La Voie des Marchombres

Forum de réflexion consacré aux Marchombres et aux livres de Pierre Bottero...
 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La fin justifie-t-elle les moyens ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Miaou Til' Plume
Gardien d'Ilfasidrel
Gardien d'Ilfasidrel
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1309
Age : 23
Localisation : Entre-deux.
Groupe : Dessinatrice
Livre préféré : Aucune idée. Il y en a trop x).
Date d'inscription : 08/02/2010

MessageSujet: La fin justifie-t-elle les moyens ?   Mar 31 Déc 2013 - 18:28

*CA Y EST j'ai fini de vérifier que le sujet n'avait pas déjà été créé ! \o/*

Hum, bref. Je vais attaquer directement avec des exemples.

1/
Cib, dans le sujet "Manipulation ? a écrit:
En repassant dans le mental, on peut dans certains cas manipuler des gens pour les aider à avancer. Par exemple, en étant un peu froid/pas sympa/"piquant" avec quelqu'un qui demande plus de sentiments que ce que vous pouvez lui offrir, vous lui faites mal sur le moment mais ça lui permet de se détacher plus facilement de vous. C'est de la manipulation dans le sens où votre comportement à son égard a pour but de le faire changer d'idée, et pourtant c'est plutôt bénéfique pour lui vu qu'il devrait souffrir moins longtemps, et éventuellement apprendre à parer les chocs pour la prochaine fois.
----> Donc d'une certaine manière, la fin justifie les moyens.


2/ Ellana est harcelée par une bandes d'ivrognes qui, lorsqu'elle les envoie balader, deviennent violents. C'est une marchombre, dans un contexte médiéval-fantastique, toussa... Elle les tue.
Là encore, la fin justifie les moyens.


3/ Je (pas moi, hein, c't'un exemple x)) suis responsable de plusieurs personnes dans une entreprise, or ces employés ne font pas leur boulot et je me retrouve avec tout un tas de choses à régler moi-même : c'est prise de tête et accessoirement, c'est pas à moi de faire tout ça. Je commence par leur expliquer gentiment que ce serait quand même plus chouette qu'ils fassent leur boulot, hein, les gens. Mais comme ils ne se bougent pas pour autant, je choisis une méthode plus "subtile", c'est-à-dire que l'air de rien (en supposant que je maîtrise à peu près le langage de manière à intimider sans violence), je leur fais comprendre qu'ils ont déjà fait telle, telle et telle erreurs qui pourraient sérieusement menacer leur emploi ; or, tiens donc, il se trouve qu'ils pourraient se rattraper de telle manière...
D'un certain point de vue, chat peut s'appeler de l'intimidation, presque de la manipulation (presque u_u). Mais d'un autre côté, je ne fais que les inciter subtilement à faire leur boulot, nom d'un fluche.
----> La fin justifie les moyens.

[Je pourrais encore mentionner vaguement d'autres trucs, mais on va partir de là^^.]


Qu'est-ce que vous en pensez ? Est-ce que, dans les cas que je mentionne et de manière générale, ou dans d'autres cas spécifiques^^, la fin justifie - peut justifier - les moyens ?
Revenir en haut Aller en bas
http://friskayublunariah.skyrock.com
Aziliz
Champion de cueillette, mention framboises
Champion de cueillette, mention framboises
avatar

Féminin
Nombre de messages : 640
Age : 27
Localisation : Au détour d'une ligne
Groupe : Petite
Livre préféré : Ellana, le Voleur de chouchous, et d'autres
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: La fin justifie-t-elle les moyens ?   Dim 5 Jan 2014 - 11:35

C'est un sujet fichtrement intéressant celui que tu proposes là...

Je ne pense pas qu'il existe une bonne réponse mais je vais te donner la mienne. Pour moi, la fin ne doit pas justifier les moyens. Je pense qu'il existe toujours une solution meilleure, une solution juste. Après, tout dépend de tes convictions : si pour toi ce n'est pas juste de mentir ou de manipuler alors ce ne doit pas etre un moyen, et ce quelle que soit la fin. Dans l'exemple tiré du sujet "manipulation", je pense que si c'est contre tes principes de manipuler, tu es en mesure de trouver une autre solution et donc de ne pas utiliser ce moyen. Tu peux peut-etre simplement en parler à la personne, elle est surement en mesure de comprendre. Et si elle refuse de comprendre, éloigne toi simplement, le temps qu'elle assimile l'information.

Après, l'utilisation de moyen ne dépend pas uniquement de tes principes mais aussi d'un certain recul sur la situation. Dans l'exemple d'Ellana (mais c'est valable pour le premier cas aussi, et pour tout un tas d'autres cas), elle se trouve dans l'urgence. Bien sur, elle est probablement capable de se débarasser des lourdeaux sans les blesser mais cela nécessite une prise de recul qu'elle n'est pas forcément en mesure de faire. Personnellement, une bande de lourdeaux m'agresse, si j'en ai les moyens, je n'hésite pas à leur faire mordre la poussière dans une simple position de légitime défense. Je ne le fais pas consciemment, ce n'est pas un choix réfléchit, je ne me suis pas dit : je pourrai les épargner, mais ils risquent de faire du mal à d'autres alors je les tue.
Dans l'urgence, on ne fait pas toujours le meilleur des choix. Mais on en fait un et l'on doit s'en accomoder par la suite.

Pour ton troisième cas, je dirais qu'il ne s'agit presque pas d'un moyen mais de la réalité : s'ils ne font pas leur job, à un moment ou à un autre, ils se feront virer. Bien sur, je pense que leur refourguer un truc à faire pour qu'ils se fassent pardonner n'est pas très sympa, mais en instaurant un dialogue, c'est possible : "Ecoutez les gars, ça fait une semaine que je fais votre boulot, on a tous pris du retard à cause de ça, cette semaine il faut qu'on fasse ça et ça si on ne veut pas se faire virer, alors vous allez y mettre du votre et me filer un coup de main, sinon je e pourrai pas vous sauver sur les restrictions budgétaires...."

Pour résumer, je pense que la fin ne justifie pas les moyens, que la fin ne doit pas etre un prétexte pour utiliser des moyens peu scrupuleux. Si tu utilises ces moyens - contre tes principes - pour faire face à l'urgence, assume le, on peut tous faire des erreurs mais ne justifie pas tes erreurs par un but : ce but est toujours atteignable d'une manière plus louable.

Et puis quelque part, l'important, ce n'est pas le but, mais le chemin que l'on prend pour l'atteindre... Imaginez que Kwai, pour grimper en haut d'Isayama ai dinamité la montagne, sous prétexte que la fin justifie les moyens : non seulement il n'aurai pas autant appris, mais en plus il aurait détruit quelque chose....
Revenir en haut Aller en bas
http://lailleurs.uniterre.com
Revan
Chevalier Jedi
Chevalier Jedi
avatar

Masculin
Nombre de messages : 677
Age : 22
Localisation : Menegroth, Doriath's realm.
Groupe : Jedi
Livre préféré : The Lays of Beleriand
Date d'inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Re: La fin justifie-t-elle les moyens ?   Lun 18 Mai 2015 - 17:32

Ce sujet est un sujet tellement relatif aux fins et aux moyens, si différent suivant les situations, qu'appeler une réponse absolue est un sacré casse-tête.


Mais c'est aussi fichtrement intéressant, comme le dit Aziliz.

Je suppose avant tout que lorsqu'on entends que la fin ne justifie pas tous les moyens, c'est parce que certains moyens sont non-éthiques, qu'ils sont une entorse à notre morale personnelle (ou à la morale plus ou moins humaniste ambiante). On peut donc de suite écarter les personnes qui ne sont pas restreintes par la morale, ou une éthique négative (une éthique qui prohibe, qui interdit certaines choses).

En effet, une personne sans morale n'a par conséquent pas besoin de se justifier ses actions à elle-même (ni aux autres - quelle liberté problématique). Tous les moyens étant acceptables, la question ne se pose jamais.

C'est dans le cas où les gens ont le mauvais goût d'avoir une morale restrictive que la question surgit comme un vilain petit diable hors de sa boîte. Et comme si ce n'était pas assez simple, tout dépend de la fin, tout dépend du moyen, et tout dépend de la rigidité ou de la souplesse de la morale en question.

Sauver l'humanité en acceptant la mort de quelques millions de personnes, comme dans le film Interstellar ? Pouvoir revenir dans le temps et assassiner Hitler dans son berceau, tuer un bébé mais sauver des millions de personnes également ?

Que de dilemmes cornéliens se posent à nous x).

Au contraire d'Aziliz, je pose comme présupposé qu'il n'y a qu'un moyen possible pour parvenir à une fin. Ceux qui posent que leur moyen est justifié par la fin poursuivie sachant qu'il y avait des moyens bien plus "moraux" de parvenir à cette fin sont plus hypocrite qu'autre chose, car ils refusent en réalité de s'avouer que c'est avant tout ce moyen qui avait leur préférence.
Revenir en haut Aller en bas
Basilide
Curieux
Curieux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 54
Localisation : La France
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le pacte
Date d'inscription : 03/05/2015

MessageSujet: Re: La fin justifie-t-elle les moyens ?   Ven 29 Mai 2015 - 15:18

Je dirai personnellement quant à moi-même qu'il me semble à mon avis propre que cette question est beaucoup trop théorique.

Je ne crois pas que l'on puisse y répondre de manière générale. Tout d'abord parce-que la réponse dépendra du type de fin et que tous les types de fin ne sont pas à mettre dans le même panier et que donc une réponse valable doit exister pour chaque panier. En tout cas ce qui est sûr c'est que les moyens sont intimement liés à la fin; la fin déterminera donc absolument les moyens...  

Ensuite, il n'y a qu'une fois placé devant la nécessité d'agir en vue d'une fin précise que la réalité de cette question apparaît. Or seule cette réalité peut nous permettre de trouver une véritable réponse...

Mais bon je sais que ce genre de réponse ne fait pas très bon effet sur un forum!


édit Elu'  : plutôt que de faire un double post, utilise la fonction éditer en haut à droite de ton message.

Je viens de voir que je ne fais que reprendre la première phrase de ton post Revan! je l'avais zappé... oups

Enfin j'ai un peu plus développé!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La fin justifie-t-elle les moyens ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
La fin justifie-t-elle les moyens ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La fin justifie-t-elle les moyens ?
» Tourisme :La crise, justifie-t-elle qu'on brade les prix ?
» Tatiana de Rosnay (elle s'appelait Sarah)
» Qu'elle est la meilleur 250 4t du marché?
» elle deteste son fils

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Voie des Marchombres :: La Voie des Marchombres :: Nous, et les Autres :: Rapport aux autres-
Sauter vers: