un monde plus sain, merveilleux, que j'aimerais beaucoup visiter. Ce serait une chance unique, une possibilité de vraiment vivre les écrits de Pierre et qui sait rencontrer les personnages, devenir vraiment marchombre.
Plus de problèmes relatifs à notre société
Mais qu'est ce que je perds ? Plus de technologie, donc plus d'ordinateur, plus de forum. Plus de rêve non plus d'être écrivain et d'offrir du rêve aux gens. Mes amis ne seront pas tous prêts à m'accompagner, je devrais donc choisir entre une possibilité de connaître autre chose et garder des amis que j'estime vraiment. Cela signifie aussi plus de Võ vietnam, plus de Ludesco, et plus de ces moments que je chéris tant. Mais cela m'offre d'autres moments que je chérirais peut être plus.
Après avoir longuement réfléchis à la question, je pense que je ne suis pas prête à abandonner ce monde, mais que je suis tout à fait prête à le changer, et à changer ma façon de voir les choses. Le monde que nous parcourons actuellement n'est pas une limite, c'est une ouverture.
Certes nous n'avons pas ce que Gwendalavir a, mais nous avons autre chose. Et si nous ouvrons les yeux sur ce que ce monde a à nous offrir, on se rends finalement compte que en Gwendalavir ou ailleurs, l'important c'est surtout de vivre, de vivre le plus intensément possible et de rêver. Parce que ce sont les rêves et les idéaux qui construisent les mondes de demain.

Pour synthétiser sur ta question, je ne pense pas qu'il faille créer une communauté en autarcie de gens qui pensent, respirent et vivent marchombre. Cette communauté existe déjà, même diluée dans le monde. L'important, c'est de tendre vers notre idéal en savourant chaque pas que l'on fait, en surmontant chaque obstacle qui se présente, et en se serrant les coudes.
Revenir en haut Aller en bas
http://lailleurs.uniterre.com
Aethera
Membre du Conseil - Admin
Membre du Conseil - Admin


Féminin
Nombre de messages : 4257
Age : 24
Localisation : Sur ma route (ouais, il y a eu du mouv', ouais)
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Vrac d'auteurs : Bottero, Damasio, Ayerdhal, Squarzoni, Chedid, Bobin, Giono, Le Guillou, Sous-commandant Marcos...
Date d'inscription : 13/04/2008

MessageSujet: Re: De l'existence ou de la création d'une Communauté.   Lun 14 Mar 2011 - 22:31

Je suis globalement d'accord avec tout ce qui a été dit.

Un projet de communauté, à mon sens, peut prendre forme : comme le disait Ipiu, il existe plusieurs écovillages en France qui fonctionnent bien depuis des années, par exemple.

Essayer de trouver des alternatives au mode de vie occidental, urbain et stressant, c'est une idée merveilleuse et si on reste dans cette optique, je ne vois pas en quoi on pourrait te traiter de "sectaire". Le risque, comme le soulignait Julia, réside dans ta manière de mettre en oeuvre ton projet.

Je trouve ça dommage de vouloir vivre en autarcie complète, de se couper du monde. Parce que là du coup, oui, on perd prise avec la "réalité du monde". Et si on a plus de prise sur cette réalité, alors que peut-on y changer ?

Dans mon esprit, créer une communauté doit induire de partager cette communauté, l'ouvrir aux autres, leur proposer l'alternative qu'on aura réussi (dans le cas où l'on réussit) à créer. Tenter de trouver des modes de vie alternatifs, c'est une chose, mais on agit dans ce sens parce qu'on pense en avoir besoin, non ? Et si on en a besoin nous, pourquoi pas d'autres ? Pourquoi ne pourrait-on pas montrer aux autres, leur faire découvrir, peut-être éveiller à leur tour leur envie de faire bouger les choses.

En bref, pour moi, une communauté qui essaye d'inventer une autre manière de Vivre, un grand OUI !! Mais seulement si cette communauté reste ouverte sur l'extérieur, justement pour lui permettre de toucher les autres, et pas de se replier sur elle-même. Sinon, comme disait Julia, je pense qu'elle finira de toute manière par se scléroser.


Et puis l'autre point important qu'il ne faut pas perdre de vue, c'est que de toute façon, pour que ta communauté puisse exister, elle a BESOIN du monde extérieur. Sinon tu pars vivre dans les bois et tu deviens un vagabond hors-la-loi. Pour t'établir quelque part, de nos jours, il te faut des permis, etc. Et puis avant de pouvoir cultiver tes propres champs, tu devras bien faire commerce avec l'extérieur (à moins que tu ne vives de chasse et de cueillette ^^' ?). Comme le disait Aziliz, les aspects économiques, législatifs et même sociaux entrent en compte, tu ne peux pas les balayer d'un coup d'un seul.

Ne serait-ce que pour d'éventuels enfants : leur laisseras-tu le choix de vivre comme ils l'entendent, de découvrir le monde, ne serait-ce que d'aller au collège à l'extérieur de ta communauté, ou les garderas-tu "cloitrés" dans ce que tu considères comme un paradis ?

Tout ça pour dire que la question est infiniment complexe, et que si l'on veut changer le monde, il faut forcément garder une prise sur lui.

En espérant avoir apporté quelque chose au débat ^^' .


_________________
La seule trace qui vaille est celle qu'on se crée, à la pointe extrême de ce qu'on peut.


Furvent, ceux qui vont mûrir te saluent !
Revenir en haut Aller en bas
http://maisonsurlile.blogspot.fr/
Lowni
Fils du Vent
Fils du Vent


Masculin
Nombre de messages : 403
Age : 20
Localisation : Mercerie du Pont-Neuf.
Groupe : Haïnouk
Livre préféré : Toute l'Œuvre de Pierre Bottero, Vango de Timothée de Fombelle, La Horde du Contrevent et la Zone du Dehors d'Alain Damasio ainsi que Hunger Games de Suzanne Collins.
Date d'inscription : 28/12/2010

MessageSujet: Re: De l'existence ou de la création d'une Communauté.   Sam 26 Mar 2011 - 18:19

J'aimerais vous pondre de beaux paragraphes, comme vous le faites si bien. Aujourd'hui j'en suis incapable, mais je tenais à vous dire que vos avis m'ont beaucoup fait réfléchir, et avancer. Un grand Merci à vous pour ces réponses si complètes. Je n'ai rien à ajouter, et je pense que c'est mieux comme ça .

Low'
Revenir en haut Aller en bas
http://theatre.forumactif.com/
Remiel Til'Sando
Frère d'Arme
Frère d'Arme


Masculin
Nombre de messages : 702
Age : 22
Localisation : Somewhere I belong
Groupe : Armure
Livre préféré : La Tour des Anges, Philip Pullman. Avec beaucoup d'autres.
Date d'inscription : 18/10/2009

MessageSujet: Re: De l'existence ou de la création d'une Communauté.   Mer 20 Juil 2011 - 16:09

Bas dis donc, je suis content de trouver des sujets qui m'intéressent !

Je suis d'accord aussi avec tout ce qui a été dit, a quelques points prêt. J'ai également pensé aux éco-villages, toussa toussa, mais aussi à certains hurluberlus qui décident carrément de créer leur propre "royaume" sur leur unique propriété privée ( si ça existe ). C'est un mauvais exemple : Ce genre de personne pense pouvoir outrepasser les lois, et créer les siennes. A moins d'être en haut de la pyramide sociale, on ne peut pas faire ça en claquant des doigts ( et même dans ce cas ça se fait pas comme ça ). Mais sinon, si il est possible de rassembler dans un village un groupe de personnes autour de l'écologie ( qui se traduit par des mentalités similaires aussi bien qu'autour d'un projet matériel ), est-il possible de se rassembler seulement autour d'idées ? Ne faut il pas plus pour rendre possible la création d'un territoire ?

Et d'ailleurs, quelle serait ta communauté idéale, concrètement réalisable ?

Sinon, on pourrait y réfléchir ; je ne serais pas contre si nous pouvions concrétiser ce projet dans plusieurs années.

Au plaisir ;

Revenir en haut Aller en bas
Tralala
Curieux
Curieux


Féminin
Nombre de messages : 75
Age : 22
Localisation : sur un nuage trampoline
Groupe : Haïnouks
Livre préféré : Les livres de Pierre Bottero, Anne-Laure Bondoux
Date d'inscription : 25/06/2010

MessageSujet: Re: De l'existence ou de la création d'une Communauté.   Ven 22 Juil 2011 - 1:09

Bien d'abord, je pense qu'il faut d'abord te demander ce que tu n'aime pas dans cette société, et ce que t'apporterais cet autre monde, Gwendalavir dans le cas présent.
Tu parle de tout quitter, mais en réfléchissant, serait tu prêt à abandonner tout le confort que nous procure la société actuel pour revenir à un monde un peu médiéval tel Gwendalavir?

En tout cas, moi, je ne pense pas en être capable. Je pense aussi qu'il est très difficile, voire impossible de se détacher du monde actuel.
Comme le disait Szyra sur ce sujet :
Szyra a écrit:
Cependant, si nous repensons à ce que certains avaient bien dit au début, nous sommes comme pris dans la toile de la société. A partir du moment où vous existez vous avez une identité, une adresse, des cartes à n'en plus finir... bref vous êtes fichés et vous avez par là même des obligations envers la société : impôts, etc...
Vous aurez beau vouloir tout claquer, comment bosser sans adresse ? Comment voyager sans papier d'identité ? Même pas le droit de camper sans autorisation, n''est-ce pas ? Alors, voilà, nous aurons un travail comme tout le monde et des obligations comme tout le monde. L'important est dés lors de trouver la sphère sans laquelle nous pouvons appliquer notre liberté sans qu'on vienne nous la retirer. Je pense qu'il est là le point essentiel.

Et je n'en vois pas spécialement l'intérêt, je ne suis pas d'accord non plus pour l'idée d'une communauté fermée. Déjà, cela va à l'encontre des principes de liberté et d'ouverture. En effet, cette fermeture au monde n'est pas constructive. C'est une sorte de fuite, de refus d'écouter des opinions différentes et fuir n'est jamais la solution.
Je ne suis pas prête à la quitter ce monde, parce qu'il faut arrêter de le diaboliser, il y a quand même des trucs bien. Je préfère tenter de faire changer ce monde justement pour qu'il me corresponde plus.

E fait, pour ce qui est de ma vision de la communauté, je suis d'accord avec Aziliz : une communauté ne reniant pas en bloc la société actuelle mais s'appuyant sur les mêmes bases et qui se redéfinit constamment par rapport aux nouveaux arrivants et aux richesses (je ne parles pas en termes de sous hein) qu'ils ont à proposer. Une communauté ne peut de toute facon pas exister sans la société comme le dit Aethera.
Pour moi une communauté, c'est proposer une autre manière de vivre, et celle-ci ne servirait donc à rien si elle n'était pas ouverte.

Et ma communauté idéale, elle est un peu comme La cité des vivants proposée par Fabrice Colin dans La vie extraordinaire des gens ordinaires. Pour ceux qui n'ont pas lu, c'est Une sorte de commmunauté rassemblée dans un immeuble qui n'a pas de but précis sinon s'aider les uns les autres, vivre ensemble et échanger. Il y a "5 religions identifiées" mais tous les habitants participent à toutes les religions (exemple : le juif fait le ramadan). Ils inventent des fêtes, organisent des ateliers, des voyages, des fêtes, des tournois de foot ou de jeux videos ensemble. Ils partagent des cultures différentes puisqu'ils ne viennent pas tous des mêmes pays.
Donc pour moi, une communauté qui m'intéresserait, ce serait surtout une communauté rassemblée sur des idées communes (mettons les valeurs marchombres puisque tu parlais de Gwendalavir), mais où on ferait surtout vraiment attention aux gens qui nous entourent et à tout ce qu'ils peuvent nous offrir.

Et toi Lowni, quelle serait ta communauté idéale?


Et Tristan, je pense donc que oui, on peut fonder une communauté sur des idées, ils suffit justement de rester ouverts aux autres et à leur mode de vie ensuite.
Mais lis le livre dont je parle :)


Je me rend compte que je n'ai fait plus ou moins que répété ce que les autres ont si bien dit, mais bon..
Revenir en haut Aller en bas
Revan
Chevalier Jedi
Chevalier Jedi


Masculin
Nombre de messages : 648
Age : 21
Localisation : Menegroth, Doriath's realm.
Groupe : Jedi
Livre préféré : The Lays of Beleriand
Date d'inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Re: De l'existence ou de la création d'une Communauté.   Ven 22 Juil 2011 - 8:56

Personnellement, si on me donnait le choix, je n'hésiterais pas une seconde. Go Gwendalavir

EDIT : Tous comptes faits, un aller simple pour Pandora me tenterait encore plus.

J'ai déjà vécu pire comme mode de vie
Après, ce que dit Szyra me fait penser à une citation de notre cher Tolkien, qui rejoint en quelque sorte son post : "Tout ce que vous pouvez décider, Frodon, c'est quoi faire du temps qui vous est imparti".

Ils n'est pas nécessaire de créer une société fermée, mais toi qui parle des valeurs marchombres, d'ouverture et de liberté : Les marchombres sont ils ouverts ? Hormis pour l'élite des personnes, qui deviennent apprentis, je dirais qu'ils ont une tendance très réservée. Les marchombres sont peut être altruistes dans le combat qui oppose le bien et le mal, mais dans la vie de tout les jours, ils sont plutôt individualistes. Leurs valeurs, s'appliquent pour eux-même en tant qu'individus, pas à une société.

Je ne suis pas d'accord avec le fait de refonder une communauté sur les bases de notre société. Ça induirait la possibilité de reproduire les mêmes erreurs. Nier tout en bloc, non plus. Mais s'inspirer de sociétés plus respectueuses et meilleures je dit oui. Comme les Amérindiens des plaines, par exemple. Un départ n'est pas forcément une fuite. S'il est constructif et tourné vers l'avenir. Mais, dit moi, que nous apporte l'ouverture du monde aujourd'hui, et je parle en termes de réelle importance. Le commerce, le capitalisme, les bourses, les dettes, les crises. Certes pouvoir communiquer à l'autre bout du monde ou lire des livres d'auteur chinois c'est fendart... Assez pour flatter notre ego et nous faire passer outre les points négatifs. Ils y a des choses bien. Mais méritent elles tout le mal qui se fait pour qu'elles soient là ?

Une communauté ne peux pas exister sans une société ? Et bien, pourquoi n'en devient elle pas une ? Une communauté libéré de ses chaines, ouverte vers qui souhaiterait la rejoindre et quitter cette société gangrenée et à l'agonie.

Les choses belles existent, mais pour combien de temps et à quel prix ?

Une communauté idéale et concrètement réalisable, je dirais que c'est une communauté qui doit se faire sans technologie. Pas idéale pour nous bien sûr. Mais nous n'avons que trop pollués, tués, gaspillés. Un jour viendra ou les hommes devront en payer le prix. Pas nous, non bien sûr... Mais nos enfants, leurs enfants, et les enfants de leurs enfants. La plus grande gloire, le plus beau geste, le plus noble et le plus libre ne serait il pas de passer outre notre égoïsme et de nous enchaîner pour nos descendants ?
Une société régie sur des principes humanistes et vivant selon les sociétés d’antan tels les sioux ou les apaches, voila comme je la vois. C'est le maître mot : Sacrifice.
Pas facile à digérer, mais peut on rêver plus noble cause ?
Je ne crois pas.

Peut être même redécouvririons nous les vrais sens des mots : bonheur, harmonie, accord avec soi... Peut être même pourrions nous redécouvrir toute la splendeur et la force du mot : Humanité.


Dernière édition par Revan le Ven 22 Juil 2011 - 11:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lowni
Fils du Vent
Fils du Vent


Masculin
Nombre de messages : 403
Age : 20
Localisation : Mercerie du Pont-Neuf.
Groupe : Haïnouk
Livre préféré : Toute l'Œuvre de Pierre Bottero, Vango de Timothée de Fombelle, La Horde du Contrevent et la Zone du Dehors d'Alain Damasio ainsi que Hunger Games de Suzanne Collins.
Date d'inscription : 28/12/2010

MessageSujet: Re: De l'existence ou de la création d'une Communauté.   Ven 22 Juil 2011 - 11:51

Comme je le disais dans mon dernier message, mon avis a beaucoup changé depuis la création de ce sujet.
J'ai réfléchi, et aujourd'hui l'idée de créer une communauté n'est plus à l'ordre du jour.
Je regarde juste le monde différemment, en me rendant compte qu'il n'est pas si moche et que ce n'est pas en se lamentant que les choses avancent.
Alors je rêve. Je rêve et je Vis.
J'ai ouvert les yeux, et je sais maintenant que pour que je sois Heureux, ce n'était pas le monde qui devait changer, mais ma façon d'être et de voir les choses.

En vous remerciant pour tout ça, car c'est en grande partie grâce à vous que j'en suis là aujourd'hui
Revenir en haut Aller en bas
http://theatre.forumactif.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De l'existence ou de la création d'une Communauté.   Aujourd'hui à 9:37

Revenir en haut Aller en bas
 
De l'existence ou de la création d'une Communauté.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Création Perso Spé : Altaïr (Assassin's Creed)
» Création d'une parade imaginaire ?
» Ma création de l'urne de mariage DISNEY
» Exposition sur le thème de Mickey : dite ce que Mickey représente pour vous, pour l'élaboration d'une création graphique
» Création du Pipe-Club Ardéchois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Voie des Marchombres :: La Voie des Marchombres :: Le Monde et les Energies :: Nous et la société-
Sauter vers: