La Voie des Marchombres

Forum de réflexion consacré aux Marchombres et aux livres de Pierre Bottero...
 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Réagir à la Peur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cib
Curieux
Curieux


Féminin
Nombre de messages : 55
Age : 27
Localisation : Généralement entre le bout de mes pieds et les racines de ma tignasse. Parfois ailleurs.
Groupe : Bâtisseurs
Livre préféré : L'âge de diamant, H2G2, La Horde du Contrevent, Neverwhere
Date d'inscription : 02/12/2010

MessageSujet: Réagir à la Peur   Mar 21 Déc 2010 - 6:24

Il m'est venu une question toute bête.

Comment fonctionnez-vous par rapport à vos peurs profondes? Je pense là aux "grandes" craintes, perte d'un proche, solitude, misère... On a tous nos propres cauchemars, mais avons-nous tous la même manière de les gérer au quotidien?

Sans être sûre, parce qu'il est difficile d'être objectif sur un sujet comme celui-ci...
Spoiler:
 

Je pense que c'est un bon début de connaître notre fonctionnement sur la question, pour pouvoir l'adapter ou le corriger en cas de besoin.

Vu l'heure (c'est encore le "soir" pour moi), il est possible que j'aie écrit n'importe quoi, auquel cas pardonnez-moi, dites-le, je ne recommencerai plus
Revenir en haut Aller en bas
Elurían Aeglir
Membre du Conseil - Admin
Membre du Conseil - Admin


Féminin
Nombre de messages : 2981
Age : 25
Localisation : A proximité d'une excentrique hyperbole équilatère.
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Je n'en ai lu aucun.
Date d'inscription : 25/07/2008

MessageSujet: Re: Réagir à la Peur   Mer 22 Déc 2010 - 14:33

Si vous êtes déjà convaincu qu'il faut m'interner d'urgence, pas la peine que vous lisiez ce qui suit...

Spoiler:
 

_________________
"Elen síla lúmenn' omentielvo"
JRR Tolkien
Aide de Camp de la grandissime Eleyra Leina
Coordinatrice et présidente honorifique de la SABIA

"N'ignorez pas l'enseignement de la voie pure d'un
fleuve de montagnes dévalant sur les roches."

Morihei Ueshiba


"At the end of a storm is a golden sky
And the sweet silver song of a lark."


Dare to click here ?
Or here ?
Revenir en haut Aller en bas
http://decachroniques.blogspot.fr/
Teyris



Masculin
Nombre de messages : 70
Age : 25
Localisation : Sur les routes
Date d'inscription : 31/10/2010

MessageSujet: Re: Réagir à la Peur   Mer 22 Déc 2010 - 15:34

Pour ma part je vais au devant de mes peurs, je les affrontes, je m'en sert comme d'une force qui me pousse à avancer, plus j'ai peur : plus j'ai de raison de me battre.

La peur est comme un feu dans l'estomac, soit tu la maitrise et elle te réchauffe le corps pour te permettre de faire faces aux situations, soit elle te consume de l'intérieur.

Autre chose, la peur c'est l'Inconnu, c'est le fait de ne pas savoir, de ne pas connaitre, c'est de ne pas être certain qui nous fait peur, vérifiez par vous même ;)

Cib, si tu était certain que t'es proches vont bien et qu'il ne peut rien leurs arriver , tu n'aurait plus peur. Le contraire d'un mots aide souvent à comprendre le vraie sens des deux opposés ;). Vaincre ses peurs, c'est se faire confiance à soit, aux autres à ce qui nous entoure.

Bises
Revenir en haut Aller en bas
http://www.teyriis.skyblog.com
Cib
Curieux
Curieux


Féminin
Nombre de messages : 55
Age : 27
Localisation : Généralement entre le bout de mes pieds et les racines de ma tignasse. Parfois ailleurs.
Groupe : Bâtisseurs
Livre préféré : L'âge de diamant, H2G2, La Horde du Contrevent, Neverwhere
Date d'inscription : 02/12/2010

MessageSujet: Re: Réagir à la Peur   Mer 22 Déc 2010 - 16:20

Elurían bon d'accord, ta réaction est beaucoup plus forte que celle de la plupart des gens, mais à mon avis tu es moins à interner que ceux qui se fichent complètement de leurs proches >_<

Teyris, as-tu un exemple à nous offrir?
Attention, je ne parle pas de simples trouilles (les araignées, les chaussures oranges, le vide, que sais-je...) mais des terreurs ancrées en toi, celles qui, si elles se réalisent, risquent de te briser...
En théorie je suis d'accord avec toi, le mieux c'est d'affronter ses peurs. En pratique, je ne vois pas comment tu peux affronter le fait de (par exemple) perdre un proche sans que cela n'arrive effectivement.

Citation :
La peur est comme un feu dans l'estomac, soit tu la maitrise et elle te réchauffe le corps pour te permettre de faire faces aux situations, soit elle te consume de l'intérieur.
Je crois que ce n'est pas si simple, à mon avis il n'y a pas seulement une bonne et une mauvaise manières de prendre la peur.

Citation :
Autre chose, la peur c'est l'Inconnu, c'est le fait de ne pas savoir, de ne pas connaitre, de ne pas être certain qui nous fait peur, vérifiez par vous même vous vérez ;)
Ne serait-ce pas l'inverse? L'inconnu fait peur, d'accord. Savoir que quelqu'un qu'on aime va bientôt mourir, ça peut être une certitude, et pourtant c'est une perspective terrifiante. A mes yeux, la peur n'est pas que l'inconnu.

Teyris, j'emploie cet exemple de la perte d'un être cher car il me semble qu'il est assez courant et facile à comprendre pour tous, mais aussi parce que je me sais assez peu sensible sur ce point, donc peut-être plus objective que sur des sujets qui me touchent davantage.
Revenir en haut Aller en bas
Teyris



Masculin
Nombre de messages : 70
Age : 25
Localisation : Sur les routes
Date d'inscription : 31/10/2010

MessageSujet: Re: Réagir à la Peur   Mer 22 Déc 2010 - 17:44

Oui tu as raison ce n'est pas Que mais on à bien comprit le concept, on as peur des mauvaises choses, celles qui font mal mais aussi de toute sorte de peurs et c'est de celle là que je parle en disant que c'est l'inconnu qui nous amène à ce sentiment.

Oui j'ai pas mal d'exemple à t'offrir comme par exemple avoir des regrets de mon existence. Me réveiller un jour et regarder derrière moi et me dire " J'ai pas fais ce que je voulais de ma vie, mes rêves se sont effondres, je n'ai pas envie de me lever, je n'ai pas de raison de me lever, je suis déjà vieux et j'ai rien vécus de ce que je souhaitais "
, donc là j'ai peur d'avoir des Regrets et c'est ce qui m'as toujours poussé bien en avant, jusque là sa m'as aidé, je me suis servis de cette peur.
Aussi j'ai peur de ne pas être assez fort le moment venu, pour toute sortent de raison, pour protéger un proche, me protéger moi même, réagir convenablement à des situations délicates qui pourraient m'arriver comme un incendie , un effondrement, une chute, ce genre de choses. Là encore je fais en sorte d'être préparer par mon Art : L'Art du Déplacement.
J'ai toute sortent de peur ensuite, actuellement, et ancienne, comme par exemple la peur de certaines acrobaties, c'est peut=être débile mais sa me faisais trembler au point d'avoir des palpitations au coeur à n'en plus dormir la nuit tellement j'y pensais, que sa m'effrayais mais que je voulais absolument y arriver.
Ses derniers temps j'ai peur de la folie humaine, moi qui compte voyager, ou plutôt devrais-je dire, moi qui voyage, je vais pouvoir l'observer attentivement, peut-être pas personnellement, du moins j'espère, mais je vais la vivre au quotidiens dans mon esprit jusqu'à que j'arrive à la surmonter, j'y arrive déjà pas mal, pour preuve je n'ai pas peur de partir.

Mais tu sais, je suis pas le genre de mec qui se laisse paralyser par la peur. Ta question, dans le titre, est de savoir comment on réagit face à elle ? Tu as ma réponse, je l'affronte, tel quel soit.

En parlant de Mort, j'ai un respect inexplicable pour les vivant qui nous ont quitté, en parties, et le jour ou ma chienne est tombé malade et que je l'ai vue souffrir, j'ai de suite pensé à elle, pas à moi, je voulais qu'elle s'en aille pour reposer en paix car de toute façon c'était foutu, je lui est fais une dernière caresse, un dernier bisous et je suis sortie de la salle en sachant que le vétérinaire allez l'endormir puis la piquer, j'ai pas eu peur qu'elle meure, comme j'ai pas peur que mes proches meures, ce qui me fait peur c'est la douleur, et quand elle arrive, je ne l'affronte pas, et j'oublie ma peur, je la laisse m'envahir, je l'évacue un maximum puis je la laisse de côté, vive pendant un long moment, et je m'en sert pour avancer en oubliant jamais la chance que j'ai d'être vivant et que j'ai pas le droit de baisser les bras pour quoi que ce soit, ne serais-ce que pour les personnes que j'aime.

On pourrais en conclure que je n'ai pas peur de la peur, je marche sur la voie de l'Ouverture et c'est pourquoi j'essaie de trouver le bon en tout et de m'en servir ^^ .

Toi, comment tu réagit face à la peur ? Tu la combats un peu comme moi ? Tu relève des défis personnel pour te tester et arriver à faire des choses malgré la peur, voir la Panique ?

bises
Revenir en haut Aller en bas
http://www.teyriis.skyblog.com
Tralala
Curieux
Curieux


Féminin
Nombre de messages : 75
Age : 22
Localisation : sur un nuage trampoline
Groupe : Haïnouks
Livre préféré : Les livres de Pierre Bottero, Anne-Laure Bondoux
Date d'inscription : 25/06/2010

MessageSujet: Re: Réagir à la Peur   Mer 22 Déc 2010 - 21:57

Ça existe ça la peur des chaussures orange ? o__O
Enfin, pardonnez moi d'avance si je m'embrouille, ça risque de ne pas être très organisé...

Teyris a écrit:
La peur est comme un feu dans l'estomac, soit tu la maitrise et elle te réchauffe le corps pour te permettre de faire faces aux situations, soit elle te consume de l'intérieur.
Je trouve cette réponse assez simpliste à vrai dire. Tout noir ou tout blanc.
Pour moi, la peur est plutôt une poigne, qui te serre les entrailles, t'empêche de respirer, t'empêche de vivre. C'est surtout quelque chose d'irrationnel, et d'incontrôlable comme le montre l'exemple d'Elurian. Tu peux certes l'apprivoiser, de sorte à ce que cette peur ne te gêne plus, voire t'aide à avancer, mais tu ne peux pas la maîtriser, ni la faire disparaître.
Aussi, je pense qu'il n'y a pas de méthode miracle de faire face à la peur, mais une multitude de manières de réagir selon les peurs que l'on rencontre.

A mon sens, la base, c'est de ne pas ignorer sa peur, mais de l'accepter et de tenter de la comprendre. Après, on réagit en fonction. On peut choisir de la dépasser, de vivre avec, de s'en servir pour avancer...

Par exemple, pour reprendre l'exemple de Cib : la peur de perdre nos proches.
Soit, j'ai peur. Mais pourquoi? Parce que je n'ai pas encore pleinement profité d'eux(au bon sens du terme hein, je n'extorque pas de monnaie à mes proches ), parce que j'ai peur d'être seule.
Je vais donc devoir me demander pourquoi j'ai peur de cette solitude.
Mais au final, je vais me servir de cette peur pour avancer, et passer plus de temps avec mes proches, partager plus de choses avec eux.
Je me servirais de ma peur d'échouer, pour me donner les moyens de réussir.
La peur de l'avenir peut me donner la force de profiter pleinement du moment présent.


D'autres peurs, celle de la douleur par exemple, ne peuvent pas vraiment nous faire avancer. Personnellement, je ne peux pas la dépasser. Alors je tente de m'en accommoder. Je ne me m'enferme pas dans une cellule capitonnée, terrée au fond de mon lit, mais en contre partie, je ne fait pas certaines choses dont j'aurais envie, de peur de cette douleur.


Et il y a d'autres peurs que l'on choisit de dépasser. Pour ma part, ma plus grande peur, celle à cause de laquelle je peux me mettre dans des états assez incroyables, c'est ma peur des gens.
Je me suis demandé pourquoi. Parce que j'ai peur d'être jugée, d'être ennuyeuse, pas assez bien pour les autres. Parce que j'ai peur d'être "invisible" aussi. Et cette peur me paralyse tellement que je passe souvent pour une folle, ou pour une fille froide et hautaine, et surtout pour quelqu'un de dénué de tout intérêt puisque je n'arrive pas à être spontanée, et que je finis par ne pas parler, faire une crise ou dire n'importe quoi.
Tout ça pour dire que cette peur ne peut rien m'apporter pour me faire avancer, mais que c'est un handicap dont je ne peux pas m’accommoder. J'ai donc choisi de la dépasser. Mais cette peur là ne se dépasse pas comme ça. Alors chaque jour, je me lance des défis. Dire bonjour à tout le monde, participer en classe, commander moi même mon kebab, échanger quelques mots avec un inconnu...


Sans transition, aucune, deux-trois trucs à rajouter..
Cib a écrit:

Attention, je ne parle pas de simples trouilles (les araignées, les chaussures oranges, le vide, que sais-je...) mais des terreurs ancrées en toi, celles qui, si elles se réalisent, risquent de te briser...
Je ne pense pas qu'on puisse qualifier cela de trouilles. Enfin, encore une fois ça dépend. Pour certaines personnes oui, elles se sentiront mal à l'aide, mais dépasseront sans trop de problèmes. Pour d'autres, c'est vraiment une phobie qui les empêche de vivre et qui les brise au quotidien.

Ensuite quelques mots à Teyris, pardonne moi si je me trompe, ce n'est qu'une question, ne visant aucunement à t'insulter ou quoique ce soit.
Mais de ta phrase que j'ai cité, et de certaines de tes réponses dans tes autres sujets, on ne dirait que tu agis toujours sans hésitation, qu'il n'y a qu'une seule méthode d'agir, et que tu rejette toute "faiblesse". N'aurais-tu point peur d'être faible justement, de faillir?


En espérant ne pas avoir dit trop de bêtises, et être à peu près compréhensible

Et les chausettes roses à pois verts, vous y avez pensé?
Revenir en haut Aller en bas
Teyris



Masculin
Nombre de messages : 70
Age : 25
Localisation : Sur les routes
Date d'inscription : 31/10/2010

MessageSujet: Re: Réagir à la Peur   Mer 22 Déc 2010 - 22:36

"On dirait que tu agis toujours sans hésitation, qu'il n'y a qu'une seule méthode d'agir, et que tu rejette toute "faiblesse". N'aurais-tu point peur d'être faible justement, de faillir? "

Il serais possible que j'écrive des réponses terriblement longue si je voulais vraiment explorer mes pensées, Tralala, sauf que quand j'écris, je répond avec ma vie et ma façon de voir les choses, pas avec celle du plongeur qui vis en Angleterre qui doit certainement voir les choses sous un autre angle , cette impression vient de là , comme je parle par expérimentation de la chose et bien pour moi c'est une vérité, je ne la dis pas suprême mais, très précisément, Personnel ! Néanmoins non je ne pense pas qu'il y ai qu'une seule façon d'agir bien au contraire et j'apprends constamment du comportement des autres, de leurs vécus. Je ne rejette pas la faiblesse je la combat, je ne l'accepte pas chez moi car je suis Hyper Perfectionniste et je ne m'en suis jamais plein même si souvent il m'arrive de me regarder et de me dire que je suis complètement nul, ce qui me pousse à me surpasser. Si je me laissais emporter par la faiblesse cela ferais longtemps que j'aurais tout abandonner, ce qui serait dommage, la vie est tellement merveilleuse quand on fais et devient ce qu'on as toujours voulu être et faire !! Essayer de Réaliser ses rêves est un but vital à mes yeux c'est pourquoi la faiblesse dois être transformée en force.
Je n'ai pas peur d'être faible, de même que je n'ai pas peur d'être fort ou de faillir , je suis comme je suis , j'avance , je recule , je fais mon chemin et je pense que personne ne devrait être jugé ou comparé, on as tous un chemin et celui ci est personnel. Quand je tombe je ne me dis pas : " je suis nul je n'y arrive pas " , je souris et m'ouvre à tout ce qui s'offre à moi , a toute les choses que je vais devoir travailler pour arriver à faire ce pourquoi je suis tombé, et je le ferais avec passion en sachant quoi faire pour avancer !

La peur est un sentiment irrationnel ? Intéressant j'ai toujours pensé que au contraire c'était un sentiments qui naissait de fait concret, de causes, pas comme l'Amour qui peut arriver d'un coup sans raison.
Aussi la peur de perdre ses proches n'est-il pas tout simplement en connaissance, ou en imagination pour ceux qui ne l'ont pas encore vécus, de ce que cela engendrera ? Beaucoup de peines et de douleurs, pour diverses raisons qui sont je pense inclassable tellement elles varient d'un individus à l'autre.

Une peur peut disparaitre je peut te l'affirmer !!! Exemple très simple j'avais peur du salto arrière, maintenant je le fais avec les mains dans les poches en criant ton nom si tu veux et en te regardant quand j'ai la tête en bas, avec un grand sourire , sans blagues.

C'est dommage que tu n'arrive pas à dépasser ta peur de la douleur, peut-être, je dirais même certainement qu'un peut plus d'Ouverture à ce sujet t'aidera à la surmonter. La blessure, la douleur, t'offre d'incroyables leçons et de remises en questions, veilles simplement à les éviter, par la pratique, l'agilité, la souplesse, la force d'une certaines manière mais aussi par réflexe . Hum je te conseil vivement je te pencher sur le Parkour , une pratique dans l'Art du Déplacement.

J'ai pris t'es impressions en note, peut-être cela me fera encore plus avancer :) je t'en remercie
Revenir en haut Aller en bas
http://www.teyriis.skyblog.com
Cib
Curieux
Curieux


Féminin
Nombre de messages : 55
Age : 27
Localisation : Généralement entre le bout de mes pieds et les racines de ma tignasse. Parfois ailleurs.
Groupe : Bâtisseurs
Livre préféré : L'âge de diamant, H2G2, La Horde du Contrevent, Neverwhere
Date d'inscription : 02/12/2010

MessageSujet: Re: Réagir à la Peur   Mer 22 Déc 2010 - 22:52

Tralala, j'aurais voulu écrire ton message sauf que je ne sais pas écrire
Donc en gros JE SUIS TOTALEMENT D'ACCORD AVEC TOI (crier en petit ça passe?)

Enfin j'exagère, il y a des parties auxquelles je n'aurais pas pensé. Déjà sur ta peur des gens, parce que je ne connais pas ça (enfin moins fort).
Et puis sur ce que j'appelle les trouilles, tu as raison, c'était une bête formulation de non-phobique. Pardon à qui se serait senti mal jugé silent

(Les chaussettes bleues à pois rose en tout cas ça fait pas peur)
Revenir en haut Aller en bas
Miaou Til' Plume
Gardien d'Ilfasidrel
Gardien d'Ilfasidrel


Féminin
Nombre de messages : 1309
Age : 22
Localisation : Entre-deux.
Groupe : Dessinatrice
Livre préféré : Aucune idée. Il y en a trop x).
Date d'inscription : 08/02/2010

MessageSujet: Re: Réagir à la Peur   Jeu 23 Déc 2010 - 12:19

Réponse sans avoir lu celles d'avant :

Spoiler:
 

Puis au fur et à mesure :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://friskayublunariah.skyrock.com
Aziliz
Champion de cueillette, mention framboises
Champion de cueillette, mention framboises


Féminin
Nombre de messages : 640
Age : 26
Localisation : Au détour d'une ligne
Groupe : Petite
Livre préféré : Ellana, le Voleur de chouchous, et d'autres
Date d'inscription : 23/12/2010

MessageSujet: Re: Réagir à la Peur   Jeu 23 Déc 2010 - 13:00

Comment gérer la peur, c'est une grande question.

Déjà, je vais séparer la peur en trois grandes parties : les peurs de tous les jours, les peurs conscientes et les peurs inconscientes.

Dans les peurs de tous les jours, je range les peurs qui sont surpassables si on s'en donne un peu la peine : peur d'avoir mal, peur du futur, etc. Je prends pour exemple ma principale peur dans ce sujet : la peur que mon corps me trahisse. J'ai jamais vraiment eu peur d'avoir mal (loin d'être une casse coup, avoir mal n'a toujours été pour moi qu'une preuve d'être vivante) par contre ce qui me terrifie c'est que mon corps me fasse faut bond : que je me blesse gravement, que je me tue, que je n'arrive pas à faire quelques choses à causes de mes limites corporelles. Ce genre de peur, je les combats : je fais des sports de combat (pour apprendre à me détacher de ça justement), j'essaye, je prends des risques et même si je ne peux pas me vanter de ne plus avoir peur, j'ai moins peur qu'avant et c'est tout ce qui compte.

Dans les peurs conscientes, je range les peurs "inévitables" (on sait que ça va arriver un jour mais on ne sait pas quand), les peurs psychologiques donc tout ce qui se rapporte à la mort, à la solitude etc. La peur de perdre un proche ou la peur de mourir par exemple, celles là je peux pas dire que je les combats, je les détourne. La personne que j'ai en face de moi va peut être mourir ou je ne vais peut être jamais la revoir, alors je l'ancre dans ma mémoire, je profite un maximum de trouver tous les détails, l'étincelle d'un regard ou la courbe d'une bouche et souvent je les écris (façon pour moi de me dire que même si je meurs, ça, ce sera toujours "vivant" pas oublié). Du coup je n'ai plus peur que mes proches décèdent puisque je sais que si c'est un état physique, leur mort spirituelle est retardée par l'écrit et les souvenirs. Pour la solitude je procède de même : je profite de me remettre en question et de me regarder en face plutôt que de me dire que je suis seule. Si c'est insoutenable, j'appelle un ami :p

Dans les peurs inconscientes, je place exclusivement ce qui nous réveille sans raison au beau milieu de la nuit, les sueurs froides, les pulsions animales profondément enfouies et qui refond surface certains soirs ou les peurs soudaines comme lorsque l'on sent ses derniers instants arriver. Pour celles là, il n'y a pas de solutions miracles, juste l'acceptation. Et pour faire bonne mesure, je savoure quand même l'adrénaline que ça procure.

De toute façon, il n'y a aucune façon plus juste qu'une autre d'affronter la peur. La seule chose que nous devons empêcher c'est que la peur ne devienne des chaînes qui nous empêcheront d'avancer.
Ce n'est pas la peur qui nous fait avancer, mais ce que l'on en fait.

Pour ce qui est de la peur de la douleur je te conseille la pratique d'un art martial comme le kung fu. Contrairement au Parkour ce n'est pas l'art de se déplacer, mais l'art de prendre conscience de son corps, de ses forces et de ses faiblesses et donc aussi l'art d'accepter et de dépasser la douleur. D'autant que pour un premier abord, ça fait moins peur de taper dans un sac (ou sur quelqu'un, à choix ) que de passer en sautant par dessus une barrière :p
Revenir en haut Aller en bas
http://lailleurs.uniterre.com
Teyris



Masculin
Nombre de messages : 70
Age : 25
Localisation : Sur les routes
Date d'inscription : 31/10/2010

MessageSujet: Re: Réagir à la Peur   Jeu 23 Déc 2010 - 15:14

Je me retrouve assez dans ton premier paragraphe Aziliz quand tu parle de ta façon à toi de combattre t'es peurs. Par la pratique de l'Art du déplacement depuis maintenant 5 ans j'ai trouvé là un moyens de pouvoir affronter mes peurs, dans la plus grande majorités, et c'est aussi ainsi que j'apprends à maitriser mon corps, mon esprit ( ces peurs justement ) et de connaitre mes capacités . En dehors de cela quand j'ai une peur j'essaie de la regarder en face et de la comprendre, sont origine , sont but ( si elle est là pour m'empêcher de faire quelque chose parce que je n'en suis pas capable etc ) , même si beaucoup d'entre elles persistes et c'est une des raisons qui me pousse à m'entrainer encore plus afin de les repousser. Comme un Art martial, ce que je pratique fais qu'on se sent bien au quotidiens, en "sécurité", et ce n'est pas totalement faux. ( je dis pas totalement faux car les accidents arrivent toujours mais le but de cet Art est justement d'être capable d'y faire face, c'est une préparation face à cela. ) . Les autres peurs comme celles qui viennent de l'inconnu complet comme le Futur, j'imagine un tas de choses généralement, encore actuellement j'ai pas arrêtais de penser à mes voyages, à imaginez tout ce qui pourrait m'arriver, tout le mal , mais aussi le bien , plein de chose, et au final j'en est conclus que a pars se préparer du mieux qu'on peut ( c'est aussi une raison qui fait que c'est bien de penser et d'avoir peur du futur, on peut s'y préparer un maximum ) je ne devais pas en avoir peur. Je me réjouirais de ce qui m'arrivera, je me laisserais surprendre par l'imprévue et c'est la meilleur chose à faire a mes yeux, pour ce que je compte faire, car si je prévoie tout, soit disant, je serais perdue quand les choses ne se passerons pas comme prévus, surtout que dans ce genre d'aventure tout nos plans peuvent changer en un clin d'oeil, et c'est pareil dans la vie de tout les jours. Pour le moment je pense que je vais aller en Espagne mais c'est pas encore sur car peut-être que je vais devoir retraverser la France pour aller voir ma compagne en bourgogne et donc dans se cas là j'irais en Italie,plutôt que d'avoir peur que mes "projets" soient chamboulés, je m'ouvrirais à ce qui arrivera et c'est tout.

Oui Miaou c'est vraie que c'est un genre d'idéal tout comme la Liberté, l'Harmonie et tant de mots aussi puissant que beaux, mais je ne me dis pas que cela est impossible, en fait tout simplement parce qu'à partir du moment ou on ce dis cela, ça le devient !

Et même si je souhaite atteindre quelque chose d'infinie , je ne me dis pas que j'arriverais jamais au bout, même si d'un côté je pense que c'est " impossible " j'y crois et je trouve sa beau de pouvoir rechercher à atteindre un but éternel. Cela me fait penser à Ellundril Chariakin.

" C'est parce qu'ils ne savaient pas que c'était impossible qu'ils l'ont fait " ...

Miaou ce n'est pas ce que je pense ni voudrais faire, c'est ce que j'ai fais, c'est du vécus, mais peu être que c'était qu'une illusion, ce n'est pas grave, les effets positifs étaient quand même présent. Je verrais comment je réagirais à pire, on as tous une nature différente je pense et donc des réactions ,des sentiments, des pensées et des actes différents. Et puis je change, d'une certaine manière donc mes réaction changent aussi. C'est aussi pour ça qui as pas vraiment de façon universel de combattre la peur, surtout que des peurs il y en as une infinité, mais il est intéressant d'exposer nos méthodes pour le faire, j'ai exposais la mienne , vous la prenez ou la rejetez , mais elle est là, offerte.

A très bientôt
Revenir en haut Aller en bas
http://www.teyriis.skyblog.com
Cib
Curieux
Curieux


Féminin
Nombre de messages : 55
Age : 27
Localisation : Généralement entre le bout de mes pieds et les racines de ma tignasse. Parfois ailleurs.
Groupe : Bâtisseurs
Livre préféré : L'âge de diamant, H2G2, La Horde du Contrevent, Neverwhere
Date d'inscription : 02/12/2010

MessageSujet: Re: Réagir à la Peur   Ven 24 Déc 2010 - 5:54

Miaou Til' Plume a écrit:
@Cib pour ton autruche hédoniste : j'aime beaucoup cette philosophie ! Mon ancien prof de guitare l'applique aussi et a essayé de me l'apprendre (mais non, je ne parle pas de lui partout... x)) mais que fais-tu face au chagrin et aux peurs/questions qui l'accompagnent ? Il m'a parlé d'une « réserve de bonne humeur » …
C'est vrai que les questions c'est l'inconvénient... Mais à la limite c'est une question d'habitude, et une petite crise d'angoisse de temps en temps ça te remet les pieds sur Terre J'aurais choisi d'autres mots que "réserve de bonne humeur", juste parce que pour moi la réserve suppose qu'il y en a une certaine quantité, et que tu la gardes à côté, dans un sac quoi. Je le vis plutôt comme un flux plus ou moins constant, un ruisseau d'énergie / vie / pétillement, en tout cas quelque chose qui se déverse et qui entraine le chagrin au loin. Et quand il n'y en a plus assez, un coup de blues mais jamais assez lourd pour que ça compte.

Aziliz a écrit:
De toute façon, il n'y a aucune façon plus juste qu'une autre d'affronter la peur. La seule chose que nous devons empêcher c'est que la peur ne devienne des chaînes qui nous empêcheront d'avancer.
Ce n'est pas la peur qui nous fait avancer, mais ce que l'on en fait.
Merci. Je commençais à douter de ma façon de voir, mais tu confirmes que ça peut marcher ^^
Revenir en haut Aller en bas
Yokosan
Esprit Jedi
Esprit Jedi


Féminin
Nombre de messages : 1547
Localisation : La Terre
Groupe : Chevalier Jedi
Livre préféré : Les frontières de glace, et d'autres...
Date d'inscription : 09/02/2008

MessageSujet: Re: Réagir à la Peur   Ven 11 Mar 2011 - 14:37

*Re-musique de Blanche neige et les 7 nains revenant du boulot... et Yoko avec sa tite pelle "spécial déterrage"


(Je vais d’abord répondre sans lire vos réponses et ensuite je verrai si je fais un Edit ^^)

Maintenant, mon système de défense c’est d’essayer de vivre au jour le jour sans penser à l’avenir. J’ai vraiment l’impression que j’ai pris la redoutable technique de l’autruche mais c’est la seule qui me permette de ne pas trop penser aux galères présentes et à venir.
La seule qui me permette de rire et de m’émerveiller devant la beauté d’un soleil couchant.

Parfois je sens que mes angoisses veulent ressurgir, je les sens tapies et toujours prêtes à s’engouffrer dans la moindre brèche de ma faible cuirasse. Aussitôt j’essaie de me raccrocher au présent, à ce que je fais dans l’instant. J’essaie de vivre pleinement le moment. Je me bats pour ne pas laisser mes peurs aller plus profond en moi car je sais ce qu’elles peuvent faire.

Je reste seule face à mes peurs, je ne peux pas en parler, je ne peux plus en parler à la seule personne à qui j’arrivais à me confier. Alors si mes peurs ont réussi à franchir les portes de mon être, il ne me reste plus qu’à écrire pour moi-même. Les mettre sur papier et évacuer se trop plein d’angoisse dans de l’eau salée (un moyen comme un autre d’avoir l’océan chez soi xD )


EDIT :

Miaou, alors comme ça on a eu la même idée que moi en répondant d'abord sans lire ^^

La réponse que j'ai donné est seulement celle des "grandes peurs". C'est à dire celle des échéances inéluctables.

C'est marrant, je voudrais développer mais je me rends compte que j'en ai pas envie et ça met en évidence un autre de mes fonctionnements : le refus de parler. Un peu comme une superstition. Je me dis que si j'en parle je lui donnerais trop de consistance... bref --'

Pour ce qui est des "petites peurs", ça me fait penser que j’avais une phrase pour lutter contre. Elle vient du roman Dune de Frank Herbert. Je me la répétais sans cesse jusqu’à ce que je retrouve mon calme :

"Je ne connaîtrai pas la peur, car la peur tue l’esprit. La peur est la petite mort qui conduit à l’oblitération totale. J’affronterai ma peur. Je lui permettrai de passer sur moi, au travers moi. Et lorsqu’elle sera passée, je tournerai mon œil intérieur sur son chemin. Et là où elle sera passée, il n’y aura plus rien. Rien que moi."


Tout et relatif mais pour moi, les "petites peurs" sont celles qui font référence à des choses sur lesquelles on peut agir.
Elles peuvent être importantes mais c'est essentiellement Nous qui leur donnons l'importance (une recherche d'adrénaline, un dépassement de soi...)
Par exemple, escalader une falaise, tirer la langue devant un taureau furieux , sauter une barrière de barbelés (suite logique xD )
Revenir en haut Aller en bas
sinae
Arpenteur de la Voie
Arpenteur de la Voie


Masculin
Nombre de messages : 158
Age : 21
Localisation : au creux d'une melodie mon ame s'enfuit...
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Zouk, tour b2
Date d'inscription : 12/09/2009

MessageSujet: Re: Réagir à la Peur   Ven 11 Mar 2011 - 15:34



Personnellement je vis en sachant que tout peut s'arrêter dans la seconde.

On m'appel risque tout car je fait plein de chose dangereuse prudemment.
Pourquoi?Facile,je n'ai pas peur de mettre fin a mes jours(pas volontairement hein cela s'entend).

Donc je pense que je fait partie de ceux a interner.

En clair je n'ai plus peur de rien^^
Revenir en haut Aller en bas
Elurían Aeglir
Membre du Conseil - Admin
Membre du Conseil - Admin


Féminin
Nombre de messages : 2981
Age : 25
Localisation : A proximité d'une excentrique hyperbole équilatère.
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Je n'en ai lu aucun.
Date d'inscription : 25/07/2008

MessageSujet: Re: Réagir à la Peur   Dim 13 Mar 2011 - 3:34

Yokosan a écrit:

"Je ne connaîtrai pas la peur, car la peur tue l’esprit. La peur est la petite mort qui conduit à l’oblitération totale. J’affronterai ma peur. Je lui permettrai de passer sur moi, au travers moi. Et lorsqu’elle sera passée, je tournerai mon œil intérieur sur son chemin. Et là où elle sera passée, il n’y aura plus rien. Rien que moi."

Figure-toi, qu'en relisant en diagonale un des tomes de Dune, et en tombant sur le mantra Bene Gesserit, ça m'a de suite fait penser à ce topic...
Et ça correspond très bien, à mon avis...

Dans un certain nombre d'écrits, on retrouve ces idées d'arriver à se trouver dans un état mental tel que les sentiments négatifs soient oblitérés afin d'arriver à penser rationnellement, cartésiennement, même si ça s'applique souvent davantage à des ressentis tels que la colère, la tristesse ou le désespoir, et que ce n'est que provisoire dans le temps (par exemple le Cœur de Pierre)...

En fait, je crois que je suis en train de m'égarer un peu, parce que les peurs, je ne crois pas qu'il faille les refouler ou les emprisonner au fin fond de notre esprit mais au contraire les accepter et les comprendre, pour qu'elles puissent nous "traverser", comme dans le dit Frank Herbert...
Parce qu'il ne faut évidemment pas se laisser paralyser par nos peurs, qui peuvent être extraordinairement inhibitrices par moment, mais ne pas tenir en compte c'est peut-être aussi ne pas tenir compte de qui nous sommes, et c'est peut-être également n'avoir aucune confiance en soi, car ces peurs logiques ou farfelues, peuvent très bien se révéler fondées, et une méfiance à outrance dans certaines situations, ou à l'égard de certaines créatures, ou de certains individus, peut s'avérer salvatrice...

Canalisées et analysées, elles pourraient même se révéler une force, un atout...

Enfin, j'ai peut-être un peu trop divagué, ou me suis un peu trop écarté du sujet, mais j'ai du mal à garder les yeux ouverts, alors je vais m'arrêter là...

édit (vers 3h48 du mat'): en fait en relisant bien comme il faut vos messages, il se trouve assez fortuitement que je crois avoir répété plus ou moins ce que vous avez dit...

_________________
"Elen síla lúmenn' omentielvo"
JRR Tolkien
Aide de Camp de la grandissime Eleyra Leina
Coordinatrice et présidente honorifique de la SABIA

"N'ignorez pas l'enseignement de la voie pure d'un
fleuve de montagnes dévalant sur les roches."

Morihei Ueshiba


"At the end of a storm is a golden sky
And the sweet silver song of a lark."


Dare to click here ?
Or here ?
Revenir en haut Aller en bas
http://decachroniques.blogspot.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Réagir à la Peur   Aujourd'hui à 5:31

Revenir en haut Aller en bas
 
Réagir à la Peur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Réagir à la Peur
» Peur des attractions
» Le Sous-sol de la peur
» Hitler à peur du fléau de malan'tai
» Même pas peur...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Voie des Marchombres :: La Voie des Marchombres :: Nous, et les Autres :: Connais-toi toi-même-
Sauter vers: