La Voie des Marchombres

Forum de réflexion consacré aux Marchombres et aux livres de Pierre Bottero...
 
PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'Homosexualité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
lilas
Curieux
Curieux
avatar

Nombre de messages : 34
Age : 44
Localisation : Poitou
Groupe : Dessinatrice
Livre préféré : Ca change souvent
Date d'inscription : 01/05/2012

MessageSujet: Re: L'Homosexualité   Sam 1 Sep 2012 - 16:45

Cécile Caldin a écrit:
lilas a écrit:
[...]je me demande si ma génération est plus raciste et plus homophobe que la votre...

Je trouve cette remarque un peu bizarre : chaque génération est séparée de 25 ans avec la précédente, ce qui veut dire que nous sommes, tous, sur ce topic, de la même génération !
Quand on parle d'évolution entre les générations, on parle des différences entre nous et nos parents et même plutôt nos grands-parents.

Mais heuuu, j'ai 22 ans de plus que toi, je suis d'une autre génération quand même .

Revenir en haut Aller en bas
Cécile Caldin
Candidat à l'Ahn-Ju
Candidat à l'Ahn-Ju
avatar

Féminin
Nombre de messages : 420
Age : 22
Localisation : Dans les profondeurs de l'océan, tout près du lointain
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres ; tout ce que Pierre a pu écrire ; Vango ; la Horde du Contrevent ; et tant d'autres
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: L'Homosexualité   Sam 1 Sep 2012 - 19:29

lilas a écrit:

Mais heuuu, j'ai 22 ans de plus que toi, je suis d'une autre génération quand même .


Ah ouais zut ! J'me suis trompée : j'ai lu une ligne trop haut, 28 (enfin, maintenant 29), le nombre de messages.


Héééééééééé !!!!!! Mais oui ! J'aurai dû me souvenir que tu avais plus d'années que ça de plus que moi, on en avait parlé sur le Chuchoteur !!!!






M'enfin 22, c'est moins que 25. Donc on est de la même génération... (il est trop bien, ce nouveau smiley !)


EDIT : ce message est mon 333è post... ça, c'est la classe (bon OK, ce sera encore mieux quand j'aurai doublé ce nombre ^^)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.4h04.fr
Eleyra Leina
Membre du Conseil - Admin
Membre du Conseil - Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4531
Age : 25
Localisation : Llewanda
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Ellana, La Moïra, Les Royaumes du Nord
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: L'Homosexualité   Dim 2 Sep 2012 - 15:06

Choup a écrit:
Je vois ce que tu veux dire, Eley, mais il me semble que la raison pour laquelle on parle d'adoption c'est parce que les couples homos n'ont en général pas d'autre choix pour avoir un enfant. Il reste toujours l'insémination artificielle pour les femmes et les mères porteuses pour les hommes mais bon.
Bien sûr, je ne disais pas le contraire je faisais juste remarquer qu'on parle d'adoption (puisqu'il n'y a pas vraiment d'autre moyen pour un couple homosexuel d'avoir des enfants sans "aide extérieure" dira-t-on) et pas de parents biologiques, donc ce n'est pas le même contexte.


lilas a écrit:
Pour l'adoption par des homosexuels je suis pour.
Et surprise que certains d'entre vous introduisent l'idée qu'un enfant a besoin d'un exemple masculin et feminin pour etre équilibré et que cela pourrai etre un frein pour l'adoption homosexuelle.
M'enfin nous vivons en société, quels enfants n'auraient pas d'adultes du sexe opposé qui les entourent ?
Parce que ce sont les psychologues qui le disent, tout simplement. La science peut faire des erreurs, certes, mais pour le moment c'est ce qu'elle affirme, ce ne sont pas des "croyances" ou je ne sais trop quoi d'autre.
Et je suis d'accord avec Cécile. On parle d'exemples, pas de parents. L'homme se construit par mimétisme, ça se sait. Et je crois les psychologues lorsqu'ils disent qu'on a besoin d'avoir des hommes ET des femmes pour se construire, il y a trop d'exemples qui montrent qu'on en a besoin. Ca ne veut pas dire que je suis contre l'adoption homosexuelle, absolument pas. Ca veut dire que des parents qui choisissent de le devenir doivent avoir conscience des besoins de l'enfant pour son évolution.


Et s'appuyer sur un livre de fiction sur des questions psychologiques (exemple Ellana élevée par des hommes), ça n'a aucun sens. C'est de la fiction, pas la réalité, donc pas basé sur des faits réels, donc totalement l'inverse de preuves.

_________________

Eleyra,
Fille du Vent et de la Nuit
Esprit des Tempêtes

Artiste des Possibles
Ayant la chance d'avoir l'unique et la génialissime Elurían Aeglir comme aide de camp
Première conseillère et juge suprême de la SABIA
Designer en chef du mobilier haut de gamme chez Soriamh & Cie
Co-présidente de la LPDFB...
Secrétaire Réciproque et Démone Emissaire de Miaou Til' Plume


Dernière édition par Eleyra Leina le Sam 16 Mar 2013 - 12:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Revan
Chevalier Jedi
Chevalier Jedi
avatar

Masculin
Nombre de messages : 677
Age : 22
Localisation : Menegroth, Doriath's realm.
Groupe : Jedi
Livre préféré : The Lays of Beleriand
Date d'inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Re: L'Homosexualité   Dim 2 Sep 2012 - 15:57

Citation :
Et je crois les psychologues lorsqu'ils disent qu'on a besoin d'avoir des hommes ET des femmes pour se construire, il y a trop d'exemples qui montrent qu'on en a besoin.

Je me souvient d'une conversation avec ma tante, qui est directrice d'un foyer d'accueil pour jeune, où elle me disait que justement non, c'était un préjugé, une idée incorrecte. Selon elle, un enfant peut parfaitement se développer et s'épanouir avec deux parents du même sexe. D'une parce qu'il s'agit d'individu avant d'être des sexes, de deux tout simplement parce son expérience personnelle lui montrait que des enfants de parents homosexuels ne différaient en rien d'individus élevés par un couple hétérosexuel. Au plus ils avaient sans doute une tolérance encore plus grande et la capacité d'accepter vraiment l'homosexualité chez les autres que la plupart. Et ces enfant n'étaient absolument pas tous tenté par la même attirance sexuelle que leurs parents. C'est là où on voit que dire que l'humain se construit par mimétisme a ses limites. Elle me disait qu'il y avait pas mal de ses enfants qui eux même étaient hétéros, parce que c'est là qui se sentent le mieux, même si ce n'est pas le cas pour leurs parents. Certes, leurs parents leurs donnent un exemple qu'il peuvent suivre... Ou non. Et je ne pense pas que ce soit pire d'avoir des parents qui montrent l'exemple homosexuel que d'en avoir qui montrent l'exemple hétérosexuel. C'est simplement deux exemples différents, pas mieux ou moins bien, pas plus ou moins normal.

Peut-être que la science s'appuie un peu trop sur les paramètres de normalité inhérents à notre société pour être objective... Une évolution correcte pour quoi ? Pour à son tour devenir hétéro, parce que c'est ça le développement "normal" ?

La psychologie elle même peut, et je dirais doit, être remise en question. Qu'est ce qui est le plus important pour un enfant, qu'il ai un développement jugé normal par un psy, ou qu'il soit heureux ? Pour moi, le choix est vite fait.

Enfin je dirais que personne n'a de développement normal, ou sain, ou quoi que l'on puisse dire qui s'y approche, tout le monde a des problèmes, des tares, des névroses, des choses de travers. Des choses qui ne vont pas. Personne n'a de développement idéal. Nous sommes bourrés de défauts, de problèmes, dû à nos parents, notre famille, qui influencent notre vie et ne nous lâchent pas. Que l'on soit homo, noir, blanc, hétéro, de parents homos ou non... Donc je ne crois pas du tout à la théorie du "parents hétéro" "enfant avec une bonne construction" pour moi c'est faux et archi faux. Ce sont les individus qui nous marquent, pas leur sexe. Et chaque éducation présente ses défauts, que l'enfant peut ensuite travailler s'il le désire, tout simplement parce que l'humain est par nature imparfait.

Après c'est vrai que l'on rencontre plein de monde hors de ses parents, et donc je ne pense pas que quelque soit l'enfant il ne trouvera jamais une présence masculine ou féminine dans son entourage.
Revenir en haut Aller en bas
Eleyra Leina
Membre du Conseil - Admin
Membre du Conseil - Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4531
Age : 25
Localisation : Llewanda
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Ellana, La Moïra, Les Royaumes du Nord
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: L'Homosexualité   Dim 2 Sep 2012 - 16:35

C'est dingue comme les propos peuvent être compris quand on ne dit pas tout "en détails" ><

Je n'ai d'abord jamais dit qu'être hétéro c'était "la normalité". Ensuite, je n'ai jamais dit non plus qu'il fallait un homme et un femme autour de l'enfant pour qu'il soit hétéro !!! J'ai dis "pour se construire".
Dans le sens où une femme ne fonctionne pas de la même manière qu'un homme, et inversement. Et je ne parle absolument pas de la sexualité !
Je n'ai jamais dit non plus qu'un couple homosexuel ne pouvait pas élever des enfants qui soient tout à fait "normaux" sans "tares", et je rappelle que je déteste utiliser ces mots parce qu'ils n'ont à mon sens aucun sens. Personne n'est "normal", tout le monde a des "tares" si on considère les "tares" comme étant des "tares" (je sais ça peut paraître embrouillé).

Je n'ai pas dit que l'homme se construit par mimétisme au niveau de la sexualité, j'ai dis qu'il se construit par mimétisme. Exemple, on récupère des expressions de ses amis à force de traîner avec eux. Autre exemple, on apprend à parler avec l'accent de ceux qui nous entourent. Encore un autre exemple : on s'habille en général comme ceux qui nous entourent et ceux qui ne veulent pas s'habiller comme tout le monde savent pertinemment ce que serait de s'habiller "comme tout le monde".
Dernier exemple : un enfant élevé par des singes adoptera leurs attitudes. Un singe élevé par des humains restera un singe avec des habitudes de singe. (J'ai l'impression de ressortir mon cours de philo ^^')

Dans le sens où une femme ne fonctionne pas comme un homme, et inversement, et que l'enfant se construit par mimétisme, il aura besoin d'exemples. Je n'ai pas dit de deux parents de sexe différents, sinon les enfants élevés par des parents seuls auraient également des problèmes depuis longtemps. J'ai dis : des exemples.


Donc s'il vous plaît, ne modifiez pas mes propos
Et ne me prenez pas non plus pour quelqu'un de d'homophobe ou qui refuse l'adoption pour les homosexuels, ce n'est absolument pas vrai. Je parle juste d'évolution de l'enfant, pourquoi le débat existe sur l'adoption par un couple homosexuels, et de théories scientifiques.

Je ne vois pas pourquoi un couple homosexuel ne pourrait pas adopter un enfant lorsqu'on voit que des parents déséquilibrés mentaux en ont biologiquement et les élèvent (pour donner un exemple extrême). Je ne vois pas pourquoi un couple homosexuel élèverait moins bien son enfant qu'un couple hétérosexuel. Je parle juste de ce qu'on considère aujourd'hui comme le meilleur environnement pour l'évolution de l'enfant, c'est à dire au moins un homme et une femme comme exemples, et ça n'a absolument pas besoin d'être un parent. Ca peut être un ami des parents, ça peut être une marraine, un professeur... mais il faut garder en tête que les parents resteront toujours le modèle le plus fort parce que le plus présent.

Donc j'espère que cette fois, j'aurais été assez claire

_________________

Eleyra,
Fille du Vent et de la Nuit
Esprit des Tempêtes

Artiste des Possibles
Ayant la chance d'avoir l'unique et la génialissime Elurían Aeglir comme aide de camp
Première conseillère et juge suprême de la SABIA
Designer en chef du mobilier haut de gamme chez Soriamh & Cie
Co-présidente de la LPDFB...
Secrétaire Réciproque et Démone Emissaire de Miaou Til' Plume
Revenir en haut Aller en bas
Lilimace
Membre de l'équipage
Membre de l'équipage
avatar

Féminin
Nombre de messages : 115
Age : 19
Localisation : Dans une bulle de savon.
Groupe : Haïnouk
Livre préféré : La cité des livres qui rêvent ; Le dernier elfe ; Alice in the wonderland ; Tobbie Lolness.
Date d'inscription : 03/03/2012

MessageSujet: Re: L'Homosexualité   Dim 2 Sep 2012 - 22:04

Bon, je n'ai pris la peine de lire que les premiers messages, donc là je dois être totalement à la ramasse, mais tant pis, je donne mon avis et pis voilà x)

L'homosexualité ne me dérange pas. En fait, (reprenons l'exemple du début de cette discussion) si je vois deux filles ou deux garçons s'embrasser, je ne vais pas penser "eux, ils sont homosexuels" je vais penser "Putain c'est trop mignon, moi aussi je veux Aimer et être Aimée !" de la même façon que je penserais ça pour un couple hétéro. Parce qu'en fait, je ne sais plus qui a parlé de ça, mais je ne vois pas un Choix moi, dans l'homosexualité ou l'hétérosexualité. C'est juste qu'on est attiré par une personne, du même sexe ou du sexe opposé, et on va vouloir établir une relation. J'ai dit Une personne. Ce que je veux dire, c'est que, hétéro ou homo, on va pas courir après n'importe qui sous prétexte que c'est une fille ou un garçon (ou alors après on appelle ça des dalleux, c'est autre chose ^^). C'est pas un choix, c'est juste un terme pour dire qu'on est plus attiré par les gens du même sexe que nous, c'est tout.

Autre chose, par rapport aux générations précédentes.
Reprenons du début. En des temps reculés où la religion était maîtresse, (prenons le cas en France, du christianisme, parce que sinon on s'en sort pas), l'homosexualité existait peu, et était cachée. C'était anormal, humiliant, tout ce que vous voulez de négatif et satanique. On se mariait avec le sexe opposé et point final.
Plus tard, au temps des artistes, (comme je suis pas très douée en Histoire je saute quelques siècles qui m'échappent totalement et j'en arrive à l'époque de Rimbaud disons), ces derniers tout particulièrement affirmaient leur différence, que ce soit l'homosexualité ou autre chose, mais l'important était de marquer les esprits, de s'affirmer, de ne pas se plier aux règles de la société. L'homosexualité n'était plus cachée, mais restait un délit.
Ensuite vînt Hitler. (Oui je raccourcis 2000 ans d'Histoire en trois paragraphes, et alors ? xD). Pour lui, les homosexuels étaient des erreurs de la nature, au même titre que les handicapés, les juifs, les gitans, etc. Ceux qui persistaient à affirmer leur homosexualité furent exterminés. Ceux qui restaient durent se renier, se marier, oublier qui ils étaient.
Puis il y eut les hippies, époque de nos grands-parents. Ils reprenaient l'idée des artistes, en marge de la société, à affirmer qui ils étaient et à n'obéir qu'à leurs propres désirs. Les hippies étaient mal vus par pas mal de gens, et pourtant c'est là que les gens ont commencé à s'Ouvrir. Je vois mes grands-parents, ils sont totalement Ouverts, plus que mes parents par exemple. Parce qu'à leur époque la diversité était plus grande, la sexualité s'émancipait, et on arrêtait de voir les homosexuels comme des malades mentaux.
A l'époque de nos parents en revanche, c'est une génération fermée, comme s'ils s'opposaient à ce qu'avait instauré la génération précédente. Et à notre génération, on s'Ouvre de nouveau, on Ecoute, on Apprend et on Construit de nouvelles choses.
En fait, c'est comme un cycle. Une génération ou une époque reste campée sur ses idées, et la suivante est dynamique, mouvement.

Donc j'ai tendance à dire que ce sont nos parents qui sont coincés, et que sans doute nos enfants le seront aussi, en opposition avec ce que nous aurons créé.


Bref, je suis un peu paumée dans ma réflexion moi x) Mais en gros, voilà ce que j'en pense
Revenir en haut Aller en bas
lilas
Curieux
Curieux
avatar

Nombre de messages : 34
Age : 44
Localisation : Poitou
Groupe : Dessinatrice
Livre préféré : Ca change souvent
Date d'inscription : 01/05/2012

MessageSujet: Re: L'Homosexualité   Dim 2 Sep 2012 - 23:17

Cecile Caldin, 22 étant moins que 25 j'accepte cet argument imparable et je m'incline .


Eleyra Leina a écrit:
Parce que ce sont les psychologues qui le disent, tout simplement. La science peut faire des erreurs, certes, mais pour le moment c'est ce qu'elle affirme, ce ne sont pas des "croyances" ou je ne sais trop quoi d'autre.
Je me suis sans doute mal exprimé... Je répond un peu plus completement ( et pas qu'a toi Eleyra, j'ai bien compris que tu n'étais pas une affreuse homophobe).
On peut s'accorder sur le le fait que l'adoption est un processus compliqué à vivre pour l'enfant et sa future famille. Et qu'une famille homosexuelle qui adopterai aurai des contraintes supplémentaires à gerer.
Là ou je suis surprise de voir apparaitre l'argument de la representation des 2 sexes c'est qu'une famille monoparentale rencontre le même "problème". L'enfant est elevé par un seul homme ou une femme sans representant de l'autre sexe, la famille monoparentale souffrant en plus de la contrainte supplémentaire d'elever seule c'est à dire sans pouvoir se reposer sur le partenaire dans l'éducation et la vie quotidienne. Pourtant en France comme dans un certains nombres d'autres pays l'adoption monoparentale est autorisée, les psychologues et le legislateur se sont penchés sur la question et n'ont pas trouvés les contraintes insurmontables...
Ne nous voilons pas la face, si on l'autorise pour la famille monoparentale et pas pour la famille homosexuelle, ce qui pose problèmes à la société ce n'est pas que l'enfant soit élevé par un homme ou une femme seul mais par un homosexuel.
Après je laisse chacun apporter sa réponse suivant sa sensibilité.

Eleyra Leina a écrit:

Et s'appuyer sur un livre de fiction sur des questions psychologiques (exemple Ellana élevée par des hommes), ça n'a aucun sens. C'est de la fiction, pas la réalité, donc pas basé sur des faits réels, donc totalement l'inverse de preuves.
Je sais que ce n'est pas "une preuve", c'était juste une mise en pespective .
Revenir en haut Aller en bas
Eleyra Leina
Membre du Conseil - Admin
Membre du Conseil - Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4531
Age : 25
Localisation : Llewanda
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Ellana, La Moïra, Les Royaumes du Nord
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: L'Homosexualité   Lun 3 Sep 2012 - 0:58

D'accord je comprend mieux ton point de vue. J'ai également parlé de la monoparentalité, mais au niveau adoption, je ne savais pas que ça avait évolué et que c'était autorisé aujourd'hui. (Pourtant j'ai regardé sur internet, c'est assez vieux, et ça a commencé à la guerre lorsqu'il y avait beaucoup de veuves et d'orphelins, même si c'est en 1966 qu'elle est vraiment reconnue. Un peu d'histoire ça ne fait pas de mal :p)

Donc oui, si l'adoption monoparentale est autorisée, je ne vois pas en quoi l'adoption par un couple homosexuel serait interdite. On pourra toujours dire que l'enfant risque de souffrir des sarcasmes de certains de ses camarades de classe, il faut bien faire un pas en avant un jour pour que la chose se "banalise" et que les gens cessent de faire les gros yeux dès qu'un couple homosexuel amène un enfant à l'école.

J'ai beaucoup aimé ce qui est dit sur un site au sujet de l'adoption monoparentale, et ça peut être élargi à l'adoption par un couple homosexuel : "il est nécessaire de rappeler la finalité de l'adoption: donner une famille à un enfant qui n'en a pas, cette famille fut-elle composée par un seul parent. C'est ainsi que depuis des décen­nies, quelques milliers d'enfants grandissent dans la chaleur d'un foyer plutôt que dans une institution. Ces familles monoparentales ont leur sin­gularité, leurs contraintes, leurs limites. Mais ce sont de vraies familles pour leurs enfants !"

Suffit de remplacer



_________________

Eleyra,
Fille du Vent et de la Nuit
Esprit des Tempêtes

Artiste des Possibles
Ayant la chance d'avoir l'unique et la génialissime Elurían Aeglir comme aide de camp
Première conseillère et juge suprême de la SABIA
Designer en chef du mobilier haut de gamme chez Soriamh & Cie
Co-présidente de la LPDFB...
Secrétaire Réciproque et Démone Emissaire de Miaou Til' Plume
Revenir en haut Aller en bas
Cécile Caldin
Candidat à l'Ahn-Ju
Candidat à l'Ahn-Ju
avatar

Féminin
Nombre de messages : 420
Age : 22
Localisation : Dans les profondeurs de l'océan, tout près du lointain
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres ; tout ce que Pierre a pu écrire ; Vango ; la Horde du Contrevent ; et tant d'autres
Date d'inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: L'Homosexualité   Lun 3 Sep 2012 - 12:15

lilas a écrit:
Là ou je suis surprise de voir apparaitre l'argument de la representation des 2 sexes c'est qu'une famille monoparentale rencontre le même "problème".

Tu confonds deux choses : nous parlons d'exemples, de modèles, d'influences, pas de parents. Un enfant peut tout-à-fait être élevé par un seul homme, ou même deux et trouver en une tante, une cousine etc. l'influence féminine qui lui apportera d'autres pierres pour se construire...

Je ne suis pas moi non plus une horrible homophobe, mais je ne suis ni pour ni contre, de même que pour l'adoption monoparentale. Parce que je ne sais pas...

M'enfin, je me dis que c'est sûrement mieux que d'être élevé par des hétéros fous furieux qui boivent et qui tapent... Mais c'est un autre sujet.


lilas a écrit:
Ne nous voilons pas la face, si on l'autorise pour la famille monoparentale et pas pour la famille homosexuelle, ce qui pose problèmes à la société ce n'est pas que l'enfant soit élevé par un homme ou une femme seul mais par un homosexuel.

C'est vrai. Comme je le disais plus haut, certes, les mœurs évoluent... tant que ça ???


Enfin :

Eley' a écrit:
J'ai également parlé de la monoparentalité, mais au niveau adoption, je ne savais pas que ça avait évolué et que c'était autorisé aujourd'hui.

Si si. C'est autorisé, je l'avais dit dans mon premier post sur le sujet de l'adoption... Beaucoup d'homosexuels non pacsés utilisent d'ailleurs ce moyen pour adopter : ils disent à l'institution qu'ils sont célibataires...
Donc, au final, l'adoption homosexuelle n'est pas légalisée, mais existe quand même un peu.

En outre, je tiens à préciser que, si les couples homosexuels ne peuvent pas adopter, c'est aussi parce qu'ils ne peuvent pas se marier (hé oui, un PACS n'est pas suffisant... et pourtant des célibataires adoptent...).
'Fin bref. On en revient toujours au même problème : pourquoi les familles monoparentales et pas les homos ??
Revenir en haut Aller en bas
http://www.4h04.fr
Nocturne
Curieux
Curieux
avatar

Féminin
Nombre de messages : 31
Age : 22
Localisation : Là ou me mène le vent, par delà les frontières
Groupe : Marchombre
Livre préféré : le pacte des marchombre, et beaucoups d'autre...
Date d'inscription : 31/08/2012

MessageSujet: Re: L'Homosexualité   Lun 3 Sep 2012 - 23:37

bon, j'avoue j'ai pas tout lu ^^' je voudrais cependant tout de même donner mon avis sur quelques trucs. J'ai plusieurs amis qui sont homo ou bi, et cela ne me gène pas du tout (même si ça m'a parfois fait très bizarre de l'apprendre, mais c'est parce que je ne m'y attendait pas du tout ^^ XD) bref ^^'

Pour l'adoption, je suis pour, après tout c'est toujours mieux je pense que les familles monoparentales, il y a toujours (ou souvent) dans un couple gay par exemple un homme plus efféminé que l'autre, ce sont peut être deux exemples semblables mais au moins il y en a 2. De plus les démarches à faire pour obtenir un enfant en étant homo ne sont pas si évidentes, cela prouve que les parents sont prèts à faire des efforts pour aimer un enfant, et il y a beaucoup trop d'enfant à la cherche d'une famille qui pourraient être heureux avec un couple gay. Il y en a aussi trop qui ne sont pas heureux dans leur famille "normale" parce que non désirés, ou parents non responsables...
Quand au problème social... Certes les enfants risquent d'être sujets aux moqueries, mais les enfants trouvent de toute façon toujours quelque chose pour se moquer, que ce soit un nom bizarre qu'ils s'amusent à déformer ou quoi que ce soit d'autre. De plus comme certains l'on fait remarquer les mentalités évoluent, donc peut être qu'un jour les enfants ne considèrerons même plus cela comme un sujet de moquerie.

Certains on demandé pourquoi cela pouvait être une insulte, je pense par exemple a "tapette". Ce n'est qu'une hypothèse mais je je crois que c'est souvent les mecs qui disent cela à d'autre, pour les blesser dans leur fierté parce que pour eux c'est leur dire qu'il sont moins "viril", que ce ne sont pas de "vrais mecs" ( du genre a se gonfler les muscles et à se taper dans la poitrine ) en gros ^^'. Je ne sais pas si je me suis très bien exprimée

Sinon je ne vois pas pourquoi voir un couple homo s'embrasser devrait me géner plus qu'un couple hétéro... C'est quoi la différence? Personellement, je ne vois pas ce qui devrait me déranger, si les couples hétéro ne me dérangent pas.

Et... Pourquoi sont-ils homo? évidement je ne peux pas le savoir, mais je pense que (au mmoins dans certains cas) c'est une influence de l'environnement, ou bien cela + une certaine prédisposition...

Je crois que c'est à peu pret tout, je reviendrait si quelque chose me revient
Revenir en haut Aller en bas
Rachel
Arpenteur de la Voie
Arpenteur de la Voie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 231
Age : 19
Localisation : Là où mes rêves me portent.
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres, Harry Potter, Le Livre du Voyage (Bernard Werber), La Quête d'Ewilan, Les Mondes D'Ewilan, Orgueil et Préjugés, Antigone et Médée (Corneille), La Horde du Contrevent, La Zone du Dehors.
Date d'inscription : 03/12/2011

MessageSujet: Re: L'Homosexualité   Sam 8 Sep 2012 - 22:51

Cette question me touche beaucoup parce que ma mère est, depuis un certain nombre d'années, en couple avec une femme. Je n'y trouve strictement rien à redire, cela ne me dérange pas.

En fait, ce que je ne trouve pas normal c'est que l'on considère un cas comme "naturel", et l'autre non.

Merde, quoi! Si les deux existent c'est que les deux sont naturels non? Les gens font ce qu'ils veulent aiiment qui ils veulent!

Le problème, c'est la Norme.

Oui, parce que les hétéros sont plus nombreux, "on" a décidé qu'ils étaient normaux, alors que les autres étaient rejetés.

Et puis, il y a les stéréotypes !! Oui pourquoi les homos sont censés être "effeminés"? Ou avoir des signes qui les font sortir de l'ordinaire?

Je suis totalement pour l'adoption par un couple homosexuel: un enfant qu'on adopte est un enfants qui n'a plus de parents, n'importe quelle situation serait préférable à ce vide dans une vie.

Revenir en haut Aller en bas
isaline caldin
Curieux
Curieux
avatar

Féminin
Nombre de messages : 54
Age : 20
Localisation : Ici ou ailleurs
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Ceux de Pierre Bottero; Entre chiens et loups, Les Revenants, Azilis, Eragon, Le Combat d'Hiver, Ensemble c'est tout.
Date d'inscription : 11/11/2009

MessageSujet: Re: L'Homosexualité   Dim 9 Sep 2012 - 16:30

Alors beaucoup de choses ont déja été dites mais je peux pas m'empêcher de m'incruster!

Personellement je suis (je pense) totalement ouverte à l'homosexualité mais je n'ai jamais été directement confronté à cette question donc je ne peux pas jurer de ma réaction, tout ce que je sais c'est que je serais déçu par rapport à moi même si cela me posait un problème.
C'est la où je voulais venir, je pense pour ma part que l'homosexualité est en grande majorité admise par notre génération ou en tout cas c'est l'image que nous souhaitons donner. Je pense que pas mal de personne ne se posent même plus véritablement la question ou alors n'assument pas leur position parce que maintenant "ça fait bien" d'être ouvert. Bien sur je ne suis pas en train de dire que je voudrais que tous le monde soit homophobe mais je pense juste que beaucoup ne sont pas vraiment au clair avec cette question :
petite exemple de racontage de vie :
Avec une amie nous avions fait un dossier sur l'adoption et le mariage homosexuel en France et à la fin de la présentation nous avions organisé un petit débat. Les élèves au début avaient du mal à assumer leur opinion. (on avait fait un sondage avant le débat seuls 2 personnes avaient clairement admis être contre l'adoption ET le mariage, à la fin du débat ils étaient une dizaine (sur 35) ). On peut bien sur penser que les deux qui était contre était de très bon orateur mais honnêtement je ne l'ai pas trouvé (je sais c purement subjectif ;) ). de plus les arguments apportés m'avaient semblé très radicaux : "C'est écrit dans la Bible" O_o et cet argument avait été aprouvé par quelque uns, pourtant ils ne m'avaient jamais semblés "extremistes" ou très religieux.

bon alors je suis pas sure d'être très clair mais j'ai fait de mon mieux...

Moi par rapport à cette question je suis pour totalement pour alors que mon amie qui est d'autre part très "ouverte" (elle était pour le mariage) était contre.

Je pense donc que l'homosexualité n'est pas encore totalement admise même si aujourd'hui un acte homophobe sera majoritairement decrié par l'opinion.
Revenir en haut Aller en bas
Soyael
Fils du Vent
Fils du Vent
avatar

Masculin
Nombre de messages : 610
Age : 20
Localisation : Là où on ne m'attends pas, là où je serais accepté et où je continuerais mon apprentissage.
Groupe : Haïnouk
Livre préféré : J'ai encore tant à découvrir que je ne sais pas. Mais là comme ça le pacte des marchombres. Et d'autres.
Date d'inscription : 19/10/2010

MessageSujet: Re: L'Homosexualité   Dim 9 Sep 2012 - 23:23

A moi.

Bon, pour résumer mon point de vue et répondre à pas mal de questions en même temps, j'ai eu des relations avec des hommes, et je ne compte pas m'arrêter. Donc ça ne me gêne pas, l'homosexualité (Sans blagues. Tu viens le dire sur un forum, et il manquerait plus que ça te gêne. Patate).
Est-ce que c'est naturel? Je ne sais pas. Dans un sens, il a toujours existé de l'homosexualité partout. Dans un autre, le sentiment amoureux a été créé à la toute base comme un détecteur du meilleur partenaire pour avoir un enfant. Même si les choses ont changé depuis la préhistoire, je ne sais pas. Même si je penche quand même vers le naturel. Un peu.
Etant particulièrement concerné, ça gêne, deux hommes ou deux femmes ensemble, la plupart du temps. On a beau dire, s'écrier qu'il faut aimer tout le monde (Venez comme vous êtes, palapapapam), les gens sont gênés, en général. Plus que pour les couples hétéros. Tous vont dire qu'ils acceptent totalement, qu'ils sont heureux pour eux, mais ça, ils ne le disent que quand ça ne les touche pas. Après, c'est une autre histoire. Par exemple, pour mon père, c'est une erreur, et c'est presque s'il faudrait les tuer. Bon, j'exagère un peu, mais l'idée est là, il supporte pas. Et pourtant, il nous disait "Ca me gêne pas, tant que y'en a pas un qui vient me chopper dans les chiottes" (Mon père est poétique)). Mais après... Bref.
J'insiste sur ce fait. Il y a une sacrée différence sur ce qu'on dit et ce qu'on pense, c'est pour ça que j'ai insisté pour avoir vos avis VRAIS. Autant il y a des personnes que ça gêne par dessus tout, autant j'ai déjà un ami qui m'a dit que ça le gênait, mais qui n'a rien dit de plus et se comportait comme d'habitude (Grand Ours, si tu passes par là, merci, d'ailleurs).
Les parents, aussi. Il y a plus de "vieux" choqués par l'homosexualité que de jeunes, en tout cas de ceux que je connais, c'est sûr. Je ne sais pas d'où ça vient, l'éducation, l'époque... Même si certains sont totalement ouverts. Franchement, je sais pas. C'est comme ça que je le vois et le sens, en tout cas.
Pourquoi des personnes sont homosexuelles? Très bonne question, Soya. Pour y répondre, tu vas quicher mon grand, si tu trouves une réponse... Je sais pas. C'est pas un choix, ça, c'est sûr, si j'avais pu rentrer dans le moule (et seulement le moule) ça m'aurait bien arrangé. Mais c'est comme ça.
Comment réagir? C'était une question bête. Tu réagis pas, de 1 ça te regarde pas, de 2 c'est pas tes oignons, de 3 t'as rien à dire là-dessus. (Je crois que je parais vindicatif dans ce post. Ptet pas faux.)

L'adoption, je suis pour, et entièrement pour. Déjà parce que les futurs parents y auront mûrement réfléchi, ensuite parce qu'un enfant s'elève très bien tout seul dès qu'il est aimé et qu'il a un cadre, ensuite parce que c'est de la discrimination de refuser ce droit aux couples homos alors qu'il y a ENORMEMENT de familles monoparentales qui s'en sortent très bien. Il y aura toujours un exemple du sexe opposé pour l'enfant, et excusez-moi mais deux hommes peuvent très bien parler de règles ou d'ovulation ou tout la barzouf comme deux femmes peuvent parler du drôle de liquide blanc qui colle et qui ressemble à de la glace au citron, en plus liquide et plus collant. Et moins bon. (Je ne sais plus qui a soulevé la question de l'exemple ^^) (Je ne suis pas sale. C'est pour illustrer ma pensée, et la votre.)


Ensuite, j'aimerais apporter un éclairage différent. J'ai pu remarqué qu'on distinguait quelques "Grandes familles" de gays (Je vais parler qu'au masculin, parce que je ne suis pas une fille, vous m'excusez):
Il y a ceux qui s'assument totalement, et se revendiquent gays et fiers de l'être. Ceux-là forment la fameuse communauté dont Battling parlait, ceux qu'on voit dans les reportages, ceux qui adorent se déguiser et sont fiers de leurs plumes dans le... Dos. En général, c'est des Folles.
Il y a ceux qui s'assument, mais sans plus. Pas de marques distinctives, ça ne se voit pas (Ou si, mais ça dépend des gens et honnêtement on s'en fiche), rien ne les distingue des autres moutons. Zont pas de cape rouge ni rien. Ils vivent tranquillement leur petite vie.
Et il y a ceux qui ne s'assument pas. C'est les plus drôles. Certains virent Homophobes, les bons gros lourdaux qui insultent quiconque passe, les gays refoulés qui font pitié. Vous savez, ceux qui pour cacher leur souffrance intérieure, font du mal aux autres pour passer les nerfs... (Oui, ils m'énervent. Non, j'aime pas le mélodrame intérieur). D'autres essayent de rentrer dans une vie dite 'Normale', avec une copine ou une femme, ils penseront à un homme quand ils embrasseront la fille en question et vivront une vie médiocre et morne. (j'exagère, c'est fait exprès, hein.)


On a bien sûr tous entendu un jour les insultes (ou expressions, dépendant de la région) PD, enculé, ce genre de choses. Aujourd'hui, ça relève plus du réflexe de langage qu'autre chose, ça je maintiens. Mais comme quoi, être gay, c'est une atteinte à l'honneur, en tout cas chez les hommes.
"
Les hommes et l'homosexualité, d'ailleurs. Ouuulà, sujet épineux. On porte atteinte à la fierté masculine, là! "Oh la tafiole, il se fait prendre par Marcel tous les soirs, je suis sûr qu'il adore ça!" (Pardon si je suis grossier). Les hommes, en tout cas en France, ont un GROS problème par rapport à ça, en général. L'homosexualité chez les filles est d'ailleurs, il me semble, mieux acceptée dans notre pays, alors que c'est l'inverse au Japon par exemple. Question de culture. Mais ici, c'est assez drôle de voir à quel point un homme se sent agressé quand on le traite de gay. Surtout quand c'est vrai mais qu'il ne veut pas l'accepter (Je parle d'expérience). Dans les esprits, c'est bien d'être un mec grand, fort, viril, avec une copine soumise qui fait bien la cuisine. Un footeux, quoi... Mmh, pardon. Alors si jamais, Ô grand jamais, un gars s'avérait être gay..! Baah, il faut plus lui parler, c'est une tapette, viens on se casse. Oh, si on lui balançait des oeufs pourris à la gueule, ça lui apprendrait à être différent. Du coup, pour les filles un peu masculines, ça passe mieux, parce que c'est bien de ressembler à un mec. Ca le fait.

Pardon, me suis emporté je crois.


Fin bref. Tout ça pour dire pas grand chose.


Ah si, le mariage. Je serai pour un équivalent au niveau administratif, mais pas un Mariage en soi, parce que le Mariage appartient à la Bible, et que la Bible a dit "Aime ton prochain", alors les gays ils sont interdits. Donc une équivalence, mais pas le mariage.



Désolé si ce post est parfois vulgaire, avec des mots... Euh... Emportés, et un poil désordonné, me suis laissé allé. J'écoutais ça en plus, ça a pas du aider ^^" Fin voilà.
Revenir en haut Aller en bas
Nocturne
Curieux
Curieux
avatar

Féminin
Nombre de messages : 31
Age : 22
Localisation : Là ou me mène le vent, par delà les frontières
Groupe : Marchombre
Livre préféré : le pacte des marchombre, et beaucoups d'autre...
Date d'inscription : 31/08/2012

MessageSujet: Re: L'Homosexualité   Dim 9 Sep 2012 - 23:37

J'ai un ami qui est gay, et ça me gènerait surement s'il embrassait un mec devant moi, mais sa me gènerais aussi si un ami hétéro embrassait une fille devant moi... Je ne pense pas que ça me gênerais plus, bien que ne l'ayant pas vécu je ne peux pas le jurer.
Revenir en haut Aller en bas
Amelia
Apprenti marchombre
Apprenti marchombre
avatar

Féminin
Nombre de messages : 343
Age : 23
Localisation : Entre le Pays Faël, Kur N'Raï et la Forêt Maison...
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Le Pacte Des Marchombres (Ellana, Ellana l'Envol, Ellana la Prophétie) et La Quête d'Ewilan et Les Mondes d'Ewilan (tous les tomes ^^), le Guerrier Pacifique, Le Livre du Voyage et puis... la Bible =)
Date d'inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: L'Homosexualité   Jeu 13 Sep 2012 - 9:57

J’ai pris bien soin de lire tous les post avant de me mettre à écrire sur ce sujet, parce que ça peut être un terrain (très) miné. J’ai remarqué que personne sur ce forum (en tout cas de ceux qui ont répondu au sujet) n’était dérangé par l’homosexualité, mais que beaucoup trouvaient scandaleux et intolérants ceux qui n’y sont pas favorables.
Bon, jetez-moi des œufs et des tomates, les amis, parce que moi ça me dérange, et je n’y suis pas favorable.
Je m’explique, avant de me faire lyncher, parce que dit comme ça, ça fait très homophobe :)

Pour ceux qui l’ignorent encore, je suis chrétienne. Je précise un peu ma position, je ne suis pas catholique, je ne vais pas à la messe ni au catéchisme mais au culte, et je ne veux pas m’affubler d’une dénomination quelconque. Je suis chrétienne, juste ça. Je fonde toute ma vie sur ce fait-là, absolument toute ma vie. Je lis la Bible, (ceux qui étaient au camping cet été auront pu voir comme la mienne est usée :)) et j’entretiens avec mon Dieu une relation très personnelle. Je me suis faite baptisée il y a deux ans maintenant, et depuis j’essaie de vivre avec cohérence, en accord avec ce que je crois et ce que je veux pour ma vie (c'est-à-dire vivre pour Dieu), tout en demeurant ouverte et tolérante à ce que la Bible dénonce et condamne. Mais je me suis rendue compte récemment que c’était impossible, je ne peux pas cautionner des choses sous prétexte de tolérance ou d’ouverture alors qu’au fond de moi je ne cautionne justement pas.

(Ça fait toujours très homophobe, encore désolée, je m’explique plus en détails :))

Je sais que le sujet est très sensible, je ne veux blesser personne par mes paroles, et encore moins laisser penser que je suis raciste envers les homos ou que voir deux gars ou deux filles s’embrasser me fait frémir d’horreur. Non. Je veux simplement dire que mes croyances guident mes choix et certains de mes opinions, et que je ne crois pas qu’être gêné par l’homosexualité est quelque chose de mal ou d’intolérant.
Je ne suis pas favorable à l’homosexualité, parce que dans la Bible, Dieu dit clairement que l’homosexualité ne vient pas de Lui, et que cette une relation qu’Il ne cautionne pas.
Je veux être claire avec ça devant vous, parce que sinon je serais un monstre d’incohérence.

Soya a soulevé la question du Mariage gay, et je suis complètement d’accord avec lui : le Mariage est une institution qui a été à la toute base, donnée par Dieu aux Hommes à travers la Bible. Une institution créée pour les homosexuels, d’accord. Le Mariage, pas d’accord...

Bon, maintenant que j’ai donné mon opinion personnelle (et strictement personnelle), je repasse en mode Amelia Gentille =)
J’ai eu beaucoup d’amis/amies gays ou lesbiennes, et j’en ai encore. J’essaie à chaque fois d’avoir une discussion avec eux, pour les comprendre et pour expliquer aussi ma position. A chaque fois ces conversations ont donné de belles choses, du respect mutuel et de la confiance, aussi. Les filles me disaient que les hommes les avaient déçues, qu’avec des femmes elles trouveraient de l’amour véritable, de la tendresse, de l’attention... Les hommes m’ont parlé d’attirance qui les dérangeait au début et qu’ils ont fini par assumer pour être bien et pour devenir eux-mêmes. D’ailleurs à ce propos, Soya, ne juge pas trop rapidement ni trop sévèrement les gays qui ne « s’assument » pas. Tu sais, il existe des tas de garçons qui ne veulent pas être homosexuels ou qui ont peur du regard des autres et qui portent des masques pour cacher leur attirance pour des hommes. Je comprends que ça te mette en colère, mais ce n’est pas une situation facile, au contraire... Quand tu dis que « ça fait pitié », je te trouve plutôt méprisant, quand tu sais que ce sont des combats intérieurs très durs à surmonter... tu ne crois pas :) ?
Je disais donc que j’ai des amis homosexuels et que je connais les raisons qui peuvent pousser un homme ou une femme à le devenir. Je comprends, vraiment, je comprends. Et je ne condamnerai jamais un homme ou une femme qui fera ce choix (vous me direz « Heureusement ! », mais je précise tout de même =)).
Si je devais résumer ma position... J’aime les homosexuels, et leurs orientations sexuelles ne changent en rien l’amitié que j’ai avec eux ou le regard que je porte sur eux et sur mes relations avec eux. Je suis une grande amoureuse des gens en général, et jamais un gay ou une lesbienne n’aura affaire à une Amélia encapée brandissant la Bible et un couteau sous son nez. :)
J’aime les homosexuels, donc, mais je ne cautionne pas l’homosexualité. Je suis ouverte à toute discussion, j’aime parler de ce que je crois et j’aime m’expliquer quand les gens ne comprennent pas. Et puis, Erkenseil m’a récemment fait comprendre que, si on sait qu’on ne changera pas de position sur pareils sujets, cela n’empêche en rien d’écouter les « arguments » des gens qui pensent différemment et de les considérer avec de la valeur.

Et je précise encore une fois : Je ne suis pas homophobe. =)

Au sujet de l’adoption, je rejoins un peu les arguments de Mylène. J’ignore si l’équilibre d’un enfant peut être complet s’il n’est entouré que de parents du même sexe. Il faut prendre garde au jugement facile et rapide, ce n’est pas parce qu'un enfant a l’air bien de n’avoir qu’un seul parent que ça signifie qu’il l’est vraiment. La quête du père absent n’est pas quelque chose de nouveau, et on a tous besoin d’une mère, je crois. L’amour ne fait pas tout, et il y aura toujours des moments de crise, comme dans toutes les familles. Je crois que c’est pendant ces moments-là que l’enfant pourrait reprocher à ses parents du même sexe de l’avoir adopté sans qu’il ait le choix de vivre dans une famille homosexuelle. Après, je vais faire ce que tous les profs de philo n’aiment pas, je dirai que ça dépend. De l’enfant, des parents, du contexte familial, des évènements... Je crois vraiment qu’on ne peut pas généraliser sur ce sujet. Je crois en revanche que c’est une responsabilité énorme pour les parents du même sexe, une décision qu’il ne faut SURTOUT PAS prendre à la légère, et essayer le plus possible de considérer l’enfant et sa place dans le projet.

D’un point de vue bien plus personnel et individuel, je crois qu’on a besoin d’un père et d’une mère. Je ne vais pas débattre sur la question « est-ce naturel ou non), je voudrais juste dire que si un homme et une femme peuvent avoir un enfant mais que deux personnes du même sexe ne le peuvent pas, c’est qu’il y a probablement une raison. Je crois qu’un enfant peut être heureux dans une telle famille, mais je crois aussi que c’est un risque énorme à prendre pour l’enfant.




Dernière édition par Amelia le Mer 22 Mai 2013 - 13:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Solituda
Apprenti marchombre
Apprenti marchombre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 332
Localisation : Je pourrais vous répondre que je viens du ventre de ma mère, de l'endroit où j'habite, des ex forums sur lesquels j'étais. Tant de lieu, tant d'endroits parcourus. Je viens d'une musique, The pianist. Je viens du tréfonds de ses notes, de ses sentiments, de sa douleur. Je viens de cette Solitude.
Livre préféré : The Unbeliever. Vous ne devez surement pas connaître. Mais je vous le déconseille. Tout en vous le conseillant.
Date d'inscription : 10/10/2010

MessageSujet: Re: L'Homosexualité   Mar 18 Sep 2012 - 22:35

(Petite question à part, à ceux qui ont posté ici, ça gène si j'choppe deux trois propos pour un futur débat sur le mariage homosexuel et l'adoption? En échange, je vous mettrais un résumé de tout ce qu'il s'est dit. D'ac?)

Je vais en profiter pour poster ici, rapidement deux trois petits trucs, histoire qu'on supprime pas mon post, en espérant que les participants aux débats ne le verront pas!

Tout simplement à propos du mariage homosexuel et de l'adoption. Beaucoup sont pour le mariage homosexuel, et réservé ou contre l'adoption.
C'est une chose débile de dire je suis pour le mariage homosexuel et contre l'adoption. On est soit pour les deux, soit pour aucun des deux. Je m'explique.
La définition juridique du mariage, ce sont un homme et une femme (et si on doit faire pour l'homosexualité, deux hommes) qui s'unissent pour vivre en commun et fonder UNE FAMILLE. Donc, si on vote le mariage, on vote l'adoption.

Autre chose intéressante à réfléchir dessus, c'est: Est-ce que la société française actuelle est prête à accepter l'homoparentalité? Est-ce que psychologiquement c'est une bonne chose pour l'enfant, d'avoir deux pères ou deux mères?
Pour les religions, le rejet de l'homosexualité, contre nature. (Je suis chrétien catholique Miss Amelia ^^). Néanmoins oui, tolérance. J'ai pas lu les propos de Soya, ni les autres, mais j'tiens à rajouter d'autres petites choses.
Pourquoi c'est mal vu? Pourquoi les gens ne s'assument pas? Et si c'était notre faute? Si c'est Nous, qui les regardions mal, qui les jugeons.
C't'à peu près tout. Je repasserais tout en détails lorsque mes cours de droit s'allègeront un peu.

Au plaisir!

(J'en profite pour passer mon mail (Pitié, Ô Grand modo, ne gueulait pas pour mon sale post. peterledhracien@hotmail.fr) pour ceux qui veulent venir changer le monde, le refaire, et y réfléchir!)
Revenir en haut Aller en bas
Soyael
Fils du Vent
Fils du Vent
avatar

Masculin
Nombre de messages : 610
Age : 20
Localisation : Là où on ne m'attends pas, là où je serais accepté et où je continuerais mon apprentissage.
Groupe : Haïnouk
Livre préféré : J'ai encore tant à découvrir que je ne sais pas. Mais là comme ça le pacte des marchombres. Et d'autres.
Date d'inscription : 19/10/2010

MessageSujet: Re: L'Homosexualité   Lun 4 Mar 2013 - 2:40

Autre chose, maintenant.

Suite à une discussion avec un ami, je me suis rendu compte que quelque chose tournait carré dans ma tête. C'est à dire que je n'arrive pas (plus) à envisager que l'on puisse ne pas aimer toute une catégorie définie de personne.
Je n'arrive pas à comprendre qu'un homme, s'il parle à quelqu'un qui lui plait, soit rebuté dès qu'il apprend que la personne est un homme, par exemple.
Alors oui, moi aussi j'ai dit "Whaaaat? Qu'est-ce que tu vas nous penser, là?", mais en fait j'y arrive vraiment pas. J'arrive pas à voir comment on peut ne pas aimer tout un genre juste à cause d'un corps.
La réponse que j'ai eu, c'est "C'est comme les goûts et les couleurs, ça s'explique pas" mais je suis sûr qu'il y a quelque chose. J'en suis certain.
Pour revenir aux grecs (parce que la Graisse en tiques c'est cool) qui avaient plusieurs amants chacun, eux ça leur posait pas de problème.

C'est carrément particulier comme question, la plupart du temps on la prend dans l'autre sens. Mais voilà.
Des avis, s'il vous plait? Non parce que je m'en sors vraiment pas.
Revenir en haut Aller en bas
Choup
Tisseur du Réel
Tisseur du Réel
avatar

Féminin
Nombre de messages : 465
Age : 24
Localisation : Paris
Groupe : Dessinatrice
Livre préféré : les livres de Pierre Bottero, La Horde du Contrevent d'Alain Damasio, La condition humaine de Malraux, Orgueil et préjugés de Jane Austen, les Chroniques de San Fransisco d'Armistead Maupin.
Date d'inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: L'Homosexualité   Lun 4 Mar 2013 - 3:23

Aah mon petit Soja, j'ai l'impression que tu te places ici dans un contexte bien particulier.
En effet, je ne vois que deux situations qui pourraient faire qu'une personne A ne connaisse pas le sexe d'une personne B : soit A et B ne se sont jamais vus en vrai et se parlent sur Internet, soit B est un ou une transsexuel-lle et décide tout d'un coup d'avouer à A que sa "transformation" n'est pas totalement finie.
Y'a aussi la question du genre là dessous : qu'est-ce que tu entends par "être un homme" ? Est-ce que tu te bases uniquement sur le sexe biologique ou est-ce que ta définition est plus ouverte ? Parce que ça change aussi les hypothèses.

Pour faire simple, je commence par le premier cas que j'évoque : deux personnes qui font connaissance par internet et qui n'ont donc pas de moyen fiable de s'assurer chacun de l'identité de l'autre (je pourrais par exemple faire croire à n'importe qui que je suis un mec ^^). Dans ce cas, mettons que A, homme hétéro, éprouve une attirance – intellectuelle, puisqu'ils ne se sont pas rencontrés en vrai, on est donc en partie dans du fantasmé – pour B. A croit donc que B est une fille, il se l'imagine jolie, se forge une image d'elle à partir des conversations qu'ils ont. Et puis A apprend que B est un mec. Et là, c'est le drame ^^. Je pense qu'ici, la déception éprouvée par A est relativement identique à celle que l'on peut avoir quand on rencontre en chair et en os une personne et qu'en fait, elle ne ressemble pas du tout à ce que l'on imaginait (non, la fille que tu draguais sur facebook n'est pas mannequin, elle zozote et elle est moche, pas de bol).
Dans mon cas imaginaire, je suppose que A serait "dégouté" d'avoir sans le savoir été attiré par un autre homme. Est-ce que c'est pour autant de l'homophobie, je ne pense pas. Tu ne peux tout simplement pas demander à tout le monde d'être bi, or, pour envisager une relation amoureuse, l'attirance sexuelle joue quand même un peu (sans blague). J'en parlais ce matin avec ma mère, elle me disait qu'en fait, elle pourrait carrément vivre avec une femme mais qu'elle ne pourrait pas être en couple avec une femme. Tu saisis la nuance ? Si ma mère était bi, elle serait probablement déjà en couple avec une femme, sauf que du point de vue sexuel, ça ne la tente pas, et ça je ne sais pas si l'on y peut quelque chose.
Après, l'ouverture d'esprit de chacun, son education et tout plein de paramètre vont jouer dans le fait que A accepte ou non de se remettre en question quand il se trouve face à une possible attirance pour un autre homme.

Pour ce qui est de l'hypothèse trans, revient la déception d'avoir été floué, trahi ou que sais-je encore. Et puis il faut bien admettre que l'idée même de la transsexualité n'est pas encore rentrée dans les moeurs. Quand tu croises ce que la société étiquette comme "femme" dans la rue, tu ne vas pas forcément penser à remettre en cause ce que tu vois pour te dire "ah mais c'est peut-être pas une femme". D'ailleurs, les trans font ce processus justement pour pouvoir accéder au genre opposé donc rappeler sans cesse à un homme qu'il a d'abord été femme, qu'il est né dans un corps de fille, c'est nier toute l'identité qu'il s'est construite. Ca serait comme dire "j'en ai rien à faire que tu aies choisi d'être un homme, t'es née fille, tu le restes" et c'est horrible comme propos.

Et là je pense à certains pays genre la Suède dans lesquels le mouvement du "pas de genre" est plus développé qu'ici. Il y a des parents, un peu extrémistes à leur manière, qui refusent de donner toute indication du sexe de leur enfant (prénoms mixtes, pronom neutre pas de "il" ou "elle", vêtements aléatoires etc). Je pense que si l'intention est louable (laisser l'enfant être ce qu'il veut/doit être indépendamment de ce que va lui imposer la société genrée), dans les faits c'est un peu casse gueule parce que ça revient à nier le sexe de l'enfant. Or, on ne résout rien en ignorant les problèmes et en mettant la tête dans le sable (et c'est une spécialiste de la politique de l'autruche qui parle), parce que OUI les enfants ont un sexe, ce n'est peut-être pas celui qui leur convient mais ils en ont un quand même.

BREF je ne sais plus ce que je voulais vraiment dire, je m'arrête là (en plus je devrais bosser au lieu de répondre ici, bouh pas bien Caro).
Revenir en haut Aller en bas
Mayt
Curieux
Curieux
avatar

Nombre de messages : 50
Age : 21
Localisation : Grenoble, France
Groupe : Marchombre
Livre préféré : Cœur d'Encre.
Date d'inscription : 24/11/2012

MessageSujet: Re: L'Homosexualité   Lun 4 Mar 2013 - 9:04

Et bien, voilà un sujet des plus intéressants. J'aimerais réagir à deux ou trois choses :


Adoption. Qu'est-ce que c'est, l'adoption ? L'adoption, c'est le droit d'un enfant à avoir une famille. Pas le droit d'une famille à avoir un enfant. Rappelons-en nous. Adopter un enfant ça se fait pas comme adopter un chaton. C'est pas des animaux de compagnie les bébés.
Autre chose, si on fait le choix d'une relation amoureuse homosexuelle, on fait délibérément le choix d'une relation infertile. On part donc du principe qu'il est impossible d'avoir d'enfants sans "tricher". C'est peut-être injuste, mais c'est la nature qui est faite comme ça.

Avis des psychologues. La psychologie a plein d'avis différents là dessus, c'est assez marrant. Je vais faire un petit listing :
  • C'est une pathologie. Oui, pendant de très longues années, l'homosexualité était considérée comme une pathologie psychologique, au même titre que l'es la schizophrénie ou la dépression. Aujourd'hui, c'est plus le cas. Elle a été retiré du registre des pathologies, au nom de la liberté d'aimer qui on veut.
  • On naît hétéro, et on apparition est le résultat d'une influence sociale (dans le sens psychologique du mot : une influence de l’environnement). En gros, on ne naît pas homo, c'est déterminé par le fil de sa vie.
  • Un autre avis, légèrement différent : on naît tous bi, et c'est là encore une influence sociale qui détermine "de quel bord on est". (Mon avis personnel, et aussi le plus défendu par la communauté scientifique, est qu'on naît hétéro, par "instinct de reproduction".)
  • Les figures respectives du père et de la mère sont toutes les deux importantes pour l'enfant. Devoir se passer de l'un des deux peut provoquer des troubles psychologiques, pendant l'enfance ou à l'age adulte.

Il y a également des théories moins rependues, mais qui ont aussi leurs arguments, comme celle qui suppose que les femmes sont bi et les hommes hétéro, ou comme les dizaines de théories sur le développement de l'enfant dans un couple homo / monoparental, mais il y en a beaucoup et peux sont fondés, donc je détaille pas.


Pourquoi l'homosexualité. Je pense à plusieurs choses.

D'abord, évidement, les déceptions répétées qui peuvent amener un individu à aller voir ailleurs, cherchant à trouver chez les individus de même sexe ce qu'il n'a pas trouvé chez ceux de sexe opposé.

Autre possibilité, une relation amoureuses pré-pubère avec un individu de même sexe, qui entraîne à la puberté une attirance sexuelle vers l'être aimé (oui, les enfants ne sont pas instinctivement regardant du sexe de leur partenaire avant la puberté, toute prédisposition à l'homo ou hétérosexualité à cet age est nécessairement sociale).

Encore une possibilité, la volonté d'aller voir ailleurs, la curiosité.

Un dernière possibilité est un complexe lié à un problème familial, pendant le développement de l'enfant. Absence de père et mère violente incite à chercher des hommes, ou vice-versa. (Parenthèse, on voit là que la filiation homosexuelle n'implique pas l'homosexualité des enfants : un couple d'homes élevant un garçon, celui-ci a de fortes chances d'être attiré par les filles, vu qu'il n'y en a pas chez lui. Et vice versa. Là, on peut commencer à se poser des questions : une fille élevée par deux hommes : qu'est-ce que ça va donner ? Probablement qu'elle ira chercher ce qu'elle n'a pas trouvé chez ces parents, et qu'elle aussi sera attirée par les filles. On voit donc que l'homosexualité est "socialement héréditaire" uniquement dans le cas ou le sexe des parents est différent de l'enfant. Fin de la parenthèse.)


Retour sur l'adoption. Un enfant de parents homosexuels, on vient de la voir, n'a ici plus le choix de sa future sexualité (évidement je généralise, c'est pas aussi carré en vrai). Pire, il risque d'être attiré par la personne de sexe opposé à celui de ses parents pour des "mauvaises" raisons (complexes, manques, problèmes développementaux). Cela pose bien sur un problème pour l'intergrité future de cet enfant adopté.

Je répondrais à tout ceux qui pourraient dire "oui mais les situations monoparentales..." par un simple : "Oui, les situations monoparentales, c'est pareil. Et je suis contre aussi."


Alors, c'est quoi le bilan ? Bah, "comme tout le monde". Je suis pas contre l'homosexualité en tant que relation, mais je suis contre l'idée de filiation (donc de mariage, comme l'a dit Peter). Une union civile ? Pourquoi pas. Mais dans ce cas, ça sous-entendrais que la société accepte l'homosexualité pour ce qu'elle est réellement, et ça, personne n'est d'accord la dessus. Tout le monde a des avis différents.

Reste qu'en dehors des histoires de mariage, personne n'a a interdire ces relations, qu'elles soient simplement des expériences ou des "jeux" pour découvrir, ou de vraies relations amoureuses. Chacun est libre de ce qu'il fait, et de ce qu'il aime.

Après, savoir si oui ou non, l'homosexualité est un trouble psychologique, ou tout simplement un "choix" que chacun peut faire, j'ai pas vraiment d'avis la dessus, et pour cause, on en sait rien. C'est certes "contre-nature", mais ne nous foutons pas du monde, des choses contre nature, l'homme ne fait que ça.

Pour ce qui est de mon ressenti personnel, si ça me gène, je trouve moi même ça bizarre mais ça me perturbe que si c'est des hommes. Voir un couple lesbienne me surprend ou ne me dérange pas, mais un couple gay me perturbe. C'est space, je sais, mais bon ^^'. Le fait est que je n'ai rien ni contre l'un ni contre l'autre, et cette "gène" n'est que passagère ^^'
Revenir en haut Aller en bas
http://mayt38.blogspot.fr/
Soyael
Fils du Vent
Fils du Vent
avatar

Masculin
Nombre de messages : 610
Age : 20
Localisation : Là où on ne m'attends pas, là où je serais accepté et où je continuerais mon apprentissage.
Groupe : Haïnouk
Livre préféré : J'ai encore tant à découvrir que je ne sais pas. Mais là comme ça le pacte des marchombres. Et d'autres.
Date d'inscription : 19/10/2010

MessageSujet: Re: L'Homosexualité   Lun 4 Mar 2013 - 11:21

Choupi, me suis un peu mal exprimé, mais en même temps c'est un peu confus. C'est juste que dans ma tête, ils veulent pas comprendre pourquoi tout le monde aime pas tout le monde. Je l'explique pas, je comprends pas pourquoi ça dit ça, mais ça le dit x)

C'est le principe, en fait. Mais... Rah, j'y arriverai pas, hein. Je parlais bien en tant que "genre". Disons que "je" ne comprends plus comment on peut ne pas aimer quelqu'un à cause de son sexe.
C'est tellement flou dans ma tête, je peux pas bien l'expliquer par écrit. C'est pas par rapport aux trans ou quoi, et internet était juste un exemple.


En fait je suis juste un bisounours pacifiste qui comprend pas que tout le monde n'aime pas tout le monde. VOilààààà xD


EDIT: Merci Tarja (post suivant), c'est ça.

EDIT BIS: Mayt. Oh, Mayt. Il semblerait que j'ai une forte tendance à répondre à chaud et donc à être relativement très sanguin. J'avais pas lu ton post, et j'aurais ptet pas du. Seulement, on m'a dit d'aller voir, et je confirme, y'a quelques conneries, quand même. Mais je ne dirais rien, faut que je refroidisse avant. Juste une chose.

Citation :
Pour ce qui est de mon ressenti personnel, si ça me gène, je trouve moi même ça bizarre mais ça me perturbe que si c'est des hommes. Voir un couple lesbienne me surprend ou ne me dérange pas, mais un couple gay me perturbe. C'est space, je sais, mais bon ^^'. Le fait est que je n'ai rien ni contre l'un ni contre l'autre, et cette "gène" n'est que passagère ^^'
C'est ce qu'on appelle du fantasme de frustré. Et là, c'est se foutre de la gueule du monde.


Dernière édition par Soyael le Lun 4 Mar 2013 - 20:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tarja
Voltigeur des courants
Voltigeur des courants
avatar

Féminin
Nombre de messages : 361
Age : 20
Groupe : Haïnouk
Livre préféré : L'envol, Zouck, Le seigneur des anneaux, Alain Damasio, Les Eveilleurs, Vango, tous les livres de Pierre Bottero
Date d'inscription : 11/07/2012

MessageSujet: Re: L'Homosexualité   Lun 4 Mar 2013 - 12:14

Vous y croyez vous aux esprits connecté? Parce que vers 1h du mat', alors que je désespérai de m'endormir, y a a peu près la même question que Soya qui m'est venue à l'esprit (même si je suis pas sûre d'avoir bien compris la question de Soya ) et je me suis dit qu'aujourd'hui j'allais relancer ce sujet. Bon ben manifestement j'ai été devancée.

Ce que je me demandais c'est en gros si on tombe d'abord amoureux d'un sexe où d'une personnalité?
Je sais pas comment m'expliquer mais c'est super clair dans ma tête.

Ce qu'on aime chez une personne c'est avant tout ce qu'elle est, quand on est amoureux de quelqu'un on ne se dit pas "je suis amoureux de lui/elle parce que c'est un gars/une fille" mais plutôt "je suis amoureux de lui/elle parce qu'il/elle est drôle, attentionné(e)..."
(C'est une vision assez caricaturale de l'amour mais c'est l'idée)
Mais du coup si on se dit qu'on est hétéro/homo ne se ferme t’ont pas à la possibilité d'aimer quelqu'un de notre sexe ou du sexe opposé dont on aime la personnalité?
Est-ce le sexe ou la personnalité qui prédomine?
Et si au fond nous étions tous bi et que l'homosexualité ou l'hétérosexualité n'étaient que des convictions?

C'est un peu ça que tu voulais dire Soya' ou je suis complètement à côté?
Revenir en haut Aller en bas
Cib
Curieux
Curieux
avatar

Féminin
Nombre de messages : 55
Age : 28
Localisation : Généralement entre le bout de mes pieds et les racines de ma tignasse. Parfois ailleurs.
Groupe : Bâtisseurs
Livre préféré : L'âge de diamant, H2G2, La Horde du Contrevent, Neverwhere
Date d'inscription : 02/12/2010

MessageSujet: Re: L'Homosexualité   Lun 4 Mar 2013 - 13:15

C'est une chouette question que tu poses Soya, mais un truc me gène un peu dans ce qu'elle implique.
Tu considères qu'on ne tombe amoureux que d'un esprit ?

Mais non mais non mais non ! Choup l'explique pas mal en parlant de sa mère, je trouve.

Je serais incapable d'expliquer pourquoi je tombe amoureuse, mais le sexe de la personne concernée joue un rôle -jusqu'à maintenant en tout cas, et à mon grand désespoir- autant que d'autres caractéristiques tout à fait sans rapport. Genre, j'aime pas les blonds (heu, j'ai rien contre les blonds hein, mais il m'attirent pas dans le cadre d'une relation plus qu'amicale). Alors évidemment il ne faut pas dire "Fontaine, blabla", si ça se trouve je vais finir ma vie avec une nana très sérieuse, fan de tuning et qui n'a jamais lu de SF, mais la probabilité est plus faible qu'avec un rôliste complètement timbré.

Moilà. (Et puis j'aime les bisous qui piquent, et j'ai pas de vieille tante pour ça)
Revenir en haut Aller en bas
Miaou Til' Plume
Gardien d'Ilfasidrel
Gardien d'Ilfasidrel
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1309
Age : 23
Localisation : Entre-deux.
Groupe : Dessinatrice
Livre préféré : Aucune idée. Il y en a trop x).
Date d'inscription : 08/02/2010

MessageSujet: Re: L'Homosexualité   Lun 4 Mar 2013 - 17:52

Aaaah mais je m'étais posé la même question y a une poignée de mois \o/ !

Par contre, euh... je sais pas trop quoi répondre xD. Avec mon grand côté idéalisto-utopico-rêvo-jenesaisquoito (et sanzespériensto), je dirais bien que ouais, on est tous bi au départ, que y a pas d'raison, et que l'attirance c'est pas tout et que... ouais, mais ça joue un rôle quand même, l'attirance . Alors est-ce qu'on est prédestiné à être attiré par, disons tel type de corps (même si ça fait un peu objet de dire ça^^"), ou est-ce que c'est essentiellement social et que ça peut varier si on "se laisse faire", est-ce que quelque part c'est une question de se libérer de cette emprise sociale (et "naturelle" aussi, 'faut pas oublier non plus le fameux instinct de reproduction ), j'sais pas du tout... 'fin, je crois que je suis en train de dire rien que des bêtises, et surtout de rien faire avancer du tout, en fait. Mais je laisse, hein, on sait jamais What a Face !
Revenir en haut Aller en bas
http://friskayublunariah.skyrock.com
Albanef
Petit Petit
Petit Petit
avatar

Féminin
Nombre de messages : 145
Age : 25
Localisation : A errer dans l'Entremonde.
Groupe : Petit
Livre préféré : Le Pacte des Marchombres
Date d'inscription : 03/09/2012

MessageSujet: Re: L'Homosexualité   Sam 16 Mar 2013 - 2:10


Chers vous,
Je vois que le sujet en a inspiré plus d'un, ce qui est pas mal :)
L'idée générale qui se dégage de vos post est que voir deux personnes du même sexe s'embrassant ne vous paraît en rien anormal. Bien. Je suis du même avis.

Amélia j'ai lu avec intérêt ton premier (et unique il me semble) post , et même si au fond de moi je désapprouve ceux qui ne cautionnent pas l'homosexualité je comprends ta position et je respecte ton point de vue, et puis comme tu l'as dit tu n'es pas homophobe (si ça avait été le cas, là oui j'aurais eu du mal à ne pas te lancer des œufs pourris ).


L'homosexualité, donc.
Je trouve que le simple fait d'en faire un problème dans notre société est aberrant. C'est comme ne pas vouloir que les blonds se marient entre eux, ou les personnes de petite taille, et j'en passe. Ne doit-on pas s'accepter tels que nous sommes ? Blanc, noir, grand ou petit, aveugle, rugbyman, politicien, frisé, myope, homme ou femme... peu importe notre apparence physique ou notre statut social, nous sommes tous humains, nous sommes tous des êtres de chair et de sang doués de raison et de sentiments.
Si certaines catégories de personnes sont discriminées c'est parce que la société nous "formate" à penser de cette façon. Aujourd'hui, un peu moins qu'à l'époque de nos grands-parents, le sujet de l'homosexualité fait débat. «Est-ce normal ? Peut-on l'autoriser ?» Blablabla. La question ne devrait pas se poser.
Pourquoi resterait-on indifférent devant un couple interracial (je ne considère pas qu'il existe de races, je parle ici de nationalités) et on se récrierait devant un couple homosexuel ? Je rappelle qu'à l'Antiquité l'homosexualité était courante (bon pour les hommes seulement, il me semble).
N'est scandaleux quelque chose que si la société la considère comme telle. Dans certains pays, les familles fiancent leur enfants alors qu'ils ne sont parfois que des bébés, en France cette idée nous choque. En France on mange du bœuf tous les jours, alors que dans certaines parties du monde la vache est un animal sacré. Tout est une question de point de vue. Nous grandissons avec l'idée qu'une famille se compose d'un père et d'une mère, mariés qui plus est (même si les traditions ont aujourd'hui changé). On nous lit des histoires de princes et de princesses, ou l'homme jeune beau et riche arrive sur son fidèle destrier pour sauver la jolie et faible princesse.
Ce sont des stéréotypes qu'on nous inculque à coup de massue chaque jour depuis notre enfance. L'enfance, cette période la plus importante de notre vie, ou nous nous formons notre vision du monde, ou nous apprenons à la comprendre et à l'appréhender.
Bien sûr les mentalités évoluent sur bien des sujets, le mariage : aujourd'hui on divorce à qui mieux mieux ou on se pacse, les machisme : la femme travaille et lutte pour l'égalité des sexes,... Cette évolution est même présente au cinéma, donnons pour exemple Brave ou Mirror Mirror....
Dans cette idée, j'ai bon espoir que la communauté gay ne soit bientôt plus que chose commune.

Certes l'être humain garde son instinct de reproduction, car nous sommes à la base des animaux nous aussi, il ne faut pas l'oublier. Mais il ne faut pas oublier non plus que ce qui fait que nous ne sommes non pas de simples bêtes mais des êtres humains c'est notre capacité à raisonner et à éprouver des sentiments. C'est pourquoi je pense a contrario de certains psychologues et médecins que l'homosexualité n'a rien d'anormal. Après tout l'Homme est tellement riche de complexité qu'on ne peut voir les limites de celle-ci.


Battling disait (dans son premier post)
Citation :
on tombe dans un communautarisme du style discrimination positive ('les gays sont meilleurs que nous parce qu'ils n'ont opprimé personne, eux') qui part peut être d'un bon sentiment, celui de donner à chacun les moyens d'exprimer sa façon de vivre comme il veut. Mais avec ce genre de démarche, on crée artificiellement des communautés fermées sur elles-même.
Je suis d'accord avec toi, on ne devrait pas les catégoriser ainsi. C'est à mon avis une forme de racisme. On s'invente des problèmes, on catégorise les gens et on les enferme dans un tiroir. Le tiroir de la grande armoire représentant notre vision du monde. Quand je dit "on" ou "nous" je parle d'une majorité, pas de tous, et surtout pas de moi.
La communauté hippie, la communauté gay, les gens noirs, les aristocrates,... Pourquoi pas les frisés ou les blonds, les gens à lunettes ou les fétichistes des cartes pokémon ?  « Ces gens ont-ils le droit de se marier entre eux sous prétexte qu'ils se ressemblent ? Quel scandale vous imaginez ? Deux personnes aveugles amoureuse l'une de l'autre, on ne voit pas ça tous es jours alors on va se révolter et dire que c'est dégoutant ou contre nature. » Discriminer les gens ayant des tendances homosexuelles ça revient à ça.

Et je suis parfaitement d'accord avec
Kaena :  
Citation :
Pour commencer, je pense qu'Aimer, c'est Beau. Quel-que-soit le sexe de l'autre. C'est tout.

Choup je suis d'accord en tout point avec ce que tu as dit dans ton premier post.

Quant à la question de l'adoption par un couple homosexuel,
lilas tu marques 1000 points :
Citation :
D'ailleurs parenthèse finale Ellana est élevée par 2 hommes, enfin par 2 petits, ce n'est ni un frein ni un moteur de son développement.

Voilà

Revenir en haut Aller en bas
Lilimace
Membre de l'équipage
Membre de l'équipage
avatar

Féminin
Nombre de messages : 115
Age : 19
Localisation : Dans une bulle de savon.
Groupe : Haïnouk
Livre préféré : La cité des livres qui rêvent ; Le dernier elfe ; Alice in the wonderland ; Tobbie Lolness.
Date d'inscription : 03/03/2012

MessageSujet: Re: L'Homosexualité   Dim 17 Mar 2013 - 2:52

Un petit peu lu vos post... Mais pas assez pour prendre part à la discussion.

Je voulais dire deux petites choses :
1) Dans le post que j'avais publié ici, je disais vraiment de la merde
2) En lisant ce topic en diagonale, j'ai lu ce qu'a posté... Mayt je crois, sur les hypothèses scientifiques sur l'origine de l'homosexualité. Et ça m'a fait penser, que quand je suis allée à la manif pour le mariage pour tous, j'avais fait une pancarte :
TOUS BI ET EGAUX EN DROITS
Bref.

(Désolé pour ce post, il vous a pas beaucoup avancés, pas vrai ? )
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Homosexualité   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Homosexualité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Voie des Marchombres :: La Voie des Marchombres :: Nous, et les Autres :: Rapport aux autres-
Sauter vers: