La Voie des Marchombres

Forum de réflexion consacré aux Marchombres et aux livres de Pierre Bottero...
 
PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ?

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Aziliz
Champion de cueillette, mention framboises
Champion de cueillette, mention framboises
Aziliz

Féminin
Nombre de messages : 640
Age : 29
Localisation : Au détour d'une ligne
Groupe : Petite
Livre préféré : Ellana, le Voleur de chouchous, et d'autres
Date d'inscription : 23/12/2010

Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ? - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ?   Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ? - Page 3 Icon_minitimeMar 14 Fév 2012 - 13:12

Bon, j'ai pas autant de temps que je le voudrais pour répondre à ce sujet, mais j'ai envie (besoin?) de faire l'avocat du diable.
En lisant vos posts j'ai la sensation que les obstacles au fait d'être marchombre sont la diversité des interprètations et donc des voies et le fait qu'être marchombre, c'est sûrement un peu présomptueux. Sans compter que dans notre monde, un marchombre, c'est pas censé exister, ça n'a pas sa place dans notre société.

Pourtant, je me souviens d'une discussion où l'on disait que les places n'existent pas à l'origine et qu'il faut les créer. Quand un groupe se forme, quel qu'il soit, il n'y a pas de place prédéfinie pour chacun des membres et pour ceux qui arriveront par la suite. Cette place, on la créinvente chaque jour, que ce soit celle de notre groupe, la notre, la place change en fonction de nos actes, de nos humeurs, de nos envies et de nos besoins. Ainsi, ce n'est pas parce qu'untel est un jour grand orateur et muet le lendemain qu'il change de place, sa place chance avec lui, l'important étant que cette place s'imbrique avec les autres, que les autres lui fassent une place et que la place ainsi faite échange avec les autres.
Et puis, être Marchombre, c'est un peu présomptueux puisque si les gens honnêtes pourraient l'être vraiment, d'autres gens moins honnêtes pourraient se proclamer marchombre du fait qu'il n'y a ni définition précise, ni structure claire permettant d'approuver les capacités de chacun. Mais pour moi, être marchombre, c'est possible. Ça se sent, ça ne s'explique pas. C'est un rêve, une conviction profonde, c'est ainsi. Ce que je trouve dommage c'est de forcer ceux qui se ressentent comme tel à se taire par peur d'être jugé présomptueux. Je pense qu'être marchombre, ça se ressent et que si quelqu'un est marchombre, celui qui partage sa voie, même un peu, le sentira également. Pas besoin d'en parler donc, mais je trouve dommage que celui qui enrressent le besoin ne puisse pas en parler et recevoir l'attention et l'écoute que chacun mérite, même si ses opinions dieergent des nôtres.
Et puis, la dernière réticence : comment se dire ou se savoir marchombre alors que la Voie trouve une interprètation différente selon les personnes. Et bien, comme dans le livre. Pensez vous que Sayanel et Jiano suivent strictement la même voie ? Et Jorune ? Et Riburn ? Ellana ? Salim? Les autres ? N'y a t-il pas autant de Voies des marchombres que de marchombres eux mêmes et pourquoi cela serait-il différent dans notre monde ?

Bref, c'est un peu embrouillé tout ça. Pour moi, que l'on se dise, que l'on se pense, que l'on n'ose pas le dire ou le penser, on peut être marchombre, parce que pour moi, marchombre c'est avant tout un synonyme d'être soi même, en harmonie avec son esprit, son corps et le.monde qui nous entoure (le vrai, la nature, les hommes, la société n'étant pour moi qu'un élèment de ce monde au même titre que les arbres, les animaux, … ce n'est qu'une petite partie du monde, pas le monde à part entière).
Je ne dis pas qu'il faille recréer une guilde et que les marchombres doivent prendre une place prépondérante dans la société. Juste que l'on a le droit de se sentir comme tel et que l'on à le droit d'agir comme il nous semble juste. Libre à nous par la suite de s'affirmer marchombre, de prendre des élèves tant qu'on le fait en notre âme et conscience, à nos risques et périls. Pour moi, être marchombre, ce n'est pas êtreexceptionnel, ni être.Jilano eou Ellana, c'est croire en certaines vertus et en certains principes.
Mais pour moi, il ne faut jamais oublier que le marchombre ne s'impose pas, qu'il reste discret. Et qu'un maitre marchombre ne choisit pas son élève pas plus que l'élève ne le choisit, cela doit être d'un commun accord, tout comme l'amitié ou l'amour.

J'ai peur que vous ne comrreniez pas ce que je veux dire exactement, mais je n'ai ni les mots, ni le temps d'expliquer plus avant.

Se dire que les Marchombres n'existent pas dans notre.monde, est ce la liberté de créer autre chose ou le frein de ne pouvoir s'y donner corps et âme ?
Revenir en haut Aller en bas
http://lailleurs.uniterre.com
Elilith
Curieux
Curieux
Elilith

Nombre de messages : 37
Localisation : dans Nos rêves
Groupe : Marchombre
Livre préféré : je n'ai pas de livre préféré, je lis absolument tout et j'aime tout lire
Date d'inscription : 29/01/2012

Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ? - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ?   Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ? - Page 3 Icon_minitimeMar 14 Fév 2012 - 14:18

Merci Elhea, je saurais comment faire à l'avenir ^.^.

Détrompe toi Aziliz, moi en tout cas je te comprends parfaitement, je pense même à peu près pareil que toi.

Aziliz a écrit:
Se dire que les Marchombres n'existent pas dans notre.monde, est ce la liberté de créer autre chose ou le frein de ne pouvoir s'y donner corps et âme ?

Je dirais que c'est un mélange des deux. Pour moi nous pouvons recréer les Marchombres, d'une autre manière, peut être pas exactement les même, mais eux quand même, avec leurs idéaux surtout. Donc pour moi, que les Marchombres ne puissent pas totalement exister ce serait la possibilité, la liberté de créer autre chose de ... différent mais de semblable quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Aliana
Maître Marchombre
Maître Marchombre
Aliana

Féminin
Nombre de messages : 1060
Localisation : Là où souffle le vent
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte, Zouck, la Horde du Contrevent, Le secret de Ji, A la croisée des mondes, l'Oracle della Luna, La Zone du Dehors
Date d'inscription : 20/05/2008

Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ? - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ?   Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ? - Page 3 Icon_minitimeMar 14 Fév 2012 - 15:04

Ta réponse fait réfléchir, Azi. Je vais essayer de placer des mots sur mes pensées.

Peut-être vas-tu trouver cela stupide, mais moi, c'est le mot qui me dérange : Marchombre. C'est à la fois un mot magique qui rassemble des maîtres-mots essentiels, et à la fois...un mot qui enferme.
Bon, comme j'ai l'impression d'écrire un oxymore en accolant Marchombre et enfermer à moins d'un mot d'écart, je m'explique.
Ce que j'ai peur, c'est que certain se servent de ce terme pour ne pas aller voir plus loin. Comme si être un Marchombre était une fin en soi. Ce mot n'est pas un abri pour arrêter de chercher ses valeurs.
J'ai trop l'impression que ceux qui seraient tentés de s'en servir pour se définir l'utilisent parce que précisément, ils ne savent pas bien qui ils sont.
" Je ne sais pas très bien qui je suis. Eh bien, je suis Marchombre." (=ceci est une caricature)
Peu de personnes connaissent ce mot, cela fait de moi quelqu'un de différent, mais qui partage des valeurs avec d'autres.
Presque, c'est pratique.

Vous savez quoi, puisqu'on déborde un peu sur "être ou ne pas être", pour moi, il y a des Marchombres dans notre monde, mais...ils n'en ont même pas conscience. Est-ce que ça ne vous ai jamais arrivé de rencontrer quelqu'un et de vous surprendre à penser: "cet homme/cette femme est Marchombre". Même si maintenant, j'ai davantage tendance à me dire "cet homme/cette femme a trouvé sa Voie."
C'est comme les riches (oui, mon analogie est étrange, vous allez voir). Les personnes qui sont vraiment riches ne se ventent pas. Pourquoi faire ? Ce sont ceux qui ne sont pas aussi riches qu'ils le prétendent qui ont besoin de se taper l'affiche et de montrer à tout le monde leurs vêtements, voitures etc.


Mais là, le sujet était davantage les maîtres Marchombres. Je pense qu'on peut montrer à quelqu'un sa vision du monde. Lui dire : voilà comment je vois les choses. Ce n'est pas ce que tout le monde doit voir, juste ma vision. Peut-être qu'elle pourra t'aider à y voir plus clair.
Et ce, sans devenir son maître.
Car, une unique personne peut-elle réellement vous offrir le choix d'avoir une vision différente de la sienne ?
Moi, c'est l'idée du maître/élève que j'ai du mal à appliquer à notre société, c'est cette relation exclusive. Pour moi, l'exclusivité de point de vue est mauvaise.

Bon..ça fait une heure que je tente d'ajouter quelque chose, mais je n'y arrive pas.

J'essaye de résumer ce que je voulais dire :
Je trouve ça formidable de réussir à se dire qu'on a trouvé sa voie et qu'on a envie de la partager avec d'autres qui nous ressemble mais qui sont un peu perdus, mais est-ce qu'on a vraiment besoin de mettre un terme derrière ça ?

Ce que je voulais dire dans mon autre message, ce n'est pas que les Marchombres n'ont pas leur place dans notre société. Au contraire. Si on parle notamment de personnes ouvertes, à l'esprit libre, qui n'ont pas peur de parler et croient aux pouvoirs des mots. Des personnes pour qui le respect, la découverte et la recherche de l'équilibre sont essentiels.
Moi je dis...devenons des personnes comme cela. Oui. Cent fois oui.
Et, d'ailleurs, des personnes ainsi existent déjà.
Mais appelons-nous ces personnes Marchombres ? Je ne suis pas certaine qu'il le faille.

PS: Evidemment, j'ai posté en même temps qu'Elilith (en même temps, j'ai mis deux heures à écrire un message que moi-même je ne comprends qu'à moitié XD)
Revenir en haut Aller en bas
Elhea
Archer émérite
Archer émérite
Elhea

Féminin
Nombre de messages : 599
Age : 24
Localisation : Dans les branches d'un arbre près de l'Oeil d'Otolep.
Groupe : Faëlle
Livre préféré : Le pacte des Marchombres, La Horde du Contrevent
Date d'inscription : 14/01/2010

Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ? - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ?   Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ? - Page 3 Icon_minitimeMar 14 Fév 2012 - 23:02

A moi de rebondir un peu sur vos posts... Un peu, parce que je crois que je n'ai plus grand chose à dire après vous, mais il faut bien que je clarifie ma position Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ? - Page 3 478849

Je suis à peu près d'accord avec toi Aziliz, ou en tous cas pas en totale contradiction.
Je ne veux pas forcer quelqu'un qui se voit marchombre à penser qu'il ne peut pas l'être. Ca rejoint ce que j'ai dit : "Certains veulent suivre une voie très similaire à la voie marchombre, d'autres une voie semblable mais différente." Je dis "très similaire" parce qu'on n'est pas en Gwendalavir, on n'a pas de guilde etc, mais aussi parce que peu d'entre nous sont réellement capables de faire ce que les marchombres font.

En fait, je crois que la vraie question est "qu'est-ce qu'un marchombre pour nous ?".
Comme a dit Aliana:
Citation :
Si on parle de personnes ouvertes, à l'esprit libre, qui n'ont pas peur de parler et croient aux pouvoirs des mots. Des personnes pour qui le respect, la découverte et la recherche de l'équilibre sont essentiels.
Ce peut être une définition, très large et très adaptée à notre monde... justement par sa largeur, qui permet d'englober nos nombreuses Voies individuelles.
On peut aussi faire des définitions plus resserrées, plus adaptées à Gwendalavir par exemple (ou pas).
En fait c'est pour ça que j'avais posté Sommes-nous marchombres ?. Ce forum est marchombre par le nom, par le surnom JM, etc. Mais qu'est-ce que ça signifie vraiment pour nous ? Est-ce qu'on définit le "marchombre" par tous ces points commun que nous avons et qui cimentent cette COMmunauté ? Ou vraiment comme une Voie personnelle, que chacun ressent arpenter ou pas ?

Pour ce qui est des maîtres, le rejoins Aliana, surtout sur le :
Aliana a écrit:
Car, une unique personne peut-elle réellement vous offrir le choix d'avoir une vision différente de la sienne ?
Moi, c'est l'idée du maître/élève que j'ai du mal à appliquer à notre société, c'est cette relation exclusive. Pour moi, l'exclusivité de point de vue est mauvaise.
Alors bien sûr, en Gwendalavir les maîtres sont "sélectionnés" par les épreuves de l'Ahn ju, ils sont donc parmi les meilleurs de la guilde. Ce qui n'empêche pas les écarts (ex : Jorune !).
Mais dans notre monde, d'où tirerait-on la légitimité d'enseigner ? On peut, on doit partager nos points de vue... de là à les enseigner ?
Revenir en haut Aller en bas
Revan
Chevalier Jedi
Chevalier Jedi
Revan

Masculin
Nombre de messages : 681
Age : 24
Localisation : Menegroth, Doriath's realm.
Groupe : Jedi
Livre préféré : The Lays of Beleriand
Date d'inscription : 10/11/2010

Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ? - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ?   Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ? - Page 3 Icon_minitimeMar 6 Nov 2012 - 18:04

Déterrage de sujet... Je poste ce message ici parce que je ne savais pas où le mettre, il est un peu personnel mais comme il rebondit sur ce sujet et que je ne vois pas vraiment de meilleure place... Bref.

Pierre, de part l’écriture du Pacte, je crois, applique un principe auquel je tiens énormément, même si je n'arrive pas à toujours le respecter : La responsabilité, la Conscience. J’ai le sentiment que ce que le Pacte traduit, hormis le talent et la poésie extraordinaire qu’il recèle, c'est un profond sens de la responsabilité. Pierre semble plus que tous, si je me fie à vos mots, être un homme d’idéaux. Des idéaux qu’il cherche à faire parvenir au monde, en ajoutant sa petite touche pour le faire devenir meilleur. Il n’est pas, comme le dit Camus de Sartre où d’autres, « Un écrivain enfermé dans sa tour d’ivoire » qui lance des théories sans se soucier de leur impact, pour une gloire personnelle. Parce qu’il ne prend pas ses rêves pour la réalité, il garde les marchombres dans une histoire fictive. Ô combien exceptionnelle, ô combien formidable, mais fictive. Si il n’a pas écrit de « Petit manifeste du parti marchombre », je pense que c’est parce qu’il pensait, savait, croyait, que ce serait inconscient et dangereux d’appliquer cet Idéal si absolu qu’est celui du marchombre dans un monde si peu adapté à le recevoir. Alors plutôt que de le condamner, le renfermer, il a choisit une voie alternative : Le faire vivre, mais dans un monde prêt à le recevoir, dans un monde de fiction. Parce que c’est un idéal de fiction, qui même s’il véhicule des valeurs bien réelles, n’est pas bon à prendre au pied de la lettre. Et d’après vos mots, Pierre était quelqu’un de profondément Humble, qui n’aurait jamais eu la présomption dire ce qui devait être, ce qu’il fallait faire ou ce qu’il ne fallait pas. J’ai plutôt l’impression qu’il voulait entretenir une part de rêve et de chaleur dans ce monde, quelque chose à quoi s’accrocher pour se rappeler que les choses, malgré tous les maux, restent Belles. Entretenir l’Espoir.

Et je crois qu’il faut garder à l’esprit ça. Ne pas se laisser prendre dans le piège de vouloir faire d’un rêve impossible une réalité vouée à l’échec. Ne pas laisser ce rêve nous monter à la tête.


A la lecture du sujet, ce sont les premiers mots qui me sont venus à l’esprit. Déjà dit par d’autres plus légitimes à le dire, ne serait ce que parce que je n’ai pas connu Pierre et que je fais de la spéculation par rapport à ses intentions, mais j’avais envie de l’exprimer par mes propres mots. Après, pourquoi le dire, si ce n’est pour m’enorgueillir d’avoir posté sur ce débat un message complètement inutile ? Parce que j’ai quand même continué à me poser la question, et je pense que ce sujet, même après tant de temps, mérite d’être plus approfondi encore… Assez présomptueux, dit comme ça, mais je veux simplement vous faire comprendre que je ne cherche pas à raviver une polémique stérile, simplement que j’espère trouver une approche différente et peut-être plus… complète ?

Parce que l’avis que j’exprime plus haut n’a pas toujours été le mien, et pour y parvenir, il y a une longue histoire.
Alors au lieu de me poser en donneur de leçon irréprochable, comme j’ai tendance à le faire, ou lancer de vagues généralités creuses pleines de bons sentiments, comme je sais aussi le faire, je vais un peu parler de ma propre expérience.

C’est long et pas vraiment intéressant hors contexte, mais pour moi c’est pertinent et nécessaire de raconter tout ce que je vais raconter. Ne lisez pas si vous vous en foutez, ça vaut pas le coup x).


J’ai découvert Ewilan il y a à peu près trois ans, voir quatre, je ne sais plus exactement. Ce qui est… Amusant ? C’est que le premier tome m’avait été prêté par l’instituteur de ma petite sœur, un mec assez génial, dans la quarantaine, très ouvert, humble, mais aussi intelligent, fin pédagogue, bref... En lisant vos témoignages sur Pierre, je me suis souvent représenté cet homme en parallèle. Je l’ai malheureusement perdu de vue, parce qu’il est partit peu de temps après, dans une autre école. Au final, il m’avait prêté les cinq tomes suivant le premier, ce qui correspond aux deux premiers cycles d’Ewilan.

Je ne sais plus trop pourquoi, je crois que je devais être dans ma grande période World of Warcraft, à l’époque, mais j’ai laissé pas mal d’eaux sous les ponts couler avant d’attaquer le premier tome. J’avais dû lire les trois premières pages pendant que le jeu chargeait, dire « bof » et refermer. Je projetais même de lui rendre sans l’avoir lût, il me semble.
Puis un jour, chez mon père, j’ai été super malade. Je n’arrivait pas à fermer l’œil et je n’avais rien pour passer la nuit, (parents séparés, c’est toujours la joie quand il s’agit de trimballer les affaires), pas de connexion internet, pas de bouquin… La desh totale. Et puis en fouillant parmi mes affaires scolaires, en désespoir de cause, j’ai retrouvé Ewilan. Bon, au point ou j’en étais, plus rien à perdre de toute manière. J’ai commencé à lire. Laborieusement, avec un mal de crâne lancinant et en me mouchant toutes les cinq minutes… Mais plus je lisais plus l’histoire me plaisait, après les premières pages passées. J’ai passé toute ma nuit à lire, et aux premières lueurs de l’aurore (genre xD) j’avais fini le bouquin.

Revenant sur ma première impression, j’ai demandé à l’instit de me passez les tomes suivant le lundi même. Plus ma lecture avançait, plus je me familiarisais avec l’univers et m’attachais aux personnages. Parallèlement, les progrès de Pierre en matière d’écriture se sentaient, et il devenait de plus en plus agréable à lire au fil des pages. La lecture Ewilan est devenue le sport familial, à cette époque. Ma mère et mon petit frère ont aussi chopé le virus (de lire Ewilan, pas celui que je me trimballais), et pendant quelques semaines maints repas autour d’un ignoble plat de haricots beurre ou de choux fleurs (atroce) ont étés délicieusement agrémentés par des échanges de point de vue autour de la série.

Puis Le Pacte est arrivé.

C’était… Le summum. Pierre a définitivement rejoint sa place à côté de Tolkien et quelques autres parmi les meilleurs auteurs qu’il m’ait été donné de lire. Avec un sentiment… Plus intime. J’ai dû relire le Pacte plusieurs fois, tellement il me plaisait. Puis je l’ai un peu perdu de vue, j’ai lu d’autres livres, eu d’autres préoccupations. J’ai appris la mort de Pierre, entre-temps, et même si j’ai ressenti une pointe de tristesse, c’était plus pour le fait de savoir que jamais plus des livres comme le Pacte ne seraient écris, même si j’étais sincèrement désolé pour l’homme lui-même.


Sur tout ça, les vacances d’été sont arrivées. J’étais… Un peu perturbé. Je quittais le collège, j’étais au beau milieu de l’adolescence, avec son lot de questions existentielles qui commençaient à vraiment me tarabuster, j’allais vers l’inconnu qui se nommait lycée, et que je savais plus trop qui j’étais, ni comment concrétiser qui je voulais être… Je crois que je ne savais même pas qui je voulais être, en fait. Je me trouvais perdu. Dispute avec les parents, rejet de mon père que je tenais pour responsable de la souffrance de ma mère, dispute avec ma mère mécontente de mon caractère jm’en foutiste…

Instabilité profonde.


Je m’appelle Gauvain, dans la vraie vie. Prénom médiéval, chevalier de renom, neveu de roi… La grande classe. Mes parents sont assez fascinés par le monde médiéval, l’univers merveilleux. Mon père, breton, cherche depuis son enfance à retrouver la magie de la Bretagne du Petit peuple, qu’il a vu malheureusement peu à peu disparaître sous la modernité et le béton des hôtels pour touristes. Ma mère est une lectrice assidue de Tolkien, de Markale, de chevalerie, et j’en passe. Ce sont des gens qui, bien qu’ayant leurs lots de défauts, peuvent se targuer de posséder une vraie conscience, un vrai potentiel d’aller au fond des choses. Ils ont besoin de profondeur, ils recherchent la sensibilité, la sincérité, la capacité à rêver. Et ils ont de vraies valeurs, fortes, présentes, concrètes. Mais pour les rendre telle, il a fallut toute leur vie.

Je dis cela pour que vous puissiez saisir concrètement quel est mon héritage.

Je n’ai pas un tempérament très rigoureux ou même très endurcit, je peux laisser tomber assez aisément quand je me trouve face à une difficulté que je juge trop forte. J’ai aussi une certaine disposition à me laisser aller, et parfois, à me complaire dans le malheur. Je montre pas mal de facilité à l’orgueil, l’arrogance, et la timidité excessive. Ou à l’espoir aveugle. Je suis très sensible, et je m’attache souvent trop profondément ou trop exclusivement aux gens.
Voilà, je pense, ce que je peux dire que j’étais il y a trois ans.

Et à côté de ce tempérament, je me retrouve face à trois modèles (mon homonyme et mes deux parents) … Hauts. Exigeants. Trop. Vraiment pas facile à égaler, et je verse dans l’euphémisme. Des idéaux qui sont, qui étaient, très difficile à suivre pour moi, mais que je tentais quand même de suivre. Inconsciemment. Seulement voilà, j’arrivais à une époque ou j’allais d’échecs en échecs. La … frustration qui découlait de ses échec s’accumulait de plus en plus, et le cercle vicieux s’était mis en branle. Plus j’échouais, plus je me dévalorisais, plus je me dévalorisais, plus j’échouais. J’aspirais à des idéaux, malgré moi, mais je ne savais plus comment les mettre en place. Ma vie me semblait insipide, médiocre, et je voulais sans cesse en sortir mais je ne trouvais que des portes closes ou déjà explorées. Et –hasard ?- j’ai relu le Pacte. A la fin du troisième tome, mes espoirs inconsistants avaient pris la forme d’une certitude absolue : Je veux devenir un marchombre.


Ce livre présentait un Idéal extraordinaire, une Voie toute tracée, une poésie merveilleuse, un monde épithète de la représentation que je me faisais des mondes de fantasy… Des Amis, de la Solitude, des guerres, des bons et des méchants, c’était… Simple, vrai, profond. Le Pacte me parlait comme jamais aucun livre ne m’avait parlé. Il me parlait, me murmurait tout ce que je cherchais désespérément sans trouver. Une vraie révélation. Il me sortait de mon carcan de médiocrité pour me faire apercevoir les plus hauts sommets. C’était un Rêve, tellement fort, puissant, enivrant… Rien qu’à me le remémorer, je sens des frissons couler le long de ma colonne. J’avais… J’avais un But, j’avais de l’Espoir, un indicible sentiment de justice et de vérité… Je me sentais supérieur aux autres, meilleur. Je voyais dans l’œuvre de Pierre tout ce que je pouvais suivre pour prouver ma valeur, m’accomplir, accomplir ce que je pensais devoir être l’accomplissement suprême de tous. J’ai nourri du mépris pour ceux qui suivaient leur petite vie ordinaire tandis que moi je travaillais au devenir d’un destin extraordinaire. J’ai visé plus haut et plus précisément dans ma recherche d’Idéal que jamais, poussé par un désir dévorant, une passion inextinguible… Et aveugle.

Pendant des mois, j’ai tenté de suivre l’Idéal que je m’étais astreint. J’ai même fait un rapide passage ici, sous un autre compte. Mais plus je m’échinais, plus j’avais le sentiment diffus de m’enfoncer dans une impasse. Je me suis dit que j’avais seulement mal compris les leçons édictées dans le Pacte, ma nouvelle bible, alors je l’ai lu et relu. Mais je n’y arrivais toujours pas, et mon moral se dégrada rapidement. Je manifestais là encore mon manque de volonté et d’assiduité, comme mon manque de courage et mon défaitisme.

Au bout d’un moment, je laissais tomber. Je ne pouvais tout simplement pas devenir un marchombre par mes propres moyens. Il me fallait un maître. Mais la médiocrité (par rapport à l'excellence impossible des personnages de papier du pacte, j'entends, hein x)) de tous les maîtres ou simples marchombres autoproclamés que je croisais ici ou ailleurs me convainquit de renoncer à cette recherche. Ils étaient soit à la même hauteur que moi, soit pis (de mon point de vue de cette époque là, c'est bien entendu complètement différent aujourd'hui). Les personnes pour lesquelles je nourrissais une véritable admiration, ironiquement, étaient celles qui ne voulaient surtout pas entendre parler de maîtres ou d’apprentissages, ni même de véritables marchombres. En tout cas, aucun n’avait la capacité de m’emmener là où je le désirais.

Rien ne trouvait d’équivalent à mes yeux, dans la réalité, à la fiction de l’œuvre de Pierre. De dépit, j’abandonnais alors totalement. Je trouvais certes des voies un peu parallèles qui me permettaient de garder un espoir secret, caché, inavouable, qu’un jour le Rêve deviendrait Réalité, mais jamais plus je n’ai nourrit l’Espoir des premiers instants, les Certitudes qui l’accompagnaient, et la joie d’avoir trouvé ma Voie.


Pourquoi ce long interlude biographique, au final ? Par simple plaisir de raconter ma vie, voyons !

Pour dire que j’ai du mal à trancher. Parce que même si je suis globalement d’accord avec tous les « anti-realmarchombre », que je partage leurs vues et que j’ai partagé leur ton vindicatif pour certains, je Comprends aussi ceux qui refusent de se ranger à leurs arguments. Parce que ceux qui n’ont jamais éprouvés le besoin, le désir, de se sentir marchombre peuvent aisément condamner sans savoir de quoi il en retourne vraiment. Sans savoir que c’est horrible, horrible de devoir se ranger à ce que l’on sent intimement être la raison, et d’abandonner un Rêve. Et qu’il y en a qui ne peuvent pas. Il y en a pour qui la nécessité ce n’est pas de trouver la raison, d’être dans le juste, c’est de trouver vaille que vaille une motivation pour vivre qui colle avec leurs attentes. C’est d’avoir des Rêves, mêmes si aveugles. Parce que sans ça, ils ne sont plus rien. Voilà pourquoi ce débat suscite ou a suscité autant de controverse, de polémiques, de passion. Parce qu’il touche à quelque chose de fondamental, d’essentiel, de profondément intime.

Dans mon argumentation, dans mon être aussi, je suis passé par tous les points de vue que l’on rencontre ici, globalement, je crois.

D’abord fermement convaincu que les marchombres peuvent exister. Mais en fait ce que je devrais dire, c’est fermement convaincu que les marchombres doivent exister. Parce que je suis passé par une période de ma vie où j’ai eu besoin de croire à ce Rêve. Je ne crois pas au libre arbitre, je ne crois pas à la toute puissance de la volonté, je ne crois pas au hasard. Si j’ai eu ce point de vue, et je pense que c’est le cas pour chaque chose et chaque point de vue que nous avons, en général et là en particulier, c’est qu’il m’était nécessaire de l’avoir. J’en avais, comme tous ceux qui l’ont, besoin.

Ensuite, je me suis rangé à un avis radicalement opposé. Je vais un peu caricaturer, mais grosso modo c’était « les marchombres n’existent pas, n’existeront jamais, tous ceux qui pensent le contraire sont des imbéciles ». Là, je crois, c’est parce que j’ai été… Terriblement déçu, c’est peu dire, de prendre conscience de l’impossibilité de mon Rêve, et que c’était tellement lourd à porter que je ne pouvais pas accepter que d’autre continuent à nourrir ce même Rêve en toute liberté. Il fallait qu’ils partagent ma douleur. Je ne me sens pourtant pas coupable d’avoir eu de telles pensées. Là encore, je suis persuadé qu’à cette époque, dans mon état d’esprit, je ne pouvais pas faire autrement.

La troisième opinion par laquelle je suis passé était bien plus modérée. Je tentais toujours de convaincre les réticents de l’impossibilité du Rêve, mais sans hargne, sans rancune ou sans mauvaise foi. Sincèrement et honnêtement, je ne voulais simplement pas qu’ils aient à vivre la chute que j’avais vécu, je tentais donc de les y dissuader dans leur propre intérêt, de mon point de vue. Je pense que j’avais fini par accepter mon propre échec, ma responsabilité et compris tout ce qui s’était passé. Je n’avais plus de raison de tenter de le faire payer à d’autres. Je m’étais mis à nourrir d’autres rêves, avait trouvé d’autres buts. Même si… Dans les moments particulièrement difficiles de ma vie, ce vieil ami revenait de temps en temps me donner quelques lueurs d’espoir, et des raisons de tenir irraisonnées mais belles et indispensables, le temps que je me remette.

Finalement, aujourd’hui, j’en suis à un point ou je n’essaye plus d’argumenter ou de faire perdre à ceux qui se disent marchombre ce que je crois être une illusion. Sauf si ils cherchent eux même la discussion ou demandent mon avis. Voici ma théorie : je ne pense pas que ce qu’ils recherchent et ce dont ils ont besoin ce soit vraiment la raison. Ce qu’ils recherchent, leur Rêve le révèle, selon moi : Un monde en lequel ils puissent croire. Parce qu’ils veulent croire, parce que nous voulons croire, tous. Mais ils ne peuvent pas se satisfaire des mêmes choses que ceux qui ne croient pas en ce Rêve. La raison… Est inutile, et ne prédomine pas. Parce que le plus important, pour eux comme pour nous, au final, ce n’est pas la raison. C’est de croire. On survit grâce à la raison, mais on ne vit pas. Les raisons de vivre, on les trouve dans ce que l’on croit. Dans notre foi.

L’essentiel, pour moi, ce n’est pas l’argument en lui-même. (bien évidemment il est important, mais moins) C’est le pourquoi. Pourquoi ce Rêve est il, ou n’est il pas, là ? A quel besoin répond t-il ? Argumenter ne mène nulle part si on ne comprend déjà pas pourquoi les choses sont ce qu’elles sont. Et argumenter ne sert à rien si l’individu en question n’est pas prêt à se rendre aux arguments « raisonnables » tout simplement parce que le rêve est trop important pour lui. Plus que la raison. S’il n’est pas prêt, tenter de le faire changer d’avis est vain. On peut essayer, bien sûr, mais à quoi bon ? Si nous sommes convaincus de notre propre avis, c’est l’essentiel, que personne ne soit d’accord avec nous ou que nous ou que tout le monde le soit, qu’est ce que ça change ? Notre avis n’en sera pas plus ou moins bon, sa valeur n’en sera pas plus ou moins grande. Sauf si bien sûr, ce que nous visons ce n’est pas d’avoir un avis juste mais de trouver un avis qui concilie le plus grand nombre (ce qui ne prouve pas sa raison, cela dit) ou qui fasse de nous un marginal (tout pareil).
Donc voilà, au final je me retrouve à prêcher pour la compréhension et la tolérance, alors que c’est pas du tout ce que j’avais en tête au départ.

Bref, c’est… Très long xD

Mais je tenais à le dire, parce que j'ai le sentiment que c'est vraiment important. Merci, si vous avez trouvé le courage de me lire jusqu’au bout. Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ? - Page 3 79820

Namarië.


Dernière édition par Revan le Mar 6 Nov 2012 - 22:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Solituda
Apprenti marchombre
Apprenti marchombre
Solituda

Masculin
Nombre de messages : 334
Localisation : Je pourrais vous répondre que je viens du ventre de ma mère, de l'endroit où j'habite, des ex forums sur lesquels j'étais. Tant de lieu, tant d'endroits parcourus. Je viens d'une musique, The pianist. Je viens du tréfonds de ses notes, de ses sentiments, de sa douleur. Je viens de cette Solitude.
Livre préféré : The Unbeliever. Vous ne devez surement pas connaître. Mais je vous le déconseille. Tout en vous le conseillant.
Date d'inscription : 10/10/2010

Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ? - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ?   Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ? - Page 3 Icon_minitimeMar 6 Nov 2012 - 20:48

(Putain de crétin de merde. Pourquoi tu postes ça MAINTENANT, pendant ma période d'exam, dans le but de me divertir! Honte sur toi. Mais je me ferais une fois de répondre à partir de jeudi, avec un nouveau point de vue. *sourire moqueur* Poste complétement inutile, à part pour te dire que j'ai lu. *rigole*
A bientôt!)
Revenir en haut Aller en bas
Revan
Chevalier Jedi
Chevalier Jedi
Revan

Masculin
Nombre de messages : 681
Age : 24
Localisation : Menegroth, Doriath's realm.
Groupe : Jedi
Livre préféré : The Lays of Beleriand
Date d'inscription : 10/11/2010

Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ? - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ?   Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ? - Page 3 Icon_minitimeMar 6 Nov 2012 - 22:00

Putain de crétin égocentrique. Je poste ça MAINTENANT justement parce que je sais que t'es occupé et donc que tu te tiendras à l'écart, et que tu laisseras mes rêves de happy end tranquille pour ce débat au lieu de ramener ta fraise à polémique. ET DE PLUS je compte bien évidemment te divertir, te faire louper tes exams, et te faire mourir d'un infarctus dû à la frustration, pendant que j'y suis. Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ? - Page 3 153451

Sinon je t'attends pour jeudi, et je t'attends de pied ferme, petit prétentieux ! Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ? - Page 3 609790
Revenir en haut Aller en bas
Eleyra Leina
Membre du Conseil - Admin
Membre du Conseil - Admin
Eleyra Leina

Féminin
Nombre de messages : 4534
Age : 27
Localisation : Llewanda
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Ellana, La Moïra, Les Royaumes du Nord
Date d'inscription : 04/04/2008

Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ? - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ?   Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ? - Page 3 Icon_minitimeMer 7 Nov 2012 - 0:30

Avant toute chose Revan, je voulais te dire Merci. Pour le partage que tu nous as offert et pour la compréhension que tu nous permet d'obtenir ainsi. Et la compréhension, c'est super important pour avancer, parce qu'en comprenant ton point de vue, on peut commencer à discuter.

Je n'ai pas grand chose à répondre à ton post, vu que tu racontes ton vécu, mais je peux t'offrir mon point de vue sur la question... Je ne sais pas si je suis marchombre, j'ose simplement espérer que je m'approche de cet Idéal qui est également le mien. Je sais que j'ai encore des progrès à faire, mais je ne peux pas me permettre d'avoir la prétention de me présenter comme marchombre alors que je ne sais pas si je suis sur "la Voie".

Mais après tout, quelle importance ? Marchombre n'est au final qu'un mot, c'est surtout une Voie pavée de maître-mots comme Harmonie, Respect, Liberté... Et si je veux pouvoir atteindre cet Idéal, je n'ai qu'à paver ma voie de ces maître-mots, et de m'en approcher au maximum.

L'important n'est pas de pouvoir se dire "marchombre", mais d'avancer comme on le veut. Et si tu veux une preuve de ce que j'avance, je ne peux que te citer ce passage d'Ellana :

Citation :
- Réponds à une question, veux-tu ? Une simple question. Si le Rentaï t'avait repoussée, comment aurais-tu réagi ?
[...]
- Ca n'aurait rien changé. Je suis moi et les décisions d'une montagne, pour imposante qu'elle soit, n'y peuvent rien ! Je suis moi et j'ai l'intention de poursuivre mon chemin, où qu'il me mène.
- Et ton chemin est la voie des marchombres, Ellana ! Le Rentaï n'a fait que t'appuyer pour que tu la suives.


Ellana suit le chemin qu'elle s'est décidée d'arpenter. Elle n'obéit à rien sinon à ses choix, et en cela elle est marchombre.
Alors suivre la voie qu'on choisit d'arpenter, n'est-il pas le premier pas sur la voie qu'on peut qualifier de "marchombre" ?

_________________
Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ? - Page 3 936430Panthre
Eleyra,
Fille du Vent et de la Nuit
Esprit des Tempêtes

Artiste des Possibles
Ayant la chance d'avoir l'unique et la génialissime Elurían Aeglir comme aide de camp
Première conseillère et juge suprême de la SABIA
Designer en chef du mobilier haut de gamme chez Soriamh & Cie
Co-présidente de la LPDFB...
Secrétaire Réciproque et Démone Emissaire de Miaou Til' Plume
Revenir en haut Aller en bas
Eclipse
Arpenteur de la Voie
Arpenteur de la Voie
Eclipse

Féminin
Nombre de messages : 168
Age : 24
Localisation : Dans mon hamac
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Pierre Bottero, Le combat d'hiver de Jean-Claude Mourlevat. Et d'autres, beaucoup d'autres
Date d'inscription : 03/06/2011

Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ? - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ?   Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ? - Page 3 Icon_minitimeSam 10 Nov 2012 - 16:49

Je ne sais pas comment l'expliquer. Merci Revan, pour ce magnifique pavé Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ? - Page 3 153451 Mais aussi pour ce point de vue différent, pour... Ah, je sais pas comment dire u__u >< Mais merci (pour résumé Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ? - Page 3 311797 ). Ca m'a fait beaucoup de bien de te lire, plus plusieurs raisons que j'arrive pas à exprimer. Ca m'a ouvert, m'a aidé à mieux comprendre le gens qui pensent que les marchombres ne peuvent pas exister (vous aurez deviné, je pense qu'ils peuvent exister en ce qui me concerne).

Voilà voilà. Désolée, j'arrive vraiment pas à développer d'avantage, mais je voulais dire merci quand même ^^' Et que j'ai tout lu jusqu'au bout Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ? - Page 3 153451 *sors*

Eleyra, je suis plus ou moins d'accord avec toi. Mais marchombre n'est pas un simple mot pour moi u__u Ceci dit, vu comment c'est confus pour l'instant dans mon esprit, j'vais attendre un peu avant d'essayer de développer, oki? Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ? - Page 3 311797

J'aime lire les racontages de life comme ça <3 Y'a pas une section exprès pour que j'aurais raté? *sors*
Revenir en haut Aller en bas
http://eclipse.eklablog.com/
Eleyra Leina
Membre du Conseil - Admin
Membre du Conseil - Admin
Eleyra Leina

Féminin
Nombre de messages : 4534
Age : 27
Localisation : Llewanda
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Ellana, La Moïra, Les Royaumes du Nord
Date d'inscription : 04/04/2008

Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ? - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ?   Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ? - Page 3 Icon_minitimeSam 10 Nov 2012 - 18:05

Tu sais, quand je dis que ce n'est qu'un mot, ça signifie : ce n'est qu'une désinence, une manière de nommer. Je dis que l'important n'est pas le nom qu'on donne, mais la chose en elle-même.
Si Pierre avait nommé cette voie : la voie des (dur d'inventer un autre nom ^^') marcheurs d'ombre allez (c'est ridicule mais c'est pour l'exemple), la voie serait restée la même, elle n'aurait pas été différente pour autant. Un nom se change, mais pas la chose elle-même.

Alors se dire "marchombre" ou non, ce n'est que donner un nom, or l'important n'est pas le nom mais la Voie qu'on arpente.

Et la Voie que tu arpentes, c'est celle que tu choisis d'arpenter. On se fiche des noms, en revanche tu peux faire en sorte qu'elle se rapproche de la voie que Pierre a nommé "voie des marchombres". Mais vu que "marchombre" n'est qu'une désinence, quelle importance de se dire marchombre ou non ?


Il faut arrêter avec les noms. Arrêter de leur donner une importance en se demandant : puis-je me dire marchombre ? Non, on se fiche de l'être ou non, l'essentiel c'est de suivre TA voie, elle peut avoir les mêmes maître-mots que celle présentée dans les livres, mais l'essentiel c'est que tu avances comme tu le souhaite, et que tu te sentes bien en l'arpentant.

Pierre n'a fait que nous présenter un idéal, son idéal auquel il a dû donner un nom pour l'exemple : marchombre. C'est pour ça qu'il ouvre des portes, il ouvre les yeux sur un idéal auquel on peut choisir d'adhérer ou non. Mais ce n'est qu'un nom donné pour illustrer un idéal.

Il faut arrêter de "vouloir devenir marchombre". Il faut suivre SA voie, celle qu'on choisit et qui nous correspond, aller au plus loin dans ses idéaux, et c'est une des choses que Pierre nous enseigne en l'illustrant par l'enseignement marchombre.
La voie des marchombres est un nom donné à son idéal, mais ça reste un nom. C'est pour ça qu'il dit qu'il n'a rien inventé comme philosophie ou autre, il n'a fait que présenter un idéal avec les maître-mots qui lui étaient chers.
A nous de choisir les nôtres, de forger notre idéal et de le suivre.


Mais je répète : marchombre n'est qu'un nom utilisé par Pierre pour illustrer son idéal. On peut juste choisir d'en faire le nôtre et de le suivre au maximum, mais l'important c'est la voie qu'on suit, les maître-mots qui régissent notre idéal, pas le nom en lui-même.

_________________
Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ? - Page 3 936430Panthre
Eleyra,
Fille du Vent et de la Nuit
Esprit des Tempêtes

Artiste des Possibles
Ayant la chance d'avoir l'unique et la génialissime Elurían Aeglir comme aide de camp
Première conseillère et juge suprême de la SABIA
Designer en chef du mobilier haut de gamme chez Soriamh & Cie
Co-présidente de la LPDFB...
Secrétaire Réciproque et Démone Emissaire de Miaou Til' Plume
Revenir en haut Aller en bas
Aniel Til'Illan
Maître Marchombre
Maître Marchombre
Aniel Til'Illan

Nombre de messages : 940
Age : 27
Localisation : Chez moi ou dans mes Rêves
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres
Date d'inscription : 04/04/2008

Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ? - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ?   Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ? - Page 3 Icon_minitimeSam 10 Nov 2012 - 18:37

Revan,
Ca me fait du bien de lire un tel message ici, il est très beau et juste.
Merci pour le partage, et au plaisir j'espère.

Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ? - Page 3 79820
Revenir en haut Aller en bas
http://saraniel.wordpress.com/
Naëlle
Voltigeur des courants
Voltigeur des courants
Naëlle

Féminin
Nombre de messages : 288
Age : 22
Groupe : Haïnouk
Date d'inscription : 01/07/2011

Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ? - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ?   Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ? - Page 3 Icon_minitimeSam 10 Nov 2012 - 22:06

Désolée les pavés me découragent ^^' Je voudrais juste dire une petite chose qui vient d'éclore dans mon esprit (je vous rassure, je n'ai pas de tête couveuse et je pense qu'un cerveau se cache tout de même dans cette grosse tête... mais ça c'est pas encore prouvé).
Je pense pas qu'on puisse enseigner à quelqu'un d'être marchombre (je sais c'est pas français), c'est quelque chose qu'on ressent au fond de soi, qu'on découvre, mais qui ne s'apprend pas comme on apprend 2+2 (bon d'accord pour moi c'est pas acquis mais bon). Tout ce qu'on peut faire, c'est partager son expérience, mais Être, ça ne s'enseigne, ça se vit.
C'est tout ce que je voulais dire ^^ (très utile je sais...)
Revenir en haut Aller en bas
Nerual
Lanceur de la gratouille enragée qui gratte
Lanceur de la gratouille enragée qui gratte
Nerual

Féminin
Nombre de messages : 646
Age : 25
Localisation : En moi
Groupe : Petite
Livre préféré : Pierre Bottero, Fred Vargas, Alain Damasio, Ray Bradbury, Jasper Fforde... (Pis aussi Anthony Horowitz, Robert Muchamore, Scott Westerfield, Louise Rennison...)
Date d'inscription : 15/02/2012

Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ? - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ?   Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ? - Page 3 Icon_minitimeVen 16 Nov 2012 - 23:21

Alors moi, j'ai tout lu. Enfin à partir du post de Revan, hein, faut pas pousser non plus xD

Juste avant de dire ce que je voulais dire (si du moins j'ai quelque chose à dire x)), Naëlle, je suis parfaitement d'accord avec ce que tu dis, seulement, c'est un peu la conclusion auquel tout le monde est déjà arrivé, et je pense que Revan, au fil de sa vie et de ses changements d'opinion, en a désormais parfaitement conscience. Et si on n'enseigne effectivement pas, on peut toujours conseiller, mais en ami. D'égal à égal. Aucune supériorité quelconque, juste un échange, partage.

Et donc, je voulais répondre à Gauvain.

Merci. Vraiment, ça me fait chaud au cœur de voir ce qui se dégage de toi. C'est fascinant à quel point tu as évolué. Grandi. Je suis vraiment contente d'être ton amie =)



Je voulais faire une remarque, sur ce que tu dis au début sur Pierre et le Pacte. Personnellement, j'ai toujours été convaincue par cette opinion. Les marchombres au sens de Pierre sont impossible. Dans toute leur complexité, pas seulement mentale, mais aussi physique. S'il les a rendu si parfaits, si leurs actions héroïques sont jusqu'à inimaginables, c'est aussi pour montré que l'on peut tendre vers un idéal, mais sans jamais forcément pouvoir l'atteindre. Je pense à Ellana, lorsqu'elle escalade les tours lisses comme du verre. Mais je m'éloigne fortement, à vrai dire j'avais jamais pensé à cette façon de voir les choses xD
Enfin, du coup, pour moi, les marchombres fictifs de Pierre ne sont pas possibles, dans la vie réelle. Il faut bien entendu faire des ajustements, tendre vers des idéaux, paver sa voie de maîtres-mots, comme l'a dit bien mieux que moi Eleyra.

Vivre sa voie, vivre sa vie, et ne pas donner trop d'importance aux mots qui ne font que désigner les choses. Se concentrer sur ce qu'ils veulent dire. L'acte et pas le mot, même si le mot pousse à l'acte. Je m'embrouiiiiille. Et surtout ce n'est absolument pas ce que je voulais dire xD


Gauvain, j'ai appris plein de trucs dans ce post. Sur lequel je viens de tomber par hasard, sans faire exprès, plutôt. Le titre m'attirait pas spécialement, et vu le nombre de post dans réflexion durant ma semaine d'absence, j'ai pris la décision la plus stupide et flemmarde qui soit : je lis tout les trucs qui ne sont pas dans réflexion, parce que yen avait trop. Et que j'aurais envie de répondre. Fatalement. Me voici donc \o/
(Oulah, en fait je tourne vraiment mais vraiment autour du pot. Le pauvre... (le pot, hein))

Du coup, j'ai un peu oublié ce que je voulais dire...
Quoique. Tu sais, dans cette phase dans laquelle tu dis que tu voulais devenir marchombre, plus fort que tout le monde et tout... Cette attitude me fait tellement penser à celle de Nillem... Contente que ce soit passer ^^ C'est un piège dans lequel il ne faut vraiment pas tomber. A vouloir devenir marchombre, on oublie un des trucs le plus important, j'ai nommé l'humilité. Et l'égalité, aussi. Ne pas se perdre dans tous ces grands mots sur lesquels on met des majuscules, et penser que le fait de les avoir, nous rends meilleurs. Déjà, on ne les a pas. "Combien de maitres-mots possèdes-tu ?" Cette phrase à mon sens, n'en a justement pas vraiment (de sens). Vous pensez vraiment qu'on peut "posséder" un maitre-mot ? Pour moi, on ne les possède jamais, ce sont juste des idées, des idéaux vers lesquels on tend, et on est toujours dans un combat permanent pour pouvoir s'en montrer digne, et dire qu'on les respecte. On le respecte, dans les deux sens du terme. Et pour s'en montrer digne, je ne pense pas qu'on puisse dire qu'on possède un maitre mot. Il est juste là. A nous ensuite de choisir de le respecter et de le suivre ou pas. Et de ne pas verser dans le côté obscur de la force comme Nillem x)

Et sinon, je voulais aussi te dire que c'est une chance d'avoir des parents comme les tiens :) Ils ont l'air cool, quand même ^^

Je vais pas commenter tout ce que tu as dit ce serait biiiiien trop long x) Surtout avec l'énorme tartine que tu nous as magnifiquement pondu x) (dites, vous croyez que cette histoire de pondre des tartines, ça a un rapport avec ma folie interne ? Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ? - Page 3 2990636004 Comme si une poule ça pondait des tartines. A mon que les grilles pains n'éjectent pas mais pondent leur tartine... Mais une tartine, c'est beurrée ou nutellatisée... Je tiens le bambou, les amis, c'est une question à creuser...)

Ahem.

Il est tard. je ne pense pas pouvoir sortir de propos encore sensés très longtemps... Je dois juste dire que je suis pratiquement entièrement d'accord avec tout ce que tu dis, Gauvain. Que ça m'a fait très plaisir de tomber sur ce sujet.
Et enfin que je vais aller me coucher ^^


Byoubyou ! =)
Revenir en haut Aller en bas
Solituda
Apprenti marchombre
Apprenti marchombre
Solituda

Masculin
Nombre de messages : 334
Localisation : Je pourrais vous répondre que je viens du ventre de ma mère, de l'endroit où j'habite, des ex forums sur lesquels j'étais. Tant de lieu, tant d'endroits parcourus. Je viens d'une musique, The pianist. Je viens du tréfonds de ses notes, de ses sentiments, de sa douleur. Je viens de cette Solitude.
Livre préféré : The Unbeliever. Vous ne devez surement pas connaître. Mais je vous le déconseille. Tout en vous le conseillant.
Date d'inscription : 10/10/2010

Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ? - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ?   Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ? - Page 3 Icon_minitimeSam 17 Nov 2012 - 22:51

*sourire moqueur*


Dernière édition par Solituda le Lun 26 Nov 2012 - 13:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eclipse
Arpenteur de la Voie
Arpenteur de la Voie
Eclipse

Féminin
Nombre de messages : 168
Age : 24
Localisation : Dans mon hamac
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Pierre Bottero, Le combat d'hiver de Jean-Claude Mourlevat. Et d'autres, beaucoup d'autres
Date d'inscription : 03/06/2011

Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ? - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ?   Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ? - Page 3 Icon_minitimeDim 18 Nov 2012 - 22:59

J'ai lu Nerual. Mais comme j'ai lu le post de Solituda entre temps, j'ai un peu oublié Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ? - Page 3 311797 En tout cas je crois que je suis assez d'accord avec toi.

Solituda maintenant. Je ne te connaissais pas vraiment (et on ne peut pas franchement dire que je te connaisse réellement même après avoir lu ton pavé d'une longueur exceptionnelle xD), mais je te vois différemment maintenant que j'ai lu tout ça. Et ton idée de famille m'a vraiment parlé, me donne envie d'essayer <3 (j'avais un sentiment dans ma poitrine mais j'ai été distraite par la télé où y'avait un reportage sur le GIGN et où ils parlaient de confiance, et distraite aussi par l'idée que ma mère me surprenne devant l'ordi à cette heure Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ? - Page 3 311797 ). Je sais qu'on peut créer des groupes comme tu en as parlé sur Skype. Sur MSN aussi d'ailleurs (l'avantage de Skype serait qu'on peut se parler facilement, ça a un côté sympa aussi <3)

'fin bref. J'ai du mal à sortir tout ce que lire ton post a évoqué en moi. Mais l'idée me séduit beaucoup. Et j'ai tiré des choses de ce que j'ai lu (ça arrive très souvent quand je lis un pavé ici xD).

Maintenant que tu parles d'arrogance... Je crois en effet que j'avais senti un côté vaguement comme ça chez toi Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ? - Page 3 153451 M'enfin bref. Ca m'a fait rêvé ce dont tu parles. Mais pas seulement parce que c'est quelque chose qui m'a parlé et que j'ai envie de réalisé. Mais aussi parce que ça exprime des idées que j'ai déjà eu et que je ne sais pas comment réalisé parce que je ne l'ai encore jamais fait. Enfin, je suis ici, sur le seul forum de réflexion marchombre où je me sois jamais inscrite (les autres, c'est des fofos RPG, autre chose donc), et le moins qu'on puisse dire c'est que je suis bien tombée! Il y a bien une communauté ici (j'aime pas trop ce mot, je crois que je préfère celui que tu as utilisé, celui de famille). Mais c'est vrai que le dialogue en direct, comme sur la CB, ou qu'on a eu sur MSN, c'est mieux. (Pis c'est vrai que j'ai pas toujours le courage de lire plusieurs pages de pavés, pas le temps aussi xD).

'fin bref. Je crois que je me suis bien éloignée du sujet. Des Maîtres marchombres? Pourquoi pas. Disons qu'il y en a qui sont plus avancés sur la Voie. Comprendre qui ont des "bases" stables, qui sont biens dans leur tête. Et que ces gens là peuvent aider ceux qui n'y sont pas mais qui sont attirés par cette voie à y faire leurs premiers pas. Comme un Maître avec son apprenti, mais bien sûr pas de la même manière que dans les livres.

Le sujet me passionne, vraiment, et j'aimerais mieux m'exprimer, je ne suis pas du tout sûre de retranscrire correctement mes idées et ressentis >< Mais faut vraiment que j'aille me coucher là Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ? - Page 3 311797
Revenir en haut Aller en bas
http://eclipse.eklablog.com/
Jack_Til'Aian
Curieux
Curieux
Jack_Til'Aian

Masculin
Nombre de messages : 40
Age : 22
Localisation : Ici, et là-bas.
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Les fourmis, Le Pacte des Marchombres, A comme Association,Millénium
Date d'inscription : 26/02/2014

Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ? - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ?   Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ? - Page 3 Icon_minitimeDim 2 Mar 2014 - 23:35

À tous ça .(oui je sais j'ai pas tout lu mais je voulais demander une question qui me trottait)
J'ai une question donc :
Qu'est exactement que la voie marchombre?
Apparemment c'est une voie que l'on suis, la nôtre, mais si c'est vraiment la nôtre, alors pourquoi ne pas l'appeler "Ma Voie"?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ? - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ?   Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ? - Page 3 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Maîtres Marchombres peuvent-ils exister ?
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» remplacer des fenêtres
» Reîtres
» "Restaurer un film, c'est le faire exister" - Video de Costa-Gavras - LeFigaro.fr du 20 mai 2010
» Les fenêtres de l'Avent à Gengenbach
» qq fleurs de mon jardin (pas tres original...)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Voie des Marchombres :: La Voie des Marchombres :: Apprentissage :: Devenir Marchombre, grâce à un enseignement ?-
Sauter vers: