La Voie des Marchombres

Forum de réflexion consacré aux Marchombres et aux livres de Pierre Bottero...
 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Doit-on se mêler au moule ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tess
Curieux
Curieux
avatar

Féminin
Nombre de messages : 52
Age : 21
Localisation : Là où l'herbe est grasse et les montagnes enneigées, là où le soleil brille et les nuages pleurs, là où le vent parle et les oreilles n'écoutent plus, là où les arbres dansent et le sol dors... Dans le Vercors.
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Ceux de Pierre Bottero l'emportent -et m'emportent. ;)
Date d'inscription : 15/09/2010

MessageSujet: Doit-on se mêler au moule ?   Ven 28 Jan 2011 - 21:16

Tout d'abord, je m'excuse si il y a déjà eu ce débat (discussion, topic ou ce que vous voulez ).


Nous l'avons je crois tous compris, nous sommes différent des autres. D'accord, tout le monde est différent, chacun a sa personnalité, sa propre Voie, ses propres idées... Mais certaines personnes se ressemblent plus que d'autres et donc, la plupart du temps, s'assemble (ce forum en est une preuve).

Je voulais donc savoir, si selon vous, il vaut mieux rester entre nous, avec ceux qui nous ressemblent ou aller aussi vers les autres, sachant qu'en restant avec des personnes qui sont à notre opposé ou pas loin, il y a toujours un risque de se confondre avec eux et de s'éloigner de la Voie qui nous a toujours attiré...

Un exemple : un Marchombre en harmonie avec la nature et les animaux décide de côtoyer des personnes qui sont à son opposé (drogue, alcool, délit...), ne prend-t-il pas le risque de devenir comme eux (pas entièrement, mais une majorité) ? Faut-il prendre ce risque (qui n'en est pas forcement un) ? Ou bien rester dans notre cocon pour ne pas s'éloigner de notre route ?
Revenir en haut Aller en bas
Manîthil
Curieux
Curieux
avatar

Féminin
Nombre de messages : 23
Age : 21
Localisation : Au plus profond de l'Univers
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres, le seigneur des anneaux, la quete d'Ewilan, ...
Date d'inscription : 05/01/2011

MessageSujet: Re: Doit-on se mêler au moule ?   Dim 30 Jan 2011 - 15:30

Je pense qu'il faut côtoyer ces gens qui sont à notre opposé (ou pas loin^^) malgré le risque que l'on prend à devenir comme eux.

Je m'explique:

Si l'on s'enferme entre nous et qu'on refuse de rencontrer des personnes différentes, ne prenons-nous pas un risque similaire à celui de nous écarté de notre Voie: celui de l'ignorance?

Celui qui vit retranché avec les siens ne peut voir le monde tel qu'il est et ne peut donc se déclarer libre: la liberté va de paire avec la connaissance.

Je ne dis pas qu'il faut côtoyer ces personnes tous les jours, mais juste assez pour les comprendre. Si on ne va pas vers eux, on se ferme nous même des possibles et on bloque notre connaissance, donc notre liberté.

Si l'on ne sais pas comment pensent les autres et que l'on ne connais que notre propre mode de pensée, comment se dire libre? On ne peut pas, puisqu'on est obligés de penser à notre manière sans pouvoir ne serai ce que percevoir le point de vue opposé.

J'espère avoir répondu à tes questions, Tess.
Revenir en haut Aller en bas
Leslie
Danseur de la falaise
Danseur de la falaise
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1487
Age : 20
Localisation : Ailleurs.
Groupe : Faëlle
Livre préféré : Waw... Euh... Pour commencer, tous les livres de Pierre Bottero sans exception... Et puis après, il y en a vraiment trop.
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Doit-on se mêler au moule ?   Mer 2 Fév 2011 - 17:30

Personnellement, je pense surtout que les gens ne s'enferment pas ainsi dans des cases. Les Marchombres, ou du moins les gens touchés par cette philosophie, cet élan, cet.. Bref |XD], ont forcément des points communs avec différentes personnes, qu'elles soient sur une "autre longueur d'onde" n'y change rien. L'inverse est vrai également, d'ailleurs. Je veux dire, si on a des affinités avec quelqu'un, on ne va pas s'empêcher de lui parler seulement parce qu'il n'a pas la même vision des choses que nous... Si ?

Citation :
Je voulais donc savoir, si selon vous, il vaut mieux rester entre nous, avec ceux qui nous ressemblent ou aller aussi vers les autres, sachant qu'en restant avec des personnes qui sont à notre opposé ou pas loin, il y a toujours un risque de se confondre avec eux et de s'éloigner de la Voie qui nous a toujours attiré...

Parler avec quelqu'un qui est particulièrement fêtard [Vous comprendrez les sous-entendus que ça inclut XDD]changera-t-il notre perception du monde ? Je ne pense pas, non.
A mon avis, la fréquentation de toutes sortes de personnes [Et de fait, puisque tout le monde est différent] ne peut que nous faire avancer. Se remettre en question, prendre en compte l'avis des autres, sans forcément chercher à se transformer mais pour progresser un peu plus. Ne pas être influençable mais simplement ouvert aux autres.
Et puis, pourquoi resterait-on fermé aux autres ? Par peur du changement ? C'est contraire à l'esprit Marchombre, contraire à l'esprit d'ouverture, tout simplement. Oui, je sais bien que ce n'est pas ce que tu voulais dire, mais ta formulation me dérange, et je suis trop embrouillée pour te dire pourquoi.


Sinon, Manîthil...
Je ne réagirai qu'à une seules de tes phrases, celle qui m'a le plus "dérangée".

Citation :
Je ne dis pas qu'il faut côtoyer ces personnes tous les jours, mais juste assez pour les comprendre.

Les gens qui ont des activités ou des opinions différentes des tiennes sont-ils méprisables par leur divergence avec tes propres préférences? Comme je l'ai dit plus haut, je ne pense pas que les gens se rangent ainsi dans des cases. On dirait que tu distingues différents styles de personnes, et je t'avoue que ça m'énerve, car chaque être humain possède en lui une part de beaucoup de comportements différents, il suffit de regarder. Je veux dire, quelqu'un qui vit dans un quartier aisé n'est pas forcément snob et idiot, quelqu'un qui est né dans une banlieue n'est pas forcément bête et méchant. Lorsque je te lis, j'ai l'impression que tu "traites" les gens différents de toi comme des martiens venus d'une autre planète, ou tout simplement des projets expérimentaux. Il n'y a rien à comprendre dans le comportement des gens, il n'y a pas à apprivoiser des "styles de personnes"... Ce n'est peut-être pas ça que tu as voulu dire, en tout cas c'est ce qui ressort de ton post, à moins que j'aie vraiment interprêté tout ça de travers.

Excusez-moi si ce n'est pas compréhensible, j'ai du mal à m'exprimer je crois x).

EDIT : C'est vrai qu'on dirait que j'suis en colère. Eh bien non, pas du tout. C'était juste un espèce de discours enflammé 8D
Revenir en haut Aller en bas
http://capture-this-time.skyrock.com
Tess
Curieux
Curieux
avatar

Féminin
Nombre de messages : 52
Age : 21
Localisation : Là où l'herbe est grasse et les montagnes enneigées, là où le soleil brille et les nuages pleurs, là où le vent parle et les oreilles n'écoutent plus, là où les arbres dansent et le sol dors... Dans le Vercors.
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Ceux de Pierre Bottero l'emportent -et m'emportent. ;)
Date d'inscription : 15/09/2010

MessageSujet: Re: Doit-on se mêler au moule ?   Sam 5 Fév 2011 - 16:20

Comment m’expliquer ?

Je me suis mal exprimé.
Je suis entièrement d'accord avec tout ce que vous m'avez dis sur les différences, sur ce qu'elles nous apportent, que le fait qu'elles ne doivent pas nous séparer...etc

J'ai suis déjà allée vers les autres, vers les différences... J'ai côtoyée plusieurs personnalités, toutes différentes. Je me suis rapprochée de ceux qui me ressemble et éloignée de ceux qui me sont différents. Ceux qui me sont différents sont justement les personnes qui font des délits, qui boivent (beaucoup) d'alcool, qui fument, qui ne respectent pas les autres... La "personnalité" que je viens de décrire est très globale, je suis bien consciente qu'ils ont un coeur, une âme et une conscience.
(j'espère m'être mieux expliqué)

Citation :
la fréquentation de toutes sortes de personnes [Et de fait, puisque tout le monde est différent] ne peut que nous faire avancer. Se remettre en question, prendre en compte l'avis des autres, sans forcément chercher à se transformer mais pour progresser un peu plus.
Je suis entièrement d'accord avec toi, Leslie, mais d'un autre côté, je n'ai pas envie d'être engloutie dans la "personnalité" que j'ai décris plus haut. C'est le cela qui me met un frein.
Citation :
Ne pas être influençable mais simplement ouvert aux autres.
Oui, c'est ce qu'il faudrait que je fasse, malgré la difficulté .

Quand Manîthil a dit "Je ne dis pas qu'il faut côtoyer ces personnes tous les jours, mais juste assez pour les comprendre.", je pense que ça rejoint la phrase de Leslie que j'ai cité plus haut.


Tout ça me paraissais comme un vrai casse-tête alors que c'est plutôt évident. Merci de m'avoir répondu
Revenir en haut Aller en bas
MaitreKYO
Curieux
Curieux
avatar

Féminin
Nombre de messages : 39
Age : 23
Localisation : Mont Onirique Lointain
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Chant du Troll
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: Doit-on se mêler au moule ?   Dim 6 Fév 2011 - 17:50

Je suis assez d'accord avec ce qui a été répondu.
Il ne faut pas s'enfermer, refuser de voir autre chose que ce que l"on connait. Mais je comprends ton soucis, je comprends que tu aies peur "d'être engloutie dans la personnalité de ceux qui te sont différents" . C'est là toute la difficulté, et elle dépend de toi. Je ne sais pas qui tu es (ça fait très :grand discours du Roi Lion là^^) j'entends par là que si tu es influençable alors la question que tu devrais te poser n'est pas : dois-je aller vers les autres qui ne me ressemblent pas ? Mais davantage qu'est-ce qui fait que je diffère d'eux ? Qu'est-ce qui fait que justement tu ne seras pas comme eux car tu es toi... et que les côtoyer t'apportera matière à réflexions davantage qu'influence.

Tu parlais de gens qui font des délits, qui boivent (beaucoup) d'alcool, qui fument, qui ne respectent pas les autres... En les côtoyant (bon je dis pas qu'il faut que tu traines avec tous les alcolos du coin, non plus: ): ) tu pourras voir et parler de tout ça en ayant conscience des problèmes que posent l'alcool ou la drogue, par exemple. Alors que si tu t'enfermes avec ceux qui te ressemble, cela revient à ignorer les autres, ignorer les problèmes... et donc comment se prémunir d'une chose dont on ignore tous ? (Tiens après le Roi Lion j'en viens à Star Wars^^ *Connaitre l'ensemble de la Force, tu dois ! * XD)

J'espère avoir été claire, ce dont je suis pas sûre
Revenir en haut Aller en bas
Kimyx
Curieux
Curieux
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6
Age : 25
Localisation : A la recherche des hautes altitudes, à la recherche de ma cime.
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Nietzsche ( Ainsi parlait Zarathoustra)
Date d'inscription : 04/11/2011

MessageSujet: Re: Doit-on se mêler au moule ?   Lun 14 Nov 2011 - 1:22

Citation :
Celui qui vit retranché avec les siens ne peut voir le monde tel qu'il est et ne peut donc se déclarer libre: la liberté va de paire avec la connaissance.
Citation :
Oui, c'est ce qu'il faudrait que je fasse, malgré la difficulté

J'approuve! En rajoutant que je pense, qu'il faut garder conscience que si on souhaite fréquenter ces personnes pour accroître notre ouverture d'esprit et donc notre connaissance, il faut garder à l’esprit que nous le faisons bien pour nous, afin de se faire des repères et voir à quoi ressemble le monde dans lequel nous visons. Du moment qu'il n'y a pas d'implication émotionnelle et que l'on reste objectif vis-à-vis d'eux, il n'y aucun risque de chuter sous leur influence. Pour ne pas se perdre en eux, il te faut des convictions, "un point d'ancrage" et de la confiance en soi ( ce que j’écris n’est bien sûr valable uniquement pour les personnes que tu as cité). Lorsque que tu sais à qui et à quoi tu veux vraiment appartenir, tu n'as pas à avoir peur de te noyer en eux, d'où l'intérêt d'écrire par exemple, afin de te retrouver après une journée d'adaptation, de compromis, et d'objectivité, tout cela est mit de côté pour laisser place à tes véritables sentiments, à tes motivations réelles, c’est un peu comme se diviser en deux, sauf que quoi qu’il arrive tu restes « profondément » la même personne, d’où la raison pour laquelle les gens font une grande distinction entre les connaissances, les amis, et les grands amis d’ailleurs, à mon sens, une simple connaissance implique plus de compromis et d'objectivité qu’un grand ami, et c'est pourquoi ces grands amis peuvent être un magnifique repère quand tu es sur le point de t'égarer, car ils t’éloigneront toujours de ceux en qui tu ne désires pas te noyer, en te rapprochant plus ou moins de ce que tu veux devenir, selon le nombre points communs. Si non, je suis globalement d’accord avec tout ce qui a été mentionné, c’est pourquoi je n’ai rien d’autre à ajouter, vos avis vont plus ou moins dans le sens que j’approuve, donc inutile dans dire plus pour ma part. En espérant m'être bien fait comprendre, ce qui n'est pas toujours le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Tralala
Curieux
Curieux
avatar

Féminin
Nombre de messages : 75
Age : 23
Localisation : sur un nuage trampoline
Groupe : Haïnouks
Livre préféré : Les livres de Pierre Bottero, Anne-Laure Bondoux
Date d'inscription : 25/06/2010

MessageSujet: Re: Doit-on se mêler au moule ?   Lun 28 Nov 2011 - 22:08

Leslie a déjà très bien répondu, je ne vais donc pas faire dans la redondance.

Je voudrais juste réagir que ce Kimyx dit, et que vous avez tous plus ou moins exprimé (sauf Leslie donc).
Je suis peut-être très naïve, mais ... on ne fréquente pas des personnes pour accroître notre ouverture d'esprit !
Les gens ne sont pas des instruments servant à s'élever. On dirait vraiment que vous considérez les autres comme inférieurs sous prétextes qu'ils n'ont pas les mêmes avis que vous et qu'ils font des trucs que vous désapprouvez. Et que considérer ces êtres inférieurs vous fera vous élever encore pllus au dessus d'autre par votre incroyable vertu. J'exagère certainement, mais c'est comme ça que je le ressens.

Pour moi, on va vers les autres parce qu'on en a envie avant tout, et pas avec un but cache. Fréquenter des gens par envie d'échange accroît notre ouverture, ça je suis d'accord.

De plus, vous me paraissez bien caricaturaux. Oui des gens fument ou boivent, mais ce ne sont pas forcément des toxico, et ils peuvent même avoir les mêmes idéaux que vous. Non les gens comme ça ne cherchent pas forcément à vous entraîner avec vous. J'ai une majorité d'amis fumeurs qui me disent que c'est mal, qu'il ne fait jamais commencer et qu'ils regrettent. Et malgré ces divergences, nous avons plus ou moins les mêmes idéaux. Ils ne se limitent pas qu'à quelques caractères, on ne peut pas enfermer les gens dans des cases.
Rien qu'aujourd'hui, j'ai pu me rendre compte qu'une fille que je trouvais très superficielle et hautaine était en fait très sympa si on prenait le temps de discuter un peu avec elle.

Alors moi, pour répondre à la question de base, Tess, je pense juste qu'il ne faut pas partir avec des préjugés sur les gens, les enfermer d'avance dans une case, juste essayer d'échanger avec tout le monde, mais pour se forger ses propres opinions.
Je pense que rester entre nous comme tu dis, est une solution de facilité, qui ne te permettra pas forcément de rester sur ton chemin. Au contraire, en confrontant ton opinion à celles des autres, celle-ci s'étoffe et se renforce, et c'est tout cela qui te permet d'avancer. Rencontrer des gens différents est toujours très enrichissant, et si ces personnes tentent de te changer, éloigne-t-en et fais de nouvelles rencontres :)
En fait, il faut de l'assurance. Si tu crois en ta voie et en tes convictions, alors tu t'y tiendras :)
Revenir en haut Aller en bas
Elhea
Archer émérite
Archer émérite
avatar

Féminin
Nombre de messages : 599
Age : 22
Localisation : Dans les branches d'un arbre près de l'Oeil d'Otolep.
Groupe : Faëlle
Livre préféré : Le pacte des Marchombres, La Horde du Contrevent
Date d'inscription : 14/01/2010

MessageSujet: Re: Doit-on se mêler au moule ?   Sam 31 Déc 2011 - 17:51

J'aime bien ta réponse, Tralala. Et aussi un peu celle de MaitreKYO

Je voudrais d'abord aborder ce problème de "cases", de caricature...
Je ne pense pas qu'on puisse mettre les gens dans des cases fermées, hermétiques. Mais ils faut reconnaitre qu'il y a des gens différents, des traits de caractère différents. Alors je pense qu'on peut dire qu'il existe différents "courants" de gens, déterminés par un certain nombre de traits de caractère. Mais un individu appartenant à un courant n'est pas obligé de posséder tous ces traits de caractère et, de plus, il peut changer.
Par exemple : prenons le courant "racaille de banlieue" que vous avez pris en exemple. On peut distinguer comme traits de caractère : agressif, prend/vend de la drogue, parle bizarrement, pas de respect de qui que ce soit... Cependant tous les gens qui appartiennent à ce courant n'ont pas toutes ces caractéristiques. Certains peut-être ne sont dans le courant que contre leur gré et ont un bien meilleur fond.
Donc, d'abord, ne pas enfermer les gens dans des cases et, ensuite, ne pas dire que tout le monde est pareil.
On a des a priori, ils sont souvent en partie fondés et il ne sert à rien de les ignorer. Il ne sert à rien non plus de s'en contenter.

Voilà le premier point.

Citation :
Un exemple : un Marchombre en harmonie avec la nature et les animaux décide de côtoyer des personnes qui sont à son opposé (drogue, alcool, délit...), ne prend-t-il pas le risque de devenir comme eux (pas entièrement, mais une majorité) ? Faut-il prendre ce risque (qui n'en est pas forcement un) ?
Tu prends des exemples extrêmes
Penses-tu réellement qu'on aborde quelqu'un d'un courant totalement opposé de la même façon que l'on aborde un ami proche ? Que l'on décide vraiment de le côtoyer de la même façon ?
Non. Parce que malgré toute l'Ouverture que l'on peut avoir, il y a quand même des choses, des comportements, que l'on arrive pas à accepter. Et on a raison : on ne va quand même pas tout tolérer !

Prenons donc un exemple moins extrême. Un que je connais bien
Je ne bois pas, je n'aime pas l'alcool et la simple idée d'être complètement soule pour le plaisir me donne envie de... vomir x)
Mais j'ai des amis qui boivent, et qui aiment ça. Je les côtoie pourtant, parce qu'ils ont d'autres traits de caractère que j'apprécie, parce qu'à côté de ça ce sont des gens très sympas...

Citation :
Ou bien rester dans notre cocon pour ne pas s'éloigner de notre route ?
Ne fréquenter que des gens parfaitement en accord avec tes propres traits de caractère alors ? Tu ne trouverais pas grand monde. Tu ne fréquenterais plus personne. Tu n'aurais plus d'Ouverture, et tu ne saurais plus ce qu'est le monde dans lequel tu vis...

Et puis, si ta Voie est bien ancrée en toi, tu ne t'en éloigneras pas.
Et si tu as l'impression qu'elle n'est pas encore très ancrée, alors fais-y attention, accorde-y tes soins et ta volonté, mais ne te ferme pas au monde.

Après, bien sûr, c'est compliqué d'être seul(e) parmi ses amis à ne pas boire. Enfin, c'est compliqué pour les fêtes, pas dans la vie de tous les jours. Ma tactique a donc été de toujours éviter les fêtes que je savais trop alcoolisées (et même celles où on dansait, mais pour une autre raison xD), mais en gardant mes amis. Bref, essayer de s'arranger pour conserver son propre cap et le faire accepter par les autres.

Tralala a écrit:
on ne fréquente pas des personnes pour accroître notre ouverture d'esprit !
Je suis aussi très étonnée par cette drôle d'idée !
Et puis, comme je l'ai dit, je ne pense pas qu'on aille vraiment fréquenter des personnes opposées à nous juste pour voir comment elles sont. Par contre, si l'occasion se présente d'échanger avec une telle personne il faut la saisir, et laisser ses préjugés au placard pour mieux saisir qui elle est. Pour de vrai.


Pour conclure cette jolie tartine (je me venge de tout ce temps passé sans vous ), je dirais qu'il ne faut ni être ami avec tout le monde ni être ami avec personne. Suis tes idéaux, crois-y vraiment, mais accepte la différence. Et fais accepter la tienne.

Equilibre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Doit-on se mêler au moule ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Doit-on se mêler au moule ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Doit-on se mêler au moule ?
» Mmmmmmmmmmmm sa doit être bon ^^
» Liste des Blythe par type de moule (MAJ 12.06.2009)
» qui peut peindre la moule'mob j'ai tout ce qui faut en peinture et vernis!!!
» Un bon héros doit-il avoir une fin?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Voie des Marchombres :: La Voie des Marchombres :: Nous, et les Autres :: Rapport aux autres-
Sauter vers: